Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: PHUKET - Vices et sévices...  (Lu 88449 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #50 le: mars 21, 2015, 06:40:08 pm »


et ben mazette, là au moins on les voit les touristes...   :huhu   j'aime quand même mieux les très belles photos du dessus...   :clap
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

koh-lanta

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 127
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #51 le: mars 22, 2015, 12:55:11 am »

 Outch en effet Line   :o .
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #52 le: mars 22, 2015, 09:04:58 am »


1980


La plage de Patong...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #53 le: mars 23, 2015, 08:13:59 am »


1982


Naï Harn
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #54 le: mars 23, 2015, 08:16:03 am »


1984


1/ Karon

2/ et 3/ Naï Harn
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #55 le: mars 24, 2015, 08:39:59 am »


1987


La plage de Kata Noï
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #56 le: mars 27, 2015, 10:48:08 pm »



je ne sais pas comment elle est maintenant mais apparemment la plage de Karon est très belle avec son sable blanc... quoique l'autre en-dessous n'est pas mal non plus (je ne connais toujours pas Phuket...  :D)



 :announce  Par contre , pas de sauveteurs sur les plages de Phuket à partir d'aujourd'hui...

Les sauveteurs seront absents sur les plages de Phuket pour un mois ou plus du fait que le contrat pour les services n'a pas encore été renouvelé. 

C'est maintenant au gouverneur de Phuket, NISIT Jansomwong, de décider ce qui arrivera ensuite.

Alors, ATTENTION...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #57 le: mars 27, 2015, 10:51:17 pm »


je ne sais pas comment elle est maintenant mais apparemment la plage de Karon est très belle avec son sable blanc... quoique l'autre en-dessous n'est pas mal non plus (je ne connais toujours pas Phuket...  :D)


Celle en dessous c'est Ya Nuï beach une toute petite crique .  8)
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #58 le: mars 28, 2015, 08:29:01 am »


Ah bon, il y avait des sauveteurs sur les plages de Phuket ??!!...  :huhu
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #59 le: mars 28, 2015, 08:31:34 am »


Ah bon, il y avait des sauveteurs sur les plages de Phuket ??!!...  :huhu


Perso j'en ai jamais vu ?
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #60 le: avril 02, 2015, 10:03:29 pm »

http://www.thailandee.com/blog/

Phuket Bike Week du 11 au 19 avril    
Chaque année depuis 21 ans, au moment de Songkran, les bikers se donnent rendez-vous à Phuket pour la Phuket Bike Week.

Au programme défilé de motos bien sûr mais aussi concours de tatouages, concerts live et élection de miss...  :D

Comme à chaque fois la semaine est coupée en deux parties avec une entracte le temps de célébrer Songkran, le Nouvel An Thaï.

Programme de la Phuket Bike Week 2015
11-13 avril, 2015 à Loma Park, Patong Beach, Phuket




Jour 1: Samedi 11 Avril 2015

15h – minuit: Festival de Moto.
16h30 - 18h: convoi  d’équitation près de Patong. (Point de rencontre au Hatpatong Alley, face à Loma Park)
17h30 - 18h30: Musique live du groupe de rock.
18h00 à 19h00: Spectacle de culture locale
18h30 à 19h00: spectacle de Cowboys & Indiens
19h00 à 19h30: présentation des concurrentes de Miss PBW2015.
19h30 à 20h30 Cérémonie d’ouverture de la Phuket Bike Week 2015.
21h00 à 01h00 Musique Festival & Beach Party

Jour 2: Dimanche 12 Avril 2015

15h00 à minuit:  compétition motos customisées & Festival Moto.
18h00 à 19h00 Musique live avec groupe de rock.
19h00 à 20h00 concours de tatouage.
19h00 à 22h00 Grand Dîner VIP à l’hôtel Phuket Graceland
20h00 à 01h00 Music live avec différents groupes et Beach Party

