Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: La PREHISTOIRE en Thaïlande... Et parfois ailleurs...  (Lu 51979 fois)

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #25 le: novembre 05, 2009, 11:16:13 am »


Comme le dit justement DV8, il y a effectivement dans la région d'Udonthani, Kong Khaen, Kalasin plusieurs très beau parc nationaux et tout particulièrement celui du PHU WIANG...


Le parc national du PHU WIANG


Le Phu Wiang se compose de nombreux sentiers aménagés pour la randonnée qui ammènent tous les un ou deux kilomètres à des batisses équipées de baies vitrées et où sont conservés des squelettes de dinosaures (en particulier le grand Phuwiangosaurus Sirindhornae)...

Des fossiles dans la roche sont aussi observables en différents endroits... Enfin, plusieurs points de vues situés au sommets de collines font de cette promenade une formidable demie-journée d'activité dans la Nature...


Quelques photos du Phu Wiang:

1/ Les sentiers du parc sont bien aménagés permettant une marche facile....

2/ De beaux panoramas...

3/ Tous les 2 ou 3 kilomètres, une petite maison contenant des fossiles de dimosaures...

4/ Les ossements d'un Phuwiangosaurus Sirindhornae tel qu'il fut découvert...

5/ De nombreuses plaquettes explicatives permettent une visite facile...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #26 le: novembre 05, 2009, 11:36:54 am »


Deux kilomètres avant l'entrée du parc national du Pu Wiang, vous pouvez également visiter le beau musée de Préhistoire du Phu Wiang consacré aux dinosaures découverts dans la région...


Le musée des dinosaures du Phu Wiang


Le musée propose une présentation ludique et attrayante des dinosaures de Thaïlande avec de nombreuses vitrines, des cartes, des squelettes, etc... Il dispose en particulier d'une spectaculaire galerie où sont reconstitués de nombreux dinosaures grandeur nature...

Photos:

1/ Un chouette Siamotyrannus vous accueille à l'entrée...

2/ Des vitrines biens faite avec des explications en thaï et en anglais...

3/ Présentation d'un squelette de sauropode...

4/ Un beau nid de dinosaure...

5/ La reconstitution d'un Siamosaurus Suteethorni...

6/ La reconstitution d'un Siamotyrannus Isanensis...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #27 le: décembre 06, 2009, 08:43:47 am »


Même si l'étude des fossiles de reptiles et dinosaures est passionnante en Thaïlande, on peut difficilement parler de Préhistoire dans le Royaume sans évoquer aussi les hommes tant les sites archéologiques sont nombreux, en particulier dans l'Est et dans le Nord...

Une petite chronologie afin de restituer les évènements...


La Préhistoire humaine en Thaïlande


La Préhistoire thaïlandaise est encore mal connue et sujette à de nombreuses hypothèses. Les recherches menées sur le sol du territoire depuis une cinquantaine d’années n’ont en effet jamais permis de découvrir de préhominiens ou d'Homo Erectus. Les plus anciens ossements humains jamais découverts en Thaïlande sont ceux d’Homo Sapiens. Cependant de nombreuses fouilles ont mis à jour des galets aménagés et outils lithiques permettant de supposer que la Thaïlande, tout comme le reste de l’Asie du sud-est, était parcouru par des groupes humains dès le Paléolithique supérieur.  En tenant compte des plus récentes découvertes, il nous est donc permis de tracer la chronologie suivante:


1 000 000 - 600 000 av. J.C. Paléolithique.

La Thaïlande est probablement traversée par des Homo Erectus nomades vivants de chasse et de cueillette. Quelques galets aménagés datés de 1 000 000 à 600 000 av. J.C.ont été retrouvés dans les provinces de Lampang et Phrae.
                                                     
       
600 000 - 130 000 av. J-C. Pléistocène.   

De nombreux outils et objets trouvés sur tout le territoire thaïlandais démontrent l’existence de cultures pléistocènes. Des galets aménagés découverts dans le nord du pays et à Krabi dans le sud étaient utilisés par les Homo Erectus dont des groupes peuplaient alors le Sud-Est asiatique.


120 000 - 2000 av. J.C. Période Hoabihnienne.
   
