Forum Thailande Info

CULTURE => Culture Thailandaise => Discussion démarrée par: Manu (de Chiang Mai) le août 25, 2009, 04:49:51 pm

Titre: Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 25, 2009, 04:49:51 pm

Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.

J'ouvre ce sujet ou je vous mettrai régulièrement des fiches sur les peuples qui vivent en Thaïlande et en Asie...

J'invite bien sûr les forumeurs à partager leurs infos les concernants ainsi que bien sûr, leurs plus belles photos...


...

Aux messages qui suivent peut être ajouter une discussion sur les Hmong de Thaïlande et d'Asie... Voir ici:

http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=107.0

 :)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 25, 2009, 05:02:39 pm

Les groupes ethniques en Thaïlande.


En dehors des Thaïs, 38 groupes ethniques minoritaires (2 % de la population, soit 1 100 000 de personnes) vivent aujourd’hui en Thaïlande (voir tableau 1). Chacun possède sa propre culture et son propre langage.

Ces nombreuses langues sont regroupées en trois familles linguistiques basées sur des similarités de grammaire et de vocabulaire dues à l’emploi d’un même langage originel (proto-langage). Ces dernières sont la famille austro-asiatique (munda-indien, nicobarais, môn-khmer, malais), la famille austro-Thaï (austronésien, thaï-kadaï, miao-yao) et la famille sino-thibétaine (chinois, tibéto-Birman).
          
Les tribus montagnardes sont aujourd’hui dispersées dans 20 provinces  et 75 districts. C’est le « Tribal Research Institute » qui depuis le milieu des années 70, est chargé de recenser le nombre de membres que compte chaque tribu.


 1.KarenSgaw   
 2. Kui   
 3. Mon   
 4. Hmong   
 5. KarenPwo   
 6. Lahu   
 7. Akha     
 8. Htin     
 9. Mien,Yao     
 10. Lisu     
 11. So     
 12. Haw     
 13. Lawa   
 14. Seak     
 15. Khamu   
 16. Kaleung     
 17. Gitans des mers (les Moken, les Moklen, les Uraklawoi, les Orang Sireh et les Orang Lanta)    
 18. Cham   
 19. Chaobon     
 20. Kayah   
 21. Chong   
 22. Palaung   
 23. Mpi   
 24. Blang      
 25. Bisu     
 26. Pa-o       
 27. Bru     
 28. Lamet     
 29. Semang       
 30. Padong       
 31. Kha Hor              
 32. Thavung          
 33. Kachin     
 34. Gong   
 35. Mlabri       
 36. Parauk     
 37. Samtao   
 38. Kayaw


...


Quelques infos récentes sur les ethnies montagnardes:
         

En 2007, le Thaïlande compte 63 884 000 habitants. Pour un touriste qui s'y rend pour la première fois, pas facile de se repérer quant au peuplement: des thaïs, des chinois, des minoritées, etc...

Donc, petit tour d'horizon (je reviendrais plus tard en détail sur les principales ethnies minoritaires). On commence par une revue des 6 tribus montagnardes qui font partie des 38 minorités que compte le Royaume (soit env 1,2 millions de personnes).


A part les 300 000 Karens installés en Thaïlande depuis presque trois siècles, la majorité des "tribaux" sont arrivés après 1900 (le 1er village Akha du Siam a par exemple été construit en 1904) puis surtout après la Seconde Guerre Mondiale, chassés par les combats qui ensanglantaient la Birmanie (dès 1949) et le Laos (années 70).

Comme je l'ai dit sur un autre forum récemment, leur situation a énomément évoluée depuis un peu plus de 2 décennies sous l'influence du gouvernement thaï et de nombreuses ONG. Ces principaux changement sont les suivants:

- Il y a 20 ans, les minoritaires cultivaient surtout l'opium qui a complètement disparu de nos jours. Aujourd'hui, les cultures de substitution (essentiellement fruitières et légumières) ont remplacé l'opium. Bref, c'est toute l'économie des minoritaires qui a changé !

-Il y a 20 ans, le Triangle d'Or était complètement fermé car les chinois du Kuomintang qui le controlaient, venaient juste de rendre les armes (Khun Sa ne se rend aux autorités qu'en 1994 !) alors qu'il est de nos jours complètement accessible !

- Il y a 20 ans, il n'y avait pas d'infrastrutures routières et presque tous les villages etaient isolés. Ils sont aujourd'hui tous reliés par des routes et des pistes en bon état !

- Il y a 20 ans, il n'y avait pas l'electricité dans les villages. Elle est maintenant installée partout (le 1er ministre Taksin y a veillé entre 2001 et 2005) !

- Il y a 20 ans, moins de 10 % des minoritaires avaient une carte d'identité et ne pouvaient pas quitter leur district. Aujourd'hui, ils sont plus de 50 % à avoir cette carte et peuvent aller travailler dans les grandes villes !

- Il y a 20 ans, il y avait très peu d'écoles dans les villages et 20 % des minoritaires parlaient thaï... ajourd'hui, il y a des écoles presque partout (installées par le Projet Royal avec chacune un professeur thaïlandais) et plus de 80 % des minoritaires parlent thaï !

- Il y a 20 ans, les minoritaires étaient encore très animistes !... Ils le sont de moins en moins... Preuve en est, presque tous les portails des esprits des villages Akha sont aujourd'hui détruits !

- Il y a 20 ans, plus de 60 % des minoritaires portaient encore leurs vêtement traditionnels... Ils sont aujourd'hui moins de 10 % !!!

Il y a 38 minorités ethniques en Thaïlande:

Parmis les 38 minorités, il faut distinguer 4 groupes:

1/ Les minorités installées en Thaïlande depuis très longtemps (la majorité des 38 ethnies citées ci-dessus), souvent même avant les Thaïs (dont les principales vagues d'immigration sur le territoire qui constitue l'actuelle Thaïlande se situent entre les 11e et 13e siècle après JC), Cham, Khamu, etc... sont aujourd'hui devenu des "presque Thaïs" culturellement et leurs villages sont impossibles à différencier des villages thaïlandais. Même si leurs origines les font provenir soit du Laos, soit de Birmanie, soit même de Chine, les parties les plus importantes de leurs cultures ancestrales ont été totalement oubliées.

2/ Les Tibétos-Birmans (Lisu, Akha, Lahu) et les minoritaires d'origine Austro-thaie (Hmong et Yao surtout) que l'on appelle ici "tribus montagnardes": ce sont les plus connus !... Ils sont arrivés au 19e et au 20e siècle, chassés par les combats et les troubles que traversaient leurs pays d'origine.

- Ainsi, le premier village Akha est répertorié en Thaïlande en 1903, le second en 1925. La majorité des Akha sont arrivés en Thaïlande après 1945.

- Les premiers Lahu Shehleh arrivent de Birmanie vers 1875 puis les Lahu Na s'installent au Siam vers 1920 (les Lahu Shi après la Seconde Guerre Mondiale)...

- Les Lisu, quand à eux, sont entrés au Siam à la fin du 18e siècle, mais seulement quelques familles vivaient dans la région du Doi Chang en 1920. La plus grosse migration se fait après 1949, après les débuts des problèmes en Birmanie.

- Les premiers Hmongs sont arrivés au Siam vers 1880 chassés du Yunan par les Chinois, même si leur véritable arrivée en masse du Laos se situe après 1975 avec la prise du pouvoir par les communistes (Pathet Lao) qui ont commencé à les massacrer (les Hmong étaient les alliés des Américains durant la guerre donc les ennemis des communistes !)...

- Enfin, les Yao (Mien) commencèrent leur descente vers le Sud à partir de la Chine au 19e siècle avec l'expansion du commerce de l'opium et surtout avec la répression Mandchou contre les peuples des montagnes. ils entrèrent au Siam au début du 20e siècle.

3/ Les Karen Sgaw et Paw qui vivaient depuis des siècles à l'Est de la Birmanie sont une des "tribus montagnardes" implantés depuis le plus longtemps sur le sol thaïlandais. Chassés par les combats qui opposaient les Birmans et les Thaïs, ils commençèrent à traverser la rivière Salween au 18e siècle et se fondirent parmis les ethnies Lawa et Yuan (Thaïs du Nord) qui leur ressemblaient.

4/ Les plus récemment arrivés en Thaïlande sont les Palaung, les Kayaw et les célèbres Padong ("Femmes girafes") qui s'enfuient du Myanmar (Birmanie) depuis le début de la guerre (début des années 50) entre la junte militaire et les minoritaires de l'Est... Leur arrivée massive en Thaïlande s'est faite après 1970 et continue de nos jours...



Photo: carte ethnique de la Thaïlande.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 27, 2009, 11:11:33 am

On commence par la minorité où je compte le plus d'Amis, les fameux Akha que tous les touristes ont déjà croisé sur un marché ou dans un village...


LES AKHA.


Population:  48 468 Akha résident en Thaïlande, dispersés en 258 villages.

Origines:  Tibet (anciennes tribus « Lolos »). Installés en Thaïlande en 1903.

Peuplement: Thaïlande (Chiang Rai, Chiang Mai, Tak, Kamphang Phet, Lampang, Phrae), Laos, Birmanie, Yunnan.

Localisation: les Akha installent en général leurs villages à des altitudes supérieures à 1000 mètres souvent  dans une combe ou dans un creux entre deux montagnes.

Economie: les Akha sont des cultivateurs: riz sec, millet, poivre, haricots, sésame et de nombreuses variétés de légumes et céréales. Ils élèvent également des animaux domestiques: volailles, porcs, buffles d’eau destinés aux sacrifices lors des fêtes et chiens afin d’être consommés en soupe.

Société: la société Akha est patrilinéaire. L’unité sociale de base est la famille mais le clan régit les mariages, célébrations diverses, droits de succession,etc…les Akha sont monogames mais rien n’interdit a un homme d’avoir plusieurs femmes. Enfin, chaque village est dirigé par un chef (« bu seh ») qui représente ce dernier auprès des autorités gouvernementales Thaïlandaises.

Religion: les Akha sont panthéistes et parlent d’un grand être tout puissant (« Apoe Miyeh ») qui a crée tous  les humains. Ils  croient  au  culte des ancêtres  et aux esprits. Certains Akha ont depuis peu adoptés la religion Chrétienne.

Vêtement traditionnel:  les  Akha  portent  des  vestes  et  des  jupes  noirs  ou  indigos décorés de perles blanches et  rouges.  Les femmes  sont célèbres  pour  leurs  coiffes  ornées de pendentifs, de pièces en argent, de plumes et perles ainsi que pour leurs bracelets et colliers en argent, symboles de prestige.

Habitat: le village Akha est facilement reconnaissable à sa porte des esprits, à ses balançoires (utilisées  lors de cérémonies entre mi-août et mi-septembre) et à ses maisons aux toits massifs à quatre pentes. En général sur pilotis, la maison n’a pas de fenêtre et comporte deux parties principales, l’une réservée aux hommes et l’autre aux femmes. Chaque bâtisse possède deux foyers pour la cuisine: la viande et le thé sont préparés chez les hommes, le riz et les légumes chez les femmes. Parfois un troisième foyer sert pour cuire la nourriture des cochons. Enfin, un hôtel des ancêtres se trouve à l’intérieur de la pièce qui est le centre des cérémonies  les concernant.


Photos:

1/ De jeunes Akha Ulo. elles portent encore le bonnet des femmes non-mariées.

2/ L'épouse d'un de mes amis Akha loimi rentrant de la corvée de bois du matin.

3/ Des amies Akha loimi au village de Ban Loyo (Triangle d'Or)

4/ Une Akha Pami au village de Ban Lorcha (Triangle d'Or)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 27, 2009, 11:16:01 am

Les vêtements des femmes Akha.

Les  femmes Akha sont avant tout connues pour leurs costumes et la beauté de leurs coiffes. Les vêtements sont fait de coton filé et tissé par les femmes elles-mêmes. Ils sont teintés avec de l’indigo bleu ou noir poussant près des villages.


1/ Le costume féminin.
          
Le costume de base se compose d’une veste à manche longue, d’un corsage, d’une jupe s’arrêtant au-dessus des genoux, d’une ceinture décorée de perles et de pièces de monnaie (plus large chez les femmes non mariées), de jambières brodées et d’une lourde coiffe dont les ornements varient en fonction de l’âge et du statut économique et social de la famille. Cette coiffe, symbole de prestige peut être de trois types:
          
Chez les U lo-Akha, la coiffure est composée de deux parties. Un bandeau surmonté par une forme conique décorée de boutons en argent, de pièces de monnaie, de perles, de graines, de pompons, de fourrure de singe teintée en rouge.
        
Chez les Loimi-Akha, la coiffure (Ucheu) décorée de boutons, de perles, de pompons rouges, de coquillages et de grosses boules d’argent est complétée à l’arrière par une plaque de forme trapézoïdale, elle aussi en argent. Des pendentifs faits de pièces de monnaie et de plaques triangulaires encadrent la coiffe descendant jusqu’aux épaules.
          
Chez les Pami-Akha, la coiffure a la forme d’un casque de couleur rouge incrusté sur toute sa surface de boutons d’argent, de perles et de pièces de monnaie. Des cordelettes de perles rouges, jaunes et blanches sont attachées sur les côtés de la coiffe et descendent jusqu’à la poitrine.


2/ Le costume masculin.
          
Les hommes portent en général une longue veste noire au dos tissé de motifs géométriques à dominante rouge. La partie avant est souvent décorée d‘une bande brodée munie d’un fermoir en argent. Enfin, un pantalon large et un turban complète le costume.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 30, 2009, 07:18:41 pm

LES KAREN.


Population :  438 131 personnes en 2003, reparties en 1912 villages.

Origines : les Karen viendraient d’une région nommée « Thibi Kawbi » qui pourrait être le désert de Gobi. Installés en Birmanie depuis des siècles, ils ont commencé à traverser la rivière Salween pour entrer en Thaïlande au 18e siècle.        

Peuplement : Thaïlande (Chiang Maï, Mae Hong Son, Tak, Chiang Raï, Kanchanaburi,  Lampang, Sukhothai), Birmanie.

Localisation : Les villages Karen se situent le plus souvent dans des vallées ou montagnes dont l’altitude n’excède pas 500 mètres.

Economie : Les Karen cultivent surtout le riz (rizières humides et en terrasses) et les fruits et légumes. L’élevage est pratiqué de manière variée incluant cochons, poulets, buffles d’eau et même éléphants (longtemps utilisés pour le transport des grumes en forêt).

Société : La société Karen est de type matriarcal. Les Karen pratiquent la monogamie et la famille, constituée d’un couple marié et de leurs enfants constitue la base sociale et économique de la tribu.

Religion : Les Karen sont surtout animistes et croient en l’existence du « Seigneur de la Terre et de l’eau » auquel appartient la presque totalité des éléments naturels (la Terre, l’eau, les rochers, les arbres, etc…). Cependant, de nombreux Karen ont été convertis au Christianisme durant le 20e siècle par des missionnaires occidentaux.

Vêtement traditionnel :  Depuis  leurs  premiers  pas  jusqu’à  leur  mariage,  les  jeunes  filles  portent  une longue chemise de coton blanc. Les femmes mariées, elles, portent un sarong composé de deux bandes cousues ensembles et assemblées pour former une jupe longue rayée horizontalement de noir, bleu ou blanc. Une blouse au col en « V », sans manche, de couleur bleue ou noire chez les Sgaw et jaune, rouge ou blanche chez les Pwo complète l’habit. Des motifs brodés ou des graines sont utilisés pour embellir les tuniques.
Enfin, un turban de coton ou un  simple  bandeau  peut servir de  couvre-chef même si traditionnellement, les femmes préfèrent nouer leurs longs cheveux en chignon sur le haut de la tête.

Habitat : La maison Karen, en général sur pilotis, est constituée de bambous coupés en deux pour les murs et de chaume ou de larges feuilles pour le toit.    La maison comporte une grande véranda, partiellement couverte, utilisée pour préparer la nourriture ou pour tisser et une seule grande pièce au centre de laquelle se trouve le foyer.


Photos:

1/ Une vieille Karen Sgaw près de Soppong.

2/ Une maison Karen Sgaw à Mae Hong Son.

3/ Des Karen préparant du tabac.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 30, 2009, 07:34:52 pm

LES LAHU.


Population :  102 876 personnes en 2003, reparties en 385 villages.

Origines : Installés originellement dans le Yunnan au Sud de la Chine, puis en Birmanie les premiers Lahu Shehleh entrent en Thaïlande en 1875 et s’implantent dans les régions de Chiang Mai et de Chiang Rai, suivit par les Lahu Na vers 1920 et les Lahu Shi dans la deuxième moitié du 20e siècle.

Peuplement : - Thaïlande (Chiang Rai, Chiang Mai, Mae Hong Son, Tak, Kamphaeng  Phet), Birmanie, Chine du sud.

Localisation : Installés à une altitude de 800 à 1200 mètres, les villages Lahu sont en général constitués de 15 à 20 maisons.

Economie : Utilisant la technique de culture sur brûlis forestier, les Lahu exploitent le riz (rizières sèches d’altitude), le maïs et le coton. Dans le passé, l’opium était leur principale source de revenus. Il est aujourd’hui remplacé par des plantations de fruits et légumes. Chaque foyer possède également du bétail (cochons, volailles, bovins). Cueillette et chasse complètent l’ordinaire.

Société :   La société Lahu est matriarcale et monogame. La famille de base est le couple et ses enfants.

Religion : Les Lahu ont pour dieu principal « Geusha «  (G’ui sha). Il est le créateur des cieux et son épouse « A E ma » a créé la Terre. Les esprits (Ne), bons ou mauvais, ont aussi beaucoup d’importance et reçoivent régulièrement des offrandes.

Vêtement traditionnel : Chez les Lahu rouges (Lahu Nyi), les femmes portent un long sarong de coton noir ou bleu à rayures horizontales noires et rouges ainsi qu’une courte jaquette noire aux manches et à la boutonnière ornée de bandes rouges.
Chez les Lahu noirs (Lahu Na), le principal vêtement féminin se constitue d’une longue tunique de couleur noire tombant jusqu’aux chevilles et s’ouvrant sur le coté droit. De longues bandes verticales, le plus souvent rouges, décorent les cotés et les manches. Un sarong noir, décoré de bandes d’étoffes de couleurs vives, et un turban noir complètent la tenue.

Habitat : Les Lahu construisent leurs maisons sur pilotis, excepté les Lahu Na venus de Chine, dont les maisons sont bâties à même le sol en terre battue, afin de conserver la chaleur l’hiver. La maison, dont les murs sont fait de planches de bois et le toit de chaume ne possède qu’une porte sur le devant et est divisée en deux parties : une pièce principale où sont pris les repas et une chambre à coucher séparée par une cloison.


Photos:

1/ Femme Lahu Rouge (Lahu Nyi).

2/ Femme Lahu noir (Lahu Na).

3/ Femme Lahu Sheh Leh.

4/ Une maison Lahu rouge à Ban Padaeng près de Chiang Mai.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 30, 2009, 07:43:28 pm

LES LISU.


Population : 38 299 individus, répartis en 155 villages.

Origines : Les Lisu sont probablement originaires du Nord-Ouest du Yunnan et de l’Est du Tibet. Leur migration vers le Sud en longeant la rivière Salouen débuta il y a plusieurs siècles. Ils entrèrent en Thaïlande à la fin du 18e siècle.

Peuplement : - Thaïlande (Chiang Rai, Chiang Mai, Mae Hong Son, Tak, Lampang), Chine et Birmanie.

Localisation : Les Lisu installent leur village à une altitude avoisinant les 1000 mètres. Celui-ci est constitué en général de 20 à 60 maisons.

Economie : Les Lisu pratiquent surtout la culture sur brûlis en altitude. Ils plantent le riz à 1000 mètres, ainsi que le millet, le maïs, les patates douces, les melons, les potirons, les haricots, le tabac, les piments et le coton. Dans le passé, leur première source de revenus était l’opium, tiré du pavot, planté entre 1000 et 1500 mètres d’altitude. Les Lisu élèvent également des porcs, sacrifiés lors des mariages ou des enterrements, quelques bovins, des volailles et des poneys utilisés pour le transport des denrées. Les hommes Lisu ont enfin la réputation d’être de très bons chasseurs.

