Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 ... 10

Auteur Sujet: ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...  (Lu 57911 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #100 le: juillet 21, 2010, 10:36:56 am »

LE BASILIC


Le basilic (appelé également par dévoiement "pistou") est une plante annuelle de la famille des Lamiacées (labiacées, labiées), tribu des Ocimeae, cultivée comme plante aromatique et condimentaire. Elle est la base du pesto, condiment emblématique de la cuisine italienne.

Nom scientifique : Ocimum basilicum L., famille des Lamiacées.

Originaire d'Inde, le basilic était déjà considérée, il y a 4 millénaires, comme une herbe sacrée, offerte aux divinités Vishnou et Krishna. Il a ensuite conquis l'Asie et l'Égypte. Il entrait d'ailleurs dans le processus de momification, car les Égyptiens lui découvrirent très tôt des propriétés antibactériennes et de conservation


Description


Le basilic commun est une plante annuelle de 20 à 60 cm de haut, à feuilles ovales-lancéolées, atteignant 2 à 3 cm. Les feuilles sont vert pâle à vert foncé, parfois pourpre violet chez certaines variétés.


Les tiges dressées, ramifiées, ont une section carrée comme beaucoup de labiées, elles ont tendance à devenir ligneuses et touffues.


Les fleurs, bilabiées, petites et blanches, ont la lèvre supérieure découpée en quatre lobes. Elles sont de petite taille et groupées en longs épis tubulaires, en forme de grappes allongées.


Les graines fines, oblongues, sont noires ou vertes
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #101 le: juillet 21, 2010, 10:43:04 am »

/...


Histoire


Cette plante, probablement originaire d'Iran ou d'Inde, est arrivée en Europe via le Moyen-Orient : en Italie et dans le sud de la France au IIe siècle, en Angleterre au XVIIe siècle, puis en Amérique avec les premiers émigrants.


Originaire d'Inde, le basilic était déjà considérée, il y a 4 millénaires, comme une herbe sacrée, offerte aux divinités Vishnou et Krishna. Il a ensuite conquis l'Asie et l'Égypte. Il entrait d'ailleurs dans le processus de momification, car les Égyptiens lui découvrirent très tôt des propriétés antibactériennes et de conservation. Par la suite, il est arrivé en Grèce et à Rome. Récolté par le basileus (souverain) selon des rites mystérieux, c'était une herbe royale et un symbole de fertilité. Là, on se mit aussi à l'utiliser comme ornement, en cuisine mais surtout en pharmacopée.


Beaucoup de civilisations l'ont associé à des rites mortuaires : glissé entre les mains des défunts, il était censé les protéger dans leur passage vers l'au-delà. Au fil des siècles, il a gagné l'Europe méridionale puis, aux 16ème et 17ème siècles, l'Angleterre et les États-Unis
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #102 le: juillet 21, 2010, 10:47:59 am »

/...


Principales espèces :

 
Ocimum minimum Basilic à petites feuilles, au goût citronné, courant sur les marchés ; son parfum intense est parfait pour la cuisine (soupe au pistou, sauces).
Petit basilic
Basilic fin vert
Basilic marseillais

Basilic citron à feuille vert clair, presque jaune, conseillée pour éloigner les moustiques. Également nommée "pistou" dans le midi, cette espèce de basilic est un peu plus fragile (et donc un peu plus dur à cultiver) que les autres car cette espèce est plus sensible au soleil et au vent.
Basilic à grandes feuilles (Ocimum minimum), à l'odeur de jasmin, de réglisse et de citron, dont les feuilles peuvent atteindre jusqu'à 10 cm.
Grand vert
]Basilic à feuilles de laitue, cultivar Valentino, hauteur 50 cm, compact aux très grandes feuilles vert tendre, larges et cloquées, très parfumées.
Basilic à feuilles frisées
Basilic pourpre (à feuilles pourpres et fleurs rose pâle), aux feuilles souples et décoratives, au parfum doux et un peu poivré, s'utilise pour les salades.


