Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: HORS SUJET : le JAPON  (Lu 35176 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #100 le: juin 16, 2017, 02:04:26 pm »

http://www.libe.ma/Le-Japon-une-passion-thailandaise_a87465.html


Le Japon, une passion thaïlandaise...


Bercés aux mangas, adeptes de sushis et séduits par les traditions nippones, les jeunes Thaïlandais voient le Japon comme un modèle. Une fascination renforcée par la forte présence d'entreprises japonaises dans le pays depuis des dizaines d'années.

Dans les rues de Bangkok, il n'est pas rare d'apercevoir le mont Fuji... la célèbre montagne japonaise s'affiche en effet sur de nombreuses publicités, qui ne sont la plupart du temps même pas traduites en thaï.

"J'ai toujours été fascinée par les dessins animés et je trouvais la langue très belle. Un jour, je me suis dit qu'apprendre le japonais était une bonne façon de trouver un boulot", raconte Yatuda Suuriyatan, 24 ans.
Le temps lui a donné raison: à peine diplômée, elle a décroché un poste dans une entreprise japonaise.

Le Japon est de loin et depuis de nombreuses années le premier investisseur direct de la Thaïlande, qu'il considère comme une porte d'entrée pour l'Asie du Sud-Est. Tokyo est d'autant plus intéressé par cette région qu'elle lui permet de nourrir sa propre croissance sans passer par la Chine, avec laquelle le Japon entretient des relations difficiles.

Quelque 4.500 entreprises japonaises sont présentes en Thaïlande et elles ont investi pour 149 milliards de bahts (3,8 milliards d'euros) en 2015, selon Jetro, organisme japonais pour la promotion des échanges et des investissements.

Historiquement, les liens entre les deux pays sont forts: après avoir brièvement résisté aux troupes japonaises, la Thaïlande est devenue l'alliée de Tokyo pendant une grande partie de la Seconde Guerre mondiale et a servi de base arrière.

Peu après le conflit, les constructeurs automobiles ont été parmi les premiers à s'implanter et restent présents en masse.

"La Thaïlande est un pays clé (pour le Japon) depuis des années et cela le reste. Localement, le marché est important et le pays a également un rôle crucial pour les exportations" japonaises, explique Antoine Barthes, directeur de Nissan Thaïlande.

Ces dernières années, les nouveaux venus japonais en Thaïlande sont surtout des "petites et moyennes entreprises, des sociétés non manufacturières pour 80 à 90%", explique Yoichi Tsutsumi, de la Chambre de commerce thaïlando-japonaise.

Cette implantation économique forte a facilité le rayonnement culturel japonais.

Et les mangas, eux aussi, ont bien aidé...  :D

Les Thaïlandais sont ainsi de plus en plus nombreux à se rendre sur l'archipel nippon, profitant notamment de l'exemption de visas dont ils bénéficient depuis juillet 2013 pour un séjour de moins de deux semaines.

Plus de 900.000 Thaïlandais ont visité le Japon l'an dernier, soit 10 fois plus qu'en 2003, d'après les chiffres de l'autorité du tourisme japonais.

Les compagnies d'aviation, y compris low-cost, ont multiplié les liaisons vers le Japon, rendant les vols très accessibles.

"La fascination qu'exerce le Japon sur les Thaïlandais est très grande. Ils sont économiquement puissants et sont considérés comme un modèle plus accessible que les pays occidentaux", indique Saikaew Tipakorn, professeure spécialiste du Japon à l'université de Chulalongkorn de Bangkok.

Les deux pays ont en commun d'être des monarchies avec une famille royale très respectée, une situation peu courante en Asie. Début mars, l'empereur du Japon Akihito est venu rendre hommage au défunt roi thaïlandais Bhumibol Adulyadej, décédé en octobre et qui s'est souvent rendu au Japon pendant son règne de 70 années.

La relation avec le Japon est "très différente de celle avec la Chine, qui est plus proche car beaucoup de Thaïlandais ont un ancêtre chinois mais pour laquelle les Thaïlandais n'ont pas la même admiration", ajoute la chercheuse.

Les Thaïlandais ont aussi une attirance pour le Japon en raison de ses codes et de ses traditions très policées.

"J'aime beaucoup la façon dont les Japonais s'expriment. Ils sont très polis et très respectueux quand ils parlent, comme nous", témoigne Amornrat Kaewanuson, une jeune pharmacienne qui suit des cours de japonais.

Comme elle, ils sont de plus en plus nombreux à apprendre la langue à l'école mais aussi lors de cours du soir. Le japonais est la seconde langue étudiée en Thaïlande après l'anglais.

Bangkok compte ainsi des dizaines d'écoles pour étudier le Japonais, qui se sont développées aussi vite que les restaurants japonais.

