Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Hors sujet : la CHINE  (Lu 38223 fois)

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5960
Hors sujet : la CHINE
« le: mai 05, 2012, 03:02:56 am »

Hors sujet : la Chine

Incroyable ce défilé ! ... la perfection pour le soixantième anniversaire militaire de la parade des femmes soldats chinoise à voir absolument , c'est vraiment magnifique et impressionnant a la fois . Dont perso je reconnais très bien cette fameuse place et l'entrée de la cité interdite , dont d'ici peu je mettrais des photos lors de mon voyage à Pékin  8)

http://www.youtube.com/embed/1vA4T1wfJLE?rel=0
IP archivée
@+ Malco

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1076
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : Hors sujet : Chine .
« Réponse #1 le: mai 05, 2012, 10:20:57 am »

En tout cas allignement parfait.
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : Re : Hors sujet : Chine .
« Réponse #2 le: mai 05, 2012, 09:27:20 pm »


En tout cas allignement parfait.



c'est le moins que l'on puisse dire... Bravo, Mesdames    :clap
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors sujet : Chine .
« Réponse #3 le: mai 06, 2012, 11:03:20 am »


Impressionnant, cela fait presque peur...

Un petit bémol pour les uniformes qui me font penser à ceux que l'on voit dans les vieux films genres OSS 117...  :huhu
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5960
Re : Hors sujet : Chine .
« Réponse #4 le: mai 06, 2012, 11:15:57 am »

J'imagine même pas les entraînements qu'on dù subir ces femmes pour en arriver là , comme des esclaves voir pire .  :'(
IP archivée
@+ Malco

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 327
Re : Hors sujet : Chine .
« Réponse #5 le: mai 07, 2012, 06:05:19 pm »

Flippant mais quelle perfection !  :clap
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors sujet : Chine .
« Réponse #6 le: mai 07, 2012, 06:51:00 pm »


Cela doit effectivement représenter des centaines d'heures d'entrainement à l'ordre serré...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #7 le: octobre 22, 2012, 08:36:31 am »


Un peu d'humour...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #8 le: novembre 21, 2012, 08:10:38 am »

 
Le Premier ministre chinois entame une visite officielle en Thaïlande

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao est arrivé mardi soir à Bangkok pour une visite officielle en Thaïlande.

Lors de sa visite de deux jours en Thaïlande, M. Wen doit rencontrer le roi Bhumibol de Thaïlande, le Premier ministre Yingluck Shinawatra et assistera à l'inauguration du centre culturel chinois à Bangkok.

M. Wen a émis l'espoir que sa visite aidera à élever le partenariat de coopération stratégique et global entre les deux pays à nouveau niveau.

Le Premier ministre chinois a terminé mardi une visite au Cambodge, où il a participé à un sommet de l'Asie de l'est. 
IP archivée

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1076
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #9 le: février 06, 2013, 09:47:34 am »

Itinéraire de la route du rail (TGV) entre la Chine et Singapour
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 823
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #10 le: mai 29, 2013, 09:28:45 pm »

Connaissez-vous Yang Liping... merveilleuse, n'est-il pas!

http://www.youtube.com/watch?v=ZkLrFpo0lHA

IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #11 le: mai 30, 2013, 08:55:10 am »


Yang Liping... Tout simplement fabuleuse...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #12 le: novembre 15, 2013, 08:48:08 am »


Quelques investisseurs chinois en Thaïlande doivent avoir des sueurs froides...  :huhu


La Chine appelle à la stabilité politique en Thaïlande


La Chine a exprimé sa préoccupation concernant la situation en Thaïlande et a appelé à la stabilité politique.

La Chine, pays voisin et ami de la Thaïlande, s'inquiète de la situation politique actuelle, a déclaré lundi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang, lors d'un point de presse.

M. Qin s'est ainsi exprimé alors que diverses parties en Thaïlande débattent d'une loi d'amnistie pour les personnes impliquées dans les violences politiques survenues depuis le coup d'Etat ayant renversé l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra en 2006.

