Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande  (Lu 4602 fois)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2888


Moto GP: La Thaïlande a un projet pour 2015 !

L'internationalisation du calendrier du Moto GP est réclamé par ses acteurs, et notamment par les trois constructeurs engagés qui souhaiteraient le voir coller un peu plus à la réalité du marché.

L'Espagne n'est, à ce titre, plus vraiment porteur, mais compte encore quatre rendez-vous. Les Etats-Unis, quant à eux, s'apprêtent à sacrifier leur échéance d'Indianapolis en manque de popularité.

Certes, en 2014 arrivera l'Argentine tandis qu'en 2015 s'installera sans doute le Brésil. De son côté, la Dorna essaie toujours de se dépatouiller des charmes administratifs de l'Inde.

L'ouverture vers les marchés émergents s'accomplit donc, mais c'est du côté de la Thaïlande que les choses pourraient cette fois s'accélérer.


Des représentants d'un projet de Grand Prix, rassemblés sous la bannière du Buriram International circuit, près de Bangkok a été reçu par Carmelo Ezpeleta au Mugello. Assuré d'un projet dessiné par l'incontournable Hermann Tilke, architecte d'Austin et d'Istanbul Park, ils ont déjà pris une réservation au calendrier pour 2015. Une nouvelle porte ouverte sur l'Asie du Sud Est en sus de la Malaisie.

http://moto.caradisiac.com/Moto-GP-La-Thailande-a-un-projet-pour-2015-148
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2888
Re : Moto GP: La Thaïlande a un projet pour 2015 !
« Réponse #1 le: août 24, 2013, 05:34:52 pm »


Le MotoGP ira en Thaïlande en 2015 !

C’est Hervé Poncharal qui vient de l’annoncer, sur Eurosport, le MotoGP visitera la Thaïlande dès 2015.

Le circuit sera situé à 200 km de Bangkok et sera dessiné par Hermann Tilke, le célèbre architecte allemand qu’on retrouve derrière des circuits comme celui d’Austin, de Sepang, d’Istanbul, de Moscou, d’Inde…

http://www.eurosport.fr/moto/le-motogp-ira-en-thailande-en-2015_sto3892958/story.shtml
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #2 le: mars 18, 2014, 10:34:23 am »


GP de Thaïlande : Antonio Cairoli (KTM) reprend pied en MXGP

Nouvelle victoire d’Antonio Cairoli (n°222) au terme du Grand Prix de Thaïlande MXGP disputé à Si Racha, le dimanche 9 mars 2014. L’officiel Red Bull KTM s’y est imposé devant les Belges Clément Desalle (Rockstar Suzuki) et Jérémy Van Horebeek (Yamaha Rinaldi).

Vainqueur à Si Racha grâce à un sans faute en 2013, Antonio Cairoli (Red Bull KTM n°222) a conservé la recette pour s’imposer cette année, en Thaïlande.

Bien remis d’un pied meurtri en championnat d’Italie, mi février, l’Empereur sicilien a repris sa marche en avant en dominant les deux manches au programme.

Derrière, l’écrémage s’est poursuivi avec, comme bien souvent, des victimes différentes d’un Grand Prix à l’autre.

A la fête au Qatar, les pilotes officiels Monster Kawasaki Racing l’ont été nettement moins cette fois. Contraints, par le pays hôte, d’utiliser le carburant « du coin », les machines vertes ont très peu apprécié ce traitement.

Si Steven Frossard fut confronté par deux fois à un moteur malade (12e/Abandon), Gautier Paulin semblait surnager (4e de la manche 1). Hélas pour le détenteur de la plaque de leader, ce dysfonctionnement l’a ralenti en fin de seconde manche, lui faisant perdre le quatrième rang (9e sous le drapeau à damier). Une privation de points qui pourrait, pourquoi pas, jouer un rôle important en fin de saison.

Quant à Tommy Searle (Monster Kawasaki CLS), il est reparti d’Asie du Sud-Est radius fracturé dans une chute au cours de la première confrontation.

Deuxième du GP de Losail, Max Nagl (team HRC) a aussi lâché du lest en s’élançant de la plus mauvaise place derrière la grille de départ (pédale de frein cassée en qualif). Mais la bonne vitesse de l’Allemand lui a permis, tant bien que mal, de limiter la casse (6e/4e).

Ces aléas permettent bien sûr à Clément Desalle, deuxième du jour (2e/2e), de recoller à la meute des poursuivants après sa prestation terne de Losail (9e/6e).

Jérémy Van Horebeek a complété le podium (3e/3e) et démontre que l’adaptation à la Yamaha se déroule pour le mieux. Pas de quoi viser encore la victoire à la régulière, mais le podium est envisageable à chaque occasion pour le Flamand.

Prochain rendez-vous à Beto Carrero (Brésil), les 29 et 30 mars 2014.


http://www.cybermotard.com/GP-de-Thailande-Antonio-Cairoli-KTM-reprend-pied-en-MXGP,3286.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #3 le: mars 20, 2014, 08:58:59 am »


GP de Thaïlande : précisions d'ETS

Fournisseur du carburant utilisé par tous les teams au récent GP de Thaïlande, la firme Française ETS a publié via Youthstream un communiqué pour clarifier la situation.

Face aux problèmes qu’ont rencontré certaines équipes, principalement Kawasaki et Suzuki, ETS explique comment ils ont tenté de résoudre le problème causé par l’embargo gouvernemental interdisant l’importation de carburants.

