Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: La PREHISTOIRE en Thaïlande... Et parfois ailleurs...  (Lu 51980 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #50 le: mai 24, 2010, 10:05:18 am »


:clap :clap :clap très jolies photos ....elles envie d'y aller !!



oui, rudy, ca été un moment d'immense bonheur, en arrivant en haut de ce mur... on ne peut plus coriace...   car j'ai souhaité bien sûr faire  partie de ce groupe de "masos..."    :huhu

Ca faisait quelques années que je n'avais plus fait un tel effort d'endurance et ca m'a fait vraiment plaisir de pouvoir encore le réaliser...

Sublime, extraordinaire, tous ces vestiges aussi anciens...     :smile
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #51 le: mai 24, 2010, 10:31:33 am »


Oui Line, ça grimpe terriblement... Ce magnifique site préhistorique n'est hélas pas accessible à tout le monde...
IP archivée

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 327
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #52 le: mai 24, 2010, 06:50:39 pm »

Ce site a l'air vraiment intéressant et je vais programmer un passage à Soppong cet été après mon tour habituel à Chiang Mai. Bravo pour le reportage.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #53 le: mai 26, 2010, 08:14:20 am »


Tu peux Doc... Cette zone est exceptionnelle et totalement hors sentier touristique classique...
IP archivée

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1076
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #54 le: mai 26, 2010, 09:47:28 am »

C'est quant même marrant que ces sites ne soient pas plus protégés
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #55 le: mai 29, 2010, 09:42:50 am »


C'est quand même marrant que ces sites ne soient pas plus protégés


C'est vrai, de nombreux sites préhistoriques thaïs ne disposent d'aucune protection... Peut être (surement !) que les Thaïs se comportent de façon plus citoyenne et moins destructrice que les Occidentaux avec les vestiges de leur Histoire... Evidemment, il y a toujours les dégats du temps et du climat (pluie, érosion, etc...)

J'étais encore aux falaises de Phra Tu Pha, près de Lampang, il y a 4 jours, et et à part une barrière de bois, les peintures rupestres sont "à portée de main"... Quelques photos:

20/ Notre petite équipe photographiant les peintures rupestre de Pha tu Pha...

21/ Deux serows préhistoriques (ce mammifère existe toujours... Plusieurs spécimens peuvent être vus au Zoo de Bangkok !)

22/ Des empreintes de mains...

23/ Une femme (à gauche) et un homme portant une coiffe (à droite) se livre à une danse probablement rituelle...

24/ Un dessin étonnant représentant une scène d'incinération. Un homme mort barré d'une croix (en bas à gauche) est placé sur un tas de bois (au centre)

25/ un chien
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #56 le: juin 01, 2010, 12:59:41 pm »

Ca me fout toujours la chair de poule de voir des peintures qu'on fait des gars ya des milliers d'années ! belles tofs  :clap
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #57 le: juin 19, 2010, 09:54:50 am »


Non loin de de Chiang Mai, à 3 kilomètres au sud de la ville de Lamphun, sur une terrasse de la rivière Kwang, se situe une des plus intéressantes nécropoles préhistoriques du nord de la Thaïlande...


La nécropole de Ban Wang Hi


En Asie du Sud-Est, le passage à l’Histoire et la mise en place d’une société proto-urbaine datent des premiers siècles de notre ère. Ils correspondent à une accentuation des contacts avec la Chine et surtout avec l’Inde dont les apports vont être particulièrement sensibles dans le domaine religieux et dans l’organisation de la société.

La nécropole de Ban Wang Hi montre que le Nord de la Thaïlande participe lui aussi à cette mutation.

Découverte fortuitement en 1986, cette nécropole a été fouillé en 1996 par la mission archéologique française et la division archéologique du "Fine Arts Department" dans le cadre du "Tahi French Préhistorical Research Project"...

Onze sépultures, parmi lesquelles celle d'un très jeune enfant, ont été découvertes sur le site. Cette série de sépultures forme un ensemble d'apparence homogène: mobilier funéraire comparable, profondeur d'enfouissement des corps et orientation des tombes similaires. Ces dernières sont disposées est-sud-est/ouest-nord-ouest, tête à l'est, mais aucun fait archéologique ou culturel ne peut pour l'instant expliquer cette constante.