Thaksin Shinawatra et le chef de l'opposition Abhisit Vejjajiva, considérés comme responsables des actions menées par l'armée contre les manifestants "chemises rouges" ayant fait près de 100 morts et quelque 2.000 blessés en 2010 dans les rues de Bangkok, semblent être les principaux bénéficiaires de cette loi. Celle-ci a été adoptée en début de mois par le parlement et est actuellement étudiée par le sénat.

"Nous sommes convaincus que le gouvernement et le peuple thaïlandais sont capables de gérer ce problème", a indiqué Qin Gang. Le porte-parole a ajouté que la Chine souhaitait la stabilité politique en Thaïlande afin d'assurer le développement économique et une vie heureuse et pacifique pour le peuple de ce pays.


http://french.peopledaily.com.cn/Chine/8453878.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #13 le: janvier 10, 2014, 09:01:05 am »


Election Miss Chine... Mal à la tête !...  :hot
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2937
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #14 le: janvier 10, 2014, 05:33:29 pm »


Election Miss Chine... Mal à la tête !...  :hot


+ 1   :-*
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5960
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #15 le: janvier 10, 2014, 05:38:55 pm »

Citer


Election Miss Chine... Mal à la tête !...   


Oufff en effet , il y a rien à jeter là .  :clap
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #16 le: mars 14, 2014, 08:14:59 am »


Les Chinois en Afrique : où sont-ils ? Que font-ils ?

La présence chinoise en Afrique explose, ce n'est un secret pour personne. Dans un récent rapport sur la diaspora chinoise, le Conseil au commerce extérieur de la France détaille notamment leur présence sur le continent. Investissements, taille des diasporas, tout est là.

L'organisation des Conseillers au commerce extérieur de la France (CCEF) vient de publier un rapport sur la présence et l'influence chinoise hors du territoire de la grande Chine (qui inclut Hong Kong et Macao). "L'idée de lancer une vaste étude sur la Chine est venue au cours d'une réunion des CCEF organisée à Alger, explique Christian Granier, rédacteur de l'étude intitulée "La Chine hors les murs", publiée fin février. Les conseillers d'Algérie faisaient état d'une concurrence intense, d'une stratégie organisée et concertée des entreprises chinoises et du gouvernement chinois pour s'imposer sur le marché algérien.

En effet, depuis l'adoption par le gouvernement chinois du mot d'ordre "Go Global" en 2002, les entreprises chinoises se sont fortement internationalisées. L'Afrique n'a pas échappé à ce mouvement vers l'extérieur et représente aujourd'hui 15% des investissements de la Chine dans le monde. Le continent a vu la masse des investissements chinois augmenter à tel point que les flux entrants y ont doublé en quatre ans et le stock quadruplé. La présence chinoise en Afrique s'est considérablement renforcée et le premier forum sur la coopération Chine Afrique (Focac) s'est tenu en octobre 2000. Il se tient depuis tous les trois ans, alternativement en Chine et en Afrique.


Mécanismes de la présence chinoise

L'influence de la Chine sur le continent s'est d'abord limitée à l'obtention de ressources agricoles, minières et énergétiques puis à celle de marchés publics importants.

Le rapport note que les acteurs économiques et politiques chinois ont mis en place un ensemble d'aides et de système de troc avantageux.

Dans une seconde étape plus récente, la Chine a encouragé la délocalisation de certaines de ses industries de main d'oeuvre dans les pays d'Afrique prometteurs - l'Éthiopie est souvent citée en exemple de ce mouvement - et l'installation de centres de distribution de produits dans des zones de desserte facile.

Interrogé par Jeune Afrique, Christophe Granier explique que "les investissements chinois répondent aux trois critères habituels que sont la sécurisation des approvisionnements, les débouchés commerciaux et la délocalisation".


