Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Le riz en Thaïlande  (Lu 19299 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #25 le: novembre 23, 2012, 08:32:21 am »


La Thaïlande se débarasse de son vieux riz en Afrique

Conséquence de la politique de soutien artificiel des cours du riz que pratique la Thaïlande depuis l’arrivée de la famille Thaksin au pouvoir: le royaume a accumulé de gigantesque stocks de riz acheté par l’Etat à un prix fixé par avance, et supérieur au prix du marché.

Le ministre nigérian de l’Agriculture et du Développement rural, le Dr Akinwumi Adesina, a récemment  tiré la sonnette  d’alarme car certains pays, notamment la Thaïlande et l’Inde, soldent leurs stocks de riz parfois vieux de 15 ans au Nigeria.

Le ministre nigérian de l’Agriculture s’exprimait à la  conférence annuelle de 2012 de la Chartered Institute of Bankers du Nigeria à Lagos, et a précisé que le Nigeria est devenu le plus grand importateur de riz au monde.

« Une grande partie du riz importé au Nigeria, en particulier de la Thaïlande et de l’Inde, provient de stocks vieux de 10 à 15 ans qui sortent de leurs réserves stratégiques. Il est l’objet d’un dumping sur notre marché et c’est pourquoi il est vraiment très peu cher.»

Mais cette politique commerciale a des effets désastreux pour les producteurs de riz du Nigeria qui sont proche de la faillite. Le Nigeria est le plus grand importateur de riz au monde avec une demande de riz qui devrait augmenter par rapport au niveau actuel de cinq millions de tonnes à 36 millions de tonnes en 2050.

« À moins que le Nigeria commence un programme de substitution aux importations pour le riz, il dépensera 150 milliards de dollars annuellement importation du riz en 2050.  C’est beaucoup trop »

Avec une population estimée à 162 millions d’habitants en 2011, le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique. Il compte pour un sixième de la population du continent sur à peine un trentième de sa surface (environ 3 %). Environ 50 % de la population vit dans des zones urbaines et au moins 24 villes comptent plus de 1 000 000 habitants.



http://thailande-fr.com/actu/22014-la-thailande-se-debarasse-de-son-vieux-riz-en-afrique#.UK7RB4ZArwI
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #26 le: mars 30, 2013, 06:36:45 pm »


chaud... chaud...  :hot    une rizière dans le Nord de la Thaïlande... la nature souffre en ce moment...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #27 le: mars 31, 2013, 08:23:00 am »


Oui, les rizières sont bien sèches en ce moment... 37 degrés hier à l'ombre à Chiang Mai...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #28 le: juillet 02, 2014, 08:38:18 am »

Juillet est le mois du repiquage du riz en Thaïlande du nord...


Photo : Rizière entre Soppong et Mae Hong Son

(Photo sur Rfacebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152541736819066&set=a.10150266501409066.367445.741404065&type=1&theater )
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #29 le: juillet 02, 2014, 10:20:37 pm »


vraiment, les photos de rizières en toutes saisons font partie de mes photos préférées...   8)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #30 le: juillet 18, 2014, 02:07:57 pm »


C'est la saison des pluies... Le repiquage du riz a commencé en Thaïlande du nord (Vers Wiang Papao).


La photo (sur facebook) en bonne qualité :  https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152580624989066&set=a.10150266501409066.367445.741404065&type=1&theater
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #31 le: juillet 18, 2014, 03:22:29 pm »


photo que j'aime... que je t'ai piquée immédiatement pour mon mur FB, merci Manu...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #32 le: juillet 21, 2014, 08:40:54 am »


Le repiquage du riz dans le nord de la Thaïlande
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #33 le: mai 05, 2016, 09:07:55 am »


La Thaïlande vient de récupérer sa première place...


Thaïlande, premier exportateur mondial de riz au premier trimestre

La Thaïlande ​est ​devenue le premier exportateur mondial de riz au premier trimestre avec des exportations ​de 2,85 millions de tonnes, représentant une croissance de 34 % sur un an.

Selon l'Association thaïlandaise des exportateurs de riz, ces exportations ont dégagé 1,26 milliard de dollars, soit une progression de 23 %.

L’Inde​ vient ensuite avec 2,3 millions de tonnes de riz, devant le Vietnam avec 1,4 million, le Pakistan, avec 1,3 million, et les Etats-Unis, avec 820.000 tonnes.

L’Indonésie, la Côte d’Ivoire, le Bénin, la Chine et le Cameroun sont les premiers débouchés pour le riz thaïlandais.

