Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  
Pages: 1 ... 16 17 [18] 19 20 ... 90

Auteur Sujet: POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.  (Lu 692565 fois)

rudy

  • Invité
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #425 le: mai 17, 2010, 12:57:10 am »

Un enfant de 10 ans tué par balle , bien bien triste tout cela qu'est ce que ce gosse faisait là.



Uploaded with ImageShack.us

les chemises rouges sont présents en famille et dans les gens encerclés par l'armée il y a encore beaucoup d'enfants ........malheureusement les balles sont aveugles ......
IP archivée

Pierre

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #426 le: mai 17, 2010, 05:54:54 am »

Bonjour,
En Issan et particulièrement à Ubon, ça bouge...
http://picasaweb.google.com/117462688494502992263/AngerInUbon?feat=directlink#
IP archivée

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1072
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #427 le: mai 17, 2010, 06:51:26 am »

Pierre, une rectification: Ce n'est pas Udon mais a priori Ubon
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Pierre

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #428 le: mai 17, 2010, 07:44:11 am »

Oui, excuses moi, je viens de rectifier.
Merci
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #429 le: mai 17, 2010, 09:44:46 am »

1- Dans une telle situation de blocage une médiation de l'ONU serait sans doute très utile.

Abhisit s'y oppose...

2ème chose - Un général pro-rouge abattu, des civils tués, une femme tuée, un enfant de 10 ans tué... l'effet "victime" est actuellement du côté des protestataires, d'autant plus que dans l'autre camp il n'y a pas à ma connaissance, en lisant la presse, de soldats tués, lors des récents évènements. Un élément qui pourrait contribuer à l'extension du conflit.
IP archivée

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #430 le: mai 17, 2010, 12:34:13 pm »

Pour l'instant je serais plutôt tenté de dire que les journaux sont sur influence, l'influence de la rentabilité...
Il reste néanmoins clair qu'il serait temps que le gouvernement se rende compte de la nécessité d'une communication efficace car pour le moment ce sont les rouges qui en tirent le meilleur parti. Mais bon, il faut dire aussi qu'ils disposent des personnes manipulables à souhait pour alimenter les futurs gros titres de leur cause qu'ils veulent marthyriser.
Les femmes et les enfants qui restent dans le quartier des rouges sont persuadés (ou ont plutôt été persuadé) qu'ils seront abattus par l'armée dès qu'ils sortiront de l'enceinte "protectrice" du parc de Lumpini. Les leaders rouges vont même jusqu'à dire qu'il faut retirer tous les tee shirt vermillon car les militaires tirent à vue sur ceux ci... Quelques journalistes ont proposé de servir d'escorte pour sortir de l'enclave les femmes et les enfants qui le désireraient. Les leaders ont systématiquement refusé de diffuser cette proposition aux micros. Je ne pense pas qu'aient envie de se débarrasser de ces boucliers humains qui sont, à mon avis, la raison principale pour laquelle l'armée n'a pas encore pu lancer son assaut finale. De plus, et l'actualité nous le prouve malheureusement, avoir autant d'innocents à disposition c'est augmenter les chances d'un accident (la mort d'un gamin de dix ans) qui pourra influencer favorablement la cause.
Sinon, le général rouge vient de mourir des suites de sa blessure à la tête.
IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6064
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #431 le: mai 17, 2010, 02:54:46 pm »

Quel courage , quel honte , de se servir de son bébé en bouclier humain , le bébé pleure après une explosion près de là , une honte pour ce père irresponsable  . Vu sur : http://www.thaivisa.com/forum/Bangkok-Red-Shirt-Rally-Live-Mond-t365969.html&st=50 .
Voir la vidéo aussi d'un bambin en première ligne . http://www.youtube.com/watch?v=qjT7ZKkq5yQ
.


Uploaded with ImageShack.us
IP archivée
@+ Malco

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #432 le: mai 17, 2010, 04:08:45 pm »


Quel courage , quel honte , de se servir de son bébé en bouclier humain , le bébé pleure après une explosion près de là , une honte pour ce père irresponsable.