Jour 3: Lundi 13 Avril 2015

12h00 à 18h00 Célébration de Songkran avec les motards
18h00 à 19h00 Musique live avec groupe de rock.
19h00 à 20h00 élections de Miss Phuket Bike Week 2015.
20h00 à 20h30 fête de remerciement organisée par le Pra-yai Bike Club.
20h30 à 01h00 Musique Festival & Beach Party
17 au 19 avril 2015 Au-Sapan Hin, Phuket Town

Jour 4: Vendredi 17 Avril 2015

13,00 à 24,00 Festival de moto
14.00-17.00 démonstration de sécurité à moto
18.00-19.00 spectacle de la culture thaïlandaise
19.00-20.00 Allocution de bienvenue par le président du Bike Club.
20.00 à 24.00 Festival de Musique & orchestres

Jour 5: Samedi 18 Avril 2015

13.00-15.00 Festival de moto, Gymkhana et Stunt Show
16.00-18.00 Convoi autour de la ville de Phuket puis tour à la Royal Thai Navy Sea Port
17.00-18.30 concours de motos customisées
19.00-20.00 Musique live avec groupe de rock
20.00 à 21.00 Cérémonie d’ouverture et le discours du maire de la ville de Phuket et des autorités de la ville de Phuket.
21.00 à 21.30 vainqueur et finalistes de Miss Phuket Bike Week 2015
21.30 à 23.45  Festival de musique et concert par le groupe Carabao

Jour 6: Dimanche 19 Avril 2015

13.00-15.00 Festival de moto
16.00-18.00 Spectacle avec Miss Phuket Bike Week 2014 et 2015
20.00-21.00 Dinner Party
21h00 à 24h00 Musique live avec différents groupes

Les amoureux de grosses cylindrées, c’est la semaine où jamais pour venir à Phuket !   8)



teaser 2015  https://www.youtube.com/watch?v=ZNpFHFsuHps
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #61 le: avril 09, 2015, 07:15:02 am »

ACCIDENT - Une jeune israélienne de 12 ans est morte dans l'incendie d'un ferry qui naviguait dans le golfe d'Andaman en Thaïlande mercredi.
 Elle est l'unique victime, parmi les 117 voyageurs. La jeune fille a été prise au piège dans sa salle de bain quand le feu s'est déclaré au niveau des moteurs.
 Elle voyageait avec toute sa famille pour fêter sa Bat Mitzvah (majorité religieuse dans le judaïsme).
 L'ambassade d'Israël en Thaïlande dit enquêter sur les détails de l'accident, alors qu'un représentant d'un centre communautaire Loubavitch thaïlandais a été envoyé pour porter assistance à la famille qui se trouve à l’hôpital de Krabi.
 L'accident s'est produit sur le ferry Ao Nang Princess 5, qui effectuait la traversée de Krabi à Phuket, deux stations balnéaires très populaires.
 La police a d'abord pensé que la jeune fille avait été secourue par un autre bateau se rendant à Phuket, mais a plus tard découvert qu'elle était morte sur le bateau.
Source ; Quotidien de Thaïlande
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #62 le: avril 10, 2015, 09:15:40 am »


A Phuket, les Forces de l'ordres ont entrepris une grande opération de nettoyage des plages... Les parasols sont systématiquement retirés...  :clap
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #63 le: avril 13, 2015, 09:22:29 am »


c'est la 2ème fois, ils vont bien finir par comprendre...  :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #64 le: avril 13, 2015, 09:28:08 am »

http://www.lejournaldepattaya.com/JOURNAL-DU-13-04-2015.htm


Nous en avons parlé plus haut... :D


Les « bikers » envahissent Phuket


L’édition 2015 de la « Phuket Bike Week - ASEAN Ride Together » se tiendra à Patong Beach jusqu’au 13 Avril et à Phuket town du 17 au 19 avril. Elle réunira plus de 10 000 deux roues de 30 pays ainsi que quelques 50 000 participants venus du monde entier.

Pour Mme Anoma Wongyai, directrice du bureau de l’Office National du Tourisme de Thaïlande à Phuket (TAT) « cet événement de six jours est la plus grande vitrine du deux roues en Asie. Il permet aux amateurs du genre de partager leur passion et contribue également à promouvoir le tourisme et la culture thaïlandaise ainsi qu’à éduquer le public en matière de sécurité routière et de réchauffement climatique ».