Il faut noter que si ETS n’avait fourni de carburant, il ne restait que trois solutions : utiliser un carburant du commerce, annuler le Grand Prix ou réduire la durée des courses. Pour rappel, en seconde manche, Gautier Paulin a connu des problèmes dès la seizième minute de course, alors que Clément Desalle ne les a connus que dans les derniers tours. Et si, l’un comme l’autre, seront au départ du prochain GP du Brésil, Tommy Searle - on ignore les causes de son accident, en attente d’éventuelles analyses techniques puisque les motos ont été mises en caisse dès la fin du GP pour partir au Brésil - restera chez lui avec son plâtre au poignet.

Ci-dessous, la traduction/adaptation du communiqué d'ETS, le fournisseur habituel de nombreux teams dont KTM Red Bull, Suzuki, Husqvarna Ice One, Honda HRC… . PH

« En raison de la situation politique difficile rencontrée en Thaïlande, le gouvernement a bloqué toutes importations des soi-disant «marchandises dangereuses» comme des liquides inflammables (essence, sprays de nettoyage etc.). Youthstream et la société SEL en charge du transport du fret ont essayé de trouver un moyen d'importer le carburant habituel des teams, en vain. Etant le fournisseur habituel de plusieurs teams, nous avons été contactés.
ETS Racing Fuels, notre distributeur basé en Thaïlande, n'avait que quelques fûts CES 1933 (Carburant conforme aux normes FIM) en stock, mais pas suffisamment pour fournir toutes les équipes. D'un point de vue technique, grâce à ses indices d'octane plus élevés par rapport à un carburant FIM, le carburant JSK 8 (non réglementé FIM) était le meilleur carburant disponible pour l’ensemble des pilotes, car nous avions en stock un volume disponible suffisant pour couvrir. Par soucis d'équité, il a été décidé de fournir chaque équipe avec ce carburant à un coût très limité, après que la FIM ait publié une dérogation pour permettre au carburant de course à être utilisé pour ce GP.

Il semble que plusieurs marques de motos aient rencontré des problèmes techniques (vapor lock) sur les derniers tours de la seconde manche et ont incriminé le carburant JSK 8 bien que d’autres marques n'aient pas rencontré ce problème tout en utilisant le JSK 8. ETS tient à rappeler que les conditions météo étaient extrêmes (température moyenne ambiante 35 °C , température au soleil 45 ° C) et aimerait donner quelques faits techniques (NDR : suit un exposé technique comparant divers carburants, avec leur volatilité, le profil de distillation, etc… donnant pour conclusion que le JSK8 utilisé régulièrement en Thaïlande pour le jetski et le bateau notamment était le produit disponible le plus adapté à la situation, et qu’un carburant conforme aux normes FIM et régulièrement utilisé par les teams aurait posé des problèmes similaires dans ces conditions météo).

Outre les conditions extrêmes de température, le fait que les problèmes soient survenus en fin de course peut laisser supposer que la chaleur provenant du moteur est un facteur supplémentaire en plus du vapor lock. La température locale autour du réservoir de carburant pourrait avoir été beaucoup plus élevé que les 45 ° C mesurés pendant la course. C'est la raison pour laquelle certaines équipes dont les motos ont une conception du réservoir de carburant différent, n'ont pas connu les mêmes problèmes. En conclusion, le JSK 8 était le meilleur choix compte-tenu des problèmes d'approvisionnement dus aux autorités thaïlandaises. Malheureusement, la conjonction de températures extrêmes, la durée des courses et la conception de certaines motos ont conduit certains équipes à rencontrer des problèmes de vapor lock durant les derniers tours de la deuxième course. ETS est profondément engagé dans le sport automobile international ; dédiés à la course et reconnus pour ses produits de haute qualité, son expertise et son éthique, nous continuerons à fournir les meilleures solutions et des services personnalisés aux équipes nous faisant confiance. »


http://www.motoverte.com/site/gp-de-thailande-precisions-d-ets-77754.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #4 le: mars 16, 2015, 11:35:26 am »


GP de Thaïlande : Jeffrey a étouffé la concurrence

Jeffrey Herlings (n°84) a résisté à l’extrême chaleur régnant à Nakhonchaisri pour enchaîner un deuxième sans faute, au cours du GP de Thaïlande, le dimanche 8 mars 2015. Nouveau podium pour Dylan Ferrandis.

Après le duo Herlings/Tixier, la nouvelle association du Hollandais (n°84) et de Pauls Jonass (n°41) prolonge la main mise du team officiel KTM en MX2. Compte tenu du talent du Champion du Monde et des progrès visibles du tout jeune Letton, ce premier doublé acquis en Thaïlande en appelle logiquement d’autres.

Il n’aura fallu attendre que le deuxième rendez-vous de la saison pour assister au premier écrémage parmi les prétendants au titre … Euh pardon !…au podium final du Mondial MX2 2015 derrière Jeffrey Herlings

Une sélection due, non pas aux pilotes eux-mêmes, mais aux conditions extrêmes dans lesquelles ces derniers ont évolué. Un constat s’appliquant en particulier à Jordi Tixier.

Appréciant très peu, d’ordinaire, les températures élevées, l’officiel Monster Kawasaki n’a pas encaissé les 40° C et la moiteur rencontrés près de Bangkok. Le surcroît d’efforts déployés pour remonter le peloton, après un accrochage au départ de la manche, fut la goutte d’eau faisant exploser la cocotte minute parisienne.

Une « absence » l’a envoyé au sol à quelques encablures de l’arrivée. Et, à l’agonie physique, dans un état second, le pilote s’en est même pris à un membre du service médical qui l’évacuait. Geste que la FIM n’a que très peu goûté, sans prendre en considération les circonstances particulières pouvant expliquer ce comportement singulier et peu habituel du Français.