Tout à fait Malco, cela renforce encore mon sentiment que les paysans qui constituent le gros des forces rouges sont bel et bien des irresponsables !...
IP archivée

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 846
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #433 le: mai 17, 2010, 06:29:04 pm »


Quel courage , quel honte , de se servir de son bébé en bouclier humain , le bébé pleure après une explosion près de là , une honte pour ce père irresponsable  . Vu sur : http://www.thaivisa.com/forum/Bangkok-Red-Shirt-Rally-Live-Mond-t365969.html&st=50 .
Voir la vidéo aussi d'un bambin en première ligne . http://www.youtube.com/watch?v=qjT7ZKkq5yQ
.


Uploaded with ImageShack.us



Il est fou cet homme ! Quelle honte !   >:(
IP archivée

missmanta

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #434 le: mai 17, 2010, 07:31:35 pm »

Bonjour à tous!
Je ne me permettrai pas d'intervenir sur ce triste sujet car depuis la France je crains fort que mon avis soit tronqué par la presse et la télé...c'est pour cette raison d'ailleurs que je préfère vous lire!
Ce matin le 20mn a lancé un sondage suite à la publication d'un article...
http://www.20minutes.fr/article/404816/Monde-Les-voyages-a-destination-de-Bangkok-vivement-deconseilles.php
Voilà où nous en sommes sur l'information quant aux conflits et je pense que les conséquences économiques à venir seront encore lourdes en adoptant ce genre de message!
Info ou intox lorsqu'on lit que l'aéroport va être touché? Ou bien ces journalistes ne savent pas qu'il y a 2 aéroports à Bangkok et font un amalgame???? J'ironise mais l'on peut tout supposer...
En tt cas merci à vous tous d'éclaircir quelques situations et de partager vos avis afin que chacun puisse comprendre... ce forum permet aussi de rassurer les miens car étant sur le départ pour 10 semaines, la presse française ne contribue qu'a faire craindre le pire!!! Et non, je n'annulerai pas mon départ mais comprend que les familles, les amis de ceux qui vivent  ou voyagent actuellement en Thailande soient dans l'inquiétude...   
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #435 le: mai 17, 2010, 09:05:27 pm »


Bonjour à vous tous mes amis du forum   :)


bon... une bonne fois pour toutes (mises à part les points stratégiques particulièrement dramatiques et déplorables vécus à BANGKOK et vivement alimentés par les médias...), je vous donne des nouvelles non frelatées des campagnes du Nord de la Thaïlande...

Après une huitaine de jours passés à CM, je me trouve dans le Nord/Nord/Ouest du pays (boucle tout de même de 700 km...) et personne, mais personne ne se préoccupe des évènements qui se passent à Bangkok...

Je suis à la moitié de mon séjour et je n'ai jamais croisé, ni un Rouge, ni un Jaune... enfin rien, mais rien...

Les seuls problèmes qu'ont les gens dans cette région, sont les problèmes de manque d'eau et par conséquence, ce qui en découlera éventuellement :  les problèmes de nourriture... et tout la journée, sous une chaleur torride cette année, ils n'attendent que la pluie... :'(

Je repars demain à CM pour queqlues jours et ensuite, en route pour d'autres "cieux"...   :smile


A+


P.S. Mon 1er arrêt à  l'aller a été PAI pour manger et voir si rien n'avait changé depuis 6 ans que j'y étais allée (endroit que je n'apprécie toujours pas...) et je peux vous assurer que "la vie est toujours aussi belle pour certains..."   RAS...



IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

cib

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #436 le: mai 17, 2010, 10:06:02 pm »

Bon, quand même, on voit des Rouges à Chiang Mai. Pas trop agités, certes, mais visibles tout de même!