Autrefois considérée comme un luxe en Thaïlande, la cuisine nippone est devenue plus abordable. Aujourd'hui, le pays compte plus de 2.300 restaurants japonais, trois fois plus qu'en 2008.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3291
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #101 le: juin 21, 2017, 08:57:53 pm »

pas demain la veille en France !!!   :huhu


Et 1,2,3... le Japon, adepte des séances de gym au travail !!!

Mine sérieuse, attitude appliquée dans leurs costumes, ils s'étirent, balancent les bras à l'unisson, au rythme d'une musique douce. Se livrer à des exercices pour rester en forme et motivés au travail: la pratique n'est pas rare au Japon.

La société d'informatique Adoc International, située dans la banlieue de Tokyo, a commencé d'appliquer il y a trois ans ce rituel du "rajio taiso", littéralement gymnastique radiophonique, des exercices initialement réalisés à l'écoute d'un programme mêlant mélodie au piano et instructions, diffusé sur les radios nationales à partir de la fin des années 1920.

"Nous avons choisi le +rajio taiso+ car c'était la série d'exercices la plus simple à mettre en place", explique Clifton Lay, employé du département des ressources humaines. "La plupart des Japonais et personnes qui ont grandi au Japon sont déjà familiers de ce type de mouvements et n'ont aucun problème pour les effectuer".


Pour démarrer la matinée ou l'après-midi d'un bon pied, les salariés suspendent donc leurs tâches plusieurs fois par semaine pour un bref intermède sportif.

"Le fait de faire cet exercice le matin en arrivant au boulot ou juste après la pause du midi, autrement dit à un moment où l'on n'a pas encore la tête complètement au travail, permet de se préparer, de se dire +allez, au boulot !", souligne M. Lay.

La pratique du "rajio taiso", vieille de près d'un siècle, fut à l'origine empruntée à une compagnie d'assurance américaine. Elle s'est ensuite rapidement répandue à travers le Japon, sur les lieux de travail et dans les écoles.


Stretching collectif non obligatoire

Les chaînes de radio et TV publiques NHK y consacrent chacune trois minutes de leur antenne chaque jour, en proposant différentes déclinaisons selon que l'on souhaite renforcer sa puissance musculaire, gérer un handicap ou s'entretenir à un âge avancé.

Cette diffusion, jugée trop militariste, avait été interdite temporairement par les Alliés après la défaite du Japon dans la Seconde guerre mondiale, avant d'être réintroduite en 1951.

Aujourd'hui, à partir de sondages et autres données, une association de promotion du "rajio taiso" estime à 26-28 millions le nombre de Japonais qui s'y adonnent au quotidien.

Le constructeur d'automobiles Toyota dispose de sa propre version, tandis que les employés de Sony, de l'ouvrier du bas de l'échelle aux plus hauts dirigeants, sont conviés à une séance de stretching collectif à 15H00, non obligatoire toutefois.

Outil destiné à renforcer le dévouement pour l'entreprise, valeur incontournable au Japon, ces séances collectives de gym sont aussi de plus en plus un moyen de s'assurer de la longévité au travail des employés.

"La population japonaise vieillit rapidement et il y a de moins en moins d'enfants, c'est un très gros risque pour les compagnies", rappelle Kenichiro Asano, qui veille à la santé des effectifs de la société d'équipement électrique Fujikura.

"Garder les salariés en forme est une stratégie d'entreprise importante. La santé est un levier à part entière qui permet d'atteindre une gestion optimale de la compagnie"
, insiste-t-il.


Travailler debout

Chez Fujikura, un espace détente permet de se livrer à des exercices de suspension à des barres horizontales, tandis qu'une salle est mise à disposition pour procéder à des examens.

"Se peser chaque jour, prendre sa tension artérielle, compter son nombre de pas, ou mesurer le niveau de fatigue sont autant de données qui nous permettent de savoir si la santé de l'employé va dans le bon sens, et aussi par conséquent de lui donner des informations et des conseils personnalisés", estime M. Asano.

Le géant du commerce en ligne Rakuten a lui préféré opter pour des bureaux modulables: il en a installé 12.000 à son siège tokyoïte, afin de laisser le choix à chacun de travailler debout ou assis, à sa guise.

"Je me fatigue vite quand je reste assis trop longtemps, donc c'est agréable de pouvoir se lever de temps en temps", confie un ingénieur, Liu Xiaolu.

Loin d'être anecdotique, la question de la santé au travail devrait être une priorité, selon Koichiro Oka, professeur de sciences comportementales à l'université Waseda de Tokyo.