Basilic thaï, ses feuilles évoquent à la fois la menthe et le clou de girofle, et s'utilise avec les fruits de mer et dans les soupes exotiques
Basilic sacré (Ocimum tenuiflorum L. ou Ocimum sanctum), une espèce cultivée près des temples bouddhistes, notamment en Thaïlande
]
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #103 le: juillet 21, 2010, 11:12:44 am »

/...    :smile


Son utilisation


dans l'alimentation


Comme herbe aromatique fraîche avec les salades, les tomates bien mûres, les courgettes, l'ail, les coquillages, les poissons (rouget), les œufs brouillés, le poulet, le lapin, le canard, les salades de crudités, les salades de riz, les pâtes et les sauces (vinaigrettes, au citron, à l'huile d'olive). Il s'utilise de préférence cru car il n'apprécie pas les cuissons longues qui atténuent son parfum. Pour les plats chauds il faut l'ajouter juste avant de servir pour lui conserver sa saveur vive et fraîche. Toujours pour des raisons de préservation de son arôme, il ne se mixe pas, mais se broie dans un mortier avec un pilon.


A noter


Le basilic est difficile à accommoder avec d'autres herbes, hormis le persil, le thym, le serpolet, la sarriette et à la rigueur le romarin.


Il ne se conserve que deux jours au réfrigérateur, enveloppé serré dans un torchon ou dans du papier absorbant légèrement humide.
Sec il perd tout son parfum et il vaut mieux le congeler ciselé.


Il faut l'effeuiller avant de le ciseler car ses tiges sont parfois coriaces.


On peut aussi l'écraser au mortier pour faire éclater les cellules qui contiennent l'huile essentielle et mieux libérer ses arômes.


Le basilic] se présente en brins ou en bouquets qui doivent être fermes et verts, mais il peut aussi s'acheter en pot, ce qui permet d'en disposer jusqu'à l'automne.


Comme huile essentielle pour les préparations de parfums et de liqueurs, la plante fraîche distillée donne une essence contenant de l'eucalyptol et de l'eugénol.


En Inde, le basilic est une plante sacrée et n'est pas utilisée dans l'alimentation.



LE SAVIEZ-VOUS


Il est également utilisé en parapharmacie


Partie utilisée : feuilles et sommités fleuries

Propriété : Stomachique, carminatif, lactagogue, stupéfiant léger

Mode d'emploi : Infusion, poudre, essence, oenolé, cataplasme, vaporisation

Sédatif, antispasmodique des voies digestives, diurétique, antimicrobien, contre l'indigestion et en tant que vermifuge. Il éloignerait les moustiques et c'est un remède contre l'héméralopie.


Le basilic possèderait aussi des vertus narcotiques
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #104 le: juillet 21, 2010, 02:40:27 pm »


D'abord chapeau à Line pour son magnifique boulot de présentation des arbres et plantes de Thaïlande !!

Et une question...

Pourquoi "l'arbre du voyageur" que l'on rencontre assez souvent en Thaïlande s'appelle t'il ainsi ?

(J'ai eu une explication qui ne me convainc pas: il indique toujours le nord... Pas vrai !)
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #105 le: juillet 22, 2010, 10:06:03 am »


D'abord chapeau à Line pour son magnifique boulot de présentation des arbres et plantes de Thaïlande !!
Et une question...
Pourquoi "l'arbre du voyageur" que l'on rencontre assez souvent en Thaïlande s'appelle t'il ainsi ?
(J'ai eu une explication qui ne me convainc pas: il indique toujours le nord... Pas vrai !)




Bonjour knom,

oui, c'est vrai que c'est un peu de boulot, mais j'aime ca... et merci à toi...  :)


Je ne vois de que arbrel tu parles... mais n'est-ce pas l'arbrre Bo que l'on retrouve dans tous les temples ?
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3748
Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #106 le: juillet 22, 2010, 10:56:31 am »


D'abord chapeau à Line pour son magnifique boulot de présentation des arbres et plantes de Thaïlande !!

Et une question...

Pourquoi "l'arbre du voyageur" que l'on rencontre assez souvent en Thaïlande s'appelle t'il ainsi ?

