Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: TOURISME en Thaïlande : les îles, les chiffres, toutes les infos...  (Lu 113834 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13094
Re : TOURISME en Thaïlande : les îles, les chiffres, toutes les infos...
« Réponse #475 le: février 02, 2018, 10:15:31 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


 :announce   RAPPEL/CONSEIL

 
Durant la saison toursitique, certaines pages Facebook s'inspirent de sites anglosaxons (onestep4ward, worldnomads) pour rappeler ce qu'il est interdit de faire en Thaïlande ...

Statistiquement, un touriste normal ne risque rien en visitant la Thaïlande. Ceux qui circulent à moto sont plus exposés au zèle de la police...  ;)

Rappel très sommaire :

- Il est interdit de boire avant 20 ans (personne ne vous demandera vos papiers)

- Il est interdit de vapoter

- Il est interdit d'être nu sous ses vêtements (en théorie)

- Il est interdit de se promener sans passeport ... Dans certains lieux, la police accepte de valider la photo du passeport stockée dans la mémoire d'un smartphone.

- Il est interdit de rouler en scooter sans casque

- Il est interdit de sortir du pays avec des représentations de Bouddha

- Il est (théoriquement) impossible d'acheter de l'alcool... à certaines heures et certains jours.

- Il est interdit de nourrir les poissons dans les parcs naturels.

Attention en franchissant la douane à l'arrivée dans le royaume :

- vous n'avez pas le droit d'importer plus de 200 cigarettes par passager majeur et 1 litre de boisson alcoolisée, sans précision du degré d'alcool.

Les jeux de cartes sont taxées 30 bahts/100 cartes (même si elles sont usagées)...  :D

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12924
Re : TOURISME en Thaïlande : les îles, les chiffres, toutes les infos...
« Réponse #476 le: février 03, 2018, 11:32:01 am »


Le ministre du tourisme s'exprime sans langue de bois et ça décoiffe !

L’explosion du tourisme cause de sérieux problèmes et la bureaucratie n’est pas en mesure de faire face.

Cette révélation vient du nouveau ministre du tourisme, Weesarak Kowsurat qui n'est pas un militaire.  Voilà trente ans que les problèmes sont cachés sous le tapis. Le diplômé de Havard de 52 ans avoue qu’il n’a pas le temps de changer le tapis. Tout ce qu’il pourra faire sera d’utiliser les coins.

Contrairement à son prédécesseur (une médiatique qui prenait les choses à la légère) qu’il a remplacé en novembre, il est un tatillon et ne supporte pas la mauvaise gestion. Le ministre est sévère pour sa prédécesseur, cette dame était, malgré tout, une vraie et bonne ministre, non militaire, qui a essayé de s'attaquer à certains dossiers comme le tourisme sexuel et développement de l'écotourisme.

Durant un cours d’une longue heure, le ministre, ancien conseiller du Tourism Authorities of Thaïland a formulé les critiques de l’économie nationale bien connues : des hordes de touristes sans cesse grandissantes et envahissant les plages, les villes et les villages, lesquels ne reçoivent jamais leur part ; aucune bureaucratie ne peut faire face à ces problèmes.

"Nous partageons les mêmes vœux, dit le ministre, mais nous n’avons pas les bons outils, nous n’avons que les mesures sur papier »

Ce n’est pas sa première expérience dans ce poste, il a tenu le poste deux fois en 2008, année funeste marquée par les manifestations de rue pendant des mois qui ont conduit à la chute de deux gouvernements Thaksin et l’occupation de l’aéroport de Bangkok. Il se souvient de ces moments pénibles. Il n’a été que trois jours au poste de ministre.  Il n’avait jamais travaillé dans le tourisme. Les temps ont changé depuis. Les touristes sont passés de 14 millions à 35 millions.  Une avalanche de Chinois a envahi les villes, les îles et les plages , telle une tempête.

Le tourisme a généré 1 470 milliards de bahts entre janvier et octobre, sans compter les trois derniers mois qui représentent la haute saison.