En mars, ​la Thaïlande a exporté 990.864 tonnes de riz pour un chiffre d’affaires de 440 millions de dollars, soit une croissance de 26 % et de 17 %. La Chine, l’Indonésie, les Philippines et ​plusieurs pays ​d'Afri​que étaient ses plus grands débouchés.


http://fr.vietnamplus.vn/thailande-premier-exportateur-mondial-de-riz-au-premier-trimestre/75035.vnp
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #34 le: mai 18, 2016, 08:39:24 am »


Riz Vietnamien- riz thaïlandais : la Thaïlande tente d'écouler ses réserves, le marché vietnamien pourrait être perturbé

La Thaïlande veut vendre 11,4 millions de tonnes de riz à bas prix en mai et juin cette année. L'exportation de riz vietnamien vers certains pays pourrait en pâtir, d’autant plus que des entreprises thaïlandaises ont la main mise sur un système de vente au détail au Vietnam.

De nombreuses entreprises nationales de production de riz craignent de voir la Thaïlande écouler ses gigantesques réserves à un prix très bas. "Cela touchera certainement le prix du riz vietnamien, surtout celui du riz de basse qualité", déclare Nguyên Van Ðôn, directeur de la société Viêt Hung (province de Tiên Giang, Sud).

Phan Công Bình, directeur de l'entreprise Công Bình (province de Long An, Sud), ne se dit pas trop inquiet sur les ventes du riz national. Selon lui, bien que la mise sur le marché d'un tel volume de riz puisse faire baisser les prix de ce produit, certains pays préfèrent le riz "frais". Le riz vietnamien pourra donc trouver toujours preneur à 370 dollars/tonne, alors que celui de la Thaïlande se négocie à 350 dollars/tonne.

Du côté des spécialistes, les avis divergent sur le sujet.

D'après le professeur Vo Tòng Xuân, le riz de ce "deal" a une mauvaise qualité, mais il pourrait se vendre en Afrique, au Moyen-Orient et dans quelques pays d'Asie du Sud-Est.

En revanche, le riz vietnamien est frais. Un atout pris en compte par des partenaires importants comme les Philippines ou l'Indonésie, qui ne transigent pas sur la qualité.

Un autre spécialiste estime que les ventes de riz thaïlandais sont favorisées, du fait que de grandes sociétés de vente au détail au Vietnam ont été acquises par des Thaïlandais. Les ventes du riz vietnamien pourraient être sérieusement impactées par cette nouvelle donne.


Un sujet à suivre

La vente d'un grand volume de riz à ce prix va partiellement déprimer le marché, du Vietnam comme du monde. Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a donc demandé à l'Association des vivres du Vietnam (VFA) de suivre attentivement cette opération prévue par le gouvernement thaïlandais et de lui communiquer les avancées, afin de prendre des mesures efficaces.

En revanche, selon Lê Van Banh, directeur du Département de l'agroalimentaire et de la saliculture (relevant dudit ministère), la vente de 11,4 millions de tonnes de riz pendant deux mois n’est pas possible, car ce pays n'exporte chaque mois qu'entre 400.000 et 500.000 tonnes de riz.

La VFA estime que la vente du riz national n'en souffrira pas tellement, au moins au cours des prochains mois. En fait, les contrats d'échanges de riz pour les 2e et 3e trimestres ont été déjà signés et la quantité de riz exporté en avril a augmenté de 38% par rapport à la même période de l’année dernière.

Dans un contexte où un important volume de riz thaïlandais va arriver sur le marché, le riz vietnamien risque d’être confronté à des difficultés, dans un secteur devenu hyperconcurrentiel.


http://lecourrier.vn/riz-la-thailande-tente-decouler-ses-reserves-le-marche-vietnamien-pourrait-etre-perturbe/307043.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #35 le: novembre 04, 2016, 07:56:18 am »


Thaïlande: la junte adopte un programme de soutien financier aux riziculteurs

La junte thaïlandaise a lancé un programme de soutien aux riziculteurs thaïlandais, affectés par les prix du riz historiquement bas. C’est un programme de soutien limité, concédé après des appels désespérés des riziculteurs au gouvernement. La junte militaire est prudente car elle vient de sanctionner le gouvernement civil qu’elle a renversé il y a deux ans pour un programme similaire de subventions.

L’image a fait le tour de la Thaïlande. Une rizicultrice prosternée au pied d’un haut fonctionnaire du ministère du Commerce. Elle l’implore de lui venir en aide. Le prix du riz est tombé à 130 euros la tonne, le niveau le plus bas depuis plusieurs décennies.

A quelques jours de la récolte, les paysans, déjà surendettés, savent qu’ils ont travaillé à perte. Face au mécontentement montant et au risque de manifestations, la junte a accepté de mettre un place un programme de soutien financier aux riziculteurs. Un programme limité qui ne concerne que les meilleures qualités de riz et incite les paysans à stocker leur récolte en attendant des jours meilleurs.

