Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.  (Lu 537741 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1950 le: décembre 20, 2017, 08:09:29 am »


La Thaïlande autorisera les activités politiques

Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha, chef de la junte militaire à la tête de la Thaïlande, a annoncé mardi qu'il allait lever l'interdiction de toute
activité politique en vigueur depuis le coup d'Etat de mai 2014, ce qui permettra la tenue d'élections l'année prochaine.

   
Les grandes formations politiques du pays exhortent depuis des mois le gouvernement à lever l'interdiction faite aux partis de se préparer pour des élections.
   
Prayuth, qui avait annoncé en octobre que des élections générales auraient lieu en novembre 2018, n'a pas précisé quand l'interdiction serait levée.   
   
La procédure prévoit que des décisions de ce type doivent paraître au Journal royal avant de pouvoir entrer en application.
   
Le Front uni de la démocratie contre la dictature, qui s'oppose à la junte militaire, a qualifié cette annonce de "premier pas vers des élections et la démocratie".
"C'est définitivement une bonne nouvelle", a ajouté le porte-parole des "chemises rouges", Thanawut Wichaidit, espérant que la junte mettrait aussi fin à l'interdiction des rassemblements publics.
   
Les relations entre la Thaïlande et plusieurs de ses partenaires occidentaux ont souffert du coup d'Etat de 2014 mené par l'armée contre le gouvernement de la Première ministre Yingluck Shinawatra.
   
Mais l'Union européenne a indiqué la semaine dernière, à la suite de l'annonce d'élections, qu'elle reprendrait ses contacts politiques "à tous les niveaux" avec la Thaïlande.


http://www.boursorama.com/actualites/la-junte-thailandaise-va-autoriser-les-activites-politiques-b4f8b8cf83429a61696974ffdbadc240
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1951 le: décembre 20, 2017, 08:22:56 am »


Prawit n'est pas au courant de la création d'un parti politique militaire

Le vice-Premier ministre, le général Prawit Wongsuwan, a rejeté les rumeurs concernant une tentative de créer un parti politique soutenu par l'armée, nommé Pracharat, ou le Parti du peuple.

"Non, ce n'est pas prévu. Je ne vois pas », a déclaré M. Prawit aux journalistes au siège du gouvernement lorsqu'on l'a interrogé cette histoire.

L'ancien député démocrate Wathara Petchthong a soulevé la question au cours du week-end, déclarant qu'il y avait une tentative de mettre en place un parti soutenu par l'armée nommé Pracharat, qui serait dirigé par le vice-Premier ministre Somkid Chatusripitak.

Prawit a également rejeté les spéculations sur le fait que Somkid dirigerait le nouveau parti, disant qu'il ne savait rien à ce sujet.

Des spéculations sur les tentatives de mise en place d'un parti soutenu par les militaires ont circulé depuis que le Maj-Général Songklod Theprat, un ancien membre du groupe de travail sur la réforme nationale du Comité National pour la Paix et l'Ordre (NCPO) a créé son "Mouvement Volontaire".

Songklod, qui est considéré comme proche du NCPO, a créé des antennes à l'échelle nationale d'un mouvement vu comme des bases politiques de l'armée avant les élections prévues pour la fin de l'année prochaine.

Plus tôt, l'ex-réformateur Paiboon Nititawan a également exprimé le souhait de créer un parti, avec des spéculations selon lesquelles un tel parti apporterait son soutien à l'armée.

Début novembre, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a refusé d'exclure la création d'un parti politique par le NCPO.

"Je ne pense pas à [créer un parti] maintenant, mais je vais voir comment la situation évolue dans le futur. Nous avons une année pour y penser ", a déclaré Prayut.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1016413-prawit-‘knows-nothing’-about-a-military-political-party/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1952 le: décembre 24, 2017, 08:32:34 am »


Non, la junte n'autorise pas les activités politiques et les élections pourraient être encore repoussées.

Le pourtant très pro-gouvernement The Nation révèle dans un très long article que les discours récents du chef du NCPO n'étaient, en fait qu'un effet d’annonce. La junte ne desserre pas l'étau.

Le chef de NCPO permet aux partis politiques de s'engager dans le travail administratif mais interdit les activités politiques jusqu'au mois de juin.