Mais le ministre affirme que cet atout est aussi un drame pour le pays. Les destinations « sable, soleil et mer », comme Phuket et ses îles, sont maintenant dangereusement  bondées, recouvertes de déchets et bientôt en manque d’eau potable. On n’a prévu aucune infrastructure en une décennie. En revanche, les villes du Nord, à l’exception de Chiangmai, n’ont profité en rien de cette augmentation générale du tourisme. Disparité entre ceux qui en ont trop et ceux qui n’en ont pas assez. Comme l’inégalité en général.

Le ministre n’irait pas jusqu’à dire que la Thaïlande est victime de ses succès. L’Espagne et la France reçoivent plus de touristes en rapport avec leur population respective mais pourtant ces deux pays réussissent à gérer ces masses de visiteurs. Le problème en Thaïlande, dit il, est la mauvaise gestion pas la quantité.

Deux agences gèrent le tourisme en Thaïlande : le TAT, chargé d’attirer les touristes au pays, et le ministère des sports et du tourisme, chargé de réglementer l’industrie et de gérer les infrastructures domestiques.

Le ministre compare leurs fonctions à celles d’un restaurant : alors que le TAT est dans la salle à manger avec les clients, le ministère est à la cuisine. Le ministère est débordé : pour 35 millions de visiteurs, il ne dispose que de 130 fonctionnaires. Ceux-ci n’ont aucune expérience antérieure dans le tourisme et doivent assurer un grand éventail de taches qui gagneraient à être divisées.

Cela va des licences à octroyer aux guides et aux agences, l’inspection des sites touristiques et l'assistance à plus de 700 tournages de films produits par des étrangers par an.

Les fonctionnaires ne sont pas formés pour ces taches.  Aucun n’a jamais présenté ces problèmes devant le public ou l'administration. Même la bureaucratie n’est pas alertée. Les 19 autres ministres ne savent pas ce qui se passe ici.

Le ministre attribue ces manquements à la façon même dont le ministère est né il y a 15 ans sous l’administration de Taksin. Le gouvernement voulait un ministère des sports ; mais le sénat n’en voulait pas, disant que les sports n’étaient pas assez importants pour justifier un ministère. Alors Taksin n’a fait qu’élargir ce ministère, incluant le tourisme, même si cette décision n’a jamais été le fruit d’une discussion. « On peut dire que le ministère a été conçu et est né dans la salle de délivrance… »

Le ministère eut alors besoin de personnel pour combler les postes ainsi créés, mais le personnel du TAT a quasiment ignoré les supplications de se joindre au ministère, même si le salaire était meilleur dans l’entreprise d’état.  Le ministère a nommé ses cadres avec du personnel de  départements sans rapport avec le tourisme. Imaginez un professeur à qui on demanderait de s’occuper du tourisme du jour au lendemain.  A sa grande surprise, le prof y est toujours neuf ans plus tard avec les mêmes problèmes sur les bras.

« Nous en parlons depuis longtemps maintenant. Mais nous ne trouvons pas le personnel qualifié pour remplir les fonctions, par manque d’expertise en la matière.

Comment s’y prendre ? En adoptant le pouvoir de la technologie et d’internet. Par exemple, le ministre veut lancer une campagne pour recevoir des plaintes avec photos des problèmes rencontrés. En retour, une équipe du ministère préviendra les fonctionnaires régionaux des problèmes à régler.

Il s’est ensuite lancé dans la description de sa vision (utopique ?) avec des efforts croisés pour la maintenance des sites touristiques : des volontaires locaux assuraient le suivi sans attendre les autorités locales. « Ce sera du tourisme de volontaires ». Au lieu de visiter les temples, vous pouvez améliorer les lieux de votre propre initiative. Tout comme on le fait avec Wikipedia.

 
http://www.khaosodenglish.com/news/business/2018/01/31/thailands-amazing-tourism-amazing-mess-new-minister/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13094
Re : TOURISME en Thaïlande : les îles, les chiffres, toutes les infos...
« Réponse #477 le: février 05, 2018, 05:08:44 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


TOURISME : toujours mieux...   :clap


Après avoir banni la cigarette de 24 plages très fréquentées dans 15 provinces, les autorités s'attaquent à la propreté des toilettes publiques, afin de renforcer les atouts du royaume dans le secteur du tourisme.

Le ministère du Tourisme et des Sports a lancé une campagne qui encourage les entreprises publiques et privées à faire un effort dans les gares, les terminaux de bus, les stations-service, les aires de repos et les restaurants.

