Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: PHUKET - Vices et sévices...  (Lu 112506 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #450 le: novembre 26, 2017, 08:38:11 am »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/le-consulat-chinois-finance-200-000-bahts-pour-des-cameras-de-videosurveillance-4630


Le consulat chinois finance 200,000 bahts pour des cameras de vidéosurveillance...

L’organisation administrative provinciale de Phuket (PPAO, ou OrBorJor) a recu B200,000 du consulat chinois a Phuket afin de financer des caméras de vidéosurveillance pour le quai de Chalong.

Le quai est un point de départ pour des milliers de touristes chinois qui partent en excursions dans les îles voisines.

La remise de ce don a eu lieu dans les locaux du PPAO a Phuket Town mercredi dernier, quand Ma Hongcui, la vice consul général du consulat général de Chine a Songkhla, a remis un chèque de B200,000 au chef du PPAO Watcharin Pathomwattanapong et au directeur de la division transports du PPAO Prasit Yotarak.

Mme Ma Hongcui, en tant que consul général adjointe dirige également le bureau consulaire du consulat général de la République Populaire de Chine a Phuket.

“Les caméras de vidéosurveillance permettront de renforcer la sécurité des touristes qui voyagent via le quai de Chalong.

C’est pourquoi nous finançons le budget d’installation de caméras de vidéosurveillance a Chalong Pier, pour un total de B200,000” dit Mme Ma Chui Hong.

Il a également été révélé par un rapport du PPAO au sujet de ce don que le PPAO avait lui même requis du consulat chinois le ‘financement de systèmes a deux caméras de surveillance”.

Le PPAO a été suffisamment correct en demandant que le don du consulat chinois ne dépasse pas les B200,000.

The Phuket News souhaite indiquer que le géant chinois du commerce en ligne Alibaba vend ‘quatre caméras HD 720p infrarouge Wi-Fi “Onvif Network P2P Phone Remote” pour US$110-125 – soit environ B4,000.

Le chef du PPAO Watcharin a été constamment hier indisponible pour répondre a nos sollicitations et préciser quel matériel serait acheté avec ces B200,000...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #451 le: novembre 28, 2017, 09:00:59 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Les établissements de divertissement de Patong demandent a nouveau des horaires étendus...

Le président de l’association des établissements de divertissements de Patong (PEBA), Weerawit Kreuasombat, a soumis une nouvelle requête demandant au gouvernement d'étendre a 4h les horaires de fermeture des établissements de divertissement de Patong.

Cette requête est une manière de mettre fin au racket en cours “paies pour jouer” des officiels qui reçoivent des pots de vin de ces établissements afin qu’ils restent ouverts plus tard, répétait M. Weerawit, après l’avoir déjà expliqué a The Phuket News précédemment.

Cette fois la requête a été remise au chef du district de Kathu Somprat Prabsongkram ainsi qu'à bureau du district de Kathu, M. Weerawit se joignant aux autres membres du PEBA.

“Il y a plus de 400 établissements de divertissement a Patong.

Pres de 190 d’entre eux ont une licence” signale M. Weerawit.

“Nous estimons les revenus générés par le monde de la nuit a Patong a environ B25 millions par jour. Cette somme a un impact sur les autres sources de revenu des autres secteurs d'activité, et stimule l'économie nationale” dit il.

M. Weerawit a expliqué que bien que pendant des années toutes les demandes de fermeture tardive sont restées sans réponse de la part des précédents officiels en charge a Bangkok, le gouvernement considère maintenant étendre les zones de divertissement afin que plus d'établissements puisse obtenir une licence et rester ouvert une heure supplémentaire.

Nous voulons résoudre ce problème. C’est une manière de réduire la tentation des officiels a demander des pots de vin, et 4h est l’heure la plus appropriée pour fermer les établissements de Patong” dit M. Weerawit.

Mais, ajoute t il “Étendre les zones de divertissement ne suffit pas, les établissements auront toujours besoin de rester ouvert près 1h afin de servir leurs clients et de survivre.

“En étendant les horaires de fermeture, la plupart des établissements sont prêts a payer plus d'impôts aux gouvernement, au lieu de verser des pots de vin” continue M. Weerawit.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13336
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #452 le: décembre 07, 2017, 08:27:40 am »


Je ferais d'ailleurs remarquer que la limitation des horaires d'ouvertures des lieux de divertissements nocturnes (bars, discothèques, etc.) en Thaïlande a débuté en 2004 sous le gourvernement Thaksin... ne l'oublions pas !
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #453 le: décembre 11, 2017, 08:53:40 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


intolérable...


De plus en plus d'espèces protégées au menus des restaurants de Phuket... 


Une équipe du département des ressources maritimes et côtières (DMCR) de Phuket a inspecté différents restaurants de Karon afin de vérifier si des espèces protégées figuraient au menus.

L’inspection du DMCR a permis de découvrir qu’un restaurant proposant du poisson perroquet, espèce protégée, sur son menu, un autre proposait du requin, également protégé.
Le problème des espèces protégées vendues dans les restaurants est apparu lorsque ‘GO-Eco PHUKET ’ a publié sur sa page Facebook le 5 Décembre des photos de poisson perroquet venu dans un restaurant.

Le même jour, le directeur du DMCR de Phuket, Watcharin Thintalang et ses équipes avaient réalisé des inspections dans les restaurants dans ce secteur et deux établissements de Kata Rd – le ‘Coconut Seafood’ et le ‘Focus’ proposaient des espèces protégées.

Au Coconut Seafood, les officiels ont trouvé deux poissons perroquet de plus de 50 centimètres en vente, au Focus il y avait un requin de plus de 50 centimètres.

