Forum Thailande Info

CULTURE => Culture Thailandaise => Discussion démarrée par: Line le août 25, 2009, 06:22:10 pm

Titre: Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le août 25, 2009, 06:22:10 pm
LePoint.fr
24 AOUT 2009


Retrait des militaires autour du temple de Preah Vihear  

Treize mois après la poussée de fièvre entre la Thaïlande et le Cambodge autour d’un temple du XIe siècle perché sur la frontière, les deux pays ont décidé de retirer le plus gros de leurs troupes, rapporte The Phnom Penh Post.

Bangkok a été la première à annoncer son intention de ne laisser sur place qu’une trentaine d’hommes. Le Premier ministre du Cambodge Hun Sen a décidé, le 21 août, de lui emboîter le pas, mais n'a fourni aucun chiffre sur les effectifs appelés à regagner leurs casernes.

L’inscription, le 7 juillet 2008, sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO du temple de Preah Vihear, reconnu en 1962 par le tribunal international de La Haye comme propriété du Cambodge, avait mis le feu aux poudres. Sans officiellement contester l’appartenance cambodgienne de l’édifice, Bangkok avait revendiqué une zone jouxtant le temple. Des deux côtés, les sentiments nationalistes étaient exacerbés.

Quelques 400 militaires thaïlandais et 800 militaires cambodgiens avaient été massés à la frontière. A plusieurs reprises, les armes avaient parlé, faisant au moins 7 morts.


Une très bonne nouvelle tout de même   :smile
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 25, 2009, 06:54:46 pm

Petit rappel sur ce qu'est le temple du Preah Vihear...


Le temple du Preah Vihear.


Brève description.

Le temple de Preah Vihear, dédié à Shiva, se trouve au bord d’un plateau qui domine la plaine du Cambodge. Composé d'une série de sanctuaires reliés par un système de chaussées et d'escaliers s'étendant sur un axe de 800 m, le temple date de la première moitié du XIe siècle. Son histoire complexe remonte cependant au IXe siècle, époque à laquelle un ermitage a été fondé. Ce site est particulièrement bien préservé, essentiellement en raison de sa situation reculée. L'ensemble est exceptionnel pour son architecture, adaptée à la fois aux contraintes naturelles du site et aux fonctions religieuses du temple, ainsi que pour la qualité des ornementations de pierre sculptée.


Valeur universelle exceptionnelle.

Le Temple de Preah Vihear, ensemble architectural unique composé d’une série de sanctuaires reliés entre eux par un système de chaussées et d’escaliers le long d’un axe de 800 mètres, est un chef-d’œuvre remarquable de l’architecture khmère, de par sa topographie, ses décors et sa relation avec le cadre naturel spectaculaire.
Critère (i) : Preah Vihear est un chef-d’œuvre remarquable de l’architecture khmère. Il est très « pur » dans sa configuration comme dans la finesse de ses décors.

L’authenticité a été établie du fait que les édifices et leurs matériaux expriment parfaitement les valeurs du bien. Les attributs du site sont constitués par l’ensemble du temple ; l’intégrité du bien est compromise, dans une certaine mesure, par l’absence d’une partie du promontoire dans le périmètre du bien. Les mesures de protection du temple sont satisfaisantes en termes de protection juridique ; les progrès réalisés pour définir les paramètres du plan de gestion doivent être consolidés dans un plan de gestion complet approuvé.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le août 26, 2009, 06:53:41 pm
Ca a peut être une valeur exceptionnelle mais faire clamser des dizaines de mecs pour des vieille pierres c'est une belle connerie ! :(
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 28, 2009, 10:07:01 am

Pour ceux qui n'avaient pas suivi notre longue chronique sur le temple du Preah Vihear dans notre ancien forum, je remets quelques éléments chronologiques et des photos...

Tout est parti de là:



7 Juillet 2008: Le temple Preah Vihear entre au Patrimoine mondial !


Le site sacré de Preah Vihear, qui date de la même période que les célèbres temples et palais d'Angkor, est situé à 400 kilomètres au nord de la capitale Phnom Penh, à la frontière de la Thaïlande.

La nomination de ce temple est un devenu un sujet brûlant dans la région depuis que la Thaïlande a suspendu son appui à la candidature de son voisin cambodgien pour la réunion annuelle du comité du Patrimoine mondial de l'UNESCO, qui se déroule jusqu'au 10 juillet à Québec.

La police de Phnom Penh a déployé au cours des derniers jours un dispositif de sécurité pour protéger l'ambassade de Thaïlande dans la capitale cambodgienne, par crainte de voir des émeutes comme en 2003 à propos du statut des temples d'Angkor.

Le comité ad hoc de l'UNESCO a aussi ajouté lundi les villes historiques du détroit de Malaya, en Malaisie, et l'ancien site agricole de Kuk en Papouasie Nouvelle-Guinée à sa liste des sites ayant «une valeur universelle exceptionnelle». Il s'agit de la première fois qu'un site de ce pays figure au patrimoine mondial.

Ces ajouts portent à 858 le nombre de sites naturels et architecturaux inscrits à la liste du Patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Octobre 2008: 1er accrochage entre les Thaïs et les Khmers


En Octobre 2008, pour résoudre les conflits entre internes, les Thaïs essaient de chercher à trouver l'unité nationale en créant des sujets de conflits avec le Cambodge.

Après de petites escarmouches qui ont fait quelques blessés les jours précédant, le 15 octobre les troupes thaïes ouvrent le feu sur les troupes khmères. Une bataille rangée d'une heure se déroule.
Durant les combats, au moins cinq soldats Thaïs sont tués, un nombre indéterminé de blessés et 13 soldats et officiers Thaïs encerclés faits prisonniers et désarmés.

Après ce bref combat, les Thaïs acceptent le retour à la présence de 10 soldats Cambodgiens et de 10 soldats Thaïs sur la zone cambodgienne par la décision de Cours de Justice de La Haye de 1962, mais maintenant contestée par Bangkok.

Du côté cambodgien, la bataille a fait 3 trois morts, dont deux par balles et un par inhalation des gaz des raquettes B40.


Photos:

1/ carte des combats du Preah Vihear (points rouges).

2/ et 3/ Soldats Khmers au Preah Vihear.

4/ Soldat Khmer blessé lors des premiers combats.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 28, 2009, 10:09:51 am

Photos des troupes khmers installées au temple de Preah Vihear...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 28, 2009, 10:29:04 am

Face à elles, les soldats thaïs doté d'une artillerie importante...

1/ et 2/ monté en ligne des Rangers Thaïs.

3/ Artillerie thaie en batterie.

4/ 5/ et 6/ L'artillerie thaïe prête au tir.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 28, 2009, 10:33:33 am
3 Avril 2009


Nouvel accrochage meurtrier entre forces armées thaïlandaises et cambodgiennes à la frontière.
 
Plusieurs échanges de tirs sont survenus vendredi 3 avril à la frontière khméro-thaïlandaise, non loin du temple de Preah Vihear, que la Thaïlande dispute à son voisin cambodgien. Le premier a eu lieu le matin vers 7 heures, le second, plus long, vers 14 heures. Ces incidents se sont produits au lendemain d’un accident : un soldat thaï a sauté sur une mine et perdu une jambe dans la zone “Veal Entry”, située à 5-6 km du temple du XIe siècle.

Selon le porte-parole du gouvernement, Khieu Kahnarith, après un premier échange matinal de coups de feu, il a été convenu que les chefs des deux armées devaient aussitôt négocier quand, plusieurs heures plus tard, des soldats thaïlandais auraient ouvert le feu. Selon un responsable militaire cambodgien, qui souhaite s’exprimer sous couvert d’anonymat, il y aurait deux morts côté thaïlandais et des blessés. “Les Thaïlandais ont eu recours à des armes lourdes. En visant le marché de Prasat [en contrebas du temple de Preah Vihear], ils y ont mis le feu”, confiait-il.

En début de soirée, Srei Dek, le général cambodgien en charge de la grande division n°3, basée à Preah Vihear, affirmait qu’il n’y aurait aucun mort à déplorer côté cambodgien et que, pour l’heure, il ignorait quel était le bilan des blessés. Il a confirmé qu’une centaine de cabanons du marché Prasat étaient partis en fumée lors de l’attaque de l’après-midi. “Pourquoi ces tirs ? La Thaïlande essaie tout simplement d’avancer un peu plus loin sur le territoire cambodgien”, a-t-il expliqué.

Le conflit frontalier qui oppose les deux royaumes voisins a démarré au lendemain de l’inscription, le 7 juillet 2008, du temple de Preah Vihear à la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Une inscription qui ne s’était pas faite sans mal. La Thaïlande avait, presque à la veille de l’enregistrement, fait volte-face et retiré son soutien à la candidature du Cambodge. Bangkok revendique en effet la souveraineté sur l’édifice. Une semaine plus tard, des militaires thaïlandais étaient déployés le long de la frontière et un bras de fer commençait entre les deux camps. Dans ce climat de tension et qui plus est dans une zone encore minée, les accrochages sont inévitables. Le 15 octobre, un échange de tirs avait fait trois morts côté cambodgien. Le 18 février, la Thaïlande présentait ses excuses à son voisin pour avoir tiré des roquettes dans sa direction. L’incident de vendredi s’ajoute ainsi à la liste.

Les négociations, que les deux royaumes disent vouloir bilatérales et pacifiques, avancent à très petits pas. Le processus pour mettre un terme à ce contentieux frontalier sera long et périlleux. Sans doute prendra-t-il plusieurs années.


http://www.stratasie.info/


Photos:

1/ et 2/ Les blessés thaïs

3/ Patrouille cambodgienne dans les ruines

4/ Les unités thaies ayant participé au combat sont relevées.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 28, 2009, 10:37:52 am

Après la violente embuscade de Phu Makhua, les unités thaïs et Khmères sont débriefées...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 28, 2009, 10:38:38 am

Après la bataille...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 28, 2009, 10:53:05 am
22 Aout 2009


Moins de militaires à Preah Vihear !


Le Premier ministre du Cambodge a ordonné le retrait d’une partie des soldats stationnés près du temple de Preah Vihear. Au lieu de se tenir prêts au combat contre la Thaïlande, ces militaires iront aider les paysans aux travaux agricoles.

Les soldats de Kampot, Kampong Thom et Siem Reap doivent rentrer dans leur provinces respectives, tandis que l’unité des gardes du corps verra ses effectifs réduits de 50 %, a annoncé samedi 22 août le chef du gouvernement lors d’un déplacement dans le district de Bakan (province de Pursat).

« Je pense qu’il n’y a pas de risque de guerre à Preah Vihear », a affirmé Hun Sen, ajoutant que l’énergie des militaires serait mieux employée pendant la saison des pluies à aider les paysans qu’à attendre à la frontière.

Le Premier ministre a pourtant précisé que le gouvernement se tenait toujours prêt à défendre le territoire cambodgien.  Il s’est aussi adressé aux militaires voisins pour leur demander de ne pas envahir le Cambodge, rappelant que les soldats khmers n’ont pas peur, quels que soient les moyens dont leurs adversaires disposent.

Aucun chiffre n’a été donné sur les effectifs des soldats démobilisés. « S’il y a un problème, ils seront renvoyés à Preah Vihear. Il sera encore temps », a précise le chef du gouvernement. Dans le même temps, il a demandé à l’administration et aux ministères de réduire leur consommation d’essence afin d’allouer les économies aux paysans des régions qui manquent d’eau, pour les aider au pompage.


http://www.cambodgesoir.info/
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le août 28, 2009, 11:51:45 am
Tout ça pour rien !

Pfffff...............
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le octobre 04, 2009, 10:02:24 am

Tout cela pour quelques pierres sur une colline... :'(
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le octobre 04, 2009, 01:17:13 pm
t'as raison pour quelques pierres !! mais point stratégique,  bien con quand même l'histoire  :P
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 27, 2010, 10:58:04 am

D'après le général Chea Tara qui commande le secteur, les Cambodgiens auraient eu aussi quelques pertes...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Malco le février 01, 2010, 02:05:11 pm

Oui, un soldat thaïlandais a été tué vendredi soir lors d'une embuscade !
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 07, 2010, 09:13:57 am

Après les récents combats ayant eu lieu le mois dernier entre les troupes thaïlandaises et cambodgiennes au Preah Vihear, Le permier ministre Khmer s'est rendu avant-hier sur les lieux afin de réafirmer l'appartenance du temple au Cambodge...

Une cérémonie religieuse où étaient conviés les officiels s'est déroulée au centre des vestiges...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: DocTournesol le février 08, 2010, 05:42:40 pm
Quelle mayonnaise tout de même, cette histoire de Preah Vihear !
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Malco le février 09, 2010, 01:16:02 am

Quelle mayonnaise tout de même, cette histoire de Preah Vihear !


Oui tu pouvais pas dire mieux , tout ça pour 4 Km² .  Pas cool .  8)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le février 12, 2010, 11:27:07 am
Je trouve que Hun sen en fait vraiment trop. C'est le copain de Taksin Ok, on sait ! Mais s'il cherchait la guerre avec la Thailande, il agirait pas autrement. 
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 12, 2010, 05:32:39 pm

Je trouve que Hun sen en fait vraiment trop. C'est le copain de Taksin Ok, on sait ! Mais s'il cherchait la guerre avec la Thailande, il agirait pas autrement.  


Je ne doute pas de la rusticité des soldats cambodgiens mais on a vu à quelle vitesse ils ont été ballayé par les Vietnamiens en 1979...

L'Armée thaïlandaise n'est pas celle du Vietnam mais elle possède des appuis (en particulier aériens) autrement plus massifs que ceux des Khmers !

...
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: DV8 le février 12, 2010, 08:07:03 pm
"Hun Sen en fait trop" c'est un euphémisme non?
Je n'ai pas de haine, pas d'ennemis mais ce gars m'est antipathique au plus haut point.
Il serait bon que les médias internationaux s'empare de nouveau de l'affaire et rappelles à tous qui est ce triste sire et toutes les saloperies qu'il a fait à son peuple.
De mon point de vue c'est tous simplement une honte pour les pays de l'ASEAN d'avoir à composer avec un tel enfoiré.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 13, 2010, 10:14:42 am

Un peu en marge des problèmes que cause le temple du Preah Vihear, un autre cas oppose les Thaïlandais et les Cambodgiens...

En effet, Supharp Prakna, un citoyen thaïlandais vient de passer en cour martiale à Phnom Penh le 12 février 2010. La cour militaire cambodgienne l'a reconnu coupable et l'a condamné à 20 ans en prison pour terrorisme.

Prakna de 39 ans avait été arrêté le 24 avril 2009 à Anlong Veng dans la province d'Oddar Meanchey à 240 km au nord de la frontière, alors qu'il transportait un stock de mines terrestres soit-disant destinées à être posées au cambodge...

(Reuters)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 06, 2010, 09:05:28 am

Les Cambodgiens viennent de tirer avec succès 200 roquettes de LRM BM21 lors d'un excercice !

...

LRM BM 21 (Lance-roquettes multiples BM21), c'est ce qu'on appelait les "Orgues de Staline" durant la Seconde Guerre Mondiale...

Mais où les Khmers sont-ils allés chercher de telles antiquités ?...

D'autant plus qu'en cas de conflit, l'aviation thaïlandaise n'en ferait à mon avis qu'une bouchée, vue le peu de protection aérienne dont ils doivent bénéficier...
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le mars 08, 2010, 11:15:49 am

D'autant plus qu'en cas de conflit, l'aviation thaïlandaise n'en ferait à mon avis qu'une bouchée, vue le peu de protection aérienne dont ils doivent bénéficier...


Ca t'as pas tort Manu ! Avec 19 MIG 21 complètement dépassés, ya pas de quoi fouetter un chat.


Cambodge - Forces aérienne

1 AS-350B Ecureuil
1 AS-365 Dauphin 2
3 BN-2 Islander (photo 3)
1 F28-1000 Fellowship
1 Falcon 20E
2 Harbin Y-12
5 L-39 Albatros
1 Super King Air
6 Tecnam P92 Echo
2 An-24RV
7 Mi-17 (photo 4)
3 Mi-24 Hind
2 Mi-26 Halo (photo 5)
6 Mi-8 Hip (photo 6)
15 MiG-21bis (photos 1-2)
4 MiG-21 UM
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 08, 2010, 07:30:02 pm

Intéressantes infos sur une armée peu connue. Merci nono.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 27, 2010, 09:04:55 am

Cela fait beaucoup quand même !...

Le général camodgien Chea Tara, vice-commandant en chef qui supervise les opérations militaires à la frontière cambodgio-thaïlandaise, a révélé mercredi que ses troupes avaient tué 88 soldats thaïlandais durant les deux dernières années de tensions près du temple de Preah Vihear, à la frontière.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: DocTournesol le mars 27, 2010, 03:24:02 pm
88 tués, ça ne fait pas un peu beaucoup ?  :-\
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 28, 2010, 09:30:20 am

88 tués, ça ne fait pas un peu beaucoup ?   :-\


Effectivement, mais il est toujours de bon ton, pour chaque partie d'un conflit, de gonfler les pertes ennemies...
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le mars 29, 2010, 02:15:47 pm

Un officier comptabilise 88 soldats thaïlandais tués en deux ans !


Ca, ça s'appelle prendre ses désirs pour des réalités !
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 16, 2010, 09:04:50 am

Franchement, les Cambodgiens n'ont pas autre chose à faire qu'un "Jour de colère contre la Thaïlande" ?!?...

Leur pays est déjà dans un véritable marasme économique, politique et sociale !...

 :(
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le juillet 30, 2010, 05:13:49 pm
Bonjour
J'ai visité le temple du PREHA VIHEAR en avril 2008, peu avant les premières escarmouches. L'endroit est surprenant: une longue montée de marches, plats, marches, plats pour arriver au sommet d'un plateau avec une vue magnifique sur le Cambodge en contre-bas. Calme et sérénité y étaient alors perceptibles pour tout visiteurs. Mais autant je comprends l'intérêt archéologique, voir spirituel de ce lieu superbe, autant j'ai du mal à comprendre la bataille (violente) qui oppose les Thais et les Cambodgiens. Le site est essentiellement occupé par des vendeurs et guides Cambodgiens. Et d'un point de vue stratégique, je ne vois pas ce que l'une ou l'autre des parties peut en attendre. Une fois encore, j'ai l'impression que l'honneur et la "face" sont en jeu. Mais cela ne me parait pas justifier de tels affrontements. Dommage, l'endroit est superbe.
Au fait, Manu, comment as tu pu prendre ces étonnantes photos des militaires sur place ?
Merçi en tous cas pour ces photos. Dès que j'aurai compris comment publier des photos sur le site, j'essayerai d'en publier quelques unes datant des semaines précédant le conflit. De mémoire, il me semble en avoir vu dans un numéro de Géo de 2008 ou 2009.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 30, 2010, 06:20:03 pm
Hello Casamui,

Pour mettre des photos sur le site c'est très simple...

Sopus le carré blanc dans lequel tu écris une réponse, tu as en inscrit le mot joindre... Tu clique sur Browse et tu va chercher la photo que tu souhaite mettre dans ton ordinateur... Elle s'inscrira dans la case blanche (Attention, elle doit peser moins de 200 ko - Tu peux la réduire en utilisant un programme comme Photoshop par exemple)...

Si tu veux mettre plusieur photos, tu cliques sur (plus de fichiers joints) et une nouvelle case blanche apparait - Browse à nouveau pour sélectionner une nouvelle photo dans ton ordinateur...

Tu peux mettre jusqu'à 6 photos par réponse...

Une fois que toutes tes photos sont sélectionner et que tu as écrit ton texte, tu cliques sur "Soumettre" en bas et c'est bon !

 :)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le juillet 31, 2010, 01:51:02 pm
Merçi Manu, je vais faire une tentative.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le juillet 31, 2010, 03:34:28 pm
Petite tentative:
... loupé ! J'ai réduit les photos (env. 100k) mais quand je double clique sur la photo sélectionnée, elle ne s'inscrit pas dans le cadre blanc; Help !
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le juillet 31, 2010, 03:39:09 pm
Zut alors ! ça marche quand même !!
Bin la suite alors...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: rudy le juillet 31, 2010, 03:47:03 pm
 :clap jolies photos ....
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: DocTournesol le juillet 31, 2010, 07:30:35 pm
Photos vivantes, Bravo, c'est comme cela dans mes souvenirs !
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le juillet 31, 2010, 07:39:21 pm

Elles sont bien ces photos, casamui...  mais je n'imaginais pas du tout que c'était comme celà lorsque je les écoute tous "se battre comme des chiffonniers.."    :). 
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le juillet 31, 2010, 09:44:34 pm
Merçi à vous.
Oui Line, j'ai aussi du mal à comprendre les enjeux de cet affrontement. D'autant plus que l'intérêt majeur du site semble être son architecture et l'étonnant étalement du site (presque 800 m de montée). Au sommet, on se retrouve avec une falaise de 200 m et le site s'arrête net.
Les vieilles pierres et cette architecture très particulière confèrent à l'endroit une ambiance douce et sereine; Loin des déchirements et affrontements actuels. Le pire, c'est que le problème a l'air de se développer et même de relever d'enjeux internes à la politique thaïlandaise. Dommage, je vous souhaite de pouvoir le visiter un jour.
Allez, comme je viens de découvrir la mise en ligne de photos, j'en rajoute une couche (petite, car sur le reste de mes photos, il y a surtout la famille)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 03, 2010, 05:36:33 am

Le temple Preah Vihear est un temple Khmer, c'est un fait que l'on ne peut pas nier...