(J'ai eu une explication qui ne me convainc pas: il indique toujours le nord... Pas vrai !)



Je suppose que tu parles de cet arbre , a l'époque quand les voyageurs arriver sur une île déserte ils savaient ou trouver l'eau pour se désaltérer car dans la gaine de cet arbre il y avait toujours de l'eau , en Martinique il y en a beaucoup et j'ai ai fait l'expérience en effet il y avait bel et bien de l'eau douce , mais j'ai préféré ne pas y goûter .
.


Uploaded with ImageShack.us
IP archivée
@+ Malco

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #107 le: juillet 22, 2010, 05:15:40 pm »

OUI c'est exactement cet arbre Malco !

Je le trouve magnifique ! (Je dois d'ailleurs en acheter un pour environ 200 THB ...). Il peut atteindre 10-15 mètres de hauteur dans ma région.

Merci pour ton explication, que je trouve tout à fait crédible. Mais au fait qu'est ce que tu appelles la "gaine" de cet arbre ? Je voudrais bien essayer d'aller boire un coup à l'arbre des voyageur.
IP archivée

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 972
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #108 le: juillet 23, 2010, 08:44:13 am »

Tiens, cela tombe bien, il y en a un dans le jardin de mon voisin et il donne pour la premiere fois des "bananes" sont-elles comestibles?
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3748
Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #109 le: juillet 23, 2010, 01:17:55 pm »


OUI c'est exactement cet arbre Malco !

Je le trouve magnifique ! (Je dois d'ailleurs en acheter un pour environ 200 THB ...). Il peut atteindre 10-15 mètres de hauteur dans ma région.

Merci pour ton explication, que je trouve tout à fait crédible. Mais au fait qu'est ce que tu appelles la "gaine" de cet arbre ? Je voudrais bien essayer d'aller boire un coup à l'arbre des voyageur.



La gaine comme ils disent c'est un peu plus haut de la base de l'arbre au centre comme une poche en fait et là tu verras qu'il y a toujours de l'eau , comme une sorte de réserve d'eau pour l'arbre . Perso j'adore cet arbre en Martinique il y en a beaucoup aussi . Et faut savoir que l'origine de cet arbre vient de Madagascar .
IP archivée
@+ Malco

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #110 le: juillet 23, 2010, 06:04:46 pm »


J'ai pigé Malco... Tous mes remerciements !
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #111 le: août 04, 2010, 10:32:18 am »


Une très belle initiative...

Reconstruction d'une barrière de corail en Thaïlande... avec des chars !

Le gouvernement thaïlandais, afin de reconstituer une barrière de corail dans la région de Narathiwat a décidé d'utiliser 25 vieux chars chinois T 69 qui vont être immergés et constitueront un fixateur parfait pour les coraux marins...

Cette initiative entre dans le cadre d'une politique globale de reconstitution de l'éco-système dans le Golf du Siam et en mer d'Andaman...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #112 le: août 05, 2010, 02:36:52 am »


Le gouvernement thaïlandais, afin de reconstituer une barrière de corail dans la région de Narathiwat a décidé d'utiliser 25 vieux chars chinois T 69 qui vont être immergés et constitueront un fixateur parfait pour les coraux marins...



Belle initiative... et franchement, il fallait y penser...    :clap
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #113 le: septembre 25, 2010, 07:57:06 pm »


LE PRUNIER


Si vous vous balladez dans les hors sentiers de Mae Hong Song et que vous aimez un peu faire de "la grimpette", vous décrouvrirez sans aucun doute d'immenses vergers de pruniers... et je peux vous le confirmer, les petites prunes bleutées que vous cueillerez sont tout à fait succulentes...     :)  


 
Le prunier (Prunus domestica L.) est un arbre fruitier appartenant au genre Prunus de la famille des Rosaceae, cultivé pour ses fruits, les prunes.


Il est originaire d' Asie Mineure et a été introduit en France au temps des Croisades. Il est très présent en Asie du Sud-Est, entre autre, au Vietnam,  au Nord de la Thaïlande etc...).
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #114 le: septembre 25, 2010, 08:09:21 pm »

/...


