Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  
Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: Aujourd'hui à 06:23:38 pm 
Démarré par Malco - Dernier message par Line


 :announce   CIRCULATION - A Pattaya certains jours, la police verbalise ceux qui dépassent la bande d'arrêt des feux tricolores...


Et oui, faut pas dépasser...   :D :)

 2 
 le: Aujourd'hui à 06:12:30 pm 
Démarré par Line - Dernier message par Line

Sieste étudiante... Trop de cours peut-être ?!!!...  :What? :huhu


 :huhu

 3 
 le: Aujourd'hui à 06:11:08 pm 
Démarré par Manu (de Chiang Mai) - Dernier message par Line
Notez que ce type d'attaque demeure extrêmement rare (même si les spécialistes considèrent qu'un python d'au moins 5 mètres est en mesure de se nourrir d'un être humain !
Indonésie: une femme dévorée par un python géant

Le cadavre intact d'une Indonésienne a été retrouvé dans le ventre d'un python de sept mètres, capturé près de l'endroit où elle avait disparu alors qu'elle travaillait dans son potager, a annoncé samedi la police.

H O R R I B L E...   :'(

 4 
 le: Aujourd'hui à 07:49:38 am 
Démarré par Line - Dernier message par Manu de Chiang Mai

Sieste étudiante... Trop de cours peut-être ?!!!...  :What? :huhu

 5 
 le: Aujourd'hui à 07:45:55 am 
Démarré par Manu (de Chiang Mai) - Dernier message par Manu de Chiang Mai

Ah, les cablages électriques en Thaïlande !...  :What?

 6 
 le: Aujourd'hui à 07:43:16 am 
Démarré par Manu de Chiang Mai - Dernier message par Manu de Chiang Mai

Cadets de la Police en survêtement.

 7 
 le: Aujourd'hui à 07:40:02 am 
Démarré par knom - Dernier message par Manu de Chiang Mai

Voile à l'école : la décision du ministère divise !

Les affaires s’aggravent au sujet de la décision du ministère de l’éducation de laisser les écoles et leurs directions religieuses décider du code vestimentaire de leurs élèves.

Le directeur de la coordination du Sud a avoué qu’il était fort inquiet que cette directive mène à des affrontements. Le Sud extrême de la Thaïlande est surtout peuplé de musulmans dont la population est aux prises avec des insurrections depuis plus qu’une décennie.

Cette dernière directive du ministère de l’éducation est considérée comme un avis clair que les enfants musulmans ne seront pas en mesure de protester si leur école les force à porter l’uniforme conventionnel – en fait cela les rend incapables de suivre les règles vestimentaires de leur religion qui prescrit le voile et les pantalons longs.

Le mois dernier des enfants ont défié l’école maternelle / primaire de Pattani sur ce que les enfants devraient porter. Se trouvant à l’intérieur d’un temple bouddhiste, cette école a depuis longtemps prescrit que les enfants devaient porter l’uniforme de l’école. A cette époque, le ministère prescrivait que les enfants pouvaient se vêtir selon les règles de leurs croyances. Mais la Gazette royale de mercredi dernier publiait la dernière version directive du ministère sur les règles vestimentaires. L’amendement stipule que les étudiants musulmans peuvent porter leur vêtements religieux en accord avec leurs croyances, mais pas dans les écoles qui se trouvent sur le campus d’un temple bouddhiste. – auquel cas ils doivent se conformer aux règles vestimentaires des dirigeants de l’école.

Or, des milliers d’écoles d’état en Thaïlande se trouvent localisées sur des sites monastiques bouddhistes.

Le porte-parole ne comprend pas l’objectif du gouvernement en révisant la réglementation. Il a expliqué que lorsque les élèves étaient inscrits dans des écoles privées, le gouvernement craignait leur enrôlement dans l’idéologie du soulèvement anti- Bangkok. « Pourquoi donc le ministre a-t-il apporté un changement qui va chasser les enfants musulmans des écoles d’état ? » (sous entendu : pour les pousser dans les bras des rebelles). Les autorités, selon le porte-parole, devraient au contraire promouvoir la diversité et l’harmonie. Les enfants de diverses origines religieuses devraient s’intégrer aux autres et apprendre ensemble. Ce qui ne se fera pas si le code vestimentaire éloigne certains enfants qui ne seront pas élevés dans un système d’intégration. La Commission des droits de l’homme prétend que ne pas permettre aux élèves musulmans de se vêtir selon leurs convictions est une violation de la liberté des droits religieux. On craint par ailleurs que ce code vestimentaire apportera des divisions dans la population de différentes croyances.

