Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  
Pages: 1 ... 22 23 [24] 25 26 ... 90

Auteur Sujet: POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.  (Lu 688361 fois)

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #575 le: mai 22, 2010, 01:42:42 pm »


Amjo, je suis tout à fait d'accord avec ton analyse...
IP archivée

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #576 le: mai 22, 2010, 02:03:45 pm »

Je viens de regarder l'émission Malco. Des interventions très intéressantes des invités entrecoupées des débilités des journaleux. Ce présentateur est à la masse, le journaliste de Bangkok a une interprétation très personnelle de ce qu'il voit et il n'est pas à une contradiction près, et je ne parle pas du sempiternel reportage sur la prostitution (tenue soit disant par la mafia et fonctionnant 24 heures sur 24) et des supposés centaines de milliers d'enfants vendus et prostitués par leur famille chaque année.
IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #577 le: mai 22, 2010, 02:27:59 pm »


Je souhaiterai revenir sur cette citation de Pavin Chachavalpongpun de l'Institut des études d'Asie du Sud-est à Singapour, qui annonçait hier que les violences risquaient de se prolonger... Je ne absolument pas d'accord avec lui et je doute que de nouveaux événements importants et aussi graves se produisent avant un petit bout de temps (je ne parle évidemment pas d'actes mineurs de vandalisme, de grenades jetées, etc...). Voilà mes raisons:

Citer

"Ce n'est pas la fin du conflit, c'est juste le début d'une autre phase de guerre. Qu'importe la manière dont vous l'appelez : guerre civile, guérilla… C'est ouvert à interprétation". (Pavin Chachavalpongpun)



A l'ssu de cette crise, en restant factuel, on peut dire que:

- le mouvement rouge est décapité: Arisaman est en fuite, Natthawut, Chatuporn et 6 autres leaders rouges sont en prison et vont devoir répondre de leurs actes devant la justice, le général Seh Daeng qui qui incarnait le noyau dur est mort, Thaksin s'est totalement dicrédité aux yeux de nombreux thaïlandais, dont certains appartenant même à son camps !

- Le Gouvernement, comme l'a dit hier le porte parole de la Police, n'en a pas terminé avec les casseurs. Les milliers de documents et photos pris lors des affrontements vont être analysés et ceux qui ont commis des délits de toutes sortes (incendiaires, casseurs, tireurs, voleurs d'ATM, etc...) vont être arrêtés à court ou moyen terme. Les peines de prisons pour ces gens risquent d'être très lourdes !...

- De nombreux rouges sont déçus de l'attitude de leurs chefs, se sentent trahis et réfléchiront surement à deux fois avant de repartir au combat !... Beaucoup ont de plus compris qu'une lutte armée ne pouvaient pas être gagnée contre un gouvernement décidé à ne pas céder !... D'ailleurs, leurs chefs lors de leur rédition, ont bien dit qu'il fallait cesser le combat et attendre les futures élections...
Je pense sincèrement que les casseurs qui à la suite de cela, se sont livrés à des actes de vandalisme honteux, sont minoritaires chez les Rouges !...

- Certains rouges (femmes, chefs de famille, etc...) ont surement eu très peur pour leur vie et vont se demander si cela vaut la peine de mourir pour rien... car le résultat est là: les rouges après deux mois d'affrontement n'ont rien obtenu, même pas d'élections anticipées !... Le constat est accablant: les personnes tuées sont mortes pour rien !...

- La logisitique n'est plus assurée et je doute que de nombreux paysans repartent vers la capitale s'ils ne sont pas payés et nourris !... Reste maintenant à voir si Thaksin va continuer à envoyer de l'argent de l'étranger ?... Peut être, mais bon nombre de ses relais maintenant n'existent plus !... un mandat d'arrêt international risque même de lui tomber sur la tête sous peu, ce qui va restreindre ses mouvements...

- La saison du riz va commencer (fin juin-début juillet). il est l'heure pour de nombreux paysans de retourner au travail s'ils veulent faire vivre leur famille cette année. Ils seront moins disponibles. Les événements se sont déroulés durant la période la plus creuse sur la plan du travail agricole...

