Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...  (Lu 178644 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14848
Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« Réponse #300 le: mai 08, 2018, 08:09:56 am »


Cela tombe bien, je n'arrive jamais à choisir le bon... D'après ma femme !...  :What? :huhu


Trois étudiants d'une école technique récompensés pour avoir inventé une meilleure façon de tester la maturité des durians

Trois élèves de l'école technique de Prachuap Khiri Khan ont inventé un stylet pour vérifier la maturité des durians avec une précision apparente de 100%.

Les trois étudiants - Methee Khampuan, Phanthiwa Khamkaew et Somsong Chaeng-aksorn - ont passé trois mois à concevoir et créer le stylo / stylet, qui comporte une longue aiguille avec une pointe qui perce la peau du durian et mesure ensuite la force de résistance de la "chaire" intérieure.

Si le stylo devient vert, cela signifie que le durian est mûr. Si le stylo devient jaune, le durian est semi-mûr, mais s'il devient rouge, il est encore dur.

Le stylet a remporté le prix de la meilleure innovation dans la province pour l'année académique 2017.

Actuellement, on teste la maturité en tapotant sur la coque avec un petit bâton. Pour être plus certain, on ouvre la coque légèrement et les acheteurs doivent appuyer sur la chaire pour sentir si elle est dure ou molle.

Ce système entraine souvent des disputes entre Les acheteurs et les vendeurs car les clients sont souvent déçus pas la maturité du fruit après l'achat.

Le stylet peut être utilisé pour vérifier avec précision la maturité sans avoir d'abord à couper la coque du fruit.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1037087-three-technical-students-win-award-for-inventing-better-way-to-test-durian-ripeness/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14848
Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« Réponse #301 le: juin 16, 2018, 08:09:03 am »


SUPER !... Mon ami Mouan et les Rangers de Khao Yai viennent d'arrêter un braconnier coupant du bois précieux... La coupe des bois rares (qui est interdite depuis la loi de 1989) est de nos jours un véritable fléau en Thaïlande, y compris dans les parcs nationaux !

 :clap :clap :clap
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14848
Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« Réponse #302 le: septembre 10, 2018, 11:37:47 am »


La Thaïlande toxique et empoisonnée

Près de 600 personnes décèdent chaque année en Thaïlande des effets directs de l’emploi des pesticides, surtout dans les régions rurales du nord.

Mais cet usage inconsidéré a aussi des effets importants sur les consommateurs.

Selon le Thai Pesticide Alert Network (Thai-PAN), des analyses de sang volontaires effectuées entre le 29 août et le 2 septembre sur 612 visiteurs d’une exposition agricole ont révélé qu’ils avaient été en grande majorité contaminés par des produits chimiques agricoles.

61% des personnes testées présentaient un niveau de contamination risqués pour la santé et 19% élevé et dangereux.


Selon un reportage effectué par la chaîne Al Jazeera, le paraquat, un pesticide aux effets dangereux pour la santé produit principalement en Chine (où il est d’ailleurs interdit), est toujours largement employé en Thaïlande.

En Thaïlande le paraquat est importé par le groupe CP qui est aussi la plus grosse entreprise agroalimentaire de production et de distribution thaïlandaise, notamment à travers la franchise du réseau des 7/11.

Des recherches distinctes sur les pesticides et les herbicides en Thaïlande dans les fruits et légumes ont révélé que tous les échantillons de neuf marchés, trois grands magasins et quatre supermarchés de Chiang Mai, Pathum Thani, Ratchaburi et Songkhla contenaient un niveau élevé de contamination par des substances toxiques.

L’étude révèle au total que 46% et 55% des fruits et légumes contenaient des niveaux anormalement élevés pesticides et des herbicides.


5000 hospitalisations et 600 morts par an

Les effets des produits chimiques agricoles largement utilisés en Thaïlande ont entraîné au moins 1 715 décès au cours des trois dernières années.

« La mort de près de 600 personnes chaque année est directement le résultat de l’utilisation d’insecticides, d’herbicides, de fongicides et de pesticides », a déclaré récemment le secrétaire général du Bureau national de sécurité sanitaire (NHSO), le Dr Sakchai Kanjana-wattana.

