Forum Thailande Info

CULTURE => Culture Thailandaise => Discussion démarrée par: Line le septembre 17, 2009, 05:38:47 pm

Titre: ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le septembre 17, 2009, 05:38:47 pm


Bien sûr, nous découvrons de très jolies fleurs dans ce pays mais également de très beaux arbres  :smile

Je ne sais si je vais aller très loin en ouvrant ce topic, mais bon "y en a qu'ont essayé..." et je suis sûre que vous allez m'aider...  (http://www.icone-gif.com/gif/nature/arbres/arbres-gif-013.gif)



LE TECK


Le Teck (Tectona grandis) est une espèce d'arbres tropicaux de la famille des Verbenaceae selon la classification classique, de celle des Lamiaceae selon la classification phylogénétique.


Elle produit un bois précieux et imputrescible recommandé pour la fabrication des ponts de bateaux, de meubles de jardin. Originaire d'Inde, de Malaisie, du Laos et de Thaïlande, elle est devenue spontanée dans toute l'Asie.  Elle est à présent cultivée dans toutes les zones tropicales et sub-tropicales. Le meilleur teck se trouve en Birmanie. Son nom vient du malais Thekku.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 17, 2009, 05:41:54 pm
/...


Biologie

Ses besoins sont de 1,20 m à 3,00 m de pluie par an (voire plus) avec une alternance marquée de saisons humides et de saisons sèches. Des températures minimales avoisinant les 15°C pour des maximales autour de 41° C et un maximum de 1 000 mètres d'altitude.


Les sites accidentés lui conviennent bien pourvu que le terrain soit bien drainé avec des alluvions profonds et dans un environnement similaire à son environnement naturel ; il présente de très bons résultats en culture industrielle.


Les premières plantations sont recensées au VIIe siècle en Indonésie où elles semblent s'imposer à partir du XIVe siècle. Dès le XVIIe siècle, les plantations se multiplient avec succès en Asie.  Au début du XXe siècle, des graines d'Inde et de Birmanie traversent les océans pour les plantations d'Afrique et d'Amérique tropicales.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 17, 2009, 05:47:27 pm
/...


Description
 
Le teck est une espèce d'arbres à croissance lente ou rapide, selon les circonstances.


Son tronc est droit et cylindrique et peut atteindre un diamètre de 1,5 m pour une hauteur de 27 à 30 m avec 10 à 20 m sous branches et un houppier arrondi pouvant culminer à 46 m.


Les feuilles du teck sont opposées et mesurent 30 à 60 cm de longueur. Elles sont larges-elliptiques, veloutées. Il fleurit chaque année à partir de l'âge 20 ans.


Les fleurs sont groupées en cyme, blanches, odorantes. Le fruit est une drupe ronde et comestible produite en abondance. Les graines peuvent rester en dormance pendant de nombreuses années avant de germer.


La couleur du bois varie de jaune pâle à bronze ou beige rougeâtre au veinage sombre.  L'aubier est blanc. C'est un bois mi-dur, qui se travaille facilement. Sa masse volumique est de 600 à 800 kg⋅m-3. Les fibres sont droites et rigides au grain serré facile à travailler et d'une finition très lisse.


Il contient une oléorésine naturelle qui le rend extrêmement résistant aux agressions climatiques les plus rudes et d'une très grande durée dans le temps. Il existe des poutres de teck âgées de plus de 1 000 ans.


Il n'est attaqué ni par les insectes ni, chose exceptionnelle, par les termites. Une caractéristique unique fait que le teck ne provoque pas de corrosion ni d'oxydation du métal à son contact.  Le teck est de classe 4 d'après la norme NF EN 335-2.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 17, 2009, 05:54:01 pm
/...


Exploitation  

En exploitation commerciale, il est prêt à être coupé dès l'âge de 21 ans mais on attend généralement 80 ans.


Le teck présente un bois aux qualités multiples qui en fait un produit très estimé de l'industrie. De nos jours, la coupe sauvage est prohibée dans certains pays.


Il existe cependant un trafic illégal très intense dans certaines zones de la Birmanie frontalières avec la Chine et la Thaïlande.  La vente du teck constitue également la seconde ressource financière officielle du régime militaire dictatorial au pouvoir en Birmanie, avec 300 millions de dollars en 2004 (source Global Witness), ce qui représente plus de 10% de ses revenus.



Utilisations  

L'ébénisterie apprécie son grain serré et fin. Ses propriétés en font un bois particulièrement apprécié pour la construction navale depuis la fin du XVIIe siècle.


Il est utilisé couramment pour la construction de meubles et parquets surtout d'extérieur, d'appareillages industriels, de ponts. Il fait partie des matières propres à la fabrication d'un Didgeridoo. Ses feuilles peuvent être utilisées dans la fabrication de bols, plats, ombrelles, teinture pour tissus, emballage alimentaire.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 17, 2009, 06:02:45 pm
/...


Le teck présente des propriétés médicinales importantes exploitées dans plusieurs pharmacopées traditionnelles :


- gomme : mélange apéritif pan masala
- huile des graines : croissance capillaire, eczéma, teigne
- graines : purgative, faiblesse, enflures, fièvre
- fruits : diurétique
- fleurs : diurétique
- jus des fleurs : boisson rafraîchissante apéritive, maux de tête, acidité gastrique
- feuilles : purgative diabète, hémostatique, dépurative, vulnéraire
- écorce : astringente, anthelminthique, dépurative, bronchite, hyperacidité, dysenterie, diabètes, lèpre, dermites
- bois : diabète, dermites, aphtes, gingivites dyspepsies pyrosis, vers intestinaux
- racines : anurie.



Ce dernier paragraphe est sujet à caution car il n'existe pas encore à ce jour suffisamment de "sources " permettant de dire de façon absolument sûre ce qu'il en résulte réellement...      :juju
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 18, 2009, 09:32:32 am

La bonne chose est que le gouvernement thaïlandais ait voté une loi interdisant la coupe des tecks en 1989... Sinon, les forêts n'existeraient plus aujourd'hui...

Hélas, le massacre continue en Birmanie...
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 18, 2009, 08:06:27 pm

LE MANGUIER


Le manguier est un arbre de la famille des Anacardiaceae,  originaire d'Asie méridionale,  largement cultivé dans les pays tropicaux pour son fruit, la mangue.  C'est probablement, avec le palmier-dattier, l'un des arbres fruitiers les plus anciennement cultivés.


Le manguier est un arbre originaire de l'Inde orientale et de Birmanie. Il fut introduit au XVIe siècle en Afrique par les Arabes et au Brésil par les Portugais.


Il est largement cultivé dans tous les pays tropicaux, notamment en Afrique, à la Réunion et à l'île Maurice, aux Seychelles, aux Antilles et au Brésil.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 18, 2009, 08:13:06 pm
/...


Biologie

Le manguier s'accommode de tous les sols, mais préfère des sols profonds, limoneux et frais. Il croit en zone tropicale, dans les régions comprises entre 0 et 700 m d'altitude. Au-delà, sa fructification tend à se réduire. Il craint les pluies au moment de la floraison (qui a lieu en hiver et se poursuit plus ou moins en hiver), qui contrarie la fécondation. Une saison sèche de deux à trois mois favorise le départ de la floraison.


Description

Le manguier (Mangifera indica L.) est un grand arbre qui peut atteindre 35 à 40 mètres de hauteur, avec un houppier de 10 mètres de diamètre. Son écorce est lisse, d'un gris-brun foncé à noir.


Ses feuilles alternes, entières, de forme oblongue et pointue, sont persistantes. Elles peuvent mesurer de 15 à 35 cm de long sur 6 à 16 cm de large. Lorsqu'on les froisse, elles exhalent une odeur de térébenthine. Leur couleur est d'un rose orangé au début de leur croissance puis passe par une teinte rouge foncé brillant avant de devenir vert foncé à maturité,


Les fleurs, blanc rougeâtre, sont petites et regroupées en grappes terminales de 10 à 40 cm de long. Elles comportent cinq pétales de 5 à 10 mm de long, cinq sépales et cinq étamines.  L'ovaire supère contient un seul ovule. Vers le milieu du printemps, après la fin de la floraison, il faut de trois à quatre mois pour que les fruits arrivent à maturité.


Le fruit charnu est une drupe de forme oblongue  attachée à un long pédoncule, de taille variable selon les variétés, de 10 à 25 cm de long sur 7 à 12 cm de diamètre, de poids variant de 500 g à 2,5 kg. La peau, assez résistante, est à maturité de couleur jaune plus ou moins tachetée de vert et de rouge (sur la face exposée au soleil). Le noyau, plutôt gros contient une graine unique de grande taille (4 à 7 cm de long sur 3 à 4 cm de large et 1 cm d'épaisseur). Il est recouvert de fibres plus ou moins développées dans la chair selon les variétés.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 18, 2009, 08:14:50 pm
/...

le manguier fleuri
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 18, 2009, 08:23:44 pm
/...


Phytosanitaire

La mangue est sujette à de nombreux champignons tels que l'anthracnose ou parasites tels que la mouche de la mangue.


Utilisation

On le cultive pour son fruit, la mangue, qui à maturité a une pulpe molle et juteuse de saveur sucrée.


Dans les Mascareignes, le fruit vert entre dans une préparation épicée, le « rougail mangue ».


En Inde, et particulièrement au Bengale, il était traditionnel de fabriquer de la teinture jaune  en nourrissant le bétail d'une petite quantité de feuilles de manguier, toxiques par ailleurs, puis en récoltant l'urine de ces animaux. Cette pratique a été abandonnée.


Le bois du manguier, dont la teinte se rapproche du noyer, est utilisé en ébénisterie.


Ses feuilles sont connues, notamment au Sénégal, comme renfermant des propriétés antiseptiques.


Divers

Il existe environ 300 cultivars de manguier dont certaines sont présentes en Asie depuis 4000 à 5000 ans.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 19, 2009, 09:40:21 pm

LE JACQUIER


Le jacquier, ou jaquier, Artocarpus heterophyllus est un arbre de la famille des Moraceae, originaire d’Inde et du Bangladesh, cultivé et introduit dans la plupart des régions tropicales en particulier pour ses fruits comestibles.


C’est une espèce proche de l’arbre à pain Artocarpus altilis avec lequel il ne doit pas être confondu. Il est cultivé majoritairement en Asie du Sud-Est et au Brésil.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 19, 2009, 09:48:30 pm
/...


Description


De nombreuses espèces de la famille des moracées contiennent du latex.  Celui du jacquier, produit par toutes les parties de l'arbre, est particulièrement abondant et collant. Il circule dans de gros canaux laticifères.
La colle jacque  était traditionnellement utilisée pour ses propriétés adhésives et pour piéger les oiseaux.


Le fruit du jacquier, la pomme de jacque (ou jacque, ou jaque, en créole : petit jaque, ou Ti'jac)  est une polydrupe pesant généralement plusieurs kilos (de 1 à 25 kg)  appartenant à la même famille que les mûriers, celle des Moraceae.


Le jacquier commence à avoir des fruits trois ans après la plantation. Le fruit a une saveur douce. Il peut être acheté dans des magasins de produits exotiques.


La chair du fruit mûr, à odeur forte et sucrée, peut être consommée crue ou préparée en confiture.


On peut aussi préparer le fruit vert, haché menu, en plat salé. À la Réunion, on le cuit ainsi avec du lard fumé, pour préparer la fameuse recette populaire du ti'jaque boucané.


Les graines, qui sont toxiques crues, sont comestibles cuites quand elles sont grillées ou bouillies. Leur goût rappelle celui des châtaignes. Elles peuvent être mangées telles quelles ou incorporées à des plats traditionnels (rougails).
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 19, 2009, 09:50:33 pm
/...
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 19, 2009, 09:56:37 pm
/...

Exploitation

Le jacquier donne un bois dur de belle couleur jaune à grain fin.  Ce bois est apprécié en ébénisterie, pour la confection de meubles, ou en marqueterie, en raison de sa coloration marquée. Il peut aussi être utilisé en construction. Le bois du jacquier est parfois utilisé pour la fabrication d’instruments de musique qui font partie des gamelans.


Variétés

. jacque dur dont les fruits restent fermes à maturité,
. jacque sosso aux fruits à chair plus molle,
. jacque miel à jus très sucré.




PS. Les photos ont été prises dans le jardin de la Bungalows Guesthouse à Chiang Mai  :smile


Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 20, 2009, 10:46:18 am
Sujet bien intéressant... Un de mes arbres préférés sous les Tropiques: le frangipanier...


Le frangipanier (plumeria rubra).


Ce petit arbre de 6 à 10 mètres de haut est originaire d’Indes occidentales. On le trouve partout en Extrême Orient et tout particulièrement en Thaïlande où il est fréquemment planté près des temples et dans les cimetières.

Son tronc est noueux et ses branches courtes et épaisses avec des des rameaux charnus lactescents présentant de grandes cicatrices foliaires.

Ses feuilles peuvent atteindre 30 cm de longueur. Elles sont alternées, linéaires, lancéolées, la surface vert foncé brillant et le revers garni d’un duvet tomenteux. Ces fleurs d’environ 2,5 cm de large, quintuplées, peuvent être de couleur rouge, rose, pourpre, blanche ou jaune. Très odorantes, elles servent d’offrandes chez les Bouddhistes et ont donné au frangipanier son surnom de «plante du temple».

Ses fruits sont des follicules coriaces, presque cylindriques, étroites et pouvant atteindre 25 cm de longueur.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 20, 2009, 04:17:21 pm


J'adore l'odeur de cette fleur, c'est sublime...

j'ajoute quelques photos de fleurs, Manu (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Nature/0010.gif)
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: letirailleur le septembre 21, 2009, 08:59:30 am
Qui a une photo de la fleur "Lilandliland"
Je ne sais pas si c'est comme ca que cela s'ecrit?
Titre: Re : Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 21, 2009, 09:30:22 am

Qui a une photo de la fleur "Lilandliland"
Je ne sais pas si c'est comme ca que cela s'ecrit?



Le tirailleur, est-ce que tu parle de l'Ylang-ylang ?

Si oui, le texte et les photos le concernant même si j'avoue ne pas en avoir vu en Thaïlande mais plutôt en Indonésie et à Mayotte...


Ylang-ylang


l’ylang-ylang (Cananga odorata), ou ilang-ilang, est un arbre de la famille des Annonacées, originaire d'Asie du Sud-Est. On le cultive pour ses fleurs dont on extrait par distillation une huile essentielle très utilisée en parfumerie.

Le terme de Cananga vient du nom malais de l'arbre, kenonga ou kananga. Le nom vernaculaire Ylang-ylang vient du nom de l'arbre en tagalog (langue des Philippines).



1/ Description :

L’ylang-ylang est un arbre, au feuillage persistant, taillé à 2-3 m de haut en culture mais pouvant atteindre 25-30 m dans son milieu naturel d’origine. Il possède une couronne largement étalée. Sa croissance est très rapide les premières années puisqu’elle peut atteindre les 2 à 5 mètres par an.

Les feuilles alternes, entières, coriaces, de 8-20 x 4-8 cm, d’un vert vif à la face supérieure, sont disposées très régulièrement le long de longs rameaux. Les nervures sont très marquées.

Les fleurs axillaires, solitaires ou en grappes, portées par un pédoncule de 2,5-5 cm, sont composées d’un calice à 3 lobes de 6 mm réfléchis, de 6 longs pétales en lanières, pendants, disposés sur deux cercles et de nombreuses étamines disposées en spirale ainsi que de nombreux carpelles libres. Les pétales dégagent une odeur pénétrante, épicée rappelant les œillets, les narcisses et le jasmin. Les pétales d’abord blancs, prennent ensuite une teinte verdâtre puis virent au jaune tandis que leur base se colore en rouge. La floraison s’étale sur toute l’année mais elle est plus abondante durant la période chaude et humide.

Les fruits, de 25 mm de long, sont formés par une juxtaposition de plusieurs méricarpes, pendants, ovoïdes, verdâtres puis noirâtres à maturité, dans lesquels les baies individuelles, soudées sur un axe floral forment une masse charnue. Ils renferment 6 à 12 graines aplaties, brun pâle.


2/ Ecologie :

L’ylang-ylang est originaire des zones tropicales humides d’Inde, Indonésie, Malaisie, Philippines. Il croît dans les forêts humides à fortes pluviosité, au bords des chemins, dans les jachères et dans les systèmes agroforestiers.

Il a été introduit dans pratiquement toutes les îles tropicales du pacifique (Polynésie, Mélanésie, Micronésie, Nouvelle-Calédonie, Hawaii…), au nord de l’Australie, en Thailande, Vietnam, dans l’océan indien (Madagascar, Comores, Mayotte, La Réunion, Maurice) et dans les Caraïbes et le Costa-Rica.


3/ Utilisations :


- Production d’huile essentielle d’ylang-ylang.

La distillation des fleurs d’ylang-ylang a été lancée à Manille aux Philippines vers 1860, par un marin du nom de Albert Schwenger qui séduit par l’odeur des fleurs, aurait parcouru la campagne avec un alambic pour récolter et distiller de petites quantité de fleurs. Peu de temps après, la culture de l'ylang- ylang sera entreprise à grande échelle par les planteurs des possessions françaises de l’océan indien pour le compte des parfumeurs français. En 1909, on rapporte qu’il y avait 200 000 arbres à ylang-ylang cultivés à La Réunion mais leur culture fut ensuite abandonnée en raison de la fréquence des cyclones. Une production commerciale à grande échelle s’est par la suite développée à Nosy-Bé (Madagascar) et dans les îles des Comores. Actuellement la production se fait pour l’essentiel dans les Comores, Anjouan et Mayotte.

Avec 50 à 70 tonne d’essence, les Comores tiennent le rang de premier producteur mondial. La production malgache se situe dans une fourchette de 15 à 20 t. par an.

L'ylang-ylang constitue la principale culture de rente de Mayotte, dont il représente 84% du total des exportations. Celles-ci se sont élevées à environ 14,3 tonnes d’essence en 1997 sur une production mondiale de 100 tonnes d’essence. La production d’ylang-ylang est réalisée par 380 producteurs sur une superficie de 500 hectares environ (204 000 pieds). Chaque arbre peut produire 3 à 4 kg de fleurs par récolte.

La distillation de la fleur fraiche d'ylang ylang se fait à l’eau dans des alambics qui permettent d'extraire une huile essentielle en plusieurs fractions. La distillation dure de 12 à 20 heures, les meilleures fractions étant recueillies dans les deux premières heures. Le distillateur rajoute de fleurs au fur et à mesure de la chauffe, toutes les 3 heures environ. Le produit des différentes distillations se distingue suivant la densité de l'essence : Extra S, Extra, Première, Deuxième et Troisième. Les fractions Extra supérieure et Extra normale, ainsi que Première sont destinées à la parfumerie de luxe, les Deuxième et Troisième étant destinées aux cosmétiques, aux savons et aux détergents. Il faut compter environ 100 kg de fleurs pour faire 2 kg d'essence.

Cette huile essentielle est un liquide jaune, d'odeur suave, formé de sesquiterpènes, d'alcools, d'esters, phénols et aldéhydes. Elle contient pour un tiers du benzoate de méthyle, un liquide à odeur puissante, aux arômes d'œillet, et que l'on retrouve sans surprise aussi dans les huiles extraites de cette dernière fleur.

L'essence d'ylang-ylang, encore appelée huile de Cananga, dégage un parfum tout à la fois : floral, épicé, exotique, puissant, camphré, médicamenteux et légèrement fruité.


- Utilisations.

L’essence d’ylang-ylang est destinée à la préparation des certains parfums de luxe, de produits cosmétiques et de produits destinés à l’aromathérapie.

Cet arôme a été rendu célèbre en 1926 par Coco Chanel avec le parfum Bois des Iles puis 1938 par Patou avec Joy. Il rentre aujourd'hui dans les notes de base de nombreux parfums.

En aromathérapie, il est considéré comme sédatif, antiseptique, hypotensif, et aphrodisiaque.

En Asie du sud est, l'huile d'ylang-ylang sert à aromatiser les bonbons, les glaces, les boissons et le chewing-gum. Comme additif alimentaire, elle ne présente pas de risque pour la santé aux doses recommandées.


4/ Culture :

En Indonésie, des fleurs d'ylang-ylang sont répandues sur la couche des jeunes mariés. Aux Philippines, ces mêmes fleurs tressées avec des fleurs de sampiguita servent à confectionner des colliers portés par les femmes ou disposés autour d'images saintes.

Les armoiries de Mayotte, adoptées en 1982, comprennent deux fleurs d'ylang-ylang sur l'écu central.

Le romancier belge Henri Vernes a baptisé Miss Ylang-Ylang l'un de ses personnages féminins, adversaire de Bob Morane dans plusieurs des romans de la série.


Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: letirailleur le septembre 21, 2009, 02:54:15 pm
Oui, c'est ca Manu
Merci de l'info
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 22, 2009, 06:04:36 pm

LE GOYAVIER



Le goyavier (Psidium guajava) est une espèce d'arbre fruitier de la famille des Myrtaceae.  Natif des Caraïbes et de l'Amérique centrale,  c'est un arbre fruitier que l'on trouve dans l'ensemble de l'Amérique Tropicale et en Asie tropicale et sub-tropicale.  Originaire des forêts tropicales humides et sèches, on le trouve également sur les rives des fleuves. En Europe, il n'est pas très rustique et ne résiste pas à des températures négatives prolongées.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 22, 2009, 06:07:42 pm
/...


Description

C'est un arbre de taille moyenne qui peut atteindre 8m de hauteur. Il est considéré comme l'une des cinq plantes les plus conquérantes au monde. Il convient de le distinguer de l'espèce psidium littorale qui constitue à la Réunion une menace pour la survie des nombreuses plantes endémiques (alors que d'autre part, le commerce de ses baies rouges est devenu une source de revenus pour certains habitants). La confusion vient du fait qu'à la Réunion on appelle "goyavier" le psidium littorale ainsi que son fruit et pied de goyave, l'arbre qui produit les goyaves.


Les feuilles de forme oblongue sont couvertes d'un fin duvet sur la face inférieure. Elles peuvent atteindre 15 cm de long et 7 cm de large.

Il est pollinisé par les insectes.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 22, 2009, 06:10:44 pm
/...


Utilisations

Le goyavier est un arbre fruitier d'une très grande importance économique. Il existe des variétés de goyaves jaunes (goyave poire) ou vertes (goyave pomme).  Elles sont consommées fraîches et peuvent être transformées en confitures, en gelées et en jus de fruits.


Ses feuilles, préalablement lavées, peuvent être mâchées ou servir à préparer une décoction que l'on boit en cas de diarrhée, en particulier lorsqu'on contracte la turista.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 23, 2009, 10:49:44 pm
LE DURIAN (avec son "Fruit qui fouette" )  (http://www.icone-gif.com/gif/emoticones/furieux/emoticones-furieux-110.gif)


Le durian (prononcer dourian) ou durion (Durio zibethinus) est un arbre tropical de la famille des Bombacaceae (classification classique) ou des Malvaceae (classification phylogénétique) qui produit des fruits comestibles.


Ce fruit, lui aussi appelé durian, n'est récolté que dans le sud-est de l'Asie. Il se présente comme un gros ovoïde (parfois plus de 40 cm de circonférence), pesant jusqu'à 5 kg, avec une carapace de grosses épines, et poussant en haut de grands arbres. Il est connu pour son goût et son odeur très particuliers.


Le genre Durio compte 30 espèces, toutes originaires du sud-est asiatique. Au moins neuf d'entre elles produisent des fruits comestibles. L'espèce Durio zibethinus  est la seule disponible sur le marché international, la vente des autres espèces reste confinée aux régions où elles sont produites.

Le nom vient du malais duri, qui signifie « épine ».
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 23, 2009, 10:55:35 pm
/...

Description

C'est un grand arbre, qui peut atteindre 25 m de haut.


Les feuilles alternes, entières, sont de forme oblongue acuminée et mesurent environ 10 centimètres.


Les fleurs sont hermaphrodites et dégagent une odeur âcre et forte.  Cette émanation est typique pour les fleurs qui sont pollinisées par certaines espèces de chauve-souris. Elles apparaissent groupées en cymes de 3 à 30 fleurs qui poussent sur les grosses branches et le tronc. Elles comportent de 3 à 5 pétales (rarement 4 ou 6) et un nombre indéterminé d'étamines, soudées à la base par leurs filets. L'ovaire à cinq loges renferme un nombre variable d'ovules. Les arbres fleurissent une ou deux fois par année et la période dépend de l'espèce et du lieu. Un arbre porte des fruits dès sa quatrième ou cinquième année.


Le fruit, très volumineux, avec une longueur et un diamètre de respectivement 30 et 15 centimètres, se lignifie à maturité. Il faut trois mois après la pollinisation pour qu'il soit mûr. Il est de couleur verdâtre et est hérissé de nombreuses épines coniques.  


Selon les espèces, cette teinte peut varier et tirer sur le brun, le rouge ou le jaune.  Il s'ouvre en cinq valves contenant chacune jusqu'à cinq graines noyées dans une pulpe blanche onctueuse comme de la crème et à l'odeur puissante.  Ces graines à gros cotylédons sont comestibles.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 23, 2009, 11:08:27 pm
/...

Exploitation

Les neuf espèces  comestibles connues à ce jour sont :

. Durio zibethinus
. Durio dulcis
. Durio grandiflorus
. Durio graveolens
. Durio kutejensis
. Durio lowianus
. Durio macrantha
. Durio oxleyanus
. Durio testudinarum



Il est possible toutefois que certaines espèces qui n'ont jamais été découvertes, récoltées ou étudiées soient également comestibles.


L'espèce Durio zibethinus est la seule espèce vendue à grande échelle et disponible en dehors de sa région. Le terme Zibethinus est une référence à la civette indienne, Viverra zibetha. Il existe une discorde quant à la signification de cette association que l'on doit à Carl von Linné : elle pourrait être une allusion à l'odeur de la civette  ou à la civette qui apprécie particulièrement les durians et qui servaient de piège pour les attraper.


Le durian est natif d'Indonésie, de Malaisie et de Brunei.  Sa présence aux Philippines demeure mystérieuse et on ne sait pas s'il y a été importé ou si des espèces peuplaient déjà l'archipel. Le durian est cultivé dans des zones tropicales et cesse sa croissance si la température descend en dessous de 22°C.


La plus grande diversité de durians se rencontre sur l'île de Bornéo  avec sur les marchés locaux les variétés D. zibethinus, D. dulcis, D. graveolens, D. kutejensis, D. oxleyanus et D. testudinarium.


Au Brunei,
 D. zibethinus n'est pas cultivée, les consommateurs lui préférant d'autres espèces comme D. graveolens, D. kutejensis et D. oxyleyanus. Elles sont présentes un peu partout au Brunei et contribuent à une riche diversité génétique auprès d'autres espèces comme D. testudinarium et D. dulcis.[8]. Aux Philippines, la production est concentrée dans la région de Davao. Le festival de Kadayawan consacré au durian a lieu chaque année à Davao City.


Si le durian n'est pas natif de Thaïlande, ce pays est l'un des principaux exportateurs du fruit, avec 781 000 tonnes.  La production mondiale s'élevait à 1 400 000 tonnes en 1999, dont 111 000 tonnes qui étaient exportées.


La Malaisie et l'Indonésie produisent chacune 265 000 tonnes. Les exportations malaises s'élevaient à 35 000 tonnes en 1999.


La production du durian a lieu dans d'autres pays et régions mais en quantité plus restreinte : Cambodge, Laos, Viêt Nam, Birmanie, Inde, Sri Lanka, Floride, Hawaii, Nouvelle-Guinée occidentale, Polynésie, Madagascar, Chine et Australie.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 23, 2009, 11:17:16 pm
/...

Odeur et saveur


Le durian a un goût très subtil dont la base serait un camembert au lait cru à point avec des nuances d'ananas et d'ail,  et dégage une odeur particulièrement forte considérée par beaucoup d'Européens comme peu agréable, souvent comparée à celle du vomi.


L'odeur inhabituelle force les gens à trouver des comparaisons pour la décrire. Des analogies avec les égoûts, le vomi, l'odeur du putois  


La large gamme d'odeurs du durian fait que les comparaisons sont nombreuses. Les espèces ne dégagent pas toutes la même odeur, par exemple le durian rouge (D. dulcis) a des relents de caramel avec de la térébenthine alors que le durian à chair rouge (D. graveolens) émet des senteurs proches des amandes grillées. Le degré de maturité contribue grandement à l'odeur.


Trois études scientifiques de la composition de l'arôme du durian ont eu lieu (en 1972, 1980 et 1995). À chaque fois, le mélange détecté était différent, avec des esters, cétones et différents composés organo-sulfurés, sans toutefois arriver à déterminer le composant qui a la plus grande responsabilité dans l'odeur distinctive du fruit.


L'odeur peut être détectée à plus d'un kilomètre par les animaux. De plus, le fruit est très apprécié par les écureuils, les cochons, les orang-outans, les éléphants et même certains carnivores comme le tigre. Si certains de ces animaux mangent le fruit et laissent les graines de côté, d'autres avalent tout le fruit et rejettent les graines dans leurs excréments, contribuant à la dispersion du durian.


Il est possible que le fruit ait évolué avec le temps avec l'apparition des pointes visant à décourager les petits animaux, moins susceptibles de transporter les graines que les gros animaux.


Utilisation


Le fruit arrivé à maturité, c'est-à-dire quand son enveloppe commence à s'ouvrir, se consomme généralement frais, mais exhale une forte odeur alliacée, qui augmente avec le temps et devient carrément putride quand le fruit se gâte.  


Elle est moins forte immédiatement après la récolte, et est moins accentuée chez certaines variétés améliorées. On s'en sert aussi pour préparer des glaces et des pâtisseries.


Ses graines sont comestibles une fois grillées. Pilées, elles servent à préparer des gâteaux.


Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: letirailleur le septembre 24, 2009, 11:01:49 am
Interdit dans certains hotels a udonthani

(http://img40.imagefra.me/img/img40/2/9/23/letirailleurthai/f_1021n27apm_dd30161.jpg) (http://imagefra.me/)
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Rugby15 le septembre 24, 2009, 01:18:23 pm
faut dire que ca coince, jamais pu m'habituer à l'odeur
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 25, 2009, 11:29:29 am

Personnellement, je ne fais pas parti des amateurs de durian... mais je sais qu'il y en a qui adore ça...
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 26, 2009, 09:26:57 pm

LE LITCHI


Le litchi ou lytchee un arbre tropical de la famille des Sapindaceae. Son nom provient du chinois 荔枝 (lìzhī). En Chine sa culture est pratiqué depuis plus de 2100 ans.


L'espèce a été introduite pour la production fruitière dans d'autres régions tropicales, notamment en Inde, à Madagascar, en Thaïlande, à Hawaii et également à La Réunion  où le fruit est appelé letchi et l'arbre pied de letchi.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 26, 2009, 09:34:17 pm
/...


Description


L'arbre du litchi est de taille moyenne et peut atteindre une hauteur de 15 à 20 m. Sa silhouette générale est assez ronde et le feuillage est dense. Il possède des feuilles composées alternes de 15 à 25 cm de long.


Les fleurs du litchi mesurent entre 4 et 5 mm de diamètre et sont de couleur blanc rosâtre à blanc verdâtre.


Le fruit, est une petite sphère de 3 à 4 cm  de diamètre, entourée d'une enveloppe dure et cassante d'aspect écailleux qui prend une couleur rose à rouge à maturité.  


L'intérieur du fruit contient une partie pulpeuse, de couleur blanc vitreux, parfumée et juteuse, riche en vitamine C, qui est en fait une arille, une excroissance produite au niveau de la bordure du hile, la cicatrice nourricière de la graine.


Au centre du fruit se trouve un noyau de forme oblongue, de couleur brun vernissé. Cette graine est toxique  et ne doit pas être consommée.


Les fruits sont portés par des grappes pendantes qui peuvent porter plusieurs dizaines de litchis.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 26, 2009, 09:46:07 pm
/...


Utilisation


La production des litchis, est saisonnière et survient en début d'été. Dans son pays d'origine et dans le reste de l'hémisphère nord, la saison des litchis correspond aux mois de juin et juillet, alors que dans les pays de l'hémisphère sud où leur culture a été introduite, les récoltes se tiennent en décembre et janvier et le fruit se trouve ainsi associé aux fêtes de Noël et du nouvel an.


Juteux, sucrés, doux et agréablement parfumés, faciles à décortiquer et à déguster en une ou deux bouchées, les litchis sont des fruits généralement dégustés frais.


On les trouve également en conserve ou dans la composition de jus de fruits et de liqueurs. Ils peuvent être accommodés en cuisine de nombreuses manières : crus dans des salades de fruits, cuits en pâtisserie ou en accompagnement de viandes.


La méthode traditionnelle chinoise de conservation des litchis est de les faire sécher. Ils constituent alors une friandise populaire très appréciée et sont par exemple utilisés pour sucrer le thé.


Les litchis sont des arbres très mellifères avec lequel les insectes butineurs produisent un miel doux et délicatement parfumé.


autre sujet à venir... : le miel de litchi   :smile
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 27, 2009, 09:09:15 am

Les touristes qui ont la chance de venir à Chiang Mai en Juillet peuvent faire une overdose de litchis... C'est la saison où les fruits des nombreuses plantations ayant remplacé les champs de pavots sont récoltés par les Hmong...

 :)
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 30, 2009, 09:56:34 pm

LE PAPAYER


Le papayer (Carica papaya L.) est un arbre fruitier à feuillage persistant des régions tropicales humides et sous-humides, de la famille des Caricacées, cultivé pour son fruit, la papaye.


Il est originaire du sud du Mexique. C'est une plante dioïque. Le papayer peut être mâle ou femelle, mais aussi hermaphrodite. Les femelles et les hermaphrodites (en moindre quantité pour ces derniers) portent des fruits; elles nécessitent cependant une pollinisation pour porter des fruits.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 30, 2009, 10:03:51 pm
/...

Description


Cet arbuste de 3 à 7 m  de haut est en général non ramifié. Lorsque le tronc principal est taillé ou brisé, il est fréquent que des branches secondaires se forment ; elles peuvent aussi apparaitre naturellement sans altération du tronc principal. Le tronc creux de 20 cm de diamètre est couvert d'une écorce verdâtre ou grisâtre, marquée des cicatrices foliaires.


Les feuilles rassemblées au sommet du tronc, sont portées par un long pétiole de 40-60 (-100) cm. Le limbe palmatilobé, de pourtour subcirculaire de 50 cm  de diamètre est profondément divisé est 7 (-11) lobes, eux-mêmes lobés. La face supérieure est vert clair mate, la face inférieure à pruine blanchâtre.


Les fleurs mâles portent une corolle blanchâtre à tube de 10-25 mm  et des lobes étroits étalés blanc-crème ainsi que 10 étamines, 5 longues et 5 courtes.


Les fleurs femelles possèdent 5 pétales  presque libres de 5 cm, contournés, étroits, tôt caduques et un pistil jaune pâle de 2-3 cm.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 30, 2009, 10:08:35 pm
/...


Biologie


Le papayer est ordinairement un arbre dioïque, les pieds sont mâles ou femelles, mais il existe des types hermaphrodites (bisexués).  Les fleurs mâles apparaissent sur de longs panicules ramifiés à l'aisselle des feuilles, tandis que les fleurs femelles naissent isolées ou par groupe de 2 ou 3 sur la partie supérieure du tronc.


Au point de vue génétique, il a été établi que :

1) Lorsque les fleurs femelles sont fécondées par des fleurs mâles, leur descendance est constituée de 50% de pieds mâles et 50% de pieds femelles.

2) Lorsque des fleurs hermaphrodites sont autofécondées, leur descendance est de 66% de pieds bisexués et 33% de pieds femelles

3) Lorsque des fleurs femelles sont fécondées par du pollen de fleurs bisexuées, leur descendance est de 50% de pieds bisexués et de 50% de pieds femelles.
La floraison se poursuit toute l'année.


Le fruit est une baie de formes et dimensions variées, 15-40 x 7-25 cm, apparaissant directement sur le tronc, à pulpe orangée et graines noirâtres.


Toute la plante contient une enzyme protéolytique, la papaïne.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le septembre 30, 2009, 10:20:55 pm
/...


Utilisations


Le latex, servant à faire la drogue, est recueilli en incisant les fruits encore verts. Il coagule rapidement et est récupéré par raclage et séchage au soleil ou artificiellement. Du suc de papayer ainsi obtenu, on extrait une protéase attendrissante appelée papaïne, formée de 212 acides aminés et la chymopapaïne, une protéase de 218 acides aminés, utilisée en chimionucléolyse (traitement des hernies discales).  La papaïne est inscrite au codex français depuis 1937.


Selon Bruneton, « La papaïne, seule ou associée, est proposée en thérapeutique digestive et en diététique comme enzyme de substitution en cas d'insuffisance gastrique ou duodénale : traitement symptomatique des troubles dyspeptiques.  


En usage local, elle entre dans la formulation de traitement d'appoint des affections limitées à la muqueuse de la cavité bucale et de l'oropharynx, de suites opératoire, de lésions buccales accidentelles ; détersive et cicatrisante, elle est alors associée à un antibiotique et au lysozyme. »


Alimentation


Ce fruit légèrement âcre se consomme nature, comme le melon. On enlève habituellement les graines se trouvant à l'intérieur, mais elles peuvent être consommées tel quel en assaisonnement. Elles ont un goût poivré légèrement sucré.  
On peut ajouter une touche de citron à la papaye lorsqu'on la déguste crue, afin d'en rehausser le goût.


