Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise  (Lu 1612 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428

http://asie-info.fr/2013/01/10/asean-un-vietnamien-a-la-barre-en-pleine-periode-de-crise-516261.html

 
ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise

Rééquilibrage américain, poussée chinoise, communauté économique en 2015, le vietnamien Lê Luong Minh, nouveau secrétaire général de l’Asean, ne va pas chômer.

Pour succéder à Surin Pitsuwan, ancien parlementaire et ancien ministre des affaires étrangères de Thaïlande rompu aux négociations, l’Association des nations de l’Asie du sud-est a choisi comme secrétaire général un vétéran de la diplomatie du Vietnam, Lê Luong Minh, 61 ans, formé en Inde (université Jawaharlal Nehru, New Delhi), ambassadeur à l’ONU pendant sept ans (dont un an à la présidence du Conseil de sécurité en 2008-2009), et vice-ministre depuis.

C’est la première fois que le secrétariat général, dont le siège est à Jakarta, est confié à l’un des quatre Etats membres admis au sein de l’Asean après la fin de la Guerre froide (le Vietnam en 1995, la Birmanie et le Laos en 1997, le Cambodge en 1999).

En outre, le secrétariat et la présidence annuelle de l’Asean (assurée par Brunei) se retrouvent, en 2013, entre les mains de deux des quatre Etats membres directement impliqués dans le contentieux en mer de Chine du Sud (les deux autres sont les Philippines et la Malaisie).

Lors de sa prise de fonctions le 9 janvier, Minh s’est d’ailleurs empressé de déclarer vital d’accélérer la négociation avec la Chine d’un Code de conduite en mer de Chine du Sud, dont le principe a été adopté voilà dix ans déjà.

Cette position, acceptée par les dix Etats membres de l’Asean, aura donc un effet rassurant quand on sait que Pékin continue d’exercer des pressions quotidiennes sur Hanoï dans des eaux que les Vietnamiens appellent la mer de l’Est...

Le mandat de quatre ans de Minh correspond à la phase finale – et très délicate – de la mise en place par l’Asean d’une communauté économique rassemblant plus d’un demi-milliard de gens, soit 8% de la population mondiale.

«Le flot plus ouvert d’investissements, de capitaux, de travail, de biens et de services vont poser différents défis et vont offrir différentes opportunités aux Etats membres», a-t-il estimé le 9 janvier, selon le Straits Times de Singapour, en prévenant que l’intégration ne sera pas complète sans une réduction des écarts de développement au sein de l’Association.

Face à une Chine voisine et très entreprenante, plusieurs Etats de l’Asean ont accueilli favorablement ce que Barack Obama a d’abord présenté comme le «pivotement» des Etats-Unis vers l’Asie et qu’il définit aujourd’hui comme un «rééquilibrage» dans tous les domaines.

Ce face-à-face entre les deux éléphants de l’Asie-Pacifique sera d’autant plus difficile à gérer pour Minh que son secrétariat général dispose de moyens très limités.

En passant le relais à Minh, Surin a déclaré que la décennie en cours compte beaucoup plus de défis que la précédente. «Les superpuissances arrivent. Nous sommes le centre de gravité de la planète. Nous ne pouvons écarter personne. Nous pouvons seulement gérer les relations pour contribuer à l’équilibre stratégique que nous souhaitons voir se déployer ici».
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3464
Re : HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise
« Réponse #1 le: novembre 17, 2018, 03:13:26 am »


La Thaïlande prend la présidence de l'ASEAN qui, par ailleurs, se réjouit de l'absence de Trump à sa réunion annuelle !

L'ASEAN se concentrera sur "l'avancement du partenariat pour la durabilité" sous la présidence thaïlandaise en 2019.

L'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) va se concentrer en 2019 sur le thème de "l'avancement du partenariat pour la durabilité" sous la présidence de la Thaïlande, a annoncé jeudi à Singapour le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-o-cha, lors de la cérémonie de clôture du 33e sommet de l'ASEAN.

Succédant à la présidence tournante du bloc exercée cette année par son homologue singapourien Lee Hsien Loong, M. Prayut a noté que l'ASEAN est confrontée à une série de défis tels que des concurrences commerciales et politiques, des technologies disruptives et la criminalité transnationale.