Société : La société Lisu est patriarcale et les noms sont transmis de père en fils. L’unité nucléaire est la famille, constituée des parents et des enfants non mariés.

Religion : La religion Lisu est un mélange d’animisme et du culte des ancêtres originaire de Chine. Le principal dieu des Lisu se nomme Wu sa (le « Grand Dieu »). Il veille sur les êtres vivants et détermine la durée de la vie de chacun.

Vêtement traditionnel : Le costume de la femme Lisu est constitué d’une grande tunique bleue ou verte fendue sur les cotés jusqu’à la taille, se fermant avec des boutons sous le bras droit. Des lignes de couleur rouges, jaunes et blanches décorent le col et les épaules. Un pantalon chinois large, de couleur noire, et des jambières rouges complètent la tenue.

Habitat : On distingue deux types de maisons chez les Lisu : la maison sur pilotis (Kacha hi), bâtie aux altitudes les plus basses et la maison construite à même le sol (Micha hi). Le plus souvent en bois, l’habitation se divise en une salle principale qui permet de recevoir les invités, de préparer et de prendre les repas et plusieurs chambres pour les parents et les enfants.


Photos:

1/ Une jeune Lisu en tenue de Nouvelle An.

2/ Une vieille femme Lisu en vêtement de tous les jours.

3/ Des maisons Lisu hautes sur pilotis.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 30, 2009, 07:51:17 pm

LES HMONGS (« MEO » en Thaï).


Population : 124 211 Hmong résident en Thaïlande.

Origines : Sud de la Chine. Installés en Thaïlande à la fin du XIXe siècle.

Peuplement : Thaïlande (Chiang Mai, Chiang Rai, Nan, Tak, Phrae, Mae Hong Son, Lampang, Phayao, Pitsanulok, Loei, Sukhothai), Chine du Sud, Vietnam, Laos.

Sous-groupes : Hmong bleus, Hmong Blancs, Hmong Gua M’ba (arrivés récemment du Laos).

Localisation : Les Hmong installent leurs villages à de hautes altitudes (1000-1200 mètres). Ils se composent de 6 à 8 maisons.

Economie : riz, maïs et bétail porcin et bovin. Les Hmong étaient dans le passé l’ethnie la plus impliquée dans la production d’Opium en Thaïlande.

Société : la parenté chez les Hmong est patrilinéaire. La famille et le clan sont les unités sociales de base. L’homme le plus âgé a virtuellement l’autorité sur tous les autres membres de la famille. La polygamie permet d’accroitre le statut social d’un homme.

Religion : animistes, les Hmong croient que des êtres surnaturels participent à chaque aspect de la vie. Chaque village possède au moins un Chamane (femme ou homme) qui peut communiquer avec les esprits, les apaiser dans certains cas (maladie, etc…).

Vêtement traditionnel : les vestes et pantalons sont noirs ou bleus Indigo. Les femmes portent des jupes plissées, tissées à  la main en chanvre ou en coton. Leurs cheveux sont noués en chignon.

Habitat : Le site d’une maison Hmong est choisi avec soin car il doit convenir aux ancêtres.  La maison, a  même  le sol  est  constituée  d’une pièce principale avec deux foyers (l’un pour les humains au centre et l’autre pour la nourriture des cochons), d’un grenier et de chambres séparées par des cloisons.


Photos:

1/ Une vieille Hmong filant.

2/ Jeune Hmong blanc en tenue de fête.

3/ Maison Hmong près de Chiang Mai
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le août 30, 2009, 08:12:56 pm

Les YAO.


Population : 45 571 personnes habitent en Thaïlande.

Origines : Un siècle avant la fondation de Chiang Mai (13e siècle), les Yao étaient dispersés dans le Guangdong, le Guangxi et l’actuel Yunnan, provinces où ils se trouvent toujours, ainsi qu’au Nord du Vietnam. Les Yao entrèrent en Thaïlande au début du 20e siècle à partir du Laos et s’installèrent dans les provinces de Nan et Phayao. Ils furent rejoints après la Seconde Guerre mondiale par d’autres groupes qui s’implantèrent à Chiang Rai et dans le Nord de la Thaïlande.

Peuplement : Thaïlande (provinces de Chiang Rai, Chiang Mai, Lampang, Phayao,
  Nan, Phitsanulok, Kamphaeng Phet), Chine.

Localisation : Dans les montagnes, le village Yao (Laang) est souvent situé à plus de 1000 mètres d’altitude. Il ne peut pas se trouver sous un village d’une autre ethnie.

Economie :  Les principales cultures sont le riz en rizières sèches et le maïs. Les Yao cultivèrent également longtemps le pavot qui a aujourd’hui disparu en Thaïlande.

Société : La cellule familiale comportant le mari, son épouse, leurs fils mariés et leurs familles ainsi que les enfants non mariés, est l’unité de base chez les Yao. Une maisonnée peut ainsi comprendre jusqu’à 60 individus même si la moyenne reste de 15 à 20 personnes.
     Dans la famille Yao, l’épouse est soumise à son mari et doit accepter ses décisions. Les femmes prennent leurs repas avec les enfants après les hommes.

Religion : animistes, les Hmong croient que des êtres surnaturels participent à chaque aspect de la vie. Chaque village possède au moins un Chamane (femme ou homme) qui peut communiquer avec les esprits, les apaiser dans certains cas (maladie, etc…).

Vêtement traditionnel : Les femmes Yao ont la réputation d’être d’exceptionnelles brodeuses. Dès l’enfance, la broderie est en effet le passe temps favori des jeunes filles. Jusqu’à la fin de leurs jours, elles ne cesseront, entre les travaux des champs et leurs taches ménagères, de manier l’aiguille avec une dextérité étonnante.  la tenue féminine comporte un pantalon large, une longue tunique noir hornée d'un boa rouge, une ceinture et un turban de coton.

Habitat :  La maison traditionnelle chez les Yao est construite à même le sol afin de conserver la chaleur durant l’hiver qui peut être frais en altitude. Les parois sont en bois ou parfois en bambou et le toit est fait d’herbe ou de chaume qui doit être changée tous les deux ou trois ans. Depuis une dizaine d’années, les briques pour les murs et les tuiles pour les toitures remplacent progressivement les matériaux originels.  


Photos:

1/ Une jeune Yao et sa grand-mère.

2/ Femme Yao et son bébé.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le octobre 13, 2009, 10:32:03 am

Tout le monde parle des célèbres "Femmes Girafes" sans hélas vraiment les connaitre... on peut même lire les pires bêtises à leur sujet dans certains guides de voyage...

Elles sont 30 000 en Birmanie où leur population (Padong) subit un presque génocide de la part de l'Armée Birmane... Du coup, presqu'un millier d'entre elles se sont installées en Thaïlande, où leur statut de "réfugié politique" n'est pas "tout rose", mais où au moins, elle ne subissent plus massacres, viols, arrestations arbitraires et mise en esclavage comme dans leur pays d'origine...

Quant aux ruées touristiques que certains villages Padong subiraient en Thaïlande (il y a 5 villages Padong dans le Royaume), ils sont loins d'être une réalité. Le plus grand d'entre eux (Nai Soi) ne reçoit que 1200 touristes par an, ce qui nous fait une moyenne de 3,2 touristes par jour !



Les Padong.


1. Population.

- Thailande: 500 personnes en 2003, réparties dans 5 villages.
-  Myanmar: 30 000 individus.


2. Nom.
        
Les Padong, plus communément appelées « femmes girafes » ou « femmes aux longs cous » sont l’une des ethnies les plus récemment arrivées en Thaïlande.
      
Les Padong se nomment eux même Kayan ou Lae Kur et les Thaïs les appellent Karieng Koh Yao (« Karen aux longs cous »).


3. Langage.

- Famille linguistique : Sino-Thibétaine.
- Groupe linguistique : Tibéto-Birmane.
- Branche linguistique : Karenni.        

Leur langage fait parti des langues du groupe Karenni  appartenant à la famille linguistique Tibéto-birmane.


4. Origines et migrations.
        
Les Padong, dont on dénombre environ 30 000 individus de nos jours, sont l’une des nombreuses ethnies du peuple Karen, installés dans l’état de Kayah au Myanmar près de la frontière thaïlandaise. C’est en 1987 que les 300 premiers Padong arrivèrent en Thaïlande, chassés par les attaques des forces armées de Rangoon contre les populations habitant l’état Shan de Birmanie.


5. Peuplement et localisation.

- Myanmar (état de Kayah).
- En Thaïlande, 3 villages sont installés dans la province de Mae Hong Son, un village près de Thaton et un autre à Chiang Dao.


6. Economie et agriculture.
      
Les Padong cultivent surtout le riz, à la fois en rizières sèches et en rizières humides ainsi que le maïs et le millet cultivés, eux, sur brûlis. Ils élèvent également des porcs noirs, des volailles et des buffles d’eau.


7. Société.
    
Les villages Padongs sont des communautés indépendantes dirigées par un chef et un conseil des anciens qui organisent les activités collectives et font respecter la loi.


Mariage.
    
Lorsqu’un Padong souhaite épouser une jeune femme de sa tribu, il doit préalablement obtenir le consentement de celle-ci et de sa famille. Lors de la cérémonie qui dure une journée, des offrandes sont faites aux esprits et des cochons ou des buffles sont donnés en dot à la famille de la mariée. Après les noces, le jeune couple devra résider durant 6 à 8 mois avec les parents du marié avant de pouvoir fonder son propre foyer.


La naissance.
    
La femme Padong accouche dans sa demeure aidé par une femme expérimentée. Durant les six jours suivant la naissance, le père s’abstient de parler avec qui que ce soit, excepté sa propre famille, et prend soin de son épouse et du nouveau-né.


8. Religion, croyances et cérémonies.
    
La majorité des Padong sont animistes et seulement 10% d’entre eux sont bouddhistes. Depuis quelques décennies, la religion chrétienne se développe par le biais des missions catholiques présentes dans la région depuis le début du 20e siècle.

Le festival annuel de la fertilité se déroule au début de la saison des pluies. Des sacrifices de porcs et volailles y sont fait en l’honneur des esprits afin qu’ils apportent bonne santé à chacun et que les récoltes soient abondantes.


Le Shaman.
      
Chaque village Padong possède un Shaman masculin ou féminin (Jamu) qui intervient lorsqu’une personne tombe malade. Il entre alors en contact avec les esprits afin de diagnostiquer la maladie puis tente d’apaiser l’esprit qui en est responsable grace à des sacrifices rituels de porcs ou de poulets.


La maison des esprits.
      
Chaque village possède une maison des esprits, située près des habitations dans la forêt.  Des offrandes  y  sont faites par la
communauté afin de se concilier les esprits du lieu.


9. Vêtements traditionnels.
    
Ce qui distingue le plus les Padong des autres tribus est probablement leur extraordinaire costume. Alors que les hommes sont vêtus de chemises et pantalons en coton de couleurs sombres, similaires aux autres Sham et Karen, les femmes sont célèbres pour l’étonnant collier de cuivre à 20 ou 25 anneaux qu’elles portent autours du cou.
      
C’est à l’âge de 5 ans que le premier collier de cinq anneaux est fixé au cou des petites filles lors d’une cérémonie rituelle. Chaque année sera ensuite rajoutée un anneau jusqu’à l’age adulte. Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer cette tradition originale.
 
Un ancien rite Padong raconte qu’il y a longtemps, des esprits en colère contre les hommes auraient envoyé des tigres afin de dévorer les femmes. De peur que ces dernières ne soient tuées, les ancêtres leur auraient alors ordonné de porter des colliers pour ne pas être égorgées par les fauves.

Une seconde légende est décrite dans la mythologie Kayan qui met en valeur la beauté du dieu dragon, ancêtre primordial qui aurait donné naissance aux humains. C’est pour ressembler à celui-ci que les femmes Padong auraient décidé de porter des colliers toujours plus hauts afin d’en imiter la grâce.
      
Une dernière raison aurait été d’enlaidir les femmes afin de les rendre moins attirantes aux yeux des hommes des autres tribus et d’éviter qu’elles ne soient enlevées lors des fréquentes guerres tribales du passé.
        
Contrairement à une opinion régulièrement répandue, ce collier n’étire pas le cou et doit sa longueur à un effet d’optique. Il peut être retiré sans que la jeune femme ne souffre car l’atrophie musculaire reste très faible.
    
Enfin, le vêtement des femmes est constitué d’une chemise sans manche au col en  « V » le plus souvent de couleur blanche et d’une jupe courte de couleur noire ou bleue. De lourds bracelets d’argents sont souvent portés aux bras et aux genoux.


10. Villages.
        
Au Myanmar, les villages Padongs sont le plus souvent situés sur les crètes de montagnes basses couvertes de jungle, à des altitudes comprises entre 800 et 1300 mètres. Les maisons sont alignées suivant un plan remarquablement étudié, les rues sont alignées et propres.
        
En Thaïlande, les villages sont situés dans des vallées à basses altitudes, près de cours d’eau et le plus souvent à proximité du village d’une autre tribu (Akha, Palaung, Kayaw).


11. Habitat.
          
Les maisons des Padongs possèdent des structures en bois, des parois de bambou et des toitures en chaume. Comme chez les Karen, l’habitat n’est constitué que d’une grande pièce servant à la fois de lieu de repas et de chambre à coucher, des nattes étant tirées pour la nuit.

...

Voir aussi le sujet de Kabouce, le village Padong ("femmes au long cou"), c'est comment ?), ici:

http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=131.msg891

...

Photos:

1/ Une Padong au village de Nai Soi près de Mae Hong Son.

2/ La fixation du collier de cuivre.

3/ Une Padong et sa fille en tenue traditionnelle au village des réfugiés birmans près de Thaton.

4/ et 5/ Différentes maisons Padong.

6/ Les pilliers des esprits près du village de Nai Soi.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le novembre 04, 2009, 02:34:58 pm
J'ai trouvé un article de Match de 1957 sur les femmes girafes. C'est Vitold de golish qui a réalisé ce reportage qui s'intitule "Expédition au pays des femmes cauchemar".  :-X

Voilà les photos, Match 1957. Elles ont donc, pile un demi-siècle.

T'en penses quoi Manu ?
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 04, 2009, 06:40:15 pm

T'en penses quoi Manu ?



En 1950, le Français moyen était encore dans une vision et une attitude très "coloniale", en particulier au sujet des ethnies asiatiques ou Africaines... Il y avait le "blanc" civilisateur et le "noir" ou le "jaune" qui ne demandait qu'à être instruit et "civilisé" par ce premier...

Comment s'étonner alors qu'un acte culturel aussi spectaculaire que le port du collier long par les Padong n'est pas été associé par notre journaliste à un us dégénérescent et du coup cauchemardesque !!!...

...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le novembre 04, 2009, 06:40:36 pm
Si je peux donner mon avis, bien ridicule ce titre... Où bien, je ne le comprends pas...
Je connais plusieurs de ces villages et ces femmes sont tout à fait adorables et extrêmement courageuses... (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/bleu-triste-1238.gif)
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: DV8 le novembre 04, 2009, 08:41:33 pm

1/ Les minorités installées en Thaïlande depuis très longtemps (la majorité des 38 ethnies citées ci-dessus), souvent même avant les Thaïs (dont les principales vagues d'immigration sur le territoire qui constitue l'actuelle Thaïlande se situent entre le 11e et 13e siècle après JC), Cham, Khamu, etc...


Tiens ça me rappelle un truc que je n'ai appris que récemment: l'origine du mot Siam.
Les Thais ne savent pas qui sont les siamois et encore moins ou est le siam pour la simple raisons que ce fut un terme malais signifiant "barbare" (équivalent du Moï vietnamien quoi) employé pour désigner toutes ces tribus dont tu parle là ( avant que les Thai arrivent donc).
Les anglais (et plus tard les français) qui ont visiblement été en contact très tôt avec les malais avaient retenus ce termes comme noms "officiel" pour le territoire situé au nord de la malaisie ainsi que ces habitants.

Malgré les incompréhensions que cela créa les occidentaux gardèrent ce terme pour désigner les Thais, ignorant simplement qu'ils n'avaient pas affaire aux même bonhommes. Au point que les Thais eux-même finirent par l'adopter!

Amusant non?
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 01, 2010, 09:36:11 am

Chaque année entre le 28 décembre et le 3 janvier se tient le célèbre Festival du thé et des tribus montgnardes de MAE SALONG...

Voir le reportage, ici:

http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=337.0
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 07, 2010, 10:25:39 am

A une époque où l'on parle beaucoup de l'expulsion des Hmong de Thaïlande, un intéressant texte expliquant le contexte actuel et la vocation thaïlandaise d'accueil des minorités fuyant les pays voisins...


La Thaïlande, terre de refuge des minorités


Parce qu’elle occupe une position centrale dans une région au passé mouvementé, la Thaïlande a servi, et sert encore, de terre d’asile à un grand nombre de minorités souvent persécutées dans leur propre pays. Aujourd’hui encore, les populations proche des frontières thaïlandaises avec le Laos ou la Birmanie regardent vers la Thaïlande pour échapper à la répression, ou à la pauvreté.

La question des réfugiés apatrides sur le territoire thaïlandais a récemment fait la une des médias thaïlandais grâce à un avion….  en papier. C’est un petit garçon né d’un couple de réfugiés birmans en Thaïlande qui l’a fabriqué, et grâce à un vol plané de 12 secondes, il a pu se qualifier pour un concours d’origami ayant lieu au Japon.

Petit problème : comme tous les enfants de réfugiés nés en Thaïlande, il n’a pas la nationalité thaïlandaise (le droit du sol n’existe pas en Thaïlande). Il a fallu l”intervention du Premier ministre lui même, pas moins, pour qu’il puisse obtenir des papiers provisoires afin d’effectuer un court séjour à l’étranger, ou le jeune Mong Thongdee a remporté la troisième place. Bien que anecdotique à souhait, cette histoire illustre bien l’impossible dilemme des réfugiés en Thaïlande. Apatrides et pratiquement sans autre possibilité que de végéter dans des camps de réfugiés, il se heurte à la politique de non intégration du royaume.

D’après les agences de l’ONU les immigrés birmans, à l’instar des parents du jeune Thongdee, sont plus d’1,4 million à gagner leur vie en Thaïlande, mais seulement 490 000 d’entre eux sont enregistrés avec un permis de travail. La plupart travaillent donc clandestinement dans l’agriculture, l’industrie du poisson, le bâtiment, les usines de textiles et les emplois domestiques. Beaucoup ont fui les répression de la dictature des généraux birmans, mais aussi la misère quotidienne.

En avril 2008 : 54 travailleurs clandestins birmans étaient retrouvés morts asphyxiés, entassés à l’arrière d’un camion transportant habituellement du poisson. Après un moment d’émotion médiatique intense, le sujet était rapidement retombé dans l’oubli. Vu de Birmanie, la Thaïlande est un pays très riche. Le PIB par habitant est de 1200 dollars par an en Birmanie, contre 8700 en Thaïlande : un niveau de vie plus de sept fois plus élevé, un fossé comparable à celui qui sépare le Maroc de la France.

Parfois il s’agit d’un conflit qui dure depuis des décennies entre un pays voisin et une minorité, comme dans le cas des Karens, eux aussi en provenance de Birmanie. L’Union nationale karen (KNU) se bat depuis 1949 pour que le pouvoir central accorde plus d’autonomie à l’Etat karen, mais la guérilla a été affaiblie ces dernières années en raison des offensives gouvernementales et de dissensions internes. On estime qu’environ 100.000 réfugiés Karens, se trouvent dans des camps en Thaïlande.

Au Myanmar, les Karens sont victimes d’une campagne de purification ethnique semblable à celle qui a causé tant d’atrocités dans l’ancienne Fédération de Yougoslavie. On les oblige à construire des routes sans être payés, on leur fait porter des cargaisons de munitions et d’armes et, parfois, on les tue. On ne tente même pas de cacher les massacres au reste de la population : c’est une tactique pour forcer ce peuple à se soumettre ou à courir se réfugier en Thaïlande.

