Forum Thailande Info

TOURISME => Tourisme en Thailande => Discussion démarrée par: Malco le mai 05, 2012, 03:02:56 am

Titre: Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mai 05, 2012, 03:02:56 am
Hors sujet : la Chine

Incroyable ce défilé ! ... la perfection pour le soixantième anniversaire militaire de la parade des femmes soldats chinoise à voir absolument , c'est vraiment magnifique et impressionnant a la fois . Dont perso je reconnais très bien cette fameuse place et l'entrée de la cité interdite , dont d'ici peu je mettrais des photos lors de mon voyage à Pékin  8)

http://www.youtube.com/embed/1vA4T1wfJLE?rel=0
Titre: Re : Hors sujet : Chine .
Posté par: letirailleur le mai 05, 2012, 10:20:57 am
En tout cas allignement parfait.
Titre: Re : Re : Hors sujet : Chine .
Posté par: Line le mai 05, 2012, 09:27:20 pm

En tout cas allignement parfait.



c'est le moins que l'on puisse dire... Bravo, Mesdames    :clap
Titre: Re : Hors sujet : Chine .
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mai 06, 2012, 11:03:20 am

Impressionnant, cela fait presque peur...

Un petit bémol pour les uniformes qui me font penser à ceux que l'on voit dans les vieux films genres OSS 117...  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : Chine .
Posté par: Malco le mai 06, 2012, 11:15:57 am
J'imagine même pas les entraînements qu'on dù subir ces femmes pour en arriver là , comme des esclaves voir pire .  :'(
Titre: Re : Hors sujet : Chine .
Posté par: DocTournesol le mai 07, 2012, 06:05:19 pm
Flippant mais quelle perfection !  :clap
Titre: Re : Hors sujet : Chine .
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mai 07, 2012, 06:51:00 pm

Cela doit effectivement représenter des centaines d'heures d'entrainement à l'ordre serré...
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 22, 2012, 08:36:31 am

Un peu d'humour...
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 21, 2012, 08:10:38 am
 
Le Premier ministre chinois entame une visite officielle en Thaïlande

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao est arrivé mardi soir à Bangkok pour une visite officielle en Thaïlande.

Lors de sa visite de deux jours en Thaïlande, M. Wen doit rencontrer le roi Bhumibol de Thaïlande, le Premier ministre Yingluck Shinawatra et assistera à l'inauguration du centre culturel chinois à Bangkok.

M. Wen a émis l'espoir que sa visite aidera à élever le partenariat de coopération stratégique et global entre les deux pays à nouveau niveau.

Le Premier ministre chinois a terminé mardi une visite au Cambodge, où il a participé à un sommet de l'Asie de l'est. 
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: letirailleur le février 06, 2013, 09:47:34 am
Itinéraire de la route du rail (TGV) entre la Chine et Singapour
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: banedon le mai 29, 2013, 09:28:45 pm
Connaissez-vous Yang Liping... merveilleuse, n'est-il pas!

http://www.youtube.com/watch?v=ZkLrFpo0lHA

Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 30, 2013, 08:55:10 am

Yang Liping... Tout simplement fabuleuse...
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 15, 2013, 08:48:08 am

Quelques investisseurs chinois en Thaïlande doivent avoir des sueurs froides...  :huhu


La Chine appelle à la stabilité politique en Thaïlande


La Chine a exprimé sa préoccupation concernant la situation en Thaïlande et a appelé à la stabilité politique.

La Chine, pays voisin et ami de la Thaïlande, s'inquiète de la situation politique actuelle, a déclaré lundi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang, lors d'un point de presse.

M. Qin s'est ainsi exprimé alors que diverses parties en Thaïlande débattent d'une loi d'amnistie pour les personnes impliquées dans les violences politiques survenues depuis le coup d'Etat ayant renversé l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra en 2006.

Thaksin Shinawatra et le chef de l'opposition Abhisit Vejjajiva, considérés comme responsables des actions menées par l'armée contre les manifestants "chemises rouges" ayant fait près de 100 morts et quelque 2.000 blessés en 2010 dans les rues de Bangkok, semblent être les principaux bénéficiaires de cette loi. Celle-ci a été adoptée en début de mois par le parlement et est actuellement étudiée par le sénat.

"Nous sommes convaincus que le gouvernement et le peuple thaïlandais sont capables de gérer ce problème", a indiqué Qin Gang. Le porte-parole a ajouté que la Chine souhaitait la stabilité politique en Thaïlande afin d'assurer le développement économique et une vie heureuse et pacifique pour le peuple de ce pays.


http://french.peopledaily.com.cn/Chine/8453878.html
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 10, 2014, 09:01:05 am

Election Miss Chine... Mal à la tête !...  :hot
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: SUDOKU le janvier 10, 2014, 05:33:29 pm

Election Miss Chine... Mal à la tête !...  :hot


+ 1   :-*
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Malco le janvier 10, 2014, 05:38:55 pm
Citer


Election Miss Chine... Mal à la tête !...   


Oufff en effet , il y a rien à jeter là .  :clap
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 14, 2014, 08:14:59 am

Les Chinois en Afrique : où sont-ils ? Que font-ils ?

La présence chinoise en Afrique explose, ce n'est un secret pour personne. Dans un récent rapport sur la diaspora chinoise, le Conseil au commerce extérieur de la France détaille notamment leur présence sur le continent. Investissements, taille des diasporas, tout est là.

L'organisation des Conseillers au commerce extérieur de la France (CCEF) vient de publier un rapport sur la présence et l'influence chinoise hors du territoire de la grande Chine (qui inclut Hong Kong et Macao). "L'idée de lancer une vaste étude sur la Chine est venue au cours d'une réunion des CCEF organisée à Alger, explique Christian Granier, rédacteur de l'étude intitulée "La Chine hors les murs", publiée fin février. Les conseillers d'Algérie faisaient état d'une concurrence intense, d'une stratégie organisée et concertée des entreprises chinoises et du gouvernement chinois pour s'imposer sur le marché algérien.

En effet, depuis l'adoption par le gouvernement chinois du mot d'ordre "Go Global" en 2002, les entreprises chinoises se sont fortement internationalisées. L'Afrique n'a pas échappé à ce mouvement vers l'extérieur et représente aujourd'hui 15% des investissements de la Chine dans le monde. Le continent a vu la masse des investissements chinois augmenter à tel point que les flux entrants y ont doublé en quatre ans et le stock quadruplé. La présence chinoise en Afrique s'est considérablement renforcée et le premier forum sur la coopération Chine Afrique (Focac) s'est tenu en octobre 2000. Il se tient depuis tous les trois ans, alternativement en Chine et en Afrique.


Mécanismes de la présence chinoise

L'influence de la Chine sur le continent s'est d'abord limitée à l'obtention de ressources agricoles, minières et énergétiques puis à celle de marchés publics importants.

Le rapport note que les acteurs économiques et politiques chinois ont mis en place un ensemble d'aides et de système de troc avantageux.

Dans une seconde étape plus récente, la Chine a encouragé la délocalisation de certaines de ses industries de main d'oeuvre dans les pays d'Afrique prometteurs - l'Éthiopie est souvent citée en exemple de ce mouvement - et l'installation de centres de distribution de produits dans des zones de desserte facile.

Interrogé par Jeune Afrique, Christophe Granier explique que "les investissements chinois répondent aux trois critères habituels que sont la sécurisation des approvisionnements, les débouchés commerciaux et la délocalisation".


Opposition

Derrière ces aspects indéniablement positifs pour le continent, la présence grandissante des Chinois est de moins en moins acceptée. "Les cercles intellectuels et économiques africains dénoncent la technique du prix d'appel, qu'ils considèrent comme une copie des pratiques occidentales alors qu'elle s'inscrit dans une longue tradition chinoise.

De leur côté, les populations locales se plaignent régulièrement de conditions de travail dégradées, surtout dans les entreprises privées. Christophe Granier insiste pourtant sur la décentralisation de ce phénomène : "Une grande partie de la diaspora chinoise est le fait d'entrepreneurs individuels. Ce n'est pas une politique décidée au niveau du gouvernement et qui risque de porter dommage à la Chine".


Afrique du Nord et de l'Est prioritaires pour la Chine

En Afrique du Nord, l'implantation économique chinoise se développe tout particulièrement en Algérie et en Égypte. En Afrique subsaharienne, les principaux pays concernés sont l'Afrique du Sud, l'Angola et la Zambie. Mais l'Éthiopie connaît une très forte croissance de la présence chinoise, notamment avec l'installation de nombreuses entreprises manufacturières. Le Mozambique constitue aussi une priorité, notamment pour la sécurisation future des approvisionnements de l'Empire du Milieu en hydrocarbures.

Le développement en Afrique de l'Est constitue une priorité pour la Chine car elle lui permet de parachever sa stratégie du "collier de perle", mise au point dans le but de garantir la sécurité de ses voies d'approvisionnement maritimes. La Chine trouve également dans cette sous-région un terrain favorable à l'implantation de centres de production à vocation continentale ou mondiale. Elle a notamment encouragé financièrement le projet de 25,5 milliards de dollars destiné à mettre en place un corridor entre le Soudan du Sud, l'Éthiopie et le port de Lamu, au nord du Kenya.


En Afrique de l'Ouest comme ailleurs, l'accès aux ports reste un objectif majeur pour la Chine

Plus au sud, en Tanzanie, la Chine impulse aussi la construction du port de Bagamoyo, appelé à devenir l'une des principales porte d'entrée vers l'Afrique sur la côte orientale. La Zambie, qui accueille quelque 80 000 ressortissants chinois, représente le troisième plus important pays d'accueil du continent.

Le pays a été le théâtre de la première grande réaction anti-chinoise en Afrique, incitant la Chine à annuler des dettes et à offrir des infrastructures humanitaires, notamment des hôpitaux.


Présence restreinte en Afrique de l'Ouest, beaucoup plus large en Afrique du Sud

L'ouest du continent se caractérise par une présence chinoise encore très restreinte, du moins au niveau de la population, souligne l'étude. La sous-région fait néanmoins l'objet d'expériences prudentes de montée en puissance, que ce soit dans les pays riches en ressources minières (Niger) et agroalimentaires (Côte d'Ivoire) ou représentant des marchés importants pour les produits chinois à l'instar du Nigeria ou du Ghana. Comme ailleurs, l'accès aux ports reste un objectif majeur pour la Chine.

L'Afrique centrale, extrêmement riche en ressources énergétiques, forestières et minérales, attire les investisseurs publics chinois depuis de longues années. Le pays est notamment très présent en RD Congo, où des entreprises privées traitent une grande partie du cuivre produit au Katanga. D'autres sociétés sont directement impliquées dans la production de cuivre à l'instar de Minmetals depuis le rachat du canadien Anvil, ou encore Jinchuan suite au rachat du sud-africain Metorex. Autre grande implication de la Chine, les fameux contrats ressources contre infrastructures de 2007, d'un montant de 6 milliards de dollars.

Au Gabon, la Chine a connu des déboires dans ses investissements, que ce soit celui de Sinopec via la société pétrolière Addax ou celui dans le gisement géant de fer de Belinga. Le Tchad intéresse tout particulièrement la Chine pour ses réserves de pétrole. Là encore, les relations sont complexes.

En Afrique du Sud, le rapport note que les Chinois, arrivés plus tard que les Indiens et présents en moins grand nombre, représentent aujourd'hui une large communauté de commerçants et petits industriels. Chiffrée il y a cinq ans à 200 000 personnes, cette communauté se monte aujourd'hui à 350 000 membres.

L'intégration du pays d'Afrique australe dans le club des Brics n'a fait qu'accélérer cette dynamique. Quelques opérations majeures illustrent les liens économiques grandissant entre les deux pays : le rachat de 20% du capital de Standard Bank par ICBC en 2007 pour 5,6 milliards de dollars, l'investissement de 245 millions de dollars du fonds souverain CIC dans le holding financier Shanduka pour 25% du capital ou encore l'investissement de 100 millions de dollars du constructeur automobile FAW pour la construction d'une usine.


http://economie.jeuneafrique.com/index.php?option=com_content&view=article&id=21606
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 20, 2014, 09:07:52 am

Chine : voici le chien le plus cher du monde !

Un imposant mastiff tibétain a été vendu en Chine pour près de 1,4 million d'euros. Cete somme pourrait en faire un des chiens les plus chers du monde.

Le riche acquéreur, un promoteur immobilier, a déboursé 12 millions de yuans (1,39 million d'euros) pour l'animal âgé d'un an et pesant 90 kilos, lors d'une foire canine de Hangzhou, dans la province orientale du Zhejiang, précisent Les Nouvelles du soir, un journal de Qianjiang.

Souvent comparés à des lions en raison de leur imposante crinière aux tons noirs et roux, les mastiffs du Tibet (également appelés dogues tibétains) sont la dernière toquade des Chinois fortunés, l'animal-symbole de leur statut social.
 
 
« Des chiens qui ont du sang de lion »

Le prix de ces quadrupèdes puissants, massifs et parfois féroces s'est envolé ces dernières années, flirtant avec, ou dépassant parfois, le million d'euros. «Ils ont du sang de lion et ils sont le gratin des mâles reproducteurs au sein de la famille des mastiffs», a commenté l'éleveur du chien, Zhang Gengyun, cité par le journal.

Cette race canine est rompue aux conditions climatiques extrêmes et à l'altitude. Elle a longtemps été appréciée des bergers nomades pour la chasse en Asie centrale.

Les propriétaires de mastiffs les décrivent comme d'excellents chiens de garde, très fidèles à leur entourage.


http://www.leparisien.fr/insolite/chine-voici-le-chien-le-plus-cher-du-monde-19-03-2014-3686707.php
Titre: Re : Hors sujet : Chine
Posté par: Line le mars 20, 2014, 12:19:04 pm
Chine : voici le chien le plus cher du monde !


 :What?  n'importe quoi...
 
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 28, 2014, 08:48:18 am

Ce qui rend les Chinois si forts, selon le publicitaire Frédéric Raillard

INTERVIEW Frédéric Raillard, co-fondateur de l'agence de pub Fred&Farid vit à Shanghai depuis 2012. Une immersion totale qui l'a rendu fou de la Chine.

Fred Raillard, co-fondateur de l’agence de communication Fred&Farid, est tombé amoureux de la Chine. Depuis octobre 2012, avec la création d’une agence à Shanghai, l’agence se revendique même Franco-Chinoise. A l’heure de la visite du président Chinois, Xi Jinping, en France, il détaille pour nous ce qui fait la force de ce peuple
.


Depuis quand connaissez-vous la Chine ?

J’habite en Chine, depuis la création de l’agence à Shanghai, il y a dix-huit mois. Ce fut un vrai coup de foudre. J’y suis allé pour voir ce que nous pourrions faire alors que notre directeur artistique Feng Huang voulait retourner dans son pays. Et là, j’ai décidé qu’il fallait qu’on s’installe dans cette ville : si New-York a été la capitale du XXe siècle, Shanghai est celle du XXIe.

Il faut, pour comprendre le pays s’extraire d’un européano-centrisme qui nous rend aveugle. Une espèce de propagande de l’ouest qui nous empêche de voir toute la beauté de la Chine.

Il y a plusieurs Chine. Géographiquement, d’abord. Il y a ce qu’on appelle le "Mainland China", la Chine continentale, et le "Greater China" – Hong Kong, Macao, Taïwan-. La première est en train de prendre sa revanche sur la seconde qui a marqué le XXe siècle. Le peuple prend le pouvoir sur une élite passée.

Surtout, il y a une fracture générationnelle. Les plus de soixante ans ont vécu avec la peur de l’étranger. La génération Weibo, celle du site local de microblogging concurrent de Twitter, est au contraire très ouverte et très curieuse.


Ce serait donc un pays plein de contradictions ?

Au contraire. Tout est toujours à deux niveaux et jamais manichéen. 5.000 ans d’histoire communiquent parfaitement avec la modernité la plus extrême. La dualité de la vie est ici parfaitement intégrée. Ils sont en même temps hyper-pragmatiques et spirituels. Ils gèrent bien mieux les contradictions que nous. Elles ne les freinent pas. On retrouve cela dans le symbole du dragon qui a une tête de lion, des pattes d’aigles… Une chimère qui agglomère l’ensemble. C’est un peu difficile à saisir pour nous, si rationnels. Mais ça les rend plus forts. Alors que le monde est instable, ils sont eux même en mouvement, ce qui leur donne un temps d’avance. Tout ce qui fige le sens est arrogant, eux sont dans l’humilité, la naïveté, même parfois. Ce qui peut sembler surprenant.


Qu’est-ce que vous appréciez particulièrement chez les Chinois ?

Ce sont des gens courageux, extrêmement travailleurs, qui ne se plaignent jamais. Tous les jours au bureau, c’est une évidence, ces jeunes, d’une moyenne d’âge de 25 ans, ont une contagieuse soif d’apprendre. L’ouest du monde est en dépression, perclus de cynisme comme on peut le constater avec des programmes néo-décadents comme Jackass, cette émission de télévision américaine et ses caméras cachées à l’humour bête et méchant. En Chine, rien de tel. Ce qui prime, c’est l’envie d’avancer, de bâtir. Ils vivent pourtant en "hard mode", comme ils disent, en employant l’expression utilisée en jeu vidéo pour désigner le niveau le plus difficile. Et cela les rend plus forts. Ce sont des gens qui se lèvent très tôt le matin. Qui entretiennent leur santé et leur corps plutôt que de se gaver de médicaments. C’est un bonheur de les voir danser dans les jardins pour faire leur gymnastique.

Alors que l’amour de la famille est en perte de vitesse en Occident, ici, il est central. La fidélité va d’abord au sang, et non à l’entreprise. C’est une autre manière de voir.

Qu’est-ce qui, dans leur manière d’agir ou de penser, les rend particulièrement efficace dans le monde d’aujourd’hui ?

Il y a quatre points qui me semblent fondamentaux : le réseau, la vitesse, la copie et l’argent. Le réseau social, d’abord. La République populaire de Chine porte bien son nom. Ce qui importe, en effet, c’est le "Guanxi", le relationnel. Ce tissu de connaissances est fondamental. Chacun travaille ses contacts, son réseau pour s’élever socialement. Cela n’a rien à voir avec un club privé, un cercle. Le sentiment d’appartenir à une élite n’est pas ce qui est recherché. Il s’agit de se construire un réseau tous azimut sans que le niveau social n’ait aucune importance.

Le relationnel est primordial. Faire selon les règles, « by the book » comme dise les américains, ne marche pas. Et c’est pour ça d’ailleurs que ceux-ci ont des difficultés en Chine. Ce qui compte, ce sont les relations humaines. Une relation commerciale ne suffit pas. Si seule la logique commerciale opère, ça ne marche pas.

La vitesse, ensuite. Il y a une efficacité dans la relation qu’on ne trouve pas en France. On échange ses cartes, on voit si oui ou non on peut faire du business ensemble et on se quitte, on passe à autre chose. La vitesse pas devant tout. Il s’agit moins de faire bien que d’aller vite, d’essayer et si ça ne marche pas, de passer à autre chose. Sur l’internet, on parle de "pivot". Vous lancez un service et, si ça ne marche vous "pivotez",  vous proposez autre chose. Ce sont des pragmatiques hyper-concrets. Ils saisissent l’opportunité, agissent.

Ce ne sont pas des théoriciens, des stratèges mais des tacticiens, des guerriers opérants avec une rapidité foudroyante. Le temps qu’ils lancent plusieurs choses, nous en sommes encore à réfléchir comment faire bien, mieux. Eux n’ont pas peur de l’échec. Celui qui a créé le réseau Mei li Shuo – 20 millions d’utilisatrices qui postent des photos d’elles-mêmes avec leurs nouveaux achats- a essayé quatre ou cinq fois avant de réussir. Ils ont donc un avantage à l’ère de l’internet où ce qui compte est d’être devant, de se lancer. Et l’Internet est un phénomène massif : il y a 600 millions d’internautes dans le pays !

La copie. Ce n’est chez eux pas un problème. Au contraire, cela s’apparente plus à une marque de respect. Grâce à cela, la Chine à cinq ans d’avance sur les réseaux sociaux : mais c’est dynamique. Si la messagerie instantané WhatsApp a été achetée si cher par Facebook (16 milliards de dollars) c’est parce que Wexin (WeChat), qui part à la conquête du monde agrège déjà toutes les technologies.  Le Chinois va toujours essayer de faire plus vite et moins cher. Ce n’est pas le même centre de gravité qu’en occident.       

L’argent, enfin. Il faut savoir que l’immobilier appartient à l’Etat. La pierre n’est donc pas une valeur en soi. En revanche, l’argent, celui que chacun a en banque est vénéré parce que c’est du solide, c’est une véritable propriété. Et cet argent est à faire fructifier au court terme. Ce qui encore une fois les rend très rapides.


http://www.challenges.fr/economie/20140327.CHA2126/ce-qui-rend-les-chinois-si-forts-selon-le-publicitaire-frederic-raillard.html
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le avril 01, 2014, 01:16:45 pm
http://www.lejournaldepattaya.com/index.htm


Chine : distribution gratuite d'air pur dans une ville étouffée par le smog...   ???


Samedi, les habitants de Zhengzhou ont fait la file pour respirer à pleins poumons dans  des sacs de la taille d'un coussin remplis d'air, certifié en provenance de la montagne, au travers d'un masque à oxygène...


Bien grave tout de même...   :'(

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le avril 08, 2014, 06:41:44 pm
Politiques alimentaires : la Chine en exemple dans un rapport !


Le rapport 2013 de l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), lancé lundi à Dakar, a fait remarquer que la Chine a réussi depuis 1990 à réduire de près de moitié la prévalence de la sous- nutrition.

"Depuis 1990, la Chine a réduit de près de moitié la prévalence de la sous-nutrition qui est passé de 23% à 11% environ", souligne l'étude, lancée en présence du ministre sénégalais de l' Agriculture, Dr Papa Abdoulaye Seck et du Directeur général de l'IFPRI.

Le rapport 2013 sur les politiques alimentaires mondiales de l' IFPRI indique en outre que la Chine et le Vietnam prévoient d' éradiquer la faim d'ici 2025 et le Brésil et la Thaïlande y sont déjà parvenus.

"D'autres pays en développement peuvent s'inspirer de ces expériences pour tracer leur propre voie vers la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

L'élimination de la faim et de la sous-nutrition nécessite une combinaison de stratégies axées sur l' agriculture, la nutrition et la protection sociale", préconise l'étude.

L'IFPRI soutient qu'en Afrique au Sud du Sahara, l'agriculture jouera un rôle essentiel et qu'en Asie, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, la croissance des activités rurales agricoles et non agricoles peut contribuer à réduire la pauvreté.

"En Europe de l'Est et en Amérique latine, des programmes nutritionnels et de protection sociale bien ciblés peuvent aider à éliminer la faim et la sous-nutrition", souligne le rapport.

Le document relève également l'engagement politique croissant en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Il fixe un plan d'action pour 2014 et au-delà et appelle en particulier à éliminer la faim et la sous-nutrition d'ici à 2025.


http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-04/08/content_32024644.htm
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juin 20, 2014, 12:49:41 pm
http://www.lejournaldepattaya.com/INFOS%20ASIE.htm


Je crois qu'on en avait déjà parlé, mais c'est de + en + mode  (normal puisque les gens sont de + en + fous...)    :What?

Le maillot « bikini de visage » est tendance en Chine de l'Est...


Une femme portant un « bikini de visage » marche sur une plage de Qingdao, Le masque, qui est utilisé pour bloquer les rayons du soleil, les méduses et les algues, est particulièrement populaire chez les femmes d'âge moyen.

Pas facile de faire des rencontres avec ça...    :huhu

 
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le juin 20, 2014, 01:07:37 pm
Citer
     

Pas facile de faire des rencontres avec ça       


Incognito Line .  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 08, 2014, 08:07:20 am

En voilà, une bonne nouvelle !...


Les ailerons de requins sont moins populaires auprès des dîneurs chinois

En Chine, les approvisionnements et les prix des ailerons de requins sont en chute libre, a rapporté récemment l'organisation non gouvernementale (ONG) WildAid, qui se concentre à mettre fin au commerce illégal d'espèces sauvages.

Ces deux dernières années, les importations d'ailerons de requins à Hong Kong ont presque diminué de moitié, tandis que l'offre à Guangzhou, province du Guangdong, a chuté de 82 %. Les marchés en diminution ont également affecté les prix. À Guangzhou, les prix de détail des ailerons de requins ont diminué de 47 % ces deux dernières années, tandis que les prix de gros ont chuté de 57 %.

Selon l'enquête de WildAid, 85 % des Chinois ont révélé n'avoir pas commandé d'ailerons de requins ces trois dernières années, tandis que 28,2 % des répondants ont attribué la baisse de la demande à l'interdiction des dépenses officielles en biens de luxe qui a été décrétée par le gouvernement chinois.

Les prix des ailerons de requins vendus par les pêcheurs en Indonésie, l'un des plus grands pays d'exportation d'ailerons de requin, ont chuté de 80 % depuis 2007.

« Le secteur des affaires des ailerons de requin est sur le point de s'éteindre », a déclaré un grossiste à Guangzhou. Sur le marché de détail, les prix des nageoires de requins de taille moyenne ont été réduits de moitié par rapport au précédent 642 $ le kilo, le prix le plus élevé lorsque l'entreprise était à son apogée.

« Pas de commerce, pas de tuerie », prône Yao Ming vedette à la retraite de la NBA dans une publicité de service public de WildAid, appelant les gens à refuser les ailerons de requins à la table.

Peter Knights, directeur général et fondateur de WildAid, dit que le rapport constitue une preuve solide que la conscience de protection des requins est plus élevée, car les gens réalisent les dommages causés par la consommation des ailerons de requins. « Nous avons fait de gros progrès », a-t-il dit.


http://french.china.org.cn/china/txt/2014-08/07/content_33174050.htm
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 08, 2014, 01:32:29 pm

une vraie bonne nouvelle... pourvu que çà continue...    :clap
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 10, 2014, 08:33:48 am

La nouvelle brigade de "fliquettes" de Pékin... Pas mal !...  :What?
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 13, 2014, 08:29:35 am

Concours de Miss Hong Kong en ce moment... Chaud !  :smile
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: letirailleur le août 13, 2014, 05:23:03 pm
La, il va être difficile de faire un choix
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le août 14, 2014, 12:39:20 am

La, il va être difficile de faire un choix


+ 1  chaud chaud !  :SHY
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 14, 2014, 09:21:12 am

Il est vrai que la sélection est presque parfaite !... C'est pas Miss France avec ses concurrentes élevées au lait de vache...  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Bip Bip le août 14, 2014, 09:26:23 pm

Il est vrai que la sélection est presque parfaite !... C'est pas Miss France avec ses concurrentes élevées au lait de vache...  :huhu


ah manu tu l'envoies pas dire çà va raler !  :huhu  t'as raison mon ami, des petits lots de cette beauté  c'est mission impossible ici faudra attendre le prochain festival de Cannes
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le août 15, 2014, 05:18:31 pm

une bonne solution de patrons pour débaucher...!!!    :hang


En Chine, des robots servent et cuisinent dans un restaurant ! 


Un restaurateur chinois a remplacé une partie de son personnel en cuisine et au service par des robots.

L’INFO. Et si les grands chefs étaient un jour remplacés par des robots ? Ce qui parait improbable pourrait bien se concrétiser dans quelques années. En attendant, un restaurateur de l’Est de la Chine a remplacé une partie de son personnel par des androïdes. Certains accueillent les clients, d’autres les accueillent et d’autres encore les servent. Mais aucun n’est payé.