Cela dit, il était dit dans le Bangkok Post ce matin que deux bombes artisanales ont explosé la nuit passée.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #437 le: mai 17, 2010, 10:12:12 pm »


ah bon... tu habites à CM, cib ?

Pas vu les 8 premiers jours mais promis, je t'en parle demain soir...   :smile
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

rudy

  • Invité
Re : Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #438 le: mai 18, 2010, 01:01:49 am »


Quel courage , quel honte , de se servir de son bébé en bouclier humain , le bébé pleure après une explosion près de là , une honte pour ce père irresponsable.


Tout à fait Malco, cela renforce encore mon sentiment que les paysans qui constituent le gros des forces rouges sont bel et bien des irresponsables !...


il arrive parfois dans la vie d'un homme de  n'avoir plus rien à perdre ......pour avoir vu de l'intérieur la misère humaine (Madagascar , Viet Nâm ou Cambodge ) je peux comprendre les réactions de ces gens ..quand on a plus rien à perdre oui on peut être irresponsable .....et puis qui sommes nous , nous qui ne manquons de rien pour juger des gens qui n'ont rien ?
ici ce qui inquiète le plus nos compatriotes c'est de savoir si les plages seront accessible cet été.....ou si patpong est toujours en service ....
et l'armée face à des femmes et des enfants ....n'est ce pas aussi irresponsable ?
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6064
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #439 le: mai 18, 2010, 01:21:17 am »

Oui je te comprends très bien Rudy , mais voilà l'image qui fait mal aux chemises rouges  : voir là >> http://observers.france24.com//fr/content/20100517-chemises-rouges-enfant-bouclier-humain-thailande-video-youtube .
IP archivée
@+ Malco

cib

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #440 le: mai 18, 2010, 07:16:04 am »


ah bon... tu habites à CM, cib ?

Pas vu les 8 premiers jours mais promis, je t'en parle demain soir...   :smile[/size]


Oui, et il faut dire que j'étais dans le coin du wat pra singh par hasard dimanche aussi..(leur quartier général). Mais on voit quand même régulièrement passer des voitures et des songtaews avec des drapeaux rouges.

Sur le forum de thaivisa, des gens rapportent des manifestations aussi (le consulat US aussi) et qu'un bus militaire aurait brûlé vers SanKampang (je ne peux pas confirmer, les articles sont en thai)
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #441 le: mai 18, 2010, 08:18:18 am »

Vous avez lu les commentaires de france 24? Ça vaut son pesant de cacahuètes:

Citer

Les télévisions thaïlandaises pro-gouvernementales l'ont notamment passée pour montrer que les chemises rouges sont prêtes à tout pour prendre le pouvoir, même à sacrifier leurs enfants.


Il l'avoue eux même, c'est donc de la propagande gouvernementale. Propagande relayer par France 24 histoire de faire des sous-sous...

Citer

Nous publierons demain un témoignage plus complet de Freakingcat, un journaliste citoyen qui s'immisce parmi les chemises rouges pour prendre des photos au plus près des clashs


Un journaliste-citoyen? De qui se moque t'on? Ca veut dire quoi?

Il fut un temps ou les journaliste de terrains portait des noms (et pas des surnoms débile) et tachait de garder leur objectivité derrière leur caméra même aux milieux des barricades.

En regardant les commentaires sous la vidéo ne vient cette remarque: avant de commenter ce genre de vidéos il faudrait que les citoyens français milite pour le retrait de la marseillaise du couplet des enfants, histoire de rester cohérent.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #442 le: mai 18, 2010, 10:10:39 am »


Je confirme ce que dit Line...

- J'habite Chiang Mai ou tout est parfaitement calme... La seule trace des rouges, ce sont quelques chiffons rouges accrochés aux antennes de quelques taxis...

- Depuis un mois, je suis en vacances et j'ai parcouru une bonne partie de la Thaïlande... Dans le Nord (Tiangle d'or + région Pai-Mae Hong Son) personne ne s'intéresse aux problèmes de Bangkok et la seule préoccupation est la sécheresse qui perdurent (j'en parlais encore hier avec des habitants de Soppong !)...