Il se trouve toutefois qu’il y a juste deux semaines, cette même junte a imposé une amende de 26 millions d’euros à l’ex-Première ministre Yingluck Shinawatra dont elle avait renversé le gouvernement en mai 2014. Une amende imposante pour compenser les pertes d’un généreux mais financièrement désastreux programme de soutien aux riziculteurs, que Yingluck avait lancé quand elle dirigeait le pays. Une ironie qui n’est bien sûr pas perdue pour tout le monde.


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20161102-thailande-junte-adopte-programme-soutien-financier-riziculteurs
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #36 le: décembre 05, 2016, 10:39:18 am »


http://siamlife.blog4ever.com/actualites-du-1-au-30-novembre-2016


Retour au "meilleur" pour le riz Thaï !   :clap


Le fameux "Hom Mali Rice" vient de remporter le titre de meilleur riz du monde 2016 ...lors d'un concours organisé à Chiang-Mai le 18 Novembre dernier par les commerçants professionnels de l'organisation Américaine "Trader Rice"...

Ce riz au délicat parfum de jasmin, cultivé même en "non bio" avec le minimum d'engrais chimiques, a été choisi lors de tests à l'aveugle en s'emparant de la première place devant les riz Cambodgien et ...Américains !

Le royaume avait déjà gagner ce prix en 2009 et l'avait conservé pendant 2 années avant de le perdre en 2011 au profit du riz "Pawsan" Birman.

L'an dernier c'est un riz Californien "Rose Rice" issu du croisement de 2 riz différents qui avait remporter le prix.

Parallèlement, le Gouvernement a approuvé un nouveau programme de subvention pour aider les agriculteurs à obtenir 13.000 baths la tonne de leur riz gluant, un prix égal avec ceux qui cultivent le Hom Mali justement.

Ils ne toucheront en tout premier lieux que 9.500 baths et devront stocker une partie de leur récolte dans des granges avec une prise en charge par la différence de prix accordée.

Ceux qui ne disposent pas de lieux de stockage recevront 2.000 baths de plus..

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #37 le: décembre 06, 2016, 08:43:16 am »


C'est celui que nous achetons au restaurant de la Bungalows Guesthouse - Chiang Mai... Plus cher mais quel goût dans l'assiette !...  :D
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #38 le: décembre 13, 2016, 08:59:28 pm »

http://siamlife.blog4ever.com/actualites-du-1-au-31-decembre-2016


Le bio commence à faire sa place... 

C'est dans la province de Phichit qu'une ferme de 50 rais fait désormais office (en réalité depuis 2010) d'exemple et s'est transformé en centre d'apprentissage pour produire du riz "bio" et ainsi regroupé un maximum de producteurs...

Encore une fois, si l'initiative semble plutôt aller dans le bon sens, c'est sou la houlette du Premier ministre  et Général  Prayuth que ce programme "Rice Lunchbox", a été lancé avec pour but de promouvoir le culture du riz bio dans le pays.

La ferme attire désormais plus d'une trentaine de clients par jour qui viennent acheter mais aussi ramasser le riz. Les employés de la ferme tentent de montrer aux enfants les différences et les avantages de cette culture.

Les agriculteurs quant à eux viennent se former et apprendre davantage sur cette manière bien plus écologique (et plus viable financièrement quoi qu'on veuille en dire) de cultiver un des trésors du Royaume  !

Des informations seront également données pour savoir comment les petits producteurs pourront désormais contourner les intermédiaires et ainsi gagner plus d'argent.

La famille Pratanarak rabâche à ceux qui veulent l'entendre,  que non seulement ces pratiques "non chimique" sont un moyen de réduire leurs frais généraux , mais que le respect de l’environnement était devenu un point crucial pour l'avenir des terres et de la production de riz, enfin, qu'en plus la valeur sur le marché était aussi bien plus grande et donc financièrement plus intéressante  !
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #39 le: août 05, 2017, 08:22:37 am »


Exportations de riz : l'objectif de l'année devrait être atteint

L'objectif, c'est 10 millions de tonnes.

Le ministère du Commerce est convaincu que les exportations de riz atteindront l'objectif de cette année de 10 millions de tonnes avec environ 6,37 millions de tonnes déjà expédiées au cours des sept premiers mois.

Le riz blanc est en tête avec 48 % du total des exportations tandis que le riz Hom Mali (au jasmin) et le riz étuvé représentaient 22 pour cent chacun.

Pour la deuxième moitié de cette année, les exportations de riz devraient continuer sur cette tendance satisfaisante suite à la forte demande sur les principaux marchés, après que la production de riz dans plusieurs pays, dont le Bangladesh et Sri Lanka, a été réduit par la sécheresse et les inondations.