- Enfin, il y a fort à parier pour que le gouvernement et les élites tirent les leçons de cette crise et mettent tout en oeuvre pour que les Rouges ne puissent pas rééditer leur action (et là, on peut extrapoler très loin... jusqu'à, pourquoi pas, une réforme de la constitution ?!)...

Toutes ces raisons + une autre que je ne citerai pas et qui pourrait plonger le pays dans un recueillement profond, font qu'il y peu de chance pour que les Rouges poursuivent leur mouvement avant un certain temps...

Maintenant, il est clair que le malaise social persiste et que rien n'est réglé sur ce plan là !


...
IP archivée

rudy

  • Invité
Re : Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #578 le: mai 22, 2010, 04:33:16 pm »


Toutes ces raisons + une autre que je ne citerai pas et qui pourrait plonger le pays dans un recueillement profond, font qu'il y peu de chance pour que les Rouges poursuivent leur mouvement avant un certain temps...

Maintenant, il est clair que le malaise social persiste et que rien n'est réglé sur ce plan là !


...


en gros je te suis dans ton analyse encore que il y ai matière à discuter sur la motivation des rouges à se mobiliser (évidement je n'ai que l'opinion de la diaspora thaie en Belgique mais il me semble que ceux ci y croyent encore.)..........et c'est vrai que si la raison + que tu donnes est la même que celle  à laquelle je pense que le pays plongerais dans une immense tristesse et de recueillement pendant quelques temps et mettrait de côté tous le reste ....
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #579 le: mai 22, 2010, 08:21:03 pm »


Mon cher Rudy, seul l'avenir nous dira ce qu'il va se passer...

Je prends déjà les paris qu'il n'y aura pas de guerre civile en Thaïlande, contrairement à ce que l'on peut parfois lire... Les conditions ne sont pas réunies dans ce pays pour un tel conflit et le penser est bien mal connaitre le Royaume et la mentalité profonde de ses habitants...

N'oublions pas que l'Isan n'est pas la Thaïlande tout comme les provinces de Pattani et Yala, pourtant en guerre depuis 10 ans, ne sont pas la Thaïlande !...

Si le peuple thaïlandais dans sa majorité avait vraiment soutenu le mouvement rouge, c'est des millions de personnes qui seraient descendus dans les rues pour manifester leur soutient le jour de la défaite (rappelez-vous 68 en France, la Révolution Orange en Ukraine, etc...).

Or qu'avons-nous eu ?... Quelques milliers de rouges à Bangkok, 55 manifestants à Chiang Mai, quelques milliers dans les villes de l'Isan (et encore je ne suis pas sûr des chiffres ! Mon copain Patrick annonçait moins de 500 personnes à Udonthani et il était au milieu de la manif !), bref, même pas 10 000 personnes, ce qui aurait déjà été un chiffre très faible par rapport au total de la population (65 millions d'individus)...

Ne nous leurrons pas, de nombreux Thaïlandais aiment leur pays et sont heureux de leurs conditions de vie... Et lorsqu'il regardent les autres pays de l'ASEAN limitrophes, pays qui ont des revenus annuels par habitant 10 fois inférieurs au leur, je les comprends !)... Ce n'est pas un hasard si la diaspora thaïlandaise installée à l'étranger est si peu nombreuse !...

Evidement, la majorité des Farangs installés en Thaïlande ont des épouses et des familles originaires de l'Isan et il est tout à fait logique que le milieu normalement très pro-rouge dans lequel ils sont immergés leur donne l'impression que tous les gens qu'ils connaissent sont de ce bord... Or, ce n'est peut être pas la Vérité !... Je dirai même surement pas !...

Ils pourraient peut être se demander pourquoi les (rares) Farangs qui habitent d'autres régions (le Sud, le Centre, le Nord), n'ont pas du tout vécu la crise de la même façon et ont même souvent eu l'impression qu'à part à Bangkok, il ne se passait rien !?!...


A mon avis, les Thaïlandais, à part quelques extrémistes très minoritaires, n'aspirent pas à la guerre et encore moins à la guerre civile, c'est à dire la guerre contre leurs frères !...