Une intransigeance qui, en plus de mettre à contribution financière l’intéressé, va le priver de participation au GP d’Argentine. On ne peut pas dire que Jordi ait vraiment besoin de cela en ce début de saison compliquée. Déjà forfait sur la seconde manche thaïlandaise, le Champion du Monde MX2 2014 va encore voir s’échapper un peu plus tous ses adversaires au classement provisoire.

Tous, sauf un : Tim Gajser. Epuisé, lui aussi, au terme du premier débat bien que troisième, le Slovène a dû renoncer à courir la seconde manche. Le pilote Honda Gariboldi accuse également, désormais, un retard non négligeable sur les pensionnaires du podium provisoire du championnat. A savoir : Herlings, Ferrandis et Jonass.

De son côté, Jeffrey Herlings a déroulé pour remporter les deux courses et le Grand Prix devant Pauls Jonass, la révélation des deux premières échéances.

Nouvel équipier du Hollandais dans le team Red Bull KTM, le Letton concrétise, en Asie, ce qu’il avait partiellement montré au Qatar avant de s’effondrer (4e/2e). Percutant à chaque sortie de grille, le Champion d’Europe 125 cm3 2013 monte en puissance après une campagne d’adaptation au Mondial MX2 en 2014 (12e). De quoi lui donner des ambitions élevées dès cette année ?

Digérer rapidement le passage entre niveau européen et mondial n’est jamais simple, hormis pour des extra-terrestres comme Roczen ou Herlings. Gajser est passé par cette phase également et s’est montré - se montre encore – plutôt irrégulier.

Jonass tiendra-t-il alors ce type de performances toute la saison ? C’est l’enchaînement des épreuves, ses capacités physiques et mentales, qui nous le diront. Surtout, au fur et à mesure qu’un enjeu sportif prendra forme.

En attendant, le blondinet fait le jeu d’Herlings – si ce dernier en avait réellement besoin – en prenant des points aux autres pilotes, comme Dylan Ferrandis (Monster Kawasaki).

Avec un deuxième podium d’affilée (2e/4e), le Sudiste se place désormais à la 2e place provisoire du championnat et apparaît clairement comme l’homme à battre…derrière Herlings. Pourquoi ?

Outre les divers problèmes de Tixier et Gajser, Julien Lieber (Yamaha Standing Construct) a connu sa part de souffrance, lui aussi. Et, notamment, à cause d’une impressionnante chute dans la première confrontation (Abandon/3e).

Par ailleurs, Valentin Guillod, l’équipier du Belge peine toujours. Même si les résultats en eux-mêmes ne sont pas alarmants (6e/6e), ne pas voir le Suisse au contact des autres protagonistes ne plaide pas en sa faveur.

Quant à Aleksandr Tonkov, LE représentant officiel d’Husqvarna dans la catégorie MX2, il reste trop inconstant, trop en retrait (9e/8e).

Autant d’arguments pour affirmer que, si la chance l’accompagne plus souvent que par le passé, Ferrandis peut déjà envisager le podium final de la cylindrée. A 16 étapes encore de la fin ?!

Oui, à 16 épreuves de dénouement, 32 courses de l’épilogue car, il faut bien l’avouer, le niveau global du Mondial MX2 s’appauvrit tout simplement. Constat que vous pouvez trouver sévère, aussi tôt. Il est vrai.

Mais bon nombre des meilleurs ont changé de continent ou de cylindrée ces dernières années et les nouveaux tardent à briller. Merci la règle des 23 ans maximum ! Du pain béni pour l’Avignonais, lui, efficace.

Prochain arrêt, le GP d’Argentine, à Neuquen, les 28 et 29 mars 2015.


http://www.cybermotard.com/GP-de-Thailande-Jeffrey-a-etouffe-la-concurrence,3659.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #5 le: mars 23, 2015, 08:24:26 am »


Superbike : doublé de Rea en Thaïlande, Guintoli 4e au général

Le Britannique Jonathan Rea (Kawasaki) s’est installé seul en tête du classement général du Championnat du monde de Superbike 2015, grâce à son doublé lors du deuxième Grand Prix de la saison, sur le circuit Chang en Thaïlande.

Le tenant du titre, le Drômois Sylvain Guintoli (Honda), n’a pu faire mieux qu’une 5e place, lors de la 1re manche, comme lors du précédent GP de Phillip Island (Australie). Il grignote toutefois une place au général pour se classer 4e.

Intouchable lors de la première manche, avec plus de 6 secondes d’avance sur son compatriote Haslam (Aprilia) à l’arrivée, le Nord-Irlandais Jonathan Rea a récidivé lors de la seconde manche de la première course de Superbike organisée en Thaïlande.

Il a de nouveau devancé Haslam, son dauphin au général, de 5 secondes pour s’offrir la 18e victoire de sa carrière.

Course 1 : 1. Jonathan Rea (GBR/Kawasaki), les 20 tours (91,080 km) en 31:33.852
2. Leon Haslam (GBR/Aprilia) à 6.329
3. Tom Sykes (GBR/Kawasaki) 8.183
4. Jordi Torres (ESP/Aprilia) 8.513
5. sylvain Guintoli (FRA/Honda) 20.502 ...

Course 2 : 1. Jonathan Rea (GBR/Kawasaki), les 20 tours (91,080 km) en 31:31.173
2. Leon Haslam (GBR/Aprilia), à 4.946
3. Alex Lowes (GBR/Suzuki) 8.701
4. Jordi Torres (ESP/Aprilia) 10.628
5. Tom Sykes (GBR/Kawasaki) 14.326 ...

