Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.  (Lu 683242 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2200 le: juin 11, 2019, 08:28:38 am »


Un sondage prédit que le gouvernement ne tiendra pas un an. Un autre sondage est plus optimiste !  :hang

Un sondage Dusit indique que 73,65% des personnes interrogées pensent que le gouvernement de coalition dirigé par Palang Pracharat ne durera pas plus d'un an, tandis que 44,11% des répondants à un sondage Nida estiment que le gouvernement survivra à son mandat de quatre ans.

Le sondage de l’Université Suan Dusit a demandé l’avis de 1 128 personnes entre le 6 et le 8 juin, tandis que l’Institut national de l’administration du développement (Nida) a échantillonné 1 265 personnes les 6 et 7 juin.

Nida affirme que 26,77% des personnes interrogées sont heureuses que le pays puisse désormais aller de l'avant après que le Parlement a élu le général Prayut Chan-o-cha comme Premier ministre, contre 24,75% qui se disent déçus, car l'économie du pays pourrait rester au point mort quelque temps.

15,6% déclarent que le général Prayut n'est pas apte à être premier ministre dans les circonstances actuelles. 44,11% pensent que son gouvernement durera quatre ans, alors que 18,47% pensent qu'il durera jusqu'à deux ans et 16,56% qu'il n'en durera qu'un.

Le sondage Dusit montre que 63,32% sont déçus que le parti démocrate ait rejoint la coalition Palang Pracharat, mais 24,24% croient que le parti veut les postes de ministre.


Les résultats du sondage affirment également que 61,79% des répondants sont d’accord avec les conditions préalables du parti démocrate avant de rejoindre la coalition.

Parmi les répondants de l'échantillon, 58,20% ont déclaré que le parti Bhumjaithai avait rompu sa promesse électorale en rejoignant le Palang Pracharat, alors que 26,32% estiment que l'adhésion profitera au parti.

72,77% des personnes interrogées pensent que les partis de la coalition cherchent simplement à contrôler des ministères clés au nom de leurs propres intérêts. 73,65% pensent que le gouvernement ne durera qu'un an, 34,07% estiment qu'il durera au plus six mois et 20,02% estiment qu'il ne durera pas plus de deux ans.


https://forum.thaivisa.com/topic/1105465-nida-and-suan-dusit-polls-give-conflicting-results-on-the-government’s-life-span/

 

Un autre sondage, de Super Poll, celui-là affirme que Plus de 89% des Thaïlandais pensent que les discussions en cours sur la formation du gouvernement entre les partenaires de la coalition n'est qu'une manière de se diviser le gâteau, 10,7% seulement estiment que les responsables politiques ont à l’esprit le bien-être public.

 
https://forum.thaivisa.com/topic/1105452-public-disillusioned-with-self-serving-politicians-poll/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14361
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2201 le: juin 11, 2019, 08:57:17 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


PREMIER MINISTRE

Le roi de Thaïlande a approuvé le chef de la junte Prayut Chan-O-Cha au poste de Premier ministre alors que l'opposition s'interroge sur sa légitimité à gouverner à l'issue des législatives de mars.

«Je vais promouvoir un environnement pacifique pour une société unifiée fondée sur l'amour, l'unité et la compassion», a déclaré mardi le général de 65 ans après la lecture du décret royal.

Après s'être incliné devant le portrait du roi Maha Vajiralongkorn, il a également promis «d'écouter les voix du peuple» et de protéger la monarchie.

Au pouvoir depuis le coup d'Etat de mai 2014, Prayut Chan-O-Cha a été élu la semaine dernière par le Parlement à la tête du gouvernement. Sa victoire était pratiquement acquise car la nouvelle Constitution, adoptée en 2017, octroie à l'armée la nomination des 250 sénateurs.

Face à lui, le jeune milliardaire Thanathorn Juangroongruangkit, fondateur du nouveau parti d'opposition Future Forward et à la tête d'une coalition anti-junte, n'avait pas pu faire le poids.

Plébiscité notamment par la jeunesse, son mouvement avait pourtant créé la surprise aux législatives du 24 mars en devenant la troisième force politique du pays.

Depuis, les ennuis judiciaires, dénoncés comme politiques, se sont accumulés pour le charismatique homme d'affaires de 40 ans, suspendu temporairement de son mandat de député.