Quelques indices nous renseignent sur le mode d'inhumation. Les corps ont été déposés au fond de fosses profondes (environ 1,60 m). Ils semblent avoir été protégés par une sorte de linceul, à la fois souple et flexible, façonné avec un matériau périssable (natte végétale, peau, etc.).

Adultes et enfants sont étendus sur le dos, les membres supérieurs et inférieurs allongés. Le mauvais état de conservation des ossements ne permet guère d'apporter de précisions sur les classes d'âge et les sexes des inhumés hormis un enfant d'environ un an.

La légère coloration brun-orangé que l'on retrouve imprégnée dans l'émail de la plupart des dents des sépultures pourrait être produite par la consommation de bétel (déjà à l'époque !).

De nombreux objets, fusïole en céramique, bracelet en bronze, poteries, outils et lames de couteau en fer avaient été placé auprès des corps, contre la tête ou les jambes, traduisant peut être la relation particulière entre ces objets et leurs possesseurs.


D'autres sites funéraires

Dans la péninsule indochinoise, la fin des âges des métaux reste surtout connue à travers des sites funéraires. Plusieurs de ces nécropoles ont été utilisées dès le début du premier millénaire avant JC mais parfois bien avant ; leur occupation s’achève souvent vers le milieu du premier millénaire de notre ère.

Au Viet-Nam, ce sont les sites des cultures de Dong Son au nord et de Sa Huynh au sud. Les phases tardives de Sam Rong Sen, au Cambodge, semblent contemporaines.

En Thaïlande, la fin des temps protohistoriques est bien connue dans le Nord-Est (Ban Chiang dans sa période tardive comme certains niveaux des gisements de Ban Na Di, Non Chai, Non Dua ou Ban Chiang Hian) et dans la vaste plaine centrale de la Chao Praya (Ban Don Ta Phet).

Dans la majorité de ces gisements, on retrouve des outils et des armes en fer, de la céramique dont le décor fait appel simultanément aux techniques de l’incision, de la peinture ou de l’impression, et des parures faites le plus souvent de pierre (cornaline, agate), de verre (boucles d’oreille, perles oranges et bleues) de coquilles (bracelets) et de bronze (anneaux de bras et de pieds souvent disposés en brassards). Les rares sites d’habitat fouillés ont révélé les restes de maisons sur pilotis.


Photos:

1/ Fouilles de Ban Wang Hi

2/ Début de fouille in situ du squelette de bébé trouvé à Ban Wang Hi

3/ Deux vases empilés l'un sur l'autre avaient été déposés au dessus du corps du bébé, au niveau de la tête, avant le comblement de la fosse. Un pot globulaire à fond plat était surmonté d'une coupelle au fond arrondi.

4/ Deux récipients munis de trois groupes de perforations disposées en triangle. Un système de liens, manifestement encore en place au moment du dépôt, reliait les deux poteries.
IP archivée

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 327
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #58 le: juillet 03, 2010, 06:08:09 pm »

Petite question Manu, La nécropole de Ban Wang Hi est-elle accessible au public ?
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #59 le: juillet 04, 2010, 09:17:45 am »


Oui, mais il n'y a plus rien à y voir, les fouilles étant finies depuis longtemps... Les vestiges trouvés ont été déplacés dans les musées, en particulier dans celui de Lamphun...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #60 le: septembre 07, 2010, 12:53:04 pm »


J'en ai déjà parlé dans la rubrique "Livres" mais je trouve intéressant de remettre ce livre concernant la Préhistoire thaïlandaise dans son contexte...


Parution du livre

Préhistoires au Sud du Triangle d’Or


Aux IRD Editions

Auteurs : Valery Zeitoun (CNRS), Hubert Forestier (IRD), Supaporn Nakbunlung (Université de Chiang Mai)

Avec l'aide de : Laurence Billault (Infographie, mise en page et maquette, IRD)

Avec le soutien de : IRD Editions, MAE et Colas Thaïlande.