Les poissons ont immédiatement été saisis.

Les officiels du DMCR ont informé les propriétaires des établissements qu’en vendant ces poissons ils enfreignaient le Ministry of Natural Resources and Environment’s (NRE) Supporting and Maintenance Environment Act 1992.

Les personnes arrêtées péchant ou vendant des espèces marines protégées risquent une amende de B100,000 et une peine d'emprisonnement d’un an.

M. Watcharin a déclaré “Le poisson perroquet est une espèce protégée, ils se reproduisent, ils n’endommagent pas le corail, ils ne polluent pas l’eau, ils aident a réduire la quantité de CO2 dans l'atmosphère et protègent certains secteurs sous marins.

“Nous devons a tout prix protéger ces animaux”... 

Les officiels ont remis un avertissement aux propriétaires des deux restaurants, qu’ils ont signé en s’engagea ne plus jamais vendre d'espèces protégées dans leurs établissements.

Le 6 Décembre, les officiels du DMCR ont inspecté cinq autres restaurants de Karon – les Food Market, On Lee, On Lee 1, Ying et Karon Seafood – et bien qu’aucune espèce protégée n'ait été constatée a la vente, les propriétaire ont également signé un document par lequel il s'engageait a ne jamais vendre d'espèces protégées telles que le poisson perroquet, le poisson guitare ou encore du requin.

Le 19 Novembre, le DMCR de Phuket avait inspecté plusieurs restaurants de Karon quand du requin zèbre et du requin taureau avait été trouvé dans un restaurant de la ville.

Le problème avait éclaté quand un utilisateur Facebook, ‘Sunshine Sketcher’ avait publié le 16 Novembre deux photos accompagnées du message : “La première photo, mort a Karon, un requin zèbre en tranche présente aux touristes, avait été prise par un touriste le 10 Novembre”.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13336
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #454 le: décembre 12, 2017, 08:59:23 am »


De plus en plus d'espèces protégées au menus des restaurants de Phuket... 


 >:( >:( >:(
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #455 le: décembre 16, 2017, 11:07:10 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Employer des éléphants est normal, disent les officiels de Phuket...   


Un officiel a déclaré à The Phuket News qu'aucune action ne serait entreprise contre les dresseurs d'éléphants qui proposent des promenades à dos d'éléphant aux touristes.


La nouvelle a été rendue publique après la réception par The Phuket News de photos et vidéos montrant des touristes faire des tour à dos d'éléphant, images transmises au services gouvernementaux concernés.

S'exprimant auprès de The Phuket News, Surajit Witchuwan à déclare “ il n'y a rien de mal à  transporter des touristes à dos d'éléphant tant que les éléphants ne sont pas trop jeunes pour de telles tâches.

“Le plus petit éléphant sur les photos a l'air de n'avoir pas moins de 10 ans. S'ils ont moins de 8 ans ils ne sont habituellement pas autorisés à travailler” dit-il.

“Les éléphants de moins de 8 ans ne sont pas suffisamment forts pour transporter des charges, bien sur cela dépend de chaque éléphant et de sa taille.

“Il n’y aura aucune sanction contre les dresseurs, sauf en cas de nuisances et de plaintes a propos de déjections sur la plage par exemple. C’est une pollution” ajoute t il.

Le chef du centre de conservation de la réserve de Khao Phra Thaew, a Thalang, M. Piyawat Sukon a précisé le cadre légal de cette activité.

S’adressant a The Phuket News, M. Piyawat a indiqué

“Employer un animal dont l'espèce est protégée est illégal, si l'espèce n’est pas protégée c’est légal.

“Mais cela devient illégal s’il y a torture sur les animaux” dit il.


“En ce qui concerne les éléphants, si quelqu’un se plaint de nuisances, bloquer la circulation ou organiser un désordre par exemple, la police peut arrêter le dresseur et le poursuivre.

“Les éléphants sont protégés s’ils sont issus de la nature, les éléphants ‘communs’ élèves en captivité ou a domicile et déclarés ne sont pas concernés par cette loi de protection animale” ajoute t il.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13336
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #456 le: décembre 17, 2017, 11:29:34 am »


Petit rappel technique pour les touristes naïf !...

Monter sur un éléphant n'a aucun effet, une pure légende urbaine pour les gogos et les touristes naïfs qui ne connaissent rien au sujet (et qui souvent n'hésitent pas, en France, à coller un mors à un cheval, c'est à dire une pièce de métal de 15 centimètres au fond de la gueule d'un cheval durant 8 heures par jour !!!)...

Un éléphant adulte a une masse de 4500 kilos. Une nacelle pèse 20 kilos et deux personnes moyennes 70 kilos x 2... Total: 160 kilos soit 3,5 % du poids de l'animal. Bref, un éléphant avec une nacelle et deux personnes, c'est comme si un homme de 70 kilos portait une charge de 2,4 kilos !...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6024
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #457 le: décembre 17, 2017, 02:56:56 pm »

Citer
       au fond de la gueule d'un cheval       

Juste pour info , on dit pas la gueule d'un cheval mais la bouche d'un cheval .  8)

IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #458 le: décembre 18, 2017, 07:52:50 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Les touristes de Phuket mécontents de la qualité de l’eau et des déchets sur les plages...   


D’apres les résultats d’une étude réalisée par l'université Prince of Songkla (PSU), les déchets et la qualité de l’eau a Phuket sont ‘mal gérés’.

Environnement, Patong,

“Nous avons étudié les réponses de 1,624 participants dont des touristes des chefs de village des étudiants et des entrepreneurs. Les données ont été récoltées entre Octobre 2016 et Septembre 2017” indique le Dr Chantinee Boonchai.