Formules de politesse automatiques. Dès l’entrée, les clients sont accueillis par deux robots qui leur adresse quelques chaleureuses formules de politesse, et quatre androïdes de petite taille apportent ensuite à chaque table les plats, soupes et bols de riz, posés sur des plateaux. Dans les allées, les robots se déplacent en ligne droite et s'excusent poliment quand un obstacle leur bloque le passage. “Ma fille m’avait demandé d’inventer un robot, parce qu’elle n’aimait guère les travaux ménagers”, explique Son Yugang, fondateur de l’établissement.

En cuisine, deux robots à la friture et aux raviolis. Dans l’arrière-cuisine de Song Yugang, on trouve deux imposants robots bleus en charge des fritures, raviolis et autres bouchées fourrées. Après avoir intégrés un certain nombre de recettes, ils ont été approvisionnés en ingrédients par une poignée d’employés humains, qui s’occupent eux des plats plus sophistiqués.

“Ils ne tombent pas malade, ne réclament pas de vacances”. Pour M. Song, les robots n’ont que des avantages : “Les robots peuvent comprendre une quarantaine de phrases et consignes de la vie de tous les jours. Ils ne tombent pas malades, ils ne réclament pas de vacances ni de jours de congés”, justifie le patron. Des robots qui lui ont coûté environ 40.000 yuans (4.860 euros) chacun, soit l’équivalent du salaire annuel d’un employé humain, a détaillé M. Song au quotidien local Xiandai Kuaibao. Selon lui, il suffit de les recharger pendant deux heures à une prise électrique pour leur garantir une autonomie de cinq heures.

Plus de robots en Chine qu’au Japon. Les coûts de main d'oeuvre ont connu de fortes hausses au cours des dernières années en Chine, encourageant les entreprises du secteur manufacturier à accélérer les processus d'automatisation. En conséquence, la Chine a surpassé l'an dernier le Japon comme premier pays consommateur de robots industriels.

vidéo =  https://www.youtube.com/watch?v=fosadcMouLw

http://www.europe1.fr/High-Tech/En-Chine-des-robots-servent-et-cuisinent-dans-un-restaurant-2203709/


Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 16, 2014, 07:52:27 am

Toujours un peu de bonheur dans ce monde de brutes...

Quelques candidates du concours Miss Hong Kong...
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 17, 2014, 08:12:41 am

Après avoir présenté les candidates du concours de Miss Hong Kong, je me dois de faire bonne mesure... Voici donc les candidates du concours Miss China Universe...  :hot
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le août 17, 2014, 08:15:39 am
Comment ils font le jury pour départager ?  :SHY
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 17, 2014, 08:19:29 am

Et là, il n'y a pas les 16 !...
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 18, 2014, 08:34:57 am

Le mascaret du fleuve Qiantang surprend les badauds...


Je rappelle d'aun mascaret est une haute vague déferlante remontant certains estuaires à la marée montante et pouvant être dangereuse pour la navigation.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 18, 2014, 08:00:37 pm

Le mascaret du fleuve Qiantang surprend les badauds...

Je rappelle d'aun mascaret est haute vague déferlante remontant certains estuaires à la marée montante et pouvant être dangereuse pour la navigation.


et ben pour moi, mon cher Manu, tu fais plus que de le rappeler car très franchement, je ne le savais pas...   (http://img4.hostingpics.net/pics/811224tlchargement.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=811224tlchargement.jpg)

ceci dit, je trouve ces photos tout à fait extraordinaires...   :clap
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le août 21, 2014, 01:50:49 pm
Alors là les chinois font très fort , une machine pour le don du sperme .  :huhu

Voir cet article ( mdr ) + la vidéo de démontration  :huhu là je crois qu'on touche le fond , si le Pape François voit ça il devient fou .
http://www.iflscience.com/technology/automatic-sperm-extractor-introduced-chinese-hospital
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le août 21, 2014, 02:48:59 pm

Alors là les chinois font très fort , une machine pour le don du sperme .  :huhu
Voir cet article ( mdr ) + la vidéo de démontration  :huhu là je crois qu'on touche le fond , si le Pape François voit ça il devient fou .
http://www.iflscience.com/technology/automatic-sperm-extractor-introduced-chinese-hospital



 + 1 complètement frappés ces chinetoques on touche le fond malco!!!   :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 02, 2014, 08:45:53 am

Miss Hong Kong 2014


La gagnante est Veronica Shiu...  :)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le septembre 02, 2014, 09:32:46 pm
Celle de gauche de la dernière photo elle est MAGNIFIQUE .  :SHY  :clap
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le septembre 27, 2014, 05:33:12 pm
http://www.lejournaldepattaya.com/INFOS%20ASIE.htm


La Chine est le 2e pays du Monde en termes du nombre de milliardaires...   (http://img4.hostingpics.net/pics/91868829vv.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=91868829vv.jpg)


Selon une nouvelle étude, la Chine possède la deuxième plus grande population de milliardaires du monde.

Le cabinet d'études Wealth X et la Banque UBS, basée en Suisse, ont publié conjointement cette enquête le 17 septembre, qui montre que le nombre de milliardaires ne cesse de croître dans le Monde, malgré une économie atone...   

En 2014, la population de milliardaires dans le monde a progressé de 7% pour arriver à 2 325, avec une fortune totale qui a augmenté de 12% pour atteindre 7 300 milliards de dollars US, et 155 personnes ont déclaré avoir pour la première fois des actifs de plus d'un milliard de dollars US...  :o

Parmi ces nouveaux milliardaires, 33 viennent de Chine.

En juin 2014, c'étaient les Etats-Unis qui comptaient la plus grande population de milliardaires, avec 571 personnes, tandis que la Chine, avec 190 milliardaires, se classait deuxième.

L'enquête montre également que les milliardaires d'Asie créent de la richesse plus rapidement que ceux de toute autre région, avec une croissance de la richesse de 18,7%...  ???


Que dire de cela... il y a de + en + de gens dans le Monde qui crèvent la dalle et paradoxalement, il y a de + en + de milliardaires...   (http://img4.hostingpics.net/pics/50473443gg.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=50473443gg.jpg)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 28, 2014, 07:08:31 am

INCROYABLE !


Un vieil homme tire une charrette à bras sur 1 300 km pour voir Beijing

L'homme a quitté sa ville natale du Hunan en juillet dernier, et il est arrivé à Beijing en novembre. Il a toujours marché vers le nord en tirant sa charrette pour réaliser son rêve de voir la capitale. Il dort dans sa charrette et vit en mendiant de la nourriture.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 23, 2014, 08:44:46 am

Le 21 décembre à Shanghai‬, une trentaine de motards se sont déguisés en Père ‪Noël‬ pour emmener en balade des enfants autistes.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le décembre 23, 2014, 01:40:06 pm
INCROYABLE !
Un vieil homme tire une charrette à bras sur 1 300 km pour voir Beijing


extraordinaire... bravo, Monsieur     :clap
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 17, 2015, 08:58:31 am

La Chine hausse le ton: interdiction de jeûner à ramadan, de porter la burqa et la longue barbe salafiste

La Chine vient d’interdire le port de la burqa, de la barbe, et même le jeûne le jour du ramadan dans la région du Xinjiang, où vit l’importante communauté musulmane ouïghour.

Pour justifier ces récentes interdictions, les autorités chinoises ont déclaré que : «cette règlementation est destinée à freiner l’augmentation de l’extrémisme qui a forcé les femmes ouïghours à abandonner leur costume traditionnel et coloré pour le remplacer par une burqa noire. »

« La Burqa n’est pas le vêtement traditionnelle des femmes ouïghour, et son port dans les lieux publics est d’ailleurs interdit dans des pays tels que la Belgique et la France. »

Les autorités chinoises ont également interdit les longues barbes et le jeûne pendant le Ramadan. Ils tiennent également les mosquées sous une stricte surveillance.

Les Chinois ont la même approche que le maire de New York, Rudy Giuliani, connue sous le nom de théorie du carreau cassé* pour mater l’islamisme et le terrorisme.

Ils ont compris que la burqa et les longues barbes sont des actes politiques de rejet de la société et des déclarations religieuses. Que ces déclarations religieuses mène à la radicalisation, et que la radicalisation mène au terrorisme.

En interdisant et en réprimant durement des actes mineurs, en les traitant comme des crimes politiques, tout en autorisant la pratique privée de la religion, ils traitent le mal à la source. Du moins le pensent-ils après avoir épuisé les méthodes communistes contre les musulmans.

Et si cette méthode ne fonctionne pas et que les attentats terroristes se poursuivent…


* Giuliani, qui avait décidé – avec succès- à rendre les rues de New York plus sûres, avait imposé de lourdes amendes à tout propriétaire d’un logement dont une fenêtre était cassée. Il avait expliqué que « si vous voyez une fenêtre cassée, c’est que l’immeuble est abandonné ou mal entretenu. S’il est abandonné, il est probable qu’un jour ou l’autre il y aura du trafic de drogue. Et s’il y a du trafic de drogue, un jour ou l’autre il s’y produira un crime. En mettant de lourdes amendes aux propriétaires qui laissent des carreaux cassés, je les oblige à entretenir leurs bien, donc à le louer, ce qui dérange les dealers et fera baisser la criminalité. »


http://www.dreuz.info/2015/01/la-chine-hausse-le-ton-interdiction-de-jeuner-a-ramadan-de-porter-une-longue-barbe-et-la-burqa/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le janvier 17, 2015, 01:44:50 pm
La Chine hausse le ton: interdiction de jeûner à ramadan, de porter la burqa et la longue barbe salafiste

Et oui, heureusement qu'il y a des gens qui commencent à comprendre réellement ce qui se passe... Chez nous,  je peux mettre ma main au feu sans problème car même avec ce qui s'est passé, ce n'est pas demain la veille que des sanctions de ce type seront prises...
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 19, 2015, 07:55:31 am

Génial !

De futures hôtesses de l'air en tenues traditionnelles.

Des étudiantes d'un institut d'aéronautique de Chengdu ont revêtu des tenues de la dynastie des Tang lors d'un cours de formation au métier d'hôtesse de l'air. ‪
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le janvier 20, 2015, 03:01:24 pm

La croissance chinoise au plus bas depuis 24 ans .

A 7,4 %, la croissance chinoise a ralenti en 2014, et a atteint son rythme de progression annuelle le plus faible depuis 1990. La République populaire manque de peu l'objectif qu'avait fixé le gouvernement chinois, une progression de 7,5 % de son PIB, une première, là aussi, depuis seize ans. En comparaison, l'économie chinoise avait progressé de 7,7 % en 2013.

Au printemps 2014, les dirigeants chinois avaient pris soin de faire précéder pour la première fois leur objectif de la mention « zuoyou », c'est-à-dire « environ », déjà conscients du risque politique qui planait sur leur capacité à atteindre cette cible.

> Lire aussi : Le Fonds monétaire international reste pessimiste sur la croissance mondiale


MULTIPLICATION DES EFFORTS

La croissance s'est stabilisée à 7,3% de progression au dernier trimestre de 2014, rythme similaire à celui enregistré de juillet à septembre. « La Chine est à son rythme le plus lent depuis la crise des subprimes » commente Xu Gao, chef économiste chez Everbright Securities.

Pékin a, pour parvenir à maintenir ce niveau de croissance, déjà dû multiplier les efforts. La banque centrale avait baissé ses taux directeurs, le 21 novembre, après avoir annoncé davantage d'investissements dans le réseau ferroviaire et le développement de nouveaux quartiers, ainsi qu'un allégement de la fiscalité des petites entreprises.


« NOUVELLE NORME » DE L'ÉCONOMIE CHINOISE

Le gouvernement présente désormais ces chiffres comme la « nouvelle norme » de l'économie chinoise, consistant à faire moins vite mais mieux, un discours déployé par le secrétaire du parti communiste, Xi Jinping, et qui correspond à une exigence de l'opinion publique, fatiguée des bulles, des projets mal conçus, et demandeuse de stabilité.

Il n'est donc plus question d'un redressement majeur. « L'économie de la Chine est parvenue à un progrès constant et à une amélioration qualitative sous la nouvelle norme en 2014 »

Suite et source de cet article >> http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/01/20/la-croissance-chinoise-au-plus-bas-depuis-24-ans_4559325_3216.html#xtor=AL-32280515
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le janvier 21, 2015, 02:08:48 pm

intéressant et édifiant ton texte, Malco...  (http://img4.hostingpics.net/pics/61540185gg.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=61540185gg.jpg)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 13, 2015, 08:44:44 am

Les ‪tulou‬ du Fujian

Les ‪Tulou‬ du Fujian sont des maisons traditionnelles rondes que l'on trouve dans le sud-ouest et le sud-est de la province du Fujian. Ces bâtiments communautaires uniques au monde sont connus pour l'originalité et la créativité de leur style, de leur décoration et de leurs techniques de construction.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le février 13, 2015, 08:16:00 pm

Les ‪tulou‬ du Fujian

Les ‪Tulou‬ du Fujian sont des maisons traditionnelles rondes que l'on trouve dans le sud-ouest et le sud-est de la province du Fujian. Ces bâtiments communautaires uniques au monde sont connus pour l'originalité et la créativité de leur style, de leur décoration et de leurs techniques de construction.


connaissais pas merci pour cette explication manu !   
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 22, 2015, 08:52:13 am

Le saviez-vous ?
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mars 03, 2015, 02:19:23 pm
Le saviez-vous ?

j'avais zappé ce post et ne le savais pas...   :D     et il me semble que parler et surtout lire le chinois me semble très compliqué...
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Bip Bip le mars 03, 2015, 10:38:03 pm

pas facile et pourtant beaucoup de jeunes s'y mettent ils ont raison c'est l'avenir de parler chintoc  8)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mars 04, 2015, 11:55:16 pm
http://www.20minutes.fr/planete/1551999-20150301-population-pandas-geants-chine-augmente


La population de pandas géants de Chine a augmenté...   :clap


La population de pandas géants vivant à l'état sauvage en Chine a augmenté de près de 17% en dix ans grâce à des mesures de conservation environnementales, a rapporté la presse chinoise, citant une étude officielle.

D'après cette étude réalisée par l'Autorité de gestion des forêts, 1.864 pandas géants vivaient en Chine à l'état sauvage en 2013, soit 268 ursidés supplémentaires, ce qui représente une augmentation de 16,9%, a expliqué samedi l'agence Chine nouvelle.

La précédente étude de l'Autorité de gestion des forêts datait de 2003 et celle-ci souligne que les efforts de conservation mis en oeuvre depuis expliquent l'augmentation du nombre d'individus. Parallèlement, leur habitat a également crû de 11,8% à 2,58 millions d'hectares.

La Chine comptait fin 2013 375 pandas géants en captivité, 166 mâles et 209 femelles.

«Diplomatie du panda»

Pékin mène une «diplomatie du panda» qui connaît un certain succès, les animaux devenant souvent des vedettes dans les zoos de leurs pays d'accueil.

Au mois de juin 2014, 42 pandas vivaient ainsi dans 12 pays, selon l'étude.

Les pandas vivent à l'état naturel essentiellement dans les montagnes du sud-ouest de la Chine. Gros mammifère possédant un patrimoine génétique proche de celui de l'ours, le panda se nourrit exclusivement de bambou. Il pèse une centaine de kilos en moyenne et mesure jusqu'à 1,80 m. Sa particularité est de posséder six doigts.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF), dont il est l'animal emblématique, a salué cette augmentation. «La hausse de la population de pandas géants sauvages est une victoire pour la politique de protection de l'environnement qu'il faut sans conteste célébrer», a déclaré dans un communiqué Ginette Hemley, une responsable de l'association.

«Cette augmentation atteste de l'engagement du gouvernement chinois, pris depuis 30 ans, de protéger les pandas géants sauvages», a-t-elle ajouté.

Le taux de reproduction de ces animaux est très faible tandis que la perte de leur habitat représentait également une menace.


Tant mieux, au moins une bonne nouvelle car ils sont si peu dans le Monde ces animaux extraordinaires...  :D
 

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 18, 2015, 08:56:41 am

Des paysans chinois fabriquent des reproductions géantes de Transformers !  :What?
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 19, 2015, 08:12:23 am

Façon Patrouille de France... Mais chinoise.  :What?

Les pilotes chinois de chasseurs J-10 étaient présente cette semaine au "Langkawi International Maritime and Aerospace Exhibition" en Malaisie.

C'était la première fois que des pilotes féminins participaient à des démonstrations aériennes à l'étranger.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 27, 2015, 10:01:52 am

Xinjiang : vingt ans après, de nouvelles photos d'Ochotona iliensis

Des Ochotona iliensis, une espèce aussi précieuse que le panda, qui vivent uniquement dans les monts de Tianshan, ont été de nouveau aperçus au Xinjiang.

Le 23 mars, The National Geographic a publié sur son miniblog une série de photos d'Ochotona iliensis, adorables comme des oursons en peluche, prises par Li Weidong en juillet 2014 avec des caméras de surveillance infrarouges placées dans un petit village montagneux de Tianshan.

Li Weidong, vice-secrétaire en chef de l'Assosiation écologique du Xinjiang, qui se consacre à la protection des Ochotona iliensis depuis trois décennies, avait pris ses premières photos d'Ochotona iliensis il y a 24 ans.


http://french.china.org.cn/china/txt/2015-03/26/content_35163448.htm
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mars 30, 2015, 11:03:01 am

CHINE - La Chine veut recréer une "route de la Soie" entre l'Asie et l’Europe. Elle va construire des milliers de ponts, de routes, de chemins de fer et de ports à travers l'Asie centrale et le Moyen-Orient. 40 milliards de dollars d'investissements viennent d'être débloqués. Est-ce une arme économique ou diplomatique ? Un expansionnisme commercial ? Est-ce un nouveau plan Marshall ou un mirage?

 Comment booster l’économie tout en confortant une influence politique ? Comment aider l’Asie du Sud-Est et, du même coup, freiner l’influence américaine et indienne ? Comment faire du nouveau avec du vieux ? Pékin a trouvé la solution: la nouvelle route de la Soie.

 Le projet a été imaginé depuis plusieurs années. Le président chinois Xi Jinping l’a officiellement lancé en septembre 2013 lors d’une visite au Kazakhstan. Depuis, le comité central du Parti communiste en a fait l’une de ses priorités. Et début mars 2015, le Premier ministre chinois Li Keqiang a annoncé la création de la "Silk Road Company Ltd", le fonds d’investissement privé qui portera le projet. Il a aussi détaillé son ampleur, en donnant le chiffre : 40 milliards de dollars! Plus encore que la démesure des investissements et du rêve chinois, ce qui frappe, c’est le nom du projet. Un plan de communication efficace. Un logo. Une marque.

Une nouvelle route de la soie !

 "Pour la Chine, il s’agit d’un plan stratégique qui vise à réorienter sa géopolitique vers l’intérieur du continent, notamment vers l’Asie centrale et l’Europe, plutôt que vers l’Est et sa côte Pacifique. C’est aussi un projet pour contrecarrer les influences russe et américaine dans la région.

C’est en quelque sorte une nouvelle diplomatie chinoise, qu’on peut qualifier de réalisme institutionnel, et qui consiste à bâtir de nouvelles infrastructures à l’étranger pour influencer les politiques mondiales", explique Simon Shen, directeur du Global Studies Program, interrogé à l’université chinoise de Hong Kong.

 Le nom officiel du projet est: "One belt, one road" (une ceinture, une route). Mais tout le monde a retenu le nom de code: "New Silk Road" ou la "Nouvelle route de la soie". Rien de moins.

 La route de la soie doit être imaginée au pluriel. Historiquement, il y en a eu plusieurs.
 Symbole mythique de l’Orient, il s’agissait des différents chemins empruntés par les commerçants pour faire transiter les marchandises de l’Asie vers l’Europe, et ce depuis l’Antiquité.

 La version orthodoxe la présente comme une décision d’un empereur chinois de la dynastie des Han, avant notre ère, qui envoya son émissaire en Europe, itinéraire réemprunté depuis par tous les marchands orientaux. Avec ses caravanes d’épices, de tapis perses, de pierres précieuses, de tissus - et d’abord de soie -, l’itinéraire a été emprunté par les Romains comme par les Ottomans, par les Arabes et les Indiens, parmi de nombreux peuples. Un vrai caravansérail !

Avec près de 6.500 kilomètres, la route part de l’est de la Chine (pays qu’elle traverse sur près de 4.000 kilomètres), avant de bifurquer vers des pays qui s’appellent aujourd’hui l’Inde, ou le Pakistan, l’Afghanistan, l’Iran, l’Irak, la Syrie, pour rejoindre la Méditerranée. Les tracées varient selon les empires.

 Il n’y a pas une seule route de la soie. Il y en a autant que d’époques. L’écrivain Pierre Loti, parmi d’autres, a décrit ses féeries, ses bazars et ses vertiges. Car la route croise les guerres, les frontières, et les limites physiques et pour commencer elle traverse l’Himalaya.

Pékin a choisi de redonner vie aujourd’hui à deux routes de la soie. La première sera terrestre.

Son tracé reste en débat, mais il devrait partir de la province chinoise du Xinjiang (qui connaît de nombreuses tensions ethniques), rejoindre le Kazakhstan, l’Asie centrale, le Nord de l’Iran, l’Irak, la Syrie, la Turquie et, à partir de là, atteindre l’Europe. Le tracé continuerait en Bulgarie, Roumanie, République Tchèque et en Allemagne, avant de rejoindre - on ne sait trop comment Venise. Tout un symbole.

 Cette nouvelle route de la soie sera constituée de milliers de ponts, de voies de chemin de fer, de gares et de pipelines pour relier l’Est à l’Ouest.

Plus ou moins avoué, l’un des objectifs de ce tracé est de réintégrer l’Afghanistan, le Pakistan, l’Irak, l’Asie centrale - et à terme l’Iran - dans l’économie marchande globale en y reconstruisant d’innombrables infrastructures, défectueuses depuis des années de tensions. En clair, réussir avec l’économie là où les Américains ont échoué avec le militaire.

 Officiellement, Washington approuve pourtant une initiative qui passerait par l’Afghanistan et le Pakistan, parce qu’elle réintroduirait le commerce et la paix, dans une zone menaçante pour la sécurité régionale.

 Mais, officieusement, les Américains ont bien compris que cette "nouvelle route de la soie" visait à contrecarrer leur propre traité multilatéral de libre échange économique, dit de partenariat transpacifique (Trans-Pacific Partnership ou TTP). Ils se disent donc prêts désormais, pour renforcer les liens économiques de l’Asie centrale et du Moyen-Orient, à élargir ce traité et même à faciliter l’entrée de l’Afghanistan et du Kazakhstan dans l’Organisation mondiale du commerce. Une façon de répondre à la route de la soie.
 
Un commerce accru et des frontières marchandes claires, c’est pour les Chinois comme pour les Américains un moyen de contrôler le transit des armes et de la drogue. En toile de fond, les vastes ressources énergétiques de l’Asie centrale, notamment le pétrole et le gaz, sont également visées.
 
La seconde route de la Soie, baptisée "21st Century Maritime Silk Road" empruntera quant à elle les mers.

 La Chine a rarement été une grande puissance maritime, mais elle tente sa chance. De l’Asie à l’Europe, le tracé partirait des grands ports de la mer de Chine (en particulier Guangzhou/Canton), suivrait la Thaïlande et le Viêt-Nam, la Malaisie, croiserait Singapour et longerait l’Indonésie, avant de rejoindre, via l’océan Indien, le Sri Lanka, puis la mer Rouge, le Golfe, et, enfin, le Canal de Suez et la Méditerranée. Un autre tracé pourrait faire un détour par l’Afrique, notamment le Kenya.
 
Les deux routes, celle des mers et celle des terres, se rejoindraient à Venise.

 La Chine prévoit d’investir massivement dans des ports à containers - l’alpha et l’oméga du commerce maritime mondial désormais. Et elle envisage de sécuriser cette route maritime pour lutter contre la piraterie au large de l’Afrique. "Le projet vise à sécuriser les approvisionnements de la Chine", commente un diplomate en poste à New Delhi.
 
Du coup, le projet chinois évolue. Au gré des crises internationales et des changements politiques, il se propose d’inclure -ou pas - le Sri Lanka et l’Afghanistan, le risque de traverser des pays musulmans en conflit faisant débat. Dans tous les cas, il s’agit de contourner l’Himalaya et - peut-être - l’Inde.

 La nouvelle route de la soie est un projet plus complexe qu’il n’y paraît. Plus moderne aussi.
 
C’est d’abord un projet expansionniste qui ne dit pas son nom. Par la route comme par la "ceinture" maritime, il contourne l’Inde, le grand rival honni. Ce qui n’a échappé à personne, à New Delhi, où l’obsession contre la vieille rengaine de "la Chine encerclant d’Inde" reste vive.

 "La Chine va devoir abandonner son état d’esprit expansionniste", a prévenu Narendra Modi, durant la campagne électorale l’an dernier. Si, devenu Premier ministre, le même Modi a modéré son discours, il vient néanmoins d’effectuer une visite historique dans l’océan Indien pour renforcer les liens avec l’île Maurice, les Seychelles et surtout le Sri Lanka (aucun chef de gouvernement indien n’avait visité ce pays depuis 28 ans).
 
L’Inde est bien décidée à ne pas abandonner l’océan Indien aux Chinois. Elle envisage de redonner vie à sa propre "Route des épices". "C’est le projet de Modi, mais pour l’instant il n’est que culturel et touristique", commente Faizal Khan, un journaliste à New Delhi.

 Les menaces ont bien été analysées; mais les opportunités aussi. D’où une position plus ambivalente de l’Inde sur cette nouvelle "route de la soie".
 
Jairam Ramesh, l’ancien ministre de l’Environnement indien, et une figure clé du parti du Congrès, me dit à New Delhi:
 "On regarde cette nouvelle route de la soie avec suspicion. Si c’est économique et pour sécuriser les transports maritimes, c’est bien. Mais si c’est un moyen pour imposer l’hégémonie chinoise, les Indiens ne seront pas dupes".

 Reste que l’Inde a besoin de l’expertise de la Chine pour bâtir des infrastructures. Elle dépend largement d’elle pour les produits et les biens, ainsi que pour le hardware. "Les Chinois ont un surplus de liquidités, il faut qu’ils l’investissent. En Inde, on a fait part de nos réserves. Mais je pense qu’on finira, à terme, par rejoindre la route de la soie", commente Prem Ja, un éditorialiste indien réputé.

 Au-delà de la relation avec l’Inde, il s’agit de créer une sorte de marché unique en Asie, en réduisant les barrières tarifaires, les droits de douane, en multipliant les facilités de travail pour la main d’œuvre chinoise à l’étranger. En gros: faciliter le passage des frontières par l’économie. Un accord commercial multilatéral (the Asian-Pacific Free Trade Area) devrait compléter la stratégie.

C’est, en quelque sorte, vue depuis Pékin, la mise en place d’une véritable OMC à visage asiatique.

 Pour la Chine, dont la production lourde d’infrastructures est saturée à domicile, c’est un moyen de déployer un savoir-faire à grande échelle dans toute l’Eurasie et d’utiliser de larges capacités d’investissements. Le Premier ministre chinois vient de préciser que le Silk Road Fund, privé, fonctionnerait selon les règles du marché et viserait la rentabilité.
 
C’est aussi un projet bancaire. La nouvelle route de la soie s’adossera à la nouvelle banque d’investissement asiatique que Pékin vient de lancer avec une vingtaine d’autres pays (Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures, ou AIIB). L’Inde a choisi de rejoindre cette banque, comme le Royaume-Uni.
 
A terme, les Chinois espèrent-ils ériger leur monnaie, le yuan, en monnaie de référence pour les pays de la route de la soie ? C’est possible. On sait que le renminbi est déjà fortement utilisé en Mongolie et au Kazakhstan, par exemple.