Opposition

Derrière ces aspects indéniablement positifs pour le continent, la présence grandissante des Chinois est de moins en moins acceptée. "Les cercles intellectuels et économiques africains dénoncent la technique du prix d'appel, qu'ils considèrent comme une copie des pratiques occidentales alors qu'elle s'inscrit dans une longue tradition chinoise.

De leur côté, les populations locales se plaignent régulièrement de conditions de travail dégradées, surtout dans les entreprises privées. Christophe Granier insiste pourtant sur la décentralisation de ce phénomène : "Une grande partie de la diaspora chinoise est le fait d'entrepreneurs individuels. Ce n'est pas une politique décidée au niveau du gouvernement et qui risque de porter dommage à la Chine".


Afrique du Nord et de l'Est prioritaires pour la Chine

En Afrique du Nord, l'implantation économique chinoise se développe tout particulièrement en Algérie et en Égypte. En Afrique subsaharienne, les principaux pays concernés sont l'Afrique du Sud, l'Angola et la Zambie. Mais l'Éthiopie connaît une très forte croissance de la présence chinoise, notamment avec l'installation de nombreuses entreprises manufacturières. Le Mozambique constitue aussi une priorité, notamment pour la sécurisation future des approvisionnements de l'Empire du Milieu en hydrocarbures.

Le développement en Afrique de l'Est constitue une priorité pour la Chine car elle lui permet de parachever sa stratégie du "collier de perle", mise au point dans le but de garantir la sécurité de ses voies d'approvisionnement maritimes. La Chine trouve également dans cette sous-région un terrain favorable à l'implantation de centres de production à vocation continentale ou mondiale. Elle a notamment encouragé financièrement le projet de 25,5 milliards de dollars destiné à mettre en place un corridor entre le Soudan du Sud, l'Éthiopie et le port de Lamu, au nord du Kenya.


En Afrique de l'Ouest comme ailleurs, l'accès aux ports reste un objectif majeur pour la Chine

Plus au sud, en Tanzanie, la Chine impulse aussi la construction du port de Bagamoyo, appelé à devenir l'une des principales porte d'entrée vers l'Afrique sur la côte orientale. La Zambie, qui accueille quelque 80 000 ressortissants chinois, représente le troisième plus important pays d'accueil du continent.

Le pays a été le théâtre de la première grande réaction anti-chinoise en Afrique, incitant la Chine à annuler des dettes et à offrir des infrastructures humanitaires, notamment des hôpitaux.


Présence restreinte en Afrique de l'Ouest, beaucoup plus large en Afrique du Sud

L'ouest du continent se caractérise par une présence chinoise encore très restreinte, du moins au niveau de la population, souligne l'étude. La sous-région fait néanmoins l'objet d'expériences prudentes de montée en puissance, que ce soit dans les pays riches en ressources minières (Niger) et agroalimentaires (Côte d'Ivoire) ou représentant des marchés importants pour les produits chinois à l'instar du Nigeria ou du Ghana. Comme ailleurs, l'accès aux ports reste un objectif majeur pour la Chine.

L'Afrique centrale, extrêmement riche en ressources énergétiques, forestières et minérales, attire les investisseurs publics chinois depuis de longues années. Le pays est notamment très présent en RD Congo, où des entreprises privées traitent une grande partie du cuivre produit au Katanga. D'autres sociétés sont directement impliquées dans la production de cuivre à l'instar de Minmetals depuis le rachat du canadien Anvil, ou encore Jinchuan suite au rachat du sud-africain Metorex. Autre grande implication de la Chine, les fameux contrats ressources contre infrastructures de 2007, d'un montant de 6 milliards de dollars.

Au Gabon, la Chine a connu des déboires dans ses investissements, que ce soit celui de Sinopec via la société pétrolière Addax ou celui dans le gisement géant de fer de Belinga. Le Tchad intéresse tout particulièrement la Chine pour ses réserves de pétrole. Là encore, les relations sont complexes.