Classement général (après 2 manches sur 13) :
1. Jonathan Rea (GBR/Kawasaki) 95 pts
2. Leon Haslam (GBR/Aprilia) 85
3. Tom Sykes (GBR/Kawasaki) 50
4. Sylvain Guintoli (FRA/Honda) 41
5. Jordi Torres (ESP/Aprilia) 39 ...


http://www.ledauphine.com/sport/2015/03/22/superbike-double-de-rea-en-thailande-guintoli-4e-au-general
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : Motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #6 le: mars 27, 2015, 08:38:11 am »


Ducati Scrambler et 899 Panigale à la sauce thaï

Ducati Thaïlande a dévoilé hier sur son stand du Bangkok International Motor Show 2015 deux motos qui sortent de l'ordinaire : un concept de Scrambler ''Dirt Tracker'' et une série ultra-limitée de la 899 Panigale aux couleurs du team WSBK.

Déjà décliné dans le commerce en quatre versions (Icon, Full Throttle, Classic et Urban Enduro), le Scrambler sauce bolognaise est actuellement exposé à Bangkok dans une cinquième et inédite version : le Dirt Tracker, concept que l'on doit à la filiale thaïlandaise de Ducati.

Or Ducati Thaïlande n'y est pas allé avec le dos de la cuillère. Les pneus à crampons montés sur cette moto notamment, sont tellement balaises qu'ils ont fait sauter les garde-boues avant et arrière ! Pour accentuer son look sportif, le feu avant a disparu lui aussi au profit d'une plaque équipé d'une petite LED.

Le réservoir reçoit une finition polie, des joues latérales en cuir assorties à la selle matelassée, ainsi qu'un bouchon de réservoir "récing" issu du catalogue Ducati Performance, à l'instar du bocal de réservoir de liquide de frein avant.

Étrangement, les repose-pieds de type off-road - pour le pilote seulement, le passager n'a qu'à bien s'accrocher ! - ne sont pas griffés "Scrambler". Enfin, d'incontournables bandes thermiques sont enroulées autour des tubes d'échappement. Le concept n'est pas à vendre, mais à copier !

Dévoilée hier également par Troy Bayliss Himself, la 899 Panigale peintes aux couleurs du team officiel Ducati Aruba.it engagé cette année en World Superbike est pour sa part commercialisée en Thaïlande uniquement, et en quantité extrêmement réduite !

Commémorant la toute première épreuve de WSBK disputée en Thaïlande, cette série ultra-limitée se pare d'une ligne d'échappement titane Akrapovic complète, d'une bulle de course, d'un bouchon de réservoir à ouverture rapide et de clignos à LED.

"Seulement 10 unités seront assemblées et seront vendues à 919 000 THB (25 900 € environ, contre 21 100 € pour la version standard, NDLR)", préviennent les Thaïlandais, "et ces 10 chanceux se verront offrir une journée DRE ainsi qu'un t-shirt Ducati Corse signé par Troy Bayliss et Chaz Davies, les deux pilotes du team Ducati lors de l'épreuve WSBK de Buriram".

Les clients français auront-ils droit à leur propre version limitée de la 899 au lendemain de l'épreuve de Magny-Cours ? Ducati West Europe aurait besoin d'une bonne raison de le faire : une première victoire de la Panigale (version R, 1199) par exemple. Ou - beaucoup - mieux : un titre mondial avec Chaz Davies ! Affaire à suivre, sur Moto-Net.Com bien évidemment...


http://www.moto-net.com/actualites-motos-6275-NOUVEAUTeS-2015-THAILANDE-Ducati-Scrambler-et-899-Panigale-a-la-sauce-thai.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #7 le: mars 27, 2015, 09:57:33 am »


INCROYABLE !


On vient d'apercevoir un prédator en moto à Pattaya !...  :huhu

https://www.youtube.com/watch?v=wd5UXR6z9UE
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #8 le: mars 11, 2016, 08:53:14 am »


La Thaïlande éclairera Nicky Hayden sur son niveau

Le rookie Nicky Hayden aura cinq circuits à découvrir au cours de cette saison WSBK, et le Chang International Circuit est le premier d'entre eux.

Ce déplacement en Thaïlande, pour la deuxième manche de la campagne Superbike, place d'emblée l'Américain face à un défi de taille. Il n'aura à sa disposition que les deux heures d'essais libres de vendredi pour se positionner dans le top 10 et ainsi tenter d'accéder directement à la Superpole 2, qui sera disputée samedi avant la première course.

Sachant que l'épreuve d'ouverture du championnat, à Phillip Island, avait été précédée par deux jours d'essais supplémentaires en conclusion de la pré-saison, il va cette fois falloir s'adapter plus rapidement, tout en découvrant les spécificités de ce circuit de 4,5 km, ouvert il y a à peine un an et demi.

"La piste est sympa, rien d'extraordinaire", juge Hayden sur le site officiel du WSBK, après avoir bouclé quelques tours de repérage à vélo. "Il faudra voir ce que ça donne sur une moto, c'est toujours différent. (…) Il y a quelques virages un peu délicats, qu'il me faut mieux comprendre, mais on verra ça demain matin."


Une manche qui donnera le ton de la saison

Si Nicky Hayden est impatient d'en découdre, c'est qu'il sait pertinemment que la piste thaïlandaise permettra d'évaluer de façon plus fiable la hiérarchie de cette saison et son niveau personnel au guidon de sa CBR.