Prayut-Chan-O-Cha ne dispose que d'une courte majorité à la Chambre basse du Parlement et l'opposition s'interroge sur sa légitimité à gouverner. Le général est perçu par ses défenseurs comme un gage de stabilité pour défendre l'unité du pays et l'empêcher de replonger dans les fréquentes crises politiques qu'il a connues.

Mais ses détracteurs soulignent que, depuis 2014, il a échoué à réformer le royaume, à moderniser l'économie et à réduire les inégalités. (Figaro/AFP)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3461
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2202 le: juin 16, 2019, 07:51:09 pm »


Les deux députés verts menacent de quitter la coalition de Prayut !

Un parti menace de se retirer de la coalition pour un différend environnemental

Le Parti de la conservation des forêts thaïlandaises a menacé samedi de se retirer et de passer à l'opposition si le chef de la coalition Phalang Pracharat ne reprenait pas le ministère de l'Environnement du parti Chart Pattana.

Les deux députés du parti, le chef Damrong Phidej, et le secrétaire général, Santiparp Intharapat, ont tenu une conférence de presse pour annoncer que le parti réexaminerait sa décision de rejoindre ou quitter la coalition.

Damrong a déclaré qu'il avait été invité à rejoindre la coalition avec la promesse d'aider aux ressources naturelles et à l'environnement.

Mais après que son parti a voté pour le Premier ministre Prayut Chan-o-cha, le parti a déclaré qu'il n'avait pas été consulté sur la manière de mettre en œuvre ses politiques.

Damrong a déclaré qu'il ne souhaitait pas un siège au Cabinet, mais qu'il souhaitait travailler au sein du ministère afin que son parti puisse appliquer ses politiques de protection des forêts.

Si le Phalang Pracharat ne revoit pas sa décision de confier le ministère au Chart Pattana, la Thai Forest Conservation se retirera et travaillera en tant que parti d'opposition indépendant, a déclaré Damrong.



https://forum.thaivisa.com/topic/1106681-party-threatens-to-pull-out-of-coalition-over-environment-role/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2203 le: juin 18, 2019, 08:16:14 am »


Sondage - Les Thaïlandais souhaitent que le nouveau gouvernement -qui ne devrait pas durer longtemps- accorde la priorité au panier de la ménagère.

Noppadol Kannikar, directeur de Super Poll, a déclaré que plus de 80% des personnes interrogées considéraient que la résolution des problèmes de pouvoir d'achat devrait être la première des priorités du nouveau gouvernement.

Super Poll a interrogé 1 094 personnes, entre le 3 et le 15 juin

Le sondage montre que 84,4% des personnes interrogées souhaitent que les questions relatives au panier de la ménagère soient considérées comme une priorité absolue, contre 4,0% pour les injustices politiques, 3% pour le développement national et 2,6% pour les transports, les accidents et la circulation.

Le sondage montre également que 87% des personnes interrogées estiment qu'il y a très peu ou pas de justice politique dans les circonstances actuelles, contre 13% qui estiment qu'il existe une justice politique.

Noppadol a déclaré que, bien que la majorité de la population reconnaisse le problème de l'injustice politique, leur plus grande préoccupation est constituée par les problèmes fondamentaux inhérents aux bas revenus. Le pouvoir d'achat des plus pauvres stagne pendant que les revenus des plus aisés s'envolent.

La lutte contre la corruption est considérée comme une faible priorité par les répondants.

Il a suggéré au gouvernement trois mesures immédiates, à savoir la lutte contre des conflits d’intérêts, l’augmentation du salaire net et des efforts pour la justice politique.

Dans le même temps, un sondage de Bangkok Poll mené par l’Université de Bangkok a montré que 65,5% des 1 196 personnes interrogées pensent que le nouveau gouvernement, qui est une coalition de 19 partis, sera de courte durée et manque de stabilité, contre 34,4% qui le considèrent stable.

