Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .  (Lu 2727 fois)

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6064
Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .
« le: août 20, 2014, 09:31:30 am »

Deux itinéraires approuvés dans le schéma B741bn Le Conseil National de la Paix et de l’Ordre (NCPO) a approuvé deux projets de trains à grande vitesse, pour un coût total de 741,4 milliards de baht. Les deux itinéraires approuvés sont destinés à relier la Thaïlande et le sud de la Chine. Le Secrétaire Permanent du transport, Soithip Traisuth, a cependant déclaré que la vitesse maximale des trains sur les nouvelles routes, entre Nong Khai et Map Ta Phut et entre Chiang Khong et Ban Phachi, devrait être réduite à 160 kilomètres par heure au lieu de 200 dans un premier temps, avant de passer à un autre système de train à grande vitesse dans le futur. ( Oui vaut mieux au début car même à 50 Km heure ça déraille à tout vent  :huhu )
.
Une étude va être réalisée pour étudier les moyens de réduire les coûts de construction du réseau ferroviaire, estimés aujourd’hui entre 500 et 600 millions de baht par kilomètre.

La voie de Nong Khai-Map Ta Phut sera longue de 737 km et coûtera 392,5 milliards de baht alors que la voie de Chiang Khong-Ban Phachi, d’une distance de 655 km coûtera 348,8 milliards de baht.

La construction des deux lignes débutera l’année prochaine et devrait être terminée d’ici 2021. Elle fait partie intégrante du programme de développement des infrastructures qui démarrera l’année prochaine et durera jusqu’en 2022.

Le groupe de travail, présidé par le superviseur des affaires économiques Prajin Jantong  et comprenant le Bureau du Budget National et le ministère des Transports travaillera sur un plan budgétaire pour ces projets, et devrait arriver à une conclusion sur les sources de financement dans un mois.
-
Ces projets urgent sont destinés à améliorer les connexions au sein du réseau de transport du pays, et concernent à la fois les passerelles vers le commerce frontalier, les principales villes, Bangkok et ses provinces environnantes, les ports maritimes, les aéroports et les centres de transport ferroviaire de fret, a déclaré Mme Soithip.

Les routes proposées sont en accord total avec une proposition de la Chine, qui veut lier sa région sud en Asie via la Thaïlande.

Les trains à grande vitesse seront situés sur des routes stratégiques pour la Chine et feront grandir son influence économique dans la région.

La Chine a proposé d’investir dans les projets de trains à grande vitesse pour la Thaïlande, mais le problème de la propriété des terres et des biens le long des  voies s’est alors posé.

En dehors de ces deux lignes de train à grande vitesse, six lignes ferroviaires à double sens ont également obtenues  l’approbation du NCPO.

Le budget pour la construction de ces six itinéraires est de 117,4 milliards de baht.

Un autre itinéraire, s’étalant de Chachoengsao à Kaeng Khoi est en cours d’examination par la junte thaïlandaise,  qui doit s’assurer de la bonne gestion des dépenses publiques.

En dehors de la construction des voies ferrées, le plan de développement des infrastructures d’urgence prévoit également l’achat de 106 nouvelles locomotives, a déclaré Mme Soithip.

Vingt nouvelles locomotives ont déjà été achetées et elles devraient être expédiées en Thaïlande le mois prochain.

En ce qui concerne le développement des autoroutes, un certain nombre de grands axes routiers subiront un plan de rénovation. Celui-ci comprend l’autoroute n°4 (Krabi-Huay Yot), l’autoroute n°12 (Kalasin-Somdet) route n°304 (Kabin Buri-Pak Thong Chai), la route n°314 (Bang Pakong-Chachoengsao), et la route n°3138 (Ban Bung-Ban Khai).

La construction de quatre lignes électriques à Bangkok sera quant à elle terminée au cours des trois prochaines années.

Certains projets sont presque achevés. C’est le cas de la Purple Line qui relie Bang Yai à Bang Sue,  ou encore  de la Green Line et la Red Line, qui seront toutes deux terminées d’ici 2017.

Concernant les autres projets, ils sont toujours à l’étude, soit l’appel d’offres est en cours, soit l’impact du projet sur l’environnement est en train d’être évalué.