"Un manque d'exercice pendant la semaine peut conduire à des maladies cardiaques, du diabète et d'autres problèmes", même si on se rattrape le week-end, prévient-il... !!!
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #102 le: juin 22, 2017, 08:09:45 am »

pas demain la veille en France !!!   :huhu
Et 1,2,3... le Japon, adepte des séances de gym au travail !!!

bon, c'est bien mais tout de même... la tronche de certains quand ils font la gym en costume et liquette blanche...   :huhu
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #103 le: septembre 11, 2017, 01:02:46 am »

http://www.francetvinfo.fr/monde/japon/des-japonais-inventent-le-chien-robot-renifleur-de-pieds_2363407.html

Des Japonais inventent le chiot-robot renifleur de pieds... 


Vos pieds sentent-ils terriblement, un peu ou pas du tout ?

Un impitoyable (mais mignon) robot-chien japonais dresse le verdict en quelques secondes. Avec sa truffe électronique, ce petit animal artificiel développé par la jeune pousse nippone Next Technology réagit différemment en fonction du niveau de puanteur des pieds...  ;D

Il pourra aussi pulvériser du déodorant... 

Les Japonais sont extrêmement sensibles aux odeurs, mais, contrairement aux Occidentaux, ils utilisent assez peu de déodorants et de parfums.

De plus, au Japon, on retire très fréquemment ses chaussures : dès qu'on rentre chez soi, chez des amis, sur le lieu de travail parfois et dans de nombreux restaurants. Sentir des pieds est donc gênant.

Le chiot "Hana-chan", de 15 cm de long, se prononce en adoptant des postures différentes en fonction du niveau ressenti : il s'accroupit, l'air content, si vos petons sentent bon et va jusqu'à s'effondrer si la pestilence est insupportable. .. ;D

La même société avait déjà développé une précédente version, et celle qui sera mise en vente prochainement sera aussi capable de pulvériser du déodorant. Prix envisagé : plus de 1 000 euros...


Bien graves ces Japonais... 

 
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #104 le: septembre 11, 2017, 06:44:31 pm »

http://www.francetvinfo.fr/monde/japon/des-japonais-inventent-le-chien-robot-renifleur-de-pieds_2363407.html

Des Japonais inventent le chiot-robot renifleur de pieds... 

je suis tout de même étonnée qu'il n'y ait aucune réaction à cette invention complètement loufoque...   :huhu
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #105 le: septembre 11, 2017, 10:00:36 pm »

http://www.francetvinfo.fr/monde/japon/des-japonais-inventent-le-chien-robot-renifleur-de-pieds_2363407.html

Des Japonais inventent le chiot-robot renifleur de pieds... 

je suis tout de même étonnée qu'il n'y ait aucune réaction à cette invention complètement loufoque...   

J'avais pas vu  :huhu de plus en plus fada ces japonais .
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #106 le: janvier 20, 2018, 05:13:52 am »

http://www.lepoint.fr/insolite/les-japonais-et-sud-coreens-premiers-a-pouvoir-acheter-le-chocolat-rose-18-01-2018-2187709_48.php


Les Japonais et Sud-Coréens, premiers à pouvoir acheter le chocolat rose... :wonder


Les consommateurs japonais et sud-coréens seront les premiers à pouvoir acheter le chocolat rose, dit rubis, nouvelle variété complétant les chocolat noir, au lait et blanc, a annoncé vendredi le groupe suisse Nestlé qui va le commercialiser.

KitKat, sa marque phare de gaufrettes chocolatées, vendues comme un produit haut de gamme au Japon, y commercialisera une édition limitée, disponible dans sept boutiques et sur son site Internet du 19 au 25 janvier, a indiqué le géant suisse de l'alimentation dans un communiqué.

Élaborée par le chef pâtissier japonais Yasumasa Takagi, cette édition destinée à marquer le lancement de ce nouveau chocolat sera limitée à 5.000 unités, au prix de 400 yens (3 euros) chacune, a précisé Nestlé.

A partir du 1er février, 80 magasins éphémères seront ouverts au Japon pour proposer un assortiment pour la Saint-Valentin, vendu entre 1.800 et 2.400 yens (13 et 18 euros).

"Je suis extrêmement honoré de participer à ce moment emblématique dans l'histoire du chocolat", a déclaré dans le communiqué M. Takagi, qui a régulièrement élaboré des recettes pour KitKat au Japon.

Le groupe suisse Barry Callebaut, qui fournit du cacao et des préparations pour le chocolat aux grands groupes alimentaires et aux professionnels de la pâtisserie, avait dévoilé en septembre cette variété de chocolat, de couleur rose à rouge, dite "ruby" (rubis).