Néanmoins, si l'on pense à l'entretient ou à la restauration des bâtiments, il est clair que les Thaïlandais sont financièrement et techniquement plus aptes à s'en occuper que les Cambodgiens...

Une gestion combinée entre les deux pays serait surement la solution... Mais est-ce possible ?
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: DV8 le août 03, 2010, 11:43:30 am
J’écoute plus beaucoup Mr Inflation mais la je dois dire que je suis 200% derrière lui.

La seul chose que je sais a propos de ce temple c'est qu'il n'est pas plus cambodgiens qu'il n'est thaï puisque comme le signale Manu, il est khmer (si vous ne saisissez pas relisez lentement  :)).
C'est un peu comme si on se demandait si la statue de la liberté est française, américaine ou égyptienne.

Je l'ai déjà dit ici, pour moi l'UNESCO a merder gravement en classant ce temple sans s’occuper au préalable de cette histoire de frontières.
Ils continuent d'ailleurs a merder en s'abritant derrière l'excuse de leur mandat alors que, a se que je sache, l'UNESCO est bien une agence de l'ONU qui elle a bien mandat pour gérer ce problème non?

Vu d’où je suis on a quant même bien l'impression que l'on se fout des thaïs dans cette affaire et que du coup certains populistes thais utilise le sentiment de frustration né de ce foutage de gueule pour servir leurs intérêts avant ceux de la nation.

Du cote cambodgiens, c'est encore pire! Un pays sous perfusion ou même les élites sont incapable de formuler une pensée sans l'aide d'une ONG.
Alors quant l'UNESCO leur refile un patrimoine a gérer qui n'est pas accessible geomorphologiquement (du moins facilement): vous avouerez que ça a tous d'une blague!?

Abhisit a raison sur ce point, si on ne réfléchit qu'au point de vue patrimonial, les thais et les cambodgien doivent travailler ensemble.

On est pas sortis de l'auberge, z'aurait mieux fait de classer toute la voie royale  :o ....



Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le août 03, 2010, 11:49:52 am
Moi ce qui me gonfle le plus, c'est l'utilisation nationaliste de cette histoire. Et dans les 2 pays, les cons !
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: rudy le août 03, 2010, 04:05:04 pm

Moi ce qui me gonfle le plus, c'est l'utilisation nationaliste de cette histoire. Et dans les 2 pays, les cons !



nationaliste et con ....c'est pas un pléonasme  :-\ :-\

Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 04, 2010, 09:16:27 am

Il faut bien reconnaitre que les gouvernements Thaïlandais et Cambodgiens avec ses problèmes politiques pour l'un, et ses problèmes économiques et social pour l'autre, ont parfois besoin de souffler un peu...

La crise du Preah Vihear est parfaite pour cela: elle permet de détourner les yeux des concitoyens des problèmes intérieurs et renforce leur cohésion en leur désignant un ennemi à combattre...

La technique du chiffon rouge devant le taureau: c'est aussi cela l'ultra nationalisme...

 :o 
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le août 07, 2010, 09:54:55 am
6 AOUT 2010 ( source : Cambodge/Soir)


Preah Vihear: Hor Namhong répond à Abhisit

À l’occasion d’une conférence de presse, vendredi 6 août, le ministre des Affaires étrangères est monté au créneau, critiquant Bangkok au sujet du temple de Preah Vihear.


Hor Namhong :

« La Thaïlande ne respecte rien, ni les traités franco-siamois, ni le jugement de la Cour internationale de justice de La Haye, ni l’accord de 2000 sur les frontières des deux pays », a affirmé Hor Namhong, ministre des Affaires étrangères, aux journalistes, vendredi 6 août, ajoutant que le royaume voisin n’utilisait qu’une carte établie unilatéralement pour réclamer une portion du territoire cambodgien.

Cette conférence de presse a été organisée pour répondre au chef du gouvernement thaïlandais qui n’arrête pas, selon le ministre,  de rappeler que le conflit est dû à l’inscription du temple au Patrimoine mondial de l’humanité et demande donc à ce que le temple soit co-géré par les deux voisins.

Hor Namhong a récusé les allégations de Bangkok, affirmant que le comportement irresponsable de la Thaïlande était à l’origine du différend.
« Lorsque notre patience aura atteint ses limites, nous soumettrons le dossier à la communauté internationale », a averti le chef de la diplomatie cambodgienne.


Il me semble que cette histoire est loin d'être terminée...   :(
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le août 09, 2010, 10:37:41 am
Sur ce coup la, Hor Namhong a raison et les Thailandais ont tort !  8)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le août 09, 2010, 05:00:00 pm

ils s'étaient calmés depuis un petit moment ... mais ca n'aura pas duré longtemps, j'ai l'impression que ca va encore chauffer...   :(
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Malco le août 10, 2010, 12:11:04 am
A mon avis ça devient un vaudeville cette histoire de Preah Vihear pour un morceau de 3 Km² , enfin ceci n'est que mon avis et pendant ce temps là on oublie les autres problèmes urgent .  8)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 10, 2010, 08:00:25 am

Un vaudeville qui fait des morts quand même !!!...  :o
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Malco le août 10, 2010, 09:13:20 am

Un vaudeville qui fait des morts quand même !!!...  :o


Oui malheureusement , en espérant que cela ils trouveront une entente afin que de pauvres gars n'y perdent plus la vie dans ce conflit dont ils s'en passeraient bien .
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 18, 2010, 09:17:25 am

Hier 17 aout 2010, s'est déroulée à Bangkok une nouvelle manifestation contre Hun sen et le Cambodge réunissant une centaine d'ultra-nationalistes thaïlandais... Ces derniers accusaient également le gouvernement thaïlandais de compromission avec son homologue cambodgien au sujet de temple Preah Vihear...
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le août 18, 2010, 10:22:26 am

Hier 17 aout 2010, s'est déroulée à Bangkok une nouvelle manifestation contre Hun sen et le Cambodge réunissant une centaine d'ultra-nationalistes thaïlandais... Ces derniers accusaient également le gouvernement thaïlandais de compromission avec son homologue cambodgien au sujet de temple Preah Vihear...


Après, on se demande pourquoi ya des guerres !
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 19, 2010, 08:20:51 am

Abhisit est un homme intelligent qui sait probablement très bien que la revendication thaïlandaise sur le Preah Vihear n'a pas lieu d'être... Le problème est qu'une partie de ses suporters sont des nationalistes, voir des ultra-nationalistes, et il ne peut les décevoir... Ses soutiens populaires sont déjà peu nombreux...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 24, 2010, 09:30:19 am

Reprise des relations diplomatiques entre Bangkok et Phnom Penh !

La Thaïlande va rétablir des relations diplomatiques avec le Cambodge à partir d'aujourd'hui, mardi 23 aout 2010, a annoncé le gouvernement thaïlandais après l'annonce de la démission de l'ancien Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra de son poste de conseiller du Cambodge.


Ouf, enfin une mesure intelligente !  :clap

Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Bip Bip le août 24, 2010, 03:20:09 pm
Vraiment une excellente nouvelle, j'espère que les Thailandais et les Cambodgiens vont se réconcilier.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Rugby15 le septembre 29, 2010, 05:20:40 pm
2 états qui se déchirent, 2 états qui se réconcilient et encore des militaires qui sont morts pour rien !  :-X
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le décembre 31, 2010, 10:21:39 am

Bien que le problème du Preah Vihear soit momentanément réglé, voilà une nouvelle affaire qui risque de jeter encore de l'huile sur le feu des rapports entre thaïlandais et Cambodgiens !


Cambodge : un député thaïlandais arrêté !

Un groupe de sept ressortissants thaïlandais, parmi lesquels un député du Parti démocrate au pouvoir, et un représentant de l'Alliance populaire pour la démocratie, ont été arrêtés mercredi 29 décembre 2010 par les autorités cambodgiennes dans une zone frontalière contestée. Leur crime? Etre entrés illégalement sur le territoire du royaume voisin. Un énimème rebondissement dans les relations mouvementées qu'entretiennent Cambodge et Thaïlande depuis l'inscription en juillet 2008 du temple khmer de Preah Vihear au patrimoine mondial de l'Unesco.

La petite délégation informelle thaïlandaise n'aura pas eu le temps d'enquêter sur les plaintes qu'elle aurait reçu de compatriotes, selon lesquels des militaires cambodgiens empièteraient depuis un mois sur leurs terres agricoles.

La cour municipale de Phnom Penh, devant laquelle ses membres ont été envoyés pour interrogatoire, les a inculpés, ce jeudi 30 décembre 2010, sous la loi sur l'immigration et pour avoir pénétré illégalement dans une base militaire cambodgienne. Ils ont été placés en détention provisoire et encourent des peines de six mois à un an de prison.


Exhortations du Premier ministre thaïlandais

Bangkok avait dépêché son chef de la diplomatie dans la capitale khmère pour y rencontrer son homologue. Le représentant cambodgien a indiqué que son gouvernement laisserait la justice travailler tandis que le Thaïlandais a demandé à ce que la procédure soit accélérée.

Les exhortations du Premier ministre thaïlandais à libérer immédiatement ses compatriotes ne semblent pas avoir été pour l'heure entendues. La veille, le chef du gouvernement cambodgien, Hun Sen, avait donné le ton en précisant que son pays ne faisait qu'appliquer la loi, tout en disant espérer que cet incident n'affecte pas les relations entre les deux pays. D'autant plus qu'une accalmie s'observait dans leur conflit frontalier, marquée par les célébrations, le 19 décembre, du 60e anniversaire de leurs liens diplomatiques.


Par RFI
correspondante à Phnom Penh, Stéphanie Gée
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le janvier 17, 2011, 05:55:05 pm
 
 
Arborant des drapeaux et des banderoles marquées du slogan « Nous nous battrons jusqu’à la victoire », des militants ultra nationalistes du Réseau des Patriotes Thaï font grand bruit à l’aide de mégaphones ; devant eux une haie de militaires cambodgiens.

C’est près de là, sur la frontière khméro thaïlandaise, que sept Thaïlandais, dont un député du parti au pouvoir, le parti démocrate, ont été arrêtés mardi dernier. Ils avaient pénétré clandestinement au Cambodge.

Question sans réponse

Ces manifestations ne peuvent qu’envenimer cet incident étrange et embarrassant pour le gouvernement thaïlandais. Une vidéo postée sur le site de partage Youtube montre en effet que le député thaïlandais savait pertinement qu’il était sur le sol cambodgien, mais aussi que le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva était au courant de sa mystérieuse mission.

Bangkok essaie de calmer le jeu en jouant la carte diplomatique. Le procès des sept Thaïlandais commence jeudi à Phnom Penh. L’ambassade de Thaïlande essaiera d’obtenir leur libération sous caution. Une question reste toutefois sans réponse : dans quel but, le Premier ministre thaïlandais a-t-il envoyé ce député clandestinement au Cambodge ?
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le janvier 17, 2011, 05:57:16 pm

[size=çpt]http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20110105-effervescence-frontiere-entre-le-cambodge-thailande
[/size]

Et on en remet une couche...
  >:(


Effervescence à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande


Environ 400 militants nationalistes thaïlandais continuent de protester contre l’arrestation de sept Thaïlandais par l’armée cambodgienne il y a une semaine. Cette affaire complexe et délicate s’inscrit sur fond de tensions frontalières persistantes entre les deux pays. Bangkok tente de négocier avec Phnom Penh pour obtenir la libération des sept thaïlandais.

Arborant des drapeaux et des banderoles marquées du slogan « Nous nous battrons jusqu’à la victoire », des militants ultra nationalistes du Réseau des Patriotes Thaï font grand bruit à l’aide de mégaphones ; devant eux une haie de militaires cambodgiens.

C’est près de là, sur la frontière khméro thaïlandaise, que sept Thaïlandais, dont un député du parti au pouvoir, le parti démocrate, ont été arrêtés mardi dernier. Ils avaient pénétré clandestinement au Cambodge.


Question sans réponse

Ces manifestations ne peuvent qu’envenimer cet incident étrange et embarrassant pour le gouvernement thaïlandais. Une vidéo postée sur le site de partage Youtube montre en effet que le député thaïlandais savait pertinement qu’il était sur le sol cambodgien, mais aussi que le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva était au courant de sa mystérieuse mission.

Bangkok essaie de calmer le jeu en jouant la carte diplomatique. Le procès des sept Thaïlandais commence jeudi à Phnom Penh. L’ambassade de Thaïlande essaiera d’obtenir leur libération sous caution. Une question reste toutefois sans réponse : dans quel but, le Premier ministre thaïlandais a-t-il envoyé ce député clandestinement au Cambodge ?
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Rugby15 le janvier 21, 2011, 12:27:08 pm
Entre les rouges populistes et les jaunes nationalistes, ils sont bien partis les Thais !  :o
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 28, 2011, 09:39:24 am

Il est vrai que cette inscription est stupide et provocatrice...

Parfois, je me demande ce que cherchent les Nationalistes thaïlandais: une guerre avec le Cambodge ?...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le janvier 31, 2011, 02:35:26 pm
InfoMonde

La Thaïlande résoudra de manière pacifique son litige frontalier avec le Cambodge (PM thaïlandais)
  

Le gouvernement thaïlandais résoudra de manière pacifique le litige frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge, a indiqué samedi le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva.

Dans une interview accordée aux médias étrangers à Davos, en Suisse, où il participe au Forum économique mondial, M. Abhisit a indiqué que la Thaïlande et le Cambodge, tous deux membres de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) résoudraient tout conflit de manière pacifique.

Répondant à une question concernant les trois demandes exprimées par les "chemises jaunes" de l'Alliance du peuple pour la démocratie (PAD), le Premier ministre thaïlandais a souligné que la PAD avait le droit constitutionnel de formuler de telles demandes ou d'organiser des rassemblements antigouvernementaux.

"Pour ma part, je ne ferai que ce qui est le mieux pour le pays", a déclaré M. Abhisit, cité par le Bangkok Post sur son site web.

La PAD organise actuellement un rassemblement devant le siège du gouvernement, demandant au gouvernement d'abandonner le mémorandum d'entente signé entre la Thaïlande et le Cambodge en 2000 afin de constituer un cadre de travail pour régler le litige frontalier entre les deux pays.

Les "chemises jaunes" demandent également au gouvernement d'expulser les Cambodgiens qui occupent les zones controversées entre les deux pays, et de se retirer de la Convention du patrimoine mondial
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Rugby15 le février 01, 2011, 01:37:11 pm

Il est vrai que cette inscription est stupide et provocatrice...

Parfois, je me demande ce que cherchent les Nationalistes thaïlandais: une guerre avec le Cambodge ?...



L'armée thaie a plus de matos que l'armée cambodgienne mais les cambodgiens sont rustiques et durs au mal. Une guerre avec eux, ça serait pas gagné pour les thais.
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Malco le février 05, 2011, 04:49:33 am

Il est vrai que cette inscription est stupide et provocatrice...

Parfois, je me demande ce que cherchent les Nationalistes thaïlandais: une guerre avec le Cambodge ?...




Incident frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge

Des tirs ont été échangés entre soldats thaïlandais et cambodgiens pendant deux heures vendredi sur un tronçon contesté de la frontière, causant la mort de deux soldats cambodgiens et d'un villageois thaïlandais.

Ces décès, rapportés par les polices des deux pays, sont les premiers depuis la mort d'un militaire thaïlandais dans le secteur il y a un an, le 31 janvier 2010.

L'incident pourrait raviver les tensions diplomatiques à propos de ce territoire de 4,6 km2 revendiqué par les deux pays voisins autour d'un temple du XIe siècle.

La police cambodgienne a dit que deux soldats cambodgiens avaient été tués et deux autres blessés. Les médias thaïlandais ont rapporté en outre que deux ou trois militaires thaïlandais avaient été blessés et que quatre villages avaient dû être évacués.

Les deux camps se sont mutuellement accusés d'avoir déclenché cet incident, survenu dans une zone fortement militarisée, non loin du temple.

Le ministre cambodgien des Affaires étrangères a promis de porter l'affaire devant le Conseil de sécurité des Nations unies, accusant la Thaïlande d'avoir pénétré en territoire cambodgien.

Des incidents frontaliers de ce genre ont déjà eu lieu par le passé dans cette zone contestée, aux abords du temple appelé Preah Vihear par les Cambodgiens et Khao Phra Viharn en Thaïlande, et revendiquée par les deux pays.

La Cour internationale de justice (CIJ) a attribué ce secteur au Cambodge en 1962 mais son arrêt n'a pas déterminé à qui revenait une zone de brousse proche des ruines.


MAISONS INCENDIÉES

"Nous leur avons dit 'ne venez pas dans ce secteur' et ils sont venus quand même. Nous avons tiré en l'air et ils ont commencé à nous tirer dessus", a déclaré le porte-parole du gouvernement cambodgien, Khieu Kanharith.

Le chef de l'armée de terre thaïlandaise, Prayuth Chan-ocha, a parlé d'un "malentendu" et indiqué qu'il était en contact avec son homologue cambodgien pour ramener le calme.

Les heurts ont débuté vers 15h00 locales (08h00 GMT) et se sont poursuivis jusqu'à la tombée du jour, ont rapporté des témoins et des responsables militaires. Des obus d'artillerie sont tombés sur le village de Huay Thip, du côté thaïlandais de la frontière, a rapporté un témoin.

Quatre maisons au moins ont pris feu. Un colonel de la police thaïlandaise, Chatchawan Kaewchandee, a déclaré qu'au moins un villageois avait péri dans ce bombardement. "Il pourrait y en avoir plus", a-t-il dit.

Les incidents sont survenus trois jours après l'annonce de sentences de huit et six ans de prison prononcées par un tribunal cambodgien à l'encontre de deux nationalistes thaïlandais pour espionnage dans la région frontalière.

Eric Faye et Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Gilles Trequesser .

Source :  http://fr.news.yahoo.com/4/20110204/twl-thailande-cambodge-41953f5.html
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Rugby15 le février 05, 2011, 12:55:06 pm
A la télé thai, ils ont dit que ça avait encore bombardé hier sur la frontière. C'est reparti ! Je me demande qui file les ordres ?
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Malco le février 05, 2011, 02:41:29 pm

A la télé thai, ils ont dit que ça avait encore bombardé hier sur la frontière. C'est reparti ! Je me demande qui file les ordres ?


Je me demande aussi , tu as un doute .
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 06, 2011, 11:58:16 am

Et trois morts de plus pour rien...  :(

En ce qui concerne les incidents frontaliers, dans les armées peu disciplinées comme celle du Cambodge et de Thaïlande, il n'y a parfois pas besoin d'ordres pour 30 minutes de tirs et quelques victimes...

Néanmoins, il est certain que quelques dirigeants ultra-nationalistes thaïlandais enveniment la situation par leurs discours et leurs actions, et empêchent le retour au calme...

Personnelement, je suis dégouté... Je voulais emmener ma femme visiter Angkor en avril et je crois que c'est à l'eau vu que les Thaïlandaises ne sont plus les bienvenus au Cambodge... Nous irons à Hong Kong à la place...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: PHILGOOD le février 06, 2011, 05:58:26 pm
La solution serait peut être que l'UNESCO retire ce temple du patrimoine mondial ?!...
Amicalement,
Philgood ...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Malco le février 07, 2011, 01:52:53 am
A mon avis ça se gâte sérieusement , http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-12377626 .
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le février 07, 2011, 04:26:13 pm

A mon avis ça se gâte sérieusement , http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-12377626



ils sont devenus vraiment pénibles avec "leur tas de pierres..."

résultats: quelques blessés, voire des morts à chaque fois...  >:(
Titre: Re : Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Malco le février 07, 2011, 04:35:48 pm


A mon avis ça se gâte sérieusement , http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-12377626


ils sont devenus vraiment pénibles avec "leur tas de pierres..."

résultats: quelques blessés, voire des morts à chaque fois...  >:(



Déjà 6 morts en à peine 3 jours .  :'(
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 10, 2011, 03:58:24 pm

En tout cas; cela risque de chauffer pour les Cambodgiens s'ils ne se calment pas (ce sont eux qui ont apparemment ouvert le feu il y a 2 jours !)...

En effet, j'ai lu hier dans le journal thaïlandais "The Nation" une déclaration du ministre de la Défense thaïlandaise, Prawit Wongsuwan, qui annoncait que le Cambodge possédait une flotte de combat aérien désuète en comparaison de celle qu'à la Thaïlande (Ce qui est vrai, les Thaïs ont des F16 et des Gripen !) et qu'il n'hésiterait pas à l'utiliser si les Khmers poursuivaient leurs provocations !...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Rugby15 le février 11, 2011, 10:52:34 am
C'est son meilleur dessin au Steph: connerie humaine, crever pour des pierres !
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 12, 2011, 10:35:33 am

Thaïlande – Cambodge: un test pour l’ASEAN


L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est tente de négocier la fin de l’affrontement entre les forces thaïlandaises et cambodgiennes. Le combat est le conflit le plus grave jamais vu entre deux pays de l’ASEAN et est considéré comme un test de la capacité de l’organisation pour maintenir la paix et la stabilité dans la région.

Le Ministre indonésien des Affaires étrangères Marty Natalegawa s’est rendu à Phnom Penh depuis le début des combats pour tenter une médiation. L’Indonésie occupe en effet la présidence de l’Association des nations de l’Asie, qui tente de persuader Bangkok et Phnom Penh de respecter un cessez-le feu et de négocier la fin des combats qui ont débuté vendredi.