Le Dr Chatinee, conférencier a PSU et membre du Centre de Recherche sur l'Environnement et les Catastrophes Naturelles de l’Andaman (ANED), a précisé

“L’objectif de cette étude est d’obtenir des informations afin que la fondation puisse intervenir dans la gestion des plages en suggérant des mesures aux officiels de Phuket.

“Cette recherche peut aussi servir a unifier la communauté derrière des mesures de protection de l'environnement” ajoute t elle.

“D'après cette étude, la priorité pour les touristes étrangers est de voir une ‘plage naturelle’ sans bâtiments alentour. Leur deuxième priorité est de voir une plage propre, sans déchets” continue le Dr Chantinee.

“Ils sont par ailleurs d’accord sur le fait que la qualité de l’eau et les déchets ne sont pas bien gérés. Voila ce que 400 touristes étrangers et 400 touristes thais pensent”

Les touristes thaïs et étrangers listent Patong, Kata et Karon comme leurs plages favorites, les thais préfèrent Kata et Nai Yang.

Cet événement a également permis de promouvoir le projet “Smart Beach”, grâce auquel des groupes désignent quel secteur de quelle plage ils nettoieront.

“Nous avons besoin de l’aide des étudiants, des expats, de toute personne qui souhaite participer a ces activités de nettoyage” dit le Dr Chatinee.

Vous pouvez signaler des portions de plage polluées via le site internet du Smart Beach Project. (Cliquez ici.)

“Toutes les informations collectées seront transmises au gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong dans les prochaines semaines afin de penser aux prochaines actions a mettre en oeuvre pour lutter contre ce problème” ajoute le Dr Chatinee.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #459 le: décembre 27, 2017, 08:13:31 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

Distribution de casques à des jeunes enfants...   :clap


La police a distribué une cinquantaine de casques à des jeunes enfants (maternelle et primaire) transportés en moto lors d'une opération qui s'est déroulée au carrefour du bureau de district de Mueang Phuket (en face de l'hôtel Merlin).

 C'est une nouvelle initiative des autorités locales pour sensibiliser la population à la sécurité routière, érigée en priorité dans la province.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #460 le: décembre 31, 2017, 08:16:06 am »



PHUKET/KRABI - Il faut renoncer en ce moment aux sorties en mer d'une journée en direction de Koh Phiphi et ses environs...   :huhu
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #461 le: janvier 01, 2018, 08:46:35 am »


PHUKET - Patong Beach après la nuit du Nouvel An...   :hang


rien à ajouter si ce n'est "quels porcs ces touristes...  >:( >:( >:( >:( >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3097
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #462 le: janvier 09, 2018, 06:47:59 pm »


Les opérateurs de la vie nocturne de Patong craignent le «retour des pots-de-vin» obligatoires !

Le président de l'Association des entrepreneurs travaillant la nuit (PEBA) a exprimé sa préoccupation : les opérateurs de la vie nocturne seront à nouveau appelés à payer des pots-de-vin afin de profiter de fermetures tardives (normalement interdites mais inévitables dans une ville comme Patong).

Pas plus tard qu'en novembre, les membres de la PEBA, qui représentent environ 400 lieux de divertissement à Patong, ont déposé une autre pétition appelant les responsables de Bangkok à rendre leurs pratiques légales en autorisant les fermetures tardives.

La requête des commerçants est un moyen de mettre fin au racket «pay for play» en cours par les fonctionnaires qui collectent des pots-de-vin sur les sites afin de rester ouvert tard, a répété M. Weerawit.

"Cela doit être résolu. Alors que les responsables de Bangkok (le gouvernement)  continuent à ne pas donner de réponse, cela laisse la possibilité aux officiels locaux d'exiger des pots-de-vin de la part des exploitants de sites pour rester ouverts tard car les touristes l'exigent ", a-t-il dit.

M. Weerawit a répété tout au long de la campagne que rester ouvert tard est très important pour l'industrie de la vie nocturne de Patong car de nombreux touristes ne s'aventurent dans les lieux de divertissement qu'après 23h, fermer à minuit est donc aberrant.

"Si le problème de l'heure de fermeture tardive n'est pas résolu, les pots-de-vin reviendront", a-t-il prévenu.

Tout le monde sait pertinemment que les patrons de bars, dans toute la Thaïlande, sont rackettés par de nombreux fonctionnaires mais à Phuket, le comportement mafieux des autorités atteint des sommets.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1019470-patong-nightlife-operators-fear-‘return-of-bribes’/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #463 le: janvier 17, 2018, 03:41:31 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

Les tours d’alerte tsunami ‘100% opérationnelles’...   :clap


Le directeur du Département de Prévention des Catastrophes de Phuket (DDPM) Prapan Kanprasang a confirmé aujourd’hui que toutes les 19 tours d’alerte tsunami de Phuket sont “100% opérationnelles”, malgré un riverain de Kamala signalant qu’il n’y avait pas eu de sirène provenant de la tour de Kamala lors de l’exercice d’hier.

Ce riverain s’est plaint via le groupe Line local “Alert news Phuket Line Group” indiquant que la sirène n’avait pas retenti lors du deuxième exercice “bi-mensuel” réalisé par le DDPM à 11h hier.

Le chef adjoint de l’Organisation Administrative du sous district de Kamala (OrBorTor) Nopporn Karuna et M. Prapan ont tous les deux déclaré que la tour de Kamala fonctionnait correctement.

“Un riverain nous a signalé qu’il n’y avait pas eu de sirène pendant le test de la tour d’alerte tsunami ” dit M. Nopporn.