Au début du Paléolithique inférieur, une branche d’Homo Sapiens, d’origine australoïde ou mélanésoïde est établie dans la région. Semi-nomades, ils vivaient de chasse, de pêche et de cueillette. Ils utilisaient des outils en pierre, bois et bambous. Ces populations peuplèrent par la suite l’Australie et la Mélanésie. De nombreux outils correpondant à la culture dite Hoabinhienne (découverte à Hoabinh au Vietnam en 1920) ont été découverts dans des grottes du nord-est du pays ainsi qu’à Kanchanaburi. La découverte de graines de bétel, de poivre et de concombre lors de fouilles menées dans la grotte de l’esprit près de Mae Hong Son, confirme l’existence de l’agriculture entre 9700 et 6800 av. J.C.
Les premières poteries sont fabriquées et utilisées à partir de 6000 av. J.C.. Dans la région de Ban Kao, vers 2000 av. J.C., apparaissent des céramiques remarquables par leur qualité et leur variété. Certaines pièces (pots tripodes) ont également été retrouvés à Surat Thani, Nakhon Sri Thammarat, Trang et Krabi.


3500 av. J.C.  Riziculture.
   
Des fouilles effectuées sur les sites de la Banyan Valley Cave et de Non Nok Tha démontrent que la culture du riz et la domestication d’animaux comme les chiens, les poules, les porcs et les bovidés étaient maîtrisées.
C’est vers 3500 av. J.C. que débute également le processus de différenciation des ethnies, des langues et des cultures en Asie.


2500 av. J.C. Ban Chiang.
   
Le site de Ban Chiang, dans le Nord-Est du pays (près d’Udon Thani), atteste de l’existence d’une culture qui maîtrisait le cuivre et le bronze. La découverte de quelques objets datant de plus de 5500 ans permet même de considérer Ban Chiang comme une des plus anciennes civilisations du bronze. Cette dernière, qui se développa dans une zone comprenant les provinces actuelles d’Udon Thani, Sakon Nakhon, Nakhon Phanom, Khon Kaen et Ban Chiang, est aussi célèbre pour sa confection de poteries élaborées à cette époque.


500 av. J.C. Age du fer.
   
Le fer apparait dans le Nord-Est de la Thaïlande vers 500 av. J.C. peu de temps après son apparition en Chine et en Inde. Dans les autres régions du pays, la civilisation du fer n’apparait qu’entre 300 et 100 av. J.C.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #28 le: décembre 06, 2009, 08:44:38 am »


L'extraordinaire site de Ban Chiang près d'Udonthani.


Considéré comme le plus important habitat préhistorique découvert à ce jour en Asie du Sud-Est, Ban Chiang (district de Nong Han, province d'Udonthani) a marqué une étape importante dans l'évolution culturelle, sociale et technologique de l'homme. Le site témoigne de l'existence d'activités agricoles ainsi que de la production et de l'utilisation de métaux.

Le site a été découvert en 1957 et les premières fouilles débutèrent en 1967. Une importante nécropole a été mise à jour. Une première datation par thermoluminescence sur les poteries fournit une date vers 5000 av. J.-C., ce qui provoqua un grand intérêt de la communauté scientifique. De nouvelles investigations réalisées en 1974 modifièrent cette datation et resituèrent l'occupation du site à partir de 2500 av. J.-C. pour la période la plus ancienne, jusqu'à 300 de notre ère pour les vestiges les plus récents.

De nombreux squelettes découverts, accompagnés de mobilier funéraire constitué d'objets en bronze et d'un grand nombre de poteries décorées de motifs géométriques. Les dépôts funéraires peuvent être répartis en 3 périodes. La période ancienne date en de 2500 à 1000 av. J.-C. La période moyenne couvre le dernier millénaire et la période récente va jusqu’en 300 après J.-C. La production d'objets en bronze est attestée dès la période intermédiaire. Les belles céramiques peintes aux motifs en spirale datent de la période récente.

En 1992, le site de Ban Chiang a été classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO


Photos de Ban Chiang: la fosse principale au Wat Po Si Nai
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #29 le: décembre 06, 2009, 12:53:31 pm »


Photos de Ban Chiang: la fosse principale au Wat Po Si Nai (suite)
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #30 le: décembre 06, 2009, 01:24:30 pm »


Le musée de Ban Chiang

En plus des nombreuses fosses de fouilles ouvertes au public, le village de Ban Chiang propose la visite d'un très intéressant musée de Préhistoire humaine ou sont exposés les nombreux objets trouvés dans la région ainsi que de belles reconstitutions de scènes de vie des Homo Sapiens Sapiens qui y résidaient...