écrivait en 2001 Daniel Pedersen dans un reportage pour The Nation. Pendant les années 80, la K.N.U a bénéficié d’une politique conciliante de la Thaïlande qui jusque là laissait volontiers les rébellions installer leurs bases arrière sur son territoire, fermant les yeux sur leur approvisionnement en armes contre bois de tek, métaux et pierres précieuses .

Autre problème récurrent, mais cette fois avec des populations en provenance du Laos, celui des Hmongs. Bangkok a donné cette année son accord au rapatriement au Laos de 5 000 réfugiés hmongs, dont certains vivent depuis plus de trente ans dans des camps du nord-est de la Thaïlande, avec l’espoir d’obtenir l’asile politique dans ce pays ou dans un pays tiers.

La Thaïlande, qui considère ces réfugiés comme des migrants économiques, a entrepris depuis plusieurs années des opérations de rapatriement, au grand dam de défenseurs des droits de l’homme.   Demeurant sourdes aux critiques, les autorités thaïlandaises ont ainsi réitéré, le 11 septembre, leur volonté d’honorer un accord signé en début d’année avec le Laos.

En raison de leur soutien aux Américains pendant la guerre, les Hmongs redoutent des représailles de la part du régime communiste. En mai, Médecins sans frontières (MSF), unique présence internationale depuis 2005 dans le camp de Huay Nam Khao, dans la province de Phetchabun (dans le nord-est du pays), avait mis un terme à ses activités pour protester contre l’attitude des militaires thaïlandais, qui forçaient les réfugiés à accepter un retour au Laos.


http://www.thailande-fr.com/
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 12, 2010, 10:02:34 am

Les Mlabris


1/ Présentation :

Pendant longtemps, les Mlabri (aussi appelé "esprits des feuilles jaunes") sillonèrent les forêts de Thaïlande et du Laos. Ils étaient les derniers nomades de la région, vivant de chasse et de cueillette ou travaillant parfois au profit des autres éthnies minoritaires sédentaires comme les Akha ou les Hmong.

- Famille linguistique : Austro-asiatique
- Groupe linguistique : Mon-Khmer
- Branche : Khmuic

- Autres noms : Mrabri, Malabri, Yumbri, Numbri, Phi Tong Luang ("esprits des feuilles jaunes"), Khri
- Sous-groupes : Krih, Tum, Chut
- Population en Thaïlande : 182 personne en 2000, environ 300 en 2010.
- Population au Laos : 700 individus dans la province de Sayaburi, 5000 individus à l'est des provinces de Khammuan et Bolikhamsai ainsi que sur la frontière de la province vietnamienne de Quang Binh.


2/ Histoire et mode de vie :

Les Mlabri sont un des peuples les plus primitifs de Thaïlande, tout comme les Semang du sud du pays. Ils entrèrent au Siam durant le 19ème siècle et furent découvert pour la première fois dans le district de Phu Kiew (province de Chaiyaphum) en 1919. D'autres Mlabri vivaient alors aussi au Phu Kradung près de Loei.

Durant tout le 20ème siècle, les Mlabris nomadisèrent dans les forêts du nord du pays vers Rong Kwang autours de Phrae et dans les districts entourant Nan.

Aujourd'hui, on dénombre 300 individus vivant en Thaïlande, alors qu'ils étaient moins de 200 il y a dix ans. Ils sont maintenant totalement sédentarisés depuis 2006 et habitent 2 villages, l'un installé près de Phrae et l'autre au nord de Nan. Cette sédentarisation associé à une meilleure alimentation et une meilleure hygiène a permis une légère reprise démographique de leur population.

Parrallèlement, le gouvernement a mis en place un programme éducatif afin de leur apprendre le thaï. Une école a été implanté dans chaque village.

Plusieurs associations ainsi que les autorités leur fournissent du riz et ont permis l'installation d'élevages de cochon. Néanmoins, les deux villages sont loin de l'opulence et les Mlabris continuent de travailler dans les champs ou les rizières des tribus voisines afin de gagner 100 bahts journaliers.

Quoiqu'il en soit, la perte de leur mode de vie ancestrale semble avoir marqué moralement les Mlabris. Alors que j'interrogeais plusieurs d'entre eux lors de ma dernière visite, à la question "était-ce mieux avant dans la forêt ou aujourd'hui dans le village ?", tous, hommes et femmes, me donnèrent la même réponse : "avant, nous nous sentions libres d'aller où nous voulions et de faire ce que nous souhaitions mais nous avions souvent faim ! (1) Aujourd'hui, nos ventres sont plus souvent pleins mais nous avons perdu notre liberté !"


3/ Autres informations sur les Mlabris :

- Site sur les Mlabris nomades:

http://www.anako.com/html/photos/mlabri-1.html

- Reportage sur les Mlabris :

http://www.dailymotion.com/video/x6v32n_13-mlabri-les-esprits-des-feuilles_travel


4/ Photos :

1/ Un vieux chef Mlabri. Il est couvert des tatouages traditionnels qui le protègent des mauvais esprits.

2/ 3/ et 4/ Les Mlabris sédentaires sont maintenant vétus de sarong et de chemise ou tee-shirt occidentaux. Dans la forêt, il ne portaient souvent qu'un pagne fait de feuilles.

5/ Les Mlabris habitent maintenant des maisons faites de bois et de bambous avec des toitures de chaume. Dans le passé en forêt, ils construisaient des huttes précaires avec des branches et de feuilles larges.

6/ Des Mlabris travaillant dans un champ appartenant à des Hmong non loin de leur village.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 12, 2010, 10:39:43 am

Photos "Les Mlabris" (suite):
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 12, 2010, 07:03:19 pm

Quelle chance j'ai eue, il y a quelques années, de découvrir aussi ce village des Mlabris, lorsque j'ai visité la région de NAN (qui est, entre autre, une magnifique région), sans aucun touriste, car il paraît que maintenant, il est envahi chaque jour par des cars et des cars de Japonais... C'est nul, archi nul... Ils vont très vite perdre toute leur authenticité.

J'ai gardé un souvenir extraordinaire de ces gens simples, très pauvres, un peu apeurés au début, mais ensuite d'une gentillesse extrême...  et que de mignons bambins  :-*

Quel bonnheur de les avoir connus...   :D
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: DV8 le février 12, 2010, 08:21:41 pm
Alors question à 1 baths pour notre spécialiste des tribus.
La communauté Hmongs vivants sur le mont Phu Man Khao au cœur du parc national de Phu Hin Rong Kla abrite-telle des Mlabris sédentarisés ou bien ce sont tous indubitablement des Hmongs?
Je me pose la question car au sein de la majorité chrétienne il semblait y avoir des animistes qui bizarrement ne possédaient pas de terres et travaillais celle des autres familles.
Hors comme les Mlabris sont connus pour avoir trainer dans le coin je me demandais si certains n'avaient pas atterris là dans l'indifférence générale.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 13, 2010, 10:20:26 am

Il est parfaitement possible que des Mlabris d'origine vivent aujourd'hui chez les Hmong... Alors qu'ils étaient leurs employés, des liens ont très bien pu se lier entre certains membres des deux communautés...

Les minorités ethniques vivant en Thaïlande sont en général peu sectaires (hormis exceptions) et peuvent accepter des membres d'autres peuples en leur sein...

Ainsi, les Yao par exemple, qui n'étant pas assez nombreux dans le passé, avaient pris pour habitude d'adopter des enfants d'autres populations...

De nombreux Akha sont également mariés avec des Lahu...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 14, 2010, 02:47:50 pm

Une demande, Manu   :)

Je me suis retrouvée en novembre dernier au nord-nord dans un village KACHIN... (seul village Kachin, il me semble, dans le pays).

Pourrais-tu nous faire un petit topo relatif à cette ethnie ?  Merci    8)



P.S. Très original ce petit village avec ses cottages, beaucoup de fleurs, et ses habitants (et habitantes - voir photo ci-dessous) sont adorables...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le février 15, 2010, 06:51:54 pm

Effectivement Line, il existe un seul village Kachin en Thaïlande (Banmai Samakhi) non loin du village de Ban Arunothai au nord-ouest de Chiang Dao... Il fut construit il y a une vingtaine d'année par des Kachin de Birmanie passés cladestinement en Thaïlande car fuyant les persécutions de la junte militaire et les combats inter-ethniques...


Les Kachins


Les Kachin sont environ 1,1 millions au Myanmar, 125 000 dans le Yunnan (Chine) d'où ils sont originaires (ils y sont appelé Jingpo) et une petite centaine en Thaïlande.

En Birmanie, la grande majorité d'entre eux vivent dans l'état Kachin au nord-est du pays. Ils y sont entré après la migration Shan venant de Chine au 12e et 13eme siècles. Ils font partie de la famille linguistique tibéto-birmane.

Comme les Shan, les kachin vivent dans les vallées et les moyennes montagnes où ils cultivent la rizière inondée et dans une moindre mesure le riz sec de montagne. Il cultivent également les légumes, le coton et dans le passé le pavot qui tend à disparaitre.
L'élevage de volailes et porcs ainsi que le gibier chassé leur apportent les protéines animales nécessaire. Les buffles et les petits chevaux sont eux, domestqués pour le travail et le transport.

Les Kachin donnent une grande importance au clans qui sont dirigés par des chefs ainsi que chaque village (voir la photos ci-dessous où sont représentés les insignes de clans). La société est patrilinéaire.

Les Kachin respectent un culte animiste. Les esprits naturels, les divinités (nat) ainsi que les ancêtres sont respectés et des animaux leur sont sacrifiés en certaines occasions (fêtes manao). En Birmanie, 10 à 15 % des Kachin sont maintenant chrétiens. En Thaïlande, les habitants du village Kachin de Banmai Samahki sont bouddhistes mais respectent également le culte des ancêtres.


Photos du village Kachin près d'Arunothai :

1/ Le Totem où sont représentés les insignes des différents clans Kachin.

2/ et 3/ Une maison traditionnelle Kachin. Sur pilotis, la maison Kachin est en bois couverte d'une toiture de chaume très basse pour permettre l'écoulement des pluies. L'intérieur est constitué d'une grande pièce principale et parfois d'une ou de chambres séparées par des cloisons. Peu de mobilier, des nattes sont déroulées le soir pour dormir et des panier tresser acceuillent les vêtements et objets.

4/ et 5/ En Thaïlande, les maisons du village de Banmai Samahki ne ressemblent plus aux maisons traditionnelles. En Bois et bambou tressés, on peut les comparer aux maisons des Lahu.

6/ Des Kachin du village de Banmai Samakhi, personnes d'une grande gentillesse...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 16, 2010, 03:36:00 pm
Merci, Emmanuel, je n'en espérais pas moins... (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Manga/content-1.gif)



P.S. Pour le fun, j'ajoute une toute petite photo...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mai 12, 2010, 01:15:52 pm

Photos de Mlabris en 1959


Quelques photos de Mlabris prises à la fin des années 50 sur la frontière Lao-thaïlandaise...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le mai 21, 2010, 11:17:35 am
Sacrées photos, on dirait la Préhistoire !
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le octobre 16, 2010, 09:31:48 am

Le chiffre de la semaine (Reuters)...

Les réfugiés Karen continuent d'affuler en Thaïlande, fuyant les combats et le nettoyage ethniques qu'ils subissent de la part des forces gouvernementales au Myanmar (Birmanie)...

Selon l'agence de réfugiés de l'ONU , environ 140,000 réfugiés Karen "officiels" vivent actuellement dans les camps organisés par la Thaïlande le long de la frontière...

Les combats se déroulant à l'est du Myanmar pourraient s'intensifier les prochaines semaines, suite au refus de plusieurs groupes politiques ethniques de participer aux prochaines élections...


Photos: une femme et des enfants Karen au camp de réfugiés de Mae La à l'extérieur de Mae Sot près de la frontière thaïe-Myanmar le 14 octobre 2010.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: olivier73 le novembre 04, 2010, 02:12:30 am
sur arte ,je viens de voir  seulement  la fin d'un reportage sur les moken(orthographe)
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le novembre 04, 2010, 01:42:05 pm

sur arte ,je viens de voir  seulement  la fin d'un reportage sur les moken(orthographe)


un chti reportage sympa sur les Moken: 

http://www.youtube.com/watch?v=aF5l_fPoABc
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le décembre 04, 2010, 09:28:49 am

Une photo à la fois insolite et amusante...

J'ai pris une photo en 2005 que l'on peut voir dans mon livre sur les tribus montagnardes... Sur ce cliché, une femme Yao portant sa petite fille qui est encore une bébé (photo 1)...

Et bien, en retournant dans ce village avant-hier, j'ai retrouvé cette petite fille qui  bien grandi et qui se regarde, étonnée, dans le livre (photo 2)...

Je suis d'ailleurs invité aux noces de sa tante dans 10 jours... ce grand mariage en tenue traditionnelle sera surement exceptionnel, je vous ferai un reportage photos pour le forum...

 :)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le décembre 06, 2010, 11:19:13 am
Mimi la pitchoune. Les années passent Manu !  :o
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le décembre 16, 2010, 12:05:54 pm

Avant-hier, j'étais invité par un de mes amis Yao à un mariage dans le village de Ban Loo Sip près de Mae Salong...

Manque de chance, le père de la mariée ne souhaitait pas que nous photographions durant la cérémonie... Dommage, car les photos de Yao sont plutôt rares aujourd'hui, ceux-ci ayant totalement abandonné le tenue traditionnelle en dehors des fêtes...

Finalement, nous avons, avec Nim et Ludo, réussit à prendre quelques clichés...

1/ Les jeunes mariés

2/ Une Yao et sa petite fille (que j'avais déjà prise en photo il y a quelques années)

3/ Deux femmes Yao

4/ Mon meilleurs amis est un excellent chasseur

5/ Yao

6/ Jeune Yao
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: letirailleur le décembre 16, 2010, 02:32:14 pm
Très belle photos. Dommage que "papa" ne voulait pas de photos lors du mariage.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 03, 2011, 05:58:18 pm
 
Ballade en pays Karen et Lawa: 23 au 29 décembre 2011

La semaine dernière, mes pas m'ont conduit vers une zone que j'apprécie tout particulièrement, celle de Mae Sariang où vivent les Karen (Sgaw et Pwo) les Lawa et les Hmongs verts (aussi appelés Hmong bleux ou noirs), trois ethnies que l'ont rencontre rarement en Thaïlande...

La période était particulièrement propice, ma majorité de ces minorités étant chrétiennes et fêtant donc Noël...

De nombreux villages presque totalement inconnus des étrangers sont disséminés entre Mae Sariang et la frontière birmane, sur la route du nord menant à Mae Hong Son, ainsi que sur la route de l'est qui mène vers Hot...

Voici quelques photos de ces villages...


Photos:

Comme j'ai fais 4000 photos en 6 jours, je vous fais évidemment une grosse grosse sélection afin de vous faire "sentir" l'ambiance (désolé pour la qualité des clichés, j'allège pour le web)...

1/ Pour circuler sur le pistes de latérite, un très bon 4x4 est obligatoire... Je vous présente également sur cette photo mes deux copains Tito et Tala, respectivement guide et conducteur dans la région. Tous deux ont une Maman Lawa... Au dépard à Mae sariang...


Village Karen Sgaw de Ban Mae Ho Klang

2/ Le village Karen Sgaw de Ban Mae Ho Klang et ses maisons Karen très caratéristiques...

3/ La fête de Noël, le 25 décembre à 8 heures du matin... On attaque au Lao Krao (alcool de riz)...

4/ L'épouse de mon hôte vannent le riz...

5/ ... puis nous prépare à manger...

6/ un bon cigare Karen...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: PHILGOOD le janvier 03, 2011, 06:18:21 pm
Encore de bien belles photos, merci Manu ! Le bonjour à Ludo !...
Amicalement,
Philgood ...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 03, 2011, 06:25:00 pm

On continue...


Village Karen de Ban Mae Ho: 24 décembre

C'est à Ban Mae Ho que c'est déroulé cette année la messe de Noël et le grand repas qui a suivi, rassemblant les Karen de tous les villages des environs...

1/ Les Karen Sgaw arrivent à Mae Ho...

2/ et 3/ Des Karen Sgaw

4/ Jeunes filles Karen Sgaw... Elles portent encore la tunique blanche des femmes non-mariées...

5/ Soeur Cécile, une femme formidable !... 40 ans de sacerdoce aux service des Karen... elle parlé également français comme vous et moi...

6/ On prépare le repas avec les soeurs...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 03, 2011, 06:31:27 pm

Plusieurs de mes journées ont été occupés à visiter des villages Karen Pwo... Les Pwo sont très difficiles à rencontrer, leur villages étant très isolés... De nombreux Pwo ne parlent d'ailleurs pas ou peu le thaï...


Ban Huay Pla Gung


1/ et 2/ Il est midi le 26 décembre, nous arrivons à Huay Pla Gung... Sous un soleil de plomb, des Karen construisent une maison...

3/ Les Karen sont des gens d'une gentillesse extraordinaire... Quelque soit notre heures d'arrivée dans les villages, tous nous invitaient à manger, à dormir chez eux... A croire que ceux qui n'ont pas grand chose sont les plus généreux...

4/ Constatant que je parlais thaï et me débrouillait bien en karen, les Pwo m'ont offert la chemise rouge que portent les hommes (le rouge est censé aveugler les mauvais esprits)... Je complimente une petite fille pour la beauté de sa tunique...

5/ Une maman Karen Pwo et sa fille...

6/ Une vieille karen Pwo...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: cib le janvier 03, 2011, 06:54:10 pm
Magnifiques photos comme toujours!

J'ai lu dans l'Expat Newsletter de Chiang Mai qu'il y allait avoir le nouvel an Lahu dans 2 semaines. A Sansai je crois. Est ce que vous en savez un peu plus?
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 03, 2011, 07:12:26 pm

Ban Semeu Luang


Ce village est situé dans les montagnes tout près de la Birmanie... Bien que d'une grande pauvreté, les Karen Pwo qui y habitent possèdent une fierté, une grandeur d'âme et une gentillesse qui provoquent le respect...

1/ On arrive à ban Semeu Luang après 2 heures de piste...

2/ Jeune Karen Pwo...

3/ Une Karen Pwo et son petits-fils...

4/ Il faut couper le bois pour le repas...

5/ A Ban semeu Luang, tous les Karen des deux sexes ont des tatouages de protection contre les mauvais esprits... Ce vieil homme nous montre les siens avec fierté...

6/ Les femmes repartent chez elles...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 03, 2011, 07:24:44 pm

Ban Semeu Noï


Ban semeu Noï est situé à quelques kilomètres de Ban semeu Luang...

1/ Les paysages sont superbes... en face, c'est la Birmanie...

2/ avant d'arriver, nous tomber sur une maison de Karen sgaw et un shaman exécutant une cérémonie pour se concilier les esprits du lieu...

3/ Le piment Karen est célèbre (il serait le plus piquant du pays)... Les toitures du village sont couvertes de piments qui sèchent...

4/ et 5/ Des karen Pwo à Ban semeu Noï...

6/ pépé karen fait son alcool à l'alambique...
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 03, 2011, 07:41:52 pm

Magnifiques photos comme toujours!

J'ai lu dans l'Expat Newsletter de Chiang Mai qu'il y allait avoir le nouvel an Lahu dans 2 semaines. A Sansai je crois. Est ce que vous en savez un peu plus?



Merci Cib...

Les mois de janvier et Février sont ceux où se déroulent presque tous les Nouvels Ans des villages minoritaires... Lahu, Lissu (durant le Nouvel An Chinois), etc...

Les Karen et les Akhas, quant à eux, fêtent cela fin décembre...

Je repars d'ailleurs demain à Mae Hong Son pour célébrer le Nouvel An au village Hmong vert de Ban Microwave (5 et 6 janvier)...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 05, 2011, 06:30:32 pm

Je vous fais un petit Hello de Mae Hong Son... J'ai passé la journée à Ban Microwave (j'y retourne d'ailleurs demain), le plus grand village Hmong vert de Thaïlande, qui fête en ce moment son Jour de l'An...