Il sert de base aussi à la salade thaï, le som tam.  


Le latex  de la papaye verte peut aussi être utilisé dans la fabrication du chewing-gum.  
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le octobre 01, 2009, 10:42:54 am

Un délice, la salade de Papaye... (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Manger/casserole-manger.gif)
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Rugby15 le octobre 01, 2009, 02:04:33 pm
à  la casba, la papaye c'est presque un truc qu'est dans la pharmacie, ca soigne TOUT  et vachement bon en +  ;D
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 02, 2009, 06:00:32 pm

LE RAMBOUTAN


Le ramboutan est un grand arbre touffu (jusqu’à 25m  de hauteur) de la famille des Sapindacées, originaire d'Asie du Sud Est  (Malaisie en particulier) croissant en climat tropical chaud et humide, de la même famille que les litchies, les longanes et les quenettiers.

Ses autres appellations sont :  litchi chevelu, ramboutanier, chom-chom (en vietnamien).
 
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 02, 2009, 06:09:47 pm
/...


Description


Cet arbre croissant en milieu tropical et humide, met entre cinq et six ans à produire des fruits. L'arbre atteint sa maturité à l'âge de huit ans et produit environ 200 kg de fruits par an.

Les fruits se présentent en grappes, chacun de 3 à 4cm, rond à ovale. A maturité, les drupes prennent une couleur rose-rouge.


Le ramboutan ressemble au litchi mais sa coque le rend facilement reconnaissable : elle est couverte d’épines-poils recourbées et molles, comme un oursin. La pelure a un petit duvet ressemblant à des poils (ramboutan vient de rambut, qui signifie "cheveu" en malais) et la pulpe est souvent collée au noyau.


Même si certaines variétés ne sont pas juteuses, elles dégagent un parfum sucré et leur goût s'apparente à celui du raisin.


Ce fruit se mange frais, séché ou en conserve.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 02, 2009, 06:20:54 pm
/...

/...


Culture


Le principal producteur mondial de ramboutan est la Thaïlande.


Au Viêt Nam, les paysans cultivent trois variétés de ramboutans : les ramboutans ordinaires, longanier et avec écorce. Les arbres sont touffus et leurs fruits sont rouges et jaunes.


Apport nutritionnel


Il contient plusieurs substances nutritives telles que du glucose, des minéraux et de la vitamine C.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 08, 2009, 11:03:33 pm


LE CARAMBOLIER


Le carambolier (Averrhoa carambola) est un arbre de la famille des Oxalidacées dont le fruit est la carambole.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 08, 2009, 11:11:05 pm
/...


Description


Le carambolier est un arbre tropical d'origine Asiatique.  Il pousse aussi en Amérique du Sud, en Australie, en Israël et aux Indes  où on appelle son fruit “pomme de Goa”.


Le carambolier est un petit arbre très ramifié atteignant 6 à 9 m de haut. Ses fleurs roses au centre pourpre sont disposées en petites grappes soit à l'aisselle des feuilles, soit aux extrémités des rameaux.


Les arbres peuvent porter leurs premiers fruits dès l'âge de cinq ans. Ils fleurissent toute l'année et fructifient sans discontinuer. Deux périodes annuelles de deux mois sont plus prolifiques. La récolte peut atteindre de 50 à 300 kg par arbre.


Le fruit du carambolier, la carambole, surprend par sa forme particulière et sa peau à l'aspect cireux. Coupé transversalement, elle a la forme d'une étoile à cinq branches. De couleur jaune, ferme et croquant, la carambole a un goût acidulé agréablement frais.


Les fruits mûrs peuvent se consommer crus mais le plus souvent, ces fruits sont utilisés en pâtisserie. Ils décorent admirablement une belle assiette de glace. Les fruits sont très riches en acide citrique, en acide oxalique et en vitamine A; ils sont relativement pauvres en vitamine C.   
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 08, 2009, 11:13:30 pm
/...


Le saviez-vous ?


L'arbre est appelé star fruit en anglais à cause de sa forme en étoile.


En Asie du Sud-Est, on les utilise couramment pour nettoyer des objets en métal et enlever les taches tenaces comme le sang.


En effet, le jus de la carambole est riche en acide oxalique.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 14, 2009, 04:58:09 pm

LE TAMARINIER


Le tamarinier (Tamarindus indica) est un arbre de la famille des Fabacées sous-famille des Caesalpinioidées. Cet arbre est la seule espèce dans le genre Tamarindus.


Cet arbre est originaire des régions tropicales sèches de l'Afrique de l'Est. Implanté il y a très longtemps en Inde, il a été depuis diffusé dans toutes les régions tropicales et sub-tropicales d'Asie. Il a été introduit au XVIe siècle en Amérique centrale et est maintenant répandu au Mexique, au Honduras et au Guatemala.


À Madagascar, chez les Sakalava, le tamarinier est considéré comme un arbre sacré, le "Roi des arbres".
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 14, 2009, 05:08:49 pm
/...


Présentation


C'est un arbre de 10 à 20 m de haut à tronc plutôt court. À croissance lente, il a une longue durée de vie.


Son feuillage est persistant à feuilles alternes, paripennées (jusqu'à 12 paires de folioles).


Ses fleurs jaunâtres en racèmes terminaux retombants apparaissent en mai et donnent en octobre des fruits connus sous le nom de tamarins, constitués de grosses gousses contenant plusieurs graines entourées de pulpe fibreuse.


Utilisation


Il est cultivé pour ses fruits parfois appelés « dattes de l'Inde »  et plus particulièrement pour la pulpe comestible qui entoure les graines et qui est à la fois acide et riche en sucre.


Elle est employée comme épice dans la cuisine indienne et du Moyen-Orient. Elle donne une saveur aigre. Elle est utilisée dans les currys, les plats de lentilles, les chutneys doux, ou sert à parfumer le riz. C'est un ingrédient important de la Worcestershire sauce.


La pectine  qu'il contient est utilisée dans la confiture industrielle. Le jus  très acide (riche en acide tartrique) trouve un usage comparable au jus de citron.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 14, 2009, 05:24:48 pm
/...


Toutes les parties de l'arbre sont utilisées en médecine traditionnelle, mais les pharmacopées occidentales s'intéressent essentiellement à la pulpe du fruit.


Phytothérapie


La pulpe fraiche, laxatif doux, se consomme:
• en tisane chaude ou froide: 20 g de pulpe dans un litre d'eau, ébulition suivi d'un tamisage, 2 à 3 tasses par jour
• en confiture: exemple de proportion: 50 g de pulpe, 50 g d'eau et 125 g de sucre, réduire d'1/4 par évaporation à chaud.


L'extrait sec de tamarin entre dans la composition de nombreux phytomédicaments à visée laxative, en général associé à des composés anthracénosiques.


La pulpe de tamarin est aussi un condiment, surtout chez les anglosaxons, curry, conserve de viande ou de légume, chutney (avec des mangues) et diverses sauces.


On peut consommer les jeunes feuilles et fleurs, en salade ou en soupe. L'écorce, riche en tanins, est prescrite en décoction comme astringent, par ex : un morceau d'écorce de 15 cm sur 2 à 3 cm dans un litre d'eau, 1/2 heure de cuisson, 2 heures de macération.


Cette décoction très astringente peut servir :  
• en bains de bouche (gingivite, aphte)
• en cas de troubles diarrhéiques (un verre deux fois par jour)
• comme anti-infectieux (détersion des plaies, conjonctivite, dermatoses surinfectées)
• pour réaliser un bain antiprurigineux chez les enfants (un litre de décoction dans 10 litres de bain)

Plus anecdotique: la décoction de racine serait aphrodisiaque (!?): 40 g de racine dans un litre d'eau, une tasse 2 à 3 fois par jour.   :juju

La macération d'écorce calmerait l'asthme bronchique. L'infusion de feuilles serait hypoglycémiante.


Le saviez-vous ?


Le tamarin nettoie le cuivre. Il suffit de le saupoudrer d'une poignée de sel marin, de le mouiller et d'en frotter l'objet. On tire de l'amidon des graines écrasées.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 20, 2009, 03:34:14 pm

L'ANACARDIER


L'anacardier (Anacardium occidentale) est un petit arbre de la famille des Anacardiaceae.


Originaire d'Amérique du Sud, Il est aujourd'hui largement cultivé en Afrique, aux Antilles, dans le Nordeste brésilien, en Asie du Sud Est  et en Inde.


Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 20, 2009, 03:39:59 pm
.../


Description


C'est un arbre à la cime évasée ne dépassant pas 12 m de haut. Les feuilles simples sont persistantes, alternes, ovales et coriaces. Les fleurs blanches teintées de rose, parfumées, sont réunies en inflorescences terminales.


Les fruits ont une coque âcre et toxique qui abrite une amande blanche, comestible, la noix de cajou.  Ils se forment sous un pédoncule gonflé, charnu et juteux nommé « pomme de cajou ».


La noix de cajou et son amande comestible constitue le principal produit utilisé de cette plante. C'est un akène se développant en premier à l'extrémité d'un pédoncule juteux et comestible lui aussi qui est un faux-fruit appelé pomme de cajou.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 20, 2009, 03:46:00 pm

/...


La coque de la noix est composée de deux coquilles, l'une à l'extérieur de couleur verte et fine, l'autre interne de couleur brune et dure, séparées par une structure à cavités qui contient une résine phénolique caustique constituée de 90% d'acide anacardique et 10% de cardol appelée baume de cajou.


Au centre de la noix se trouve une seule amande en forme de demi-lune d'environ trois centimètres de longueur entourée d'une pellicule blanche. Elle deviendra, après avoir été grillée et salée, la « noix de cajou »  commercialisée et dégustée à l'apéritif par exemple.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 20, 2009, 03:59:38 pm

.../


Récolte et production mondiale


Découvert au Brésil par les Portugais, l'anacardier est emmené par des colons en 1578 au Mozambique, puis dans l'état du Kerala en Inde pour finalement se répandre dans d'autres régions de l'Asie. La culture s'est depuis étendue à d'autres zones du globe, notamment l'Afrique de l'Ouest où la production, pour raisons climatiques, reste assez faible.


La récolte s'effectue par ramassage au sol quand les pommes mûres sont tombées de l'arbre. Les noix sont alors séparées des pédoncules qui sont généralement laissés sur place, inutilisés. En Inde, premier pays producteur avec environ 250 000 tonnes annuelles de noix brutes (près de 60 000 t. de noix traitées), la récolte a lieu au deuxième semestre. Au second rang se place le Viêt Nam  avec une production de l'ordre de 180 000 t. traitées depuis quelques années sur place. Vient ensuite le Brésil qui produit aux alentours de 160 000 t. récoltées en seconde moitié d'année. Le marché de vente de la noix de cajou prête à consommer est principalement constitué par l'Europe et l'Amérique du Nord.


Utilisations


Coque de la noix :
En Afrique occidentale, principalement en Guinée-Bissau, la noix brute sert de base après fermentation au vin de cajou.


Coque :
La coque, l'amande une fois retirée, sert comme matériau de chauffage pour les fours  utilisés dans le traitement des noix (traitement industriel).


Pellicule entourant l'amande :
La pellicule entourant l'amande est brûlée comme la coque ou utilisée en tant que complément à l'alimentation du bétail.


Baume de cajou :
Les propriétés de la résine appelée en anglais Cashew Nut Shell Liquid (CNSL) et contenue dans la coque sont telles qu'il en est fait de multiples usages dans l'industrie. Elle est ainsi employée dans la fabrication d'encres, de vernis  de protection  contre les insectes ravageurs ou imperméabilisants, d'insecticides ou encore d'éléments de friction  de véhicules comme les freins et les embrayages.


Amande de cajou :
L'amande n'est pas toujours consommée crue mais aussi grillée et salée, en accompagnement aux boissons alcoolisées lors de l'apéritif. Sous forme broyée, elle entre dans la composition de plusieurs plats cuisinés (rôti végétarien, poulet aux noix de cajou, (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Manger/a-table.gif)  etc.)  ou pour agrémenter les salades.


De l'amande est aussi extraite par pressage une huile vierge utilisée en cosmétique ou en pharmacologie,  plus rarement (à cause de son coût élevé) dans les préparations culinaires en tant qu'huile alimentaire.


Le saviez-vous ?


L'amande est riche en vitamines (B1, ...), oligo-éléments (magnésium, phosphore, potassium, …), protéines, lipides et acides gras mono-insaturés qui aident à réduire le taux de cholestérol dans le sang.

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 24, 2009, 07:40:05 pm

LE GRENADIER


Le grenadier (Punica granatum) est un arbre fruitier de la famille des Lythracées, cultivé depuis la plus haute Antiquité pour ses fruits comestibles (les grenades) et pour les qualités ornementales de ses grandes fleurs.


C'est une espèce originaire d'Asie tempérée occidentale  (Turquie, Iran, Irak, Afghanistan, pays du Caucase, Turkménistan, Tadjikistan, Pakistan).


Elle est cultivée dans tous les continents dans des zones tempérées chaudes : bassin méditerranéen, Proche-Orient, Chine, Asie du Sud-Est, Sud-Est des États-Unis, Chili, Argentine.


La ville de Grenade en Espagne doit son nom au grenadier.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 24, 2009, 07:47:39 pm

/...


Description


C'est un petit arbre à port arbustif des régions méditerranéennes qui peut atteindre 6 m de haut. Il peut vivre jusqu'à 200 ans  mais est le plus productif en fruits dans ses 20 premières années de fructification.


Son écorce est gris beige et à tendance à se crevasser et à desquamer avec l'âge.


Ses feuilles caduques sont opposées et mesurent 3 à 7 cm de long sur 1 à 2 cm de large. Dans certaines régions, il arrive que l'arbre ne perde pas ses feuilles en hiver.


Ses fleurs rouge vif mesurent 3 cm de diamètre.


Ses fruits, les grenades, contiennent en moyenne 600 graines pulpeuses.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le octobre 24, 2009, 07:55:13 pm
/...


Culture


L'espèce tolère la sècheresse  et peut supporter de légère période de gel (jusqu'à -15°C) mais préfère les climats secs. En zone humide, le grenadier a du mal à fructifier car il a besoin de fortes chaleurs pendant toute la période de fructification. Sans cela, il est souvent attaqué par des maladies fongiques dont il ne se remet pas.


Le grenadier ne se reproduit pas fidèlement par semis et supporte mal la greffe ou le marcottage. On propage donc généralement les cultivars par bouturage en prélevant en hiver des rameaux de l'année d'une longueur de 30 à 40 cm. On enlève le bourgeon terminal et on enduit la base du rameau d'auxine puis on le plante directement en pleine terre en ne laissant dépasser que 3 yeux à l'extérieur.


Le saviez-vous ?


Les fleurs fraîches du grenadier  sont utilisées en infusion contre l'asthme.


L'écorce du fruit est utilisée contre la dysenterie  et l'écorce du tronc  et des fruits  est utilisée comme plante tinctoriale.


L'écorce des racines combat le ténia.
Titre: Re : Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le octobre 25, 2009, 07:18:43 pm

Salut Line,

beau travail
  :clap


+ 1  :clap
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le janvier 13, 2010, 06:34:04 pm


LE FLAMBOYANT



 Le flamboyant (Delonix regia), de la famille des Caesalpiniacées est un arbre de plus 15 à 18 m de hauteur dont la couronne en forme de parasol est remarquablement large lorsqu'il est vieux. Brièvement sans feuillage pendant la période de sécheresse.


 C'est une espèce originaire de Madagascar (découverte en 1824). Aujourd'hui très apprécié pour les parcs, le bord des routes et comme arbre à ombrage, il est répandu partout dans les régions tropicales et sub-tropicales.
 
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le janvier 13, 2010, 06:41:00 pm
/...


Description


Il est tout à fait remarquable lorsque ses grosses fleurs rouges, oranges ou jaunes font leur apparition en été.

Son feuillage disparait pendant la saison sèche pour réapparaître avec le retour de la saison des pluies.

Le flamboyant tient son nom de la couleur des ses fleurs qui éclosent soudainement toutes au même moment (à la fin de la période sécheresse) . La couleur rouge de ses fleurs recouvre complètement le vert des jeunes feuilles et c'est là que le flamboyant est le plus éblouissant.

C'est un arbre au tronc lisse, noir ou marron et aux nombreuses branches lui donnant un port en parasol typique des arbres des littorales tropicaux.  
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le janvier 13, 2010, 07:32:49 pm

/...


Spécificités


Feuilles : Bipennées, pouvant atteindre 50 cm de longueur, possédant 1 1 à 18 paires de pennes ; chacune garnie de 20 à 30 paires de petites folioles oblongues de 5 à 10 mm de long.

Fleurs : L'arbre commence à fleurir vers la fin de la période de sécheresse. Il porte une multitude de grandes fleurs pouvant atteindre 15 cm de large, de couleur rouge écarlate (ou autres) dans des touffes aérées terminales et continuant à fleurir après formation du feuillage.

L'effet ornemental des fleurs vient également des longs filets recourbés vers le haut. Comme beaucoup de fleurs rouges d'arbres tropicaux, celles- ci aussi sont pollinisées par les oiseaux.

Fruits : Gousses aplaties de couleur marron pouvant atteindre 60 cm de longueur. Quelques gousses demeurent parfois jusqu'à la floraison suivante.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le janvier 13, 2010, 07:35:50 pm
/...


Le saviez-vous ?

Il existe des flamboyants bleus (jamais vu perso. en Thaïlande)    :smile
Titre: Re : Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 14, 2010, 12:47:14 pm

Il existe des flamboyants bleus (jamais vu perso. en Thaïlande)    :smile


Je ne savais pas que ces arbres faisaient parties des flamboyants...
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le janvier 23, 2010, 08:11:47 pm


LE COCOTIER


Le nom d’espèce du cocotier, cocos nucifera, Famille des Arecaceae, provient du latin nux (noix)et fero (je porte) : porteur de noix.


Il est dit également que le nom de cocotier dériverait probablement d’un terme portugais (Cocos) signifiant “singe”, peut-être à cause de la ressemblance entre la noix, avec ses trois pores germinatifs, et un museau de singe ??


On ne connait pas avec certitude son origine mais on suppose que c’est la Malaisie. Comme les noix de coco peuvent flotter tout en conservant leur pouvoir germinatif, l’arbre a pu se répandre largement sur les plages des tropiques.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le janvier 23, 2010, 08:17:16 pm
/...

Description


Le cocotier peut atteindre une trentaine de mètres de hauteur et ses feuilles mesurent de 4 à 6 m de long.


C’est un palmier typique des plages tropicales (lumière abondante et pluies régulières) mais il peut pousser aussi jusqu’à une altitude de 1000 m et peut vivre jusqu’à 100 ans.


C’est l’arbre le plus cultivé dans le monde avec 9,3 millions d’hectares dans un total de 82 pays.


Son fruit, la noix de coco  pèse d’1 à 2 kg et est à la fois la principale culture de subsistance et la seule source importante de recettes à l’exportation.


Culture


Les principales régions de culture du cocotier (cocoteraies) se trouvent en Asie du Sud-Est, mais on en trouve aussi en Jamaïque, au Mexique et dans les îles de la Caraïbe orientale.


Sa culture représente une des principales sources de revenu pour les pays producteurs puisqu’on en tire une infinité de produits, utilisés et appréciés dans le monde entier.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le janvier 23, 2010, 08:26:42 pm

/...


Utilisations


• La pulpe composée à 60-70% de lipides sert à la fabrication d’huile utilisée dans la confection de margarine, de savon et de monoï.

• Le bois utilisé pour la construction présente un grain très fin et un aspect marbré très décoratif.

• La sève est consommée fraîche mais fermentée, elle peut se conserver et devenir une sorte d’alcool, appelé en anglais « toddy » ou vin de palme.

• Le coir, fibres entourant la coque de la noix, est utilisé pour faire des brosses, des paillassons, des matelas et des cordes.

• On extrait le liquide de la noix appelé « eau de coco » pour en faire une boisson rafraichissante.

• La sève de coco est une boisson sucrée qui peut être consommée fraîche ou sous forme de sirop ou encore fermentée.

• Le bourgeon terminal du cocotier est très recherché pour sa consommation.

• Avec les feuilles, on réalise des paniers, des couvertures de toits, etc.

• La chair est également utilisée comme fruit.


Le saviez-vous ?


Ses prédateurs sont :

• Charançon rouge des palmiers (Rhynchophorus ferrugineus)
« Le Tueur de palmiers », plus redoutable que le papillon ci-dessous. Les premiers symptômes du Charançon rouge des palmiers n’apparaissent que bien après le début de l’infestation, les arbres fortement attaqués perdent la totalité de leurs palmes et meurent après le pourrissement complet du tronc.


Paysandisia archon
La larve est une grosse chenille blanchâtre, grasse, de 8 à 10 cm de long et ressemblant à un asticot qui se nourrit des tiges et des troncs des palmiers
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 23, 2010, 09:41:24 pm

C'est d'un Resort au fin fond du trou du cul du Monde (Samoeng) où j'ai quand même réussi à me connecter que je te dis Bravo Line pour cet intéressant article...

 :clap
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le février 07, 2010, 03:53:02 pm

Le mûrier à papier


Le Mûrier à papier (Broussonetia papyrifera) est un arbre caduc dioïque de la famille des Moraceae. Il est originaire du sud-est asiatique.


On le trouve en Thaïlande, Cambodge, Laos, Birmanie, Viêt Nam, Malaisie Chine, Tibet, Corée et Taïwan.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le février 07, 2010, 03:57:37 pm

Description


Le mûrier à papier peut mesurer jusqu'à 15 m de haut.


Son écorce gris beige est légèrement striée. Ses rameaux sont pubescents et laissent s'écouler une sève blanche (latex) si on les taille (ce qu'il supporte assez mal).


Ses feuilles alternes de 7 à 20 cm sont de formes variables (même sur la même branche), cordiformes ou profondément lobées, avec des feuilles lobées plus abondantes sur les jeunes plants; rêches en surface et duveteuses sur la face inférieure et à marge finement dentée.


La fleur mâle (étamine) est un chaton oblong, et la fleur femelle (le pistil) une inflorescence globulaire (glomérule) verte d'environ 1 cm de diamètre.


À la fin de l'été, le glomérule laisse éclore de petits tubes orangés de 1 cm de long à l'extrémité desquels on trouve une petite graine rouge d'un à deux mm de diamètre. On a alors un fruit sphérique syncarpe de 3 à 4 cm de diamètre, rouge-orangé, sucré et juteux mais très fragile. Il peut être une source importante d'alimentation pour les animaux.


Le fruit est comestible et assez bon mais trop fragile pour être commercialisé.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le février 07, 2010, 04:01:03 pm


Utilisation


L'écorce est composée de fibres très résistantes et permet de faire du papier de haute qualité  (voir washi, papier (kami en japonais) fabriqué artisanalement au Japon depuis 1300 ans).


Autrefois en Indonésie, le papier tiré de l'écorce, appelé daluang ou dluwang, servait de support à l'écriture.


A Java, son usage remonterait au IXe siècle. Le plus ancien manuscrit en langue malaise existant dans le monde, le manuscrit de Tanjung Tanah, qui daterait du XIVe siècle après J.-C., est écrit sur du daluang.


« Masi » est le nom donné au mûrier à papier dans les îles Fidji, où il a été importé par les explorateurs. Son écorce y est utilisée pour faire des vêtements, eux aussi appelés « masi », qu'on décore avec des motifs traditionnels. Ces vêtements sont portés lors des cérémonies importantes (naissances, mariages, enterrements).

Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le février 07, 2010, 04:03:59 pm

Allergie


Chez certaines personnes, la proximité de cet arbre peut provoquer d'importantes allergies au pollen.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 08, 2010, 10:41:15 am

Très intéressant Line, Merci...
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le février 24, 2010, 06:04:40 pm

LE LONGANIER


Le longanier, appelé aussi Euphoria Longana ou Oeil du Dragon, de la famille des Sapindacées, est originaire de Chine.


On le trouve à l'état sauvage dans tout le Sud-Est asiatique et il a été acclimaté à Hawaï, à la Réunion et aux Iles maurice.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le février 24, 2010, 06:12:48 pm
.../

Description


Le longanier est un arbre tropical et subtropical, à feuilles persistantes, qui mesure environ vingt mètres de hauteur.


Très proche du litchi, tant dans son apparence que dans son goût, il est cependant un peu plus résistant au gel que lui. Il a besoin de soleil et de lumière.


La fleur de longanier, de couleur jaune, se présente sous forme de grappes d'une quarantaine de centimètres de longueur. C'est une fleur très mellifère avec lequel les insectes butineurs produisent un miel extrêmement sucré et parfumé.


Le fruit, sphérique, possède une une peau fine et relativement cassante de de couleur brun-rouge à brun-jaune. Il mesure environ 2cm de diamètre mais peut parfois atteindre un diamètre deux fois plus important. Sa pulpe, translucide est très sucrée et entoure un gros noyau noir, dur et brillant.


Une grappe de longanes compte une trentaine de fruits.


Le longane est généralement consommé frais de la même manière que le litchi. On le retrouve en conserve ou dans la composition de jus de fruits et de liqueurs.


Séché, il se consomme tel quel ou en infusion, pour ses vertus médicinales.
 
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le février 24, 2010, 06:19:06 pm
/...


Spécificité


Le miel des fleurs de longanier

Au goût délicat et aux qualités organoleptiques exceptionnelles, ce miel est fabriqué par les paysans de la coopérative Na Rai Loei au Nord Est de la Thaïlande. Les abeilles butinent le nectar des fleurs de longanier, cet arbre fruitier particulièrement adapté aux conditions tropicales de la région.


Les apiculteurs récoltent le miel et le filtrent deux fois pour lui donner une saveur unique et une consistance limpide. Ce produit est conditionné directement en Thaïlande, offrant ainsi une plus grande valeur ajoutée aux apiculteurs de Na Rai Loei. Sa qualité est contrôlée avant l'export.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Luc le février 27, 2010, 11:15:27 pm
 :clap :clap Line pour ce superbe poste sur tous ces arbres, J'ai beaucoup appris merci
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le février 28, 2010, 02:05:14 pm

Bonjour Luc et je te souhaite la bienvenue sur notre forum,

très sympa. ton petit compliment...  :smile
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le mars 10, 2010, 08:37:21 pm

LE BANANIER


Les bananiers forment le genre Musa. Ce sont des plantes monocotylédones vivaces de la famille des Musaceae dont les fruits, en général, sont les bananes.


Le bananier, contrairement aux idées reçues, n'est pas un arbre mais une plante herbacée. Ce n’est pas un arbre car il n'est pas lignifié, bien que ce ne soit pas le critère le plus caractéristique puisque les bambous sont lignifiés et ne sont pas non plus des arbres. Il est d'usage de dire un peu abusivement que c'est « la plus grande herbe du monde ».


Il est originaire de l'Inde et des îles mélanésiennes du Pacifique en passant par l'Indonésie et la Nouvelle-Guinée. Aujourd'hui, la banane est cultivée dans toutes les régions tropicales et sub-tropicales de la planète comme par exemple en Colombie, au Honduras, en Thaïlande etc...
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le mars 10, 2010, 08:43:32 pm

Description


Les bananiers peuvent atteindre sept mètres de haut (jusqu'à 15 mètres chez Musa ingens) mais ne possèdent pas de vrai tronc. Leur tige souterraine ressemble à un gros bulbe à partir duquel naissent les feuilles.


On observe un simple développement en hauteur de la base massive des pétioles des grandes feuilles insérées en spirale. Grandes feuilles droites ou retombantes (jusqu'à trois mètres de long et 60 centimètres de large) longuement pétiolées.


Concernant son cycle biologique, le bananier est une espèce monocarpique (il ne possède qu'un seul bourgeon terminal ou apex méristématique s'exprimant dans l'auxèse et la mérèse du végétal) et monoblastique (le végétal meurt après la floraison)


Lorsque le bananier a produit entre 25 et 30 feuilles, au cœur de celles-ci se développe un bourgeon floral évoluant en une inflorescence qui retombe dans la majorité des espèces sur le côté. L'inflorescence, appelée « régime »,  est formée d'une série de spathes (feuilles colorées) disposées en spirale qui porte à sa base des fleurs femelles qui produiront les bananes et à l'extrémité des fleurs mâles.


La banane est un fruit parthénocarpique, c'est à dire que le fruit n'est pas issu de la double fécondation. En effet, les fleurs mâles sont stériles. Le bananier se "reproduit" par multiplication asexuée, c'est à dire par formation d'une nouvelle plante à partir des racines.

La floraison se produit au bout de sept mois et les fruits mûrissent quatre mois plus tard. Ensuite, la tige meurt.
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le mars 10, 2010, 08:58:13 pm

Histoire


Le bananier est la plante au cœur de la version hindoue du paradis perdu datant au moins du sixième siècle avant notre ère. Bouddha a fait du bananier le symbole de la vanité des biens, de la fragilité et de l'instabilité des choses, du fait que sa partie aérienne meure après avoir fructifié.


Culture


Deux types de bananes sont cultivées :


les bananes dessert

Ce sont les plus cultivées et qui font l'objet de courants commerciaux importants entre les zones de productions et les zones d'importation (Europe et Amérique du Nord). Alors qu'il existe de nombreuses variétés, la majorité des bananes commercialisées aujourd'hui est de type Cavendish après avoir été la variété Gros Michel, décimée par la maladie de Panama dans les années 1940.


Les bananes légume ou plantain

Ce sont des bananes plus grosses. Bien que tout aussi savoureuses crues que les premières, leur chair est plus ferme et il est plutôt d'usage de les consommer après cuisson car elles restent entières. Elles sont préférées un peu vertes pour cet usage et leur texture est alors assez proche des tubercules farineux. Elles ne font pas actuellement l'objet d'un commerce international important.


Les bananes à bières, plus amères, ne sont que rarement consommées directement. Elles sont fermentées, produisant ainsi un « vin de banane »,  particulièrement apprécié dans la région des Grands Lacs en Afrique.


La frontière entre banane à bière et banane à cuire est assez flexible, et des bananes à cuire (même des bananes dessert) peuvent entrer dans la fabrication du vin, tout comme des bananes à bière seront consommées cuites en cas de disette importante.


Pour ce qui est des bananes alimentaires :  


c'est à la fin du XIXe siècle que la culture de la banane se développe aux Caraïbes puis en Amérique centrale pour devenir une culture industrielle contrôlée par deux grandes firmes nord-américaines : Dole et Chiquita.


La production mondiale est d'environ 40 millions de tonnes. Les principaux pays producteurs sont en Amérique du Sud : Brésil, Colombie, Équateur, Venezuela, et en Amérique centrale : Honduras, Panama, Mexique, en Asie : Chine, Inde, Philippines, Indonésie, Thaïlande, Viêt Nam ou en Afrique : Burundi, Tanzanie.


Le saviez-vous ?


Une espèce de bananier, l'abaca (Musa textilis), est cultivée aux Philippines pour la production de fibres appelée « chanvre de Manille ».  Cette fibre est principalement employée pour la fabrication de cordes. C'est la plus durable des fibres naturelles.


Dans beaucoup de régions, les feuilles de bananier ont des usages domestiques : toiture, emballage, contenant de cuisson, fibres tressées, etc. D'autres espèces ont une utilisation ornementale.


Parasites du bananier

Les bananiers souffrent notamment de l'action des vers nématodes, tels radopholus similis, helicotylenchus multicinctus, meloidogyne etc. qui détruisent les racines de cette herbacée.
 
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 11, 2010, 07:48:46 am

J'ai toujours été étonné de penser que le bananier n'était pas un arbre mais une plante... Etonnant !
Titre: Re : Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Line le mars 11, 2010, 02:29:29 pm

J'ai toujours été étonné de penser que le bananier n'était pas un arbre mais une plante... Etonnant !



j'avoue que moi aussi   ???
Titre: Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 12, 2010, 09:11:37 am

Dans le même genre, les fougères arborescentes sont aussi très impressionnantes... Et là aussi, nous avons affaire à des plantes et pas des arbres...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 12, 2010, 09:19:25 am

Petit rappel sur les fougères, si fréquentes en Thaïlande...


Les Fougères ou Filicophytes

Les Filicophytes, communément appelées fougères, sont des cryptogames vasculaires. Elles comportent environ 13 000 espèces (le plus grand embranchement végétal après les angiospermes). On rencontre environ les trois quarts des espèces dans les régions tropicales et une bonne proportion de ces fougères tropicales est épiphyte.

L'ancienne division (paraphylétique) des ptéridophytes (Pteridophyta) comprend, outre les fougères proprement dites, les psilophytes (Psilophyta) qui sont aujourd’hui rapprochées des ophioglossophytes (Ophioglossophyta, voir plus bas), mais aussi les sphénophytes (Sphenophyta, dont les prêles ou Equisetophyta) et les lycophytes (Lycophyta, dont les lycopodes).

La plupart des fougères, leptosporangiées, sont membres du clade des Filicophyta.


1/ Organisation

Morphologiquement, les fougères présentent une assez grande diversité. Certaines fougères arborescentes dépassent 20 m de haut mais leur stipe ne présente pas de croissance secondaire en épaisseur.

Les feuilles bien développées, ou frondes, sont des mégaphylles souvent composées à préfoliation circinée (en crosse).


2/ Cycle végétatif

La tendance au développement de la phase diploïde (sporophyte) est marquée. Le gamétophyte est une génération indépendante sous la forme d'une plante de petite taille appelée prothalle.

La plupart des fougères actuelles sont isosporées, c'est-à-dire que le sporophyte ne donne qu'une seule sorte de spores qui après germination produit un gamétophyte portant des archégones et des anthéridies.

Les sporanges groupés en amas appelés sores protégés par des indusies peuvent être localisés sur la marge ou la face inférieure des feuilles, sur des feuilles modifiées ou sur des rameaux distincts.un amas contient 80 sporange dans lequelle il y a 64 spores.


3/ Ecologie

Les fougères ont généralement besoin d'une assez grande quantité d'eau, toutefois certaines espèces xérophiles supportent bien la sècheresse. Certaines montrent même un phénomène de revivescence : elles semblent mortes par grande sécheresse, mais reprennent leur croissance lorsqu'elle sont réhydratées. L'eau est néanmoins indispensable dans le cycle développement des fougères car les sporanges ne peuvent s'ouvrir qu'en présence d'un taux d'humidité atmosphérique suffisant, les spores ne peuvent germer que sur un substrat humide et sans eau la fécondation est impossible. C'est pourquoi les précipitations constituent le principal facteur qui détermine la répartition géographique des fougères.

Les fougères sont plus représentées dans les pays chauds, tout en recherchant à la fois la chaleur et l'humidité. Ce sont plutôt des plantes d'ombre et elles colonisent surtout des sols à pH neutre à faiblement acide, mais il existe aussi des espèces acidophiles et d'autres basiphiles. Dans les forêts équatoriales ombrophiles, on trouve plusieurs espèces épiphytes.

Un lieu colonisé par les fougères est appelé une « fougeraie ».
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mars 13, 2010, 03:12:50 pm

c'est bien, Manu, d'avoir ajouté "les plantes" au titre du topic, ca donne plus de possibilités de poster...  :smile
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mars 15, 2010, 07:00:39 pm

LA CORIANDRE


La coriandre (Coriandrum sativum) est une plante herbacée annuelle de la famille des Apiacées (Ombellifères). Ses feuilles, ses fruits et ses racines sont utilisés en cuisine, surtout en Asie, en Amérique latine et dans la cuisine méditerranéenne.


L'origine de la coriandre fait débat, certains considérant qu'elle vient du Proche-Orient, d'autres d'Europe

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mars 15, 2010, 07:08:10 pm

Description


Feuilles

Plus nombreuses à proximité des racines, les feuilles de la coriandre se raréfient dans la partie supérieure de la plante. De forme dentelée, elles rappellent celles du cerfeuil.

Leur goût est frais et très particulier, mais ne plaît pas à tous. Elles entrent en grande partie dans la composition des currys verts.

Tout comme pour le persil, on peut récolter les brins au fur et à mesure de leur maturation sur le plant, et ce jusqu'à l'apparition de fleurs blanches ; à ce moment la coriandre acquiert une odeur que certains qualifient de mauvaise.


Fruits

Souvent confondus avec des graines, les fruits de coriandre ont un diamètre de quelques millimètres et sont creux et de couleur brun clair à beige [5]. Leur goût est différent de celui des feuilles.

Ils sont usuellement utilisés séchés. Entiers, ils parfument les bocaux de cornichons (Pickles) ou les liqueurs.

Moulus, généralement après torréfaction, et associés à des baies de poivre, ils entrent dans la composition de base des poudres ou pâtes de curry, ou encore agrémentent des tajines, des saucisses ou des terrines. Leur parfum est


Racines

Les racines sont surtout utilisées dans la cuisine asiatique, en particulier en Thaïlande. Pilées avec de l'ail et du poivre, elles constituent un condiment de base.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mars 15, 2010, 07:14:19 pm

Propriétés thérapeutiques


Elle est utilisée traditionnellement comme anxiolytique dans les insomnies..

On prête à la coriandre des vertus carminatives.

Fraîche, elle est réputée diurétique.

Anaphrodisiaque

Chélateur (plomb) : une étude sur des souris a démontré son efficacité dans une intoxication rénale par le plomb.

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 01, 2010, 06:24:56 pm

LE GALANGA   (kha)


Le galanga du nom latin Alpinia galanga est de la famille des Zingibéracéeses, une plante herbacée vivace et rhizomateuse, pouvant atteindre 4 m de haut.