L'ASEAN va profiter des avancées technologiques de la quatrième révolution industrielle, renforcer son partenariat tant interne qu'avec ses partenaires extérieurs et la communauté internationale et soutenir la durabilité dans toutes les dimensions, selon lui.

Fondée en 1967, l'ASEAN regroupe Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam. Les dix pays membres assurent la présidence tournante annuelle du bloc dans l'ordre alphabétique.77


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise
« Réponse #2 le: novembre 20, 2018, 10:56:54 pm »

https://siecledigital.fr/2018/11/19/google-predit-que-leconomie-numerique-de-lasie-du-sud-est-triplera-dici-a-2025


Google prédit que l’économie numérique de l’Asie du Sud-Est triplera d’ici à 2025...

L’économie numérique de l’Asie du Sud-Est pourrait atteindre les 240 milliards de dollars dans moins de 7 années.

Avec une population cumulée de 650 millions d’habitants le secteur du numérique est en pleine expansion et pourrait tripler dans les prochaines années. C’est dans le troisième volet de son rapport intitulé « e-Conomy SEA » que Google a dévoilé aujourd’hui ses prédictions.

Comme le précise le média TechCrunch, l’Asie du Sud-Est est dans l’ombre de la Chine et de l’Inde depuis trop longtemps. Cette région a un réel potentiel pour se développer rapidement et de manière pérenne grâce à l’économie du numérique.

Il y a tout de même 350 millions d’internautes dans cette région du monde. C’est plus que la population américaine dans son ensemble. Les dernières données disponibles indiquent que l’économie numérique des USA va atteindre les 72 milliards de dollars cette année contre 19,1 milliards de dollars en 2015. L’ascension de ces nouvelles économies est fulgurante.

Ce sont les achats de voyages en ligne qui représentent la plus grande partie des recettes (30 millards de dollars) juste devant le commerce électronique avec 23 milliards de dollars. Une répartition qui devrait rester semblable d’ici 2025.

Rares sont les personnes qui le savent, mais L’Indonésie est le quatrième pays du monde par sa population. À lui seul, le pays devrait atteindre 100 milliards de dollars en 2025.

L’économie numérique de la Thaïlande devrait être de 43 milliards de dollars, et celle du Vietnam de 33 milliards de dollars. Singapour est la plus petite des six plus grandes économies d’Asie du Sud-Est. Avec une population de seulement 5,5 millions d’habitants, le pays détient une part surdimensionnée du marché de la région, une tendance qui devrait se poursuivre jusqu’en 2025.


Le rapport indique également que « plus de 2 000 entreprises de l’économie numérique de cette région ont obtenu des investissements.

Parmi elles, le segment le plus dynamique est celui des entreprises dont la valeur se situe entre 10 et 100 millions de dollars.

Fondements de l’économie de l’Internet, ces entreprises ont levé 1,4 milliard de dollars au premier semestre de 2018, éclipsant déjà le milliard de dollars qu’elles ont reçu en 2017. »
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/ailleurs-en-asie/110125-singapour-les-transports-en-commun-du-futur-c-est-pour-demain?


SINGAPOUR: Les transports en commun du futur, c'est pour demain !

L’agence des transports terrestres (LTA) de Singapour vient de dévoiler son plan pour le développement du réseau de transport en commun pour la décennie 2030-2040. Il vise à faire gagner aux usagers 15 min chaque jour sur leur temps de trajet.

L'ambassade de France à Singapour, qui publie «Les brèves de l'ASEAN» serait-elle jalouse des performances de l'île Etat en matière de transports urbains comparés à Paris ?  :D


L'appréciation est en tout cas fort positive.

Selon le service économique régional français, l'agence des transports terrestres de Singapour prévoit que, d’ici à 2040, 90 % des déplacements vers le centre-ville s’effectueront en moins de 45 min et que l’ensemble des usagers seront à moins de 20 minutes du centre-urbain le plus proche, en intégrant l’ensemble des segments effectués à pied, à vélo, en bus et en métro.

