Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.  (Lu 537753 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1900 le: septembre 01, 2017, 08:08:57 am »


Répression contre les Chemises Rouges en 2010 : la cour suprême confirme "plainte irrecevable" contre Abisith et Suthep

La Cour suprême a confirmé mardi les décisions des juridictions inférieures pour rejeter les poursuites contre l'ancien Premier ministre Abhisit Vejjajiva et son adjoint Suthep Thaugsuban liés à la répression militaire de la manifestation des chemise rouge en 2010 à Bangkok. Répression qui avait fait des dizaines de morts.

La Cour suprême a confirmé les décisions de la Cour pénale et de la Cour d'appel qui affirme que le DSI n'avait pas le pouvoir d'ouvrir une enquête contre les deux "fonctionnaires" ni de les poursuivre.

Le tribunal a déclaré que, puisque Abhist et Suthep avaient ordonné la répression en leurs capacités de ministres de premier ordre, l'enquête aurait dû être engagée par la Commission nationale anti-corruption.

Le DSI avait demandé au procureur général de poursuivre les deux hommes politiques pour meurtre, tentative de meurtre et meurtre prémédité découlant de l'ordre donné aux militaires de réprimer les manifestants anti-gouvernementales le 15 mai 2010.

Le 10 juin 2014, Abhisit et Suthep ont répondu en demandant à la Cour pénale d'examiner si le DSI avait le pouvoir d'engager une action en justice contre eux. Ce tribunal a statué le 28 août que le DSI n'avait pas ce pouvoir et que la plainte était irrecevable.

Le 17 février, l'année dernière, la Cour d'appel a confirmé la décision de la Cour pénale de rejeter la plainte au motif que les défendeurs n'avaient pas ordonné la répression en tant qu'individu lambda, mais comme dirigeants du gouvernement.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/999620-red-shirt-crackdown-supreme-court-agrees-no-grounds-for-suing-abhisit-suthep/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1901 le: septembre 05, 2017, 08:46:25 am »


"Elle" est partie pour de bon, dixit Prawit !

Le vice-premier ministre Prawit Wongsuwan n'est pas inquiet de ce que pense la population quant à la disparition de l'ancien Premier ministre Yingluck Shinawatra.

"Le public n'est plus intéressé parce que tout le monde sait qu'elle est partie", a-t-il déclaré ce lundi.

Yingluck n'a pas comparu devant le tribunal le 25 août pour entendre le verdict sur les accusations de malversation concernant le projet de subvention de son gouvernement. Elle a été vue publiquement le 23 août alors qu'elle priait dans un temple de Bangkok.

Prawit a reconnu qu'il y avait de nouvelles spéculations au sujet de son évasion suite à des révélations concernant des véhicules spécifiques (dont une voiture de la police) quittant sa maison en convoi ce même jour.

Mais il a dit qu'il n'avait rien à ajouter à ce propos.

Il a dit que le gouvernement n'avait aucune idée d'où était Yingluck, mais qu' "on" la cherchait.

Il a déclaré que le ministère des Affaires étrangères avait été en contact avec les ambassades de la Thaïlande à l'étranger à ce sujet.

Prawit a insisté sur le fait qu'aucun fonctionnaire de haut rang n'avait aidé Yingluck à fuir, comme cela a été largement supposé.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1000174-she’s-gone-prawit-says-get-over-it/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2937
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1902 le: septembre 07, 2017, 04:51:50 pm »



Quatre nouveaux postes frontière avec le Cambodge!


La Thaïlande et le Cambodge se sont mis d'accord, lors de la 3ème réunion conjointe interministérielle à Phnom Penh aujourd'hui (7 sept.), pour l'ouverture de quatre nouveaux passages frontaliers. Par ailleurs, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a promis de prendre soin de tous les travailleurs migrants légaux cambodgiens.

Le général Prayut et le Premier ministre cambodgien Hun Sen, jeudi (7 sept.), ont coprésidé la 3e réunion conjointe interministérielle (JCR) à Phnom Penh afin d'échanger des opinions sur diverses questions et de promouvoir un partenariat pour la paix et la prospérité, selon un communiqué du gouvernement.

Les deux parties ont convenu que les relations thaïo-cambodgiennes et la coopération étaient au beau fixe à tous les niveaux. La Thaïlande a mis l'accent sur le développement des voies de communication aux frontières, en particulier pour relier les deux pays par voie terrestre et maritime, dans le but de renforcer la croissance économique grâce au commerce et au tourisme transfrontaliers.

Les deux parties ont discuté des préparatifs pour ouvrir quatre autres postes frontières, en particulier le point de contrôle frontalier permanent à Nong Ian - Stung Bot où un pont, les bâtiments et d'autres installations doivent être terminés le plus tôt possible.

Gen Prayut a remercié Hun Sen pour avoir composé quatre chansons comme cadeau au gouvernement thaïlandais pour la construction du pont Nong Ian - Stung Bot.

Les deux pays ont convenu d'accélérer la construction de la ligne ferroviaire d'Aranyaprathet à Poipet, Si Sophone et Phnom Penh afin qu'elle puisse être achevée d'ici 2019. Ce chemin de fer servira de route touristique entre les deux pays. Ce sera la première voie de chemin de fer reliant la Thaïlande à d'autres pays de la sous-région du Mékong.

En ce qui concerne l'objectif commun d'augmenter le volume du commerce bilatéral à 15 000 millions de dollars d'ici 2020, les agences concernées ont été chargées de trouver des mesures pour promouvoir le commerce transfrontalier, y compris par Nong Ian - Stung Bot qui sera bientôt ouvert.

Gen Prayut a déclaré au Cambodge que la Thaïlande prendra soin de tous les travailleurs migrants cambodgiens légaux, afin de s'assurer qu'ils obtiennent une protection et des avantages appropriés conformément à la loi thaïlandaise. L'accent sera mis sur des accords de govt à govt concernant "l'importation" de main d’œuvre.

Le Premier ministre thaïlandais a été très satisfait par la signature d'un accord entre les deux pays pour éliminer la double imposition / taxation afin de permettre à d'autres investisseurs (thailandais) de s'impliquer au Cambodge.

Les deux premiers ministres sont satisfaits de la coopération continue dans le domaine de la sécurité et de la répression du trafic de drogues et de la traite des êtres humains, ainsi que des mesures prises pour résoudre le problème du braconnage des arbres phayung protégés (bois de rose siamois).

Gen Prayut et son entourage devraient rentrer en Thaïlande en ce moment même (jeudi après-midi).

