Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...  (Lu 184419 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« le: septembre 17, 2009, 05:38:47 pm »



Bien sûr, nous découvrons de très jolies fleurs dans ce pays mais également de très beaux arbres  :smile

Je ne sais si je vais aller très loin en ouvrant ce topic, mais bon "y en a qu'ont essayé..." et je suis sûre que vous allez m'aider... 



LE TECK


Le Teck (Tectona grandis) est une espèce d'arbres tropicaux de la famille des Verbenaceae selon la classification classique, de celle des Lamiaceae selon la classification phylogénétique.


Elle produit un bois précieux et imputrescible recommandé pour la fabrication des ponts de bateaux, de meubles de jardin. Originaire d'Inde, de Malaisie, du Laos et de Thaïlande, elle est devenue spontanée dans toute l'Asie. Elle est à présent cultivée dans toutes les zones tropicales et sub-tropicales. Le meilleur teck se trouve en Birmanie. Son nom vient du malais Thekku.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #1 le: septembre 17, 2009, 05:41:54 pm »

/...


Biologie

Ses besoins sont de 1,20 m à 3,00 m de pluie par an (voire plus) avec une alternance marquée de saisons humides et de saisons sèches. Des températures minimales avoisinant les 15°C pour des maximales autour de 41° C et un maximum de 1 000 mètres d'altitude.


Les sites accidentés lui conviennent bien pourvu que le terrain soit bien drainé avec des alluvions profonds et dans un environnement similaire à son environnement naturel ; il présente de très bons résultats en culture industrielle.


Les premières plantations sont recensées au VIIe siècle en Indonésie où elles semblent s'imposer à partir du XIVe siècle. Dès le XVIIe siècle, les plantations se multiplient avec succès en Asie. Au début du XXe siècle, des graines d'Inde et de Birmanie traversent les océans pour les plantations d'Afrique et d'Amérique tropicales.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #2 le: septembre 17, 2009, 05:47:27 pm »

/...


Description
 
Le teck est une espèce d'arbres à croissance lente ou rapide, selon les circonstances.


Son tronc est droit et cylindrique et peut atteindre un diamètre de 1,5 m pour une hauteur de 27 à 30 m avec 10 à 20 m sous branches et un houppier arrondi pouvant culminer à 46 m.


Les feuilles du teck sont opposées et mesurent 30 à 60 cm de longueur. Elles sont larges-elliptiques, veloutées. Il fleurit chaque année à partir de l'âge 20 ans.


Les fleurs sont groupées en cyme, blanches, odorantes. Le fruit est une drupe ronde et comestible produite en abondance. Les graines peuvent rester en dormance pendant de nombreuses années avant de germer.


La couleur du bois varie de jaune pâle à bronze ou beige rougeâtre au veinage sombre. L'aubier est blanc. C'est un bois mi-dur, qui se travaille facilement. Sa masse volumique est de 600 à 800 kg⋅m-3. Les fibres sont droites et rigides au grain serré facile à travailler et d'une finition très lisse.


Il contient une oléorésine naturelle qui le rend extrêmement résistant aux agressions climatiques les plus rudes et d'une très grande durée dans le temps. Il existe des poutres de teck âgées de plus de 1 000 ans.


Il n'est attaqué ni par les insectes ni, chose exceptionnelle, par les termites. Une caractéristique unique fait que le teck ne provoque pas de corrosion ni d'oxydation du métal à son contact. Le teck est de classe 4 d'après la norme NF EN 335-2.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #3 le: septembre 17, 2009, 05:54:01 pm »

/...


Exploitation

En exploitation commerciale, il est prêt à être coupé dès l'âge de 21 ans mais on attend généralement 80 ans.


Le teck présente un bois aux qualités multiples qui en fait un produit très estimé de l'industrie. De nos jours, la coupe sauvage est prohibée dans certains pays.


Il existe cependant un trafic illégal très intense dans certaines zones de la Birmanie frontalières avec la Chine et la Thaïlande. La vente du teck constitue également la seconde ressource financière officielle du régime militaire dictatorial au pouvoir en Birmanie, avec 300 millions de dollars en 2004 (source Global Witness), ce qui représente plus de 10% de ses revenus.