 Pour coller à l’époque, le projet de nouvelle route de la soie se veut aussi écologique. Les Chinois insistent sur la dimension verte de leurs routes de la soie et visent à participer activement aux futures conférences sur le climat avec des arguments de poids qu’ils présenteront à Paris en décembre au Cop 21, la conférence sur le climat.
 "La dimension verte du projet est mise en avant par la Chine mais personne n’est dupe. C’est juste de la communication", relativise un diplomate en poste à New Delhi.
 
De leur côté, les Américains sont prêts à financer plus de 1.000 réseaux électriques régionaux, pour 1,6 milliard de dollars d’investissements, et des centrales hydro-électriques modernes et écolos, dans le cadre de cette nouvele route de la soie.

 Enfin, la nouvelle route de la soie se veut un projet d’influence culturelle, de communication et d’Internet: une arme du soft power.

 "La nouvelle route de la soie vise à s’appuyer sur le hard power chinois pour nourrir l’influence du pays et son soft power. Mais, pour l’heure, rien n’a été annoncé du côté culturel, en plus de la construction de chemins de fer et de la vente de produits. A terme, il est possible que ce projet engendre de l’animosité localement, quand les investissements et les produits chinois débarqueront, hors de toute préoccupation locale et sans responsabilité sociale", commente Simon Shen (interviewé à Hong Kong).

 Les télécommunications apparaissent comme l’une des priorités du projet. L’équipementier Huawei, basé à Canton, est sur les rangs et envisage son expansion en Asie centrale et au Moyen-Orient à travers le prisme de la route de la soie. Comme ses concurrents des télécoms et du numérique en Chine, il espère bien monter dans le train et construire des infrastructures dans tous les pays longeant la route de la soie. La connectivité ne sera pas limitée au terrestre et au maritime : elle sera aussi dans les airs avec les ondes et le cloud.

 Sur le papier, la nouvelle route de la soie apparaît donc comme un projet habile doublé d’une politique de communication redoutablement efficace. Allier l’économie à l’influence, l’écologie et les télécommunications est du grand art. Le changement de stratégie chinoise, longtemps concentré sur la croissance interne, qui s’ouvrirait ainsi vers les investissements continentaux, est également pertinent. Pourtant, le projet apparaît tellement attrape-tout, réunissant la Russie et l’Afrique, qu’il en devient incohérent à force de trop vouloir embrasser.
 
Certains pointent le caractère nostalgique des dirigeants chinois qui rêvent de revenir à un âge d’avant la domination occidentale et la puissance américaine. Est-ce réaliste? C’est à voir. Les plus sceptiques ajoutent que l’expression même de "route de la soie" est une invention moderne. Et une invention occidentale!
 
Au final, l’art des Chinois aura déjà été de trouver un bon slogan pour une politique étrangère économique décousue. Et qui se construit peu à peu, sur les mers comme dans les terres, sans avoir nécessairement de cap, ni de cohérence, aux aléas des idées et des alliances diplomatiques.

Après l’annonce récente du Premier ministre, la Chine doit faire connaître son projet en détail, sous la forme d’un document communiste baptisé "Blueprint", avant la fin de l’année 2015. (source : slate/Frédéric Martel)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le mars 30, 2015, 05:17:43 pm
 
 projet ambitieux !!!  c'est la Chine donc toujours +
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mars 31, 2015, 09:43:47 pm
http://www.lepoint.fr/insolite/une-question-epineuse-la-chine-conteste-au-japon-la-paternite-des-cerisiers-en-fleurs-30-03-2015-1917013_48.php


Une question épineuse: la Chine conteste au Japon la paternité des cerisiers en fleurs   (http://img11.hostingpics.net/pics/815019surpris.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=815019surpris.jpg)


La contemplation des cerisiers en fleurs est une véritable institution pour les Japonais, et pourtant des responsables chinois, cités dans la presse lundi, n'hésitent pas à affirmer que la paternité en revient à la Chine.

Chaque année cette question oppose les Sud-Coréens et les Japonais, les deux pays affirmant être le berceau des cerisiers, dont la floraison éphémère fait partie de l'iconographie traditionnelle de l'Asie du Nord-Est.

L'irruption de la Chine dans le débat ne calmera sûrement pas les esprits.

"En tant que Chinois, nous nous devons de faire connaître la vérité historique", a déclaré He Zongru, patron de la fédération chinoise des cultivateurs de cerises, cité par un quotidien de Canton.

"Nous ne voulons pas entrer dans une guerre des mots avec le Japon ou la Corée du Sud, mais seulement rétablir un fait: de nombreux documents historiques prouvent que la floraison des cerisiers trouve son origine en Chine", a-t-il ajouté.

Il a cité une étude japonaise selon laquelle le cerisier se serait répandu en Chine à partir de l'Himalaya, et ne serait arrivé au Japon qu'un millier d'années plus tard, sous la dynastie chinoise des Tang.

Au Japon les fêtes du "hanami" (littéralement "contempler les fleurs") sont célébrées chaque année quand éclosent les fleurs blanches ou roses des cerisiers plantés un peu partout.

Ces arbres, les fameux "sakura", ont pour caractéristique de fleurir très vite... et leurs jolis pétales de tomber tout aussi rapidement, en une semaine à peine.

Il a cité une étude japonaise selon laquelle le cerisier se serait répandu en Chine à partir de l'Himalaya, et ne serait arrivé au Japon qu'un millier d'années plus tard, sous la dynastie chinoise des Tang.

Au Japon les fêtes du "hanami" (littéralement "contempler les fleurs") sont célébrées chaque année quand éclosent les fleurs blanches ou roses des cerisiers plantés un peu partout.

Ces arbres, les fameux "sakura", ont pour caractéristique de fleurir très vite... et leurs jolis pétales de tomber tout aussi rapidement, en une semaine à peine...


Je ne crois vraiment pas qu'un jour, ils arriveront à se mettre d'accord...  :D

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 01, 2015, 07:56:20 am

Fashion Week de Chine : un mannequin de 79 ans fait le buzz !

L'apparition de ce vieil homme de 79 ans tout en muscles sur le podium a suscité de vives réactions chez les spectateurs.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 07, 2015, 09:32:40 am

Chine : Yu Zhengsheng rencontre la princesse Maha Chakri Sirindhorn de Thaïlande

Le plus haut conseiller politique chinois, Yu Zhengsheng, a rencontré vendredi à Beijing la princesse Maha Chakri Sirindhorn de Thaïlande.

M. Yu a souhaité la bienvenue à Mme Sirindhorn à l'occasion de sa visite en Chine à la veille du 40e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales. Il a fait l'éloge des efforts de Mme Sirindhorn pour renforcer l'amitié sino-thaïlandaise et de sa contribution à l'approfondissement de la compréhension mutuelle entre les peuples.

Depuis l'établissement du nouveau gouvernement thaïlandais en août, le développement des relations entre les deux pays a maintenu un bon élan, a déclaré M. Yu, soulignant "les grands progrès dans la coopération ferroviaire".

M. Yu a annoncé que les deux pays avaient également mené une coopération efficace dans le commerce, les technologies, la culture et l'application de la loi.

Mme Sirindhorn a déclaré qu'elle échangerait ses points de vue avec la partie chinoise concernant le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines de l'éducation, de la culture et de la technologie.

La princesse de Thaïlande effectue une visite en Chine de vendredi à lundi à l'invitation du gouvernement chinois. Le vice-président Li Yuanchao l'a également rencontrée vendredi.


http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n/2015/0406/c31354-8874105.html
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le avril 10, 2015, 09:52:24 pm


La Chine envisage de construire un tunnel sous le mont Everest .

Chine envisage de prolonger la ligne de chemin de fer reliant la province de Qinghai au Tibet pour atteindre le Népal, nous apprend le China Daily dans un article publié jeudi 9 avril. Le projet à l'étude impliquerait la construction d’un tunnel sous la plus haute montagne au monde, l'Everest (8.848 m).

La ligne ferroviaire s’étend déjà à l'heure actuelle sur 1.200 miles (soit approximativement 1.931 kilomètres) et il faut pas moins de 25 heures pour la parcourir telle quelle, relate Business Insider.

Le Népal aurait demandé à la Chine d'étendre cette ligne jusqu’à leur frontière commune, d’après Wang Mengshu, expert ferroviaire interviewé par China Daily. Mais l’Empire du milieu a de plus grandes ambitions, souligne le quotidien:

«Pendant sa visite au Népal en décembre, le ministre des Affaires étrangères Wang Yi a demandé au pays de conduire une étude pour déterminer la faisabilité d’un allongement de la ligne ferroviaire jusqu’à Katmandou, la capitale du Népal, et même au-delà.»

Un tel allongement impliquerait des difficultés techniques, ajoute Wang Mengshu:

«Les dénivelés le long de la voie sont remarquables. Et la ligne devra probablement passer par Qomolangma [le nom du Mont Everest en tibétain, ndlr], de sorte que les ouvriers devront creuser de très longs tunnels.»

La Chine entretient des liens de plus en plus forts avec le Népal, «au grand dam de l’Inde», relève le quotidien anglophone indien The Hans India. En effet, «le Népal a longtemps été dans la sphère d’influence de l’Inde», souligne Business Insider, qui ajoute:

«Cette prouesse assurerait à la Chine une plus grande influence sur un des pays alliés de l’Inde et sur ses voisins et s’inscrirait directement dans le programme de Pékin d’ouvrir le plateau bouddhiste du Tibet au tourisme et à la culture moderne chinoise.»

La Chine est accoutumée aux projets de grande envergure, rappelle le Guardian. «L’année dernière, le Beijing Times rapportait que la Chine envisageait de construire une ligne à grande vitesse pour rejoindre les Etats-Unis», passant par le détroit de Béring. Une idée également évoquée par la Russie récemment .
Source : Slate fr
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le avril 10, 2015, 11:03:11 pm
manquent ps d'idée les Chinois et ont  de gros moyens !  :hang
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 11, 2015, 09:22:40 am

Ces photos des étudiantes de l'Université de sylviculture de Nanjing sous les cerisiers en fleurs de leur campus font depuis peu le buzz sur internet.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le avril 11, 2015, 02:21:18 pm
normal qu'elles fassent le buzz sur le Net elles sont magnifiques !!!   :SHY
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le avril 12, 2015, 01:54:22 am
CHINE - Les autorités chinoises envisagent de mettre en place une liste noire des touristes impliqués dans des incidents à l'étranger, pour endiguer le mauvais comportement de ses citoyens hors des frontières.
Suite de cet article http://us.tomoplace.net/china-to-blacklist-bad-mannered-disorderly-tourists-from-travelling--214290179047424
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 15, 2015, 08:10:58 am

Sex-toy en Chine.

Le marché du sex-toy se porte bien en Chine. La poupée "156", vendue environ 81.000 bahts, se vend comme des petites pains dans plusieurs boutiques de Pékin. A ce tarif, on a le droit a un modèle en élastomère de haute qualité, un matériau caoutchouteux plus doux que le silicone. La tête et les organes génitaux sont amovibles.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 20, 2015, 08:29:20 am

Connaissez-vous les "maisons clous" en Chine ?

Une maison clou (钉子户 dīngzihù) est une maison que le propriétaire (parfois appelé clou tenace) refuse de céder ou de quitter en dépit de son inclusion dans un projet immobilier conditionné par la libération de la totalité des terrains alentour.

L'expression est un jeu de mot inventé par les promoteurs immobiliers chinois pour faire référence à un clou en partie enfoncé dans du bois et qui ne peut disparaître qu'à coups de marteau.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: chipougwen le avril 20, 2015, 04:27:26 pm
 :hang
C'est énorme cette résistance!!!
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le avril 20, 2015, 07:03:33 pm

incroyable...   :D
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 21, 2015, 08:34:59 am

Encore d'autres "maisons-clous" en Chine
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le avril 21, 2015, 11:07:59 am

assez extraordinaire...   :D
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le avril 23, 2015, 09:13:03 am
http://www.lejournaldepattaya.com/JOURNAL-DU-23-04-2015.htm


Chine : des dizaines d'oeufs de dinosaures retrouvés sur un chantier...   (http://img11.hostingpics.net/pics/759322surpris.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=759322surpris.jpg)


La ville chinoise de Heyuan, qui détenait déjà le record du monde du plus grand nombre d'oeufs de dinosaures retrouvés sur son territoire, a encore agrandi sa collection après la découverte de dizaines d'autres oeufs sur un chantier, a rapporté mercredi l'agence de presse officielle Xinhua.

Sur les 43 oeufs de dinosaures retrouvés dimanche dans le nid, 19 sont intacts, a indiqué Du Yanli, le conservateur du musée de Heyuan, commune située dans la province de Guangdong (sud), qui ne sait toutefois pas de quelle espèce ces oeufs sont issus.

"Ces oeufs sont gros, l'un d'eux avait même un diamètre de 13 centimètres", a expliqué Du Yanli à l'agence Xinhua lundi dernier.

Tous les oeufs ont été envoyés au musée pour les préserver et les examiner.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le avril 24, 2015, 07:53:15 pm

Alors là c'est le pompom mdr si un jour en Chine je vois un enterrement j'y vais de suite .  :huhu :huhu
.
La Chine veut interdire les stripteases aux enterrements .

En Chine, il n'est pas rare d'embaucher des stripteaseuses pour égayer un enterrement. C'est une façon de célébrer la vie du défunt avec brio, et un moyen sûr d'attirer du monde aux obsèques de n'importe quel octogénaire.

Mais le ministère de la Culture chinois, dont une des missions est apparemment de garantir la dignité des enterrements, est parti en guerre contre cette tradition.

Le gouvernement vient d'annoncer qu'il travaillerait en partenariat avec la police afin d'interdire ces divertissements érotiques, rapporte le Wall Street Journal. Des photos d'une stripteaseuse topless à un enterrement dans la province de Hebei ont récemment circulé sur Internet. Il y avait des enfants parmi les spectateurs, et le ministère a dénoncé cette performance «obscène».

Selon le communiqué, ces stripteaseuses ont été condamnées à payer de lourdes amendes (de l'ordre de 10.000 euros) car leur spectacle contrevenait aux règles de sécurité.

En 2006, la chaîne nationale CCTV avait réalisé une enquête pour dénoncer ces spectacles qui ont «pollué la vie culturelle locale». Selon ce reportage, il y avait à l'époque une douzaine de troupes de stripteaseuses funéraires dans la province de Jiangsu. Elles assuraient environ vingt représentation par mois pour un montant de 300 euros le spectacle.

Selon le Wall Street Journal, l'enquête télévisée accusait ces femmes de n'être intéressées que par l'argent, et de ne pas se soucier de l'impact de leurs stripteases sur les «coutumes locales».

Interviewé par le Guardian, Everett Zhang, un spécialiste de l'Asie à Princeton, précise que ce genre de divertissement est courant lorsque le défunt a eu une longue vie et que l'enterrement est considéré comme une célébration.

Il est de coutume que les invités donnent tous un peu d'argent à la famille du disparu et, en échange, les organisateurs sont censés faire en sorte que la cérémonie soit divertissante. «Il est probable que les gens du coin ne seront pas satisfaits de ces arrestations, qui seraient vraiment intrusives et offensantes», a-t-il ajouté.

Source >>> http://www.slate.fr/story/100777/chine-stripteases-enterrements#xtor=RSS-2
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Rugby15 le avril 25, 2015, 07:47:01 am

on l'avait pas encore entendu celle là !  :What?  ils sont vraiment trop cons ces chintoks
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le avril 28, 2015, 09:06:07 am
https://fr.news.yahoo.com/%C3%A9trange-mode-chiens-venue-ta%C3%AFwan-124028687.html


Cette étrange mode pour chiens venue de Taïwan...    (http://img11.hostingpics.net/pics/399867surpris.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=399867surpris.jpg)


Faire des figures géométriques avec les poils des chiens, voilà la dernière -et étrange- mode venue de Taïwan...

Repéré par le site RocketNews24, cette tendance au goût discutable consiste à tailler les poils de son chien pour donner à son minois une forme parfaitement ronde ou impeccablement carrée. Une passion pour le toilettage qui semble visiblement aller un peu trop loin.

Ces derniers temps, les clichés de ces toutous coiffés au millimètre envahissent les réseaux sociaux, les internautes taïwanais rivalisant d'imagination pour faire de leur chien une "pièce" unique.

Comme vous pouvez le voir dans les photos ci-dessous, toutes les formes sont à peu près représentées donnant aux animaux un air inquiet voire désespéré.

Dans ces conditions, difficile de dire que le chien est le meilleur ami de l'homme...  :'(


Alors, eux aussi, tout comme les Japonais, ont un sérieux problème...    :What?    (mais je crois qu'on le savait déjà...)  :D

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le avril 28, 2015, 01:20:50 pm

pauvres bêtes quelle honte !!!  :What?
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 06, 2015, 09:17:10 am

Incroyable métro aux wagons peints à Ningbo dans la province du Zhejiang (Chine de l'Est)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mai 06, 2015, 09:28:02 am

évidemment, çà change des RER de chez nous...  :D

magnifiques...   :clap
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mai 06, 2015, 09:30:56 am

évidemment, çà change des RER de chez nous...  :D

magnifiques...   :clap



Superbe  :clap , rien à voir chez nous comme tu dis Line .
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 06, 2015, 09:56:12 am

Il faut dire que les Chinois, et même la majorité des Asiatiques, sont beaucoup plus respectueux des biens appartenant à la communauté que les "Français" de métropole... Ils peuvent donc se permettre d'avoir des trains ressemblant à des oeuvres d'arts : ils ne seront jamais tagués, déprédés ou salis de quelque manière que ce soit...
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mai 09, 2015, 01:36:13 am
Quand ils veulent féliciter leurs salariés, certains patrons chinois ne reculent devant rien.
 Pour les 20 ans de sa société, le PDG du groupe "Tiens" a invité ses meilleurs vendeurs en France soit 6 400 personnes.

NICE (AFP) - 
Invités par leur patron, 6.000 salariés chinois ont battu vendredi à Nice sur la Promenade des Anglais le record de la plus longue phrase humaine, a constaté un correspondant de l'AFP.

Invités aux frais du président du groupe Tiens, M. Li Jinyuan, pour un séjour de quatre jours en France dont deux sur la Côte d'Azur, les employés ont pris place sur des repères fixés au sol, sur la fameuse promenade niçoise, de manière à former, vu du ciel, la phrase "Tiens dream is Nice sur la Côte d'Azur".

Un record établi par les inspecteurs du Guiness Book pour les 20 ans de leur conglomérat qui intervient dans de multiples secteurs d'activité.

Devant les yeux quelque peu ébahis des Niçois et des touristes présents, cette armée de salariés chinois a ensuite assisté à une parade nautique et aérienne sur la baie des Anges, pendant que le président du groupe s'offrait un défilé, en ce jour de commémoration du 8 mai 45, à bord d'une jeep américaine de la dernière guerre.

Autre record battu, celui de la plus importante délégation chinoise en Europe, puisque M. Li Jinyuan a dû réserver pas moins de de 4.760 chambres dans 79 hôtels 4 et 5 étoiles entre Cannes et Monaco. En comptant la location d'une salle avec dix écrans géants pour une convention d'entreprise et la réquisition de 146 bus pour les déplacements dans la région, l'ensemble des retombées économiques de ce séjour ont été estimées par la ville de Nice à 20 millions € .

PS : ils en ont parler aussi sur A2 avec images , chaque chinois ont dépenser chacun environ 3000 € pour acheter souvenirs pour eux et leurs famille donc en dehors des 20 millions € dit plus haut , ils ont aussi réserver le Louvre à Paris pour une journée à eux seuls , impressionnant quand même , les restaurateurs à Nice ont étaient comblés d'après les infos sur A2 .

http://www.france24.com/fr/20150508-nice-6000-salaries-chinois-battent-le-record-plus-longue-phrase-humaine
.
Ils ont battu vendredi à Nice un nouveau record, après celui de la plus importante délégation chinoise jamais venue en Europe.

Arrivant en force sur la Promenade des Anglais, ils ont pris place sur des repères fixés au sol, de manière à former la phrase "Tiens' dream is Nice in the Côte d’Azur" (Le rêve de Tiens est Nice sur la Côte d'Azur), la plus longue phrase humaine vue du ciel:

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mai 09, 2015, 01:34:39 pm

absolument incroyable cette histoire... ce sont les Niçois qui ont dû être contents...   (http://img11.hostingpics.net/pics/468085tlchargement.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=468085tlchargement.jpg)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mai 09, 2015, 01:55:17 pm

absolument incroyable cette histoire... ce sont les Niçois qui ont dû être contents...   (http://img11.hostingpics.net/pics/468085tlchargement.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=468085tlchargement.jpg)


Ben oui , en 4 jours ils ont fait une recette de plusieurs semaines . Ils doivent bien les aimer les chinois maintenant .  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mai 27, 2015, 11:19:13 am
Voilà une solution radical .  :huhu
.
CHINE - Lundi 25 mai, à Baoji dans le Shanxi, une province du nord-ouest de la Chine, 1200 étudiants d'une école d'infirmières ont passé leurs examens en plein air, sur le terrain de sport de la ville. Avec une telle installation, les enseignants espèrent couper court à toute tentative de tricherie.
.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le mai 27, 2015, 09:41:39 pm

incroyable !!!  :What?
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mai 27, 2015, 10:06:42 pm
Citer
   

incroyable !!!


Paraît que en France pour le BAC ils vont faire pareil , mais au stade de France .  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mai 30, 2015, 09:53:11 am
Citer
   
incroyable !!!
Paraît que en France pour le BAC ils vont faire pareil , mais au stade de France .  :huhu


j'avais zappé ce super truc...    :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mai 30, 2015, 09:57:24 am

Statue de panda super héros vêtu de l'armure de Iron Man exposée à Shengyang depuis le 7 mai 2015...  ::).   


entre nous, c'est tout de même archi moche comme çà sur la place du "village"...   :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mai 30, 2015, 01:13:49 pm
Citer


entre nous, c'est tout de même archi moche comme çà sur la place du "village"...   


+1 , Pas beau du tout .
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: chipougwen le mai 30, 2015, 04:00:21 pm
Citer
   
incroyable !!!
Paraît que en France pour le BAC ils vont faire pareil , mais au stade de France .  :huhu

j'avais zappé ce super truc...    :huhu


j'ai connu ça pour le concours de l'internat. 4000 personnes dans des hangars à Rungis et à Toulouse pendant 3 jours pour chaque concours
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le juin 04, 2015, 11:00:12 pm
En Chine des "drones anti-triche" qui inspecteront les 6 et 7 juin prochains la salle du "Gaokao", concours national d'accès à l'enseignement supérieur chinois, en quête de ruse électronique.
.
La confiance règne dans ce pays .  :huhu
.
https://fr.news.yahoo.com/drones-empêcher-étudiants-tricher-153349104.html
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 13, 2015, 09:09:12 am

Des ballerines posent synchro pour fêter la fin de leurs études

Avant de quitter les bancs de l'université, des étudiantes en danse fraîchement diplômées de l'Ecole normale du Zhejiang ont posé en formation synchronisée pour des photos souvenirs de leur passage sur le campus.

Les photos de ces jeunes femmes très élégantes font depuis peu le buzz sur la toile.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juin 13, 2015, 09:17:12 am

super beau...  :clap
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 19, 2015, 08:38:21 am

Un incroyable menuisier

Ding Wuming est né dans une famille de menuisiers et a commencé à apprendre le travail du bois à 17 ans. Afin de préserver la technique de l'architecture chinoise ancienne, Wu et ses 7 apprentis ont construit plus de 90 bâtiments miniatures.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juin 19, 2015, 08:52:14 am

très beau; bravo, Monsieur...  :clap
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juin 25, 2015, 08:45:51 am
http://www.lejournaldepattaya.com/JOURNAL-DU-25-06-2015.htm


Evidemment, sur ce coup là, nous changeons de registre (avec l'article au-dessus)...


Chine. 100 000 tonnes de viande avariée vieilles de 40 ans saisies...    :What?


Plus de 100 000 tonnes de viande congelée périmée (dont certains stocks pourrissant et vieux de plus de quarante ans), ont été saisies par les autorités chinoises à l'occasion d'une campagne de répression nationale.

Il s'agit d'ailes de poulets, de morceaux de bœuf et de porc d'une valeur marchande totale estimée à 3 milliards de yuans (435 millions d'euros) a précisé le journal étatique China Daily qui a dévoilé l'étonnante prise. 
 
Un officiel de la province centrale du Hunan est entré dans un local où étaient entreposées 800 tonnes de stocks incriminés :

« C'était d'une odeur insoutenable, et j'ai presque vomi quand j'ai ouvert les portes »...


Quelle horreur... On ne peut vraiment pas dire que les Chinois soient des gens raffinés... >:(
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 19, 2015, 08:39:41 am
BREVE:


Le plus haut conseiller politique chinois effectuera une visite en Thaïlande et en Indonésie.

Le plus haut conseiller politique chinois, Yu Zhengsheng, effectuera une visite officielle en Thaïlande et en Indonésie du 21 au 28 juillet, a annoncé la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC) dans un communiqué de presse.

M. Yu, président du Comité national de la CCPPC, réalisera cette visite à l'invitation du président de l'Assemblée législative nationale de Thaïlande Pornpetch Wichitcholchai et le président de l'Assemblée consultative du peuple d'Indonésie Zulkifli Hasan.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le août 04, 2015, 07:22:35 pm
CHINE - Le face-kini, phénomène en vogue sur les plages chinoises, est une cagoule synthétique qui couvre l’intégralité du visage. Il permet aux baigneurs d’éviter le soleil : le bronzage est associé au travail agricole. Il permet également de se protéger des piqûres de méduses, très fréquentes dans cette zone de la mer de Chine. Afin d’isoler au mieux ce phénomène étonnant, le photographe de l’AFP Fred Dufour a choisi d’éclairer ces portraits au flash pour une ambiance surréaliste
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 04, 2015, 10:18:38 pm

oui, c'est la nouvelle mode depuis un an...   :What?   et en plus, c'est vraiment joli...    :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 04, 2015, 10:29:19 pm

http://lejournaldepattaya.com/JOURNAL-DU-4-08-2015.htm


Chine : des milliers de bouteilles d'alcool frelatées au... Viagra    :What?


C'est une sorte de chaptalisation bien plus aventureuse que lorsque des producteurs peu scrupuleux coupent leur vin avec du sucre.
 
Ce lundi, les autorités chinoises ont saisi des milliers de bouteilles de spiritueux frelatés avec des substances traitant les troubles de l'érection comme le Viagra...  ???

Ces liqueurs aphrodisiaques, vendues sous des noms évocateurs tel «Alcool kungfu»  ;D, peuvent toutefois être très dangereuses en cas d'allergies assez répandues à l'un des composants, de lésion nerveuse à la rétine ou encore d'usage de certains médicaments qui ne font pas bon ménage avec la molécule stimulante...  >:(


Ils sont quand même un peu cinoques ces Chinois avec leurs produits divers et variés soi-disant aphrodisiaques...  :D

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le août 04, 2015, 10:49:31 pm
Citer
     

Ils sont quand même un peu cinoques ces Chinois avec leurs produits divers et variés soi-disant aphrodisiaques     


Ils s'en foutent royalement du moment qu'ils se font du fric tout est bon pour eux .......
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 07, 2015, 08:39:10 am

Les Chinois doivent réellement avoir de sérieux problèmes psychologiques pour consommer autant de produits aphrodisiaques...

D'un autre côté, je préfère qu'ils s'empiffrent de viagra plutôt que de poudre de cornes de rhinocéros ou de testicules de tigres !
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le octobre 30, 2015, 08:50:43 am
http://lejournaldepattaya.com/


La Chine met fin à sa politique de l'enfant unique...


