Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...  (Lu 92481 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #250 le: décembre 07, 2017, 08:43:24 am »



GUIDE MICHELIN (suite)


Pas de trois étoiles dans le premier guide Michelin consacré à Bangkok.

Le restaurant indien Gaggan, le restaurant français Le Normandie (Mandarin) et le restaurant européen Mezzaluna (State Tower) ont décroché deux étoiles... 

Le restaurant de rue Jay Fai (https://youtu.be/d3A4g-RjdmE), a été récompensé d'une étoile pour des plats tels que l'omelette au crabe et au curry. Son fameux "seafood noodle" est facturé plusieurs centaines de bahts ...

Obtiennent également une étoile :

- Bo.Lan, Nahm, Paste, Saneh Jaan, Savelberg, Suhring, Chim by Siam Wisdom, Elements, Ginza Sushi Ichi, J’aime by Jean-Michel Lorain, L’atelier de Joel Robuchon, Sra Bua by Kiin Kiin, Suhring, et Upstairs at Mikkeller...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #251 le: décembre 08, 2017, 10:54:55 am »


Guide Michelin (suite)  :D


GASTRONOMIE - Pas de restaurant 3 étoiles en Thaïlande ...

La route est encore longue !  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #252 le: décembre 08, 2017, 07:01:21 pm »


La Street Food thaïlandaise entre dans le guide Michelin

A 70 ans Jai Fai, figure renommée de la cuisine de rue thaïlandaise vient de recevoir une étoile au guide Michelin, lors du lancement de la première édition de Bangkok.

Jay Fai, ou Auntie Fai, règne sur sa cuisine depuis plus de trente ans dans le centre du vieux Bangkok, où elle sert de succulentes portions de nouilles aux crevettes et au crabe, cuites au feu de bois.

A 70 ans elle vient de recevoir une étoile au guide Michelin, lors du lancement de la première édition de Bangkok.

Elle est la seule dans cette catégorie à avoir reçu une étoile, aux cotés d’autres restaurants comme Le Normandie, situé dans l’hôtel de luxe Mandarin Oriental, ou Gaggan un des restaurants les plus réputés de Bangkok, qui a remporté la première place dans la prestigieuse liste des 50 meilleurs restaurants asiatiques deux années de suite.

Ouvert tous les jours dans la vieille ville de la capitale thaïlandaise, à proximité du temple Golden Mount qui domine Bangkok, le restaurant de Jai Fai (voir carte plus bas) a été l’une des 17 étoiles récompensées par Michelin après des mois d’inspections secrètes.

Chawadee Nualkhair, un blogueur de rue basé à Bangkok, a déclaré: “Jay Fai est comme la reine de la nourriture de rue thaïlandaise. Elle aurait pu faire n’importe quoi avec sa notoriété: une chaîne de restaurants, d’autres restaurants de rue, un établissement secondaire chic, mais elle ne l’a pas fait. Elle est restée dans  son shophouse en plein air avec ses deux woks. Je suis content qu’elle ait enfin une reconnaissance. ”

Jay Fai est aussi connue pour son look excentrique avec ses lunettes de ski pour se protéger les yeux des projections d’huile bouillantes en provenance des woks géants qu’elle manipule avec dextérité dans son minuscule shophouse.

Très attendu, le guide Michelin de Bangkok arrive plusieurs mois après que les autorités ont semé le doute sur la scène culinaire locale, après avoir annoncé subitement qu’ils interdiraient les stands de cuisine en plein air dans les rues principales de la capitale pour des raisons d’hygiène et de sécurité.

Le plan n’a cependant été que partiellement appliqué suite au tollé qu’il a provoqué dans de nombreux quartiers de Bangkok.

La capitale thaïlandaise rejoint donc Singapour, Shanghai, Séoul, Hong Kong, Kyoto, Osaka, et Tokyo en tant que capitales alimentaires asiatiques jugés dignes du fameux guide rouge de la compagnie française de pneus, publié pour la première fois à l’intention des automobilistes français en 1900.


https://www.thailande-fr.com/actu/59239-street-food-thailandaise-entre-guide-michelin
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #253 le: décembre 15, 2017, 08:19:08 pm »


CONSOMMATION - Les Thaïlandais ont consommé en moyenne 240 oeufs en 2016, contre 220 en 2015.  :hang

Les autorités espèrent porter le chiffre à 300 oeufs en 2018.

Les patients souffrant d'hypertension artérielle et ceux qui ont un taux élevé de cholestérol ne devraient manger qu'un œuf par semaine, selon les médecins.
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3133
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #254 le: décembre 17, 2017, 09:40:14 pm »


Une tendance culinaire saine : le jacques fait le buzz !