Pendant ce temps, la State Railway of Thailand (SRT) a annoncé qu’elle étudiait la réponse à l’appel d’offres soumis par MHSC Consortium (constitué de Mitsubishi Heavy Industrial Ltd, Hitachi et Sumitomo Corporation), le seul candidat qui a répondu présent pour fournir les trains de la Red Line.

La SRT devrait  décider dans le mois qui vient si elle accepte ou non l’appel d’offre. Si c’est le cas, elle devra demander l’approbation à son conseil d’administration et à l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), qui a prêté de l’argent pour la construction de ces voies ferroviaires.

Si tout se passe comme prévu,  le processus devrait prendre environ 6 mois.
Source + plan du tracé >> http://www.vivre-en-thailande.com/train-arrive-grande-vitesse-en-thailande/2403/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+VivreEnThailande+%28Vivre+en+Tha%C3%AFlande+%29&utm_content=FaceBook
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .
« Réponse #1 le: août 20, 2014, 01:58:45 pm »


Deux itinéraires approuvés dans le schéma B741bn Le Conseil National de la Paix et de l’Ordre (NCPO) a approuvé deux projets de trains à grande vitesse, pour un coût total de 741,4 milliards de baht. Les deux itinéraires approuvés sont destinés à relier la Thaïlande et le sud de la Chine. Le Secrétaire Permanent du transport, Soithip Traisuth, a cependant déclaré que la vitesse maximale des trains sur les nouvelles routes, entre Nong Khai et Map Ta Phut et entre Chiang Khong et Ban Phachi, devrait être réduite à 160 kilomètres par heure au lieu de 200 dans un premier temps, avant de passer à un autre système de train à grande vitesse dans le futur. ( Oui vaut mieux au début car même à 50 Km heure ça déraille à tout vent :huhu )


que du vrai, Malco...   :huhu   un vrai délire, ils sont fous,  inconscients ou quoi... ?
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .
« Réponse #2 le: août 20, 2014, 02:29:45 pm »


Ca va etre du train a grande vitesse a petite vitesse...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .
« Réponse #3 le: décembre 09, 2017, 08:08:19 am »


Le Train à grande vitesse entre la Chine et la Thaïlande utilisé pour le fret et pas pour les passagers ?

Le projet ferroviaire à grande vitesse, qui a été souvent retardé, entre la Chine et la Thaïlande continue de poser de nouvelles questions.

Le coût élevée du chemin de fer a été responsable d'un certain nombre de revers et de retards au cours des années. Cependant, en juillet, le gouvernement Thaïlandais a finalement accepté d'allouer 5,2 milliards de dollars pour la première phase du projet - un train à grande vitesse de 253 kilomètres entre Bangkok et la ville de Nakhon Ratchasima (KORAT).

En vertu de cet accord, la Thaïlande finance le projet, tandis que la Chine fournit l'expertise et la supervision.

Plus tôt cette semaine, la Thaïlande a finalement approuvé une étude d'impact sur l'environnement de la ligne de chemin de fer tant attendue, supprimant le dernier obstacle légal à la mise en place des voies sur le terrain. Les médias Chinois ont annoncé que le travail sur la première phase du projet allait enfin débuter le 21 décembre.
 
Cependant, certains membres du gouvernement Thaïlandais seraient maintenant en train de pousser pour que le chemin de fer soit plutôt utilisé pour le fret que pour les passagers.
 
En marge de la Conférence mondiale sur Internet à Wuzhen dimanche, Vallobh Muangkeo, secrétaire général de l'Assemblée nationale de Thaïlande, a déclaré au South China Morning Post (SCMP) que, compte tenu de son coût élevé et de la population relativement faible de la Thaïlande (  60 à 70 millions ), réserver le train aux seuls passagers n'a tout simplement pas de sens économique.

"Les coûts de construction se comptent en milliards de dollars. Il faudrait avoir au moins 9 à 10 millions de passagers par an pour les amortir", a expliqué M. Muangkeo au SCMP. "J'aimerais que la Chine s'exprime clairement sur le sujet et si le transport de marchandises est faisable. "
 
Selon Muangkeo, la question de savoir si la ligne de chemin de fer sera utilisée pour le transport de passagers et/ou de marchandises est encore en discussion et rien n'a encore été déterminé. Pendant ce temps, les deux parties travaillent également sur la deuxième phase du projet, qui portera le chemin de fer à 600 km supplémentaires à Nong Khai à la frontière du Laos.