“L’OrBorTor de Kamala a rédigé un rapport transmis au DDPM Region 18 hier. Mais nous avons reçu la confirmation du personnel du DDPM présent sur place lors de l’exercice, la sirène a bien fonctionné” dit M. Nopporn.

M. Prapan a déclaré “Les employés du DDPM ont confirmé que la sirène d’alerte tsunami de la tour de Kamala fonctionnait, tout  comme celles des 19 tours d’alerte tsunami de Phuket. Elle fonctionnent à 100%.

“Elles ont toutes été réparées avant fin Novembre 2017. Maintenant nous les inspectons deux fois par mois, les 1ers et 15 du mois, pour nous assurer que toutes fonctionnent” ajoute t il.

Le directeur adjoint du DDPM Kobchai Boonyaorana, révélait le 29 Juillet que 11 des 19 tours de Phuket étaient “hors service”.

“Parmi les huit tours équipées de sirènes à Phang Nga, cinq ne fonctionnent pas. Par contre les équipements de télécommunication de quatre tours fonctionnent” déclarait M; Kobchai à The Bangkok Post.

“Notre département va remettre en état tous les équipements des six provinces de l’Andaman d’ici fin Octobre” ajoutait il.

L’ancien chef du DDPM-Phuket, Chatchawan Betjasiriwong, avait alors déclaré à The Phuket News le 2 Aout “Nous dépêchons nos ouvriers pour réparer les 11 tours, c’est en cours. D’après nos plans, les réparations seront terminées d’ici la fin du mois”

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #464 le: janvier 23, 2018, 04:47:30 pm »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/croyez-vous-au-bitcoin--4927


Croyez vous au Bitcoin ?   :D


Le Bitcoin a beau avoir été créé il y a neuf ans, ce n’est que depuis récemment que les crypto monnaies ont pris d'assaut l’imaginaire public qui le considère comme monnaie alternative – sans aucune influence du système bancaire mondiale.

La route a été chaotique depuis 2009, ponctuée de questions importantes sur la sécurité des cryptomonnaies, malgré l’arrivé des Blockchain, un registre de toutes les transactions disponible en ligne et consultable pour tous.

En Septembre 2016, le vol de US$65 millions de cryptomonnaie à un cabinet de courtage de Hong Kong, avait provoqué une brutale chute des cours de US$620 à $535 par Bitcoin.

Par le passé, une croissance explosive a propulsé le Bitcoin de US$1,000 l’unité  à près de $18,000, laissant les investisseurs perplexes quant à une telle flambée et à la valeur réelle de la monnaie.

Les cryptomonnaies sont de plus en plus présentes dans le monde et Phuket ne fait pas exception, les cryptos et le Bitcoin s’étant frayés un chemin jusqu’à nos côtes.

The Phuket News souhaite demander à ses lecteurs cette simple question “Croyez vous au Bitcoin?”

Réponse proposées :

Non, les cryptomonnaies n’ont rien à voir avec les monnaies authentiques et ne devraient pas être en circulation.

Non, les concepts de Blockchain et de cryptomonnaies sont bons, mais ceux existants ne sont pas adaptés pour être utilisés comme monnaies.

Oui, les cryptomonnaies sont utiles tant qu’il est possible de payer avec, mais elles ne sont pas aussi pratiques et sécurisées que les devises traditionnelles.

Oui, les cryptomonnaies représentent l’avenir cryptocurrencies et devraient être considérées comme n’importe quelle autre monnaie.

Pour participer à la consultation, cliquez ici.

SI votre réponse n’est pas proposée, inscrivez la dans les commentaires.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #465 le: janvier 30, 2018, 05:18:18 pm »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/phuket-veut-eradiquer-la-consommation-de-drogue-et-la-prostitution-des-jeunes-4959


Phuket veut éradiquer la consommation de drogue et la prostitution des jeunes...  8)

Les officiels réunis au Provincial Hall mettent en oeuvre des mesures visant à lutter contre la consommation de drogue chez les jeunes de l’ile, et prévoit aussi des mesures pour “prévenir et lutter contre la prostitution”

Le gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong a participé hier à une journée de sensibilisation à la consommation de drogue auprès des jeunes de Tapao Yai à Wichit, évènement auquel ont participé 1,000 étudiants.

Cette activité ciblait les jeunes fréquentant des ‘groupes à risque’ et les étudiants testés positifs à la consommation de drogue lors de tests urinaires aléatoires réalisés dans les écoles, le but étant de prévenir les problèmes de drogue auprès des jeunes en les sensibilisant aux dangers des narcotiques et de la consommation de drogue.

500 étudiants des écoles du Secteur de l’Education Secondaire du Bureau 14 ont participé au programme dans la matinée, 500 étudiants du Phuket Vocational College y ont pris part dans l’après midi.

Ce projet du Centre de Prévention et de Lutte contre les Drogues de Phuket a accueilli le directeur administratif du Bureau Provincial de Phuket (Palad) Sakchai Kunanawatchaidej, le directeur de la prison de Phuket Somkhit Khammang, le maire de Wichit Kreeta Chotiwitpipat, et le directeur du programme le Dr Pongsak Tangkana.

“Avec la campagne ‘Pracharat Ruamjai’ (Des citoyens unis dans leurs coeurs), le gouvernement souhaite réduire les problèmes de drogue” dit M. Sakchai.

“Les mesures de prévention prévoient de ne pas exposer les jeunes à la drogue et pro-activement protéger les enfants et les adolescents testés positifs lors de contrôles aléatoires” dit il.