Le conflit le plus grave au sein de l’ASEAN depuis que l’organisation a été fondée

Lundi, des combats ont de nouveau été signalés près du temple hindou de Preah Vihear, le long de la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge

Les combats ont ému les autres membres de l’ASEAN, et constituent un premier test de l’un des ses principaux objectifs de l’organisation: maintenir la stabilité et la paix dans la région. Certains experts de la sécurité régionale estiment que le principe de base de l’organisation de ne pas interférer dans les affaires intérieures de ses membres, montre aujourd’hui les limites de son efficacité.

Carl Thayer, un spécialiste de l’Asie du Sud de l’Australian Defense Force Academy, est préoccupé par le manque de retenue des deux parties a conflit. Il estime que l’escalade militaire entre les deux pays est le conflit le plus grave entre les membres de l’ASEAN depuis que l’organisation a été fondée dans les années 1960.

Thayer estime que la résolution de cette crise sera un test pour l’Indonésie, en tant que président de l’ASEAN. Parce que l’Indonésie est un pays respecté,  et une partie neutre, elle  pourrait réussir à convaincre les deux parties de se retirer avant que la région entière ne soit affectée.

« Le conflit entre la Thaïlande et le Cambodge affecte également la perception globale de la région et sa capacité à tenir sa région en ordre. Les pays les plus vertueux et mieux gouverné sont pénalisés par l’action de la Thaïlande et du  Cambodge en raison de revendications nationalistes exagérés. »

a déclaré Thayer.

Si la médiation échoue, l’ASEAN peut imposer des sanctions économiques, mais elle n’a jamais dans le passé pris des mesures coercitives a l’encontre de l’un de ses membres.


Le Vietnam, également membre de l’ASEAN appelle le Cambodge et la Thaïlande à faire preuve de retenue

Répondant lundi à la question d’un correspondant sur la réaction du Vietnam à propos du conflit survenu ces derniers jours à proximité du temple de Preah Vihear à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mme Nguyen Phuong Nga a déclaré :

« Etant membre de l’ASEAN, le Vietnam est profondément préoccupé par le conflit à proximité du temple de Preah Vihear et appelle les deux parties à faire preuve de retenue, à s’abstenir de rendre plus complexe la situation, à régler les problèmes par voie de négociations pacifiques sur la base des principes fondamentaux de la loi internationale, de la Charte de l’ONU ainsi que de l’esprit d’amitié et de solidarité au sein de l’ASEAN, ce dans l’intérêt des deux peuples, pour la paix, la stabilité et la coopération dans la région comme dans le monde ».


Les nationalistes thaïlandais de l’Alliance du peuple pour la démocratie (PAD), jettent de l’huile sur le feu

Plus connus sous le nom de « chemises jaunes », les membre de la PAD envisagent d’occuper vendredi prochain plusieurs « points clés » de Bangkok afin de contraindre le gouvernement du pays à démissionner, rapporte lundi le quotidien Bangkok Post.

Les  « chemises jaunes » demandent la révocation d’un protocole d’accord ratifié en 2000sur la délimitation des frontières, dans lequel la partie thaïlandaise a partiellement reconnu le droit du Cambodge sur le temple. Or, après le coup d’Etat de 2006 en Thaïlande, les négociations sur le règlement du litige ont été suspendues.

« Contraindre le gouvernement à démissionner n’est pas notre principal objectif. L’essentiel est de chasser les troupes et les colons khmers des territoires thaïlandais occupés par le Cambodge »,

a annoncé lundi un dirigeant des « chemises jaunes ».

Le Conseil des ministres a approuvé mardi une nouvelle application de la Loi sur la sécurité intérieure (ISA) du 9 au 23 février dans sept districts autour de Government House pour fournir le cadre juridique destiné à contenir les manifestations, a indiqué le porte-parole du gouvernement Panitan Wattanayagorn.


http://thailande-fr.com/

...

Personnellement, je considère que les chemises jaunes tiennent un discours d'un autre âge... Leurs revendications ultra-nationalistes sans fondement historiques sont nuisibles au maintient de la paix et au bon développement de la région...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 12, 2011, 10:42:22 am

Pendant que les négocaitions se poursuivent entre la Thaïlande et le Cambodge, des unités d'infanterie, d'artillerie et de cavalerie (chars) thaïes continuent d'arriver sur la frontières...

Les camps de réfugiés, quant à eux, sont pleins de Thaïlandais ayant fui les combats des derniers jours

(Getty images)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 12, 2011, 10:46:24 am

Les troupes cambodgiennes montent en ligne...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: PHILGOOD le février 12, 2011, 05:05:04 pm
Qu'elle stupiditée ! Finalement, l'homme n'a pas tellement évolué ! Tout ca pour quelques vielles pierres !...
Il risque d'y avoir encore des morts !... Dégouté !...
Amicalement,
Philgood ...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 12, 2011, 06:55:12 pm

Je devais aller à Angkor avec mon épouse (thaïe) en avril... On a annulé car elle craint pour sa sécurité... Trop nul !...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 16, 2011, 09:47:34 am

Surenchère nationaliste en Thaïlande !


Le conflit qui déchire  la zone frontalière de la Thaïlande et du Cambodge  autour de l’ancien temple de Preah Vihear,  apparaît non seulement comme un retour à une époque révolue, mais aussi comme une assez triste exploitation politique de la fibre nationaliste thaïlandaise.

Depuis l’époque d’Ayutthaya et d’Angkor, les deux royaumes se sont battus sur leur frontière commune. Plus récemment, la région a aussi été l’un des repaires des deniers Khmers rouges.

Mais cette fois, les deux pays sont, au moins sur le papier, des démocraties et en tant que membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, sont signataires de son Traité d’amitié et de coopération. Pourtant, les deux gouvernements ont succombé à la tentation populiste des bruits de bottes, en faisant de la défense de quelques arpents de jungle un enjeu politique.


Le Cambodge pour faire oublier les chemises rouges ?

Abhisit Vejjajiva, le Premier Ministre thaïlandais, a déclaré qu’il ne finirait pas son mandat et que les élections en vue d’élire un nouveau gouvernement, seront organisées pendant la première moitié de 2011. Des élections nationales auront donc probablement lieu en Thailande dans les six prochains mois, ce qui rend la situation encore plus versatile.

La tentation est grande pour le gouvernement d’exploiter les  incidents avec le Cambodge pour faire passer au deuxième plan les divisions internes du de la Thailande.

La politique intérieure thaïlandaise demeure dangereusement polarisé après les manifestations antigouvernementales qui ont fait 90 morts dans Bangkok au printemps dernier, et personne ne veut être accusé de manquer de défendre la souveraineté thaïlandaise.

En attendant, chacun des belligérants peut présenter des arguments valables car si en 1962, la Cour internationale de Justice a clairement statué que le temple, appartient de plein droit au Cambodge, elle n’a pas porté de jugement sur le territoire qui l’entoure.


Un enjeu de politique intérieure

L’enjeu du conflit est de toute façon au delà du territoire, la fierté nationale et l’ambition d’hommes politiques. Comme Pavin Chachavalpongpun l’écrit dans le Wall Street Journal, les groupes d’opposition thaïlandaise ne font qu’attiser le conflit dans leur propre intérêt.

"En apparence, les combats qui font rage aujourd’hui entre la Thaïlande et le Cambodge semblent découler d’un conflit entre les deux pays. Mais, lorsqu’on creuse un peu, on s’aperçoit qu’ils résultent d’une lutte de pouvoir sur la scène politique intérieure thaïlandaise, plus précisément entre le gouvernement démocrate et l’Alliance du peuple pour la démocratie (PAD - chemises jaunes)."(1)

La Thaïlande en particulier, a beaucoup à gagner en arrivant a résoudre le conflit avec le Cambodge rapidement, tant pour sa propre politique intérieure que pour son rayonnement international, déjà sérieusement malmené par les émeutes du printemps dernier.

"Le conflit fait aussi ressortir un problème plus grave: le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva semble avoir peu de contrôle sur l’armée thaïlandaise, qui est largement responsable de son arrivée au pouvoir. Les militaires agissent le long de la frontière sans en informer le Premier ministre ou bien après les faits."

estime Joshua Kurlantzick

Au niveau régional, une guerre entre deux membres de l’ASEAN risque d’entacher la réputation de tous les membres. Les combats ont ému les autres membres de l’ASEAN, et constituent un premier test de l’un des ses principaux objectifs de l’organisation: maintenir la stabilité et la paix dans la région. Le Vietnam, et la Chine ont appelé plusieurs fois les deux pays a un retour au calme et a la négociation.


(1) Extraits d’un article paru dans le Wall Street Journal du 9 fevrier 2011, par Pavin Chachavalpongpun du Singapore’s Institute of Southeast Asian Studies.

http://thailande-fr.com/
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 16, 2011, 09:57:37 am

Et comme à son habitude... l'autruche ne sort sa tête du trou que pour piailler

Les Nations Unies préfèrent rester en dehors du conflit entre la Thaïlande et le Cambodge mais ont malgré tout appelé à un cessez-le-feu permanent à la frontière, lors d'une réunion du Conseil de sécurité lundi à New York. La Thaïlande a renouvelé son appel à destination du Cambodge pour rétablir des discussions bilatérales, mais ce dernier s’y refuse.

:o
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Rugby15 le février 17, 2011, 11:46:29 am
Abhisit controle quedale à l'armée thailandaise qui est un vrai pouvoir dans le pouvoir ! Le blème, c'est que l'Armée sait pas comment reprendre le pouvoir ?
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 18, 2011, 12:01:38 pm

Abhisit controle quedale à l'armée thailandaise qui est un vrai pouvoir dans le pouvoir ! Le blème, c'est que l'Armée sait pas comment reprendre le pouvoir ?


C'est vrai... Lors du dernier coup d'état militaire de 2006, on s'est bien rendu compte que les Thaïlandais n'étient plus prêts à supporter un gouvernement soumis à l'Armée...
Titre: Re : Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Malco le février 18, 2011, 01:45:16 pm


Abhisit controle quedale à l'armée thailandaise qui est un vrai pouvoir dans le pouvoir ! Le blème, c'est que l'Armée sait pas comment reprendre le pouvoir ?


C'est vrai... Lors du dernier coup d'état militaire de 2006, on s'est bien rendu compte que les Thaïlandais n'étient plus prêts à supporter un gouvernement soumis à l'Armée...


Mais est ce que ils savent vraiment ce qu'ils veulent en fait ? Parfois je me demande .  8)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Bip Bip le février 18, 2011, 07:12:13 pm
Pourvu que tout cela se calme.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 21, 2011, 12:57:10 pm
Et bien, il était temps !  :o


Les troupes thaïlandaises et cambodgiennes conviennent d'un cessez-le-feu !

Le commandant de la 2e région militaire de l'Armée de Thaïlande, le général Thawatchai Samutsakorn, a révélé samedi soir que les armées de la Thaïlande et du Cambodge ont enfin conclu un accord de cessez-le-feu, a rapporté le site internet local INN.

Le chef d'état-major général de l'armée thaïlandaise, le général Daopong Rattanasuwon, a tenu, samedi, à Chong Sangam, dans la province frontalière de Surin, des pourparlers destinés à parvenir à un cessez-le-feu avec le commandant suprême adjoint de l'armée cambodgienne, le général Jia Dara.

Suite aux derniers affrontements transfrontaliers, qui se sont étalés du 4 au 7 février, des petites escarmouches se sont produites. Les commandants militaires des deux pays ont convenu d'une trêve le 5 février, mais celle-ci n'a pas été pleinement appliquée.

Peu après que les ministres des Affaires étrangères des deux pays aient participé, en compagnie de leur homologue indonésien, dont le pays assure actuellement la présidence de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU tenue à New York le 14 février, dédiée à aborder les conflits entre les deux pays, un nouveau cycle d'accrochage a éclaté. Toutefois, aucun nouveau conflit n'a été rapporté depuis le 16 février.

Deux soldats thaïlandais et huit soldats cambodgiens ont été tués dans ces récents conflits transfrontaliers, qui ont contraint plus de 20.000 personnes résidant le long de la frontière à fuir leurs foyers.

Source: xinhua
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: olivier73 le février 21, 2011, 08:14:15 pm
ouf  .surtout pas de guerre maintenant line et moi ont remets pas nos vacs  >:(
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le février 23, 2011, 12:48:52 pm
RFIinfo

et la suite...


Le Cambodge et la Thaïlande acceptent de négocier sous l'égide de l'Indonésie

Le Cambodge et la Thaïlande ont accepté le déploiement d'une vingtaine d'observateurs indonésiens de part et d'autre de leur frontière. Ils ont convenu de poursuivre leurs négociations sous l'égide de l'Indonésie pour régler leur différend frontalier autour du temple de Preah Vihear. Ce conflit a donné lieu à de graves incidents au cours de ces dernières années. La décision a été prise lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Asean qui s'est tenue à Jakarta ce mardi 22 février 2011. C'est donc un premier pas important après les nouveaux affrontements du début du mois.


Le simple fait que les deux parties aient accepté le principe d'une intervention extérieure est déjà, incontestablement, un signe d'apaisement car il y a une semaine encore, on en était loin. Les deux armées étaient face-à-face : en quelques jours, il y avait eu 11 morts, des dizaines de blessés et des milliers de déplacés dans la zone de Preah Vihear. Le Cambodge voulait porter l'affaire devant les instances internationales, la Thaïlande exigeait l'ouverture de négociations bilatérales. Pnom Penh en appelait à l'ONU,  Bangkok ne voulait pas en entendre parler.

Embarrassée et inquiète, l'ONU se tournait vers l'Asean. L'Asean, actuellement présidée par l'Indonésie, dépêchait sur place son ministre des Affaires étrangères et convoquait donc huit jours plus tard cette réunion informelle et urgente sur ce conflit qui menace deux de ses principaux Etats-membres.

En même temps que cette initiative éloigne, au moins provisoirement, le spectre du conflit, c'est donc un succès pour l'Asean. C'est une organisation sous-régionale à vocation économique qui a pris tardivement conscience qu'elle devait élargir son champ de compétence pour renforcer sa légitimité. Et, sans préjuger de la suite des événements, c'est précisément ce qui s'est passé ce mardi 22 février à Jakarta où elle s'est imposée comme une organisation capable d'intervenir aussi dans le registre diplomatique.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le février 25, 2011, 12:05:30 am


Jakarta supervisera le cessez-le-feu sur la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge

La Thaïlande et le Cambodge ont donné leur accord mardi pour l'envoi d'observateurs indonésiens sur les lieux du conflit territorial qui les oppose et qui a fait une dizaine de morts début février, a annoncé l'Asean
 
Les deux pays se sont également engagés à prévenir tout nouvel affrontement après ceux, à l'arme lourde, qui les ont opposés entre le 4 et 7 février, tuant dix personnes dont sept côté cambodgien. Ils ont en outre décidé de poursuivre des négociations, avec la médiation de l'Indonésie, en vue de trouver une issue au différend.

Cet accord a été annoncé à Jakarta au cours d'une réunion "d'urgence" placée sous l'égide de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) et organisée par l'Indonésie, qui la préside cette année.

La Thaïlande et le Cambodge se disputent une zone frontalière qui abrite le temple de Preah Vihear, des ruines du XIe siècle attribuées au Cambodge, dont le classement par l'Unesco en 2008 avait provoqué la colère des nationalistes thaïlandais. Plusieurs secteurs de la frontière n'ont pas été délimités.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a réclamé la semaine dernière que les belligérants signent un "cessez-le-feu permanent".


À LA FRONTIÈRE ENTRE LE CAMBODGE ET LA THAÏLANDE

 "La Thaïlande et le Cambodge se sont entendus pour inviter l'Indonésie, en tant que pays présidant l'Asean, à observer le cessez-le-feu", a indiqué la présidence de l'Asean dans un communiqué à l'issue de la réunion.

"L'Indonésie observera des deux côtés de la frontière. Les observateurs ne seront pas armés (...) Il ne s'agit pas d'une force de maintien de la paix", a précisé le ministre indonésien des Affaires étrangères, Marty Natalegawa.

Ce conflit est considéré comme un test pour l'Asean (Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam), un bloc de dix nations régi par un principe de non ingérence dans les affaires intérieures de ses membres
 
 
France24Bangkok
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 26, 2011, 09:39:34 am

Excellente nouvelle. Finalement, je vais peut être pouvoir partir avec ma femme à Angkor en avril ?!...
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Malco le février 26, 2011, 10:05:35 am

Excellente nouvelle. Finalement, je vais peut être pouvoir partir avec ma femme à Angkor en avril ?!...


Tu as déjà été à Angkor ?  8)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 26, 2011, 10:55:23 am

Oui bien sûr, mais ma femme non...
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Malco le février 26, 2011, 01:58:56 pm

Oui bien sûr, mais ma femme non...


Ok , un vrai régal ces Temples d'Angkor je m'en lasse jamais , quand j'y vais je vais toujours là http://www.angkorianahotel.com/indexfr.html très bien tenu par un français super sympa , chambres style colonial très bien soigner et avec piscine .  8)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: cib le mars 04, 2011, 12:03:14 pm
Est-ce que vous savez si les frontières sont réouvertes dans le coin?

On avait prévu de se balader dans 2 mois dans le sud Isan puis de passer à Angkor par la route, mais la dernière fois que j'avais vu des infos là-dessus, il n'était plus possible de traverser...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 06, 2011, 10:45:11 am

Apparement oui, les frontières sont réouvertes... par le contre la Preah Vihear n'est pas visitable en ce moment...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 06, 2011, 10:47:04 am

La prochaine réunion Phnom Penh-Bangkok sur leur litige frontalier incertaine

06-03-2011

Le porte-parole du ministère thaïlandais des Affaires étrangères, Thani Thongpakdi, a affirmé hier que la prochaine réunion de la Commission frontalière conjointe (JBC), à propos du conflit opposant Phnom Penh et Bangkok autour du temple de Preah Vihear, était incertaine, le Parlement thaïlandais n’ayant pas encore ratifié les mémorandums conclus lors de précédentes réunions de la JBC.

La Thaïlande avait proposé de tenir la prochaine réunion de la JBC les 7 et 8 mars en cours en Indonésie, afin de discuter de la démarcation de la frontière commune avec le Cambodge. Cette question n’ayant toujours pas été soumise à l’approbation du Parlement thaïlandais, « il est donc incertain que la prochaine réunion de la JBC se tienne les 7 et 8 mars en Indonésie », a indiqué M. Thongpakdi.

En vertu de la Constitution thaïlandaise, tout traité concernant un changement territorial doit être ratifié par le Parlement avant d’entrer en vigueur. Le Cambodge et la Thaïlande partagent une frontière commune de 800 km de long, dont la démarcation n’est toujours pas été terminée. Le temple de Preah Vihear, datant du XIe siècle, fait l’objet d’un litige frontalier entre les deux pays depuis plusieurs décennies. Bien que la Cour internationale de justice ait accordé le temple au Cambodge en 1962, le contentieux portant sur la zone située à proximité du temple n’a jamais été réglé.


http://www.latribune-online.com/
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 09, 2011, 08:42:05 am

Cambodge/Thaïlande : Phnom Penh accepte la proposition indonésienne d'accueillir des réunions sur le litige frontalier

Le ministre cambodgien des Affaires étrangères, Hor Namhong, a accepté mardi la proposition indonésienne d'accueillir, entre les 24 et 25 mars à Bogor (Indonésie), des réunions consacrées au litige frontalier entre le Cambodge et la Thaïlande, a-t-on appris de sources officielles.

Lundi, le ministre indonésien des Affaires étrangères Marty Natalegawa, dont le pays assume la présidence tournante de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), avait envoyé une lettre, proposant la tenue sur son territoire d'une réunion du Comité des frontières générales entre le Cambodge et la Thaïlande (GBC) et de la Commission conjointe cambodgio-thaïlandaise de démarcation des frontières (JBC).

"Son Excellence M. Hor Namhong a déjà répondu à la proposition de réunion. Le Cambodge est d'accord pour le calendrier proposé", a fait savoir Koy Kuong, porte-parole du ministère cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Le chef de la diplomatie cambodgienne a exigé la présence du président de l'ASEAN ou de représentants de l'institution lors des réunions, selon le porte-parole.

Au terme des discussions, le Cambodge et la Thaïlande doivent faire un compte rendu à la présidence de l'ASEAN, a-t-il noté, appelant la Thaïlande à accepter cette proposition.

Aucune démarcation claire des frontières entre laThaïlande et le Cambodge n'a jamais été établie. Bien que la Cour internationale de justice de La Haye ait statué en 1962 que le temple de Preah Vihear, érigé au XIe siècle, appartenait au Cambodge, le litige territorial portant sur une bande de 4,6 km², située en contrebas du temple, demeure toujours un sujet de discorde entre les deux pays.

Depuis que le temple de Preah Vihear a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial le 7 juillet 2008,les deux parties ont massé des troupes le long de la frontière, entraînant des affrontements périodiques dans le secteur.

La dernière série d'affrontements militaires, qui se sont étalés du 4 au 7 février, ont coûté la vie à de nombreux soldats et civils, contraignant des dizaines de milliers de villageois résidant à proximité de la zone en litige à fuir leur habitation.

Source: xinhua
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le avril 01, 2011, 09:36:32 am

Hun Sen est en plein délire...