Description


Le prunier est un arbre de taille moyenne (entre 3 et 8 mètres de haut), parfois épineux.


- Sa longévité varie de 30 à 50 ans (pour les arbres francs de pied).


- Son écorce est lisse et peu fissurée, brun-noir Écorce lisse peu fissurée brun-noir.


- Feuillage caduc : ses feuilles sont (7 cm) ovales, luisantes, glabres un peu rugueuses, pointues à l'extrémité, dentelées et d'un vert foncé.


- Ses fleurs apparaissent précocement et en même temps que les feuilles ; petites, d'un blanc-verdâtre, groupées en général par deux, portées par un pédoncule pelucheux. Le calice présente un fin duvet, même à l'intérieur. Les pétales sont presque ronds ou elliptiques. Les fleurs attirent les insectes et les abeilles qui se chargent de la pollinisation.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #115 le: septembre 25, 2010, 08:21:34 pm »


/...


Le fruit du prunier :  la prune est une drupe de forme arrondie ou ovale.


 Elle est d'abord  verte, puis -  suivant les variétés et les pays - noire (variété Saint-julien), jaune (mirabelle) ou violette (variétés Damas et reines-claudes). Elle est recouverte de pruine, substance cireuse. À l'intérieur, le noyau est dur, comprimé et dépourvu de sillons ; il comporte une graine.


Utilisation


Le prunier est essentiellement " un fruit de bouche" et donc cultivé principalement pour son fruit.


Les prunes sont consommées soit comme fruit de table (en particulier les variétés du type reine-claude), soit transformées : pâtisseries, confitures (mirabelles, quetsches), soit séchées (pruneaux d'Agen).


On en tire aussi des liqueurs (mirabelle, quetsche).


Le prunier est aussi un arbre d'ornement.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #116 le: septembre 25, 2010, 08:33:26 pm »

.../

Ennemis du prunier


Ravageurs
Pucerons, hoplocampe des prunes, carpocapse du prunier, hyponomeute du prunier, tenthrède de la feuille du prunier, araignée rouge,

 
Maladies

- maladies cryptogamiques : maladie du plomb, agaric millé, moniliose brune, maladie des pochettes ;
- maladies bactériennes : chancre bactérien ;
- maladies de carence : carence en fer.


A souligner pour plus de détails :

parmi les maladies les plus importantes du prunier, la Rouille (Tranzschelia pruni-spinosae) fait tomber prématurément les feuilles, les Monilioses (Monilia laxa et M. fructigena) s'installent sur les fleurs et déprécient les fruits.


La Sharka (maladie à virus transmise par des Pucerons) est une maladie grave qui rend les fruits incommercialisables et contre laquelle on ne peut se prémunir qu'en utilisant des plants certifiés lors de la plantation.


Autres espèces


Certains arbres portent le nom vernaculaire de prunier, alors que ce ne sont ni des Prunus ni des Rosaceae.


- Prunier de Chine, Flacourtia rukam, Flacourtiaceae;
- Prunier d'Inde, Flacourtia jangomas, Flacourtia cataphracta, Stgmarota jangomas, Flacourtiaceae;
- Prunier de la Martinique, Flacourtia inermis, Flacourtiaceae;
- Prunier mombin, Spondias mombin, Anacardiaceae.


Le saviez-vous ?


- Histoire du pruneau :


Venu de Chine, le prunier était déjà cultivé sur les côteaux de la Garonne du temps des Gaulois. Connue depuis la plus haute Antiquité, la technique du séchage fut introduite en Gaule par les romains.


Selon la légende, le prunier d'Ente, variété unique dont les fruits deviennent après séchage des pruneaux d'Agen, aurait été ramené de Damas. Il fut greffé à d'autres variétés françaises par des moines. Les croisés échouèrent lors de leur siège de Damas, et revinrent donc qu'avec des prunes: de là, vient l'expression : "Y aller pour des prunes".