...
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #580 le: mai 23, 2010, 08:05:34 am »

Le dernier article que j'ai lu compare même le pauvre thaksin en exil (dans les hôtels et magasins de luxe de divers pays) à l'opposante birmane placée en résidence surveillée.


Cette comparaison est effectivement débile et indécente. Je vois bien à quel forum tu fais allusion...


Globalement, d'accord avec les uns et les autres pour dire qu'il faut être très prudent lorsque l'on emploie le terme de "guerre civile" ou de "guérilla". Certains éléments sont peut être réunis et il y a certaines "potentialités explosives" dans le pays qui pourront surgir au fil des évènements futurs et notamment le sujet majeur que Manu évoque par allusion. Mais le fait d'annoncer une guerre civile relève à mes yeux de la pure conjecture que l'on ne peut évidemment tenir pour argent comptant. Certains aussi aimeraient  y voir une prophétie auto-réalisatrice...

Mais si la Thaïlande veut réellement s'éloigner du spectre de la guerre civile,  elle devra un jour ou l'autre sortir de l'instabilité chronique qui caractérise le régime. Il serait bien que le verdict des urnes soit enfin respecté et que lors des prochaines élections les vaincus s'abstiennent de vouloir renverser le vainqueur. ( Elections placées si possible sous le contrôle d'observateur internationaux pour éviter toutes contestations). De même s'il s'avère que le premier ministre ou des membres du gouvernement sont corrompus, on met en place une commission d'enquête et de discipline et on ne bloque pas un aéroport !!

Autre facteur d'instabilité, le fossé qui s'est creusé entre le "petit peuple": paysans, ouvriers, petits commerçants, livreurs, chauffeurs de taxis (on a vu leur rôle lors des derniers évènements)... et les élites. (Avec entre les 2 une classe moyenne que personnellement je situe mal politiquement). La boîte de Pandore venant d'être entr'ouverte, il serait surprenant que les "oubliés de la croissance" courbent encore l'échine des décennies durant.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #581 le: mai 23, 2010, 08:45:06 am »


Mais si la Thaïlande veut réellement s'éloigner du spectre de la guerre civile,  elle devra un jour ou l'autre sortir de l'instabilité chronique qui caractérise le régime. Il serait bien que le verdict des urnes soit enfin respecté et que lors des prochaines élections les vaincus s'abstiennent de vouloir renverser le vainqueur.


Oh que Oui !



Autre facteur d'instabilité, le fossé qui s'est creusé entre le "petit peuple": paysans, ouvriers, petits commerçants, livreurs, chauffeurs de taxis (on a vu leur rôle lors des derniers évènements)... et les élites.


J'ai toujours un peu de mal avec cette affirmation... Le fossé entre les Français riches et les très pauvres qui dorment dans des tentes et mangent au resto du Coeur n'est-il pas aussi grand ?... Et pourtant, nous ne faisons pas la Révolution, ne tiront pas sur la Police et ne brulons pas les magasins...

D'ailleurs l'Histoire thaïlandaise est très instructive à ce sujet... L'écart entre les riches et les pauvres n'a finalement jamais été aussi faible dans le Royaume qu'en ce moment...
Jusqu'en 1905, les riches (nobles) avaient le droit de vie et de mort sur leur sujet, on n'en est plus là !...
Jusqu'à la Révolution de 1932, un roturier ne pouvait pas espérer avoir un poste de direction dans une institution thaïe,, on en est plus là !...
Jusqu'il y a 30 ou 35 ans ans, les paysans n'avait pas de voiture, pas d'électricité chez eux, on n'en est plus là !...
Jusqu'à il y 20 ans, les paysans ne pouvaient pas caresser l'espoir d'envoyer leurs enfants à l'université, on n'en est plus là ! etc...

Les choses évoluent donc dans le bon sens, même si cela ne va pas aussi vite que certains le souhaiteraient !...

Comme je le disais plus haut, la situation du paysan thaïlandais a beaucoup changé, même si de nombreux restent pauvres !... Mais cela, je ne vois pas comment cela pourrait se modifier ?... Il y aura toujours des pauvres et des inégalités, mais je crois bien que c'est hélas le lot de tous les pays...