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1000958-thailand-and-cambodia-prepare-to-open-4-more-border-crossings/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1903 le: septembre 10, 2017, 07:42:13 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Accusation du fils de l'ancien 1er ministre Thaksin...  ::)

Panthongtae Shinawatra, fils de l'ancien Premier ministre Thaksin, a accusé le chef de la junte et le "National Council of Peace and Order (NCPO)" qui s'est emparé du pouvoir par un coup d'état, de mener une chasse aux sorcières dans l'enquête pour blanchiment engagée contre lui, impliquant la banque publique Krungthai.

Il a publié un post le 8 septembre sur sa page Facebook pour reprendre les accusations de son père contre le pouvoir qui instrumentalise la justice pour évincer les membres de la famille Shinawatra.

Il affirme que Prayut a ordonné aux autorités judiciaires d'accélérer les procédures engagées contre les membres du gouvernement Yingluck, sans tenir compte des principes d'équité et de recherche de la vérité.

Selon Panthongtae, un chef adjoint du "Department of Special Investigation (DSI) " a récemment été transféré au bureau du Premier ministre, donc mis au placard, après son refus d'engager des poursuites pour blanchiment contre lui, malgré les ordres de son supérieur hiérarchique.

ll considérait que le fils de Thaksin n'avait rien commis d'illégal.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1904 le: septembre 13, 2017, 10:59:00 am »


On ne sait pas si cette initiative vient à la suite des révélations de la police qui confirme ce que disent les ONG depuis des années : une femme se fait violer tous les quart d'heure. On ne sait pas non plus si des femmes étaient présentes à la réunion.


Des mesures pour protéger les femmes ont été approuvées

une réunion du comité national sur les droits des femmes a approuvé lundi des mesures visant à protéger les femmes contre les abus sexuels et le harcèlement en milieu de travail et un plan d'action pour éradiquer les violences à l'égard des femmes.

La réunion, présidée par le vice-Premier ministre Narong Pipatanasai, a été organisée dans la droite ligne de la stratégie nationale de quatre ans qui vise à développer le status des femmes entre 2017 et 2020. Les résolutions (non communiquées) seront soumises au conseil des ministres pour examen.

En outre, le comité suit de près les travaux de la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes. La convention a été élaborée pour promouvoir l'égalité entre les sexes, améliorer la qualité de vie des femmes et fournir des mesures correctives (sous entendu aux problèmes actuels).


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1001730-protective-measures-for-women-approved/
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5960
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1905 le: septembre 13, 2017, 01:13:48 pm »

Citer
     

une femme se fait violer tous les quart d'heure.      


Hé bé ils sont chaud les thais , la pauvre femme je la plains .  :huhu
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1906 le: septembre 14, 2017, 07:29:34 am »


Yingluck Shinawatra, la femme qui s’envola

Elle est passée par ici, elle repassera par là : elle court elle court Yingluck Shinawatra. La disparition de l'ex Premier ministre tourne à la tragi comédie aux dépens du gouvernement thaïlandais.

Mais où est donc passée Yingluck Shinawatra ? Il faudra pour l’instant se contenter des explications embarrassées et partielles du gouvernement pour se faire une opinion sur la question.

Si l’on s’en tient aux faits : aucune preuve matérielle n’est venu pour l’instant confirmer la thèse de la fuite à l’étranger de Yingluck Shinawatra.

La version officielle est pour l’instant celle d’un bourde monumentale : la junte militaire au pouvoir en Thaïlande a bien reconnu avoir laissé filer l’ex-Première ministre à l’étranger, à la veille du verdict de son procès.

Hier les généraux ont même reconnu qu’elle avait franchi sans encombre un poste de l’immigration non loin de la frontière avec le Cambodge voisin : le général Prawit Wongsuwan, vice-Premier ministre, a affirmé détenir la preuve en images de son passage en voiture vers la frontière cambodgienne.


Yingluck Shinawatra, la fille de l’air

Mais sur la présentation desdites images, il n’a pas donné plus d’informations, laissant une fois de plus la place à un vide embrassant.

Estime de son côté Arnaud Dubus dans un article pour RFI


Une source, des sources etc….

Une source haut placée au sein de la junte avait indiqué fin août que Yingluck avait fui à Dubaï, en passant par le Cambodge et Singapour. L’information a ensuite été confirmée par des hauts responsables du Peu Thai, le parti politique d’opposition qui soutient Yingluck Shinawatra.

Mais ni le Cambodge, ni Singapour, et encore moins Dubaï, où réside Thaksin Shinawatra, son frère qui est également ancien Premier ministre en fuite, n’ont depuis confirmé ou infirmé cette version des faits, qui ne repose finalement que sur des témoignages indirects et non recoupés.

Les faits, c’est pour le moment ce qui manque le plus dans cette histoire rocambolesque de fuite à l’étranger sur fond de dictature militaire.

En vérité si l’on s’en tient aux faits avérés, Yingluck pourrait aussi bien être toujours en Thaïlande et préparer un come-back dont la famille Shinawatra a le secret. Cela ne serait pas la première fois.


La fin de la saga Shinawatra ?

Et si la saga Shinawatra ne faisait que commencer ? Thaksin le milliardaire en exil a déjà fait la preuve de son incroyable résilience, et quelque soit son destin, celui de la famille Shinawatra est d’ores et déjà assuré de figurer en bonne place dans les livres d’histoire sur la Thaïlande.

La famille Shinawatra compte déjà à son actif deux exceptions notables dans la vie politique thaïlandaise.

Thaksin est le seul Premier ministre de l’histoire de son pays à avoir remporté les élections deux fois de suite (en 2001 et 2006), et sa sœur Yingluck est la première femme à avoir été élue au poste de Premier ministre en Thaïlande.

Si l’on fait le compte de ses mandataires, affidés et avatars qui l’ont plus ou moins bien représentés dans la vie politique thaïlandaise, Thaksin peut se targuer d’avoir remporté quatre fois les élections: personnellement en 2001 et 2006 en tant que Premier ministre élu, avec son parti et son beau frère élu en 2007, et avec sa sœur élue en 2011.

De ce point de vue le bilan de ses opposants est un échec total : non seulement l’ex premier ministre n’a rien perdu de sa popularité auprès de son électorat, mais sa sœur totalement inconnue avant les élections du 3 juillet 2011 est maintenant aussi populaire que son frère auprès des masses rurales.


Une disparition bien pratique

Sa disparition arrange bien les affaires de la dictature militaire qui va enfin pouvoir organiser des élections sans prendre le risque d’être une nouvelle fois désavouée par l’électorat au profit d’un membre de la famille Thaksin. A moins que…

PS : Le titre de l’article est une allusion au roman “L’homme qui s’envola” le passionnant roman d’Antoine Bello qui raconte la disparition et la fausse mort mise en scène par lui-même d’un chef d’entreprise aux États-Unis.


https://www.thailande-fr.com/actu/55897-yingluck-shinawatra-la-femme-qui-senvola
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1907 le: septembre 20, 2017, 08:41:22 am »


Les Thaïlandais veulent des élections avant un an

La majorité des Thaïlandais veulent que les prochaines élections se déroulent au plus tard en septembre de l'année prochaine et le Parti démocrate est, pour le moment, leur préféré, selon le résultat d'un sondage d'opinion du centre de recherche Super Poll.