Selon lui, les insecticides organophosphorés et carbamates, les herbicides, les fongicides et les pesticides sont directement responsables de l’hospitalisation de 5 000 personnes par an.

En Thaïlande, l’exercice fiscal commence le 1er octobre et se termine le 30 septembre. Au cours de l’exercice 2017, 4 983 patients du régime universel de soins de santé ont été traités pour des effets toxiques de produits chimiques agricoles dangereux.


520 décès en 2018

Du 1 er octobre dernier au mois de juillet de cette année, ces produits chimiques agricoles dangereux ont affecté directement la santé d’au moins 4 000 personnes, dont 520 sont décédées.

« Lorsque nous examinons les détails, la zone de santé 1 a eu le plus grand nombre de cas de ce type », a déclaré Sakchai.

La zone de santé 1 couvre les provinces de Chiang Mai, Lamphun, Lampang, Mae Hong Son, Chiang Rai, Phrae, Nan et Phayao. Il y a 13 zones de santé dans le pays.

Le problème n’est cependant pas nouveau : un reportage datant de 2012 de VOA news posait déjà dans les mêmes termes le problème de la contamination des cultures par les pesticides et des danger sanitaires encourus en l’absence totale contrôle dans la distribution.


https://www.thailande-fr.com/actu/63565-la-thailande-toxique-et-empoisonnee
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13854
Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« Réponse #303 le: septembre 11, 2018, 07:17:52 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Environnement...


En 1975, la Thaïlande s'était fixé comme objectif d'abriter des forêts sur 40% de son territoire, dont 15% destinés à l'exploitation commerciale.

Selon Ornyupa Sangkamarn, qui dirige la "Seub Nakhasathien Foundation’s", il faudrait convertir aujourd'hui 27 millions de raï en forêts pour atteindre l'objectif. C'est difficile, dit-elle.

Selon les derniers chiffres publiés par le "Royal Forest Department" et le "Kasetsart University’s Faculty of Forestry", les surfaces boisées sont en légère diminution (moins 18 000 rai par rapport à 2016).

"À l'heure actuelle, les forêts couvrent 31,58% (102 millions de rai) du pays. Au cours des cinq dernières années, la couverture forestière de la Thaïlande est restée stable à 31 à 32%.

L’objectif de 25% de terres naturelles est à notre portée, car nous avons déjà atteint la barre des 23%", a indiqué Ornyupa. Le Nord, qui a abandonné environ 90.000 raï (14 400 hectares) , est encore couvert à 64,21% de forêts.

Les autorités devraient lancer des réformes et proposer de meilleures incitations au secteur privé pour accroître les surfaces forestières commerciales, notamment permettre aux propriétaires de couper les arbres de bois précieux, teck et Phayoong (bois de rose) notamment qui poussent sur leurs terrains, ce qui est actuellement interdit par la loi.

Ils auraient ainsi les ressources nécessaires pour développer commercialement leurs exploitations.

Cela permettrait de réduire l'exploitation illégale qui donne parfois lieu des affrontements violents entre les bûcherons protégés par des hommes armés et les rangers.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14848
Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« Réponse #304 le: septembre 12, 2018, 08:08:15 am »


Bien qu'un peu en dessous des objectifs, la foret couvre la même superficie en Thaïlande et en France

La Thaïlande et la France sont des pays très comparables. Un nouvel exemple : les forêts.

Ces deux pays ont su garder des forêts abondantes et de qualité. 31 % des pays sont couverts de forêt. La Thaïlande s'était donnée, en 1975, l'objectif de 40 % de la superficie couverte de forêt mais 31 % n'est pas si mal quand on doit se battre contre des activités humaines qui aiment déboiser.

La THAÏLANDE avait ambitionné de transformer 40% de ses terres en forêts luxuriantes, mais cet objectif n’a pas encore été atteint.
 
L’objectif était de conserver des forêts domaniales couvrant 25% du pays et que les forêts commerciales couvrent les 15% restants, a déclaré Ornyupa Sangkamarn, chef de la section académique de la Fondation Seub Nakhasathien.


Elle s’exprimait dimanche lors d’un événement organisé en mémoire du célèbre défenseur de la nature, Seub Nakhasathien, au Centre d’art et de culture de Bangkok.

« Pour atteindre cet objectif de 40%, il faudrait transformer 27 millions de raï en forêts. C'est difficile », a-t-elle souligné.