Thaïlande premier exportateur mondial? C'est donc toujours possible.

 
http://www.nationmultimedia.com/detail/Economy/30322702
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #40 le: septembre 03, 2017, 07:44:55 am »


La Thaïlande reste l'exportateur de riz numéro un dans le monde

La Thaïlande a exporté 6,4 millions de tonnes de riz au cours des sept premiers mois de cette année, ce qui a permis au pays d'être l'exportateur mondial de riz au numéro un, a déclaré le président de l'Association des exportateurs de riz de la Thaïlande (REAT), Charoen Laothamatas.

Il a révélé que la Thaïlande avait exporté 986 839 tonnes de riz en mai, pour une valeur de 15,12 milliards de bahts. Le volume mensuel des exportations a diminué de 4,9 pour cent en raison de problèmes de main-d'œuvre. Sans doute lié à la "loi migrants" : en l'absence de dockers birmans ou cambodgiens, la Thaïlande n'a pas pu charger les cargos.

Le volume brut des exportations au cours des sept premiers mois de 2017 s'est élevé à 6 409 702 tonnes, soit 80,05 milliards de bahts, marquant une croissance de 17,5% en volume et une croissance de 10,7% en valeur par rapport à la même période l'an dernier. Le chiffre maintient la Thaïlande comme l'exportateur mondial de riz numéro un sur le marché mondial, suivi de l'Inde et du Vietnam.

Le REAT s'attend à ce que le chiffre des exportations en août n'atteigne que 700 000 à 800 000 tonnes de riz en raison d'une livraison moins importante en attendant la prochaine récolte, par ailleurs le baht très fort nuit à la compétitivité des exportations du pays.

Les exportateurs de riz ont déjà conclu des contrats et vendront le Hom Mali à 1 029 dollars la tonne, contre 835 dollars précédemment. C'est une bonne nouvelle pour les riziculteurs , mais cela va rendre plus difficile la vente de riz à l’étranger pour les exportateurs. Il se peut aussi qu'avec un thb fort, 1029 $ de 2017 ne soient pas très éloignés de 835 $ de 2016.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/999948-thailand-remains-worlds-no1-rice-exporter/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #41 le: novembre 09, 2017, 06:26:21 pm »


Le riz thaïlandais est le meilleur du monde !

La Thaïlande a reçu le trophée du meilleur riz parfumé du monde lors de la dernière compétition mondiale tenue à Macao, hier.

Le concours, la 9ème édition de la Conférence mondiale sur le riz, a vu sept pays se disputer le titre de meilleur riz du monde - Cambodge, Thaïlande, Vietnam, États-Unis, Pakistan, Sri Lanka et Myanmar - soit 21 variétés de riz différentes (3 par pays). Ainsi la Chine et l'Inde ne participent pas.

Le riz thaïlandais Hom Mali (parfumé) a remporté le titre de Meilleur riz au monde pour la deuxième années de suite.

Viennent ensuite dans cet ordre le Cambodge et le Vietnam.

L'année dernière, le riz parfumé thaïlandais de Chiang Mai avait remporté le prix convoité lors de la huitième édition de l'événement.

Le ministre du Commerce, Aphiradee Tantraporn, a déclaré que cette récompense était une affirmation de la supériorité du riz thaïlandais dans le monde, ajoutant que cela encouragerait davantage la promotion du riz parfumé thaïlandais.

Le trophée du meilleur riz au monde a eu lieu pour la première fois en 2009 à Cebu (Philippines) et a tourné dans les pays qui cultivent le riz intensivement. Son panel de juges comprend des experts alimentaires, des consultants culinaires des États-Unis et des chefs reconnus qui utilisent 4 critères; parfum, saveur, composé "gluant" et apparence. Les juges testent en aveugle le riz et leur attribuent des points sans aucune connaissance de leur origine ou de leur type.

Au total, le riz au jasmin thaïlandais a été récompensé 5 fois après avoir été nommé meilleur en 2009, 2010, 2011, 2016 et 2017. Le ministère du Commerce utilisera cette dernière victoire pour justifier une gestion rigoureuse et continue de la qualité du riz thaïlandais.


 http://englishnews.thaipbs.or.th/thai-jasmine-rice-named-worlds-best-rice/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #42 le: mars 01, 2018, 08:07:45 am »


Pénurie de riz (au jasmin) en Thaïlande. C'est ballot ! Prix en hausse

La Thaïlande est actuellement confrontée à une pénurie de riz au jasmin. La dernière enquête réalisée dans 23 provinces du nord-est montrant que la production de riz est inférieure de plus de deux millions de tonnes aux prévisions. L'an passé le gouvernement avait dit aux riziculteurs de cultiver tout sauf du riz !

L'enquête a été menée par le Département du riz et l'Association des moulins dans 20 provinces du nord-est et trois provinces du nord depuis novembre l'année dernière.

Le président de l'association des riziculteurs, Hasdin Suwatanapongches, a révélé hier que l'enquête a montré que la production de riz au jasmin est tombée à 7,1 millions de tonnes, soit moins que ce que le ministère de l'Agriculture prévoyait : 9,9 millions de tonnes.