"J'ai vraiment hâte de commencer et de voir comment ça se passe, parce que ça nous en dira plus sur ce que peuvent vraiment être nos prétentions cette année", assure-t-il. "Phillip Island est assez unique : on a des pneus spécifiques là-bas, on fait des essais avant la course, et puis c'est une piste que je connaissais. Mais ici je devrais me faire une meilleure idée de ce à quoi je peux m'attendre du WSBK. Arriver sur une piste que je ne connais pas, faire les essais le vendredi, puis courir le samedi… En tout cas, j'ai vraiment hâte !"

Outre le manque d'expérience à dépasser, si Buriram est un défi pour le pilote Ten Kate c'est aussi parce que la Honda ne s'y était pas sentie particulièrement à l'aise l'an dernier. "Par le passé, ce type de tracé n'a pas été très favorable à notre moto", reconnaît Pieter Breddels, directeur technique, "mais nous pensons que les améliorations apportées à la Fireblade nous permettront d'améliorer notre performance par rapport à l'an dernier."

Encouragé par la quatrième place obtenue au terme de la Course 2 australienne et la neuvième qu'il a pu sauver en première manche malgré de gros problèmes d'adhérence, Hayden veut capitaliser sur son bon début de saison. "À Phillip Island, la première course ne s'est pas trop mal passée au début, mais on a ensuite eu des soucis et j'ai dû simplement essayer de rester sur la moto. Le deuxième jour, j'ai pu mener une bien meilleure bagarre et tenir jusqu'au bout. Si j'avais su que j'allais tenir, j'aurais peut-être pu attaquer un peu plus en milieu de course et mieux me battre", suggère-t-il.

"On a beaucoup appris tout au long du week-end - sur la moto, le championnat dans sa globalité, les pneus… Ça a été très utile. Mais je ne vais pas mentir, j'aime être compétitif alors j'espère que ça va continuer", prévient l'Américain, désormais prêt à entrer dans le vif du sujet après un passage par Bangkok pour faire la promotion de l'épreuve. Celle-ci n'en a toutefois pas vraiment besoin : elle est déjà annoncée à guichets fermés !


http://fr.motorsport.com/wsbk/news/la-thailande-eclairera-nicky-hayden-sur-son-niveau-678578/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #9 le: septembre 17, 2016, 10:06:11 pm »

https://www.facebook.com/QuotidiendeThailande/


Bientôt un maxiscooter...  8)


Ceux qui friment sur le parking des hypermarchés en Thaïlande vont devoir bientôt mettre la main au porte-monnaie...  :D

Honda vient de confirmer aujourd'hui la production du X-ADV, un maxiscooter tout-terrain développé sur la base de l'Integra 750.

Il sera présenté au salon de Milan, mais aucune info sur le tarif et la dispo.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2888
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #10 le: septembre 21, 2016, 10:12:10 pm »


https://www.facebook.com/QuotidiendeThailande/

Bientôt un maxiscooter...  8)

Ceux qui friment sur le parking des hypermarchés en Thaïlande vont devoir bientôt mettre la main au porte-monnaie...  :D
Honda vient de confirmer aujourd'hui la production du X-ADV, un maxiscooter tout-terrain développé sur la base de l'Integra 750.
Il sera présenté au salon de Milan, mais aucune info sur le tarif et la dispo.




et vendu avec les gants Line ? parce que maintenant non seulement le casque est obligatoire mais aussi les gants !  :huhu
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #11 le: septembre 22, 2016, 12:31:56 am »


et vendu avec les gants Line ? parce que maintenant non seulement le casque est obligatoire mais aussi les gants !  :huhu


 :huhu   les Thaïs ne mettent pas de casque alors ne me parle pas des gants...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5929
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #12 le: septembre 22, 2016, 02:16:17 am »



et vendu avec les gants Line ? parce que maintenant non seulement le casque est obligatoire mais aussi les gants !  :huhu


:huhu  les Thaïs ne mettent pas de casque alors ne me parle pas des gants...


Et pas de chaussures de sécurité en plus , juste en tongs ou voir pieds nus .  :huhu
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #13 le: mars 30, 2017, 08:08:43 am »


La Thaïlande au calendrier du MotoGP 2018

En dépit du fait qu'aucune confirmation officielle n'ait été faite, tout porte à croire que la Thaïlande fera certainement son entrée au calendrier du MotoGP la saison prochaine.

Le calendrier du Championnat du monde MotoGP va être étoffé d'une 19e course en 2018, avec l'arrivée du Grand Prix de Thaïlande, qui devait initialement se tenir cette année, avant d'être reporté à l'année prochaine suite à un conflit au niveau des sponsors de l'épreuve.

Selon l'hebdomadaire Speedweek, il ne manque plus que la confirmation officielle pour qu'une épreuve se déroule en 2018 sur le Chang International Circuit de Buriram. Le championnat se verrait ainsi rallongé d'une course supplémentaire, en plus des 18 actuelles, conformément au programme d'expansion du promoteur.

La Thaïlande, qui fait déjà partie du calendrier du Superbike, championnat géré lui aussi par la Dorna, a conclu un accord pour accueillir un Grand Prix pour au moins deux ans, possiblement trois, sur la période 2018-2020.

Les négociations entre le promoteur et le tracé asiatique sont pratiquement terminées, mais elles ne sont pas les seules en cours, la Finlande et le circuit de Sokol, au Kazakhstan, dessiné par l'architecte allemand Hermann Tilke et que Jorge Lorenzo a visité l'an passé, étant eux aussi en pourparlers pour être inscrits au Mondial.


Le jeu des chaises musicales

Le programme d'expansion de la Dorna fait état d'un maximum de 20 Grands Prix par saison. Cela signifie que si deux autres circuits doivent faire leur entrée au calendrier en 2019, l'une des courses actuellement présentes devra être retirée.