Le galanga est originaire de Chine mais le plus apprécié est celui de la Thaîllande. La partie utilisée est la racine qui est en fait un rhizome.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 01, 2010, 06:31:52 pm

Description


On en trouve deux catégories : Grand Glanga et Petit Galanga, ce dernier étant plus aromatique, s'utilise en légumes mais reste assez rare, alors que le grand, également appelé gingembre du Laos ou gingembre thaï, est plus connu et largement disponible.


Il est parfois appelé "gingembre" du fait de leur ressemblance mais aussi de leurs saveurs assez proches. Le Galanga est moins piquant que le gingembre, pour cette raison il peut le remplacer dans certaines préparations en cuisine.


Le Galanga frais possède une saveur légèrement citronnée qui rappele le Combava (un petit citron vert bien parfumé), mais chacun lui trouve une saveur particulière.


Utilisation


Le galanga est Très utilisé dans la cuisine Thaî, indonésienne, Vietnamienne (leur galanga est un peu gisâtre), de Malaisie et de Chine (avec du poisson, les fruits de mer, du poulet, dans les légumes sautés ou en sauce, avec le lait de coco).


Il se marie très bien avec le basilic (thaî également), le piment, le poivre vert, la citronelle, le clou de girofle, la ciboule... et même en pâtisserie.


Utilisez le dans les curries, les soupes et portages, les bouillons, quelques pincées de poudre dans vos salades...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 01, 2010, 06:36:33 pm

Ses effets sur la santé


En Chine, on l'utilise contre les vomissements, la diahrrée due au froid et comme énérgissant.


Les Indiens l'utilisent comme anti-inflammatoire, contre le hocquet, les maux d'estomac et les rhumatismes articulaires. En Europe, il est plutôt utilisé contre les indigestions, contre les vomissements.


Tonique digestif, il réchauffe le corps et les organes vitaux, stimulant, antibactérien, favorise l'expulsion des gaz, arrête les vomissements, fongicide, anti-inflammatoire.


Et en Thaïlande, me direz-vous ??    :smile

réponse :  il est réputé comme étant un excellent aphrodisiaque...
  :juju
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 06, 2010, 02:14:36 pm

L'HEVEA


L’hévéa (Hevea brasiliensis) est une espèce d’arbres, du genre Hevea, famille des Euphorbiaceae. On en extrait un latex qui est utilisé pour être transformé en caoutchouc.


Il est originaire de la grande forêt amazonienne :

Brésil (Amazonas, Mato Grosso, Para)
Pérou, Bolivie, Colombie


Sa culture a été répandue dans toutes les régions tropicales, notamment dans le Sud-Est asiatique (Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Viêt Nam, Inde, Sri Lanka, Chine, etc.), ainsi qu’en Afrique (Nigeria, Libéria, Cameroun, Côte d’Ivoire). Elle s’étend sur 8,3 millions d’hectares environ.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 06, 2010, 02:17:58 pm

/...


Description


Dans son milieu naturel en Amazonie, l’Hevea brasiliensis est un arbre pouvant atteindre fréquemment plus de 30 m de hauteur pour une circonférence de 1 m.


L’hévéa a une écorce vert grisâtre.


Les feuilles sont composées de trois folioles disposées à l’extrémité d’un pétiole. L’hévéa perd ses feuilles et les renouvelle chaque année. Les feuilles se forment périodiquement, par étage à l’extrémité des unités de croissance.


Les fleurs sont petites, jaune clair et rassemblées en grappes.


Les fruits sont composés d’une capsule à trois loges contenant chacune une graine de 2 cm environ, ovales, de couleur brune décoré de tâches blanchâtres. On dit de ce fruit qu’il est déhiscent.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 06, 2010, 02:22:26 pm

/...


Le tissu laticifère

Le tissu laticifère se retrouve dans toutes les parties de l’arbre, des racines aux feuilles, en passant par l’écorce du tronc, siège de l’exploitation du latex chez l’hévéa. Les vaisseaux laticifères se développent en manchons concentriques dans le liber (écorce tendre) qui contient également les vaisseaux conducteurs de la sève élaborée, le phloème.


Les vaisseaux laticifères s’anastomosent de façon à former un réseau continu à l’intérieur de chaque manchon. Les cellules qui composent les vaisseaux laticifères sont vivantes et possèdent tous les organites (noyau, mitochondries, plastes  etc,) nécessaires à leur fonctionnement.


Le latex

Le latex est différent de la sève ; celle-ci assure la distribution de l’eau, des sels minéraux ou des sucres alors que le latex est plutôt impliqué dans les mécanismes naturels de défense de l’arbre. Il circule dans un réseau distinct de vaisseaux : les canaux laticifères. Comme la résine, il suinte lors d’une éventuelle blessure de la plante et forme en séchant une barrière protectrice.


Le latex récolté par saignée est le cytoplasme, c’est-à-dire le contenu liquide, des cellules laticifères. Il est composé d’une suspension de particules de caoutchouc, mais également d’organites comme les lutoïdes. En revanche, les noyaux et les mitochondries demeurent attachés aux parois des cellules, assurant ainsi le renouvellement du latex après récolte.


Les particules de caoutchouc représentent 25 à 45 % du volume du latex et 90 % de la matière sèche.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 06, 2010, 02:29:29 pm

/...


Aspects économiques


L’Asie est la principale région productrice de caoutchouc naturel (95 % du total mondial).  


La production mondiale est estimée à 9,7 millions de tonnes environ, dont trois pays, Thaïlande, Indonésie et Malaisie, représentent près des trois quarts.


Le saviez-vous ?


C’est au Libéria que se trouve la plus vaste plantation d’hévéas au monde : 48 000 hectares, qui sont la propriété de Firestone, le géant américain du pneu.

Les chercheurs de l'Institut Fraunhofer à Aix-la-Chapelle (Allemagne) espèrent réaliser d'ici à cinq ans des pneumatiques en caoutchouc de pissenlit.  


"Pendant la seconde guerre mondiale, le pissenlit avait déjà été utilisé à cette fin, mais s'était avéré bien moins productif que l'hévéa. Et pour cause: le latex issu du pissenlit coagule spontanément et rapidement en caoutchouc, ce qui rend difficile sa récolte.


Mais les chercheurs allemands sont parvenus à créer des pissenlits transgéniques dans lesquels l'enzyme à l'origine de la coagulation a été désactivée. Résultat: des rendements de 4 à 5 fois plus élevés.


Entre 500 et 1000 kg de latex pourraient ainsi être produits par hectare de pissenlits.


Non allergène, ce latex pourrait donc se substituer à celui qui est issu de l'hévéa, dont la culture est gravement menacée par un champignon.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le avril 07, 2010, 09:54:04 am

Bel article sur l'hévéa, Line...

J'ajouterai juste qu'en 2008, le caoutchouc naturel était le 4ème produit exporté par la Thaïlande et lui a rapporté 330 788 millions de bahts
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Bip Bip le avril 08, 2010, 06:54:51 pm
Des articles d'un grand intérêt. Merci Line.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 29, 2010, 11:31:10 am

LE BAMBOU


Les bambous sont des plantes monocotylédones appartenant à la famille des Poaceae.


Ils constituent la sous-famille des Bambusoideae qui compte environ 80 genres et plus de 1200 espèces. Ils sont caractérisés par des tiges formées d'un chaume creux lignifié à la croissance très rapide.


Les bambous sont présents naturellement sur tous les continents (Amériques, Asie, Afrique et Océanie) à l'exception de l'Europe (bien que certaines espèces puissent y pousser) et de l'Antarctique, et se sont adaptés à de nombreux climats (tropicaux, sub-tropicaux, et tempérés).


La majeure partie des espèces de bambous sont principalement originaires d'Asie et d'Amérique où on les trouve à des altitudes variables, jusqu'à 3000 m dans l'Himalaya. Quelques rares espèces sont spontanées en Afrique continentale et en Océanie. Aucune n'est spontanée en Europe. Leur aire de répartition a connu une forte progression par la culture.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 29, 2010, 11:38:13 am
/...

Caractères généraux


Le rhizome
 

Tous les bambous ont des tiges souterraines, appelées rhizomes. Ils permettent à la plante de croître en formant des touffes plus ou moins serrées. C'est aussi un organe de réserve. Les racines sont adventives et se développent autour des nœuds du rhizome.


On peut distinguer généralement deux grand types de système de rhizome. D'une part les rhizomes pachymorphes (πᾰχῠς épais ; μορφή, forme) qui sont courts et épais et qui se rencontrent chez les bambous cespiteux (Bambusa glaucescens, Bambusa vulgaris, Fargesia murielæ, Fargesia nitida)  et d'autre part les rhizomes leptomorphes (λεπτός, mince ; μορφή, forme) qui sont longs et minces et qui se rencontrent chez les bambous traçants (Semiarundaria, Sasa, Pleioblastus).


La feuille


Comme toutes les feuilles de graminées, elle comprend une gaine, le fourreau qui enveloppe le chaume, qui présente à son sommet une ligule et des oreillettes plus ou moins développées, le pétiole assez court, et le limbe très allongé, à nervures parallèles, partie la plus apparente de la feuille.


Il en résulte que la feuille du bambou est clairement découpée, fait assez unique chez les monocotylédones, chez les Poacées.


Les bambous ne sont pas des arbres et n'ont pas de branches. Ce que certaines personnes appellent, à tort, une « branche » de bambou est en réalité une feuille de bambou
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 29, 2010, 11:47:31 am
/...


Le chaume
 

Bien que le bambou ne soit pas un arbre du point vue botanique, on parle de forêt de bambou (Arashiyama).


La tige principale est un chaume, ou canne, lignifié, fistuleux (c'est-à-dire en tube creux) cloisonné aux nœuds. La cicatrice visible aux nœuds est la trace de la gaine des feuilles tombées. Le chaume peut se diviser en rameaux feuillés, eux mêmes divisés en ramuscules.


Le bois des chaumes, riche en silice, est très dur et très résistant. La taille des tiges varie selon les espèces de moins d'un mètre à près de 10 m. La vitesse de croissance peut chez certaines espèces être spectaculaire, jusqu'à un mètre par jour (vigueur que les Chinois auraient utilisée pour en faire un supplice).


Les chaumes se balancent au vents forts et se plient sous le poids de la neige mais ils se cassent rarement. Cette flexibilité est due aux entrenœuds creux de chacun des chaumes.


La floraison

 
. La floraison n'est pas régulière et souvent espacée de plusieurs dizaines d'années. Le record est détenu par le bambou à tiges  noires, dont la dernière floraison remonte à 1920.

. pour une espèce donnée, elle se produit simultanément dans toute une région, voire dans le monde entier, quel que soit l'âge de la plante ;

. les chaumes se dessèchent et meurent après avoir fleuri.


Constatée maintes fois, la simultanéité de floraison n'a pas encore été scientifiquement expliquée. Une des hypothèses serait une mémoire génétique, une information contenue dans l'ADN du bambou et différente selon chaque variété.


Les fleurs, plutôt rares, apparaissent à l'aisselle des feuilles, aussi bien sur des tiges jeunes que sur des tiges âgées. Elles sont groupées en épillets.


Le fruit

Le fruit est avec la fleur la structure la moins connue des bambous. Des caryopses peuvent être trouvés chez certaines espèces d'Arundinariinae.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 29, 2010, 11:54:58 am
/...


Diverses utilisations


Les bambous, aux jours d'aujourd'hui particulièrement sont utilisés pour tout (meubles, vêtements, maisons, échafaudages etc... etc...)


Échafaudages  
 

Le tronc du bambou est utilisé pour sa résistance et sa légèreté pour les échafaudages des gratte-ciel.


Parmi les dix plus hauts du monde, ceux du Two International Finance Center (416 m) et Central Plaza (374 m) de Hong-Kong, la Jin Mao Tower (421 m) de Shanghai, le Shun Hing Square (384 m) Shenzhen ou le Citic Plaza (391 m) de Guangzhou (Canton), en Chine, ont notamment utilisé ce matériau.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 29, 2010, 12:12:55 pm
/...


Bambou et environnement


C'est une graminée ligneuse. Il peut fixer 30% de plus de CO2 que les arbres feuillus, jusqu'à 12 tonnes de CO2/ha/an (3 tonnes pour une forêt de feuillus). Il libère donc 30% d'oxygène de plus que des arbres.


L'étroitesse de ses feuilles améliore l'infiltration de l'eau dans le sol (deux fois plus qu'une forêt de feuillus). Il limite l'érosion des sols (grâce à réseau racinaire très dense sur 60 centimètres de profondeur) et restaure des sols appauvris. On l'utilise pour l’élimination de certaines toxines du sol (phyto-remédiation), et sa culture ne nécessite peu ou pas d'engrais, ni de produits phytosanitaires.



Dans le cadre d'une utilisation du bambou dans la construction comme matériel écologiquement performant, une équipe hollandaise a comparé l'empreinte écologique de l'acier, du béton, du bois local et exotique, et du bambou -importé du Costa Rica- pour des constructions aux Pays-Bas. C'est celle du bambou qui est la moins importante.


Mais il faut souligner également que les bambous sont répertoriés parmi les espèces invasives. Certaines espèces, par leurs aptitudes à s'étendre via leurs rhizomes, peuvent porter un réel préjudice à la biodiversité des écosystèmes, uniquement à l'échelle locale.


Plante alimentaire
 

Les turions de toutes les espèces sont comestibles, bien que certains puissent être assez amers. Phyllostachys edulis fait l'objet de cultures industrielles dans ce but.


Les jeunes pousses sont cueillies, un peu comme des asperges, dès qu'elles commencent à sortir de terre. La plupart des espèces ne se mangent pas crues à cause de leur amertume. On les fait bouillir ou griller dans leur enveloppe, que l'on enlève ensuite, avant d'émincer le cœur des pousses pour les préparer en salade, en friture ou en sauce. Les pousses de certaines espèces (Sasa) peuvent être grillées au four et dégustées directement.


Ses vertues médicales


. Certains bambous sont utilisés en phytothérapie.

. Les graines peuvent être moulues et donnent une farine nutritive.

. Certaines espèces peuvent être cultivées sous forme de pâturages pour le bétail.

. Les pandas géants se nourrissent exclusivement de bambous.


Plein d'autres utilisations


Plante ornementale


Les bambous sont recherchés comme plantes décoratives pour leur feuillage, qui peut être vert ou panaché de blanc ou de jaune, pour leurs tiges, les chaumes, particulièrement ceux des Phyllostachys, dont les couleurs sont variées : vert, noir, jaune, tacheté, rayé, etc., et pour leur port, de la plante tapissante au bambou de grande taille.


Ils sont souvent utilisés en touffes au bord des pièces d'eau ou en haies (Phyllostachys nigra henonis ou Phylostachys nigra boryana). On peut en faire des bonsaïs, notamment Phyllostachys humilis.


Pâte à papier  


Les bambous peuvent être utilisés pour produire de la pâte à papier.


Textile  


Avec plus d'un milliers d'espèces connues et d'innombrables applications, le bambou conquiert aujourd'hui le marché du textile.


Un processus similaire à la transformation de la pâte à papier en rayonne permet de changer des pousses robustes en un tissu soyeux hautement absorbant et antibactérien ou parfumé par adjonction d'additifs.


Des boutiques spécialisées, et même certaines chaînes nationales américaines, commercialisent désormais des vêtements et du linge de maison à base de fibre de bambou.


Les consommateurs apprécient que ces produits viennent d'une source naturelle renouvelable qui pousse sans nécessiter de nombreux produits synthétiques (ce qui n'est pas le cas malheureusement de sa transformation en viscose, avec de la soude).  


En 2004, la Chine - premier producteur mondial de bambous - a exporté pour l'équivalent d'un million de dollars de bambous destinés au secteur du textile.


En 2006, ce montant a été multiplié par dix !


Objets divers
 

Fabrication de meubles, parquet, de tuteurs, cannes à pêche, arcs, d'instruments de musique à vent ou à percussion, d'ustensiles divers (vases, pots à tabac, étuis, paniers...).


Fabrication de tissu molleton, éponge, velours utilisés pour la fabrication de couches-lavables (car très absorbant) et autres.


Constructions
 

Constructions légères (cases, pilotis, cloisons, « ponts de singes »...).
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le juillet 21, 2010, 10:36:56 am
LE BASILIC


Le basilic  (appelé également par dévoiement "pistou") est une plante annuelle de la famille des Lamiacées (labiacées, labiées),  tribu des Ocimeae, cultivée comme plante aromatique et condimentaire. Elle est la base du pesto, condiment emblématique de la cuisine italienne.

Nom scientifique : Ocimum basilicum L., famille des Lamiacées.

Originaire d'Inde, le basilic était déjà considérée, il y a 4 millénaires, comme une herbe sacrée, offerte aux divinités Vishnou et Krishna. Il a ensuite conquis l'Asie et l'Égypte. Il entrait d'ailleurs dans le processus de momification, car les Égyptiens lui découvrirent très tôt des propriétés antibactériennes et de conservation


Description


Le basilic commun est une plante annuelle de 20 à 60 cm de haut, à feuilles ovales-lancéolées, atteignant 2 à 3 cm. Les feuilles sont vert pâle à vert foncé, parfois pourpre violet chez certaines variétés.


Les tiges dressées, ramifiées, ont une section carrée comme beaucoup de labiées, elles ont tendance à devenir ligneuses et touffues.


Les fleurs, bilabiées, petites et blanches, ont la lèvre supérieure découpée en quatre lobes. Elles sont de petite taille et groupées en longs épis tubulaires, en forme de grappes allongées.


Les graines fines, oblongues, sont noires ou vertes
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le juillet 21, 2010, 10:43:04 am
/...


Histoire


Cette plante, probablement originaire d'Iran ou d'Inde, est arrivée en Europe via le Moyen-Orient : en Italie et dans le sud de la France au IIe siècle, en Angleterre au XVIIe siècle, puis en Amérique avec les premiers émigrants.


Originaire d'Inde, le basilic était déjà considérée, il y a 4 millénaires, comme une herbe sacrée, offerte aux divinités Vishnou et Krishna. Il a ensuite conquis l'Asie et l'Égypte. Il entrait d'ailleurs dans le processus de momification, car les Égyptiens lui découvrirent très tôt des propriétés antibactériennes et de conservation. Par la suite, il est arrivé en Grèce et à Rome. Récolté par le basileus (souverain) selon des rites mystérieux, c'était une herbe royale et un symbole de fertilité. Là, on se mit aussi à l'utiliser comme ornement, en cuisine mais surtout en pharmacopée.


Beaucoup de civilisations l'ont associé à des rites mortuaires : glissé entre les mains des défunts, il était censé les protéger dans leur passage vers l'au-delà. Au fil des siècles, il a gagné l'Europe méridionale puis, aux 16ème et 17ème siècles, l'Angleterre et les États-Unis
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le juillet 21, 2010, 10:47:59 am
/...


Principales espèces :

 
Ocimum minimum Basilic à petites feuilles, au goût citronné, courant sur les marchés ; son parfum intense est parfait pour la cuisine (soupe au pistou, sauces).
Petit basilic
Basilic fin vert
Basilic marseillais

Basilic citron à feuille vert clair, presque jaune, conseillée pour éloigner les moustiques. Également nommée "pistou" dans le midi, cette espèce de basilic est un peu plus fragile (et donc un peu plus dur à cultiver) que les autres car cette espèce est plus sensible au soleil et au vent.
Basilic à grandes feuilles (Ocimum minimum),  à l'odeur de jasmin, de réglisse et de citron, dont les feuilles peuvent atteindre jusqu'à 10 cm.
Grand vert
]Basilic à feuilles de laitue, cultivar Valentino, hauteur 50 cm, compact aux très grandes feuilles vert tendre, larges et cloquées, très parfumées.
Basilic à feuilles frisées
Basilic pourpre (à feuilles pourpres et fleurs rose pâle), aux feuilles souples et décoratives, au parfum doux et un peu poivré, s'utilise pour les salades.


Basilic thaï, ses feuilles évoquent à la fois la menthe et le clou de girofle, et s'utilise avec les fruits de mer et dans les soupes exotiques
Basilic sacré (Ocimum tenuiflorum L. ou Ocimum sanctum), une espèce cultivée près des temples bouddhistes, notamment en Thaïlande
]
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le juillet 21, 2010, 11:12:44 am
/...    :smile


Son utilisation


dans l'alimentation


Comme herbe aromatique fraîche avec les salades, les tomates bien mûres, les courgettes, l'ail, les coquillages, les poissons (rouget), les œufs brouillés, le poulet, le lapin, le canard, les salades de crudités, les salades de riz, les pâtes et les sauces (vinaigrettes, au citron, à l'huile d'olive). Il s'utilise de préférence cru car il n'apprécie pas les cuissons longues qui atténuent son parfum. Pour les plats chauds il faut l'ajouter juste avant de servir pour lui conserver sa saveur vive et fraîche. Toujours pour des raisons de préservation de son arôme, il ne se mixe pas, mais se broie dans un mortier avec un pilon.


A noter


Le basilic est difficile à accommoder avec d'autres herbes, hormis le persil, le thym, le serpolet, la sarriette et à la rigueur le romarin.


Il ne se conserve que deux jours au réfrigérateur, enveloppé serré dans un torchon ou dans du papier absorbant légèrement humide.
Sec il perd tout son parfum et il vaut mieux le congeler ciselé.


Il faut l'effeuiller avant de le ciseler car ses tiges sont parfois coriaces.


On peut aussi l'écraser au mortier pour faire éclater les cellules qui contiennent l'huile essentielle et mieux libérer ses arômes.


Le basilic] se présente en brins ou en bouquets qui doivent être fermes et verts, mais il peut aussi s'acheter en pot, ce qui permet d'en disposer jusqu'à l'automne.


Comme huile essentielle pour les préparations de parfums et de liqueurs, la plante fraîche distillée donne une essence contenant de l'eucalyptol et de l'eugénol.


En Inde, le basilic est une plante sacrée et n'est pas utilisée dans l'alimentation.



LE SAVIEZ-VOUS


Il est également utilisé en parapharmacie


Partie utilisée : feuilles et sommités fleuries

Propriété : Stomachique, carminatif, lactagogue, stupéfiant léger

Mode d'emploi : Infusion, poudre, essence, oenolé, cataplasme, vaporisation

Sédatif, antispasmodique des voies digestives, diurétique, antimicrobien, contre l'indigestion et en tant que vermifuge. Il éloignerait les moustiques et c'est un remède contre l'héméralopie.


Le basilic possèderait aussi des vertus narcotiques
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: knom le juillet 21, 2010, 02:40:27 pm

D'abord chapeau à Line pour son magnifique boulot de présentation des arbres et plantes de Thaïlande !!

Et une question...

Pourquoi "l'arbre du voyageur" que l'on rencontre assez souvent en Thaïlande s'appelle t'il ainsi ?

(J'ai eu une explication qui ne me convainc pas: il indique toujours le nord... Pas vrai !)
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le juillet 22, 2010, 10:06:03 am

D'abord chapeau à Line pour son magnifique boulot de présentation des arbres et plantes de Thaïlande !!
Et une question...
Pourquoi "l'arbre du voyageur" que l'on rencontre assez souvent en Thaïlande s'appelle t'il ainsi ?
(J'ai eu une explication qui ne me convainc pas: il indique toujours le nord... Pas vrai !)




Bonjour knom,

oui, c'est vrai que c'est un peu de boulot, mais j'aime ca... et merci à toi...  :)


Je ne vois de que arbrel tu parles... mais n'est-ce pas l'arbrre Bo que l'on retrouve dans tous les temples ?
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le juillet 22, 2010, 10:56:31 am

D'abord chapeau à Line pour son magnifique boulot de présentation des arbres et plantes de Thaïlande !!

Et une question...

Pourquoi "l'arbre du voyageur" que l'on rencontre assez souvent en Thaïlande s'appelle t'il ainsi ?

(J'ai eu une explication qui ne me convainc pas: il indique toujours le nord... Pas vrai !)



Je suppose que tu parles de cet arbre , a l'époque quand les voyageurs arriver sur une île déserte ils savaient ou trouver l'eau pour se désaltérer car dans la gaine de cet arbre il y avait toujours de l'eau , en Martinique il y en a beaucoup et j'ai ai fait l'expérience en effet il y avait bel et bien de l'eau douce , mais j'ai préféré ne pas y goûter .
.
(http://img10.imageshack.us/img10/3533/medvisofloraarbreduvoya.jpg) (http://img10.imageshack.us/i/medvisofloraarbreduvoya.jpg/)

Uploaded with ImageShack.us (http://imageshack.us)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: knom le juillet 22, 2010, 05:15:40 pm
OUI c'est exactement cet arbre Malco !

Je le trouve magnifique ! (Je dois d'ailleurs en acheter un pour environ 200 THB ...). Il peut atteindre 10-15 mètres de hauteur dans ma région.

Merci pour ton explication, que je trouve tout à fait crédible. Mais au fait qu'est ce que tu appelles la "gaine" de cet arbre ? Je voudrais bien essayer d'aller boire un coup à l'arbre des voyageur.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le juillet 23, 2010, 08:44:13 am
Tiens, cela tombe bien, il y en a un dans le jardin de mon voisin et il donne pour la premiere fois des "bananes" sont-elles comestibles?
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le juillet 23, 2010, 01:17:55 pm

OUI c'est exactement cet arbre Malco !

Je le trouve magnifique ! (Je dois d'ailleurs en acheter un pour environ 200 THB ...). Il peut atteindre 10-15 mètres de hauteur dans ma région.

Merci pour ton explication, que je trouve tout à fait crédible. Mais au fait qu'est ce que tu appelles la "gaine" de cet arbre ? Je voudrais bien essayer d'aller boire un coup à l'arbre des voyageur.



La gaine comme ils disent c'est un peu plus haut de la base de l'arbre au centre comme une poche en fait et là tu verras qu'il y a toujours de l'eau , comme une sorte de réserve d'eau pour l'arbre . Perso j'adore cet arbre en Martinique il y en a beaucoup aussi . Et faut savoir que l'origine de cet arbre vient de Madagascar .
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: knom le juillet 23, 2010, 06:04:46 pm

J'ai pigé Malco... Tous mes remerciements !
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 04, 2010, 10:32:18 am

Une très belle initiative...

Reconstruction d'une barrière de corail en Thaïlande... avec des chars !

Le gouvernement thaïlandais, afin de reconstituer une barrière de corail dans la région de Narathiwat a décidé d'utiliser 25 vieux chars chinois T 69 qui vont être immergés et constitueront un fixateur parfait pour les coraux marins...

Cette initiative entre dans le cadre d'une politique globale de reconstitution de l'éco-système dans le Golf du Siam et en mer d'Andaman...
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le août 05, 2010, 02:36:52 am

Le gouvernement thaïlandais, afin de reconstituer une barrière de corail dans la région de Narathiwat a décidé d'utiliser 25 vieux chars chinois T 69 qui vont être immergés et constitueront un fixateur parfait pour les coraux marins...



Belle initiative... et franchement, il fallait y penser...    :clap
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le septembre 25, 2010, 07:57:06 pm

LE PRUNIER


Si vous vous balladez dans les hors sentiers de Mae Hong Song et que vous aimez un peu faire de "la grimpette", vous décrouvrirez sans aucun doute d'immenses vergers de pruniers... et je peux vous le confirmer, les petites prunes bleutées que vous cueillerez sont tout à fait succulentes...     :)  


 
Le prunier (Prunus domestica L.) est un arbre fruitier appartenant au genre Prunus de la famille des Rosaceae, cultivé pour ses fruits, les prunes.


Il est originaire d' Asie Mineure et a été introduit en France au temps des Croisades. Il est très présent en Asie du Sud-Est, entre autre, au Vietnam,  au Nord de la Thaïlande etc...).
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le septembre 25, 2010, 08:09:21 pm
/...


Description


Le prunier est un arbre de taille moyenne (entre 3 et 8 mètres de haut), parfois épineux.


- Sa longévité varie de 30 à 50 ans (pour les arbres francs de pied).


- Son écorce est lisse et peu fissurée, brun-noir Écorce lisse peu fissurée brun-noir.


- Feuillage caduc : ses feuilles sont (7 cm) ovales, luisantes, glabres un peu rugueuses, pointues à l'extrémité, dentelées et d'un vert foncé.


- Ses fleurs apparaissent précocement et en même temps que les feuilles ; petites, d'un blanc-verdâtre, groupées en général par deux, portées par un pédoncule pelucheux. Le calice présente un fin duvet, même à l'intérieur. Les pétales sont presque ronds ou elliptiques. Les fleurs attirent les insectes et les abeilles qui se chargent de la pollinisation.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le septembre 25, 2010, 08:21:34 pm

/...


Le fruit du prunier :  la prune est une drupe de forme arrondie ou ovale.


 Elle est d'abord  verte, puis -  suivant les variétés et les pays - noire (variété Saint-julien), jaune (mirabelle) ou violette (variétés Damas et reines-claudes). Elle est recouverte de pruine, substance cireuse. À l'intérieur, le noyau est dur, comprimé et dépourvu de sillons ; il comporte une graine.


Utilisation


Le prunier est essentiellement " un fruit de bouche" et donc cultivé principalement pour son fruit.


Les prunes sont consommées soit comme fruit de table (en particulier les variétés du type reine-claude), soit transformées : pâtisseries, confitures (mirabelles, quetsches), soit séchées (pruneaux d'Agen).


On en tire aussi des liqueurs (mirabelle, quetsche).


Le prunier est aussi un arbre d'ornement.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le septembre 25, 2010, 08:33:26 pm
.../

Ennemis du prunier


Ravageurs
Pucerons, hoplocampe des prunes, carpocapse du prunier, hyponomeute du prunier, tenthrède de la feuille du prunier, araignée rouge,

 
Maladies

- maladies cryptogamiques : maladie du plomb, agaric millé, moniliose brune, maladie des pochettes ;
- maladies bactériennes : chancre bactérien ;
- maladies de carence : carence en fer.


A souligner pour plus de détails :

parmi les maladies les plus importantes du prunier, la Rouille (Tranzschelia pruni-spinosae) fait tomber prématurément les feuilles, les Monilioses (Monilia laxa et M. fructigena) s'installent sur les fleurs et déprécient les fruits.


La Sharka (maladie à virus transmise par des Pucerons) est une maladie grave qui rend les fruits incommercialisables et contre laquelle on ne peut se prémunir qu'en utilisant des plants certifiés lors de la plantation.


Autres espèces


Certains arbres portent le nom vernaculaire de prunier, alors que ce ne sont ni des Prunus ni des Rosaceae.


- Prunier de Chine, Flacourtia rukam, Flacourtiaceae;
- Prunier d'Inde, Flacourtia jangomas, Flacourtia cataphracta, Stgmarota jangomas, Flacourtiaceae;
- Prunier de la Martinique, Flacourtia inermis, Flacourtiaceae;
- Prunier mombin, Spondias mombin, Anacardiaceae.


Le saviez-vous ?


- Histoire du pruneau :


Venu de Chine, le prunier était déjà cultivé sur les côteaux de la Garonne du temps des Gaulois. Connue depuis la plus haute Antiquité, la technique du séchage fut introduite en Gaule par les romains.


Selon la légende, le prunier d'Ente, variété unique dont les fruits deviennent après séchage des pruneaux d'Agen, aurait été ramené de Damas. Il fut greffé à d'autres variétés françaises par des moines. Les croisés échouèrent lors de leur siège de Damas, et revinrent donc qu'avec des prunes: de là, vient l'expression : "Y aller pour des prunes".

On l’appelle « pruneau d’Agen » car c'est bien du port d'Agen que partaient autrefois les embarcations vers Bordeaux puis le reste du monde.


Le pruneau était un aliment favori des marins au 17e-18es et des colons au 19es, grâce à son aptitude à conserver ses qualités de fruit au cours de longs transports, assurance contre le scorbut. La culture du prunier d'Ente a été installée au 19es dans le nouveau monde.


Cette culture, à partir de plants importés de la région d'Agen, a connu un grand succès en Californie, mais aussi en Afrique du Sud, en Australie, en Argentine et au Chili, pays devenus concurrents du pruneau d'Agen sur les marchés internationaux.


 Aujourd'hui la production mondiale de pruneaux se fait principalement en Californie (150000 tonnes annuelles), en France (50000 tonnes), et au Chili (45000 tonnes).      


Seules les prunes récoltées, séchées et transformées, dans les 118 cantons de l’aire géographique délimitée dans le Lot-et-Garonne et ses départements voisins ont droit à l’appellation « pruneaux d’Agen ».


C’est donc bien la prune qui tombe de l’arbre et non pas le pruneau…contrairement à la publicité pour les pruneaux d’Agen.


Voici ci-dessous (photo) une claie de prunes avant la cuisson afin de devenir pruneau. Le principe est de bien tasser pour en mettre le plus possible dessus.


 Pendant la cuisson, la prune perd de l’eau et se rétrécit. Des espaces apparaissent, comme on peut le voir avec la claie de pruneaux...


A BIENTOT...    :smile
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le septembre 26, 2010, 01:57:03 am
Très intéressant Line , comme quoi ont en apprends tout les jours .  8)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le septembre 26, 2010, 09:15:03 am
En tout cas, dans mon coin à Udonthani il n'y en a pas.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le février 03, 2011, 02:03:03 pm

Quelques thés célèbres

- le maté (ou yerba maté) est une variété de houx (Ilex paraguensis) qui pousse surtout en Argentine, en Uruguay et au Brésil ;

- le thé rouge d'Afrique du Sud, qui provient en fait du rooibos (buisson rougeâtre). Il ne contient pas du tout de caféine;

- le honeybush désigne une famille de plante sud-africaines proches du rooiboos, également utilisées en infusion.

- le lapacho (nommé aussi taheebo) qui est la doublure interne de l'écorce d'un arbre qui croît dans la jungle brésilienne ;

- le thé Hoasca à base de plantes d'Amazonie, qui contient des alcaloïdes ;
deux boissons japonaises : le mugicha, à base d'orge, et le sobacha, à base de sarrasin ;

- le thé herbacé (herbal tea) qui ne fait référence à aucune plante, ni même à une fleur spécifique; ce terme est utilisé pour désigner une infusion de plantes différentes du thé, désignée en français par le mot tisane ;

- le thé des mormons est en réalité une infusion d'Ephedra sinica, dont les effets stimulants sont dus à la présence de pseudoéphédrine, un alcaloïde proche de l'adrénaline ;

- le kombucha japonais n'est pas un thé à base de feuilles du théier, mais à base d'algues. Comme le matcha, il se présente sous forme de poudre à diluer dans l'eau chaude ;

- le shiitakecha japonais n'est pas un thé à base de feuilles du théier, mais à base de poudre de champignons. Comme le matcha, il se présente sous forme de poudre à diluer dans l'eau chaude;

- le thé d'Aubrac, trouvé dans les régions montagneuses de France (Lozère, Aveyron) et qui est en fait une infusion de Calament (Calamintha grandiflora);

- le Long Island iced tea est un cocktail alcoolisé ne comprenant pas, dans sa recette classique, de thé.
 

Une méthode de préparation du Thé en Chine (Gong Fu Cha)Article détaillé : Préparation du thé.Le thé noir est infusé dans une théière, avec une eau à 95 °C, de 30 secondes à 5 minutes, suivant la qualité du thé. Dans la tradition britannique, ces thés sont parfois additionnés de sucre et de lait pour en atténuer l'amertume.

Le Oolong est infusé dans une eau à 95 °C, de 4 à 7 min. Ces thés se préparent également par la méthode du gōngfū chá. Les feuilles doivent généralement être rincées quelques secondes avant l'infusion pour leur permettre une infusion optimale.

Le thé vert est infusé dans une eau moins chaude, entre 70 °C et 80 °C, pendant 2 à 3 minutes. Les thés jaunes ou blancs sont préparés de même, dans une eau de moins en moins chaude au fur et à mesure que la qualité du thé augmente. Ces thés se préparent aussi en zhōng.

Moins longtemps le thé infuse, plus il est un excitant, en effet la caféine se diffuse lors de la première minute d'infusion, alors qu'après 3 à 5 minutes, ce sont les tanins qui sont libérés et ceux-ci vont neutraliser la caféine dans le tube digestif.


Une simple tasse de thé est un mélange complexe de plus de 500 substances actives. Outre les différences liées à la nature du thé, la durée d'infusion, la nature et la température de l'eau entraînent une variabilité extrême de la composition de la boisson.

Les principaux composants du thé sont l'eau (environ 75 % du thé « sec »), des tanins (environ 4 %), des protéines (~4 %, seule l'albumine est soluble dans l'eau), des acides aminés (théanine, sérine) des lipides (moins de 1 %), des acides organiques (acide quinique, acide oxalique, acide gallique), des sucres (fructose, saccharose, raffinose et stachyose), des vitamines (A, B, C, E, P), des minéraux (potassium, fluor, phosphore, magnésium) et des centaines de substances aromatiques (géraniol) ou aux propriétés pharmacologiques (caféine etc


La théanine est un acide aminé connu pour être présent principalement dans les feuilles de thé, ainsi que dans un champignon nommé Bolet bai. C'est l'acide aminé prédominant. Il représente de 1 à 2% du poids total des feuilles noires, vertes ou semi-fermentées et plus de 50% des acides aminés[1]. La théanine possède une saveur à la fois astringente, sucrée et umami, elle contribue au goût umami des thés verts en agissant comme un exhausteur de goût[2]. L’activité de la théanine sur le cerveau a montré une réduction du stress mental et physique[3] et produit un effet relaxant[4].