Une fois les deux phases terminées, le chemin de fer sera relié à une ligne Chine-Laos actuellement en construction, permettant aux trains de faire le voyage entre Bangkok et la capitale laotienne de Vientiane en seulement quatre heures, et même de voyager jusqu'à Kunming en Chine.
Plus loin, on espère que le chemin de fer sera prolongé vers le sud jusqu'à Kuala Lumpur et Singapour dans le cadre de l'initiative chinoise «One Belt, One Road» visant à améliorer les infrastructures commerciales et de transport à travers le monde.
 

NDT: On peut s'étonner que ce soit à deux semaines de démarrer les travaux que la question de la rentabilité et du transport de fret et/ou Passagers sont seulement posée....Les infrastructures ne sont pas les mêmes : Gares de fret/ Gare de passagers, contrôle des  douanes du phytosanitaire sur les marchandises.... ?

http://shanghaiist.com/2017/12/07/china-thailand-railway-cargo-only.php
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .
« Réponse #4 le: décembre 17, 2017, 08:34:11 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


GRANDS PROJETS


La ligne de TGV entre Bangkok et Chiang Mai a peu de chance de voir le jour dans des délais raisonnables, à la lecture du rapport de faisabilité remis par Takao Makino, le vice-ministre japonais des Territoires, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, à Arkhom Termpittayapaisith, le ministre thaïlandais des Transports.

Le budget de la première phase du projet (380 km jusqu'à Phitsanulok) s'élève à 180 milliards de bahts.

Les Japonais proposent de diviser le chantier en plusieurs lots de 50 ou 100 kilomètres, afin de démarrer rapidement les travaux.

Le ministre thaïlandais des Transports, qui doit remettre pour approbation les conclusions de l'étude au Cabinet au cours du prochain trimestre, espère de lancer les appels d'offres à partir de la fin de l'année prochaine.

L'économie du projet repose sur un partenariat public/privé dans le cadre d'une concession d'une cinquantaine d'années. La rentabilité du projet retient l'hypothèse de billets vendus 80 bahts + 1.50 baht par kilomètre parcouru.

L'affaire est très mal engagée. La Thaïlande ne peut lancer, avant les élections du mois de novembre, les chantiers du train construit par les Chinois, la ligne de TGV entre Bangkok et Rayong, et le train à destination de Chiang Mai.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .
« Réponse #5 le: décembre 22, 2017, 07:48:56 am »


La Chine et la Thaïlande inaugurent la construction d'une LGV dans le nord-est de la Thaïlande

Responsables thaïlandais et chinois ont donné jeudi le coup d'envoi de la construction du premier chemin de fer à grande vitesse de Thaïlande qui reliera Bangkok à la province de Nakhon Ratchasima (nord-est), avant ensuite de se connecter au réseau laotien, puis chinois.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré dans une lettre de félicitation que cette ligne à grande vitesse (LGV) était un projet phare dans le cadre de la mise en oeuvre conjointe de l'initiative "la Ceinture et la Route", ceci dans un esprit de "large consultation, de construction conjointe et de bénéfices partagés".

La première portion de 253km de cette ligne reliera Bangkok à la province de Nakhon Ratchasima. La seconde reliera cette province à Nong Khai, une ville à la frontière avec le Laos, qui se connectera alors avec le chemin de fer Chine-Laos. La Chine est responsable de la conception de cette LGV, de la supervision de la construction et de la fabrication des trains et des systèmes de signalisation, entre autres.

Une fois achevée, cette ligne où les trains pourront rouler jusqu'à 250km/h sera le premier chemin de fer à grande vitesse de Thaïlande.

M. Li a estimé que ce projet contribuera au développement des infrastructures et renforcera la connectivité en Thaïlande et dans la région. Il a dit espérer que les deux parties coopéreront pour achever la première tranche et feront progresser la seconde, permettant de connecter cette LGV avec la ligne Chine-Laos le plus rapidement possible.

Il a jugé que la future liaison ferroviaire sino-thaïlandaise, en tant que nouvelle plateforme de coopération bilatérale, valorisera encore plus la coopération pratique, porteuse de bénéfices mutuels pour les deux pays, et leur partenariat global, stratégique et coopératif.