L'enquête a été menée du 5 au 16 septembre sur 1 480 personnes pour évaluer les opinions sur la visite du Premier ministre Prayut Chan-o-cha aux États-Unis et sur les prochaines élections générales.

Sur la visite de Gen Prayut aux États-Unis, prévue pour octobre, une majorité, ou 75,4%, des répondants ont déclaré qu'ils n'étaient pas au courant.

La plupart des répondants, 65,6%, approuvent la visite, alors que 34,4% sont en désaccord.

Interrogés sur ce qu'ils attendaient de la visite du premier ministre aux États-Unis, 56,8% des répondants ont mentionné la promotion du commerce et des investissements; 48,8% de coopération dans le domaine de l'éducation; 31,4% une coopération sur la sécurité des personnes; 31,4% de protection du travail et du social; et 29,1% des solutions aux problèmes de trafic d'êtres humains.

Lorsqu'on leur a demandé quel serait le bon moment pour organiser les élections , 55,1% ont déclaré "pas plus tard que septembre 2018"  44,9% ont déclaré qu'il fallait les tenir après cela.

Intentions de votes, 32,6% pour le Parti démocrate sous la direction d'Abhisit Vejjajiva; 27,8% pour les petits et moyens partis nouvellement créés; 19,1% pour le Pheu Thai, dont le prochain leader est encore incertain; et 20,5% n'avaient aucun commentaire ou étaient encore incertains.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1002870-majority-of-people-want-to-see-election-by-sept-2018-super-poll/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1908 le: septembre 20, 2017, 08:46:48 am »


Plus de 3 millions d'enfants vulnérables en Thaïlande

PLUS DE 3 millions d'enfants vulnérables en Thaïlande attendent de l'aide et du soutien. Parmi eux, il y a des enfants ayant des besoins spéciaux d'apprentissage, des jeunes délinquants, des décrocheurs et ceux dont les parents sont eux-même des ados.

"Il n'y aurait pas moins de 3,17 millions d'enfants vulnérables en Thaïlande", a déclaré Supreeda Aduyanon, responsable de la Fondation pour la promotion de la santé de la Thaïlande, lors d'un forum organisé à Bangkok pour écouter hier les voix des enfants ignorés.

Il a déclaré qu'environ 200 000 enfants étaient encore apatrides (les 500 régularisés hier ne sont donc qu'une goutte d'eau) et plus de 100 000 sont nés de filles immatures.

Kamlaeng, 20 ans, a déclaré lors du forum que son rêve de continuer ses études en médecine ou en soins infirmiers était inaccessible parce qu'elle était classée comme apatride. « Les instituts offrant des programmes de médecine et de soins infirmiers n'acceptent pas les demandes des apatrides ».

Kamlaeng a déclaré qu'elle est née en Thaïlande, mais ses parents n'ont pas réussi à enregistrer sa naissance. Pire encore, son père, qui s'est séparé de sa mère et qui s'est marié avec une autre femme, a refusé de confirmer sa paternité. "Il ne m'accepte pas comme sa fille", a-t-elle dit.

Un homme de 24 ans, qui s'identifie uniquement comme « Nom », a déclaré au forum qu'il avait quitté l'école en Mathayom 2 (4ème) parce qu'il trouvait "la pression" trop forte. "J'ai été attiré par la boisson, les bagarres et les courses de moto illégales", a-t-il déclaré. Nom a déclaré que, ensuite, il est tombé dans la drogue. "Pour trouver l'argent pour mes doses, j'ai commencé à dealer à l'âge de 15 ans", a-t-il déclaré. Il a été arrêté en possession de 50 000 comprimés de méthamphétamine, condamnés et envoyés en prison.
Cependant, il a pu reprendre sa vie en main. Au cours de sa détention, il a fréquenté des cours professionnels et acquis des compétences qui lui ont permis de poursuivre ses rêves : maintenant il répare et revend des motos d'occasion.

Le ministre du Développement social, Pol General Adul Saengsingkaew, qui a assisté au forum, a souligné que les adultes devraient écouter les enfants. "Nous ne pouvons laisser personne au bord du chemin", a-t-il déclaré.

Prof Dr Sompong Jitradub, qui dirige le Centre de recherche et de développement pour les enfants et les jeunes de la Faculté d'éducation de l'Université de Chulalongkorn, a recommandé le développement d'une base de données sur les enfants à risque. "Avec une telle base de données, les autorités compétentes pourraient travailler ensemble pour fournir des solutions", a-t-il déclaré. Sompong a également suggéré que le secteur privé soit engagé dans des efforts pour aider les personnes vulnérables.
"Dans la mesure du possible, nous devrions améliorer les lois visant à stimuler les possibilités d'éducation pour les enfants. Par exemple, les lois devraient être modifiées pour éliminer la nécessité pour les enfants de produire des cartes d'identité nationales lorsqu'ils passent à un nouveau cycle d'études », a-t-il déclaré. En clair : autoriser les apatrides à étudier. Rappel : la convention des droits de l'enfant que la Thaïlande a finalement ratifiée stipule que tout enfant a droit à une nationalité et à une éducation.

Sompong a également suggéré que les fonds existants devraient se concentrer sur l'autonomisation des enfants vulnérables plutôt que de leur donner des documents. "Par exemple, vous pouvez fournir une formation professionnelle", a-t-il déclaré (sous entendu même s'ils ne possèdent pas documents ad-hoc).
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1909 le: septembre 21, 2017, 07:48:17 am »


Les élections ? Plutôt fin 2018, dit le président de l'assemblée nationale

Les élections générales en Thaïlande pourraient ne pas avoir lieu avant la fin de l'année prochaine, a annoncé mardi le président de l'Assemblée législative , Pornpetch Wichitcholchai.

Pornpetch n'a pas pu confirmer quand les élections promises auront lieu, en disant que les processus législatifs pourraient retarder l'échéancier.
 
La réinitialisation de la Commission électorale (CE) ne devrait pas affecter le délai, a-t-il dit, et les membres actuels de la Commission restent en charge et continuent à travailler jusqu'à ce que les nouveaux membres prennent leurs fonctions.