Cette nouvelle catégorie avait créé l'événement dans le secteur de la confiserie. La couleur est obtenue naturellement, sans ajout de colorant, d'arômes ou de baies, grâce à un procédé de fabrication dont le groupe garde jalousement le secret, pour produire un chocolat aux saveurs fruitées.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14143
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #107 le: janvier 27, 2018, 08:09:33 am »


Pour ceux qui sont à Paris en ce moment...


Exposition Daimyo au musée Guimet

Musée national des arts asiatiques - Guimet

À partir du 16 février 2018, l'exposition Daimyo - Seigneurs de la guerre au Japon présentera pour la première fois au Musée national des arts asiatiques - Guimet, un ensemble exceptionnel de trente-trois armures ainsi que de somptueux ornements associés à l’imaginaire guerrier japonais : casques, armes, textiles…
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #108 le: janvier 27, 2018, 08:17:34 pm »


Pour ceux qui sont à Paris en ce moment...

Exposition Daimyo au musée Guimet



j'irai le 16 février à l'ouverture puisque je serai là...   :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14143
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #109 le: janvier 28, 2018, 08:02:04 am »


Nous irons sûrement avec toi !...  :D
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14143
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #110 le: février 05, 2018, 07:57:40 am »


Au Japon, le JT national sera présenté par un robot dès le mois d’avril

Erica est l’androïde phare d’Hiroshi Ishiguro, éminent roboticien aux faux airs de Pygmalion des temps modernes. Son visage, ses expressions, ses cheveux, tout est plus vrai que nature. Si bien qu’elle vient de décrocher un des jobs les plus exposés du Japon : présentatrice de journal télévisé. Elle remplacera la présentatrice actuelle d’une chaîne nationale non-divulguée à compter du mois d’avril, indique le Wall Street Journal, à qui Ishiguro a confié l’information au mois de décembre.

Il faut donc s’y faire. Aussi effrayant que cela puisse paraître, les robots deviennent de plus en plus humains – du moins les humanise-t-on de plus en plus. Et Erica, censée être âgée de 23 ans, en est l’archétype. Elle qui, grâce à sa remarquable intelligence artificielle, est capable de mimer notre comportement et de converser sans accroc avec un humain, va désormais informer le peuple nippon des nouvelles du jour. Un pas de plus pour Ishiguro, dont l’ambition est de faire d’Erica un robot doté d’émotions, de désirs, d’empathie et d’humanité. Un être sentient, tout simplement.

Une chose est sûre : entre elle et Sophia, le robot d’Hanson Robotics qui annonçait en novembre 2017 vouloir fonder une famille, nous ne sommes pas au bout de nos surprises.


http://www.ulyces.co/news/au-japon-le-jt-national-sera-presente-par-un-robot-des-le-mois-davril/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #111 le: février 05, 2018, 05:13:46 pm »

Au Japon, le JT national sera présenté par un robot dès le mois d’avril


trop bizarres ces gens là et même un peu cinoques, robot d'accord mais il faut tout de même pas exagérer...  :What? :hang
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14143
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #112 le: février 06, 2018, 08:15:31 am »


Cinoque je ne sais pas ?!!...

Comme dans les pays européens, la population japonaise vieillit...

En réponse à ce problème à ce problème, l'Europe et tout particulièrement la France, ont choisi l'immigration... Le Japon, lui, a opté pour la robotisation et le remplacement des hommes par des machines... L'avenir dira qui a raison !

 :What?
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #113 le: février 06, 2018, 06:21:59 pm »


Cinoque je ne sais pas ?!!...

Comme dans les pays européens, la population japonaise vieillit...

En réponse à ce problème à ce problème, l'Europe et tout particulièrement la France, ont choisi l'immigration... Le Japon, lui, a opté pour la robotisation et le remplacement des hommes par des machines... L'avenir dira qui a raison !

 :What?




évidemment vu comme çà, il n'y a pas photo... on adopte les robots...    :huhu
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #114 le: février 07, 2018, 02:09:56 pm »

Citer
       

Le Japon, lui, a opté pour la robotisation et le remplacement des hommes par des machines... L'avenir dira qui a raison !
       

Ce qu'on voyait à l'époque dans nos films de sciences fiction devient réalité , et c'est pas fini .....
IP archivée
@+ Malco

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #115 le: février 19, 2018, 01:02:11 am »

7/ELEVEN au Japon .
.
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14143
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #116 le: février 19, 2018, 08:23:03 am »


Le plus haut gratte-ciel en bois va être construit à Tokyo

La société japonaise Sumitomo Forestry veut lancer la construction du plus haut gratte-ciel en bois jamais érigé. Installé au cœur de la capitale Tokyo, celui-ci culminera à 350 mètres et devrait être achevé en 2041.

Actuellement, le plus haut bâtiment du monde majoritairement fait de bois est la Brock Commons Tallwood House, un immeuble de 18 étages pour étudiants, ouvert l'automne dernier par l'université de la Colombie-Britannique à Vancouver (Canada), qui mesure 53 mètres de haut. Sumitomo Forestry compte bien largement battre ce record avec son projet.