“D’après les statistiques, nous constatons une augmentation de la consommation de drogue parmi les adolescents de Phuket” ajoute M. Sakchai.

Le commandant de la police provinciale de Phuket le major général Teeraphol Thipjaroen avait déjà manifesté l’an dernier ses craintes quant à l’augmentation de la consommation de drogue chez les jeunes alors que les prix des drogues dans la rue s’effondraient – et notamment le prix de la crystal meth (ya ice)...  >:(

Hier également au Provincial Hall, le vice gouverneur Prakob Wongmaneerung a présidé le premier comité de la protection et de l’emploi 2018, au cours duquel ont été discutées des mesures de lutte contre la prostitution.

Cette réunion avait pour but de préparer un plan d’actions permettant de prévenir et de résoudre le problème de la prostitution dans la province, via des mesures préventives comme des inspections dans les bordels et les zones de prostitution, le renforcement du conseil de la jeunesse, la mise en place de groupe d’interventions composés de volontaires, dit le vice gouverneur Prakob.

“Les inspections menées en 2017 n’ont permis de constater aucune infractions” rappelle le vice gouverneur Prakob, parlant des interventions réalisées dans des établissements soupçonnés de soutenir la prostitution.

“Pendant la préparation du plan de lutte contre la prostitution à Phuket sur la période 2018 - 2021, Phuket a pris en compte : la protection, l’assistance, l’application de la loi et les politiques de développement” ajoute t il.

Cependant, les détails des mesures  – s’il y en a – que prendront les officiels pour lutter contre la prostitution sur l’ile sont restés inexpliqués... :-[
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #466 le: février 13, 2018, 08:46:14 pm »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/l-aeroport-de-phuket-pourra-bientot-accueillir-18-millions-de-passagers-par-an-5021


L’aéroport de Phuket pourra bientôt accueillir 18 millions de passagers par an...  ???


Les B5.14 milliards investis pour l’amélioration de l’aéroport international de Phuket passeront la capacité de l’aéroport à 18 million de passagers par an dès Juin 2018.

Les améliorations, une fois terminées, permettront à l’aéroport d’accomoder 65,000 passagers par jour, expliquait la semaine dernière le directeur de l’aéroport Petch Chancharoen.

“Le projet de développement de l’aéroport international de Phuket a couté B 5,146.7 millions. La construction doit s’achever en Juin 2018, et ouvrira un espace d’accueil de 46,000 mètres carrés” dit M. Petch.

Mercredi, une zone de 3,000 mètres carrés et 500 sièges ouvrira dans le terminal international, explique M. Petch.

“Cela permettra de réduire la foule dans le terminal” dit M. Petch. “A la fin du mois, les porte 6 et 7 ouvriront, jusqu’à présent nous n’utilisions que les portes 8, 9 et 10”

M. Petch fait aussi remarquer que selon les statistiques de l’aéroport, 65,469 passagers ont transité par l’aéroport la seule journée du 29 Janvier, une augmentation de 21.43% par rapport au 29 Janvier 2017.

Au cours de ces mêmes 24 heures, 363 vols ont atterri ou décollé de l'aéroport, une augmentation du trafic de 14.95% par rapport à la même journée l’an passé.

“J’ai demandé à la compagnie de construction de s’assurer que les travaux soient terminés et que l’aéroport soit totalement opérationnel en Juin 2018. Nous comprenons qu’il ait pu y avoir des retards et une gène pour les passagers, alors que le nombre de passagers l’utilisant augmente continuellement.

“Nous sommes désolé pour la gène occasionnée et recevons toutes les suggestions afin de rendre l’aéroport encore meilleur” dit M. Petch.

M. Petch rappelle également que de nouvelles caméras de vidéosurveillance ont été installées dans l’aéroport afin de renforcer la sécurité, par ailleurs nous avons demandé la coopération des magasins du premier étage afin de contrôler les prix pour les clients.

Cependant, M. Petch n’a pas abordé l’arrivée de nouveaux personnels de l’immigration afin d’aider à réduire les files d’attente lors des périodes de pointe, après que certains voyageurs aient dû attendre plus de trois heures avant de passer l’immigration la semaine dernière...


Et ben mazette, il va y qvoir du monde à Phuket...   :huhu
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #467 le: février 24, 2018, 12:28:48 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

Patong beach devenue une cité de banlieue parisienne...   :What? :hang


Patong beach, île de Phuket, Thaïlande. Ses néons, ses couleurs, ses décibels assourdissants, ses gogo danseuses, ses plages, ses touristes venus s’encanailler… et ses airs de cité de banlieue parisienne. "Un nouveau département de France", s’exclamait mi-mars, entre deux bars de Bangla Road, la rue où bat le cœur de Patong, un vacancier français...  >:(

Pendant l’hiver, les jeunes des cités grises de la petite couronne investissent ce coin de l’île de Phuket, centre névralgique du tourisme sexuel et festif. A plus de 10.000 kilomètres de chez eux, ils y ont créé leur autre banlieue.

Qu’ils y passent de simples vacances ou viennent y dépenser l’argent du trafic de cannabis, loin des brigades des stups, ils se retrouvent dans les mêmes bars, les mêmes boîtes de nuit, les mêmes hôtels et sur les mêmes plages. La cité et les codes de ceux que les Thaïlandais de Phuket appellent les French Arabics (Arabes français) y sont reconstitués.

D'ailleurs, un quartier entier de Patong est rebaptisé "Les 4.000", du nom d’une cité de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Au cœur d’une dizaine de blocs d’immeubles de cinq étages qui abritent des hôtels bon marché et des restaurants, on retrouve l’esprit et les habitudes des cités.