Utilisations

L'ébénisterie apprécie son grain serré et fin. Ses propriétés en font un bois particulièrement apprécié pour la construction navale depuis la fin du XVIIe siècle.


Il est utilisé couramment pour la construction de meubles et parquets surtout d'extérieur, d'appareillages industriels, de ponts. Il fait partie des matières propres à la fabrication d'un Didgeridoo. Ses feuilles peuvent être utilisées dans la fabrication de bols, plats, ombrelles, teinture pour tissus, emballage alimentaire.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #4 le: septembre 17, 2009, 06:02:45 pm »

/...


Le teck présente des propriétés médicinales importantes exploitées dans plusieurs pharmacopées traditionnelles :


- gomme : mélange apéritif pan masala
- huile des graines : croissance capillaire, eczéma, teigne
- graines : purgative, faiblesse, enflures, fièvre
- fruits : diurétique
- fleurs : diurétique
- jus des fleurs : boisson rafraîchissante apéritive, maux de tête, acidité gastrique
- feuilles : purgative diabète, hémostatique, dépurative, vulnéraire
- écorce : astringente, anthelminthique, dépurative, bronchite, hyperacidité, dysenterie, diabètes, lèpre, dermites
- bois : diabète, dermites, aphtes, gingivites dyspepsies pyrosis, vers intestinaux
- racines : anurie.



Ce dernier paragraphe est sujet à caution car il n'existe pas encore à ce jour suffisamment de "sources " permettant de dire de façon absolument sûre ce qu'il en résulte réellement...     :juju
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #5 le: septembre 18, 2009, 09:32:32 am »


La bonne chose est que le gouvernement thaïlandais ait voté une loi interdisant la coupe des tecks en 1989... Sinon, les forêts n'existeraient plus aujourd'hui...

Hélas, le massacre continue en Birmanie...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #6 le: septembre 18, 2009, 08:06:27 pm »


LE MANGUIER


Le manguier est un arbre de la famille des Anacardiaceae, originaire d'Asie méridionale, largement cultivé dans les pays tropicaux pour son fruit, la mangue. C'est probablement, avec le palmier-dattier, l'un des arbres fruitiers les plus anciennement cultivés.


Le manguier est un arbre originaire de l'Inde orientale et de Birmanie. Il fut introduit au XVIe siècle en Afrique par les Arabes et au Brésil par les Portugais.


Il est largement cultivé dans tous les pays tropicaux, notamment en Afrique, à la Réunion et à l'île Maurice, aux Seychelles, aux Antilles et au Brésil.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #7 le: septembre 18, 2009, 08:13:06 pm »

/...


Biologie

Le manguier s'accommode de tous les sols, mais préfère des sols profonds, limoneux et frais. Il croit en zone tropicale, dans les régions comprises entre 0 et 700 m d'altitude. Au-delà, sa fructification tend à se réduire. Il craint les pluies au moment de la floraison (qui a lieu en hiver et se poursuit plus ou moins en hiver), qui contrarie la fécondation. Une saison sèche de deux à trois mois favorise le départ de la floraison.


Description

Le manguier (Mangifera indica L.) est un grand arbre qui peut atteindre 35 à 40 mètres de hauteur, avec un houppier de 10 mètres de diamètre. Son écorce est lisse, d'un gris-brun foncé à noir.


Ses feuilles alternes, entières, de forme oblongue et pointue, sont persistantes. Elles peuvent mesurer de 15 à 35 cm de long sur 6 à 16 cm de large. Lorsqu'on les froisse, elles exhalent une odeur de térébenthine. Leur couleur est d'un rose orangé au début de leur croissance puis passe par une teinte rouge foncé brillant avant de devenir vert foncé à maturité,


Les fleurs, blanc rougeâtre, sont petites et regroupées en grappes terminales de 10 à 40 cm de long. Elles comportent cinq pétales de 5 à 10 mm de long, cinq sépales et cinq étamines. L'ovaire supère contient un seul ovule. Vers le milieu du printemps, après la fin de la floraison, il faut de trois à quatre mois pour que les fruits arrivent à maturité.