En Afrique du Sud, le rapport note que les Chinois, arrivés plus tard que les Indiens et présents en moins grand nombre, représentent aujourd'hui une large communauté de commerçants et petits industriels. Chiffrée il y a cinq ans à 200 000 personnes, cette communauté se monte aujourd'hui à 350 000 membres.

L'intégration du pays d'Afrique australe dans le club des Brics n'a fait qu'accélérer cette dynamique. Quelques opérations majeures illustrent les liens économiques grandissant entre les deux pays : le rachat de 20% du capital de Standard Bank par ICBC en 2007 pour 5,6 milliards de dollars, l'investissement de 245 millions de dollars du fonds souverain CIC dans le holding financier Shanduka pour 25% du capital ou encore l'investissement de 100 millions de dollars du constructeur automobile FAW pour la construction d'une usine.


http://economie.jeuneafrique.com/index.php?option=com_content&view=article&id=21606
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #17 le: mars 20, 2014, 09:07:52 am »


Chine : voici le chien le plus cher du monde !

Un imposant mastiff tibétain a été vendu en Chine pour près de 1,4 million d'euros. Cete somme pourrait en faire un des chiens les plus chers du monde.

Le riche acquéreur, un promoteur immobilier, a déboursé 12 millions de yuans (1,39 million d'euros) pour l'animal âgé d'un an et pesant 90 kilos, lors d'une foire canine de Hangzhou, dans la province orientale du Zhejiang, précisent Les Nouvelles du soir, un journal de Qianjiang.

Souvent comparés à des lions en raison de leur imposante crinière aux tons noirs et roux, les mastiffs du Tibet (également appelés dogues tibétains) sont la dernière toquade des Chinois fortunés, l'animal-symbole de leur statut social.
 
 
« Des chiens qui ont du sang de lion »

Le prix de ces quadrupèdes puissants, massifs et parfois féroces s'est envolé ces dernières années, flirtant avec, ou dépassant parfois, le million d'euros. «Ils ont du sang de lion et ils sont le gratin des mâles reproducteurs au sein de la famille des mastiffs», a commenté l'éleveur du chien, Zhang Gengyun, cité par le journal.

Cette race canine est rompue aux conditions climatiques extrêmes et à l'altitude. Elle a longtemps été appréciée des bergers nomades pour la chasse en Asie centrale.

Les propriétaires de mastiffs les décrivent comme d'excellents chiens de garde, très fidèles à leur entourage.


http://www.leparisien.fr/insolite/chine-voici-le-chien-le-plus-cher-du-monde-19-03-2014-3686707.php
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : Hors sujet : Chine
« Réponse #18 le: mars 20, 2014, 12:19:04 pm »

Chine : voici le chien le plus cher du monde !


 :What?  n'importe quoi...
 
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : la CHINE
« Réponse #19 le: mars 28, 2014, 08:48:18 am »


Ce qui rend les Chinois si forts, selon le publicitaire Frédéric Raillard

INTERVIEW Frédéric Raillard, co-fondateur de l'agence de pub Fred&Farid vit à Shanghai depuis 2012. Une immersion totale qui l'a rendu fou de la Chine.

Fred Raillard, co-fondateur de l’agence de communication Fred&Farid, est tombé amoureux de la Chine. Depuis octobre 2012, avec la création d’une agence à Shanghai, l’agence se revendique même Franco-Chinoise. A l’heure de la visite du président Chinois, Xi Jinping, en France, il détaille pour nous ce qui fait la force de ce peuple
.


Depuis quand connaissez-vous la Chine ?

J’habite en Chine, depuis la création de l’agence à Shanghai, il y a dix-huit mois. Ce fut un vrai coup de foudre. J’y suis allé pour voir ce que nous pourrions faire alors que notre directeur artistique Feng Huang voulait retourner dans son pays. Et là, j’ai décidé qu’il fallait qu’on s’installe dans cette ville : si New-York a été la capitale du XXe siècle, Shanghai est celle du XXIe.

