Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: MEDECINE - SANTE...  (Lu 167609 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13268
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #550 le: mai 14, 2018, 08:27:17 am »

https://www.facebook.com/QuotidiendeThailande/


Effets de la bière sur la santé...   :D ;)

Des chercheurs de l'université de Greenwich se sont penchés sur les effets de la bière sur la sensation de douleur... Ils ont constaté que la consommation de deux pintes de bières pouvait réduire d'un quart la douleur physique. 

Lorsque le taux d'alcoolémie atteint 0.08 gramme par litre de sang, le "seuil" de tolérance" à la douleur est augmenté, ce qui permet de réduire l'intensité du mal ressenti.

"L'alcool est un analgésique efficace qui permet de diminuer efficacement la sensation de douleur, ce qui pourrait expliquer l'abus d'alcool chez les personnes atteintes de douleur persistante, en dépit de ses conséquences potentielles pour la santé à long terme", expliquent les chercheurs.

L'alcool pourrait même avoir un "effet plus puissant que le paracétamol" et pourrait être comparé "aux médicaments opioïdes comme la codéine"...


A boire tout de même avec modération...   :huhu
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13268
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #551 le: mai 18, 2018, 02:20:33 pm »

https://www.facebook.com/QuotidiendeThailande/


Le sport développe la molécule du plaisir... :D

Les endorphines interviennent dans notre organisme comme des récompenses aux efforts fournis.

Elles sont libérées par l’hypothalamus et l’hypophyse, notamment dans les situations de stress (psychologique ou physique) et de façon plus importante pendant et après l’exercice physique.

La quantité d’endorphines augmente pendant un effort soutenu et prolongé, et est multipliée par cinq dans les 30 à 45 minutes après l’arrêt de l’effort.

Elles sont aussi stimulées par l’exposition modérée au soleil, par le rire et lorsqu’on mange du chocolat ou des sucreries.

La dopamine, autre hormone du plaisir, peut être stimulée par la vue d’un beau tableau, par le sport, par la nourriture. Mais le plaisir sexuel est probablement son meilleur stimulant.

C'est une précision utile !  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13268
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #552 le: mai 21, 2018, 07:48:51 am »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/consultation-faut-il-legaliser-la-marijuana--5457


Consultation : faut il légaliser la marijuana...?

Mardi le Cabinet a approuvé une proposition de loi soumise par le Bureau du Comité de Contrôle des Narcotiques (ONCB) afin d’autoriser la recherche sur les effets médicinaux du cannabis sur les humains.

Selon la loi thaïe, la marijuana est une drogue et son usage à des fins médicinales demande des mesures de contrôle très strictes.

D’après le Narcotics Act, il est autorisé de cultiver de la marijuana à des fins médicinales mais l’utilisation de la plante ne doit pas s’étendre à de la recherche sur les humains.

Alors que l’ONCB soutient l’usage du cannabis médicinal, sont utilisation à d’autres fins, récréationnelles par exemple, est toujours illégale, explique le secrétaire général de l’ONCB Sirinya Sitdhichai.

Mais l’autorisation du cannabis médicinal à travers le monde à ouvert le débat si oui ou non la marijuana devrait être légalisée, ou simplement décriminalisée.

The Phuket News vous pose cette simple question “Faut il légaliser la marijuana?”

Réponses proposée par la consultation :

Oui, la marijuana sous toutes ses formes devrait être légalisée, que ce soit son utilisation et sa possession, et sa vente et son utilisation devraient être totalement libres.

Oui, mais uniquement pour la recherche médicale.

Oui, mais il faut seulement la ‘décriminaliser’ et strictement contrôler la marijuana comme c’est le cas aux USA ou à Amsterdam.

Non. C’est une drogue et elle doit rester considérée en tant que telle.

Pour voter, cliquez ici : https://www.thephuketnews.com/poll.php#WXwrV2tKIkvbRWj5.97

Si votre réponse ne figure pas parmi nos propositions, n’hésitez pas à la laisser en commentaire.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13268
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #553 le: juin 11, 2018, 03:08:46 pm »



à vérifier (pour les courageux) ...   :huhu


SANTE - Rappelons que vous devez dépenser 8000 kcal pour perdre 1 kilogramme de graisse corporelle... ;)

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3181
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #554 le: juin 16, 2018, 10:30:11 pm »

inquiétant !!!


Un Bangkokois sur dix souffrirait de problèmes mentaux..!

Les habitants de la capitale thaïlandaise ont tendance à souffrir davantage de troubles mentaux qu’ailleurs en Thaïlande. C’est ce que révèle une enquête du ministère de la Santé conduite depuis 2013 : plus d’1 habitant sur 10 âgé de plus de 18 ans est concerné, soit 520 000 personnes environ, et aurait besoin d’une aide psychologique pour des troubles allant des crises d’anxiété à la dépression et la bipolarité.

Ce chiffre, en hausse, inquiète les autorités.

Lors d’un précédent sondage national effectué en 2008, Bangkok s’était déjà remarquée par la forte prévalence de ses habitants à connaître des dépressions — 4,1% de sa population vivait alors un épisode de forte dépression, presque le double de la moyenne nationale (2,4%).

Le chef du département de la Santé mentale a expliqué ce phénomène en insistant sur le fait que « les citadins font face à des défis économiques, mais aussi un stress quotidien avec les embouteillages ou la pollution ».

Pour résoudre ce mal-être croissant des habitants de Bangkok, le ministère mise sur les communautés et leurs réseaux d’information. Depuis un an, plus de deux mille groupes sont ciblés afin que leurs leaders passent le mot et alertent leurs proches sur les différentes formes de problèmes psychologiques.

Des condos d’expatriés aux bidonvilles, tous les responsables communautaires suivent une formation afin de reconnaître les symptômes d’un trouble mental. Ils peuvent ainsi mieux orienter les personnes qui en souffrent.

 Le ministère espère que ce projet servira de modèle national pour d’autres zones urbaines. Les personnes âgées sont particulièrement ciblées. Selon un autre sondage officiel, 61% s’ennuieraient ou déprimeraient à Bangkok.

G.C. (http://www.gavroche-thailande.com)
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)