La Commission de rédaction de la Constitution (CDC) avait 240 jours après la promulgation de la Constitution en avril pour compléter la rédaction de 10 lois organiques. Quatre d'entre elles - à savoir le projet de loi sur la CE, les partis politiques, les membres de la Chambre des représentants et du Sénat - étaient nécessaires avant que les élections puissent être organisées.

Ensuite Pornpetch explique dans le détail pourquoi l'adoption de ces lois organiques peut trainer en longueur. Il existe en effet des désaccords parmi les différentes parties prenantes. Par ailleurs, l'assemblée peut prendre 60 jours pour étudier une loi et la renvoyer à la commission de rédaction, en cas de désaccord, pour réécriture.

Comme il est préoccupant que tout cela puisse retarder les élections, Pornpetch a déclaré que la CDC devrait accélérer le travail, si cela était nécessaire. Il a refusé de donner un délai précis pour la réécriture les lois.

Interrogé sur la question de savoir si la réconciliation devrait être réalisée avant les élections, il a déclaré que c'était ce que les gens voulaient, mais ce n'était pas une exigence. Il ne dit pas non plus comment on peut évaluer la réconciliation. L'élection est une exigence de la feuille de route, alors que l'unité nationale est l'objectif du Conseil national pour la paix et l'ordre, a déclaré Pornpetch.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1003009-election-possible-late-next-year-says-pornpetch/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1910 le: septembre 22, 2017, 04:35:20 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


13 leaders des Chemises jaunes devront verser 522 millions de bahts suite aux évènemments de 2008

Treize leaders, parmi lesquels Gen Chamlong Srimuang, Sondhi Limthongkul et Suriyasai Katasila, devront verser 522 millions de bahts aux aéroports de Suvarnabhumi et Don Mueang, qu'ils avaient occupé il y a neuf ans.

Les juges n'ont pas voulu accorder un délai supplémentaire aux accusés. Ils ont été condamnés en 2011. Leurs avocats avaient 30 jours pour faire appel de la décision, ce qu'ils ont omis de faire.

Les treize leaders du "People's Alliance for Democracy (PAD)" devront donc verser 522 millions de bahts en dommages-intérêts à Airports of Thailand Plc (AoT), soit 40.2 millions par personne, plus 7,5% d'intérêts calculés à partir du 3 décembre 2008.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1911 le: septembre 24, 2017, 07:57:33 am »


Thaïlande: les gaspillages de la junte militaire irritent la population

Le gouvernement militaire est sur la sellette en Thaïlande. La mise hors service d’un dirigeable d’observation après seulement huit ans a déclenché une vague de critiques contre la junte pour gaspillage des fonds publics. Cette affaire n’est pas la première du genre.

C’est un dirigeable d’observation qui a été acheté en 2009 par l’armée pour observer la situation dans le sud du pays où sévit une guérilla séparatiste musulmane. Le dirigeable et ses caméras d’observation ont été achetés pour environ 9 millions d’euros. Le problème est qu’il n’a pratiquement jamais fonctionné. Il a fait trois ou quatre sorties en tout car il y avait un problème de fuite, l’hélium s’échappait du dirigeable. Et quand il a été révélé, il y a une semaine, que le dirigeable était mis hors service, les médias ont pris à partie les généraux au pouvoir pour avoir gaspillé l’argent des contribuables. En effet, les officiers militaires qui ont acheté cet équipement il y a huit ans sont ceux qui dirigent aujourd’hui le pays.


L’intouchable armée

Il y a ainsi une accumulation de frustrations vis-à-vis des militaires à cause d'une série de cas où l’armée a dépensé l’argent public de manière irresponsable.

Par exemple, vers 2009 l’armée de terre a dépensé des millions d’euros pour acheter des détecteurs de bombes à une firme britannique. Il s’est par la suite avéré que ces détecteurs étaient une escroquerie : ils ne permettaient absolument pas de repérer les explosifs.

Dans un autre cas, un scandale de corruption a entaché l’établissement par l’armée d’un parc historique comprenant des statues géantes des rois du Siam. Le problème est qu’à chaque fois, les militaires refusent qu’une enquête indépendante ait lieu. Ils disent que c’est à l’armée de faire sa propre enquête. Et sans surprise, ces enquêtes internes concluent qu’il n’y a aucune irrégularité.


Le procureur général va enquêter

Des scandales similaires touchent d’autres agences gouvernementales ou des politiciens civils également. Un exemple parlant : celui de l’ex-Première ministre Yingluck Shinawatra, renversée par les militaires lors du coup d’Etat de 2014, qui est en jugement pour négligence dans l’exercice de ses fonctions à propos de sa politique agricole. Yingluck s’est échappée de Thaïlande, craignant d’être condamnée à une lourde peine de prison, mais il n’en reste pas moins qu’il est clair que la lourde main de la justice s’est abattue sur elle dans toute sa rigueur, alors qu’elle épargne systématiquement les militaires.

Le grand discours de la junte au pouvoir est de dire qu’il faut réformer les institutions et supprimer la corruption, fléau du pays. Mais le problème est que la seule institution qui ne se réforme pas est l’armée. Et quand celle-ci est compromise dans des affaires de gaspillage d’argent public ou de corruption, le scandale est étouffé.

Aujourd’hui, il y a un faible espoir. Le bureau du procureur général a dit qu’il allait ordonner une enquête et que si des éléments tangibles de gaspillage d’argent public émergent, il transférera le dosser à la commission anti-corruption. Celle-ci a le pouvoir d’engager une procédure judiciaire. Mais la chance pour qu’une procédure judicaire soit engagée est infime, pour une raison simple : les militaires sont intouchables en Thaïlande.

 

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20170922-thailande-gaspillages-junte-militaire-irritent-population
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1912 le: septembre 24, 2017, 07:59:07 am »


Yingluck a fui par les casinos, dit Prawit

L'ancien Premier ministre Yingluck Shinawatra est censée avoir été conduite en secret et en voiture dans la province frontalière de Sa Kaew avant de sortir du pays en passant par les casinos, a déclaré vendredi le vice-premier ministre Prawit Wongsuwan. Les casinos se trouvent sur un no mans land situé entre les postes frontières thailandais et cambodgien mais en territoire cambodgien.

Le départ de Yingluck est survenu un jour ou deux avant que la Cour suprême ne prononce un verdict la concernant (voir les multiples articles connexes).

Prawit s'est exprimé après que la police a arrêté trois policiers soupçonnés d'avoir aidé Yingluck à fuir le Royaume.

"Le numéro 2 de la police General Srivara Ransibhramanakul, qui a parlé aux trois policiers, a déclaré que l'un d'eux, avait avoué que Yingluck a fui avec une secrétaire par le district d'Aranyaprathet province de Sa Kaew", a déclaré Prawit.