On l’appelle « pruneau d’Agen » car c'est bien du port d'Agen que partaient autrefois les embarcations vers Bordeaux puis le reste du monde.


Le pruneau était un aliment favori des marins au 17e-18es et des colons au 19es, grâce à son aptitude à conserver ses qualités de fruit au cours de longs transports, assurance contre le scorbut. La culture du prunier d'Ente a été installée au 19es dans le nouveau monde.


Cette culture, à partir de plants importés de la région d'Agen, a connu un grand succès en Californie, mais aussi en Afrique du Sud, en Australie, en Argentine et au Chili, pays devenus concurrents du pruneau d'Agen sur les marchés internationaux.


 Aujourd'hui la production mondiale de pruneaux se fait principalement en Californie (150000 tonnes annuelles), en France (50000 tonnes), et au Chili (45000 tonnes).      


Seules les prunes récoltées, séchées et transformées, dans les 118 cantons de l’aire géographique délimitée dans le Lot-et-Garonne et ses départements voisins ont droit à l’appellation « pruneaux d’Agen ».


C’est donc bien la prune qui tombe de l’arbre et non pas le pruneau…contrairement à la publicité pour les pruneaux d’Agen.


Voici ci-dessous (photo) une claie de prunes avant la cuisson afin de devenir pruneau. Le principe est de bien tasser pour en mettre le plus possible dessus.


 Pendant la cuisson, la prune perd de l’eau et se rétrécit. Des espaces apparaissent, comme on peut le voir avec la claie de pruneaux...


A BIENTOT...    :smile
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3748
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #117 le: septembre 26, 2010, 01:57:03 am »

Très intéressant Line , comme quoi ont en apprends tout les jours .  8)
IP archivée
@+ Malco

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 972
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #118 le: septembre 26, 2010, 09:15:03 am »

En tout cas, dans mon coin à Udonthani il n'y en a pas.
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #119 le: février 03, 2011, 02:03:03 pm »


Quelques thés célèbres

- le maté (ou yerba maté) est une variété de houx (Ilex paraguensis) qui pousse surtout en Argentine, en Uruguay et au Brésil ;

- le thé rouge d'Afrique du Sud, qui provient en fait du rooibos (buisson rougeâtre). Il ne contient pas du tout de caféine;

- le honeybush désigne une famille de plante sud-africaines proches du rooiboos, également utilisées en infusion.

- le lapacho (nommé aussi taheebo) qui est la doublure interne de l'écorce d'un arbre qui croît dans la jungle brésilienne ;

- le thé Hoasca à base de plantes d'Amazonie, qui contient des alcaloïdes ;
deux boissons japonaises : le mugicha, à base d'orge, et le sobacha, à base de sarrasin ;

- le thé herbacé (herbal tea) qui ne fait référence à aucune plante, ni même à une fleur spécifique; ce terme est utilisé pour désigner une infusion de plantes différentes du thé, désignée en français par le mot tisane ;

- le thé des mormons est en réalité une infusion d'Ephedra sinica, dont les effets stimulants sont dus à la présence de pseudoéphédrine, un alcaloïde proche de l'adrénaline ;

- le kombucha japonais n'est pas un thé à base de feuilles du théier, mais à base d'algues. Comme le matcha, il se présente sous forme de poudre à diluer dans l'eau chaude ;

- le shiitakecha japonais n'est pas un thé à base de feuilles du théier, mais à base de poudre de champignons. Comme le matcha, il se présente sous forme de poudre à diluer dans l'eau chaude;

- le thé d'Aubrac, trouvé dans les régions montagneuses de France (Lozère, Aveyron) et qui est en fait une infusion de Calament (Calamintha grandiflora);

- le Long Island iced tea est un cocktail alcoolisé ne comprenant pas, dans sa recette classique, de thé.
 

Une méthode de préparation du Thé en Chine (Gong Fu Cha)Article détaillé : Préparation du thé.Le thé noir est infusé dans une théière, avec une eau à 95 °C, de 30 secondes à 5 minutes, suivant la qualité du thé. Dans la tradition britannique, ces thés sont parfois additionnés de sucre et de lait pour en atténuer l'amertume.