Même si il y a dans le Royaume quelques ultra-nationalistes qui ne verraient pas d'un mauvais oeil un affrontement avec "l'ennemi héréditaire" cambodgien, la très grande majorité des Thaïlandais (et le gouvernement) ne souhaitent pas un conflit, en cette période ou l'economie du pays n'a jamais été aussi performante !...
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Rugby15 le avril 27, 2011, 10:35:36 am

Conflit Thaïlande et Cambodge: nouveaux combats sur un deuxième front

Des combats à l'arme lourde entre la Thaïlande et le Cambodge ont éclaté mardi 26 avril près d'un temple disputé, second point de friction entre les deux pays à quelque 150 kilomètres du lieu des affrontements de ces derniers jours, a-t-on appris auprès des protagonistes.
Des officiers des deux pays ont accusé le camp adverse d'avoir provoqué les échanges de feu, mais n'ont pas évoqué de bilan.
Le clash s'est produit à proximité du temple de Preah Vihear, des ruines du XIe siècle classées au patrimoine mondial de l'Unesco, où les armées s'étaient déjà affrontées en février dernier, et à 150 kilomètres du théâtre des combats de ces derniers jours.
Treize soldats ont été tués dans ces affrontements, les plus violents entre les deux voisins depuis le début de leur querelle frontalière en 2008. Plus de 20.000 personnes ont été déplacées de chaque côté.

lien : El Watan.com



ils arrêtent quand leurs conneries pour un tas de caillasses
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le avril 27, 2011, 12:21:51 pm

C'est vraiment dramatique, cette histoire... et que de morts maintenant    :'(


http://www.youtube.com/watch?v=_4aNAHGyJmQ
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Malco le avril 28, 2011, 04:14:28 pm

Accord de cessez-le-feu entre Thaïlande et Cambodge , il y a 7 min .  8) :clap :clap

 

La Thaïlande et le Cambodge ont conclu jeudi un accord de cessez-le-feu mettant fin à sept jours de heurts frontaliers entre les armées des deux pays qui ont fait au moins 15 morts.


Un point de passage a été ouvert sur la frontière, à proximité de deux temples hindous du XIIe siècle dont chaque camp revendique la propriété, afin de permettre le retour dans leurs villes et villages des populations déplacées par les combats.

"Nous respecterons le cessez-le-feu à partir de maintenant et nos chefs militaires locaux se rencontreront régulièrement pour éviter tout malentendu. La situation est calme désormais", a dit Phay Siphan, porte-parole du gouvernement cambodgien.

L'armée thaïlandaise avait renforcé sa présence militaire dans la région avec le déploiement de chars mercredi après des tirs d'artillerie qui avaient fait un mort et sept blessés dans ses rangs.

"La Thaïlande a toujours voulu un cessez-le-feu, mais nous continuons à travailler sur le détail de sa mise en application", a dit Thawatchai Samutsakorn, commandant militaire thaïlandais de la région.

"L'annonce faite par le camp cambodgien est un signe encourageant. Essayons de la mettre en pratique", a-t-il ajouté.

Les combats ont provoqué l'évacuation de plus de 60.000 personnes de part et d'autre de la frontière qui traverse les montagnes du Dangrek couvertes par la jungle.

Depuis l'indépendance du Cambodge en 1953, Bangkok et Phnom Penh se disputent la souveraineté sur trois temples hindous, Preah Vihear, Ta Moan et Ta Krabey, situés dans cette région frontalière.

Les experts demeurent toutefois réservés sur la nature précise de ce contentieux, estimant qu'il s'agit moins d'une question de souveraineté sur un morceau de jungle que d'un moyen pour chaque camp de poursuivre des objectifs politiques.

Prak Chan Thul avec Panarat Thepgumpanat à Bangkok; Pierre Sérisier pour le service français .

http://fr.news.yahoo.com/4/20110428/twl-thailande-cambodge-41953f5.html
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le avril 28, 2011, 07:12:05 pm

OUF !...

Pourvu que cela dure...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le avril 29, 2011, 01:25:22 pm
Presse Internat.

Le 29 avril 2011


:announce   Thaïlande-Cambodge: les combats reprennent...     :'(


Le bref cessez-le-feu conclu entre la Thaïlande et le Cambodge a volé en éclats vendredi, les deux parties ayant recommencé à échanger des tirs pour le huitième jour de suite, anéantissant les espoirs de voir le conflit frontalier se terminer rapidement.

Les commandants militaires des deux pays s'étaient entendus, jeudi, pour conclure une trêve. Mais le colonel cambodgien Suos Sothea a affirmé que l'armée thaïlandaise avait procédé à des tirs d'artillerie vers le Cambodge vendredi, et que les tirs d'armes légères avaient repris autour du temple de Ta Krabey, qui se situe dans une zone disputée le long de la frontière entre les deux pays.

Selon le colonel Sothea, ce sont les Thaïlandais qui ont initié la reprise des combats.

Un porte-parole de l'armée thaïlandaise, le colonel Sansern Kaewkamnerd, a affirmé qu'il y avait eu de petits affrontements tard jeudi et tôt vendredi. Il a accusé le Cambodge d'avoir brisé le cessez-le-feu, affirmant que des unités locales «pourraient ne pas être d'accord avec les pourparlers comme l'ont été les commandants».

Le directeur de l'hôpital de Phanom Dongrak, en Thaïlande, à une vingtaine de kilomètres de la frontière, a confirmé qu'un soldat thaïlandais avait été tué tard jeudi soir, portant à 16 le nombre de victimes depuis la reprise des affrontements entre les deux pays, il y a huit jours.

Le conflit frontalier a réveillé le sentiment nationaliste des deux côtés de la frontière. Mais les analystes estiment que la politique intérieure pourrait aussi alimenter le conflit, en particulier en Thaïlande, où l'armée, qui a organisé un coup d'État en 2006, pourrait être en train de procéder à une démonstration de force à l'approche des élections de juin ou juillet.

Le conflit implique de petits lots de terres le long de la frontière qui font l'objet de disputes depuis un demi-siècle. Des affrontements armés ont éclaté six fois depuis 2008, quand le temple cambodgien de Preah Vihear, qui date du 11e siècle, a obtenu le statut de patrimoine mondial de l'Unesco, malgré les objections de la Thaïlande.


C'était trop beau...     :(
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le avril 29, 2011, 03:38:07 pm

Et dire qu'on est en 2011... Pfffffffffffff...  :o


La guerre, nouveau défi pour l’Asean !


Qui a tort, qui a raison dans la querelle frontalière qui oppose le Cambodge et la Thailande ? Difficile de se prononcer avec certitude, mais en attendant le nombre de victimes augmente de part et d’autres, et le conflit qui déchire les deux pays membres de l’Asean a déjà provoqué le déplacement de 40000 réfugiés en Thaïlande.

Des combats à l’arme lourde ont repris entre soldats thaïlandais et cambodgiens autour d’un groupe de temples disputés entre Bangkok et Phnom Penh, les deux pays se rejetant la responsabilité d’avoir ouvert le feu. Le bilan provisoire des combats s’élève déjà à 10 morts, alors qu’aucune solution diplomatique ne semble être à l’horizon pour le moment.

En fait deux conceptions s’opposent dans la résolution du conflit: la Thailande insiste pour entamer des négociations bilatérales avec le Cambodge et refuse toute autre intervention, alors que le Cambodge demande des négociations multilatérales supervisées par l’ONU ou l’Asean.

Le ministre de la Défense thaïlandais a appelé à la reprise des pourparlers bilatéraux pour résoudre le différend territorial entre les deux pays.

« Nous devons faire pression sur eux pour revenir à la table de négociation » a t-il déclaré.

Le Porte-parole du gouvernement thaïlandais Panitan Watanayagorn a estimé que le Cambodge  essaye d’impliquer un pays tiers dans le conflit frontalier en demandant au Conseil de sécurité des Nations unies d’intervenir entre les deux pays. Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva a accusé le Cambodge de vouloir « internationaliser » le conflit.

Lors d’une réunion de l’ASEAN à Jakarta, l’Indonésie a demandé l’envoi d’observateurs dans la zone litigieuse du Temple de Preah Vihear. Le Cambodge a salué cette décision alors que la Thaïlande n’a pas encore accepté la présence de ces observateurs indonésiens.

 
L’impuissance de l’Asean à résoudre le conflit pose problème

En théorie l’Asean ambitionne de fonctionner comme un seule et même entité économique, pour constituer une zone économique intégrée de 600 millions de personnes et disposant d’un PIB de 1,8 milliard de dollars. Ce serait alors la troisième économie d’Asie et un pont culturel et commercial entre la Chine, l’Inde, le Moyen-Orient et le Pacifique.

Mais comment défendre l’intégration économique d’une zone dont certains pays membres sont en guerre et incapables de résoudre leur différend autrement que par les armes ?

Le ministre indonésien des Affaires étrangères Marty Natalegawa a appelé le Cambodge et la Thaïlande à mettre fin à tous actes militaires, suite aux affrontements intervenus entre leurs troupes vendredi matin.

Il a déclaré qu’en tant que président de l’ASEAN, l’Indonésie demande au Cambodge et à la Thaïlande de mettre fin immédiatement à tous actes d’hostilité et de régler leurs litiges par la voie pacifique, a rapporté la presse cambodgienne. Selon le dirigeant indonésien, le recours à la violence est inacceptable au sein de l’ ASEAN.

Carl Thayer, un spécialiste de l’Asie du Sud de l’Australian Defense Force Academy estime que la résolution de cette crise est un test pour l’Indonésie, en tant que président de l’ASEAN. Parce que l’Indonésie est un pays respecté,  et une partie neutre, elle  pourrait réussir à convaincre les deux parties de négocier avant que la région entière ne soit affectée.

« Le conflit entre la Thaïlande et le Cambodge affecte également la perception globale de la région. Les pays les plus vertueux et mieux gouverné sont pénalisés par l’action de la Thaïlande et du  Cambodge, en raison de revendications nationalistes exagérés. » estime Thayer.

La Chine, dont l’influence va croissante dans la région a aussi appelé le Cambodge et la Thaïlande à résoudre leurs différences par le dialogue.

« Le Cambodge et la Thaïlande sont deux membres de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) et ils sont tous deux de bons voisins de la Chine. La Chine espère que les deux pays vont rester calmes, faire preuve de retenue et résoudre leurs différences par la consultation », a déclaré vendredi le porte-parole du ministère chinois des Affaires Hong Lei, dans un communiqué.

Les combats ont ému les autres membres de l’ASEAN, et constituent un premier test de l’un des ses principaux objectifs de l’organisation: maintenir la stabilité et la paix dans la région. Certains experts de la sécurité régionale estiment que le principe de base de l’organisation de ne pas interférer dans les affaires intérieures de ses membres, montre aujourd’hui les limites de son efficacité.


http://thailande-fr.com/
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le mai 28, 2011, 01:55:40 pm
RFI


Thaïlande – Cambodge : nouvel échec pour mettre un terme au conflit frontalier


Vendredi 27 mai 2011 à Paris, le dernier round de négociations entre la Thaïlande et le Cambodge sur le différend frontalier qui oppose les deux pays autour du temple de Preah Vihear s'est soldé par un nouvel échec.

Les discussions, qui se sont déroulées dans le cadre de l’Unesco, ont porté sur les dommages infligés au monument lors des derniers affrontements du mois de février 2011.

Le Cambodge déclare qu'il a fait face à une agression militaire massive et, face aux dénégations de la Thaïlande, en appelle à l'arbitrage de la communauté internationale.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le mai 31, 2011, 01:35:01 pm
Romandie news


Le Cambodge demande à la CIJ d'ordonner le retrait des troupes thaïlandaises



LA HAYE - Le Cambodge a demandé lundi à la Cour internationale de justice (CIJ) d'ordonner d'urgence à la Thaïlande de retirer ses troupes de la zone du temple khmer de Preah Vihear, objet d'un différend frontalier de longue date entre les deux pays, lors d'une audience à La Haye.


Nous allons demander à la Cour de prendre rapidement les mesures conservatoires pour protéger la paix et empêcher une escalade du conflit armé dans la région, a déclaré Hor Namhong, vice Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Cambodge.

La Thaïlande est dans l'obligation de retirer toutes ses troupes de la région du temple, a-t-il lancé aux juges du plus haut organe judiciaire des Nations unies.

Le Cambodge avait déposé le 28 avril une demande de mesures conservatoires ainsi qu'une requête priant la Cour d'interpréter l'arrêt rendu le 15 juin 1962 dans l'affaire du temple de Preah Vihear.

Le Cambodge et la Thaïlande devaient présenter chacun une première série d'observations lundi, suivie d'une seconde mardi. L'examen sur le fond du dossier ne devrait pas intervenir avant des mois.

Ce portrait de la Thaïlande, décrite comme un grand méchant loup qui tyrannise un agneau, le Cambodge, est totalement faux, a de son côté affirmé Virachai Plasai, ambassadeur de son pays aux Pays-Bas et agent de la Thaïlande dans cette affaire.

Selon un arrêt de la CIJ de 1962, le temple de Preah Vihear, dont le classement par l'Unesco en 2008 avait ravivé les tensions, relève de la souveraineté du Cambodge.

Mais les Thaïlandais contrôlent ses principaux accès et les deux pays revendiquent une zone de 4,6 km2 en contrebas de l'édifice qui n'a pas été délimitée.

Une nouvelle série d'incidents violents entre les deux pays a fait 18 morts et plusieurs dizaines de milliers de déplacés depuis le 22 avril.

Selon la Thaïlande, la CIJ n'est pas compétente pour juger le conflit qui l'oppose au Cambodge car l'arrêt de 1962 ne concerne que le temple et non les zones qui l'entourent.

Vous n'êtes pas compétents pour la frontière en elle-même (...) votre compétence est limitée à ce qui a été décidé en 1962, a assuré aux juges James Crawford, professeur de droit international à l'université de Cambridge et conseiller juridique de la Thaïlande.

En 1962, la Cour n'a pris aucune décision quant aux limites de la frontière, a-t-il ajouté.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: rudy le juin 01, 2011, 05:04:58 pm

La Thaïlande et le Cambodge à La Haye pour tenter de résoudre leur différend frontalier

Par RFI

Le Cambodge et la Thaïlande se sont retrouvés comme prévu, les 30 et 31 mai 2011, devant le tribunal international de La Haye pour tenter de régler leur différend frontalier autour du temple de Preah Vihear. La zone où est situé l'édifice est à l'origine d'affrontements armés réguliers entre Bangkok et Phnom Penh depuis son inscription au patrimoine de l'humanité de l'Unesco en 2008. Au terme du second jour d'audience devant la Cour internationale de justice de la Haye, les deux parties ont présenté leurs arguments.

Pour l'avocat du Cambodge, l'attitude de la Thaïlande revient à contester le sens et la portée du précédent jugement rendu par la Cour internationale de justice en 1962 et qui attribue la souveraineté du temple aux Cambodgiens. Dans sa plaidoirie, Maître Jean-Marie Sorel estime même qu'il aurait été plus logique que ce soit la Thaïlande qui demande l'interprétation de la Cour et non pas le Cambodge.

Il constate néanmoins que Bangkok ne veut pas entendre parler d'arbitrage extérieur ni de l'ONU, ni de l'organisation sous-régionale ASEAN et selon lui, ça tient au fait que cette demande ne reposerait sur aucun fondement juridique. Raison pour laquelle, toujours d'après l’avocat, la Thaïlande tente de régler le problème par des moyens non-pacifiques, pour lesquels elle estime avoir la supériorité.

Pour la défense thaïlandaise, il n'y a pas de contestation de la décision prise en 1962. La souveraineté cambodgienne sur le temple n'est pas mise en doute. En revanche, déclare Maïtre Alain Pellet, si la souveraineté sur le temple vaut souveraineté sur le territoire du temple, cette équivalence logique ne s'applique pas pour le tracé de la frontière.

Et c'est sur cette question précisément que porte le véritable litige : sur la fixation de la frontière. En conclusion : si l'arrêt de 1962 n'est pas contesté par Bangkok, la Cour internationale de justice n'est pas compétente, déclare Maître Pellet.
tags: Cambodge - Justice internationale - Thaïlande
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Bip Bip le juin 01, 2011, 11:23:54 pm
Mais quand cette mauvaise histoire prendra-t-elle fin ?
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le juin 11, 2011, 12:17:32 pm
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20110611-thailandais-affirment-avoir-arrete-trois-espions-oeuvrant-le-cambodge


Les Thaïlandais affirment avoir arrêté trois espions oeuvrant pour le Cambodge


Le gouvernement thaïlandais a annoncé avoir arrêté trois espions présumés près de la frontière avec le Cambodge. Ces trois personnes, un Thaïlandais, un Cambodgien et un Vietnamien, semblaient dresser un relevé systématique des installations militaires thaïlandaises. Ce regain de tension à la frontière intervient alors que la Cour internationale de justice de La Haye prépare un jugement sur le contentieux frontalier entre le Cambodge et la Thaïlande.


Les trois suspects ont été arrêtés par un commando des forces spéciales thaïlandaises intrigué par leur itinéraire inhabituel. Toute la journée, ils avaient inspecté des installations militaires et des abris anti-bombes dans la province de Sisaket, lieu d’affrontements répétés entre forces thaïlandaises et cambodgiennes depuis le début de l’année 2011.

Dans leur voiture, les militaires ont trouvé plusieurs cartes thaïlandaises et cambodgiennes très détaillées. Cette affaire rappelle l’arrestation par l’armée cambodgienne en début d’année d’un groupe de Thaïlandais ayant franchi clandestinement la frontière. Deux de ces Thaïlandais, condamnés pour espionnage, purgent de longues peines de prison. Rien n’indique toutefois que Bangkok songe à une opération d’échanges.
 
Cet incident se produit alors que la Cour internationale de justice étudie la possibilité d’ordonner aux troupes thaïlandaises de se retirer du périmètre entourant le temple controversé de Preah Vihear sur la frontière. Si un tel ordre est donné, ce serait un revers important pour la Thaïlande, laquelle a constamment maintenu que Phnom Penh est l’initiatrice des affrontements.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le juin 26, 2011, 12:45:44 pm
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Signes-positifs-dans-les-relations-ThaïlandeCambodge/20116/16644.vnplus


Signes positifs dans les relations Thaïlande-Cambodge


Le Cambodge et la Thaïlande ont discuté samedi à Phnom Penh de l'organisation d'un concert commun, avant septembre, afin d'intensifier la coopération dans la communication et de promouvoir l'amitié entre les deux pays.  Lors d'une rencontre avec le nouvel ambassadeur de Thaïlande au Cambodge, Sompong Sanguan Bun, le ministre cambodgien de l'Information, Khieu Kanharith, a rappelé les propos du Premier ministre Hun Sen sur le fait que "le Cambodge et la Thaïlande devraient promouvoir des relations d'amitié et de coopération, et diminuer les tensions entre eux".

L'ambassadeur thaïlandais a remercié le Cambodge de sa bonne volonté et affirmé que les organes concernés des deux pays intensifieraient leur échange d'informations.

Ce concert était prévu à Phnom Penh en avril dernier mais avait dû être suspendu en raison du conflit frontalier entre les deux pays.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le juin 27, 2011, 12:27:56 pm
http://www.portalangop.co.ao/motix/fr_fr/noticias/internacional/2011/5/25/Thailande-quitte-Convention-patrimoine-mondial,2414e4e1-f33c-413a-a21b-09ad1af3a008.html


La Thaïlande quitte la Convention du patrimoine mondial

Bangkok - La Thaïlande s'est retirée de la Convention du patrimoine mondial de l'Unesco en marge d'un conflit frontalier avec le Cambodge impliquant un temple de plus de 900 ans classé par l'organisation, a indiqué dimanche un haut-responsable à Bangkok selon AFP.                   

Le gouvernement a annoncé sa décision lors d'une réunion à Paris samedi, au cours de laquelle le projet d'exploitation du temple de Preah Vihear, attribué au Cambodge, a été inscrit à l'ordre du jour de l'Unesco.                  
La Thaïlande exigeait une suspension de ce projet jusqu'au règlement du litige. "Nous nous retirons pour signifier que nous n'acceptons pas la décision de cette réunion", a indiqué aux médias thaïlandais le représentant du royaume aux discussions, le ministre de l'Environnement et des Ressources naturelles Suwit Khunkitti.                  
De nouveaux affrontements armés entre les deux pays, en février puis avril, avaient fait 28 morts et plusieurs dizaines de milliers de déplacés.                  

Lors d'une audience fin mai à La Haye, Phnom Penh avait demandé à la Cour internationale de justice (CIJ) d'ordonner à la Thaïlande de retirer ses troupes de la zone du temple. La cour n'a pas encore tranché.                  
Le Cambodge avait fait cette demande en attendant une autre décision de la Cour, cette fois sur le fond de l'affaire, c'est-à-dire l'interprétation d'un jugement de 1962 qui avait attribué au Cambodge les ruines du XIe siècle.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juin 27, 2011, 05:08:42 pm

Franchement, je ne comprends pas l'obstinations des Thaïlandais pour cette histoire... Le temple Preah Vihear a été construit par des Khmers pour une religion Khmer...
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: rudy le juin 27, 2011, 05:23:18 pm

Franchement, je ne comprends pas l'obstinations des Thaïlandais pour cette histoire... Le temple Preah Vihear a été construit par des Khmers pour une religion Khmer...


je crois qu'ici il s'agit plus que certainement d'une question d'honneur ....même si dans le fond tu as raison et que les autorités le savent aussi elles ne veulent pas perdre la face devant leur opinion publique !!
et les thaïs sont très susceptible sur les questions d'honneur (...pas uniquement les Lady's  :))
du moins c'est mon interprétation de leur obstination
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: casamui le juillet 05, 2011, 05:02:40 pm
D'une part une question d'honneur, comme tu le dis Rudy, mais aussi un problème de politique intérieure. L'arrivée de Mme Sinavatra va certainement changer la donne. Espérons le parce qu'à Siseket et dans la région, les habitants en ont marre de cet affrontement.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 06, 2011, 09:40:07 am

Comme dit Casamui, le résultat des élections risque de changer les choses... Thaksin et Hun Sen sont plutôt "amis" (en imaginant que l'on puisse avoir des amis en politique) et ce conflit devrait donc se régler...