Il faut, pour comprendre le pays s’extraire d’un européano-centrisme qui nous rend aveugle. Une espèce de propagande de l’ouest qui nous empêche de voir toute la beauté de la Chine.

Il y a plusieurs Chine. Géographiquement, d’abord. Il y a ce qu’on appelle le "Mainland China", la Chine continentale, et le "Greater China" – Hong Kong, Macao, Taïwan-. La première est en train de prendre sa revanche sur la seconde qui a marqué le XXe siècle. Le peuple prend le pouvoir sur une élite passée.

Surtout, il y a une fracture générationnelle. Les plus de soixante ans ont vécu avec la peur de l’étranger. La génération Weibo, celle du site local de microblogging concurrent de Twitter, est au contraire très ouverte et très curieuse.


Ce serait donc un pays plein de contradictions ?

Au contraire. Tout est toujours à deux niveaux et jamais manichéen. 5.000 ans d’histoire communiquent parfaitement avec la modernité la plus extrême. La dualité de la vie est ici parfaitement intégrée. Ils sont en même temps hyper-pragmatiques et spirituels. Ils gèrent bien mieux les contradictions que nous. Elles ne les freinent pas. On retrouve cela dans le symbole du dragon qui a une tête de lion, des pattes d’aigles… Une chimère qui agglomère l’ensemble. C’est un peu difficile à saisir pour nous, si rationnels. Mais ça les rend plus forts. Alors que le monde est instable, ils sont eux même en mouvement, ce qui leur donne un temps d’avance. Tout ce qui fige le sens est arrogant, eux sont dans l’humilité, la naïveté, même parfois. Ce qui peut sembler surprenant.


Qu’est-ce que vous appréciez particulièrement chez les Chinois ?

Ce sont des gens courageux, extrêmement travailleurs, qui ne se plaignent jamais. Tous les jours au bureau, c’est une évidence, ces jeunes, d’une moyenne d’âge de 25 ans, ont une contagieuse soif d’apprendre. L’ouest du monde est en dépression, perclus de cynisme comme on peut le constater avec des programmes néo-décadents comme Jackass, cette émission de télévision américaine et ses caméras cachées à l’humour bête et méchant. En Chine, rien de tel. Ce qui prime, c’est l’envie d’avancer, de bâtir. Ils vivent pourtant en "hard mode", comme ils disent, en employant l’expression utilisée en jeu vidéo pour désigner le niveau le plus difficile. Et cela les rend plus forts. Ce sont des gens qui se lèvent très tôt le matin. Qui entretiennent leur santé et leur corps plutôt que de se gaver de médicaments. C’est un bonheur de les voir danser dans les jardins pour faire leur gymnastique.

Alors que l’amour de la famille est en perte de vitesse en Occident, ici, il est central. La fidélité va d’abord au sang, et non à l’entreprise. C’est une autre manière de voir.

Qu’est-ce qui, dans leur manière d’agir ou de penser, les rend particulièrement efficace dans le monde d’aujourd’hui ?

Il y a quatre points qui me semblent fondamentaux : le réseau, la vitesse, la copie et l’argent. Le réseau social, d’abord. La République populaire de Chine porte bien son nom. Ce qui importe, en effet, c’est le "Guanxi", le relationnel. Ce tissu de connaissances est fondamental. Chacun travaille ses contacts, son réseau pour s’élever socialement. Cela n’a rien à voir avec un club privé, un cercle. Le sentiment d’appartenir à une élite n’est pas ce qui est recherché. Il s’agit de se construire un réseau tous azimut sans que le niveau social n’ait aucune importance.

Le relationnel est primordial. Faire selon les règles, « by the book » comme dise les américains, ne marche pas. Et c’est pour ça d’ailleurs que ceux-ci ont des difficultés en Chine. Ce qui compte, ce sont les relations humaines. Une relation commerciale ne suffit pas. Si seule la logique commerciale opère, ça ne marche pas.