59,6% des répondants ont déclaré que la première priorité du gouvernement devait être de réduire les inégalités sociales et d’aider les pauvres. 58,1% ont indiqué que la réforme économique et les investissements étaient prioritaires, tandis que 44,7% ont évoqué le problème de la corruption.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14072-sondage-les-tha%C3%AFlandais-souhaitent-que-le-nouveau-gouvernement-qui-ne-devrait-pas-durer-longtemps-accorde-la-priorit%C3%A9-au-panier-de-la-m%C3%A9nag%C3%A8re/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2204 le: juin 19, 2019, 08:04:33 am »


Thaïlande: près de 10.000 policiers déployés pour la sécurité du 34e Sommet de l'ASEAN

Environ 10.000 policiers seront affectés à la sécurité des dirigeants de l'ASEAN qui participeront au 34e Sommet de l'ASEAN prévu les 22 et 23 juin, a déclaré le général Prawit Wongsuwon, vice-Premier ministre et ministre thaïlandais de la Défense, le 17 juin.

Le général Srivara Rangsiphrammanakun, commissaire général adjoint de la Police royale thaïlandaise (RTP), a confirmé qu'aucun trafic intense ne se produirait pendant les heures du Sommet.

Le 34e Sommet de l'ASEAN, ayant pour thème "Faire progresser le partenariat pour le développement durable", aura lieu les 22 et 23 juin, sous la présidence du Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha.

Les dirigeants de l’ASEAN devraient débattre de nombreuses questions, notamment la stratégie indo-pacifique, le Partenariat économique global régional (RCEP) et la situation dans l'État de Rakhine au Myanmar…



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14074-tha%C3%AFlande-pr%C3%A8s-de-10000-policiers-d%C3%A9ploy%C3%A9s-pour-la-s%C3%A9curit%C3%A9-du-34e-sommet-de-lasean/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2205 le: juin 23, 2019, 08:15:48 am »


Chuan recommande aux députés d'être honnêtes et de ne pas abuser de leurs privilèges

Le président de la Chambre, Chuan Leekpai, a demandé aux députés de se montrer honnêtes dans l'exercice de leurs fonctions, dans le respect des normes éthiques. Ils doivent s'abstenir d'abuser de leurs privilèges et le Président les a avertis que leurs mauvaises pratiques pourraient les hanter à l'avenir.

En ce qui concerne les avantages des voyages aériens et ferroviaires des députés, M. Chuan a mis en garde les députés de ne pas laisser d'autres personnes utiliser leurs billets gratuits à leur place. Il demande aux députés de payer des billets d'avion aux compagnies aériennes ou aux agences de voyages. D'anciens députés avaient pris l'habitude de ne pas payer leurs billets au point que les compagnies se sont plaintes au Parlement.

Il a en outre rappelé aux députés de respecter les règles à l'embarquement dans un avion, affirmant qu'ils ne devaient pas être en retard ni obliger l'avion à les attendre. Les députés ne devraient pas embarrasser les ambassades thaïlandaises lors de voyages d’études à l’étranger. Ils devraient connaître et respecter le code vestimentaire approprié lors de leurs réceptions. Chuan voudrait que les députés en "voyage d'étude" à l'étranger ne passe pas leur temps dans les boutiques ou en loisirs.

Il a exhorté les députés à attacher de l'importance aux délibérations des projets de loi et a conseillé aux députés pro-gouvernement de ne pas oublier d’assister aux débats sur le projet de loi budgétaire, en raison de la faible majorité du gouvernement à la Chambre et de la probabilité que le gouvernement soit renversé si les députés ne sont pas présents pour voter.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14101-chuan-recommande-aux-d%C3%A9put%C3%A9s-d%C3%AAtre-honn%C3%AAtes-et-de-ne-pas-abuser-de-leurs-privil%C3%A8ges/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2206 le: juin 26, 2019, 10:06:07 am »


Le PM thaïlandais appelle les pays voisins à se moderniser

Le Cambodge, le Laos, le Myanmar, le Vietnam et la Thaïlande (CLMVT) doivent renforcer l'innovation pour ne pas perdre leur avantage concurrentiel, a déclaré lundi 25 juin le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-ocha.

Bien que la région CLMVT soit devenue un acteur principal dans la chaîne de valeur mondiale, la région est menacée par le développement rapide des technologies et la géopolitique, a déclaré le Premier ministre Prayut Chan-ocha, lors du Forum CLMVT 2019 récemment tenu à Bangkok.