La voiture qui a été utilisée pour le voyage Bangkok - Sa Kaew est maintenant sous scellées, a déclaré Prawit, ajoutant qu'à Sa Kaew, Yingluck et les policiers seraient montés dans un autre véhicule qui n'avait toujours pas été trouvé.

Ils sont arrivés à Aranyaprathet tard dans la nuit, a-t-il ajouté, lorsque tous les points de contrôle des frontières étaient fermés.

Prawit a concédé qu'il existait plusieurs façons que Yingluck aurait pu utiliser pour sortir du pays, mais a ajouté: "On soupçonne qu'elle s'est faufilée dans l'un des casinos le long de la frontière".

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1003682-yingluck-likely-fled-via-aranyaprathet-border-deputy-pm-prawit/?tab=comments#comment-12295436
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1913 le: septembre 26, 2017, 07:27:37 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Trump va recevoir le chef de la junte militaire

L'ex-général thaïlandais Prayut Chan-O-Cha va être reçu à la Maison Blanche. Les deux dirigeants parleront commerce et politique internationale.

Le président américain Donald Trump recevra le chef de la junte thaïlandaise et premier ministre thaïlandais Prayut Chan-O-Cha à la Maison Blanche le 3 octobre, une première pour l'ex-général, au pouvoir depuis un coup d'Etat en mai 2014.

Les relations diplomatiques entre les deux pays étaient très limitées sous l'ère de Barack Obama à cause du coup d'Etat des militaires, critiqués par les défenseurs des droits de l'Homme pour avoir muselé le pays.

Mais l'arrivée au pouvoir de Donald Trump a changé la donne. «Le président Trump est impatient de réaffirmer la relation entre les Etats-Unis et un partenaire clé et allié de longue date en Asie, le royaume de Thaïlande», a déclaré mardi la Maison Blanche dans un communiqué.

«Ils discuteront de commerce international, d'investissements et échangeront également leurs points de vue concernant la situation régionale», a précisé le porte-parole de la junte, le major général Werachon Sukondhapatipak.

Pour l'ONG Human Rights Watch (HRW), cette visite est le signe que la Maison Blanche a «jeté aux oubliettes toutes considérations relatives aux droits de l'Homme».

«Trump ne se rend pas compte que cette victoire pour la propagande de Prayut et de la junte se fera aux dépens de la Thaïlande, qui la payera sous la forme d'une répression renforcée et de davantage de violations des droits de l'Homme», a estimé Brad Adams, le directeur Asie de HRW.

A leur arrivée au pouvoir par un coup d'Etat ayant renversé un gouvernement civil démocratiquement élu, les militaires thaïlandais avaient promis d'organiser rapidement des élections.

Mais près de trois ans et demi plus tard, la date n'est pas encore fixée. Et dans le pays, les rassemblements à caractère politique restent interdits, les libertés individuelles sont bafouées, les opposants surveillés.

Depuis 1932, les militaires thaïlandais ont réussi à mener à bien douze coups d'Etat, dont deux sur la dernière décennie, 2006 et 2014...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1914 le: septembre 27, 2017, 08:40:08 am »


Le gouvernement publie le "pacte de sincérité" après 6 mois de discussions

Après six mois de discussions avec des groupes politiques et sociaux, le gouvernement dirigé par la junte a publié lundi un "pacte de sincérité" (traduction qui nous semble plus signifiante que le mot à mot « accord de vérité ») dont le but est la réconciliation nationale.

Cet accord - précédemment appelé « contrat social » - comprend 10 aspects, dont « résoudre les problèmes par les moyens parlementaires », « respecter les obligations internationales », « ne pas distordre l'information dans le but d'inciter au conflit » et « les autorités ne doivent pas soutenir une tendance politique en particulier ».

Il inclut également les politiques et les concepts très importants pour le gouvernement - tels que Pracha Rat, ou la coopération entre les secteurs gouvernemental, privé et  la société civile; ou  la stratégie économique "Thaïlande 4.0" - et la philosophie économique du défunt roi de l'autosuffisance qui se rapproche du développement durable.

Les 24 pages de documents qui composent "le pacte de sincérité" évoquent également le comité de réconciliation, présidé par le vice-premier ministre et ministre de la Défense, le général Prawit Wongsuwan.

Les groupes politiques ont été invités par le comité pour les « discussions et les échanges d'idées », à l'exception de la Fondation de la Réforme démocratique populaire de Suthep Thaugsuban, qui a refusé de participer au processus d'accord.

La dernière audience publique a eu lieu en juillet, et le chef des chemises rouges, Jatuporn Prompan, était la seule personne politique à assister. Pas de chance pour lui, cet acte de bonne volonté n'a servi à rien et il a été emprisonné peu après.

On ne sait pas dans quelle mesure ce pacte sera contraignant pour les groupes, associations et partis.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004148-govt-releases-‘agreement-of-truth’-after-six-months-of-talks/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1915 le: septembre 27, 2017, 03:57:47 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Yingluck Shinawatra condamnée...

Comme on pouvait s'y attendre, l'ancien Premier ministre Yingluck Shinawatra a été reconnue coupable de négligence dans le cadre du versements de subventions aux riziculteurs.

Elle a été condamnée à cinq années de prison.

Le verdict a été prononcé par la Cour Suprême, une instance réputée très largement acquise à la junte militaire, et aux mouvements anti Thaksin qui ont précédé et préparé le coup d'état.

C'est un jugement politique, selon de nombreux observateurs, qui écarte celle qui aurait pu remporter les prochaines élections.

Elle avait déjà été bannie par l'assemblée législative composée de membres entièrement désignés par les putschistes. Seule détail qui intrigue : pourquoi 5 ans au lieu de 10 ans ? Une remarque sans importance.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2937
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1916 le: septembre 29, 2017, 11:42:57 pm »


CNN annonce Yingluck à Londres, Prawit n'est pas au courant !

Le vice-premier ministre et ministre de la Défense, le général Prawit Wongsuwan, a déclaré vendredi qu'il n'était pas au courant d'une information qui annonce l'ancien premier ministre Yingluck Shinawatra à Londres. Elle aurait demandé l'asile politique au Royaume Uni.

CNN, citant une source au sein du parti Pheu Thai a déclaré que Yingluck est maintenant à Londres et demande l'asile.

Le "dernier domicile connu" de Yingluck a été divulgué jeudi par le Premier ministre général Prayut Chan-o-cha, qui a déclaré qu'elle était à Dubaï où son frère, Thaksin, vit également et possède une villa.

"Je ne sais pas [si Yingluck est à Londres]", a déclaré Prawit, ajoutant que le ministère des Affaires étrangères ne lui avait pas fourni de rapports mis à jour sur la localisation de Yingluck comme indiqué dans les médias étrangers.

