Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande  (Lu 2330 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande
« le: mars 10, 2013, 07:56:00 am »


Financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande

Obtenir du financement auprès d'une banque en Thaïlande étant quasi impossible pour un étranger, les solutions sont à chercher ailleurs. Mais en l'occurence elles existent.

Ainsi, certaines banques françaises offrent des solutions de financement en mobilisations de patrimoine ou hypothèques déplacées qui consistent à refinancer un bien immobilier que l'on possède déjà.

Un prêt amortissable classique (remboursements mensuels, capital + intérêts) est accordé sur une durée de 3 à 20 ans et jusqu'à 1 million d'euros. Les conditions habituelles de revenus, d'endettement et d'âge (65 ans maximum au terme du prêt) s'appliquent en France métropolitaine mais permettront de libérer de 70% à 80% de la valeur expertisée du bien hypothéqué en France. Un placement assurance-vie pourra aussi être nanti (mis en garantie) mais devrait permettre de libérer 100% de sa valeur.

L'avantage d'un tel montage est de permettre à tout emprunteur résidant en France et possédant du patrimoine de financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande avec un prêt en euros (pas de risque de change par rapport aux revenus) à un taux très attractif (de 3% à 4%).

La mobilisation de patrimoine conviendra exclusivement aux personnes qui possèdent du patrimoine en France et qui répondent aux critères d'âge et d'endettement requis par les banques françaises. Pour les expatries résidant en Asie du Sud-Est et ne possédant pas de patrimoine en France, d'autres solutions existent.

Certaines banques asiatiques proposent un éventail très large de solutions de financement pour les expatriés de toutes nationalités ; les conditions pour un prêt amortissable sont similaires à la France (65 ans maximum au terme du prêt, 3 à 20 ans de financement, maximum 35 millions de bahts) et sont assujetties à un montant minimum de revenu (65 000 euros par an minimum). Ces banques sont capables de financer des appartements jusqu'à 70% du montant de l'achat à Bangkok et 60% sur les principales destinations touristiques de Thaïlande (Hua Hin, Pattaya, Phuket, Koh Samui).

L'intérêt d'un tel financement est qu'il permet d'acheter en Thaïlande quel que soit le lieu de résidence de l'emprunteur à un taux relativement intéressant (5,75% à 6,75% par an) et de placer l'hypothèque directement sur le bien acheté.

En dehors du financement bancaire, une dernière solution existe avec certains promoteurs qui peuvent étaler les paiements pour une partie de l'investissement (jusqu'à 40%) sur une durée de 5 à 7 ans. Les taux pratiqués sont alignés de 6% à 7,5%. Cette solution convient aux personnes ayant des revenus importants mais ne disposant pas de patrimoine, et à celles qui souhaitent acheter tout de suite sans attendre d'un bien en France.


Julien Guille
Consultant Immobilier à Bangkok, agence Vauban
julien@companyvauban.com
http://www.vauban.co.th

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/immobilier/101402-financer-l-achat-d-un-bien-immobilier-en-thailande
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : Financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande
« Réponse #1 le: mars 23, 2017, 02:48:37 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


:announce   RAPPEL IMPORTANT IMMOBILIER


 Nous rappellons notre conseil de ne jamais acheter une maison sur un terrain loué sur une période de 30 ans, soit disant renouvelable, et plus encore celui d'éviter les intermédaires qui proposent ce genre de transactions.

La jurisprudence en la matière est établie. C'est un piège grossier.

La justice thaïlande considère les clauses qui prévoient des renouvellement SANS VALEUR en vertu de l'article 155 du Civil and Commercial Code of Thailand (CCC)...


P.S. (Dans une décision de choc de la Cour civile de Phuket, appuyée par la Cour d'appel de la région 8, il a été décidé que les " baux garantis " proposés par certains promoteurs immobiliers pour permettre aux étrangers de garantir un coulé-fer 90 - le bail de l'année ne peut pas être valide... les baux commercialisés pour les étrangers prévoient généralement un mandat initial de 30 ans plus deux mandats supplémentaires successifs de 30 ans.

Toutefois, le renouvellement d'un bail en Thaïlande n'est pas assuré, même si celui-ci est prévu dans l'accord de bail initial.

Deux tribunaux thaïlandais ont conclu que le bail " garanti " est " nul " comme une question de droit.

Un contrat trouvé à vide n'est pas considéré comme n'ayant jamais existé.

L'article 155 du code civil et commercial de la Thaïlande (CCC) dispose que, si deux parties entrent un accord fictif afin de dissimuler leur véritable accord, l'accord fictif est nul.

L'affaire est maintenant à la cour suprême." (février 2015)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : Financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande
« Réponse #2 le: mars 24, 2017, 11:51:49 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Du nouveau dans l'immobilier...

Apisak Tantivorawong, le ministre des Finances, a déclaré ce vendredi qu'il étudiait la possibilité d'accorder aux étrangers la possibilité de signer des baux de location de terrain d'une durée maximale de 50 ans, à la condition que les parcelles soient toujours détenues par des ressortissants thaïlandais.

Le loi ne permet pas aux étrangers de posséder du foncier, et limite le nombre de condos qu'ils peuvent acquérir à 49% des projets immobiliers.

Dans la pratique, de nombreux étrangers montent des sociétés pour acquérir des maisons, en utilisant des prête-noms pour respecter le formalisme de la loi. Selon les nouvelles règles étudiées par le ministère des Finances, les promoteurs pourront vendre l'intégralité des condos qu'ils construisent aux non-thaïlandais.