Le fruit charnu est une drupe de forme oblongue attachée à un long pédoncule, de taille variable selon les variétés, de 10 à 25 cm de long sur 7 à 12 cm de diamètre, de poids variant de 500 g à 2,5 kg. La peau, assez résistante, est à maturité de couleur jaune plus ou moins tachetée de vert et de rouge (sur la face exposée au soleil). Le noyau, plutôt gros contient une graine unique de grande taille (4 à 7 cm de long sur 3 à 4 cm de large et 1 cm d'épaisseur). Il est recouvert de fibres plus ou moins développées dans la chair selon les variétés.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #8 le: septembre 18, 2009, 08:14:50 pm »

/...

le manguier fleuri
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #9 le: septembre 18, 2009, 08:23:44 pm »

/...


Phytosanitaire

La mangue est sujette à de nombreux champignons tels que l'anthracnose ou parasites tels que la mouche de la mangue.


Utilisation

On le cultive pour son fruit, la mangue, qui à maturité a une pulpe molle et juteuse de saveur sucrée.


Dans les Mascareignes, le fruit vert entre dans une préparation épicée, le « rougail mangue ».


En Inde, et particulièrement au Bengale, il était traditionnel de fabriquer de la teinture jaune en nourrissant le bétail d'une petite quantité de feuilles de manguier, toxiques par ailleurs, puis en récoltant l'urine de ces animaux. Cette pratique a été abandonnée.


Le bois du manguier, dont la teinte se rapproche du noyer, est utilisé en ébénisterie.


Ses feuilles sont connues, notamment au Sénégal, comme renfermant des propriétés antiseptiques.


Divers

Il existe environ 300 cultivars de manguier dont certaines sont présentes en Asie depuis 4000 à 5000 ans.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #10 le: septembre 19, 2009, 09:40:21 pm »


LE JACQUIER


Le jacquier, ou jaquier, Artocarpus heterophyllus est un arbre de la famille des Moraceae, originaire d’Inde et du Bangladesh, cultivé et introduit dans la plupart des régions tropicales en particulier pour ses fruits comestibles.


C’est une espèce proche de l’arbre à pain Artocarpus altilis avec lequel il ne doit pas être confondu. Il est cultivé majoritairement en Asie du Sud-Est et au Brésil.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #11 le: septembre 19, 2009, 09:48:30 pm »

/...


Description


De nombreuses espèces de la famille des moracées contiennent du latex. Celui du jacquier, produit par toutes les parties de l'arbre, est particulièrement abondant et collant. Il circule dans de gros canaux laticifères.
La colle jacque était traditionnellement utilisée pour ses propriétés adhésives et pour piéger les oiseaux.


Le fruit du jacquier, la pomme de jacque (ou jacque, ou jaque, en créole : petit jaque, ou Ti'jac) est une polydrupe pesant généralement plusieurs kilos (de 1 à 25 kg) appartenant à la même famille que les mûriers, celle des Moraceae.


Le jacquier commence à avoir des fruits trois ans après la plantation. Le fruit a une saveur douce. Il peut être acheté dans des magasins de produits exotiques.


La chair du fruit mûr, à odeur forte et sucrée, peut être consommée crue ou préparée en confiture.


On peut aussi préparer le fruit vert, haché menu, en plat salé. À la Réunion, on le cuit ainsi avec du lard fumé, pour préparer la fameuse recette populaire du ti'jaque boucané.


Les graines, qui sont toxiques crues, sont comestibles cuites quand elles sont grillées ou bouillies. Leur goût rappelle celui des châtaignes. Elles peuvent être mangées telles quelles ou incorporées à des plats traditionnels (rougails).
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #12 le: septembre 19, 2009, 09:50:33 pm »

/...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #13 le: septembre 19, 2009, 09:56:37 pm »

/...

Exploitation

Le jacquier donne un bois dur de belle couleur jaune à grain fin. Ce bois est apprécié en ébénisterie, pour la confection de meubles, ou en marqueterie, en raison de sa coloration marquée. Il peut aussi être utilisé en construction. Le bois du jacquier est parfois utilisé pour la fabrication d’instruments de musique qui font partie des gamelans.