Photos:

1/ Scène de chasse

2/ La fabrication des poteries de Ban Chiang

3/ La cuissson des poteries

4/ La décoration des poteries

5/ Le coulage du bronze

6/ Moules utilisés pour couler les armes de bronze
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #31 le: décembre 07, 2009, 10:10:21 am »


bien belles reconstitutions !
 8)


A part quelques exceptions provinciales, la majorité des musées thaïlandais sont d'une grande beauté et font preuve d'une organisation remarquable !
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #32 le: février 26, 2010, 10:10:55 am »

Je passe l'info ici car visiblement elle n'est pas passé sur les médias francophones.



Cela faisait un an qu'on savait qu'il était là (depuis la précédente fouille), on à donc profiter de la mission paléontologique Franco-Thai 2010 pour aller grattouiller le dos du dino qui repose depuis 140 millions d'années sur la colline de Phu Noi dans la province de Kha Muang (non loin de Kalasin).

L'université de Mahasarakham aidé par l'équipe du Musée Sirindhorn à organisé cette année une fouille à la hauteur du géant qui nous attendais.
Fouille qui devrait continué durant le mois de Mars et qui s'achèvera en Avril par une session préparation en laboratoire qui devrait accueillir pas moins de 50 étudiants venus d'un peu partout en Thailande.

Bref, c'est du gros, du grand , du lourd et à tous les points de vue puisque le dinosaure en question s'avérerait bien être un membre de la famille mamenchisaurus, sauropode bien connu des paléontologues chinois. On avait donc vu juste.
Au passage un squelette de mamenchisaurus c'est gros et ca ressemble à ca: (reconstitution par Scott Hartman)

Et Kha Muang au jurassique ca devait avoir des allures de ca (Peinture du talentueux Alain Bénéteau):


Les Français devrait avoir une aperçue de la bête en VF grâce à une co-production franco canadienne qui devrait être diffusé un peu partout en Europe courant octobre (sur Arte en France?). Tout ce que je peu vous dire c'est qu'il y aura des belles images et que l'épisode concerné se trouvera également dans un coffret DVD "Continent: a perilous Odissey" (DVD sur le continent asiatique).


IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #33 le: février 26, 2010, 11:46:49 am »

C'est dingue quand même la richesse des sols thailandais en fossiles ! Thanks pour l'info DV8
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #34 le: février 26, 2010, 04:36:13 pm »


Super Info DV8... MERCI !

Le sauropode découvert est un Mamenchisaurus ou appartient seulement à la famille et va être renommé ?
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #35 le: février 26, 2010, 07:17:07 pm »

Alors ca reste encore à vérifier mais 5 vertèbres caudale découverte mercredi (juste avant la fermeture temporaire de la fouille) semblerait confirmer qu'il s'agirait bien d'un Mamenchisaurus.
On parle bien du genre, pour l'espèce il y a 90% de chance pour qu'il s'agisse d'une nouvelle espèce.

Auquel ca il y a aussi 90% de chance pour qu'elle soit nommé en l'honneur de la reine Sirikit. La requête ayant déjà été posé auprès du bureau des affaires royale.
La réponse fut positive a deux condition prés: qu'il soit plus gros et plus vieux que le Phuwiangosaurus sirindhornae (je vous laisse jugé de la délicatesse de la chose). Deux conditions remplies puisqu'il s'agit d'un dinosaure pouvant atteindre 28 m (contre une 20) qui aurait vécu 70 millions d'années après Phuwiangosaurus sirindhornae.

Sinon a part ca on a du crocodile en masse, du poisson difficile à prélever et surtout 1 dent de petit théropode type dromaeosaure.
Sinon le pourquoi de tant d'os en Isaan sera au centre de la vidéo qui a été filmé par l'équipe de canadien la semaine dernière.
Je surveillerais cela pour vous...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #36 le: février 27, 2010, 10:59:24 am »


Auquel ca il y a aussi 90% de chance pour qu'elle soit nommé en l'honneur de la reine Sirikit. La requête ayant déjà été posé auprès du bureau des affaires royale.


Je me disais bien...  :D

...

Sinon, pourquoi tant de fossiles en Isan ? réponse, la région est un immense plateau constitué essentiellement de roches sédimentaires...
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #37 le: février 27, 2010, 04:33:11 pm »

Exactement Manu.