Le déficit de production fait craindre une pénurie de riz au jasmin cette année et une hausse inévitable des prix.

Il a estimé que le riz au jasmin dépassait les 17 000 bahts par tonne cette année contre seulement 10 000 bahts l'année dernière.

Ce déficit affectera certainement la consommation intérieure et les exportations, a-t-il dit.

D'après les statistiques officielles, le prix du riz au jasmin atteindra son plus haut niveau en six ans depuis 2012.

Au cours de l'année de production 2011/2012, le riz au jasmin coutait  15 365 baht par tonne, mais il est passé de 16 500 à 17 500 baht par tonne cette année.

Le président de la Bag Rice Association, Somkiat Makayathorn, a attribué la pénurie de riz au jasmin à des inondations massives et aux conditions météorologiques, mais a déclaré que cela profiterait aux agriculteurs qui gagneraient davantage.

Il a dit que le riz au jasmin avait augmenté de 30%, passant de 21 / 22 bahts par kilo à 33 / 34 bahts, obligeant les négociants en riz à ajuster progressivement leurs prix.

Comme le riz en sac ne relève pas du contrôle des prix du gouvernement, le riz au jasmin est passé de 150 / 170 bahts pour un sac de 5 kg à 180 / 200 bahts maintenant.

Cependant, les prix du riz blanc n'ont pas beaucoup changé et sont restés les mêmes que l'année dernière, soit 12 baht par kilo, a-t-il dit.

Il s'attend à ce que le marché du riz en sac atteigne 25 milliards de bahts cette année.

Le riz blanc est consommé par 55% de la population thaïlandaise, tandis que 45% mangent du riz au jasmin. Hom Mali.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1027049-jasmine-rice-shortage-is-hitting-home-while-price-rising/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #43 le: février 14, 2019, 08:17:02 am »


Le gouvernement prend des mesures pour aider les riziculteurs

Le conseil des ministres a approuvé mardi un budget de plus de 275 millions de bahts destiné à aider les riziculteurs et à maintenir la qualité du riz au jasmin.

Outre un budget de 275 millions de bahts, le Conseil des ministres a approuvé un projet visant à maintenir la quantité et la qualité de riz thaï au jasmin pour l'année de production 2019/2020. Le budget sera consacré aux semences destinées aux agriculteurs dont le riz a été endommagé au cours de l'année de production 2018-2019. Cinq kilos de semences / rai seront distribués aux agriculteurs.

Le Cabinet a approuvé le 4ème Plan directeur pour la sécurité routière, qui vise à développer un système de sécurité routière et à promouvoir une culture de la sécurité. Le plan vise également à réduire le nombre de décès par accident de la route parmi les groupes à risque. Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a demandé aux unités concernées d'utiliser la technologie pour gérer le trafic en mettant l'accent sur les zones embouteillées. [aucune mesure concrète n'a été annoncée dans ce domaine, aucune budget alloué].

En ce qui concerne la santé publique, la réunion a approuvé 19,1 milliards de bahts pour le fonds national de sécurité sanitaire pour l'exercice financier 2020 afin de garantir la disponibilité de davantage de traitements médicaux pour les personnes dans le besoin.

En ce qui concerne la création du Département des chemins de fer (sans doute un équivalent au Dpt des Transports terrestres pour la route), le Cabinet a approuvé les projets de réglementations. Les règlements ministériels devraient être appliqués à la mi-avril 2019. La loi autorisant la création du Département des Chemins de fer a été soumise à la signature de Sa Majesté le Roi.


https://forum.thaivisa.com/topic/1084047-thai-cabinet-nod-to-assistance-for-rice-farmers/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #44 le: février 24, 2019, 04:05:28 pm »


Qu'est-ce qui ne va pas dans le projet de loi sur la riziculture ?

TOUS LES observateurs conviennent que le projet de loi sur le riz - la première législation thaïlandaise visant à orienter la gestion globale de la production - a commencé avec de bonnes intentions. Mais maintenant qu’elle a franchi la première lecture de l’Assemblée législative nationale (ALN) et malgré une série d’amendements ces derniers mois, le diable apparaît dans les détails.

L'ALN a initié le projet de loi à la fin de l'année dernière à la hâte, sous l'impulsion de groupes de représentants d'agriculteurs qui seraient liés à des agences de l’État telles que le Département du riz.

Le projet de loi initial, qui n’a pas survécu, visait à « développer et stabiliser la production de riz et la chaîne d’approvisionnement et à protéger plus efficacement les droits des agriculteurs ».

Selon les rédacteurs, les six sections principales du projet de loi de 22 pages prévoyaient la création d'un organe directeur chargé de superviser la production et la gestion du riz, regroupant les pouvoirs du Département du riz et d'autres agences concernées et prévoyant des sanctions en cas d'infraction.