En rentrant de la plage en fin de journée, il convient de parader torse nu sur des motos louées à la journée pour 8 à 15 euros. Et de se retrouver au pied des bâtiments, entre le salon de massage La Mamounia, les hôtels restaurants Paris Milan, le Garden Phuket Hotel… tenus par des Français, comme la plupart des établissements des "4.000" de Thaïlande.

Sur Nanai Road, même ambiance. Les restaurants halal français s’alignent entre les guesthouses (chambres d’hôtes), les coiffeurs proposant "la coupe française" et les bars à chicha.

A la carte du Green Ice 2, adresse incontournable de cette rue sinueuse : escalope de poulet halal, burger frites et salade à la sauce algérienne. Le bar est la réplique du Green Ice de La Courneuve, sandwicherie appartenant officieusement aux Houmani, redoutable fratrie de dealeurs du 93, arrêtés en mai 2014. Au Gossip, sur Bangla Road, on sirote du whisky ou de la vodka en fumant la chicha.

"En mai, juin, on ne verra plus les gens des cités jusqu’à l’hiver", commente Laurent, un salarié. Ici, c’est "ambiance lounge", avec tables basses, poufs, musique à un niveau sonore normal.

Le service de sécurité s’applique à "éviter les problèmes avec ceux des banlieues qui se croient chez eux et n’ont pas d’éducation", précise le gérant. Au bruyant rez-de-chaussée du bar de Seth Gueko, ouvert par le rappeur du Val-d’Oise, même son de cloche sur l’attitude des Français. Ce 14 mars, perché sur un tabouret, un œil sur la danseuse, Liès profite de la soirée.

"Nous, on ne se mélange pas avec ceux qui font des histoires", lâche ce Toulonnais de 30 ans. Deux tables plus loin, Julien et ses copains s’apprêtent à aller en boîte. Ils sont en vacances à Patong, "parce que c’est incontournable". "Et comme on écoute du rap, on s’est arrêté au Seth Gueko Bar", précise ce trentenaire originaire de l’Essonne.

La clientèle des cités est si importante à Phuket que les rappeurs français viennent s’y produire. Le 11 mars, la nouvelle coqueluche des amateurs de rap, Gradur, fait un concert au Seduction, la discothèque la plus prisée.

A 24 ans, "L’Homme au bob", du nom de son album, se devait de se produire à Patong, "qui fait désormais partie du circuit de la réussite, autant que certaines salles de la région parisienne, de Marseille ou de Lyon", explique Alex Kirchhoff, directeur de son label, Millenium Barclay.

"En Thaïlande, les jeunes de banlieue fréquentent des établissements tenus par des Français, qui font venir les rappeurs parce qu’ils ont le public", poursuit-il. Le lendemain du concert de Gradur, l’Illuzion, l’autre grosse discothèque de Bangla Road, riposte en accueillant sur scène le rappeur franco‑algérien Rim’K et la chanteuse de R’n’B Kayna Samet.

Les Thaïlandais présents, eux, sont barman ou chargés de la sécurité. Les femmes, prêtes à monnayer leurs charmes, savent, elles, que ces Français ont de l’argent, "certaines apprécient leur côté bad boy", selon un client.

Destination plaisir, destination blanchiment, Phuket est aussi un "lieu de travail" pour les spécialistes des arnaques à la carte bancaire et une possibilité de repli pour les voyous.

"Avec tous les établissements tenus par des Français, les délinquants ont des réseaux sur place, qui leur permettent de se “mettre au vert”", relève un commissaire parisien. C’est ce qu’avait fait Hassen Belferroum, l’un des braqueurs condamnés fin février pour les braquages de la bijouterie Harry Winston, avenue Montaigne, à Paris (8e).

C’est ce qu’avait prévu Bouchaïb El Kacimi, condamné en octobre à vingt ans de prison pour trafic de cannabis. Membre du réseau Furax, qui a rapporté du Maroc, en go-fast, 50 tonnes de drogue en deux ans, il a été arrêté à Roissy en 2010, alors qu’il s’apprêtait à partir en Thaïlande, avec 30.000 euros. Il avait réservé un séjour pour deux à 14.000 euros…

Quand certains débarquent à Phuket avec des liasses de billets de 500 euros, d’autres se servent sur place en piratant les distributeurs de billets de banque.

Les touristes des cités peuvent soudoyer la police quand ils sont arrêtés, parfois juste parce qu’ils ne portent pas de casque à moto.

"Les French Arabics ne respectent pas les règles, mais ont peur d’aller en prison, donc ils paient."Non loin de Bangla Road, un commerçant ne s’émeut pas de savoir certains Français en prison.

"Ils ont un mauvais comportement, ne respectent pas leurs femmes, qu’ils laissent dans leur pays, ni les Thaïlandaises prostituées qu’ils viennent voir", s’emporte-t-il.
* Le prénom a été modifié. (source : leparisien)


Mais quelle horreur...   >:( >:( >:( >:( >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13336
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #468 le: février 27, 2018, 02:12:24 pm »


Patong beach devenue une cité de banlieue parisienne...   :What? :hang


Le genre d'endroit où je ne mets jamais les pieds...  :hang
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #469 le: mars 01, 2018, 07:54:03 pm »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/des-amendes-pour-le-compagnies-qui-louent-des-vehicules-aux-touristes-sans-permis-5105


Des amendes pour le compagnies qui louent des véhicules aux touristes sans permis...   :clap

Le commandant adjoint de la Police Provinciale de Phuket le colonel Sermpan Sirikong a confirmé que les compagnies de location qui loueront des véhicules à des conducteurs ne disposant pas du permis requis écoperont d’une amende de B2,000.