En fait quant tu cherche du dino tu regarde trois chose:

- Premièrement on recherche une zone contenant des roches dites "mésozoïque" c'est à dire correspondant à la période durant laquelle les dinosaures ont vécus sur Terre. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, c'est finalement assez courant et étendue comme "zone".

- ensuite ces roches doivent être "continentales" c'est a dire quelles doivent s'être formées sur les continents de l'époque à partir des sédiments de l'érosion et ne pas être des dépôts de fonds marins d'époque (aucun dinosaure ne s'étant adapté à la vie marine). Ce type de roche est déjà plus rare.

- finalement on recherche des zones à élévations moyenne voir fortes car il faut que l'érosion actuelle puisse mettre à jour de vaste zone rocheuse pour simplement "voir" le fossile.
Par exemple, même si la plaine du Brahmapoutre répondait au deux premier points nous n'irions pas chercher du dino dans ce marécage. Inversement on sait que les montagnes Bouriates abrites de beaux spécimens de dinosaure mais l'aspect fortement "alpin" de ces montagnes en reduit l'exploration. Le climat est aussi un facteur qui jouera, allez trouver un fossile dans la plaine à varzea amazonienne ou la mangrove birmane...

Pour en revenir à l'Isaan donc, on à les deux premiers points qui apparaisse clairement sur les cartes géologiques.
Dés le Trias l'Isaan était un micro-continent perdu au milieu de la Téthys mais lié à la chine du sud. Bref une grosse île à très faible élévation globale mais avec possiblement une chaîne de montagne situé quelque part alimentant un vaste réseau fluvial.
La pénétration de l'inde au milieu du continent eurasiatique à mis fin à cette isolation et a aggloméré tous un tas de micro-continents qui derivait vaguement.
L'Isaan c'est alors trouvé séparé de la chine via une faille que suit aujourd'hui la rivière rouge, et c'est retrouvé par la même en position élevé (entre 100 et 200 m au-dessus du niveau de la mer).
Cette position ayant donné au passage ce climat si particulier et ce biome (écorégion) de savane tropicale assez propices à la recherche de fossile (précipitation condensé sur une courte période de l'année, humidité réduite en milieu tropicale).

On remarquera aussi l'influence de l''homme qui c'est chargé au passage de la déforestation malheureusement nécessaire pour mettre à jour la roche contenant les fossiles (mais ca c'est réellement anecdotique).
Le dernier point en Thailande c'est la grande diffusion qui fut faite dés les premières découvertes et ce jusqu'à aujourd'hui. Tous le monde en Isaan (et mine de rien c'est grand) à déjà entendu parler de ce patrimoine et c'est montré intéressé par la question, à un moment ou à un autre, de prés ou de loin.

En France demande à un Audois ou un Montpellierins ou se trouve les dinosaures. Y'a de grande chance qu'il t'explique qu'après 8 ans tu es censé d'intéressé à autre chose.
Et pourtant tout comme en Isaan il marche dessus...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #38 le: février 27, 2010, 06:16:27 pm »


Merci pour ces précisions DV8...

IP archivée

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 327
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #39 le: février 27, 2010, 08:37:51 pm »

Merci à vous deux Messieurs Manu et DV8. Personne ne parle jamais de Préhistoire bien que le sujet soit passionnant.

DV8, penses-tu qu'il soit possible que les archéologues trouvent encore de nouvelles espèces en Thaïlande ?
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #40 le: février 28, 2010, 10:57:55 am »

Deux aspects intéressants dans ta question.

Premièrement la confusion très commune entre archéologie et paléontologie.
Je vais faire simple.

Paléontologie: science qui étudie les restes fossiles (transformé en pierre) des êtres vivants préhistoriques.
Paléontologie humaine (ou Paléoanthropologie): exactement la même chose qu'au dessus mais concentré sur un seul genre d'être vivant, des bébêtes un peu étrange: les hominines (ou Hominina en bon latin).
Archéologie: science dont l'objectif est d'étudier et de reconstituer l’histoire de l’humanité depuis la préhistoire -période comprise entre l’apparition de l’Humanité et l’apparition des premiers documents écrits- jusqu’à l'époque contemporaine.