L'élément actuel le plus controversé est la section 5, qui concerne la gestion et la supervision de la production de riz. La production et le commerce de différentes variétés de riz font l’objet de vives discussions.

Le projet initial traitait de la question à l’article 26, qui proposait d’interdire le commerce de certaines variétés de riz sans certification étatique, mais prévoyait une exception pour la petite agriculture. La clause suscitait une vive opposition en raison de la crainte que les agriculteurs ne soient obligés d’utiliser que des semences vendues sur le marché par des entreprises agricoles, sous peine d’emprisonnement.

La forte opposition de groupes de défense des agriculteurs a abouti à la suppression de l’article litigieux. D'autres articles ont été modifiés dans la dernière version afin d'être présentés pour la deuxième et la troisième lecture dans l'ALN la semaine prochaine.

« Le projet de loi a été rédigé avec de bonnes intentions de la part de personnes souhaitant une gestion globale de notre production et de notre commercialisation de riz », a déclaré Witoon Lianchamroon, directeur de Biodiversity-Sustainable Thailand (Fondation BioThai), principal groupe de défense des cultures alternatives.

« Le vrai problème, c’est que la large participation du public promise n'a pas été mise en place. Certains éléments essentiels ont donc été omis. »

BioThai travaille avec des agriculteurs de tout le pays depuis des années et affirme que ce sont eux qui continuent à montrer la voie en développant et en améliorant les variétés de riz grâce à leurs compétences en matière de sélection. Des variétés de renommée mondiale telles que Hom Mali, par exemple, dérivent de cette sagesse et de cette habileté bien avant que tout organisme public ne la certifie, a déclaré Witoon.

Au cours des 10 dernières années, alors que l’intérêt pour les produits biologiques augmentait, de nombreux riziculteurs ont conservé leurs compétences traditionnelles pour devenir des sélectionneurs. Ils ont créé de nouvelles variétés de riz telles que Chor Ratree, une plante aromatique du niveau du Hom Mali et Pathum Thani 1 et le riz jaune cultivé à Yasothon, qui regorge d’acide folique, une aubaine pour les femmes enceintes.

Ces variétés ont tendance à être échangées entre agriculteurs et commercialisées localement avant d’obtenir la certification de l’État, processus qui peut prendre des années car il nécessite des études scientifiques pour confirmer la stabilité des traits distinctifs de la variété.

Les conclusions de BioThai sont conformes à celles du Département du riz lui-même, selon lequel 49% des variétés de riz sont celles qui ont été développées et améliorées par les agriculteurs. Cela contraste nettement avec les 6% de variétés développées par les coopératives et les 18% qui viennent de l'industrie.

Witoon a souligné que tout cela est ignoré dans le projet de loi actuel, qui se concentre sur les moyens de réglementer les variétés certifiées par l'État.

La loi n'accorde l'aide de l'État qu'aux agriculteurs qui cultivent les variétés certifiées par l'État.

D’après Witoon, d'autres articles de la loi sont encore pires.

Witoon pense que le projet de loi va à l’encontre des réalités du terrain et ne corrige pas les erreurs du passé.

Il considère que l’État, lorsqu’il rédige des lois, donne la priorité au secteur privé tout en annulant les droits des communautés.

BioThai a demandé aux législateurs de différer les délibérations afin que le public ait plus de temps pour donner son avis.

«Le riz ne concerne pas uniquement les produits sur le marché», a déclaré Witoon. «C’est le mode de vie, la culture. Ces dimensions doivent être soupesées avant qu'une décision soit prise afin que nous puissions maintenir la diversité qui pourraient nous aider à survivre face aux défis futurs, notamment la sécurité alimentaire et le contrôle exercé par les grandes entreprises.

Nipon Poapongsakorn, éminent économiste et spécialiste des politiques de développement rural, considère qu'étendre l'autorité au Département du riz semble aller dans la mauvaise direction. Il ne devrait pas jouer le rôle de régulateur, mais plutôt servir d’institut de recherche sur la production de riz.

La nouvelle loi, a-t-il convenu, devrait être écrite dans le but de relever les défis futurs.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13480-quest-ce-qui-ne-va-pas-dans-le-projet-de-loi-sur-la-riziculture/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #45 le: février 27, 2019, 07:50:37 am »


Loi sur la filière rizicole : les députés jettent l'éponge

Le projet de loi sur le riz «reporté indéfiniment». La prochaine tentative sera plus difficile.

Un projet de loi controversé sur le riz a été "reporté indéfiniment" à la suite d'une délibération du Parlement, a annoncé le rédacteur principal Kittisak Rattanawaraha peu après que l'Assemblée législative nationale a commencé à délibérer.