- Dans le sud (les îles) où j'étais il y a 15 jours, calme parfait également... Les touristes passent d'excellentes vacances avec le temps magnifique qui règne en ce moment...

- J'ai même traversé l'Isan il y a 3 semaines... Undonthani, Kalassin, etc... étaient calmes et je n'y ai pas vu de rouge... Apparemment, le seul coin de l'Isan ou les Rouges donnent de la voix et l'est de la région (Ubon Ratchatani) mais vu qu'il n'y a jamais aucun touriste là bas, ça ne pose pas vraiment un problème...

- Enfin, je suis passé à Bangkok lors de ma connection sud-nord... A part le quartier bloqué par les Rouges, la ville (qui est immense, je le rappelle) était calme... Le quartier où je séjournais près de la rivière était tout à fait normal...

Voilà le compte-rendu d'une personne qui est sur place !

 :)
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6064
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #443 le: mai 18, 2010, 10:17:33 am »

Merci de ce compte rendu Manu . Mieux vaut se fier à des personnes vivant sur place que de lire les articles des médias qui toujours à leur habitude veulent faire sensation dans leurs articles .  8)
IP archivée
@+ Malco

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #444 le: mai 18, 2010, 02:59:33 pm »

Il fait relativement calme à Bangkok on dirait. Il y a évidemment les provocations quotidiennes mais les affrontements semblent en "stand by". J'ai l'impression que cela négocie ferme dans l'ombre, les leaders rouges cherchant probablement à obtenir par tous les moyens une sorte d'immunité. Finies les négociations en direct où l'on roule des mécaniques en voulant donner des leçons de démocratie, les négociations en face à face parce que l'on a pas de secret pour les partisans vermillons. Tout semble désormais se passer dans l'ombre pour trouver une solution "respectable" pour chacun. Les leaders rouges savent qu'ils sont hors la loi et le gouvernement sait qu'une attaque en force entrainerait des dommages collatéraux nuisible pour son image et son avenir. Ces femmes et ces enfant sont les derniers atouts des leaders rouges. Ces otages inconscients  sont instrumentalisés depuis plusieurs jours. On les voit de plus en plus à la télévision et sur des photos circulant sur le net. De son côté le gouvernement commence à diffuser des images de manifestants armés de fusils mitrailleurs et de lance grenades, et s'en servant contre les forces armées. Gageons que ces "terroristes" vont servir idéalement les deux camps, le gouvernement pour justifier sa détermination et les rouges pour dire que c'était des éléments incontrôlables qui ont détérioré l'essence même de leur mouvement pacifiste. Après le bal des menteurs et des manipulateurs place à la valse des faux culs

IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #445 le: mai 18, 2010, 05:17:10 pm »



il arrive parfois dans la vie d'un homme de  n'avoir plus rien à perdre ......pour avoir vu de l'intérieur la misère humaine (Madagascar , Viet Nâm ou Cambodge ) je peux comprendre les réactions de ces gens ..quand on a plus rien à perdre oui on peut être irresponsable .....et puis qui sommes nous , nous qui ne manquons de rien pour juger des gens qui n'ont rien ?
ici ce qui inquiète le plus nos compatriotes c'est de savoir si les plages seront accessible cet été.....ou si patpong est toujours en service ....
et l'armée face à des femmes et des enfants ....n'est ce pas aussi irresponsable ?



Rudy, tu passes par des racourcis qui hélas ne reflètent pas la réalité des choses...

1/ Les gens qui constituent les forces rouges sont très loin de n'avoir rien à perdre... La Thaïlande n'est ni Madagascar, ni la Somalie, ni Haïti... Ici, un chao na (paysan des rizières) possède une voiture ou une moto, une télévision, un ou deux téléphones portables, et surtout il mange largement à sa faim !...