Il fait le buzz et pour cause : le jacques, fruit bien connu des tables réunionnaises, possède des propriétés indéniables pour la santé. Cultivé en Thaïlande, en Malaisie et à La Réunion, il fait partie des grandes tendances alimentaires du moment. À consommer... sans modération !

Depuis quelques temps, un fruit bien connu des Réunionnais fait le buzz sur Internet. Sur certains sites, on lui prête des vertus hors du commun.

Il serait extrêmement efficace dans la lutte contre le cancer et pourrait bien être le super fruit de demain ! Des pouvoirs prodigieux : mais rendons à César ce qui est à César et à Jacques ce qui est... eh bien, à Jacques.

Ce que l'on note d'abord avec ce fruit pouvant peser jusqu'à 40 kilos, c'est son odeur. Un détail peu agréable, mais dérisoire face à tous les atouts que possède ce produit.

Originaire du sud de l'Inde où il est surnommé "le fruit du pauvre", il pousse aussi au Brésil et dans les îles tropicales, comme La Réunion.


- Un "super fruit" qui pourrait éloigner les virus -

Source de nombreuses protéines végétales, il est aussi riche en sucres lents, fibres, potassium et fer. Une composition qui permettrait de lutter contre le cancer du côlon.

Sa texture fibreuse peut même se rapprocher de celle du poulet ou du porc. Un bon substitut pour les végétariens (et les autres).

On prête également à ce "super fruit" le pouvoir d'éloigner virus, bactéries et de protéger notre organisme contre les infections.

Et on le mange comment ? Il peut être consommé vert ou à maturité. Les graines peuvent être grillées ou bouillies. Mais c'est bien sûr lorsqu'il est vert que les Réunionnais le préfèrent : il peut ainsi être mangé en kari.

Attention ! Il s'agit de le cuisiner rapidement ou de le congeler immédiatement pour éviter qu'il ne s'oxyde et perde son goûts.

Pour le kari ti jacques, rien de plus simple, il suffit de l'accommoder à la viande. Saucisses et boucané ont l'habitude d'ailleurs d'être mariés avec ce super-fruit.



http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2017/12/17/fruits-jacques,73905.html
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #255 le: décembre 18, 2017, 08:53:02 am »


c'est du lourd...  :huhu   bonjour pour l'odeur...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #256 le: décembre 19, 2017, 08:50:31 am »


Encore une mesure qui n'a aucun sens !... Tous les pays qui, dans l'histoire, ont mis en place des mesures dures de prohibition de l'acool n'ont fait qu'encourager les trafics illégaux... Rappelons-nous les Etats-Unis dans les 1930 et son paroxysme !... 

:hang


TOUS LES BEER GARDENS ONT ÉTÉ DÉCLARÉS ILLÉGAUX - ENCORE une fois...

Un responsable d'un organisme de réglementation de l'alcool, Mr NIPON a déclaré lundi que son agence poursuivait les célèbres "Beer Garden" ( jardins à bière ) en plein air de Central World Plaza pour avoir enfreint les lois sur la publicité. Une association commerciale a nié l'allégation de Nipon.
 
"Les Bier garden  eux-mêmes sont contre la loi. Nous devons agir », a déclaré M. Nipon dans une interview. "C'est parce que la forme même des Bier Garden est le marketing événementiel. Parce que, laissez-moi vous demander, qui ouvrirait des Bier Garden sans but?"
 
Le commentaire de Nipon est venu après qu'il ai  inspecté, accompagné de policiers et de fonctionnaires, les "beer garden" jeudi soir au centre commercial du centre-ville. Ils sont mis en place chaque année par les grands brasseurs de marques telles que Chang, Leo et Singha, et présentent généralement de la musique live dans une ambiance festive.
 
Après l'inspection, Nipon a porté plainte contre les organisateurs du Bier Garden pour avoir violé l'article 32 d'une loi de 2008 interdisant les tentatives pour « encourager » la consommation d'alcool. S'ils sont  reconnus coupables, les contrevenants encourent une amende maximale de 500 000 baht.
 
Mais Thanakorn Kuptajit, président de l'Association thaïlandaise des boissons alcoolisées, a déclaré que les "Bier Garden" ne tombent pas sous la section 32 parce qu'ils vendent des boissons, mais qu'ils n'en font pas la promotion : "Nous pensons que ce n'est pas illégal", a-t-il déclaré. "Est-ce que ces Bier Garden  ont un permis de vente d'alcool? Pour autant que je sache, ils l'ont. Depuis qu'ils ont obtenus des licences, leurs actions sont légales. "
 
Nipon a également dit qu'il prévoit de prendre des mesures similaires contre d'autres Bier Garden : "Nous avons déjà tenu une réunion avec la police. On leur a dit que nous ferions la même chose partout au pays ", a t-il déclaré . "La police a dit que nous pouvions demander l'intervention de toute unité locale si nous voyons une infraction n'importe où."
 