Lorsqu'on lit ces définitions on comprends que l'archéologie ne s'intéresse en rien à ce qui c'est passé avant l'apparition du genre Homo "quelque chose" on va dire il y a 3 millions d'années.
Ensuite il il y a le paléoanthropologue qui lui va étudier le clade (la branche de l'évolution consacré à) des hominines et donc remonter, soyons fou, jusqu'à 9 millions d'années en arrières mais en ne s'intéressant au passage qu'au grand singes et à leur environnement.

Tous le reste, c'est à dire l'étude de tous les autres êtres vivants, de la bactérie au grand mammifère (et excepté les grands singes donc), ayant vécu avant 3 Millions d'années, relève de la paléontologie.

Ça nous amène donc au fond de ta question: l'étude des tous les êtres vivants du passés est une quête qui ne connaîtra jamais de fin puisque si le nombres d'espèces ayant vécu sur terre est théoriquement finit, il est de manière pratique si grand qu'il en devient infini en terme de perception humaine (je ne sais pas si je suis très claire).

De plus, la fossilisation est un phénomène naturel qui requiert des conditions d'enfouissement, de pression et de température très particulières.
Un exemple simple: on ne découvrira que très difficilement à quoi ressemblait les dinosaures s'étant adapté au milieu exclusivement montagneux puisque les rivières torrentielles ne permettent pas l'enfouissement des os mais procède simplement à leur destruction rapide.
Cela signifie que l'on connaît mieux certains environnements passé alors que d'autre nous resteront inconnus.

Pour en revenir à la Thailande. Il est plus que certains que les années à venir verront de nouvelle découverte paléontologiques.
Pour la simple raisons qu'il y a aujourd'hui en Thailande plus de personnes qui cherche (et pas que du dino).
On peu aujourd'hui parler:
- de la Direction des Ressources Minéralogiques du Ministère de l'Industrie qui fut la première à s'intéresser au patrimoine fossiles mésozoïque de Thailande (aprés Henri Mouhot et autre missionnaire qui passèrent par là au début 19éme)
- du musée Sirindhorn qui bien que lié au DMR de ci-dessus, possède aujourd'hui sa propre équipe qualifié avec un labo de classe internationale.
- du Centre de Recherche Paléontologique de l'université de Mahat Sarakham qui est dirigé par de jeunes paléontologues formées en Europe pour certains et qui chaque années accueille de plus an plus d'étudiants.
- du musée de Khorat qui organise des campagnes de fouilles et de prospections un peu partout dans le pays en collaborant avec le Japon.
- de l'université de Chiang Mai et Khon Kaen qui elles aussi forment chaque année de plus en plus d'étudiants en géologie à la pratique de la paléontologie de terrain (en les envoyant en stage au musée Sirindhorn par exemple).
- de l'université de Chulalongkhorn qui, bien qu'un peu endormie sur le sujet, possède suffisamment de moyen pour financer des recherche en paléontologie.
- et de toutes les autres universités qui possède des programmes de collaborations/recherche avec l'étranger sur des sujet touchant de prés ou de loin au patrimoine fossile Thailandais.

Enfin, la Thailande c'est doté en 2009 d'une loi sur la protection du patrimoine fossile Thailandais qui vise aussi à "inventorier" le sus-dit patrimoine.

Bref, on a pas finit d'entendre parler de paléontologie en Thailande... (alors qu'en France tout ca semble mourir à petit-feu)
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #41 le: février 28, 2010, 11:21:51 am »


Passionnantes infos DV8... Peux-tu nous en dire plus sur la coopération franco-thaïlandaise ?... je sais que le Professeur Buffetaut est au centre de l'affaire...

J'ai constaté au Musée de Kalasin que plusieurs universités américaines collaboraient avec les Paléonthologues thaïlandais (d'ailleurs qu'en est-il de la formation universitaire de ces derniers, la même que chez nous ?)...
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #42 le: février 28, 2010, 01:54:19 pm »

La collaboration franco-thai date effectivement de la première visite du professeur Eric Buffetaut en 1980.
Ce fut Varavudh Suteethorn (en l'honneur duquel Siamosaurus suteethorni fut nommé), alors géologue à la Direction des Ressources Minéralogiques Thaïlandaise qui le premier compris l'intérêt que la Thailande aurait a entretenir une collaboration scientifique avec un pays de la veille Europe.