Et comme d'habitude, les ultra nationalistes thaïlandais vont hurler à la trahison !...  :D
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Hanouman le juillet 10, 2011, 10:10:31 pm
Salut les anciens...Bonjour les nouveaux !!!



Il est difficile de comprendre ce qui se passe a Préah Vihear si on ne se plonge pas dans l histoire du cambodge :

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_de_Preah_Vihear
http://www.cambodgesoir.info/index.php?option=com_content&view=article&id=35778&Itemid=112


Les Khmers ne laisseront jamais le temple de Préah Vihear!!

D'une part pour des raisons historique mais également pour la rancœur qu'ils ont contre les thais, Pro khmers rouge a l’époque, et meurtrier depuis longtemps, lisez les histoires ci-dessous.

C'est long, mais c'est bon......


Preah Vihear, le conflit au regard de l’Histoire


" À la lecture de la presse anglophone de Bangkok, on est fréquemment surpris d’un manque patent de neutralité quant à l’affaire du temple de Préah Vihear.
Le  parti de la Thaïlande y est pris sans nuance et l’on va jusqu’à affirmer que les Cambodgiens seraient les véritables fauteurs de troubles, tout comme les premiers à tirer…
Le souci de vérité tout comme l’amitié que j’ai pour le Cambodge me forcent ici à tenter de clarifier quelques points d’histoire concernant les rapports entre les deux pays.

Provenant de Chine méridionale, c’est vers la fin du IXe siècle que ceux qui allaient devenir les Siamois, puis les Thais, commencent à s’établir sur les marches septentrionales de l’empire khmer, au nord de la chaîne des Dangreks.Ils se renforcent progressivement jusqu’à devenir le Royaume Thaï d’Ayuthaya qui saccagera Angkor à deux reprises en 1351 et 1431, déportant chaque fois une grande partie de la population khmère et imposant sa suzeraineté sur le Cambodge, dont il annexera au fil du temps des provinces entières.

« Atlantide en sursis », avalé au Nord Ouest par le Siam et à l’Est par le Vietnam, le Cambodge allait tout bonnement disparaître. Conscient de cela, le roi Ang Duong sollicita en 1853 l'intervention de la France de Napoléon III. Mis au courant, les Siamois firent échouer ce traité d'alliance et c’est le fils d’Ang Duong, le Roi Norodom, qui signera finalement en 1863 ce traité de Protectorat avec la France.
L’influence des Anglais était forte sur le Siam, mais l’accord franco-britannique du 14 juillet 1884, avait reconnu comme « zone française » le bassin du Mékong, ce qui n’empêcha pas les Siamois de couper ledit bassin et de s’avancer à travers le Laos. Ces empiètements répétés conduisirent, en juillet 1893, une flottille française à remonter le Ménam jusqu’à Bangkok. La France fit alors le blocus des côtes, ce qui obligea la cour du Siam à renoncer à toute revendication sur la rive gauche du Mékong tandis que nous gardions en otage les provinces de Chantaboun et de Paknam. Des troupes de la marine occupèrent ces régions jusqu’à la Convention de 1904 qui rendait au Cambodge la province côtière de Koh Kong ainsi que celle de Steung Treng, assorties des régions de Melou Preï et Tonle Repou, territoires cédés par le Siam au Laos et réintégrés au Cambodge par la France.

Cette Convention de 1904 conduisit au Traité de 1907, où, contre retour au Siam des provinces de Trat, Chantaboun et du territoire de Dan Sai dans l’actuelle province de Loei, le Roi Chulalongkorn (Rama V) abandonnait à la France, qui les rétrocédait au Cambodge, les provinces de Battambang, de Sisophon et de Siem Reap.
Lorsque le Roi Sisowath pu finalement se rendre à Angkor reprendre possession de ces terres indubitablement khmères il déclara que c’était là « la plus grande gloire de son règne ».

Mais les Siamois ne renoncèrent jamais, profitant de la défaite française face à l’Allemagne lors de la seconde guerre mondiale, ils violent immédiatement le pacte de non-agression signé avec la France le 12 juin 1940.

Le Premier ministre thaïlandais Phibun organise alors une série de manifestations nationalistes et anti-françaises à Bangkok, puis des escarmouches frontalières se succèdent le long du Mékong. L’aviation thaïlandaise, supérieure en nombre, bombarde de jour Vientiane, Sisophon, et Battambang en toute impunité. Les forces aériennes françaises tentent des raids en représailles, mais les dégâts causés sont bien moindres. En décembre 1940, la Thaïlande occupe Pak-Lay et le Bassac.

Début janvier 1941, Bangkok lance une offensive sur le Laos et le Cambodge. La résistance franco-indochinoise est en place, mais la plupart des unités sont surpassées par les forces thaïlandaises, mieux équipées (20 chars côté français, 134 côté siamois). Les Thaïlandais occupent rapidement le Laos, alors qu’au Cambodge la résistance française est meilleure.

Le 16 janvier, la France lance une large contre-offensive menée par le 5e REI (Régiment Etranger d’Infanterie) sur les villages de Yang Dang Khum et de Phum Préav, où se déroulent les plus féroces combats de la guerre. La contre-attaque est bloquée et s’achève par une retraite, mais les Thaïlandais ne peuvent poursuivre les forces françaises, leurs blindés ayant été cloués au sol par les canons anti-char français (qui, faute de moyens adéquats, avaient été tractés sur place par des bœufs). Alors que la situation à terre est critique pour la France, l’amiral Decoux donne le feu vert pour exécuter une opération contre la marine thaïlandaise. L'ordre est donné aux navires de guerre disponibles d’attaquer dans le golfe de Thaïlande. Au matin du 17 janvier 1941, le « groupe occasionnel » attaque les navires thaïlandais à Koh Chang. Bien que la flotte ennemie la surclasse largement en nombre, l'opération de la marine française, s'achève par une victoire complète. À l'issue du combat, une bonne partie de la flotte de guerre thaïlandaise est détruite. Mais, le 24 janvier, la bataille aérienne finale a lieu lorsque l’aéroport de Siem Reap est atteint par un raid des bombardiers thaïlandais.
Le Japon intervient rapidement dans le conflit au profit des Thaïs, impose un armistice, puis un traité de paix, le 9 mai, par lequel la France abandonne les provinces cambodgiennes de Battambang et Siem Reap, ainsi que les provinces laotiennes de Champassak et Sayaburi, soit un territoire de plus de 50 000 km2 habité par 420 000 personnes.

Les territoires annexés au Cambodge ne seront restitués par la Thaïlande, sous pression internationale (traité de Washington), qu'en novembre 1947.

Mais dès 1953, alors que le Cambodge accède à peine à l’indépendance, des troupes thaïes investissent Préah Vihear, en chassent les fonctionnaires khmers et hissent leur drapeau national. Neuf ans plus tard, en 1962, l’habileté consommée du prince Sihanouk permit d’obtenir une décision internationale de justice et les Thaïs durent faire marche arrière, mais le répit allait être de courte durée, la guerre arrivait et Préah Vihear y serait engouffré.

Passons sur les occupations successives du site par les armées en conflit, la reddition des dernières troupes de Lon Nol aux Khmers rouges en mai 1975, le pire moment de son histoire fut un effroyable holocauste orchestré il y a trente ans par l’armée thaïlandaise elle-même !

Peu après la défaite des Khmers rouges en 1979, la Thaïlande fut submergée de réfugiés cambodgiens et pour démontrer au monde qu’elle ne pouvait seule sans argent gérer ce phénomène, elle planifia une atroce mise en scène. Au matin du vendredi 8 juin 1979, 110 bus se rangèrent devant le camp de Nong Chan qui abritait des dizaines de milliers de réfugiés cambodgiens. On leur déclara qu’ils allaient être transférés dans un camp plus à même de les recevoir et tous ces survivants du génocide Khmer rouge furent renvoyés en enfer…

Fort éloigné de Nong Chan, le site de Préah Vihear avait été choisi à dessein, on se vengeait de la perte du temple en 1962.  Une falaise abrupte couverte de jungle, des mines par milliers, l’issue ne faisait pas de doute…

Comprenant ce qui allait se passer, les malheureux réfugiés durent être sortis des bus sous la menace des armes. Des scènes horribles eurent lieu : arrivés de nuit, bus après bus, les Cambodgiens furent poussés comme du bétail entre deux rangées de militaires sur un étroit chemin, non sans avoir été dépouillé de tout l’argent qu’ils possédaient. Les militaires maniaient leurs armes comme des bâtons et tiraient sur ceux qui refusaient de descendre le chemin. Terrorisés à l’idée de sauter sur les mines innombrables (posées par les Khmers rouges quatre ans auparavant), les réfugiés tentaient par tous les moyens de rester sur le chemin, mais plus haut, on poussait sans cesse de nouveaux malheureux et les gens étaient finalement forcés de marcher dans le champ de mines. Il fallut trois jours aux survivants pour traverser cette étendue de mort, de soif et de faim au milieu des cadavres en putréfaction et des blessés se tordant de douleur. On estime à quarante-cinq mille le nombre de Cambodgiens ainsi expulsés. Pendant plusieurs jours, ils furent convoyés en enfer par une noria de bus, mais il est impossible d’estimer le nombre des victimes, les Khmers rouges n’ont pas tenu de registre…

On ignore trop cette affreuse page d’histoire pour ne retenir que cette « Amazing Thailand » des brochures touristiques. Les torts des Thaïs à l’encontre des Khmers doivent être rappelés, non pour dresser à nouveau les peuples les uns contre les autres, mais pour que justice soit enfin rendue.

Les Cambodgiens n’agressent personne, ils sont trop conscients du déséquilibre des forces en présence, il n’y a de leur part que du courage et de la détermination à défendre leur pays, mais la Thaïlande a trop de problèmes intérieurs pour ne pas tenter d’exploiter le mythe de l’Union Sacrée contre la barbarie du voisin, les morts du passé n’y changeront rien.

Cette tragédie est malheureusement loin d’un heureux dénouement, les Américains détestent trop Hun Sen pour raisonner leurs partenaires thaïs, et quant aux Français, il est peu probable qu’ils enverront une fois de plus des canonnières devant Bangkok…
"


Pierre-Yves Clais
Ancien Casque Bleu au Cambodge (1992)


http://www.cambodgesoir.info/index.php?option=com_content&view=article&id=35920:preah-vihear-le-conflit-au-regard-de-lhistoire&catid=927:tribune-libre&Itemid=60

________________________________________________________________________________


Cambodge-Thaïlande : carnage à la frontière

Dans les archives de «Libé» il y a 32 ans. Le régime khmer rouge s’effondre après l’invasion du Cambodge par le Vietnam. Fuyant les troupes de Hanoï, des dizaines de milliers de Khmers entrent en Thaïlande. Le royaume les repousse, provoquant un exode dramatique.

Par PATRICK SABATIER (Libération du 9 juillet 1979).

Ne cherchez pas Dong Thuan sur la carte de Thaïlande : cet éperon rocheux qui perce les nuages gris et lourds de la mousson, aux confins de la Thaïlande et du Cambodge, pourrait tout aussi bien être une de ces planètes anonymes et invisibles à l’œil nu qui gravitent aux confins de la galaxie. Planète peuplée de morts-vivants. C’est là, en effet, que s’accroche à la vie un groupe de 900 survivants parmi les 40 000 réfugiés khmers refoulés par la Thaïlande, du 8 au 13 juin, à Preah Vihear. Thong-Kim San est l’un d’eux. Il est arrivé à Bangkok le 4 juillet et il s’y terre. Evadé de l’enfer, il a peur d’y être renvoyé. Il a une liste de 932 noms et il veut que «l’ONU fasse quelque chose… Qu’on aille les chercher, vite…» Alors il raconte, pour la première fois, ce qu’ont été les convois de la mort de Preah Vihear.

Dans la chambre minuscule, toutes fenêtres fermées, on est vite en sueur. Dehors, la nuit de Bangkok s’est fardée de néons tapageurs et le rugissement des moteurs sur les grandes avenues colle à la peau avec l’air moite et sale. Thong parle en khmer, d’une voix sourde, avec des gestes exagérés de ses grands bras maigres qui tremblent doucement. Il est sino-khmer, né au Cambodge. Il vivait depuis quarante ans à Battambang où il était ouvrier. Ce soir, nous ne parlerons pas des Khmers rouges ; dès leur repli devant l’avance des blindés vietnamiens, Thong a rassemblé les huit membres survivants de sa famille et a fui vers la Thaïlande toute proche. En mai, ils étaient au camp de Wat Kok, pleins d’espoir. «J’ai de la famille en France, nous étions sûrs d’être pris par les Français…» Mais le 12 juin, quand des membres de l’ambassade de France viennent lire la liste de noms acceptés par la France, Thong n’entend pas le sien. Silence en forme de condamnation à mort, car les réfugiés savent que, depuis le 7 juin, l’armée thaïlandaise a reçu l’ordre de vider les camps et d’en renvoyer les occupants au Cambodge. A Wat Kok, les diplomates français et américains, les larmes aux yeux, n’ont pu retenir que 1 500 des 4 500 réfugiés, sans avoir pu intervenir dans les autres camps.

«Le 13, à 4 heures du matin, raconte Thong, les soldats thaïs nous ont rassemblés et nous ont ordonné de monter dans des cars qui venaient d’arriver. Nous nous sommes accrochés les uns aux autres. Nous ne voulions pas y monter. Ils se sont jetés sur nous et nous ont frappés à coups de crosse…» Il faut l’intervention d’un responsable civil thaïlandais, qui assure aux réfugiés qu’ils ne seront pas expulsés, pour qu’ils acceptent finalement de monter dans les cars. «Nous croyions qu’on nous amenait finalement à Burlam et que, là-bas, nous pourrions vivre dans de meilleures conditions…» : 27 bus bondés, soit environ 2 000 personnes au total, partent ainsi le 13 au matin en direction du nord-est de la province de Sisaket.

A 8 heures du soir, les cars déversent leur troupeau apeuré et implorant sur la frontière qui court le long de la crête des monts Dangrêk. Là se dresse le temple de Preah Vihear, mentionné par les guides touristiques pour sa beauté. «Il n’y avait pas de soldats à cet endroit, mais un groupe de 40 à 50 hommes jeunes, certains aux cheveux longs, habillés en civil et armés de fusils et de mitraillettes. Ils se sont jetés sur nous, nous ont battus très violemment et nous ont pris tout ce qu’ils trouvaient comme argent, bijoux, objets de valeur et même vêtements… Puis ils nous ont poussés de l’autre côté de la frontière. Il faisait encore jour. A cet endroit, la pente est si abrupte qu’il était impossible de descendre sans trouver des prises ou des points d’appui ; c’est là que beaucoup se sont blessés - et tués -, surtout des vieux ou des enfants en roulant au bas de la pente, sur une centaine de mètres. Il y avait déjà là des cadavres qui sentaient très mauvais…»

Le convoi de Thong était en effet le dernier de plusieurs convois de la mort venus de divers camps de réfugiés. Il semble que tous n’aient pas été refoulés au même endroit. Mais d’autres étaient déjà passés par le chemin emprunté par le groupe de Thong. «Nous nous sommes arrêtés cent mètres plus bas, sur une espèce de corniche. Plus loin, en dessous de nous, dans une sorte de cuvette, c’était effroyable : il y avait des milliers et des milliers de gens, ceux des convois précédents, qui gémissaient, appelaient à l’aide et n’osaient pas bouger. J’ai retrouvé un copain, qui m’a raconté ce qui s’était passé pour les premiers arrivés : ils avaient sauté sur des champs de mines qui marquaient la frontière du côté cambodgien. Ils ne pouvaient pas avancer, ils n’avaient pas d’eau et il y avait beaucoup de blessés. Alors ils ont tenté de remonter vers la frontière thaïlandaise ; les cheveux longs les ont laissés approcher, puis ils ont tiré dans le tas, il y avait des centaines de personnes, ça a été un massacre.»

Pendant une semaine, Thong et ses sept parents ont donc vécu accrochés sur la corniche. «Puis nous avons décidé de partir…» Seule voie ouverte : le flanc de la montagne entre les deux mors de la tenaille.«Nous avons été obligés d’abandonner les blessés et les vieillards.» La longue colonne des damnés ne progresse que de quelques kilomètres par jour. «Nous n’avions aucune idée d’où nous étions, ni où nous allions.»Thong était revenu en fait en Thaïlande. Sans le savoir.[…] «C’est en allant faire des courses dans un des villages que j’ai rencontré des Khmero-Thaïs ; je les ai suppliés de m’aider ; ils ont accepté contre la promesse d’une forte somme d’argent. Ce sont eux qui m’ont amené jusqu’à Sisaket en faisant des détours à travers la jungle. Puis ils m’ont mis dans le train pour Bangkok ; dès mon arrivée, je suis allé me cacher chez un ami d’où j’ai fait parvenir aux ambassades occidentales cette liste de noms…» Ces noms ce sont ceux des 932 rescapés des Dangrêk. Parmi eux, les sept membres de la famille de Thong.

http://www.liberation.fr/monde/01012348001-cambodge-thailande-carnage-a-la-frontiere


C'est moche hein....!!!
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: rudy le juillet 10, 2011, 10:34:56 pm
heuu citez wikipidia c'est pas le a meilleur source possible ......beaucoup d'erreurs !!!
Pour ce qui est de la triste et tragique épopée khmers rouge je te conseille de lire ou relire le livre de Haing S. Ngor qui bien plus que les journalistes de libération a vécu cette tragédie et qui s'en ai sorti en partie grâce à l'aide des thaïlandais ...
il y aurais aussi  beaucoup à dire sur l'attitude des occidentaux et des autres pays asiatique  qui savaient dès 1975 que le régime d'angkar était tout sauf démocratique !!
c'est possible et même certain que l'histoire explique en partie l'acharnement actuel des deux parties en cause puisque depuis toujours les thaïs et les khmers se font la guerre ...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le juillet 10, 2011, 10:57:28 pm

Aparté :

Bonjour, Hanouman... Ca fait plaisir de te revoir...   (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Nature/0010.gif)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: stommy le juillet 11, 2011, 03:59:24 am
Citer

Bonjour, Hanouman... Ca fait plaisir de te revoir...


et bien moi aussi ça me fait sacrément plaisir de te relire  :)
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 11, 2011, 09:24:49 am

Salut Hanouman, content de te revoir également...  :)
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Hanouman le juillet 11, 2011, 03:04:02 pm

heuu citez wikipidia c'est pas le a meilleur source possible ......beaucoup d'erreurs !!!
Pour ce qui est de la triste et tragique épopée khmers rouge je te conseille de lire ou relire le livre de Haing S. Ngor qui bien plus que les journalistes de libération a vécu cette tragédie et qui s'en ai sorti en partie grâce à l'aide des thaïlandais ...
il y aurais aussi  beaucoup à dire sur l'attitude des occidentaux et des autres pays asiatique  qui savaient dès 1975 que le régime d'angkar était tout sauf démocratique !!
c'est possible et même certain que l'histoire explique en partie l'acharnement actuel des deux parties en cause puisque depuis toujours les thaïs et les khmers se font la guerre ...




Merci pour votre accueil réconfortant....!!

M.rudy  merci du conseil "une fois", camarade non syndiqué, je pense que tu veux parler du livre "Une odysée cambodgienne", cela dit, malgré la duretés des descriptions, cela reste une pale copie de la réalité ,il ne restera donc pas pour moi, la seule référence historique.
Le livre a pour avantage d'avoir été écris par un individu "lettré" médecin gynécologue de son état, mais cette expérience a été vécu, par au minimum, la moitie de la population cambodgienne, disons...que l'événement lui a momentanément bien profité, sa fin a été plus tragique. En fait je ne parlerai pas ici, de son écris comme d'une épopée khmers rouge, mais plus simplement d'une biographie touchante,bien construite.

Concernant la deuxième partie de ton texte, sur l'attitude des occidentaux...on est bien sur la même longueur d'ondes.

Enfin, je n'ai aucune considération pour les "journaleux" de Libération à cette époque, tous aussi « gaucho » les uns que les autres, un des rare à avoir revu sa copie est bien le journaliste PATRICK SABATIER...voir lien ci-après : http://cambodge.blogs.liberation.fr/2009/2009/10/lib%C3%A9-les-maos-et-les-khmers-rouges.html

Pour l'histoire Khmer/Siam aujourd'hui Cambodge/Thaïlande, comme tu aimes bien wikipedia je t'en remets  une couche   lol.

Pour les amateur de la langue de Shakespeare :   http://en.wikipedia.org/wiki/Khmer_Empire

Pour les autres :   http://translate.google.fr/translate?js=n&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&layout=2&eotf=1&sl=en&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fen.wikipedia.org%2Fwiki%2FKhmer_Empire&act=url

Amicalement.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 11, 2011, 06:47:09 pm

Il est clair que les Thaïlandais n'ont jamais été d'une grande tendresse pour les réfugiés cambodgiens, birmans ou laotiens... qui ne l'oubliont, sont finalement tous leurs ennemis historiques...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le juillet 18, 2011, 09:15:54 pm
http://fr.news.yahoo.com/une-zone-d%C3%A9militaris%C3%A9e-entre-le-cambodge-et-la-131801980.html


Une zone démilitarisée entre le Cambodge et la Thaïlande


LA HAYE -  La Cour internationale de justice (CIJ) a ordonné lundi à la Thaïlande et au Cambodge de retirer leurs armées des zones entourant un temple hindou revendiqué par les deux pays.