Le Oolong est infusé dans une eau à 95 °C, de 4 à 7 min. Ces thés se préparent également par la méthode du gōngfū chá. Les feuilles doivent généralement être rincées quelques secondes avant l'infusion pour leur permettre une infusion optimale.

Le thé vert est infusé dans une eau moins chaude, entre 70 °C et 80 °C, pendant 2 à 3 minutes. Les thés jaunes ou blancs sont préparés de même, dans une eau de moins en moins chaude au fur et à mesure que la qualité du thé augmente. Ces thés se préparent aussi en zhōng.

Moins longtemps le thé infuse, plus il est un excitant, en effet la caféine se diffuse lors de la première minute d'infusion, alors qu'après 3 à 5 minutes, ce sont les tanins qui sont libérés et ceux-ci vont neutraliser la caféine dans le tube digestif.


Une simple tasse de thé est un mélange complexe de plus de 500 substances actives. Outre les différences liées à la nature du thé, la durée d'infusion, la nature et la température de l'eau entraînent une variabilité extrême de la composition de la boisson.

Les principaux composants du thé sont l'eau (environ 75 % du thé « sec »), des tanins (environ 4 %), des protéines (~4 %, seule l'albumine est soluble dans l'eau), des acides aminés (théanine, sérine) des lipides (moins de 1 %), des acides organiques (acide quinique, acide oxalique, acide gallique), des sucres (fructose, saccharose, raffinose et stachyose), des vitamines (A, B, C, E, P), des minéraux (potassium, fluor, phosphore, magnésium) et des centaines de substances aromatiques (géraniol) ou aux propriétés pharmacologiques (caféine etc


La théanine est un acide aminé connu pour être présent principalement dans les feuilles de thé, ainsi que dans un champignon nommé Bolet bai. C'est l'acide aminé prédominant. Il représente de 1 à 2% du poids total des feuilles noires, vertes ou semi-fermentées et plus de 50% des acides aminés[1]. La théanine possède une saveur à la fois astringente, sucrée et umami, elle contribue au goût umami des thés verts en agissant comme un exhausteur de goût[2]. L’activité de la théanine sur le cerveau a montré une réduction du stress mental et physique[3] et produit un effet relaxant[4].

Quantité de Théanine dans différentes variétés de feuilles de thé[1]. Thé Type Pays de production Théanine en
g/100 g de thé)

African Flower Noir Kenya 1,3
Assam FOP Noir Inde 1,05
Ceylon Pekoe Noir Sri Lanka 2,2
Darjeeling FOP Noir Inde 1,45
Georgian FOP Noir Georgie 1,16
Lapsang Souchong Noir Chine 0,82
Yunnan Noir Chine 2,38
Formosa Oolong Oolong Taïwan 0,6
Gunpowder Vert Chine 1,78
Sencha Vert Japon 1,05

 
Le thé est également une source d'antioxydants sous forme de polyphénols de différentes natures suivant le genre et le procédé de fabrication. Le thé vert renferme principalement des catéchines (épicatéchine, gallate d'épicatéchine, épigallocatéchine, gallate d'épigallocatéchine) et sa fermentation les transforme en théaflavines et théarubigines[5]. La consommation d'une tasse de thé assure une protection antioxydante maximale après une à cinq heures. La catéchine et les molécules apparentées sont les principaux polyphénols du thé. Une tasse peut en contenir jusqu'à 200 mg. Ces molécules sont aussi présentes dans de nombreux fruits et notamment le raisin. On les retrouve dans le vin rouge et surtout dans la poudre de cacao.