A noter que cette collaboration, qui il faut l'espérer durera encore malgré le départ à la retraite de ces initiateurs, fut, contrairement à bien des missions de ce genre, totalement bilatérale puisque chaque année des thaïs se rendent en France en juillet pour participer aux campagnes de fouilles française alors que les français viennent au mois de février en Thailande pour gratter le sédiments.
Pour l'anecdote c'est comme ca que j'ai rencontré ma femme, biologiste franchement sortie de master et venu se former en France à la fouille paléontologique.

On parle de collaboration Franco-Thai à cause de ces origines (et a cause du fait qu'elle à reçus durant quelque années des fonds de l'ambassade de France) mais bien évidemment c'est plutôt une collaboration Euro-Thai.
Par exemple, parmi les spécialistes joignant régulièrement la mission se trouve le docteur Gilles Cuny, conservateur au musée de Copenhague et le docteur Lionel Cavin conservateur du musée de Genève. La mission travaillant aussi étroitement avec des université comme celle de Bristol en Angleterre ou Bonn en Allemagne.

Je précise tout cela pour expliquer que non la Thailande n'est pas devenu le terrain de jeu réservé de paléontologue français néo-colonisateurs (un mauvais procès qui revient parfois).

Comme la judicieusement remarqué Manu les américains sont plus d'une fois venu étudier des spécimens en Thailande, parfois même avec leurs collègues français. Les japonais sont désormais très souvent présent en Thailande que ce soit au musée Sirindhorn ou à Khorat.
Bref la science ne connaît pas vraiment de frontière et les thaïs ont très bien intégré ce paramètre.
Reste que pour l'instant seul les français ont fait le choix d'entretenir des projets sur le long terme, la paléontologie se nourrissant de plus en plus de simple "coup médiatique". On verra ce que nous réserve l'avenir sur ce sujet.

Pour ce qui est de la formation des paléontologues, le plus simple est je pense de faire une listes des paléontologue thaïs qui font du vertébrés mésozoïque:
- Dr Varavudh Suteethorn, doctorat en géologie de l'université de Chiang Mai
- Dr Kompsorn Lauprasert, doctorat en paléontologie (2004; crocodile) de l'université de Chulalongkhorn
- Dr Suravech Suteethorn, doctorat en paléontologie (2009; sauropode) de l'université de Montpellier
- Miss Phornphen Chanthasit, doctorat en paléontologie (2010; ornithopode) de l'université de Lyon 1
- Miss Uthumporn Desree, doctorat en cour (poissons) de l'université de Mahatsarakham
- Miss Suchada Khamha, doctorat en cour (requins) de l'université de Mahatsarakham
- Miss Wilailuk Naksri, doctorat en cour (tortue) de l'université de Mahatsarakham
- Et une autre étudiante en doctorat partie en chine étudié du bois fossile

Tu remarquera qu'ils sont peu nombreux, très jeunes, que seules quelques-un ont un doctorat français et que leurs nombres doublera quant les doctorants de Mahatsarakham auront finis leurs thèses.
Sinon à part la France et la chine, personnes à l'horizon venant d'université au delà du pays.

Pour ce qui est du niveau de l'enseignement, à Mahasarakham et jusqu'en 2005 il y avait des professeurs étrangers aujourd'hui remplacé par les nouveaux doctorants. Le niveau des étudiants doit être bon puisque certains présente des papiers dans des congrès internationaux sans se ridiculiser.
Maintenant personne ne peut dire combien de temps dure une thèse en Thailande et les étudiants formé en France sont aujourd'hui professeur alors que certains de leurs collègues resté en Thailande n'ont toujours pas présenté le sujet de leur thèses.
Cela tient en partie au fait que les universités thaïs ont tout intérêt a laisser couler car 6 années de thèses ca veut dire 6 ans de frais divers et varié qui rentre directe dans leur poches.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #43 le: février 28, 2010, 04:22:06 pm »


Merci pour ces précisions...  :)
IP archivée

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 327
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #44 le: mars 02, 2010, 05:41:01 pm »

DV8, mes écrits ont dépassés mes pensées et rassures toi, je fais la différence entre Archéologie et Paléonthologie.
Merci pour le reste de ta réponse. J'ai hâte que d'autres merveilles soient découvertes en Thailande.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #45 le: mars 27, 2010, 02:07:40 pm »


Un gigantesque dinosaure -d'affinités chinoises- a été découvert en Thaïlande


Lors d'une mission franco-thaïlandaise réalisée en février 2010, le squelette d'un énorme dinosaure herbivore du groupe des sauropodes, appartenant apparemment à une espèce nouvelle, a été mis au jour dans le Nord-Est de la Thaïlande. Sur le même site, les paléontologues ont excavé des restes de poissons, de crocodiles et de dinosaures carnivores.