Préface de S.E.M. Laurent Aublin, Ambassadeur de France en Thaïlande de 2003 à 2007

Le livre : l’ouvrage intitulé "Préhistoires au sud du Triangle d’or", après trois chapitres généraux qui posent quel est l’état des connaissances en anthropologie, en préhistoire et en environnement pour l’Asie du sud-est, relate l’itinéraire archéologique d’une équipe scientifique franco-thaïe. Sont ainsi racontés les aléas et les succès d’une recherche de terrain avec des explorations parfois intéressantes du point de vue de la géologie ou de l’histoire du bouddhisme mais également des découvertes préhistoriques importantes. Ainsi, dans le « Wildlfe Sanctuary » du massif du Doi Chiang Dao, il a été démontré que les changements climatiques des quarante derniers milliers d’années ont pu s’enregistrer en milieu tropical contrairement à ce qu’on pensait jusqu’à présent. Du point de vue de l’évolution des techniques, le matériel archéologique dévouvert sur les sites du « Wildlife Sanctuary » de la rivière Salawin a permis de donner une nouvelle définition au Hoabinhien vue sous un angle techno-morpho-fonctionel. Le Hoabinhien était jusqu’à présent considéré comme uniquement une période chronologique correspondant aux derniers chasseurs-cueilleurs du Quaternaire ; ou un faciès culturel à outils sur galets taillés sur une seule face (uniface). Désormais, il apparaît comme un faciès complexe qui présente une plus grande diversité d'outils que l’on retrouve du sud de la Chine jusque sur l’île de Sumatra.

Conclusion provisoire d’une recherche menée pendant quatre ans sur le terrain nord thaïlandais, « Préhistoires au sud du Triangle d’or » est la première étape-bilan d’une recherche archéologique franco-thaïe. Cette collaboration fructueuse est appelée à l’avenir à se développer par plusieurs chantiers de fouille.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #61 le: novembre 20, 2010, 02:11:42 pm »


Un autre superbe ouvrage qui vient de sortir (en anglais)


Early Cultures of Mainland Southeast Asia


- Auteur: Charles Higham

- Edition: River Books

- Format: 25,3 x 18,3 cms (376 pages)

- Descriptif et avis: un superbe ouvrage où sont répertoriés tous les principaux sites de la Préhistoire humaine en Asie du sud-est (Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam)... Une classification très intéressante par période (Paléolithique, Néolithique, Age du bronze, Age du fer)... De nombreuses photos et très belles cartes.

- Points de vente: on le trouve en Thaïlande dans toutes les grandes librairies.
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #62 le: novembre 21, 2010, 01:44:46 pm »


intéressant manu !
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 847
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #63 le: novembre 22, 2010, 05:08:56 pm »

Il y aurait pas une version française ?
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #64 le: novembre 23, 2010, 06:29:28 pm »


Il y aurait pas une version française ?


Non hélas Bip, il existe seulement une version en anglais...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #65 le: novembre 26, 2010, 09:00:12 am »


Un fossile de crocodile vieux de 100 millions d'années


Le fossile, d'une longueur de 15 centimètres, avait été retrouvé dans la province de Kakhon Rathchasima, aussi appelée Korat. Son origine exacte n'avait toutefois pas encore été identifiée.

Selon un scientifique de l'Université Mahasarakham, cette espèce se nourrissait probablement de poisson et possédait des pattes plus longues que des descendants modernes.

« Il vivait sur terre et pouvait courir très vite », a souligné Komsorn Lauprasert à l'Associated Press. C'est lui qui a remarqué le crâne fossilisé du spécimen dans un musée en 2006.

On lui a donné le nom de Khoratosuchus jintasakuli, en l'honneur de sa province d'origine et du directeur de l'Institut de recherche du nord-est du bois pétrifié et des ressources minérales, Pratueng Jintasakul.


http://www.radio-canada.ca/
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #66 le: mai 23, 2011, 10:34:52 pm »


Les missions archéologiques françaises en Thaïlande.

Le« Thai-French Prehistoric Research Project ».


Mis en place en 1984 par Marielle Santoni, le « Thai-French PrehistoricResearch Project » a travaillé en collaboration avec le Département des Beaux-Arts de Thaïlande jusqu’en 2001.

Après une phase de prospections principalement conduites dans le nordde la Thaïlande (provinces de Nan, Chiang Mai, Uttaradit) avec notamment les premières publications concernant les ateliers de taille néolithiques de Phu Zhang (vallée de la Nan),c’est ensuite le site d’Obluang (province de Chiang Mai), fouillé de 1985 à 1988, qui a fourni une chronologie de lafin du Paléolithique à l’Âge du Bronze.