Les autorités singapouriennes entendent donc continuer de développer le réseau de métro (objectif de 360 km de métro en 2030 voire 400 km en 2040, contre 229 km aujourd'hui) et les pistes cyclables (700 km en 2030 et 1000 km en 2040, contre 440 km aujourd’hui) et accroître la qualité des services de bus et métro (y compris en termes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite), notamment en s’appuyant sur l’utilisation d’outils numériques...  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/politique/110209-asie-du-sud-est-l-asean-doit-dire-non-aux-dechets-europeens


ASIE DU SUD-EST: L'ASEAN doit dire non aux déchets européens...

Au premier jour du sommet de l'Association des nations de l'Asie du sud-est (ASEAN) qui s'est ouvert à Bangkok ce jeudi 20 juin, plusieurs collectifs de défense de l'environnement ont lancé un appel solennel aux dirigeants des dix pays de la région. Leur demande ? Que ces derniers refusent désormais d'accueillir les déchets électroniques et plastiques polluants en provenance des pays occidentaux et notamment européens.

Des groupes de défense de l'environnement ont appelé jeudi 20 juin les pays de l'ASEAN à interdire les importations de déchets en provenance des pays développés afin de contribuer à la réduction de la pollution.

L’Asie du Sud-est a connu une hausse vertigineuse des importations de déchets plastiques et électroniques en provenance des pays développés.

Un phénomène qui s'est encore accru après l'interdiction de ces importations par la Chine, entraînant le transfert de millions de tonnes de déchets vers des pays moins réglementés.


Interdiction immédiate

« Déclarez une interdiction immédiate de toutes les importations de déchets plastiques, en particulier en provenance des pays européens qui plaident pour une préservation de l'environnement », a demandé Greenpeace.

« L'accueil des plastiques et des déchets électroniques de l'étranger au nom du développement doit cesser de toute urgence », a poursuivi Penchom Saetang, directeur de la fondation Ecological Alert and Recovery Thailand (EARTH).

Certains pays d’Asie du sud-est ont pris des mesures ces derniers mois pour enrayer le flot de déchets.

L’Indonésie a été le dernier à refuser les importations de déchets du Canada, à la suite de mesures analogues prises par la Malaisie et les Philippines.

La Thaïlande n'interdit pas les importations de déchets plastiques, mais elle a promis d'y mettre fin d'ici 2020.

Elle impose des interdictions partielles sur les déchets électroniques.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


ASEAN  : réunion au sommet ce week-end à Bangkok...

Les dirigeants de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean), réunis en sommet ce week-end à Bangkok, ont avancé sur un projet d'accord de libre-échange promu par Pékin, qui associerait seize Etats de la région Asie-Pacifique, ambitionnant de le boucler fin 2019.

«L'Asean doit travailler main dans la main dans les négociations sur le RCEP (partenariat économique intégral régional), afin qu'il puisse aboutir cette année», a déclaré dimanche le premier ministre thaïlandais Prayut Chan-O-Cha lors de la conférence de presse finale.

Lancé dès 2012 mais peinant jusqu'ici à avancer, le RCEP selon son acronyme anglais, renforcerait l'influence de Pékin en Asie.

Le RCEP doit en effet inclure, outre l'Asean et la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, soit la moitié de la population du globe.

Cela en ferait le plus grand accord commercial au monde. Le président chinois Xi Jinping participera au prochain sommet de l'Asean prévu en novembre en Thaïlande, avec le RCEP comme un des principaux dossiers au menu des négociations.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3464
Re : HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise
« Réponse #6 le: juillet 01, 2019, 11:16:44 pm »


Accord UE-Vietnam : « Le potentiel économique est considérable » !

L'accord commercial entre l'Union européenne et le Vietnam sera signé dimanche à Hanoï. Il doit permettre de supprimer 99% des droits de douanes sur les échanges de biens entre les deux pays. L’analyse de Cynthia Kalasopatan, économiste chez Rexecode.


Pourquoi l’Europe se tourne-t-elle vers le Vietnam ?

Cynthia Kalasopatan : Le potentiel économique de l’Asie est considérable pour l’Union européenne. L’accord de libre-échange avec le Japon est entré en vigueur en février dernier, celui avec la Corée du Sud quatre ans plus tôt, et celui avec Singapour est en cours de ratification. En se rapprochant du Vietnam, l’UE va se renforcer un peu plus dans la région.