Sumitomo est l'un des plus grands conglomérats du Japon ; il étend ses ramifications dans le domaine de l'exploitation forestière. Ce géant a décidé de célébrer son 350e anniversaire, qui tombera en 2041, en construisant le plus haut gratte-ciel en bois du monde.


Le Japon encadre strictement l'usage du bois dans les constructions

Ce bâtiment de 350 mètres de haut érigé à Tokyo comptera 70 étages de bureaux, commerces et habitations, avec un jardin sur le toit. Son architecture en contreventement mêlant 90 % de bois à du métal sera conçue pour résister aux vents violents et aux séismes, auxquels le Japon est régulièrement exposé. 185.000 m3 de bois seront nécessaires pour mener à bien ce projet nommé W350 Project.

Le bois est un matériau de construction qui a été beaucoup employé au Japon en raison de son abondance et de ses propriétés de souplesse, qui conféraient aux bâtiments une bonne résistance aux tremblements de terre. Mais la seconde guerre mondiale et les terribles incendies provoqués par les bombardements ont conduit le pays à encadrer drastiquement l'usage du bois dans les constructions (ces bâtiments ne doivent pas dépasser plus de deux étages).

Toutefois, les temps changent et les progrès techniques sur les bois composites ouvrent des possibilités inédites. Le nouveau stade national actuellement en construction au centre de Tokyo pour les Jeux olympiques de 2020 utilise ainsi du bois.


https://www.futura-sciences.com/maison/actualites/batiment-plus-haut-gratte-ciel-bois-va-etre-construit-tokyo-70200/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14143
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #117 le: mars 15, 2018, 08:04:53 am »


Napoléon III et le Japon

La mission militaire française au Japon (1867-1868) fut la première mission militaire occidentale au Japon. Elle fut constituée à l'initiative de Napoléon III à la suite d'une requête du shogun Yoshinobu Tokugawa, dont elle entraîna l'armée pendant un peu plus d'un an, avant sa défaite devant les forces impériales dans la guerre de Boshin. Elle reçut alors l'ordre de quitter le Japon par un décret impérial d'octobre 1868.

La mission se composait de dix-sept membres, sous l'autorité du ministre de la Guerre, le général Jacques Louis Randon ; on y trouvait un large éventail de compétences : quatre officiers (représentant l'infanterie, la cavalerie et l'artillerie), dix sous-officiers et deux soldats. La mission sera dirigée par le capitaine Chanoine, alors attaché à l'état-major de Paris. Les membres étaient :

Commandant de la mission :

Capitaine Charles Sulpice Jules Chanoine

Officiers :

Albert du Bousquet, lieutenant du 31e Régiment de ligne, instructeur pour l'infanterie.
Édouard Messelot, lieutenant au 20e bataillon de Chasseurs à Pied, instructeur pour l'infanterie.
Léon Descharmes, lieutenant au Régiment de dragons de l'Impératrice, instructeur pour la cavalerie.
Jules Brunet, lieutenant au régiment d'artillerie à cheval, instructeur pour l'artillerie.
Jourdan, capitaine au 1er Régiment du génie.

Sous-officiers et soldats :

Jean Marlin, sergent au 8e bataillon de Chasseurs à Pied, instructeur pour l'infanterie.
François Bouffier, sergent au 8e bataillon de Chasseurs à Pied, instructeur pour l'infanterie.
Henry Ygrec, sergent au 3e Régiment de ligne, instructeur pour l'infanterie.
Émile Peyrussel, sergent, sous-maître de manège à l'école de l'état-major, instructeur pour la cavalerie.
Arthur Fortant, sergent au régiment d'artillerie à cheval de la Garde, instructeur pour l'artillerie.
L. Gutthig, trompettiste au bataillon de Chasseurs de la Garde.
Charles Bonnet, chef armurier de deuxième classe.
Barthélemy Izard, sergent, chef artificier du Régiment d'artillerie à cheval de la Garde.
Frédéric Valette, sergent, spécialiste du bois.
Jean-Félix Mermet, brigadier, spécialiste de l'acier.
Michel, sergent, sapeur au 1er Régiment du génie.

La mission avait été constituée à l'initiative de Napoléon III, à la suite d'une requête du shogunat japonais en la personne de son émissaire en Europe, Shibata Takenaka (1823-1877).

Shibata avait déjà négocié les derniers détails de la contribution française à la construction de l'arsenal de Yokosuka, et avait en outre demandé en même temps au Royaume-Uni et à la France d'envoyer une mission militaire pour un entraînement aux techniques de guerre occidentales. Il semble que le Royaume-Uni ait refusé d'apporter son aide au Japon, mais le ministre français des Affaires étrangères Drouyn de Lhuys (1865-1881) transmit l'accord du gouvernement français.