Le projet de loi était placé en haut de l’ordre du jour de ce mardi avant que l’assemblée décide de s'attaquer d'abord au deuxième point : le projet de loi anti-dumping.

Kittisak a déclaré lors d'une conférence de presse que, avant le début des débats, il avait rencontré le président de l'assemblée, Pornpetch Wichitcholchai et d'autres personnes impliquées dans la rédaction de la loi sur le riz. Les délibérations sur les deuxième et troisième lectures nécessaires à l'adoption du projet de loi ne pouvaient pas être achevées avant la fin du mandat de l'ALN avant les élections, ont-ils déterminé. Ils ont décidé que le projet de loi devrait être reporté sine die. La prochaine assemblée hérite du bébé.

Kittisak a fait état de sa frustration face à l'opposition au projet de loi, compte tenu des «bonnes intentions de l’ALN qui voulait protéger les agriculteurs». Il a rejeté l'idée que le Premier ministre Prayut Chan-o-cha avait ordonné à l'ALN de laisser tomber, affirmant que cela n'avait rien à voir avec lui. Dans une lettre ouverte adressée dimanche par 32 groupes de la société civile du nord-est, Prayut a été sollicité pour faire pression sur l'ALN afin qu'elle abandonne le projet.

Kittisak a déclaré qu’il ne regrettait pas d’être le champion du projet de loi, mais s’est dit «désolé de ne pas l'avoir fait adopter» sous le mandat de cette ANL. En effet, il sera plus difficile d'adopter un tel projet de loi à l'avenir, a-t-il prédit (sous entendu quand tous les députés ne seront plus nommés par la junte).

Le point le plus controversé réside dans la section 5, relative au zonage et au commerce des variétés de riz. Les critiques accusent le secteur de priver les agriculteurs de leur droit d'accéder à leurs variétés préférées, souvent locales, et de les obliger à acheter des variétés certifiées auprès de grandes entreprises agroalimentaires.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13497-loi-sur-la-fili%C3%A8re-rizicole-les-d%C3%A9put%C3%A9s-jettent-l%C3%A9ponge/
IP archivée

koh-lanta

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 185
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #46 le: février 27, 2019, 11:00:11 am »

Il a raison le Mr Witoon Lianchamroon, il faut continuer la bio diversité des riz, pour toutes les raisons cités.
Ils veulent nous pondre un Monsantos n°2 ?  :-\
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #47 le: mars 06, 2019, 07:27:23 am »


Les producteurs/exportateurs de riz dans le monde

Le riz est une graine cultivée dans les terres innondées. Il est la 2ème graine la plus produite dans le monde après le maïs. Les asiatiques aiment manger du riz quotidiennement avec du poulet, des légumes, etc. Le riz est aussi utilisé par la majorité de la population mondiale. La Chine, le plus grand producteur de riz, produit 33,9% du riz du monde.

Après la Chine, l’Inde est le deuxième producteur mondial avec plus de 152,6 millions de tonnes de riz annuellement qui contribue à près d’ environ 21,6% de la production totale du monde. Le Vietnam se trouve en 4 eme place. Les deltas du fleuve Rouge et du Mekong sont les zones de production pricipales de riz. En voici la liste des 10 premiers producteurs de riz dans le monde


Top 10 des plus grands producteurs de riz dans le monde

Position       Pays                Million de Tonnes
1              Chine                       205.463
2               Inde                      155.682
3            Indonesie                        70.593
4             Vietnam                        44.503
5            Thailande                        37.254
6           Bangladesh                34.683
7            Birmanie                        34.250
8            Philippines                     19.832
9               Bresil                        14.682
10              Japon                        11.573
11            Pakistan                          9.935


Selon un rapport en 2010, en raison de son importance, le riz est considéré comme le deuxième céréale la plus produite dans le monde. Il fournit environ un cinquième des calories qui sont utilisés par tous les êtres humains vivant dans différentes parties du monde.

Il existe de nombreuses variétés de riz et selon un récent rapport; il y a plus de 40.000 types différents de riz et les plus connus sont riz court, riz long, riz brun, riz noir, riz blanc, basmati, riz jasmin rouge. Il est la principale nourriture de différents pays comme la Chine, l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan, etc. Il a plusieurs avantages pour la santé, car il contient de nombreuses vitamines et minéraux essentiels. Il est l’une des grandes sources de protéines, de la vitamine B et de fibres.


Liste de Top 10 Exporteursde riz du monde

Rang      Pays           Milliers de Tonnes

1.          Thailande                    8500
2.           Vietnam                    6500
3.           Pakistan                     3800
4.             Inde                    2200
5.           Cambogde             850
6.            Uruguay                     700
7.              Chine                     600
8.              Egypte                     600
9.             Argentine             500
10.                Bresil                     400



https://www.voyagevietnam.co/vietnam-au-top-10-pays-producteursexportateurs-de-riz-dans-le-monde/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #48 le: mars 06, 2019, 08:12:24 am »


Pas assez d'eau pour les riziculteurs du nord-est en attendant la mousson

Le manque d'eau menace de frapper plusieurs provinces du nord-est.