Variétés

. jacque dur dont les fruits restent fermes à maturité,
. jacque sosso aux fruits à chair plus molle,
. jacque miel à jus très sucré.




PS. Les photos ont été prises dans le jardin de la Bungalows Guesthouse à Chiang Mai  :smile


IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #14 le: septembre 20, 2009, 10:46:18 am »

Sujet bien intéressant... Un de mes arbres préférés sous les Tropiques: le frangipanier...


Le frangipanier (plumeria rubra).


Ce petit arbre de 6 à 10 mètres de haut est originaire d’Indes occidentales. On le trouve partout en Extrême Orient et tout particulièrement en Thaïlande où il est fréquemment planté près des temples et dans les cimetières.

Son tronc est noueux et ses branches courtes et épaisses avec des des rameaux charnus lactescents présentant de grandes cicatrices foliaires.

Ses feuilles peuvent atteindre 30 cm de longueur. Elles sont alternées, linéaires, lancéolées, la surface vert foncé brillant et le revers garni d’un duvet tomenteux. Ces fleurs d’environ 2,5 cm de large, quintuplées, peuvent être de couleur rouge, rose, pourpre, blanche ou jaune. Très odorantes, elles servent d’offrandes chez les Bouddhistes et ont donné au frangipanier son surnom de «plante du temple».

Ses fruits sont des follicules coriaces, presque cylindriques, étroites et pouvant atteindre 25 cm de longueur.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #15 le: septembre 20, 2009, 04:17:21 pm »



J'adore l'odeur de cette fleur, c'est sublime...

j'ajoute quelques photos de fleurs, Manu
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1072
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #16 le: septembre 21, 2009, 08:59:30 am »

Qui a une photo de la fleur "Lilandliland"
Je ne sais pas si c'est comme ca que cela s'ecrit?
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #17 le: septembre 21, 2009, 09:30:22 am »


Qui a une photo de la fleur "Lilandliland"
Je ne sais pas si c'est comme ca que cela s'ecrit?



Le tirailleur, est-ce que tu parle de l'Ylang-ylang ?

Si oui, le texte et les photos le concernant même si j'avoue ne pas en avoir vu en Thaïlande mais plutôt en Indonésie et à Mayotte...


Ylang-ylang


l’ylang-ylang (Cananga odorata), ou ilang-ilang, est un arbre de la famille des Annonacées, originaire d'Asie du Sud-Est. On le cultive pour ses fleurs dont on extrait par distillation une huile essentielle très utilisée en parfumerie.

Le terme de Cananga vient du nom malais de l'arbre, kenonga ou kananga. Le nom vernaculaire Ylang-ylang vient du nom de l'arbre en tagalog (langue des Philippines).



1/ Description :

L’ylang-ylang est un arbre, au feuillage persistant, taillé à 2-3 m de haut en culture mais pouvant atteindre 25-30 m dans son milieu naturel d’origine. Il possède une couronne largement étalée. Sa croissance est très rapide les premières années puisqu’elle peut atteindre les 2 à 5 mètres par an.

Les feuilles alternes, entières, coriaces, de 8-20 x 4-8 cm, d’un vert vif à la face supérieure, sont disposées très régulièrement le long de longs rameaux. Les nervures sont très marquées.

Les fleurs axillaires, solitaires ou en grappes, portées par un pédoncule de 2,5-5 cm, sont composées d’un calice à 3 lobes de 6 mm réfléchis, de 6 longs pétales en lanières, pendants, disposés sur deux cercles et de nombreuses étamines disposées en spirale ainsi que de nombreux carpelles libres. Les pétales dégagent une odeur pénétrante, épicée rappelant les œillets, les narcisses et le jasmin. Les pétales d’abord blancs, prennent ensuite une teinte verdâtre puis virent au jaune tandis que leur base se colore en rouge. La floraison s’étale sur toute l’année mais elle est plus abondante durant la période chaude et humide.