Le Grand Prix de Thaïlande aura lieu en fin de saison, durant la tournée asiatique qui comprend les courses au Japon, en Australie et en Malaisie, qui à l'heure actuelle se disputent dans l'ordre précité. Avec l'arrivée de Buriram, deux courses s'enchaîneront d'affilée, avant une semaine de break, puis deux autres manches de nouveau coup sur coup, de sorte que la tournée asiatique passe d'une durée de trois à cinq semaines.


https://fr.motorsport.com/motogp/news/thailande-calendrier-motogp-2018-887695/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #14 le: mai 29, 2017, 08:11:30 am »


Harley-Davidson va ouvrir une usine en Thaïlande

Cette usine devrait ouvrir ses portes en 2018. Elle sera la troisième en dehors des États-Unis pour le constructeur de motos.

Harley-Davidson a annoncé l'implantation d'une usine en Thaïlande - la troisième en dehors des États-Unis - pour approvisionner les marchés chinois et sud-est asiatique en pleine expansion. Le constructeur de motos américain a refusé de révéler le montant de l'investissement mais indiqué que l'usine fonctionnerait dès fin 2018. "Nous élargissons notre présence sur le marché de l'Asie-Pacifique en construisant une usine d'assemblage dans la province de Rayong", à deux heures au sud de Bangkok, a indiqué à l'AFP la porte-parole de Harley-Davidson, Katie Whitmore.       

Harley, véritable symbole de la moto "à l'américaine", qui ne possède pour l'instant qu'une usine en Inde et une au Brésil, a plusieurs fois été présenté par le président Donald Trump comme une entreprise modèle qui a peu eu recours à la délocalisation. Mais le groupe doit faire face depuis plusieurs années à un vieillissement de sa clientèle et à une forte concurrence des constructeurs japonais et européens venus chasser sur les terres de la grosse moto "cruiser".       
Profiter des allègements fiscaux

En Asie, l'américain est handicapé par les droits de douanes: ils atteignent par exemple 60% sur les motos étrangères en Thaïlande. Une usine dans ce pays permettra également à Harley de profiter des allègements fiscaux lors de l'exportation vers les pays voisins dans le cadre d'accords commerciaux conclus par l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).       

Donald Trump a décidé après son arrivée au pouvoir d'abandonner le partenariat transpacifique (TPP), vaste traité de libre-échange négocié sous la présidence de Barack Obama entre 12 pays d'Asie-Pacifique. Aux États-Unis, l'annonce de cette nouvelle usine a été très mal reçue par les syndicats qui l'ont qualifié de "gifle pour les travailleurs américains et pour les centaines de milliers d'adeptes d'Harley à travers le pays", a écrit le syndicat des Métallos dans un communiqué.       

Harley a insisté sur le fait que cela n'aurait pas d'impact pour les emplois américains. "Il n'y a pas d'intention de réduire la fabrication américaine de Harley-Davidson à cause de cette expansion", a déclaré Katie Whitmore.


http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/harley-davidson-va-ouvrir-une-usine-en-thailande-1172076.html
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2888
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #15 le: juin 06, 2017, 06:46:48 pm »


La Thaïlande décroche le prestigieux Moto GP !

Les autorités sportives de Thaïlande annoncent qu’ils ont acquis les droits pour accueillir le grand prix de moto l’année prochaine, après des années de lobbying pour amener le meilleur de la course de moto dans le royaume.

L’Autorité des Sports de Thaïlande (SAT) a indiqué sur sa page Facebook que le propriétaire de MotoGP, Dorna Sports, lui a donné le feu vert après des négociations samedi à Florence, en Italie.

La Thaïlande était jusque là en compétition avec le Kazakhstan, l'Indonésie et la Hongrie. Cette décision intervient suite à la volonté de Dorna Sports d’augmenter le nombre de pays d’accueil du championnat de 18 à 21.

L’équivalent moto de la Formule 1 sera mis en scène pour un grand prix à Buriram, petit chef-lieu de province thaïlandais situé dans une région rizicole et déshéritée du nord-est et qui a été transformée en hub sportif ces dernières années avec notamment le circuit Chang et un stade de foot, le plus grand du pays.

"Les négociations ont duré trois heures et se sont conclues par l’accord d de Dorna Sports pour attribuer à la Thailande les droits pour trois ans, de 2018 à 2020", indique la déclaration publiée dimanche.

Celle-ci certifie également que le premier week-end de course devrait se tenir entre les 5 et 7 octobre 2018, mais aucune confirmation officielle de l’accord n’est venue de la part de MotoGP ni de Dorna Sports pour le moment. L’AST affirme attendre une "confirmation écrite" rapidement.

Rappelons que, selon les dires du Bangkok Post au mois de mars, le cabinet ministériel aurait alloué 300 millions de bahts pour pouvoir effectivement organiser des courses entre 2018 et 2020.

Un lancement thaïlandais serait une victoire personnelle pour Newin Chidchob, un survivant du monde politique thaïlandais particulièrement tumultueux et qui a attiré des contrats lucratifs en construisant des infrastructures sportives dans sa ville natale de Buriram.


En 2014, il a inauguré le circuit à 58.9 millions de dollars, certifié Formule 1, dans la ville de 30.000 habitants.

La ferveur du motocyclisme pourrait rapporter des millions de dollars à Buriram, une somme colossale pour cette province qui était jadis une des plus pauvres de Thaïlande

Les autorités sportives thaïlandaises veulent aussi accueillir la Formule 1, mais l’instabilité politique a pour l’instant gêné les efforts d’ajouter le joyau du sport motorisé à la couronne.