Rappel : en 2015, les Bier Garden  ont déjà été la cible de poursuites sous le prédécesseur de Nipon, Samarn Futrakul, qui avait menacé de poursuites judiciaires  les mêmes conglomérats de la bière :ThaiBev et Boonrawd.  Samarn avait finalement reculé après que le président de la junte, Prayuth Chan-ocha, a pris son contre-pied  en  le réprimandant publiquement pour  avoir attaqué une industrie comptant pour des milliards de bahts.
 
On ne sait pas si le régime militaire soutiendra ou découragera la campagne de Nipon. Pour le moment, les accusations n'ont été portées que contre les organisateurs du "Bier Garden" au lieu des deux grands brasseurs .
 
NDT : La loi interdit la promotion et la publicité de l'alcool sous toutes formes.
 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1016405-all-the-beer-gardens-have-been-declared-illegal-–-again/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #257 le: décembre 25, 2017, 08:53:32 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Lancement du guide bilingue Tasty Thaïlande...


 Après le Michelin, le Gault et Millau ! L'Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT), en partenariat avec Gault et Millau, vient de lancer le guide bilingue Tasty Thailand en supplément du nouveau guide Gault et Millau Belux édition 2018.

Le supplément Tasty Thailand compte 70 pages et est imprimé en français et en hollandais.

Il présente la gastronomie florissante du royaume, les restaurants acclamés par la critique thaïlandaise et belge ainsi que les plus fameux restaurants de rue de Bangkok. Il devrait atteindre cinq millions de lecteurs.

Le guide Gault et Millau a été fondé par les critiques gastronomiques Henri Gault et Christian Millau en 1965. Il note les restaurants sur 20. L’édition Belux est tiré à 35 000 exemplaires.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #258 le: décembre 25, 2017, 02:17:24 pm »


Infos viticulture en Thaïlande

La viticulture en Thaïlande est une activité marginale dans l'économie du pays s'étendant sur moins de 4.000 hectares, localisée essentiellement dans trois régions variant de 110 à 530 mètres d'altitude.

Le vin a été introduit en Thaïlande par les Français dans la seconde moitié du XVIIe siècle 2. Il a fallu attendre les années 1950 pour que la culture et la production vinicole se développe dans le pays, à l’initiative d'un projet royal.

Ce n'est qu'en 1995, que le premier vin thaïlandais, le Château de Loei fondé par Chaijudh Karnasuta est vendu localement et exporté tant en Europe qu'au Japon. En 2004, l'Association des vins thaïlandais (Thai Wine Association) est créée afin de promouvoir la qualité des vins produits à partir de raisins locaux.

Le pays ne compte qu’une douzaine de cépages utilisés en production : Chenin Blanc, Colombard, Malaga Blanc et Viognier sur les cépages de blanc et Black Queen & Pokdum, Cabernet Sauvignon, Dornfelder, Grenache, Pinot Noir, Sangiovese, Shiraz/Syrah et Tempranillo sur les rouges.

En 2014, la production thaïlandaise atteint à peine 12 millions de litres. Le pays produit majoritairement des vins rouges, ainsi que quelques vins blancs. Il produit également une faible quantité de vins mousseux.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #259 le: janvier 13, 2018, 09:39:24 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


 La Thaïlande est la paradis des fruits... :D 


Ils sont plus sucrés qu'en Europe, et beaucoup moins chers ...  8)

Certains sont de saison, d'autres vendus toute l'année. Le meilleur endroit pour les acheter ? Le marché, aux premières heures du jours. Voici une liste des fruits les plus vendus :

- Mangue (Mamuang), Mangoustan (Mang Kut), Chom Pu, Ramboutan (Ngo), Durian (Thurian), Litchi (Lin Chi), Noina, Sapodilla (LaMut), Goyave (Farang), Papaye (Malako), Banane (Kluaï), Ananas (Sapparot), Noix de coco (Ma-phrao), Jaque (Khanun), Pastèque (Taeng Mo), Pamplemousse (Som O), Fraises, Oranges, Citrons...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

chipougwen

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 137
    • AsianBaroudeur
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #260 le: janvier 13, 2018, 04:01:34 pm »

Et surtout ils sont murs!!!!

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #261 le: janvier 15, 2018, 08:52:12 am »

https://www.bibamagazine.fr/lifestyle/cuisine/une-vendeuse-de-rue-de-bangkok-veut-rendre-son-etoile-michelin-73774


Une vendeuse de rue de Bangkok veut rendre son étoile Michelin...