Depuis l'indépendance de l'ancien protectorat français en 1953, le Cambodge dispute à la Thaïlande la jungle des montagnes Dangrek et ses trois temples hindous situés à la frontière.
 
Les deux pays revendiquent notamment le site entourant le temple de Preah Vihear, classé au patrimoine mondial de l'Unesco et dont les premières fondations datent du IXe siècle.
 
Des dizaines de milliers de villageois ont dû quitter la zone et 18 personnes ont été tuées depuis la reprise de combats en février dernier.
 
La situation "demeure instable" et "susceptible de se détériorer", estime la Cour internationale de justice, qui a défini une zone démilitarisée autour du temple.

La CIJ appelle les deux pays à reprendre les pourparlers et à laisser entrer dans la zone des observateurs de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean), ce que Cambodgiens et Thaïlandais ont accepté.
 
Le ministre thaïlandais des Affaires étrangères, Kasit Piromya, a dit que Bangkok respecterait la décision de la CIJ.
 
"Nous sommes satisfaits de voir que le retrait des troupes s'applique à la fois au Cambodge et à la Thaïlande, contrairement à ce que le Cambodge souhaitait", a-t-il dit à la presse à La Haye. "Il faut se parler ...  Allons à la table des négociations", a-t-il ajouté.
 
Le chef de la diplomatie cambodgien, Hor Namhong, s'est félicité lui aussi de la décision de La Haye et a estimé que l'instauration d'une zone démilitarisée devrait mettre un terme aux violences. "Ce plan signifie qu'il va y avoir un cessez-le-feu permanent. Cela signifie la fin de l'agression de la Thaïlande contre le Cambodge", a-t-il déclaré à La Haye.
 
Selon le ministre thaïlandais de la défense, Phnom Penh va attendre la formation du nouveau gouvernement issu des élections du 3 juillet pour s'asseoir à la table des négociations.
 
"Nous sommes prêts à entamer des discussions avec les Cambodgiens s'ils nous contactent mais nous pensons qu'ils vont attendre la formation du nouveau gouvernement thaïlandais. Tout retrait des troupes doit être fait par les deux parties", a prévenu Pravit Wongsuwan, dans un entretien accordé à Reuters.
 
Le tribunal international a toutefois rejeté la demande de la Thaïlande de classer le litige et a autorisé les Cambodgiens à avoir un libre accès au temple de Preah Vihear pour livrer des provisions à son personnel non militaire.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: casamui le juillet 30, 2011, 05:42:31 pm
Ré -ouverture programmée du temple aux touristes, dans les semaines à venir.
C'est plutôt une bonne nouvelle.
Titre: Re : Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Hanouman le juillet 30, 2011, 05:57:39 pm

Ré -ouverture programmée du temple aux touristes, dans les semaines à venir.
C'est plutôt une bonne nouvelle.



Ouaichh !...Pas oublier de prendre un Krama magique quand même, ça peu toujours servir.... ;D

http://ka-set.info/breves/breves/cambodge-preah-vihear-krama-sacre-soldats-moral-distributions-unesco-drapeau-081110.html?TB_iframe=true&height=700&width=1024
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 31, 2011, 11:48:21 am

Oui oui, le Krama magique d'une efficacité redoutable contre les balles... Tout comme la peau de prépuce ou la touffe de poils de lion...  ;D

Sinon, dès que le Preah Vihear réouvre ses portes, j'y vais... Rien que pour montrer ma détermination à dire "Halte à la connerie !"...
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: casamui le août 01, 2011, 06:17:52 pm
+1. Moi aussi, dès mon retour au courant du mois, j'irai revoir ce temple.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le août 12, 2011, 12:39:07 am
http://fr-ca.actualites.yahoo.com/le-cauchemar-du-conflit-entre-la-tha%C3%AFlande-et-110710199.html


Bonne nouvelle !!!!!! Pourvu que çà dure...


Le "cauchemar" du conflit entre la Thaïlande et le Cambodge terminé, selon Phnom Penh


Le "cauchemar" du conflit entre Phnom Penh et Bangkok est "terminé", a estimé jeudi le Premier ministre cambodgien Hun Sen, promettant de travailler avec le nouveau gouvernement thaïlandais pour résoudre leur dispute frontalière.

Des combats mortels ont eu lieu cette année à la frontière disputée entre les deux pays, notamment autour du temple khmer de Preah Vihear, mais les tensions se sont apaisées depuis la victoire aux législatives thaïlandaises des alliés de l'ancien Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra, décrit par Hun Sen comme son "éternel ami".

"Aujourd'hui est une bonne occasion d'annoncer une nouvelle ère de la coopération entre le gouvernement cambodgien et le gouvernement thaïlandais dirigé par le parti Puea Thai", a déclaré le Premier ministre lors d'un discours à Phnom Penh.


"Je pense que tout ce qui s'est passé auparavant peut être considéré comme le dernier cauchemar des relations entre le Cambodge et la Thaïlande. A partir de maintenant, les liens seront meilleurs", a-t-il ajouté, assurant chercher "par tous les moyens" à améliorer la situation à la frontière.

Deux séries de combats à l'arme lourde en février et avril ont fait au moins 28 morts et déplacé des milliers de personnes.

Le Cambodge avait alors demandé à la Cour internationale de Justice (CIJ) d'interprêter un arrêt rendu en 1962.

Cette décision lui octroyait la souveraineté sur le temple de Preah Vihear, ruines du XIe siècle classées au patrimoine mondial de l'Unesco, mais une zone de 4,6 km2 en contrebas de l'édifice, revendiquée par les deux voisins, et dont les principaux accès sont contrôlés par la Thaïlande, n'avait pas été délimitée.

Dans un arrêt préliminaire, la CIJ a ordonné en juillet aux deux armées de se retirer de la zone autour du temple. Aucun des deux pays n'a obtempéré pour l'instant, mais aucune nouvelle violence n'a eu lieu.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le août 20, 2011, 12:43:34 pm
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Cambodge-il-faut-deployer-des-observateurs-dans-la-zone-litigieuse-avec-la-Tha%C3%AFlande/20118/17691.vnplus


Cambodge: il faut déployer des observateurs dans la zone litigieuse avec la Thaïlande


Le Cambodge et la Thaïlande ne peuvent retirer leurs troupes de la zone non militaire récemment définie autour du temple de Preah Vihear en dehors de la présence d'observateurs indonésiens.

C'est ce qu'a affirmé le 17 août à Phnom Penh le vice-Premier ministre et ministre cambodgien de la Défense Tea Banh à des correspondants.

A cette occasion, il a déclaré que la Cour internationale de Justice (CIJ) a indiqué que le retrait des troupes de cette zone devait être effectué de concert avec la mise en place d'un corps d'observateurs indonésiens, avant de souligner que le Cambodge et la Thaïlande doivent respecter toutes les dispositions de la décision de la CIJ.

Le même jour, répondant aux questions de correspondants, le porte-parole du ministère cambodgien des Affaires étrangères Koy Kuong a également déclaré que les deux pays devaient se soumettre à cette décision et que la présence d'observateurs indonésiens est nécessaire pour veiller à un retrait effectif de tous militaires.

Ces déclarations d'officiels cambodgiens ont été lancées en suite de la publication le 16 août par le "Bangkok Post" d'une information selon laquelle le ministre thaïlandais de la Défense Yuthasak Sasiprapa a déclaré que l'envoi d'observateurs indonésiens au temple de Preah Vihear pourrait ne pas être nécessaire si les deux pays s'accordaient sur une résolution de leur différend frontalier à un niveau bilatéral.

La Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye a ordonné le 18 juillet dernier le retrait des troupes thaïlandaises comme cambodgiennes de la zone du temple de Preah Vihear qui fait l'objet d'un lourd contentieux territorial entre les deux pays.

Elle a également demandé à ces derniers d'autoriser les observateurs de l'ASEAN à venir veiller à l'application du cessez-le-feu...

Le temple de Preah Vihear relève de la souveraineté du Cambodge suivant une décision de la CIJ de 1962. Mais les Thaïlandais contrôlent ses principaux accès et les deux pays revendiquent une zone de 4,6 km² en contrebas de l'édifice qui n'a pas été délimitée à ce jour.

Depuis que la reconnaissance par l'UNESCO du temple Preah Vihear en tant que patrimoine mondial, les soldats des deux pays se sont maintes fois affrontés dans cette zone litigieuse.
Titre: Re : Temple du PREAH VIHEAR au Cambodge
Posté par: Line le septembre 01, 2011, 01:06:31 pm
http://fr.vietnamplus.vn/Home/CambodgeTha%C3%AFlande--retrait-de-1500-soldats-cambodgiens-de-la-zone-litigieuse/20118/17948.vnplus


Retrait de 1.500 soldats cambodgiens de la zone litigieuse


Mercredi, 1.500 soldats cambodgiens ont eu l'ordre de se retirer de la zone frontalière litigieuse avec la Thaïlande dans le contexte où la tension entre les deux pays voisins est retombée depuis début juillet, selon l'agence chinoise Xinhua.

Le général Seak Socheat, commandant adjoint de la 3e zone militaire du Cambodge a précisé que 1.500 soldats de la brigade No 5 avaient été retirés de la zone de Thmar Doun, située à environ 150 kilomètres à l'ouest du temple Preah Vihear et entre les deux anciens temples Ta Moan et Ta Krabei. "Le retrait des troupes a été éffectué sur ordre du Premier ministre Hun Sen. C'est la 6e fois que le Cambodge retire ses troupes de la zone frontalière litigieuse avec la Thaïlande", a souligné le général Seak Socheat.

Le retrait a été organisé à Thmar Doun, dans la province d'Oddar Meanchey, en présence du général Kun Kim, vice-commandant en chef des Forces armées royales cambodgiennes (FARC), et du général Chea Dara, vice-commandant en chef des FARC, chargé de la zone du temple Preah Vihear.

La zone des deux temples Ta Moan et Ta Krabei a été le théâtre d'échanges de tirs nourris entre le Cambodge et la Thaïlande, après ceux de la zone du temple Preah Vihear. Des dizaines de soldats et de civils des deux parties ont été tués et des dizaines de milliers de civils ont fui leur maison pendant les combats dans la zone de ces deux temples, qui ont duré du 22 avril au 3 mai.

La tension autour de la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande s'était apaisée depuis quelques temps déjà, notamment depuis que le parti Puea Thai a pris le pouvoir après les élections générales de juillet dernier en Thailande.-
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 03, 2011, 10:24:55 am

Peut-être un signe de la normalisation des relations siamo-cambodgiennes...


Visite prochaine au Cambodge du ministre thaïlandais des AE


Le ministre thaïlandais des Affaires étrangères Surapong Towichakchaikul se rendra en visite au Cambodge le 14 septembre, a rapporté vendredi le Mass Communication of Thailand (MCOT).

Selon le MCOT, sa visite au Cambodge fait partie de sa tournée dans les pays membres de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN).

Lors de sa visite, le ministre thaïlandais devrait chercher à obtenir la libération de deux militants Veera Somkwamkid and Ratree Pipattanapaiboon, actuellement en détention au Cambodge pour entrée illégale et espionnage.

Ces deux personnes étaient parmi les sept Thaïlandais arrêtés pour entrée illégale le 29 décembre dernier par les autorités cambodgiennes, dans la province cambodgienne de Banteay Meanchey qui avoisine la province thaïlandaise de Sa Kaeo, lorsqu'ils inspectaient la région transfrontalière controversée.

Les cinq autres personnes ont été libérées le 21 janvier et sont retournés en Thaïlande le jour suivant.

Jeudi, le vice-Premier ministre thaïlandais Chalerm Yoobamrung a exprimé sa volonté de se rendre au Cambodge. Mais il a indiqué que sa visite ferait suite à celle de la Premier ministre Yingluck Shinawatra dont la date n'a pas encore été fixée jusqu'à présent.

Depuis l'entrée au pouvoir du nouveau gouvernement thaïlandais, les relations entre les deux pays voisins semblent s'améliorer considérablement.


http://www.chine-informations.com/actualite/asie/visite-prochaine-au-cambodge-du-ministre-thailandais-des-ae_8166.html
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le septembre 03, 2011, 04:14:29 pm
Voilà enfin de bonnes nouvelles du côté de la frontière. On attendait ça depuis longtemps.
Titre: Re : Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Malco le septembre 03, 2011, 04:16:54 pm

Voilà enfin de bonnes nouvelles du côté de la frontière. On attendait ça depuis longtemps.


Pourvu que ça dure , je croise les doigts .
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le septembre 07, 2011, 04:30:45 pm
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Nouveau-retrait-des-soldats-cambodgiens-de-la-zone-frontaliere-litigieuse/20119/18015.vnplus


Nouveau retrait des soldats cambodgiens de la zone frontalière litigieuse


Le Cambodge a retiré lundi 500 autres soldats de la zone frontalière litigieuse avec la Thaïlande, ce qui constitue le septième retrait depuis que la tension militaire entre les deux pays a commencé à s'apaiser en juillet, selon l'agence de presse chinoise Xinhua.

Ces soldats du bataillon N° 408 du Cambodge, qui étaient déployés le long de la frontière à environ 32 km à l'ouest du temple de Preah Vihear, sont retournés dans leur caserne située dans la province de Siem Reap.

La cérémonie de retrait a eu lieu en présence du général Kun Kim, vice-commandant en chef des Forces armées royales cambodgiennes (FARC), et du général Chea Dara, vice-commandant en chef des FARC chargé de la direction de Preah Vihear.

Le général Kun Kim a annoncé que le retrait avait été effectué sur ordre du Premier ministre Hun Sen, soulignant que l e retrait de la zone démilitarisée provisoire, qui s'étend jusqu'à 17 km du temple de Preah Vihear, doit être effectué simultanément avec les troupes thaïlandaises.

Le 31 août, environ 1.500 soldats cambodgiens ont eu l'ordre de se retirer de la zone frontalière litigieuse avec la Thaïlande.

Le 18 juillet, la Cour internationale de justice a demandé au Cambodge et à la Thaïlande de retirer immédiatement leurs troupes de la zone démilitarisée provisoire litigieuse située près du temple de Preah Vihear et de permettre aux observateurs de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) de se rendre sur place pour s'assurer du respect du cessez-le-feu.

Le conflit entre les deux pays a éclaté une semaine après que l'UNESCO eut placé le temple de Preah Vihear dans la liste du patrimoine mondial le 7 juillet 2008. Cependant, la tension autour de la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande s'était apaisée depuis quelques temps déjà, notamment depuis que le parti Puea Thai a pris le pouvoir après les élections générales de juillet dernier en Thailande. 

 
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 14, 2011, 09:54:09 am

Ca va peut être détendre l'atmosphère...


La diplomatie du ballon rond

Après deux années de dégradation, marquées par des échanges d'artillerie meurtriers, les relations diplomatiques entre les voisins cambodgien et thaïlandais sont en voie de réchauffement.

La nouvelle Première ministre Yingluck Shinawatra effectuera ainsi une visite à Phnom Penh le 15 septembre. Mais quoi de mieux pour frapper les esprits qu'un match de football scellant l'amitié retrouvée ? C'est l'idée de Klaing Hout, politicien cambodgien montant, rapporte le quotidien singapourien The Straits Times.

Le 23 septembre, les députés des deux pays s'affronteront ainsi sur un terrain cambodgien et on murmure déjà que le Premier ministre Hun Sen et l'ancien Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra, frère de l'actuelle chef de gouvernement, pourraient assister en personne à la rencontre.


http://www.courrierinternational.com/
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 14, 2011, 09:57:04 am

Et dans le même temps... Super, j'irai cet hiver...


Retour des touristes au temple de Preah Vihear  


On a constaté ces deux derniers mois une nette augmentation du nombre de visiteurs au temple de Preah Vihear au Cambodge, site classé au Patrimoine mondial de l'Unesco, grâce à l'apaisement des tensions militaires à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande depuis début juillet, a fait savoir mardi un responsable du gouvernement cambodgien.

La division provinciale du tourisme de Preah Vihear a enregistré au total 7000 entrées sur le site en juillet et en août dernier, soit une croissance de 218% par rapport à la même période en 2010.

Kong Vibol, directeur de la division provinciale du tourisme, a attribué cette augmentation au retour à une situation normale dans la région frontalière.

Le 18 juillet dernier, un arbitrage de la Cour internationale de Justice (CIJ) ordonnait le retrait des troupes cambodgiennes et thaïlandaises d'une zone démilitarisée provisoire s'étendant jusqu'à environ 17 km autour du temple de Preah Vihear.


La suite:  http://www.chine-informations.com/actualite/asie/cambodge-retour-des-touristes-au-temple-de-preah-vihear_8221.html
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le septembre 15, 2011, 12:27:49 am
Enfin!!... J'irai aussi, dès que possible. J'avais aimé cet endroit et l'atmosphère qu'il dégage.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le septembre 15, 2011, 12:07:36 pm


moi aussi, j'espère y faire un saut prochainement...   :D
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le septembre 15, 2011, 05:34:28 pm
Allez, quelques photos:

Manu en avait publié une en page 1 de ce fil, une vue aérienne qui montre bien le site.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 15, 2011, 06:26:27 pm

Sympa !  :)
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le septembre 17, 2011, 02:04:55 pm
http://thailande-fr.com/actu/13092-thailande-cambodge-la-reconciliation



Thaïlande – Cambodge, la réconciliation


Le Premier ministre cambodgien Hun Sen et la Premier ministre de Thaïlande Yingluck Shinawatra se sont mis d’accord pour coopérer afin de régler les différends et litiges de façon pacifique, lors d’une réunion à Phnom Penh.
 
« Le Premier ministre Hun Sen a demandé aux deux parties de respecter la décision prise le 18 août par la Cour internationale de la justice (CIJ) sur le retrait des forces armées de la région litigieuse du Temple Preah Vihear », a annoncé le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge, Hor Namhong.
 
Après plusieurs années de conflit entre la Thaïlande et le Cambodge, l’arrivée au pouvoir de Yingluck Shinawatra a récemment permis de détendre l’atmosphère entre les deux pays riverains.

Hun Sen est un proche ami de Thaksin, et c’est d’abord au Cambodge qu’avait cherché refuge le premier ministre déchu après le coup d’état de 2006. Le premier ministre cambodgien avait même brièvement proposé à Thaksin d’occuper un poste de conseiller économique au sein de son gouvernement.
 
En 1962, la Cour internationale de justice (CIJ) de l’ONU avait reconnu les droits du Cambodge sur le temple de Preah Vihear et le territoire adjacent, mais la Thaïlande n’a jamais vraiment accepté cette décision. En outre des secteurs de la frontière n’ont pas été délimités, ce qui alimente des différends à l’origine de plusieurs incidents armés entre les deux pays.
 
Selon Hun Sen, après le retrait des soldats, les deux parties prendront part à des négociations sur la base de la décision de 1962 de la CIJ relative à la souveraineté du temple. L’apogée des tensions sur ce litige avait mené à une série d’affrontements frontaliers en février puis avril entre les deux pays. Ces combats avait causé 28 morts et plusieurs dizaines de milliers de déplacés.
 
Deux Thaïlandais accusés d’espionnage encore détenus dans une prison cambodgienne
 

En février dernier, deux Thaïlandais Veera Somkhwamkid et Ratree Pipatanapaiboon ont été condamnés respectivement à huit et six ans d’emprisonnement dans la prison de Phnom Penh. Entrés illégalement au Cambdge le 29 décembre dernier, les deux Thaïlandais, appartenant aux groupe nationaliste Thai Patriots Network, sont accusés d’espionnage. A l’occasion de sa reconciliation avec le Cambodge,Yingluck Shinawatra essaiera également d’obtenir leur libération
 
La porte-parole du gouvernement thaïlandais Thitima Chaisaeng a déclaré que la visite de la Première ministre au Cambodge était une étape importante car elle est considérée comme marquant le début d’un nouveau chapitre pour les relations thaïlando-cambodgiennes.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le septembre 17, 2011, 04:56:58 pm
Même si ça n'a rien de surprenant, déjà le grand frère était un bon pote, on ne peut que s'en réjouir. Enfin un conflit inutile qui commence à finir.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: stommy le septembre 18, 2011, 10:30:55 pm
La preuve en est que tous les problèmes qui ne sont pas d'ordre naturel sur cette planète sont "l’œuvre" de l'Homme  :(
Titre: Re : Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: rudy le septembre 19, 2011, 04:40:40 am

La preuve en est que tous les problèmes qui ne sont pas d'ordre naturel sur cette planète sont "l’œuvre" de l'Homme  :(


et oui je ne sais plus qui l'a dit mais "l'homme est le cancer de la terre" et nous approchons tout doucement du stade terminal  >:(
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le septembre 27, 2011, 02:29:27 pm
http://www.courrierinternational.com/breve/2011/09/26/entente-cordiale-sur-un-terrain-de-foot

Entente cordiale sur un terrain de foot

"Un match de foot qui panse les blessures", titre le quotidien de Bangkok, alors que le 24 septembre quelque 50 000 spectateurs, dont une dizaine de milliers de "chemises rouges" thaïlandaises, ont assisté au Stade olympique de Phnom Penh à une rencontre entre politiques cambodgiens et thaïlandais.

Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, promu pour l'occasion avant-centre, a déclaré que le "cauchemar" était fini.