Les fruits, de 25 mm de long, sont formés par une juxtaposition de plusieurs méricarpes, pendants, ovoïdes, verdâtres puis noirâtres à maturité, dans lesquels les baies individuelles, soudées sur un axe floral forment une masse charnue. Ils renferment 6 à 12 graines aplaties, brun pâle.


2/ Ecologie :

L’ylang-ylang est originaire des zones tropicales humides d’Inde, Indonésie, Malaisie, Philippines. Il croît dans les forêts humides à fortes pluviosité, au bords des chemins, dans les jachères et dans les systèmes agroforestiers.

Il a été introduit dans pratiquement toutes les îles tropicales du pacifique (Polynésie, Mélanésie, Micronésie, Nouvelle-Calédonie, Hawaii…), au nord de l’Australie, en Thailande, Vietnam, dans l’océan indien (Madagascar, Comores, Mayotte, La Réunion, Maurice) et dans les Caraïbes et le Costa-Rica.


3/ Utilisations :


- Production d’huile essentielle d’ylang-ylang.

La distillation des fleurs d’ylang-ylang a été lancée à Manille aux Philippines vers 1860, par un marin du nom de Albert Schwenger qui séduit par l’odeur des fleurs, aurait parcouru la campagne avec un alambic pour récolter et distiller de petites quantité de fleurs. Peu de temps après, la culture de l'ylang- ylang sera entreprise à grande échelle par les planteurs des possessions françaises de l’océan indien pour le compte des parfumeurs français. En 1909, on rapporte qu’il y avait 200 000 arbres à ylang-ylang cultivés à La Réunion mais leur culture fut ensuite abandonnée en raison de la fréquence des cyclones. Une production commerciale à grande échelle s’est par la suite développée à Nosy-Bé (Madagascar) et dans les îles des Comores. Actuellement la production se fait pour l’essentiel dans les Comores, Anjouan et Mayotte.

Avec 50 à 70 tonne d’essence, les Comores tiennent le rang de premier producteur mondial. La production malgache se situe dans une fourchette de 15 à 20 t. par an.

L'ylang-ylang constitue la principale culture de rente de Mayotte, dont il représente 84% du total des exportations. Celles-ci se sont élevées à environ 14,3 tonnes d’essence en 1997 sur une production mondiale de 100 tonnes d’essence. La production d’ylang-ylang est réalisée par 380 producteurs sur une superficie de 500 hectares environ (204 000 pieds). Chaque arbre peut produire 3 à 4 kg de fleurs par récolte.

La distillation de la fleur fraiche d'ylang ylang se fait à l’eau dans des alambics qui permettent d'extraire une huile essentielle en plusieurs fractions. La distillation dure de 12 à 20 heures, les meilleures fractions étant recueillies dans les deux premières heures. Le distillateur rajoute de fleurs au fur et à mesure de la chauffe, toutes les 3 heures environ. Le produit des différentes distillations se distingue suivant la densité de l'essence : Extra S, Extra, Première, Deuxième et Troisième. Les fractions Extra supérieure et Extra normale, ainsi que Première sont destinées à la parfumerie de luxe, les Deuxième et Troisième étant destinées aux cosmétiques, aux savons et aux détergents. Il faut compter environ 100 kg de fleurs pour faire 2 kg d'essence.

Cette huile essentielle est un liquide jaune, d'odeur suave, formé de sesquiterpènes, d'alcools, d'esters, phénols et aldéhydes. Elle contient pour un tiers du benzoate de méthyle, un liquide à odeur puissante, aux arômes d'œillet, et que l'on retrouve sans surprise aussi dans les huiles extraites de cette dernière fleur.

L'essence d'ylang-ylang, encore appelée huile de Cananga, dégage un parfum tout à la fois : floral, épicé, exotique, puissant, camphré, médicamenteux et légèrement fruité.


- Utilisations.

L’essence d’ylang-ylang est destinée à la préparation des certains parfums de luxe, de produits cosmétiques et de produits destinés à l’aromathérapie.

Cet arôme a été rendu célèbre en 1926 par Coco Chanel avec le parfum Bois des Iles puis 1938 par Patou avec Joy. Il rentre aujourd'hui dans les notes de base de nombreux parfums.