La politique de l'enfant unique en Chine, c'est fini. Cette décision — annoncée dans un communiqué du Parti communiste rapporté par l'agence d'État "Chine nouvelle" — fait suite à un assouplissement adopté il y a deux ans.

Pékin avait déjà permis aux Chinois d'avoir deux enfants si l'un des deux parents était lui-même enfant unique.

Les 55 minorités ethniques du pays n'étaient, par ailleurs, pas toutes soumises à la politique de limitation des naissances, et les Chinois de la campagne (ouest du pays) pouvaient déjà avoir deux enfants si le premier était une fille.

La Chine a introduit la politique de limitation des naissances à la fin des années 70 pour freiner une démographie alors galopante, précédemment encouragée sous la direction de Mao Tsé-toung (1949-1976).

Selon les prévisions, la Chine devrait compter plus de 1,3 milliard d'habitants à la fin de l'année. Mais le vieillissement de la population qui en résulte, ainsi que le déséquilibre hommes/femmes posent désormais d'énormes défis aux autorités...


Bien beaucoup de Chinois qui vont voyager dans une vingtaine d'années... (http://img11.hostingpics.net/pics/67974787gg.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=67974787gg.jpg)

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le novembre 30, 2015, 04:47:31 pm
 
toujours plus ces Chinois ! sont vraiment louftingues !!! et dangereux !!! :What?


La Chine bientôt paradis des animaux clonés ?


La Chine compte devenir numéro un dans le secteur du clonage d’animaux. Près de Pékin, la ville de Tianjin, qui a fait les gros titres cet été suite à l’explosion d’un entrepôt chimique, pourrait bientôt se vanter d’avoir la plus grande usine de clonage dans le monde, pour un investissement de près de 30 millions d’euros. Une usine qui produira vaches, chiens et chevaux à l’échelle industrielle.

Après Dolly, la brebis écossaise qui avait fait beaucoup de bruit en Europe en 1996, voici Miu, la vache chinoise. Loin d’être de la science-fiction, les travaux ont déjà commencé.

L’usine de reproduction d’animaux devrait être opérationnelle en juin prochain. Dans un premier temps, 100 000 embryons seront fabriqués, mais l’objectif est beaucoup plus ambitieux. A terme, un million de vaches naîtront chaque année grâce au clonage dans les laboratoires de Tianjin, dans le nord-est du pays.

La société de biotechnologie Boyalife, qui mène ce projet, n’est pas à son coup d’essai: 550 chiens renifleurs clonés sont déjà affectés aux douanes pour détecter des drogues ou des explosifs.

D’ailleurs,le partenaire sud-coréen des Chinois s’est fait un nom comme apprenti sorcier : il a été impliqué dans un scandale de clonage humain il y a une dizaine d’années.

« Où est la ligne rouge ? »

Si l’on en croit le président de Boyalife, les agriculteurs ont du mal à produire assez de veaux pour satisfaire l’appétit grandissant des consommateurs chinois. « La viande de bœuf clonée est la plus savoureuse que j’ai jamais mangée », assure Xu Xiaochun.

Mais les clones ne sont pas tous destinés à l’abattage – l’usine peut aussi produire la copie conforme de votre chien domestique décédé pour un coût de 90 000 euros/pièce tout de même.. !

En Europe, le clonage reste interdit.

En Chine, la nouvelle a fait le buzz sur les réseaux sociaux. « Des créatures clonées sont contre-nature », s’inquiète ainsi un certain Wax. Un autre internaute se demande : « Où est la ligne rouge ? Et pourquoi c’est toujours en Chine que tout est permis ? ».

Jiefei est plus philosophe en disant que « toute la beauté de la cuisine est dans ses ingrédients naturellement différents. Quelle horreur de manger aujourd’hui exactement ce qu’on a mangé hier ! »

Et Xiaowei lance cette idée: « Le bœuf cloné devrait être d’abord servi aux dirigeants du Parti communiste et à leurs familles. Moi, je vais y goûter dix ans plus tard !!! »

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20151126-chine-animaux-clones-clonage-tianjin-vache
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le décembre 24, 2015, 10:14:50 am

Chine: Un étrange coucher de soleil violet inquiète le pays , voir le lien . http://www.20minutes.fr/insolite/1755807-20151223-chine-etrange-coucher-soleil-violet-inquiete-pays?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook
.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le décembre 27, 2015, 08:14:01 pm

Chine: Un étrange coucher de soleil violet inquiète le pays , voir le lien . http://www.20minutes.fr/insolite/1755807-20151223-chine-etrange-coucher-soleil-violet-inquiete-pays?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook
.




 inquiétant effectivement... pink smog ?  ::)

De toutes façons, çà fait déjà un moment qu'ils sont en alerte rouge pour leur pollution ???
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le février 19, 2016, 08:22:06 pm

En effet les toilettes en Chine très très sale selon les endroits , j'y suis aller 3 fois en Chine et je confirme .  Voici l'article et la vidéo .


CHINE - Tous les voyageurs qui se sont rendus en Chine ont pu constater qu’il compte un nombre impressionnant de toilettes publiques... et que beaucoup sont très sales, et très malodorantes . 

Certaines sont étonnantes, sans cabine fermée, les usagers faisant leurs gros besoins devant tout le monde, là c'est du vécu de ma part . Souvent le papier toilette manque quand ce n’est pas l’eau.

Le site officiel de l’Administration Nationale du Tourisme de Chine l’annonce fièrement sur son site Internet : "Le 15 février, le premier jour de travail après les vacances de la Fête du Printemps 2016, l'Administration nationale du tourisme a organisé la conférence 2016 de travail national sur la révolution des toilettes à Wuhan, Hubei".

 Pour répondre aux moqueries des étrangers, et faire la promotion du tourisme, le gouvernement a décidé la construction de 17 000 nouveaux lieux d’aisance tandis que 8 000 anciens seront rénovés.
 
Le responsable National du Tourisme a suggéré que les usagers indélicats pourraient être black listés. Dans le Daily China, Li Shihong, chef adjoint de l’Administration nationale du tourisme de Chine déclare que "Beaucoup de gens passent énormément de temps à se rhabiller, mais ils ne prennent pas une seconde pour tirer la chasse d'eau".
 
Concrètement, on ne sait pas encore comment fonctionnerait le dispositif, mais il pourrait être semblable à l’initiative qu’à déjà prise cette administration de rendre publics les noms des touristes chinois s’étant mal comporté à l’étranger : 16 personnes sont nommément listées sur son site Web pour avoir par exemple provoqué une bagarre dans un avion ou une boutique.

 Une proposition à l’étude consisterait en une révolution avec des commodités répondant au standard occidental, voire plus, agrémentés d’écrans de télé, du Wifi, de canapés, d’un distributeur automatique d’argent. Des toilettes 5 étoiles. (source - atlantico)

La vidéo >>> https://www.youtube.com/watch?v=Wi7EVg_0Ri4
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le février 21, 2016, 12:35:35 am

En effet les toilettes en Chine très très sale selon les endroits , j'y suis aller 3 fois en Chine et je confirme .  Voici l'article et la vidéo .



d'après ce que j'ai entendu à droite, à gauche, il n'y aurait pas que les toilettes de dégueu. Malco...  ;)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le février 23, 2016, 03:21:47 pm
Citer
         

d'après ce que j'ai entendu à droite, à gauche, il n'y aurait pas que les toilettes de dégueu. Malco...         


Oui hélas je confirme ...
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le février 23, 2016, 07:29:08 pm

Acculée, la Chine s’attaque au fléau des enfants abandonnés !

Parce que leurs parents sont partis travailler en ville en quête de meilleurs salaires, 61 millions d’enfants sont livrés à eux-mêmes.

C’est un pas en avant pour ceux qu’on appelle les «laissés derrière». Des garçons et des fillettes des campagnes chinoises laissés au village par leurs parents partis tenter leur chance en ville dans l’espoir d’offrir un meilleur avenir à leur famille.

Le premier ministre chinois, Li Keqiang, vient de signer une directive qui, pour la première fois, place ces enfants sous la protection de l’Etat.

Le pouvoir ne pouvait pas continuer à fermer les yeux sur le sort de ces bambins, victimes de «tragédies extrêmes», selon les propres mots du numéro 2 du régime chinois.

Leur isolement en fait des proies faciles pour les trafiquants et autres criminels comme les violeurs. Privés de soutien affectif, ils se retrouvent souvent en rupture scolaire et très fragilisés au plan psychique.

Dans la plupart des cas, ces enfants «laissés derrière» (liushou ertong, en mandarin) sont confiés à leurs grands-parents. Souvent démunis et âgés, ces derniers ne parviennent pas à remplacer les parents.

Selon les statistiques officielles, sur les 61 millions d’enfants «laissés derrière» à travers la Chine, presque l’équivalent de la population française, 2 millions seraient complètement livrés à eux-mêmes. Le problème dure depuis des années.

Rendue publique le 14 février, soit un jour après la fin des traditionnelles retrouvailles familiales du Nouvel-An chinois, la directive impose désormais aux couples ayant quitté le domicile familial de placer leurs enfants, lorsqu’ils ont moins de 16 ans, sous la responsabilité d’une personne adulte.

«Les travailleurs migrants qui peuvent partir en prenant leurs enfants avec eux sont encouragés à le faire. Le cas échéant, l’un des deux géniteurs devrait rester à la maison. Les parents qui ne peuvent pas répondre à ces obligations doivent désigner un tuteur légal», précise la directive.

Selon la nouvelle régulation, chaque enfant «laissé derrière» sera également associé à un fichier unique permettant aux différentes autorités (école, officiels locaux, responsables du Parti) de vérifier que ces populations fragiles bénéficient bien d’une protection adéquate.

«Cela va dans le bon sens, indiscutablement, mais nous attendons de voir l’application concrète sur le terrain. Le déploiement, c’est toujours une autre histoire», affirme Cindy Lin, présidente de la Chun Hui Bo’Ai Children’s Foundation. En avril dernier, cette ONG chinoise a lancé un programme-pilote au Henan, province pauvre du centre de la Chine, pour recruter et former localement des travailleurs sociaux capables de suivre ces enfants esseulés.

Le programme doit durer trois ans. Il pourra ensuite être déployé dans d’autres provinces chinoises, espère Cindy Lin. Pour l’instant, les financements proviennent uniquement de pays étrangers.

Cette prise de position, encore très symbolique, à ce stade, faute de détails sur le budget ou le calendrier des prochaines étapes, intervient huit mois après un fait divers retentissant qui avait secoué toute la Chine.

En juin dernier, dans la province du Guizhou, au sud-ouest de la Chine, quatre frères et sœurs âgés de 5 à 14 ans, «laissés derrière» par leurs parents, s’étaient suicidés collectivement en avalant des pesticides.

Le traumatisme national provoqué par ce fait divers tragique avait alors conduit au limogeage du chef du Parti et du maire de Tiankan, le petit bourg où la fratrie avait été laissée à elle-même, depuis plus d’un an...!!!
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le avril 23, 2016, 07:55:43 pm
Bataille de bulldozers en pleine rue , ils font fort là .......  :huhu

En Chine, on a des façons particulières de régler les conflits. Comme entre ces employés des travaux publics qui se battent à coups de pelles mécaniques. La scène se passe dans la ville de Xingstang, en Chine. Apparemment, plusieurs employés de deux entreprises ont eu un conflit, un problème qui s’est visiblement réglé à coups de pelle mécanique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère car un bulldozer termine même sur le flanc. Dans un communiqué, on a appris que les deux entreprises étaient en compétition pour obtenir un ou plusieurs chantiers, des poules aux œufs d’or car la crise économique frappe de plein fouet le secteur. -

Voir la vidéo ..  :huhu   >>> http://www.moniteurautomobile.be/actu-auto/video/chine-bataille-bulldozers-rue.html
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mai 14, 2016, 08:25:11 am

Bataille de bulldozers en pleine rue , ils font fort là .......  :huhu

Voir la vidéo ..  :huhu   >>> http://www.moniteurautomobile.be/actu-auto/video/chine-bataille-bulldozers-rue.html




pour sur, ils font pas dans le détail ces Chinois...  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mai 14, 2016, 08:32:50 am
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


BUSINESS :Didi Chuxing, l'un des plus gros actionnaires du pays...



Après Alibaba, le roi du commerce électronique. Tencent, celui des réseaux sociaux, le constructeur automobile BAIC ou encore le fonds souverain China Investment Corp, Apple qui vient de rejoindre la liste des grands actionnaires de Didi Chuxing en investissant 1 milliard de dollars dans la société de VTC.

C'est même le plus gros investissement jamais reçu par le rival Chinois d'Uber, a annoncé ce dernier ce vendredi.


En intégrant Apple dans son tour de table, Didi Chuxing - anciennement connu sous le nom de Didi Kuaidi - a de bonnes chances de clôturer sous peu un tour de table estimé selon les informations de presse entre 1,5 et 2 milliards de dollars.

Défiée sur ses terres par Uber, la société consomme énormément d'argent pour attirer, à coup de subventions, le plus possibles de chauffeurs.

A ce jour, Didi revendique 11 millions de courses par jour, une présence dans 400 villes, et 87% de parts de marché.

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mai 18, 2016, 04:26:03 pm

CHINE congés payés...   :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 28, 2016, 07:50:11 am

La Thaïlande soutient la Chine dans la résolution de différends via la négociation

BEIJING, 26 mai (Xinhua) -- La Thaïlande a déclaré, jeudi, qu'elle soutenait la position chinoise consistant à résoudre les différends bilatéraux avec d'autres pays à travers la négociation.

Cette remarque a été faite par le président de l'Assemblée législative nationale de Thaïlande, Pornpetch Wichitcholchai, lors de sa rencontre avec Yu Zhengsheng, président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC).

M. Yu a présenté à l'invité thaïlandais, la position chinoise vis-à-vis de la question de la mer de Chine méridionale.

"La Chine accorde toujours une importance particulière au rôle de la Thaïlande au sein de l'ASEAN", a noté M. Yu.

"La Thaïlande a convenu que les litiges bilatéraux doivent être résolus à travers la négociation", a exprimé M. Pornpetch, ajoutant que son pays souhaitait le maintien de la paix et de la stabilité dans la région.

Quant aux relations sino-thaïlandaises, Yu Zhengsheng a salué le développement au cours de ces dernières années.

La Chine a la volonté de travailler avec la Thaïlande pour promouvoir davantage les stratégies et les projets majeurs de l'une et de l'autre, dont l'initiative chinoise de "la Ceinture et la Route" et la stratégie thaïlandaise visant les transports et la construction d'infrastructures, a précisé M. Yu.

M. Pornpetch a fait remarquer que son pays était prêt à participer à l'initiative "la Ceinture et la Route", ajoutant que l'Assemblée législative nationale espérait voir les relations bilatérales continuer à aller de l'avant.


http://french.xinhuanet.com/2016-05/26/c_135391330.htm
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le juin 08, 2016, 09:30:29 pm


Cette nuit en Asie : les portes de la Chine s’ouvrent enfin pour Visa et MasterCard !


Les transactions par cartes de paiement ont représenté 55.000 milliards de Yuans l’année dernière, soit 7,4 milliards d’euros environ.

Tout vient à point à qui sait attendre. Après dix ans de lobbying, Visa, MasterCard et American Express vont pouvoir implanter leurs services en Chine.

Actant de la prochaine fin du monopole de UnionPay, la société d'émission de cartes bancaires, la banque centrale et la commission de régulation bancaire ont rendu public les règles autorisant des concurrents étrangers à venir s'établir dans le pays.

L'enjeu ? Il est de taille puisque, malgré la concurrence de plus en plus vive des paiements en ligne via Alipay ou WeChat, les transactions par cartes de paiement ont représenté 55.000 milliards de Yuans l'année dernière, soit 7,4 milliards d'euros environ.

Pour pouvoir offrir leurs services, et ramasser des commissions au passage, les entreprises de clearing étrangères devront investir un milliard de Yuans localement. Elles devront aussi se soumettre aux règles chinoises en matière de sécurité, ce qui suppose que leurs serveurs soient installés dans le pays. Toute demande sera traitée en 90 jours et, en cas de feu vert, la mise en service devra se faire dans un délai d'un an.

Cette annonce intervient un peu plus d'un an après que Pékin a fait part de son intention d'ouvrir le marché du paiement par carte bancaire, intention manifestée pour se soumettre à un jugement, prononcé en 2012 par l'OMC, pointant du doigt la situation anti-concurrentielle en Chine. Visa et MasterCard ont fait part de leur intention de se lancer en Chine.

Les banques japonaises ne veulent plus de dette nippone

Vent de révolte dans les grandes banques japonaises. Pendant des décennies, elles avaient accepté d'acquérir l'essentiel des obligations émises par un Etat japonais terriblement dispendieux et endetté. Les taux offerts étaient minuscules mais assuraient un minimum de revenus dans un contexte de stagnation de la demande privée de prêts. Un à un, les grands groupes financiers remettent pourtant en cause cet équilibre.

Selon le Nikkei, le géant bancaire Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ (BTMU) aurait annoncé à Tokyo son intention d'abandonner son statut de "participant spécial" du marché obligataire qui lui donne certains privilèges mais le contraint surtout à participer à toutes les ventes de bons du Trésor.

Actuellement, 22 institutions financières disposent de ce statut initialement créé pour assurer la stabilité et la liquidité du marché obligataire du pays.

Comme ses grandes concurrentes, BTMU ne verrait plus d'intérêt à s'impliquer massivement dans ce marché qui a été bouleversé par la politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ).

Tentant de sortir le pays de la déflation, la banque centrale a lancé, dès 2013, un gigantesque programme d'assouplissement quantitatif et achète désormais automatiquement l'essentiel des obligations émises par l'Etat japonais. Automatiquement, leurs valeurs ont augmenté quand leurs rendements se sont écroulés pour souvent tombés en territoire négatif. Même les titres à plus de dix ans offrent désormais un rendement négatif.

Ne voyant plus aucun intérêt économique à accumuler cette dette, les grandes institutions financières se débarassent progressivement de leurs titres.

Fin 2015, les établissements privés ne détenaient plus que 229.000 milliards d'obligations souveraiens nippones, ce qui représente un recul de 30% par rapport au début de l'année 2013 et au lancement des programmes d'assouplissement de la BoJ.

L'épuisement de l'appétit des banques japonaises n'a, jusqu'ici, pas bouleversé le marché obligataire, où la BoJ s'est imposé en acquéreur principal. Organisant systématiquement l'achat de 80.000 milliards de yens de titres par an, elle détient désormais à elle seule plus d'obligations que toutes les banques privées. Une situation que n'avait pas connu le pays depuis au moins 40 ans.

La Banque mondiale voit le Japon englué dans la stagnation

Ce mercredi matin, le gouvernement japonais aura indiqué avec satisfaction que l'économie du pays a connu au premier trimestre une croissance un peu plus dynamique qu'il ne l'avait initialement anticipé. La progression du PIB sur les trois premiers mois de l'année aurait été de 0,5% en rythme trimestriel. Dans une première estimation, Tokyo avait évoqué une poussée de 0,4%.

Projetée en rythme annualisé, cette hausse correspondrait à une croissance d'1,9%. Si elle correspond aux projections des économistes de banques, cette statistique n'impressionne toujours pas les analystes qui notent que l'essentiel de cette "croissance" est liée au caractère bissextil de l'année 2016.

Pour eux, la progression du PIB va ressortir très fragile au second trimestre. Partageant ce pessimisme, la Banque mondiale indique dans son dernier rapport qu'elle vient de revoir à la baisse ses perspectives de croissance pour l'Archipel. Le PIB ne devrait, selon l'institution, croître que de 0,5% en 2016 et 2017.

Initialement la Banque avait misé sur des poussées presque deux fois plus importantes mais elle note que le pays apparaît bloqué dans une phase de stagnation. Il alterne les trimestres de contraction et les trimestres de très faible croissance. Tout en saluant la chute du chômage, la banque mondiale note que cette situation de quasi plein emploi n'a pas alimenté une forte hausse des revenus des ménages.

L'inflation ne décolle pas et le Japon est toujours confronté à l'effritement et au vieillissement de sa population active.

http://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/0211008182146-cette-nuit-en-asie-les-portes-de-la-chine-souvrent-enfin-pour-visa-et-mastercard-2004692.php

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juin 16, 2016, 12:43:03 pm
Français Ensemble dans le Club de Pattaya

Disney va inaugurer son premier parc en Chine... (http://img15.hostingpics.net/pics/951853tlchargement.png) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=951853tlchargement.png)


Shanghai : l'empire américain débarque cette semaine dans l'Empire du Milieu, en inaugurant à son premier parc d'attractions dans la mégapole.

Le premier parc Disney en Chine a ouvert ses portes jeudi à Shanghai, dernier symbole de la culture américaine à faire son entrée chez le géant communiste, où l'attend une nouvelle classe moyenne impatiente de loisirs. Des heures avant l'ouverture des portes à 11H30 locales (03H30 GMT), les files d'attente s'allongeaient à l'entrée, chacun voulant être parmi les premiers à goûter cette première «expérience Disney» sur le sol chinois.

Des vigiles en gants blancs assuraient la sécurité, pendant que des chiens policiers à la recherche d'explosifs reniflaient les alentours d'une fontaine où trônait un Mickey Mouse à la barre de son bateau comme dans dans «Steamboat Willie», l'un de ses premiers courts-métrages à succès de la fin des années 1920.

Coût de 5,5 milliards de francs

Le chantier avait commencé en 2011 et le Shanghai Disney Resort couvre maintenant une superficie de 3,9 km2, avec un château de conte de fées et des montagnes russes futuristes parsemant l'horizon.

D'un coût de 5,5 milliards de dollars, soit l'un des plus gros investissements étrangers en Chine, le complexe s'ouvre toutefois au moment où l'économie du géant asiatique connaît sa plus faible croissance depuis un quart de siècle. Qu'importe, a assuré le PDG de Disney, Bob Iger, la Chine est tout simplement trop grande pour être ignorée.

«Nous voulions faire un acte fort. Après tout, il s'agit du plus grand marché mondial», a-t-il déclaré à la presse la veille de l'inauguration. «C'est de loin le site animé de l'ambition la plus créative et de la technologie la plus avancée que nous ayons jamais construit», a-t-il assuré.

Drame

Le PDG de Disney a conçu lui-même le projet en 1999, réalisé en coopération avec le groupe étatique Shanghai Shendi Group.

Son inauguration intervient alors que Disney est frappé par une tragédie survenue dans son domaine de Disney World, en Floride, où le corps sans vie d'un petit garçon de deux ans, happé par un alligator devant sa famille, a été retrouvé mercredi.

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juin 26, 2016, 07:08:46 pm
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


THAILANDE : mariages chinois...  :D


L'Office du tourisme de Thaïlande (TAT) a organisé samedi une fête pour une cinquantaine de couples chinois en voyage de noces dans la province de Surat Thani, célèbre pour l'île paradisiaque de Samui, illustrant sa volonté d'attirer davantage de touristes chinois.

Runjuan Tongrut, directeur de l'Asie de l'Est au TAT, a précisé que ce type d'événement autour du thème du voyage de noces était organisé chaque année depuis 2014 par les cinq succursales que compte le TAT en Chine, en partenariat avec des agences de voyage locales.

L'objectif est d'attirer de jeunes ou futurs mariés disposant d'un fort pouvoir d'achat avec des séjours tout compris oscillant entre 16.000 et 40.000 yuans (2.450 et 6.120 dollars) par personne...  ::)

Le marché du mariage et du voyage de noces en Thaïlande est évalué à environ 30 milliards de bahts (850 millions de dollars) par an, soit environ 3% des recettes globales du tourisme.

Les touristes chinois, au nombre de 7,9 millions en 2015, représentent une grosse rentrée d'argent pour le tourisme thaïlandais : au cours des quatre premiers mois de cette année, ils ont été pas moins de 3,4 millions à visiter le pays, en hausse de 27,35% par rapport à la même période en 2015.

Le TAT estime que le pays accueillera en 2016 dix millions de touristes chinois qui dépenseront à cette occasion plus de 500 milliards de bahts (14 milliards de dollars)...  (http://img15.hostingpics.net/pics/999449surpris.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=999449surpris.jpg)

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le septembre 05, 2016, 11:38:17 pm
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Les autorités ont fermé le plus grand pont de verre construit dans le monde pour entreprendre des travaux d'entretien, deux semaines après la mise en service...


Et bien personnellement, je n'y monterai pas sur ce pont...  ???
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le septembre 06, 2016, 12:30:36 am
Citer
     

Et bien personnellement, je n'y monterai pas sur ce pont...    


Moi non plus , il parait qu'il y a eu pas mal de problème ? @ suivre .
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 12, 2016, 08:42:09 am

La Chine participe à un exercice conjoint AM-HEX 2016 en Thaïlande

La Chine a envoyé une délégation pour prendre part au 2e exercice conjoint entre les pays de l’ASEAN et ses partenaires en matière d'aide humanitaire, de secours en cas de catastrophe et de médecine militaire (AM-HEX 2016) qui s'est achevé vendredi 9 septembre.

Les troupes des pays participants, dont 10 membres de l'ASEAN et ses 8 partenaires de dialogue, ont participé à l'exercice et ont montré leurs capacités de traitement des menaces de sécurité non traditionnelles, a annoncé Somsak Roongsita, chef adjoint du bureau de la politique et du plan du ministère thaïlandais de la Défense.

Le général de brigade Li Ji, chef adjoint du bureau de coopération militaire internationale du ministère chinois de la Défense, a déclaré que la Chine attachait une grande importance à cet exercice, raison pour laquelle elle avait envoyé une délégation de 365 soldats, la plus nombreuse délégation à l'exception du pays hôte.

Au cours de l'exercice, 50 soldats du génie de l'Armée populaire de libération (APL) de Chine ont participé à des opérations de recherche et de sauvetage dans des zones de quarantaine, ainsi qu'à des opérations de sauvetage dans des bâtiments effondrés.

Le détachement chinois de médecine comprenait 40 personnels, pour la plupart de l'Hôpital général des Forces aériennes de l’APL.

Le général de brigade Li Ji a également déclaré que cet exercice conjoint avait renforcé la confiance entre les troupes chinoises et des autres pays participants, et jeté une base solide à une coopération future entre les pays participants en cas de catastrophe.


http://lecourrier.vn/la-chine-participe-a-un-exercice-conjoint-amhex-2016-en-thailande/353134.html
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le octobre 06, 2016, 03:25:56 pm
Le FMI ne veut pas admettre que la Chine est la première économie mondiale .

Va bien falloir qu'ils s'y habituent .
.
La Chine représente 17,3% de l'économie mondiale contre 15,8% pour les États-Unis, selon les chiffres établis par le FMI lui-même. Mais ce dernier continue dans ses analyses de présenter les États-Unis comme la première économie mondiale. Explication d'une contradiction de gros calibre.

Chaque pays calcule le Produit intérieur brut (PIB) dans sa propre monnaie nationale, ce qui va de soi, mais ce qui pose évidemment un problème pour comparer les PIB nationaux entre eux. Car il est indispensable de disposer d'une unité monétaire commune. Or c'est là que les choses se compliquent quelque peu.