Trois phases culturelles sont représentées. La paroi de l’abri sous roche de Pha Chang porte des traces ocrées (recouvertes de peintures blanches plus récentes) contemporaines du niveau le plus profond (28000 BP) dans lequel fut retrouvé un bâton d’hématite utilisé.
L’occupation, de faible étendue et assez perturbée, appartient à ces cultures de chasseurs-cueilleurs dites « hoabinhiennes », caractérisées par l’utilisation d’un outillage sur galet aménagé sur une seule face(quartzite en majorité).

La faune est très mal préservée, très fragmentée et très concrétionnée,similaire (cervidés, bovidés, suidés, canidés, tortues, poissons, oiseaux) à celle du site d’Obluang-Village, défini comme « néolithique » par la présence de céramiques et d’outils de pierre polie.

Les haches-herminettes polies sans tenon, sub-triangulaires ou à bords parallèles, n’étaient pas produites sur place et ont été réavivées de nombreuses fois. Les sources d’approvisionnement n’ont pu être identifiées. Quelques polissoirs et pesons complètent l’assemblage.

L’outillage sur galet, héritier dégénéré de celui de Pha Chang, est très rudimentaire, souvent façonné sur des roches friables ou peu adaptées à la taille.
L’outillage osseux consiste en quelques pointes, spatules, gouges et un hameçon.

Les éléments de parure sont rares, quelques perles et des fragments de bracelets en terre cuite ou en ivoire.
La céramique, assez grossière, est faite sur place. Le décor est cordé, l’épaule parfois lissée et incisée. Les formes, à fond rond, consistent en jarres globulaires à col, coupes ou bols, avec ou sans carène,parfois sur pied.

L’Âge des métaux est représenté par une sépulture isolée avec mobilier funéraire (coupes à pied, bol à haut col éversé, décor cordé et incisé) et parures de bracelets de conque marine (l’un était réparé) et de bracelets de bronze (fines bandes et fins anneaux).

En 1989 et 1990, les prospections se sont attachées à fournir un carte d’occupation de la région environnante à la préhistoire.
de nombreux sites hoabinhiens ont pu être repérés dont le plus intéressant est Ban Sarapi (au sud,sur le cours de la rivière Ping) caractérisé par des outils unifaciaux de très grande taille (23 cm).
A partir de 1997, c’est la fouille des cimetières de l’Âge du fer de BanYang Thong Tai et Ban Wan Hai (Jean-Pierre Pautreau) qui a constitué l’essentiel de l’activité de la mission. Ces ensembles funéraires comprennent des sépultures par inhumation, des traces d’incinération et divers dépôts.

A Ban Wang Hai, la fin de l’occupation est datée par le Carbone 14 entre 429 et 657 ap. J.-C. Les tombes sont celles d’adultes, d’adolescents, de jeunes enfants et de nouveau-nés. Plusieurs de ces sépultures sont accompagnées de parures (colliers de perles en verre, pierre- agate, cornaline- et coquillage, anneaux d’oreille en verre,bracelets en bronze), d’instruments en fer (outils et armes), ou encore de vases en céramique déposés en offrandes.

L’absence de mobilier pour plusieurs corps s’oppose à la richesse de quelques inhumations.

Auprès du corps d’un homme jeune étaient déposés une dizaine d’outils et armes en fer (épée, lances à douille, hache, pointe d’épieu, etc.). Il portait un collier de perles en verre bleue et en fines rondelles de coquillage et deux grands anneaux d’oreilles en verre.

Les sépultures de nouveau-nés se signalent fréquemment par la présence de vases d’un type particulier. Les données funéraires ont montré des pratiques similaires concernant les inhumations des enfants depuis l’est de la Birmanie jusqu’au Vietnam.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #67 le: mai 23, 2011, 10:36:48 pm »


La Mission paléolithique franco-thaï.

Valéry Zeitoun a conçu en 2001 cette mission comme le développement du volet de recherche de la Mission archéologique française en Thaïlande concernant les périodes les plus anciennes.

L’exploration des grottes et les prospections menées entre la rivière Salawin et le Mékong dans le nord de la Thaïlande ont conduit àl’identification d’une douzaine de sites préhistoriques inédits dont les âges s’échelonnent de 3000 ans BP à 53 000 ans.