Quantité de Théanine dans différentes variétés de feuilles de thé[1]. Thé Type Pays de production Théanine en
g/100 g de thé)

African Flower Noir Kenya 1,3
Assam FOP Noir Inde 1,05
Ceylon Pekoe Noir Sri Lanka 2,2
Darjeeling FOP Noir Inde 1,45
Georgian FOP Noir Georgie 1,16
Lapsang Souchong Noir Chine 0,82
Yunnan Noir Chine 2,38
Formosa Oolong Oolong Taïwan 0,6
Gunpowder Vert Chine 1,78
Sencha Vert Japon 1,05

 
Le thé est également une source d'antioxydants sous forme de polyphénols de différentes natures suivant le genre et le procédé de fabrication. Le thé vert renferme principalement des catéchines (épicatéchine, gallate d'épicatéchine, épigallocatéchine, gallate d'épigallocatéchine) et sa fermentation les transforme en théaflavines et théarubigines[5]. La consommation d'une tasse de thé assure une protection antioxydante maximale après une à cinq heures. La catéchine et les molécules apparentées sont les principaux polyphénols du thé. Une tasse peut en contenir jusqu'à 200 mg. Ces molécules sont aussi présentes dans de nombreux fruits et notamment le raisin. On les retrouve dans le vin rouge et surtout dans la poudre de cacao.


La théine

La théine, découverte en 1827 par Oudry, a été identifiée en 1838 à la caféine. Le terme n'a pourtant jamais disparu du langage courant. La caféine est la principale méthylxanthine présente dans le thé, la théophylline et la théobromine sont faiblement présentes[5]. Les effets excitants du thé sont notablement différents de celui du café. D'après le Docteur P. Dukan, une tasse de café contient 100 à 120 mg de caféine, alors qu'une tasse de thé en contient 80 mg[6]. Les polyphénols oxydés (les tanins) contenus dans le thé lient l’effet de la caféine. Ainsi cette caféine est lâchée dans le sang sur une durée pouvant aller de 6 à 8 heures et de manière uniforme. La caféine du café sera lâchée rapidement, produisant un pic d’intensité, qui retombe aussitôt, sur une durée de 2 à 3 heures. C’est pourquoi le thé est réputé « stimuler sans énerver ».

De ce fait, la diminution des effets excitants du thé s'obtient en l'infusant plus longtemps. Cet effet, qui paraît paradoxal, s'explique par l'action des tanins (libérés davantage au cours d'une infusion prolongée) sur les molécules de la caféine : comme l'explique le Docteur P. Dukan : « Le muselage des effets excitants de la caféine du thé est liée à la présence des tanins. Dans l'estomac, en présence de l'acide chlorhydrique, les tanins précipitent en emprisonnant et en neutralisant une partie de la caféine présente. (...) [En effet] la caféine du thé diffuse bien plus vite dans l'eau que les tanins. En trois minutes, dans de l'eau chaude, 75% de la caféine sont libérés pour seulement 52% des tanins. Si l'on veut un thé léger en caféine mais qui a du goût, il ne faut pas réduire le temps d'infusion, mais l'augmenter pour donner aux tanins le temps de diffuser avec leurs arômes et l'âpreté de leur saveur »[7].


Les vitamines

Les feuilles fraîches de thé contiennent beaucoup de vitamines, en particulier de la vitamine C. Le thé vert en contient entre 150-300mg par 100g de feuilles. Les thés japonais contiennent une proportion notable de vitamine C, ce qui les rend donc plus stimulants que les thés chinois ou indiens. Les thés semi-oxydés et les thés noirs en contiennent moins (décomposition durant l'oxydation). Les vitamines du groupe B, la vitamine E et la vitamine K sont aussi très présentes[5].


Les microéléments

Le thé contient beaucoup de minéraux, parmi eux seuls le fluor, le manganèse et le nickel sont susceptibles de contribuer à l'apport nutritionnel conseillé (ANC)[5].


Autres effets

En se basant sur l'effet démontré de tel ou tel de ses composants, on prête au thé les vertus les plus variées. Il entretiendrait le système nerveux, préviendrait le développement du cancer (en raison des catéchines qu'il contient), ralentirait le vieillissement, favoriserait le drainage, éviterait les caries, fluidifierait le sang, contrôlerait l'hypertension, etc. Toutefois, l'effet bénéfique d'une consommation régulière de thé n'a jamais pu être mis en évidence de manière probante. L'asepsie que procure l'eau bouillie expliquerait nombre vertus attribuées au thé. Le thé reste néanmoins un élément essentiel de la phytothérapie chinoise, de nature plus préventive que curative.

 
Thé au lait

De nombreuses études expérimentales et cliniques antérieures ont révélé que le thé exerçait un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires. Toutefois, une étude allemande[8] a prouvé récemment que, si la consommation de thé noir permet d'améliorer de manière significative la dilatation des artères par rapport à la consommation d'eau chaude, l'ajout de lait a totalement supprimé les effets du thé en raison de la présence des caséines et de la formation de complexes avec les catéchines du thé.

 
Économie du thé

L'essentiel du thé est produit par de grandes exploitations en Inde, en Chine ou au Sri Lanka, à destination des grandes entreprises de l'agro-alimentaire. À l'opposé de cette production industrielle, de nombreux « jardins », plantations parfois minuscules, fabriquent des thés très recherchés des amateurs. Ces derniers peuvent se comparer aux très grands crus de vins français, à la fois par leur rareté et par leur prix. Leur économie échappe largement aux grands courants mondiaux.

 
Statistiques
 
Répartition de la production mondiale de thé en 2003
     Pays non producteur
 
      Moins de 5%.
 
      De 5 à 10%.
 
      Plus de 10%


 
Production

En 2006, la production mondiale de thé a atteint 3,64 millions de tonnes. Le principal pays producteur est la Chine, suivie de l'Inde, le Sri Lanka, le Kenya et la Turquie. Ces cinq pays réalisent plus de 75% de la production mondiale. La Chine reste aujourd'hui le seul pays à produire toutes les familles de thé (thé blanc, thé jaune, thé vert, thé bleu-vert, thé rouge et thé noir).


Production en tonnes. Chiffres 2005-2006

Données de FAOSTAT (FAO) Base de données de la FAO, accès du 18 février 2008
 
 Chine 940 500,00 27 % 1 049 500,00 29 %
 Inde 830 700,00 24 % 892 730,00 25 %
 Sri Lanka 308 090,00 9 % 310 800,00 9 %
 Kenya 295 000,00 9 % 310 580,00 9 %
 Turquie 202 000,00 6 % 206 600,00 6 %
 Indonésie 164 817,00 5 % 171 410,00 5 %
 Viêt Nam 110 000,00 3 % 142 300,00 4 %
 Japon 100 000,00 3 % 91 800,00 3 %
 Argentine 64 000,00 2 % 67 871,00 2 %
 Iran 52 000,00 2 % 59 180,00 2 %
 Bangladesh 58 000,00 2 % 57 580,00 2 %
 Malawi 50 000,00 1 % 38 387,00 1 %
 Ouganda 36 000,00 1 % 34 334,00 1 %
Autres pays 215 939,70 6 % 209 118,70 6 %
Total 3 433 639,70 100 % 3 640 190,70 104 %


Production de thé biologique

La production de thé biologique est toujours en hausse. Elle atteint 3 500 tonnes en 2003. La majorité de la production de ce thé (environ 75 %) est destinée à la France, à l'Allemagne, au Japon, au Royaume-Uni ou aux États-Unis.

 
Exportations

De 2000 à 2005, la quantité de thé placée sur le marché par les pays producteurs a varié selon la FAO de 1,35 (2002) à 1,59 millions de tonnes (2004) pour une moyenne de 1,48 millions de tonnes. Les principaux exportateurs sont le Kenya et les grands pays producteurs asiatiques. La Turquie, grand producteur, consomme presque tout son thé sur le marché local.

En 2005, le Kenya a vendu 21,1 % du thé placé sur le marché mondial (en hausse de 50 % depuis 2000), la Chine 19,6 % (en légère hausse), le Sri Lanka 11,9 % (en forte baisse par rapport à 2004 suite à la guerre civile, le Sri Lanka étant habituellement depuis le milieu des années 1980 le premier exportateur mondial), l'Inde 10,7 % (en déclin constant depuis le début des années 1980) et l'Indonésie 6,9 % (stable depuis le début des années 1980).
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le février 03, 2011, 02:03:52 pm
.../
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: christophe le février 03, 2011, 02:33:17 pm



merci Line beau post     :clap
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 09, 2011, 11:51:09 am

Un des derniers champs de pavots de Thaïlande

Un des derniers champs de pavots de Thaïlande est conservé au village Hmong verts du Ban Doi Pui au dessus de Chiang Mai... Il est évidement très controlé et surveillé par la police et ne demeure en l'état que grace à son coté musée...

Il permet d'observer des pavots en fleurs et des bulbes de pavots qui, une fois incisés, donnent la précieuse résine que l'on appelle l'opium...

Quelques photos...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Bip Bip le mars 09, 2011, 07:02:13 pm
Super photos, je n'ai jamais vu un champ de pavots. J'y passerai cette hiver quand je serai à chiang Mai (PS, Manu, t'as reçu ma réservation ?)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: COCONUT PILOT le mars 09, 2011, 07:52:12 pm
une petite pipe .......d opium, manu ?
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: PHILGOOD le mars 09, 2011, 08:09:44 pm
Hé oui, encore de bien belles photos Manu ! Merci ! J'en ferais bien pousser sur mon balcon ( uniquement parce que ces fleures sont jolies ) ?!...
Amicalement,
Philgood ...  :smile
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mars 09, 2011, 11:01:10 pm
coucou,

Manu, je complète...    :smile
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 07, 2011, 01:26:14 pm
HORS SUJET


LE WASABI


- Bon nombre de restaurants japonais ont vu le jour en Thaïlande (et ailleurs...) et je me suis posée la question : le Wasabi, quest-ce que c'est exactement ?...  :-\  


Le Wasabi est l’un des anciens remèdes  japonais. Il est fait mention de l’utilisation de cette plante dans le Honzô-wamyô le plus vieux dictionnaire médical japonais datant de l’ère Heian.

Le Wasabi est supposé contrôler la production excessive de radicaux libres et avoir un effet antioxydant.  Le Wasabi aurait un effet bénéfique sur la circulation du sang ainsi que certaines complications liées au diabète.

Autre atout du Wasabi, son rôle anti-inflammatoire dans certaines allergies au pollen. Enfin le Wasabi aurait pour effet de favoriser la détoxination au niveau des reins.

- Le terme Wasabi désigne tout aussi bien la plante que le condiment utilisé dans la préparation de certains plats japonais. Le Wasabi est une plante vivace de la famille des Brassicacées (roquette, giroflée, radis…). Cette famille comporte  3200 espèces classées en 320 genres. Le Wasabi est scientifiquement nommé « Eutrema japonica, « Cochlearia Wasabi » ou encore « Wasabia japonica ». Cette plante ne pousse à l’état naturel qu’au Japon.


Culture.

Le Wasabia japonica est une plante endémique du japon. Même dans des conditions idéales sa culture n’est pas aisée. Au japon le Wasabi est essentiellement cultivé dans les préfectures d’Iwate, de Nagano, de Shimane et de Shizuoka à la péninsule d’Izu. La demande intérieure japonaise est telle que l’archipel est dans l’obligation d’importer d’importantes quantités de Wasabi cultivées en Chine, à Taiwan et en Nouvelle-Zélande.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 07, 2011, 01:36:20 pm
/...    

Utilisation.

Le Wasabi est essentiellement utilisé comme condiment. Son goût, assez proche de la moutarde ou du raifort (le wasabi est souvent désigné comme « raifort japonais ») est assez fort. Ses vapeurs sont plus irritantes pour le nez que pour la langue. Comparé au piment la sensation de « brûlure » est moins longue en bouche et disparaît en prenant de l’eau.


La racine.

De la plante il n’est en général utilisé que la racine. Une fois lavé, la racine doit être frottée contre une râpe (traditionnellement en peau de requin (鮫皮) – ou en métal (Oroshigane -おろし金)).  Il en résulte une sorte de pâte vert pâle qui doit être rapidement utilisée. Plus cette dernière est utilisée tardivement plus ses propriétés et sa saveur disparaîtront vite. 15 minutes après avoir été  préparé la « force » du Wasabi commence à décliner. C’est la raison pour laquelle, afin d’éviter toute évaporation du goût,  le Wasabi est coincé entre le riz et le poisson lors de la préparation des sushi.

Il est possible de trouver du Wasabi déjà préparé en poudre ou en tube. Lorsque le Wasabi est en poudre vous devez le mélanger à de l’eau afin d’obtenir une pate.  L’avantage de ce type de conditionnement (poudre en sachet ou tube) tient essentiellement à l’aisance d’utilisation et à la conservation du goût du Wasabi. L’inconvénient c’est que nombre de propriétés du Wasabi disparaissent. A noter que certain fabriquant de Wasabi en tube ajoute du raifort. Proche en goût la raifort n’apporte cependant pas toute la saveur et les propriétés du Wasabi.


Les feuilles.

Les feuilles de Wasabi  peuvent être utilisées en friture, en salade ou bouilli avec une sauce de soja. Le goût des feuilles est assez proche de celui de la racine.


Recettes.

On trouve trace de l’utilisation de ce condiment dès les époques de Kamakura et de Muromachi. Cette racine était alors utilisée dans des soupes froides. Le Wasabi est aujourd'hui utilisé dans nombre de plats japonais : dans les sushi (sous la fine tranche de poisson), comme accompagnement avec les sashimis…

Voici quelques utilisations non conventionnelles mais très simples du Wasabi :

Wasabi-shôchû : voici une façon désaltérante d’utiliser le Wasabi. Il vous suffit de joindre une demi-cuillère à café de Wasabi pour un verre de Shôchû distillé avec de l’eau froide, des glaçons et une feuille de menthe en été ou de l’eau chaude en hiver.

Sauce au Wasabi : afin de rehausser vos crudités que vous servez en apéritifs ou en entrée vous pouvez mélanger du Wasabi à de la sauce miso dans les proportions suivantes : pour une dose de Wasabi ajouté 3 doses de miso.

Vous pouvez faire la même chose avec de la mayonnaise...    :huhu


Propriétés.

- Le Wasabi est l’un des anciens remèdes  japonais. Il est fait mention de l’utilisation de cette plante dans le Honzô-wamyô le plus vieux dictionnaire médical japonais datant de l’ère Heian.

- Le Wasabi est supposé contrôler la production excessive de radicaux libres et avoir un effet antioxydant.  

- Le Wasabi aurait un effet bénéfique sur la circulation du sang ainsi que certaines complications liées au diabète.

- Autre atout du Wasabi, son rôle anti-inflammatoire dans certaines allergies au pollen.

- Enfin le Wasabi aurait pour effet de favoriser la détoxination au niveau des reins.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le avril 08, 2011, 08:59:49 am

Informations très intéressantes, Merci Line !  :clap
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le avril 08, 2011, 01:29:13 pm
Citer

Le Wasabi est l’un des anciens remèdes  japonais. Il est fait mention de l’utilisation de cette plante dans le Honzô-wamyô le plus vieux dictionnaire médical japonais datant de l’ère Heian.


Très intéressant Line , mais cela pose problème maintenant pour l'Union Européenne et les multinationales pharmaceutiques qui veulent interdire la médecine chinoise ou asiatique par les plantes et ce à partir du 30 avril 2011 , regarde bien ce lien http://www.defensemedecinenaturelle.eu/ à voir absolument et bien écouter c'est effarant , perso j'ai signé la pétition en fin de vidéo .

L'Europe veut interdire l'usage des plantes médicinales : signez la pétition !,Petition, medecine plante, médecine naturelle, thérapie, soins naturels, medecine traditionnelle.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 08, 2011, 08:28:20 pm
Je trouve cela lamentable, Malco, que les gens n'aient bientôt plus le droit de se soigner de la façon qu'ils veulent...

C'est une fois de plus une atteinte à la liberté individuelle   >:(

Par principe, j'a toujours été, de par ma carrière professionnelle dans la fonction hospitalière, pour les "vrais médoc." car certaines pathologies très sévères ne peuvent s'en passer...  mais quelles séquelles ensuite et pendant longtemps, et souvent irréversibles...

Mais pour le "après" quand tout va mieux, les médecines douces à base de plantes sont tout à fait parfaites et très peu agressives et enfin de compte, elles calment beaucoup de maux bénins. Alors pourquoi pas, si ca peut "aider" de façon naturelle ?

Toujours une histoire de gros sous    >:(   mais, ne nous faisons pas de soucis, Mr Servier (et ses copains...) n'iront pas manger la soupe aux Restos du Coeur...


P.S. J'ai évidemment signé la pétition   :D
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le avril 09, 2011, 10:16:13 am

Mais dans quel Monde vivons-nous ?  >:(

Sous prétexte de nous protéger, nos dirigeants (Français et Européens) sont en train de tout nous interdire...

Nos vies ne vaudront bientôt guère plus que celles de prisonniers, ayant seulement en plus la liberté de circulation (et encore !)...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: seanbad le avril 13, 2011, 02:37:33 pm
Bonjour à tous ,  je voudrais savoir si l'on peut semer du basilic thai en France et ou trouver des graines Merci :What?






Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 13, 2011, 08:44:15 pm

Bonjour à tous ,  je voudrais savoir si l'on peut semer du basilic thai en France et ou trouver des graines Merci :What?


Voilà qu'elle est bonne cette question, seanbad...   :D   J'avoue, perso. que je ne sais pas tout... Mais peut-être que d'autres forumeurs ici pourront t'en dire plus...  

Mais, d'après le petit article que j'ai trouvé sur le Net, je trouve que tu aurais parfaitement raison... car il n'y a pas photo...


" Beaucoup utilisé dans la cuisine thaïlandaise, cette herbe très aromatique n'a rien à voir avec son cousin européen.

Il en existe deux sortes:

- le basilic doux, aux feuilles claires, qui est assez proche du basilic européen mais qui manque de goût je trouve, utilisé pour la déco, les salades.

- le basilic dit "sacré" (holy basil), aux feuilles sombres et aux nervures légèrement violettes (on voit les tiges sur laphoto), très parfumé et utilisé principalement dans les plats chauds.

D'un goût très anisé, voire de réglisse, il est parfait dans les woks de volailles, de viande rouge, dans les soupes...

Sa saveur est tout à fait inimitable ! "
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 14, 2011, 01:15:02 pm

J'avais fait prédemment un post très court sur le cocotier, mais là ce jour, il m'a semblé qu' un post consacré uniquement à la noix de coco  s'imposait, car il y a beaucoup à dire...    :)




LA NOIX DE COCO



La noix de coco est le fruit du cocotier (Cocos nucifera), un des représentants de la famille des palmiers ou Arécacées. La fleur complète fait jusqu’à 30 centimètres de diamètre. L'extérieur du fruit est lisse et de couleur vert clair ou orange lorsque la fleur n'est pas mûre, tirant sur le brun et recouvert d'une épaisse couche de fibres ligneuses brunes entourant la noix à maturité et composé d'une solide coque sphérique qui protège une amande blanchâtre comestible.

Le cocotier est probablement originaire de la région indomalaise. Il est maintenant acclimaté dans la plupart des pays tropicaux.


DESCRIPTION


Pour toutes les variétés de cocotiers, l'organisation des fruits est similaire.

Un épiderme, d'abord coloré, puis gris-brun à maturité, entoure une enveloppe coriace et fibreuse appelée « bourre ». Elle entoure une coque, brun sombre et très résistante, qui adhère fortement à la bourre. De forme oblongue à sphérique, elle se renforce de trois côtes longitudinales plus ou moins marquées. Une fine pellicule d'un brun rougeâtre, le tégument séminal, forme un lien entre la coque et un albumen blanc, brillant, de 10 à 15 mm d'épaisseur. L’albumen est communément désigné sous le terme d'amande. Inséré sous l'un des trois pores germinatifs, se trouve un embryon d'environ 5 mm de long. Un liquide opalescent et sucré occupe jusqu'aux trois quarts de la cavité interne. On l'appelle communément « eau de coco », le terme « lait de coco » étant de préférence réservé à un liquide blanchâtre extrait de l'amande râpée et pressée.

La germination de la noix de coco dure entre 4 et 10 mois. Le cocotier donne ses premiers fruits à l'âge de 5 ou 6 ans, et il atteint sa production maximale au bout d'une quinzaine d'années. Un cocotier adulte peut porter entre 50 et 500 noix de coco. À partir de l'âge de 50 ans, sa production baisse sensiblement.

La récolte peut intervenir sur les fruits verts, directement dans l'arbre, ou par ramassage des noix mûres tombées à terre. Il faut environ un an avant que la noix de coco atteigne sa pleine maturité.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 14, 2011, 01:27:05 pm
/...


USAGES ALIMENTAIRES


La noix de coco est riche en potassium, fer, magnésium, phosphore, cuivre et zinc. Cela lui donne une bonne valeur nutritive.

Lorsque le fruit est vert, l'eau qu'il contient est consommée comme boisson rafraîchissante : après stockage dans un bac réfrigéré, la noix est ouverte au bout « tige » de trois coups de machette découpant un couvercle. Les fruits destinés à cet usage sont sélectionnés en fonction de leur poids, et agités près de l'oreille pour vérifier la présence de liquide.

Mûre, l'amande de noix de coco est comestible et sert d'ingrédient à de nombreuses recettes de cuisine tropicale en raison de son parfum caractéristique. Le germe de la noix de coco qui se développe en occupant l'espace laissé par l'eau de coco est également comestible. Il prend une forme ronde recouverte d'une fine couche de couleur jaune. L'intérieur est composé d'une chair fibreuse blanchâtre au goût sucré et imprégnée d'eau de coco.


OUVERTURE

Avant de pouvoir ouvrir une noix ce coco il faut la débarrasser de sa bourre. C'est une opération quasi impossible à réaliser à la main ou même à l'aide d'un couteau. On peut se servir d'une machette (dangereux pour les novices) mais le moyen le plus efficace est de l'empaler sur un pieu, de préférence en métal, fixé au sol afin de déchirer cette gangue coriace dont l'épaisseur avoisine les 7-8 cm.

Pour ouvrir la noix proprement dite, il est d'usage de percer la noix de coco au niveau de la « bouche » située en dessous des « yeux », identifiés par 3 petites taches sombres présentes à la base de la noix. Une fois la coque percée, l'eau de coco est recueillie dans un bol. Une fois vidée, la coque de la noix est ouverte à l'aide d'un marteau ou du dos de la lame d'une machette, ou cassée d'un coup sec contre une pierre. La noix est tenue dans une main, et l'outil dans l'autre. Des coups secs sont donnés au niveau de l'équateur de la noix que la main fait tourner après chaque coup. Une fissure se dessine sur l'équateur de la coque, et la noix s'ouvre alors brusquement après un dernier coup ou est ouverte délicatement en introduisant la pointe de la lame, à plat, pour élargir la fissure.

 Pour la récolte du coprah, la noix de coco est ouverte d'un coup de hache, et laissée une journée au soleil. L'amande se détache alors plus facilement à l'aide d'un simple couteau ou d'un couteau spécialement destiné à cet usage à lame courbe. L'amande est ensuite mise à sécher sur des séchoirs jusqu'à la disparition quasi totale de sa teneur en eau qui ne doit pas dépasser 6%.

Une noix de coco entière se conserve plusieurs semaines dans un endroit frais. L'amande se conserve quelques jours au frais, enveloppée dans un film alimentaire.


- La pulpe :

 Lorsque la noix est jeune, la pulpe est une fine couche gélatineuse et comestible collée à la paroi de la noix. À maturité, la pulpe est solide et prend une couleur blanche. Elle est également appelée amande de noix de coco.

Une fois bien séchée, la pulpe se conserve dans un bocal hermétique à l'abri de la chaleur et de la lumière.

En petits morceaux, la pulpe de noix de coco peut accompagner une fondue au chocolat, râpée elle s'utilise dans les sauces au curry pour accompagner les poissons, l'agneau ou le poulet.

Blanche ou grillée, elle s'utilise aussi fréquemment dans les desserts comme les biscuits congolais, les tuiles, les glaces, les cakes et quatre-quarts, et pour la décoration des gâteaux
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 14, 2011, 01:40:46 pm
/...


- L'eau et le lait de coco :

Coco vert ouvert pour la consommation de l'eau de coco .L'eau de coco est de l'eau douce que la plante a stocké en réserve dans la noix pour y puiser les éléments nécessaires à sa croissance : les cocotiers poussant souvent en bord de mer, l'eau est trop salée pour la très jeune pousse, et seule une réserve d'eau lui assure sa survie. Cette eau est consommée par les jeunes racines du germe de la plante tout au long de la germination.

L'eau de coco est consommée comme une boisson rafraîchissante légèrement sucrée, et entre dans la fabrication de vinaigres. Fermentée, elle forme une gélatine translucide nommée Nata de coco.

Le lait s'utilise dans de nombreux plats asiatiques, malgaches ou polynésiens : il s'obtient en pressant la pulpe râpée du fruit. La première extraction donne un lait très concentré, gras et légèrement sucré, alors que la deuxième extraction, souvent après ajout d'eau, donne un lait moins gras. Nature, le lait de coco est utilisé comme sauce pour le poisson cru à la Tahitienne, le cochon grillé et de nombreux plats de poissons. Il sert également à la préparation de certains plats indiens, mélangé au curry.

Dans le sud d'Haïti, le lait de coco est très utilisé dans la cuisine haïtienne. On l'utilise principalement pour préparer le riz (ou le blé, le petit mil ou la semoule de maïs) aux petits pois (ou aux haricots). On l'utilise également pour préparer le pot-au-feu (ou bouillon), pour faire de la bouillie aux céréales, dans les jus de cuisson de la viande. Certains l'utilisent même dans la préparation du jus au lait. Par exemple, en Haïti, on conseille un mélange de jus de carotte, de jus de betterave rouge et du lait de coco contre l'anémie.


- La noix de coco en poudre :

De la noix de coco en poudre ou copeaux est commercialisée, elle est utilisée dans la confection de pâtisserie.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 14, 2011, 01:56:00 pm
/...


USAGES INDUSTRIELS ET COSMETIQUES


Le coprah est l'albumen séché de la noix de coco. Il contient 62 à 65% d'huile et 6% d'eau seulement. L'huile obtenue à partir du coprah est très riche en acides gras saturés, ce qui lui confère la propriété d'être solide à température ambiante. En Polynésie française, l'huile de coprah raffinée mélangée à la fleur de tiare tahiti sert à la fabrication du monoï. L'huile de coprah se distingue de l'huile de coco obtenue à partir de l'amande non séchée, qui garde l'odeur caractéristique du coco.

L'huile de coco est une huile alimentaire de très bonne qualité, riche en acides gras. Elle peut donc être consommée directement. Elle entre dans la fabrication de graisses végétales et de margarines. Elle est également beaucoup utilisée pour la fabrication des savons (dont elle augmente le pouvoir moussant), des détergents, des plastiques et des cosmétiques. Utilisée en petite quantité sur les cheveux, elle a un pouvoir revitalisant et brillant. En Inde, elle est utilisée en massages du cuir chevelu afin d'épaissir et de protéger les cheveux.

Les tourteaux de coprah sont un résidu de la fabrication de l'huile de coprah. Ils entrent en tant que composants dans l'alimentation animale.


La fibre de coco, sous-produit de la noix de coco, est aussi utilisée dans l'industrie (elle est imputrescible) :

- de la brosserie (balais) dont l'une des matières premières est une sélection de fibres longues, peignées, provenant de noix bien mûres (bristle fibre)

- de la sparterie qui, pour la fabrication de nattes, de carpettes, de passages et surtout de tapis-brosses, utilise une ficelle, le « filé de coco » (coir yarn), obtenu à partir de noix qui ne sont pas parvenues à maturité complète (ces   fibres étant plus souples). Ces fibres sont aussi utilisées pour fabriquer des scourtins, paniers souples utilisés pour la fabrication de l'huile d'olive.

- de l'horticulture, il s'agit d'un substrat (ou complément de substrat) qui est très stable, il ne se tasse pas et à des bonnes propriétés de rétention en eau.

- les fibres les plus courtes (mattress fibre), la majorité, sont utilisés pour le rembourrage (sièges, literie) ou, latexées, pour l'insonorisation ou encore comme combustible.
 

USAGES MEDICAUX


L'eau de jeunes noix de coco fut utilisée, dans des conditions d'isolement ne permettant pas l'accès à des soins médicaux suffisants, comme solution sucrée en injection intraveineuse.

C'est un liquide stérile, proche du profil d'électrolyte du plasma sanguin, et des solutions d’électrolytes produites par les laboratoires pharmaceutiques.

Ce type d'utilisation est rapporté au cours des guerres du XXe siècle en milieu tropical, aux îles Salomon, et par un médecin de Polynésie française, pour réhydrater un grand brûlé de l'île de Tubuai : le patient a survécu.

 
Ci-dessous, quelques objets réalisés en noix de coco    :D
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 14, 2011, 02:18:11 pm
 

et pour terminer, un petit gommage à la noix de coco  ??    :)


c'est extra...
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 14, 2011, 02:49:08 pm

Bonjour à tous ,  je voudrais savoir si l'on peut semer du basilic thai en France et ou trouver des graines Merci :What?



après mon post sur la noix de coco de ce jour, ne pas oublier de faire la réponse à notre ami, seanbad... enfin, si vous savez...    :)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: PHILGOOD le avril 14, 2011, 03:19:27 pm
Pour completer ton post Line, je rajouterais un petit proverbe Africain :

" Qui avale une Noix de Coco, a confiance en son anus ! " ...

Désolé, ok je sort !...

Amicalement,
Philgood ...  :huhu :huhu :huhu

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 15, 2011, 11:46:42 am

merci, Phil, pour ce"  très joli proverbe "...    :huhu
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 16, 2011, 01:58:16 pm


LE LOTUS (plante)


En botanique, le lotus, dont le nom dérive du grec lotos par le latin lotus, est un nom vernaculaire ambigu qui désigne en français diverses plantes, arbres, arbustes ou herbes, terrestres ou aquatiques, qui portaient déjà ce nom dans l'Antiquité. Les lotus conservent des feuilles propres grâce à l'effet lotus : les gouttes d'eau glissent le long des feuilles sans s'étaler grâce à des micro-aspérités.

Parmi toutes ces plantes, celle qui correspond au lotus du langage courant est le lotus sacré ou nélombo, Nelumbo nucifera Gaertn, une herbacée aquatique de la famille des Nélumbonacées.


LES DIFFERENTS LOTUS


Les différentes plantes qui ont pu être appelées lotus par les auteurs anciens ou modernes, et dont on retrouve la trace dans la nomenclature botanique paraissent être les suivantes :


Lotus arborescents

- Jujubier, arbre des Lotophages ; Lotus, Lotus africanus, Lotophagorum arbor, Lotus sine nucleo ; Ziziphus lotus (L.) Lam. (syn. Rhamnus Lotus L.), Rhamnacées

- Épine du Christ, Jujubier de Palestine ; Lotus paliurus, Paliurus cyrenaïcus ; Ziziphus spina-christi (L.) Desf. (syn. Rhamnus Spina-Christi L.) ; Rhamnacées

- Micocoulier de Provence ; Lotus italica, Celtis ; Celtis australis L. ; Ulmacées

- Plaqueminier, faux-lotier ; Lotus, sive Faba græca ; Diospyros lotus L. ; Ébènacées
 

 Lotus herbacés aquatiques

- Lotus sacré, lotus indien, fève d'Égypte, lis du Nil ; Lotus sacra, Faba ægyptiaca ; Nelumbo nucifera Gaertn. (syn. Nymphæa Nelumbo L.) ; Nélumbonacées.

- Lotus d'Amérique, lotus jaune ; plante inconnue des anciens ; Nelumbo lutea Willd. ; Nélumbonacées.

- Lotus d'Égypte ou Lotus tigré ; Lotus, sive Colocasium ; Nymphaea lotus L., Nymphaéacées

- Lotus bleu de Thaïlande ; Lotus…. (cyaneus) ; Nymphaea caerulea Savigny ; Nymphaéacées


Lotus herbacés terrestres

Taro, colocase, chou de Chine ; Colocasium Niliacum olus ; Colocasia esculenta (L.) Schott (syn. Colocasia antiquorum Schott ; Arum Colocasia L.) ; Aracées
À noter que le genre Lotus qui rassemble les lotiers, appartient à la famille des Fabacées et comprend des plantes fourragères communes dans les prairies. Il ne faut donc pas confondre les deux termes.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 16, 2011, 02:12:31 pm

/...


d'autres très jolies photos de lotus...    ;D
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 16, 2011, 02:13:59 pm

/...


et encore...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 16, 2011, 02:19:05 pm

/...


L'EFFET LOTUS

L'effet lotus est un phénomène de superhydrophobie causé par une rugosité nanométrique.

Son nom provient du lotus sacré (Nelumbo nucifera), dont les feuilles présentent cette caractéristique.

D’autres plantes, comme les feuilles de capucine (Tropaeolum), de chou, de roseau (Phragmites) ou de l'ancolie, et certains animaux, notamment des insectes, montrent le même comportement.

L'effet lotus confère à la surface des capacités autonettoyantes : en s'écoulant, les gouttes d'eau emportent avec elles les poussières et particules. La faculté d’auto-nettoyage des surfaces hydrophobes à structure microscopique et nanoscopique a été découverte dans les années 1970 et son application aux produits biomimétiques remonte au milieu des années 1990[réf. souhaitée].


LE LOTUS DANS LE BOUDDHISME

Le lotus est un symbole et un motif décoratif très répandu en Asie.

Dans le bouddhisme la fleur de lotus est emblématique de Bouddha.

Dans tout le monde indien on compte de très nombreuses peintures, sculptures et représentations de la fleur de lotus.

Ceci est dû à la particularité unique du lotus qui est la seule plante aquatique dont la fleur est au-dessus de l'eau contrairement aux nénuphars et autres cousins dont la fleur flotte sur l'eau. Cette image, connotant la légèreté, de la fleur s'élevant au-dessus de la surface de l'eau rejoint celle de Bouddha si léger qu'il repose comme un chat au-dessus du sol.

La symbolique du lotus en bouddhisme relève encore du fait que la graine et la fleur apparaissent ensemble, il s'agit de la simultanéité de la cause (la graine) et de l'effet (la fleur) dans la loi de causalité de l'univers qui est l'un des concept majeur de la philosophie bouddhique. À cela il faut rajouter que le lotus puise sa substance vitale dans la boue pour s'épanouir, en effet, au-dessus de l'eau. Ainsi "la boue" représente les souffrances, les troubles, les désirs, qui sont le terreau même de notre épanouissement. Il est donc possible de transformer son karma par l'illumination, l'atteinte de la boddhéité, grâce à notre éveil à la loi de causalité.


Toujours présent dans les autels domestiques et dans les temples, le lotus est à la fois ornement et offrande religieuse
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 16, 2011, 02:22:29 pm

/...


Bonne journée    :)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: PHILGOOD le avril 16, 2011, 03:59:46 pm
Encore un sujet interessant, et, de très belles photos !!! Merci Line !...
Amicalement,
Philgood ...  :clap :smile :clap
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 28, 2011, 03:57:41 pm


L'HIBISCUS


Hibiscus (du grec ἱϐίσκος / hibískos, signifiant guimauve) est un genre de plantes à fleurs annuelles ou vivaces qui comporte plus de 30 000 variétés. L’hibiscus fait partie de la famille des malvacées (malvaceae).


Ce sont des plantes connues depuis la haute antiquité : elles étaient cultivées en Égypte et en Asie du sud-est pour leur caractère ornemental, mais aussi pour leurs fruits comestibles.


Importées en Europe au XIIe siècle par les Maures d'Espagne, certaines espèces furent ensuite introduites en Amérique au XVIIe siècle par les esclaves.


La Corée du Sud et la Malaisie ont un hibiscus comme fleur nationale, respectivement H.syriacus et H. rosa-sinensis.

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 28, 2011, 04:01:24 pm
/...


Description


L'arbuste peut atteindre cinq mètres de haut et autant de large.


Les feuilles sont alternes, simples, ovales ou lancéolées, à bord denté ou ondulé.


Les fleurs, généralement à symétrie centrale (actinomorphes), sont isolées ou groupées en inflorescences.


Le calice a cinq sépales libres ; la corolle cinq pétales libres ou légèrement soudés à la base.

Les cinq étamines sont soudées entre elles, formant un long tube. Le pistil possède assez souvent cinq ovaires et un long style passant à l'intérieur du tube des étamines. Le stigmate ne s'ouvre que lorsque les étamines sont flétries, permettant une fécondation croisée[1].


Les fruits sont des capsules qui s'ouvrent à maturité pour libérer les graines, souvent velues.


Les fleurs, monochromes ou bicolores, sont torsadées avant l'ouverture complète. Elles peuvent apparaître de mars à octobre si la plante est dans les conditions requises ; cependant, certains cultivars issus des sélections d'horticulteurs peuvent fleurir toute l'année. Il est normal que la fleur de H. rosa sinensis se referme et tombe au bout de 24 heures environ.


Hibiscus syriacus est la fleur nationale de la Corée du Sud. Appelée « Fleur d'éternité », (mugunghwa en coréen), elle illustre « l'esprit volontaire et modeste » du peuple coréen. Les Coréens ont prisé l'althéa comme une fleur céleste depuis le passé. Le royaume Silla (nom porté par la Corée au 1er siècle avant J.-C.) s'est aussi appelé le pays Mugunghwa.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 28, 2011, 04:09:58 pm
.../


Utilisations



La fleur d'hibiscus (surtout la variété double à corolle rouge) et la fleur de purau quand elle se détache de l'arbre ( la couleur change alors du jaune citron au jaune rougeâtre), sont riches en mucilage et possèdent donc des propriétés émollientes (voir lexique), adoucissantes très intéressantes.