Le guide Michelin est une institution en matière de gastronomie : depuis plus d'un siècle, il recense les meilleurs restaurants du monde auxquels sont attribués la distinction suprême : la fameuse étoile.

Ses réalisateurs s'intéressent depuis maintenant quelques années au marché asiatique, et c'est la capitale thaïlandaise, Bangkok, qu'ils ont récemment décidé de mettre à l'honneur avec un guide qui lui est spécialement consacré.

Parmi les établissements de la ville qui ont été distingués, un en particulier a retenu l'attention : il s'agit d'un restaurant de « street-food », autrement dit une cantine de rue typique, qui a reçu une étoile.

Le « stand » plutôt rudimentaire appartient à Jay Fai, 72 ans, baptisée « la reine de l'omelette au crabe et au curry ».

Seulement voilà, quelques semaines après avoir reçu la récompense prestigieuse, la principale intéressée souhaite... la rendre !

Bien que les queues de clients affamés s'étendent sur plusieurs dizaines de mètres, la vendeuse de rue n'en peut simplement plus de cette attention « non-souhaitée » et « loin d'être bienvenue »...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #262 le: janvier 16, 2018, 07:54:08 am »


C'était courru d'avance... On ne donne pas une étoile à un restaurant de rue !...  :What?
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #263 le: janvier 17, 2018, 03:18:07 pm »


Gastronomie


peut-être ne connaissez-vous pas la fleur d'aïl ?  Et bien voilà...    :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

chipougwen

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 137
    • AsianBaroudeur
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #264 le: janvier 17, 2018, 03:33:34 pm »

merci Line!!! Je me suis toujours demandé ce que c'était... un peu comme l'ail des ours chez nous?

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #265 le: janvier 25, 2018, 04:50:06 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


et aussi avec du fromage...   :D


L’artiste italien Daniele Barresi sculpte les fruits, les légumes et le fromage avec facilité afin de révéler des fleurs ou des créatures au coeur de la chair.

Les Thaïlandais apprécieront...  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #266 le: février 10, 2018, 05:08:12 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Petit rappel : le pad thaï :D


Le pad thaï a été créé sous le régime du maréchal Plaek Phibunsongkhram et reflétait à l'époque le nationalisme thaï. Ce plat est devenu célèbre depuis la Seconde Guerre mondiale.

Facile à cuisiner et bon pour la santé, aujourd'hui, n’importe qui quelle que soit sa nationalité peut apprécier cette spécialité culinaire emblématique du Pays du Sourire.

Les nouilles sont faites à partir de riz, le même grain que celui utilisé pour le porc grillé au riz, le poulet au riz, le riz croustillant et le riz refroidi.

Les Thaïs aiment les nouilles Chan qui tirent leur nom de la province de Chanthaburi.

Connue non seulement pour ses délicieuses nouilles, Chanthaburi est également célèbre pour ses bijoux et tapis traditionnels ainsi que ses durians.

Les graines germées proviennent de petits haricots verts ronds. Les Thaïs apprennent à faire germer les graines dans leurs écoles élémentaires où leur sont également enseignés la danse classique thaï, la musique classique thaï, la danse royale thaïlandaise et le tambour thaï.

La sauce est faite à base de tamarin. Originaire d'Afrique, le tamarin pousse en abondance sur les terres fertiles de la province de Phetchabun, dans le nord de la Thaïlande.

Pour les locaux, le tamarinier est un arbre sacré. Il permet d’éloigner les mauvais esprits tels le fantôme volant, le fantôme incandescent, le fantôme affamé et même Dracula.

Le pad thaï n’est pas complet sans crevettes séchées. Les bonnes crevettes séchées proviennent du sud de la Thaïlande connu pour sa belle barrière de corail.

Il y a aussi du tofu dans le pad thaï. Il suffit de le couper en dés, de le mélanger et de le faire frire avec des radis doux et des œufs.

Le pad thaï se sert normalement dans une assiette mais si vous préférez l'authenticité, dégustez-le servi sur une feuille de bananier garnir de quelques fleurs de bananier.

Les troncs de bananier sont également utilisés pour la Fête de Loi Krathong, pour nourrir les porcs et aussi pour pratiquer le Muay Thaï.


BON APPETIT   ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #267 le: février 11, 2018, 08:04:10 am »


Thaïlande: les géants de la malbouffe à l’oeuvre

La première fois que j’ai mis le pied en Thaïlande, c’était en août 2000. A l’époque, il fallait se lever de bonne heure pour croiser un(e) obèse. Malheureusement, la mondialisation a fait son oeuvre et ses effets pervers se font sentir dans la population. Certes, on n’en est pas encore au stade des Etats-Unis mais on voit davantage de personnes en surpoids, et plus inquiétant des enfants, qu’on en voyait lors de mon premier séjour. La fast food s’étend comme une pieuvre et n’a pas épargné la Thaïlande dont la cuisine est pourtant l’une des plus raffinées au monde.