2/ L'armée ne tirent pas sur des femmes et des enfants !... Les rouges ont tiré à l'arme de guerre (M16) et au pistolet sur les soldats et ces derniers ont riposté, ce qui est tout à fait normal !... Le métier d'un soldat n'est pas de se faire tirer dessus sans réagir !
De plus, n'oublie pas que l'Armée thaïlandaise n'est pas professionnelle. Elle est constituée de conscrits venant des campagnes et qui n'ont vraiment pas envie de tirer sur leurs frères !...
En ce moment à la télévision thaïlandaise passe une vidéo où l'on voit deux soldats thaïs descendus de leur camion par une foule de rouges. Ces derniers leur prennent leurs armes (les militaires n'ont pas tiré !) puis les massacre à coup de baton et de poing, les laissant entre la vie et la mort !... Bref, les agresseurs ne sont pas forcemment qui l'on croit !

Arrêtons une fois pour toute d'être manichéens et de voir les gentils paysans avec leur femmes et enfants d'un coté et les méchants soldats de l'autre... L'affaire est beaucoup plus complexe que cela...
La seule chose certaine,c'est que le millier de Rouges encore encerclé dans Bangkok a eu mainte fois l'occasion de cesser le combat et qu'ils n'ont jamais accepté cette option. La Démocratie passe pas le compromis et la discussion or les leaders rouges ont toujours refusé ces deux procédés !

...
IP archivée

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #446 le: mai 18, 2010, 06:15:23 pm »

Il est malheureux que les rouges n'aient aucun leader charismatique intelligent qui aurait pu briller et proposer lors des débats télévisés. C'était une opportunité politique énorme d'un dialogue ouvert et démocratique, une occasion unique de briller, de rassembler et de proposer en vue des élections qui pouvaient s'annoncer très proches. A la place de cela on a eu droit à des béotiens se pavanant d'une illusoire puissance, strictement cantonnés à des revendications prioritaires inutiles et ayant pour mentor un homme politique déchu et corrompu ou encore un général extrémiste. Mais la chance était présente car après cet échec télévisé voilà que s'offre une deuxième opportunité sous forme d'élections anticipées et d'un plan de réconciliation national. Certains pourraient croire que les leaders rouges allaient sauter sur cette seconde chance... Et bien non, retournement de veste, nouvelles revendications farfelues et durcissement du mouvement avec les conséquences que nous connaissons actuellement.
Je pense que ce mouvement rouge a été initié par l'ancien premier ministre déchu mais qu'il en a perdu totalement le contrôle. Le problème est qu'il y a mis à sa tête un certain nombre de "personnalités" que nous qualifierons, par charité, "d'intellectuellement limitées".
Sinon, je ne me fais guère d'illusion, tout ceci n'est qu'un jeu de pouvoirs. Rouge, vert ou jaune, quelle que soit la couleur des futurs gouvernements, la vie suivra toujours son cours dans les régions rurales où, comme le dit si justement Manu, la vie est loin d'être aussi terrible que certains peuvent l'imaginer. J'ai la chance de vivre dans un bled et croyez moi que cela n'a rien à voir avec ce que certains décrivent. Quand on aborde les événements de Bangkok les gens zappent aussitôt. Qu'est ce que cela va changer pour eux ? Des élections anticipées ? oui, bien sûr, avec plaisir car c'est l'occasion de toucher 500 bahts de l'un ou l'autre. Pour le reste, quel que soit le gouvernement, les choses suivent leur cours. Les manifestant de Bangkok, qu'est ce qu'ils en pensent ? Rien... Ha si, ils touchent 1.000 bahts par jour. Un mort, mille morts, gouvernement rouge, multicolore ou autre, ici la vie suit son rythme séculaire dicté par les saisons et les récoltes, les fêtes de village, les mariages et les crémations, les festivals divers et les cérémonies religieuses, les emplettes sur le marché, les commérages et les cancans, la comédie burlesque de la 7 et le feuilleton à l'eau de rose de la 3, la préparation des rizières, les jeux clandestins et les paris sur les combats de coq sans oublier au passage les sempiternels rêves d'un gain à la loterie après une étude approfondie des chiffres disponibles en fonctions des rêves prémonitoires de la grand mère ou des signes perçus dans la cire de bougie figée dans l'eau. Alors vous pensez bien, Bangkok, pffffff, c'est un autre monde
IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #447 le: mai 18, 2010, 06:36:25 pm »