Voici 2-3 photos en attendant mon retour à Chiang Mai... Dès que je rentre d'ailleurs, je fonce à Ban Ban Chiang Klang, le village Hmong blanc situé sur la montagne Suthep au dessus de Chiang Mai, qui lui aussi fête son jour de l'An du 5 au 9 janvier...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: letirailleur le janvier 06, 2011, 08:51:25 am
De magnifiques photos et de magnifiques costumes
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Eric le janvier 06, 2011, 01:34:11 pm

Je vous fais un petit coucou de Mae Hong Son... J'ai passé la journée à Ban Microwave (j'y retourne d'ailleurs demain), le plus grand village Hmong vert de Thaïlande, qui fête en ce moment son Jour de l'An...

Voici 2-3 photos en attendant mon retour à Chiang Mai... Dès que je rentre d'ailleurs, je fonce à Ban Ban Chiang Klang, le village Hmong blanc situé sur la montagne Suthep au dessus de Chiang Mai, qui lui aussi fête son jour de l'An du 5 au 9 janvier...



Salut Manu,
Tu vas pouvoir nous y emmener .?.?...


Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 06, 2011, 06:39:01 pm

Oui Eric, on y montera après-demain samedi... C'est en plus le jour des enfants, ça sera super !...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 07, 2011, 07:22:30 am

Sinon, j'ai encore été convié ce matin par mes amis Hmong verts de Ban Microwave (Ban Chi Lao) à une cérémonie exceptionnelle, à laquelle, n'ont normalement pas le droit d'assister les étrangers... La cérémonie des ancêtres d'une famille...


La cérémonie des ancêtres d'une famille Hmong


Chaque année, la famille Hmong se réunie dans la demeure du patriarche, c'est à dire du membre le plus ancien de celle-ci afin d'effectuer une cérémonie où sont évoqué et célébré tous les ancêtres et les différentes branches familiale...

La famille où j'étais invité compte une centaine de membres (je rappele que la famille Hmong entretient des liens très étroit entre toutes les générations qui la composent)... Une cinquantaine était présents aujourd'hui...

Tous les hommes se placent à genoux en face de l'autel des ancêtres où sont assis le patriarche et son épouse... Des offrandes sont faites puis un des fils ainés évoque toute la chaine ancestrale (cela dure une heure et plus en fonction des familles !). Pour chaque membre évoqué a lieu une génuflexion...

Ensuite le patriarche offre 2 verres d'alcool à chaque participant puis au femmes qui sont jusqu'alors restées spectatrice, un pour lui et un pour son épouse, et prononce une phrase de félicité (ce qui ressemble à une bénédiction porte-chance)... Après avoir bu ces verres, le participant prend un bout de porc, tué pour l'occasion, dans un plat situé près de l'autel des ancêtres...

La cérémonie se termine par une bénédiction générale...

Quelques photos:
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 07, 2011, 07:23:26 am

Et bien sûr, la photo de famille autour du patriarche...  :)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: letirailleur le janvier 07, 2011, 09:03:31 am
Une belle photo de famille à leur remettre lors de ta prochaine venue
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le janvier 07, 2011, 09:38:07 am

Une belle photo de famille à leur remettre lors de ta prochaine venue


Je l'ai déjà fait; j'ai donnée une photo de famille au patriarche et à chacun de ses 6 fils... En fait, je me déplace toujours avec mon imprimante portable (Canon Selphy CP 800, elle marche avec batterie !)...

En deux jours, j'ai distribué environ 200 photos, à l'immense joie des Hmong du village... C'était génial, les gens, les enfants venaient d'eux-même pour que je "leur tire le portrait"... Et puis, l'impression amusait beaucoup les enfants...

:)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: DocTournesol le janvier 07, 2011, 06:02:09 pm
Encore des belles photos, Merci Manu  :clap
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le janvier 13, 2011, 01:40:12 pm

La cérémonie des ancêtres d'une famille Hmong


Ca m'aurait botté d'être avec toi Manu. Prochain coup, tu me fais signe !  :What?
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mars 03, 2011, 09:39:19 am

Pour ceux qui sont à Bangkok, une exposition bien étonnante...


"Le peuple Fluo" ou les habitants d’un village Lisu "entre crainte et émerveillement"    
 
Thématique : Exposition Art

Date de debut : 2011.03.05  
Date de fin : 2011.04.03  

Intro : Sur une idée de Gilles Crampes et Marc Lathuillière, les habitants d'un village Lisu, minorité des montagnes du Nord de la Thaïlande, se retrouvent envahis par d'étranges installations.  

Description : Vêtus de tenues flashy, les habitants du village posent, suspendus entre crainte et émerveillement. L'exposition associe aux photographies mises en scène, des pièces témoignant des interventions de l'artiste lors du jour de l'an Lisu : performance, installation de néons, coiffe et robe mutantes transformées par ses soins. Une mise en question du regard que nous portons sur des peuples que, le plus souvent, nos photos emprisonnent dans la réserve de la tradition.

Vernissage : vendredi 4 mars, de 18h00 à 21h00

Entrée : libre, tous les jours (sauf le lundi) de 10h00 à 18h00
 
Contact : culture.bangkok@gmail.com

Adresse : Siam Museum
Express Boat Pier 7 (Rajinee Pier)
 
Lien : http://www.lathuilliere.com  
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 10, 2011, 09:06:40 am

Les Moï du vietnam (prononcer Moye)

A l'époque de l'Indochine Française (du milieu du 19ème siècle à 1954), la majorité des 54 minorités ethniques qui vivent au Vietnam aujourd'hui étaient très peu connus...

Les explorateurs et les colons, ayant du mal à les différencier sur les plans linguistiques et ethniques, les avaient donc regroupés sous plusieurs appelations génériques dont les quatres principales étaient:

- Les Kha (ce qui veut dire "esclave": principalement les Akha, Hani et autres peuple tibéto-birmans);
- Les Mans (les Dao et les Yao d'aujourd'hui);
- Les Méo (ce qui veut dire "sauvage": les Hmong d'aujourdhui);
- les Moï (toutes les peuplades vivant dans la jungle, en général seulement vêtus d'un pagne)...

Petit tour d'horizon avec des photos d'époque...

Photos: les Moï en Annam (Vietnam du centre) vers 1900
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 10, 2011, 09:20:05 am

Les Moï vers 1900 en Cochinchine (Vietnam du sud)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 10, 2011, 09:27:29 am
Les Moï vers 1900 en Cochinchine (Vietnam du sud)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le juillet 10, 2011, 11:01:40 pm

elles vraiment magnifiques ces photos de Moï et tellement parlantes...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 12, 2011, 10:24:43 am

Nous poursuivons notre revue des minorités ethniques de l'Indochine au début du 20ème siècle, avec les Man que l'on appelle aujourd'hui Dao (prononcer Zao) au Vietnam et Yao au Laos et en Thaïlande...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le juillet 19, 2011, 10:37:07 am
Incroyables ces photos !
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 19, 2011, 01:05:47 pm

La suite... avec quelques Hmong du nord Tonkin vers 1900, que l'on appelait Méo à l'époque...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juillet 19, 2011, 01:09:48 pm

Quelques Muong qui sont les cousins des Thaïs... à la même époque...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le juillet 19, 2011, 01:18:59 pm


elle est vraiment jolie cette jeune femme Muong sur la 1ère photo...    :D
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: DocTournesol le juillet 31, 2011, 08:50:42 pm
Je trouve toutes ces vieilles photos exceptionnelles. Merci de nous les faire partager !  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le septembre 23, 2011, 11:11:00 am

Des Moïs au début du 20ème siècle...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le septembre 23, 2011, 04:39:02 pm

extra ces très vieilles photos, Manu     :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le septembre 23, 2011, 05:35:33 pm
+1 , superbe  :clap je me régale de voir toutes ces anciennes photos .
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le octobre 30, 2011, 11:48:23 am
Moi aussi, super !  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le octobre 31, 2011, 10:10:16 am

Le battage du maïs chez les Palaung

En ce moment, plusieurs minorités ethniques, dont les Palaung (originaires de Birmanie), battent le maïs qui vient d'être récolté...

Dans le passé, cette dure tâche se faisait à la main, mais aujourd'hui, les paysans utilisent des batteuses qui sont louées dans les différents villages...

La semaine prochaine débutera la coupe du riz...

...

Quelques photos du battage du maïs prises au village Palaung de Pang Daeng Nai près de Chiang Dao...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le octobre 31, 2011, 10:23:38 am

Battage du maïs chez les Palaung (suite)...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le octobre 31, 2011, 09:22:51 pm

courageux travail... de très belles photos...   :huhu
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le novembre 01, 2011, 11:52:17 am
J'ai déjà vu ce genre de machine, ça fait un boucan !
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le novembre 02, 2011, 09:11:14 am

Des Mlabris au nord du Siam en 1935...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le novembre 02, 2011, 01:12:55 pm

Quelle inquiétude on lit dans leurs yeux... On voit qu'ils étaient complètement apeurés d'être photographié par un étranger... Superbe cette photo    :clap
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: DocTournesol le novembre 13, 2011, 09:34:36 pm

Battage du maïs chez les Palaung (suite)...


ca devait être vraiment sympa à voir !
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: casamui le novembre 17, 2011, 08:12:34 pm
 :clap :clap  Magnifique reportage Manu, passionnant.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Boby le décembre 03, 2011, 05:32:51 pm
Bjr...quelqu'un peut-il m'indiquer quelles sont les dates, en fin d'année des fêtes qui ont lieu à Mae Salong ? d'avance merci....si possible, un p'tit conseil sur une ou deux adresses de guesthouses ou hotels....
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Boby le décembre 03, 2011, 05:36:05 pm
Décidement, il y a beaucoup de renseignements originaux et de documents sur ce forum....merci et félicitations
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Boby le décembre 03, 2011, 05:57:12 pm
 :What?  Oup's..désolé, je viens de commencer à lire ce "topic" (super instructif) et j'ai trouvé dès la première page la réponse à ma question sur les cérémonies de Mae Salong...sorry !  :wonder
Titre: Re : Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le décembre 05, 2011, 08:54:49 pm

Bjr...quelqu'un peut-il m'indiquer quelles sont les dates, en fin d'année des fêtes qui ont lieu à Mae Salong ? d'avance merci....si possible, un p'tit conseil sur une ou deux adresses de guesthouses ou hotels....



j'ai déjà couché plusieurs fois à Mae Salong et il y a ce qu'il faut (malheureusement, je ne me souviens plus des noms), mais à mon avis, il va falloir que tu réserves rapidement car il n'y a tout de même pas 50 hôtels...  :)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Boby le décembre 06, 2011, 12:28:12 pm
Bjr Line
C'est vrai que j'ai senti très vite qu'il était difficile de trouver un mois avant !! Ça y est, j'ai profité d'une annulation..extra..  :hot
j'espère faire de sympathiques rencontres et en prendre plein les yeux.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le mai 13, 2012, 11:43:54 am

En mai, les Palaung plantent le maïs...

Hier, alors que nous étions en promenade dans la région de Chiang Dao avec Banedon, nous avons eu la chance de tomber sur un groupe de Palaung qui plantait du maïs... Super contact et super séance photos avec des gens d'une prodigieuse gentillesse...

Deux-trois clichés pour vous faire une idée...  :)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juin 01, 2012, 05:37:15 pm

Merci copain !  :)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu (de Chiang Mai) le juin 28, 2012, 09:25:33 am

Quelques photos issues de l'ouvrage de louis Malleret "Groupes ethniques de l'Indochine française"... Elles réprésentent des tribus minoritaires au début du XXe siècle.

1/ une femme Sedang;

2/ et 3/ Des femmes Thaï blanc;

4/ et 5/ des jeunes femmes Man;

6/ Des jeunes femmes Nhang.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le juin 28, 2012, 01:53:27 pm


vraiment belles ces photos, bravo, Mr Malleret...  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 22, 2012, 10:12:42 am

Cultures Hmong à Mon Chaem

Je suis allé  dans le village Hmong vert de Mon Chaem il y a quelques jours et j'ai pu y rencontrer plusieurs femmes qui travaillaient dans un champ de choux en altitude... Quelques clichés pris sur place...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le septembre 22, 2012, 05:41:26 pm
Belles photos .  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 25, 2012, 09:41:20 pm

Tout change à Ban Nai Soi !

Le village de Ban Nai Soi fut durant des années le plus grand village Padong ("femmes girafes") de Thaïlande... Il est doucement en train de s'éteindre... Après avoir compté plus de 250 habitants, il n'y a plus que 94 Padong dans le village et seulement 11 femmes portent encore le grand collier de cuivre... Ces dernières années, près de 10 000 réfugiés politiques, dont presque tous les Padong, sont partis pour la Nouvelle Zélande, l'Australie et les Etats Unis... Les temps changent !
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le septembre 26, 2012, 12:49:55 pm
En espérant que ces gens auront une meilleure vie en Nouvelle Zélande , Australie et aux USA pas évident .
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le septembre 26, 2012, 02:09:46 pm

Elles sont vraiment bien sous tout rapport les femmes Padong et je les apprécie vraiment. Elles ont été tellement malheureuses en Birmanie, qu'elles ont bien mérité un peu de bonheur ailleurs dans de grands pays où elles pourront travailler et se refaire une vie, quoique elles n'étaient pas malheureuses en tant que réfugiés en Thaïlande, mais elles n'avaient pas de gros moyens pour vivre...


P.S. Superbe, Manu, cette photo de cultures tout en couleurs...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Bip Bip le septembre 26, 2012, 05:21:51 pm

je suis d'accord avec Line je les ai vu aussi plusieurs fois les dames Palong et elles méritent respect et dans les jeunes y en a des très belles   :-*
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le septembre 26, 2012, 05:43:10 pm

je suis d'accord avec Line je les ai vu aussi plusieurs fois les dames Palong et elles méritent respect et dans les jeunes y en a des très belles   :-*



+1 .
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 01, 2012, 08:26:33 am

Quelques clichés pris dans le village dans la région de Soppong - Mae Hong Son...

1/ Kayaw ("Karenni grandes oreilles") - Ban Nai Soi - frontière birmane.

2/ Le Karen aux paniers - Ban Muang Paem

3/ Deux vieux Karen Sgaw - Ban Muang Paem...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le octobre 01, 2012, 01:28:12 pm

c'est aussi vraiment beau les photos en noir et blanc   (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/aplausos.gif)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le octobre 01, 2012, 05:48:32 pm

belles photos Manu !   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 30, 2012, 10:44:00 am

Une très belle photo colorisée... Des Moïs au Vietnam en 1898...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le octobre 30, 2012, 04:27:42 pm

photo magnifique !    :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le octobre 30, 2012, 04:32:51 pm

photo magnifique !    :clap


+1 , de plus rare de trouver encore ça .
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le octobre 31, 2012, 01:23:41 pm

c'est vrai qu'elle est vraiment magnifique cette photo et en plus de 1898... incroyable...  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Bip Bip le octobre 31, 2012, 06:56:36 pm

elle est très émouvante cette photographie
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 01, 2013, 10:41:44 am

Les minorités de la région de Muang Sing au nord-Laos


Pour ceux que cela intéressent, j'ai mis quelques photos des minorités ethniques vivant dans la région laotienne de Muang Sing, près de la frontière chinoise, ici:

http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=701.25
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 25, 2013, 07:54:11 am

Lourd bilan dans l'incendie d'un camp de réfugiés karens en Thaïlande


Par RFI

Un camp de réfugiés karens a été ravagé par un incendie vendredi 22 mars au soir dans le nord de la Thaïlande. Le bilan provisoire est de 62 morts. Les autorités thaïlandaises craignent qu’il ne s’aggrave. Ce camp, établi dans une zone montagneuse séparant la Thaïlande de la Birmanie, abritait 3 300 Karens, une minorité ethnique de Birmanie qui a fui ce pays à cause des combats opposant la guérilla karen à l’armée birmane.

Ce sont des dizaines de corps, essentiellement de femmes, d’enfants et de personnes âgées que les secouristes thaïlandais ont trouvé dans les décombres calcinés du camp de Mae Surin, dans la province de Mae Hong Son.

La plupart des personnes sont mortes par asphyxie après qu’un feu de cuisine a déclenché un incendie, lequel a rapidement englouti les centaines de cabanes faites de paille et de bambou. Les résidents du camp, pour la presque totalité des Karens de Birmanie, se sont installés sur les routes environnantes, avec l’aide des matériaux fournis par le Haut- Commissariat aux réfugiés des Nations unies.

Mae Surin est l’un des quinze camps établis il y a plus de vingt ans sur la frontière birmano-thaïlandaise pour accueillir les membres des minorités ethniques fuyant les combats. En tout, ces camps abritent 140 000 réfugiés. Ceux-ci ne peuvent ni travailler, ni quitter l’enceinte de ces camps gardés par l’armée thaïlandaise. Après l’ouverture politique en Birmanie il y a deux ans, les autorités thaïlandaises avaient annoncé leur intention de renvoyer en Birmanie l’ensemble de ces réfugiés, provoquant la vive inquiétude de ceux-ci.

Mais devant la difficulté d’une telle tâche, les protestations de la communauté internationale et le manque de coopération des autorités birmanes, Bangkok semble avoir renoncé provisoirement à ce projet. Il reste que ces dizaines de milliers de réfugiés ne peuvent guère rester ad vitam aeternam dans ces camps précaires et dangereux, comme l’a montré la tragédie de vendredi.


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130323-lourd-bilan-incendie-camp-refugies-karens-thailande
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 28, 2013, 07:54:32 am

L’interminable drame des réfugiés en Thaïlande


Le bilan de l’incendie qui a détruit le camp de réfugiés birmans de Mae Surin dans le région de Mae Hong Son s’élève à 45 morts, mais devrait sans doute augmenter dans les jours qui viennent car 11 autres personnes sont grièvement brulées et 96 sont légèrement blessés.

Parce qu’elle occupe une position centrale dans une région au passé mouvementé, la Thaïlande a servi, et sert encore, de terre d’asile à un grand nombre de minorités souvent persécutées dans leur propre pays. Aujourd’hui encore, les populations proche des frontières thaïlandaises avec le Laos ou la Birmanie regardent vers la Thaïlande pour échapper à la répression, ou à la pauvreté.

Le camp de Mae Surin, accueillant environ 3 700 réfugiés dans la province de Mae Hong Son, a été ravagé par un incendie qui s’est déclaré vendredi vers 16h00, heures locales . Je regrette cet incident, trop de personnes sont mortes, a déclaré dans la soirée le ministre de l’Intérieur Jarupong Ruaengsuwan à l’AFP.

 
La Thaïlande compte une dizaine de camps de réfugiés comme celui de Mae Surin

Il y a une dizaine de camps comme celui de Mae Surin en Thaïlande le long de la frontière birmane, qui abritent des réfugiés qui ont fui les combats entre l’armée et les groupes rebelles de minorités ethniques.

Depuis l’arrivée d’un gouvernement réformateur au Myanmar en 2011, la Thaïlande avait annoncé sa volonté de fermer ces camps une fois que la situation serait normalisée de l’autre côté de la frontière.

Mais le résultat de l’histoire mouvementée de la Birmanie perdure et entre 1,5 et 2 millions de Birmans, d’ethnies différentes, ont été forcés de se disperser en Thaïlande. Près de 300 000 personnes – appartenant principalement aux groupes ethniques Karen, Karenni et Mon – vivent dans neuf camps de réfugiés  le long de la frontière. Plusieurs centaines de milliers de membres de l’ethnie Shan résident également en Thaïlande ; la plupart du temps, ce sont des immigrants illégaux que le gouvernement thaïlandais ne reconnaît pas en tant que réfugiés.

D’après les agences de l’ONU les immigrés birmans sont plus d’1,4 million à gagner leur vie en Thaïlande, la plupart travaillant dans l’agriculture, l’industrie du poisson, le bâtiment, les usines de textiles et les emplois domestiques. Beaucoup ont fui les répression de la dictature des généraux birmans, mais aussi la misère quotidienne. En avril 2008 :  54 travailleurs clandestins birmans étaient retrouvés morts asphyxiés, entassés à l’arrière d’un camion transportant habituellement du poisson.