C’est un accord assez complet qui a été signé avec Hanoï, qui vient renforcer les liens économiques et faciliter l’accès au marché vietnamien, mais compte aussi des volets sur l’environnement, les normes et les réglementations, les services, l’investissement ou la propriété intellectuelle.

Entre Bruxelles et Hanoï les relations commerciales se sont fortement renforcées ces dix dernières années. Entre 2009 et 2018, en valeur, les exportations du Vietnam vers l’Europe ont été multipliées par quatre. C’est encore plus parlant si l’on tient compte d’une période plus longue : elles ont été multipliées par 45 depuis 1996.

Ce sont avant tout des biens et des machines qui partent vers l’Europe. Samsung, par exemple, assemble une grande partie de ses smartphones au Vietnam. Il y a eu une vraie montée en gamme des produits « made in Vietnam » depuis les années 2010.


Cet accord ne vient-il pas aussi contrebalancer les tensions commerciales et le ralentissement économique mondial ?

C’est un signal assez fort dans le contexte actuel. Depuis l’ouverture de son économie dans les années 1980, le Vietnam reste l’une des économies les plus dynamiques en Asie. Sa croissance a dépassé 6% ces dernières années, et devrait rester au même niveau pour l’année en cours et la suivante.

Cela montre que, malgré le ralentissement attendu du grand voisin chinois, l’économie vietnamienne fait preuve de résilience. Mais cela ne sera pas sans aucun effet : la Chine représente 18% des exportations vietnamiennes, une demande chinoise en berne aura sans aucun doute un impact.

D’autant que l’effet sur le Vietnam de la guerre commerciale est difficile à anticiper. Le Vietnam, bien positionné pour accueillir des industries chinoises en cas de relocalisations, pourrait en bénéficier : les exportations vers les Etats-Unis ont en effet fortement progressé ces trois derniers mois. Doit-on s’attendre à une réorientation d’une partie des échanges au profit du Vietnam ?

Ce n’est pas sûr. Le pays ne sera pas forcément gagnant. La relation avec la Chine reste très étroite. Les entreprises chinoises importent une grande quantité de biens intermédiaires du Vietnam qui pourrait pâtir, par ricochet, des mesures tarifaires américaines.

L’Europe avait échoué à conclure un accord avec l’ensemble des pays de l’Asean. L’accord avec le Vietnam, après celui signé avec Singapour en octobre dernier, est-ce une manière de s’y atteler brique par brique ? Bruxelles serait aussi en discussion avec l’Indonésie et les Philippines.

Cela pourrait ouvrir la voie. L’Asean [qui regroupe l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, Brunei, le Vietnam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge] n’est pas au même niveau d’intégration économique que l’Union européenne.

Ce sont des économies assez diverses, à des niveaux de développements différents, et donc des intérêts qui ne convergent pas encore. Conclure un accord avec le bloc reste difficile sur le plan logistique.

Les pays membres ont signé l’accord AEC (« Asean Economic Community ») qui est entré en vigueur en 2016 et qui devrait emmener vers une intégration économique plus poussée à l’horizon 2025, avec notamment un abaissement des droits de douane.

Mais le travail est loin d’être achevé sur les autres volets portant sur l’investissement, les services et la mobilité du travail. L’organisation ne parvient pas encore à parler d’une seule voix. C’est plus simple de signer un accord pays par pays.$


https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/accord-ue-vietnam-le-potentiel-economique-est-considerable-
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise
« Réponse #7 le: juillet 04, 2019, 03:18:27 am »


ASEAN: Le boom des voitures électriques accélérera après 2025...

L’investissement annuel dans les véhicules électriques devrait atteindre 6 Milliards de dollars d’ici à 2030 au sein des dix pays membres de l'ASEAN, anticipe le cabinet de conseil Bain & Company. En outre, 500 Millions de dollars devraient être investis chaque année dans les infrastructures de recharge.

Le boom des voitures électriques est aujourd'hui une réalité au sein de l'ASEAN, dopé par le développement des flottes commerciales électriques et des deux-roues que par les ventes de voitures particulières électriques.

Les «brèves de l'ASEAN», publication du service économique régional français à Singapour notent toutefois plusieurs freins à l'expansion de ce secteur d'avenir: le prix des véhicules électriques (qui devrait néanmoins baisser, du fait d’une baisse du coût des batteries), le faible soutien des autorités et l’insuffisance des infrastructures de recharge.