L'interdiction sur les activités politiques restera en place jusqu'à ce que la loi organique sur l'élection des députés entre en vigueur, selon la dernière ordonnance de la junte.

La dernière utilisation de l'article 44, qui permet aux partis politiques de s'engager dans des travaux administratifs, a soulevé des préoccupations quant au report de la feuille de route et les élections prévues en novembre 2018, selon les observateurs.

D'ailleurs Abhisit, proutant pro armée, avait soulevé le lièvre dès l'annonce en fanfare de l'utilisation de l'article 44 plus tôt cette semaine.

Le chef de la junte et Premier ministre, Prayut Chan-o-cha, a utilisé l'article 44 pour permettre aux partis politiques de mettre en œuvre le travail administratif requis par la loi sur les partis politiques tout en maintenant l'interdiction des activités politiques.

L'ordonnance, publiée hier dans la Gazette royale, précise qu'après l'entrée en vigueur de la loi organique concernant l'élection des députés, le Conseil des ministres pourrait demander au Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO) d'envisager de révoquer l'interdiction des activités politiques (pour mémoires, les membres du conseil des ministres et du NCPO sont les mêmes). Il n'y a donc rien de fait.

L'arrêté prévoit également une nouvelle date limite pour que les partis politiques terminent leur travail administratif, ce qui soulève la question de savoir si l'élection prévue en novembre de l'année prochaine était encore possible. La loi sur les partis politiques, qui a été promulguée début octobre, n'entrera en vigueur que le 1er avril 2018, selon l'ordonnance de la junte d'hier.

La suite est assez technique. A découvrir en anglais dans le lien. Visiblement, les partis, même pro-junte, n'ont pas très confiance dans la junte.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1017118-junta-order-raises-doubts-about-poll-in-november/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1953 le: décembre 31, 2017, 11:45:24 am »


Un contrat social obligatoire préalable à des élections

Le comité de préparation à la réconciliation présidé par le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, le général Prawit Wongsuwan, se réunira pour suivre les plans de réconciliation du gouvernement et préparer les élections générales, après la fin du festival du Nouvel An.

Le porte-parole du ministère de la Défense, le lieutenant-général Kongcheep Tantrawanich, a déclaré samedi que la réunion se tiendrait le 8 janvier et que les discussions devraient porter sur la mise en œuvre d'un "contrat social".

Le comité a recueilli cette année des opinions sur la résolution des conflits de la part de la société civile et des partis politiques, et a rédigé un contrat social auquel toutes les parties en conflit doivent se conformer, que ce contrat soit légal ou non.

Kongcheep a déclaré que le contrat visait à créer / assurer la reconnaissance, la compréhension et la conscience parmi les membres du public à tous les niveaux, en commençant par les villages, en utilisant les mécanismes du commandement des opérations de sécurité intérieure et du ministère de l'Intérieur.

Entre-temps, tous les organismes gouvernementaux ajusteront leurs projets pour qu'ils soient conformes au contrat. Cela s'appliquera particulièrement aux solutions pour lutter contre l'inégalité dans la société, a-t-il dit.

Si le processus de réconciliation se passe bien, il croit que la feuille de route pour les élections ira de l'avant comme prévu.

"L'élection aura certainement lieu après la feuille de route. Si la société est pacifique et que les gens ont une compréhension commune et font des compromis, je crois que nous pouvons aller de l'avant avec les élections ", a-t-il ajouté.

Sous entendu : si l'armée prétend que sa perception est que la société n'est pas assez pacifique et que la population ne fait pas assez de compromis, il n'y aura pas d'élection.

Le Premier ministre, Prayut Chan-o-cha, a déclaré que les élections se tiendront en novembre prochain.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1018122-‘social-contract’-on-the-agenda-in-lead-up-to-election/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1954 le: janvier 04, 2018, 08:05:05 am »


Prayut avoue être devenu un politicien

Trois ans et demi après avoir dirigé un coup d'Etat, le Premier ministre, le général Prayuth Chan-ocha, a déclaré mercredi qu'il était maintenant un homme politique qui était autrefois un soldat.

Cette annonce intervient après la réunion du cabinet de mercredi après-midi, alimentant encore les spéculations sur l'ambition prétendue de Prayuth de devenir un Premier ministre élu lors des élections générales prévues en novembre.