Thaksin et sa famille sont maintenant à Londres où il a une maison de 260 millions de thb !

En citant des sources gouvernementales anonymes à Dubaï, Prawit a déclaré jeudi que Yingluck avait promis de ne pas participer à des activités politiques durant son séjour dans l'émirat.

Les autorités de Dubaï ont également promis au ministère thaïlandais des Affaires étrangères de surveiller Yingluck et de s'assurer qu'elle ne participait à aucune campagne politique, a déclaré Prawit.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004708-deputy-pm-not-aware-of-cnn-report-placing-yingluck-in-london/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1917 le: septembre 30, 2017, 08:21:14 am »


Il est vrai que l'utilisation des écrans, et tout particulièrement du smartphone, frole la folie en Thaïlande !... Les Thaïlandais ne lachent jamais leur téléphone ; ils l'utilisent en mangeant, en faisant du sport au gym (là, je me demande comment ils font ?!!!) et même aux toilettes !


Les Thaïlandais sont quasiment à plein temps devant leurs écrans !

Si on considère qu'un plein temps, c'est 7 à 8 heures par jour, les Thaïlandais passent un quasi plein temps devant leurs écrans (dont téléphone) avec plus de 7 heures par jour.

Baby boomers nés entre 1945 et 1965. Les dates limites sont sujettes à caution mais seulement à la marge.

Génération X 1965 - 1980

Génération Y 1980 - 2000

Génération Z nés ce siècle

Avant 1945 : appelons les les "La Générations des Sages" mais, de toute façon, ils ne sont comptabilisés.

 

Les Thaïlandais de la génération Y passent une moyenne de 7,12 heures sur Internet tous les jours, a révélé un sondage.

Le sondage, mené par l'Agence de développement des transactions électroniques (ETDA), a révélé que les personnes dans le groupe Generation X passent 5,48 heures par jour et que Gen Z était en ligne pendant 5,48 heures par jour (pas plus car le reste du temps, ils sont en classe).

Les baby boomers traînent avec 4,54 heures. Surangkana Waupard, directrice exécutive de l'ETDA, a déclaré que l'agence a recueilli des réponses de 25 101 utilisateurs d'Internet en juin et juillet.

Les jours de congé, les membres de la Gen Y passent 7,36 heures par jour devant les écrans et les utilisateurs de la Gen Z sont en ligne pendant 7,12 heures. Les utilisateurs de Gen X passent 5,18 heures et les baby-boomers 4,13 heures. Les cinq principaux endroits d'accès à Internet sont : la maison, à 85,6%, suivis par le bureau à 52,4%, les moyens de transport à 24% et l'école, 17,5%.

Les cinq catégories les plus populaires pour l'utilisation d'Internet sont les réseaux sociaux à 86,9%, les recherches d'informations à 86,5%, le courrier électronique à 70,5%, le divertissement à 60,7% et les achats en ligne à 50,8%. Les plateformes de réseaux sociaux les plus populaires sont YouTube à 97,1%, Facebook 96,6%, Line 95,8%, Instagram 56% et le site Web Pantip 54,7%.

Pour les achats en ligne, les catégories les plus populaires sont les vêtements et les accessoires, les produits de beauté, les articles informatiques, les appareils ménagers et la livraison de nourriture, a déclaré Surangkana. Les achats en ligne sont généralement inférieurs à 1000 thb.

Cependant, dans les services financiers et les investissements, les transactions de plus de 10 000 Bt sont courantes. Pour les transactions en ligne, les méthodes de paiement les plus courantes sont la carte de crédit à 35,1%, les applications mobiles bancaires à 31,9 %, les ATM à 27,1% et les transferts par sites bancaires électroniques 22,6%.

Les Thaïlandais utilisent Internet pour les réservations de billets de transports, d'hôtels et autres achats.


http://tech.thaivisa.com/24591-2/24591/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1918 le: octobre 02, 2017, 01:43:23 pm »


Il est vrai que l'utilisation des écrans, et tout particulièrement du smartphone, frole la folie en Thaïlande !... Les Thaïlandais ne lachent jamais leur téléphone ; ils l'utilisent en mangeant, en faisant du sport au gym (là, je me demande comment ils font ?!!!) et même aux toilettes !

Les Thaïlandais sont quasiment à plein temps devant leurs écrans !



vrai que çà frôle la folie... c'est déjà pas mal en France, mais là çà bat tous les records... 
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1919 le: octobre 02, 2017, 01:54:41 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Rencontre de Prayut Chan-o-cha et Donald Trump ce soir à la Maison Blanche

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha rencontrera le président américain Donald Trump à la Maison Blanche ce soir.

La rencontre sera la première visite officielle d'un Premier ministre thaïlandais depuis le voyage de Thaksin Shinawatra à Washington en 2005, un an avant qu'il soit victime d'un coup d'Etat. Gen Prayut et Donald Trump ont des relations difficiles avec certains médias.

Les deux dirigeant évoqueront les liens de Bangkok avec la Corée du Nord, l'excédent commercial de la Thaïlande au dépend des États-Unis et les questions de défense...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1920 le: octobre 04, 2017, 11:41:43 am »


Retraites : augmentation des pensions de 100 thb par mois pour les nécessiteux

Le projet de loi visant à augmenter les pensions mensuelles des personnes âgées à faible revenu est passé en première lecture devant l'Assemblée législative nationale (NLA) mercredi.

Les personnes qui ont eu un emploi dans le secteur formel ou dans l’administration touchent une retraite. Mais la plupart des Thaïlandais ne survivent que grâce à l'entraide entre les générations.

A cela s'ajoute le minimum vieillesse versé à tout le monde qui s'établit comme suit :

Entre 60 à 69 ans 600 thb par mois chacun, 70 à 79 ans  700 thb, 80 et 89 ans 800 thb, et plus de 90 ans : 1000 thb.

Jetn Sirathranont, porte-parole du comité en charge à l'assemblée, a révélé mardi que le projet de loi concernant les personnes âgées comprenait une clause visant à allouer 2 p. 100 des «taxes du péché» sur le tabac et l'alcool pour une augmentation des pensions des nécessiteux.

"Seules les personnes âgées ayant peu de revenus et sans forme de retraite (liée à un emploi durant la vie active) recevront la subvention supplémentaire de 100 thb par mois", a déclaré M. Jetn.

Il a ajouté que le projet de loi visait également à utiliser une partie des taxes sur les péchés pour améliorer le logement des personnes âgées mais il n'a pas donné de processus ni de montant.


http://www.nationmultimedia.com/detail/breakingnews/30328405
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1921 le: octobre 04, 2017, 03:49:40 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


YINGLUCK SHINAWATRA : suite...