Deux solutions sont alors possibles. La première, la plus simple en apparence, consiste à prendre le taux de change tel que l'indique le marché des monnaies. Mais ce taux fluctue chaque jour, et surtout il n'exprime pas parfaitement les réalités concrètes. Les touristes peuvent ainsi constater qu'on achète beaucoup plus de choses avec un euro converti en yuans à Pékin qu'à Paris avec un euro. Exemple entre mille, une coupe de cheveux coûte moins cher en Chine qu'en France. Ce constat est banal en soi mais il soulève un énorme problème pour les économistes: les PIB convertis aux taux des marchés des monnaies expriment mal les rapports réels entre les économies nationales. Pourquoi le travail du coiffeur chinois serait-il moins valorisé que son confrère de Paris ou de New York? C'est pourquoi il est devenu habituel de comparer les PIB en «parité de pouvoir d'achat» (PPA): les économistes calculent pour chaque pays un taux de change qui fait que le prix de la coupe de cheveux sera pratiquement le même à Pékin qu'à Paris. Et ce n'est que justice pour le coiffeur chinois dont le travail est ainsi reconnu à sa juste valeur. C'est ainsi que procède le Fonds monétaire international (FMI) dans toutes ses analyses.

La Chine, 17,3% du PIB mondial

Selon ses propres données qui figurent dans le World Economic Outlook d'octobre 2016 (Perspectives mondiales) publié hier, on peut lire que le poids du PIB de la Chine (en «parité de pouvoir d'achat») représente 17,3% du PIB mondial, contre 15,8% pour celui des États-Unis, la zone euro pesant 12%, le Japon 4,2%, l'Allemagne 3,4%, la France 2,3% etc. Ces pondérations sont à juste titre fondamentales aux yeux des économistes du FMI car elles servent à établir la croissance de l'économie mondiale, qu'ils estiment à 3,1% en 2016 et 3,4% en 2017 .

Il y a bien sûr une autre façon de calculer la croissance mondiale, en partant cette fois des PIB nationaux convertis dans une même monnaie, le dollar et au taux de change des marchés. Les États-Unis avaient ainsi un PIB «nominal» de 17947 milliards de dollars en 2015 et celui de la Chine était de 10 983 milliards de dollars. Dans la mesure où la Chine a d'année en année une croissance plus rapide (6,6% prévus en 2016 contre 1,6% pour les États-Unis), la croissance mondiale apparaît évidemment plus forte quand on retient la pondération des PIB en «parité de pouvoir d'achat» (PPA) que lorsqu'on part des PIB nominaux. C'est d'ailleurs ainsi que l'Organisation mondiale du commerce procède, et selon cette seconde méthode la croissance mondiale ne sera que de 2,2% cette année, selon l'OMC.

Il faut évidemment avoir à l'esprit ces différences de méthodes et de chiffrages quand on examine la croissance mondiale. Chacune des deux approches a ses avantages et ses inconvénients. Celle du FMI exprime mieux les réalités concrètes des économies telles que les vivent les habitants de chaque pays. Celle de l'OMC est plus financière et commerciale, car le commerce international se fait en monnaies courantes et pas en «parités de pouvoirs d'achats»!

Les États-Unis, puissance dominatrice

Ce qui étonne en revanche est que le FMI n'applique pas ses propres chiffres lorsqu'il désigne les pays . Ainsi lors de sa conférence de presse de mardi dernier et dans ses textes imprimés, Maurice Obstfeld a qualifié à plusieurs reprises les États-Unis de «première économie mondiale» et la Chine de deuxième. Voilà une contradiction de gros calibre, car ce n'est pas la réalité économique telle que les experts du FMI la conçoivent et l'analysent eux-mêmes. En même temps on comprend assez bien qu'ils «refoulent» , au sens freudien du terme, la réalité de la Chine «première économie mondiale» en retenant comme mesure le PIB en «parité de pouvoir d'achat», le choix délibéré du FMI par ailleurs!

Dans toute l'organisation du FMI, qui remonte à sa création en 1944, les États Unis apparaissent comme la puissance dominante. Ils sont le premier actionnaire de l'organisation internationale, avec une «quote-part» du capital de 17,47%, et un droit de vote de 16,54%, ce qui leur donne du fait des textes fondateurs un droit de veto. De son côté la Chine détient 6,42% du capital et 6,09% des droits de vote au FMI.

De façon institutionnelle il est donc politiquement impossible pour les experts du Fonds de présenter la Chine comme la première économie mondiale par l'importance de son PIB (en «PPA»), même si c'est la réalité des choses dans les toutes leurs analyses économiques.

Jean-Pierre Robin

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/10/05/20002-20161005ARTFIG00181-le-fmi-ne-veut-pas-admettre-que-la-chine-est-la-premiere-economie-mondiale.php
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le octobre 08, 2016, 03:37:45 pm

La Chine vend au monde entier une drogue 50 fois plus puissante que l'héroïne

En toute liberté et partout dans le monde, des entreprises chinoises exportent un opiacé synthétique conçu pour anesthésier des éléphants. S’ils venaient à tomber dans de mauvaises mains, ils pourraient faire des ravages.
 
12 entreprises chinoises s'occupent de l'exportation de l'opiacé synthétique puissant répondant au nom de carfentanyl aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Belgique et en Australie, en le vendant pour le prix de 2 750 dollars (2 458 euros) le kilo, selon une enquête menée par des journalistes d'Associated Press à Shanghai, à Londres, Washington et Pékin.

 Le gouvernement américain exige de la Chine qu'elle inscrive cette substance sur la liste noire, mais la partie chinoise n'en tient visiblement par rigueur puisque l'afflux de cette drogue ne cesse de s'accroître sur les marchés étrangers.

Cet opiacé ultra puissant est très dangereux, puisqu'une dose inférieure à une graine de pavot peut s'avérer létale pour l'homme. Il est 50 fois plus puissant que l'héroïne et 100 fois plus puissant que le fentanyl, bien que sa composition chimique soit quasiment identique.

 Aux USA le seul carfentanyl, dont l'effet létal est comparable au gaz des agents neurotoxiques, a coûté la vie à des dizaines de milliers de personnes, les trafiquants le couplant avec de l'héroïne et avec d'autres drogues, provoquant la mort par insuffisance respiratoire.

« Ceci est une arme », a déclaré Andrew Weber, le secrétaire adjoint à la Défense pour les programmes de défense nucléaire, chimique et biologique de 2009 à 2014. « Les entreprises ne doivent pas le vendre à n'importe qui si facilement. »

Armes, esclaves, drogues… Facebook lance sa plateforme de commerce électronique

 Dans le même temps, le directeur de la société chinoise Reward Technology de Hangzhou, lors d'une conférence sur l'industrie chimique qui a eu lieu à Shanghai au mois de septembre, a déclaré que son entreprise était prête à produire du carfentanyl sur mesure.
 
Le ministère chinois de la Sécurité publique n'a pas répondu aux multiples demandes de commentaires d'Associated Press.
 
Si en 2014 les services douaniers et les gardes-frontières américains n'ont saisis que de 3,7 kg de cette drogue, en 2016 ce chiffre a grimpé en flèche, avec une hausse de 134 kg. La plupart des produits proviennent directement de Chine ou transitent par le Mexique.

 Le médicament est présenté sur le marché pharmaceutique en tant qu'anesthésiant pour les grands animaux tels que les éléphants (son effet très puissant ne prévoit pas son utilisation par les humains).

 Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 
https://fr.sputniknews.com/international/201610071028088298-chine-heroine-drogue-exportation/
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le octobre 08, 2016, 08:48:27 pm
 
complètement dingues ces chintoks dans tout et pour tout !!! scandaleux !  :hang
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le décembre 07, 2016, 04:08:35 pm

complètement dingues ces chintoks dans tout et pour tout !!! scandaleux !  :hang


Hé oui Sudoku , et encore pire maintenant complètement fada ces chinois voir l'article .  :huhu


Les usuriers chinois : leur garantie, c'est un selfie nu des emprunteuses
.
Des centaines de clichés de jeunes filles chinoises nues, fournis comme garantie pour obtenir un crédit, ont fuité sur internet, soulignant les dérives en Chine de l'énorme marché des prêts en ligne entre particuliers.

Un volumineux dossier contenant 10 GB de photos et vidéos a été mis en ligne mercredi dernier, exposant l'intimité d'au moins 167 femmes. Elles avaient volontairement fourni des "selfies" d'elles nues, tenant leur carte d'identité en main, en échange de l'obtention d'un prêt sur la plateforme internet Jiedaibao. Lancée en 2015, celle-ci permet aux prêteurs et emprunteurs, tous des particuliers, de définir le montant et le taux d'intérêt des crédits.

Dans le cadre des "prêts contre nus", ce taux pouvait atteindre le niveau saisissant de 30% par semaine, selon le journal officiel Global Times. Les sites de prêts en ligne sur internet permettent à des particuliers d'emprunter malgré un refus de crédit de la part d'une banque.

Jiedaibao autorise les prêteurs à rester anonymes, mais exige des emprunteurs qu'ils fournissent leur véritable identité. Pour minimiser les risques de non-remboursement, les prêteurs menaçaient ainsi les jeunes filles d'envoyer les photos à leur famille ou à leurs amis en cas de défaut de paiement, explique le journal.

Le site s'est défendu de toute action répréhensible, soulignant que le téléchargement des photos incriminées n'a pas été réalisé sur sa plateforme. "Jiedaibao ne dispose d'aucune fonction permettant aux utilisateurs d'envoyer des photos", a-t-il assuré dans un communiqué publié sur son compte officiel de microblog. Jiedaibao a plus tard affirmé être remonté jusqu'aux comptes de plusieurs jeunes filles grâce aux photos et aux informations publiés sur internet et avoir gelé les comptes des prêteurs concernés.

La Chine compte près de 2600 plateformes commerciales "de particulier à particulier", selon le site professionnel www.wdzj.com, avec des transactions évaluées à 139 milliards d'euros en 2015. Pékin est préoccupé par ces sites de crédits parallèles et a resserré son contrôle sur le secteur en août en limitant notamment à 1 million de yuans (135.000 euros) le montant maximal qu'un particulier peut emprunter.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/12/06/97001-20161206FILWWW00130-chine-des-selfies-nues-contre-un-credit.php
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le décembre 31, 2016, 03:31:38 pm

Foot : Les transferts en Chine, une absurdité économique avec visées politiques .


TRANSFERTS - Si le marché chinois bat son plein et attire de plus en plus de joueurs médiatisés, surtout grâce à des salaires stratosphériques, l'explication est davantage politique qu'économique. En réalité, au plus haut sommet de l'Etat, le foot est devenu une priorité en vue de la Coupe du Monde 2022.


Trente-huit millions d'euros par saison: le salaire astronomique de l'attaquant argentin Carlos Tevez, accordé par le Shanghai Shenhua, illustre l'explosion des transferts en Chine, une absurdité économique qui s'inscrit dans une volonté politique plus générale, estiment les analystes.

Avant le transfert de Tevez, celui d'Oscar avait déjà fait l'effet d'une bombe, le 23 décembre: le milieu brésilien était passé de Chelsea au Shanghai SIPG contre 71 millions d'euros, un record en Asie.

Comme un symbole d'un marché chinois dépassant désormais le marché anglais, avec plus de 8 milliards de yuans (1,1 md EUR) dépensés en 2016.

La tendance s'était précisée lors du mercato de janvier 2016, lorsque la Super League chinoise avait dépassé la Premier League anglaise en déboursant la somme record de 331 millions d'euros, selon le site Transfermarkt, pour s'attacher les services de 163 nouveaux joueurs.

L'année dernière, "le monde entier a été surpris" mais désormais "l'effet de surprise est parti, et tout le monde s'attend à la même chose", soutient Mark Dreyer, du média China Sports Insider.

"Les propriétaires milliardaires veulent se damer le pion les uns les autres et continuer à attirer de grands noms", explique Marcus Luer, PDG de l'agence de marketing Total Sports Asia.

Suite de cet article , effarant . http://www.eurosport.fr/football/transferts/2016-2017/les-transferts-en-chine-une-absurdite-economique-avec-visees-politiques_sto5995871/story.shtml
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le janvier 09, 2017, 04:10:29 pm

Les restaurants McDonald's franchisés en Chine !

Le géant américain cède ses opérations en Chine pour 2 milliards de dollars. Prochaine étape: l'ouverture de 1 500 restaurants supplémentaires en Chine sur les cinq prochaines années.

Le géant du fast-food McDonald's, confronté à une féroce concurrence, a annoncé lundi vendre 80% de ses opérations en Chine au conglomérat chinois Citic et au fonds américain Carlyle, une transaction valorisée plus de 2 milliards de dollars.

La transaction donnera naissance à une société destinée à administrer la franchise du numéro un mondial de la restauration rapide en Chine continentale et à Hong Kong, et ce pour vingt ans, ont expliqué les groupes concernés dans un communiqué commun.

Citic et son fonds d'investissement posséderont 52% de cette coentreprise, Carlyle en prendra 28% et McDonald's conservera 20% dans l'entité. Carlyle et Citic paieront jusqu'à 2,08 milliards de dollars (1,97 milliard d'euro) pour l'opération, en numéraire et en actions de la nouvelle société.
1 750 restaurants franchisés

Face à un environnement ultra-concurrentiel et à une conjoncture morose dans la restauration, McDonald's tente de conforter sa rentabilité en modifiant ses structures en Asie.

Le spécialiste des burgers, malgré le redressement consistant de ses ventes au trimestre précédent, avait indiqué en octobre qu'il envisageait de céder les restaurants gérés en propre en Malaisie, à Singapour, ainsi qu'en Chine.

Désormais, les quelque 1 750 restaurants que le groupe possédait encore en propre en Chine continentale et à Hong Kong seront donc franchisés. La transaction, suspendue au feu vert des régulateurs, devrait être finalisée mi-2017.

Une partie des antennes chinoises de McDonald's étaient déjà sous franchise: fin 2016, la marque comptait en effet au total plus de 2 400 restaurants en Chine populaire et environ 240 à Hong Kong.
La qualité, primordiale en Asie

Franchiser l'ensemble de son offre est pour le groupe de l'Illinois un moyen de développer son réseau sur un marché chinois crucial: «En travaillant (avec nos partenaires), nous allons débloquer une croissance encore plus rapide», a assuré le PDG Steve Easterbrook, dans le communiqué.

Il mise notamment sur l'ouverture de 1 500 restaurants supplémentaires en Chine sur les cinq prochaines années, sur fond d'essor de la classe moyenne et d'urbanisation toujours galopante, et en visant les villes moyennes, où l'américain est moins présent.

Pour CITIC Limited, un vaste conglomérat dont les intérêts vont des services financiers à l'énergie et à l'immobilier, cet investissement est «une opportunité stratégique de s'étendre dans le secteur de la grande consommation». «Nous allons nous dédier à conserver les standards très élevés de service et de qualité alimentaire défendus» par le géant du fast-food, a ajouté le président du groupe, Chang Zhenming.

Une question très sensible en Chine, où McDonald's lui même avait dû suspendre en 2014 ses ventes de nuggets de poulet et plusieurs autres aliments après avoir admis s'être fourni auprès de la filiale chinoise d'un autre groupe américain au coeur d'un scandale de viande avariée... !!

https://www.letemps.ch/economie/2017/01/09/restaurants-mcdonalds-franchises-chine
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mars 12, 2017, 04:22:09 pm
La Chine est d'ores et déjà le deuxième vignoble au monde, derrière l'Espagne et devant la France.

Ils commencent à bien aimer le pinard les chinois .  :huhu

Il y a quelques années encore, la consommation de vin en Chine par habitant était 110 fois inférieure à celle de la France, mais le marché chinois est en pleine expansion et serait d’ici 2020 le deuxième du monde, prédisent des experts interviewés par Sputnik.

Bien que la production intérieure de vin en Chine baisse à présent et que l'importation de vin ralentisse, les experts interrogés par Sputnik, dont le directeur général de Vinexpo Guillaume Deglise, ne doutent pas d'une expansion chinoise sur le marché mondial du vin.

Selon ces spécialistes, d'ici 2020, la Chine sera le deuxième marché du vin dans le monde et ce, grâce à la croissance des volumes des ventes de détail des vins tant locaux qu'importés.

Cheng Fengying, expert du Centre d'analyse de l'économie mondiale de l'Institut chinois des relations internationales, estime que cela est tout à fait possible, vu le développement économique et social de la Chine et l'élévation du niveau de vie de sa population.

En outre, d'après l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la Chine vient en deuxième position sur la liste des pays avec les plus grandes surfaces de vignes.

En 2016, la France a gardé sa position dominante parmi les importateurs de vin en Chine. D'autre part, la marque chinoise Great Wall fait partie du top 10 des meilleurs vins du monde. Qui plus est cette société a racheté le Château de Viaud en France. Elle ambitionne aussi de mettre la main sur des exploitations viticoles connues en Californie et en Australie.
 

https://fr.sputniknews.com/economie/201703111030419776-chine-vins-marche-production-experts/
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mars 12, 2017, 04:54:43 pm
La Chine est d'ores et déjà le deuxième vignoble au monde, derrière l'Espagne et devant la France.

je ne dis pas que ce n'est pas vrai, mais j'ai quand même vraiment du mal à le croire...  (http://img4.hostingpics.net/pics/91294220gg.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=91294220gg.jpg)


PS. Quant à aimer le pinard, je suis vraiment sceptique car s'ils font comme les Thaïs c'est à dire mettre le vin dans un saut à glaces, tu vois ce que je veux dire Malco...  :What?
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mars 12, 2017, 05:19:46 pm
Citer
 

PS. Quant à aimer le pinard, je suis vraiment sceptique car s'ils font comme les Thaïs c'est à dire mettre le vin dans un saut à glaces, tu vois ce que je veux dire Malco... 


Oui tu as tout a fait raison Line , lorsque je vois comment ils boivent le vin ??

Citer
   

je ne dis pas que ce n'est pas vrai, mais j'ai quand même vraiment du mal à le croire..      


Je me suis poser la question aussi , perso j'en doute à vérifier cette info ? @suivre .
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mars 13, 2017, 02:16:37 pm

La Chine détrône la « zone euro », le plus grand système bancaire au monde .

Une nouvelle analyse du Financial Times montre que le système bancaire chinois a dépassé celui de la zone euro, devenant le plus grand système au monde en termes d’actifs. Ce statut reflète l’influence mondiale croissante de la Chine et la dépendance à une économie soutenue par la croissance de la dette.

Selon le Financial Times, le PIB de la Chine a dépassé celui de l’Union Européenne sur les taux de change en 2011, mais son système bancaire a seulement pris la première place à la fin de l’année dernière.

Ce retard a été alimenté par une croissance énorme du crédit bancaire depuis 2008, lorsque le gouvernement chinois a eu recours à des incitations monétaires et fiscales agressives pour réduire l’impact négatif de la crise financière mondiale.

« La forte augmentation du système bancaire chinois n’est pas une réussite pour la Chine, mais plutôt le signe d’une économie trop dépendante des investissements financés par les banques, une économie en proie à l’allocation inadéquate des ressources et soumise à des risques de crédits énormes », a déclaré Eswar Prasad, économiste de l’université Cornell aux États-Unis et ancien directeur de la division chinoise du Fond Monétaire Internationale.

Les statistiques montrent que les actifs bancaires chinois ont atteint 33 billions de dollars à la fin de l’année dernière, contre 31 billions pour la zone euro. Les actifs américains ont enregistré 16 billions de dollars, et le Japon 7 billions.

La valeur du système bancaire chinois est 3,1 fois plus élevée que son PIB, contre 2,8 pour la zone euro.


Les économistes avancent que les incitations de Pékin ont conduit à une augmentation d’importants investissem[/b]ents inutiles, excédant la capacité industrielle à des niveaux dangereux de dettes. Contrairement aux marchés développés, le gouvernement local chinois repose largement sur des prêts bancaires pour financer les infrastructures.

Bien que les trois plus grandes banques au monde soient chinoises, les experts indiquent que la véritable portée des banques chinoises est sous-évaluée. La finance de l’ombre (shadow banking) a explosé en Chine ces dix dernières années. Dans une tentative d’imposer des contrôles de capitaux pour endiguer l’exportation de la masse monétaire, les autorités communistes ont annoncé une campagne de répression des opérations bancaires illégales.
.

http://www.epochtimes.fr/la-chine-detrone-la-zone-euro-26975.html
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le mars 22, 2017, 02:30:08 pm

Alors là très très fort ces chinois plus fort que les japonais , encore heureux que c'est que la reconnaissance faciale . MDR.....  :huhu :huhu :huhu

Chine: La reconnaissance faciale pour éviter les abus de PQ dans des toilettes publiques .

PEKIN Neuf minutes avant de pouvoir récupérer à nouveau du papier toilette…

Il n’y a pas de petites économies. Dans les toilettes du parc du Temple du Ciel à Pékin, en Chine, les distributeurs de papier toilette ont été équipés de logiciels de reconnaissance faciale pour limiter les abus des utilisateurs.

Le problème n’est pas nouveau. Début mars, l’administration qui gère les monuments avait lancé une campagne, sur le réseau social Weibo, intitulé « Utilisez le papier avec économie ».

Neuf minutes d’attente avant de pouvoir reprendre du papier toilette   :huhu

Selon un article publié par la BBC, ce sont six machines à reconnaissance faciale qui équipent maintenant les toilettes du parc. Les autorités auraient constaté que certains visiteurs se servaient abondamment en papier toilette pour en ramener chez eux.

Pour pouvoir avoir ses feuilles de papier toilette, les utilisateurs doivent regarder l’écran pendant 3 secondes, sans lunettes ni chapeau. La machine délivre ensuite une dose de papier toilette fixe pour chacun. Les utilisateurs doivent attendre neuf minutes pour pouvoir en récupérer à nouveau.

Selon les responsables du monument, ce nouveau système aurait permis de baisser la consommation quotidienne de papier de 20 %.

http://www.20minutes.fr/monde/2034327-20170320-chine-reconnaissance-faciale-eviter-abus-pq-toilettes-publiques
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mars 22, 2017, 05:12:57 pm

Alors là très très fort ces chinois plus fort que les japonais , encore heureux que c'est que la reconnaissance faciale . MDR.....  :huhu :huhu :huhu

Chine: La reconnaissance faciale pour éviter les abus de PQ dans des toilettes publiques .
PEKIN Neuf minutes avant de pouvoir récupérer à nouveau du papier toilette…



non mais j'y crois pas...  :What?    complètement cinoques ces Chinois  (http://img4.hostingpics.net/pics/277137images.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=277137images.jpg)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le mars 22, 2017, 09:37:32 pm


Alors là très très fort ces chinois plus fort que les japonais , encore heureux que c'est que la reconnaissance faciale . MDR.....  :huhu :huhu :huhu

Chine: La reconnaissance faciale pour éviter les abus de PQ dans des toilettes publiques .
PEKIN Neuf minutes avant de pouvoir récupérer à nouveau du papier toilette…



non mais j'y crois pas...  :What?    complètement cinoques ces Chinois  (http://img4.hostingpics.net/pics/277137images.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=277137images.jpg)



+1   :What? :huhu pas bon d'avoir une gastro en chine !!!



Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le juin 07, 2017, 06:51:59 pm

Chine : l'échangeur-spaghetti qui brouille les cartes !   :What? :hang

Cauchemar pour GPS, cet échangeur à huit étages, haut de 37 mètres, affole les automobilistes avec ses 17 bretelles dont on ne sait laquelle est la bonne.

Des bretelles sur cinq niveaux, des voitures dans toutes les directions : un nouvel échangeur routier affole les automobilistes chinois, perturbés par ce géant aux allures de plat de spaghetti en béton.

L'échangeur de Huangjuewan a été achevé la semaine dernière en périphérie de Chongqing, immense métropole du sud-ouest de la Chine, après huit années de travaux.

L'ouvrage superpose cinq voies de circulation dont la plus haute culmine à 37 mètres. Pas moins de 15 bretelles ont dû être construites pour permettre aux véhicules de passer d'un niveau à l'autre, dans huit directions, précise le site internet de la municipalité.

Perdre le nord !

Ce cauchemar pour GPS a enflammé l'imagination des internautes.

"Si tu te trompes de bretelle, tu arriveras avec un jour de retard à Chongqing", avertit un commentateur sur le réseau social Weibo.  :D
"Mon GPS m'a dit : va où tu veux et laisse-moi tranquille !", plaisante un utilisateur, alors qu'un autre baptise la métropole "Chongqing, la ville qu'on n'arrive pas à quitter".


Un autre conducteur se veut pourtant rassurant : "Huangjuewan, un pont de légende en 8D et cinq étages : je l'ai pris sans GPS et sans me perdre !"
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juin 08, 2017, 07:55:48 am
Chine : l'échangeur-spaghetti qui brouille les cartes !   :What? :hang
Cauchemar pour GPS, cet échangeur à huit étages, haut de 37 mètres, affole les automobilistes avec ses 17 bretelles dont on ne sait laquelle est la bonne.


évidemment, ils sont tellement nombreux ces Chinois... mais tout de même, je trouve qu'ils sont un peu cinoques...  (https://img4.hostingpics.net/pics/800650dingo.jpg) (https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=800650dingo.jpg)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le juin 15, 2017, 05:45:08 pm

Merci Carrefour !!!   :hang


Carrefour retire la viande de chien de ses magasins chinois !

Le distributeur français, qui possède plus de 200 points de vente en Chine, avait promis dès 2012 de ne plus vendre de viande de chien, selon l'association Animals Asia...

Le géant de la distribution Carrefour a retiré des lots de viande de chien qu'il vendait dans deux de ses hypermarchés chinois, à la suite de protestations d'associations de défense des animaux.

Les protestations d'associations de défense des animaux n'auront pas été vaines. Carrefour a retiré des lots de viande de chien qu'il vendait dans deux de ses hypermarchés chinois, à la suite de protestations d'associations de défense des animaux.


De la «viande de chien au jus de tortue»

Le géant de la distribution  français, qui possède plus de 200 points de vente en Chine, avait promis dès 2012 de ne plus vendre de viande de chien, selon l'association Animals Asia. Mais une inspection menée en mai par l'organisation a révélé la présence de viande canine placée bien en évidence dans deux magasins Carrefour à Xuzhou, dans la province du Jiangsu (est).

Parmi les lots en vente, Animals Asia affirme avoir trouvé de la «viande de chien au jus de tortue», vendue 136 yuans (18 euros), et des petits paquets de viande canine séchée vendus 25,60 yuans (3,50 euros) l'unité.

Depuis son siège parisien, Carrefour a assuré mercredi avoir retiré la veille les produits controversés.

« C'est un cas très isolé. Il s'agit de productions locales vendues uniquement dans deux magasins à Xuzhou », a fait savoir le groupe. La dégustation de viande de chien ou de chat est très minoritaire en Chine, nuance Irene Feng, d'Animals Asia, qui souligne que les jeunes gens et les classes moyennes considèrent sa consommation comme ringarde.


Jusqu'à 10 millions de chiens sont tués chaque année en Chine pour leur viande

« La dernière chose à faire de la part d'une chaîne internationale de supermarchés modernes est de normaliser la consommation de chats et de chiens et de financer un secteur en proie à la cruauté et à l'illégalité », a-t-elle déclaré. Jusqu'à 10 millions de chiens sont tués chaque année en Chine pour leur viande, selon l'association Humane Society, basée aux Etats-Unis.

La consommation de chien n'est pas illégale mais les amis des animaux ont tenté d'y mettre fin dans un festival qui se déroule chaque année à Yulin, une ville du sud du pays.

D'après Humane Society, les autorités ont interdit la vente de viande de chien lors de l'édition 2017, qui aura lieu courant juin. Mais des restaurants de la ville ont assuré à l'AFP n'avoir pas reçu une telle notification.