La vitesse, ensuite. Il y a une efficacité dans la relation qu’on ne trouve pas en France. On échange ses cartes, on voit si oui ou non on peut faire du business ensemble et on se quitte, on passe à autre chose. La vitesse pas devant tout. Il s’agit moins de faire bien que d’aller vite, d’essayer et si ça ne marche pas, de passer à autre chose. Sur l’internet, on parle de "pivot". Vous lancez un service et, si ça ne marche vous "pivotez",  vous proposez autre chose. Ce sont des pragmatiques hyper-concrets. Ils saisissent l’opportunité, agissent.

Ce ne sont pas des théoriciens, des stratèges mais des tacticiens, des guerriers opérants avec une rapidité foudroyante. Le temps qu’ils lancent plusieurs choses, nous en sommes encore à réfléchir comment faire bien, mieux. Eux n’ont pas peur de l’échec. Celui qui a créé le réseau Mei li Shuo – 20 millions d’utilisatrices qui postent des photos d’elles-mêmes avec leurs nouveaux achats- a essayé quatre ou cinq fois avant de réussir. Ils ont donc un avantage à l’ère de l’internet où ce qui compte est d’être devant, de se lancer. Et l’Internet est un phénomène massif : il y a 600 millions d’internautes dans le pays !

La copie. Ce n’est chez eux pas un problème. Au contraire, cela s’apparente plus à une marque de respect. Grâce à cela, la Chine à cinq ans d’avance sur les réseaux sociaux : mais c’est dynamique. Si la messagerie instantané WhatsApp a été achetée si cher par Facebook (16 milliards de dollars) c’est parce que Wexin (WeChat), qui part à la conquête du monde agrège déjà toutes les technologies.  Le Chinois va toujours essayer de faire plus vite et moins cher. Ce n’est pas le même centre de gravité qu’en occident.       

L’argent, enfin. Il faut savoir que l’immobilier appartient à l’Etat. La pierre n’est donc pas une valeur en soi. En revanche, l’argent, celui que chacun a en banque est vénéré parce que c’est du solide, c’est une véritable propriété. Et cet argent est à faire fructifier au court terme. Ce qui encore une fois les rend très rapides.


http://www.challenges.fr/economie/20140327.CHA2126/ce-qui-rend-les-chinois-si-forts-selon-le-publicitaire-frederic-raillard.html
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : Hors sujet : la CHINE
« Réponse #20 le: avril 01, 2014, 01:16:45 pm »

http://www.lejournaldepattaya.com/index.htm


Chine : distribution gratuite d'air pur dans une ville étouffée par le smog...   ???


Samedi, les habitants de Zhengzhou ont fait la file pour respirer à pleins poumons dans  des sacs de la taille d'un coussin remplis d'air, certifié en provenance de la montagne, au travers d'un masque à oxygène...


Bien grave tout de même...   :'(

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2937
Re : Hors sujet : la CHINE
« Réponse #21 le: avril 08, 2014, 06:41:44 pm »

Politiques alimentaires : la Chine en exemple dans un rapport !


Le rapport 2013 de l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), lancé lundi à Dakar, a fait remarquer que la Chine a réussi depuis 1990 à réduire de près de moitié la prévalence de la sous- nutrition.

"Depuis 1990, la Chine a réduit de près de moitié la prévalence de la sous-nutrition qui est passé de 23% à 11% environ", souligne l'étude, lancée en présence du ministre sénégalais de l' Agriculture, Dr Papa Abdoulaye Seck et du Directeur général de l'IFPRI.

Le rapport 2013 sur les politiques alimentaires mondiales de l' IFPRI indique en outre que la Chine et le Vietnam prévoient d' éradiquer la faim d'ici 2025 et le Brésil et la Thaïlande y sont déjà parvenus.

"D'autres pays en développement peuvent s'inspirer de ces expériences pour tracer leur propre voie vers la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

L'élimination de la faim et de la sous-nutrition nécessite une combinaison de stratégies axées sur l' agriculture, la nutrition et la protection sociale", préconise l'étude.