La mission quitta Marseille le 19 novembre 1866 et arriva à Yokohama le 13 janvier 1867. Elle fut accueillie à son arrivée par Léon Roches et le contre-amiral Pierre-Gustave Roze commandant de la Division navale des mers de Chine de retour au Japon après qu'il eut mené une expédition contre la Corée (12 septembre - 12 novembre 1866).

La mission militaire entraîna l'armée du shogun Yoshinobu Tokugawa pendant un peu plus d'un an dont l'unité d'élite du Denshūtai, avant sa défaite devant les forces impériales en 1868 dans la guerre de Boshin. Elle reçut alors l'ordre de quitter le Japon par un décret impérial d'octobre 1868.

Cependant, Jules Brunet et quatre de ses sous-officiers (Fortant, Marlin, Cazeneuve, Bouffier), choisirent de rester au Japon et de continuer à soutenir le Shogun. Ils démissionnèrent de l'armée française, et partirent pour le Nord du Japon avec ce qu'il restait des armées du shogunat, dans l'espoir d'y organiser une contre-attaque.

Le conflit se poursuivit jusqu'à la bataille de Hakodate en mai 1869, qui vit la victoire du parti Impérial.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #118 le: mai 18, 2018, 03:15:39 pm »

http://www.lepoint.fr/insolite/au-japon-meme-les-moines-peuvent-souffrir-de-surmenage-17-05-2018-2219127_48.php

Au Japon, même les moines peuvent souffrir de surmenage...  :What? :huhu


Un moine japonais a engagé des poursuites judiciaires contre les responsables de son ancien temple, qu'il accuse de l'avoir fait trimer de longues heures au point qu'il est tombé en dépression...

Le quadragénaire réclame 8,6 millions de yens de dommages et intérêts (un peu plus de 65.000 euros) à ses ex-employeurs du site sacré du mont Koya, au sud d'Osaka (ouest). Ce lieu de pèlerinage bouddhiste, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, abrite plus de 100 temples.

Le plaignant, embauché en 2008, a commencé à souffrir de dépression aux alentours de décembre 2015, a expliqué son avocat jeudi à l'AFP.

Il assure avoir été contraint d'accomplir des tâches allant bien au-delà de ses devoirs spirituels et avoir parfois travaillé plus de deux mois d'affilée sans aucun jour de repos. Certains jours, il pouvait même enchaîner 17 heures sans pause pour prendre en charge les nombreux touristes.

"Quand vous travaillez en tant que moine, trop souvent vous n'avez pas d'heures fixes", déplore Noritake Shirakura. "Vous fournissez un travail, mais on vous dit que cela fait partie de la formation religieuse et que vous devez le supporter même si cela vous cause de grandes souffrances".

"A travers cette affaire, nous allons défendre le fait qu'une telle notion est dépassée", insiste l'avocat.

Son client a souhaité conserver son anonymat afin de ne pas compromettre ses chances de retrouver un travail dans la petite communauté des moines bouddhistes.

En 2017, un célèbre temple de Kyoto, Higashi Honganji, avait dû s'excuser publiquement pour heures supplémentaires non payées et harcèlement au travail, mais ce type d'affaires est rare dans le secteur religieux.

Le surmenage au travail, en revanche, est un problème répandu au Japon qui peut entraîner la mort (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, suicide), un phénomène qui a même un nom: "karoshi".

Un rapport du gouvernement publié l'an dernier avait évalué à 191 les cas de "karoshi" sur l'année achevée fin mars 2017 et souligné que 7,7 % des salariés japonais effectuent plus de 20 heures supplémentaires par semaine.

Le Premier ministre Shinzo Abe a introduit des réformes pour changer la culture d'entreprise dans le pays, où accumuler les heures supplémentaires est perçu comme une preuve de loyauté et de dévouement, mais elles ont été jugées insuffisantes par des proches des victimes de "karoshi".

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #119 le: août 07, 2018, 09:12:01 pm »

http://www.lepoint.fr/insolite/japon-face-a-la-vague-de-chaleur-des-hommes-adoptent-l-ombrelle-03-08-2018-2241238_48.php


Japon: face à la vague de chaleur, des hommes adoptent l'ombrelle ...  :D


Une province japonaise écrasée par la vague de chaleur qui sévit dans l'archipel a décidé de distribuer des ombrelles à ses fonctionnaires de la gent masculine dans l'espoir d'encourager cette pratique, courante chez les femmes soucieuses de protéger leur peau.