En aromathérapie, il est considéré comme sédatif, antiseptique, hypotensif, et aphrodisiaque.

En Asie du sud est, l'huile d'ylang-ylang sert à aromatiser les bonbons, les glaces, les boissons et le chewing-gum. Comme additif alimentaire, elle ne présente pas de risque pour la santé aux doses recommandées.


4/ Culture :

En Indonésie, des fleurs d'ylang-ylang sont répandues sur la couche des jeunes mariés. Aux Philippines, ces mêmes fleurs tressées avec des fleurs de sampiguita servent à confectionner des colliers portés par les femmes ou disposés autour d'images saintes.

Les armoiries de Mayotte, adoptées en 1982, comprennent deux fleurs d'ylang-ylang sur l'écu central.

Le romancier belge Henri Vernes a baptisé Miss Ylang-Ylang l'un de ses personnages féminins, adversaire de Bob Morane dans plusieurs des romans de la série.


IP archivée

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1072
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #18 le: septembre 21, 2009, 02:54:15 pm »

Oui, c'est ca Manu
Merci de l'info
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #19 le: septembre 22, 2009, 06:04:36 pm »


LE GOYAVIER



Le goyavier (Psidium guajava) est une espèce d'arbre fruitier de la famille des Myrtaceae. Natif des Caraïbes et de l'Amérique centrale, c'est un arbre fruitier que l'on trouve dans l'ensemble de l'Amérique Tropicale et en Asie tropicale et sub-tropicale. Originaire des forêts tropicales humides et sèches, on le trouve également sur les rives des fleuves. En Europe, il n'est pas très rustique et ne résiste pas à des températures négatives prolongées.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #20 le: septembre 22, 2009, 06:07:42 pm »

/...


Description

C'est un arbre de taille moyenne qui peut atteindre 8m de hauteur. Il est considéré comme l'une des cinq plantes les plus conquérantes au monde. Il convient de le distinguer de l'espèce psidium littorale qui constitue à la Réunion une menace pour la survie des nombreuses plantes endémiques (alors que d'autre part, le commerce de ses baies rouges est devenu une source de revenus pour certains habitants). La confusion vient du fait qu'à la Réunion on appelle "goyavier" le psidium littorale ainsi que son fruit et pied de goyave, l'arbre qui produit les goyaves.


Les feuilles de forme oblongue sont couvertes d'un fin duvet sur la face inférieure. Elles peuvent atteindre 15 cm de long et 7 cm de large.

Il est pollinisé par les insectes.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #21 le: septembre 22, 2009, 06:10:44 pm »

/...


Utilisations

Le goyavier est un arbre fruitier d'une très grande importance économique. Il existe des variétés de goyaves jaunes (goyave poire) ou vertes (goyave pomme). Elles sont consommées fraîches et peuvent être transformées en confitures, en gelées et en jus de fruits.


Ses feuilles, préalablement lavées, peuvent être mâchées ou servir à préparer une décoction que l'on boit en cas de diarrhée, en particulier lorsqu'on contracte la turista.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #22 le: septembre 23, 2009, 10:49:44 pm »

LE DURIAN (avec son "Fruit qui fouette" )  


Le durian (prononcer dourian) ou durion (Durio zibethinus) est un arbre tropical de la famille des Bombacaceae (classification classique) ou des Malvaceae (classification phylogénétique) qui produit des fruits comestibles.


Ce fruit, lui aussi appelé durian, n'est récolté que dans le sud-est de l'Asie. Il se présente comme un gros ovoïde (parfois plus de 40 cm de circonférence), pesant jusqu'à 5 kg, avec une carapace de grosses épines, et poussant en haut de grands arbres. Il est connu pour son goût et son odeur très particuliers.


Le genre Durio compte 30 espèces, toutes originaires du sud-est asiatique. Au moins neuf d'entre elles produisent des fruits comestibles. L'espèce Durio zibethinus est la seule disponible sur le marché international, la vente des autres espèces reste confinée aux régions où elles sont produites.

Le nom vient du malais duri, qui signifie « épine ».
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #23 le: septembre 23, 2009, 10:55:35 pm »

/...

Description

C'est un grand arbre, qui peut atteindre 25 m de haut.