Des milliers de canidés sont abattus chaque année durant le festival, dans des conditions jugées cruelles par les défenseurs des animaux, les chiens étant battus voire certains bouillis vivants, soulignent-ils.


http://www.20minutes.fr/monde/2086867-20170614-carrefour-retire-viande-chien-magasins-chinois?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&xtref=facebook.com#link_time=1497458667
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juillet 19, 2017, 02:01:40 am
http://www.lepoint.fr/insolite/


Chine: cabines de sieste pour époux allergiques au lèche-vitrines...   (https://img15.hostingpics.net/pics/718175rigolade.jpg) (https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=718175rigolade.jpg)


Fini les corvées de courses à porter les sacs de Madame. Un centre commercial de Shanghai a trouvé la solution pour sauver l'harmonie du couple à l'heure du shopping: une cabine où Monsieur peut se reposer en attendant que sa compagne en ait fini avec le lèche-vitrines.

Dans une Chine en proie à la fièvre de la consommation, le centre commercial Global Harbor, qui rassemble nombre de boutiques de luxe, vient d'installer quatre "cabines de repos pour les maris"...   :D

Ces kiosques transparents sont équipées d'un fauteuil de massage et d'un écran où l'époux harassé peut regarder son émission préférée ou jouer à un jeu vidéo. Prix de l'installation: 40.000 yuans (5.150 euros) par cabine.

L'utilisateur peut réserver un fauteuil à l'avance à l'aide de son téléphone mobile. La sieste est gratuite...  8)

"Certains maris n'aiment pas faire les courses ni passer du temps avec leur femme. Ils préfèrent jouer à des jeux vidéo ou bien regarder la télé", observe Owen Wei, un responsable de la société Ingrem qui a installé les cabines, une première en Chine.

"J'ai dit à ma femme: vas faire les courses, on se retrouve là", raconte Liu Tianguo, occupé à descendre des aliens dans une des cabines. "C'est confortable et je me repose pendant qu'elle dépense mes sous. Elle est d'accord tant que je ne reste pas trop longtemps..."


Ah qu'elle est bonne cette idée... Je connais plus d'un Français qui serait heureux de se mettre dans le fauteuil... ;)

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 22, 2017, 08:00:42 am

Trop drôle ces cabines... Bon, en ce qui me concerne, j'adore faire du shooping, donc elles ne sont pas pour moi !...
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juillet 23, 2017, 12:43:58 pm
http://www.courrierinternational.com/article/asie-du-sud-est-le-mekong-redessine


Asie du Sud-Est. Le Mékong redessiné...  (https://img15.hostingpics.net/pics/15782849gg.jpg) (https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=15782849gg.jpg)

Par l’intensification du maillage des transports, Pékin entend faciliter l’accès des produits chinois aux marchés d’Asie du Sud-Est. L’imposante puissance du nord rencontre peu de résistance.

Le 14 novembre 2015, le Premier ministre chinois Li Keqiang a proposé de créer le mécanisme de Coopération Lancang-Mékong (CLM), un programme de développement régional de grande envergure. Objectif :

- améliorer les échanges et la coopération entre la Chine, le Cambodge, le Laos, la Birmanie, la Thaïlande et le Vietnam, tous riverains du Mékong [dont le cours supérieur situé en Chine s’appelle en mandarin Lancang Jiang, “le fleuve tumultueux”

Cette proposition a abouti à la première réunion officielle du CLM en mars 2016 [à Sanya, station balnéaire de l’île chinoise de Hainan].

M. Li s’est alors engagé à débloquer 1,35 milliard d’euros de prêts et à ouvrir jusqu’à 83,75 milliards d’euros de lignes de crédit. Ces fonds doivent financer de grands travaux d’infrastructures et développer un maillage de transport, dans la région du Mékong, notamment le réseau ferroviaire, les voies navigables, les ports et les transports aériens.

Cette réunion fondatrice a été suivie d’une rencontre des ministres des Affaires étrangères du CLM le 23 décembre 2016, à Siem Reap, au Cambodge.

Quatre jours plus tard, le gouvernement thaïlandais approuvait un projet pour améliorer les transports fluviaux sur le Mékong d’ici à 2065, en concertation avec les pays membres du CLM.

Pour atteindre les objectifs fixés, de vastes travaux de déblaiement du Mékong seront nécessaires. Notamment le dynamitage de blocs de pierre et de rapides, afin de permettre à des navires commerciaux d’une capacité de 500 tonnes de circuler 365 jours par an entre la province du Yunnan, en Chine, la grande ville riveraine de Luang Prabang, au Laos, et la province de Chiang Rai en Thaïlande.

À l’heure actuelle, le trafic sur le Mékong est limité aux bateaux de 100 à 300 tonnes. Durant la saison sèche, lorsque les eaux sont au plus bas, des rapides gênent le transport par voie fluviale.

Le projet a provoqué une levée de boucliers dans la communauté d’un village thaïlandais vivant en bordure du fleuve. Les habitants redoutent son impact..  :(
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 20, 2017, 01:51:30 pm
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20170819-chine-investissements-etranger-entreprises


La Chine met un frein aux investissements à l'étranger

La Chine accentue la pression sur les groupes chinois qui investissent à tout va à l'étranger, entrainant une dilapidation et une fuite des capitaux. Désormais les seuls secteurs où des capitaux chinois peuvent s'investir à l'étranger devront relever de l'économie « réelle », au bénéfice de la Chine.

Une directive du gouvernement chinois entend mettre un terme aux investissements chinois à l'étranger dans des clubs sportifs, l'hôtellerie, l'industrie du divertissement - dont, au premier chef, les jeux d'argent et la pornographie.

Les autorités s'inquiètent de la fuite des capitaux chinois vers des clubs de foot en Angleterre, en Espagne, en France ou en Italie. ..

Elles ne se félicitent plus du rachat par les grands groupes Wanda ou Fosun d’une chaine américaine de cinéma ou du Club Med.

Autant d’investissements jugés irrationnels, sans lien avec l'économie réelle et dangereux pour le système financier en raison de l'endettement colossal de ces groupes chinois.

Un premier tour de vis a été donné par le gouvernement fin 2016 faisant chuter les investissements à l'étranger de près de moitié au premier semestre 2017.

Cette fois les secteurs à proscrire sont nommément désignés comme non conformes aux intérêts de la Chine et à sa sécurité.

Ainsi les pays en guerre ou ceux qui n'entretiennent pas de relations diplomatiques avec Pékin ne peuvent plus compter sur les capitaux chinois.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 22, 2017, 02:28:20 am
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Trains à grande vitesse entre Pékin et Shanghai à partir du mois prochain


Des trains très grande vitesse rouleront entre Pékin et Shanghai à partir du mois prochain. Il ne faudra que quatre heures et trente minutes pour parcourir la distance de 1,250 kilomètres.

Après avoir mis en service des trains roulant à 350 km/h en 2008, la Chine les avait bridé en 2011 à la suite d'une collision qui avait tué 40 personnes et blessé 191 à Wenzhou.

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le août 23, 2017, 02:12:29 pm

Hongkong est en alerte maximale. Les autorités ont pris cette mesure, mercredi 23 août, face au typhon Hato qui a paralysé la mégapole d’ordinaire frénétique. Des centaines d’avions ont été cloués au sol et la Bourse a été fermée.

Les services météorologiques (HKO) ont déclenché vers 9 heures (heure locale) le signal d’alerte 10, ce qui signifie que des vents de force ouragan sont attendus dans l’ancienne colonie britannique. C’est la première fois en cinq ans que cet échelon est atteint et la troisième fois seulement depuis que le territoire a été restitué à la Chine en 1997.

HKO a également mis en garde contre des inondations, avec la possibilité que le niveau de la mer monte d’un mètre. Le typhon était accompagné de vent soufflant en rafales de 168 kilomètres par heure.
 

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/…/hongkong-en-alerte-maximale-face-au…
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 26, 2017, 09:58:40 pm
http://www.leparisien.fr/high-tech/en-chine-plus-de-1000-robots-battent-un-record-en-dansant-simultanement-25-08-2017-7213374.php


En Chine, plus de 1000 robots battent un record en dansant simultanément...   :What?  :huhu


L'entreprise chinoise WL Intelligent Technology Co. Ltd a battu le record du nombre de robots dansant simultanément en en alignant 1069.

La chorégraphie était parfaite, réglée au millimètre. A Guangzhou, en Chine, WL Intelligent Technology Co. Ltd a réussi à faire danser 1069 robots, programmés pour bouger simultanément.

L'expérience a aussi montré que les dits robots n'étaient pas plus fiables que des humains, certains d'entre eux étant tombés lors de la performance. Ces derniers n'ont bien évidemment pas été comptabilisés pour le record final.

Les robots, baptisés «Dobi», ont été programmés à partir d'un même système de contrôle de groupe.

L'événement organisé par WL Intelligent Technology Co a aussi permis à l'entreprise de faire une démonstration de sa technologie la plus récente.

En plus d'avoir la capacité de danser, Dobi peut parler, faire du tai-chi et accomplir nombre d'autres tâches réservées habituellement aux humains.

Le précédent record revenait déjà à une autre entreprise chinoise, qui avait réussi à aligner 1007 robots danseurs...




https://www.youtube.com/watch?v=ouZb_Yb6HPg
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le septembre 12, 2017, 02:14:54 pm

Voilà que les chinois s'y mettent aussi !


En direct du monde. En Chine, des cliniques proposent une peau blanche et les yeux débridés

Les critères de beauté changent considérablement en Chine et plus largement en Asie, au point de provoquer un fort développement de la chirurgie esthétique .

Des yeux débridés, une peau toute blanche, un visage avec davantage de relief. Voilà à quoi voudraient ressembler certains Chinois. De jeunes adultes mais aussi des seniors : ils sont de plus en plus nombreux à avoir recours à la chirurgie esthétique pour effacer leurs traits asiatiques On les appelle les "qiu mei zhe", littéralement "les personnes qui recherchent la beauté".

Les cliniques qui vendent des corps et des visages de rêve se développent en Chine. L'une d'elles promet "la beauté pour toute la vie, grâce à des professionnels, une décoration élégante et un service cinq étoiles". La publicité dans les magazines et sur Internet contribuent aussi à ce phénomène.

Il y a plus d'aspiration dans la recherche du beau. C'est lié à une hausse du niveau de vie des Chinois qui ont des moyens financiers, pas seulement pour s'alimenter ou répondre aux besoins de base


Dr Zhou Liang, chirurgien dans une clinique réputée de Pékin

Les cliniques n'accueillent donc pas que des stars du cinéma ou des hommes politiques. Elles voient aussi arriver les Chinois de la classe moyenne. La chirurgie esthétique serait d'ailleurs le quatrième poste de consommation en Chine, selon certaines études.


La beauté : un argument pour décrocher un travail

Être beau pour être vu, pour se distinguer dans un grand pays de plus d'1,3 milliard d'habitants, c'est un objectif pour certains Chinois, comme Xia, une jeune femme de 27 ans. Elle fait modifier son nez.

Quand tu es jolie, tu te rends compte que tu as plus d’opportunités professionnelles et plus d’amis ! Ça change la vie !

Xia, une jeune femme rencontrée dans une clinique de beauté
à franceinfo

]Malheureusement, plusieurs opérations se sont mal passées. Ces ratages ont fait le buzz sur les réseaux sociaux en Chine. Ils sont venus s'ajouter à un drame qui avait marqué la Chine en 2010, la mort de la chanteuse Wang Bei, alors qu'elle se faisait polir les os du visage.   

 
https://fr.thaivisa.com/forum/topic/9236-en-chine-des-cliniques-proposent-une-peau-blanche-et-les-yeux-d%C3%A9brid%C3%A9s/
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le septembre 12, 2017, 09:21:54 pm

Voilà que les chinois s'y mettent aussi .

En direct du monde. En Chine, des cliniques proposent une peau blanche et les yeux débridés

Les critères de beauté changent considérablement en Chine et plus largement en Asie, au point de provoquer un fort développement de la chirurgie esthétique .


évidemment un bon filon... !
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le octobre 12, 2017, 05:43:17 pm
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Les ventes d’armes chinoises explosent en Asie

L’Empire du Milieu est devenu l’un des plus grands exportateurs d’armes du monde. Cela lui permet de placer ses pions en Asie, et d’y gagner des alliés...

L’armée thaïlandaise s’apprête à recevoir, cette semaine, sa première livraison de 28 tanks chinois. Elle a aussi commandé des sous-marins et des véhicules d’infanterie.

En novembre dernier, la Malaisie a acheté quatre navires de patrouille à Pékin, d’une valeur de 277 millions de dollars.

L’Indonésie, le Sri Lanka, le Cambodge et le Laos font également partie des clients de l’industrie militaire.
 chinoise.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 22, 2017, 11:23:50 am

Voyage en Chine – c’est la bonne saison pour admirer les rizières en terrasses au Yunnan


Départ de Kunming

La province du Yunnan qui couvre 394000 kilomètres carrés, d’une altitude moyenne de 2000 mètres, et compte 42 millions d’habitants, se trouve dans le sud-ouest de la Chine et est limitrophe du Myanmar, du Laos et du Vietnam. La capitale est Kunming. C’est de la capitale que se font la plupart des circuits à moins d’être parmi et aidé les locaux il peut être difficile de voyager dans la région si on est pas du côté de Kunming.

Le Yunnan est l’un des berceaux de la nation chinoise. L’Homme de Yuanmou (Homo erectus yuanmouensis) y vivait il y a 1,7 million d’années. La Route de la Soie méridionale passait également par le Yunnan. La région possède des paysages magnifiques et uniques, des cimes hautes et enneigées, des forêts vierges, des vallées profondes, de grands fleuves, des lacs du plateau, une forêt de pierres et des grottes. 25 minorités ethniques vivent au Yunnan et qui présentent ainsi une grande diversité de langues, de coutumes et de cultures.

Coté sud est, Kunming offre le circuit touristique suivant: la forêt de pierres, les grottes de Alu, Puzhehei de Qiubei, Lubuge de Luoping.

Côté de l’ouest, Kunming­ Chuxiong – Baoshan – Dehong
Côté du nord-ouest: Kunming – Dali – Lijiang – Deqen
Côté du sud-ouest: Kunming – Simao – xishuangbanna.


Groupes ethniques

La région du Yunnan regroupe un grand nombre de minorités ethniques et en fait une province très particulière au niveau de la grande diversité de cultures.
Les groupes ethniques que l’on trouve dans la province du Yunnan sont les Yi, Bai, Hani, Tai, ,Dai, Miao, Lisu, Hui, Lahu, Va, Nakhi ou Naxi, Yao, Tibetain, Jingpo, Blang, Pumi, Nu, Achang, Jinuo, Mongolien, Derung, Manchu, Sui, Buyei et Han.

Particulièrement celles du Yuanyang qui sont les plus importantes. Plus de 11300 hectares de rizières en terrasse. Tout le district Yuanyang est une région montagneuse, la plupart sont exploitées en rizières par les minorités Hani. Les pentes des rizières en terrasse varient de 15 à 75 degrés. Une rizière peut alors posséder 3000 terrasses. Juste incroyable. On peut les voir dans les districts de Honghe, Yuanyang, Lvchun et Jinping de la province du Yunnan.

    "Celles de Hani (Yuanyang) se composent de trois points importants: le point de Bada, comprenant les villages de Qingkou, Quanfuzhuang, Malizhai et Zhulu, avec plus de 1000 hectares de rizières en terrasse."

Le point de la bouche du Tigre, comprenant les villages de Mengpin, Dongpu, Amengkong et Baoshanzhai, avec plus de 400 hectares de rizières en terrasse. Le point de Duoyishu, comprenant les villages de Duoyishu, Aichun et Dawazhe. Les vastes rizières avec les forêts, les montagnes et les nuages, composent une belle peinture naturelle immense. Les rizières sont sous la protection du gouvernement en raison de leurs inscriptions sur la liste de l’Héritage Mondial.

Elles attirèrent des foules de touristes et spécialistes du monde entier. En 1995, un anthropologiste français déclara que : les rizières en terrasse des minorités Hani étaient de vrai artistes de la terre, de sculpture de la terre, et les minorités Hani étaient de vrais artistes !

À Yuanyang, les minorités Hani habitent en montagne. Depuis plus de 1200 ans, les minorités Hani ont construit 4653 canaux d’irrigation dont 622 canaux peuvent irriguer chacun plus de 3 hectares.

À Yuanyang, le repiquage du riz se fait au mois de mai, on récolte au mois de septembre, on arrose les rizières à partir du décembre.

      "Donc la meilleure saison pour les photographes est depuis le mois d’octobre jusqu’au mars, surtout depuis février toutes les montagnes sont couvertes par les fleurs multicolores."

Mais il faut se bien couvrir à cause de la grande différence de températures du matin et le soir.


Comment se rendre à Kunming

Kunming est desservie par les chemins de fer Guiyang – Kunming, Chengdu – Kunming, Kunming – Hanoi et Nanning – Kunming et de nombreuses routes. 70 lignes aériennes relient Kunming aux villes grandes et moyennes du pays et à Bangkok, Chiang Mai, Rangoon, Vientiane, Kuala Lumpur, Singapour, Séoul, Hanoï, Osaka, Hong Kong et Macao.


À faire aussi au Yunnan

    "La province regorge d’attractions qui vous en mettront plein la vue !"

http://www.info-asie.com/place/la-foret-de-pierre-de-shilin-kunming/

http://www.info-asie.com/place/huangguoshu-falls-yunnan-anshun/

    Foire mondiale de l’horticulture
    Lle village des ethnies du Yunnan
    La Forêt de pierres
    Les grottes de Jiujiang
    Le parc forestier des monts de l’Ouest
    Le pavillon de la Grande Contemplation
    L’étang du Dragon noir
    Le temple des Bambous
    Le temple d’Or, la source chaude de Anning
    Le parc de Zheng He
    Le temple Yuantong
    Zone paysagère du temple d’Or (Jindian)
    Zone paysagère de Jiuxiang
    Deqen – zone tibétaine
    Terrasse d’eau blanche (Baishuitai)
    Lac de la Pagode verte (Bitahai)
    Cime de Kagebo du mont neigeux de Meili
    Lijiang
    Vieille ville de Lijiang
    Premier virage du Changjiang
    Mont neigeux du Dragon de jade (Yulong xueshan)
    Lac Lugu de Ninglang et coutumes des Mosuo
    Bureau du tusi Mu
    Dali
    Vieille ville de Dali
    Erhai – le grand lac
    Trois pagodes du temple Chongsheng
    Source des Papillons (Hudie quan)
    Mont Cangshan
    Xishuangbanna
    Vallée des éléphants sauvages
    Parc Manting
    Parc des Dai du Xishuangbanna
    Mont à Singes du Xishuangbanna
    Zhoucheng – ethnie des Bai
    Jardin botanique tropical de Mengcang


http://www.info-asie.com/buzz/voyage-en-chine-cest-la-bonne-saison-pour-admirer-les-rizieres-en-terrasses-au-yunnan/
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le octobre 22, 2017, 11:39:31 pm

superbe texte et photo - merci Manu ! vraisemblablement un beau pays la Chine  8)
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le octobre 22, 2017, 11:43:01 pm
Chine : une application permet d'applaudir Xi Jinping à distance !   :What?  :hang


Une application permettait aux Chinois d'applaudir à distance et en léger différé le discours du dirigeant chinois Xi Jinping mercredi.

Xi Jinping n'a été applaudi "que" par les 2.300 délégués du congrès du Parti communiste chinois (PCC). Mais l'homme fort de Pékin peut se rassurer : une appli permet désormais à tout un chacun d'acclamer aussi son discours fleuve. La messagerie WeChat, omniprésente en Chine, a lancé un jeu permettant à des centaines de millions de possesseurs de téléphone portable d'applaudir, fût-ce en différé, le discours prononcé mercredi à Pékin par le numéro un chinois pendant près de trois heures et demie.

Un milliard d'applaudissements virtuels. Les délégués du 19e congrès quinquennal du PCC ont comme il se doit applaudi à plusieurs reprises les propos de leur secrétaire général, commençant et cessant de taper dans leurs mains avec un étonnant synchronisme. Le jeu baptisé "Applaudis Xi Jinping : un grand discours" diffuse de brefs extraits de l'allocution, après lesquels les fans du président chinois ont 19 secondes pour taper le plus vite possible sur l'écran de leur téléphone, sur lequel apparaît une paire de mains en pleine action. WeChat avait comptabilisé près d'un milliard de tapes jeudi en début d'après-midi.

Du zèle. La messagerie, qui compte également près d'un milliard d'utilisateurs (la Chine a 1,4 milliard d'habitants) est la propriété de Tencent, numéro un chinois des jeux en ligne. Les groupes privés chinois ont pour habitude de faire des gestes en direction du régime communiste afin de garantir la poursuite de leur prospérité. Xi Jinping devrait aisément décrocher un nouveau mandat de cinq ans à la tête du pays à l'issue du congrès la semaine prochaine.

 http://www.europe1.fr/international/chine-une-application-permet-dapplaudir-xi-jinping-a-distance-3468980
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Malco le octobre 23, 2017, 03:28:00 am
Citer
     

Chine : une application permet d'applaudir Xi Jinping à distance !     


Faut pas que Macron lise cet article , surtout ne pas l'accepter ici dans ce forum .  :huhu :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le décembre 13, 2017, 08:49:54 am
Citer
     

Chine : une application permet d'applaudir Xi Jinping à distance !     


Faut pas que Macron lise cet article , surtout ne pas l'accepter ici dans ce forum .  :huhu :huhu



EXTRA   :huhu  j'avais zappé cet article, complètement cinoque les gars...  :What?
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le décembre 13, 2017, 08:58:22 am
http://www.20minutes.fr/monde/2186635-20171212-video-chine-gigantesque-incendie-detruit-plus-haute-pagode-bouddhiste-asie


Chine: Un gigantesque incendie détruit la plus haute pagode bouddhiste d’Asie... :'(

La « Lingguan Mansion », plus haute pagode bouddhiste d’Asie, avait été reconstruite après le tremblement de terre au Sichuan, en 2008. Certaines parties étaient encore en travaux…

La plus haute pagode bouddhiste d’Asie, située à Mianzhu (Chine), a été ravagée par un incendie, dimanche dernier, vers midi, selon un communiqué des autorités locales relayé par le site  Mashable.

Sous l’effet des flammes, le bâtiment en bois de 16 étages a été détruit en une heure et a fini par s’effondrer. Aucune victime n’est à déplorer.

Edifiée entre 1368 et 1644, pendant la dynastie Ming

L’impressionnante combustion du lieu de culte, surnommé la « Lingguan Mansion », a été filmée et photographiée par de nombreux habitants, sous le choc devant ce triste spectacle.

Les autorités chinoises de la province du Sichuan sont en charge de l’enquête destinée à déterminer si le feu est d’origine criminelle ou accidentelle, précise le South China Morning Post.

La pagode avait été édifiée entre 1368 et 1644, pendant la dynastie Ming.

Elle avait été détruite en 2008 par un tremblement de terre de magnitude 8. Le bâtiment sacré avait ensuite été reconstruit et certaines zones étaient encore en travaux...


https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=vcwpnseRJXE
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le décembre 21, 2017, 05:30:35 pm

Chine: les excréments de panda transformés en mouchoirs, de même que le crottin d'éléphant en Thaïlande !  :D

Les Chinois pourront bientôt s’offrir des mouchoirs fièrement labellisés « caca de panda ». Une entreprise entreprend en effet de recycler les fibres des excréments de panda pour produire des mouchoirs, mais aussi du papier toilettes ou encore des nappes !  ;)

Cette pratique consistant à utiliser les excréments des herbivores n’est pas nouvelle et a déjà fait ses preuves, notamment en France.

Le nom de ce nouveau label, « caca de panda », a de quoi surprendre. C’est celui d’une future gamme de produits commercialisée en Chine, qui sera fabriquée à partir d’excréments de l’animal.

La firme papetière Qianwei Fengsheng, à l’origine du projet, collabore avec le Centre de protection et de recherche sur le panda géant afin de valoriser les crottes et les déchets alimentaires de l'ursidé.

L’animal se nourrissant exclusivement de tiges de bambous, ses excréments sont riches en fibres de cellulose et il en génère 10 kg par jour, rappelle un chercheur du centre des pandas, Huang Yan au journal local Chengdu Business Daily.

En effet, le panda n'assimile pas la cellulose tapissant la paroi des cellules végétales, dont « une feuille de papier est constituée à 100 % », explique André Durand, papetier. Ce responsable du Moulin à Papier de Brousses, dans l’Aude, utilise quant à lui le crottin de cheval.

 Le procédé est simple : il récupère le crottin qu’il lave à grande eaux afin de conserver uniquement la cellulose sous forme de fines tiges translucides qu'il fait bouillir dans la marmite pour éliminer les bactéries, avant de les décolorer.


Un procédé ancien

C’est grâce à ce même procédé mais à une autre échelle que la firme chinoise Qianwei Fengsheng, basée dans la province du Sichuan (sud-ouest), compte fabriquer ses mouchoirs labellisés « caca de panda », en prélevant la matière première plusieurs fois par semaine dans trois réserves.

Un procédé qui n’a rien de nouveau : « Entre 1840 et 1850, la France fabriquait du papier de crottin de cheval de façon industrielle, avant de passer au bois », raconte André Durand.

Si la chose paraît aujourd'hui originale en Europe, elle est plus répandue en Asie (Sri Lanka, Thaïlande), où plusieurs entreprises utilisent notamment le crottin d'éléphant.

Auparavant, le papetier André Durand utilisait lui aussi cette matière première, qui lui était fourni par une réserve proche. Cependant, il ne peut plus l’utiliser depuis quelques années « à cause d’un principe de précaution autour des animaux exotiques », explique-t-il.

Dans les locaux du Moulin à Papier de Brousses, le papier obtenu grâce au crottin de cheval se présente sous forme de feuilles format raisin, A4 ou de petites cartes, pour des prix compris entre 2,30€ et 10€ selon le format.

En Chine aussi, le prix excède celui d’un produit classique : une boîte de mouchoirs estampillée « caca de panda » et décoré d’une image du mammifère sera vendue au tarif de 43 yuans (5,50 euros).

 
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20171220-chine-mouchoirs-fabriques-partir-caca-panda
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le janvier 01, 2018, 08:24:23 am
http://geopolis.francetvinfo.fr/la-chine-interdit-enfin-les-ventes-d-ivoire-mais-pas-les-peaux-d-elephants-174113


La Chine interdit enfin les ventes d’ivoire mais pas les peaux d’éléphants... >:(

La décision chinoise pourrait changer la donne. Le premier importateur de défense d’éléphants a pris l’engagement d’interdire totalement les ventes d’ivoire à partir de ce dimanche 31 décembre 2017.

Reste à stopper un autre commerce qui n’en est encore qu’à ses débuts : celui de la vente des peaux d’éléphants recherchées pour leurs supposées vertus médicinales...

Pendant des années, la forte demande chinoise a alimenté le massacre de dizaines de milliers d’éléphants africains. Selon les ONG, 30.000 individus sont abattus chaque année pour alimenter le marché chinois.

L’ivoire est très recherché en Chine, où il a pu atteindre plus de 1000 euros le kilo. Il est considéré comme le symbole d’un statut social élevé.

« C’est la plus importante mesure unilatérale contre le braconnage des éléphants », se réjouit Peter Knights, directeur de WildAid.

Les ONG déplorent cependant que cette interdiction ne s’applique pas à Hong Kong, premier marché de détail de l’ivoire, où il se négocie depuis plus de 150 ans. L’ancienne colonie britannique a proposé l’an dernier un calendrier pour interdire progressivement les ventes d’ivoire sur une période de cinq ans.

Les défenseurs de l’environnement espèrent que la décision de Pékin servira de catalyseur sur les autres marchés de l’ivoire en Asie.