Les ossements ont été trouvés lors de fouilles effectuées au sommet de la colline de Phu Noi, dans la province de Kalasin, en Thaïlande. Ils proviennent de couches argileuses appartenant à une formation géologique dont l’âge est proche de la limite entre le Jurassique et le Crétacé (soit quelque 145 millions d'années).


Les éléments du squelette trouvés jusqu'ici comprennent une ceinture pectorale et un membre antérieur encore articulés, des vertèbres dorsales et caudales, plusieurs os du bassin, de nombreuses côtes, et des dents. Tout porte à croire que d'autres ossements seront découverts lors de la poursuite des fouilles. Les caractères anatomiques des restes découverts montrent que l'animal appartient au groupe des sauropodes, dinosaures herbivores de grande taille au long cou et à la longue queue.


Un dinosaure de la famille des Mamenchisauridés

Les dimensions considérables de ces ossements sont remarquables : l’os de l’omoplate (ou scapula) atteint une longueur de 1,60 mètres. Les scientifiques estiment que l'animal devait atteindre 20 à 25 mètres de long. Si ces dimensions ne le classent pas parmi les plus énormes dinosaures connus, il n’en demeure pas moins qu’il s'agit sans conteste du plus grand dinosaure jusqu'ici découvert en Asie du Sud-Est, et un des plus gros inventoriés en Asie.

Les premières observations réalisées sur le squelette indiquent que l'animal appartient à la famille des Mamenchisauridés, caractérisée notamment par l'extrême allongement du cou.

Les Mamenchisauridés sont connus principalement dans le Jurassique de Chine, leur présence en Thaïlande n'était jusqu'ici que suggérée par des restes fragmentaires.


Une faune distincte de celle des autres régions du monde

L'intérêt de cette découverte tient également aux informations qu'elle nous apporte sur les relations biogéographiques entre les dinosaures qui habitaient l'Asie du Sud-Est et ceux des régions situées plus au nord, à la limite Jurassique-Crétacé : il apparaît qu'à cette époque une faune relativement uniforme, mais distincte de celle des autres régions du monde, peuplait la mosaïque de blocs continentaux constituant l'Asie orientale, depuis le Nord-Ouest de la Chine jusqu'à la Thaïlande.

La découverte a été réalisée par des chercheurs du Laboratoire de Géologie de l'Ecole Normale Supérieure (Insu-Cnrs), du Département des Ressources Minérales de Thaïlande, et du Centre de Recherches Paléontologiques de l'Université de Mahasarakham (Thaïlande).


Content notre copain, DV8...    
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #46 le: mars 28, 2010, 09:27:49 am »


Merci Line... DV8 nous a déjà fait un très beau reportage en exclusivité sur cette formidable découverte (page précédente)...

 :)
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #47 le: mai 23, 2010, 04:52:48 pm »


L'exceptionnel site préhistorique de la falaise de TAM RAI


Le site de Ban Rai non loin du village de Pang Ma Pha (Soppong). Il est situé à 900 mètres au dessus du niveau de la mer et présente la plus extraordinaire collection de cercueils préhistoriques du pays.


1/ Description:

L'amphithéâtre fermé par la falaise fait 142 mètres de long et 105 mètres de large. Ban Rai est un site unique en Thaïlande car c'est le seul endroit où on été trouvés en même temps des habitations préhistoriques, des cercueils et des peintures rupestres. C'est également là que l'on peut admirer le plus grand nombre de cercueils réunis en un seul point: en tout 15 sarcophages et 95 colonnes en plus ou moins bon état.

Le "Highland Archeological project" dirigé par le professeur Shoocondej de l'Université de Silpakorn a effectué une campagne de fouilles en 2001-2002. Plusieurs corps humains ont été retrouvés dans des tombes ainsi que des outils et des poteries.