Quoi qu’il en soit, le MotoGP serait une occasion de rêve pour les autorité locales de montrer ce nouveau circuit à la terre entière, l’un des seuls au monde à pouvoir accueillir les Grands Prix Moto et la Formule 1.

http://www.lepetitjournal.com/bangkok/accueil/actualite/282288-circuit-chang-la-thailande-decroche-le-prestigieux-moto-gp via Facebook
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #16 le: juin 10, 2017, 08:04:04 am »


Rossi peu enthousiaste à l'idée d'aller en Thaïlande en 2018

Alors que le circuit de Buriram est pressenti pour faire partie du calendrier 2018 du MotoGP, des voix s'élèvent pour critiquer ce choix, et non des moindres.

Alors que la Thaïlande est fortement pressentie pour rejoindre le calendrier MotoGP dès 2018, le moins que l'on puisse dire, c'est que la probable arrivée du Chang International Circuit ne fait pas que des heureux parmi les pilotes.

La manche thaïlandaise était initialement prévue dès cette année dans le championnat, mais un différend au niveau des sponsors de l'épreuve a contraint les organisateurs à reporter d'au moins un an l'inscription de l'épreuve. Dessiné par le célèbre architecte allemand Hermann Tilke et livré en 2014, le Chang International Circuit accueille depuis 2015 le Superbike.

L'arrivée de la Thaïlande se déroulerait dans le cadre du programme d'expansion de la Dorna, le promoteur du MotoGP, qui souhaite étendre le calendrier de la saison dans la limite de 20 meetings par année, ce qui constitue déjà un planning chargé selon certains pilotes, dont Maverick Viñales

"C'est très difficile, car il vous faut être tout le temps à 100% durant six ou sept mois", explique le pilote Yamaha. "Mais c'est bon pour le show, c'est plus intéressant, avec plus de points en jeu. Mais ce sera difficile de faire toute l'année à un haut niveau."


Une expansion limitée à 20 courses

Le contrat entre la Thaïlande et la Dorna porterait sur une durée d'au moins deux ans, possiblement trois, de 2018 à 2020. La Finlande ainsi que le circuit de Sokol, au Kazakhstan, sont aussi pressentis pour faire leur entrée au calendrier dans un proche avenir, dépassant ainsi les 20 créneaux souhaités par le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta. Cela menacerait donc une autre course présente au programme.

Mais le plus grand détracteur du Grand Prix de Thaïlande est sans nul doute Valentino Rossi qui, au-delà de s'inquiéter lui aussi de l'extension du calendrier, estime surtout que le tracé situé à Buriram n'est pas digne d'accueillir le MotoGP. "Je pense que 18 est déjà un très bon chiffre, même si ça ne va pas changer la face du monde de passer à 19 courses", confirme-t-il dans un premier temps, avant de se montrer très direct dans son opinion vis-à-vis du circuit. "Il y a deux ans, j'étais en Thaïlande pour Yamaha, et la piste n'est pas intéressante. Elle est très ennuyante, il n'y a pas beaucoup de virages, il y a juste une longue ligne droite."

Passé le peu d'intérêt supposé du tracé, le Docteur ajoute par ailleurs que la localisation de celui-ci n'est pas idéale. Il est situé dans une région reculée de la Thaïlande, à 400 km au Nord-Est de la capitale, Bangkok. "Je pense que ce n'est pas le meilleur endroit où aller", reprend le numéro 46. "En plus, la localisation du circuit est très mauvaise, il est loin de tout, donc je ne suis pas très content d'aller en Thaïlande, sincèrement, en tout cas pas sur cette piste."

Alors qu'aucune confirmation officielle n'a encore eu lieu, l'Autorité sportive thaïlandaise assure pour sa part avoir conclu un accord de trois ans, avec un premier créneau prévu du 5 au 7 octobre 2018. Le Grand Prix de Thaïlande aurait ainsi lieu en fin de saison, lors de la tournée asiatique, dans laquelle figurent le Japon, l'Australie et la Malaisie.


https://fr.motorsport.com/motogp/news/rossi-peu-enthousiaste-aller-thailande-915825/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2888
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #17 le: août 09, 2017, 11:32:40 pm »


Calendrier 2018 : 19 GP dont la Thaïlande, et début anticipé !

La première version du calendrier 2018 du MotoGP comporte le Grand Prix de Thaïlande et prévoit que la saison débute un peu plus tôt que cette année.

Selon ce que plusieurs équipes ont confirmé à Motorsport.com, la première version du calendrier établie en vue de la saison prochaine du MotoGP prévoit que le championnat débute le week-end du 18 mars, troisième semaine du mois, soit une semaine plus tôt que cette année et au même moment qu'en 2016.

Avec l'arrivée de la Thaïlande, la saison comptera 19 Grands Prix, avant d'atteindre le cap des 20 manches en 2019 lorsque la Finlande fera son retour.

Cette nouvelle manche asiatique se tiendra en fin de saison, intégrée à la tournée outremer qui prévoit déjà les habituels déplacements au Japon, en Malaisie et en Australie.


https://fr.motorsport.com/motogp/news/calendrier-2018-thailande-debut-anticipe-939497/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #18 le: septembre 18, 2017, 09:59:28 pm »

http://www.motorevue.com/rubriques/les-125-cm3-motos-scooters/honda-presente-une-cb150r-exmotion-allechante-en-thailande/1763612



Honda présente une CB150R ExMotion alléchante en Thaïlande...   