Wang Xiaotao, directeur adjoint de la Commission nationale du développement et de la réforme de la Chine, Lyu Jian, ambassadeur de Chine en Thaïlande, ainsi que le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-Cha et ses ministres Arkhom Termpittayaphaisith (Transports) et Anupong Paochinda (Intérieur), étaient présents pour ce premier coup de pioche.

M. Prayut a noté que la liaison Thaïlande-Chine relierait son pays à d'autres et qu'elle aidera la Thaïlande à s'intégrer au grand réseau de transport régi par "la Ceinture et la Route". Elle permettra également au royaume de devenir une plateforme logistique et de transport régional.

Il a souligné que la Thaïlande travaillera avec la partie chinoise pour faire avancer le projet dans le cadre d'un développement durable.

Le ministre des Transports a quant à lui déclaré à Xinhua après la cérémonie que le projet allait grandement aider au développement du nord-est de la Thaïlande et que la première tranche du projet devrait être opérationnelle fin 2022 ou début 2023.

 
http://french.xinhuanet.com/2017-12/21/c_136843364.htm
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .
« Réponse #6 le: novembre 13, 2018, 08:03:43 am »


Deux groupes s'affrontent pour construire le TGV U-Tapao - Don Mueang

Les groupes CP et BTS feront chacun une offre pour le chemin de fer à grande vitesse qui reliera les 3 aéroports.

Deux groupes rivaux Charoen Pokphand (CP) et BTS Holdings Plc - devraient soumissionner aujourd’hui pour la construction d’un train à grande vitesse reliant les trois principaux aéroports internationaux - Suvarnabhumi, Don Mueang et U-tapao - d’une valeur totale de 220 milliards de bahts.

Voravuth Mala, des chemins de fer locaux (SRT) a déclaré qu'il s'attendait à ce qu'au moins deux groupes soumettent leurs offres pour le projet de train à grande vitesse aujourd'hui. Trente et un groupes, dont des français ont acheté le dossier pour candidater.

"Nous espérons que deux groupes soumettront leurs offres. S'ils le font, il faudra environ un mois de délibérations pour que nous puissions choisir l'offre gagnante", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que SRT était ouverte à toute technologie ferroviaire à grande vitesse et qu'elle ne favorisait aucune technologie en particulier de quelque pays que ce soit. Les investisseurs devront démontrer les avantages de la technologie choisie, a-t-il déclaré.

Les soumissionnaires pourraient également trouver d'autres investisseurs pour rejoindre le projet plus tard, mais ceux-ci doivent faire partie des 31 entreprises qui ont fait preuve d’intérêt. Donc, si le groupe PTT veut investir avec le vainqueur, il peut le faire, a-t-il déclaré.

Une source bien informée chez SRT a déclaré que les investisseurs pourraient choisir n'importe quelle technologie de train conforme aux normes internationales telles que le système des trains chinois (CTCS), le système européen (ETCS) ou le système japonais (ATC). Le coût financier est probablement le facteur le plus important selon la source.

Adhiruth Thothaveesansuk, responsable du CP pour le projet TGV, a déclaré que le consortium était prêt à présenter son offre aujourd'hui.

Le consortium comprend Charoen Pokphand Holding, soit CP, la China Railway Construction Corporation Limited, Bangkok Expressway et Metro Plc, Ital-Thai, la Société japonaise d'investissement dans les infrastructures outre-mer, la société CITIC Group, China Resources (Holdings) Limited, Siemens, Hyundai, Ferrovie of Stato Italiane, CRRC-Sifang et la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC).

Une source a déclaré que le consortium dirigé par le CP avait de grandes chances de remporter le marché en raison de sa solide base financière et des qualifications de ses partenaires.

Parallèlement, un autre groupe dirigé par BTS Group Holdings a également annoncé qu'il participerait à l'appel d'offres. Surapong Laoha-Unya, président-directeur général de BTS, a déclaré que le groupe présenterait son offre aujourd'hui. BTS a formé un groupe appelé BSR, en partenariat avec Sino-Thai Engineering and Construction Plc et Ratchaburi Electricity Holding Holding Plc.