En réalité, au lieu de se rapprocher de l’objectif, les données recueillies l’année dernière par le Département royal des forêts et de l’Université Kasetsart ont montré une légère tendance à la baisse. En France, en revanche, la foret progresse de 0,7 % par an.

En dépit d'une augmentation du couvert forestier dans d'autres régions du pays, le Nord a perdu environ 90 000 raï (14 400 hectares), soit 0,24% des terres forestières. Cependant, le Nord a toujours la plus grande zone verte avec 64,21% encore couverts de forêts.

La couverture forestière en Thaïlande dans son ensemble a diminué de 18 000 rai par rapport à 2016. À l'heure actuelle, les forêts couvrent 31,58% ou 102 millions de rai du pays.

« Au cours des cinq dernières années, la couverture forestière de la Thaïlande est restée stable à 31 à 32% », a ajouté Ornyupa. «Cette [perte de 18 000 rai] n'est pas trop inquiétante par rapport au million de rai de forêt perdus chaque année entre 2008 et 2013.

« Pendant ces cinq ou six années, nous avons défriché jusqu’à 5 millions de raï pour l’agriculture…

« L’objectif de 25% de terres domaniales conservées est à notre portée car nous avons déjà atteint la barre des 23% », a conclu M. Ornyupa.

Cependant, a-t-elle ajouté, des réformes et de meilleures incitations pour le secteur privé sont nécessaires pour accroître les surfaces forestières commerciales.

Les forêts domaniales conservées comprennent les parcs nationaux et les réserves de la faune, tandis que les forêts commerciales sont des terres privées.

Ornyupa a déclaré qu’une incitation à augmenter les forêts commerciales serait d’encourager les propriétaires privés à planter et à exploiter (donc couper) des arbres de valeur tels que le teck et le bois de rose siamois sur leurs propres terres.

Elle a ajouté que le Cabinet avait déjà accepté un amendement à la Loi sur les forêts pour rendre cela possible. Auparavant, ces arbres ne pouvaient pas être abattus même s'ils poussaient sur des terres privées.
 
« Une fois que la loi sera appliquée, les gens pourront cultiver des arbres commercialement viables. Cela permettra également de réduire l'exploitation illégale », a expliqué Ornyupa.

Le bois de rose siamois, dont la croissance prend environ 30 ans, a une valeur de marché de 300 000 Bt.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1056774-thailand’s-green-cover-in-slow-decline-as-40-goal-remains-out-of-reach/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14848
Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« Réponse #305 le: janvier 11, 2019, 08:49:10 am »


Le département des forêts coupe les branches pourries et corrompues

Le Département royal des forêts (RFD) cherche à déterminer si six de ses fonctionnaires licenciés récemment pour avoir vendu du phayung protégé (bois de rose siamois ou peut-être palissandre en français) à un investisseur chinois étaient liés à un gang transnational de contrebande et si d'autres responsables sont impliqués.

Un groupe de travail sur la répression de la criminalité dans la forêt Phaya, un parc national, a accusé les six responsables du RFD d’avoir participé à l’exploitation du phayung et à la vente de bois à un investisseur chinois. Certains des troncs ont été saisis à titre de preuve.

Tous les six ont été licenciés de la fonction publique, a déclaré Amnuayporn, du RFD.

Quatre d’entre eux - Panithan Pathumchankaew, Pakphum Intharat, Jirapong Pathumchan et Surapong Bangdee - ont été arrêtés à Pawa, dans le district de Chantenguri, Kaeng Hang Maew, et placés en détention ordonnée par le tribunal, a déclaré Amnuayporn.

Les deux autres, Anirut Jampathong et Nipon Nakkasem, sont toujours en fuite.

Amnuayporn a déclaré que les six hommes étaient impliqués depuis longtemps dans le «blanchiment de bois». Ces fonctionnaires arrêtaient des bûcherons et des passeurs illégaux, puis gardaient une partie du bois saisi pour le vendre eux-mêmes à un investisseur.

Le RFD a également chargé un comité d'enquêter sur d'autres responsables de la foresterie accusés d'implication dans le gang de Mulan, dans des provinces comme Chiang Rai, Surin et Udon Thani.