...
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #582 le: mai 23, 2010, 10:03:49 am »

Réponses à Manu:


Le fossé entre les Français riches et les très pauvres qui dorment dans des tentes et mangent au resto du Coeur n'est-il pas aussi grand ?... Et pourtant, nous ne faisons pas la Révolution, ne tiront pas sur la Police et ne brulons pas les magasins...


Certes le fossé entre les riches et les pauvres s’est creusé en France et il n’y a pas  d’actions révolutionnaires. Mais la défense des « pauvres » n’est pas relayée en France par un ou des puissants partis politiques. Il n’y a  pas de milliardaire Thaksin en France qui s’appuierait sur les pauvres pour en faire une base de leur action politique. Les  partis de gauche et d’extrême gauche qui généralement utilisaient les catégories professionnelles défavorisées comme fond de commerce électoraliste sont en perte de vitesse voir en état de coma dépassé (parti communiste). Il n’y a donc que des actions ponctuelles vite canalisées par le pouvoir en place.

Et pourtant, nous...... ne tirons pas sur la Police et ne brulons pas les magasins...

Ben si, nous aussi … comme le montre régulièrement l’actualité et comme c’était le cas lors du soulèvement des banlieues.


D'ailleurs l'Histoire thaïlandaise est très instructive à ce sujet... L'écart entre les riches et les pauvres n'a finalement jamais été aussi faible dans le Royaume qu'en ce moment...

La pauvreté a effectivement reculé au cours des 3 dernières décennies (la pauvreté absolue, c’est à dire la part de la population vivant avec moins de un dollar par jour est passée de 22 % en 1981 à moins de 1 % en 1997, pour remonter à 2 % en 2000). Néanmoins on est bien loin d’une croissance égalitaire. On cite souvent  les chiffres de la Banque mondiale sur 67 millions de Thaïlandais, les 20% les plus riches détiennent 55% de la richesse nationale, les 20% les plus pauvres n'en ont que 4%.

En fait on constate en  Thaïlande une baisse importante de la pauvreté accompagnée d’une augmentation des inégalités de revenus.


Jusqu'en 1905, les riches (nobles) avaient le droit de vie et de mort sur leur sujet, on n'en est plus là !...
Jusqu'à la Révolution de 1932, un roturier ne pouvait pas espérer avoir un poste de direction dans une institution thaïe,, on en est plus là !...
Jusqu'il y a 30 ou 35 ans ans, les paysans n'avait pas de voiture, pas d'électricité chez eux, on n'en est plus là !...
Jusqu'à il y 20 ans, les paysans ne pouvaient pas caresser l'espoir d'envoyer leurs enfants à l'université, on n'en est plus là ! etc...


Il y a effectivement eu de grandes améliorations des conditions de vie des thaïlandais (exemple les paysans) mais une part importante de la population thaïlandaise se trouve actuellement dans une situation de pauvreté  ou de fragilité économique (même si celle-ci a régressé)

A noter aussi qu’en  En 2000, 72 % de la population active tire un revenu mensuel de son activité inférieur à 4500 bahts, ce qui correspond à 4 $ par jour, et 46 % ont moins de 2.5 $ par jour NSO (National Statistical Office, 2001)
Les ouvriers non qualifiés,, les employés sans qualifications, les  personnes qui tirent leur revenu du secteur informe… ont des revenus très faibles.


Mais cela, je ne vois pas comment cela pourrait se modifier ?... Il y aura toujours des pauvres et des inégalités, mais je crois bien que c'est hélas le lot de tous les pays...

Sans aller vers l’utopie marxiste débile de l’égalité entre  individus et de la disparition des classes sociales, la réduction des inégalités est un enjeu majeur pour l’avenir du pays. Il serait bien que des politiques responsables prennent la mesure de cette réalité avant que des démagogues de tous poils  et potentiellement dangereux  se précipitent  dans ce créneau.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #583 le: mai 23, 2010, 10:25:43 am »


Bien au delà de la réduction des inégalités, le vrai problème de la Thaïlande est l'énorme faiblesse de ses recettes fiscales qui empêchent l'état de distribuer des aides sociales importantes ou de lancer de grandes réformes de fond...