Selon lui, ces nouvelles technologies rendront notre réseau de production actuel obsolète. Par exemple, la fabrication en sous-traitance diminuera progressivement alors que de nouveaux réseaux de production dans différentes régions, qui choisissent la chaîne de valeur moderne, prendront leur place.


S'agissant des menaces géopolitiques, les pays de la région doivent disposer d'une gestion des risques efficace pour faire face aux changements du marché mondial, a-t-il déclaré.

Les secteurs les plus vulnérables aux perturbations sont l'agroalimentaire, le textile, l'automobile et l'électronique, tous les atouts traditionnels des pays CLMVT.

Les entreprises doivent intégrer diverses technologies telles que la transformation numérique pour améliorer l'efficacité de leurs opérations, a-t-il dit.

Le secteur des services au sein de la région CLMVT sera également affecté par ces tendances. Par conséquent, ce secteur doit intégrer des technologies avancées à leurs modèles commerciaux, ce qui est particulièrement crucial pour les secteurs clés de la région tels que la logistique, la vente en gros et au détail, les services d’affaires et de finance.

Le dirigeant thaïlandais a exhorté les gouvernements à travailler ensemble pour soutenir l'économie de la région.

Il a également apprécié le rôle et les contributions à la prospérité commune de la région CLMVT ainsi que des initiatives couronnées de succès proposées par le secteur privé.


Ayant pour thème "CLMVT en tant que nouveau centre de la chaîne de valeur en Asie", le forum CLMVT 2019 a eu lieu les 23 et 24 juin à Bangkok, après le 34e sommet de l'ASEAN. Les participants qui sont des agents chargés de l’industrie et du commerce, des diplomates, des intellectuels et des entreprises privées, ont discuté des points de vues et des plans de développement des réseaux de coopération en vue de promouvoir la compétitivité mondiale.

Les pays CLMVT ont connu une croissance notable ces dernières années. En 2017, le PIB de CLMVT a progressé de 5,1%. De 2013 à 2017, le commerce extérieur de la région a augmenté de 4,6% par an, les échanges commerciaux, de 7,1%, et les investissements, de 15,7%.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14118-le-pm-tha%C3%AFlandais-appelle-les-pays-voisins-%C3%A0-se-moderniser/?fbclid=IwAR1_gsBp8jYFRyUptXngUwXO22KbWYuEW3lpEl3UvFbkjoT4L-U7EZIX4SY
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2207 le: juin 27, 2019, 08:03:07 am »


Le nouveau gouvernement sera prêt d'ici la mi-juillet, assure le Premier ministre

Le Premier ministre Prayut a déclaré qu'une vérification des qualifications des ministres était en cours. Le gouvernement serait soumis à l'approbation royale peu après le retour de Prayut du Japon où il participera au sommet du G20 vendredi et samedi.

"Ce sera fini juste à temps", a déclaré M. Prayut aux journalistes lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de la réunion hebdomadaire du Cabinet.

Prayut a concédé qu'il pourrait y avoir des changements dans la liste diffusée dans les médias. Il a ajouté que les candidats déçus pourraient toujours travailler en tant que députés, ajoutant qu'il estimait que cela ne devrait pas créer de problèmes au sein de la coalition.

Le Premier ministre issu d'un coup d'état fomenté par lui-même devenu Premier ministre élu semble avoir progressé dans la formation du gouvernement sans en accélérer le processus de finalisation. Ceci en dépit du fait que le général Prayut a été interrogé presque quotidiennement par les journalistes sur l'avancement des travaux. Certains commentateurs estiment que la formation du gouvernement est trop lente, compte tenu du fait que les élections ont eu lieu il y a trois mois et que Prayut a obtenu son poste de Premier ministre il y a près d'un mois.

Au départ, le retard était dû à des désaccords au sein du bloc pro-junte sur la répartition des portefeuilles. Mais la résolution de ce problème a été confiée à Prayut en tant que Premier ministre, les parties prenantes ayant déclaré qu’elles faisaient confiance au général pour prendre les décisions et tenir les promesses.

Certains se sont demandé si Prayut traînait les pieds car il jouissait du statu quo.