L'IFPRI soutient qu'en Afrique au Sud du Sahara, l'agriculture jouera un rôle essentiel et qu'en Asie, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, la croissance des activités rurales agricoles et non agricoles peut contribuer à réduire la pauvreté.

"En Europe de l'Est et en Amérique latine, des programmes nutritionnels et de protection sociale bien ciblés peuvent aider à éliminer la faim et la sous-nutrition", souligne le rapport.

Le document relève également l'engagement politique croissant en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Il fixe un plan d'action pour 2014 et au-delà et appelle en particulier à éliminer la faim et la sous-nutrition d'ici à 2025.


http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-04/08/content_32024644.htm
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : Hors sujet : la CHINE
« Réponse #22 le: juin 20, 2014, 12:49:41 pm »

http://www.lejournaldepattaya.com/INFOS%20ASIE.htm


Je crois qu'on en avait déjà parlé, mais c'est de + en + mode  (normal puisque les gens sont de + en + fous...)    :What?

Le maillot « bikini de visage » est tendance en Chine de l'Est...


Une femme portant un « bikini de visage » marche sur une plage de Qingdao, Le masque, qui est utilisé pour bloquer les rayons du soleil, les méduses et les algues, est particulièrement populaire chez les femmes d'âge moyen.

Pas facile de faire des rencontres avec ça...    :huhu

 
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5960
Re : Hors sujet : la CHINE
« Réponse #23 le: juin 20, 2014, 01:07:37 pm »

Citer
     

Pas facile de faire des rencontres avec ça       


Incognito Line .  :huhu
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : Hors sujet : la CHINE
« Réponse #24 le: août 08, 2014, 08:07:20 am »


En voilà, une bonne nouvelle !...


Les ailerons de requins sont moins populaires auprès des dîneurs chinois

En Chine, les approvisionnements et les prix des ailerons de requins sont en chute libre, a rapporté récemment l'organisation non gouvernementale (ONG) WildAid, qui se concentre à mettre fin au commerce illégal d'espèces sauvages.

Ces deux dernières années, les importations d'ailerons de requins à Hong Kong ont presque diminué de moitié, tandis que l'offre à Guangzhou, province du Guangdong, a chuté de 82 %. Les marchés en diminution ont également affecté les prix. À Guangzhou, les prix de détail des ailerons de requins ont diminué de 47 % ces deux dernières années, tandis que les prix de gros ont chuté de 57 %.

Selon l'enquête de WildAid, 85 % des Chinois ont révélé n'avoir pas commandé d'ailerons de requins ces trois dernières années, tandis que 28,2 % des répondants ont attribué la baisse de la demande à l'interdiction des dépenses officielles en biens de luxe qui a été décrétée par le gouvernement chinois.

Les prix des ailerons de requins vendus par les pêcheurs en Indonésie, l'un des plus grands pays d'exportation d'ailerons de requin, ont chuté de 80 % depuis 2007.

« Le secteur des affaires des ailerons de requin est sur le point de s'éteindre », a déclaré un grossiste à Guangzhou. Sur le marché de détail, les prix des nageoires de requins de taille moyenne ont été réduits de moitié par rapport au précédent 642 $ le kilo, le prix le plus élevé lorsque l'entreprise était à son apogée.

« Pas de commerce, pas de tuerie », prône Yao Ming vedette à la retraite de la NBA dans une publicité de service public de WildAid, appelant les gens à refuser les ailerons de requins à la table.

Peter Knights, directeur général et fondateur de WildAid, dit que le rapport constitue une preuve solide que la conscience de protection des requins est plus élevée, car les gens réalisent les dommages causés par la consommation des ailerons de requins. « Nous avons fait de gros progrès », a-t-il dit.


http://french.china.org.cn/china/txt/2014-08/07/content_33174050.htm
IP archivée