Le marché devrait, selon Bain & Company, croître plus rapidement après 2025. L'un des pionniers du secteur est le groupe Dyson qui construit actuellement une usine à Singapour.

 
@GavrocheMedia et facebook.com/GavrocheMagazine
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/ailleurs-en-asie/110431-asie-du-sud-est-asean-a-bangkok-la-securite-de-la-region-depend-des-navires-chinois


ASEAN: A Bangkok, la sécurité de la région dépend des navires chinois... :hang

Dans la foulée de la réunion annuelle des ministres des Affaires étrangères des dix pays membres de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du sud-est) à Bangkok, le Forum régional sur la sécurité s'est ouvert vendredi dans la capitale thaïlandaise. Il associe l'ASEAN à ses principaux partenaires stratégiques, dont les États-Unis et la Chine. Au menu de cette réunion qui s'annonce houleuse: les incidents récents mettant en cause des navires chinois dans les eaux de l’Asie du Sud-Est.

Les manœuvres chinoises en mer de Chine méridionale, y compris une impasse dans la zone économique exclusive du Vietnam, sont au rendez-vous ce vendredi 2 aout du Forum régional sur la sécurité de l'ASEAN à Bangkok.

Parmi ceux-ci, les États-Unis ont défini une «stratégie indo-pacifique» qui défie l'hégémonie maritime chinoise et cherche à resserrer ses liens avec les pays qui s'opposent à Pékin.
Le Vietnam exige que la Chine retire un navire de contrôle et l’escorte de ses eaux près d’un bloc pétrolier au large des côtes.

L’appel du Vietnam à rallier la communauté internationale est en rupture avec ses réponses prudentes habituelles à la Chine, et son souci de régler jusque là ses différends de manière bilatérale.


Félicitations à Rosneft

Le Vietnam semble également bénéficier d’un soutien tacite de la Russie, dont la société pétrolière nationale Rosneft, exploite un bloc pétrolier dans une zone considérée comme sienne par la Chine.

Deux jours après la découverte d’un navire des garde-côtes chinois près du bloc pétrolier en question le 16 juillet, dans le cadre de ce que le groupe de réflexion américain Asia Maritime Transparency Initiative (AMTI) qualifiait de « manière menaçante », l'agence de presse russe Spoutnik a publié un message du président Vladimir Poutine à Rosneft Vietnam pour le développement du bloc.

La Russie fera partie des 27 pays représentés lors de la réunion du forum régional de l'ANASE qui se tiendra vendredi à Bangkok.


Haijing 35111

Seront également présents les ministres des Affaires étrangères du Japon, des États-Unis, de la Chine et de l'Australie, ainsi que ceux des Philippines, de la Malaisie et du Vietnam, récemment touchés par des navires chinois, notamment les garde-côtes et une milice de pêcheurs.

Le même navire  Haijing 35111 de la force chinoise de garde-cotes qui s’est présenté près de l’opération de Rosneft au large du Vietnam a également été suivi près d’une plateforme pétrolière sur le plateau continental de la Malaisie en mai, selon le groupe de réflexion AMTI.

En juin, un bateau de pêche chinois avait coulé un navire philippin, laissant 22 membres d'équipage bloqués près du Reed Bank, site de gisements de gaz dans la ZEE des Philippines. La Chine a dit que c'était un accident.


Duterte en difficulté

Lundi 29 juillet, le secrétaire philippin de la Défense, Delfin Lorenzana, a confirmé que cinq navires de guerre chinois avaient traversé la mer territoriale des 12 km de Manille ce mois-ci sans en avertir le gouvernement de Manille. Paradoxe: l’un des principaux alliés de la Chine est le président philippin Rodrigo Duterte, qui méprise les États-Unis et dont la politique étrangère a été saluée par le journal chinois The Global Times la semaine dernière, la qualifiant de «pacifique, coopérative et modérée».