Sans un nouveau gouvernement en place, M. Prayut est à la fois le Premier ministre élu légitime et le président du Conseil national pour la paix et l'ordre (la junte). La Constitution stipule que le conseil mis en place par le coup d'État ne deviendra caduque qu'après l'entrée en fonction du nouveau gouvernement.


Opposition prête au combat

Les politiciens anti-junte pousse le général à former le Cabinet, citant le temps écoulé depuis l'élection du 24 mars.

Le secrétaire général du Parti Future Forward Piyabutr Saengkanokkul, a souligné hier le vide de trois mois et l'approbation royale le 11 juin de Prayut en tant que Premier ministre.

« L’opposition anti-junte est maintenant prête à interroger la majorité au Parlement, mais nous ne savons pas qui répondra aux questions. " affirme l'opposition.

Le secrétaire général de Pheu Thai, Phumtham Wechayachai, a envoyé un message similaire, tweetant hier que le pays était bloqué sur pause parce que le dirigeant était incapable de former un gouvernement.

Lors de la séance d’aujourd’hui au parlement, Laddawan Wongsriwong, porte-parole de Pheu Thai, a déclaré que l’opposition examinerait la stratégie nationale sur 20 ans mise en place par la junte et déjà controversée.

Le débat d'aujourd'hui devait être houleux. Jirayu Huangsap du PT, parce que ce serait le premier débat en cinq ans depuis le coup d'État de 2014.

Parallèlement, des dizaines de parlementaires des deux Chambres et de candidats à des postes ministériels font l'objet d'enquêtes pour leur participation présumée dans des sociétés de médias.

L'examen approfondi fait suite à la suspension de Thanathorn Juangroongruangkit, chef du parti "Future Forward", de la chambre basse. Les partis d'opposition ont porté les mêmes accusations contre des députés rivaux et ont exigé qu'ils soient soumis aux mêmes restrictions que Thanathorn.

Initialement, il y a eu des plaintes contre 41 députés qui auraient détenu des actions dans des entreprises de médias. La Cour constitutionnelle décidera d'accepter ou non la requête. Il est également prévu que le tribunal décide si, comme Thanathorn, les 41 accusés seront suspendus de la Chambre.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14121-le-nouveau-gouvernement-sera-pr%C3%AAt-dici-la-mi-juillet-assure-le-premier-ministre/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2208 le: juillet 02, 2019, 08:23:49 am »


Prayut s'excuse pour les conflits visibles au sein de son propre parti

Le Premier ministre général Prayut Chan-o-cha a publié lundi matin une déclaration d'excuses et exprimé son malaise devant les conflits internes au sein du parti Phalang Pracharat, qui ont fait les gros titres ces derniers jours.

L'ancien chef de la junte et aujourd'hui Premier ministre, sélectionné par des députés récemment élus et par un Sénat nommé par la junte, s'est engagé à faire de son mieux.

Dans sa déclaration, il a attribué les problèmes soulevés par la gestion du parti à sa nouveauté et au fait qu’il était composé de différentes factions politiques.

Le Premier ministre a déclaré qu'il était difficile de satisfaire tout le monde. Mais le plus important était de rendre le gouvernement crédible auprès du public, a-t-il ajouté.

Cette déclaration intervient après que le courant influent Sam Mitr a exprimé son mécontentement quant à l'attribution des portefeuilles au cours du week-end. Son chef, Suriya Juangroongruangkit, se serait vu attribuer le poste de ministre de l'Industrie, alors qu'il avait été convenu précédemment qu'il dirigerait le ministère de l'Énergie.

Suriya aurait déclaré la semaine dernière qu'il envisagerait de se retirer du parti Phalang Pracharat et d'emmener une trentaine de députés avec lui s'il n'obtenait pas le siège de l'Energie.

Le politicien vétéran a démenti ces informations samedi, mais d’autres signes indiquent encore un grave conflit au sein du parti.

Anucha Nakasai a tenu pour la première fois samedi une conférence de presse dans laquelle il déclarait qu'il pouvait accepter de perdre le poste de sous-ministre du Commerce, mais que Suriya devrait au moins garder le ministère de l'Énergie.

Les sièges sont répartis entre les 20 partis qui composent la coalition dirigée par Phalang Pracharat.

Par ailleurs un nombre important de députés du PP soutenant l'ex chef de la junte pourraient être invalidés pour détenir des parts dans des médias.