La " Royal Thai Police" a demandé qu'Interpol diffuse une "notice rouge" qui permette d'arrêter l'ancien Premier ministre Yingluck Shinawatra.

Selon Pol Gen Srivara Rangsibrammanakul, le chef-adjoint de la police nationale, la RTP dispose d'une information jugée crédible (sic) selon laquelle madame Yingluck se trouverait actuellement en Grande-Bretagne, un pays qui a signé un traité d'extradition avec la Thaïlande...

Il est donc du devoir des autorités de demander l'extradition de cette dernière qui doit purger une peine de cinq années de prison.

Le Pol major-général Panurat Lakboon, commissaire adjoint de la police métropolitaine, a déclaré que les enquêteurs interrogeaient toujours Pol Col Chairith Anurit, commandant adjoint de la 5e division de la police métropolitaine, et deux autres policiers qui auraient aidé l'ancien Premier-ministre quitter le royaume.

Il a ajouté que ses hommes attendaient le résultat des tests ADN des objets trouvés dans deux voitures - une Mercedes Benz et un pick-up - utilisés lors de l'évasion.

Si les échantillons d'ADN correspondent, la police engagera des les poursuites à l'encontre des trois officiers, a déclaré le commissaire adjoint...

Interpol présente les notices rouges comme l’un des moyens par lesquels elle informe ses pays membres qu’un mandat d’arrêt a été délivré à l’encontre d’un individu par une autorité judiciaire.

Interpol diffuse des notices rouges pour demander la localisation et l’arrestation d'individus recherchés afin qu'ils soient extradés.

Pour qu'une notice rouge soit délivrée et diffusée par Interpol des règles précises doivent être respectées scrupuleusement.

En effet, le Bureau central national (B.C.N) doit fournir au Secrétariat général d'Interpol une série d'informations, notamment sur les éléments qui concernent le mandat d'arrêt en cours de validité dans le pays concerné.

Les demandes doivent respecter un certain nombre de contraintes qui excluent "toute activité ou intervention dans des questions ou affaires présentant un caractère politique ..."  ???

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1922 le: octobre 05, 2017, 07:54:33 am »


Le vice-premier ministre Prawit ne confirmera pas la date d'élection

Le vice-premier ministre, le Général Prawit Wongsuwan, a refusé mardi de confirmer la date des élections malgré le fait que le Premier ministre le Général Prayut Chan-o-cha ait informé le président américain Donald Trump qu'il annoncerait la date de l'élection l'année prochaine.

Prawit, qui a présidé le conseil des ministres mardi, a déclaré que la date des élections dépendait de l'achèvement des quatre lois organiques nécessaires à sa tenue.

Deux de ces lois ont déjà été promulguées - la Commission des élections et les lois sur les partis politiques - tandis que les deux autres, concernant l'élection des sénateurs et députés, suivent toujours le processus de rédaction et de délibération.

Une fois terminé, il faudrait 150 jours de préparation à la Commission électorale avant que les élections ne puissent avoir lieu, a déclaré Prawit.

Interrogé sur la question de savoir si les élections auront lieu immédiatement après les 150 jours de préparation, Prawit a simplement déclaré qu'il suivrait la feuille de route, ce qui signifie que cela ne se produirait qu’après l'achèvement des quatre lois organiques, après quoi les partis politiques seraient autorisés à reprendre leurs activités.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1005237-prayut-tells-trump-but-prawit-won’t-confirm-election-date/
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5960
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1923 le: octobre 06, 2017, 04:20:41 pm »


L'ancien Premier ministre fugitive Yingluck Shinawatra envisage de demander l'asile politique dans trois pays européens : le Royaume-Uni, l'Allemagne ou la France, a déclaré vendredi une source de son équipe juridique.

Yingluck réside actuellement au Royaume-Uni sur un visa de touriste, a déclaré la source, mais a refusé de préciser quel passeport elle utilise.

La source a déclaré que le Royaume-Uni est son pays préféré pour y demander l'asile parce que son frère Thaksin, qui vit en exil à Dubaï, y possède une résidence.

"Khun Yingluck va bien. Elle aime faire la cuisine pour des amis proches qui lui rendent visite. Mais elle restera silencieuse pendant un moment ", a déclaré la source.

La Cour criminelle de la Cour suprême pour les titulaires de fonctions politiques a condamné le mois dernier à Yingluck à cinq ans de prison pour négligence dans la prévention de la corruption lors de la mise en place de subventions pour les riziculteurs. Elle a fui la Thaïlande fin août à Dubaï puis à Londres avant la lecture du verdict..

Elle est maintenant en train de rédiger une demande d'asile, mais elle doit d'abord avoir un verdict judiciaire complet à soumettre. Le détail du jugement devrait être publié dans les prochains jours. Son équipe juridique utilisera le verdict détaillé pour justifier sa demande d'asile politique.

"Nous devons prouver que Yingluck est politiquement intimidée", a déclaré la source anonyme. "La Thaïlande n'est plus un pays sûr pour elle." "Nous dirons [au pays auquel elle s'adressera] qu'elle a été confrontée à système judiciaire inique depuis que son gouvernement a été renversé par un coup d'état, ce qui l'a incité a dû fuir le pays", a déclaré la source.

On en conclut qu'elle fera (d'abord) la demande d'asile dans un des trois pays qu'elle a choisis.

La France a accordé l'asile politique a plusieurs personnes ayant fui la Thaïlande au moment du coup d'état ou plus tard et accusées du crime de lèse majesté.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1005756-yingluck-considers-asylum-applications-for-uk-germany-and-france/
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1924 le: octobre 10, 2017, 08:08:53 am »


Abhisit et des universitaires critiquent le très risqué nouveau délai pour la tenue des élections.

LES ÉLECTIONS REPOUSSÉES APRÈS 2019 : AUGMENTATION DE L’INCERTITUDE APRÈS CE DELAI SUPPLÉMENTAIRE CONSIDÉRÉ COMME BOUSCULANT L’ÉCONOMIE ET MENAÇANT LA STABILITÉ.

Un ancien premier ministre et des universitaires ont soulevé des objections concernant le report de l'élection promise en raison du processus législatif de droit organique compliqué, dont ils ont dit qu'il ne pouvait plus être justifiés tout en prévoyant que le retard ne serait pas bon pour quiconque à long terme.

Résumé :

Un consensus s’est créé pour mettre en avant les risques économiques que faisait peser ce quatrième report des élections en 4 ans. Ce report pourrait également altérer la confiance de la population dans la capacité de la junte à gérer le pays.

De rares voies s’élèvent pour dire qu’il n’en sera rien et que la vie économique va continuer comme avant.