"Je dois changer aujourd'hui parce que je ne suis plus un soldat. Comprenez-vous? "Prayuth - qui continue actuellement à détenir le pouvoir absolu - a déclaré à la presse.

"[Je suis] un politicien qui était un soldat, donc j'ai toujours certaines habitudes de soldat. Cependant, in fine les gens doivent soutenir la bonne politique avec une bonne gouvernance, avec des élections dans un système juste ", a déclaré Prayuth. .

"Il doit y avoir un parti politique avec une idéologie, un parti politique qui dépense des budgets d'une manière frugale et utile et qui peut être contrôlé. Et ce contrôle sera une question de processus judiciaire. Alors ne jugez pas tous les problèmes par vous-même », a-t-il ajouté. Sous-entendu, ce n'est pas à la presse de parler de corruption mais à la justice.

 
http://www.khaosodenglish.com/politics/2018/01/03/prayuth-declares-politician-used-soldier/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2937
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1955 le: janvier 05, 2018, 05:33:41 pm »


La popularité de la junte à son plus bas depuis le coup d'état !

La cote de popularité de la junte a atteint son niveau le plus bas depuis son arrivée au pouvoir suite à un coup d'état militaire en mai 2014, atteignant le niveau le plus bas observé par le gouvernement civil que la junte a renversé, selon les résultats de la dernière enquête.

La bonne nouvelle pour le Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO) est qu'il jouit d'une plus grande popularité dans le nord-est où vivent la plupart des partisans du gouvernement dirigé par Pheu Thai, selon le sondage d'opinion.

Dans certaines provinces du nord-est, telles que Nakhon Phanom, la popularité de la junte a doublé. Cela pourrait être dû aux bénéfices récoltés par les résidents sous la junte, y compris les prix d'achat plus élevés du riz. Cependant, dans d'autres provinces de la région, telles que Roi Et et Kalasin, il n'y a eu que de légères améliorations.

Le NCPO a vu sa popularité diminuer dans les régions du Nord et du Centre, et en particulier dans le Sud d'où il tenait une grande partie de sa popularité (le Sud a toujours été contre le pouvoir civil précédent).

Le soutien dans le Sud a diminué alors que le gouvernement dirigé par le NCPO n'est pas parvenu pas à enrayer la chute des prix du caoutchouc tout en durcissant le ton de manière agressive avec les pêcheurs et les opposants aux centrales électriques.

Dans la dernière enquête menée auprès des résidents des 77 provinces après trois ans au pouvoir, le gouvernement de Prayut Chan-o-cha a obtenu un score d'approbation moyen de 5,73 sur 10. Comparé à la note de 5,28 pour le gouvernement de Yingluck Shinawatra peu avant le coup d'état de 2014.

La junte a vu sa cote d'approbation la plus élevée six mois après le coup d'état, avec 7,02.

La note est tombée à 6,15 un an après le coup d'état, remontant légèrement à 6,48 l'année suivante, et a encore diminué à 5,73 dans le dernier sondage trois ans après le coup d'état. Donc encore très au-dessus de la moyenne.

Le dernier sondage a révélé que les personnes interrogées s'inquiètent pour l'économie. Et ils mentionnent des problèmes de bien-être, de sécurité et de criminalité, ainsi que de conflits politiques.

Selon l'enquête, les gens veulent que le gouvernement se concentre sur les problèmes liés au bien-être, car ils estiment qu'il n'y a eu aucune amélioration.

Les répondants ont souligné la hausse du chômage, la chute des prix agricoles, ainsi que la hausse du coût de la vie. De plus, ils veulent que le gouvernement prenne davantage soin des gens de la base qui sont les plus vulnérables face à ces problèmes.

Sur les questions sociales, les personnes interrogées souhaitaient que le gouvernement donne la priorité à la résolution des problèmes liés à la drogue et au vice, qu'ils considèrent comme la cause première de tous les crimes.

Ils croient que s'attaquer à ces problèmes contribuerait à renforcer la sécurité. Les personnes interrogées ont également appelé à des aides gouvernementales suffisantes pour les personnes âgées, les handicapés et les non-privilégiés.

Sur les questions politiques, les personnes interrogées ont demandé au gouvernement de s'attaquer à la corruption de manière équitable, sans préjugés envers les groupes de personnes (sous entendu évident).