Dans un cas comme dans l'autre, la coalition pro-junte se retrouverait minoritaire.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14143-prayut-sexcuse-pour-les-conflits-visibles-au-sein-de-son-propre-parti/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14361
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2209 le: juillet 02, 2019, 11:11:50 pm »

https://lecourrier.vn/la-thailande-sefforce-de-materialiser-le-projet-de-villes-intelligentes/608739.html


La Thaïlande s’efforce de matérialiser le projet de villes intelligentes...   :wonder

La Thaïlande se prépare à atteindre son objectif de 30 villes intelligentes dans 24 provinces d’ici l’an prochain et espère transformer 100 villes du pays en villes intelligentes d’ici 2022.

Le gouvernement thaïlandais a commencé à mettre en œuvre à titre expérimental ce projet dans sept provinces de Phuket, Chiang Mai, Khon Kaen, Bangkok, Chon Buri, Rayong et Chachoengsao.

La deuxième phase du projet comprend 17 provinces, dont Chiang Rai, Phitsanulok, Udon Thani. Deux autres provinces de Roi Et et Nakhon Ratchasima (nord-est) ont soumis leur demande de se joindre au plan.

La plate-forme de données urbaines pour la mise en œuvre de villes intelligentes doit être lancée cette année, ce qui facilitera leur transformation, tandis qu’au moins 100 services électroniques devraient être fournis au public d’ici 2022.

La transformation en villes intelligentes comprend l’économie intelligente, la mobilité intelligente, l’énergie intelligente, la vie intelligente, les gens intelligents, la gouvernance intelligente et l’environnement intelligent.

Grâce à la technologie numérique et à l’innovation, le gouvernement thaïlandais est déterminé à faire du pays une nation à revenu élevé, caractérisée par une faible disparité en matière de développement, une répartition de la richesse et une qualité de vie.

De concert avec la promotion du développement des villes intelligentes dans le pays, le gouvernement thaïlandais a récemment adopté des plans d’action du ministère de l’Economie et de la Société numériques pour inciter les pays hors l’ASEAN à investir dans les infrastructures de villes intelligentes relevant du réseau de villes intelligentes de l’ASEAN (ASCN).

Les activités du réseau de villes intelligentes de l’ASEAN (ASCN) ont été annoncées cette année à l’occasion de la présidence thaïlandaise de l’ASEAN.

Parallèlement à la présidence thaïlandaise de l’ASEAN, les activités de l’ASCN organisées par la Thaïlande présenteront le meilleur des villes intelligentes de 26 villes membres de l’ASEAN, dont Dà Nang, Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam, d’autres partenaires de dialogue et des fournisseurs mondiaux de technologies.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2210 le: juillet 03, 2019, 08:08:07 am »


Le prochain coup d'état est-il inévitable ?

Les soi-disant excuses présentées lundi par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha ont déclenché une nouvelle controverse et la crainte d'un autre coup d'État.

Bien que le but des excuses soit de régler le conflit au sein du parti Phalang Pracharat au sujet des postes ministériels, Prayut a également laissé entendre qu'il souhaitait que les choses aillent de l'avant au lieu de revenir à de vieux problèmes, ce qui pourrait conduire à une solution dont personne ne veut.

Cependant, la référence de Prayut à cette prétendue « solution indésirable » a été largement interprétée comme un coup d’État militaire imminent.

Thanathorn Juangroongruangkit, dirigeant du parti Future Forward, un parti contre la junte, a écrit sur Facebook que la remarque du général l’inquiétait.

"97 jours après les élections et la Thaïlande n'a toujours pas de gouvernement", a écrit le politicien. "Ce qui est clair, c'est que nous avons le même Premier ministre - le général Prayut - qui vient de menacer d'organiser un autre coup d'Etat pour mettre fin à la lutte pour les ministères."

Thanathorn a déclaré que le message de Prayut avait mis en évidence la manière dont les élections avaient conduit au désordre et au désarroi des politiciens, de sorte que les coups d'État peuvent être considérés comme un moyen pour sauver le pays.

Il a jouté que, cette situation rend la coalition instable, et la raison en est uniquement la Constitution parrainée par la junte.