On les utilise dans les états inflammatoires internes et externes: abcès, angine, stomatite, bronchite et aussi troubles digestifs et hémorroïdaires.


On les applique:

•fraîches, ou mieux légèrement cuites à l'eau en cataplasmes, (abcès, troubles dermatologiques prurigineux, crevasses, piqûres d'insectes),

•en décoction (voir lexique), bains de siège, pour les troubles ano-rectaux,

•en infusion et gargarisme , angine, stomatite,

•en infusion ou décoction filtrée et sucrée : bronchites, toux irritatives, et, troubles dysentériques, colites spasmodiques.


Avec les calices de karkadé on prépare des confitures, des gelées et un "thé de santé" réputé dans beaucoup de pays tropicaux et devenu un classique loin du pays d'origine ( boisson de roselle ou sorel aux Antilles Anglaises) et même en Europe. Les créoles le conseillent dans les affections pulmonaires et aussi comme anti-asthéniant  et pour donner de l'appétit.


La tisane de karkadé est réputée hypotensive et "rafraîchissante" et on peut la considérer comme angioprotectrice par son contenu en anthocyanosidols. Les effets oestrogéniques et spasmolytiques ne sont pas encore mis à profit dans la médecine occidentale.


A Tahiti, on utilise non seulement les fleurs mais aussi les stipules, les extrémités des jeunes racines, l'écorce des jeunes branches et le parenchyme libérien du purau. Les fleurs sont utilisées comme émollient, les autres parties sont associées à d'autres plantes dans des compositions complexes.

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 28, 2011, 04:18:50 pm
/...


Il en existe de nombreuses variétés réparties dans le Monde, ces dernières ayant une préférence pour les climats tropicaux ou sub. tropicaux.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le avril 28, 2011, 04:22:39 pm
Super ce post Line , perso j'adore ces fleurs et quelle variété il y aurait dans le monde plus de 1300 sortes d'orchidées et c'est en Thaïlande qu'il y en a le plus .  8)
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 28, 2011, 04:30:54 pm

Super ce post Line , perso j'adore ces fleurs et quelle variété il y aurait dans le monde plus de 1300 sortes d'orchidées et c'est en Thaïlande qu'il y en a le plus .  8)



merci, Malco..  


et zou. un petit dernier pour la route (très fréquent en Thaïlande)       J'adore les hibiscus...   :)  
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 28, 2011, 04:38:50 pm
/...


Flûte, je m'aperçois que j'ai oublié de poster cette photo avec les feuilles...      :huhu
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: PHILGOOD le avril 28, 2011, 05:34:51 pm
Très belles tes Photos Line, moi aussi j'aime bien ces fleurs !...
Amicalement,
Philgood ...  :clap :smile :clap
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 29, 2011, 01:09:24 pm

Très belles tes Photos Line, moi aussi j'aime bien ces fleurs !...
Amicalement,
Philgood ...  :clap :smile :clap




Merci, Phil...   :smile
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mai 19, 2011, 01:22:01 pm


LA PASTEQUE


La pastèque ou melon d'eau (Citrullus lanatus) est une plante herbacée de la famille des Cucurbitacées, originaire d'Afrique, largement cultivée pour ses gros fruits lisses dans les pays tropicaux et sub-tropicaux, à chair rose, jaune, verdâtre ou blanche et à graines noires ou rouges. Le terme désigne également ce fruit. Le fruit pèse généralement, à maturité, entre 5 et 20 kg.

Il faut distinguer la pastèque comestible plus judicieusement appelée « melon d'eau » (anguria en Italie, Karpouzi en Grèce, sandia en Espagne, watermelon[1] en Anglais) de la pastèque à confiture ou « citre », non directement comestible. Cette dernière est aussi communément appelée « courge gigérine » ou « courge barbarine » dans le sud de la France, bien qu'il ne s'agisse pas d'une courge.

Le nom « Pastèque » vient du portugais « Patèque » lui-même originaire de l'arabe « Batekh » (l'aliment des dieux).

 
Description

La pastèque est une plante annuelle à tiges rampantes pouvant atteindre 3 mètres de long.

Les feuilles, de forme générale triangulaire, sont très découpées, avec des lobes arrondis, profondément incisés mais aux sinus également arrondis. Certaines sont transformées en vrilles permettant à la plante de s'accrocher et de grimper sur des supports variés.

Les fleurs, à corole jaune pâle sont, comme sur la plupart des cucurbitacées soit mâles, soit femelles, mais toutes sont présentes sur le même pied (plante monoïque).

Les fruits sont des baies particulières, des péponides, de forme sphérique, plus ou moins oblongue, de couleur vert foncé souvent marbré de blanc.

Leur largeur est de 30 à 40 cm de diamètre et leur poids peut aller de 3 à 4 kg pour la variété 'Sugar Baby' jusqu'à 35 kg pour la variété 'Yellow Belly'. La chair de la pastèque à confiture est verdâtre et contient des graines rouges. S'il est relativement pauvre en vitamines, il ne présente pas de valeurs nutritives particulières. Le melon d'eau contient jusqu'à 93 % d'eau. Il est très désaltérant et peu calorique.

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mai 19, 2011, 01:27:24 pm
/...

Variétés-

- "Orangeglo": variété à fruit oblongue de 9 à 14kg et à pulpe sucrée orange. Mature en 100 jours.[2]
- Melon d'eau petite yellow: petite pastèque ronde à chair jaune. 2 kg. [3]
- Moon and Stars: découverte en 1930.
- Gigérine ou pastèque à confiture.


Origine et distribution

]La pastèque est une espèce spontanée en Afrique australe (Botswana, Lesotho, Namibie, Afrique du Sud). Les fruits sauvages sont souvent amers.

C'est une plante des pays chauds. Sa culture est très ancienne et attestée dans l'Égypte antique. Elle s'est répandue sur les bords de la Méditerranée puis dans l'ensemble des pays chauds.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mai 19, 2011, 01:34:26 pm
/...


Nutrition

Composé à 92 % d'eau, avec des propriétés hydratantes, le melon d'eau est faible en matière grasse et ne contient pas de cholestérol. Il contient de nombreux éléments intéressants d'un point de vue nutritionnel comme par exemple, la citrulline, qui sert à synthétiser un autre acide aminé capital dans l'organisme; l'arginine, qui joue un rôle clé dans la division cellulaire, la cicatrisation et l'élimination de l'ammoniaque.

La pastèque est surtout réputée pour être riche en antioxydants (lycopène). Elle contient également quelques vitamines (vitamine C, vitamine B1, vitamine B6 et vitamine A).


Comment choisir un bon melon d'eau ?

Le poids est un indice de maturité, il doit donc être lourd. Il doit sonner « creux » quand on le cogne légèrement.

Sur la plante, il doit être cueilli dès que la vrille opposée à son pédoncule est complètement sèche : c'est le signe infaillible de sa maturité.

 
THAILANDE

La sculpture des fruits

Ce fruit est très utilisé en Thaïlande pour la sculpture sur fruits car sa taille permet de produire des œuvres spectaculaires. Il est disponible toute l'année.


JAPON

Pastèque cubique

Au Japon, des agriculteurs de la ville de Zentsūji (en) dans la préfecture de Kagawa ont trouvé un moyen de faire pousser des pastèques de la forme d'un cube en faisant pousser les fruits dans des bocaux en verre, la croissance du fruit suit alors naturellement la forme du récipient.

Cette  forme rend le fruit plus facile à empiler et à stocker, cependant elle en fait une curiosité, et son prix est souvent deux fois plus élevé que celui d'une pastèque normale

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le mai 19, 2011, 01:35:38 pm

En tout cas pas manger le pastèque de chine , voir çi-dessous + la vidéo sur le lien en bas  8)


Arrêtez tout : une vague d'explosion de pastèques en Chine !


.....Près de 50 hectares de cultures de pastèques dans la ville de Danyang, située dans la province orientale du Jiangsu, en Chine,  ont explosé pour une raison encore indéterminée.

Cependant, certains accusent l'utilisation excessive de forchlorfenuron, un produit chimique, accélérateur de croissance.

Le forchlorfenuron favorise la division cellulaire et permet d'augmenter la taille des fruits, d'améliorer leur couleur et les rendements, et n'est pas interdit à la vente.

Le même produit est utilisé aux Etats-Unis dans la culture du kiwi et du raisin !

Les agriculteurs chinois ont apparemment donné en surdose ce produit chimique de croissance, précise GlobalPost.

Avec en plus des conditions climatiques favorables... les pastèques ont explosées comme des popcorns !

Que ces pastèques explosent et ne soient pas commercialisées, seraient finalement une bonne chose, indiquent les médias chinois.

Ceci évitera peut-être une nouveau scandale de sécurité alimentaire en Chine après le cadmium dans le riz, la mélamine dans le lait, l'arsenic dans la sauce soja, l'eau de Javel dans les champignons et le borax dans le porc !

Avec tout ça, pensez-vous que vous mangez des produits alimentaires provenant de Chine sans le savoir ?


Source : http://www.lepost.fr/article/2011/05/18/2498518_vague-d-explosion-de-pasteques-en-chine.html
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mai 19, 2011, 01:40:06 pm

Je ne suis pas étonnée, Malco, car en fin de compte, il faut faire vraiment gaffe à tout ce qui vient de Chine...  >:(   c'est clair...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le mai 19, 2011, 01:44:17 pm
Perso je me méfie des produits venant de Chine , encore heureux que ces pastèques ont explosé sinon tu vois pas le coup qu'on les mange ces pastèques .  8)
Ps : Tu as vu la vidéo ? .
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mai 19, 2011, 01:50:17 pm

oui, Malco, incroyable... c'est vraiment dégueu. ils vont empoisonner toute la planète avec leurs saloperies..  >:( >:(
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 15, 2011, 10:20:54 am

Les Diptérocarpacées

La famille des Diptérocarpacées fournit la majorité des arbres de grandes et moyennes tailles constituant les différentes forêts humides de Thaïlande. Elle compte environ 475 espèces peuplant presque toutes les forêts tropicales du globe, qui se regroupent en plusieurs genres dont les principaux sont les Shorea (196 espèces), les Hopea (104 espèces), les Dipterocarpus (70 espèces) et les Vatica (65 espèces).

Arbres très anciens, les Diptérocarpacées possèdent des troncs élancés d’une hauteur moyenne de 25 à 45 mètres (mais pouvant parfois dépasser 55 mètres comme pour le Shorea ovalis), et des feuilles persistantes qui constituent une partie de la canopée des forêts de mousson du nord, du centre et du sud du Royaume, ainsi que des forêts plus sèches de l’Est.

Leur bois dur est exploité par les Siamois depuis des siècles pour la construction de bateaux, de maisons ou de meubles d’extérieur (Diptérocarpus retusus). Leur résine est également prélevée et utilisé pour la fabrication de crèmes, de parfums, de savons, de calfatage de coques de bateaux (Dipterocarpus) de stabilisants de peintures et de laques (Shorea Sumatrana).

Longtemps surexploités, les Dipterocarpus sont replantés depuis quelques décennies par le gouvernement thaïlandais et certaines ONG dans le cadre de programme de reboisement.


Photos: Région de Mae Tang. On observe plusieurs diptérocarpacés (dipterocarpus) au premier plan et au fond.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le août 17, 2011, 03:38:21 pm


LE JASMIN



Le mot jasmin désigne les plantes dicotylédones appartenant au genre Jasminum.
 

Le jasmin est, avec la rose, pour ce qui est des espèces odorantes et capiteuses, une des deux fleurs reines de la parfumerie. Son nom vient de l'arabe yâsamîn, lui-même emprunté au persan.

La fleur généralement jaune ou blanche pousse sur un arbuste appartenant à la famille des Oléacées, surtout cultivé en Chine, dont beaucoup d'espèces sont originaires.

Parmi plus de 200 espèces, les jasmins les plus utilisés en parfumerie sont Jasminum grandiflorum, Jasminum officinale et Jasminum odoratissimum.

Outre l'Inde, l'un des principaux producteurs de jasmin a toujours été la Chine, où il est parfois utilisé pour aromatiser le thé.

Mais l'arbre est aussi répandu en Pakistan, Inde, Thaïlande, Sri-Lanka, Indonésie et  Europe méditerranéenne : Jasminum grandiflorum est appelé couramment jasmin d'Espagne, et la ville de Grasse, depuis le milieu du XVIIe siècle, s'est lancée dans la culture du jasmin. La récolte du jasmin de Grasse (aujourd'hui devenu rare) se déroule pendant le mois d'août.

Les fleurs doivent être cueillies juste avant l'aube et traitées le plus rapidement possible.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le août 17, 2011, 03:52:18 pm
.../


Description


Le jasmin à grandes fleurs est une plante grimpante et gracile, de 4 mètres de haut, composée de longs rameaux glabres très minces qui doivent être soutenus ou palissés.

Ses feuilles persistantes sont opposées et comptent de 5 à 7 folioles elliptiques ou ovales acuminées.

Les grandes fleurs blanches sont perchées sur des pétioles fragiles et regroupées en grappes pauciflores.

Les fleurs sont à photonastie négative (s'ouvrent la nuit) et thermonastie spécifique (ne s'ouvrent qu'à une température supérieure à 17°C).


Chimie


Les deux molécules jouant un rôle majeur dans la senteur du jasmin naturel sont la jasmone sous sa forme cis, ainsi que le cis-jasmonate de méthyle1. D'autres composés participent à la senteur, notamment l’acétate de benzyle, l'alcool benzylique, le benzoate de benzyle, le benzoate de cis-3-hexényle, le N-acétylanthranilate de méthyle, le crésol, l'indole, l'eugénol et le linalol1.



Culture et récolte


Les fleurs seules sont récoltées, elles ne sont pas séchées, mais traitées alors qu'elles sont fraîches
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le août 17, 2011, 04:11:01 pm
.../


Propriétés


- Calmante
- Diurétique
- Emménagogue
- Vermifuge
- Antiseptique
- Antispasmodique


Indications


- Refroidissements
- Maux de tête


Un peu d'histoire


Aux Philippines et en Indonésie, le jasmin est la fleur nationale et là, comme en Thaïlande ou au Sri-Lanka, on confectionne des colliers de "welcome", guirlandes de bienvenue qu'on offre à l'arrivée des touristes et des personnalités.



Symboles

Depuis des siècles, le jasmin est considéré en Orient comme le symbole de la beauté et de la tentation féminine.
 
Le jasmin blanc est d'ailleurs la fleur emblématique de la Tunisie : en offrir est une preuve d'amour.
 
En Inde, Kâma, le dieu de l'amour, atteignait ses victimes par des flèches auxquelles il attachait des fleurs de jasmin.
 
Cléopâtre serait allée à la rencontre de Marc Antoine dans un bateau dont les voiles étaient enduites d'essence de jasmin.
 
Les noces de jasmin sont le symbole des 66 ans de mariage dans le folklore français.



Pour info.

Pour obtenir un kilo d'essence absolue de jasmin, il faut recueillir environ sept millions de fleurs. Autant dire que le jasmin naturel est cher, réservé aux parfums de luxe, dont la plupart eux-mêmes préfèrent employer une version synthétique.

D'autres produits tels que des crèmes, masques etc... sont également réalisés avec des fleurs de jasmin.

 
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 01, 2011, 02:29:01 pm


MON COUP DE GUEULE DE LA TOUSSAINT


je viens d'être informé par MP que de nombreux posts relatifs à ce fil ainsi qu'à celui concernant Les Recettes et plusieurs autres messages non écrits par moi, avaient été copiés intégralement et postés sur d'autres forums  ...

En ce qui me concerne, je tiens à signaler que l'un des participants ici m'a demandé l'autorisation de me "piquer" certains de mes messages dans ces rubriques afin d'alimenter son forum, ce que j'ai accepté avec plaisir...  :D

Certes, ceux-ci ne sont pas du copyright mais je trouve qu'il faut être un peu gonflé pour oser se servir sans scrupule  :( car j'ai effectué un gros boulot et j'aimerais, sans attendre des remerciements, qu'il soit un tout petit peu respecté...


Ceci dit, je fais donc un break pour alimenter ces deux sujets... et vous passe la main...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: amjolianne le novembre 01, 2011, 03:58:53 pm
Effectivement, je t'ai demandé l'autorisation ainsi qu'à Manu de copier quelques articles très généralistes afin de ne pas perdre de temps à tout recopier, surtout s'agissant de thèmes très généralistes.
J'ai fait la même demande lorsque j'ai désiré ajouter les vidéos de Ponyo dans ma rubrique sur l'apprentissage du thaïlandais ce qu'elle a accordé avec grand plaisir.
Pour le reste du forum il s'agit avant tout de production personnelle et des interventions des membres inscrits.
Tu peux vérifier en te connectant sur mon espace : http://www.thai-issan.com/leforum (http://www.thai-issan.com/leforum)

Voilà, je voulais juste rectifier le tir car tout est sujet à interprétation lorsque tu écris "un des participants" et "postés sur d'autres forums"

Il faut quand même se rendre compte que de nombreux articles voyagent de forums en sites, il t'arrive toi même très régulièrement de copier des articles complets que tu as récupéré sur d'autres espaces, l'essentiel est avant tout que les informations circulent afin que chacun trouve le renseignements pertinent qu'il cherche. Veillons cependant à respecter les articles frappés de copyright.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 01, 2011, 04:49:44 pm

Olivier, j'ai écrit " l'un des participant ici" car je ne voulais volontairement pas mettre ton nom par courtoisie... (çà n'était pas la peine que tout le monde le sache...) même si certains ont l'oeil comme tu as pu le constater...  


Quant aux articles que je copie, cher Olivier, ce sont des articles pompés sur yahoo. et divers journaux sur le Net (et non en copyright), donc que tout le monde copie..


Par contre, je n'oserai jamais copier un article mentionné sur un autre forum sans l'avoir préalablement demandé...  :) et d'ailleurs, je vais très, très rarement sur les autres forums...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 01, 2011, 05:52:46 pm

Alors là, pour le coup, je crois que tu comprends tout de travers, Olivier...

Où vois-tu que je t'ai incriminé puisqu'au contraire, j'ai fait expret de taire ton nom et n'ai pas parlé de ton forum (et c'est vrai que tu as été mis en cause dans le MP que j'ai reçu mais par que toi...).

J'ai simplement voulu remettre les pendules à l'heure pas pour toi mais les gens bien intentionnés qui sont perpétuellement présents sur cet espace de discussions...

Je ne suis pas une girouette, Olivier, et si je t'ai dit que tu pouvais utiliser mes posts, c'est que cela me faisait plaisir...

Pour moi, le problème est clos... et je demanderai à Manu de faire sauter cette discussion sans intérêt...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: amjolianne le novembre 01, 2011, 06:22:14 pm
Dacodac Line la pièce est tombée mais j'avoue que je ne parviens pas à m'y retrouver avec les allusions, je préfère un langage clair et direct
et puis désolé si je t'ai heurté mais je suis très soupe au lait et... ho mon dieu, je crois que je suis aussi un brin parano ..haaaaaaaaaaaargggg :hang


PS : pour effacer les messages c'est simple il suffit de cliquer sur le bouton "enlever" en haut et à droite de ton message
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 01, 2011, 06:28:30 pm

Line, le copyright est une connerie... Ce qui compte, c'est la transmission du savoir...

Certaines personnes te copient, mais toi aussi tu copies, et moi de même, et tout le monde...

Je ne connais pas de forumeur qui ait le temps d'écrire intégralement ses articles... Quand aux photos, je n'en parle même pas... Des tonnes d'entre elles sont repiquées sur le Net sans autorisation tous les jours !...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: casamui le novembre 01, 2011, 07:52:04 pm
Bon, vous étiez donc d'accord, Line et Amjo.Tant mieux. :)

Je rejoins assez Manu sur son analyse: transmission du savoir et des connaissances (et là, me concernant, c'est un bien grand mot).
A part les photos du fil "ça vous fait rire", tout, photos ou textes, est intégralement de mon clavier ou de mon appareil photo. Mais pas de copyright là dessus, pompez, pompez et diffusez, j'en suis heureux, voire flatté. A part mes tongs, je ne suis pas propriétaire de grand chose.
Attention, Line, ne te méprends pas: je ne méprise pas pour autant ceux qui revendiquent la propriété des écrits ou photos; Il ne me viendrait pas à l'esprit de publier une photo de PhilippeB, vrai photographe, ou de Manu, ou de toi. Et j'ai conscience qu'il s'agit parfois d'un vrai boulot de recherche, d'écriture et je comprends qu'on veuille le protéger. Mais à part les photos familiales ou de ma princesse, on peut tout me pomper, et même ces photos là (dont j'avais, souvenez vous, des scrupules à en publier), je suis fier qu'elles puissent circuler et être vues par tous.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande. A propos des pruniers
Posté par: Narbetai le novembre 09, 2011, 05:55:52 pm
On peut ajouter que les comédiens utilisent comme exercice vocal, la fameuse phrase à répéter rapidement:
                   - pruneaux crus, pruneaux cuits,...
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande. A propos des pruniers
Posté par: Line le novembre 09, 2011, 11:18:29 pm

On peut ajouter que les comédiens utilisent comme exercice vocal, la fameuse phrase à répéter rapidement:
                   - pruneaux crus, pruneaux cuits,...




je suis sûrement très sotte, Narbetai   :)  mais je n'ai pas tout compris sur ce coup là...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: casamui le novembre 09, 2011, 11:57:05 pm
Moi aussi Line, je suis sotte. :)  Je n'ai pas compris non plus. :) :)
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: amjolianne le novembre 10, 2011, 12:11:25 am

... à part les photos familiales ou de ma princesse, on peut tout me pomper,...


Tu oserais répéter cela haut et fort dans une gay pride ????  :)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: casamui le novembre 10, 2011, 01:38:51 am
 ;D ;D  Va sérieusement falloir que je commence à faire gaffe à ce que j'écris, surtout après la réponse que j'ai postée ci-dessus. :) :)
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 14, 2011, 03:58:10 pm

Line, le copyright est une connerie... Ce qui compte, c'est la transmission du savoir...
Certaines personnes te copient, mais toi aussi tu copies, et moi de même, et tout le monde...
Je ne connais pas de forumeur qui ait le temps d'écrire intégralement ses articles... Quand aux photos, je n'en parle même pas... Des tonnes d'entre elles sont repiquées sur le Net sans autorisation tous les jours !...




Bon, vous étiez donc d'accord, Line et Amjo.Tant mieux. :)
Je rejoins assez Manu sur son analyse: transmission du savoir et des connaissances (et là, me concernant, c'est un bien grand mot).
A part les photos du fil "ça vous fait rire", tout, photos ou textes, est intégralement de mon clavier ou de mon appareil photo. Mais pas de copyright là dessus, pompez, pompez et diffusez, j'en suis heureux, voire flatté. A part mes tongs, je ne suis pas propriétaire de grand chose.
Attention, Line, ne te méprends pas: je ne méprise pas pour autant ceux qui revendiquent la propriété des écrits ou photos; Il ne me viendrait pas à l'esprit de publier une photo de PhilippeB, vrai photographe, ou de Manu, ou de toi. Et j'ai conscience qu'il s'agit parfois d'un vrai boulot de recherche, d'écriture et je comprends qu'on veuille le protéger. Mais à part les photos familiales ou de ma princesse, on peut tout me pomper, et même ces photos là (dont j'avais, souvenez vous, des scrupules à en publier), je suis fier qu'elles puissent circuler et être vues par tous.




Certes, vous avez parfaitement raison tous les deux et moi-même  et comme tout, le monde, je prend beaucoup de renseignements sur Wikipédia en ce qui concerne les arbres et les plantes (par contre, beaucoup de photos sortent de mon appareil photos, photos que je personnalise avec Photoshop. Quant à mes recettes, elles sortent tout droit de mes livres personnels de cuisine (et photos idem retravaillés par ma pomme...).

Comme je l'ai dit, que l'on copie "mes" articles, ca ne me gêne vraiment pas mais mettre la source, çà serait tout simplement sympa. (D'ailleurs, c'est quelque chose qui m'a été reproché deux fois ici car j'avais copié des photos non en copyright mais qui sortaient d'un blog et je ne m'en étais pas aperçu, donc maintenant, je fais gaffe...)

Mais tout ceci n'est qu'un détail et je ne vais pas en mourir...  :)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Bip Bip le novembre 14, 2011, 06:09:55 pm
Copie ou pas, en tous cas, j'ai beaucoup de plaisir à lire tes articles Line.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 14, 2011, 10:20:31 pm


merci à vous...    :SHY
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 15, 2011, 12:15:44 pm

En ce moment (début de la saison froide), les tecks sont en période de repoduction et produisent leurs fleurs et leurs fruits...

Ce n'est pas très spectaculaire, mais voilà ce que cela donne pour ceux qui ne connaissent pas...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 17, 2011, 01:27:35 pm


le teck : très beau bois avec lequel on réalise des tas de choses (voir sa description sur la 1ère page de ce topic)


http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=162.0


je remets ci-dessous une photo de près que j'avais déjà postée il y a deux ans    :D  
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 23, 2011, 02:19:39 pm


aparté :


j'ai toujours trouvé extraordinaire (et je n'ai vu ceci qu'en Thaïlande...) que l'on puisse acheter son gros arbre au marché au fleurs, le faire livrer, et le planter comme comme çà donc à maturité, dans son jardin...    :)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: casamui le novembre 25, 2011, 07:32:14 pm
On peut faire ça en France aussi Line. Et comme en Thaïlande, ça coûte plutôt cher. C'est la prouesse technique que je trouve étonnante.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: PHILGOOD le novembre 25, 2011, 08:05:17 pm
Et oui ! Je serait curieux de savoir combien coûte en Thaïlande un arbre comme tu nous présente sur ta photo Line ???
Amicalement,
Philgood ...  :wonder
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 25, 2011, 10:34:50 pm

Entre 20 000 et 30 000 bahts
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 25, 2011, 11:27:46 pm

On peut faire ça en France aussi Line. Et comme en Thaïlande, ça coûte plutôt cher. C'est la prouesse technique que je trouve étonnante.


Je n'avais jamais vu en France, Christophe. Il faut dire que les jardineries parisiennes que je fréquente pour mes fleurs et arbustes de terrasse   :)  sont vraiment de taille minuscule comparées aux marchés aux fleurs que l'on arpente en Thaïlande et qui sont magnifiques... Personnellement, çà fait partie de mes promenades à chaque fois que je viens,  et je ne m'en lasse pas...  :D
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 28, 2011, 12:08:18 pm

J'ai pris cette photo hier près de Mae Salong... Je n'avais jamais vu un papayer avec un aussi gros tronc !
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 29, 2011, 10:29:36 am

On vient d'en parler avec Line dans une autre discussion...


Les euphorbes

Les euphorbes sont des plantes dicotylédones de la famille des Euphorbiacées. On en dénombre 2300 espèces dont de nombreuses sont tropicales et surtout présentes sur les sols calcaires de l’ouest et du sud de la Thaïlande. Herbacées ou ligneuses, elles peuvent avoir des aspects assez différents et mesurer de quelques centimètres à plusieurs mètres de hauteur.

Toutes les euphorbes possèdent le point commun de produire un suc laiteux et d’avoir une floraison en ombrelles. Durant celle-ci, elles développent à leur sommet des inflorescences (appelées cyathes), sans pétale et le plus souvent vertes, jaunes, oranges, rouges ou violettes. Certaines peuvent ressembler à des cactus.


- L’Euphorbia milii, aussi appelée « couronne d’épine » en raison de ses longues épines (jusqu’à 5 cm) et de ses fleurs rouges évoquant des gouttes de sang, est particulièrement fréquente dans les jardins de la plupart des Thaïlandais qui lui attribuent la particularité de porter chance. Elle a l’aspect d’un arbuste épineux vivace et peut atteindre plus 1,50 mètre de hauteur. Ses fleurs sont entourées de deux bractées le plus souvent rouges mais aussi parfois oranges, jaunes ou blanches.

- L’Euphorbia pulcherrima est communément appelée « étoile de Noël » ou poinsettia. C’est une plante arbustive originaire d’Amérique centrale que l’on trouve principalement en Thaïlande du nord et de l’est. D’une hauteur pouvant dépasser 2 mètres, elle possède des feuilles alternées de couleur vert foncé. Ses petites fleurs nectarifères se regroupent dans une inflorescence de capitule. Comme l’hévéa dont elle un proche parent, elle possède des canaux dans tous ses tissus qui véhiculent un latex blanc similaire au caoutchouc. Durant la saison froide, ces bractées lancéolées prennent une couleur rouge vif, donnant à la plante un aspect spectaculaire, ce qui lui vaut un vif intérêt de la part des Thaïlandais qui aiment en décorer leurs jardins et les abords de leur maison. Comme en Amérique du nord et en Europe occidentale où elle est une des plantes en pot les plus commercialisées, l’Euphorbia pulcherrima demeure très présente sur les marchés thaïlandais entre décembre et février.  


Photos:

1/ et 2/ Euphorbia milii

3/ et 4/ Euphorbia pulcherrima
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 29, 2011, 10:41:52 am

L'euphorbia Antiquorum

Elle est assez fréquente en Thaïlande et tout particulièrement dans certains villages minoritaires... Les Tibétos-birmans (Lisu, Lahu, Palaung, etc...) pensent qu'elle porte chance... Ils la plantent souvent près des autels des esprits...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 29, 2011, 10:45:25 am

L'Euphorbia Neriifolia

Elle ressemble vraiment à un cactus...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le novembre 29, 2011, 01:25:20 pm


c'est vrai que c'est à s'y tromper... cactus ou pas, il faut vraiment connaître...   :)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le janvier 16, 2012, 11:19:56 pm


LE THEIER



Le théier, ou arbre à thé, ou thé vert, ou tout simplement thé (Camellia sinensis), est un arbuste originaire d'Extrême-Orient, de la famille des Théacées.

Il est largement cultivé pour ses feuilles qui une fois séchées et plus ou moins oxydées, servent à la préparation par infusion du thé.

C'est une espèce voisine du camélia horticole, Camellia japonica. Le terme Camellia sinensis signifie mot à mot « camélia chinois »


Bref historique des dénominations

Le premier Occidental à avoir décrit l’arbre à thé est un médecin allemand séjournant au Japon, Engelbert Kaempfer qui donna à l’arbre le nom de Thea japonense en 1712.

Quelques décennies plus tard, en 1753, le botaniste suédois Linné, le renomma Thea sinensis. Mais neuf ans plus tard, ignorant les procédés de fabrication gardés secrets par les Chinois, Linné crut bon de distinguer le thé vert Thea viridis et le thé noir Thea bohea.

Après avoir corrigé cette erreur et fusionné le genre Thea dans le genre Camellia , le terme de Camellia sinensis fut adopté, conformément à la nomenclature botanique internationale.


Habitat

Le Camellia sinensis se rencontre à l'état sauvage dans la zone montagneuse englobant le sud-ouest de la Chine, le nord de la Thaïlande, du Laos et de l'Assam, de sud-est de la Birmanie.

Elle est largement cultivée en zones tempérées chaudes ou tropicales, principalement en Chine, en Inde, au Sri Lanka (Ceylan), au Japon, mais aussi au Kenya, en Turquie, en Indonésie, en Argentine etc.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le janvier 16, 2012, 11:27:34 pm
.../


Description


Le théier est un arbre à feuilles persistantes, pouvant atteindre de 10 m à 15 m, jusqu’à 20 m pour certaines variétés. Sa hauteur est limitée par la taille en culture.

Il existe des théiers sauvages plusieurs fois centenaires faisant plus de 30 m. Le théier pousse sur les sols acides entre 1 000 et 2 000 mètres d'altitude, sous climat chaud et humide.

Le théier le plus vieux du monde (1800 ans) se situe à Pu'er dans la province du Yunnan en Chine. La province de Fengqing se targue de posséder le plus vieux théier du monde, âgé de 3750 ans et portant une frondaison de 68 m3.

. Les feuilles alternes, persistantes, ont une forme allongée, elliptique longues de 4 à 15 cm, sur 2 à 7 cm de large. Elles sont brillantes, vert foncé, relativement coriaces, avec une texture assez épaisse. Le pétiole est court, de 4 à 10 mm. La base est cunée, l'apex est aigu à acuminé, et les marges sont sciées.

. Les fleurs du théier sont blanches à jaune clair, et mesurent entre 2,5 et 4 cm de diamètre. Solitaires ou en petits groupes de 3 à 4, elles comptent cinq sépales persistants, cinq pétales, parfois plus jusqu'à 7 ou 8, de couleur jaune clair ou blanc-crème, et de très nombreuses étamines jaunes souvent soudées entre elles. L'ovaire est triloculaire.

. Les fruits sont des capsules à déhiscence loculicide de 1,5-3 cm de diamètre environ. Les graines peuvent être pressées pour donner une huile.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le janvier 16, 2012, 11:43:17 pm
.../


Les différentes sortes de thé sont obtenues à partir de cette seule espèce. En traitant différemment les feuilles de thé, on obtient du thé vert, blanc, noir  etc.

On distingue plusieurs formes de cette espèce :

- Camellia sinensis var. sinensis, le thé de Chine, originaire du Yunnan.
- Camellia sinensis var. assamica ou Camellia assamica, originaire de Chine et du sous-continent indien.
- Camellia sinensis var cambodiensis variété non cultivée
- Camellia sinensis forma parvifolia.


Détails variétés


Il existe une grande variété de théiers obtenus par clonage, multiplication à partir d'une graine, etc. Les trois principaux types de théiers sont :

- Camellia sinensis var assamica

il peut atteindre plus de 15 m à l’état sauvage. Feuilles brillantes, claires, souples et grandes (jusqu’à 20 cm) à texture assez épaisse. Le théier type assamica et ses hybrides sont présentes dans des régions connaissant de fortes pluies (la mousson) telles les plantations de plaine. Il fut « découvert » en 1823 en par le Major Robert Bruce en Assam et ensuite cultivé dans toute l'Inde et au Sri Lanka par les compagnies britanniques. La majorité du thé produit dans le monde provient de cette variété.

- Camellia sinensis var sinensis

à l’état sauvage sa taille avoisine moins de 5 m. Les feuilles sont petites (de 3 à 10 cm), rigides et mates. Le théier type chinois et ses hybrides sont cultivés dans des régions pouvant subir des températures basses (Japon, Chine, Géorgie, Iran, Turquie) ainsi que dans les plantations de haute altitude. Il est robuste et a une relative bonne résistance à la sécheresse. C'est la plus ancienne espèce de théier connue et cultivée. Elle donne des thés parmi les plus recherchés. Certains plants toujours cultivés auraient plus de mille ans.

- Camellia sinensis var cambodiensis

de 6 à 10 m, à feuilles brillantes, et jaune vert lorsqu’elles sont jeunes. La taille est intermédiaire entre le sinensis et l’assamica. Cette variété n'est pas cultivée.

Il existe en outre de nombreux hybrides cultivés (ou cultivars). En Chine, on compte officiellement 95 cultivars.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le janvier 16, 2012, 11:53:57 pm
.../


Pharmacopée


Les feuilles de théier, lorsqu'elles sont non fermentées, sont utilisées en phytothérapie pour soigner l'embonpoint, la fatigue ou la rétention d'eau. Les constituants du thé stimulent la sécrétion d'adrénaline et en augmentent sa durée d'action, favorisent donc la lipolyse (libération et l'élimination des graisses du tissu adipeux).

Comme cette action se complète d'une limitation de l'absorption des calories au niveau intestinal, par les tanins, la prescription se trouve justifiée pour la surcharge pondérale.


Egalement :

Réduction du stress

Des travaux menés par une équipe japonaise suggèrent que les consommateurs de thé vert ont un niveau de stress moins élevé. Atsushi Hozawa et ses collègues de l'université de Tohoku ont suivi plus de 42.000 japonais dont plus de 2.700 souffraient de stress psychologique.

En regardant de plus près leur consommation de thé vert, les chercheurs se sont aperçus que ceux qui en buvaient plus de 5 tasses par jour avaient 20 % de risque en moins de souffrir de stress par rapport à ceux qui en buvaient moins de 2 tasses par jour.

À noter que dans cette étude, les personnes qui consomment le plus de thé vert ont également un risque de pneumonie diminué de 47% et de cancer du sang de 42%.

Enfin, une autre analyse ayant porté sur des sujets de plus de 70 ans, montre une diminution de 44% du risque de dépression modérée chez les amateurs de thé vert à hauteur de 4 tasses par jour


Maladies cardiovasculaires

Le thé vert contient un certain nombre de polyphénols, dont l'abondance peut atteindre 20 % de la matière sèche, jouant le rôle d'antioxydant.

Plusieurs études semblent démontrer une certaine efficacité de sa consommation dans la diminution du risque de faire une maladie cardiovasculaire.. Il diminuerait également le taux de cholestérol sanguin. Ces antioxydants pourraient être cependant neutralisés par la caséine présente dans le lait.


Maladies neuro-dégénératives

Après 70 ans, les buveurs de thé vert, riche en catéchines, ont de meilleures capacités cérébrales que les buveurs de café ou de thé noir et sont « une cible moins fragile pour les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson ».

La consommation de thé réduirait le risque d'être atteint de démence et d'autres maladies neuro-dégénératives comme le Parkinson et l'Alzheimer.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le janvier 16, 2012, 11:59:31 pm

/...