La préfecture de Saitama (nord de Tokyo), qui a enregistré la semaine dernière un record national de chaleur, avec des températures dépassant les 41,1 degrés Celsius, a lancé mercredi cette campagne originale en délivrant à ses équipes 70 exemplaires de cet accessoire estival.

L'initiative vise à "réduire les risques d'insolation et de coup de chaleur", explique à l'AFP Tomomi Anzai, l'un des responsables de l'opération. "Ce serait mieux de rafraîchir l'atmosphère en créant plus d'espaces de verdure, mais ce n'est pas toujours possible".

Ryoji Kurihara, un des employés de la préfecture, est déjà conquis.

"Je pensais que les ombrelles étaient réservées aux femmes, je n'avais vu aucun homme en porter et je n'avais donc jamais pensé à en utiliser moi-même", a-t-il confié.

Il s'est converti au début de l'été et depuis, ne se sépare plus de son ombrelle bleu marine. "C'est comme si je portais l'ombre avec moi. Je me sens beaucoup plus au frais dessous", dit-il.

Mais tous les hommes ne sont pas prêts à franchir le pas...  ;)

"Pour ma part, je n'en utiliserai pas. C'est un truc de fille. Je préfère porter un chapeau ou mettre de la crème solaire", lance Shige Kato, un étudiant de 23 ans croisé dans les rues de Tokyo.

Une étouffante vague de chaleur humide s'est abattue en juillet sur le Japon, tuant plus de 119 personnes dans le mois, tandis que 49.000 autres ont dû être hospitalisées.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14143
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #120 le: septembre 14, 2018, 08:29:24 am »


Au Japon, les gangs recrutent des étrangers !

Appelée « ore-ore sagi », l’escroquerie consiste à se faire passer pour un proche auprès d’une personne âgée afin de lui soutirer de l’argent. Les truands utilisent des immigrés pour ce racket.

C’est une escroquerie en vogue au Japon. Visant surtout les personnes âgées, l’ore-ore sagi (« ore » signifie « moi » et « sagi » veut dire « escroc ») consiste à arnaquer quelqu’un en se faisant passer pour un proche. Une dame de 70 ans en a été victime en juin. Au téléphone, une personne se présente comme son neveu. « J’ai laissé quelqu’un utiliser mon nom et j’ai été victime d’une fraude, lui a-t-il expliqué. Je dois rembourser une dette. » La créance se monte à plus de 2 millions de yens (15 457 euros). La tante accepte de l’aider, le « neveu » la prie alors de déposer l’argent sous une voiture. Quelque temps plus tard, un Chinois de 19 ans, venu ramasser le butin, sera arrêté par la police. Pas dupe, la septuagénaire avait alerté les autorités.


32 millions de yens dérobés

Jusque récemment, les gangs pratiquant l’ore-ore sagi envoyaient une personne recevoir directement l’argent. Ils recrutaient souvent pour cela des étudiants qui n’étaient pas au courant de la supercherie. Eux pensaient être employés pour un petit boulot de coursier. Mais cette source de main-d’œuvre se tarit. Dans un contexte de déclin démographique, les étudiants sont de moins en moins nombreux au Japon. Si bien que les gangs se tournent vers des immigrés pour récupérer l’argent, ce qui les oblige à changer de mode opératoire. Une victime se retrouvant face à un étranger pourrait devenir soupçonneuse. Les malfrats exigent donc désormais que l’argent soit déposé dans un lieu précis, où il est ensuite récupéré par une de ces nouvelles recrues.

Selon les dernières statistiques de la police de Tokyo, dévoilées en août, au seul premier semestre 2018, 22 étrangers ont été arrêtés pour leur implication dans de telles magouilles. Ils étaient 35 pour toute l’année 2017 et 27 en 2016. Malgré une campagne massive des autorités pour les sensibiliser au risque, beaucoup de personnes âgées se laissent toujours abuser. Nombre d’entre elles veulent éviter tout scandale public. Au premier semestre, le montant des sommes dérobées par l’ore-ore sagi a atteint 32 millions de yens (247 315 euros) à Tokyo.


https://mobile.lemonde.fr/m-actu/article/2018/09/04/au-japon-les-gangs-recrutent-des-etrangers_5349895_4497186.html?xtref=https://m.facebook.com/&xtor=CS2-33281034-%5BKW%5D-%5Bgratuit%5D-%5Btous%5D&utm_campaign=keywee_acquisition&utm_medium=PaidSocial&utm_source=Facebook&kwp_0=957619&kwp_4=3204939&kwp_1=1345687
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #121 le: septembre 14, 2018, 04:31:54 pm »

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20180913-japon-vietnam-etats-unis-traite-libre-echange-transpacifique


Japon et Vietnam appellent Trump à revenir dans le traité transpacifique...