Les principales chaînes de fast food

McDonald’s est la chaîne la plus connue. Elle est créée en 1952 par Ray Kroc qui  rachète les droits d’une petite entreprise de hamburgers fondée en 1937 par Richard et Maurice McDonald. En 2013, l’enseigne servait 69 millions de clients par jour. Je n’ai pas le nombre de hamburgers mais il y a de quoi avoir une « bonne »  indigestion ;-). Et en 2015, ce ne sont pas moins de 36 525 « restaurants » disséminés dans le monde.

La chaîne s’implante en Thaïlande dans les années 1980 et compte autour de 240 établissements, principalement installés à Bangkok et dans les zones touristiques.

KFC pour Kentucky Fried Chicken. La recette du poulet frit du Kentucky n’a plus grand chose à voir avec ce qu’elle était à l’origine. Je ne pense pas que la grand mère du fondateur, le colonel Harland Sanders, utilisait les saletés qu’on trouve aujourd’hui. Notre brave colonel, qui n’était pas militaire, a eu l’idée du concept en 1939 et a ouvert le premier KFC en 1952 dans le Kentucky qui n’en demandait certainement pas tant.

En 2003, PETA (People for Ethical Treatment of Animals) lance la controverse en dénoçant les conditions d’élevage et d’abattage des poulets, engraissés artificiellement à coup de médicaments, égorgés puis plongés encore conscients dans l’eau bouillante. En 2008, c’est au tour du chanteur Moby, végétarien, de dénoncer les pratiques de KFC dans le clip de la chanson Disco Lies, issue de l’album Last Night.

La Thaïlande compte près de 600 enseignes dont plus de 140 à Bangkok.

Burger King naît en 1954 à Miami, Floride, et compte aujourd’hui 13 000 points de vente dans 88 pays. En Australie, ils s’appellent les Hungry Jacks. En 2007, plusieurs ONG dénoncent le géant américain de négligences vis-à-vis de ses fournisseurs et ainsi de participer à la déforestation en fermant les yeux sur leurs pratiques.


Les méfaits de la fast food - Impact sur la santé des consommateurs

La nourriture servie dans ce type de restauration est trop grasse, trop sucrée, contient trop de conservateurs. Vous avez certainement déjà entendu parler des perturbateurs endocriniens. On ne les trouve pas que dans les shampooings et les dentifrices! L’effet le plus visible est l’obésité qui gagne du terrain dans tous les pays du monde qui se sont mis à la sauce américaine.

En 2004, sort un documentaire édifiant de Morgan Spurlock, destiné à montrer à ceux qui en douteraient encore que se nourrir chez McDo et consorts n’est vraiment, mais vraiment, pas bon pour la santé. Il s’est engagé à ne consommer que de la nourriture servie par McDonald’s pendant 30 jours. Il y a laissé sa santé! Vous pouvez voir le film  Super Size Me en streaming.

Et que boit-on la plupart du temps pour accompagner son repas ? Du Coca bien sûr ou un autre soda mais le résultat n’est pas meilleur. Pour savoir comment réagit l’organisme, je vous invite à lire l’article suivant:

https://dailygeekshow.com/apprenez-ce-qui-arrive-dans-votre-corps-30-minutes-apres-avoir-bu-du-coca-cola/


Impact environnemental

Ne rêvez pas, la nourriture servie dans ce type de restaurants ne provient pas d’élevages qui pensent au bien-être animal avant de penser gros sous. C’est du travail à la chaîne du début jusqu’au moment où le client achète son Big Mac. On fait rarement du local, la majorité des ingrédients vient parfois de très loin.

Vous l’avez sans doute remarqué aussi, quand vous consommez de la fast food, vous achetez plus d’emballage que de nourriture. Emballage qu’on retrouve dans la nature, aux abords des routes, dans un joli sentier de forêt, ce qui a le don de mettre en rogne. Comment font les gens chez eux? Ils balancent tout au milieu du salon.


Le concept

Les géants de la fast food ne vendent pas de la nourriture, ils s’en moquent complètement. Heu, on s’en était un peu douté quand même. Ils vendent des steaks ou du poulet parce que les gens auront toujours besoin de se nourrir mais ils auraient pu vendre n’importe quoi d’autre. Ce qu’ils vendent, c’est un modèle économique qui rapporte gros.

Le concept repose sur les redevances des franchisés: pourcentage sur le CA pour le droit à l’utilisation de la marque, pourcentage sur le CA et revenus locatifs des murs et des terrains.