En outre, les personnes interrogées veulent que la junte s'attaque aux problèmes de provocation politique, de discours de haine et de fausses nouvelles qui conduisaient souvent à la division sociale et même à la violence.

Les personnes interrogées ont également appelé à l'application équitable de la loi et à la réforme du système judiciaire, afin de garantir que tous les groupes de personnes soient traités de la même manière (référence à la justice de castes).

Ils souhaitaient également que le gouvernement encourage une plus grande participation du public dans de nombreux domaines, y compris la lutte contre la corruption et la formulation de politiques gouvernementales.

Ces opinions ont été recueillies par des agences compétentes dans le cadre du projet de la junte visant à encourager la réconciliation et l'unité après des années de conflits politiques graves.

 https://www.thaivisa.com/forum/topic/1018813-junta’s-popularity-at-lowest-level-since-2014-coup-survey/


IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1956 le: janvier 07, 2018, 07:52:31 am »


"Trouvez Yingluck et ramenez-la" ordonne Prayut

Le gouvernement a ordonné à la police de traquer et d'arrêter l'ancien Premier ministre fugitive Yingluck Shinawatra afin qu'elle puisse être ramenée en Thaïlande pour faire face à la justice, a déclaré hier le chef de la police nationale, Pol Srivara Ransibhramanakul.

Sriwara a indiqué que les instructions étaient venues du Premier ministre Prayut Chan-o-cha et du vice-Premier ministre Prawit Wongsuwan, qui supervise la police royale thaïlandaise. Il a déclaré aux journalistes que la police espérait toujours qu'ils réussiraient à ramener Yingluck. "La police travaille de son mieux", a-t-il déclaré.

Sriwara veut que les officiers sur l'affaire demandent régulièrement des informations sur les allées et venues de Yingluck à leurs homologues d'Interpol à l'étranger et de lui fassent un rapport chaque semaine. Selon Sriwara, la police thaïlandaise a demandé à Interpol des informations à jour avant le Nouvel An, mais attend toujours une réponse.

La police a confirmé hier l'authenticité de la photo de Yingluck prise par un touriste thaïlandais à Londres bien que les officiers de la police scientifique ne puissent pas être sûrs que la photo avait été prise récemment.

Une source a déclaré que de nombreux touristes et expatriés thaïlandais à Londres demandent souvent de prendre des photos avec Yingluck s'ils la rencontrent. Ils lui posent également des questions sur sa vie actuelle.

L'ambassade britannique a refusé hier de faire tous commentaires sur Yingluck, suite à sa dernière apparition publique et rapporte qu'elle avait demandé l'asile au Royaume-Uni.
 

très long article à retrouver en anglais ici :

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1018981-find-yingluck-and-bring-her-to-justice-pm-orders/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1957 le: janvier 09, 2018, 08:20:57 am »


Les gens voient 2018 assez similaire à 2017 : sondage Suan Dusit

Alors que certains points positifs peuvent être anticipés pour l'économie cette année, la plupart des Thaïlandais n'attendent pas beaucoup de développement politique et social en 2018, selon un résultat du sondage Suan Dusit publié dimanche.

Sur les 1 230 personnes interrogées dans l'ensemble du pays, 48% estiment que la politique dans l'année à venir restera sensiblement la même, compte tenu des facteurs d'instabilité persistants et des conflits récurrents entre les acteurs politiques.

Près de 30% s'attendent à une amélioration en se fiant à la feuille de route du gouvernement pour des élections et à la mise en place d'une administration plus expérimentée, tandis que 22% s'attendent au pire vu le plan électoral flou et la corruption endémique.

Interrogés sur la société thaïlandaise, 44% ne s'attendent pas à beaucoup de progrès compte tenu des problèmes accumulés de criminalité, de drogue et d'inégalité, tandis que 28% attendent des progrès et veulent croire à la volonté des Thaïlandais de voir une société unie et pacifique.

Toutefois, plus de 27% d'entre eux pensent que cela pourrait s'aggraver à cause de la lutte pour la survie dans une économie en déclin.

Interrogés sur l'économie thaïlandaise, près de 39% estiment qu'elle pourrait aller mieux compte tenu des chiffres prévus pour la croissance, des échanges avec l'étranger, des investissements, des stimulations du gouvernement et du secteur privé.