La gare de Hua Lampong à Bangkok, la deuxième gare routière de Nakhon Ratchasima, la deuxième gare routière de Phitsanulok et la gare de Hua Hin à Prachuap Khiri Khan, sont cités en exemple.

Weerasak Kowsurat, souhaite que les toilettes publiques soient partout des lieux propres et surs, sacré voeu pieux...  :D


Alors là; c'est pas gagné... entre autres en province  ;)

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13094
Re : TOURISME en Thaïlande : les îles, les chiffres, toutes les infos...
« Réponse #478 le: février 15, 2018, 01:55:49 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

REGLEMENT : RAPPEL IMPORTANT...   :announce


Rappel important pour celles et ceux qui débarqueront en Thaïlande prochainement ... L’interdiction de fumer sur 24 plages publiée dans la Gazette Royale en novembre dernier est entrée officiellement en application le 1er février 2018.

Cette décision a été prise pour des raisons environnementales après qu’il ait été constaté que les mégots de cigarettes étaient la première source de déchets sur les plages thaïlandaises.

Désormais, quiconque sera pris en train de fumer ou de laisser tomber des mégots de cigarettes sur l’une de ces plages risquera une amende de 100 000 bahts (environ 2500€) et/ou une peine d’emprisonnement d’un an maximum (à noter que des zones fumeurs ont été aménagées à l’orée des plages). Voici donc la liste des plages où le tabac est prohibé :

- Patong Beach, Phuket
- Ko Kai Nok, Ko Kai Nai et Khao Lak, Phang-nga
- Phra Ae et Khlong Dao, Koh Lanta
- Khok Wang, Krabi
- Hat Samran Beach, Trang
- Bo Phut, Koh Samu
- Chalok Ban Kao, Koh Phangan
- Plage de Hua Hin et Khao Takiab, Hua Hin
- Ban Cheun, Trat
- Laem Sade, Chanthaburi
- Saeng Chan, Rayong
- Bang Kaen, Sai Kaeo, Dong Tan et Tham Pang, Chon Buri
- Cha-am, Phetchaburi
- Hat Said Res, Champhon
- Plai Sai, Nakhon Si Thammarat
- Chalatat, Songkhla
- Wasukree, Pattani.

Les cigarettes électroniques sont formellement interdites en Thaïlande. Les sanctions sont très sévères...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13094
Re : TOURISME en Thaïlande : les îles, les chiffres, toutes les infos...
« Réponse #479 le: février 19, 2018, 03:39:21 pm »

https://www.facebook.com/enthailandedepuistroplongemps/


Confusion à propos de la fermeture de Maya Bay...

"Maya Bay sera fermée durant quatre mois à compter de juin", a confirmé à l'AFP Worapoj Lomlim, responsable du parc national de Koh Phi Phi.

"Il s'agit de régénérer l'environnement de la baie, notamment les récifs de corail, abîmés par les bateaux et la surpopulation touristique", a ajouté le responsable.

"La fermeture ne concerne pas les touristes mais les bateaux", a-t-il insisté, précisant que pendant ces quatre mois de fermeture, l'accès se ferait par l'arrière de la baie, les touristes étant débarqués de l'autre côté de l'île.

Apichai Aranyig, directeur du bureau de Krabi de la "Tourism Authority of Thailand (TAT)" a démenti les informations parues dans les médias selon lesquelles la baie thaïlandaise serait interdite aux bateaux durant plusieurs mois cette année pour éviter la dégradation du corail.

Selon Apichai, plusieurs alternatives seront soumises au comité consultatif de la plage de Hat Noppharat Thara et du parc national des îles Phi Phi, notamment la construction d'un sentier permettant de rejoindre la plage à partir d'une zone de débarquement.

"Actuellement, les bateaux occupent 70 pour cent de la plage, ne laissant qu'une petite zone de baignade...  :(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12924
Re : TOURISME en Thaïlande : les îles, les chiffres, toutes les infos...
« Réponse #480 le: Aujourd'hui à 08:23:52 am »


Je vois mal comment l'éco-système de Maya Bay pourrait se régénérer en seulement quatre mois ?!!...
IP archivée