Parfois il s’agit d’un conflit qui dure depuis des décennies entre un pays voisin et une minorité, comme dans le cas des Karens, eux aussi en provenance de Birmanie.

L’Union nationale karen (KNU) se bat depuis 1949 pour que le pouvoir central accorde plus d’autonomie à l’Etat karen, mais la guérilla a été affaiblie ces dernières années en raison des offensives gouvernementales et de dissensions internes. On estime qu’environ 100.000 réfugiés Karens, se trouvent dans des camps en Thaïlande.


http://www.thailande-fr.com/actu/23792-le-drame-des-birmans-en-thailande#axzz2On6xdBxy
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: letirailleur le mars 28, 2013, 08:25:31 pm
Quelques photos sur la page facebook

http://www.facebook.com/LiSuPhuNaRak
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: letirailleur le mars 30, 2013, 06:16:17 pm
Des photos terribles a regarder.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 31, 2013, 08:45:50 am

Oui, tristes images...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le avril 05, 2013, 06:48:00 pm
vraiment pas de chance, ces Karens !
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 07, 2013, 08:08:39 am

En Thaïlande, les « gitans » de la mer menacés par le boom touristique


Ils vivent face à la mer Andaman depuis des générations et n’envisagent pas qu’il en soit autrement. Les «gitans» thaïlandais de la mer risquent pourtant d’être chassés de leurs terres par l’avancée inexorable des complexes touristiques.

Avec la création de réserves naturelles marines, la diminution des stocks de poissons et la frénésie des constructions, les «Chao Lay» ou «gens de la mer» ont de plus en plus de mal à perpétuer leurs traditions ancestrales.

Un exemple parmi d’autres de la pression que subissent les minorités autochtones dans un pays qui a vu le nombre de touristes atteindre un niveau record de 22 millions l’an dernier.

« Je vivais déjà ici quand c’était la jungle », lance Nang Miden, 78 ans, assis à l’extérieur de sa bicoque du village de Rawai, où vivent quelque 2.000 gitans de la mer.

Ses ancêtres s’étaient appropriés cette langue de terre, sur l’île de Phuket, bien avant qu’elle ne devienne l’une des destinations touristiques les plus populaires du royaume. «Je n’ai nulle part ailleurs où aller».

Et le combat pour rester s’annonce compliqué. De nombreux Chao Lay ne savent ni lire, ni écrire. Le concept de propriété leur est étranger. Ils ignoraient donc qu’ils pouvaient enregistrer la terre à leur nom et beaucoup d’entre eux n’ont aujourd’hui aucun titre de propriété.

Du coup, d’autres se sont engouffrés dans la brèche. Un promoteur immobilier est ainsi devenu le propriétaire du terrain sur lequel il vit, et veut déplacer plusieurs familles vers l’intérieur des terres.

Descendant de riverains de la plage, désormais parcourue d’une suite ininterrompue de constructions, Nang est menacé d’expulsion.

En février dernier, la justice a ordonné à sept familles de partir. Elles ont décidé de faire appel, dans une procédure qui risque de prendre des années. En attendant, ils vivent presque tous sans eau courante, ni électricité.

Peu à peu, chaque caractéristique de leur existence est menacée. Jadis nomades, vendant poissons, concombres de mer et autres richesses de l’océan, ils se sont sédentarisés ces dernières décennies et font face aux menaces d’arrestation et de saisie de leurs bateaux en pêchant dans les parcs nationaux.


« Les enfants de la mer »

Sans oublier les tensions avec les plongeurs qui sabotent parfois leurs nasses. « Les endroits où nous pouvons travailler se sont réduits de plus en plus. Quoi que nous fassions, ça ne va pas », dénonce Nirun Hyangpan, représentant de la communauté de Rawai.

Mais malgré leur exposition croissante au monde moderne, les Chao Lay conservent leur lien indissoluble avec la mer. Certains affirment ne pas pouvoir s’endormir sans le bruit des vagues.

« Ces gens ont besoin d’une zone en front de mer où ils peuvent amarrer leur bateau et aller chercher de la nourriture. Ce n’est pas seulement spirituel, c’est leur façon de vivre », constate Narumon Arunotai, anthropologue à l’université Chulalongkorn de Bangkok. Même si la pêche traditionnelle ramène de moins en moins de poissons, «ils se sentent toujours les enfants de la mer».

Redonnant espoir à la communauté de Rawai, le gouvernement a décidé d’analyser de vieilles photographies aériennes ainsi que des os recueillis dans la zone.

« S’il est vrai que ce sont eux qui ont vécu là le plus longtemps, ils devraient avoir plus de droits sur les titres de propriété », estime Prawut Wongseenin, du Département des enquêtes spéciales du ministère de la Justice. Mais «pour gagner leur appel, ils ont besoin de preuves scientifiques».

Même dans l’eau, les Chao Lay sont en danger. Des entrepreneurs peu scrupuleux les paient pour pêcher à la dynamite et les compresseurs et tuyaux qu’ils utilisent pour rester sous la surface les exposent aux accidents mortels de décompression.

Ils ne représentent qu’environ 12.000 personnes en trois groupes ethniques distincts (Moken, Moklen et Urak Lawoi). Certains, apatrides, n’ont pas accès aux soins ni aux services publics. Et l’école les assimile à la culture thaïlandaise dominante, faisant fi de leurs propres racines.

En 2010, le gouvernement a adopté une résolution censée protéger leur mode de vie. Mais cela ne suffira pas.

«Si le tourisme continue d’exploser avec plus d’hôtels, de spas et de complexes sur les plages, le mode de vie des gitans de la mer va continuer à disparaître», se désespère Nirun.


http://www.liberation.fr/monde/2013/06/06/en-thailande-les-gitans-de-la-mer-menaces-par-le-boom-touristique_908745
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le juin 07, 2013, 01:20:30 pm

c'est bien dommage et surtout très triste...   :'(   Je crois que dans 20 ans, il sera bien difficile de retrouver un peu "d'authenticité" dans le pays...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 08, 2013, 10:28:36 am

Jeune Palaung (Karenni "aux grandes oreilles") - Ban Wat Nana Pao (Thaïlande du nord - frontière birmane)... La belle époque de l'argentique !...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 15, 2013, 08:26:52 am

Je mets régulièrement des photos de personnes appartenant à l'ethnie minoritaire lolo dans notre discussion sur le Vietnam (voir ici : http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=647.new#new )... Voici quelques explications sur ce peuple qui ne compte que 3000 individus au Vietnam...


Les Lo Lo noirs et les Lolo bariolés au Vietnam


La région montagneuse au Nord du Vietnam est peuplée d'un grand nombre d'ethnies minoritaires dont les Lo Lo noirs. Qui sont – ils ? Est-il possible d’aller à leur rencontre ?

L’ethnie Lo Lo, appelée également O Man, Man Di, Man ou La La, est originaire du Yunnan en Chine. Dans les mouvements migratoires vers le Sud au 15ème et au 18ème siècle, une partie de cette population est venue s’installer dans le Haut Tonkin. Leur communauté au Vietnam se compose de près de 3000 individus vivant dans de profondes vallées des districts montagneux de Dong Van, de Meo Vac, de Bao Lac, dans la province de Cao Bang, et au district de Muong Khuong – province de Lao Cai. Ils se divisent en deux groupuscules : les Lo Lo noirs et les Lo Lo bariolés. Ces appellations sont dues aux couleurs de leurs costumes traditionnels.

Les LoLo vivent en hameaux dans les maisons sur pilotis construites dans des endroits hauts et secs, surplombant les vallées. Leurs villages, de taille plus importante que par rapport à celui des autres ethnies minoritaires, se composent de très belles maisons en bois et constituent de véritables musés vivants particulièrement intéressant à découvrir.

Les maisons Lo Lo noirs de Cao Bang sont aménagées suivant un même plan : l’espace à même le sol est réservé aux animaux d’élevage (bœufs, chevaux, porcs, volailles) et au stockage des outils de travail. L’étage, qui est unique, est l’espace réservé à l’homme et se divise en trois travées : la travée centrale comporte l’autel des esprits de la maison (endossé à la cloison postérieure) et, en face de celui-ci, tout près de la porte d’entrée, la cuisine. Les deux travées latérales servent de chambres à coucher.

La mode vestimentaire des LoLo reste traditionnelle, surtout chez les femmes. Les femmes Lo Lo noirs portent une tunique noire qui s’enfile à la manière des pulls et une jupe noire, longue et ample, pincée au niveau de la taille et des genoux. Les femmes Lo Lo bariolés portent quant à elles une sorte de veste décorée de triangles d’étoffe de couleurs différentes et un pantalon indigo.

Chaque lignée familiale Lo Lo comprend plusieurs branches dont les familles membres, très liées entre elles, habitent le même hameau. La fonction de chef de branche, toujours assumée par un homme, est fondamentale. C’est lui qui assure le culte des ancêtres, garantit la solidarité, conserve les tambours sacrés qui sont des instruments permettant la communication entre le monde des vivants et le monde des morts.

Les Lo Lo croient aux esprits et aux génies. Quand une personne meurt, sa famille organise pendant 3 jours « la danse de l’esprit » pour conduire son âme vers ses ancêtres. Des dizaines de bœufs et de porcs peuvent être abattus pour cet événement qui réunit toute la lignée familiale et tout le village. Diverses cérémonies sont organisées et les tambours sortis pour marquer le rythme.

Même s’ils vivent un peu à l’écart du monde et défendent farouchement leurs mœurs et coutumes, les Lo Lo sont extrêmement hospitaliers. Il n’y a pas d’ethnie qui puisse avoir des yeux aussi noirs et aussi beaux que les Lo Lo. Si les yeux sont les fenêtres de l’âme, nous pouvons dire que l’âme Lo Lo est aussi pure que l’air des forets qui les abritent.


http://www.amica-travel.com/vietnam-le-guide-culturel/population-du-vietnam/ethnie-de-lolo


Photos (prise lors de mon dernier voyage au Vietnam en mai 2013) :

1/ femme Lolo en tenue traditionnelle

2/ Maison Lolo

3/ Femme Lolo tissant sur un métier traditionnel

4/ Femme Lolo en tenue de travail
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le juillet 15, 2013, 07:11:51 pm

J'avais entendu parler de ces ethnies, les Lo lo, mais je n'en savais pas plus... SUPER et pour l'explication, et pour les photos, je ne mourrai pas complètement idiote...  ;)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 06, 2013, 08:27:52 am

Avant-hier, petit tour dans le village Akha Pami de Ban Lorcha qui a beaucoup changé ces 20 dernières années... Cette ethnie est très rare en Thaïlande puisque le pays ne compte que 3 villages leur appartenant... Les Akha Pami arrivèrent de Chine il y a 60 ans avec le 33e régiment du Kuomintang...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 20, 2013, 08:50:42 am

Une Kayah (Karenni "grandes oreilles") au village de Naï Soï près de Mae Hong Son...

Savez-vous que cette ethnie (originaire de Birmanie) dont de nombreux membres sont aujourd'hui réfugiés en Thaïlande, était spécialisée dans la traite des esclaves lors de la période pré-coloniale... Elle faisait partie de ces populations intermédiaires qui enlevaient les membres des minorités "montagnardes" (Akha, Lahu, etc...) pour les revendre aux marchands d'esclaves qui alimentaient les grands états-rizières birmans, shans, voire siamois...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le octobre 21, 2013, 01:06:53 pm

Une Kayah (Karenni "grandes oreilles") au village de Naï Soï près de Mae Hong Son...
Savez-vous que cette ethnie (originaire de Birmanie) dont de nombreux membres sont aujourd'hui réfugiés en Thaïlande, était spécialisée dans la traite des esclaves lors de la période pré-coloniale... Elle faisait partie de ces populations intermédiaires qui enlevaient les membres des minorités "montagnardes" (Akha, Lahu, etc...) pour les revendre aux marchands d'esclaves qui alimentaient les grands états-rizières birmans, shans, voire siamois...



Effectivement, il valait mieux ne pas se trouver sur le chemin de cette ethnie...   :(  Je connais ce village et lorsque l'on voit les femmes Karenni tenir leur petit commerce, toutes en sourire...  :D   et on est loin de se douter de leur histoire...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 14, 2013, 12:11:31 pm

Une Padong et son fils - Ban Wat Nana Pao (Triangle d'Or).
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 26, 2013, 08:25:18 am

Une vieille Akha Loimi - Village de ban Wat Nana pao (Triangle d'Or)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 27, 2013, 08:44:49 am

Jeune Padong arrivé en Thaïlande il y a deux mois (Ban Wat Nana Pao)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 04, 2013, 09:12:40 am

Jeune femme Hmong - Ban Doi Pui près de Chiang Mai
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 15, 2013, 09:09:31 am

Femme Kayaw, Ban Wat Nana Pao
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 03, 2014, 09:12:00 am
 
Jeune Padong à Ban wat Nana Pao...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 05, 2014, 08:58:19 am

Akha Ulo - Mae Salong (Triang d'Or)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le janvier 05, 2014, 10:54:12 am
Encore des supers tofs. bravo manu !  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 07, 2014, 08:39:19 am

Une jeune Lisu vers Mae Salong (Triangle d'Or)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le janvier 07, 2014, 04:34:03 pm

tellement authentique cette photo de fillette...    :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 11, 2014, 09:09:11 am

Karen Sgaw (Thaïlande du nord)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Rugby15 le janvier 11, 2014, 03:59:17 pm
Les dernières tofs de Manu. terrible !
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 12, 2014, 08:48:44 am

Merci Bruno...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 12, 2014, 08:49:27 am

Jeune Padong - Ban Wat Nana Pao (Triangle d'Or)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: PHILGOOD le janvier 12, 2014, 08:19:40 pm
Wouhaou ! Très belle photo Manu ! Bravo et merci du partage !...
Amicalement,
Philgood ...  :smile
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 14, 2014, 08:12:14 am

Je rappelle que vous pouvez retrouver la plupart de mes photos sur ma page face book : Emmanuel pervé

 :)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: PHILGOOD le janvier 14, 2014, 08:17:47 am
Et oui, une super page FB, pleine de très belles photos, c'est ici : http://www.facebook.com/BungalowsGuesthouseChiangMai?notif_t=fbpage_fan_invite
Amicalement,
Philgood ...  :smile
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 15, 2014, 08:50:24 am

Vieille femme Lisu - Mae Salong
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 19, 2014, 11:39:25 am

Akha Ulo - Mae Salong
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 22, 2014, 08:37:59 am

Jeune Padong ("Femme girafe") - Ban Wat Nana Pao (Triangle d'Or)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le janvier 24, 2014, 12:59:13 pm

superbes photos mais surtout superbe jeune fille...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 27, 2014, 08:57:41 am

Akha Loimi - Mae Salong
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 06, 2014, 08:48:09 am

Veillle Karen Pwo à Ban Semeu Luang (près de Mae Sariang)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 06, 2014, 03:38:55 pm

je connais bien...   :D   belles photos pleines d'authenticité...    :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 14, 2014, 09:01:50 am

Extraordinaire cliché couleur de jeunes Yao pris en 1934...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 14, 2014, 11:48:41 pm

je n'avais pas vu cette photo de 1934 ce matin et c'est vrai qu'elle est splendide...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 15, 2014, 08:26:48 am

La Thaïlande ne veut pas de ses réfugiés rohingyas

Bangkok a annoncé le renvoi de 1 300 réfugiés rohingyas, une minorité musulmane persécutée en Birmanie.

Cette décision est contraire aux lois internationales interdisant le renvoi des demandeurs d'asile vers leur lieu de persécution.

La Thaïlande a annoncé le renvoi de 1 300 Rohingyas vers la Birmanie, une expulsion dénoncée par les ONG des droits de l'Homme qui défendent cette minorité musulmane apatride persécutée en Birmanie. La plupart avaient fui les persécutions survenues en 2012 dans l'Etat Rahkine, dans l'ouest birman, où vivent confinés 800 000 membres de cette communauté.

Dans cette région, plusieurs vagues de violences entre musulmans et bouddhistes ont déjà fait plus de 200 morts et 140 000 déplacés depuis 2012, principalement des musulmans. Privés de nationalité par l'ancienne junte birmane, ils sont vus par les autorités comme des immigrés illégaux du Bangladesh voisin et beaucoup de Birmans ne cachent pas une réelle hostilité à leur égard.


Des expulsions illégales

Des centaines de milliers de Rohingyas vivent en exil hors de Birmanie. Depuis le déclenchement des violences, des milliers d'autres ont pris le chemin de l'exode, sur des embarcations de fortune, principalement en direction de la Malaisie. Les Rohingyas arrêtés en Thaïlande avaient par exemple fui par bateau. « Nous avons commencé à les expulser par le poste frontière de Ranong fin septembre et le processus d'expulsion a été terminé début novembre 2013 », a précisé le général Pharnu Kerdlarpphon.

Cette action des autorités thaïlandaises a choqué les défenseurs de droits de l'homme, qui estiment que les Rohingyas tombent très souvent dans les mains de trafiquants, y compris après avoir été expulsés de Thaïlande. « L'expulsion de Rohingyas est une violation flagrante des lois internationales qui interdisent de renvoyer des réfugiés et des demandeurs d'asile vers un endroit où ils font face au danger et à la persécution », a dénoncé Sunai Phasuk, de Human Rights Watch. « Nous appelons les autorités thaïlandaises à expliquer ce qu'il est advenu de ce groupe », a-t-il ajouté.


Des considérations de politique intérieure

Pour David Camroux, maître de conférence à Sciences Po et spécialiste de l'Asie, il s'agit d'une tactique politique de la part d'un gouvernement en crise. « Les opposants, regroupés dans le mouvement des « chemises jaunes », sont pour la plupart xénophobes et nationalistes, explique-t-il. Dans le contexte actuel, avec les élections boycottées et un pouvoir toujours contesté, le gouvernement doit montrer sa respectabilité sur la question nationaliste. Pour amoindrir les attaques de ses opposants, il est obligé, au moins, de les satisfaire sur ce point là. »

Depuis ces expulsions, plus de 500 autres Rohingyas ont été découverts en janvier 2014 lors d'un raid sur un camp présumé de trafiquants d'êtres humains dans le sud de la Thaïlande et placés dans des centres de rétention aux conditions de vie régulièrement critiqués par les ONG.


http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/La-Thailande-ne-veut-pas-de-ses-refugies-rohingyas-2014-02-13-1106012
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 21, 2014, 02:36:30 pm
http://www.lejournaldepattaya.com/INFOS%20THAILANDE.htm


Je ne reviendrais pas sur la description très complète que Manu a faite sur l'ethnie "les gitans des mers" mais néanmoins, je viens de lire un article qui m'a étonné...  ::)


Les Moken (nomades des mers). Ils sont 3.000 sur la côte Andaman (Krabi, Phuket, Phang Nga, Ranong), et sont célèbres pour leur connaissance de la mer.

Les anciens de cette tribu  ont ordonné une évacuation juste avant le tsunami de décembre 2004, sauvant ainsi de nombreuses vies.

Grâce à leur capacité à contracter leurs pupilles jusqu'à la limite maximale connue chez l'homme, les enfants Moken ont une vue deux fois plus perçante sous l'eau que les autres enfants... :)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 15, 2014, 09:04:08 am

Thaïlande: 200 migrants présumés ouighours arrêtés dans le Sud

En Thaïlande, la police a arrêté un groupe de 200 migrants, après un raid dans un camp dissimulé dans une forêt du sud du pays. Initialement, ces migrants ont affirmé être turcs. Mais des informations obtenues par RFI indiquent que ces 200 personnes, hommes, femmes et enfants, sont certainement des Ouighours venus du Xinjiang chinois. Si l’information est avérée, nul doute que Pékin réagira rapidement pour demander à Bangkok de les rapatrier en Chine.

Les autorités thaïlandaises n’ont toujours pas officiellement identifié la nationalité de ce groupe de 200 musulmans de type asiatique, qui attendaient en famille avec leurs bagages dans un camp caché dans les montagnes de la province de Songkhla, dans le Sud thaïlandais.