Le colonel Sermpan a communiqué l’information lors d’une réunion organisée au Provincial Hall, au cours de laquelle le gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong, le vice gouverneur Snith Sriwihok et lui même ont abordé la question des compagnies de location de véhicules, notamment des scooters, après une nette augmentation du nombre d’étrangers se déplaçant en deux-roues lors de leur séjour sur l'île.

Le colonel Sermpan a déclaré à The Phuket News “SI un compagnie de location de véhicule autorisé un de ses client à louer un véhicule sans présenter le permis requis, elle sera verbalisée d’une amende de B2,000.

“J’ai déjà communiqué l’information aux compagnies de location de l’ile. Il n’y aura aucune exception.

“Dès à présent, les compagnies de location ne doivent louer leurs véhicules qu’aux personnes disposant du permis de conduire adéquat. Les véhicules loués doivent eux être conformes” dit il.

Le gouverneur Norraphat d’ajouter “J’ai donné l’ordre aux service concernés de se montrer très stricts avec les compagnies de location, spécialement avec les loueurs de deux-roues car maintenant les étrangers préfèrent circuler à bord de ce type de véhicules.

“J’ai demandé que des mesures soient mises en place pour ‘former’ les compagnies de location aux lois et au code de la route” poursuit il.

“Le nombre de touristes louant des deux-roues et le nombre de touristes victimes d’accidents de la route a augmenté, nous devons être beaucoup plus strict afin de réduire les accidents de la route. Alors les touristes seront plus en sécurité à Phuket” dit il.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #470 le: mars 03, 2018, 11:56:04 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Rejets des eaux usés = destruction des récifs coralliens...  >:(

Les rejets d'eaux usés pourrait provoquer la destruction des récifs coralliens récemment régénérés devant la plage de Patong, selon des universitaires qui ont dénoncé deux accidents qui se sont produits récemment.

Une délégation conduite par Naraphat Plodthong, le gouverneur de Phuket, a inspecté les zones polluées et s'est engagée à résoudre le problème dès que possible.

Des rejets d'eaux usées ont été constatés le 6 février, puis le 22 février.

Selon Vipawee Dummee, professeur de la "Faculty of Technology and Environment at Prince of Songkla University",
de vastes zones des récifs coralliens mous ont été endommagées à la suite d'une exposition prolongée à la pollution. De nombreux coraux ont été blanchis, d'autres souffrent de nécroses et sont couverts de sédiments apportés par les eaux usées.

Vipawee considère qu'il est trop tôt pour estimer les dommages. Elle estime que la survie du corail de Patong Beach est menacée, car les dommages causés par la pollution dépassent leur capacité naturelle d'y remédier.

Les sédiments qui recouvrent presque tout le récif corallien menace de le détruire et encourage la croissance d'algues, qui perturberont l'ensemble de l'écosystème.

Les récifs coralliens peu profonds couvrent environ 1,5 150 hectares et les récifs coralliens profonds 101 hectares dans la région.

Selon Chalermluck Kebsap,le maire de Patong, la fuite du 6 février est due à la sous capacité de la station d'épuration.

La pollution du 22 février est imputable au canal de Pak Bang qui se jette dans la mer à Patong Beach.

La municipalité a débloqué un budget d'urgence pour draguer le canal de Pak Bang afin de réduire les sédiments qui se déversent dans la mer. les travaux d'agrandissement de la station d'épuration ont été engagés.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13336
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #471 le: mars 05, 2018, 08:16:19 am »


Lutter contre le rejet des eaux usées dans la mer, c'est très bien !...  :clap  Mais ce n'est pas la pollution qui provoque le blanchiment puis la mort des coraux mais le réchauffement de l'eau (lui aussi dû d'ailleurs à l'effet de serre planétaire provoqué par une autre forme de pollution, celle au CO2).

Lorsque la température de l'eau de mer augmente, cela provoque un reflexe de protection chef le corail (un peu comme la fièvre chez l'homme) qui lui fait expulser les micro-organismes (zooxanthelles ou xanthelles) qui lui permette de se nourrir (les xanthelles se développent en absorbant le dioxyde de carbone libéré par le corail et lui fournissent en retour des nutriments) et lui donne en outre sa couleur. Du coup, le corail ne peut plus s'alimenter, il blanchit puis meurt.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #472 le: mars 08, 2018, 04:11:09 am »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/le-bruit-autour-de-l-aeroport-de-phuket-agace-les-riverains-5141


Le bruit autour de l’aéroport de Phuket agace les riverains...  :hang

Le vice gouverneur de Phuket Thawornwat Kongkaew a accepté d’envoyer un courrier aux représentants d’Airports of Thailand (AoT) en charge de l’Aéroport International de Phuket leur demander de résoudre le problème des nuisances sonores créées par les avions.

Le vice gouverneur Thawornwat a annoncé qu’il adresserait cette requête lors d’une réunion tenue au Provincial Hall et à laquelle participaient des représentant d’AoT de l’Aéroport International de Phuket.

La réunion a été organisée après les plaintes des riverains, eux aussi présents.

Le vice gouverneur Thawornwat a rappelé que le problème avait déjà été soulevé lors de la visite du gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong à la mosquée Mak Prok à Mai Khao le 16 Février.

“Trois représentantes des riverains – Maream Laowlang, Jariya Umasa et Nusara Rottapak – s’étaient plaintes auprès du gouverneur Norraphat au sujet du bruit provoqué des avions” explique t il.

“Certaines personnes ont demandé des dédommagements. Toutes ne les ont pas encore reçus” ajoute t il.