La théine

La théine, découverte en 1827 par Oudry, a été identifiée en 1838 à la caféine. Le terme n'a pourtant jamais disparu du langage courant. La caféine est la principale méthylxanthine présente dans le thé, la théophylline et la théobromine sont faiblement présentes[5]. Les effets excitants du thé sont notablement différents de celui du café. D'après le Docteur P. Dukan, une tasse de café contient 100 à 120 mg de caféine, alors qu'une tasse de thé en contient 80 mg[6]. Les polyphénols oxydés (les tanins) contenus dans le thé lient l’effet de la caféine. Ainsi cette caféine est lâchée dans le sang sur une durée pouvant aller de 6 à 8 heures et de manière uniforme. La caféine du café sera lâchée rapidement, produisant un pic d’intensité, qui retombe aussitôt, sur une durée de 2 à 3 heures. C’est pourquoi le thé est réputé « stimuler sans énerver ».

De ce fait, la diminution des effets excitants du thé s'obtient en l'infusant plus longtemps. Cet effet, qui paraît paradoxal, s'explique par l'action des tanins (libérés davantage au cours d'une infusion prolongée) sur les molécules de la caféine : comme l'explique le Docteur P. Dukan : « Le muselage des effets excitants de la caféine du thé est liée à la présence des tanins. Dans l'estomac, en présence de l'acide chlorhydrique, les tanins précipitent en emprisonnant et en neutralisant une partie de la caféine présente. (...) [En effet] la caféine du thé diffuse bien plus vite dans l'eau que les tanins. En trois minutes, dans de l'eau chaude, 75% de la caféine sont libérés pour seulement 52% des tanins. Si l'on veut un thé léger en caféine mais qui a du goût, il ne faut pas réduire le temps d'infusion, mais l'augmenter pour donner aux tanins le temps de diffuser avec leurs arômes et l'âpreté de leur saveur »[7].


Les vitamines

Les feuilles fraîches de thé contiennent beaucoup de vitamines, en particulier de la vitamine C. Le thé vert en contient entre 150-300mg par 100g de feuilles. Les thés japonais contiennent une proportion notable de vitamine C, ce qui les rend donc plus stimulants que les thés chinois ou indiens. Les thés semi-oxydés et les thés noirs en contiennent moins (décomposition durant l'oxydation). Les vitamines du groupe B, la vitamine E et la vitamine K sont aussi très présentes[5].


Les microéléments

Le thé contient beaucoup de minéraux, parmi eux seuls le fluor, le manganèse et le nickel sont susceptibles de contribuer à l'apport nutritionnel conseillé (ANC)[5].


Autres effets

En se basant sur l'effet démontré de tel ou tel de ses composants, on prête au thé les vertus les plus variées. Il entretiendrait le système nerveux, préviendrait le développement du cancer (en raison des catéchines qu'il contient), ralentirait le vieillissement, favoriserait le drainage, éviterait les caries, fluidifierait le sang, contrôlerait l'hypertension, etc. Toutefois, l'effet bénéfique d'une consommation régulière de thé n'a jamais pu être mis en évidence de manière probante. L'asepsie que procure l'eau bouillie expliquerait nombre vertus attribuées au thé. Le thé reste néanmoins un élément essentiel de la phytothérapie chinoise, de nature plus préventive que curative.

 
Thé au lait

De nombreuses études expérimentales et cliniques antérieures ont révélé que le thé exerçait un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires. Toutefois, une étude allemande[8] a prouvé récemment que, si la consommation de thé noir permet d'améliorer de manière significative la dilatation des artères par rapport à la consommation d'eau chaude, l'ajout de lait a totalement supprimé les effets du thé en raison de la présence des caséines et de la formation de complexes avec les catéchines du thé.

 
Économie du thé

L'essentiel du thé est produit par de grandes exploitations en Inde, en Chine ou au Sri Lanka, à destination des grandes entreprises de l'agro-alimentaire. À l'opposé de cette production industrielle, de nombreux « jardins », plantations parfois minuscules, fabriquent des thés très recherchés des amateurs. Ces derniers peuvent se comparer aux très grands crus de vins français, à la fois par leur rareté et par leur prix. Leur économie échappe largement aux grands courants mondiaux.

 
Statistiques
 
Répartition de la production mondiale de thé en 2003
     Pays non producteur
 
      Moins de 5%.
 
      De 5 à 10%.
 