Comme très peu de gens payent des impots dans le Royaume, la redistribution sous forme d'aides, de retraites, d'allocations chomage, de soins gratuits (CMU) etc..., n'existe presque pas !... Ce que l'on appelle chez nous la solidarité nationale est ambrionnaire !...

Or, c'est justement cette redistribution qui permet aux pauvres de France par exemple, de gérer des situations qui seraient surement beaucoup plus dramatiques dans d'autres pays...

Le jour où tous les Thaïlandais seront prêts à payer des impots conséquents, il est probable que par le biais de la solidarité nationale, de nombreux pauvres voient leur situation s'améliorer... Mais en France, il a fallut 150 ans pour en arriver là !

...
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #584 le: mai 23, 2010, 10:38:37 am »

Tout celà est très juste Manu.

Nous ne sommes pas en Thaïlande dans un schéma d'Etat Providence et de systèmes de protection sociale avancés, le régime fiscal n'étant pas comparable au modèle français.

D'ailleurs je ne sais pas comment Thaksin avait financé ses mesures sociales coûteuses: accès quasi gratuit aux soins, prêts bonifiés à tous les villages, octroi de bourses aux plus défavorisés.  :wonder

Il serait intéressant aussi de s'interroger sur le rôle de "redistribution sociale" aux plus pauvres, assuré par les moines.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #585 le: mai 23, 2010, 10:47:21 am »


Et c'est justement en cela que je vilipendais les Rouges et Thaksin en les taxant de populisme...

Leurs grandes annonces tapageuses faites au peuple ne s'appuyaient sur aucun grand programme de financement... comment redistribuer de l'argent que l'on n'a pas ?

Croyez-vous sérieusement qu'un Abhisit n'a pas à coeur d'aider ses concitoyens ?... Au moins tout autant qu'un Thaksin !

 :(
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #586 le: mai 23, 2010, 10:50:39 am »


Brève:

Hier, une conférence de presse a été tenue par la Police thaïlandaise en présence d'experts militaires américains... Les armes saisies sur les manifestants ces dernières semaines ont été présentées aux journalistes... Arsenal assez impresionnant !

Finalement, les Rouges ne lançaient pas que des cailloux sur les militaires !...
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #587 le: mai 23, 2010, 10:58:35 am »


Et c'est justement en cela que je vilipendais les Rouges et Thaksin en les taxant de populisme...

Leurs grandes annonces tapageuses faites au peuple ne s'appuyaient sur aucun grand programme de financement... comment redistribuer de l'argent que l'on n'a pas ?


 :(


Je suppose mais je n'en sais rien puisque les rouges n'ont pas été très précis sur le sujet qu'il s'agirait de prendre l'argent là où il se trouve, c'est à dire en taxant les riches.
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #588 le: mai 23, 2010, 11:04:28 am »


Brève:

Hier, une conférence de presse a été tenue par la Police thaïlandaise en présence d'experts militaires américains... Les armes saisies sur les manifestants ces dernières semaines ont été présentées aux journalistes... Arsenal assez impresionnant !

Finalement, les Rouges ne lançaient pas que des cailloux sur les militaires !...



Ce qui signifie que les armes circulent bien dans le pays et que nous sommes pas subitement retournés au pays des bisounours.
IP archivée

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #589 le: mai 23, 2010, 11:22:50 am »