Les sites de plein air et en grotte de Huai Hin, Sop Ngae, Tham Nam Bor Suksit et Ban Fa Suai ont permis de définir le Hoabinhien comme un véritable techno-complexe et non plus seulement comme un faciès chronologique. Plusieurs grottes funéraires avec des « long boat coffin » ont été mises au jour.

Une deuxième phase de travaux a consisté à fouiller l’abri sous roche de Ban Fa Suai II (région du Doi Chiang Dao). L’objectif était d’établir une séquence chronostratigraphique complète de l’activité humaine. Ce type de séquence reste difficile à constituer en Asie du Sud-Est continentale alors que c’est l’outil de base de tout discours archéologique quant au peuplement et à l’évolution des cultures matérielles.

C’est désormais davantage vers le Mékong que s’orientent les travaux de la mission avec la fouille du site de plein air de Sao Din(province de Nan). Ce site paléolithique est propice à la compréhension des activités humaines pour la période de transition entre le milieu et la fin du Pléistocène (de part et d’autre de 40 000ans).

Dans le but d’ide ntifier les modalités de peuplement en Asie du Sud-Est à l’Holocène (de puis 10 000 ans) au travers des questions de territoire, d’identité et de cultures régionales, un programme soutenu par l’ANR (sédentarité autour du Mékong) fédère géographes, historiens,ethnologues et préhistoriens de plusieurs institutions (IRD, CNRS etEFEO). Son volet archéologique vise à documenter les phases d’appropriation et de déforestations des berges du Mékong.

Un volet d’expertise développé par Valéry Zeitoun est consacré àl’étude paléo-anthropobiologique des hommes fossiles régionaux (Homo erectus, Homo sapiens archaïques). C’est ainsi des études ont pu être menées sur l’Homme de Flores (Homo floresiensis) en 2006, encollaboration avec le Pusat Penilitian Nasional de Jakarta (Indonésie).
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #68 le: novembre 21, 2011, 09:27:42 am »


Je suis tombé récemment sur un numéro très intéressant des Dossiers de l'Archéologie... Il concerne essentiellement la Préhistoire humaine en Asie du sud-est et en Thaïlande...

Ce numéro peut être acheté en ligne sur ce site:

http://www.dossiers-archeologie.com/numero-302/prehistoire-asie-sud-est/sepultures-protohistoriques-thailande-nord.16125.php#article_16125


Description du numéro Dossiers d'Archéologie n° 302

Depuis une vingtaine d'années, l'Asie du Sud-Est a vu se multiplier les travaux archéologiques de terrain. L'intérêt manifesté par les chercheurs vient en grande partie de la situation de la région, diverse et complexe à plusieurs échelles dès les temps anciens, carrefour entre les mondes chinois, indien et l'Insulinde, le continent et les îles. La fin des conflits régionaux explique aussi, en partie, les nombreuses fouilles menées souvent en coopération avec des équipes étrangères. La part prise par les chercheurs français, du C.N.R.S., de l'I.R.D. ou de l'E.F.E.O., avec le plus souvent le concours du Ministère des Affaires Étrangères, en collaboration avec les archéologues locaux, est loin d'être négligeable. Grâce, entre autres, à ces travaux, il est désormais possible de proposer un tableau cohérent des époques Pré- et Protohistoriques. Bien fourni et très varié ce dossier demeure un reflet partiel de la diversité archéologique sud-est asiatique. Encore mystérieuse et complexe l'Asie du Sud-Est dévoile peu à peu le secret des origines des hommes et des civilisations grâce aux efforts conjoints des membres des institutions scientifiques françaises qui travaillent en étroite collaboration avec leurs collègues locaux.


Sommaire

- Coup de bambou sur la paléoanthropologie en Asie du Sud-Est
- Présentation
- Les hommes fossiles en Asie du Sud-Est
- Ban Fa Suai
- Données récentes sur l'industrie lithique ancienne
- L'abri-sous-roche de Pha Mai
- Les ateliers de taille de Nan
- Sumatra, anthropologie, espace et temps
- Gens des karsts au Néolithique à Sumatra
- La fin des temps préhistoriques en Birmanie centrale
- Vallée de la Samon