      Plus de 10%


 
Production

En 2006, la production mondiale de thé a atteint 3,64 millions de tonnes. Le principal pays producteur est la Chine, suivie de l'Inde, le Sri Lanka, le Kenya et la Turquie. Ces cinq pays réalisent plus de 75% de la production mondiale. La Chine reste aujourd'hui le seul pays à produire toutes les familles de thé (thé blanc, thé jaune, thé vert, thé bleu-vert, thé rouge et thé noir).


Production en tonnes. Chiffres 2005-2006

Données de FAOSTAT (FAO) Base de données de la FAO, accès du 18 février 2008
 
 Chine 940 500,00 27 % 1 049 500,00 29 %
 Inde 830 700,00 24 % 892 730,00 25 %
 Sri Lanka 308 090,00 9 % 310 800,00 9 %
 Kenya 295 000,00 9 % 310 580,00 9 %
 Turquie 202 000,00 6 % 206 600,00 6 %
 Indonésie 164 817,00 5 % 171 410,00 5 %
 Viêt Nam 110 000,00 3 % 142 300,00 4 %
 Japon 100 000,00 3 % 91 800,00 3 %
 Argentine 64 000,00 2 % 67 871,00 2 %
 Iran 52 000,00 2 % 59 180,00 2 %
 Bangladesh 58 000,00 2 % 57 580,00 2 %
 Malawi 50 000,00 1 % 38 387,00 1 %
 Ouganda 36 000,00 1 % 34 334,00 1 %
Autres pays 215 939,70 6 % 209 118,70 6 %
Total 3 433 639,70 100 % 3 640 190,70 104 %


Production de thé biologique

La production de thé biologique est toujours en hausse. Elle atteint 3 500 tonnes en 2003. La majorité de la production de ce thé (environ 75 %) est destinée à la France, à l'Allemagne, au Japon, au Royaume-Uni ou aux États-Unis.

 
Exportations

De 2000 à 2005, la quantité de thé placée sur le marché par les pays producteurs a varié selon la FAO de 1,35 (2002) à 1,59 millions de tonnes (2004) pour une moyenne de 1,48 millions de tonnes. Les principaux exportateurs sont le Kenya et les grands pays producteurs asiatiques. La Turquie, grand producteur, consomme presque tout son thé sur le marché local.

En 2005, le Kenya a vendu 21,1 % du thé placé sur le marché mondial (en hausse de 50 % depuis 2000), la Chine 19,6 % (en légère hausse), le Sri Lanka 11,9 % (en forte baisse par rapport à 2004 suite à la guerre civile, le Sri Lanka étant habituellement depuis le milieu des années 1980 le premier exportateur mondial), l'Inde 10,7 % (en déclin constant depuis le début des années 1980) et l'Indonésie 6,9 % (stable depuis le début des années 1980).
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7638
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #120 le: février 03, 2011, 02:03:52 pm »

.../
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

christophe

  • Newbie
  • *
  • Messages: 12
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #121 le: février 03, 2011, 02:33:17 pm »




merci Line beau post     :clap
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #122 le: mars 09, 2011, 11:51:09 am »


Un des derniers champs de pavots de Thaïlande

Un des derniers champs de pavots de Thaïlande est conservé au village Hmong verts du Ban Doi Pui au dessus de Chiang Mai... Il est évidement très controlé et surveillé par la police et ne demeure en l'état que grace à son coté musée...

Il permet d'observer des pavots en fleurs et des bulbes de pavots qui, une fois incisés, donnent la précieuse résine que l'on appelle l'opium...

Quelques photos...
IP archivée

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 672
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #123 le: mars 09, 2011, 07:02:13 pm »

Super photos, je n'ai jamais vu un champ de pavots. J'y passerai cette hiver quand je serai à chiang Mai (PS, Manu, t'as reçu ma réservation ?)
IP archivée

COCONUT PILOT

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 86
Re : Les arbres et les plantes de Thaïlande
« Réponse #124 le: mars 09, 2011, 07:52:12 pm »

une petite pipe .......d opium, manu ?
IP archivée
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 ... 10