La Commission des droits a déjà reçu deux plaintes au sujet de l’école maternelle de Pattani. Des parents ont retiré leurs enfants de l’école. Ceux-ci y ont droit de porter des vêtements musulmans mais certains professeurs sont contre, causant ainsi des problèmes.

Le directeur de la Fondation  pour le dialogue des cultures a affirmé qu’il était temps de s’asseoir et de discuter. « Sinon, il y aura de l’animosité de part et d’autre dans la région, les deux parties étant déterminées à gagner. Les enfants méritent notre sympathie car ils sont l'enjeu de disputes entre adultes. Cette lutte, si elle persiste, causera des blessures de tous côtés. »


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/12137-voile-%C3%A0-l%C3%A9cole-la-d%C3%A9cision-du-minist%C3%A8re-divise/

 8 
 le: Aujourd'hui à 07:37:42 am 
Démarré par Line - Dernier message par Manu de Chiang Mai

Etudiante du lundi... Bonne semaine à tous !

 9 
 le: Aujourd'hui à 07:29:32 am 
Démarré par Manu (de Chiang Mai) - Dernier message par Manu de Chiang Mai

Les Thaïlandais se sentent exclus de la "stratégie à 20 ans" de la junte

Un sondage révèle que les Thaïlandais sont exclus de la stratégie nationale.

Plus de la moitié des Thaïlandais restent dans l'ignorance de la stratégie nationale qui devrait bientôt passer devant l'Assemblée législative nationale (NLA) et influencer l'orientation du pays pour les 20 prochaines années, a révélé un sondage publié hier. Les gouvernements civils élus qui ne suivraient pas cette stratégie nationale décidée par la junte risqueront 10 ans de prison.

Super Poll, qui a interrogé 1 150 personnes de divers horizons entre le 5 et le 15 juin, a révélé que 54,9% des personnes interrogées ont déclaré n'avoir aucune idée de ce qu'est la stratégie nationale.

Cependant, 64% des personnes interrogées ont déclaré avoir entendu parler de ce terme, tandis que 90,2% ont déclaré que la stratégie nationale devrait être mieux expliquée au grand public afin qu'il puisse participer à la protection de l'intérêt national.

Le sondage a été publié après que le Cabinet a présenté le plan stratégique national de 20 ans à l'ALN vendredi.

La création de ce plan a été incluse dans la Constitution de 2017 dans le cadre de la tentative de la junte de réorienter le pays après une longue période de conflit politique qui avait nuit au pays économiquement et socialement.

Noppadol Kannika, directeur de Super Poll, a déclaré que l'ignorance quant à la stratégie nationale pourrait s'expliquer par le manque de communication sur le plan et l'emploi d'un jargon académique loin de la vie quotidienne des gens.

Noppadol a également déclaré que la stratégie elle-même était centrée sur le pouvoir de l’État (la politique), plutôt que sur des questions intéressants les Thaïlandais moyens.

Le public n'a pas été impliqué dans la création du plan, qui ne reflète pas ses priorités. Cette absence de communication a entraîné le manque de soutien des citoyens thaïlandais, a déclaré M. Noppadol.

Les répondants à l'enquête ont également exprimé des préoccupations au sujet de la situation économique du pays. Près d'un tiers (29%) ont déclaré qu'ils souhaitaient SURTOUT avoir un travail adéquat avec un salaire suffisant pour couvrir leur coût de la vie.

Ils ne veulent pas que les travailleurs migrants volent leur travail. Rappel : les employeurs thailandais préféreraient aussi embaucher des Thaïlandais car c'est un cauchemar administratif et financier que de choisir des migrants, si les employeurs embauchent des étrangers, c'est que les Thaïlandais refusent les offres. Les Thaïlandais accordent une plus grande importance à leurs emplois qu'à la paix publique. Les sondeurs ont constaté que les travailleurs considéraient que les troubles politiques n'impliquaient pas la majorité des gens, alors que la peur du chômage concernait tout le monde.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/12139-les-tha%C3%AFlandais-se-sentent-exclus-de-la-strat%C3%A9gie-%C3%A0-20-ans-de-la-junte/

 10 
 le: Aujourd'hui à 03:49:17 am 
Démarré par Manu (de Chiang Mai) - Dernier message par SUDOKU

La dépénalisation des drogues douces avance... doucement mais surement !