Honda Thailande A.P. a levé le voile sur une nouveauté pour le moins craquante. La Honda CB150R Ex Motion est un petit roadster sportif particulièrement attrayant. Sa cylindrée hypothèque ses chances de venir en Europe, mais sait on jamais.

C’est un fait, Honda AP Thailande dévoile régulièrement des concepts vraiment intéressants, voire des nouveautés attrayantes, mais malheureusement souvent réservées au marché domestique (ou voisin).

Cette fois-ci, la très active branche Thaïlandaise a montré la CB150R Ex Motion, un nouveau roadster haut de gamme dans cette catégorie, qui sera commercialisé dans les semaines à venir.

Honda CB150R : Elle aurait sa place en 125 en France !

La CB150R présente une belle ligne moderne et un équipement complet et luxueux comme par exemple une fourche inversée de 41 mm de diamètre empruntée au X-ADV, un étrier de frein avant radial Nissin assorti d’un ABS dernière génération.

Le moteur, un monocylindre refroidi par eau à double ACT et 4 soupapes, reçoit une injection PGM-FI comme la plupart des modèles importés en Europe.

Pour le moment, Honda Thaïlande n’a pas divulgué la valeur de puissance, qui devrait tourner aux alentours des 20 chevaux.

En revanche, la présentation a fait mention d’un respect des normes internationales alors que ce nouveau moteur serait déjà conçu pour les normes futures Euro 5 et 6.

Voilà une bonne nouvelle qui laisse à penser que, décliner dans une cylindrée de 125 cm3, cette CB Ex Motion aurait tout à fait sa place en Europe et en France tout particulièrement. Affaire à suivre !  :D

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #19 le: novembre 02, 2017, 08:24:07 am »


Honda espère construire des motos électrique en Thaïlande

Honda a cherché à coopérer avec les autorités thaïlandaises dans le cadre d'une initiative visant à commercialiser la PCX Electrique, la dernière moto électrique de Honda Motor, dans le Royaume, et devrait faire des annonces en janvier prochain.

Le gouvernement demande de modifier les règles pour ouvrir la voie.

Alors que la Thaïlande possède déjà un centre de montage ( elle a donc le potentiel de produire la PCX Electrique) les ventes devraient être bientôt autorisées par la réglementation ( encore y n' existante) sur la sécurité électrique en Thaïlande, a déclaré le président d' Honda Yoichi Mizutani.

Honda et les entrepreneurs concernés proposent à la Thaïlande d'adopter la  "UNR 136", une norme internationale sur la sécurité des véhicules électriques  (qui inclut des directives allant de la prévention des fuites des batteries au recyclage ) ainsi que le développement des infrastructures capable de soutenir cette industrie, a déclaré Mizutani.

C'est également afin de suivre le plan de Honda qui est de pouvoir vendre des PCX Electrique à l'échelle mondiale d'ici l'an prochain, a-t-il dit.

Noriaki Abe, chef de la direction de Honda Motor,  admet que les moto électriques sont susceptibles de faire face à des défis tels que les prix relativement plus élevés, les niveaux de performance par rapport aux moteurs à essence ainsi et le manque d'infrastructure de soutien dans plusieurs pays asiatiques où Honda travaille à introduire le PCX.

Pour cette année, Honda a déjà atteint son objectif de vente soit 1,47 million de moto domestiques ( 79 % du marché ). Sa production, tant sur le marché intérieur qu'extérieur, est de 1,85 million d'unités, soit une augmentation d'environ 4 % par rapport à l'année précédente.

La PCX Electrique a été dévoilé mercredi dernier au 45e Tokyo Motor Show 2017 en même temps que la PCX Hybrid et le Riding Assist-e, une technologie de pointe.

Le président et chef de la direction de Honda Motor, Takahiro Hachigo, a déclaré que le PCX électrique écologique à deux batteries fait partie de l'objectif de Honda d'augmenter la production de véhicules électrifiés aux deux tiers de toutes sa production de véhicules d'ici 2030, contribuant ainsi à la réalisation d'une société à faible émission de carbone.

PCX Electric et PCX Hybrid ont été développés à partir du modèle PCX Scooter.

Enrichie d'un moteur hybride à combustion interne et d'un moteur électrique hybride, la PCX Hybride est également dotée d'un nouveau  cadre et d'un système d'accélération amélioré, le tous promis à un prix abordable.

 Le Riding Assist-e est quant à lui équipé d'une technologie unique de contrôle de l'équilibre développée à partir d'ASIMO, le robot humanoïde emblématique de Honda. A basse vitesse, le 700 cm3, Le prototype à fonctionnement électrique pourra se maintenir à l'équilibrer et ainsi faciliter la conduite.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : 2 roues, motos, compétitions et Grand Prix moto en Thaïlande
« Réponse #20 le: décembre 07, 2017, 01:49:49 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Le constructeur GPX vient de dévoiler la Demon 150 GR...  8)

Le constructeur GPX vient de dévoiler la Demon 150 GR, une petite sportive de 150 cm3 qui répond tout à fait à la législation en place en Thaïlande et qui s'adresse à la majorité des utilisateurs grâce à sa cylindrée.

Cette nouveauté a été dévoilée en grande pompe lors d'un salon local et elle a suscité l'émotion grâce à sa belle plastique, assez inspirée, quoi qu'on en dise, elle rappelle soit la Ducati Panigale 1299 ou la Supersport 939.

Pour autant, elle a de l'allure avec son éclairage full leds, son cadre tubulaire en acier, sa fourche inversée...Le fin du fin ? Porter un casque Chaz Davies réplica à son bord !  :D

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".