Réduire la fracture sociale est une évidence mais il y a tellement de choses à faire avant pour s'en donner les moyens. Je suis de ceux qui pensent qu'il faut faire une réelle éducation politique de la population rurale. Pousser les gens à avoir une opinion, à avoir des exigences autres que la petite "prime" de 500 bahts avant le vote. Les derniers événements ont permis au "pauvres" de connaître la valeur et l'importance de leurs votes. Il faut maintenant qu'ils apprennent à voter pour la bonne personne, pour le politique qui a un réel programme axé sur l'économie et le social. Quand je questionne les gens de ma Famille thaï ces derniers m'expliquent qu'ils ont voté pour telle ou telle personne car ils ont reçu 500 bahts et un panier repas pour chaque membre de la Famille apte à voter. Ma Femme m'avoue qu'elle a aussi pris les 500 bahts mais qu'une fois dans l'isoloir elle a voté pour qui elle voulait sans tenir compte de la petite enveloppe reçue.
Il est temps que l'actuel gouvernement batte la campagne ( c'est une expression n'y voyez pas une allusion déplacée aux récents événements de Bangkok  :) ) et installe des podiums comme le faisaient les rouges. Il faut être présent sur le terrain car les élections ne se gagne désormais plus dans la capitale mais majoritairement dans les provinces rurales.
Il faut combattre la corruption avec une plus grande fermeté, avec des peines beaucoup plus lourdes et mettre fin à cette loi à double tranchant qui veut que tout un parti soit dissous si un seul de ses membres est reconnu coupable de corruption.
Il faut que les rouges se trouve enfin un leader charismatique, un politique qui fasse de réelles propositions et présente un programme cohérent.
Il faut apprendre à la population à penser à moyen et long terme. Trop de personnes vivent au jour le jour sans se soucier et préparer le lendemain.
Il faut que les gens comprennent que leur opinion est importante et n'est pas tributaire du choix d'un chef de village ou d'un ponte local.
En fait il y a autant d'éducation politique à faire en Thaïlande qu'il n'y a d'éducation civique à inculquer en France
IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #590 le: mai 23, 2010, 11:34:51 am »


Ce qui signifie que les armes circulent bien dans le pays et que nous sommes pas subitement retournés au pays des bisounours.


Cela avait déjà été signalé à plusieurs reprises sur ce forum. Les mauvaises langues diront que ce sont les militaires qui les ont placé là pour faire accuser les jaunes et justifier leurs tirs tendus.
Par contre je sais que les journaux étrangers nous ont bassiné sur ces pauvres jaunes désarmés et qu'ils éviteront de révéler la découverte de ces armes afin de garder le cliché très vendeur de la dictature militaire thaïlandaise écrasant dans le sang une innocente manifestation (qui aura fait au moins 1,2 milliards de dollars de dégâts) composée de femmes, d'enfants et de vieillards.
Maudits journaleux (je les aime pas pour ceux qui ne l'aurait pas encore remarqué) qui tronquent la vérité.
IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #591 le: mai 23, 2010, 11:44:12 am »

Tu as tout à fait raison Amjolianne, il serait souhaitable que la population rurale (mais aussi urbaine) soit davantage informée, de manière impartiale, sur la chose publique, de façon à ne pas être à la merci du premier tribun ou père noêl électoral venu.

Mais je ne suis pas certain comme tu l'écris que " Réduire la fracture sociale est une évidence mais il y a tellement de choses à faire avant pour s'en donner les moyens" Car s'il faut attendre que "les masses populaires soient conscientisées" pour reprendre la phraséologie révolutionnaire, avant de se lancer dans des programmes de redistribution, on peut attendre encore longtemps...

Non la Thaïlande n'échappera pas à la question de la réduction des inégalités, alors autant agir au plus vite.Thaksin a parfaitement su surfer sur cette réalité et en tirer des bénéfices électoraux. L'élection et la popularité du prochain gouvernement sera axée sur ce thème.
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : Re : Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #592 le: mai 23, 2010, 11:54:28 am »


Les mauvaises langues diront que ce sont les militaires qui les ont placé là pour faire accuser les jaunes et justifier leurs tirs tendus.


De toutes façons on peut dire ce que l'on veut, tout et n'importe quoi, (et beaucoup de journalistes comme tu le dis ne s'en privent pas) puisqu'il n'est pas possible de vérifier les faits.
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1194
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #593 le: mai 23, 2010, 12:05:11 pm »


Finalement, les Rouges ne lançaient pas que des cailloux sur les militaires !...


qui s'est qu'avait dit qu'ils avaient pas de matos ? et c'st pas fini on va encore faire des trouvailles et en a qui vont jacter surprise surprise   :(  
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #594 le: mai 23, 2010, 12:10:39 pm »