En proie à des contentieux frontaliers – terrestres et maritimes –, les deux voisins ont, ces derniers mois, fait parler les armes à plusieurs reprises.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le septembre 27, 2011, 03:16:03 pm
Ils n'ont pas donné le score; Match nul j'imagine... La balle au centre.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le novembre 22, 2011, 01:20:34 pm
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Litiges-frontaliers--le-Cambodge-demande-a-lIndonesie-de-poursuivre-son-role-de-mediateur/201111/19635.vnplus



Litiges frontaliers : le Cambodge demande à l'Indonésie de poursuivre son rôle de médiateur


"Le Cambodge a demandé à l'Indonésie, le président sortant de l'ASEAN en 2011, de poursuivre son rôle de médiateur pour les litiges frontaliers entre le Cambodge et la Thaïlande", a annoncé dimanche le vice-Premier ministre et ministre cambodgien des Affaires étrangères Hor Namhong, selon Xinhua.


"Lors d'une rencontre à Bali avec le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono, le Premier ministre cambodgien Hun Sen a demandé à l'Indonésie de poursuivre son rôle de médiateur, au nom de l'ASEAN, pour résoudre les questions frontalières entre le Cambodge et la Thaïlande dans le cadre de la Cour internationale de justice (CIJ)", a déclaré Hor Namhong à la presse à l'aéroport international de Phnom Penh après son retour de Bali, aux côtés de Hun Sen, pour les Sommets de l'ASEAN et les conférences connexes.

Le Cambodge assumera la présidence de l'ASEAN en 2012.
Donc, il ne pourra pas être "à la fois joueur et arbitre" lors des négociations sur les différends frontaliers avec la Thaïlande. "L'Indonésie doit rester le médiateur sur ce point", a souligné Hor Namhong.

Il a fait savoir que le ministre cambodgien de la Défense, Tea Banh, et son homologue thaïlandais Yuthasak Sasiprapha organiseront, une fois que les inondations en Thaïlande auront pris fin, une réunion du Comité de la frontière commune Cambodge-Thaïlande (GBC) sur le retrait des troupes de la zone démilitarisée provisoire selon la décision de la CIJ. -AVI
 
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le décembre 01, 2011, 04:26:28 pm
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Frontieres--Cambodge-invite-Tha%C3%AFlande-a-une-reunion-du-GBC/201112/19863.vnplus


Frontières : Cambodge invite Thaïlande à une réunion du GBC


Le Cambodge a adressé une invitation au général Yuthasak Sasiprapa, ministre thaïlandais de la Défense, à participer à la 8e réunion du Comité général des frontières Cambodge-Thaïlande (GBC) prévue du 20 au 25 décembre à Phnom Penh.

Cette information a été communiquée le 30 novembre par le porte-parole du ministère cambodgien de la Défense, le général Chhum Socheat.

Cette lettre d'invitation, signée par le ministre cambodgien de la Défense, Tea Banh, a été envoyée le 29 novembre à l'ambassade de Thaïlande au Cambodge. Le Cambodge attend la réponse de la Thaïlande sur le calendrier de cette réunion, a ajouté le général Chhum Socheat.

Selon les prévisions, les deux parties devraient discuter des mesures d'intensification de la sécurité des frontières ainsi que du plan de retrait de leurs troupes présentes dans la zone démilitarisée provisoire, d'un rayon de 17 km autour du Temple de Preah Vihear, selon une décision de la Cour internationale de justice.

Les deux parties avaient prévu d'organiser la 8e réunion du GBC à la mi-novembre mais cette réunion avait dû être repoussée à cause des inondations en Thaïlande
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: casamui le décembre 02, 2011, 12:37:39 am
Voilà de bonnes nouvelles, les tensions s'apaisent des deux côtés. Tant mieux. :clap
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le décembre 22, 2011, 01:55:05 pm
http://www.chine-informations.com/actualite/asie/recherche-Bouthan.html



Le ministre thaïlandais de la Défense se rend au Cambodge pour négocier le retrait des troupes



Le ministre thaïlandais de la Défense, le général Youthasak Sasiprapha, en compagnie du chef de l'armée Prayuth Chan-ocha et d'autres hauts officiers chargés de la défense, est arrivé mercredi matin à Phnom Penh pour prendre part à la 8e réunion du Comité général chargé des questions frontalières.

La délégation thaïlandaise est arrivée dans la capitale cambodgienne à bord d'un avion spécial de l'armée de l'air royale thaïlandaise. A l'aéroport international de Phnom Penh, le ministre thaïlandais a été salué par le général cambodgien quatre étoiles Neang Phat, secrétaire d'Etat au ministère de la Défense et d'autres officiers de haut rang.

Le général Youthasak et son homologue cambodgien, le général Tea Banh, vont présider conjointement cette 8e réunion, a affirmé Neang Phat.

La réunion va se concentrer sur la coopération générale en matière de sécurité le long des frontières thaïlando-cambodgiennes ainsi que sur le calendrier du retrait des troupes des deux parties de la zone démilitarisée nouvellement définie située à proximité du temple Preah Vihear, selon le verdict de la Cour internationale de Justice (CIJ), a-t-il ajouté.

Le Cambodge et la Thaïlande ont eu des conflits sporadiques à leur frontière à cause de leur différend territorial près du temple Preah Vihear, depuis que l'UNESCO a inscrit ce haut lieu bouddhiste sur la liste du patrimoine mondial le 7 juillet 2008. La Thaïlande revendiquait sa souveraineté sur une zone de 4,6 kilomètres carrés aux alentours de ce temple.

Le 18 juillet dernier, la CIJ a demandé au Cambodge et à la Thaïlande de retirer immédiatement leurs personnels militaires de la zone démilitarisée, tracée de manière provisoire, qui couvre environ 17 kilomètres carrés sur la frontière contestée à proximité dudit temple, et de laisser les observateurs de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) entrer dans cette zone pour surveiller le cessez-le-feu.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le décembre 22, 2011, 07:23:16 pm

Je ne dirai qu'une chose : ENFIN !

Egalement une pensée émue pour les 28 soldats qui ont perdu la vie dans ces combats...
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le décembre 24, 2011, 03:08:49 pm
Le Preah Vihear, c'est comme l'Irak ou l'Afgha, encore une bagarre et des morts pour quedale ! A la fin, on s'en va et on se serre la louche !
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 13, 2012, 10:17:00 am

Frontière: Cambodge et Thaïlande négocient


Cambodgiens et Thaïlandais devront se rencontrer à Bangkok pour des négociations à propos d'un différend frontalier qui avait provoqué de violents affrontements.  

Une délégation de 25 officiels du Cambodge, dirigée par le président du Comité cambodgien des frontières, Var Kimhong, a quitté dimanche le Cambodge pour la Thaïlande afin de participer à la 5e réunion du Comité mixte de délimitation de la frontière terrestre (JBC).

Cette réunion prévue les 13 et 14 février sera la première trois ans après l'arrêt des réunions du JBC en 2009, suite au différent frontalier autour du temple de Preah Vihear, pomme de discorde entre les deux pays.

La reprise des réunions du JBC est un progrès important dans les efforts communs pour parvenir à un règlement du différent frontalier entre les deux pays, a estimé Var Kimhong avant son départ pour Bangkok.

Le Cambodge et la Thaïlande partagent 805 km de frontière. Les tensions autour de Preah Vihear avaient éclaté en juillet 2008 lorsque ce temple avait été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. - AVI


http://fr.vietnamplus.vn/Home/Frontiere-Cambodge-et-Tha%C3%AFlande-negocient/20122/21054.vnplus
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le février 16, 2012, 08:56:19 am
http://fr.vietnamplus.vn/Home/CambodgeTha%C3%AFlande--signes-positifs-pour-les-problemes-frontaliers/20122/21112.vnplus


Cambodge-Thaïlande : signes positifs pour les problèmes frontaliers

La 5e réunion du Comité mixte de délimitation des frontières terrestres Cambodge-Thaïlande (JBC) s'est clôturée mardi à Bangkok après deux jours de discussions.  

Les dirigeants cambodgiens et thaïlandais se sont mis d'accord pour régler étape par étape les problèmes frontaliers et entamer le processus de délimitation des frontières terrestres communes.

Selon le ministre cambodgien chargé des problèmes frontaliers, Var Kimhong, la réunion a permis d'aboutir à des progrès considérables. Les deux parties ont convenu de reprendre, à partir du 5 mars prochain, le travail de délimitation des bornes restantes.

"La réunion a permis aux deux parties d'instaurer un climat de confiance", a-t-il ajouté, espérant qu'il sera toujours de mise au moment des réunions de tout rang prévues entre les deux pays.

Le Cambodge et la Thaïlande partagent 805 km de frontières terrestres ponctuées de 73 bornes. Le processus de délimitation des frontières communes a commencé en juin 2006, avant d'être interrompu en 2008 après les litiges que l'on connaît.

Sur ces 73 bornes, seules 33 ont pour le moment été délimitées. 
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le mars 29, 2012, 08:42:07 am
http://www.chine-informations.com/actualite/asie/les-chefs-des-armees-cambodgienne-et-thailandaise-engagent-a_9381.html


Les chefs des armées cambodgienne et thaïlandaise s'engagent à améliorer les relations militaires

Les chefs des armées cambodgienne et thaïlandaise se sont engagés mercredi à tisser des bonnes relations et coopération entre les deux armées et ont décidé d'oublier l'amère expérience des affrontements frontaliers dans le passé.

La promesse a été faite lors d'une réunion de 30 minutes entre le général Pol Saroeun, le commandant en chef des Forces armées royales cambodgiennes, et le général Thanasak Patimaprakorn, le chef d'état-major des Forces armées du Royaume de Thaïlande.
 
Lors de la réunion, le général Pol Saroeun a suggéré que les armées des deux pays mettent de côté les précédents affrontements à la frontière et pensent à la construction d'une frontière commune de paix, de développement et de coopération pour les intérêts des peuples des deux pays.
 
Le général Thanasak Patimaprakorn était d'accord avec l'idée et a demandé une bonne coopération de son homologue cambodgien, car il a été tout juste nouvellement nommé à ce poste en octobre 2011.
 
Thanasak Patimaprakorn est arrivé mercredi matin au Cambodge afin pour participer à une réunion informelle des chefs des Forces de Défense (ACDFIM) de l'ASEAN le 29 mars 2012.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le mai 13, 2012, 12:16:05 pm
http://asie-info.fr/2012/05/12/la-thailande-doit-montrer-sa-bonne-volonte-a-la-haye-53662.html


La Thaïlande doit montrer sa bonne volonté à La Haye

Selon des experts, le royaume doit se montrer extrêmement conciliant avec la Cour internationale de Justice s’il veut obtenir gain de cause dans le conflit qui l’oppose au Cambodge.

La zone contestée du temple de Preah Vihear à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande empoisonne les relations des deux pays depuis des années.

On aurait pu penser que l’arrivée au pouvoir de Yingluck Shinawatra aurait pu favoriser une détente. Après tout, elle est la sœur de Thaksin Shinawatra, grand « ami » du premier ministre cambodgien Hun Sen. Lequel Thaksin a été reçu en grande pompe en avril à Siem Reap pour y fêter le nouvel an thaï avec ses partisans.

Mais la tension reste vive autour de ce différend frontalier qui porte sur un territoire de 4,6 km2, situé à l’ouest du temple. Le récent accrochage à la frontière entre soldats des deux camps le prouve.

Depuis juillet 2008, le conflit armé entre les deux pays a fait une trentaine de morts. Un arrêt de la Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye, rendu en 1962, a placé le temple en territoire cambodgien.

La Thaïlande estime, de son côté, que la question des frontières n’a jamais été tranchée.

Trois experts étrangers, récemment invités par le ministère thaïlandais des Affaires étrangères, ont demandé à la Thaïlande d’adopter une «attitude d’enfant sage et obéissant» à l’égard de la CIJ, rapporte le Nation. Une façon imagée de demander à l’armée thaïlandaise de faire preuve de modération sur le terrain.

Le royaume doit en effet soumettre ses arguments à la Cour par écrit avant la fin juin. Le Cambodge l’a déjà fait en avril 2011. La CIJ doit rendre un jugement sur ce litige territorial sans doute en 2013.
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juin 29, 2012, 09:45:40 am

Il était temps !
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Rugby15 le juillet 01, 2012, 08:56:40 am
Conclusion: ya encore eu des morts pour rien !  :(
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le décembre 19, 2012, 09:12:50 pm
http://asie-info.fr/2012/12/19/cambodge-forte-augmentation-du-tourisme-a-preah-vihear-514960.html


Des news du PREAH VIHEAR    :)


Cambodge : forte augmentation du tourisme à Preah Vihear


Près de 90.000 touristes ont visité le temple de Preah Vihear cette année, soit une augmentation de 87% par rapport aux 11 premiers mois de 2011.

Entre janvier et la fin novembre, le nombre de visiteurs étrangers à s’être rendus à Preah Vihear, tout au nord du Cambodge,  a augmenté de 147%, avec 6.396 personnes. 86.953 Cambodgiens ont également visité le célèbre temple sur la même période, soit une hausse de 84%.

«L’augmentation du nombre de visiteurs est le résultat d’une bonne sécurité dans la région de la frontière, ce qui facilite la visite», a expliqué au Phnom Penh Post Kong Vibol, directeur du département du tourisme de la province de Preah Vihear. «Un autre facteur est que les routes nationales depuis Siem Reap et Phnom Penh se sont améliorées».

Disputée par la Thaïlande et le Cambodge, une zone de 4,6 km2 est limitrophe du temple hindouiste et a été la raison  d’accrochages entre les troupes cambodgiennes et thaïlandaises.

Les relations entre Phnom Penh et Bangkok se sont améliorées depuis que Yingluck Shinawatra est à la tête du gouvernement thaïlandais, souligne le Bangkok Post, et un point de passage entre les deux royaumes a été ouvert en août 2012.

«Le point de passage ne sert pas seulement les intérêts économiques et commerciaux, mais également le secteur du tourisme», a poursuivi Kong Vibol. « Nous savons que le temple de Preah Vihear est un site attractif, et il y a un bon réseau routier depuis Siem Reap et Phnom Penh. Il y aura davantage de visiteurs en 2013 ».

Le temple a été inscrit en 2008 sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Bangkok avait, à l’époque, accusé Phnom Penh d’agir unilatéralement, alors que le problème des frontières n’était pas encore réglé.

Le groupe de travail mixte des deux pays, qui s'est réuni à Bangkok le 17 décembre, a suivi les recommandations émises depuis par la Cour international de justice de La Haye, laquelle a demandé aux deux pays de retirer leurs troupes d’une zone de 17,3 km2 incluant le temple.

Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le janvier 05, 2013, 07:50:34 pm
http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-9698622-


Nouveau rebondissement à la frontière cambodgienne

Le Premier Ministre Cambodgien Hun Sen qui s'est rendu samedi dernier dans la zone du temple de Preah Vihear, contesté depuis maintenant des années entre les deux voisins, a suscité la colère des Thailandais.

Hun Sen a commencé sa visite en ouvrant une école dans les environs du temple et en distribuant des sacs de riz, des couvertures ou encore des moustiquaires aux villageois touchés par la violence entre les militaires des deux pays l'année dernière.

Faisant référence à la destruction d'un marché sur son territoire en avril dernier au cours d'un échange de tirs entres militaires, le PM cambodgien a déclaré :

«Je n'ai jamais demandé une quelconque indemnisation, pour moi, il n'y a aucun problème d'indemnisation, alors que les thaïlandais nous ont envahis et nous regardent de haut  »


Hun Sen, en compagnie de son épouse et de divers personnalités de haut rang (dont de nombreux ministres) s'est ensuite rendu, entouréd'un convoi fortement armé, au milieu des ruines du temple datant du 11° siècle.

Le Cambodge et la Thaïlande ont un désaccord profond sur le sujet depuis des décennies mais de violentes altercations ont débuté en juillet 2008, lorsque le temple de Preah Vihear est entre au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Quatre soldats ont alors été tués en en 2008 et trois autres lors de la fusillade d'avril dernier, et alors que depuis la reprise du pouvoir par le gouvernement  e Yingluck, les tensions semblaient s'être calmés (en raison des bonnes relations entretenues par Hun Sen avec Thaksin qui etait devenu un de ses proches "conseiller")...

Il est à noter qu'il existe malgré tout des "poussées" nationalistes entre les troupes présentes dans la région... et d'ailleurs Hun Sen qui n'est jamais le dernier pour attiser les braises, à profité de cette visite pour accuser publiquement la Thailande de comploter pour envahir à nouveau les lieux !

"Ils ont encore dans l'esprit d'envahir le Cambodge et personne ne sait quand ils vont s'arrêter, ces envahisseurs ne nous ont jamais quitté, même si cela doit mener à la mort de leur propres citoyens »

Une centaine de manifestants s'étaient réunis côté thaïlandais pour protester contre la visite de Hun Sen...

Par ailleurs, le ministre thaïlandais des affaires Etrangères, Surapong Tovichakchaikul, a exprimé son inquiétude sur une décision de la Cour Internationale de Justice (CIJ) concernant ce différend entre les deux pays et que le gouvernement était prêt a se battre contre la CIJ, des lors que les autorités thaïlandaises et cambodgiennes auront soumis leur dernière déclaration verbale entre les 15 et 19 Avril prochain, date àlaquelle la Cour aura elle même encore un délai de 6 mois avant d'annoncer son verdict.

En attendant une equipe d'experts juridiques est en train de se mettre d'accord sur la déclaration finale qui sera prête le mois prochain.

Surapong s'est dit soucieux du verdict de la CIJ, en particulier si ce dernier devait être défavorable à la Thaïlande car cela pourrait entraîner à de nouvelles actions violentes qui mettrait le pays dans une position difficile :

"Chaque pays doit accepter la décision de la CIJ.  Un refus de l'accepter pourrait alors mettre la Thaïlande dans une position difficile dans l'arène mondiale d'autant que lorsque les deux pays deviendront des pays de la Communaute de l'ASEAN en 2015, cette frontière sera denuée de tout sens"


Têtus, non... ? Et quand on croit que c'est fini, çà recommence...   :What?
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 06, 2013, 09:10:26 am

Je me demande si Hun Sen, ancien Khmer rouge de son état (rappelons-le !), ne serait pas un peu fouteur de M.... ?!...
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le janvier 17, 2013, 03:02:56 pm
http://asie-info.fr/2013/01/17/preah-vihear-thailande-fourbit-ses-armes-516380.html


suite... (mais sûrement pas fin...)   :-[


Contentieux de Phrea Vihear : la Thaïlande fourbit ses armes


Le ministère thaïlandais des Affaires étrangères va contester la compétence de la Cour internationale de justice.

Darm Boontham, un haut-fonctionnaire du département des traités et des affaires légales, une division du ministère thaïlandais des Affaires étrangères, a exposé, lors d’une audition parlementaire le 16 janvier, la stratégie de la Thaïlande face à la Cour internationale de justice (CIJ) lorsqu’elle celle-ci statuera sur la « demande d’interprétation » de l’arrêt de 1962.

En juin 1962, la Cour internationale de justice, basée à La Haye, a attribué la souveraineté sur le temple de Preah Vihear, revendiqué par la Thaïlande et le Cambodge, à ce dernier, mais elle ne s’est pas prononcée sur le périmètre autour du temple...  :-\

Depuis 2008, des incidents entre les militaires des deux pays se sont multipliés dans ce périmètre. Bangkok et Phnom Penh revendiquent tous deux la souveraineté sur la zone de 4,6 km carrés.

En avril 2011, le Cambodge a demandé à la CIJ d’interpréter son arrêt de 1962, en en précisant « la portée et la signification ». La Cour doit rendre son jugement en octobre prochain.

Selon les propos de Darm Boontham devant la Commission parlementaire sur la sécurité d’Etat, rapportés par le Bangkok Post, la Thaïlande va contester la compétence de la CIJ sur la question de l’interprétation de l’arrêt de 1962.

D’après Khun Darm, la Cour cherche à interpréter un nouvel aspect (i.e. la souveraineté sur le périmètre de 4,6 km carrés) qui n’était pas compris dans l’arrêt initial. Un autre point de l’argumentation thaïlandaise sera de souligner le fait qu’une clôture avait été érigée par la Thaïlande en 1962 pour isoler le périmètre contesté du temple proprement dit et que le Cambodge n’a pas émis de protestation quant à l’établissement de cette clôture.

Ces deux arguments semblent faibles d’un point de vue juridique. Il paraît difficile d’utiliser une mesure coercitive, comme l’établissement d’une clôture gardée par des militaires, pour justifier une revendication territoriale...

Darm Boontham a toutefois indiqué que Bangkok acceptera le jugement de la Cour quel qu’il soit...
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: SUDOKU le avril 15, 2013, 02:30:03 pm

Preah Vihear, temple disputé devant la Cour de La Haye !


La CIJ arbitre cette semaine un contentieux entre la Thaïlande et le Cambodge portant sur les abords du joyau angkorien.

 
Preah Vihear, temple hindou (IX-XIIe siècle) posté sur un promontoire à l'extrême limite du territoire cambodgien, est aujourd'hui désert, figé dans l'attente. Au pied de l'à-pic, une guichetière avenante relève les noms et nationalités des rares visiteurs. «L'accès est libre. Vous pouvez faire une donation si vous le souhaitez.» L'an dernier, moins de 8 000 touristes étrangers ont visité le temple, une situation paradoxale pour un site classé par l'Unesco en 2008.

Entre les chaussées et sanctuaires enrichis de bas-reliefs, on ne croise pratiquement plus que des gardes et des policiers désœuvrés. À l'ombre d'éboulis, l'un d'eux s'est assoupi, ses tongs et sa kalachnikov ont glissé sur les dalles millénaires. Au loin, en contrebas, on distingue une pagode moderne surmontée d'un drapeau thaïlandais: un poste d'observation, à portée de fusil.