Plus de 32% d'entre eux ne voient aucune amélioration en raison de l'augmentation du coût de la vie et des répercussions  de la politique sur l'économie, tandis que près de 30% pensent qu'elle pourrait s'aggraver en raison des effets continus des tendances économiques mondiales.

Une fois encore tout est relatif puisque l'économie thaïlandaise pourrait connaitre une croissance de plus de 4 % en 2018.

Le sondage, intitulé « La perception de la politique, de l'économie et de la société en 2018 », a été organisé du 2 au 6 janvier.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1019202-people-see-2018-unrolling-much-like-last-year-suan-dusit-poll/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2937
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1958 le: janvier 09, 2018, 07:02:40 pm »



Prawit soutiendra Prayut s'il entre en politique !


La vie politique bat à nouveau son plein en Thaïlande.

Les deux principaux partis, les Démocrates (pro armée) et le Pheu Thai (opposition) sont très remontés contre la junte et demande une action du Conseil Constitutionnel contre les dernières utilisations des pleins pouvoir par M Chan-o-cha.

Les observateurs et Chan-o-cha lui-même étudient les moyens qui s'offrent à lui pour rester en place après les élections, ils sont nombreux. Chan-o-cha explique que s'il reste au pouvoir, il n'y aura pas de nouveau coup d'état. Le corollaire est clair.

BANGKOK, 9 janvier 2018 (NNT) - Le vice-Premier ministre, le général Prawit Wongsuwon, s'est déclaré prêt à soutenir le Premier ministre s'il décidait d'entrer en politique à l'avenir.

Le général Prawit Wongsuwon explique que la déclaration du Premier ministre Prayut Chan-o-cha sur son nouveau statut de politicien était une opinion personnelle qui ne s'applique pas à lui.

Le général Prawit a confirmé qu'il n'est pas un politicien et qu'il occupe seulement un poste politique pour le moment tout en assurant qu'il n'a aucune intention de se présenter à des élections.

En ce qui concerne le premier ministre, le général Prawit a déclaré qu'il serait toujours prêt à appuyer toute décision future du général Prayut d'entrer en politique, bien qu'il n'ait jamais parlé d'une telle possibilité avec le premier ministre.

Par ailleurs, le vice-Premier ministre a refusé de répondre aux questions des journalistes sur les "affaires" le concernant et la possession de montres de luxe et d'une bague en diamant coutant des sommes extravagantes.

Il ne commente pas sa communication à la Commission nationale anti-corruption. Il a demandé aux journalistes de ne pas amplifier les attaques contre lui qui se propagent sur les réseaux sociaux.

 https://www.thaivisa.com/forum/topic/1019395-dpm-prawit-ready-to-support-pm-should-he-enter-politics/

 
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1959 le: janvier 10, 2018, 08:11:11 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Le Premier ministre thaïlandais se fait remplacer par une silhouette en carton pour éviter les journalistes...

Les reporters ont été sommés de poser leurs questions politiques à une photo grandeur nature.

lI est arrivé que Donald Trump traite les journalistes de menteurs au lieu de répondre à leurs questions, mais le Premier ministre thaïlandais a une tactique encore plus imparable: se faire remplacer par une photo cartonnée.

En effet, après une courte conférence de presse sur la «journée de l'enfant», le général Prayuth Chan-ocha a annoncé qu'il ne répondrait à aucune question politique.

Un de ses assistants a aussitôt apporté une silhouette en carton de Prayuth, et le Premier ministre a dit aux reporters en pointant la photo du doigt: «Si vous voulez poser des questions sur la politique et les conflits, demandez à ce type.»

Il est ensuite parti, sous les rires et les cris amusés du public de journalistes, qui ont plutôt bien pris la «plaisanterie» du général. Après son départ, les reporters et plusieurs passants se sont pris en photos avec la silhouette en carton...  :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1960 le: janvier 13, 2018, 04:20:22 pm »


Un tiers des enfants thailandais sont défavorisés

Plus du tiers de enfant de Thaïlande font partie de groupes défavorisés, a révélé le Directeur du département de la santé mentale hier.