Ces gens-là sont des financiers. Que leurs clients aient du diabète, de l’hypertension, des maladies chroniques, qu’ils deviennent obèses est le dernier de leurs soucis. Et je doute qu’ils mangent dans leurs propres restaurants.

Pensez-y avant d’attaquer votre prochain Big Mac ou autre joyeuseté. Si vos papilles sont en émoi, il n’en va pas de même pour votre organisme qui envisage ce que vous allez lui servir sous un autre oeil.

Et franchement, quand on voyage, déguster la cuisine locale surtout quand elle est aussi bonne qu’en Thaïlande fait partie de la découverte. La culture passe aussi par l’assiette!

 

Sources: slate.fr, DocteurBonneBouffe, Wikipédia, dailygeekshow.com, youtube
IP archivée

COCONUT PILOT

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #268 le: février 13, 2018, 09:37:20 am »

Plus que les chaînes  de fast food je trouve que l abus de sucre et de sel dans les restaurant et aussi les familles est un facteur de mal santé + tout ce qui est frit en particulier le poulet frit a tout les coin de rue. + La qualité de tous les produits industriels poulet poisson crevette légumes !!!
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #269 le: février 14, 2018, 02:19:18 pm »

http://www.ledauphine.com/savoie/2018/02/12/le-chef-savoyard-etoile-de-bangkok


Le Savoyard Arnaud Dunand-Sauthier compte deux étoiles au Michelin... à Bangkok...   :clap

Arnaud Dunand-Sauthier, 35 ans, parcourt le chemin qu’il avait secrètement imaginé, alors qu’il était encore élève à l’école Jacques-Prévert de Bissy.

Aujourd’hui à Bangkok, en bordure du fleuve Chao Phraya, dans le plus grand palace de la capitale, l’un des plus beaux du monde, neuf restaurants proposent les cuisines du monde à la clientèle fortunée.

Depuis cinq ans à la tête du restaurant Le Normandie, fer de lance de la gastronomie française, le chef français Arnaud Dunand-Sauthier est dans son fief, à son aise. Son équipe de dix cuisiniers et trois pâtissiers, il l’a formée puis accompagnée vers l’excellence.

« Lorsque je suis arrivé ici à Bangkok au Mandarin Oriental, j’ai bousculé les habitudes, restructuré le restaurant et l’équipe, puis j’ai organisé l’approvisionnement depuis la France, en privilégiant la qualité des produits. »

La cuisine du restaurant Le Normandie a des arguments pour séduire les palais les plus fins. « Nous élaborons une cuisine française contemporaine axée sur l’utilisation des meilleurs produits français. »

Et les responsables du Michelin ne s’y sont pas trompés en attribuant deux étoiles au Normandie. « C’est une fierté d’être distingué par le Michelin et d’être reconnu pour la qualité de ce que l’on offre aux clients. »

Au rang de ses clients les plus célèbres, figurent des rois et des princes, des hommes politiques de tous les pays ou des artistes, chanteurs, acteurs.

Le lien avec la Savoie, le jeune chef veut le préserver à sa manière dans l’élaboration de plats. « Cuisiner un lavaret aux herbes sauvages est un clin d’œil à la Savoie, à mon pays... »

Il lance aussi des invitations : « J’invite les chefs étoilés savoyards à me contacter pour faire des dîners à quatre mains sur Bangkok et à mettre encore un peu plus de Savoie en Thaïlande. »  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3133
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #270 le: février 22, 2018, 07:26:45 pm »


On pourra manger pour trois fois rien à Suvarnabhumi !

L'aéroport de Suvarnabhumi ouvrira un nouveau "coin-repas à bas prix" dans l'enceinte de l'aéroport le mois prochain, a annoncé jeudi une cadre de l'aéroport, Dalad Asavet. Elle a déclaré que ce nouvel endroit s'ajouterait au food court déjà existant : le Magic Food Point à l'intérieur du bâtiment des passagers (tout en bas, porte 8).

Elle a dit que le nouvel endroit où déjeuner et diner sera situé à l'extérieur du bâtiment des passagers sur 100 à 120 mètres carrés.

Le nouveau coin aura de petites boutiques vendant des aliments au prix de 30 thb et plus par plat. On comprend que cela ressemblera à un marché odinaire avec des stands.

Les passagers devront sortir du bâtiment des passagers et se diriger vers le poste de police de Suvarnabhumi.

Le nouvel endroit pourrait accueillir environ 150 à 200 passagers en même temps et sera prêt en mars.

L'aéroport augmentera également de 50 mètres carrés la surface du food court actuel Magic Food Point au rez-de-chaussée afin de pouvoir accueillir plus de passagers, a ajouté Dalad.

Elle a dit que la zone agrandie du coin Magic Food Point serait prête à temps pour Songkran en avril. Le Magic Food Point s'appellera Airport Street Food.