Texte d'une grande puissance et d'une grande véracité, Amjo...  :clap  Je partage ton avis !
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #448 le: mai 18, 2010, 06:43:17 pm »


Je me permets de citer le texte précis de Olivier Languepin... Tout y est dit (j'aimerai seulement partager son optimisme quant aux répercutions économiques...)!


La Thaïlande prise en otage...


Un général abattu en plein centre de Bangkok par un sniper, un quartier entier assiégé par l’armée, des ambassades fermées qui conseillent à leurs ressortissants d’éviter de voyager ou de se déplacer, des journalistes qui travaillent en gilet pare balles : certains quartiers de Bangkok ont un petit air de Bosnie dans les années 90 ces derniers jours.

Peu importe que les troubles soient désormais circonscrits à un quartier de Bangkok dont la surface ne dépasse pas quelques kilomètres carrés, et ne concerne plus que quelques milliers d’irréductibles : le prisme médiatique a renvoyé dans le monde entier l’image d’un pays déchiré par un conflit violent et apparemment sans issue.

L’exécution du général rebelle “Sae Deng” par des tireurs d’élite pourrait paradoxalement rendre une sortie de crise négociée plus facile, car elle affaiblit considérablement la fraction extrémiste et pro-communiste des chemises rouges. Cette fraction a torpillé les négociations autour du plan de réconciliation du gouvernement, d’abord  en temporisant l’évacuation du quartier retranché de Radjprasong, puis en rajoutant sans cesse de nouvelles conditions absurdes et matériellement impossibles à satisfaire dans un délai raisonnable.

Les dirigeants de l’UDD (dont les plus avisés ont déjà rompu avec leur organisation comme Veera Musikhapong ) ont sciemment fait échouer un plan de sortie de crise qui aurait aboutit à une solution pacifique et à des élections.

Davantage que le mépris qu’ils ont pour leur pays, ils ont démontré le mépris qu’ils ont pour les gens qu’ils sont censés représenter, mettant en danger la vie de milliers de personnes innocentes, maintenant prises au piège.

Tous les thailandais sont depuis des mois, otages d’une situation que pour la plupart ils n’ont pas voulu, quelquesoit la couleur de leur chemise. Mais les conséquences économiques, même si elles sont à prendre au sérieux, pourront être surmontées à long terme. Les grands projets d’investissement ne sont pas remis en question, comme ceux des industriels de l’automobile, et de la production de composants informatiques.

En revanche les vies perdues, ou gâchées pour toujours pas des blessures graves, sont perdues pour toujours. La direction actuelle de l’UDD a maintenant fait preuve de sa totale incompétence : sa seule véritable ligne de conduite est la démagogie dans ce qu’elle a de plus lamentable. Une attitude irresponsable à l’égard de ceux qui les suivent, dont les intentions sont sincères, et qui défendent des revendications légitimes.

Les responsables politiques de l’UDD sont maintenant au bout du rouleau, ayant constamment joué sur tous les tableaux : professant la non violence et la défense de la démocratie contre la dictature, tout en abritant des terroristes parmi eux utilisant des civils comme bouclier humain.

Sans rire, les dirigeants de l’UDD utilisent la stratégie du Hamas tout en arborant des tee shirts de Gandhi.

Leurs sbires ont fait feu à balles réelles sur des militaires qui ont riposté, provoquant des morts innocents qui étaient venus manifester pacifiquement pour la plupart, et ils réclament maintenant l’inculpation du vice Premier ministre pour militer contre le “double standard” dans la justice.  
Avant de réclamer la fin du “double standard” il serait peut être bon de mettre fin au double langage et à la manipulation. Mais qu’attendre de dirigeants qui ont commencé leur mobilisation en diffusant en boucle des enregistrements truqués du Premier ministre appelant à la violence dans la répression ?