Sur 13,8 millions d'enfants de moins de 18 ans, plus de 5 millions sont défavorisés. 80 % de ceux-ci sont financièrement pauvres et 6% d’entre ces pauvres sont de groupes multi-ethniques ou sans accès au services de santé de l’état.

Les agences qui prennent en charge les services de santé à ces derniers doivent en assurer les frais.

Ces révélations pas très flatteuses ont été faites à l ‘occasion de la Journée de l’enfant, fêtée à travers tout le pays le deuxième samedi de janvier.

On a aussi révélé que 220 842 enfants étaient intellectuellement handicapés ou autistes. D’entre eux 6% ont accès aux services de santé. Et parmi ces 6%, le quart seulement a accès à l’éducation.

Ce manque d’opportunités affecte tout le pays qui se prive ainsi des ressources humaines de qualité.

On a cependant mis sur pied un projet de développement des soins de santé entre 2013 et 2015.

La directrice de l’Institut Rajanukul a fait valoir la nécessité de s'occuper des enfants parce qu’ils sont le socle de la nation. Elle se plaint que l’inégalité prévaut toujours dans les soins pour enfants. C’est l ‘égalité qui devrait être la priorité aujourd’hui.

On fera tout pour intégrer à des projets pour enfants l’approche convenable pour les handicapés afin qu’ils reçoivent de l’aide médicale.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020040-over-33-per-cent-of-children-are-‘disadvantaged’/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2937
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1961 le: janvier 14, 2018, 05:41:47 pm »


Journée de l’enfant. Drogue et grossesses des adolescentes : l'assemblée nationale prépare 10 lois !

Dix nouvelles lois seront introduites cette année par l'Assemblée législative nationale (ALN) dans ce que le gouvernement appelle un effort «global» pour protéger les enfants, l'accent sera mis sur la consommation de drogues et les grossesses chez les adolescentes.

Les 10 lois seront le "cadeau" de l'ALN aux enfants thaïlandais, a déclaré Wallop Tang-Kananurak, à l'occasion de la journée des enfants thaïlandais hier. Et si au lieu de "cadeau", c'était simplement le travail normal des députés que de protéger la jeunesse ?

Le gouvernement est préoccupé par le bien-être et la protection des enfants, a déclaré le député.

Entre autres, les nouvelles lois comprendront des mesures sur la promotion du développement des enfants et des jeunes, le contrôle de la mendicité et les techniques de procréation assistée dans la science médicale.

"Ces lois fourniront une protection juridique à tous les enfants et soulageront les problèmes auxquels la génération suivante doit faire face, en particulier les problèmes de consommation de drogue et de grossesse chez les adolescentes", a déclaré M. Wallop, député en charge du projet.

Les autorités et les parties prenantes doivent être conscientes des problèmes affectant les enfants et prendre des mesures immédiates, a-t-il ajouté.

Selon lui, la consommation de drogue est un problème important, notant que la Thaïlande comptait jusqu'à 2,7 millions de consommateurs de drogues et que 300 000 adolescents âgés de 15 à 19 ans étaient en désintoxication, alors que d'autres jeunes consommaient des drogues mais ne recevaient pas d'aide.

Wallop a déclaré que des toxicomanes de 11 ans ont été trouvés et que des enfants de 7 ans ont été impliqués dans le trafic de drogue.

Il a également déclaré que le nombre de grossesses non planifiées chez les adolescents a augmenté chaque année, avec environ 150 000 adolescents de moins de 19 ans tombant enceintes chaque année. Le nombre de nouveau nés abandonnés ou tués augmente de manière concomitante.

La teneur des lois n'a pas été divulguée.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020183-ten-upcoming-laws-touted-as-‘protecting’-children/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12974
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1962 le: janvier 15, 2018, 08:23:01 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Le ministère de la Défense veut faire poser 367 000 caméras en plus dans le pays...

Le gouvernement veut connecter 367.000 caméras qui fonctionnent en circuit fermé d'ici 2019, pour renforcer la sécurité du royaume.

Selon le lieutenant général Kongcheep Tantrawan, porte-parole du ministère de la Défense, le gouvernement va solliciter l'intervention d'organisations privées pour relier de nombreuses caméras de surveillance analogiques et numériques, qui seront remises en état avant d'être reliées au réseau.