Ceux-ci ont dit être Turcs, mais on ne voit pas pourquoi des Turcs transiteraient de manière clandestine par la Thaïlande. Selon une source humanitaire, ces migrants sont en fait très certainement venus du Xinjiang chinois et sont en partance pour la Turquie, via la Malaisie.


Vers des tribunaux chinois ?

Des interprètes ouighours doivent être amenés sur place très prochainement. Si le fait se confirme, il est fort probable que Pékin réagisse rapidement et fasse pression sur les autorités thaïlandaises pour qu’elles renvoient ces supposés Ouighours à leur point de départ. Et ceux-ci risquent d’être envoyés devant les tribunaux, une fois rentrés en Chine.

Il y a des précédents dans la région. Le mois dernier, la Malaisie a renvoyé en Chine six Ouighours qui tentaient de partir de Kuala Lumpur avec des faux passeports. Si l’on s’en tient à sa conduite passée, la Thaïlande s’est toujours montrée très coopérative avec Pékin.


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140314-thailande-200-migrants-presumes-ouighours-arretes-le-sud/
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 29, 2014, 08:40:52 am

Femme Lahu noir au village de Ban Loucolam (Thaïlande du nord)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 04, 2014, 07:48:25 am

Une de mes amies Akha Loimi à Mae Salong...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 06, 2014, 08:20:13 am

Fillettes lors du Nouvel An chez les Hmong verts à Ban Chi Lao...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le avril 06, 2014, 01:17:06 pm

très jolie et tellement vivante cette photo de fillettes Hmong...  (http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_288500jjj.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=288500jjj.jpg)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 04, 2014, 08:25:54 am

Karen Pwo - Village de Ban Semeu Noï, entre Mae Sariang et la frontière birmane...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 30, 2014, 08:27:57 am

Jeune Padong ("Femme girafe") - Ban Wat Nana Pao (Triangle d'Or)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 06, 2014, 08:38:21 am

Hier matin, rencontre improbable avec un vieux Yao portant 60 kilos de bois sur le dos... (Vers Ban Loo Sip - Triangle d'Or)


Photo plus nette sur ma page Facebook ici :  https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152476849044066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le juin 06, 2014, 11:54:03 am

extraordinaire cette photo... et 60 Kg sur le dos...  :clap  comment il doit avoir son dos abîmé ce brave monsieur, çà ne se soit plus souvent de nos jours...   
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 16, 2014, 08:19:10 am

Thaïlande : chez les Karen, les fruits mûrs d’une mission

L’ethnie Karen, à cheval sur la Birmanie et la Thaïlande, a accueilli l’Évangile au milieu du XXe siècle. A l’heure actuelle, la mission donne des signes de bonne santé, mais mille choses restent à faire !

« Lorsque j’ai vu le prêtre élever l’hostie, je me suis dit que je voulais être comme le pado kolawa, le père blanc », explique le père Peter, jeune prêtre de l’ethnie Karen (Peter, Pierre, est son nom de baptême). Comme lui, quelques Karens prennent le chemin du séminaire. Leur vocation n’est pas toujours bien comprise par leurs familles, car le fait de rester célibataire est mal vu, et leur engagement demande donc une résolution profonde.

Les Karens sont un peuple d’environ six millions d’âmes, dont la majeure partie résidait en Birmanie, mais qui a connu des vagues d’exodes successifs vers la Thaïlande, à cause de la guerre qui les a longtemps opposés à la junte militaire birmane. Ils vivent dans un terrain de montagnes et de jungles, leurs meilleures terres dans les plaines de Birmanie ayant été progressivement annexées. Ils sont souvent bouddhistes, parfois chrétiens, mais leur première religion était l’animisme, qui demeure très présent dans les mentalités et qui est encore pratiqué par une partie d’entre eux. Ils ont une culture propre, une langue non-écrite et des traditions solidement ancrées.

Le premier prêtre catholique à les avoir rencontrés en Thaïlande semble être le père Joseph Quintard (1934-2003), missionnaire-baroudeur comme beaucoup de prêtres des MEP (Missions Etrangères de Paris) qui s’est rendu dans les années soixante dans la région de Maesot. Il a appris leur langue, s’est mêlé à eux et son premier travail fut surtout temporel : les Karens vivaient dans un dénuement extrême, repliés sur eux-mêmes et rejetés par leurs voisins qui les considéraient comme des êtres  inférieurs. Il a fondé des écoles, des routes, fidèle à sa devise : « éduquer, former, construire ». Il s’est fait rapidement apprécier de cette population qui se méfiait pourtant des étrangers, et jusqu’à sa mort accidentelle en 2003, il a parcouru le pays de village en village, construisant et prêchant.

Son successeur, le père Alain Bourdery, continue son œuvre d’éducation et d’évangélisation. Il est fier de pouvoir affirmer qu’ « à présent, tout Karen qui le souhaite peut étudier ». Mais le travail n’est pas achevé, et il se montre inquiet de voir les Karens diplômés quitter leur région. Il faudrait développer sur place des métiers à haute valeur ajoutée, en agriculture spécialisée par exemple… Des initiatives voient le jour comme les tissus de Terre Karen ou le centre agricole de Poblaky, mais les besoins sont encore énormes !

Un autre souci permanent pour les missionnaires est de ne pas acculturer les Karens. Sous l’impulsion du père Quintard et de ses successeurs, la langue des Karens a été écrite, pour éviter qu’elle se perde, et elle est enseignée dans les écoles en même temps que le thaï. Bien que le pays qu’ils habitent demeure reculé, la « civilisation » avec tout ce qu’elle apporte – le meilleur et le pire – frappe à la porte. Devant la beauté de leurs maisons traditionnelles et de leurs rizières entièrement travaillées à la main, sans l’aide d’un tracteur mais parfois avec celle d’un éléphant, il serait tentant de souhaiter les préserver, d’en faire une population déconnectée des tentations de la modernité, mais c’est un piège, nous avertit le père Alain.

« Vous pouvez rêver de les laisser en autarcie, explique-t-il, mais lorsque les Thaï arriveront pour bâtir une autoroute, ils ne demanderont l’avis de personne et attaqueront tout au bulldozer ! Ce serait la pire solution. Il y a quelques années, par exemple, le gouvernement thaï leur a offert des générateurs solaires pour qu’ils puissent avoir des télévisions chez eux. Partir en croisade contre le petit écran aurait été stupide, nous avons préféré nous emparer du problème. Les vendeurs de paraboles proposaient les engins les plus coûteux, avec un bouquet de chaînes payantes contenant les pires saletés ! Nous avons donc joué les médiateurs, et proposé à nos paroissiens de se contenter des chaînes officielles gratuites, avec une parabole abordable. »

En quelques générations, les Karens ont appris à écrire et à accéder aux plus hautes études, les plus jeunes sont tous bilingues, alors qu’une génération avant eux, c’était une rareté. Il y a désormais parmi eux des ingénieurs, des mécaniciens, des professeurs… Avec malheureusement encore assez peu de débouchés. Avis donc aux entrepreneurs occidentaux qui savent allier éthique et solide sens pratique : vous pouvez faire beaucoup de bien dans ce pays ! 


http://www.aleteia.org/fr/international/article/thailande-les-fruits-murs-dune-mission-5812443884290048
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juin 19, 2014, 08:37:18 am

Femme Akha Loimi au village de Ban Loyo (Triangle d'Or)


Qualité sup. :  https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152506545934066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 03, 2014, 08:37:21 am

Fillette chez les Hmong blancs (village de Ban Chiang Khian)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 06, 2014, 08:21:11 am

Femme Kayaw (Karenni "grandes oreilles") originaire de Birmanie (Thaïlande du nord).


Photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152551575319066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 22, 2014, 08:31:10 am

J'avoue avoir un gros faible pour les Akha, population chez qui je compte beaucoup d'amis... Akha Ulo (Mae Salong - Triangle d'Or)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le juillet 22, 2014, 02:06:55 pm

salut et merci manu, photos superbes !  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 11, 2014, 09:09:18 am

Vieille femme Akha Loimi - Marché de Mae Salong (Thaïlande du nord)


Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152635131474066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 15, 2014, 08:05:19 am

Rohingyas musulmans et Bangladais en Thaïlande, l'esclavage moderne

Les 11 et 12 octobre derniers, la police thaïlandaise a découvert 53 Rohingyas musulmans et Bangladais sur une île du sud de la Thaïlande. Après enquête, il s’est avéré que ceux-ci avaient été enlevés au Bangladesh, puis forcés à monter sur des bateaux pour partir travailler dans des conditions d’esclavage, probablement en Malaisie. Des centaines d’autres personnes faisaient partie du voyage, mais on ne sait pas ce qu’elles sont devenues. Une affaire qui ressemble à un commerce d’esclaves des temps modernes.

Samedi dernier 11 octobre, la police thaïlandaise a découvert, grâce à un informateur, ces 53 personnes originaires du Bangladesh, cachées dans une plantation sur une île au large des côtes du sud thaïlandais. Après interrogatoire, il s’est avéré qu’une grande majorité de ces personnes étaient des Rohingyas musulmans qui vivaient dans un camp de réfugiés au Bangladesh. Les Rohingyas sont une ethnie vivant en Birmanie, laquelle est l’objet d’un violent ostracisme de la part des bouddhistes birmans. Beaucoup se sont donc réfugiés au Bangladesh. Mais l’élément vraiment nouveau découvert par les Thaïlandais est que ces personnes ont été littéralement enlevées de chez elles, une à une, pour alimenter un véritable commerce d’esclaves. Par exemple, certaines se sont vues demander d’opérer des menus travaux, comme des réparations électriques ou mécaniques et ont été ensuite ligotées et battues, avant d’être embarquées de force sur un bateau.

Le trafic humain de Rohingyas à travers le sud de la Thaïlande à destination de la Malaisie est un phénomène assez courant depuis environ deux ans. Comme il y a des tensions violentes dans l’ouest de la Birmanie entre les Rohingyas musulmans et les Birmans bouddhistes, beaucoup de Rohingyas souhaitent fuir la région et paient des passeurs, souvent à prix d’or, pour pouvoir partir travailler en Malaisie. Des dizaines de milliers de Rohingyas sont donc passés entre les mains de trafiquants humains, voyageant sur des embarcations précaires, avec de nombreux risques, notamment de chavirement ou de racket par les policiers et les militaires thaïlandais. Mais ces départs sont volontaires. Ce qui n’est pas le cas des personnes sauvées ce week-end des mains des trafiquants. Il faut aussi noter que seules 53 personnes ont été sauvées sur les 310 qui étaient sur le bateau. Et on ne sait pas ce qu’il est advenu des personnes restantes.


→ A (RE)LIRE: Les Rohingyas de Birmanie, l'une des minorités les plus persécutées au monde

Ce qui attendait ces personnes trafiquées au terme de leur voyage…

L’hypothèse la plus probable est que ces personnes étaient destinées à travailler dans des conditions d’esclavage sur des bateaux de pêche, en Malaisie, dans le sud de la Thaïlande et en Indonésie. Les organisations de protection des droits de l’homme disent que cela montre que les sommes d’argent qui peuvent être gagnées sur le trafic humain en Asie du Sud-Est sont telles que les trafiquants en viennent désormais à pratiquer des enlèvements. C’est quasiment un retour au trafic d’esclaves tel qu’il a pu exister il y a 150 ans. Pour l’instant, l’incident a fait peu de bruit, même en Thaïlande, mais il est vraisemblable que les Nations unies et les gouvernements de la région s’alarment très rapidement de cette grave dérive.


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20141014-rohingyas-musulmans-bangladesh-thailande-birmanie-esclavage-moderne/
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 17, 2014, 08:48:38 am

Jeune Padong (Ban Wat Nana Pao - Thaïlande du nord)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 19, 2014, 08:46:32 am

Fillettes Hmong (Mon Cham - Thaïlande du nord)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le octobre 19, 2014, 12:47:09 pm

très beaux clichés manu !!!   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 20, 2014, 08:42:03 am

Fillette chez les Hmong blancs (Mon Cham - Thaïlande du nord)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: PHILGOOD le octobre 20, 2014, 08:43:55 am

Fillette chez les Hmong blancs (Mon Cham - Thaïlande du nord)


Et bien voilà par exemple une de tes Photos que je trouve magnifique Manu, on en parlait justement !...
Amicalement,
Philgood ...  :clap :smile
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le octobre 20, 2014, 05:20:17 pm

Fillette chez les Hmong blancs (Mon Cham - Thaïlande du nord)


très beau portrait manu !  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 20, 2014, 08:58:36 am

En ce moment, les Khamu coupent le riz dans le Triangle d'Or...

Je rappelle que l'ethnie Khamu, originaire du Laos, compte environ 10 000 personnes vivant en Thaïlande, principalement dans les régions de Chiang Kong et Nan...

D'autres photos sur ma page Facebook, ici :  https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152869345744066&set=ms.c.eJxdzDEOACAIA8AfGSrQwv8~%3BZlyMYb3hYMhdbI9UhJELT~_TqIVlTmp8ISfe~_zwEutRIi.bps.a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 03, 2014, 09:05:14 am

Femme Padong ("Femme girafe") - Village de Ban Naï Soï
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 05, 2014, 08:46:18 am

Jeune Palaung argenté (Thaïlande du nord)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le décembre 05, 2014, 02:46:05 pm
Très beau sourire jovial .  8)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 15, 2014, 08:17:42 am

Fillette Lahu dans la région de Mae Tang (Thaïlande du nord).
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le décembre 15, 2014, 12:44:36 pm

qu'elle est jolie cette fillette... adorable     :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 18, 2014, 08:36:55 am

Petite vidéo sympa...


Thaïlande : des "gitans de la mer" précipités vers la modernité

Même s'il jette toujours ses filets de pêche dans une mer bleu azur au large de la Thaïlande, Saponkit Klatalay a renoncé à l'existence nomadique de générations de "gitans des mers" avant lui, depuis qu'il a été relogé sur le continent, après le tsunami de 2004

http://www.boursorama.com/actualites/thailande-des-gitans-de-la-mer-precipites-vers-la-modernite-b8793a5839d5d8f6aba07d9ca0d4ce94
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 06, 2015, 08:49:44 am

Fillette de l'ethnie Kayah (Karen rouge) - Région de Chiang Mai (Thaïlande du nord)

La photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153016253819066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater&notif_t=photo_comment
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 13, 2015, 08:18:35 am

Triste fait divers...


Thaïlande: une Rohingya de Birmanie morte étouffée dans un convoi de candidats à l'exil !

Bangkok - Une femme de la minorité rohingya est morte étouffée en Thaïlande dans un convoi surpeuplé de migrants venant de Birmanie, a annoncé la police thaïlandaise lundi.

La victime faisait partie d'un groupe de près de cent Rohingyas interceptés dimanche, entassés à bord de cinq pick-ups, dans la province de Nakhon Si Thammarat, dans le sud de la Thaïlande.

Il y avait un total de 98 Rohingyas. Parmi eux, une femme d'une vingtaine d'années morte de suffocation pendant le voyage, a expliqué à l'AFP le commandant Kiattipong Khawsamang, responsable de la police locale.

Dans ce groupe, 68 sont des enfants de moins de 18 ans et le plus jeune a deux ans, a précisé la police.

Deux des chauffeurs de pick-ups, soupçonnés d'être des trafiquants d'êtres humains, ont été arrêtés.

Ce nouveau groupe de réfugiés s'ajoute à plusieurs autres interpellés récemment par les autorités thaïlandaises sur la route de l'exode, souvent vers la Malaisie voisine, pour fuir les conditions de vie déplorables des musulmans rohingyas de Birmanie, considérés par l'ONU comme une des minorités les plus persécutées au monde.

Nombre d'entre eux choisissent la voie de l'exode par la mer. Cette migration est particulièrement importante en cette saison sèche, quand les eaux de la mer d'Andaman sont plus calmes.
 
Le 5 janvier, la police thaïlandaise a ainsi arrêté un précédent groupe de 53 migrants venus de Birmanie, que cherchent à quitter des milliers de Rohingyas depuis les violences interethniques meurtrières de 2012.

Ces violences entre bouddhistes de la minorité rakhine et Rohingyas musulmans ont fait plus de 200 morts et 140.000 déplacés en Etat Rakhine, en majorité des musulmans qui vivent toujours dans des camps, sans accès aux soins, à l'éducation ou au marché du travail.

En Thaïlande, la junte au pouvoir affirme avoir renforcé ses derniers mois les contrôles notamment des bateaux de pêche, activité accusée d'avoir largement recours au travail forcé.


AFP

http://www.romandie.com/news/Thailande-une-Rohingya-de-Birmanie-morte-etouffee-dans-un-convoi_RP/553649.rom
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 21, 2015, 05:30:55 pm

Le Nouvel An Lisu a débuté le 19 février et dure 5 jours... Pour ma part, je suis allé le fêter avec mes copains Lisu du village de Ban Mai Patana (district de Mae Hong Son)

Je vous ai mis quelques photos sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153120318729066&set=ms.c.eJxdy7ENADAIA8GNIowJOPsvFqVIAe3pH4ZNuBEqP5a58MWliCZEsTdkakg6xlWhJxd6wBVC.bps.a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 21, 2015, 05:59:21 pm

Le Nouvel An Lisu a débuté le 19 février et dure 5 jours... Pour ma part, je suis allé le fêter avec mes copains Lisu du village de Ban Mai Patana (district de Mae Hong Son)

Je vous ai mis quelques photos sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153120318729066&set=ms.c.eJxdy7ENADAIA8GNIowJOPsvFqVIAe3pH4ZNuBEqP5a58MWliCZEsTdkakg6xlWhJxd6wBVC.bps.a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater



oui, je me suis régalé ce matin avec tes photos sur FB, mon cher  Manu...     :clap   j'aurais vraiment aimé y être...
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 12, 2015, 08:32:43 am

Jeune Shan - Fête de Poi Sang Long (Wat Kutao - Chiang Mai)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le avril 25, 2015, 08:30:59 am

Très intéressant...


À la découverte des mosos, cette tribu où les femmes décident de tout

Aux confins du sud-ouest de la Chine, non loin de la frontière Tibétaine, réside un peuple qui intrigue le reste du monde pour ses coutumes, mais surtout pour sa vision de l'amour et de la relation intime. Les Mosos sont le dernier peuple matriarcal et ont gagné le titre de communauté-modèle à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'ONU.

La suite : http://voyagerloin.com/a-la-decouverte-des-mosos-cette-tribu-ou-les-femmes-decident-de-tout.html?utm_content=buffer26332&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le avril 25, 2015, 01:07:14 pm
Citer
 

Très intéressant... 


Oui en effet très intéressant , j'avais vu un reportage à ce sujet .
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 21, 2015, 08:23:37 am

Comprendre la crise migratoire en Asie du Sud-Est

Alors que la Malaisie et l'Indonésie ont annoncé de ne plus refouler les migrants en détresse abandonnés en mer, une crise humanitaire majeure a été évitée. Mais le problème des Rohingya, décrite comme l’une des minorités les plus persécutées au monde, reste entier.

La Malaisie et l'Indonésie ont annoncé aujourd'hui qu'elles arrêtaient de refouler les bateaux de migrants en perdition sur les mers d'Asie du Sud-Est.

Une décision qui apporte une solution temporaire à la détresse des milliers de migrants et demandeurs d’asile du Myanmar et du Bangladesh laissés à la dérive sans eau ni nourriture pendant près d’une semaine.

Une situation qui présente toutes les caractéristiques d’une véritable crise humanitaire.

L'Indonésie, la Thaïlande et la Malaisie ont d'ailleurs été interpellées par l'ONU sur le sort de ces boat people.

Le Haut-Commissariat aux réfugiés et l'Office international des migrations ont exhorté les trois pays à ne plus refouler les clandestins vers le large, mais d'unir leurs forces pour leur venir en aide.

Pourtant, malgré l’inquiétude affichée par les gouvernements, les organisations humanitaires et les groupes de défense des droits de l’homme, aucun plan coordonné ne semble être à l’ordre du jour pour résoudre cette question.

Des bateaux ont été repérés au large de l’Indonésie, de la Thaïlande et de la Malaisie, apparemment abandonnés par des trafiquants d’êtres humains opérants aux frontières maritimes et terrestres et ignorés par les autorités régionales.