Ce jeudi 13 septembre, le Japon et le Vietnam ont appelé les Etats-Unis à revenir dans le traité de libre-échange transpacifique (TPP), que onze pays, notamment asiatiques, tentent de faire revivre après le coup dur porté par le retrait des Etats-Unis en 2017.

 « Nous pensons toujours que le traité de libre-échange transpacifique est la meilleure option pour les Etats-Unis », a déclaré le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono, à l'occasion du Forum économique mondial de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est à Hanoï. De son côté, son homologue vietnamien, Pham Binh Minh, a également fait écho à son appel, qualifiant le traité de libre-échange transpacifique (TPP) de « traité de très haut niveau ».

Défection américaine

Onze pays des deux rives du Pacifique avaient signé début mars 2018 un accord pour faire revivre ce traité mis à mal par la défection américaine. Australie, Brunei, Canada, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour et Vietnam avaient paraphé le texte désormais appelé Partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP).

Initialement promu par Washington, sous la présidence de Barack Obama, le traité de libre-échange transpacifique, signé en février 2016 après des années de négociations entre douze pays ayant un accès au Pacifique, devait faire un contrepoids à l'influence grandissante de la Chine qui n'en faisait pas partie.

Mais, le 23 janvier 2017, avant son entrée en vigueur, Donald Trump avait annoncé que les Etats-Unis s'en retiraient, mettant en péril cet ambitieux accord censé englober 40% du PIB mondial et presque 25% du commerce international...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13582
Re : HORS SUJET : le JAPON
« Réponse #122 le: novembre 08, 2018, 08:34:21 pm »

https://www.bfmtv.com/international/japon-une-fac-de-medecine-va-rappeler-des-candidats-victimes-de-discrimination-


Japon: une fac de médecine va rappeler des candidats victimes de discrimination...  :hang


Mercredi, l'école de médecine de Tokyo qui a reconnu avoir altéré les résultats de son concours, a annoncé qu'elle va rappeler des candidats injustement recalés.

Une école de médecine de Tokyo, qui avait altéré les résultats de son concours d'entrée dans le but d'exclure les femmes, a annoncé mercredi qu'elle proposerait des places à quelques dizaines de candidats injustement refusés.

La présidente de cette institution, tout nouvellement nommée en remplacement d'un homme à la suite du scandale, a indiqué que l'établissement contacterait 101 candidats, dont 67 femmes, ayant passé les épreuves ces deux dernières années et ayant été recalés de manière injustifiée.

Bloquer l'entrée aux candidates

Dans cette affaire, qui a fait les titres des médias à travers le monde, l'Université de médecine de Tokyo a admis avoir régulièrement changé les notes des candidates de sexe féminin, afin de leur bloquer l'entrée, ainsi que celles des candidats qui, hommes ou femmes, avaient déjà échoué trois fois.

"Nous nous excusons profondément", a déclaré mercredi la présidente Yukiko Hayashi à la presse. "Nous ne devrions jamais faire de discrimination", a-t-elle dit, ajoutant: "nombre de femmes médecins font un travail formidable"

Les 101 personnes se verront demander si elles seraient toujours intéressées par une place à la prochaine rentrée, en avril 2019. Mais il n'y a que 63 places disponibles en raison des quotas, a expliqué Yukiko Hayashi. Les places seront attribuées en fonction des notes obtenues à l'origine.

L'Université sera d'un autre côté forcée de réduire le nombre d'étudiants qu'elle acceptera au concours d'entrée de 2019 en fonction du nombre d'ex-candidats qui accepteront la proposition, parmi les 101 floués. Yukiko Hayashi a admis que cette situation aurait "un impact considérable" sur les jeunes candidats.

Compensation

Un groupe de 24 femmes ont demandé à l'école 100.000 yens (770 euros) chacune, en compensation de "l'angoisse" provoquée par cette situation et pour se faire rembourser leurs frais d'examen et de déplacement.

Parmi elles figurent une femme médecin, des étudiantes admises dans d'autres facultés de médecine et des femmes s'étant engagées dans d'autres professions.

L'université a admis avoir commencé en 2006 à falsifier les notes des candidates de sexe féminin. La faculté était en cela motivée, selon les médias japonais, par l'idée que les femmes quitteraient la profession peu de temps après avoir obtenu leur diplôme, lorsqu'elles se marieraient et auraient des enfants.

Un enquête indépendante avait révélé le mois dernier que cette université avait éjecté environ un quart des candidates femmes pour les concours de 2017 et 2018 bien que leurs notes d'origine, avant modification, prouvaient qu'elles étaient éligibles.

Le scandale a suscité un tollé et conduit le gouvernement à mener une enquête qui a débusqué des discriminations similaires dans d'autres écoles de médecine.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".