Les sépultures protohistoriques de Thaïlande du Nord

La recherche préhistorique en Thaïlande a montré durant les 3 dernières décennies une vitalité extraordinaire. Au-delà de quelques découvertes trop hâtivement médiatisées, le phénomène apparaît particulièrement sensible pour le Néolithique et les âges des métaux. Le souci manifesté par les autorités thaïlandaises pour la conservation de leur patrimoine et le fait que le pays soit resté à l'écart des troubles connus par plusieurs de ses voisins expliquent en partie la multiplicité des travaux de terrain, menés souvent en coopération avec des équipes étrangères. Mais l'intérêt pour la Préhistoire thaïlandaise vient aussi, bien sûr, de sa situation, privilégiée dès les temps anciens, de carrefour entre les mondes chinois, indien et l'Insulinde.

Auteur : Pautreau (J.-P.) - Doy-Asa (T.) - Mornais (P.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 302 Page : 60-66
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #69 le: novembre 22, 2011, 01:22:41 pm »



très intéressant, Manu, je l'achèterai...  :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #70 le: novembre 30, 2011, 07:39:31 pm »


En fait, il faut le commander...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #71 le: février 14, 2012, 09:31:20 am »


Le village antique de Ban Prasat

Il y a environ 3000 ans (on est déjà dans l’Histoire) s’est développée une importante culture humaine sur les berges de la rivière Mae Nam Than Prasat (région de Phimai). Durant près de 5 siècles, une communauté humaine cultiva le riz, domestiqua des animaux, façonna des poteries colorées, tissa des vêtements et plus tard forgea des outils de bronze dont de nombreux vestiges nous sont parvenus.

Une campagne de fouilles débuta en 1980 (elle s’acheva en 1991) et plusieurs fosses mortuaires contenant des corps d’adultes et d’enfants accompagnés de nombreux objets furent découvertes.

La visite de ce site est assez exceptionnel car le village de Ban Prasat, situé quelques kilomètres avant la ville de Phimai, n’est pas sur le circuit des agences de voyages (d’ailleurs peu nombreuses dans cette région !). Etant venu en voiture, je me suis ainsi retrouvé seul dans le village. Je conseille de commencer la visite par le petit musée très bien agencé, puis vous pouvez rejoindre à pied les 3 fosses qui sont très bien indiquées par de petites pancartes. A noter qu’en chemin, il est facile d’engager la conversation avec les villageois très sympathiques et de prendre des photos des nombreuses maisons traditionnelles en bois. Chose intéressante, de nombreuses thaïes se sont spécialisées dans la confection de nattes de sols et leurs métiers sont installés entre les pilotis des bâtisses.

Nombre de villageois de Ban Prasat participent au Programme Culturel d’Hébergement chez l’habitant, qui leur permet d’accueillir des visiteurs. Vous pouvez donc loger dans toutes les maisons où figure un petit panneau bleu du PCHH. Comptez 400 bahts/personne pour la nui en demi-pension.


Photos :

1/ L'entrée du village de Ban Prasat et le musée.

2/ Le village moderne est constitué de nombreuses maisons thaïe en bois.

3/ Les villageoises sont spécialisées dans la fabrication de nattes de sol.

4/ Le village antique de Ban Prasat.

5/ Villageois de Ban Prasat il y a 3000 ans.

6/ La Fosse mortuaire numéro 1
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #72 le: février 14, 2012, 09:32:10 am »


Photos Ban Prasat (suite):

7/ 8/ et 9/ Fosse numéro 1

10/ 11/ et 12/ Fosse numéro 3
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #73 le: février 15, 2012, 08:40:24 am »


cool mon poto ton reportage  :clap J'attends que tu nous fasses ptit topo sur l'issan du Sud vu que tu traines tes guêtres dans le coin en ce moment
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : La PREHISTOIRE en Thaïlande...
« Réponse #74 le: avril 26, 2012, 09:50:32 am »

Salut les gens, très bon reportage sur Ban Prasat, bravo  :clap.

De mon cote, petit passage rapide pour vous signaler la naissance d'un blog francophone qui va parler paléontologie :

Le Dinoblog

Toutes les plumes qui s'exprimeront sur son blog sont membres de la mission paléontologique franco-thai donc attendez vous a entendre parler d'Asie et de Thaïlande.

D'ailleurs ca commence avec le Laos et un nouveau dino, Ichthyovenator laonensis :


Certains apprécieront j’espère.
IP archivée