Les informations sur les magasins d'alimentation à bas prix seront également ajoutées aux kiosques électroniques de l'aéroport, a-t-elle ajouté.

Bien souvent les passagers se plaignent des prix élevés des restaurants de l'aéroport car ils ne savent qu'il existe le food court du niveau 1. Il faut ajouter que la nourriture servie n'est pas la même.

Dalad a ajouté que l'aéroport attendait les prix médians des aliments que lui procurera l'Ombudsman (médiateur) pour s'assurer que les magasins de l'aéroport n'augmentaient pas les prix de plus de 25 % par rapport à ceux pratiqués dans les centres commerciaux.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1026166-suvarnabhumi-to-get-low-price-food-corner-next-month/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #271 le: février 24, 2018, 12:44:33 pm »


si vous aimez la cuisine de la rue...  :D  ;)

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13199
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #272 le: février 27, 2018, 05:19:03 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya



Le 4ème Asian Organic Gourmet Festival aura lieu à Bangkok du 22 au 25 mars prochain...  :D

Le luxueux 137 Pillars Suites & Residences situé à Sukhumvit Soi 39, accueille le 4ème Asian Organic Gourmet Festival consacré à la gastronomie, au vin et au bien-être.

Du 22 au 25 mars, l'hôtel réunira les meilleurs conseillers en bien-être, une sélection de grands chefs et quelques-uns des meilleurs producteurs de vin, pour quatre jours de plaisir organique luxueux.

Se déroulant pour la première fois à Bangkok, l’Asian Organic Gourmet Festival (AOGF) révélera l'importance d'acheter des produits locaux, de préparer des aliments sains sans perdre de saveur et d'associer la cuisine fine au bon vin.

Cette année, le chef Javier Rodriguez de Santiago del Estero, au nord de l'Argentine, le chef Colin Chung d'Hawaii et le chef Peter Van Es d'Australie, se rendront à Bangkok spécialement pour cet événement et rejoindront le chef Anchalee Ponrungsit et l'équipe culinaire de 137 Pillars Suites & Residences.

Pour les invités qui auront la chance d'avoir une réservation confirmée, le point culminant sera le dîner de gala quotidien au Nimitr, au 27ème étage, où la créativité individuelle des chefs brillera.

Les chefs invités partageront également leur expérience et leur talent culinaire durant des cours de cuisine spéciaux qui auront lieu vendredi et samedi à partir de 11h.

Il y aura aussi beaucoup d'activités amusantes pour toute la famille tout au long de chaque journée.

En marge du Asian Organic Gourmet Festival, un marché fermier se déroulera sur la pelouse du Jamjuree, au rez-de-chaussée de l'hôtel, entre 11h00 et 20h00.

Le samedi sera la Journée du bien-être durant laquelle notamment Judith Coulston-Geissman animera un cours de « la nutrition comme médicament » et se joindra au chef Anchalee pour un cours de cuisine Wellness.

Des œuvres d'art uniques ainsi que d'autres produits de luxe seront chaque jour vendus aux enchères.

L’événement se terminera sur un buffet-brunch de Gala le dimanche qui aura lieu au Bangkok Trading Post à partir de 11h30.

Cette année, l’événement caritatif Asian Organic Gourmet Festival soutiendra la Fondation Beaumont qui a été créée pour aider les communautés dans le besoin en Thaïlande et fournir une éducation gratuite aux enfants des zones rurales.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #273 le: avril 08, 2018, 12:43:47 pm »


Un arrière-goût de pesticide dans la cuisine thaïlandaise

Selon deux études menées la semaine dernière par le Thai-Pesticide Alert Network (Thai-Pan), et la Fondation pour les consommateurs (Fondation for Consumers), un nombre important d’aliments vendus sur le marché thaïlandais, dont les aliments étiquetés bio, contiendraient des quantités de substances chimiques trop importantes.

Alors que la Thaïlande ne cesse de vanter les mérites de sa cuisine comme moyen de promouvoir le tourisme, le royaume est touché par un scandale alimentaire inquiétant.

Deux rapports publiés par le Thai-Pesticide Alert Network (Thai-Pan), et la Fondation pour les  consommateurs (Fondation for Consumers) contiennent des révélations alarmantes qui touchent sérieusement au domaine de la santé publique.


Des saucisses gorgées de conservateurs chimiques

La fondation pour les consommateurs a révélé suite à un test effectué aléatoirement que trois marques sur 15 de saucisses contenaient un taux très élevé de nitrite de sodium.

Dans l’alimentaire, le nitrite de sodium est un additif alimentaire réputé avoir une influence cancérigène sur de nombreux organes.