Roi Et, Maha Sarakham et Yasothon sont en danger. Certaines parties de la rivière Chi à Yasothon sont déjà à sec et le niveau de l'eau dans le barrage de Wang Yang, basé à Maha Sarakham, est à la baisse.

Songwut Kitworawut, qui gère l'irrigation dans la province de Khon Kaen, a déclaré que plusieurs communautés des provinces du nord-est avaient demandé que davantage d'eau soit libérée du barrage d'Ubolrat pour les aider à faire face à la saison sèche en cours.

"Des demandes ont été reçues de Khon Kaen, Yasothon, Roi Et et Maha Sarakham", a-t-il déclaré. "Mais la vérité est que le barrage d'Ubolrat est à présent rempli à 29%."

Songwut a déclaré que, s'il restait 699 millions de mètres cubes d'eau dans le barrage d'Ubolrat, seuls 117,6 millions de mètres cubes pourraient être utilisés. Le reste devait être conservé pour soutenir la structure du barrage.

Même si Ubolrat à Khon Kaen est un atout substantiel lorsqu’il est plein, les 117,6 millions de mètres cubes ne représentent que 5% de sa capacité totale.

Le Dr Taweesak Thanadechophol, du Département royal de l'irrigation, a déclaré que les grands barrages du pays comptaient au total 26 758 millions de mètres cubes d'eau

Taweesak a ajouté que le plan de gestion de l'eau pour les zones irriguées pendant la saison sèche en cours (du 1er novembre 2018 au 30 avril 2019) prévoyait 23 100 millions de mètres cubes d'eau destinés à l'usage public, dont 8 000 millions de mètres cubes pour le Bassin de la rivière Chao Phraya.

Au 1er mars, les zones irriguées du pays avaient déjà utilisé 62% du total autorisé et ce chiffre est passé à 76% pour le bassin du fleuve Chao Phraya.

Taweesak a déclaré qu'il serait nécessaire de contrôler strictement l'utilisation de l'eau dans les zones où les barrages possèdent moins de 30% de leur capacité. Soient les barrages d'Ubolrat, de Thap Sela et de Krasiao.

"L'eau de ces barrages devrait maintenant être principalement utilisée pour la consommation et la protection de l'environnement", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que 17 autres grands barrages étaient à présent remplis entre 30 et 60%. « Les personnes vivant dans les zones qui dépendent de ces barrages devraient économiser l'eau », a-t-il déclaré. "Ne cultivez que des plantes qui utilisent peu d’eau et ne cultivez plus de riz en cette saison sèche."

Taweesak a ajouté qu'ils avaient formé 4 850 équipes pour aider, le cas échéant, dans les zones touchées par la sécheresse.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13533-pas-assez-deau-pour-les-riziculteurs-du-nord-est-en-attendant-la-mousson/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : Le riz en Thaïlande
« Réponse #49 le: avril 02, 2019, 07:31:23 am »


Thaïlande : chute des exportations de riz en février

Les exportations de riz thaïlandaises ont diminué tant en volume qu’en valeur en février 2019 en raison de prix élevés comparés à ceux des concurrents et du renchérissement du baht.

Charoen Laothammatas, président de l'Association thaïlandaise des exportateurs de riz (TREA), a déclaré que les expéditions de riz du pays totalisaient 687.560 tonnes en février, en baisse de 27,7% sur un an, pour 11,69 milliards de bahts (plus de 368,5 millions de dollars), en baisse de 23,5% en glissement annuel.

Selon M. Charoen, le cours du riz vietnamien était de 40 à 50 dollars de moins par tonne par rapport au riz thaïlandais, ce qui a attiré des clients philippins et malaisiens.

M. Charoen a déclaré que malgré la chute des exportations en février, les exportateurs  misent toujours sur un rebond en mars pour atteindre 700.000 à 800.000 tonnes.

Les exportateurs maintiennent l'objectif de 9,5 millions de tonnes  en 2019, a-t-il déclaré, ajoutant que la situation de cette année dépendra de la sécheresse.

La Thaïlande a exporté 11,09 millions de tonnes l'année dernière, en baisse de 5% par rapport aux 11,67 millions en 2017, mais  en hausse par rapport à 9,91 millions en 2016.

Les exportations  thaïlandaises ont augmenté de 8,3% l'an dernier à 5,61 milliards de dollars, contre 5,18 milliards en 2017 et 4,4 milliards en 2016.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13678-tha%C3%AFlande-chute-des-exportations-de-riz-en-f%C3%A9vrier/
IP archivée