Classiques, customisées, de collection, cette 21ème édition sera l’occasion d’admirer toutes sortes de motos y compris de rares modèles appartenant à des célébrités thaïlandaises...

 
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #65 le: avril 18, 2015, 01:42:40 pm »

Le paradis thaï des dealeurs de banlieue .

Durant l’hiver parisien, les jeunes des cités franciliennes partent faire la fête à Phuket, une île du sud de la Thaïlande. Ils dépensent des sommes colossales, souvent d’origines douteuses.

Patong beach, île de Phuket, Thaïlande. Ses néons, ses couleurs, ses décibels assourdissants, ses gogo danseuses, ses plages, ses touristes venus s’encanailler… et ses airs de cité de banlieue parisienne. « Un nouveau département de France », s’exclamait mi-mars, entre deux bars de Bangla Road, la rue où bat le cœur de Patong, un vacancier français. Pendant l’hiver, les jeunes des cités grises de la petite couronne investissent ce coin de l’île de Phuket, centre névralgique du tourisme sexuel et festif. A plus de 10 000 kilomètres de chez eux, ils y ont créé leur autre banlieue. Qu’ils y passent de simples vacances ou viennent y dépenser l’argent du trafic de cannabis, loin des brigades des stups, ils se retrouvent dans les mêmes bars, les mêmes boîtes de nuit, les mêmes hôtels et sur les mêmes plages. La cité et les codes de ceux que les Thaïlandais de Phuket appellent les French Arabics (Arabes français) y sont reconstitués. D’ailleurs, un quartier entier de Patong est rebaptisé « Les 4 000 », du nom d’une cité de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Au cœur d’une dizaine de blocs d’immeubles de cinq étages qui abritent des hôtels bon marché et des restaurants, on retrouve l’esprit et les habitudes des cités. En rentrant de la plage en fin de journée, il convient de parader torse nu sur des motos louées à la journée pour 8 à 15 euros. Et de se retrouver au pied des bâtiments, entre le salon de massage La Mamounia, les hôtels restaurants Paris Milan, le Garden Phuket Hotel… tenus par des Français, comme la plupart des établissements des « 4 000 » de Thaïlande. Sur Nanai Road, même ambiance. Les restaurants halal français s’alignent entre les guesthouses (chambres d’hôtes), les coiffeurs proposant « la coupe française » et les bars à chicha. A la carte du Green Ice 2, adresse incontournable de cette rue sinueuse : escalope de poulet halal, burger frites et salade à la sauce algérienne. Le bar est la réplique du Green Ice de La Courneuve, sandwicherie appartenant officieusement aux Houmani, redoutable fratrie de dealeurs du 93, arrêtés en mai 2014.

Au Gossip, sur Bangla Road, on sirote du whisky ou de la vodka en fumant la chicha. « En mai, juin, on ne verra plus les gens des cités jusqu’à l’hiver », commente Laurent, un salarié. Ici, c’est « ambiance lounge », avec tables basses, poufs, musique à un niveau sonore normal. Le service de sécurité s’applique à « éviter les problèmes avec ceux des banlieues qui se croient chez eux et n’ont pas d’éducation », précise le gérant. Au bruyant rez-de-chaussée du bar de Seth Gueko, ouvert par le rappeur du Val-d’Oise, même son de cloche sur l’attitude des Français. Ce 14 mars, perché sur un tabouret, un œil sur la danseuse, Liès profite de la soirée. « Nous, on ne se mélange pas avec ceux qui font des histoires », lâche ce Toulonnais de 30 ans. Deux tables plus loin, Julien et ses copains s’apprêtent à aller en boîte. Ils sont en vacances à Patong, « parce que c’est incontournable ». « Et comme on écoute du rap, on s’est arrêté au Seth Gueko Bar », précise ce trentenaire originaire de l’Essonne.