Selon, les normes de l’organisation des Nations Unies, le taux de Nitrite de sodium doit être limité à 80 milligrammes par kilo de viande.

Le rapport de la fondation pour les consommateurs déplore que les trois marques de saucisses aient un taux bien plus élevé. Or les saucisses sont un aliment très populaire en Thaïlande. Les Thaïlandais en consomment environ 300 000 tonnes  par an.


La cuisine du monde a du plomb dans l’aile

Dans son éditorial le Bangkok Post exige une réaction des pouvoirs publics. Selon eux, la Thaïlande ne peut pas se vanter d’être la « cuisine du monde » et faire face à de tels rapports sur la sécurité alimentaire :

“notre précieux héritage culinaire et son potentiel comme moteur de croissance et de développement sera réduit à néant si les autorités ne se réveillent pas et ne prennent pas des mesures dignes de ce nom en matière de santé alimentaire”. 

Dans un éditorial très critique le Bangkok Post dénonce « La cuisine toxique du monde » et l’inaction des pouvoirs publics dans le domaine de la sécurité alimentaire.


Un bio pas très logique

Le Thai-Pesticide Alert Network a lui aussi grâce à des tests d’échantillons de fruits et légumes révélé que 46,6 % contenaient des résidus toxiques dangereux, c’est à dire avec des taux supérieurs aux normes internationales

Un quart de ces produits échantillonnés sont certifiés comme biologiques, ou organiques, ce qui exclut en principe l’utilisation de pesticides et de produits chimiques.
La place de l’agriculture biologique en Thaïlande

Depuis quelques années, l’agriculture biologique prend une place de plus en plus importante au sein du royaume, mais l’absence de contrôle public sur les normes à respecter rend son implantation compliquée, voire dans certains cas peu crédible.

Selon Chutima Bunyapraphasara, secrétaire permanente du ministère du commerce :
   
« La population est de plus en plus concernée par les risques qu’implique la consommation de nourriture industrielle utilisant des produits chimiques »

À Bangkok, il existe des exploitations 100% bio où les fertilisants utilisés sont entièrement naturels.

Pour le moment 7405 fermes biologiques ont été recensées en Thaïlande pour un total de 35 058 hectares cela équivaut donc à 0,21% du territoire.

La Thaïlande se classe en 8e position des pays d’Asie ayant la plus grande surface utilisée pour le bio.


Le bio pour les Thaïlandais aisés et les expatriés

Dans le royaume, la nourriture biologique ne concerne pas l’ensemble de la population.

Les consommateurs sont souvent minoritaires et selon une enquête de l’International Food and Agribusiness Management Association, le profil type est une femme de plus de 35 ans, mère de famille, cultivée et ayant un niveau de vie aisé.

Les plus concernés sont les expatriés et surtout les Américains, Européens et Japonais. Ce sont notamment les plus informés sur les risques de l’agriculture industrielle.


https://www.thailande-fr.com/societe/46318-arriere-gout-de-pesticide-bio-thailandais


Photos : pourcentages de pesticides dans les fruits et légumes produits en thaïlande. L’étude de Thaipan a porté sur 10 légumes et six fruits, examinés dans 138 échantillons collectés en Thaïlande. Pour les fruits, seule la pastèque a été trouvée sans traces de pesticides.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : NOS RECETTES... Et la nourriture en Thaïlande...
« Réponse #274 le: avril 23, 2018, 07:30:08 am »


Gastronomie : les nids d'hirondelles, le mets raffiné de la Thaïlande

Les nids d'hirondelles sont une spécialité thaïlandaise très en vogue, très chère aussi. En Asie, on lui prête toutes les vertus.

En Thaïlande, la province de Pattani a misé sur des centaines et des centaines d'oiseaux. On y rassemble, dans de grands bâtiments, des volatiles qui ressemblent à des hirondelles, mais qui sont en fait des martinets. La raison de ces investissements, ce sont les nids de ces oiseaux. Les martinets les fabriquent avec leur salive qui se solidifie en séchant et devient blanche. Toutes les deux semaines, ils sont récoltés délicatement.
Des produits de luxe

En Asie, ces nids d'oiseaux sont des produits de luxe, utilisés comme ingrédient dans la haute gastronomie. Le prix de base pour la matière brute est de 1 000 euros par kilo. Les nids partent dans toute l'Asie. Avant, ils passent par des laboratoires de nettoyage pour enlever minutieusement les plumes et le sable. Dans les restaurants, ils seront transformés en dessert ou en soupe sucrée. Pour les Chinois, ces nids d'oiseaux auraient de nombreuses vertus.

la vidéo, passionnante, se trouve dans la page liée :

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/gastronomie-les-nids-d-hirondelles-le-mets-raffine-de-la-thailande_2717102.html
IP archivée