Entre les avant-postes cambodgien et thaïlandais, un no man's land de 4,6 km2 couvert de broussailles a mis le feu aux poudres. Le litige frontalier divisant les deux royaumes est ancien. En 1953, alors que le Cambodge vient à peine de gagner son indépendance, l'armée thaïlandaise s'empare du promontoire de Preah ­Vihear. Le roi Sihanouk porte l'affaire devant la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye. Le verdict est sans appel, le temple de Preah Vihear est situé en territoire cambodgien, il doit être restitué à son propriétaire légitime. Bangkok obtempère, l'affaire semble définitivement classée.

Elle rebondit cependant en 2008 lorsque les ruines sont classées sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Cette fois-ci, ce n'est plus le temple qui est directement en jeu mais les 4,6 km2 de broussailles adjacentes, dont Bangkok et Phnom Penh revendiquent le contrôle. Des deux côtés de la frontière, les militaires en viennent aux mains.

Entre tourisme et menace de guerre

Les escarmouches anéantissent tout espoir d'un règlement rapide du litige, d'autant plus qu'à Bangkok les Chemises jaunes royalistes attisent la fibre nationaliste et montent le contentieux en épingle. Le gouvernement de Yingluck Shinawatra est pressé de défendre l'intégrité du royaume. À Phnom Penh également, le premier ministre, Hun Sen, ne se prive pas d'utiliser le contentieux territorial à des fins électorales.

Au grand dam des investisseurs, le conflit s'est enlisé dans la durée. Faute d'accord à l'amiable, la dispute bloque nombre de projets liés au développement touristique de Preah Vihear. À peine sortie des cartons, l'idée d'un itinéraire touristique reliant les grands temples angkoriens, dont Preah Vihear serait l'une des étapes majeures, est compromise.

En désespoir de cause Phnom Penh a décidé, une fois de plus, de s'en remettre à la CIJ. Il s'agit cette fois pour La Haye de dire si les 4,6 km2 litigieux font partie du temple et du territoire cambodgien - ou non.

Les audiences débutent ce lundi et se poursuivront jusqu'à vendredi. Le verdict n'est pas attendu avant octobre, mais déjà des voix s'élèvent en Thaïlande pour rejeter la décision de la justice internationale si elle contrevient aux intérêts de la nation.

À Phnom Penh, Hun Sen évoque la menace d'une éventuelle action de l'armée thaïlandaise si le jugement est favorable au Cambodge.

http://www.lefigaro.fr/international/2013/04/14/01003-20130414ARTFIG00129-preah-vihear-temple-dispute-devant-la-cour-de-la-haye.php
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le avril 20, 2013, 01:41:04 pm
http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-9853412-


Un peu soulagé mais pas trop...

Le Ministre des Affaires Etrangères, Surapong Tovichakchaikul, s'est dit satisfait des déclarations faites par la Cour Internationale de Justice (CIJ) de LA HAYE à propos du temple du Preah Vihear.

Pourtant il sait très bien que si la Cour de Justice déclare recevable la demande du Cambodge. Il n'y aura plus aucune raison de continuer a aller a l'encontre du jugement et le royaume devra mettre en oeuvre clairement toutes les obligations qui s'y rattachent.

C'est avant-hier que le team juridique thaïlandais, dirigé par l'ambassadeur thaïlandais aux Pays-Bas,  Virachai Plasai, a rejeté l'allégation de son voisin cambodgien relatant que la  Thaïlande avait fait une délimitation unilatérale du temple.

La Thaïlande a également accusé le Cambodge d'avoir falsifier des cartes soumises à la Cour.

Les juristes thaïlandais ont également fait valoir que que la revendication territoriale de ces  4,6 km2 de terre était nouvelle et decoulait de la seule volonté du Cambodge d'inscrire le temple sur la Liste du Patrimoine Mondial.

Après les dépositions des deux pays, le juge Abdulqawi Ahmed, Yusuf d'origine Somalienne,  a demandé aux deux parties de soumettre leurs propres coordonnées géographiques de la zone dans le voisinage du temple sur leurs propres cartes et ce avant le 26 avril.

Il a également demandé de ne présenter que de nouvelles informations lors de la deuxième série d'audiences qui a commencé hier.

Les discours des avocats étrangers qui ont plaidé en faveur de la Thaïlande ont reçu les suffrages et éloges de la part des Thaïlandais qui ont suivi ces débats de près, en particulier l'intervention d'une avocate roumaine, Alina Miron, qui a expliqué en détail les cartes de la zone frontière entre les deux pays.

A suivre...  :)
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: SUDOKU le mai 02, 2013, 03:46:45 pm

Cambodge-Thaïlande: renforcement de la sécurité frontalière !

Le Cambodge et la Thaïlande ont décidé d'organiser les 16 et 17 mai en Thaïlande la 9e réunion du Comité de la frontière commune pour discuter des mesures de renforcement de la paix, de la stabilité et de la coopération le long de celle-ci.

Cette réunion sera co-présidée par les ministres cambodgien et thaïlandais de la Défense, a annoncé le secrétaire d'Etat du ministre cambodgien de la Défense, Neang Phat, lors d'une rencontre avec la presse le 1er mai à Phnom Penh avant son départ pour Bangkok pour participer à une réunion préparatoire avec les officiels thaïlandais de la défense.

Les participants discuteront de la coopération bilatérale dans la lutte contre la criminalité transfrontalière, le trafic de la drogue et autres activités illégales.

Ils se pencheront également sur les mesures pour éviter les conflits militaires affectant le développement des deux pays et la vie des habitants, ainsi que sur le déminage aux alentours du Temple de Preah Vihear. -VNA



http://fr.vietnamplus.vn/Home/CambodgeTha%C3%AFlande-renforcement-de-la-securite-frontaliere/20135/30282.vnplus
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 18, 2013, 07:57:45 am

Le Preah Vihear ne sera plus une pomme de discorde !

Le Cambodge et la Thaïlande ont convenu de maintenir la paix le long de la frontière indépendamment de la décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) sur le différend territorial près du temple du Preah Vihear.

S'adressant à Irina Bokova, Directrice générale de l' UNESCO, le vice-premier ministre Ministre des Affaires étrangères Hor Namhong   a déclaré : "Quelle que soit la décision future de la CIJ , le gouvernement cambodgien du Premier ministre Hun Sen et le gouvernement thaïlandais du Premier ministre Yingluck Shinawatra se conformeront à la décision de la cour, et nous allons maintenir l'amitié, la coopération et la sérénité le long de la frontière".

Irina Bokova qui est au Cambodge dans le cadre de la 37e session du Comité du patrimoine mondial, qui a été ouverte ce dimanche et durera jusqu'au 27 Juin,a dit qu'elle était heureuse d'apprendre que le Cambodge et la Thaïlande ont convenu de résoudre le différend frontalier près de Temple de Preah Vihear pacifiquement, ajoutant que cette solution pacifique est en harmonie avec l'objectif de l'UNESCO pour la protection et la conservation des sites du patrimoine mondial, partout dans le monde .    R.B


http://lejournalducambodge.blogspot.fr/2013/06/le-preah-vihear-ne-sera-plus-une-pomme.html
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le juin 18, 2013, 11:06:16 pm

alors là, c'est une bonne nouvelle... enfin, des gens qui sont "devenus enfin intelligents..."   :clap
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Malco le juin 19, 2013, 02:19:33 am

alors là, c'est une bonne nouvelle... enfin, des gens qui sont "devenus enfin intelligents..."   :clap


Bonne nouvelle + 100 .  :clap 8)
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 18, 2013, 08:14:37 am

La PM thaïlandaise promet de maintenir la paix à la frontière avec le Cambodge avant l'annonce de la décision de la CIJ

La Première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra a promis jeudi de maintenir la paix et l'ordre public dans la région frontalière entre la Thaïlande et le Cambodge, avant l'annonce de la décision de la Cour internationale de justice (CIJ) sur leur différend relatif à la question de la souveraineté, qui persiste depuis des décennies.

Mme Yingluck, qui est parallèlement en charge du portefeuille de la Défense, a déclaré que les agences concernées devraient présenter leurs explications après que la décision soit rendue.

"Quelle que soit la décision, nous allons adhérer au processus de paix et les deux pays devront éviter les confrontations", a annoncé la Première ministre citée par l'agence de presse thaïlandaise.

La Cour internationale de Justice (CIJ), basée à La Haye, devrait rendre son verdict le 11 novembre en réponse à une requête déposée par le Cambodge en 2011, afin de clarifier son jugement antérieur qui attribuait à Phnom Penh la propriété du temple de Preah Vihear.

Les deux pays revendiquent la propriété d'une région de 4,6 km² adjacente à l'ancien temple hindou, déclenchant ainsi des conflits armés meurtriers entre les peuples.

En avril, des milliers de Thaïlandais se sont rassemblés près du temple pour exprimer leur opposition à l'audition de quatre jours de la CIJ sur la question.

Surapong Tovichakchaikul, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, a déclaré qu'il présidera un comité ad hoc pour discuter des mesures permettant de faire face à la décision et aux futures démarches pour la gestion conjointe de la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge.

Il s'est dit convaincu que la Thaïlande et le Cambodge pourraient parvenir à une entente et a indiqué ceux qui veulent susciter des troubles, dans le cas où le jugement serait défavorable à la Thaïlande, ne réussiront pas.

Nipat Thonglek, secrétaire permanent du ministère de la Défense, a déclaré que le ministère discutera, le 21 octobre, des mesures pour maintenir l'ordre public le long de la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge au moment de la publication de la décision de la CIJ.


http://french.china.org.cn/foreign/txt/2013-10/17/content_30327797.htm
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 27, 2013, 08:26:24 am

Chacun son tour...


Frontière Thaïlande-Cambodge : Hun Sen s'engage à maintenir la paix

Le Premier ministre cambodgien, M. Hun Sen, s'est engagé vendredi à maintenir la paix dans les zones frontalières entre son pays et la Thaïlande.

Cet engagement est intervenu avant le délibéré de la Cour internationale de justice (CIJ) sur le litige frontalier autour de l'ancien temple de Preah Vihear.

Selon un communiqué du ministère cambodgien des Affaires étrangères, le vice-Premier ministre et ministre des AE Hor Namhong rencontrera le 28 octobre à Poipet (Cambodge) son homologue thaïlandais, M. Surapong Tovichakchaikul, afin de discuter du maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans les zones frontalières entre les deux pays.

Le majestueux complexe de Preah Vihear, dédié à Siva, se trouve au bord d'un plateau qui domine la plaine du Cambodge et un territoire de 4,6 km² situé à la frontière entre le pays khmer et son voisin thaïlandais. Ce temple, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 7 juillet 2008, fait l'objet d'une réelle controverse nationaliste. Plus que les ruines, même si cela est très important sur le plan symbolique, ce sont les hydrocarbures en sous-sol qui intéressent les deux pays qui n'ont jamais enterré la hache de guerre depuis 1953 et l'indépendance du Cambodge. -VNA


http://fr.vietnamplus.vn/Home/Frontiere-Tha%C3%AFlandeCambodge--Hun-Sen-sengage-a-maintenir-la-paix/201310/35858.vnplus
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 09, 2013, 08:36:49 am

Cambodge-Thaïlande : Hun Sen appelle au calme

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a appelé jeudi les militaires cambodgiens et thaïlandais en poste aux frontières communes aux deux pays à garder leur calme et à entretenir des relations amicales quel que soit le sens de la prochaine décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) concernant la zone autour du temple de Preah Vihear.

Auparavant, le ministre cambodgien de la Défense, M. Tea Banh, a appelé les deux pays à respecter la décision de la CIJ qui devra être rendue publique le 11 novembre, et à garantir la paix et la stabilité dans les zones frontalières.

L'ancien temple de Preah Vihear, un ouvrage du 11e siècle situé à 400 km au nord de la capitale cambodgienne de Phnom Penh, à la frontière avec la Thaïlande, est au centre d'un différend territorial qui dure depuis plusieurs années.

En 1962, la CIJ a décidé que ce temple relève de la souveraineté du Cambodge en omettant cependant de statuer sur ses environs qui ont donc fait l'objet de revendications par les deux pays.

La situation s'est réellement aggravée en 2008 en suite de la reconnaissance de ce vestige historique en tant que patrimoine culturel de l'Humanité, décision que la Thaïlande a rejetée.


http://fr.vietnamplus.vn/Home/CambodgeTha%C3%AFlande--Hun-Sen-appelle-au-calme/201311/36292.vnplus
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: georges le novembre 11, 2013, 06:04:16 pm
Le Cambodge a la souveraineté sur la colline de Prea Vihear et les troupes thaies doivent se retirer.

Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Malco le novembre 11, 2013, 11:04:43 pm

Extrait de l'arrêt de la La Cour internationale de justice ... La cour accorde au Cambodge la souveraineté sur l’intégralité du territoire de l’éperon de Préah Vihéar tel que défini au paragraphe 98 du présent arrêt ... qui précise : la Cour estime que Phnom Trap ne fait pas partie de la zone litigieuse et que la question de savoir si elle est située en territoire thaïlandais ou cambodgien n’a pas été examinée dans l’arrêt de 1962.

Comment lire l'article de France 24 qui dit : "La Cour s’est unanimement accordée sur la souveraineté du Cambodge sur le temple de Preah Vihear et sur toute la zone située en contrebas", a déclaré Peter Tomka, président de la Cour internationale de justice. Le tribunal situé à La Haye a demandé à Bangkok d’ordonner le rappel de tous les militaires et policiers déployés sur la zone autour du temple khmer" ?

L'AFP et Reuters, reprises par Le Monde n'apportent pas d'éclairage : "Si la Thaïlande ne conteste pas cette souveraineté, les deux pays revendiquent une zone de 4,6 km2 en contrebas des ruines (colline voisine du Phnum Trap, ou Phu Makheu - NDLR), dont Bangkok contrôle les principaux accès. Celui au temple, perché en haut d'une falaise, est beaucoup plus aisé par la Thaïlande que par le Cambodge..." La Cour Internationale de Justice n'a pas accordé la souveraineté de la colline convoitée au Cambodge. Elle reste donc thaïlandaise.

C'était l'enjeu de la procédure. Le restant n'apporte aucune surprise. Le Cambodge est propriétaire du piton sur lesquel est construit le temple, dont personne lui conteste la propriété. Comment dès lors conclure, comme le fait Le Monde ... " Le verdict défavorable à la Thaïlande pourrait fragiliser un peu plus encore le gouvernement, confronté à des manifestations massives contre une loi d'amnistie controversée.

Yingluck Shinawatra s'adressera à la nation lundi soir" ? Paris-Match est en phase avec nous : "si les journaux locaux comme le "Bangkok Post" titrent bien sur la souveraineté cambodgienne du temple, ils relèvent aussi que la demande cambodgienne d’examiner la question de la souveraineté de la colline voisine du Phnum Trap, ou Phu Makheu, a elle été rejetée. Samedi, des avions thaïlandais ont survolé la zone en basse altitude, ce qui avait provoqué la convocation de l’état-major cambodgien. Le ministre des Affaires étrangères Surapong Tovichakchaikul a déclaré à La Haye que les deux parties étaient satisfaites du verdict.


http://www.icj-cij.org/docket/files/151/17705.pdf
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 27, 2014, 06:59:25 am

C'est quand même mieux de s'entendre...


Cambodge et Thaïlande renforcent leur coopération le long de la frontière commune

Le Cambodge et la Thaïlande ont convenu d'intensifier leur coopération pour la sécurité et la paix le long de leur frontière commune.

C'est ce qu'a affirmé le ministre cambodgien de la Défense Tea Banh lors d'une conférence de presse sur les résultats de son entretien avec son homologue thaïlandais Prawit Wongsuwan et de la 10e réunion du Comité de la frontière commune, tenus mercredi à Phnom Penh, au Cambodge.

Les deux parties renforceront la collaboration dans la prévention et la répression du trafic de drogue et d'êtres humains, de la déforestation et de toutes les activités transfrontalières illégales, ainsi que dans la lutte contre le terrorisme et la contrebande d'armes.

Les deux ministres se sont engagés à créer plus d'emplois aux habitants des zones frontalières en stimulant le commerce frontalier, en particulier les zones économiques spéciales.

Selon le général Tea Banh, la visite du ministre Prawit au Cambodge du 24 au 25 décembre permettra de promouvoir les relations d'amitié et de coopération entre les deux pays dans le secteur militaire. La rencontre entre les deux ministres de la Défense contribuera au renforcement de la coopération bilatérale pour la paix, la sécurité et la prospérité le long de la frontière.


http://fr.vietnamplus.vn/Home/Cambodge-et-Tha%C3%AFlande-renforcent-leur-cooperation-le-long-de-la-frontiere-commune/201412/48612.vnplus
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Line le décembre 27, 2014, 01:46:18 pm

c'est bien, tant mieux...    :clap
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 05, 2015, 11:19:55 am

Le Cambodge et la Thaïlande signeront l’amendement de l’Accord sur le passage frontalier

Le Royaume du Cambodge et le Royaume de Thaïlande signeront la semaine prochaine l’amendement de l’Accord sur le passage frontalier, au cours de la prochaine visite officielle du vice-Premier ministre Hor Namhong, ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en Thaïlande.

La signature de l’Accord sur le passage frontalier permettra aux gens vivant dans les zones frontalières et ayant un laissez-passer frontalier de voyager et de rester dans la zone frontalière thaïlandaise et la zone frontière cambodgienne (pour les citoyens thaïlandais) pour une période de sept jours, et pour les détenteurs de laissez-passer frontalier, qui ont répondu aux exigences de procédure interne du pays d’accueil, de rester pour une période de 15 jours et 30 jours, a souligné un communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale rendu public jeudi.

En outre, les deux pays voisins annonceront l’ouverture du poste de contrôle frontalier An Seh (province de Preah Vihear – Cambodge)-An Mah (province d’Ubon Rachthani – Thaïlande) comme un poste de contrôle frontalier international, a ajouté le communiqué.

D’après le communiqué, à l’invitation du général Tanasak Patimapragorn, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la Thaïlande, Hor Namhong effectuera une visite officielle en Thaïlande du 10 au 12 juillet 2015 afin de renforcer les relations dans tous les domaines entre les deux pays.

Au cours de cette visite officielle, qui coïncide avec le 65e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays, Hor Namhong fera une visite de courtoisie au général Prayut Chan-o-cha, Premier ministre de la Thaïlande, et aura un entretien avec son homologue thaïlandais.

Le chef de la diplomatie cambodgienne, Hor Namhong, sera accompagné de Var Kimhong, ministre d’Etat chargé des affaires frontalières, et Mme Phoeung Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts.


http://www.akp.gov.kh/fr/?p=17016
Titre: Re : Combats au temple du PREAH VIHEAR
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 08, 2019, 09:03:20 am

La Thaïlande et le Cambodge conviennent de reprendre les négociations sur leur différend frontalier !

La Thaïlande et le Cambodge ont convenu, vendredi, de reprendre les négociations concernant leur différend frontalier, notamment en ce qui concerne une zone riche en gaz naturel, qui a faillit dégénérer en guerre entre les deux pays en 2011.

La décision a été révélée par le ministre thaïlandais de l'Énergie, Sontirat Sontijirawong, à l'issue d'une réunion avec le ministre cambodgien des Mines et de l'Énergie, en marge de la 37e réunion des ministres de l'énergie de l'ASEAN (AMEM) qui vient de prendre fin vendredi à Bangkok.

Au cours de leur réunions, les deux parties ont convenu que la zone frontalière riche en gaz devra être développée de manière à profiter à la fois à la Thaïlande et au Cambodge, et que les pourparlers à cet effet devraient avoir lieu "le plus rapidement possible".

"Nous cherchons le meilleur moyen de reprendre les discussions après plusieurs décennies de retard", a déclaré M. Sontirat indique l'agence MAP.

"En tant qu'économies à croissance rapide, la Thaïlande et le Cambodge ont besoin de davantage de ressources en gaz pour satisfaire la demande intérieure croissante en énergie.", a-t-il expliqué.

Le ministre a également affirmé qu'il espérait que la Thaïlande et le Cambodge puissent aboutir à un accord similaire à celui de la zone de développement commun Malaisie-Thaïlande (JDA), qui permet à chaque pays de revendiquer 50% de la production totale de gaz de la zone frontalière.

La frontière que la Thaïlande partage avec le Cambodge fait l’objet de disputes historiques. Le conflit concerne un partage de terres frontalières qui séparent les deux pays sur 499 miles et parmi lesquels l’endroit le plus tendu est celui abritant le temple historique Preah Vihear.

Alors que le Cambodge reconnait l’«Annex I Map» tracé par la France, ancien colonisateur, en 1904 et qui dresse clairement une ligne entre les deux pays, la Thaïlande s’appuie quant à elle sur une carte produite unilatéralement lors du «World Heritage Session» en Nouvelle-Zélande en 2007.

En 2011, des échanges de tirs ont lieu aux alentours du temple, entre soldats des deux pays. Cinq personnes sont tuées lors de la première semaine de février, des « milliers de villageois » évacués, et le 6 février l'armée cambodgienne publie un communiqué indiquant qu'une aile du temple s'est effondrée sous des bombardements thaïlandais.

En décembre 2011, les deux pays ont signé des accords prévoyant le retrait des troupes stationnées de chaque côté de la frontière, s’assurant ainsi une désescalade mais sans régler le fond du litige.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14481-la-tha%C3%AFlande-et-le-cambodge-conviennent-de-reprendre-les-n%C3%A9gociations-sur-leur-diff%C3%A9rend-frontalier/?fbclid=IwAR3JuV-wcl_knKqlPS5aRsrgTk82L_6VXi_RlKYRw3W7naVbN357Wy02gl8