Des concerts de rap dans les boîtes

La clientèle des cités est si importante à Phuket que les rappeurs français viennent s’y produire. Le 11 mars, la nouvelle coqueluche des amateurs de rap, Gradur, fait un concert au Seduction, la discothèque la plus prisée. A 24 ans, « L’Homme au bob », du nom de son album, se devait de se produire à Patong, « qui fait désormais partie du circuit de la réussite, autant que certaines salles de la région parisienne, de Marseille ou de Lyon », explique Alex Kirchhoff, directeur de son label, Millenium Barclay. « En Thaïlande, les jeunes de banlieue fréquentent des établissements tenus par des Français, qui font venir les rappeurs parce qu’ils ont le public », poursuit-il. Le lendemain du concert de Gradur, l’Illuzion, l’autre grosse discothèque de Bangla Road, riposte en accueillant sur scène le rappeur franco‑algérien Rim’K et la chanteuse de R’n’B Kayna Samet.

Les Thaïlandais présents, eux, sont barmen ou chargés de la sécurité. Les femmes, prêtes à monnayer leurs charmes, savent, elles, que ces Français ont de l’argent, « certaines apprécient leur côté bad boy », selon un client. Entre les morceaux qu’ils connaissent par cœur et les selfies en série, les spectateurs hurlent quand les stars chauffent la salle en s’assurant que « les Parisiens, les Marseillais, les Algériens, les Marocains, le 9-2, le 9-3… sont bien là ? » Sur scène, Rim’K chante, comme Gradur, devant un écran géant diffusant ses clips tournés en Thaïlande, remplis de grosses voitures, flingues, billets de banque et filles. « Les mêmes vidéos, avec villas, jet-skis et hélicoptères coûteraient quatre fois plus en France, justifie Alex Kirchhoff. Et les gens sont contents de voir des images de la Thaïlande qu’ils connaissent. »

Dépenser à Phuket l’argent du trafic

Si une partie des vacanciers a économisé pour s’offrir deux ou trois semaines au soleil, d’autres dépensent à Phuket l’argent du trafic de drogue. Depuis une dizaine d’années, les enquêteurs français de la brigade des stupéfiants entendent, sur les écoutes téléphoniques, les suspects évoquer leurs voyages et en trouvent des traces lors de perquisitions. « Patong, c’est aussi le tourisme mafieux », constate le manager du Gueko Bar. Chez un dealeur présumé arrêté à Noël, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), dans un appartement où était stockée 1,2 tonne de haschich, la police a trouvé des billets d’avion pour Phuket. « On déniche souvent des photos qui attestent ces voyages, commente un enquêteur. Les trafiquants de drogue prennent la pose sur les plages, sur des motos ou avec des kalachnikovs. »

Car en Thaïlande, les stands de tir sont ouverts à tous, et proposent des armes qui circulent souvent en France sur le marché parallèle. « Les photos sont aussi postées sur Facebook pour montrer à la cité qu’ils y sont allés », précise l’enquêteur. S’ils savent que les séjours à Phuket permettent de dépenser incognito l’argent du trafic, les enquêteurs ne peuvent pas pister les suspects à l’autre bout du monde. « Il faudrait des moyens que nous n’avons pas », explique un commissaire de région parisienne. « De toute façon, là-bas, ils peuvent dépenser ce qu’ils veulent, ça ne peut pas leur être reproché », ajoute un autre. Ceux qui investissent là-bas n’ont pas de souci à se faire non plus : « Nous savons que les gros dealeurs “placent” dans l’immobilier, mais pour les affaires financières, la coopération n’est pas simple avec la Thaïlande », souligne un juge parisien, spécialiste du crime organisé.

« Si t’as pas vu Patong, t’as pas vécu »

« L’argent du trafic est surtout flambé en Thaïlande », confirme l’une de ses collègues. Flamber, c’est le mot. Au Seduction, on mesure les fortunes au nombre de magnums de vodka commandés. En cette nuit de mars, certains habitués, biceps moulés dans des tee-shirts siglés, pochette Burberry en bandoulière, rejoignent leurs tables réservées dans la salle VIP. Sur celle de Mehdi*, trentenaire des Hauts-de-Seine, trône un mathusalem (six litres) de vodka, entouré de bouteilles plus petites. Derrière le bar, les serveurs thaïlandais préfèrent oublier que ce flacon à 1 300 euros coûte cinq fois leur salaire mensuel. « On a des tables à 15 000 euros », confie le patron du lieu, évaluant la part de l’argent issu du « deal de shit » (trafic de cannabis) à 50 % de son chiffre d’affaires. Avec un sourire entendu, Mehdi confirme que son argent provient de cette activité avant de rejoindre le deuxième étage, où l’on accueille les super-VIP, qui dépenseront encore davantage.