La bande de Mulan porte le nom d'un membre clé, une ressortissante chinoise âgée de 40 ans, surnommé Mulan, qui porte le nom thaïlandais de Chalida Suphanthamat.

Chalida aurait servi de courtier en bois pour des entreprises en Chine et avait participé à un concours de chant à la télévision thaïlandaise en 2013.

Un mandat d'arrêt a été lancé contre elle en août dernier pour des infractions graves de «braconnage du bois».

En septembre, son ancien mari, AVM Surachai Khongthet, officier supérieur de l'armée de l'air à la retraite, a été arrêté après que la police l'a identifié comme locataire d'un entrepôt à Samut Prakan, où le gang de Mulan aurait dissimulé 412 troncs d'une valeur d'au moins 36 millions de Bt.

Surachai a nié et a été libéré sous caution.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13240-le-d%C3%A9partement-des-for%C3%AAts-coupe-les-branches-pourries-et-corrompues/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14848
Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« Réponse #306 le: janvier 23, 2019, 08:22:49 am »


Toujours le durian !

En 1856, le naturaliste britannique Alfred Russel Wallace donne une description des saveurs du durian :

"Les cinq quartiers du fruit sont d'un blanc soyeux au dedans, et sont constitués d'un amas de pulpe ferme de couleur crème, contenant environ trois noyaux chacun. Une épaisse crème anglaise parfumée à l'amande donne une idée de son goût, mais il y a parfois des apparitions occasionnelles d'une saveur qui rappelle une crème au fromage, une sauce à l'oignon, du xérès et d'autres plats incongrus. La pulpe est d'une texture onctueuse, gluante et épaisse pareille à nulle autre, mais qui ajoute à sa finesse. La chair n'est ni acide, ni sucrée, ni juteuse ; pourtant elle n'a besoin d'aucune de ces qualités, car elle est parfaite en elle-même. Le durian ne produit pas de nausées ou d'autres mauvais effets, et plus l'on en mange, moins l'on a envie d'arrêter. En fait, manger du durian est une nouvelle sensation qui mérite elle-même un voyage vers l'Asie pour en faire l'expérience".

Wallace avertit que l'odeur du fruit mûr peut paraître désagréable au premier abord.

Des descriptions récentes sont plus crues et plus précises. Anthony Bourdain, bien qu'amateur de durians, décrit sa rencontre avec le fruit de la façon suivante :
"son goût et sa saveur ne peuvent être décrits que par le qualificatif… d'indescriptible, quelque chose que soit vous adorerez, soit vous détesterez. Votre haleine ressemblera à celle que vous auriez si vous aviez embrassé intensément votre grand-mère morte depuis des lustres".

L'écrivain féru de gastronomie et de voyages Richard Sterling a employé des mots bien plus durs :

" … son odeur peut être décrite comme celle des excréments de porc, de térébenthine et d'oignons, le tout garni par une vieille chaussette. On peut le sentir loin à la ronde. Malgré sa grande popularité locale, le fruit est interdit dans certains établissements comme les hôtels, les métros et les aéroports (y compris les bagages à main et autres valises, accompagnés ou non), ainsi que les transports publics du sud-est asiatique".
IP archivée

koh-lanta

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 170
Re : ARBRES, PLANTES, FRUITS de THAÏLANDE et d'Asie...
« Réponse #307 le: février 27, 2019, 06:04:17 am »

Chut Manu, après tout le monde va venir au marché  :juju

C'est bien de penser au fôret, au plage, mais il reste tellement à faire..

Je trouve l'argument pas trop farouche quand on lit:

« Pour atteindre cet objectif de 40%, il faudrait transformer 27 millions de raï en forêts. C'est difficile »

Et plus loin:

« Pendant ces cinq ou six années, nous avons défriché jusqu’à 5 millions de raï pour l’agriculture… »

Donc, ils autorisent et arrivent à défricher environ 1 million de raï par an.
L'inverse aurait donné depuis 1975, environ 44 millions de raï reboisés.... objectif atomisé.

Puis replanter de jeunes plants et graines est bien plus simple que d’abattre et d'extraire des arbres de plusieurs tonnes.

Après je comprend qu'il y est la démographie qui fasse basculer la balance et toutes ses bouches à nourrir.  :wonder
IP archivée