Ils s’inquiètent par ailleurs d’une nouvelle forme de braconnage qui pourrait contribuer au massacre des éléphants dont la peau est désormais recherchées pour ses supposées vertus médicinales.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 05, 2018, 07:46:11 am

En Chine, des poupées sexuelles parlantes contre la solitude

Une entreprise chinoise s’est lancée dans la création de poupées sexuelles pourvues d’intelligence artificielle.

En Chine, où les hommes sont bien plus nombreux que les femmes, une entreprise veut charmer les cœurs solitaires avec des poupées sexuelles « nouvelle génération » : elles peuvent parler, diffuser de la musique ou encore… activer un lave-vaisselle.

Dans l’atelier de la firme spécialisée Exdoll, située dans la métropole portuaire de Dalian (nord-est), les corps dénudés de femmes en silicone sont alignés comme des carcasses de bétail.

« Quel est ton nom ? », demande un programmeur en blouse blanche à une petite blonde vêtue d’une combinaison transparente. « Je m’appelle Xiaodie, mais tu peux aussi m’appeler bébé », répond la poupée en mandarin d’une voix robotique. Puis l’ingénieur lui demande de jouer de la musique. Aussitôt dit, aussitôt fait : elle diffuse une ballade traditionnelle chinoise.


Un déséquilibre homme-femme

Exdoll mise sur les progrès de l’intelligence artificielle pour créer des poupées ultra-réalistes capables de s’exprimer. Avec l’ambition de combler la solitude des célibataires, mais également des personnes âgées et handicapées.

Le sujet est sérieux en Chine, où sévit un important déséquilibre hommes-femmes : les Chinois sont 33,6 millions plus nombreux que les Chinoises, sur une population totale de 1,4 milliard d’habitants.

Pourquoi un tel écart ? Il s’explique par la politique de limitation des naissances qui, de la fin des années 1970 à 2015, interdisait à la majorité des couples d’avoir plus d’un enfant. En raison d’une tendance à préférer les bébés garçons, qui transmettent le nom de famille et apportent une force de travail une fois adulte, certains couples pratiquaient notamment des avortements sélectifs.


« Conversations profondes » et aide ménagère

Actuellement, il naît toujours 114 garçons pour 100 filles en Chine, un décalage bien plus élevé que la moyenne mondiale. Le vieillissement rapide de la population implique également une augmentation du nombre de seniors qui se retrouvent seuls.

« La Chine a une pénurie de femmes, c’est un facteur qui alimente la demande pour nos produits. Mais nos poupées ne proposent pas que du sexe », explique Wu Xingliang, le directeur marketing d’Exdoll.

Assis entre deux poupées en silicone, l’une vêtue d’une minijupe noire et l’autre d’un uniforme d’écolière japonaise, Wu Xingliang s’en dit persuadé : sa firme peut résoudre certains problèmes de société. Les poupées intelligentes « peuvent avoir des conversations profondes et aider à réaliser des tâches ménagères. Elles pourront même à l’avenir faire de l’assistance médicale », affirme-t-il.


3200 euros la poupée parlante

Xiaodie est équipée d’une fonction Wi-Fi similaire au système Siri présent dans les iPhones. Elle peut naviguer sur Internet, être contrôlée via smartphone et répondre aux commandes vocales.

Cette compagne virtuelle peut aussi allumer et éteindre des appareils électroménagers connectés, comme des lave-vaisselle. Son coût : 25000 yuans (3200 euros). L’entreprise, qui emploie 120 personnes, a débuté le développement de poupées-robots en 2016, et celles-ci seront disponibles à la vente dans les prochains mois.

Mais le groupe fabrique également chaque mois 400 poupées « traditionnelles » sur mesure, pour lesquelles les clients peuvent choisir taille, grosseur des seins, quantité de poils pubiens, ou encore couleur de la peau, des yeux et des cheveux.


« Nous voulons le robot au visage le plus beau possible »

Cependant, Exdoll vise plus haut et veut intégrer davantage d’intelligence artificielle, de reconnaissance vocale, d’expressions faciales complexes, ou encore des yeux capables de suivre l’utilisateur du regard. « Nous voulons le robot au visage le plus beau possible et au corps le plus excitant possible », résume Qiao Wu, le directeur du développement.

Selon lui, les premières poupées à intelligence artificielle pouvant constituer des compagnes parfaitement réalistes seront disponibles d’ici dix ans.

La Chine fabrique plus de 80 % des jouets sexuels produits dans le monde : le secteur emploie un million de personnes dans le pays et y représente 6,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires.


« Cela libérera un tas de femmes »

Paradoxe : l’essor de ces poupées-robots ne déplaît pas nécessairement aux défenseurs chinois des droits des femmes.

« Un grand nombre d’hommes attendent les mêmes choses des femmes : sexe, tâches ménagères, enfant… Ils ne les considèrent pas comme des individus », confie ainsi la militante féministe Xiao Meili.

« Si tous ces minables s’achètent une poupée, cela libérera un tas de femmes de l’emprise de ce genre de mecs. »


http://www.leparisien.fr/laparisienne/actualites/societe/en-chine-des-poupees-sexuelles-parlantes-contre-la-solitude-02-02-2018-7537296.php
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le février 17, 2018, 05:30:12 pm

 :D
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mars 09, 2018, 01:39:47 am
http://www.lepoint.fr/insolite/chine-ils-bravent-les-feux-d-artifice-pour-chasser-les-demons-08-03-2018-2200762_48.php

Chine: ils bravent les feux d'artifice pour chasser les démons...   :What? :hang


Malgré la douleur, ces hommes de l'est de la Chine se jettent avec courage dans une gerbe crépitante d'étincelles de feux d'artifices, le tout en transe et le torse à l'air: une célébration traditionnelle du Nouvel an lunaire.

Ces scènes spectaculaires se déroulent à chaque début d'année chinoise dans la province côtière du Fujian, où les habitants espèrent ainsi chasser les démons et s'assurer la protection des dieux locaux.

Les courageux volontaires du village de Xiaohu se laissent "posséder" par ces divinités, avant de psalmodier des incantations, de souffler dans des cors et d'être escortés en transe dans la cour d'un temple.

Ils se penchent ensuite chacun pendant plus de 10 secondes au-dessus d'une fontaine d'étincelles cuivrées, agitant des drapeaux et des éventails sous le regard de centaines de spectateurs.

Ces hommes ressortent le corps roussi par la suie des feux artifices, mais disent ainsi partir du bon pied dans la nouvelle année du Chien, qui a débuté le 16 février selon le calendrier lunaire... >:(

"J'étais très étonné quand j'ai vu ça pour la première fois. Ça me semblait irréel. Et depuis, je viens tous les ans", explique Chen Guoqiang, un jeune spectateur originaire de la province.

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le mars 15, 2018, 02:26:35 am

La Chine en train de gagner sa guerre à la pollution, selon une étude américaine !

La Chine, premier pollueur mondial, "est en train de remporter la guerre contre la pollution" atmosphérique, au point d'esquisser une augmentation de l'espérance de vie de plus de deux ans, selon une étude américaine rendue publique mardi.

A partir de données collectées par 200 récepteurs répartis dans tout le pays, l'Université de Chicago a calculé que le taux de particules fines, très nuisibles pour la santé, avait baissé de 32% entre 2013 et 2017.

Si cette tendance se maintenait, l'espérance de vie moyenne des Chinois augmenterait de 2,4 ans, selon l'étude. Les particules fines (PM 2,5) jouent un rôle dans les maladies cardiovasculaires et respiratoires ainsi que le cancer.

"Il n'y a pas d'exemple d'un pays parvenant à une réduction aussi rapide de la pollution atmosphérique. C'est remarquable", déclare à l'AFP Michael Greenstone, qui a dirigé l'étude à l'Institut de politique énergétique de l'Université de Chicago.

Par contraste, il a fallu plus d'une dizaine d'années aux Etats-Unis pour parvenir à une amélioration comparable après l'adoption d'une loi sur l'air en 1970. "Ce que les quatre années écoulées prouvent, c'est que les choses peuvent changer, et même rapidement, avec de la volonté politique", observe M. Greenstone.

Sous la pression de l'opinion publique, le régime communiste a lancé en 2013 un plan contre la pollution destiné à réduire d'un quart la concentration de particules fines dans certaines régions clés comme autour de Pékin et Shanghai.

"La Chine n'est pas considérée comme un pays démocratique et pourtant on constate que le gouvernement a dû prendre des mesures que l'opinion exigeait", note M. Greenstone. La politique antipollution s'est toutefois accompagnée d'un coût économique et social, les autorités ordonnant la fermeture de milliers d'usines trop proches des centre-ville.

Elles ont également décrété fin 2017 la fin du chauffage au charbon, la principale source d'énergie en Chine, dans des régions du nord du pays, avant même que des systèmes de chauffage au gaz aient pu être installés. Des écoles de la province du Hebei (nord) ont dû se résoudre à faire classe dans la cour, où la température était moins froide qu'à l'intérieur.

L'hiver, traditionnellement marqué par des périodes de forte pollution dans le nord de la Chine, a été moins affecté cette année mais un pic de pollution frappait Pékin mardi, avec un taux de particules fines supérieur à 300 microgrammes par m3, soit plus de 12 fois la norme recommandée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

https://information.tv5monde.com/en-continu/la-chine-en-train-de-gagner-sa-guerre-la-pollution-selon-une-etude-americaine-225642
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le avril 11, 2018, 01:17:25 am

Hong Kong - Macao. La Chine inaugure le plus long pont maritime du monde !

Long de 54 kilomètres et reliant les villes de Hong Kong et Macao à Zhuhai, un pont chinois a nécessité 420.000 tonnes d’acier pour sa construction.

Soit assez d’acier pour construire près de soixante tours Eiffel ! Une construction colossale donc, qui s’inscrit dans les nombreux projets d’infrastructures décidés par la Chine pour inciter ses citoyens à s’installer dans les nombreuses métropoles en expansion.

Ce pont, large de 34 mètres, comporte six voies, et quatre tunnels, dont l’un sous-marin et devrait permettre de réduire de moitié le temps de trajet entre Hong Kong, Zhuhai et Macao.

Pour rendre sa construction possible, quatre îles artificielles ont été conçues dans le but de soutenir la monstrueuse structure du pont. Dans l’ensemble, les travaux auront duré près de sept ans, et coûté 15 milliards de dollars.

Réservé aux automobilistes, et donc interdit aux piétons et aux cyclistes, le pont devrait être emprunté chaque jour par près de 40.000 véhicules, ainsi que par des navettes circulant toutes les dix minutes.

 

http://www.cnewsmatin.fr/monde/2018-04-09/la-chine-inaugure-le-plus-long-pont-maritime-du-monde-778188
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le avril 25, 2018, 09:28:59 pm

La Chine conforte sa place de deuxième vignoble mondial !

Les Chinois continuent à planter de la vigne. C’est un des enseignements de l’étude publiée par l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), mardi 24 avril. Même si cet organisme souligne que le rythme de croissance ralentit quelque peu, le vignoble chinois a atteint 870 000 hectares en 2017, en progression de 5 900 hectares.

De quoi conforter sa place de deuxième vignoble mondial, derrière son homologue espagnol (967 000 hectares) qui, lui, a été réduit de 8 200 hectares.

La France complète le podium avec une superficie plantée de ceps de 787 000 hectares, en légère expansion de 900 hectares.

L’évolution la plus marquante cette année, selon l’OIV, est celle du vignoble turc. Il a perdu 19 700 hectares sur un an, pour un total de 448 000 hectares. Sachant qu’à l’échelle mondiale le vignoble est resté quasi stable à 7,6 millions d’hectares.


Production historiquement faible

L’année 2017 restera dans les annales viticoles. La production mondiale de vin s’est élevée à 250 millions d’hectolitres, un volume qualifié par l’OIV d’« historiquement faible », en recul de 8,6 % sur un an. Les conditions météorologiques ont été particulièrement défavorables en Europe, premier bassin de production mondial. Le volume communautaire a plongé de 14,6 % à 141 millions d’hectolitres.

Le trio de tête de la viticulture mondiale – l’Italie, la France et l’Espagne – a été durement touché.

A l’inverse, le quatrième mondial, les Etats-Unis, reste à des niveaux élevés à 23,3 millions d’hectolitres, et l’Australie, le cinquième, progresse de 5 % à 13,7 millions. Elle précède de peu la Chine, au septième rang, avec une production de 11,4 millions d’hectolitres.

Pour autant, malgré cette vendange maigrelette, pas de risque de pénurie. Même si elle a légèrement progressé de 1,8 million d’hectolitres en 2017, la consommation mondiale est estimée, selon l’OIV, à 243 millions d’hectolitres. Les Etats-Unis et la Chine sont les deux moteurs...!



http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/24/le-vignoble-chinois-continue-de-s-etendre_5289811_3234.html
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mai 12, 2018, 04:23:31 pm
http://www.lepoint.fr/insolite/chine-japon-l-ibis-nippon-vole-au-secours-de-la-diplomatie-du-panda-09-05-2018-2217046_48.php


Chine-Japon: l'ibis nippon vole au secours de la "diplomatie du panda" !  :D

La Chine est connue pour avoir souvent fait appel en diplomatie à ses débonnaires et corpulents pandas mais, pour réchauffer ses liens avec le Japon, elle a opté pour un cadeau beaucoup plus aérien: deux ibis nippons.

Certains trouveront cet oiseau peu gracieux: une tête rougeaude terminée par un long bec étroit courbé vers le sol et une crête blanche faisant plutôt penser à la coupe mulet dégarnie d'un rocker en fin de carrière.

Mais, depuis la mort en 2003 du dernier ibis sauvage présent au Japon, le pays a cherché ailleurs les moyens de le réintroduire.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang, en visite de trois jours au Japon, a signé mercredi à l'occasion d'entretiens avec son homologue japonais Shinzo Abe, un accord par lequel la Chine livrera deux de ces oiseaux.

"J'annonce ici que nous allons fournir au Japon une paire d'ibis afin d'exprimer l'amitié du peuple chinois envers le peuple japonais. J'espère qu'ils contribueront à améliorer la reproduction des ibis au Japon", a déclaré M. Li, qualifiant cet oiseau d'"animal qu'aiment les peuples des deux pays".

La Chine a commencé à contribuer à la renaissance de la population d'ibis nippons au Japon il y a plus d'une décennie mais n'en avait plus offert depuis de nombreuses années.

Le Japon en abrite à présent plusieurs centaines, descendants d'une poignée d'individus offerts mais les écologistes craignent que le manque de diversité génétique de cette population la rende vulnérable face aux maladies.

L'ibis japonais à crête a une riche histoire au Japon et est présent dans des oeuvres d'art et la littérature depuis des siècles. Il était si commun à une époque qu'on le considérait comme nuisible.

Il a été intensément chassé pour ses plumes blanches et sa viande. Il est depuis inscrit parmi les espèces en péril ce qui ne l'empêche pas d'être menacé par le développement urbain qui réduit son habitat.

Ces cadeaux à plumes ont été très médiatisés au Japon et les défenseurs de l'environnement devraient accueillir avec enthousiasme ces nouveaux arrivants mais point de panda cette fois.

La presse japonaise avait rapporté que Tokyo espérait se voir prêter plusieurs pandas géants pour les zoos de Kobe et de Sendai mais qu'un accord n'avait pu être obtenu à temps avant la visite de M. Li.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juillet 12, 2018, 08:02:57 pm
http://www.lepoint.fr/insolite/chine-il-avale-50-piments-en-une-minute-09-07-2018-2234364_48.php


Chine: il avale 50 piments en une minute...  :What? :What? :What?

Un Chinois téméraire a remporté un concours annuel de dégustation de piments en en ingurgitant pas moins de 50 en l'espace d'un peu plus d'une minute.

Le gagnant, un garçon du nom de Tang Shuaihui, a empoché en récompense une pièce de monnaie en or de 24 carats...  :o

La compétition fait partie d'un festival du piment organisé pour la deuxième année consécutive. Il se déroule dans un parc d'attractions de Ningxiang, dans la province du Hunan (centre), connue pour sa cuisine très épicée.

Sous la surveillance de plusieurs médecins, les participants devaient engloutir 50 piments forts le plus rapidement possible.

M. Tang a fini son assiette en 68 secondes, sous une température étouffante et aux côtés des autres concurrents, tous placés dans une piscine remplie d'eau et de trois tonnes de piments rouges.

"Ils les a mangés à une vitesse hallucinante. Le maître de cérémonie avait à peine fini de parler", a expliqué à l'AFP Sun Minying, une employée du parc d'attraction.

Les piments flottant dans la piscine étaient d'une variété bien moins forte que ceux avalés lors du concours, entre autres pour éviter toute irritation de la peau des participants...

Les plats de la province du Hunan, connus pour leur teneur très élevée en piment, font partie des huit principales cuisines de Chine, aux côtés de celles du Sichuan ou de Canton.

Le festival du piment dure jusqu'à fin août. Un concours de dégustation est organisé quotidiennement.


J'ai un peu de mal à le croire... mais de toutes façons c'est un FOU...  :D
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le juillet 18, 2018, 11:25:54 pm

pas rassurant pour les touristes qui ont  déjà peur dans l'avion !!!


Il vapotait dans le cockpit: un copilote d'Air China interdit de vol..!  :hang


Les autorités chinoises ont interdit de vol à vie des pilotes d'Air China après une dangereuse descente d'urgence entraînée par le vapotage d'un copilote dans le cockpit, a annoncé mercredi un média d'Etat.

Un Boeing 737 de la compagnie nationale avait brusquement perdu de l'altitude la semaine dernière après que le copilote eut coupé par erreur l'air conditionné, dans l'espoir de dissimuler la vapeur émanant de sa cigarette électronique!

L'avion, qui reliait les villes de Hong Kong (sud) et Dalian (nord-est), a dû descendre rapidement de plusieurs milliers de mètres alors que tombaient les masques à oxygène devant les passagers inquiets.

L'Administration chinoise de l'aviation civile (CAAC) a retiré définitivement les autorisations de vol des pilotes présents dans le cockpit lors de l'incident, a indiqué la télévision publique CCTV.

Air China devra également réduire de 10 % le nombre de vols de ses Boeing 737 et réaliser une révision globale de ses mesures de sécurité pendant trois mois. Le transporteur écope par ailleurs d'une amende de 50.000 yuans (6.400 euros).

L'action de la compagnie a chuté mercredi de plus de 2 % en cours de séance à la Bourse de Shanghai après l'annonce des sanctions.

Selon la CAAC, l'incident, qui n'a fait aucune victime parmi les 153 passagers et membres d'équipage, a été provoqué par le copilote, qui a voulu couper un système de ventilation pour empêcher la fumée de sa cigarette électronique de se propager à la cabine.

Mais le copilote s'est trompé de commande et a coupé l'air conditionné, provoquant une baisse de l'oxygène en cabine. Cela a déclenché une alarme automatique indiquant que l'appareil serait monté trop haut et ordonnant une descente rapide.

L'avion avait dû descendre jusqu'à 3.000 mètres avant de remonter à son altitude de croisière (environ 8.000 mètres).


http://www.lepoint.fr/insolite/
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le juillet 19, 2018, 07:49:06 pm
pas rassurant pour les touristes qui ont  déjà peur dans l'avion !!!

Il vapotait dans le cockpit: un copilote d'Air China interdit de vol..!  :hang
Les autorités chinoises ont interdit de vol à vie des pilotes d'Air China après une dangereuse descente d'urgence entraînée par le vapotage d'un copilote dans le cockpit, a annoncé mercredi un média d'Etat.

Un Boeing 737 de la compagnie nationale avait brusquement perdu de l'altitude la semaine dernière après que le copilote eut coupé par erreur l'air conditionné, dans l'espoir de dissimuler la vapeur émanant de sa cigarette électronique!


pas rassurant tout de même...  >:(

Je prends au minimum 4 fois/an l'avion mais ne suis pas + rassurée que çà et me rends compte en vieillissant que j'aime vraiment mieux le plancher des vaches...  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 25, 2018, 11:18:13 pm
https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/08/25/les-touristes-chinois-privilegient-l-asie_5346111_3234.html


Les touristes chinois privilégient l’Asie...


Sur les six premiers mois de l’année, les ressortissants de la deuxième puissance économique mondiale ont effectué plus de 71 millions de voyages à l’étranger.

Dans le secteur du tourisme, le Chinois est roi. Tous les pays hôtes cherchent à l’attirer, même si l’on se gausse volontiers de ses prétendues mauvaises manières, tels des aristocrates désargentés face à un nouveau riche.

Au cours des six premiers mois de l’année, les ressortissants de la deuxième puissance économique mondiale ont effectué plus de 71 millions de voyages à l’étranger, soit une hausse de 15 % par rapport à la même période de 2017. C’est l’un des chiffres publiés, mercredi 22 août, dans une étude par l’Académie du tourisme de Chine, qui dépend des ministères du tourisme et de la culture.

Pour son directeur, Dai Bin, cette progression s’explique par l’augmentation du pouvoir d’achat de ses compatriotes.

Une tendance qui devrait se poursuivre selon un rapport de Morgan Stanley publié en mai : en 2030, plus de 35 % de la population sera considérée comme appartenant aux couches les plus favorisées (classe moyenne supérieure et au-delà) – contre 10 % en 2015. Le revenu annuel disponible devrait s’élever à plus de 10 800 dollars (près de 9 300 euros), soit deux fois plus qu’en 2015 pour les ménages vivant dans des villes, souligne l’étude.

M. Dai note aussi les efforts déployés par les pays hôtes qui facilitent l’octroi de visas et les opérations de détaxe. Par ailleurs, de plus en plus de vols directs relient des villes moyennes chinoises à l’étranger.

« Nous prévoyons que, sur l’ensemble de l’année, le marché du tourisme à l’étranger maintiendra une croissance à deux chiffres », a déclaré M. Dai et ce, malgré l’incidence négative de la baisse du yuan sur le taux de change.

Une redoutable arme diplomatique

Les destinations favorites sont asiatiques.

D’abord, les régions administratives spéciales de Hongkong et de Macao, anciennes colonies occidentales, et les autres pays d’Asie : la Thaïlande – où se développe un tourisme médical –, le Japon, le Vietnam, Singapour et la Malaisie. En décembre 2017, un sondage...

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le août 30, 2018, 08:05:37 pm
https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2018/08/28/la-chine-va-mettre-fin-a-sa-politique-de-controle-des-naissances_5347159_3216.html


La Chine va mettre fin à sa politique de contrôle des naissances...

Pékin prépare un code civil ne faisant aucune référence à une limitation du nombre d’enfants, selon un journal officiel. La fin de quarante années de strict planning familial.

Après quatre décennies d’un contrôle drastique des naissances, Pékin s’apprête à renoncer à sa politique de planning familial.

Selon un journal juridique officiel, un code civil est en préparation en Chine et ne devrait pas faire référence à la limitation du nombre d’enfants.

Affolé par le vieillissement de sa population, le pays avait officiellement abandonné fin 2015 sa politique dite de « l’enfant unique ».

Depuis, tous les couples mariés sont autorisés à avoir un deuxième enfant… mais pas davantage. Le code civil actuellement en préparation doit être adopté lors d’un vote en 2020 par l’Assemblée nationale populaire, chambre d’enregistrement législative du régime.

Le Parti communiste (PCC) avait commencé à imposer la politique de l’enfant unique en 1979 afin d’enrayer la forte poussée démographique du pays le plus peuplé du monde.

Appliqué au prix d’avortements forcés, d’amendes et de stérilisations, ce strict contrôle des naissances est décrié en raison des déséquilibres provoqués : vieillissement de la population et baisse de la proportion de femmes, nombre de familles préférant avoir un garçon.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le septembre 04, 2018, 10:50:16 pm

insolite en CHINE...  :wonder  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le octobre 01, 2018, 10:00:41 pm
http://www.lepoint.fr/insolite/a-pekin-une-etonnante-bibliotheque-perdue-dans-la-foret-27-09-2018-2254753_48.php


A Pékin, une étonnante bibliothèque perdue dans la forêt...  8)


Dans la banlieue rurale de Pékin, au coeur d'une petite vallée entourée de pitons rocheux, une bibliothèque design tout en bois et comme sortie de nulle part attire des centaines de visiteurs.

Chaque weekend, les passionnés de lecture se pressent dans l'édifice situé dans le village de Jiaojieje, entouré d'une végétation luxuriante de marronniers, de noyers et de pêchers.

La bibliothèque Liyuan dispose d'une structure en acier et en verre. Mais les façades du bâtiment sont revêtues de branches et brindilles des arbres environnants, qui sont disposées à la verticale.

Après avoir franchi un étroit petit pont de bois, les visiteurs se retrouvent dans un espace lumineux et aéré, avec les rayons du soleil qui s'infiltrent dans les interstices laissés par la végétation.

Les étagères, qui servent également de murs, s'étirent le long de l'unique espace de lecture. Livres à la main, les visiteurs se relaxent sur le sol ou sur des plateformes surélevées.

La librairie dispose d'un espace limité et ne peut accueillir que 40 personnes à la fois. Les touristes font donc la queue pour entrer dans l'édifice, qui n'est ouvert que les samedis et dimanches.

Le lieu a ouvert en avril 2012. Rançon du succès: il attire chaque weekend des centaines de personnes, dont la plupart viennent y prendre des photos pour les publier sur les réseaux sociaux.

"Désormais, on interdit aux gens de prendre des photos à l'intérieur, car beaucoup ne sont là que pour ça. Certains viennent même habillés en costume. C'est gênant", explique Pan Xi, la propriétaire du lieu.

"Nous voulons maintenir, pour ceux qui veulent vraiment lire, un environnement propice à la lecture."

Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 05, 2018, 12:33:22 pm

La nouvelle route de la soie, une stratégie d’influence mondiale de la Chine

Le rôle de la nouvelle route de la soie ne se limite pas au commerce : elle vise à concrétiser une percée géopolitique chinoise à travers toute l’Asie.

Le 1er janvier 2107, le premier train de marchandises chinoises a entamé son voyage de 12 000 km vers Londres depuis la ville industrielle de Yiwu dans l’est de la Chine.

Ce train fait partie du projet « Une région, une route » (one belt, one road)) qui relie l’Est à l’Ouest et sert à renforcer l’influence mondiale de la Chine.

Londres est le dernier arrêt sur un long et complexe réseau de routes commerciales que la Chine a créées ces dernières années. L’Asie centrale est devenue la direction principale du développement des projets d’infrastructures chinoises.


Les nouvelles routes de la soie

La Chine a également l’intention de développer ses liens commerciaux et d’investir en Europe, avec un réseau ferroviaire sur 39 itinéraires et reliant 16 villes chinoises à 15 villes européennes. Il traverse l’Asie centrale pour aller vers l’Iran, la Turquie, la Russie, la Pologne, l’Espagne et d’autres pays d’Europe.

Après avoir acquis le titre de « l’usine du monde », la Chine est passée du rejet du capitalisme à son acclimatation.

Sa nouvelle route de la soie sert non seulement à l’exportation des produits chinois, mais elle est également utilisée pour importer en Chine la viande provenant d’Allemagne, le vin de France et le bois de Russie.

Citer

Toutefois, le rôle de la nouvelle route de la soie ne se limite pas au commerce. Elle fait partie de la stratégie chinoise qui vise la construction d’une société asiatique internationale et sert à concrétiser une percée géopolitique chinoise à travers toute l’Asie continentale.



Une Chine de plus en plus autoritaire

La Chine se montre de plus en plus autoritaire. Sa présence économique et militaire croissante dans la région de la mer de Chine méridionale montre qu’elle a l’intention de bâtir sa propre sphère d’influence, basée sur des liens économiques et militaires interconnectés.

Ainsi, le nouveau projet « Une région, une route » est effectué dans le cadre de l’Organisation de coopération de Shanghai, une importante organisation de sécurité régionale, et il vise le renforcement de relations entre la Chine et les pays proches de la région de l’océan Indien.