Qui se trouve sur ces bateaux ?

Ce sont en majorité des musulmans de l’ethnie rohingya, décrite comme l’une des minorités les plus persécutées au monde.

Environ 800 000 Rohingyas vivent dans l’État de Rakhine, dans l’ouest du Myanmar, dont environ 140 000 dans des camps mis sur pied par le gouvernement pour séparer les membres de l’ethnie bouddhiste rakhine des Rohingyas après plusieurs épisodes de violences communautaires.

Le gouvernement du Myanmar refuse d’accorder la citoyenneté aux Rohingyas, limite leur liberté de circulation, leur accès à l’éducation et leur droit de vote, estimant qu’il ne s’agit pas d’un véritable groupe ethnique, mais de migrants bengalis.

Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), 25 000 d’entre eux ont embarqué dans des bateaux de passeurs dans la baie du Bengale au cours du premier trimestre 2105.


Qu’est-ce qui a déclenché la crise actuelle ?

Paradoxalement, ce serait la décision prise par la Thaïlande de sévir à la suite de la découverte du charnier. La Thaïlande risquait des sanctions si elle n’améliorait pas son classement dans le rapport annuel sur le trafic d’êtres humains établi par le département d’État américain.

Après des arrestations très médiatisées, notamment de plusieurs fonctionnaires thaïlandais, des passeurs ont préféré abandonner leur bateau et sa cargaison humaine en mer plutôt que de prendre le risque d’accoster.

Ces derniers jours, les autorités thaïlandaises, malaisiennes et indonésiennes ont dit qu’elles ne permettraient pas aux bateaux d’accoster. Elles ont d’ailleurs refoulé plusieurs bateaux chargés de migrants.

Jeudi, des reporters ont signalé la présence d’un bateau à la dérive transportant 350 migrants, principalement des Rohingyas, non loin des côtes thaïlandaises. Plus tard, la marine thaïlandaise a parachuté de la nourriture près du bateau et réparé son moteur pour qu’il puisse continuer sa route vers la Malaisie, car les passagers auraient refusé d’être débarqués pour raisons humanitaires.

Vendredi, des pêcheurs indonésiens ont ramené près de 800 migrants à terre. Ils avaient repéré leur bateau qui était en train de couler au large de la côte est de la province d’Aceh.


Read more at http://www.thailande-fr.com/actu/35018-comprendre-la-crise-migratoire-en-asie-du-sud-est#ArSZKczJUgkw4E9Q.99
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 23, 2015, 09:04:45 am

Une vie de labeur !...

Femmes de l'ethnie Karen Sgaw rentrant de la corvée de bois (Village de Ban Muang Phaem près de Soppong).
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le mai 23, 2015, 09:28:30 am


vraiment jolie cette photo et quel boulot font ces femmes...  :clap   pas des chochottes qui sont  des "fatiguées de naissance "et qui sont toujours en train de se plaindre... nous en croisons tous, tous les jours de notre vie... ;)
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 31, 2015, 07:28:17 am

Femme de l'ethnie Thaï Yaï, cueilleuse de piment (région de Fang - Thaïlande du nord)

Ma photo sur facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153393826954066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 12, 2015, 08:49:04 am

Jeune femme Hmong travaillant dans un champ en altitude près de Mon Cham (Province de Chiang Mai)

Ma photo sur Facebook) : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153492869329066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 01, 2015, 08:20:38 am

Karen Sgaw aux champs - Mae Klang Luang (Thaïlande du nord)

Ma photo sur facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153508860744066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le août 01, 2015, 01:22:32 pm

superbe cette madame Karen-Sgaw et tellement souriante...   :D
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 16, 2015, 08:04:27 am

Jeune Hmong et ses chevaux - Environs de Bac Ha (Nord Vietnam).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153580240334066&set=a.10150259273229066.364952.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 26, 2015, 08:50:56 am

Jeunes Lahu et leur machine à couper les cannes à sucre (village près de Ban Padaeng - Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153600699329066&set=a.10150266501409066.367445.741404065&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 25, 2015, 08:26:11 am

Un très beau reportage photo...


Les « nomades de la mer », une tribu de Bornéo vivant dans son petit paradis

Photos: Les Bajau, les derniers nomades de la mer Traditionnellement, les Bajau ou Badjaos, résidaient dans de petits bateaux, naviguant jour et nuit au gré des courants, en ne comptant que sur leurs engins de pêche pour gagner leur vie. Voilà comment ils ont glané le titre de nomades ou « gitans de la mer ». Certains vivaient dans la clandestinité et beaucoup vivent encore de nos jours au milieu de nulle part, dans des villages flottants construits sur les récifs coralliens.

Aujourd’hui, beaucoup sont venus vivre sur la terre ferme, sur de petites îles, mais continuent à développer leur parfaite connaissance des océans, tout en vendant leur poisson à petite échelle. Réhahn, un photographe français qui nous a déjà fait voyager à Hoi An au Vietnam, et à travers les yeux d’anonymes dans le monde, a passé quelques jours avec ces « nomades de la mer ». Il gardera à jamais dans les profondeurs de son cœur le sentiment de paix et de sérénité qui se dégage de ces lieux, de ces gens qui n’ont rien de commun avec nos vies et qui ne vivent que pour (et sur) l’eau.


Tout le reportage photo ici : http://www.toolito.com/voyage/nomades-mer-tribu-bajau-borneo/?utm_content=buffer372de&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le septembre 25, 2015, 01:23:31 pm
Magnifique reportage .  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 14, 2015, 08:06:49 am

1979

Trois belles photos prises dans un village Lahu Sheleh (Ban Huay Hea - District de Pang Mapha) en 1979... A l'époque, 80 % des minoritaires portaient encore leurs vêtements traditionnels. Ilsont moins de 10 % aujourd'hui.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 18, 2015, 08:25:26 am

Jeune femme Akha de 65 ans (Village de Ban Loyo - Thaïlande du Nord)... Notez les dents noircies par la chique de la noix d'arec et du bétel.

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153720264429066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 25, 2015, 08:47:59 am

Octobre se termine: la moisson du riz a commencé chez les Lahu rouges (Ban Loucolam - Thaïlande du nord-ouest).

Ma photo sur facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153729446804066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le octobre 25, 2015, 11:30:52 am

spectacle absolument magnifique...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le octobre 26, 2015, 05:37:18 pm

très belle photo !  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 20, 2015, 08:28:02 am

Evacuation d'une Karen sur le point d'accoucher

Super série de clichés postée par un de mes amis des forces Spéciales de Police thaïlandaise: l'évacuation par hélicoptère d'une jeune femme Karen sur le point d'accoucher.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 20, 2015, 08:29:06 am

Evacuation d'une Karen sur le point d'accoucher (suite).
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le novembre 20, 2015, 02:01:21 pm

super ce petit reportage en photos ...  :D
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 21, 2015, 08:34:21 am

Karen Pwo - Ban Semeu Luang (Thaïlande du nord-ouest - Frontière birmane).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153707248874066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 12, 2015, 08:33:06 am

Les mains tatouées d'une vieille Karen Pwo
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le décembre 12, 2015, 01:11:17 pm

Les mains tatouées d'une vieille Karen Pwo


j'aime beaucoup cette photo : des mains de toute une vie pleine de labeur et qui en disent long...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 07, 2016, 08:44:29 am

Vieille Karen Sgaw - Ban Muang Paem (Thaïlande du Nord-Ouest).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153813845014066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Bip Bip le janvier 07, 2016, 08:26:41 pm

belle grand mère avec des lunettes c'est plutôt rare de les voir avec des lunettes surtout dans les villages, elle est très belle ta photo mon manu  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 11, 2016, 08:44:46 am

Vieille Palaung à Ban Nor Lae (Doi Ang Khang - Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153889792774066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Malco le janvier 11, 2016, 11:39:50 am
Très belle photo .  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 14, 2016, 08:25:23 am

Fillette Karen - Ban Hom Long (Thaïlande du nord-ouest).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153869873619066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 18, 2016, 08:02:52 am

Une belle carte des minorités ethniques de Thaïlande édité en 1971.
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le janvier 18, 2016, 08:56:42 pm

franchement super  :D  très belle carte...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 27, 2016, 08:23:37 am

Vieille Hmong sur le marché de Ban Huay Leuk près de Chiang Dao.

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153905303679066&set=gm.853919838060518&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 11, 2016, 09:10:12 am

Jeune Padong ("Femmes girafes") - Ban Nana Pao (Triangle d'Or - Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153959186604066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 12, 2016, 08:50:52 am

Jeune Padong ("Femmes girafes") - Ban Nana Pao (Triangle d'Or - Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153957684389066&set=gm.867133206739181&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 14, 2016, 08:29:46 am

Jeune Padong ("Femmes girafes") - Ban Nana Pao (Triangle d'Or - Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153960299459066&set=gm.867766953342473&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 15, 2016, 10:21:02 pm

superbes (entre autres) ces portraits de fillettes Padong...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 20, 2016, 08:53:58 am

Jeune Padong ("Femmes girafes") - Ban Nana Pao (Triangle d'Or - Thaïlande du nord).

Remarquez que le thanaka n'est plus ici seulement protecteur mais aussi esthétique... pour info, je rappelle que le thanaka, surtout utilisé comme produit cosmétique par les femmes en Birmanie, est une poudre obtenue en rappant le bois de différents arbres dont surtout le thanaka (Murraya spp.) et le kawista (Limonia acidissima). Elle a un effet rafraîchissant sur la peau, protège des coups de soleil et aide à lutter contre l’acné. Elle aurait également des vertus anti-ride et anti-mycosique !...


Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153978700044066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le février 21, 2016, 12:32:08 am

quelle beauté cette jeune fille...  :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 25, 2016, 09:03:19 am

Vieille Palaung à Ban Nor Lae (Doi Ang Khang - Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153889774214066&set=g.782705628515273&type=1&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mai 15, 2016, 08:23:40 am

Thaï Yaï - Ban Krop Dong - Doi Ang Khang (Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154213788474066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 01, 2016, 06:36:51 pm

Une Karen Sgaw sème du riz sec (riz de montagne) - Environ de Ban Mae Long (Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154336977754066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 07, 2016, 03:09:05 pm

Le repiquage du riz vient juste de commencer en Thaïlande du nord. Les Karen de Ban Muang Gnam près de Thaton sont les premiers que j'ai photographié cette année...

Mes photos en bonne qualité sur Facebook, ici: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154349931699066&set=pcb.10154349934874066&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le juillet 07, 2016, 08:30:08 pm

superbes ces photos manu merci ! 
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le juillet 12, 2016, 04:16:25 pm

j'avais zappé ces dernières photos du repiquage du riz... j'adore...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le juillet 18, 2016, 08:07:24 am

Akha Loimi coiffée de son superbe "Ucheu" en argent - Village de Ban Loyo (Triangle d'Or - Nord de la Thaïlande).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154380773904066&set=gm.963202063798961&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le août 06, 2016, 08:45:10 am

Jeune Padong sur la frontière birmane...

Ma photo sur Facebook: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154438537104066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 27, 2016, 08:35:42 am

Une soixantaine de Karens réfugiés en Thaïlande rentrent chez eux en Birmanie

Ils rentrent au pays, après des décennies d’exil. Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés rapatrie depuis mardi 25 octobre 2016 un premier groupe de réfugiés birmans depuis la Thaïlande. Ils avaient fui la guerre civile en Birmanie il y a 20 ou 30 ans, et souhaitent désormais rentrer chez eux. Il s’agit d’un premier rapatriement, limité en nombre. La Birmanie et la Thaïlande se sont entendues pour en organiser d’autres à l’avenir. Mais les candidats au retour ne sont pas si nombreux.

Ils ne sont qu’une soixantaine. Ces réfugiés originaires de Birmanie ont souhaité rentrer chez eux, dans l’Etat Karen. Une région située dans l’est de la Birmanie, qu’ils avaient fuie il y a plusieurs décennies lorsque l’armée birmane combattait un groupe ethnique rebelle dans la région. Les militaires avaient alors été accusés de nombreuses violations des droits de l’homme.

Ce premier retour intervient à un moment où, paradoxalement, les conditions de sécurité ne sont pas bonnes dans les zones où certains réfugiés vont se réinstaller. Depuis août, un groupe rebelle karen d’environ 200 combattants mène des actions de guérilla contre l’armée birmane, ainsi qu’une force garde-frontière. Cinq mille personnes ont dû fuir leurs villages dans l’Etat Karen.

Ces nouveaux déplacés n’osent pas rentrer chez eux. Car, disent-ils, leurs terres ont été minées. Le Haut Commissariat aux réfugiés admet que le moment n’est pas très opportun pour organiser le retour des réfugiés. « Ce n’est pas le début d’un grand exode », reconnaît l’organisation. Plus de 100 000 Birmans vivent encore dans neuf camps de réfugiés adossés à la frontière entre la Birmanie et la Thaïlande.


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20161026-karens-refugies-thailande-rapatriement-birmanie-hcr
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le décembre 02, 2016, 08:06:28 am

L'entrée d'une maison Karen Sgaw - Ban Mae Tou Noi - District de Mae Sariang (Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154808699174066&set=gm.1078646675587832&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le décembre 02, 2016, 01:23:25 pm

L'entrée d'une maison Karen Sgaw - Ban Mae Tou Noi - District de Mae Sariang (Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154808699174066&set=gm.1078646675587832&type=3&theater



elle est superbe cette photo et tellement authentique...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le janvier 27, 2017, 12:19:24 pm

Les Maniq

Sur Ushuaïa TV, diffusion du documentaire "Nous resterons en forêt" le Vendredi 27 janvier à 1h10, et le mercredi 8 février à 7h45

Au cœur de la forêt de la brume, en Thaïlande du Sud, survit l’une des dernières ethnies, nomades-chasseurs-cueilleurs, de notre planète : les Maniq.
Deux cents «êtres humains» comme ils se nomment, déterminés à ne pas disparaitre.

Méprisés, discriminés, isolés dans leur territoire sanctuaire et cernés par des plantations d’hévéa nourries aux herbicides, les Maniq veulent simplement continuer à vivre dans leur forêt ancestrale.

François-Xavier Pelletier, ethnologue, connait les Maniq depuis 2006. Il a pu rencontrer tous les groupes.

Une enquête de terrain exceptionnelle, en conditions extrêmes, qui va révéler comment les Maniq résistent et s’adaptent, sans perdre leur âme connectée totalement à la Nature qui régit leur vie libre, solidaire et lumineuse.

Documentaire de 52 minutes
Réalisation : Catherine Lacroix et François-Xavier Pelletier
Une co-production Tandem Image et TV Tours Val de Loire
Avec la participation d’Ushuaia TV et du Centre National du Cinéma et de l'Image Animée

Extraits et interview du réalisateur
www.youtube.com/watch?v=e-gv27iJiek&t=50s
www.youtube.com/watch?v=BmHqB1Uw-24
www.youtube.com/watch?v=rKh_-gEGXt4
www.youtube.com/watch?v=ETGad_eqsZM&t=64s
www.youtube.com/watch?v=MJGacmV1ghY

Plus d’infos : www.hommenature.com
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le février 20, 2017, 08:34:35 am

Kayah (aussi appelé Karen rouge ou Karenni "grandes oreilles") - Village de Ban Nana Pao (Triangle d'Or - Thaïlande du nord).

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10155092012414066&set=a.10151863730624066.1073741827.741404065&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le mars 02, 2017, 08:13:59 am

Vieux couple Palaung... 150 ans à eux deux... - Village de Ban Padaeng Nai - Chiang Dao

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10155120141734066&set=gm.1167515786700920&type=3&theater
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Line le mars 02, 2017, 12:52:01 pm

Vieux couple Palaung... 150 ans à eux deux... - Village de Ban Padaeng Nai - Chiang Dao

Ma photo sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10155120141734066&set=gm.1167515786700920&type=3&theater




tout à fait extraordinaire cette photo...   :clap
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 16, 2017, 08:36:53 am

Moken : le peuple de la mer dorénavant menacé, vidéo

3000 personnes forment le peuple des Moken, surnommé peuple de la mer. Domicilié entre Birmanie et la Thaïlande, il est aujourd'hui menacé par l'industrie du tourisme et le pêche intensive dans ces régions.

Connus pour avoir développé une vision aquatique similaire à celle des dauphins, les fascinants Moken vivent "sur la mer et de la mer", selon les mots de Narumon Arunotai, anthropologue thaïlandaise. Ils ont également donné leur nom à une marque de lunettes de soleil hossegorienne, "Moken Vision".

 
Mal de terre

Les Moken ont développé un "attachement spirituel envers la mer, depuis l’enfance", explique l’anthropologue. Cette dernière a en effet pu, lors de ses observations, voir les enfants "jouer dans l’eau toute la journée."

Peuple considéré comme insaisissable car toujours en déplacement, ils ne vivaient autrefois que sur des bateaux, certains allant même jusqu’à déclarer que rester plus d’une heure sur la terre ferme les rendait malades.

 
Sédentarisation contrainte

Le chef du village, le regard perçant, livre son sentiment déconcerté sur notre époque. "Quand on était jeunes, un homme pouvait facilement faire vivre toute une famille", décrit-il avec nostalgie. "Maintenant, tout le monde doit travailler pour survivre, et parfois, ça ne suffit même pas."

Et pour cause, leur mode de vie est aujourd’hui menacé par la surpêche, la pollution des eaux et l’urbanisation. Dans cette région au potentiel touristique tellement élevé, certains promoteurs immobiliers tentent de les déloger. "Je veux que la justice nous aide. Je vivais ici en premier", déclare l’un d’eux, la tête froide.


La vidéo : http://www.francetvinfo.fr/monde/moken-en-birmanie-le-peuple-de-la-mer-dorenavant-menace_2372241.html
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le septembre 18, 2017, 05:49:34 pm

548 jeunes apatrides obtiennent leur citoyenneté thaïlandaise !

Le cas de ces apatrides se rapprochent finalement de celui des Rohingyas en Birmanie. Il s'agit d’ethnies qui se trouvent depuis des générations et des générations en Thaïlande et à qui les Thaïlandais ont toujours refusé la citoyenneté... jusqu'à ce que certaines dispositions le permettent.

548 étudiants autrefois « apatrides », nés de minorités ethniques ou de personnes déplacées résidant en Thaïlande avant 1999, ont reçu la citoyenneté lors d'une cérémonie présidée par Grisada Boonrach, du ministère de l'Intérieur le 12 septembre. Grisada a donné à chaque élève sa Carte d'identité nationale .

La cérémonie s'est déroulée à Mae Hong Son et a eu lieu suite à une décision du conseil des ministres concernant ces 548 jeunes qui répondent aux critères exigés : des enfants nés en Thaïlande de parents apatrides résidant dans le pays depuis au moins 15 ans.

Le gouvernement a créé un "chemin vers la nationalité thaïlandaise" pour les personnes nées en Thaïlande de groupes ethniques ou de personnes déplacées qui ont longtemps résidé en Thaïlande. L'approche serait conforme aux lois sur la nationalité thaïlandaise et aux lois internationales relatives aux droits de l'homme.

Grisada a parlé des droits et devoirs, des obligations juridiques et morales. Il a également encouragé ces étudiants à se consacrer aux études et à utiliser l'éducation pour aider la Thaïlande.

Lors de la cérémonie, ces nouveaux citoyens ont prêté serment de citoyenneté thaïlandaise devant un portrait de Sa Majesté le Roi Maha Vajiralongkorn Bodindradebayavarangkun et ont chanté l'hymne national pour exprimer leur fidélité à la Thaïlande et au monarque.


Les ONG ont assisté à la cérémonie.

La convention sur les droits de l'enfant assure que tout enfant a droit à une nationalité. La Thaïlande a mis du temps à signer cette convention mais l'a fait. Ces enfants nés en Thaïlande étudient le thaï dans des écoles thaïlandaises depuis leur plus jeune âge.

 
http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30326913
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le octobre 21, 2017, 08:01:41 am

Les ethnies minoritaires du Laos aujourd'hui

Une petire vidéo réalisée par un amateur mais très intéressante (même si la bande son aurait pu être plus discrète et mieux adaptée - on constate que le monteur ne parle pas le laotien !) pour se faire une idée de la vie des minoritées ethniques du Laos de nos jours...

https://www.youtube.com/watch?v=6SgYNwsFjHE&feature=share

Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le novembre 09, 2017, 08:20:51 am

Pour en finir une fois pour toutes avec les légendes véhiculées sur les Padong ("Femmes girafes").