Le projet de loi est adopté en première lecture

De nouvelles lois sur les stupéfiants visant à dépénaliser les toxicomanes et à légaliser l'usage contrôlé du kratom et de la marijuana ont été adoptées en première lecture à l'Assemblée législative nationale (ALN) jeudi.

L'ALN a voté presque à l'unanimité les trois projets de loi sur la politique de contrôle des stupéfiants, il s'agit d'un effort des autorités pour réformer les politiques officielles de lutte contre la drogue et s'attaquer au problème des prisons surpeuplées (340 000 prisonniers pour 200 000 places et taux d'enfermement parmi les plus élevé du monde).

Les universitaires ont salué les nouvelles lois comme allant dans la bonne direction, mais ont averti qu'il restait la nécessité d'une réglementation claire pour aider à prévenir la toxicomanie et séparer les consommateurs de drogue des trafiquants de drogue.

Le vice-Premier ministre ACM Prachin Chantong a déclaré que les trois projets de loi seront fusionnés en une loi unique réglementant divers aspects des problèmes de drogue. Le projet de loi final visera à légaliser une utilisation limitée de stupéfiants à des fins médicales, scientifiques et industrielles, tout en améliorant la désintoxication des usagers de drogues et en limitant la propagation de l'abus de drogues dans la société.

M. Prachin a déclaré qu'en parallèle avec les nouvelles lois, un comité sera créé sous l'égide du Bureau de contrôle des stupéfiants (ONCB) chargé de rédiger les règles et les mesures régissant l'usage des stupéfiants. De même, la ONCB sera tenue par les nouvelles lois d'annoncer l'utilisation légale du kratom dans des domaines spécifiques et selon certaines modalités et conditions.

En vertu de la nouvelle loi sur les stupéfiants, le kratom et la marijuana ne seront pas considérés comme des stupéfiants et seront sanctionnés. L'utilisation des deux produits à base de plantes resterait contrôlée et réglementée par le ministère de la Santé publique et l'ONCB, a-t-il déclaré.

M. Prachin a également déclaré qu'un comité serait créé pour réviser les procédures d'exécution des infractions relatives aux stupéfiants. Il y aura un passage de la punition des usagers de drogues à un traitement médical de la consommation de drogues, les usagers étant envoyés dans les hôpitaux pour être s"sintoxiqués. Le changement devrait aider à résoudre le problème des prisons surpeuplées.

Selon l'Institut thaïlandais de la justice, le pays compte maintenant 343 657 personnes incarcérées, le nombre le plus élevé d'Asean et le sixième le plus élevé au monde. Plus de 70% des prisonniers en Thaïlande sont là pour des infractions liées à la drogue.

Prapapun Chucharoen, expert en stupéfiants à l'Institut Asean pour le développement de la santé à l'Université Mahidol, a déclaré que le changement de politique des autorités régissant l'utilisation du kratom et de la marijuana est un pas dans la bonne direction. Les plantes ont de nombreux avantages médicaux et scientifiques, a-t-elle dit, mais des mesures de contrôle claires doivent être mises en place pour prévenir les abus.

Prapapun a déclaré que le kratom ne présente pas de danger sérieux pour la santé humaine s'il est utilisé correctement, mais elle a constaté que de nombreux jeunes abusaient du kratom en le mélangeant avec d'autres substances pour créer des cocktails narcotiques dangereux. Les autorités doivent s'assurer qu'il existe des règles claires pour limiter l'utilisation inappropriée des plantes.

«Je suis également d'accord avec la décriminalisation des usagers de drogues, car d'un point de vue médical, ce sont des patients atteints de troubles cérébraux et comportementaux. Mais les policiers devront s'assurer que nous avons mis en place un bon système pour séparer les toxicomanes des trafiquants de drogue, sinon nous ne serons pas en mesure d'arrêter la propagation des drogues dans notre société », a-t-elle déclaré.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043466-reform-of-drug-laws-begins-as-bill-passes-first-reading/


----------------------------------------

 
On peut voir dans ce projet de loi un premier pas vers la légalisation à des fins récréatives du kratom rapidement et de la marijuana à moyen terme.

Pages: [1] 2 3 ... 10