Alors que le général tente de blâmer les politiciens pour les troubles en cours, Thanathorn a déclaré que c’était en fait l’ancien chef de la junte qui tirait profit du chaos.

Sans un gouvernement en place, M. Prayut peut continuer à jouir de son statut de chef du Conseil national pour l'ordre et la paix et des pouvoirs étendus que lui confère l'article 44, a-t-il déclaré.

« Le problème actuel est Prayut. Il devrait cesser de blâmer les politiciens », a déclaré Thanathorn.

La dirigeante du parti Pheu Thai, Khunying Sudarat Keyuraphan, a envoyé lundi soir un message similaire sur Facebook, dans lequel elle a écrit que le bloc de la junte n’avait pas réussi à s’entendre sur les portefeuilles du Cabinet, car ils ne tenaient qu'à leurs intérêts personnels.

"Et comme ils ne peuvent pas conclure un accord, le même vieux Premier ministre menace de reprendre le pouvoir", a écrit le politicien.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14144-le-prochain-coup-d%C3%A9tat-est-il-in%C3%A9vitable/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2211 le: juillet 06, 2019, 08:55:26 am »


Voici à quoi pourrait ressembler le gouvernement

Le Parti Palang Pracharath (PPRP), qui a dirigé la formation du nouveau gouvernement, avait été confronté à des conflits internes en particulier de la part de la puissante faction "Sam Mitr".

"Je confirme que le nouveau gouvernement sera formé et prêtera serment [devant le roi Rama X] vers le milieu de juillet", a déclaré le général Prayut, après avoir accueilli plus de 200 enfants de la diaspora thaïlandaise aux États-Unis à la Maison du gouvernement.

Dans cette version "finale" de la composition du cabinet, Suriya Jungrungreangkit, membre clé de la faction Sam Mitr, obtiendra le poste de ministre de l'Industrie.

Un peu plus tôt, il avait été choqué par la nomination du secrétaire général du PPRP, Sontirat Sontijirawong, au poste de ministre de l'Énergie, ce qui a incité Sam Mitr à menacer de quitter le parti.

En fin de compte, M. Suriya a été contraint de céder sa place à M. Sontirat.

Somsak Thepsuthin, un autre membre clé de Sam Mitr, devrait devenir le prochain ministre de la Justice, en dépit de ses précédentes demandes de portefeuille de l'Agriculture.

Le projet de cabinet présente des noms familiers étroitement liés au général Prayut et à ses adjoints.
Parmi ceux-ci figurent ses trois adjoints - Somkid Jatusripitak, Wissanu Krea-ngam et le général Prawit Wongsuwon,- qui conservent leurs postes actuels.

Le général Anupong Paochinda, l'autre frère d'armes du général Prayut, semble également prêt à conserver son poste au ministère de l'Intérieur.

Pendant ce temps, le Capt Thammanat Prompao, proche du général Prawit et considéré comme un personnage influent, doit devenir le prochain ministre du Travail.
"Le Capt Thammanat a été choisi pour occuper ce poste afin de résoudre les conflits entre les factions du parti, puisqu'il est un homme courageux", a déclaré la source. On ne sait pas s'il s'occupera aussi de son ministère.

Une source au PPRP a déclaré que le général Prawit avait joué un rôle majeur dans l'organisation du gouvernement, qui devait être "relativement durable", la coalition dirigée par le PPRP ne disposant que d'une majorité infime, sur le bloc d'opposition.

Cet arrangement est censé atténuer les conflits internes entre diverses factions.

"La composition du cabinet sera soumise au roi pour approbation", a déclaré M. Wissanu.

Bien qu'il n'y ait pas de délai pour la présentation de la liste des membres du Cabinet, "plus vite sera mieux, mieux", a-t-il dit.

Le vice-Premier ministre a refusé de commenter lorsqu'on lui a demandé si le nouveau gouvernement serait au pouvoir pendant longtemps.
"Ne spéculez pas sur des choses qui ne sont pas arrivées", a-t-il déclaré.
Selon le vice-premier ministre, même si le gouvernement ressemble à un navire en acier, il peut rouiller et couler.
"Tout le monde dans le bateau doit aider", a-t-il déclaré.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14154-voici-%C3%A0-quoi-pourrait-ressembler-le-gouvernement/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2212 le: juillet 10, 2019, 09:19:07 am »


18 "traditions thaïlandaises" présélectionnées pour être inclues au patrimoine culturel national

Le Comité thaïlandais pour la promotion et la préservation de la sagesse culturelle ajoute 18 nouveaux articles à la liste du patrimoine culturel national, a annoncé lundi la ministre de la Culture, Vira Rojpojchanarat.