Article complet :

La réponse est venue après la déclaration du Premier ministre Prayut Chan-o-cha la semaine dernière disant que le gouvernement pourrait annoncer les élections promises l'année prochaine, mais que cela pourrait se tenir en 2019. Le chef de la junte a promis une date d'élection, seulement les élections ont été déjà retardées quatre fois depuis qu'il a pris le pouvoir il y a près de quatre ans.

Abhisit Vejjajiva, ancien Premier ministre et chef du Parti démocrate, a déclaré que citer la législation comme justification du report pourrait ne pas être raisonnable.

Le processus devrait se tenir dans le cadre défini par la Constitution, at-il dit. En outre, le travail aurait dû se dérouler en douceur parce que chaque législateur provenait du cercle fermé, ou des «cinq rivières de pouvoir», qui se réfèrent à cinq corps qui contrôlent le gouvernement actuel, a déclaré l'ancien premier ministre.

"Maintenant, n'essayez pas d'envoyer des signaux pour repousser le vote ou le faire glisser parce que cela ne mène qu’à plus de problèmes et risque de causer des conflits à l'avenir", a déclaré Abhisit. "L'ambiguïté n'est pas bonne pour personne".

Abhisit a également appelé le régime actuel à cesser de créer des conditions qui reporteraient les élections, ajoutant qu'il voulait voir le gouvernement résoudre les problèmes auxquels sont confrontées les personnes et assurer la paix après le sondage.

Le politologue Sirote Klampaiboon a également déclaré que le report ne semble pas raisonnable.

Après que le régime a cité la législation pour le retard, Sirote a déclaré qu'il croyait qu'un processus plus rapide était possible, étant donné que peu de changements étaient nécessaires et qu'il n'y avait pas eu beaucoup de travail sur la recherche ou la collecte d'opinions.

Malgré la récente promesse de Prayut, Sirote a déclaré qu'il croyait que les perspectives du sondage étaient encore plutôt minces.

"En réalité, le général Prayut a annoncé officiellement au moins deux fois que des élections se tiendraient. Une fois, il a visité le Japon et a rencontré le Premier ministre Shinzo Abe, et l'autre fois, il a déclaré à Ban Ki-moon, ancien secrétaire général des Nations Unies. L'élection a chaque fois été reportée ", a déclaré Sirote.

Pire encore, at-il dit, ce qui était souligné plus clairement maintenant étaient toutes les raisons pour lesquelles les élections ne pouvaient être tenues et devaient être retardées.

Il a ajouté que Prayut et d'autres dirigeants du régime ne parlaient plus clairement de l'élection, disant seulement qu'ils annonceraient quand ils se produiraient.

Sirote a également prévenu que non seulement l'incertitude de la soi-disant «feuille de route vers la démocratie» et la date des élections porteraient préjudice à l'économie car elle a détourné les investisseurs, mais cela compromettrait également le régime.

"La junte sera mise sous pression en permanence en raison d'une mauvaise administration apparente. En dehors de cela, parce que le Conseil national pour la paix et l'ordre [NCPO] n'a jamais appris à partager mais ne conserve son pouvoir que pour lui-même, le nombre de ses ennemis politiques augmentera aussi. "

Un autre critique politique, Attasit Pankaew, politologue de l'Université de Thammasat, a déclaré que même si la Constitution avait établi un calendrier permettant de retarder l'élection, le sentiment public devrait également être un facteur déterminant qui ne devrait pas être négligé.

"Si les gens ne pensent pas que le sondage devrait être différé, peut-être que la junte devrait les écouter aussi", a déclaré le politologue.

Plus important encore, Attasit a déclaré que la feuille de route, qui dicte les principaux points des plans de la junte, y compris les élections, était un point de référence clé du régime. Quand elle a continuellement changé, elle reflète l'instabilité politique, qui pourrait finalement affecter tout, de la société à l'économie a-t-il ajouté.

"C'est un sujet de préoccupation car cela implique la stabilité nationale", a déclaré l'universitaire. "Toute la société, l'économie et tout est basé sur la politique. Quand il y a de l'incertitude dans la politique, tous les autres secteurs ne peuvent pas faire des plans et donc l'économie pourrait ne pas être en mesure de se développer ".

La feuille de route devrait être claire et fiable, a déclaré Attasit, ou bien le pays serait rempli d'une atmosphère de méfiance et d'incertitude.


Retards d'investissement

Stanley Kang, président de l’ensemble des chambres de commerce étrangères en Thaïlande, a déclaré que l'impact du délai d'élection dépendra des événements futurs et de l’explication.

Les investisseurs s'attendaient à ce que les élections se déroulent d'ici la fin de cette année, mais un court délai n'aurait pas d'incidence négative sur la confiance des investisseurs, at-il déclaré.

"Une élection un peu tardive n'aurait aucun effet, si le gouvernement a une bonne explication et aucun problème ne se produit", a déclaré Kang, un investisseur taiwanais.

Il a ajouté que les investisseurs surveillaient un projet de loi lié au Corridor économique de l'Est (CEE) pour doit être soumis à l'Assemblée législative nationale (ALN).

Si l'ANL approuve une telle loi, cela rendrait les investisseurs plus confiants et stimuleront leurs investissements, a-t-il déclaré.

Un autre problème était la disponibilité de travailleurs qualifiés travaillant dans les zones de la CEE, car les investisseurs s'inquiétaient de la pénurie de main-d'œuvre hautement qualifiée à long terme, a déclaré Kang.

Sakon Varanyuwatana, ancien doyen de la Faculté d'économie de l'Université de Thammasat, a déclaré que le retard des élections générales aurait une incidence sur la confiance des investisseurs. Beaucoup attendaient des élections l'année prochaine et ils voulaient voir qui formerait le nouveau gouvernement et mènerait une politique économique, notamment en ce qui concerne la CEE.

"Le retard de l'élection créera de l'incertitude alors que les investisseurs attendent le nouveau gouvernement", a déclaré M. Sakon.

Le gouvernement actuel a tenté de faire en sorte que les réformes économiques se poursuivent en mettant en place des comités de réforme et de stratégie et exige que les nouveaux gouvernements suivent sa stratégie sur 20 ans.

Pipat Luangnaruemitchai, directeur général adjoint de Phatra Securities, a déclaré que le retard des élections n'aurait pas beaucoup d'impact sur la confiance des investisseurs dans l'économie. Il a ajouté que personne ne s'attendait à ce que la situation politique se détériore et entraîne des turbulences.

Certains investisseurs pourraient attendre que le nouveau gouvernement se forme alors que les pays européens ne s'occupent pas officiellement du gouvernement actuel ( de la junte), a-t-il ajouté.
 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1006015-abhisit-academics-criticise-risky-new-election-delay/
IP archivée