Dans quel pays au monde autorise t’on une manifestation de six semaines en plein centre de la capitale, encadrée par une milice armée de lance grenades, et de fusils d’assaut ? S’il s’agit d’une dictature sanguinaire, comme la propagande de l’UDD décrit quotidiennement le gouvernement d’Abhisit, alors je souhaite à beaucoup de pays dans le monde de vivre avec ce genre de dictature comme forme de gouvernement.

Les dictateurs ne sont pas toujours là où on les attends, et les clowns tristes qui ont pris la direction de  l’UDD et imposé une  ”ligne dure”, doivent maintenant faire face à la réalité. La Thailande n’est pas une dictature sanglante, ni la Russie des années 20. Abhisit n’est pas Pinochet même s’il na pas été élu directement par le suffrage universel.

Jatuporn n’a pas l’envergure d’un Lénine, ni Sae Deng celle d’un Trotsky. La surenchère verbale et la démagogie ne peuvent pas éternellement tenir lieu de programme politique, et il est un peu tard pour remballer le beret du Che et le remplacer par un baton de pélerin. Il est maintenant temps pour les responsables de l’UDD d’envisager une reddition pure et simple et sans conditions farfelues, comme ils s’étaient d’ailleurs engagé à le faire pour le 15 mai.

L’heure des comptes a sonné et les dirigeants des “chemises rouges” peuvent encore quitter la scène la tête haute sans se transformer eux mêmes en dictateurs, et sans imposer à une foule innocente d’autres sacrifices inutiles et la poursuite d’une partie perdue d’avance.


http://www.thailande-fr.com/
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #449 le: mai 18, 2010, 06:56:53 pm »


Dernière heure...


Les «chemises rouges» proposeraient un cessez-le-feu !


Les manifestants antigouvernementaux ont refusé d’évacuer leur camp retranché au centre de Bangkok comme leur avait ordonné les autorités. Mais ils ont tout de même fait un pas vers le dialogue alors qu’il avait été totalement interrompu ces derniers jours.

Ce lundi 17 mai, l’un des chefs des « chemises rouges », Nattawut Saikar, aurait appelé un conseil du Premier ministre Abhisit Vejjajiva pour proposer un cessez-le-feu.


L'information émane du secrétariat général du Premier ministre : les « chemises rouges » seraient prêtes à cesser les actions en ville contre les forces de sécurité, si ordre est donné aux soldats de ne plus tirer.

C'est un pas très mesuré que font ainsi les manifestants, il va dans le sens d'un appel au dialogue formulé par l'ancien Premier ministre Taksin Shinawtra en exil. Il ne s'agit pas pour eux de quitter le quartier de Ratchaprasong. Plus qu'une trêve, c'est un geste tactique de la part des « chemises rouges ».

En guise de réponse, le secrétaire général du Premier ministre affirme que si les chefs des « chemises rouges » acceptaient de cantonner leurs forces dans ce quartier de Rajaprasong, alors bien évidemment les soldats cesseraient les tirs. Il fait remarquer par ailleurs que l'armée n'a pas envahi le site occupé par les chemises rouges.

L'étau s'est resserré, mais l'ultimatum a expiré et l'offensive tant redoutée n'a pas eu lieu, un délai supplémentaire a été accordé aux manifestants pour permettre l'évacuation des femmes et des enfants de cette zone. Il y a dans ce périmètre central de Bangkok, non seulement des manifestants mais aussi des habitants qui commencent à pâtir sévèrement de la situation: l'électricité est coupée, l'approvisionnement du quartier de plus en plus restreint.


Source: RFI
IP archivée
Pages: 1 ... 16 17 [18] 19 20 ... 90