Les feuilles alternes, entières, sont de forme oblongue acuminée et mesurent environ 10 centimètres.


Les fleurs sont hermaphrodites et dégagent une odeur âcre et forte. Cette émanation est typique pour les fleurs qui sont pollinisées par certaines espèces de chauve-souris. Elles apparaissent groupées en cymes de 3 à 30 fleurs qui poussent sur les grosses branches et le tronc. Elles comportent de 3 à 5 pétales (rarement 4 ou 6) et un nombre indéterminé d'étamines, soudées à la base par leurs filets. L'ovaire à cinq loges renferme un nombre variable d'ovules. Les arbres fleurissent une ou deux fois par année et la période dépend de l'espèce et du lieu. Un arbre porte des fruits dès sa quatrième ou cinquième année.


Le fruit, très volumineux, avec une longueur et un diamètre de respectivement 30 et 15 centimètres, se lignifie à maturité. Il faut trois mois après la pollinisation pour qu'il soit mûr. Il est de couleur verdâtre et est hérissé de nombreuses épines coniques.


Selon les espèces, cette teinte peut varier et tirer sur le brun, le rouge ou le jaune. Il s'ouvre en cinq valves contenant chacune jusqu'à cinq graines noyées dans une pulpe blanche onctueuse comme de la crème et à l'odeur puissante. Ces graines à gros cotylédons sont comestibles.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14178
Re : Les arbres que l'on trouve en Thaïlande
« Réponse #24 le: septembre 23, 2009, 11:08:27 pm »

/...

Exploitation

Les neuf espèces comestibles connues à ce jour sont :

. Durio zibethinus
. Durio dulcis
. Durio grandiflorus
. Durio graveolens
. Durio kutejensis
. Durio lowianus
. Durio macrantha
. Durio oxleyanus
. Durio testudinarum



Il est possible toutefois que certaines espèces qui n'ont jamais été découvertes, récoltées ou étudiées soient également comestibles.


L'espèce Durio zibethinus est la seule espèce vendue à grande échelle et disponible en dehors de sa région. Le terme Zibethinus est une référence à la civette indienne, Viverra zibetha. Il existe une discorde quant à la signification de cette association que l'on doit à Carl von Linné : elle pourrait être une allusion à l'odeur de la civette ou à la civette qui apprécie particulièrement les durians et qui servaient de piège pour les attraper.


Le durian est natif d'Indonésie, de Malaisie et de Brunei. Sa présence aux Philippines demeure mystérieuse et on ne sait pas s'il y a été importé ou si des espèces peuplaient déjà l'archipel. Le durian est cultivé dans des zones tropicales et cesse sa croissance si la température descend en dessous de 22°C.


La plus grande diversité de durians se rencontre sur l'île de Bornéo avec sur les marchés locaux les variétés D. zibethinus, D. dulcis, D. graveolens, D. kutejensis, D. oxleyanus et D. testudinarium.


Au Brunei,
D. zibethinus n'est pas cultivée, les consommateurs lui préférant d'autres espèces comme D. graveolens, D. kutejensis et D. oxyleyanus. Elles sont présentes un peu partout au Brunei et contribuent à une riche diversité génétique auprès d'autres espèces comme D. testudinarium et D. dulcis.[8]. Aux Philippines, la production est concentrée dans la région de Davao. Le festival de Kadayawan consacré au durian a lieu chaque année à Davao City.


Si le durian n'est pas natif de Thaïlande, ce pays est l'un des principaux exportateurs du fruit, avec 781 000 tonnes. La production mondiale s'élevait à 1 400 000 tonnes en 1999, dont 111 000 tonnes qui étaient exportées.


La Malaisie et l'Indonésie produisent chacune 265 000 tonnes. Les exportations malaises s'élevaient à 35 000 tonnes en 1999.


La production du durian a lieu dans d'autres pays et régions mais en quantité plus restreinte : Cambodge, Laos, Viêt Nam, Birmanie, Inde, Sri Lanka, Floride, Hawaii, Nouvelle-Guinée occidentale, Polynésie, Madagascar, Chine et Australie.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".