Suite à une discussion « très animée » que je viens d’avoir sur une page Facebook peuplée de pseudo-intellectuels qui hélas, brillaient plus par leur inculture et leur obstination que par leur esprit de synthèse et d’analyse, je voudrais évoquer ici, auprès de mes amis, le cas du peuple Padong (dont les membres féminins sont couramment appelés « femmes girafes » par les Occidentaux) et définitivement tordre le cou à toute une série de mythes et légendes absurdes véhiculés à leur sujet en Occident.

En préambule, je souhaite rappeler que je suis le seul Français qui étudie les Padong de manière continue depuis 20 ans (un chapitre complet de mon prochain livre « Les tribus montagnardes de Thaïlande » leur sera d’ailleurs consacré). Je compte de nombreux amis dans cette population et discute régulièrement avec ces derniers.


A – PRESENTATION :

Les Padong sont un peuple originaire de Birmanie (30 000 individus vivent dans l’Etat de Kayah, nommé Etat Karenni avant 1947). Environ 500 Padong se sont réfugiés en Thaïlande à partir de 1988, chassés par les combats qui se déroulaient au Myanmar entre la junte militaire et les minorités ethnique de l'Est. De nos jours, environ 300 Padong vivent encore dans le Royaume, un grand nombre d'entre eux étant rentrés au Myanmar ou ayant été envoyés par des ONG en Australie, en Nouvelle Zélande et aux USA.


B – MYTHES ET LEGENDES A OUBLIER DEFINITIVEMENT :

1/ Le port du célèbre collier de cuivre nommé Zu Ka Baw (prononcer "Djou Ka Bo") n'est pas obligatoire chez les Padong. Les femmes sont laissées libres de le porter ou de ne pas le porter ! (notez qu’en Birmanie, de très nombreuses Padong ont abandonné le port du collier lors de leur conversion au christianisme à partir de 1850. De nos jours, l’incompatibilité de ce bijou avec le monde moderne a encore accentué son abandon par de nombreux individus).

2/ Un collier de cuivre se retire en 5 minutes et se fixe autour du cou en 10 à 15 minutes ! Les femmes Padong l’ôtent d’ailleurs de façon plus ou moins régulière en fonction de leurs occupations. Au village de Ban Nai Soi par exemple, certaines fillettes ne portent pas leur collier en semaine à l'école et ne le mettent que samedi et le dimanche en famille.

3/ Les femmes Padong ne meurent pas lorsqu’elles retirent leur collier ! Comme je l'ai dit ci-dessus, elles l'ôtent assez régulièrement !

4/ Une majorité des femmes Padong que j'ai interrogé m'ont avoué ne pas souffrir en portant le collier de cuivre (certaines ont ajouté qu'elles avaient ressenti une certaine gène les premiers mois mais que celle-ci avait disparu avec le temps). Plusieurs d'entre-elles mettent une pièce de tissu sous leur menton pour éviter que celui ne frotte sur le dernier anneau. Certaines Padong (en général celles qui portent les colliers les plus longs), m'ont parfois affirmé ressentir une douleur au niveau des clavicules à cause du poids de l'objet (quelques unes présentaient des ématomes) mais presque toutes dans ce cas ont pris la décision de retirer leur collier de façon temporaire ou définitive. Il arrive enfin que les petites filles de 4 ou 5 ans subissent une véritable gêne lors de la pose de leur premier collier (en particulier pour dormir). Le collier est alors retiré.

5/ Le cou des Padong portant un collier de cuivre ne s’allonge pas (on ne peut effectivement pas étirer une colonne vertébrale). Le seul effet physique notable est un léger et progressif affaissement des clavicules qui a été constaté sur des radiographies médicales et qui ne concerne que les femmes portant les plus grands et lourds colliers (elles sont minoritaires en Thaïlande, plus nombreuses en Birmanie).

6/ La majorité des colliers de cuivre Padong pèse entre 1 et 3 kilos. Les colliers les plus lourds (4 et 5 kilos) sont très rares en Thaïlande et ne sont portés que par 5 % des femmes (ces dernières ont toutes plus de 35 ans).

7/ La théorie voulant que les maris des femmes Padong infidèles feraient mourir leur épouse en leur retirant leur collier est stupide et totalement sans fondement (comme je l’ai dit précédemment, les Padong retirent leur collier en 5 minutes ! Elles le font assez régulièrement !)

8/ De nos jours, les femmes Padong ne subissent aucune pression de la part de leurs époux quant au port du collier (la pression sociale étant à n’en point douter plus forte dans le passé). Les nombreux hommes de moins de 30 ans que j’ai interrogé ces dernières années penchent d’ailleurs pour l’abandon de cette tradition. Ils trouvent leurs épouses plus jolies sans le collier (on a pu constater le même phénomène il y a quelques décennies dans plusieurs ethnies minoritaires avec la chique de la noix d’arec et du bétel qui noircissait les dents des femmes).
Pour information :
- Le village de Ban Nai Soi où vivent 40 Padong ne compte que 7 femmes portant encore le collier de cuivre Zu Ka Baw.
- Le village de Ban Nam Pang Ding où vivent 120 Padong compte 20 femmes portant encore le collier de cuivre Zu Ka Baw.
- Le village de Ban Huay Sua Tao où vivent 100 Padong compte 18 femmes portant encore le collier de cuivre Zu Ka Baw.
- Le village de Ban Nana Pao où vivent 46 Padong compte 14 femmes et adolescentes portant encore le collier de cuivre Zu Ka Baw.

9/ Le tourisme auprès des Padong débute en 1995 en Thaïlande et durant la décennie 2000 en Birmanie. il n'a strictement rien à voir avec l'origine du port du collier Zu Ka Baw (celui-ci serait porté par les Kayan depuis 1070 après J.-C.). Les femmes Padong sont par contre conscientes de l'attrait des étrangers pour leur collier et savent se mettre en valeur afin d'en tirer des gains substanciels.

10/ La Thaïlande ne compte que 4 villages Padong (trois près de Mae Hong Son et un près de Thaton) ainsi que deux petits hameaux proche de Chiang Mai  regroupant environ 300 Padong dont un peu plus de la moitié sont des enfants. Entre 60 et 70 femmes et enfants en tout sont directement concernés par le commerce avec les touristes. Toutes les femmes Padong que j’ai interrogé récemment et à qui je demandais pourquoi elles ne rentraient pas au Myanmar (les combats étant terminés et le régime politique s’assouplissant depuis 2010) m’ont avoué vouloir demeurer en Thaïlande car elles gagnent beaucoup plus d’argent avec les touristes que chez elles (entre 150 et 250 euros par mois alors que le salaire d’un ouvrier agricole birman ne dépasse pas 50 euros) et qu’il est plus facile de tisser des écharpes et de vendre des objets artisanaux que de travailler dans les champs !...

11/ Les Padong ne sont prisonniers de personnes et les agences de voyages n'ont aucun contrôle sur eux !...Les frontières étant ouvertes à nouveau entre la Thaïlande et le Myanmar, elles rentrent parfois chez elles quelques jours et envoient de l’argent aux membres de leurs familles demeurés au Myanmar. Lors de ma dernière visite à Ban Wat Nana Pao la semaine dernière, une de mes amies partaient pour trois semaines de vacances chez elle en Birmanie en compagnie de sa fille (étudiante qui ne porte pas le collier !). Elle avait d’ailleurs elle-même retiré son collier de cuivre pour voyager !...


C – NOM :

Ce sont les Shan qui donnèrent aux Padong leur nom actuel : « Yan pa daung » signifie en effet « Karen qui portent des colliers » en shan. Le nom a ensuite été contracté en « Padaung » puis occidentalisé en « Padong ».


D – ORIGINES DES PADONG :

Les Padong sont probablement originaires des hauts plateaux tibétains. Evoquée à plusieurs reprises dans des chroniques birmanes sous le nom de Kayan, cette ethnie semble être installée dans l’État de Kayah (connu sous le nom d’État Karenni avant 1947) depuis plus d’un millier d’années. Au XIIIe siècle, le voyageur italien Marco Polo les mentionne d’ailleurs dans son ouvrage le Livre des merveilles et évoque la présence de « femmes au long cou » habitant les collines proches de Pagan. Durant les siècles précédant la colonisation britannique de la Birmanie (1824-1948), les Kayan entretinrent des relations étroites avec les Shan, tout puissants dans la région, contre lesquels ils se révoltèrent d’ailleurs à plusieurs reprises. Néanmoins, il fallut attendre 1988 pour voir les premiers Padong quitter leur terre d’origine. Le durcissement du conflit entre la junte militaire birmane (SPDC) et les mouvements de guérilla Karenni, en entraînant la destruction de villages ainsi que de terribles exactions à l’encontre de la population, incita de nombreuses familles Padong, alors réfugiées dans la jungle, à entrer dans la province thaïlandaise de Mae Hong Son où les autorités locales leur permirent de bâtir trois villages. Alors qu’ils sont 30 000 individus en Birmanie, les Padong ne comptèrent cependant jamais plus de 500 membres sur le sol thaïlandais. Afin de satisfaire la curiosité des touristes, quelques dizaines d’entre eux sont aujourd’hui installés près de Thaton, de Mae Tang et de Chiang Mai. D’autres, assistés par des ONG occidentales, sont partis s’installer au État-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande entre 2012 et 2015.


E – ORIGINES DU PORT DU COLLIER DE CUIVRE (je les explique avec beaucoup plus de détails dans mon prochain livre).

Le port du collier de cuivre Zu Ka Baw est une tradition très ancienne chez les Padong (il n'est pas apparu avec le tourisme, loin de là !!!...). Les plus anciennes chroniques Kayan avancent qu’il aurait été adopté en 1070 après J.-C. Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer cette tradition originale:

1/ Un vieux rite Kayan raconte ainsi que dans un lointain passé, des esprits en colère contre les hommes envoyèrent des tigres sur terre pour qu’ils dévorent toutes les femmes. Les anciens proposèrent alors à ces dernières de porter de longs colliers en cuivre afin que les fauves ne puissent pas les égorger lorsqu’elles se rendaient dans la jungle en quête de plantes et de racines comestibles.

2/ Une seconde légende, décrite dans la mythologie Kayan, met en valeur la beauté d’une divinité féminine appelée Ka Kwe Bu Pe la mère dragon, ancêtre primordial qui aurait donné naissance aux êtres humains. Elle explique que c’est pour ressembler à celle-ci et imiter la grâce de son cou élancé, que les femmes Padong auraient décidé de porter de si longs colliers.

3/ Une autre explication, plus « historique », nous apprend que le port de ce collier n’aurait eu pour but que celui d’enlaidir les femmes Padong. En les rendant moins attirantes aux yeux des hommes des autres tribus (en particulier des Kayaw, spécialisés dans la traite des esclaves), on évitait ainsi qu’elles ne soient enlevées lors des fréquentes guerres tribales qui avaient lieu dans le passé en Birmanie, puis revendues sur les marchés shans et birmans.

4/ Une dernière raison du port de ce collier serait de préserver les femmes Padong des mariages avec hommes n’appartenant pas à leur ethnie.

Voilà, j’espère que ces quelques infos vous seront utiles lors de vos prochaines discussions. N’hésitez pas à me poser des questions si vous en avez et surtout ne croyez-pas les idioties véhiculées sur le Net dans des articles écrits par des touristes ayant passé deux heures dans un village Padong ou s’étant contenté de recopier la copie de la copie de la copie d’un article (vous connaissez la fameuse communication des pots de yaourt !)…


PHOTOS :

1/ Peu de gens savent qu'une Padong ("Femme girafe") peut fixer un collier de cuivre au cou de sa fille en seulement dix minutes... et le retirer en moins de cinq !... (Village de Wat Ban Nana Pao - Triangle d'Or).

2/ Une femme Padong et sa fille au village de Ban Nana Pao (Thaïlande du nord). elles sont en partance pour la Birmanie et ont retiré leur collier pour prendre le bus.

3/ Jeune femme Padong (Village de Ban Naï Soï - Thaïlande du nord-ouest) se rendant au marché de Mae Hon Son. Elle a retiré son collier Zu Ka Baw et a revêtu des vêtements occidentaux.

4/ Femme Padong reconnaissable à ses pigments de tanaka en pointillé. elle ne porte pas son collier de cuivre (village de Ban Nana Pao - Thaïlande du nord).

5/ Femme Padong filant sans son collier Zu Ka Baw en cuivre (Village de Ban Naï Soï - Thaïlande du nord-ouest).
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: Manu de Chiang Mai le septembre 09, 2018, 08:16:24 am

Plus de 100 réfugiés chrétiens vietnamiens arrêtés en Thaïlande

181 réfugiés et demandeurs d'asile issus de minorités ethniques du Vietnam, pour la plupart chrétiens, ont été arrêtés près de Bangkok, capitale de la Thaïlande, le 28 août dernier.
 
Le 28 août, une vaste opération d'arrestations s'est tenue à quelques encablures de Bangkok. Un groupe de 181 réfugiés et demandeurs d'asile issus de minorités ethniques, dont beaucoup de chrétiens, ont été arrêtés. Accusés d'entrée ou de séjour illégal en vertu des articles 11, 62 et 81 de la loi thaïlandaise sur l'immigration, ils risquent l'expulsion ou des poursuites judiciaires.

Les arrestations ont eu lieu suite aux plaintes déposées par des résidents locaux thaïlandais.

Séparés de leurs parents, 50 enfants sont eux aussi détenus. Certains ont des problèmes de santé et ont besoin d'une assistance médicale.

La plupart des détenus sont des Montagnards, pour la plupart originaires des hauts plateaux du Vietnam qui feront face à de dures persécutions s'ils sont renvoyés au Vietnam.


Les Montagnards souffrent de discrimination

Les Montagnards sont discriminés en raison de leur appartenance ethnique et religieuse.

Depuis 2001, à cause de l'expropriation de leurs terres et des persécutions religieuses qu'ils subissent, des milliers de Montagnards ont fui le Vietnam pour demander l'asile dans les pays voisins. Mais il leur est difficile d'obtenir cet asile. Au Cambodge et en Thaïlande, leur statut de réfugiés n'est pas reconnu, car les deux pays ne sont pas signataires des différents traités internationaux qui se penchent sur la question du statut des réfugiés.


Pour la libération des réfugiés

Ces minorités sont harcelées de part et d'autre de la frontière. Selon Brad Adams, directeur de la Fédération des Droits de l'Homme en Asie, «la Thaïlande viole ses engagements internationaux en détenant plus de 50 enfants de réfugiés et de demandeurs d'asile. Leur statut de réfugiés des Nations Unies devrait faire en sorte qu'aucune de ces familles ne soit détenue." Il ajoute :

    « Les autorités thaïlandaises devraient les libérer immédiatement. »

Au Vietnam, 18ème dans l'Index Mondial de Persécution des Chrétiens, on peut payer de sa vie le fait de devenir chrétien. Pourtant, une nouvelle loi sur la croyance et la religion est entrée en vigueur le 1er janvier. Elle vise à fournir « une base juridique solide pour mieux garantir la liberté de croyance et de religion pour le peuple ».

Mais la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme (FIDH) et le Comité pour la Défense des Droits de l'Homme au Vietnam (CDV) attestent que «depuis l'entrée en vigueur de la loi, les autorités ont de plus en plus harcelé les groupes non enregistrés, comme l’église bouddhiste unifiée du Vietnam Hòa Hảo, et certains groupes ethniques minoritaires dont les protestants».


Les Hmongs, autre minorité à majorité chrétienne persécutée au Vietnam

Le peuple Hmong, une autre minorité ethnique vietnamienne, subit aussi la persécution sous prétexte de préserver la «culture traditionnelle» du pays.

Ce groupe ethnique affiche une forte croissance du christianisme. Ils subissent des violences de la population ainsi que les restrictions du gouvernement qui surveille leurs églises et limite leurs activités religieuses.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/12592-plus-de-100-r%C3%A9fugi%C3%A9s-chr%C3%A9tiens-vietnamiens-arr%C3%AAt%C3%A9s-en-tha%C3%AFlande/
Titre: Re : Les Minorités ethniques de Thaïlande... et d'Asie.
Posté par: SUDOKU le novembre 07, 2018, 11:23:45 pm

Giving Tree : offrons un beau Noël aux enfants Karens de Thaïlande ! :clap


Comme chaque année le Giving Tree Project 2018 invite la communauté francophone de Thaïlande des cadeaux aux enfants des tribus Karens à offrir à l'occasion des fêtes de Noël.

Le projet : offrir un Noël aux enfants Karens avec l’aide précieuse de l’association Terres Karens, une association de loi de 1901 fondée et gérée par les anciens volontaires des villages envoyés par les Missionnaires des MEP présents dans la région depuis plus de 300 ans. (http://terres-karens.org)

Des volontaires de l’association Terres Karens qui vivent dans la région de Maesot ont mis en œuvre cette association. Ceux-ci travaillent au développement des villages Karens isolés du district de Maetan, à la frontière de la Birmanie. Ils épaulent les projets des Missions Etrangères de Paris, présentes en Thaïlande depuis 350 ans. 

Les volontaires identifient les besoins, recensent les enfants et accompagnent de multiples projets en faveur des Karens (atelier de tissage, de couture, micro crédit, formation...)

Les Karens de la région de Maesot sont citoyens thaïlandais. Leurs villages isolés les maintiennent à l’écart du développement et du dynamisme économique du pays.

Autrefois rejetés, ils s’intègrent peu à peu à la société thaïlandaise grâce à l’éducation.

C’est pourquoi les missionnaires secondés par de nombreuses ONG, en particulier Enfants du Mékong, ont eu à cœur de développer l’accès à l’éducation en construisant des écoles, des internats en villes proches des collèges et des lycées, d’une université pour permettre aux jeunes karens de poursuivre une scolarité normale.

La précarité de la vie dans les villages a suscité de nombreux projets de santé, d’éducation à l’hygiène, etc.

Aujourd’hui, pour tenter d’endiguer l’exode vers les villes, des projets économiques voient le jour.

La vie du village est rythmée par la culture du riz. Chacun travaille à la rizière pour assurer la substance de sa famille. Les savoirs faire traditionnels se perpétuent comme le tissage, la vannerie.

La vie rude des villages et la grande pauvreté n’entament pas la joie des Karens et leur légendaire hospitalité.

Le contenu de ce sac a 3 buts :

1.    Faire face au quotidien et rigueur de l’hiver en montagne (sweat chaud / Polaire / Anorak et un tee-shirt)

2.    Aider à la réussite scolaire (4 stylos, 4 crayons, gomme, règle, taille crayon, ciseaux et des crayons de couleurs, un livre en langue thaïlandaise)

3.    Offrir un vrai Noël : jeu ou autre (idée de cadeau donné par l’enfant lui-même)

Déroulement du projet :

•    Distribution des demandes de sacs auprès des familles du Lycée Français International de Bangkok, d’Acacia et de Bambi (mail envoyé aux familles afin de leur proposer de parrainer un ou plusieurs enfants) 
•    Distribution des sacs avec les fiches des élèves parrainés et leurs souhaits  Collecte des sacs dans les établissements  •    Organisation d’un grand événement réunissant tous les enfants des villages voisins de Maesot
Les enfants reçoivent leur sac et la magie de Noël opère !   

Devenir un donateur

Soutenez financièrement notre projet : nous avons besoin de sponsors pour l’achat des sacs et le transport des sacs jusqu’aux villages.  Votre logo sera visible tout au long du projet 

Devenir contributeur au fonctionnement

Pour que les sacs-cadeaux arrivent jusqu’aux enfants, nous avons besoin d’aide matérielle :
 - Transport des sacs  - Déplacement des volontaires dans les villages - Communication

Merci au nom de tous les enfants Karens de nous soutenir dans ce projet !

Vous pouvez nous contacter givingtreetk@gmail.com