Un dernier point sur le thé noir    :)


Un thé noir, ou anglo-indien, est un thé qui a subi une oxydation complète.

La plupart des thés consommés en Occident sont des thés noirs, fabriqués selon le procédé « orthodoxe » ou le procédé « CTC », deux modes de fabrication mis au point par les Anglais au xixe siècle.

Alors qu'un thé vert perdra de sa fraîcheur après 12 à 18 mois, un thé noir peut se conserver plusieurs années sans perdre sa saveur. Il est donc plus facilement transportable et commercialisable. Ces raisons ont fait longtemps préférer ce thé en Occident. Le thé noir est plus tannique et contient davantage de caféine que les thés verts ou oolongs.[réf. nécessaire]

Ces thés sont nommés thés rouges dans le monde chinois (à ne pas confondre avec l'infusion de rooibos, parfois appelé abusivement « thé rouge »). Ce que les Chinois appellent à l'origine thé noir, c'est un thé post-fermenté, un thé oolong entièrement fermenté ayant subi une post-fermentation (comme le pu-erh). Pour cela on les conserve plusieurs années dans des pots en terre entreposés dans des caves fraîches. Ce sont alors des thés de garde, très recherchés et très coûteux.

En occident le thé noir est très souvent parfumé et de basse qualité (thé en sachet). Les bonnes récoltes se font plus rares que celles des autres types de thé (vert, Oolong...).

C'est un thé avant tout commercial entre l'Asie et l'Occident, ce qui influe sur sa qualité, où les grandes enseignes commerciales exigent un rendement et un prix bas...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 17, 2012, 08:07:33 am

Un reportage passionnant Line, Merci...  :clap
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le janvier 18, 2012, 06:06:42 pm


(http://img11.hostingpics.net/pics/562928170478UNGRANDMERCIATOUS.gif) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=562928170478UNGRANDMERCIATOUS.gif)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le septembre 27, 2012, 10:21:19 pm


Je viens de me rendre compte que je n'avais pas fait de petite description de l'ANANAS que l'on trouve beaucoup en Thaïlande.

Je vais y remédier dès que j'aurais un peu de temps et en attendant , regardez cette petite vidéo qui en dit long sur la découpe plus que rapide de l'ananas, par nos amis thaïs...  :D

http://www.youtube.com/watch?v=hMKE-tXO5c8
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le octobre 19, 2012, 10:41:32 am
L'orchidée singe ,

Baptisées “Dracula Simienne” par le botaniste Luer, ces orchidées tête de singe sont absolument fascinantes mais surtout rares car elles poussent à plus de 1000 mètres de hauteur dans les forêts d’Equateur et du Pérou.

.
(http://imageshack.us/a/img132/183/orchi.jpg) (http://imageshack.us/photo/my-images/132/orchi.jpg/)

Uploaded with ImageShack.us (http://imageshack.us)
(http://imageshack.us/a/img208/9740/orchijpg2.jpg) (http://imageshack.us/photo/my-images/208/orchijpg2.jpg/)

Uploaded with ImageShack.us (http://imageshack.us)
(http://imageshack.us/a/img829/6594/orchijpg3.jpg) (http://imageshack.us/photo/my-images/829/orchijpg3.jpg/)

Uploaded with ImageShack.us (http://imageshack.us)
(http://imageshack.us/a/img59/268/orchijpg4.jpg) (http://imageshack.us/photo/my-images/59/orchijpg4.jpg/)

Uploaded with ImageShack.us (http://imageshack.us)
(http://imageshack.us/a/img217/4852/orchijpg5.jpg) (http://imageshack.us/photo/my-images/217/orchijpg5.jpg/)

Uploaded with ImageShack.us (http://imageshack.us)
(http://imageshack.us/a/img141/3157/orchijpg6.jpg) (http://imageshack.us/photo/my-images/141/orchijpg6.jpg/)

Uploaded with ImageShack.us (http://imageshack.us)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le octobre 19, 2012, 12:43:08 pm

incroyable, Malco, des orchidées singe... absolument super...    (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/aplausos.gif)


mais si çà se trouve, peut-être que l'on peut en trouver en hauteur en Thaïlande...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 19, 2012, 02:19:59 pm

Après avoir pas mal étudié les orchidées thaïlandaises, Line, je peux te dire qu'on ne trouve pas les Dracula Simienne en Thaïlande... Dommage !...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le octobre 20, 2012, 08:31:56 am
Elles sont vraiment magnifiques
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 25, 2013, 08:28:42 am

La morelle mammée


Le Solanum mammosum, connu sous le nom de Morelle Mammée, la mamelle de la vache, Apple de Sodom ou Pichichio (au Costa Rica), est une plante annuelle de la famille de Solanaceae. Originaire de l'Amérique du Sud, mais a été naturalisé aux Antilles, en Amérique Centrale et dans les Caraïbes.

Petit arbustif droit qui peut être cultivé comme une annuelle. Le fruit de la Morelle mammée est lié au naranjilla et à la tomate, et les plantes sont semblables. C'est un arbuste touffu qui peut atteindre de 1 à 2 mètres de haut. Le solanum a de grandes feuilles pointues, veloutées et poilues avec des veines pourpres. Les branches et les tiges sont également pointillées avec des épines dures et pointues.

Les fleurs pourpre-roses se développent au printemps et fleuriront vers la fin de l'été ou tôt en automne. Les fleurs sont suivies de la maturation du fruit, cireux et jaune, quelques mois plus tard. Les fruits sont charnus, toxiques, et contiennent plusieurs graines. Ils sont d'environ 10 à 15 cm de long, et cultivés comme ornements, pour leur forme bizarre. Le Solanum est robuste, jusqu`à près de 30°F. Les fruits du solanum sont toxiques si ingérés.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le avril 11, 2013, 09:45:16 am
Qui connait le nom de cet arbre?
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le avril 12, 2013, 11:50:18 am

Connais pas, Patrick... Si un jour, tu sais, fais-nous le savoir, çà peut servir...    :D
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le juillet 28, 2013, 12:59:06 pm

apparemment, Patrick ne connaît toujours pas le nom de cet arbre...   ;D 
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le juillet 28, 2013, 01:02:15 pm


UNE QUESTION POUR MOI AUJOURD'HUI... 



qui d'entre vous peut me dire le nom de cet arbre très original que j'ai photographié en mars dernier dans la région de Chiang Mai ?


marrant, non... ?  (http://img11.hostingpics.net/pics/531623cool.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=531623cool.jpg)


Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Malco le juillet 28, 2013, 04:44:46 pm
Citer


qui d'entre vous peut me dire le nom de cet arbre très original que j'ai photographié en mars dernier dans la région de Chiang Mai ?


C'est l'arbre Jimmy  .  8)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: jardinier le juillet 28, 2013, 10:07:02 pm
je pense que c'est un dasylirion
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le juillet 29, 2013, 12:40:48 pm

je pense que c'est un dasylirion


OK merci  :)   j'ai tout de même regardé sur le Net, il y en a pas mal de ces "dasylirion" et effectivement cela semble un peu compliqué de les différencier...

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le août 15, 2013, 02:59:55 pm
Une pousse de bambou énorme.
Titre: Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: henrilenaerts le août 15, 2013, 10:05:10 pm

Qui connait le nom de cet arbre?


connais pas le nom , mais ceci ne serait il pas le meme (mais d'un age plus vénérable... ;) ) :

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le août 16, 2013, 07:30:59 am
Non, ce n'est pas le même. Celui que tu montres est le Couroupita (couroupita guinensis), appelé l'arbre aux boulets de canons !
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le août 16, 2013, 03:57:51 pm

impressionnante cette pousse de bambou... ils sont quand même à 3 à la porter...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le août 16, 2013, 04:54:18 pm
Line, j'en verrai plutôt 5
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le août 17, 2013, 09:53:54 pm

Line, j'en verrai plutôt 5


alors là, Patrick çà s'impose, il va vraiment falloir que je revoie ma vue de près...  (http://img11.hostingpics.net/pics/983976lunettes.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=983976lunettes.jpg)

et c'est vrai qu'en regardant de plus près, on voit bien 5 paires de petites papattes...   :huhu
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 30, 2013, 08:43:11 am

Etonnant Zingiber spectabile Griff - Thaïlande du sud
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le octobre 06, 2013, 10:05:36 am
Connaitriez-vous le nom de cette arbuste?

Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le octobre 06, 2013, 01:18:32 pm


évidemment, perso. non, Patrick...    :D   mais c'est une plante grasse ?



P.S. Tu ne peux pas la mettre en plus grand ?...   (http://img15.hostingpics.net/pics/846064blonde.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=846064blonde.jpg)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: jardinier le octobre 06, 2013, 04:00:04 pm
c est vrai que la photo est petite mais je pense que c'est " hycolereus undatus" la plante qui fait le fruit du dragon  (ou pitaya)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 06, 2013, 05:01:16 pm

C'est un Phyllodium longipes ("Dragon's tongue" en anglais que l'on peut traduire par "langue de dragon") de la famille des Fabaceae
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 06, 2013, 05:04:49 pm

L'Hylocereus undatus (arbre du fruit du dragon), c'est cela...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le octobre 07, 2013, 08:31:17 am
Merci Manu pour la réponse. Super
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le janvier 07, 2014, 08:22:22 pm
On me demande le nom de ce légume.
Le connaissez-vous?
Merci
Cela ressemble a des bitter gourds
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: letirailleur le janvier 07, 2014, 08:33:44 pm
Oui, c'est bien çà. j'ai été trop vite dans ma demande.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le janvier 08, 2014, 09:31:19 pm

alors, franchement, je n'ai jamais entendu parler de ce légume... kesako... ?   :D
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 29, 2014, 05:46:36 pm

Avril, le mois durant lequel les flamboyants (Delonix Regia) sont en fleurs en Thaïlande...
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 30, 2014, 08:56:11 am

Le flamboyant

Le nom de flamboyant désigne de nombreux arbres tropicaux dont la floraison de couleur rouge est particulièrement spectaculaire. En Thaïlande, le plus commun d’entre eux est le Delonix regia qui appartient à la famille des Caesalpiniaceae.

Originaire de Madagascar, cet arbre de 5 à 15 mètres de hauteur, à l’écorce lisse de couleur brun gris et au feuillage semi-persistant en forme de parasol, se rencontre aujourd’hui fréquemment dans toute  l’Asie du Sud-Est. Ses feuilles sont bipennées, longues (de 40 à 50 cm) et de couleur vert clair.

En fin de saison sèche (de avril à mai), les flamboyants adultes âgés d’au moins 10 ans se couvrent de nombreuses fleurs rouges carmin et rouge vermillon, à cinq pétales spatulées. Ses fruits sont de longues gousses aplaties de 30 centimètres contenant des graines brunes.
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mai 01, 2014, 11:22:09 am

vraiment superbes, les flamboyants...  :D
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mai 04, 2014, 08:38:03 am


en ce moment, c'est la pleine floraison des Golden Shower et c'est  magnifique... (http://img4.hostingpics.net/pics/186241jjj.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=186241jjj.jpg)


(petit topo de cet arbre à faire plus tard...) :)
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Line le mai 04, 2014, 08:38:49 am
.../
Titre: Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 23, 2014, 08:46:58 am

Très amusant ce texte sur le durian...


Le durian, fruit qui pue, fruit qui tue !

« Les durians sont interdits dans l’établissement. » En Asie du Sud-Est, il n’est pas étonnant de voir ce signe à l’entrée des hôtels, agences de voyage et autres. D’après les représentations graphiques, ce qu’on reproche à ce fruit, c’est son odeur. Il n’est pas rare non plus, pendant la saison estivale, d’entendre que des gens meurent par overdose de durian. Pourtant, ce fruit reste l’un des préférés des Asiatiques. Alors, qu’est-ce qui est vrai là-dedans ?

Commençons par l’odeur. Oui, le durian pue, c’est un fait indéniable. Il n’est souvent pas vendu au même endroit que les autres fruits dans les marchés couverts des Philippines, car non seulement il est nauséabond, mais cette puanteur est tenace. On le disposera donc plutôt vers l’extérieur, et non au coeur de l’enceinte couverte, histoire de ne pas ruiner olfactivement l’intégralité du lieu. La première fois que l’on passe près d’un durian, on ne comprend pas tout de suite ce qui se passe. L’air est chargé d’une odeur épaisse, douceâtre, nouvelle, qu’il est difficile d’associer au fruit à première vue. Lorsqu’on pense fruit chez nous, on pense parfum léger, sucré, frais. Et le durian est loin de cette définition. Son parfum est lourd. Gras. Profond. Entêtant et complexe.

En bref, au début, on a du mal à percevoir qu’il s’agit de l’odeur d’un seul produit. On a plutôt l’impression d’un mélange qui ne fonctionne pas, comme si on avait mis ensemble plusieurs produits dont les parfums mélangés donnent un résultat proche de l’odeur du pourri. Certains évoquent carrément un cadavre en décomposition. Et il faut l’avouer, ce n’est pas faux. En tous cas, même si ce n’est pas exactement la même puanteur, elle est tout aussi tenace. L’odeur du durian ne vous quitte pas. Il suffit de la renifler pour la garder avec vous, l’emporter dans votre nez et la subir pendant de longues minutes. Et lorsqu’on apporte un durian dans un endroit clos, comme les hôtels ou certaines boutiques qui, climat d’Asie du Sud Est oblige, sont climatisés et gardent donc les portes et fenêtres fermées, on le parfume durablement.


Un goût d’amandes, de fromage, d’oignons et de vin

Certains adorent cette odeur, d’autres ne la supportent pas. Mais à la longue, tout le monde est d’accord, c’est si écoeurant que cela en devient insoutenable. Car on ne s’y fait pas. On a beau y être habitué, l’odeur est trop puissante pour passer inaperçue. Et on a beau l’avoir dans le nez, on ne s’accoutume jamais. Lorsqu’on a enfin clairement identifié ce parfum, après plusieurs rencontres avec le durian, on le reconnaît entre mille.

Ensuite, lorsqu’on le goûte, on n’est pas surpris. En fait, on mange cette odeur. Sa chair est l’expression solide de cette puanteur : douceâtre, complexe, tenace. Le naturaliste Alfred Wallace, qui s’est spécialisé dans l’Asie du Sud-Est, plus particulièrement l’Indonésie et les Philippines, a décrit les arômes du durian de manière très vivace lors de sa visite à Bornéo, au milieu du XIXème siècle. On croirait lire Alice au pays des merveilles et l’absurde description que Lewis Caroll fait de la potion rapetissante. « Une crème riche aux amandes », mais avec des notes de « fromage, sauce aux oignons, et de vin ».

Une seule bouchée et on a des regrets. Le goût déjà puissant est suivi par un arrière-goût qui l’est encore plus. Et qui reste. Toujours. Ne s’estompe pas, mais pas du tout. Allez-y, mangez ce que vous voulez par-dessus, pour dissimuler les restes du durian : vous n’obtiendrez qu’un mélange abominable entre ce que vous ingurgitez et l’arrière-goût du fruit qui refuse de céder la place. Pire : lorsque vous croirez enfin en être débarrassé, après vous être brossé les dents 4 fois, vous aurez tendance à roter, car le fruit est sournois, il ne se digère pas facilement. Et hop, retour à la case départ.

Alors bon, le durian pue et a un goût si intense et puissant qu’on n’a pas envie d’en manger deux fois. Et pourtant, en Asie du Sud-Est, à l’endroit même où on l’interdit dans les établissements commerciaux, on l’aime, on l’adore. Ici, on l’appelle « roi des fruits ». Et c’est vrai qu’il est beau. Sa peau est très graphique, hérissée de piquants d’un jaune-vert éteint. Il en impose, le durian. Il est grand, parfois immense. Comptez une trentaine de centimètres de longueur et environ 1 à 3 kg, parfois jusqu’à 7 kg pour certaines variétés. Avec cette armure impressionnante en prime, on comprend mieux cette idée de souveraineté sur le royaume des fruits. Et comme il sent plus fort que tous les autres réunis, on peut effectivement s’accorder sur une idée de supériorité de sa part.


Le durian ou la mort mousseuse

Et puis le durian a une consistance unique, déroutante pour les novices. Sous cette carapace, on trouve des quartiers de pulpe jaune. Celle-ci est dense, sans jus, et sa texture crémeuse rappelle l’avocat. On sent immédiatement que chaque bouchée sera fort nourrissante. Les Asiatiques apprécient cette richesse. Nous, ayant du mal à faire abstraction de l’odeur et du goût bizarre, nous trouvons simplement qu’il pue et qu’à ce point-là, c’est forcément suspect. Les locaux aiment donc le durian, pour sa beauté, sa texture, et ils aiment également la complexité de ses arômes. De nombreux animaux se régalent eux aussi de ce fruit. Y compris les tigres, allez comprendre. Pourtant, il n’est pas sans danger.

Dans le Sud de Mindanao (Philippines), dès le mois de septembre, la saison des fruits commence. Les durians sont alors disponibles en grande quantité et leur prix baisse jusqu’à atteindre parfois les 30 pesos le kilo, soit 50 centimes d’euros, alors qu’hors saison, il est assez cher et surtout rare. Les gens deviennent fous. Un peu comme moi quand les courgettes trompette arrivent sur les marchés niçois. Ils achètent le durian par kilos et se vengent des longs moins passés à attendre le retour du fruit. Mon amie Donna, originaire de Davao, la ville des Philippines associée au durian, m’a expliqué que chaque année, plusieurs personnes à travers le pays mouraient suite à une consommation excessive de durian. On lui a conseillé de boire du soda pour faciliter la digestion du fruit, et surtout pas d’alcool. Et m’a également raconté qu’il était mauvais pour les personnes souffrant d’une tension artérielle trop élevée.

En ce qui concerne les overdoses, c’est la vérité. Chaque année, plusieurs décès sont reportés par la presse en Thaïlande, en Indonésie et dans le reste de la région. Effectivement, il est fortement déconseillé aux personnes souffrant d’hypertension d’en consommer. Et aussi aux femmes enceintes. Mais le véritable cocktail molotov, c’est le durian associé à l’alcool. Des scientifiques japonais de l’université de Tsukuba ont récemment établi que le durian, sans doute à cause de sa haute teneur en soufre, est capable d’inhiber l’enzyme ALDH, qui est la principale défense de notre foie contre les sous-produits toxiques de l’alcool.

Lorsqu’on sait que, naturellement, 50% des Asiatiques ne produisent pas correctement cet enzyme et ne peuvent éliminer l’éthanal (pas l’éthanol, l’éthanal, responsable des gueules de bois notamment), on imagine ce que cela peut donner s’ils forcent les choses et mangent, en plus de ça, du durian. Le résultat n’est pas joli à voir : on trouve des corps inanimés, la bouche couverte de mousse blanche, comme s’ils avaient la rage. Voilà un exemple issu du Jakarta Post ici. Et même sans alcool, il ne faut jamais abuser du durian. Simplement parce qu’il est extrêmement riche en sucres et très gras. C’est l’un des fruits les plus caloriques. Presque autant que l’avocat, près de deux fois plus que les olives. Une bombe pour l’estomac.

Pourtant le durian reste l’un des fruits préférés ici. Les Indonésiens lui prêtent des vertus incroyables. Il est par exemple considéré comme un aphrodisiaque par les Javanais. Et puis il a ce look du tonnerre qui le démarque des autres fruits. De plus, étant saisonnier, il sait se faire désirer et rend ses amateurs mabouls lorsqu’il apparaît enfin sur les étals des marchés. Enfin, il est bizarre, et c’est sans doute là sa principale qualité. Il ne ressemble à rien, visuellement, gustativement, olfactivement parlant. Il est singulier et étrange, avec un soupçon de danger. Manger un simple fruit devient alors une véritable aventure. Vous devriez essayer. Vous n’oublierez jamais ce moment.


http://www.lemanger.fr/index.php/le-durian-fruit-qui-pue-fruit-qui-tue/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juin 23, 2014, 01:56:52 pm


très bien cet article, tout y est, il ne manque rien...   

Perso. je n'aime pas, bien sûr l'odeur est insoutenable mais j'y ai déjà goûté dans un gâteau et je n'en ai fait qu'une bouchée... brkkkk... mais je n'en dégoûte pas les autres   :huhu


P.S. Question odeur, il y a un fruit qui coince pas non plus, c'est le jacque... (http://img4.hostingpics.net/pics/986782surpris.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=986782surpris.jpg)
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: SUDOKU le juin 23, 2014, 10:56:25 pm

jamais gouté au Durian, par contre Line je ne savais pas pour l'odeur du jacque
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 24, 2014, 08:34:33 am

J'ai gouté une fois... Je ne recommencerai jamais !...  :What?
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juillet 02, 2014, 10:34:58 pm

LE LILAS DES INDES


très présent sur les routes en Issan au mois de mai... (dommage, les photos ne sont pas terribles car le ciel était complètement blanc - chaleur 40° ombre...)   :hot


P.S. Je ferai un petit topo sur l'histoire de cet arbre plus tard)    :D
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juillet 02, 2014, 10:35:57 pm

 8)
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 03, 2014, 08:19:42 am

Effectivement Line, le lilas des Indes fleurit en Thaïlande en avril-mai... Il en existe plusieurs espèces que l'on peut différencier à la taille des fleurs : lagerstroemia floribunda, lagerstroemia loudonii, lagerstroemia macrocarpa, etc...
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 23, 2014, 09:35:50 am

De bien drôles de champignons dans le Parc national de Khao Yaï...

Et pour une fois, je n'ai pas l'identification...  :wonder
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juillet 25, 2014, 04:48:29 pm
 
oui, oui, tout à fait extraordinaires ces champignons...  :D
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: letirailleur le février 14, 2015, 02:20:42 pm
Arbre fruitier (Arbre liane faisant actuellement de très belles fleurs blanches et donnant un fruit (ou Légume) qui ressemble extérieurement a un concombre.
Quel est son nom?

Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le février 15, 2015, 02:05:07 am

pour sûr, ce n'est pas moi qui vais donner le nom, mais très jolies fleurs...  :D
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 15, 2015, 09:37:31 am

Probablement des Tabebuia pallida blanches de la famille des Bignoniaceae

En thaï, ตาเบแคระขาว (tabè klè krao)
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: koh-lanta le février 15, 2015, 01:36:48 pm
Énorme la définition     " Le durian, fruit qui pue, fruit qui tue ! "  ;D

c'est exactement ça, je me suis bien marré en lisant ton article   :clap
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le mars 20, 2015, 10:50:27 pm

HORS SUJET, mais belle plante... :D


Le « hala fruit » du Pandanus tectorius


Pandanus tectorius est une plante du genre Pandanus et de la famille des Pandanaceae, que l'on trouve dans le nord du Queensland en Australie, l'Est de Indonésie et des îles de l'océan Pacifique à Hawaï.

Son aire d'origine n'est pas connue du fait de l'utilisation agricole extensive.

Ce Pandanus est probablement une culture primitive polynésienne et a ainsi été introduit dans les nombreux endroits isolés de l'Océan Pacifique où on le rencontre actuellement.

 C'est un petit arbre d'environ 6 m. Comme les autres Pandanus, il est supporté par ses racines qui ancrent fermement l'arbre dans le sol.

Ces feuilles scillées sont usuellement de 90-150 cm de long et 5-7 cm de large. Il a besoin de grandir sous une chaleur moite, abrité de la lumière, dans un sol humide.

Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 21, 2015, 09:08:24 am

Pour compléter l'article de Line, voici l'arbre du Pandanus et son fruit.
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 28, 2015, 08:46:26 am

 :clap :clap :clap


Nouvelle unite de lutte contre le traffic de bois précieux

Un nouvelle unité de rangers nommée "Hasadin" (éléphant en sanskrit) a été créée en Thaïlande de l'Est pour lutter contre le trafic de phayung (พะยูง) le bois rose siamois (Dalbergia cochinchinensis), un arbre classé parmi les espèces en danger. Son bois est appelé palissandre siamois en menuiserie et ébénisterie.

Lire ici : http://www.freeland.org/#!thailands-new-forest-ranger-unit-to-ste/c1hp9
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juin 28, 2015, 01:44:35 pm
:clap :clap :clap
Nouvelle unite de lutte contre le traffic de bois précieux

parfait, une très bonne chose...   :D
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juillet 29, 2015, 10:19:04 pm

une photo HORS SUJET mais qui reste dans le SUJET...   :huhu


Concours de sculpture de fruits et de légumes dans un hôtel de Bangkok...


Superbe travail...    :clap
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 11, 2015, 05:04:20 pm

La Thaïlande s’importe dans le désert de la Arava

Les agriculteurs de la Arava tentent de faire face à la crise en tournant le dos aux poivrons, qui sont pourtant le symbole de la culture dans le désert israélien. Après plusieurs années de crise et une offre qui dépasse largement la demande, les maraîchers d’Ein Yahav et des environs ont décidé de diversifier leurs cultures.

Alors que la nouvelle saison agricole est sur le point de démarrer dans la Arava (partie de la vallée du Grand Rift s’étendant entre la mer Morte et Eilat), 30 % des cultivateurs de poivrons ont décidé de tenter leur chance dans d’autres domaines.

Rami Sadeh, un agriculteur d’Ein Yahav, confie au site d’informations agricoles Agrisupportonline, que ses collègues sont prêts à investir dans des espèces qui mûrissent moins vite que le poivron, quitte à devoir attendre trois mois après les semences pour pouvoir les commercialiser. Cette décision, difficile pour les agriculteurs habitués aux poivrons qui poussent rapidement, est due au fait que trop de maraîchers se sont lancés dans la culture des poivrons et l’offre est devenue telle, qu’ils ne peuvent plus obtenir de prix intéressants pour leurs récoltes.

« Le poivron est une bonne culture qui répond à notre désir de vendre rapidement nos récoltes. C’est pourquoi nous ne souhaitons pas reproduire l’erreur d’une entrée sur des marchés déjà existants et risquer d’augmenter à nouveau l’offre. Nous avons choisi de nouvelles espèces pour lesquelles il n’y a pas de concurrence ou que l’on peut faire pousser hors saison et ainsi obtenir l’exclusivité sur le marché », explique M. Sadeh.

Grâce aux températures douces enregistrées en hiver dans la Arava, les fruits d’été peuvent pousser dès la fin de l’hiver. « Il y a 40 ans, nous avons essayé d’exploiter ce climat pour obtenir une production exclusive des fruits estivaux dès le mois de mars, mais les minéraux se trouvant dans l’eau de la région ont eu raison de la santé des arbres qui ont laissé la place aux poivrons », explique l’agriculteur du moshav dont les légumes se trouvent dans tous les supermarchés israéliens.

Les agriculteurs du désert ont finalement réussi à développer des espèces d’arbres fruitiers capables de s’adapter à la terre riche en minéraux de la Arava. « Nous allons maintenant planter des abricotiers et des pêchers, auxquels nous ajouterons par la suite des pruniers et des nectariniers, qui mûriront avant le reste du pays et seront les seuls fruits d’été sur le marché avant le début de la saison officielle », explique M. Sadeh.

Une autre espèce qui arrivera à Ein Yahav à la place des poivrons : le haricot thaï. « L’exotisme de l’espèce en termes de goût et d’aspect la différenciera des autres haricots qui se trouvent sur le marché. »

Le moshav introduira également la culture de mini-pastèques pesant 3 kg au lieu des 10 kg de leurs grandes sœurs. Ces fruits seront commercialisés quelques semaines après la pastèque traditionnelle. Ils contiennent en outre 12 % de sucre, contre 10 % pour la pastèque classique en pleine saison. Notons également des aubergines sans graines venues d’Espagne et ayant une meilleure durée de vie.

Après avoir fait fleurir le désert, les agriculteurs de la Arava ne manquent pas de ressources pour affronter la crise.


http://www.israpresse.net/la-thailande-simporte-dans-le-desert-de-la-arava/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 08, 2015, 02:34:51 pm

Une intéressante vidéo sur les Hasadin, rangers spécialisés dans la protection des forêts thaïlandaises et tout particulièrement du bois de rose...

https://www.youtube.com/watch?v=o7vSAGxgMKM
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: SUDOKU le décembre 08, 2015, 07:47:43 pm

très intéressante cette vidéo Manu !
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le janvier 13, 2016, 01:46:05 pm
http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/12/2254255-monk-fruit-nouvel-edulcorant-naturel-bientot-mode.html


Le Monk fruit, le nouvel édulcorant naturel bientôt à la mode...


Un petit nouveau dans la catégorie "édulcorant naturel" pourrait bientôt faire son apparition sur le marché des substituts du sucre : le monk fruit appelé aussi "fruit du moine", originaire d'Asie du Sud-Est, détient un pouvoir sucrant 300 fois supérieur à celui du sucre.


Ce petit fruit ovale ("Luo Han Guo" en chinois), croisement entre la pomme et le kiwi, promet un goût sucré pour zéro calorie.

Poussant au sud de la Chine et dans le nord de la Thaïlande, il est utilisé en médecine traditionnelle chinoise pour traiter le diabète et l'obésité ainsi que des pathologies inflammatoires, les coups de froid et le mal de gorge.

Il y a des siècles, des moines bouddhistes le cultivaient pour ses vertus médicinales, d'où son nom "fruit des moines".

Commercialisé pour le moment uniquement aux États-Unis, il a été repéré par de nombreuses marques pour son pouvoir édulcorant 300 fois supérieur au sucre. Cet effet est dû à une molécule antioxydante au goût sucré qui le compose.

En Amérique du Nord, des gammes entières de boissons, jus, desserts, crèmes glacées "healthy" aux multiples parfums ont vu le jour profitent déjà de l'atout naturel et sans calorie du monk fruit.

Pour l'instant, la recherche, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nutrition Research, s'est limitée à son application sur les animaux. Un peu prématuré donc pour connaître des potentiels risques pour la santé.

Sur des souris, le petit fruit inhiberait l'hyperglycémie et révélerait des propriétés anti-cancer et anti-diabète. La Food and Drug Administration, l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, n'a émis aucune restriction ou interdiction depuis qu'elle a donné son feu vert en 2009.

Son pouvoir sucrant 300 fois supérieur à celui du sucre, est supérieur à celui de célèbre Stevia, issue d'une plante commercialisée sous forme de poudre et de liquide (100 à 300 fois supérieur au pouvoir du sucre blanc et 0 calorie).

Le Monk fruit est aussi bien plus puissant que le xylitol ou sucre de bouleau, au même pouvoir sucrant que le sucre, mais utilisé pour son index glycémique beaucoup plus faible (40 % de calories en moins comparé à du sucre blanc).

Parmi les édulcorants naturels qui détiennent des pouvoirs sucrants aussi élevés que le sucre voire plus, on peut citer :

Le sirop d'agave :

Son pouvoir sucrant est plus important que celui du sucre blanc, et son index glycémique (15), beaucoup plus faible que celui du miel, ce qui permet d'éviter les pics d'insuline.

Il se compose essentiellement de fructose, un sucre que l'on trouve également dans les fruits. 50g de sirop d'agave = 150g de sucre

Le sirop d'érable :

Ce sirop provient de la sève de l'érable portée à ébullition. Avec un pouvoir sucrant 1,4 fois plus élevé que celui du sucre blanc, il est riche en vitamine B, en protéines et en minéraux comme le zinc, le calcium, le potassium ou le manganèse.

Son index glycémique est plus faible (65) que celui du sucre (70).

Le sukrin :

Utilisé au Japon depuis 1990, aux États-Unis depuis 1997, le sukrin a été autorisé en Europe par une directive datant de 2006.

100 % d'origine naturelle, index glycémique nul, calorie 0, il provient d'un processus de fermentation aboutissant à la cristallisation du glucose lui donnant la même structure et apparence que le sucre. Pas évident de se le procurer en magasins ou dans les boutiques traditionnelles.

La grande distribution en propose en achat en ligne.
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 11, 2016, 08:06:58 am

Thaïlande: Inspirée par le pape, une paroisse plante 800 arbres

Inspirée par l’encyclique Laudato Si du pape François sur l’écologie humaine, des paroissiens catholiques en Thaïlande ont planté 800 arbres.

“Le pape François nous a éclairés et nous a appelés, dans son encyclique Laudato Si, à l’action collective et à une audacieuse révolution culturelle pour prendre en main la protection de l’environnement”, affirme le 8 juin 2016, le prêtre thaïlandais Daniel Khuan Thinwan à l’agence d’information américaine Catholic News Agency (CNA).

“En tant que pasteurs, il est de notre responsabilité d’amener ces enseignements vers les périphéries, afin que les fidèles puissent comprendre, par la pratique, leur vrai sens”, a-t-il ajouté.

Le prêtre officie dans la paroisse du Mont Carmel, à Paphanawan, au nord-est de la Thaïlande. Le programme de reforestation mené par la communauté catholique a débouché sur la plantation des 800 arbres à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin.


Un petit pas nécessaire

Pour le prêtre thaïlandais, le pape François a ouvert l’écologie à une autre dimension, engageant la question sur un plan spirituel et religieux, alors qu’elle était avant confinée aux domaines de la politique, de l’économie et des sciences.

Dans le cadre du programme de reforestation, les familles de fidèles ont fait pousser à domicile des jeunes plants, qui ont été apportés à l’église après la messe dominicale. Les paroissiens, des plus jeunes aux plus vieux, ont ensuite planté ensemble les arbres dans les collines avoisinant la localité.

Dans cette région, la couverture végétale est très utile pour contenir la pollution de l’air, prévenir l’érosion des sols et assurer la conduction des pluies dans les nappes phréatiques. De nombreuses régions de Thaïlande sont confrontées depuis des années à des sécheresses qui nuisent aux rendements agricoles.

“C’est un petit pas, mais il est nécessaire pour montrer que nous pouvons agir sur le changement climatique, en vue d’un monde meilleur”, souligne le Père Daniel.


https://www.cath.ch/newsf/thailande-inspiree-pape-paroisse-plante-800-arbres/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: letirailleur le juillet 03, 2016, 11:11:48 am
Un ami voudrait connaitre le nom de cette plante (ou fleur)
Le connaissez-vous?
Merci
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juillet 03, 2016, 10:12:44 pm

Un ami voudrait connaitre le nom de cette plante (ou fleur)
Le connaissez-vous?
Merci



oh que non pas moi...  :D

par contre, Manu a écrit un superbe livre qui à mon avis va parfaitement faire l'affaire pour répondre à la question de ton ami...  ;)

http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=1452.0
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le août 26, 2016, 04:13:51 pm
http://www.phuket.fr/actualite-phuket/que-cache-le-dragon-fruit-2229


Nous avons déjà parlé du fruit du dragon dans ce topic mais voici quelques détails supplémentaires... :D


Que cache le dragon fruit ?


Les experts nutritionnistes l’affirment, une bouchée de ce ‘super-fruit’ tropical offre une multitude de bienfaits au corps.

Le dragon fruit, ou kaew mangkon en thaï, est facile à reconnaitre sur les étals des marchés locaux de par sa belle couleur rose et son apparence rustique.

Le dragon fruit est un Pitahaya, fruit de nombreuses espèces de cactus de la famille des Hylocereus que l’on trouvait à l’origine au Mexique.

Le Hylocereus fleurit uniquement de nuit ; ses larges fleurs aromatiques blanches à la forme typique des fleurs de cactus sont aussi vulgairement appelées “fleurs de lune” ou “reines de la nuit”.

Sucre, le Pitahayas a une texture crémeuse et un arôme très doux. On le cultive également comme plante décorative utilisée dans les jardins et a l’intérieur des maisons. Sa fleur est très élégante mais aussi très curieuse à observer.

La texture du fruit peut être comparé à celle du kiwi à cause de ses graines noires et croquantes et pour sa texture douce et juteuse. Sa chaire, consommée crue est faible en calorie et relativement sucrée, et, mélangée aux graines, elle prend une saveur noisetté.

Le dragon fruit peut être utilisé de plein de manières différentes ; jus, vin, ou utilise pour aromatiser d’autres boissons. Les fleurs elles aussi sont comestibles et peuvent être utilisées comme base pour infuser du thé.

Il peut être sucré ou acide selon son espèce. Il est non seulement très riche en vitamines C mais aussi une très bonne source d’acides gras. Donc n’hésitez pas à vous régaler !  ;D

On peut acheter le dragon fruit, qui provident principalement des provinces centrales, dans n’importe quel stand en bord de route, sur les marchés locaux et dans tous les magasins de l’ile.

Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 27, 2016, 08:21:39 am

Personnellement, j'adore ce fruit...  ;D
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le janvier 20, 2017, 02:31:26 am

ATTENTION


STATISTIQUE - En Thaïlande, ne vous promenez jamais sous les cocotiers. Dans les pays asiatiques, les noix de coco tuent 15 fois plus de gens que les attaques de requins... :(
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 20, 2017, 03:35:45 pm

Où voir des cerisiers en fleurs près de Chiang Mai ?

La Thaïlande connaît elle aussi sa saison des cerisiers en fleurs ! Et pas moins de 4 sites se trouvent non loin de Chiang Mai...

Plus d'informations sur les sites ci-dessous (en anglais).

🌸 It’s Cherry Blossom Time in Khun Chang Khian, Chiang mai (Women Learn Thai) : http://womenlearnthai.com/index.php/cherry-blossom-time-khun-chang-khian-chiang-mai/

🌸 Northern Thailand’s Own Sakura Cherry Blossoms (Siam and Beyond) : http://siamandbeyond.com/northern-thailands-sakura-cherry-blossoms/

🌸 Colorful Chiang Mai Cherry Blossoms (LiveCollarFree) : http://www.livecollarfree.com/chiang-mai-cherry-blossoms/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le février 25, 2017, 12:12:31 am
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Le Kae-Sa-Luk ou sculpture sur fruits et légumes...  :clap


La sculpture sur fruits et légumes est un art traditionnel thaïlandais qui s’appelle le Kae-Sa-Luk. Cet art millénaire est encore pratiqué pour les grands événements en Asie et commence à s’implanter en Amérique.