« Dans les années 1980, les trafiquants venaient pour l’héroïne du Triangle d’or constitué par la Thaïlande, le Laos et la Birmanie », relève le juge d’instruction spécialiste du crime organisé. Dix ans plus tard, c’est le muay-thaï (la boxe thaï) qui a attiré les jeunes de banlieue au pays du sourire. Ils admiraient Dida Diafat, qui a quitté Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) pour s’entraîner en Thaïlande et devenir champion du monde. « Nous, on vient depuis 1996-1997, raconte Mehdi. On avait de l’argent, on nous avait parlé de la Thaïlande, voilà. » Un enquêteur parisien se souvient des premiers voyages, notamment celui d’une équipe de dealeurs qui avait braqué 500 kilos de cannabis à ses concurrents. Puis « les petits » ont suivi. Aujourd’hui, « il faut pouvoir dire aux amis : j’y suis allé. Si t’as pas vu Patong, t’as pas vécu », résume Morad, d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Une mise au vert pour les délinquants

Destination plaisir, destination blanchiment, Phuket est aussi un « lieu de travail » pour les spécialistes des arnaques à la carte bancaire et une possibilité de repli pour les voyous. « Avec tous les établissements tenus par des Français, les délinquants ont des réseaux sur place, qui leur permettent de se “mettre au vert” », relève un commissaire parisien. C’est ce qu’avait fait Hassen Belferroum, l’un des braqueurs condamnés fin février pour les braquages de la bijouterie Harry Winston, avenue Montaigne, à Paris (8e). C’est ce qu’avait prévu Bouchaïb El Kacimi, condamné en octobre à vingt ans de prison pour trafic de cannabis. Membre du réseau Furax, qui a rapporté du Maroc, en go-fast, 50 tonnes de drogue en deux ans, il a été arrêté à Roissy en 2010, alors qu’il s’apprêtait à partir en Thaïlande, avec 30 000 euros. Il avait réservé un séjour pour deux à 14 000 euros…

Quand certains débarquent à Phuket avec des liasses de billets de 500 euros, d’autres se servent sur place en piratant les distributeurs de billets de banque. Le 28 février, cinq personnes ont été arrêtées par la police thaïlandaise. Les deux principaux suspects, âgés de 29 ans, sont originaires de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) et sont sous le coup d’un mandat d’arrêt délivré par un juge parisien dans un dossier de fraudes à la carte bancaire. Pour l’heure, tous sont incarcérés à la prison de Phuket. Pour eux, les vacances sont finies.

* Le prénom a été modifié.


Les locaux parlent des Français



Propriétaire d’un bar restaurant sur la plage de Laem Sing Beach depuis trente ans, le Thaïlandais Ali observe ces Français qui fréquentent tant sa plage qu’elle a été rebaptisée « La Plage des Français ». « Certains sont des gangsters qui se tirent dessus chez eux, mais ici, je le vois, ils sont amis », remarquait-il en 2014, évoquant les règlements de compte marseillais.Ali constate la richesse de ses clients, « surtout les French Blacks, qui portent les plus belles montres et dépensent beaucoup. » Les touristes des cités peuvent soudoyer la police quand ils sont arrêtés, parfois juste parce qu’ils ne portent pas de casque à moto. « Les French Arabics ne respectent pas les règles, mais ont peur d’aller en prison, donc ils paient. »Non loin de Bangla Road, un commerçant ne s’émeut pas de savoir certains Français en prison. « Ils ont un mauvais comportement, ne respectent pas leurs femmes, qu’ils laissent dans leur pays, ni les Thaïlandaises prostituées qu’ils viennent voir », s’emporte-t-il. 