Mais au sein de l'armée Philippine, cet alignement sur Pékin suscite une vive opposition.  Selon l'auteur et analyste Richard Heydarian, basé à Manille, Duterte est de plus en plus isolé dans la défense de la Chine.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/ailleurs-en-asie/110537-asie-du-sud-est-humanitaire-la-suisse-s-engage-aux-cotes-de-l-asean-dans-l-aide-d-urgence


ASIE DU SUD EST - HUMANITAIRE: La Suisse s'engage aux cotés de l'ASEAN dans l'aide d'urgence...

Les dix pays membres de l'Association des nations d'Asie du sud est ne sont pas seulement des dragons économiques et financiers prêts à rugir. Ils sont aussi, souvent, le théâtre de catastrophes naturelles importantes, à commencer par les tremblements de terre, les cyclones et les tsunamis. Comment y faire face ? Comment s'y préparer ? La Suisse a signé début août un partenariat avec l'ASEAN pour participer à la formation des personnels et à la mise en place de systèmes de prévention.

Gavroche l'a appris avec retard. D'où cette annonce tardive, mais que nous tenions à communiquer à nos lecteurs. La secrétaire d'État suisse, Pascale Baeriswyl, le secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères de la Thaïlande, Busaya Mathelin et le Secrétaire général adjoint de l'ASEAN, Hoang Anh Tuan (à droite), ont assisté début août à la signature d'un mémorandum d'intention entre la Suisse et le Centre de coordination de l’aide humanitaire sur la gestion des catastrophes de l’ASEAN (Centre AHA).


Domaine d'activités essentiel

La gestion des catastrophes et l’aide humanitaire sont des domaines de coopération essentiels entre la confédération helvétique et les pays de l'Asean. La Suisse a soutenu la réponse à plusieurs catastrophes naturelles en Asie du Sud-Est en 2018, à hauteur de trois millions de dollars.

Avec le nouveau mémorandum, la Suisse et le centre AHA vont renforcer la préparation aux catastrophes, le développement des capacités, la coopération régionale et internationale.

La Suisse soutient également les priorités de présidence tournante thaïlandaise de l'ASEAN en 2019 avec plusieurs initiatives concrètes, telles que le Dialogue interrégional sur les entreprises et les droits de l'homme tenu à Bangkok en juin.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise
« Réponse #10 le: septembre 14, 2019, 08:52:23 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/economie/110624-asie-du-sud-est-telecommunications-la-5g-eldora

ASIE DU SUD-EST - TELECOMMUNICATIONS: La 5G, eldorado de l'ASEAN...


Le déploiement de la 5G rapportera entre 4,3 et 5,8 Milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel supplémentaire aux opérateurs de télécommunications de l’ASEAN d’ici 2025, selon un rapport de Cisco et AT Kearney.

Une nouvelle donnée dans la dernière livraison des «Brèves de l'Asean» est assurée de ravir les opérateurs... Mais aussi les administrations fiscales pressées de trouver le meilleur moyen de prélever ainsi davantage de ressources.

Selon ce rapport disponible ici, la 5G permettrait ainsi une hausse de 9 à 12 % du chiffre d’affaires des opérateurs par rapport à son niveau actuel, alors qu’il est aujourd’hui atone.

Le cabinet estime que les entreprises singapouriennes sont les mieux placées pour déployer cette nouvelle technologie et pourraient engranger jusqu’à 510 Millions de dollars de recettes supplémentaires.

Le taux de pénétration de la 5G est, par ailleurs, estimé à 57 % à Singapour en 2025, contre 40 % en Malaisie, et 33 % en Thaïlande.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise
« Réponse #11 le: octobre 04, 2019, 11:16:38 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/economie/110713-asie-du-sud-est-economie-les-chiffres-de-la-croissance-regionale-reactualises-pour-2019?


ASIE DU SUD EST - ECONOMIE: Les chiffres de la croissance régionale réactualisés pour 201....

Comment se porte l'économie de l'Asie du sud-est, en pleine tourmente commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ? Peut-on craindre une récession en Thaïlande, où les autorités ont à plusieurs reprises révisé leurs prévisions à la baisse ? La Banque asiatique pour le développement, basée à Manille, vient de publier ses estimations, reprises par «Les brèves de l'Asean», la lettre d'information du service économique régional français que nous vous recommandons.