Bien que traditionnellement les artistes du Kae-Sa-Luk représentent surtout des fleurs et des volutes, quelques artistes se sont approprié cet art pour en faire des œuvres plus contemporaines.

La plupart des sculptures ne tiennent pas plus d'un jour ou deux. Pour éviter qu'ils se décolorent à l'air, certains fruits sont légèrement trempés dans un mélange d'eau et de jus de citron.

L'origine de la sculpture sur fruits est discutée. Pour beaucoup, elle remonterait au royaume de Sukhothaï (1238-1438). D'autres pensent qu'elle est plus ancienne et date des dynasties chinoises Tang (618-906) et Song (960-1279), ou du Japon, où cet art est nommé mukimono (剥き物, littéralement "chose épluchée").

Selon Japanese Garnishes, The Ancient Art of Mukimono, de Yukiko et Bob Haydok, l'apparition du mukimono remonte à l'époque où la poterie alimentaire n'était pas décorée, mais recouverte d'une feuille pour la séparer de la nourriture.

Des cuisiniers inventifs auraient découvert qu'ils pouvaient améliorer cette présentation en coupant ou en pliant cette feuille.

Le mukimono devint populaire et officiellement reconnue au XVIème siècle, durant l'époque d'Edo. Il fait aujourd'hui partie de la formation de tout cuisinier japonais.

En Thaïlande, la sculpture sur fruits remonterait au XIVème siècle et serait associée à Loy Kratong. Durant celle-ci, on lâche de petits radeaux (kratong) décorés de feuilles de bananiers, de fleurs et de menus objets.

En 1364, une des servantes du roi de Sukhothaï Phra Ruang (ou Lithaï), Nang Noppamart, voulut créer une décoration unique pour son kratong : elle sculpta une fleur dans un légume, ainsi qu'un oiseau posé à côté de la fleur. Le roi Phra Ruang fut impressionné par la grâce de sa création et ordonna que toutes ses femmes apprennent ce nouvel art.

L'enthousiasme varia au cours des siècles. En 1808, le roi Rama II écrivit de la poésie à son sujet. Mais après le coup d'État du 24 juin 1932, il cessa d'être apprécié. Il est aujourd'hui enseigné dans les écoles...  :D

 
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 25, 2017, 08:21:14 am

La sculpture sur fruits, j'adore !...  :clap
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 23, 2017, 08:42:13 am

THAILANDE: un rapport détonnant sur la présence de résidus de pesticides chimiques dans les fruits et légumes

Le Thai Pesticide Alert Network vient de publier les résultats chocs du deuxième cycle de tests sur les résidus de pesticides chimiques effectués dans le royaume en août 2016 sur 158 échantillons de fruits et légumes fréquemment consommés. Le résultat est très alarmant: un peu plus de la moitié (56%) présente des taux de résidus de pesticides chimiques au delà de la limite admissible (MRL: Maximum Residue Levels). Plus inquiétant encore, près de 20% des aliments testés présentent des traces de pesticides bannis et interdits en Thaïlande.

Les échantillons ont été collectés dans les rayons de trois chaînes hypermarchés (Tesco Lotus, Bic C et Makro), ainsi que dans trois marchés de grossistes du pays (Thalad Thai, Thalad Pathom Mongkol et Thalad Sri Mueang). D'autres estampillés bio ont également été prélevés dans plusieurs supermarchés tels que Gourmet Market, Top ou Villa Market.

Ce sont les hypermachés et supermarchés les plus réputés qui obtiennent les plus mauvais scores (70,2% des échantillons au-dessus de la limite autorisée), contre 54,2% sur les marchés.

Les légumes les plus contaminés sont le chou kale chinois (10 sur les 11 échantillons), les piments rouges (9/12) et les haricots longs (8/12). Pour les fruits, ce sont les oranges Pueng avec la totalité des échantillons contaminés (8/8), puis le fruit du dragon (7/8) et la goyave (6/7).

Les constats sont d’autant plus alarmants que les produits estampillés du label certifié par le ministère de l’Agriculture et des Coopératives présentent très fréquemment des taux supérieurs à la limite. Les produits labélisés Q-Mark (Quality Mark, label censé certifier la qualité d’un produit) sont au-dessus à 61,5%, un résultat supérieur aux tests réalisés en mars dernier (57%).

Le gouvernement a été sommé de mettre le problème des pesticides chimiques à l’ordre du jour par le Thai Pan. La responsable de la campagne Food For Change, Kingkorn Narintarakul Na Ayudthaya, souligne qu’au Japon et dans l’UE, des résidus excessifs ne sont trouvés que dans 3 à 5% des échantillons.

Elle a aussi pointé du doigt l’urgence de réformer le système de certification des normes alimentaires mis en place par le Bureau National des Produits agricoles et des Normes alimentaires puisque les produits certifiés « sans danger » par le gouvernement sont loin d’être plus sains que les autres.


http://www.gavroche-thailande.com/actualites/sante/106656-thailande-un-rapport-detonnant-sur-la-presence-de-residus-de-pesticides-chimiques-dans-les-fruits-et-legumes
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: COCONUT PILOT le mars 23, 2017, 09:06:56 pm

Où voir des cerisiers en fleurs près de Chiang Mai ?



pour phu lom lo (entre petchabun et loei) j y suis passe fin fevrier cette annee a mons avis plus de cent baht. a l arrivee a la base le puyaban obotor office nous a demander 1500 b pour le songtheo ( apparament interdiction de monter par ses propres moyens plus un tarif farang double pour l entree, finalement on n y est pas monte il etait deja tard dans l apres midi ( fallait attendre le lendemain )et de plus ils nous ont dit qu il n y avait plus beaucoup d arbre en fleur, le gros de la floraison etait en janvier autour du nouvel an chinois cette annee

est ce vraiment des cerisier ?????
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 24, 2017, 10:54:56 am

Il y en a beaucoup sur la montagne Suthep au dessus de Chiang Mai ou sur le Doi Angkhang après Chiang Dao en janvier...
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 25, 2017, 08:24:02 am

Thaïlande : un Français veut redonner vie aux forêts

Un Français est en passe de devenir une personnalité clef dans la lutte pour l'environnement. Il s'est donné pour objectif de redonner vie aux forêts. Il a déjà planté plus de sept millions d'arbres sur la planète.

En Thaïlande, c'est la fête du printemps. De nombreux producteurs de riz prient pour de meilleures récoltes. Cette encore, faute au dérèglement climatique et au manque d'arbre, l'année n'a pas été bonne. "J'espère que l'on aura plus d'arbres à l'avenir, car c'est très bénéfique pour notre communauté", explique l'un d'entre eux. Ils ont trouvé leur sauveur. Il s'appelle Tristian Lecomte, 43 ans, il est connu pour sauver les forêts.


Ramener de la matière organique

La région, la plus pauvre du royaume, est en pleine désertification. Sur cette terre où plus rien ne pousse, la solution de Tristian Lecomte, c'est l'arbre. "On est dans un champ qui est extrêmement aride, c'est vraiment du sable. On plante des arbres pour ramener de la matière organique et enrichir les sols", précise-t-il. Mais l'arbre représente aussi un complément de revenu pour les producteurs de riz. L'entreprise de Tristan Lecomte aide des producteurs dans plus de 40 pays.


http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/thailande-un-francais-veut-redonner-vie-aux-forets_2113449.html
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le mars 25, 2017, 12:58:40 pm

Thaïlande : un Français veut redonner vie aux forêts

Un Français est en passe de devenir une personnalité clef dans la lutte pour l'environnement. Il s'est donné pour objectif de redonner vie aux forêts. Il a déjà planté plus de sept millions d'arbres sur la planète.
En Thaïlande, c'est la fête du printemps. De nombreux producteurs de riz prient pour de meilleures récoltes. Cette encore, faute au dérèglement climatique et au manque d'arbre, l'année n'a pas été bonne. "J'espère que l'on aura plus d'arbres à l'avenir, car c'est très bénéfique pour notre communauté", explique l'un d'entre eux. Ils ont trouvé leur sauveur. Il s'appelle Tristian Lecomte, 43 ans, il est connu pour sauver les forêts.


Ramener de la matière organique

La région, la plus pauvre du royaume, est en pleine désertification. Sur cette terre où plus rien ne pousse, la solution de Tristian Lecomte, c'est l'arbre. "On est dans un champ qui est extrêmement aride, c'est vraiment du sable. On plante des arbres pour ramener de la matière organique et enrichir les sols", précise-t-il. Mais l'arbre représente aussi un complément de revenu pour les producteurs de riz. L'entreprise de Tristan Lecomte aide des producteurs dans plus de 40 pays.
http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/thailande-un-francais-veut-redonner-vie-aux-forets_2113449.html




et bien bravo Monsieur, çà fait plaisir de lire une telle nouvelle...   :clap    bien difficile de nos jours de sensibiliser l'être humain (heureusement pas tous  :D) sur les beautés et l'importance de la nature dans notre vie...
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le avril 06, 2017, 01:04:59 am


DECOUVERTE - Floraison de Tabebuia (chompuu pantip) du 5 au 11 avril dans l'enceinte de la Kasetsart University (Kamphaeng Saen Campus) - Nakhon Pathom...  8)

Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 11, 2017, 09:02:34 am

Le durian, un fruit exotique, malodorant... et dangereux !

Certains l’apprécient, d’autres l’ont en horreur. Le durian, fruit originaire d'Asie du Sud dont l'odeur évoque le fromage trop fait, causerait la mort de certains de ses consommateurs. Décryptage.

D’apparence, tout porte à croire que le durian est un fruit exotique classique, entre le litchi, la mangue et le pomelo chinois. Que nenni. Il s’agit d’un arbre tropical originaire d’Asie du Sud qui produit des fruits comestibles, eux aussi appelés «durians» et dont la particularité réside dans l’odeur nauséabonde qu’ils dégagent aussitôt découpés. Une émanation répugnante, que certains comparent à celle d’un mélange de fromages trop faits ou à celle d’une poubelle, voire d’un cadavre en décomposition. Si bien que la spécialité a déjà fait l’objet d’un «Durian challenge» sur la Toile, consistant en un concours de celui qui supportera le mieux l’odeur insoutenable de ce fruit roi. Mais pourquoi s’infliger un tel supplice ? D’où vient cette étrangeté culinaire ?


Le durian, fruit défendu ?

Personne ne peut passer à côté du durian (de l’indonésien duri, arbuste épineux), ce fruit ovoïde et graphique, bardé d’épines, dont il existe environ 30 espèces différentes, dont 9 comestibles, et qui peut peser jusqu’à 5 kilos. Ce fruit roi, que l'on trouve sur les marchés de Singapour (40 000 tonnes importées par an, un record mondial), en Thaïlande, en Indonésie, en Chine ou en Malaisie, est tellement malodorant qu’il est séparé des autres produits et même interdit dans les lieux publics, transports en commun, hôtels et autres taxis. Pourtant, selon ses amateurs, son goût vaudrait tout l’or du monde et surtout tous les efforts du monde pour ignorer cette pestilence. Un goût de «noisettes, d’amandes, de fromage et de cognac», une texture « à la fois crémeuse et grasse» décrivent sur leurs blogs de voyages les épicurieux qui l’ont gouté.

Pâtisseries, cocktails, glaces, smoothies ou encore macarons, en Asie, rien n’arrête ses afficionados. Rien, pas même la menace de mourir d’une consommation excessive de ce fruit défendu. En effet, chaque année, plusieurs personnes mourraient d’overdoses de durian. Et pour cause, d’une part, le fruit, très gras et très calorique, peut s’avérer difficile à digérer - il est donc proscrit aux personnes sensibles de l’intestin et aux femmes enceintes - d’autre part, associé à de l’alcool, le durian peut s’avérer très dangereux. Sa haute teneur en soufre inhibe l’enzyme ALDH, qui protège notre foie des toxines de l’alcool. Seulement voilà, les Asiatiques prêtent au durian des vertus incroyables. Le fruit agirait miraculeusement contre les maux de tête et favoriserait le sommeil.


Où en trouver ?

Si en Asie du Sud Est tous les marchés ou presque le proposent sur leurs étals à l’année, en France, le «Roi des fruits», est plus difficile à trouver. À Paris, Tang Frères (1), en propose «entre juin et septembre, entier, en morceaux, mais aussi sous forme de glaces et de gâteaux», précise l'un des vendeurs contactés avant d’ajouter «certes, l’odeur est très forte et embaume tout le magasin mais nous sommes habitués et nos clients aussi». Toujours au cœur de la Capitale, le salon de thé Tang Xuan (2), situé dans le XVIIIe arrondissement le décline en «millefeuille, millecrèpes et panna cotta».

Et pour les gourmands qui n’habitent pas à Paris mais qui souhaiteraient goûter à ce fruit pas comme les autres, pas de panique. Il est possible de l'acheter en ligne sur le site Asian market. Compter tout de même 65 € pour un durian entier. À ce prix-là, peut-être vaudra-t-il mieux économiser un peu et s'envoler vers l’Asie pour y goûter sur place – à moins de 2 € sur les marchés locaux.


(1) Tang Frères, 48 avenue d'Ivry, 75013 Paris. Tél. : 01 45 70 80 00.
(2) Tang Xuan, 56 rue la Fayette, 75009 Paris. Tél. : 06 08 02 60 72.


http://madame.lefigaro.fr/cuisine/le-durian-un-fruit-exotique-malodorant-et-dangereux-090517-132149
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 20, 2017, 09:10:52 am

En Thaïlande, le retour miraculeux des lotus sacrés

Dans un parc national de Thaïlande, des lotus sacrés, utilisés comme offrandes par les bouddhistes, ont fleuri cette année, auprès des années de disparition pour cause de sécheresse.

"Cela faisait près de dix ans que nous n'avions pas eu de lotus dans cette zone !", s'enthousiasme Rungroj Aswakultarin, directeur du parc national de Khao Sam Roi Yot.

Depuis plusieurs jours, un tapis de lotus roses recouvre une partie d'un lac, prisé des touristes étrangers comme thaïlandais, dans ce parc national, à trois heures au sud de Bangkok.

Le lotus sacré, dont le nom scientifique est "Nelumbo nucifera", est la fleur fétiche du bouddhisme, que les Thaïlandais déposent en offrande devant les statues de Bouddha.

Si les lotus sacrés sont purement ornementaux, leurs cousins les nénuphars, florissant au ras de l'eau, sont utilisés dans de nombreux plats de la cuisine thaïlandaise, des racines à la tige.

Dit "bualang" en thaï, le lotus sacré est une espèce commune en Asie du Sud-Est, que l'on peut facilement observer dans les campagnes. Contrairement aux espèces de lotus dont les fleurs restent à la surface de l'eau, ses fleurs pointent vers le ciel.

Si ailleurs il est permis de les cueillir, celles qui poussent au parc national de Sam Roi Yot sont protégées - et on ne peut les observer que depuis des plate-formes en bois construites en étoile au-dessus du lac.

Malheureusement, ces dernières années, les lotus sacrés se sont raréfiés sur le lac, au désespoir des gardes forestiers, mais aussi des habitants locaux, qui gagnent leur vie en promenant les touristes à bord de leurs barques.

En cause, la pollution et la sécheresse, qui a été importante en 2016 en Thaïlande, mettant à mal rizières et lacs.

"Depuis, il a plu. Les lotus que nous voyons aujourd'hui sont là parce que l'environnement est meilleur", assure le directeur du parc, également chef des gardes forestiers.

Mais les responsables du parc mettent en garde: "Les touristes qui veulent venir voir les lotus sacrés ne devraient pas venir. Le processus de réintroduction est encore en cours", insiste Rungroj Aswakultarin.

Car si le lotus est réapparu dans une partie du lac de façon spontanée, les graines semées depuis à proximité des pontons de promenade n'ont pas encore porté leurs fruits.

"Avec de l'eau et un environnement favorable, les lotus peuvent pousser d'eux-mêmes, nous n'aurons pas à les planter", espère Rungroj Aswakultarin.


http://www.geo.fr/reportages/en-thailande-le-retour-miraculeux-des-lotus-sacres-174218
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juin 28, 2017, 08:47:34 am
http://clubsandwich.konbini.com/lol/scuplture-legumes-oeuvre-art/


certes un sujet dont nous avons déjà parlé ... magnifique...  :D


En images : la sculpture sur légumes, pour transformer son melon en œuvre d'art...   :clap


C'est la nouvelle tendance kitsch qui inonde Instagram : sculpter ses légumes pour les transformer en bibelots dignes de l'étagère de notre grand-mère.

C'est le sculpteur de légumes australien Daniele Barresi, 26 ans, qui a popularisé son art sur Internet avec un avocat baroque qui a fait le tour du monde.

Pastèque, avocat, patate douce ou courge, aucun légume n'échappe à la dextérité de cet artiste. La réalisation de ces œuvres au bistouri est un spectacle visuel :

"Quand je touche mon scalpel, mon esprit s'abandonne à mon cœur qui transmet directement à mes mains les différentes formes de la décoration. C'est presque magique", a confié Daniele au Dailymail.

La sculpture sur légumes fait partie du patrimoine national de la Thaïlande. Considérée comme un art à part entière dans ce pays d'Asie du Sud-Est, cette pratique est même enseignée dans les écoles dès le plus jeune âge.

Cette technique traditionnelle s'est énormément popularisée et beaucoup d'artistes internationaux viennent apprendre à sculpter en Thaïlande.

Le chef cuisinier français et expert en fruits et légumes Frédéric Jaunault en a par exemple fait sa spécialité et a obtenu plusieurs fois le titre de champion de France artistique de sculpture sur fruits et légumes.

Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le juin 28, 2017, 08:50:24 am


2 photos supplémentaires...  :D
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 28, 2017, 08:56:40 am

INCROYABLE !
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Malco le juin 28, 2017, 12:43:29 pm

INCROYABLE !

En effet c'est incroyable , magnifique de vrais artistes .  :clap
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: SUDOKU le juin 29, 2017, 05:21:23 pm

INCROYABLE !


+ 1 superbe !  quel boulot  :clap
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 17, 2017, 08:37:29 am

Santé Vertus et bienfaits du fruit du jacquier

Le fruit du jacquier (ou jackfruit, ti'jac, jacque) est un fruit méconnu, au parfum enivrant. De forme ovale, recouvert de petits picots, il renferme une chair blanche voire jaune, des graines comestibles au goût proche de la fécule, un peu sucrée. Ce fruit exotique regorge de vitamines, minéraux, fibres et donne de l'énergie.

On le cultive dans les forêts tropicales d'Inde mais aussi de Thaïlande, de Malaisie, de Madagascar, du Brésil ou encore de La Réunion.

II se consomme cuit (grillé ou bouilli), on peut aussi le trouver en boîte de conserve et sous forme de compléments alimentaires. Il rentre dans la composition de certains plats traditionnels et sa teneur en fécule permet de l'utiliser en farine.

En références bio, on le trouvera pour le moment surtout dans sa version sèche, chez Keimling ou Vijaya - autour de 35 à 40 € le kilo tout de même.


Un trésor de vitamines B :

A lui seul, le jacquier est une mine de vitamines B (présentes dans peu de fruits) avec un complexe élevé de composants comme la pyridoxine (forme active de vitamine B6), la niacine (vitamine B3), riboflavine (vitamine B2), acide folique (vitamine B9).


Booster d'énergie :

Il est idéal pour donner un coup de fouet aux corps fatigués ou malades. Il fournit 95 calories pour 100 g avec à la clé, peu de graisses saturées et quasiment aucune traces de cholestérol. Il est par ailleurs un superfruit qui éloigne les virus et les bactéries et protège notre organisme contre les infections. Sa consommation permet de participer au bon fonctionnement de notre corps et renforce notre système immunitaire. C'est une source non négligeable de potassium et de magnésium, sans oublier le fer qui aide à lutter contre les risques d'anémie.


Un renfort pour le coeur :

Son alliance de minéraux et vitamines : manganèse, magnésium, fer, potassium, calcium… entrent en jeu dans la préservation de nos cellules et contrôlent la fréquence cardiaque et la pression artérielle. De plus, le calcium favorise une bonne coagulation du sang et conserve des os solides.


Un allié pour le système digestif :

Le jacquier est très riche en fibres ce qui en fait un pansement naturel pour protéger le côlon des déchets polluants. D'une part, il facilite la digestion avec sa teneur élevée en fibres. D'autre part, il prévient les risque d'ulcères de l'estomac et joue un rôle sur les problèmes intestinaux comme la diarrhée. Un conseil : une décoction d'écorce de jackfruit est idéale pour stopper efficacement la diarrhée.


Un remède naturel contre certains cancers ?

Des études ont montré que le jacquier préviendrait les risques de cancer du côlon et aiderait à se prémunir d'autres maladies infectieuses. Les nutriments contenus dans la jackfruit comme les lignanes, les isoflavones, les phytonutriments et les saponines protègent contre les radicaux libres en cause dans la formation des cellules cancéreuses.


Un atout jeunesse :

Les anti-oxydants du jacquier immunisent nos cellules et notre ADN contre les effets des radicaux libres. Il est alors un bon moyen de maintenir notre capital jeunesse.


Attention :

Comme pour tout fruit exotique, sa consommation est à limiter, tout comme notre empreinte carbone...

 

http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/actualites-nouveautes/vertus-bienfaits-fruit-jacquier-87199
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 25, 2017, 08:27:44 am

En ce moment, c'est la fête du durian en Thaïlande, profitez-en vite si vous aimez ce fruit !
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: SUDOKU le juillet 28, 2017, 12:04:17 am

En ce moment, c'est la fête du durian en Thaïlande, profitez-en vite si vous aimez ce fruit !



 :SHY
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Malco le juillet 28, 2017, 02:19:49 am


En ce moment, c'est la fête du durian en Thaïlande, profitez-en vite si vous aimez ce fruit !


 :SHY


 :SHY D'accord avec toi Sudoku .
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: COCONUT PILOT le juillet 29, 2017, 12:45:40 am
fruit defendu !
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Malco le juillet 29, 2017, 01:54:48 am
fruit defendu !

Pour toi défendu ok , mais pas pour Sudoku et moi même à bon entendeur ....  8)
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 01, 2017, 11:43:49 am

La reforestation est un succès dans les parcs nationaux

Le ministère des Parcs nationaux, de la conservation de la faune et des plantes a annoncé que la surface des forets avait cru de 200 000 rai (32 000 ha) au cours des 20 derniers mois.

Annonce faite lors d'un trek organisé pour les médias dans le parc national Si Lanna de Chiang Mai.

Les journalistes ont observé comment l'agence réhabilitait une forêt hydrographique d'altitude.

Les responsables du ministère ont déclaré que les surfaces des forêts ont augmenté dans 150 parcs nationaux, couvrant 44,8 millions de raï.

Ils ont déclaré que l'agence a récupéré 140 000 rai pour le reboisement l'année dernière et 60 000 rai cette année jusqu'à présent, avec un objectif de 107 000 rai pour l'année entière. Récupérer signifie saisir des terrains de parcs nationaux que des "personnes influentes" avaient pris illégalement pour y construire des hôtels ou des résidences.

La réhabilitation des forêts et le reboisement améliorent la vie des collines car l'agence applique également les enseignements de Sa Majesté le défunt Bhumibol Adulyadej concernant le développement durable et une «économie de suffisance».

Le département a mis en place une formation professionnelle dans les communautés de montagne concernant les cultures biologiques et la conservation du sol et de l'eau.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/999641-thailands-parks-department-reveals-nationwide-greening-success/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le septembre 07, 2017, 10:03:40 pm
http://www.lepoint.fr/insolite/en-thailande-decouverte-des-premieres-truffes-tropicales-07-09-2017-2155188_48.php


En Thaïlande, découverte des premières truffes tropicales...  (https://img11.hostingpics.net/pics/213670jjj.jpg) (https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=213670jjj.jpg)

Deux nouvelles espèces de truffes ont été découvertes dans le nord de la Thaïlande, ont annoncé jeudi des scientifiques, qui assurent qu'il s'agit des premières truffes tropicales.

"Nous avons pu confirmer qu'il s'agit de truffes, sur la base de leur ADN" notamment, a annoncé un des chercheurs de l'université de Chiang Mai à l'origine de la découverte, Jaturong Khamla.

La première espèce de truffe, blanche, découverte dès 2014, a enfin été répertoriée sous le nom "thailanddicum".

La deuxième, brune à l'extérieure, blanche à l'intérieur, découverte une année plus tard, s'appelle "lannaense".

"La truffe blanche (Thailanddicum) ressemble à la truffe blanche italienne, mais elle a un goût doux et est plus petite", explique le professeur Jaturong, spécialisé dans le recensement de nouvelles espèces de champignons.

Son équipe assure qu'il s'agit des "premières truffes découvertes dans un pays tropical".

Contrefort de l'Himalaya, le nord montagneux de la Thaïlande a un climat plus tempéré, propice à la pousse de champignons.

Les scientifiques de Chiang Mai n'ont pas précisé s'ils avaient testé les qualités gustatives des truffes, ingrédient exotique pour les gastronomes thaïs...  :D
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 17, 2017, 08:03:28 am

Red Bull rend leur foret aux villageois

La compagnie de boissons énergétiques Red Bull a annoncé hier qu'elle était prête à rendre des terrains publics -31 rai ou 5 hectares- à la population, après un tollé général concernant une licence accordée à la société pour louer un terrain dans une forêt communautaire Khon Kaen.

Les citoyens locaux de Tambon Bandong dans le district d'Ubonrat ont mis en doute la légitimité de l'approbation par le Département du cadastre de la location de terrains publics dans une forêt communautaire à la filiale de Red Bull, KTD Property Development Ltd.

Les résidents ont suggéré que leur identité a été usurpée dans un document censé prouver un soutien local généralisé pour le bail. Le Dpt du cadastre et le ministre de l'Intérieur, le général Anupong Paochinda, ont été interrogés sur la question de savoir si des procédures appropriées ont été respectées pour l'octroi du bail.

Une déclaration de KTD insiste pour dire que tout a été fait légalement. Mais l'entreprise a l'intention de rendre le terrain si les habitants s'opposent au bail.

L'entreprise avait initialement l'intention d'utiliser les terres pour stocker de l'eau dans la zone tout en préservant la forêt pour la communauté locale. C'est la politique de l'entreprise de fournir des avantages aux personnes locales, et Red Bull n'a pas l'intention d'utiliser l'eau pour le fonctionnement de l'entreprise. Dixit Red Bull.

Cependant, comme il y a une opposition à la location publique de terres par la société, celle-ci abandonnerait le projet de gestion de l'eau, mettrait fin au contrat de location et rendrait le terrain à la population, a déclaré le communiqué.
 
La société a insisté sur le fait qu'elle avait respecté le règlement sur l'utilisation des terres et avait obtenu le contrat de crédit-bail légalement.

Le ministre de l'Intérieur, le général Anupong Paochinda, a déclaré qu'il avait déjà reçu un rapport du Département du cadastre, rapport demandé à cause de critiques à son encontre pour avoir rapidement approuvé le contrat de location des terres. Le comité du Cadastre a enquêté et, en effet, trouvé des habitants qui s'opposent au bail. Ainsi ce comité contredit un document envoyé par les autorités locales au ministère de l'Intérieur, qui a conclu qu'il n'y avait pas d'opposition. Ce premier document se trompait, a déclaré Anupong.

Anupong a déclaré qu'il ordonnerait la création d'un autre comité, celui-là, chargé d'enquêter sur tous les agents impliqués dans l'approbation du bail et de trouver les auteurs du rapport fautif. Si quelqu'un est reconnu coupable, il sera puni, a déclaré Anupong.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1002470-red-bull-to-return-leased-land-in-khon-kaen-following-public-protest/


------------------------------------------------------


Le sous entendu de tout cela, est que des membres de l'administration locale aurait reçu de l'argent de Red Bull pour écrire un faut rapport dans le but de duper le ministre de l’intérieur et d'obtenir 5 ha quasiment gratuitement. Dans cette version, les coupables sont à Khon Kaen et non à Bangkok.
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 26, 2017, 07:53:07 am

Et oui, la grande majorité des f^orêts sont aujourd'hui protégées en Thaïlande !... Il arrive souvent que même les membres des ethnies minoritaires ne puissent plus couper de bois dans la forêt située à côté de leur village !...


Des occidentaux achètent de bonne foi des parcelles d'une forêt protégée : ils ont tout perdu !

La publicité attrayante sur Internet promettait un rêve : retraite tranquille dans les belles collines de Chiang Mai.

De nombreux étrangers pensaient que c'était ce qu'ils méritaient après une vie d'économies alors ils s'étaient engagés à acheter des maisons dans un lotissement luxueux.

Maintenant, ils se retrouvent avec des propriétés illégales qu'ils ne peuvent pas vendre et leurs rêves se sont évanouis.

Ce week-end, quatre étrangers se sont plaints d'avoir été escroqués de 38 millions de bahts par un Thaïlandais sur Internet. De plus, 6 millions de bahts ont disparu dans divers transferts.

Les documents tels que les titres de propriété semblaient parfaits quand ils ont répondu à une publicité alléchante, mais Cholathit Suratwadee, le chef du Dpt des forêts, les a informés ce week-end, ils ont été embringués dans l'achat de parcelles de forêts protégées.

Le groupe d'étrangers et d'autres ont découvert en juin dernier qu'ils avaient été arnaqués. Maintenant, la réalité est qu'ils vont tout perdre.

Et ils veulent que ce la ne se reproduise pas, c'est ainsi qu'ils veulent que l'information circule.

Le chef des forêts, Cholathit, a déclaré que maintenant leur seul recours était d'aller à la police.

Le lotissement empiétait sur des forêts dans les zones de Mae Tha Chang et Mae Khanin dans le magnifique massif de Hang Dong à Chiang Mai.

Le vendeur en ligne assurait que la région était connue sous le nom de "High Society Hill".

Cholathit a déclaré que ce n'était que l'un des 100 cas d’empiètement sur des forêts protégées de Chiang Mai dont il s'occupait actuellement.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004040-retirement-dreams-on-chiang-mai-hi-so-hill-shattered-as-foreigner-pensioners conned-into-buying-forestry-land/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 27, 2017, 09:17:15 am

Pour ceux que cela intéresse, un extraordinaire article sur les lichens...  :clap


Biologie des lichens : symbiose lichénique et reproduction


ici : https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/environnement-lichens-temoins-pollution-atmospherique-1900/page/3/#c1900
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le février 01, 2018, 04:06:11 pm
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Les mangues pourraient être la reine de tous les fruits...  :D

Les mangues pourraient très bien être la reine de tous les fruits. Elles combattent le cancer, alcalinisent le corps, contribuent à la perte de poids, régulent le diabète, facilitent la digestion, nettoient votre peau, et sont une collation parfaite.

Voici 17 raisons saines pour lesquelles vous devriez manger une mangue tous les jours...  8)

Valeur nutritionnelle

Une tasse de mangues (225 grammes) contient les pourcentages suivants applicables à l’apport quotidien.

- 105 calories
- 76% de la vitamine C (antioxydant et stimulant du système immunitaire)
- 25% de la vitamine A (antioxydant et vision)
- 11% de la vitamine B6 ainsi que d’autres vitamines B (production d’hormones dans le cerveau et prévention des maladies cardiaques)
- 9% de fibres prébiotiques saines
- 9% du cuivre (le cuivre est un co-facteur pour de nombreuses enzymes vitales ainsi que la production des globules rouges)
- 7% du potassium (pour équilibrer notre consommation élevée de sodium)
- 4% du magnésium.

1. Combat le cancer
Les antioxydants tels que la quercétine, l’isoquercitrine, l’astragaline, la fisétine, l’acide gallique et le methyl gallate présents dans la mangue protègent l’organisme contre les cancers du côlon, du sein, de la prostate, et de la leucémie.

2. Maintient le taux de cholestérol sous contrôle
La mangue a un niveau élevé de vitamine C, de pectine et de fibres qui aident à abaisser le taux de cholestérol sérique. La mangue fraîche est une riche source de potassium, qui est un élément important des fluides cellulaires et du corps qui aide à contrôler le rythme cardiaque et la pression artérielle.

3. Nettoyant pour la peau
Les mangues vous aident à déboucher les pores et à ajouter de la fraîcheur au visage. Les mangues s’appliquent sur tout type de peau. Elles aident à purifier les pores obstrués qui causent l’acné. Coupez juste une mangue en tranches fines et gardez-les sur votre visage pendant 10 à 15 minutes, puis prenez un bain ou lavez-vous le visage et constatez le résultat.

4. Alcalinise le corps
Selon natural health school.com, la mangue est riche en acide tartrique, acide malique et en traces d’acide citrique qui contribuent principalement au maintien de la réserve alcaline du corps.

5. Perte de poids
La mangue a beaucoup de vitamines et de nutriments qui aident le corps à se sentir plus rassasié. En outre, le fruit fibreux stimule la fonction digestive du corps en brûlant des calories supplémentaires, contribuant à la perte de poids.

6. Régule le diabète
Non seulement les fruits, mais les feuilles de mangue sont bonnes pour la santé aussi. Pour les personnes souffrant de diabète, faites juste bouillir 5-6 feuilles de mangue dans un récipient, faites tremper pendant la nuit et buvez la décoction filtrée dans la matinée. Ceci aide à réguler votre taux d’insuline.

La mangue a un faible indice glycémique (41-60) alors en manger un peu trop n’augmentera pas votre taux de sucre.

7. Aphrodisiaque
La mangue a des qualités aphrodisiaques et est aussi appelée le « fruit de l’amour ». Les mangues augmentent la virilité chez les hommes. La vitamine E, qui est présente en abondance dans les mangues, aide à réguler les hormones sexuelles et stimule la libido.

8. Santé des yeux
Saviez-vous que la mangue est riche en vitamine A. Une tasse de mangues en tranches est égale à 25% de votre besoin quotidien en vitamine A. Les mangues aident à promouvoir une bonne vue, luttent contre les yeux secs et préviennent aussi la cécité nocturne.

9. Aide à la digestion
La mangue contient des enzymes qui contribuent à décomposer les protéines. La nature fibreuse de la mangue aide à la digestion et à l’élimination. Elle est riche en fibres alimentaires prébiotiques, vitamines et minéraux.

10. Coup de chaleur
Quand le soleil vous paralysera cet été, mettez juste les tranches d’une mangue dans un extracteur de jus; ajoutez un peu d’eau et quelques gouttes de stévia ou une cuillère à soupe de miel. Ce jus vous permettra de vous refroidir et éviter un coup de chaleur.

11. Renforce votre immunité
L’association fatale de la vitamine C, de la vitamine A et de 25 sortes différentes de caroténoïdes garde votre système immunitaire sain.

12. Gommage du corps
Faites une pâte avec de la purée de mangue, du miel et du lait de coco et utilisez-la pour un gommage du corps, vous sentirez que votre peau est tendre et lisse.

13. Aide à la concentration et la mémoire
Vous étudiez pour les examens? Ce fruit est riche en acide glutamique – une protéine importante pour la concentration et la mémoire. Nourrissez vos enfants de mangues s’ils éprouvent des difficultés à se concentrer quand ils étudient.

14. Riche en fer pour les femmes
La mangue est riche en fer, Elle est donc une excellente solution naturelle pour les personnes souffrant d’anémie. Les femmes enceintes et ménopausées peuvent s’adonner aux mangues car cela augmentera leurs niveaux de fer et de calcium dans le même temps.

15. Réduit les calculs rénaux
En médecine chinoise, les mangues sont considérées comme aigres-douces avec une énergie refroidissante également capable de réduire le risque de formation de calculs rénaux.

16. Collation parfaite
Au lieu de grignoter des chips et des cookies malsains, pourquoi ne pas vous régaler de tranches de mangues à la place. Elles sont peut-être l’un des fruits déshydratés les plus savoureux de tous.

17. Tonique de l’estomac
Avant d’aller au lit mettez 10 ou 15 feuilles de manguier dans de l’eau chaude et fermez le couvercle. Filtrez l’eau le lendemain matin et buvez-la l’estomac vide. Faites-le régulièrement. (source : .sante-nutrition)
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 02, 2018, 08:01:32 am

Article très intéressant Line... Je vais manger plus de mangues !
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Malco le février 02, 2018, 01:56:16 pm

Article très intéressant Line... Je vais manger plus de mangues !


Moi aussi , merci Line de cet info très intéressant .  8)
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 07, 2018, 04:23:27 pm

Les bienfaits de la banane
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 22, 2018, 08:55:44 am

Les scientifiques révèlent que le Jacquier est le tueur de cancer le plus puissant

Le Jacquier. Nombreux sont ceux qui ne connaissent pas ce fruit, et encore moins ses divers bienfaits sur la santé notamment sa capacité à lutter contre le cancer. Certains végétariens l'utilisent déjà comme un substitut de la viande. Focus sur les bienfaits de ce fruit à la forme très originale.

Le Jacquier, également appelé « pomme de Jacque », ou "jaque" en créole, est un fruit cultivé dans les régions tropicales chaudes et humides, il s’agit d’un arbre de la famille des Moracées originaire de l’Inde. On le cultive également en Thaïlande, en Malaisie, à Madagascar, au Brésil ou encore à l’ile de la Réunion.

Ce fruit fait partie des grandes tendances Food. Il suscite de plus en plus la curiosité de tous et l’intérêt qu’on lui porte ne cesse de grandir. D’ailleurs, les vegans en raffolent car une fois cuit, ils le consomment comme  une  alternative à la viande en raison de sa richesse en protéines.