Source de cet article + voir photos >> http://leparisienmagazine.fr/affaire-le-paradis-thai-des-dealeurs-de-banlieue-113014/
IP archivée
@+ Malco

chipougwen

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 143
    • AsianBaroudeur
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #66 le: avril 18, 2015, 03:28:04 pm »

c'est ce qu'on avait constaté en 2010 et 2011, on n'entendait qu'eux, ils ne respectaient rien, provoquaient des accidents
les filles étaient hautaines, dénigrantes voire insultantes envers les Thaïlandaises. Elles les traitaient comme des sous-merde

ça nous avait dégoutés.... et fait un peu peur car notre but (mari + moi) est de venir vivre en Thaïlande (dans 10-15 ans) ... mais pas pour y retrouver les caïra françaises ... heureusement Chiang Mai ne semblent pas les intéresser

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #67 le: avril 18, 2015, 03:32:25 pm »

Citer
       

heureusement Chiang Mai ne semblent pas les intéresser         


Non Chiang Maî ça les intéresse pas du tout et tant mieux , tout comme les russes .  8)
IP archivée
@+ Malco

chipougwen

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 143
    • AsianBaroudeur
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #68 le: avril 18, 2015, 04:19:05 pm »

Et que personne ne leur indique la direction SVP !!!!!

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #69 le: avril 18, 2015, 04:28:31 pm »


Et que personne ne leur indique la direction SVP !!!!!


Pas de soucis , eux c'est la plage les rizières ils aiment pas tant mieux .  :huhu
IP archivée
@+ Malco

chipougwen

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 143
    • AsianBaroudeur
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #70 le: avril 18, 2015, 06:33:17 pm »

tout à fait, surtout qu'ils nous les laissent les rizières, les pad thaï, les temples... qu'ils restent avec leur chicha, leur kébab et leur musique... mais s'ils pouvaient aller ailleurs, ça serait tellement mieux

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #71 le: avril 19, 2015, 08:46:28 am »


J'en discutais justement hier avec Ludo... Quand on y pense, c'est quand même génial de se dire que Chiang Mai, qui est quand même la capitale de la plus belle région de Thaïlande, n'a aucun intérêt pour les racailles de tous poils...

Nous sommes vraiment privilégiés !
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #72 le: avril 19, 2015, 11:37:15 am »

J'ai un ami qui tient une guesthouse à Phuket et il a des surprises avec les réservations de la part des russes , ils réservent 1 semaine via booking obtiennent l'accord de réservation et payerons lorsqu'ils arrivent pas d'acompte a envoyer , mais il a un mais avec ce voucher ils vont pour demander leur visa ensuite ils ne viennent pas là ou ils ont réserver et vont ailleurs une fois sur place et cherche moins cher , conclusion mon ami il est forcer maintenant à demander des acomptes et depuis plus de russes font la demande de réservation , comme quoi ?
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #73 le: avril 20, 2015, 08:26:00 am »


Je peux te dire Malco qu'il n'y a pas que les Russes qui font cela... Cela fait 10 ans à Chiang Mai que les meilleurs hôtels et guesthouses font payer les réservations sur Internet à l'avance... Parceque sinon, les clients ne viennent pas une fois sur deux !...

Et pourtant à Chiang Mai, il n'y a pas de touristes russes !
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : PHUKET - Vices et sévices...
« Réponse #74 le: avril 20, 2015, 10:32:08 am »


Je peux te dire Malco qu'il n'y a pas que les Russes qui font cela... Cela fait 10 ans à Chiang Mai que les meilleurs hôtels et guesthouses font payer les réservations sur Internet à l'avance... Parceque sinon, les clients ne viennent pas une fois sur deux !...

Et pourtant à Chiang Mai, il n'y a pas de touristes russes !

Ben oui c'est clair , je lui avait dit à mon ami il y a 3 ans , maintenant il procède ainsi acompte obligatoire , mais bon lui il avait cela qu'avec des russes ce genre de problème .
IP archivée
@+ Malco