Apisak espère que ces dispositions relanceront le marché de l'immobilier en Thaïlande, en ouvrant les portes aux capitaux étrangers.

Ce genre de déclarations revient de manière périodique. Elles se heurtent depuis toujours aux réticences très vives des formations "nationalistes" et de ceux qui craignent que les Thaïlandais n'auront plus les moyens de se loger dans des conditions acceptables...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3461
Re : Financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande
« Réponse #3 le: août 28, 2017, 11:16:41 pm »


Comment se positionne le marché immobilier thaïlandais par rapport à ses voisins?

Avant d’investir dans l’immobilier en Thaïlande, il est nécessaire d’appréhender la position du marché immobilier thaïlandais par rapport à ses voisins. En voici un premier aperçu, centré sur la capitale du Royaume de Siam.


Bangkok, une capitale aux prix attractifs

Bangkok, l’une des principales capitales d’Asie, présente une différence de taille avec ses voisines comme Hong Kong, Tokyo ou Singapour.

Pour un appartement récent de 120m², alors que le prix moyen à Bangkok est de 3,952 USD, à Singapour il serait de 13,748 USD, à Tokyo de 13,825 USD – soit 3,5 fois plus cher – et à Hong Kong il serait de 25,551 USD – 6 fois plus cher !

Certes, ces trois villes sont beaucoup plus riches que Bangkok. Cependant, sur de nombreux aspects comme les infrastructures (aéroport, hôpitaux, centres commerciaux) ou encore la notoriété mondiale, Bangkok n’a pas grand-chose à envier à ses voisines.


Comment expliquer un tel écart ?

Avant tout, cela s’explique par l’écart des richesses des populations locales des différents pays concernés. Alors que le PIB par habitant à Hong Kong était de 36 000 USD en 2016, 44 000 USD au Japon et 51 000 USD à Singapour, il n’était que de 5 700 USD en Thaïlande selon les chiffres de Trading Economics.

Du fait de ce faible PIB par habitant – pouvant être expliqué par la grande ruralité de la population – l’immobilier est comparativement plus cher pour un local thaïlandais, que pour une personne habitant Hong Kong, Singapour ou Tokyo. Pour des investisseurs étrangers, on comprend rapidement l’intérêt d’un prix au m² si peu élevé… surtout en considérant les rentabilités qui sont, elles aussi, très attractives – particulièrement sur les surfaces de 120m² avec une rentabilité brute constatée de l’ordre de 8%. A Hong Kong ou Singapour, cette rentabilité est inférieure à 3%.


Bangkok, 2ème dans le classement des villes où investir

Une ville comme Kuala Lumpur (Malaisie) se distingue par des prix encore plus bas, tout en offrant un niveau de modernité assez élevé. Le quotidien anglais The Telegraph place d’ailleurs Kuala Lumpur en tête de son classement des « 10 meilleurs endroits où Investir en Asie ».

Bangkok arrive en deuxième position de ce classement avec comme points positifs « des rentabilités élevées, un marché pro-propriétaires, des prix inhabituellement bas » et en points négatifs « un processus d’achat complexe, impossibilité pour les étrangers de posséder un terrain ». Les deux inconvénients cités peuvent être relativisés dans la mesure où, dans le cas de l’achat d’un appartement de type condominium, la pleine propriété est possible pour un étranger. En outre, la procédure d’achat est très simple.


Bangkok, 3ème ville d’Asie préférée des voyageurs

Au-delà de l’aspect purement immobilier, Bangkok séduit énormément les touristes du monde entier… avec 30 millions de touristes environ en 2015, un nombre qui a triplé en dix ans. La majorité passant toujours quelques jours à Bangkok, il apparaît alors judicieux d’investir en Thaïlande, dans la mesure où ces touristes seront tous dans le besoin de louer un logement pendant leur séjour.

En conclusion, au regard des nombreux critères évoqués dans cet article, la Thaïlande – et Bangkok en particulier – apparaît comme le juste milieu entre des villes plus riches, comme Hong Kong et Singapour, et des villes certes moins chères, mais aussi moins dynamiques comme Kuala Lumpur ou Jakarta.

Que ce soit un investissement locatif ou un investissement dans le but de vivre et passer sa retraite en Thaïlande, investir dans le pays du sourire semble être le bon choix à faire !


http://www.thai-property-group.com/comment-se-positionne-le-marche-immobilier-thailandais-par-rapport-a-ses-voisins/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : Financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande
« Réponse #4 le: janvier 24, 2018, 02:13:30 pm »

 Français Ensemble dans le Club de Pattaya


IMMOBILIER...


Ceux qui imaginent arrondir leurs revenus en louant des condos, qui resteront vides plus de six mois par an, devraient lire cette mise en garde avant de d'engager ... La Thaïlande refuse l'ubersisation du secteur hôtelier...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : Financer l'achat d'un bien immobilier en Thaïlande
« Réponse #5 le: février 16, 2018, 05:14:32 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Acheteurs de condos toujours aussi peu nombreux...


 Malgré la reprise économique, les acheteurs de condos sont toujours aussi peu nombreux...  ::)

Il y a plus de 45.000 unités invendues à la fin de l'année dernière, ce qui constitue une préoccupation majeure pour les promoteurs.

Ces derniers tentent de séduire des acheteurs étrangers...  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".