Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Sport automobile en Thaïlande  (Lu 858 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16744
Sport automobile en Thaïlande
« le: janvier 27, 2018, 08:25:40 am »


100 000 spectateurs à Buriram. Plus grosse affluence mondiale après Le Mans.

À travers les Asian Le Mans Series, l’esprit des 24 Heures du Mans a soufflé l’espace d’un week-end sur le royaume thaï. Avec un succès aussi remarquable que surprenant.

Plus connue pour ses plages de sable fin, la Thaïlande découvre encore les sports mécaniques sur circuit. Peuplé de près de 70 millions d’habitants, le pays s’ouvre petit à petit aux compétitions sur deux et quatre roues.Ouvert en 2014 dans la province de Buriram, à environ 450 km au nord de Bangkok, le Chang International Circuit ne cesse d’accueillir des meetings de premier plan, dont le MotoGP, en octobre prochain.

Le très réputé Super GT (championnat GT japonais), le WTCC et le World Superbike se rendent à Buriram chaque année. Depuis maintenant trois ans, l’Asian Le Mans Series fait aussi escale sur un circuit long de 4,5 km qui répond aux normes très exigeantes de la Formule 1.


La Thaïlande, future locomotive du sport auto ?

Avec plus de 100 000 personnes présentes dans l’enceinte du circuit le jour de la course, la présence du championnat labellisé ACO a été un franc succès, ce qui fait de l’épreuve thaïlandaise la plus grosse affluence d’une série Le Mans après les 24 Heures. La Journée des Enfants, organisée le deuxième samedi de janvier, a fortement contribué à ce succès avec de nombreuses animations au sein du village. Si les pilotes étaient les rois en piste, le paddock était le terrain de jeu des plus jeunes : concerts, maquillage, équitation, jeux en tous genres.

À terme, la Thaïlande souhaite accueillir un GP de Formule 1 et le Chang International Circuit s’en donne les moyens.

La ville de Buriram (30 000 habitants) est en pleine mutation. En trois ans, beaucoup d’aménagements ont été faits pour faciliter l’accès au circuit, de même qu’au Chang Arena, qui peut accueillir plus de 30 000 fans du ballon rond à seulement quelques mètres du circuit. Chang, la marque de boisson la plus répandue dans le pays, œuvre pour le développement des sports. Comme bon nombre de pays asiatiques, la Thaïlande compte bien devenir l’une des nations qui comptent en sport automobile.

 

https://www.ouest-france.fr/sport/24-heures-du-mans/auto-quand-la-thailande-s-eveille-l-endurance-et-aux-series-le-mans-5524153
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16744
Re : Sport automobile en Thaïlande
« Réponse #1 le: novembre 27, 2018, 08:13:40 am »


Le Thaïlandais Alexander Albon, âgé de 22 ans, évoluera avec Toro Rosso en 2019. Il avait annoncé lundi qu'il quittait la Formule E. Ça sera sa première expérience en F1.

Dans un communiqué, l'écurie Toro Rosso a annoncé lundi que le Thaïlandais Alexander Albon sera son deuxième pilote, l'année prochaine. Il remplacera le Néo-Zélandais Brendon Hartley et évoluera aux côtés du Russe Daniil Kvyat. Ça sera sa première expérience en Formule 1. Il s'agissait d'une des rares places encore à prendre sur la grille du prochain Championnat du monde.
 
Depuis plusieurs semaines, la rumeur envoyait Alexander Albon chez Toro Rosso la saison prochaine, Hartley n'ayant pas su convaincre avec une avant-dernière place au classement des pilotes et seulement quatre points marqués. Le Thaïlandais retrouve donc le giron de Red Bull, dont il a brièvement fait partie du programme junior en 2012.
 
« Alexander a fait une saison impressionnante en Formule 2 en 2018. Il a gagné quatre courses et terminé troisième du Championnat, a déclaré Franz Tost, le « team principal » de Toro Rosso. Sa façon de dépasser ses rivaux en piste montre qu'il est prêt et assez mature pour la F1.»
 
Pour rejoindre Toro Rosso, Aldon avait dû rompre lundi son contrat avec Nissan e.dams, avec qui il devait disputer la prochaine saison de Formule E. Suivant cette annonce, Nissan a précisé qu'elle dévoilera l'identité de son remplaçant, vendredi à Tokyo, lors d'un événement qui marquera le début de la saison.
 
En F1, seule Racing Point Force India doit désormais officialiser l'identité de son deuxième pilote. Mais on sait déjà qu'il s'agira du Canadien Lance Stroll. Son père est à la tête du consortium qui a racheté l'écurie, et il prendra part aux essais d'Abou Dhabi cette semaine.

Avec AFP
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : Sport automobile en Thaïlande
« Réponse #2 le: mars 18, 2019, 10:23:13 pm »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/le-pilote-thais-realise-un-excellent-weekend-et-termine-14eme-du-grand-prix-d-australie-7203


Le pilote thaïs réalise un excellent weekend et termine 14ème du Grand Prix d’Australie...

F1 : Alex Albon, brito-thaï et premier pilote thaï de l’ère moderne de la Formule 1, a dit être satisfait du travail réalisé pendant le weekend et la course d’hier à Melbourne après avoir terminé à une respectable 14ème place du Grand Prix d’Australie.

Lors des essais de vendredi, Albon a eu le triste honneur d’être le premier pilote de la saison à avoir un accident, envoyant sa Toro Rosso dans les barrières.

Autre triste preuve qu’il n’était pas encore à son meilleur niveau, un message de panique  depuis le cockpit de sa monoplace “Oh mon Dieu… Je me suis coincé les doigts dans l’appuie tête et j’ai failli percuter le mur.”

Mais lors des essais qualificatifs de samedi, on a pu le voir à l’oeuvre et sans que personne ne s’y attende doubler son coéquipier, le plus expérimenté russe Daniil Kvyat, et le devancer sur la grille de départ en prenant la 13ème place.

Les feux de départ éteints, nous avons pu assister à un départ éclair pour une nouvelle ère de la Thaïlande au sommet des sports automobiles mondiaux.

“La course a très bien commencé, j’ai lâché l’embrayage et pensé ‘cool, c’était bon!’ J’ai immédiatement gagné deux place et me suis retrouvé au milieu de tout le monde, à une place des points” a déclaré Albon, hier après la course.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".