Keeree Kanjanapas, président du BTS, a déclaré que le groupe possède l'expérience de la gestion du train aérien à Bangkok. Sino-Thai a l'expérience de la construction. Environ cinq banques commerciales sont prêtes à soutenir le groupe avec des prêts pouvant atteindre 120 milliards de Bt.

Patchara Samalapa, président de Kasikornbank, a déclaré que KBank se joindrait à d'autres banques pour prêter de l'argent à ce projet de train à grande vitesse.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1068006-cp-bts-groups-set-to-bid-for-airport-link-high-speed-railway/

On voit que les chemins de fer italiens se sont positionnés mais pas les entreprises françaises.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/12962-deux-groupes-saffrontent-pour-construire-le-tgv-u-tapao-don-mueang/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3469
Re : Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande .
« Réponse #7 le: avril 15, 2019, 02:17:32 am »


Le général Chan-o-cha invoque ses pleins pouvoirs pour faire avancer les projets ferroviaires !

Le premier ministre, Prayut Chan-o-cha, a utilisé ses pleins pouvoirs pour obliger l’Autorité métropolitaine de Bangkok (BMA) à accélérer l’embauche d’un opérateur privé pour gérer l’extension de la ligne verte du système ferroviaire BTS.

L’utilisation par Prayut de son autorité en vertu de l’article 44 de la constitution  prévoie également la création d’un comité chargé de régler les différends quant aux tarifs à imposer sur la Ligne verte. Ce qui implique que les négociations entre le concessionnaire Green Line et le système de transport en commun de Bangkok (BTSC), soient finalisées dans un délai de 30 jours.

Les extensions de la ligne verte couvrent Baring - Samut Prakan et Mo Chit - Saphan Mai - Ku Kot.

Selon le site Web de la Gazette royale, l'ordonnance de Prayut, en tant que chef du Conseil national pour la paix et l'ordre (junte), impose à la BMA de faire appel à une entreprise privée pour installer le système électrique afin que les extensions soient rapidement opérationnelles afin d'atténuer les problèmes de circulation.

Pour veiller à ce que la ligne verte et ses extensions soient gérées selon le même réseau, un comité doit être mis en place par le ministère de l'Intérieur. Il sera présidé par le secrétaire permanent du ministère de l'Intérieur.

Le comité définira les critères de partage des revenus entre les différents acteurs. Le délai de 30 jours s’applique à compter de la date de la nomination du comité.

Une fois les négociations terminées, les ajustements de contrat doivent être finalisés dans les 30 jours suivant la transmission du contrat modifié au ministre de l'Intérieur, au bureau du procureur général et au Conseil des ministres.

Anat Arpapirom, un conseiller de BTSC, qui exploite le métro aérien BTS, a déclaré que la société avait engagé des négociations continues avec BMA sur les tarifs à facturer, mais que la municipalité (BMA) n'avait pas répondu.

Par ailleurs, Worawut Mala, de la Société nationale des chemins de fer de Thaïlande (SRT), a déclaré que le comité sur les partenariats public privé (PPP) et un consortium dirigé par le groupe CP négociaient actuellement un contrat portant sur un projet de train à grande vitesse reliant les trois principaux aéroports - Don Mueang International à Bangkok, Suvarnabhumi International à Samut Prakan et U-Tapao à Rayong.

La rédaction du contrat devrait être achevée après la fête de Songkran. La signature du contrat est prévue pour mai.

On se souvient que CP voulait renégocier 12 points ou abandonner le projet. CP a visiblement changé d'avis.

"Maintenant, il n'y a plus de discussions sur les 12 propositions, car celles-ci sont hors sujet", a déclaré Worawut.

«Le comité les a refusés et CP les a retirées. Maintenant, les discussions ne porteront que sur les détails du contrat. "

 D'autres projets d'infrastructure, concernent le développement de la zone portuaire de Map Ta Phut pour 47,9 milliards de Bt.

Une deuxième partie portera sur un terminal pour les produits liquides d'une capacité d'environ 4 millions de tonnes par an. La construction devrait commencer en 2023 et les services d’ici 2025, avec un investissement estimé à 4,3 milliards de Bt.

 

https://forum.thaivisa.com/topic/1094735-pm-prayut-wields-article-44-for-rail-progress/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)