Ce fruit est  connu pour sa richesse en glucides complexes et en fibres. Il peut d’ailleurs  se consommer cru, comme n’importe quel fruit. Mais attention, les graines crues du jacquier sont toxiques et ne  sont comestibles  qu’après les avoir cuites. Il est possible de le consommer grillé ou bouilli, et sa teneur en fécule lui permet de remplacer la farine.


Les bienfaits et vertus du Jacquier sur la santé:


1-Lutte contre le cancer du côlon :

Ce fruit contient beaucoup de fibres, de potassium, de vitamines C, B6, A, de magnésium, de fer et de protéines. Il permet de lutter  contre le cancer  du côlon qui touche beaucoup de gens. Il peut en fait être un moyen très efficace et naturel de traiter certains des symptômes de cette maladie silencieuse et dangereuse. 

 Selon les experts, ce fruit contient des nutriments qui contribuent dans la lutte contre ce type de cancer. Il s’agit des phytonutriments, des lignanes et des saponines, qui protègent contre les radicaux libres  qui peuvent causer la formation des cellules cancéreuse.


Les phytonutriments :

Composantes naturelles ayant des pouvoirs antioxydants  et  qui empêchent le développement des cellules cancéreuses. On ne les trouve que dans les aliments d’origine végétale et offrent de nombreux autres avantages pour la santé. Elles agissent également comme agents antibactériens et ont un effet positif sur le système hormonal.
Saponines :

Elles peuvent ralentir l’évolution du cancer et avoir des propriétés préventives. Dans certains cas, les saponines permettent une régression du cancer et par conséquent une rémission totale. Elles agissent comme un agent anticancéreux très puissant car elles empêchent les cellules cancéreuses de croître.
Lignanes :

Ces substances peuvent réduire le risque du cancer de l’endomètre (muqueuse interne de l’utérus). Selon des études récentes, les personnes qui ont consommé du Jacquier avaient des niveaux de risque plus faibles concernant  tous  les types de cancer et ce en raison de sa richesse en lignanes dont les propriétés sont aussi diverses que variées. Elles sont en effet antibactériennes, antifongiques, antioxydantes, en plus de leurs vertus préventives du cancer du sein, de l’ovaire et du côlon.


2-Renforce le système immunitaire

-Il est très riche en vitamine C et A, et une mine de vitamines B présentes dans peu de fruits.
-En mangeant 1 bol de ce fruit, vous remplissez 11% de votre apport quotidien en fibres.
-Il peut éliminer les effets de l’alcool.
-Il contient des minéraux essentiels comme le calcium, le magnésium, le zinc, le sélénium, le cuivre, le potassium, le fer et le phosphore. De plus, le calcium favorise une bonne coagulation du sang et conserve des os solides.
-Il est faible en gras, en cholestérol et en sodium, sans oublier le fer qui aide à lutter contre les risques d’anémie.

Il est par ailleurs un « super fruit » qui éloigne les virus et les bactéries et protège notre organisme contre les infections. Sa consommation permet de participer au bon fonctionnement de notre corps et renforce notre système immunitaire.
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 16, 2018, 12:18:43 pm

A méditer...  :hang
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 29, 2018, 07:44:35 am

La consommation quotidienne de durian peut s'avérer dangereuse

Alors que la fièvre du durian envahit la Thaïlande avec des tonnes de fruits ici et dans des endroits comme la Chine, les médecins mettent en garde.

Le département de la santé publique a dit que vous ne devriez pas exagérer votre consommation de durian.

Manger deux morceaux (la chair entourant deux noyaux) chaque jour est plus que suffisant.

Ceci pour les personnes en bonne santé. Pour ceux qui souffrent de maladies chroniques, le conseil est plus strict.

Les personnes atteintes de diabète, de problèmes rénaux, d'hypertension et de maladies cardiaques ne devraient certainement pas manger de durian tous les jours, ont déclaré les professionnels de la santé.

Le Durian est souvent appelé le « roi des fruits » et récemment 80 000 fruits ont été vendus en une minute en Chine sur Alibaba.

Avec une portion moyenne en Thaïlande qui coûte environ 100 bahts, il est peu probable que beaucoup de gens la mangent tous les jours (à moins de s'endetter).

Même si beaucoup conviennent que c'est le goût le plus sublime de la terre.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1035713-doctors-issue-durian-warning-too-much-of-the-king-of-fruits-might-not-be-good-for-you/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 07, 2018, 09:35:28 pm

46% des fruits et 55% des légumes thaïlandais sont contaminés par des pesticides

Les niveaux de contamination par les pesticides et herbicides dans certaines régions de Thaïlande sont 33 fois supérieur aux normes de l'Union européenne.

C’est un sérieux pavé dans la marre de la célèbre cuisine thaïlandaise tant appréciée des touristes pour sa richesse et sa diversité : les fruits et légumes cultivés en Thaïlande sont gorgés d’herbicides et de pesticides, parfois à des niveaux 30 fois supérieur à ceux autorisés par l’Union européenne.

Des recherches récentes ont révélé qu’un niveau élevé de contamination par des polluants organiques persistants (POP) et des herbicides dans les aliments et dans l’environnement constitue une menace sérieuse pour la santé des Thaïlandais.

La recherche, menée par le Réseau thaïlandais d’alerte aux pesticides en Thaïlande (EARTH et Thai-PAN), a révélé que Samut Sakhon présentait les niveaux les plus élevés de contamination par les dioxines.

Le niveau de contaminants connus sous le nom de dibenzo-p-dioxines et furannes polybromés (PBDD / F) était 33 fois supérieur aux normes de l’Union européenne.

« La découverte la plus préoccupante est que 55% des 76 échantillons sont contaminés par des herbicides – en particulier le paraquat et des substances actuellement illégales telles que le carbofuran.  »

a déclaré Prokechon U-sap, coordonnateur de PAN-Thaïlande.

Des recherches distinctes sur les pesticides et les herbicides dans les fruits et légumes ont révélé que tous les échantillons de neuf marchés, trois grands magasins et quatre supermarchés de Chiang Mai, Pathum Thani, Ratchaburi et Songkhla ont démontré un niveau élevé de contamination par des substances toxiques.


Source : http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30333056
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 08, 2018, 08:09:56 am

Cela tombe bien, je n'arrive jamais à choisir le bon... D'après ma femme !...  :What? :huhu


Trois étudiants d'une école technique récompensés pour avoir inventé une meilleure façon de tester la maturité des durians

Trois élèves de l'école technique de Prachuap Khiri Khan ont inventé un stylet pour vérifier la maturité des durians avec une précision apparente de 100%.

Les trois étudiants - Methee Khampuan, Phanthiwa Khamkaew et Somsong Chaeng-aksorn - ont passé trois mois à concevoir et créer le stylo / stylet, qui comporte une longue aiguille avec une pointe qui perce la peau du durian et mesure ensuite la force de résistance de la "chaire" intérieure.

Si le stylo devient vert, cela signifie que le durian est mûr. Si le stylo devient jaune, le durian est semi-mûr, mais s'il devient rouge, il est encore dur.

Le stylet a remporté le prix de la meilleure innovation dans la province pour l'année académique 2017.

Actuellement, on teste la maturité en tapotant sur la coque avec un petit bâton. Pour être plus certain, on ouvre la coque légèrement et les acheteurs doivent appuyer sur la chaire pour sentir si elle est dure ou molle.

Ce système entraine souvent des disputes entre Les acheteurs et les vendeurs car les clients sont souvent déçus pas la maturité du fruit après l'achat.

Le stylet peut être utilisé pour vérifier avec précision la maturité sans avoir d'abord à couper la coque du fruit.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1037087-three-technical-students-win-award-for-inventing-better-way-to-test-durian-ripeness/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 16, 2018, 08:09:03 am

SUPER !... Mon ami Mouan et les Rangers de Khao Yai viennent d'arrêter un braconnier coupant du bois précieux... La coupe des bois rares (qui est interdite depuis la loi de 1989) est de nos jours un véritable fléau en Thaïlande, y compris dans les parcs nationaux !

 :clap :clap :clap
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 10, 2018, 11:37:47 am

La Thaïlande toxique et empoisonnée

Près de 600 personnes décèdent chaque année en Thaïlande des effets directs de l’emploi des pesticides, surtout dans les régions rurales du nord.

Mais cet usage inconsidéré a aussi des effets importants sur les consommateurs.

Selon le Thai Pesticide Alert Network (Thai-PAN), des analyses de sang volontaires effectuées entre le 29 août et le 2 septembre sur 612 visiteurs d’une exposition agricole ont révélé qu’ils avaient été en grande majorité contaminés par des produits chimiques agricoles.

61% des personnes testées présentaient un niveau de contamination risqués pour la santé et 19% élevé et dangereux.


Selon un reportage effectué par la chaîne Al Jazeera, le paraquat, un pesticide aux effets dangereux pour la santé produit principalement en Chine (où il est d’ailleurs interdit), est toujours largement employé en Thaïlande.

En Thaïlande le paraquat est importé par le groupe CP qui est aussi la plus grosse entreprise agroalimentaire de production et de distribution thaïlandaise, notamment à travers la franchise du réseau des 7/11.

Des recherches distinctes sur les pesticides et les herbicides en Thaïlande dans les fruits et légumes ont révélé que tous les échantillons de neuf marchés, trois grands magasins et quatre supermarchés de Chiang Mai, Pathum Thani, Ratchaburi et Songkhla contenaient un niveau élevé de contamination par des substances toxiques.

L’étude révèle au total que 46% et 55% des fruits et légumes contenaient des niveaux anormalement élevés pesticides et des herbicides.


5000 hospitalisations et 600 morts par an

Les effets des produits chimiques agricoles largement utilisés en Thaïlande ont entraîné au moins 1 715 décès au cours des trois dernières années.

« La mort de près de 600 personnes chaque année est directement le résultat de l’utilisation d’insecticides, d’herbicides, de fongicides et de pesticides », a déclaré récemment le secrétaire général du Bureau national de sécurité sanitaire (NHSO), le Dr Sakchai Kanjana-wattana.

Selon lui, les insecticides organophosphorés et carbamates, les herbicides, les fongicides et les pesticides sont directement responsables de l’hospitalisation de 5 000 personnes par an.

En Thaïlande, l’exercice fiscal commence le 1er octobre et se termine le 30 septembre. Au cours de l’exercice 2017, 4 983 patients du régime universel de soins de santé ont été traités pour des effets toxiques de produits chimiques agricoles dangereux.


520 décès en 2018

Du 1 er octobre dernier au mois de juillet de cette année, ces produits chimiques agricoles dangereux ont affecté directement la santé d’au moins 4 000 personnes, dont 520 sont décédées.

« Lorsque nous examinons les détails, la zone de santé 1 a eu le plus grand nombre de cas de ce type », a déclaré Sakchai.

La zone de santé 1 couvre les provinces de Chiang Mai, Lamphun, Lampang, Mae Hong Son, Chiang Rai, Phrae, Nan et Phayao. Il y a 13 zones de santé dans le pays.

Le problème n’est cependant pas nouveau : un reportage datant de 2012 de VOA news posait déjà dans les mêmes termes le problème de la contamination des cultures par les pesticides et des danger sanitaires encourus en l’absence totale contrôle dans la distribution.


https://www.thailande-fr.com/actu/63565-la-thailande-toxique-et-empoisonnee
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le septembre 11, 2018, 07:17:52 pm
Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Environnement...


En 1975, la Thaïlande s'était fixé comme objectif d'abriter des forêts sur 40% de son territoire, dont 15% destinés à l'exploitation commerciale.

Selon Ornyupa Sangkamarn, qui dirige la "Seub Nakhasathien Foundation’s", il faudrait convertir aujourd'hui 27 millions de raï en forêts pour atteindre l'objectif. C'est difficile, dit-elle.

Selon les derniers chiffres publiés par le "Royal Forest Department" et le "Kasetsart University’s Faculty of Forestry", les surfaces boisées sont en légère diminution (moins 18 000 rai par rapport à 2016).

"À l'heure actuelle, les forêts couvrent 31,58% (102 millions de rai) du pays. Au cours des cinq dernières années, la couverture forestière de la Thaïlande est restée stable à 31 à 32%.

L’objectif de 25% de terres naturelles est à notre portée, car nous avons déjà atteint la barre des 23%", a indiqué Ornyupa. Le Nord, qui a abandonné environ 90.000 raï (14 400 hectares) , est encore couvert à 64,21% de forêts.

Les autorités devraient lancer des réformes et proposer de meilleures incitations au secteur privé pour accroître les surfaces forestières commerciales, notamment permettre aux propriétaires de couper les arbres de bois précieux, teck et Phayoong (bois de rose) notamment qui poussent sur leurs terrains, ce qui est actuellement interdit par la loi.

Ils auraient ainsi les ressources nécessaires pour développer commercialement leurs exploitations.

Cela permettrait de réduire l'exploitation illégale qui donne parfois lieu des affrontements violents entre les bûcherons protégés par des hommes armés et les rangers.
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 12, 2018, 08:08:15 am

Bien qu'un peu en dessous des objectifs, la foret couvre la même superficie en Thaïlande et en France

La Thaïlande et la France sont des pays très comparables. Un nouvel exemple : les forêts.

Ces deux pays ont su garder des forêts abondantes et de qualité. 31 % des pays sont couverts de forêt. La Thaïlande s'était donnée, en 1975, l'objectif de 40 % de la superficie couverte de forêt mais 31 % n'est pas si mal quand on doit se battre contre des activités humaines qui aiment déboiser.

La THAÏLANDE avait ambitionné de transformer 40% de ses terres en forêts luxuriantes, mais cet objectif n’a pas encore été atteint.
 
L’objectif était de conserver des forêts domaniales couvrant 25% du pays et que les forêts commerciales couvrent les 15% restants, a déclaré Ornyupa Sangkamarn, chef de la section académique de la Fondation Seub Nakhasathien.


Elle s’exprimait dimanche lors d’un événement organisé en mémoire du célèbre défenseur de la nature, Seub Nakhasathien, au Centre d’art et de culture de Bangkok.

« Pour atteindre cet objectif de 40%, il faudrait transformer 27 millions de raï en forêts. C'est difficile », a-t-elle souligné.

En réalité, au lieu de se rapprocher de l’objectif, les données recueillies l’année dernière par le Département royal des forêts et de l’Université Kasetsart ont montré une légère tendance à la baisse. En France, en revanche, la foret progresse de 0,7 % par an.

En dépit d'une augmentation du couvert forestier dans d'autres régions du pays, le Nord a perdu environ 90 000 raï (14 400 hectares), soit 0,24% des terres forestières. Cependant, le Nord a toujours la plus grande zone verte avec 64,21% encore couverts de forêts.

La couverture forestière en Thaïlande dans son ensemble a diminué de 18 000 rai par rapport à 2016. À l'heure actuelle, les forêts couvrent 31,58% ou 102 millions de rai du pays.

« Au cours des cinq dernières années, la couverture forestière de la Thaïlande est restée stable à 31 à 32% », a ajouté Ornyupa. «Cette [perte de 18 000 rai] n'est pas trop inquiétante par rapport au million de rai de forêt perdus chaque année entre 2008 et 2013.

« Pendant ces cinq ou six années, nous avons défriché jusqu’à 5 millions de raï pour l’agriculture…

« L’objectif de 25% de terres domaniales conservées est à notre portée car nous avons déjà atteint la barre des 23% », a conclu M. Ornyupa.

Cependant, a-t-elle ajouté, des réformes et de meilleures incitations pour le secteur privé sont nécessaires pour accroître les surfaces forestières commerciales.

Les forêts domaniales conservées comprennent les parcs nationaux et les réserves de la faune, tandis que les forêts commerciales sont des terres privées.

Ornyupa a déclaré qu’une incitation à augmenter les forêts commerciales serait d’encourager les propriétaires privés à planter et à exploiter (donc couper) des arbres de valeur tels que le teck et le bois de rose siamois sur leurs propres terres.

Elle a ajouté que le Cabinet avait déjà accepté un amendement à la Loi sur les forêts pour rendre cela possible. Auparavant, ces arbres ne pouvaient pas être abattus même s'ils poussaient sur des terres privées.
 
« Une fois que la loi sera appliquée, les gens pourront cultiver des arbres commercialement viables. Cela permettra également de réduire l'exploitation illégale », a expliqué Ornyupa.

Le bois de rose siamois, dont la croissance prend environ 30 ans, a une valeur de marché de 300 000 Bt.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1056774-thailand’s-green-cover-in-slow-decline-as-40-goal-remains-out-of-reach/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 11, 2019, 08:49:10 am

Le département des forêts coupe les branches pourries et corrompues

Le Département royal des forêts (RFD) cherche à déterminer si six de ses fonctionnaires licenciés récemment pour avoir vendu du phayung protégé (bois de rose siamois ou peut-être palissandre en français) à un investisseur chinois étaient liés à un gang transnational de contrebande et si d'autres responsables sont impliqués.

Un groupe de travail sur la répression de la criminalité dans la forêt Phaya, un parc national, a accusé les six responsables du RFD d’avoir participé à l’exploitation du phayung et à la vente de bois à un investisseur chinois. Certains des troncs ont été saisis à titre de preuve.

Tous les six ont été licenciés de la fonction publique, a déclaré Amnuayporn, du RFD.

Quatre d’entre eux - Panithan Pathumchankaew, Pakphum Intharat, Jirapong Pathumchan et Surapong Bangdee - ont été arrêtés à Pawa, dans le district de Chantenguri, Kaeng Hang Maew, et placés en détention ordonnée par le tribunal, a déclaré Amnuayporn.

Les deux autres, Anirut Jampathong et Nipon Nakkasem, sont toujours en fuite.

Amnuayporn a déclaré que les six hommes étaient impliqués depuis longtemps dans le «blanchiment de bois». Ces fonctionnaires arrêtaient des bûcherons et des passeurs illégaux, puis gardaient une partie du bois saisi pour le vendre eux-mêmes à un investisseur.

Le RFD a également chargé un comité d'enquêter sur d'autres responsables de la foresterie accusés d'implication dans le gang de Mulan, dans des provinces comme Chiang Rai, Surin et Udon Thani.

La bande de Mulan porte le nom d'un membre clé, une ressortissante chinoise âgée de 40 ans, surnommé Mulan, qui porte le nom thaïlandais de Chalida Suphanthamat.

Chalida aurait servi de courtier en bois pour des entreprises en Chine et avait participé à un concours de chant à la télévision thaïlandaise en 2013.

Un mandat d'arrêt a été lancé contre elle en août dernier pour des infractions graves de «braconnage du bois».

En septembre, son ancien mari, AVM Surachai Khongthet, officier supérieur de l'armée de l'air à la retraite, a été arrêté après que la police l'a identifié comme locataire d'un entrepôt à Samut Prakan, où le gang de Mulan aurait dissimulé 412 troncs d'une valeur d'au moins 36 millions de Bt.

Surachai a nié et a été libéré sous caution.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13240-le-d%C3%A9partement-des-for%C3%AAts-coupe-les-branches-pourries-et-corrompues/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 23, 2019, 08:22:49 am

Toujours le durian !

En 1856, le naturaliste britannique Alfred Russel Wallace donne une description des saveurs du durian :

"Les cinq quartiers du fruit sont d'un blanc soyeux au dedans, et sont constitués d'un amas de pulpe ferme de couleur crème, contenant environ trois noyaux chacun. Une épaisse crème anglaise parfumée à l'amande donne une idée de son goût, mais il y a parfois des apparitions occasionnelles d'une saveur qui rappelle une crème au fromage, une sauce à l'oignon, du xérès et d'autres plats incongrus. La pulpe est d'une texture onctueuse, gluante et épaisse pareille à nulle autre, mais qui ajoute à sa finesse. La chair n'est ni acide, ni sucrée, ni juteuse ; pourtant elle n'a besoin d'aucune de ces qualités, car elle est parfaite en elle-même. Le durian ne produit pas de nausées ou d'autres mauvais effets, et plus l'on en mange, moins l'on a envie d'arrêter. En fait, manger du durian est une nouvelle sensation qui mérite elle-même un voyage vers l'Asie pour en faire l'expérience".

Wallace avertit que l'odeur du fruit mûr peut paraître désagréable au premier abord.

Des descriptions récentes sont plus crues et plus précises. Anthony Bourdain, bien qu'amateur de durians, décrit sa rencontre avec le fruit de la façon suivante :
"son goût et sa saveur ne peuvent être décrits que par le qualificatif… d'indescriptible, quelque chose que soit vous adorerez, soit vous détesterez. Votre haleine ressemblera à celle que vous auriez si vous aviez embrassé intensément votre grand-mère morte depuis des lustres".

L'écrivain féru de gastronomie et de voyages Richard Sterling a employé des mots bien plus durs :

" … son odeur peut être décrite comme celle des excréments de porc, de térébenthine et d'oignons, le tout garni par une vieille chaussette. On peut le sentir loin à la ronde. Malgré sa grande popularité locale, le fruit est interdit dans certains établissements comme les hôtels, les métros et les aéroports (y compris les bagages à main et autres valises, accompagnés ou non), ainsi que les transports publics du sud-est asiatique".
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: koh-lanta le février 27, 2019, 06:04:17 am
Chut Manu, après tout le monde va venir au marché  :juju

C'est bien de penser au fôret, au plage, mais il reste tellement à faire..

Je trouve l'argument pas trop farouche quand on lit:

« Pour atteindre cet objectif de 40%, il faudrait transformer 27 millions de raï en forêts. C'est difficile »

Et plus loin:

« Pendant ces cinq ou six années, nous avons défriché jusqu’à 5 millions de raï pour l’agriculture… »

Donc, ils autorisent et arrivent à défricher environ 1 million de raï par an.
L'inverse aurait donné depuis 1975, environ 44 millions de raï reboisés.... objectif atomisé.

Puis replanter de jeunes plants et graines est bien plus simple que d’abattre et d'extraire des arbres de plusieurs tonnes.

Après je comprend qu'il y est la démographie qui fasse basculer la balance et toutes ses bouches à nourrir.  :wonder
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 31, 2019, 08:43:20 am

Boom sur les exportations de fruits thaïlandais

La Thaïlande a exporté pour 2,65 milliards de dollars de fruits l'année dernière, soit une augmentation de 17,05% par rapport à l'année précédente, grâce aux accords de libre-échange conclus avec les pays avec l'Asean, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Inde, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Pérou et le Chili et Hong Kong, selon Auramon Supthaweethum, du ministère du Commerce.

Elle a ajouté que l'Asean et la Chine sont les principaux marchés pour les fruits thaïlandais, représentant 2,13 milliards de dollars, soit environ 80% de la valeur totale des exportations de fruits thaïlandais. Les trois principaux produits exportés sont le durian, le longan et le mangoustan.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13662-boom-sur-les-exportations-de-fruits-tha%C3%AFlandais/?fbclid=IwAR35sBI80HccEhofbBvG1CKUEE-TzlCbFK4WefYu1gz-O8siIQK7h4KEQ3k
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 01, 2019, 07:47:48 am

Pour régénérer ses forêts, la Thaïlande “bombarde” par avion des centaines de milliers de graines… Et ça fonctionne !

Une nouvelle technique est utilisée en Thaïlande pour reboiser les forêts dévastées… Le bombardement de semences… Et cette technique semble déjà porter ses fruits !

La Thaïlande est considérée comme l’un des poumons verts de la Terre, pourtant la culture massive des palmiers à huile ou des hevea pour le caoutchouc en ont fait un pays dévasté par la déforestation massive ! La déforestation a également entraîné la perte d’espèces animales et florales qui vivaient dans ces forêts.

Depuis quatre ans, les autorités thaïlandaises ont mis au point une technique originale pour reboiser les forêts dévastées : il largue par voie aérienne des milliers de graines préparées en amont pour qu’elles repoussent à l’endroit du largage. Une technique encore peu utilisée dans le monde mais qui semble déjà faire ses preuves…

Les besoins de profit des différents pays ont mené à la destruction massive des espaces verts, alors pour rendre en partie à la Nature, ce que nous lui avons pris, cette technique de bombardement de graines pourrait être une solution plus simple et moins coûteuse que la plantation classique de nouvelles forêts.

 
En Thaïlande, pays de plus de 164.000 km carrés de forêt (données de 2016), des avions sont donc destinés à bombarder les forêts de graines diverses et variées. Ces graines sont sélectionnées selon leur résistance au milieu naturel dans lequel elles vont être larguées. Le premier bombardement de graine s’est déroulé dans la région de Phitsanulok sur plus de 800 hectares de forêt.

 Bien que les résultats définitifs soient attendus pour 2020, les scientifiques avancent que 70% des graines larguées ont déjà pris racine. Les graines venues des airs sont des plantes locales mélangées à de l’argile et du compost pour favoriser l’enracinement rapide.

Avec cette technique, si les résultats sont avérés, il deviendrait donc plus facile de reboiser les forêts décimées, parfois difficiles d’accès. Nous avons hâte de savoir si les forêts thaïlandaises respireront un peu mieux grâce à ces bombardements de semence… Et si tel était le cas, il faudrait étendre cette technique à l’Amazonie qui se meurt un peu plus chaque jour !

 

https://www.neozone.org/ecologie-planete/pour-regenerer-ses-forets-la-thailande-bombarde-par-avion-des-centaines-de-milliers-de-graines-et-ca-fonctionne/
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 04, 2019, 09:26:13 am

La lutte contre le trafic de bois précieux en Thaïlande

Peu de gens savent que l'une des missions principales des Rangers thaïlandais, outre la lutte contre le braconnage animalier, est la lutte contre le trafic illicite de bois précieux*.

Une mission difficile qui obligent les Rangers à passer des semaines, voire des mois, en forêt profonde et qui se conclue parfois, comme sur ces photos par l'arrestation des contrebandiers.


* Je rappelle qu'il est interdit de couper du bois précieux en Thaïlande (comme le teck) depuis le vote de la loi de 1989.
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 27, 2019, 08:24:46 am

41% des légumes sur les marchés thaïlandais dépassent les normes acceptables de contamination aux pesticides

Thai-PAN, l’organisme de surveillance des pesticides, a publié aujourd’hui (mercredi) sa dernière enquête, qui révèle que 41% des légumes sur les marchés de Thaïlande sont contaminés par des pesticides à un niveau dépassant les normes internationalement acceptables. Douze produits chimiques différents, tous interdits, ont été découverts.

Mme Prokchol Ousap, coordinatrice du réseau thaïlandais de surveillance des pesticides (Thai-PAN), a indiqué que l’organisation avait récemment collecté 286 échantillons de légumes en collaboration avec des organismes tels que la Food and Drug Administration (FDA), des responsables provinciaux de la santé, des membres du conseil national des agriculteurs et des associations de consommateurs.

Les taux de contamination les plus élevés ont été relevés dans des échantillons de choux chinois, de chou frisé, de basilic thaï, de chili, d’oranges, de pommes roses, de goyave et de raisins. Le laboratoire a également constaté que 33% des fruits importés dépassait la norme recommandée, tandis que 48,7% des produits cultivés localement dépassaient les normes de contamination acceptables.

Prokchol Ousap a précisé que les échantillons testés provenaient de marchés de produits frais et de grands magasins de Bangkok, Chiang Mai, Khon Kaen, Yasothorn, Srakaew, Chanthaburi, Ratchaburi et Songkhla. Les échantillons comprenaient 15 types de légumes et neuf types de fruits couramment consommés par le public. Ils ont été envoyés pour analyse par des laboratoires certifiés ISO-17025 au Royaume-Uni.



https://zonesamui.com/2019/06/41-pourcent-des-legumes-sur-les-marches-thailandais-depassent-les-normes-de-contamination-pesticides/?fbclid=IwAR1FVcT1yxzBvNvaNguFhzOgXovVeIs0tsZeZCXn_rDV0wiyWbCtHmy2nyg
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 27, 2019, 09:11:26 am

Couverture forestière de la Thaïlande par région

Voici la ouverture forestière de la Thaïlande par région en pourcentage et donc les zones de trekking en 2019.

Notez que la province de Chiang est couverte de forêt à 70 % et celle de Mae Hong Son à 86 %. Phayao : 64 %. nan : 61 %.
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 04, 2019, 08:30:16 am

LANGAGE DES ARBRES : un réseau de communication et de défense très élaboré

Dans « La Vie secrète des arbres », Peter Wohlleben décrit l’existence d’un très élaboré langage des arbres. En effet, ceux-ci communiquent entre eux au moyen d’odeurs et de signaux électriques. Le réseau racinaire est également utilisé pour échanger des informations sur les insectes présents dans les environs ou sur la sécheresse du sol, permettant aux arbres connectés en réseau de mettre en place des stratégies de défense collective contre les agresseurs et de s’adapter aux rigueurs du climat.


Les premières découvertes

Peter Wohlleben rappelle que dans les années 1970, des chercheurs ont découvert le comportement défensif d’une espèce d’acacias de la savane africaine aux feuilles très appréciées des girafes. Pour se débarrasser de ces prédateurs, les acacias augmentent en quelques minutes la teneur en substances toxiques de leurs feuilles, obligeant les girafes à se déplacer d’une centaine de mètres pour s’attaquer à d’autres acacias. Les acacias agressés émettent par ailleurs un gaz avertisseur (éthylène) pour alerter leurs congénères de l’imminence d’un danger, ces derniers réagissant à leur tour en augmentant la teneur en substances toxiques de leurs feuilles. Les girafes n’ont d’autre choix que de se diriger vers les arbres non avertis en remontant le vent ou en parcourant une centaine de mètres.


Le langage des arbres

Les chênes, les hêtres ou les sapins de nos régions tempérées réagissent eux aussi lors d’une agression, précise Peter Wohlleben. Lorsqu’une chenille mord une feuille, le tissu végétal se modifie autour de la morsure et envoie des signaux électriques. L’impulsion se propageant à la vitesse de 1cm/min, l’arbre a besoin de plus d’une heure pour synthétiser les anticorps contre les parasites.

Malgré une certaine lenteur, aucune partie de l’arbre ne fonctionne isolément. Dès qu’un endroit est agressé, l’information se propage à l’ensemble de l’arbre déclenchant, si nécessaire, l’émission de substances odorantes correspondant à l’objectif à remplir par les feuilles. Cette aptitude à réagir de façon ciblée permet de stopper une agression en quelques jours.

Un arbre est capable d’identifier l’espèce de l’insecte à la teneur de sa salive. Les arbres émettent également des substances pour prévenir les prédateurs de l’espèce agresseuse. Les ormes et les pins attirent ainsi des petites guêpes qui pondent des œufs dans le corps des chenilles envahisseuses.

Ce défaut de diffusion très lente du signal d’alerte au sein de l’arbre est contrebalancé par l’utilisation de la voie des airs lui permettant de franchir de grandes distances en peu de temps et de prévenir les parties éloignées de plusieurs mètres. Se diluant rapidement dans l’air, le rayon d’action des alertes odorantes est néanmoins inférieur à 100 m.

Le monde animal perçoit tous les signaux chimiques émis par les arbres, connaissant les attaques en cours et les espèces agresseuses. Les prédateurs des agresseurs peuvent ainsi intervenir au bon endroit à bon escient.

Peter Wohlleben ajoute que concernant les substances secrétées, les chênes envoient des tanins amers et toxiques dans l’écorce et les feuilles. Les saules fabriquent de la salicyline, bénéfique pour les humains (la tisane d’écorce de saule, ancêtre de l’aspirine, atténuant les maux de tête et la fièvre) mais, destructrice pour les insectes.

Outre les parties extérieures, les arbres sont en mesure d’envoyer des messages à leurs racines qui connectent les arbres entre eux et fonctionnent par tous les temps. Les informations y sont transmises chimiquement et électriquement à la vitesse de 1cm/s.

En effet, les racines d’un arbre s’étendent sur une surface double de celle de sa couronne extérieure et se traduisent par un entrelacement de ramifications souterraines et de points de contact et d’échange avec les autres arbres.

Lorsqu’une forêt héberge des arbres solitaires ou des arbres individualistes, Peter Wohlleben souligne que les arbres utilisent le réseau des champignons pour garantir la continuité de la transmission. De fait, champignons et arbres collaborent étroitement. Sachant qu’une cuillerée à café de terre forestière contient plusieurs kilomètres de ces filaments appelés hyphes, un seul champignon peut au fil des siècles s’étendre sur plusieurs kilomètres carrés et mettre en réseau des forêts entières.

Outre les arbres et les buissons, les graminées échangent également entre elles et probablement toutes les espèces végétales présentes dans la communauté forestière. En revanche, en zone agricole, la végétation est silencieuse. La main de l’homme fait perdre aux plantes cultivées leur aptitude à communiquer par voie souterraine ou aérienne….

Hors les signaux défensifs, Peter Wohlleben n’oublie pas de mentionner l’importance des signaux agréables, en particulier les messages olfactifs envoyés par les fleurs. Les arbres fruitiers, les saules ou les châtaigniers les diffusent pour attirer les abeilles. Le doux nectar est la récompense de la pollinisation qu’elles accomplissent à leur insu et en bonne intelligence.

Par ailleurs, la forme et la couleur des fleurs sont des signaux destinés à les distinguer de la verdure du feuillage.

En dévoilant au grand public le comportement incroyable des arbres qui s’échangent olfactivement, visuellement et électriquement des informations vitales, Peter Wohlleben nous alerte sur les conséquences néfastes de la destruction des zones arborées anciennes ou du labourage intensif des zones de petite végétation. La résistance des arbres survivants aux agressions des parasites ou du climat s’en trouve fortement diminuée. Des siècles de ramifications et d’échanges d’informations indispensables à leur survie et leur adaptation sont anéantis à jamais.


Référence : Peter Wohlleben, la vie secrète des arbres, édition Les arènes

https://culture-crunch.com/2019/05/11/langage-des-arbres-un-reseau-de-communication-et-de-defense-tres-elabore/?fbclid=IwAR3T1DkamdV8Vzui4sEc_1yoceOXle9vezXAVM9uE9f85w1fjiR-3jUrQHs
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 26, 2019, 07:58:54 am

Pour bien comprendre pourquoi il faut des arbres dans les villes !
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Line le août 09, 2019, 04:22:17 pm
http://www.gavroche-thailande.com/actualites/tourisme/110463-thailande-chine-pekin-et-bangkok-revent-de-transformer-yala-en-ville-du-durian?


Pékin et Bangkok rêvent de transformer Yala en «ville du Durian»... :What?

C'est le premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha qui le dit. Surtout connue pour l'insurrection séparatiste qui continue d'y faire régulièrement des victimes, la ville méridionale de Yala, à la frontière avec la Malaisie pourrait bénéficier d'importants investissements chinois et... italiens pour devenir le centre névralgique de la culture du durian dans le Royaume. D'ordinaire, ce fruit controversé, très apprécié en Thaïlande mais très odorant, est plutôt produit dans la province de Chanthaburi.

Croyez-le ou pas, le premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a un plan pour sortir Yala de l'engrenage de l'insurrection séparatiste qui continue de gangréner le sud du pays: il s'agit de transformer la ville en épicentre national de la production de durian, le fameux fruit aux odeurs agressives de l'Asie du sud-est.

La déclaration de Prayuth a été reprise par l'agence de presse thaïlandaise, sans donner plus de détails. Il s'agirait de faire du durian de Yala, présenté comme l'un des meilleurs du pays, un produit phrase labellisé et exporté.

On attend que le gouvernement thaïlandais détaille ses plans sur cette filière «durian» assurée de nous faire frissonner les narines !
Titre: Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 16, 2019, 08:03:59 am

Un SDF meurt après avoir bu de l'alcool et mangé du durian. Légende urbaine ou réalité ?

Demandez à la plupart des Thaïlandais et ils vous diront de ne jamais manger de durian avec de l'alcool. C'est risquer une mort prématurée.

La plupart des informations sur Internet affirment qu'il s'agit d'une légende urbaine, bien que les médecins reconnaissent que la combinaison des deux peut provoquer une indigestion grave et des ballonnements et devrait peut-être être évitée.

La question du mythe ou de la réalité surgit dans les informations après que la police de Na Jomtien, Sattahip, a trouvé un SDF mort dans un abri de bus (sala) devant l'école de Ban Ampher hier.

L'homme était vêtu d'un pagne et a été retrouvé mort, assis contre un poteau de la "sala". Il n'avait aucune blessure sur le corps.

Les habitants ont déclaré que son nom était "Mee" (ours) et qu’il était un poivrot originaire de Rayong que les habitants du coin embauchaient pour nettoyer leurs cours.

Il dépensait l'argent en alcool qu'il buvait tous les jours dans l’abri où il dormait.

La police de Na Jomtien a déclaré qu'il avait succombé au lao khao (white spirit) et à une grande quantité de durian qui avait conduit à un état appelé "ron nai" en thaï.

Les Thaïlandais évitent généralement les "ron nai" (chaleur interne ou, comme le disent les médecins, ulcères aphteux généralement associés à la bouche et aux gencives) en ne consommant pas d'alcool avec des aliments sucrés, mais plutôt salés.

Une autopsie a été ordonnée sur cet homme âgé de 48 ans.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14369-un-sdf-meurt-apr%C3%A8s-avoir-bu-de-lalcool-et-mang%C3%A9-du-durian-l%C3%A9gende-urbaine-ou-r%C3%A9alit%C3%A9/?fbclid=IwAR0ZwLHvbKTUxo2q2CGtwMo5aDzqpCmLMMEI8wfXh2cmY5TckGm_-yIUhDE