Le ministère proposera des incitations fiscales aux entreprises pour leur permettre d'installer davantage de caméras. Le ministère de l'Intérieur déploiera de nouvelles caméras de vidéosurveillance aux postes frontaliers dans 27 provinces.

Le nouveau logiciel qui permet de connecter les caméras analogiques et numériques sera testé dans 4 villes pilotes : Bangkok, Phuket, Chiang Mai et Nakhon Sawan.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1963 le: janvier 17, 2018, 08:12:03 am »


Prayut reste silencieux quant à la possible suspension de Prawit

Le général Prayut Chan-o-cha a refusé de répondre aux appels de plus en plus nombreux à la suspension de son adjoint, le général Prawit Wongsuwan, pour des allégations selon lesquelles il possédait des montres de luxe (très dispendieuses) non déclarées à la Commission nationale anti-corruption.
 
Le NACC a également rejeté l'appel pour qu'il envisage de suspendre Prawit pour ce qui est devenu le «watchgate».

Les internautes ont recherché des photos de Prawit portant de nombreuses montres différentes de ce qui semble être une collection extravagante et étendue. Chacune des montres semble valoir des centaines de milliers de baht, et l'une d'entre elles coûte probablement plus de 1 million de bahts.

On estime que Prawit a porté 23 montres de luxe. Le prix total, basé sur la valeur du marché, s'élève à plus de 30 millions de Bt, soit beaucoup plus que le revenu estimé de Prawit au cours de ses trois dernières années comme ministre.

On ne reproche pas à Prawit d'être riche mais d'avoir fait une fausse déclaration de ses avoirs. Par ailleurs, il a dit avoir envoyé un document à la Commission Anti Corruption pour s'expliquer. La dite Commission qui lui est pourtant toute dévouée dit n'avoir rien reçu.

Le pro-armée Abhisit considère que cette affaire ternit l'image de la junte.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020529-prayut-remains-silent-on-calls-to-suspend-prawit/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12727
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #1964 le: janvier 19, 2018, 08:01:23 am »


"Les médias et les politiciens veulent renverser la junte" Prayut

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a accusé les médias et les politiciens d'avoir tenté de renverser le gouvernement de la junte et le Conseil national pour la paix et l'ordre dans une lettre remise aux membres du Cabinet mardi (Prayut préside à la fois le NCPO et le conseil des ministres, il s'est donc envoyé une lettre à lui-même).

"Ils créent actuellement des problèmes", a écrit Prayut dans la lettre manuscrite de 12 pages. "Ils veulent retourner toutes les lois et les ordonnances pour revenir à l'ancien système. Des fonctionnaires malhonnêtes les ont également rejoints. "

Prayut a également souligné la nécessité de construire le "Thai Niyom" ou "démocratie à la thaïe", qui selon sa définition "doit être acceptable pour toutes les parties avec des objectifs mutuels pour une paix durable basée sur des élections honnêtes et justes pour un gouvernement avec une bonne gouvernance". .

"Ne ne forcez pas à me battre," continua-t-il. "Je veux que les Thaïlandais qui veulent la" démocratie à la thaïe "et l'idéologie partagée apportent des solutions.

Prayut a exhorté le Cabinet à promouvoir les prochaines élections, y compris en engageant autant de jeunes électeurs que possible à voter. "Les jeunes de 18 ans, qu'ils aiment la politique ou pas, devraient sortir et voter", a-t-il dit.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020820-pm-accuses-the-media-and-politicians-of-trying-to-overthrow-junta-govt/

 
---------------------------
 

Pour comprendre ce coup de colère, alors qu'il n'y a ni parti, ni média d'opposition en Thaïlande (ou plutôt qu'ils n'ont pas le droit de s'exprimer), il faut revenir à samedi dernier lorsque Prayut a tenté d'expliquer, lors de la journée des enfants, ce qu'était la démocratie à la thaïe.

Cette sortie a incité les médias et les politiciens à répondre de manière circonspecte. Même les pro armées The Nation et le Parti Démocrate se sont interrogés car le concept de "démocratie à la thaïe" a toujours été utilisé par les différents dictateurs qui ont géré le pays au 20ème siècle pour justifier leurs actions.

Par ailleurs, Prayut s'est défini comme politicien et non militaire, il est donc, de facto, entré dans la mêlée.
IP archivée