La Banque asiatique de développement a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’ASEAN en 2019. Pour l'ensemble des dix pays membres de cette organisation régionale, la croissance s'établira à 4,5% pour cette année, soit -0,4% de baisse sur les précédentes estimations. Elle se relèvera ensuite légèrement en 2020 pour atteindre 4,7%.

Ces chiffres sont évidemment des estimations susceptibles d'être affectées par des facteurs tels que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, ou la hausse des prix du pétrole. À titre de comparaison, la croissance estimée de la zone euro pour 2019 devrait s'établir à 1,1% (1,8% pour les 28 pays membres de l'UE) selon la banque centrale européenne.

Les « brèves de l'Asean » reprennent les principaux chiffres par pays. Nous donnons ici les évolutions anticipées des indicateurs: Singapour (–1,9 pp en 2019 et −0,5 pp en 2020), la Thaïlande (–0,9 pp en 2019 et −0,5 pp en 2020), les Philippines (–0,4 pp en 2019 et −0,2 pp en 2020), le Laos (–0,3 pp en 2019 comme en 2020) et l’Indonésie (–0,1 pp en 2019 comme en 2020) voient leurs prévisions abaissées pour les deux années, tandis que les prévisions des autres pays restent stables.

L’institution justifie cette révision par le recul des exportations et des investissements dans les pays de la zone sur les six premiers mois de 2019, dans un contexte de tensions commerciales et d’affaiblissement du cycle de l’électronique, ainsi que par les dégâts subis par le secteur agricole suite au phénomène El Niño.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise
« Réponse #12 le: octobre 08, 2019, 09:37:40 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/economie/110740-asie-du-sud-est-num-rique-l-economie-digitale-rapportera-300-milliards-de-dollars-en-2025-aux-pays-de-l-asean?


NUMÉRIQUE: L'économie digitale rapportera 300 milliards de dollars en 2025 aux pays de l'ASEAN...

Le chiffre de 300 milliards de dollars de revenus a de quoi faire rêver. Il figure en couverture du rapport que Google et le fonds singapourien Temasek viennent de publier sur le potentiel numérique des économies des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du sud-est.

Il faut lire ce rapport pour avoir un aperçu des potentialités de la région dans ce domaine clef pour l'avenir du commerce, du travail et des transactions bancaires. Gavroche vous le propose ici en téléchargement gratuit

elon les «Brèves de l'Asean», publication du service économique régional français basé à Singapour, la valeur générée par l’économie numérique devrait atteindre 300 Milliards de dollars en 2025, indiquent Google et Temasek dans leur nouveau rapport e-Conomy Southeast Asia, revoyant une nouvelle fois à la hausse leurs prévisions de croissance pour ce marché.

En 2018,Google et Temasek estimaient en effet que l’économie numérique devrait rapporter 240 Mds USD à la région en 2025. Ce segment croît de 40 % par an en Indonésie et au Vietnam (après une croissance de 49 % et 35 %, respectivement, dans chacun de ces deux pays sur la période 2015-2018), et entre 20 et 30 % par an en Malaisie, aux Philippines, à Singapour et en Thaïlande.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : HORS SUJET : ASEAN : un vietnamien à la barre en pleine période de crise
« Réponse #13 le: octobre 11, 2019, 09:54:57 pm »


ASIE DU SUD-EST: IMMOBILIER: Les 21 et 22 novembre, Bangkok accueille « l'Asian Real Estate Summit »

Les investisseurs et autres curieux des tendances du marché immobilier asiatique peuvent noter la date. Les 21 et 22 novembre, la « cité des anges » accueillera à l'Athénée Hotel l'édition 2019 du « Asian Real Estate Summit ». Un rendez-vous annuel organisé par Property Guru, le site spécialisé sur l'évolution de ce secteur.

« L'Asian Real Estate Summit » proposera, pendant ces deux journées de conférence de haut niveau à Bangkok des séminaires et des interventions sur les principales tendances du marché, centré notamment sur la question cruciale de la croissance urbaine.

Le format du Sommet est conçu pour faire émerger des solutions. À suivre aussi. La traditionnelle cérémonie des «Asian Real Estate Property Awards», trophées prisées de la profession.

Pour en savoir plus: asiarealestatesummit.com ou envoyer un mail à l'adresse suivante: ares@propertyguru.com
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".