Les recherches ont révélées que Ban Rai était fréquenté par des humains entre le Pléistocène et l'Holocène tardif (10 600 à 1200 BP). On peut distinguer trois grandes périodes:


- 10 600 - 7250 BP (Pléistocène tardif)

Durant cette période, le site était utilisé comme lieu d'habitation et de production d'outils lithiques par des groupes de chasseurs-cueilleurs nomades.
Des foyers (feux) sont ont été découverts ainsi que des outils en os, des os d'animaux sur une bande 80 cms d'épaisseur. Ces restes d'animaux incluent des chats sauvages, des cerfs, des singes et des écureuils ainsi que des tortues, des poissons, des coquillages de rivière et des escargots.
Les nombreux éclats situés dans les strates inférieures ainsi que les outils non finis, confirment que le site était également un important lieu de production d’outils. La majorité d’entre eux sont des galets aménagés provenant de la rivière coulant 600 mètres plus bas.
Un squelette humain âgé de 9720 ans (+/- 50) a également été découvert enterré en position fœtal, ce qui atteste de pratiques funéraires même si aucun objet ou ornement n’était avec lui.


- 6000 – 3000 (Holocène moyen)

Aucun objet datant de cette période n’a été trouvé sur le site, ce qui supposerait son abandon durant cette période lors de laquelle, d’après les archéologues, la région se dépeupla probablement.


- 2500 – 1200 BP (Holocène tardif)

Le site fut utilisé par des groupes humains maitrisant le métal et fabriquant des cercueils. Il n’était probablement pas habité mais uniquement utilisé pour des rites funéraires ainsi que certaines cérémonies. Des os humains, des poteries utilisant la technique de la corde, des outils et des ornements de bronze ont été découverts près des cercueils. Ces derniers ont été datés au C14 ; ils sont âgés de 2200 à 1200 BP et date donc de la période historique.


Notes :

- BP = L'expression « avant le présent », ou « Before Present » en anglais (abrégée en BP), est utilisée en archéologie pour désigner les âges exprimés en nombre d'années comptées vers le passé à partir de l'année 1950 du calendrier grégorien. Cette date a été fixée arbitrairement comme année de référence et correspond aux premiers essais de datation au carbone 14.
- Le Pléistocène a débuté il y a environ 1,8 million d'années et s'est terminé il y a 11 430 BP. Il couvre la plupart des récentes glaciations.
- L'Holocène est la dernière époque géologique s'étendant sur les 10 000 dernières années. C’est une période interglaciaire qui est marquée par le début de l'expansion rapide de l'espèce humaine et la disparition de grands mammifères. L’Homme devient un excellent chasseur.



2/ Comment s'y rendre ?

Aller au site de préhistorique de Ban Rai beaucoup de volonté. Il faut d'abord prendre un véhicule et se rendre au village de Ban Rai situé à 5 kilomètres à l'ouest de Soppong sur la route de Mae Hong Son. Il faut tourner à gauche sur la première route avant le village puis à droite en longeant la rivière. Il faut suivre ensuite la route carrossable durant env. 3 kilomètres jusqu'à un petit village où il est facile de trouver un guide local en s'adressant aux habitants.
Empruntez après cela la piste qui prolonge la route (toujours plein ouest après le village) pendant 2 kilomètres et arrêtez-vous dans un champ de manguiers ou le chemin s'arrête. De là, il faut suivre un sentier longeant la rivière durant 3,660 kilomètres (distance indiquée sur une petite pancarte). Les 600 derniers sont une terrible montée en pleine jungle (mauvais marcheur s'abstenir !). Le site préhistorique se situe le long de la falaise, tout en haut.
Et n'oubliez pas qu'après, il faudra redescendre sur ce sentier vertigineux !  :)


Photos:

1/ Le village de Ban Rai vu de la piste. Le site est encore à 5 kilomètres...

2/ C'est parti pour la marche...

3/ Le site est tout la haut. La montée de 600 mètres est violente... Un vrai mur !

4/ La rivière qu'il faut suivre avant de commencer l'ascension...

5/ et 6/ Arrivée sur le site Préhistorique: 15 cercueils, 95 colonnes...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #48 le: mai 23, 2010, 05:00:39 pm »


Photos du site de Ban Rai (suite):

7/ à 10/ Les cerceuils âgés de 2200 à 1200 BP...

11/ et 12/ Sur plusieurs peintures rupestres, on reconnait bien des hommes tenant leurs armes.
IP archivée

rudy

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #49 le: mai 23, 2010, 10:56:09 pm »

 :clap :clap :clap très jolies photos ....elles envie d'y aller !!
IP archivée