Entre-temps, la Chine vise également à signer un important accord de libre-échange avec l’Association des pays d’Asie du Sud-Est (ASEAN), ainsi que l’Australie, l’Inde, le Japon, la République de Corée et la Nouvelle-Zélande.


Citer

Ce projet sert de base pour la stratégie tournée vers l’Ouest et les investissements étrangers directs de la Chine. Il sert également à accroître la présence économique chinoise dans toute l’Asie.


En 2015, 44 % des projets d’ingénierie chinois à l’étranger ont été effectués dans les pays longeant la nouvelle route de la soie. En 2016, ce chiffre a atteint 52 %.

Avec 4 000 milliards de dollars, ce projet représente le soft power à grande échelle, et l’influence grandissante de la Chine inquiète de plus en plus l’Inde, son rival.


Intérêts étroitement liés

La Chine présente son projet « Une région, une route » comme faisant partie de sa « politique de voisinage » qui vise le développement d’un environnement régional favorable.

Les dirigeants chinois affirment qu’ils poursuivent des objectifs communs dans la région, sans aucun but idéologique.

À la place, ils mettent l’accent sur l’engagement pratique des États de la région : les projets d’investissement utilisent l’acier, le béton et autres produits et services chinois dans l’intérêt du développement des pays voisins et stimulent les entreprises locales.

La Chine voit ses propres intérêts et ceux de ses voisins comme de plus en plus étroitement liés.

Les pays de l’Asie centrale manifestent leur intérêt dans des investissements dans l’infrastructure, le développement des ressources naturelles, l’approfondissement des compétences et, naturellement, dans la création de réseaux commerciaux.

Les investissements dans l’économie locale contribuent non seulement au renforcement de la sécurité nationale, mais aussi à la stabilité de ces États. La Chine tient compte de cela et cherche des approches correspondant aux intérêts communs.


Citer

L’intégration par le biais de l’investissement, la construction, l’extraction des ressources naturelles et le commerce est la base de la création de nouvelles zones d’influence économique.


La Chine essaye de transformer l’Asie en une entité géante interconnectée et composée de 60 pays.

Même si des régions relativement plus petites existeront toujours, il y à aujourd’hui une possibilité réelle de créer une superrégion asiatique avant la fin du XXIe siècle. Elle pourrait largement dépasser l’Union européenne en termes d’étendue, de dimensions et de potentiel économique.

On s’attend déjà à ce que dans dix ans le volume du commerce dans le cadre du projet « Une région, une route » atteigne 2 200 milliards de dollars (le chiffre du commerce de l’UE est au niveau de 3 100 milliards de dollars).


Conséquences de grande envergure

Le succès de l’initiative chinoise pourrait avoir des conséquences de grande envergure pour les pays asiatiques concernés, ainsi que pour l’ensemble de la communauté internationale. Alors que la Chine se dirige vers l’ouest de l’Asie, elle pourra exploiter les vastes ressources naturelles de l’Asie intérieure, ainsi que profiter de grandes régions énergétiques autour de la mer Caspienne et du golfe Persique.

Le projet « Une région, une route » manifeste l’intention de la Chine de devenir le « cœur » du continent asiatique. Cette intention s’accorde avec ses autres priorités stratégiques en Asie – le partenariat avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et le renforcement de l’Organisation de coopération de Shanghai où la Chine coopère avec la Russie. Ensemble, ces sphères forment les trois cercles d’influence chinoise en Asie.

Ils contribuent à l’accroissement de la puissance de la Chine et montrent envers elle une attitude crédible, quoique peut-être pas toujours accueillante dans la région s’étendant de l’océan Pacifique à l’océan Atlantique.

La version originale de cet article a été publiée en anglais.


https://www.thailande-fr.com/economie/64616-la-nouvelle-route-de-la-soie-une-strategie-dinfluence-mondiale-de-la-chine
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le octobre 19, 2018, 09:10:28 pm
http://www.leparisien.fr/sciences/la-chine-veut-lancer-une-lune-artificielle-pour-realiser-des-economies-d-eclairage-19-10-2018-7923165.php?


La Chine veut lancer une Lune artificielle pour réaliser des économies d’éclairage...   :wonder

En renvoyant sur Terre la lumière du soleil, le satellite est censé pouvoir se substituer partiellement à des lampadaires.

La Chine veut lancer dans l'espace d'ici 2020 une «Lune artificielle», qui réfléchirait sur Terre la lumière du soleil durant la nuit et permettrait de réaliser des économies d'éclairage, a annoncé vendredi un média d'État.

Ce satellite équipé d'une pellicule réfléchissante serait chargé d'illuminer la grande ville de Chengdu et devrait être huit fois plus lumineux que l'astre lunaire, rapporte le journal China Daily.

Un premier exemplaire devrait d'abord être envoyé dans l'espace, suivi en cas de réussite de trois autres en 2022, a expliqué au quotidien Wu Chunfeng, le chef de la Tian Fu New Area Science Society, l'organisme responsable du projet.

«La première Lune sera principalement expérimentale, mais les trois envoyées en 2022 constitueront le véritable produit fini. Elles auront un grand potentiel en termes de services à la population et d'un point de vue commercial», selon Wu Chunfeng.


Des économies de 150 millions d’euros

En renvoyant sur Terre la lumière du soleil, le satellite, qui évoluerait à 500 km d'altitude, est censé pouvoir se substituer partiellement à des lampadaires.

Il pourrait ainsi faire économiser environ 1,2 milliard de yuans (150 millions d'euros) d'électricité par an à la ville de Chengdu s'il arrive à illuminer une superficie de 50 km2.

La source de lumière artificielle pourrait également être utilisée après des catastrophes naturelles, en déviant les rayons solaires vers des zones terrestres où l'alimentation électrique a été coupée, a souligné Wu Chunfeng.

Pékin mène depuis de nombreuses années un ambitieux programme spatial pour rattraper son retard sur les États-Unis et la Russie. Le pays prévoit notamment d'envoyer un petit robot nommé Chang'e-4 sur la face cachée de la Lune d'ici fin 2018.

La Chine n'est pas le premier pays à tenter de réfléchir les rayons du soleil sur la Terre. Dans les années 1990, des scientifiques russes avaient mis au point un projet similaire baptisé Znamya («Bannière»), arrêté après quelques essais.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 20, 2018, 07:53:29 am

"Ils sont fous ces Chinois !"...  :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: SUDOKU le octobre 21, 2018, 10:01:26 pm

"Ils sont fous ces Chinois !"...  :huhu



+1   :huhu
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le octobre 22, 2018, 08:12:35 pm
https://www.bfmtv.com/economie/la-chine-inaugure-le-pont-maritime-le-plus-long-du-monde-


La Chine inaugure le "pont maritime" le plus long du monde...


Une autoroute de 55 km, reliant par la mer Hong Kong, Macao et la Chine continentale, sera inaugurée le 24 octobre. Cet ouvrage d'art pharaonique, débuté en 2009, a exigé de construire, ponts suspendus, tunnels et îles artificielles. Son coût est estimé à 15 milliards d'euros.

La gigantesque autoroute maritime à 2x3 voies reliant Hong Kong, Macao et la Chine continentale, ouvrira à la circulation mercredi 24 octobre. Cette infrastructure pharaonique, longue de 55 km, est présentée par Pékin comme "le pont maritime le plus long du monde".

L'inauguration de cet ouvrage, qui traverse l'immense delta de la Rivière des Perles, aura lieu la veille, le 23 octobre, en présence du président chinois Xi Jinping. Pour les autorités, cette axe de transport va doper les échanges commerciaux en rapprochant de façon spectaculaire les deux rives du delta.

Relier Hong Kong à Macao en 45 mn par la mer

L'ouvrage d'art pharaonique comprend aussi un tunnel sous-marin et a nécessité la création d'îles artificielles ainsi que la mise en place d'infrastructures spécifiques comme les postes frontières et les échangeurs.

Une fois en service, ce gigantesque pont-autoroute raccourcira drastiquement le temps de voyage en véhicule de Hong Kong à Macao, situées de chaque côté du Delta. Ce trajet terrestre routier prend actuellement 4 heures par la côte. Il passera à 45 minutes en voiture par le pont maritime alors qu'il faut 70 minutes en ferry pour relier les deux anciennes colonies portugaise et britannique, avec les navettes maritimes les plus rapides.

L'inauguration ponctuera définitivement ce chantier pharaonique, commencé en 2009 et qui fut marqué par de nombreux retards, des dépassements de coûts, des poursuites pour corruption, mais aussi le décès d'ouvriers.

On ignore le coût total cet ouvrage gigantesque, au financement réparti entre Hong Kong, Macao et Pékin. La dernière estimation en janvier 2018 des coûts de construction du projet d’une longueur totale de 55 kilomètres est de 120 milliards de yuans (environ 15 milliards d'euros),

selon Su Yi, le directeur financier de l’Autorité Hong Kong-Zhuhai-Macao HZMB, cité par le site Macauhub.com. Mais, c'est le prix à payer pour les autorités de Pékin, qui tenaient beaucoup à cet ouvrage et et ce lien symbolique avec Hong Kong, marquant son intégration.

Pour les adversaires hongkongais du projet, il n'est qu'une tentative de plus de Pékin d'accroître son emprise sur l'ancienne colonie britannique, qui jouit d'un statut spécial et de libertés inconnues dans le reste de la Chine.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le janvier 10, 2019, 07:33:58 pm
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Le Nouvel An Chinois 2019 : l'année du cochon... :D


Plus de 400 millions de Chinois voyageront pendant le prochain Nouvel An lunaire chinois, dont près de sept millions voyageront à l'étranger, selon un rapport publié mercredi par Ctrip, une agence de voyages en ligne basée à Shanghai.

Selon le rapport, des personnes originaires de plus de 100 villes chinoises ont réservé pour se rendre dans environ 500 destinations dans plus de 90 pays et régions.

La Thaïlande, le Japon, l'Indonésie et Singapour figurent parmi les destinations les plus populaires, tandis que les pays scandinaves, les Emirats arabes unis et l'Espagne ont connu la croissance la plus rapide en matière de visiteurs chinois.

En 2018, 140 millions de Chinois ont voyagé à l'étranger, marquant une croissance annuelle de 13,5% selon l'Académie du tourisme de Chine.

Selon un rapport publié par le ministère du Commerce lors de la première Exposition internationale d'importation de la Chine organisée en novembre 2018, la Chine est le pays qui a connu le plus de voyages à l'étranger pour la sixième année consécutive. (agence de presse Xinhua).
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 28, 2019, 08:58:23 am

Démographie : importante pénurie de femmes en Chine et en Inde

Un rapport publié lundi 21 janvier par l’ONG Human Right Watch a révélé qu’il manquerait 80 millions de femmes en Chine et en Inde.


Plus de 120 garçons pour 100 filles dans certaines régions

Les deux pays les plus peuplés du monde sont confrontés à un considérable déficit de femmes. La chercheuse Heather Barr, dans un essai publié en marge du rapport annuel de l’ONG Human Rights Watch, a en effet sorti des chiffres ahurissants. D’après les recherches effectuées, "il y a environ 80 millions d’hommes de plus que le nombre jugé souhaitable" en Chine et en Inde. Les chiffres de l’OMS ont de leur côté révélé qu’il y aurait parfois plus de 120 garçons pour 100 filles dans certaines régions. Or, le ratio normal homme-femme à la naissance est de 105 garçons pour 100 filles.


Un problème démographique de taille

Si la naissance d’un garçon est considérée comme une bénédiction dans ces deux pays, celle d’une fille est perçue comme un désastre. Cette coutume entraîne un problème démographique de taille à savoir un déficit très sérieux de femmes dans les deux pays. En Inde, "de nombreuses familles ont eu recours à l’avortement sélectif en fonction du sexe pour choisir les garçons", souligne le rapport repris par Ouest France. Il en est de même en Chine avec la politique de l’enfant unique qui a duré des décennies. Les familles étaient alors contraintes de pratiquer des avortements sélectifs pour pouvoir garder uniquement les garçons.


Des femmes achetées puis violées

Cette pénurie de femmes a des répercussions dans les autres pays frontaliers de la Chine notamment principalement au Myanmar, au Vietnam et au Cambodge. Afin de s’assurer une descendance via un mariage forcé, certains hommes achètent des femmes et filles entre 3000 (2 600 euros) et 13 000 dollars (11 400 euros). Ces femmes sont souvent enfermées dans une pièce et violées plusieurs fois pour qu’elles tombent enceintes rapidement. Face à une situation alarmante, l’ONG lance un appel aux deux pays ainsi qu’à d’autres touchés par ce problème à tenter de trouver une solution. "Ces pays devraient faire davantage pour s’attaquer à la cause fondamentale du déséquilibre démographique, à savoir la discrimination fondée sur le sexe, qui se traduit souvent par l’espoir que le bébé à naître sera un garçon et non une fille", a conclu Heather Barr.



https://www.linfo.re/monde/asie/demographie-importante-penurie-de-femmes-en-chine-et-en-inde?fbclid=IwAR2nAGqNOzEXJfZqXaEI8Ifv3kM3hCO954lUFxFgeOfq7PdKr07zNNh6GIs
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le février 03, 2019, 07:58:10 pm
(source :french.china.org.cn)


Près de 7 millions de Chinois attendus aux prochaines vacances de la Fête de Printemps...


Près de 7 millions de voyages à l’étranger devraient être effectués par des touristes chinois lors des prochaines vacances de la fête du Printemps, avec la Thaïlande et le Japon étant leurs destinations préférées, ont annoncé des agences de voyages chinoises.

Les touristes chinois de plus de 100 grandes villes ont réservé un voyage d'une semaine à partir de dimanche pour des destinations dans 96 pays et régions du monde, dont quelque 900 villes à l’étranger. La destination la plus éloignée est le pôle Sud, selon un rapport de l'agence de voyage en ligne Ctrip envoyé au Global Times vendredi.

La Thaïlande, le Japon, l'Indonésie, Singapour et le Vietnam sont les cinq principales destinations des touristes chinois, selon le rapport. Les Etats-Unis se classent au septième rang après la Malaisie.

Une autre agence de voyage en ligne, Lümama, a indiqué que le Japon figurait en tête de la liste des destinations préférées, tandis que la Thaïlande occupait la seconde place. Hokkaido, le Mont Fuji, Tokyo et Osaka sont les villes préférées des touristes chinois au Japon.

De nombreux touristes chinois qui envisagent de se rendre en Thaïlande pour les vacances ont déclaré au Global Times que les îles tropicales du pays étaient toujours idéales pour des vacances en famille.

n 2018, le nombre de voyageurs chinois en Thaïlande enregistrés via Ctrip a atteint le million de personnes, un record dans l'industrie du tourisme. Ctrip attribue la popularité des pays de l'Asie du Sud-Est à leurs politiques d'exemption de visa ou de visa à l'arrivée pour les touristes chinois.

Ces derniers ont été attirés par le Japon principalement pour ses restaurants et ses magasins, a ajouté l’agence.

Yao Bo, un responsable d’une société de design basée à Beijing, a déclaré vendredi au Global Times :

"Il y a beaucoup de choses amusantes à faire au Japon, telles que faire du shopping pour des tenues de mode de designers indépendants", mais ce qui l'intéresse le plus, c'est la nourriture japonaise.

M. Yao a même dressé une liste détaillée des plats qu’il veut goûter au Japon, dont des ramen (nouilles) locales et des sushi de Hyoutan. Le vol Beijing-Tokyo ne prend que trois heures environ, ce qui est une autre raison pour laquelle il a choisi le Japon pour ses vacances.

Les dépenses journalières des touristes chinois pour de tels voyages à l'étranger vont de 300 yuans (44,5 dollars) à plusieurs milliers de yuans pour couvrir des services tels qu'un guide touristique local et le transport sur place, selon Ctrip.

Les touristes chinois représentent le groupe dépensant le plus d’argent lors de voyages à l’étranger depuis six années consécutives, a rapporté l'agence de presse Xinhua le 9 janvier.

En 2018, les touristes chinois ont effectué 140 millions de voyages à l'étranger, représentant une augmentation de 13,5% en glissement annuel.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a déclaré lors d'une conférence de presse jeudi que "notre conseil aux citoyens chinois qui envisagent de voyager à l'étranger est de faire attention afin de se prémunir contre les risques, d'étudier attentivement les règles d'entrée et de sortie de la frontière de leurs destinations, de choisir leurs programmes avec prudence, d’organiser correctement leur itinéraire de voyage et de ne manquer aucun détail en ce qui concerne la sécurité".

Je souhaite également rappeler à nos compatriotes d'apprendre et de respecter les lois et réglementations locales, de respecter les coutumes et les pratiques locales, de voyager de manière écologique, ainsi que de voyager avec respect afin de projeter et de maintenir une bonne image des touristes chinois", a déclaré M. Geng.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le février 13, 2019, 03:06:58 pm
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/02/12/20002-20190212ARTFIG00033-les-chinois-ont-depense-76milliards-de-dollars-en-voyages-pour-leur-nouvel-an.php?


Les Chinois ont dépensé 76 milliards de dollars en voyages pour leur Nouvel An...  ::) :o

Lors de cette semaine traditionnelle de congés, les autorités ont enregistré 415 millions de voyages, soit une hausse de 7,6 % par rapport à l'année dernière.

Les prévisionnistes chinois ont été renvoyés à leurs bouliers. Alors que dans une grande majorité ils attendaient une diminution des déplacements lors des vacances liées au Nouvel An chinois, cette prévision ne s'est pas avérée. Lors de cette semaine de repos traditionnelle, les autorités ont enregistré quelque 415 millions de voyages, soit une hausse de 7,6 % par rapport à l'année dernière.

Cette migration - considérée comme l'une des plus importantes au monde - a généré au total 76,2 milliards de dollars de dépenses (soit 67,3 milliards d'euros), en hausse de 8,2 % par rapport à 2018.

Alors qu'il était assez légitime d'envisager un recul des déplacements en raison de la baisse de régime de l'économie, il n'en a rien été: malgré les 6,6% de croissance seulement (rythme le plus lent depuis 28 ans), des résidents chinois ont franchi la frontière 12 millions de fois (+11%) dont 7,2 millions (+16%) pour «raisons personnelles».

À l'exception des États-Unis, les Chinois ont visiblement privilégié leur région du monde, l'Asie. Les pays voisins représentent 8 des 9 destinations préférées. La Thaïlande, le Japon, le Vietnam arrivent dans le tiercé de tête.

Cette croissance des voyages s'accompagne aussi d'une hausse des achats de produits les plus divers qui se sont élevés à 148,3 milliards de dollars entre le 4 et le 10 février dernier (+8,5%).

Souvent envoyés via Internet, les hongbao, fameuses enveloppes rouges contenant de l'argent censées apporter énergie, joie et chance, restent une tradition incontournable du Nouvel An en Chine...
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le mars 17, 2019, 09:49:47 pm
https://www.francefootball.fr/news/La-chine-candidate-pour-accueillir-la-coupe-d-asie-2023


La Chine candidate pour accueillir la Coupe d'Asie 2023...

La Chine a officialisé sa candidature pour accueillir la Coupe d'Asie 2023. Elle avait organisé l'édition de 2004.

La Chine a officialisé sa candidature pour devenir le pays hôte de la Coupe d'Asie 2023. Une information relayée ce vendredi par le média d'État chinois. Il s'agit d'un nouveau signe de la volonté du pays d'accueillir, à terme, une Coupe du monde de football.

Fabio Cannavaro nommé sélectionneur de la Chine

L'opportunité d'organiser cette coupe continentale pour la deuxième fois, après l'édition 2004, permettrait « d'aider à populariser et développer le football » dans le pays, a affirmé la Fédération chinoise de football, dans des propos rapportés par l'agence Xinhua.

La Coupe d'Asie 2004 avait été un succès pour la Chine, ne s'inclinant qu'en finale face au Japon (1-3).

La chine veut organiser une Coupe du monde

La candidature chinoise, qui devrait s'opposer à celles de l'Indonésie, la Corée du Sud et la Thaïlande, intervient alors que le président Xi Jinping a affiché son désir de voir un Mondial organisé sur son sol.

Lors de la Coupe d'Asie organisée cette année dans les Émirats arabes unis et remportée par le Qatar, la Chine a atteint les quarts de finale.
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 25, 2019, 08:31:11 am

La Chine achète les forêts françaises

La Fédération nationale du bois en appelle au président de la République : l’exportation croissante de grumes de chêne ruinerait la filière française de fabrication de parquets et meubles. Un cri d’alarme qui ne fait pas l’unanimité dans la profession forestière.

Le 6 février 2018, la Fédération nationale du bois (FNB) avait invité trois dirigeants d'entreprises de sciage de chêne à venir témoigner de leur désarroi : les scieries spécialisées dans cette essence noble fonctionnent à 60% de leur capacité par manque de matière première. "Faute de grumes, mes employés arrêtent de travailler le jeudi soir", a ainsi déploré Valérie Deschazeaux, dirigeante d'une société de 49 salariés spécialisée dans la fourniture de traverses de rails de chemin de fer.

La demande en bois de feuillus explose. Aux marchés traditionnels du parquet, du "bois de rail" et du meuble, s'ajoutent aujourd'hui la construction bois et le "bois énergie". En face, les scieries françaises ralentissent leur activité. Les volumes de chêne brut disponibles pour la filière nationale "ont été divisés par près de deux, passant de 2,45 millions de m3 en 2007 à seulement 1,25 million en 2017", révèle Philippe Siat, président de la FNB.

Le coupable de cette situation paradoxale ? La Chine. "Pour contrer l'avancée du désert dans ses régions du nord et stopper la surexploitation de ses forêts, la Chine a fortement réduit ses coupes de bois et cherche donc à s'approvisionner sur les marchés extérieurs", poursuit Philippe Siat. Or, au contraire de la plupart des pays qui protègent leur ressource en instaurant des quotas et des taxes à l'export, la France laisserait faire les traders mandatés par les Chinois. Alors qu'ils achetaient 50.000 tonnes de grumes en 2007, les industriels asiatiques ont raflé 500.000 tonnes l'an dernier.

Dans les ventes à gré qui se font à partir de prix proposés pour chaque lot par les acheteurs, les traders travaillant pour l'export n'auraient aucun mal à surenchérir. Les prix du chêne, évidemment, flambent, passant d'un indice 100 en 2007 à 160 dix ans plus tard.


La forêt française produit de moins en moins de chêne

LABEL. La situation est évidemment dommageable pour la filière. Les industriels mettent en avant les menaces sur 26.000 emplois dans des territoires ruraux où le travail est rare. Ils dénoncent également le fait que le chêne brut parti en Chine revient en France sous forme de parquets et meubles à bon marché. Alors que le bois stocke le CO2 et permet ainsi de lutter contre le réchauffement climatique, le voyage sur plus de 30.000 kilomètres des grumes génère 17 fois plus de gaz à effet de serre que si ces volumes étaient restés en France.

La profession s’adresse donc directement au Président de la République pour stopper l’hémorragie. Elle rappelle notamment qu’Emmanuel Macron avait déclaré en avril 2017 avant son élection que la situation de la filière bois est "l’un des plus grands scandales économiques que je connaisse".

Pour les scieurs, une solution s’impose : la labellisation. Il existe en effet un label européen qui impose que les arbres abattus soient transformés sur le continent. L’Office national des forêts (ONF) qui gère les forêts publiques y est ainsi assujetti. Pas les propriétaires privés qui représentent 70% de la surface forestière française. Lesquels sont évidemment tentés de vendre le plus cher possible des chênes qui ont mis 8 générations pour atteindre leur taille d’exploitation.


La surface forestière française double, la filière du bois stagne

La Chine est-elle pour autant entièrement responsable de la situation ? Une autre donnée en effet interpelle. La récolte de chêne a diminué de 400.000 m3 ces dix dernières années, contribuant à mettre en tension le marché. Regroupant les forestiers privés de France, l’association Fransylva préfère mettre l’accent sur ce déficit.

L’industrie française du bois française s’est en effet progressivement concentrée sur les résineux qui représentent aujourd’hui 72 % de la récolte. Depuis 15 ans, les abattages de feuillus ont baissé de 30%, la production de sciages de 60%... alors qu’en Europe, elle n’a baissé que de 10%. Pour Fransylva "c’est le manque d’investissement, la capacité à innover dans les outils pour augmenter la création de valeur ajoutée et surtout une vieille tradition qui fondait le modèle économique des scieries autant sur le négoce du bois que sur la production de sciage" qui serait responsable de la situation.

La filière française continue ainsi de se débattre dans ses contradictions. Alors que les surfaces forestières de l’Hexagone ont été multipliées par deux depuis le début du XXe siècle, la production de bois d’oeuvre, elle, n’a cessé de péricliter. Une situation que ne résoudra en rien la fermeture des frontières aux traders chinois.



https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plantes-et-vegetaux/les-scieries-denoncent-les-exportations-de-bois-des-forets-francaises-vers-la-chine_120579?fbclid=IwAR1BQFkWefJL56wJ3txPOXr3YH7Tp9IWouGFn-HwpyjezJqVw1uzsrAt7XU
Titre: Re : Hors sujet : la CHINE
Posté par: Line le avril 03, 2019, 08:03:55 pm
https://www.clubic.com/pro/entreprises/sony/actualite-853339-sony-mobile-860-perte-fermeture-usine-chinoise-smartphones.



Sony Mobile : 860 millions de perte et fermeture de son usine chinoise de smartphones...

Rien ne va plus pour Sony Mobile. Les smartphones du constructeur japonais ont beaucoup de mal à trouver leur place sur un marché dominé par les éternels Apple, Samsung et Huawei. Le flop est colossal pour la firme qui s'apprête à fermer son usine majeure dans ce domaine à cause des lourdes pertes enregistrées en 2018.

Malgré l'annonce récente de son Xperia 1 pour venir succéder à un XZ3 qui n'a pas réussi à convaincre, Sony aura vraisemblablement beaucoup de mal à relancer la machine et à tromper les observateurs quant à la santé de sa branche dédiée aux smartphones.

Des pertes importantes et un avenir menacé ?

L'année dernière, Sony Mobile a atteint 863 millions de dollars de perte pour seulement 6,5 millions de mobiles vendus à travers le monde sur ces 12 mois. Cela représente moins de 1 % de la part de marché mondial. Autant dire que les objectifs sont loin d'être atteints et que les indicateurs ne sont pas au beau fixe.

Pour limiter la casse, la multinationale a pris la décision de fusionner trois de ses divisions (TV, Photo et Mobile) en une seule et même entité : Sony Electronics Products & Solution. Malheureusement, il faudra justement que la marque trouve une autre solution pour redresser la barre et cela passera sans doute par des coupes dans les effectifs.

La production délocalisée et un retour aux bénéfices attendu

Ainsi, c'est sans le moindre étonnement que nous apprenons la fermeture de l'usine chinoise dédiée aux smartphones de Sony. La production sera transférée vers les usines présentes en Thaïlande. Les dirigeants de l'entreprise ont démenti catégoriquement les rumeurs qui évoquaient une vente prochaine de la division mobile. De nombreux analystes estiment pourtant que Sony n'a pas d'autre alternative puisque les pertes devraient se poursuivre dans les mois qui viennent.

Pourtant, la firme de Tokyo croit toujours en sa réussite sur le marché des smartphones et s'attend à un retour des bénéfices pour l'année fiscale qui débutera en avril 2020.

Enfin, un représentant de Sony a également tenu à préciser que la fermeture de l'usine chinoise n'est pas liée aux tensions économiques entre les États-Unis et la Chine. Quoi qu'il en soit, l'avenir est très incertain pour Sony Mobile.