“Le gouverneur Norraphat avait alors ordonné aux officiels concernés de trouver une solution au problème” poursuit le vice gouverneur Thawornwat.

“Il a été convenu à la suite de cette réunion qu’un courrier sera adressé à l’Aéroport International de Phuket afin qu’une solution commune soit trouvée” indique le vice gouverneur Thawornwat.

Les vols arrivent et quittent l’aéroport de Phuket toute la nuit, même entre 2h et 7h...  >:(

De plus le nombre de vols et de passagers ne cesse d’augmenter.

Dans un communiqué de presse publié le 12 Février par le directeur général de l’aéroport Phet Chancharoen, ce dernier indiquait que 65,469 passagers avaient transité par l’aéroport la seule journée du 29 Janvier, une augmentation de 21.43% par rapport au 29 Janvier 2017.

Cette journée a vu 363 vols atterrir ou décoller de l’aéroport, ce qui représente une augmentation du trafic aérien de 14.95% par rapport à l’année précédente.

D’après le rapport annuel 2017 d’AoT, l’aéroport de Phuket a accueilli 104,849 vols – une moyenne de 11.9 vols par heure, soit un avion atterrissant ou décollant toutes les cinq minutes – une augmentation de 10.38% comparée aux 94,989 vols comptabilisés en 2016.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13132
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #473 le: mars 08, 2018, 03:01:39 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

Sept "Français" arrêtés à Phuket cette fois enlèvement...  :What? :hang


Sept Français ont été arrêtés après avoir enlevé dimanche soir (4 mars) à Patong une Française âgée de 21 ans puis adressé une demande de rançon d'un montant de 5.000 euros, rapidement payée par la famille alertée par une vidéo menaçante.

La police de Phuket n'était pas au courant du kidnapping et de la demande rançon jusqu'à ce que la jeune femme dépose une plainte au commissariat de Chalong, mardi (6 mars).

Les sept Français sont détenus à la cour provinciale de Phuket, a déclaré le chef de la police de Chalong, Prachum Ruangthong, au site en ligne "The Phuket News"

Les enquêteurs tentent de déterminer les antécédents criminels de Idriss Sulliman, âgé de 25 ans, Yann Kimulina, âgé de 25 ans, Brahim Saifdine, âgé de 21 ans, Mouhcin Wizkrane, âgé de 23 ans, Yacine Maatoug, âgé de 32 ans, Lydia Kouang Nlend, âgée de 21 ans, et Sahra Zerari, âgée de 19 ans.

"La police française nous a informés que le casier judiciaire de certains des suspects mentionne des condamnations pour trafic de stupéfiants", a précisé le colonel Prachum, qui tente de comprendre les circonstances de l'enlèvement.

"Les dossiers d'immigration indiquent que les détenus suspects entrent et sortent fréquemment de Thaïlande en tant que simples touristes". La police a demandé une traduction en thaï de la vidéo et du message de demande de rançon pour inclure ces éléments dans le dossier qui sera transmis au procureur.

Le colonel Prachum a expliqué que la police n'a pris connaissance de l'affaire que mardi (6 mars), après que des fonctionnaires de l'ambassade de France aient amené la victime au commissariat de Chalong pour déposer une plainte.

"Ils ont obligé la victime à les accompagner en moto d'un lieu de divertissement à Bangla Rd, à Patong, jusqu'au Soi Yod Sanae à Chalong le 4 mars à 5h00 du matin.

"Ils l'ont accusée de leur avoir volé 5 000 euros. Ils ont enregistré une vidéo dans laquelle ils l'ont menacé, qu'ils ont envoyé à sa famille en France. Ils ont demandé de l'argent à sa famille". "Ils ont menacé de la blesser et de la tuer.

La police a trouvé du sang sur les lieux", a déclaré le colonel Prachum au Phuket News. "Sa famille a eu peur et a envoyé 5.000 euros.

Après cela, les sept individus ont libéré la Française à 4h00 du soir le 4 mars", a confirmé le Col Prachum. "Sa famille a alors contacté l'ambassade de France en Thaïlande, qui l'a amenée au poste de police de Chalong mardi (6 mars) pour signaler l'affaire".

La police de Chalong travaillant avec la police de Kamala, la police touristique et la police judiciaire ont rassemblé des preuves et retrouvé les sept personnes qui séjournaient dans une maison de location à Kamala. Elles ont été arrêtées mardi.

"La police de Chalong continue de recueillir des preuves pour que l'affaire soit transmise aux magistrats".

The Phuket News rappelle que l'article 313 du Code pénal thaïlandais stipule:

"Quiconque, pour obtenir une rançon ... enlève une personne âgée de plus de quinze ans en utilisant des moyens trompeurs, des menaces, des actes violents, une influence néfaste ou tout autre mode de coercition ... qui retient ou détient toute personne, est passible d'une peine d'emprisonnement de quinze à vingt ans et d'une amende de trente mille à quarante mille baht, ou d'une peine d'emprisonnement à vie, ou de la peine de mort... 


J'espère qu'ils vont bien en baver en prison...   :clap

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13336
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #474 le: mars 14, 2018, 02:06:20 pm »


Non mais sérieusement, vous avez vu la gueule des Français !... Idriss Sulliman, âgé de 25 ans, Yann Kimulina, âgé de 25 ans, Brahim Saifdine, âgé de 21 ans, Mouhcin Wizkrane, âgé de 23 ans, Yacine Maatoug, âgé de 32 ans, Lydia Kouang Nlend, âgée de 21 ans, et Sahra Zerari, âgée de 19 ans !...

Ras le bol !

 :hang
IP archivée