La fracture sociale est réduite constamment depuis des décennies comme l'a si bien décrit Manu. thaksin n'a absolument rien apporté de neuf. Quelques mesures tape à l'oeil, des grands discours populistes et surtout une immense énergie à développer son empire et sa richesse personnelle. Il a créé quantité de lois et agencé quantité de magouilles qui ont générés des milliards de dollars de bénéfices ne profitant qu'à lui et ses proches.
Les aides aux pauvres et défavorisés existent bel et bien mais le gouvernements successifs n'ont pas eu l'idée de mettre en avant leurs travaux. Aucun politique n'a jamais eu l'idée de faire un bilan de ses actions, de mettre en avant ses actions, de présenter un bilan. thaksin lui l'a fait et s'est même approprié le travail d'autrui et le mérite de programmes phares institués par ses prédécesseurs. Ne nous leurrons pas, c'est un opportuniste sans foi ni loi (bon oui j'avoue, j'aime encore moins thaksin que les journaleux).
Les programmes de redistribution des richesses existe, arrêtons de nous voiler la face. Je vis dans une région reculée de l'Issan où comme le précise Manu les impôts et taxes diverses sont quasiment inexistants. Pourtant je vois un nouvel hôpital public se construire, le réseau routier passer en deux fois deux voies, des bourses universitaires distribuées aux plus méritants des familles pauvres,  des milliers de raïs de terrain attribué gratuitement, des distribution d'eau et d'électricité gratuite en période de crise, des prêts à taux extrêmement réduits ou à taux zéro pour aider des activités à démarrer,... Alors que thaksin arrête avec ses discours démagogiques et de critiquer la paille des voisins car avec l'argent qu'il a détourné à son seul profit je serais curieux de connaître le nombre de programmes sociaux qui auraient pu être mis sur pieds, combien d'écoles dotées d'ordinateurs, combien d'unités de soins, combien d'aides aux personnes âgées ou combien de bourses scolaires supplémentaires distribués aux plus nécessiteux.
IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #595 le: mai 23, 2010, 02:02:29 pm »


Ce qui signifie que les armes circulent bien dans le pays et que nous sommes pas subitement retournés au pays des bisounours.


Les armes ont toujours circulé en Thaïlande. Rien de nouveau là-dessus... Le nombre de Thaïs qui ont par exemple un pistolet dans leur boite à gant est assez important...

Pour le cas des M16 que l'on voit sur les photos, ce sont ceux qui ont été volés par les Rouges aux militaires...
IP archivée

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1072
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #596 le: mai 23, 2010, 02:07:24 pm »

IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #597 le: mai 23, 2010, 03:00:45 pm »


Merci Letirailleur, beau témoignage !  :clap
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #598 le: mai 23, 2010, 04:17:26 pm »

Le système politique étant actuellement bloqué, de nombreux verrous ayant sauté, le pays souffrant de toutes sortes de maux, la meilleure chose qui puisse arriver à la Thaïlande c'est un gouvernement d'Union nationale qui oeuvre pour une réconciliation nationale. C'est bien sûr un peu tôt pour en parler mais c'est dans ce sens que doivent travailler les décideurs politiques de tous bords.
Des forces centifuges vont s'engager activement dans la division du pays. Il y aura même peut être quelque soubressauts violents. Les décideurs politiques auront un rôle déterminant à jouer disai-je, mais c'est aussi l'ensemble de la population qui devra faire un effort pour aller vers une société apaisée.
IP archivée

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : Re : La POLITIQUE en Thaïlande.
« Réponse #599 le: mai 23, 2010, 05:08:21 pm »


la meilleure chose qui puisse arriver à la Thaïlande c'est un gouvernement d'Union nationale qui oeuvre pour une réconciliation nationale.


Cela va dans le sens de la feuille de réconciliation nationale qu'à proposé Abbasit. Ce sont les bases d'un programme qui pourrait satisfaire tant les électeurs rouges que jaunes, un programme qui pourrait pousser une majorité de gens à voter pour cet homme politique qui serait enfin élu sans ambiguïté. C'est peut être aussi une des raisons pour laquelle les contestataires ont rejeté (à la surprise générale il faut l'avouer) ce premier pas vers une évolution politique nécessaire.
IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum
Pages: 1 ... 22 23 [24] 25 26 ... 90