Il a ajouté qu'un événement célébrant l'inclusion de ces 18 articles - comme

la souche de fruit durian propre à la province de Nonthaburi,

la poterie de Koh Kret à Nonthaburi

ainsi que le poisson gourami à peau de serpent Bang Bor de Samut Prakan -

aura lieu au Centre culturel de Thaïlande à Bangkok le 28 août.

L'événement comportera également des expositions, des séminaires et des démonstrations des traditions, ainsi que la remise de prix à des individus et à des groupes exceptionnels.

Les autres traditions considérées pour la liste du patrimoine sont :

la légende Khao Sap Ya Ya de Chai Nat;

la légende raconte la fondation de la capitale Lop Buri;

Le xylophone «Pong Lang» de la province de Kalasin;

Le baril "Klong Eud" de Tak;

La danse de Pathum Thani; Bangkok, Nakhon Pathom et

le rituel «Atthami Bucha» d’Uttaradit;

Si Sa Ket et la danse «Ram Trot» de la province de Surin;

Les représentations traditionnelles de «Mor Lam Maeng Tab Tao Thai Luey» de Loei;

Le rituel Jolmamuad de Surin;

Le festival «Hae Nang Dan» de Nakhon Si Thammarat;

Le stuc de Phetchaburi;

La céramique «Dan Kwian» de Nakhon Ratchasima;

Le sarong «Sin Mee Kan Noy» de Petchabun;

Les arts martiaux «In Kon Fon Kaen» de Nakhon Pathom;

et le combat de cerfs-volants «Dui Dui» de Chanthaburi.

Ces 18 éléments ont été choisis parmi une liste de 168 proposés par les comités culturels provinciaux et seront ajoutés à l'inventaire national du patrimoine culturel riches de 336 éléments.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14361
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2213 le: juillet 10, 2019, 11:09:46 pm »

Français Ensemble dans le Clib de Pattaya


GOUVERNEMENT

La Gazette royale a publié le décret de nomination du nouveau Cabinet. Les piliers de la junte occupent les plus hautes fonctions, notamment trois des cinq postes de vice-Premier-ministres :

- Somkid Jatusripitak, Wissanu Krea-ngam et le général Prawit Wongsuwon. Ce dernier abonne le portefeuille des Armées qui est repris par le général Prayut. L'attribution des autres ministères a fait l'objet d'un savant dosage.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2214 le: juillet 11, 2019, 08:07:04 am »


Le Premier ministre thaïlandais ordonne la fin du pouvoir de l'armée

Le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-o-cha, a ordonné le 9 juillet de mettre fin au régime militaire avant que son nouveau gouvernement civil ne soit assermenté.

Depuis son pouvoir en 2014, il a émis plus de 500 ordres en vertu de l'article 44 qui lui ont permis de contourner les lois thaïlandaises.

Le roi de Thaïlande, Rama X, a officiellement désigné Prayut Chan-o-cha comme Premier ministre, après la réélection de ce dernier en tant que chef du gouvernement lors d'une réunion conjointe des deux chambres du Parlement en juin dernier.

Il a obtenu 500 voix alors que son adversaire, Thanathorn Juangroongruangkit, n'en a recueilli que 244.

L’ordre donné mardi par Prayut Chan-o-cha a mis fin aux restrictions imposées aux médias et transféré les affaires civiles des tribunaux militaires aux tribunaux civils.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha continuera à prendre son pouvoir pendant quatre ans supplémentaires, mais il ne dispose d'aucun pouvoir spécial d'immunité à l'égard de ses actions passées, présentes et futures.

Le Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO en anglais) dirigé par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha sera dissout lors que son nouveau gouvernement civil soit assermenté.

Le NCPO a publié des déclarations et ordonnances visant à faciliter la réforme du gouvernement et du pays, en promouvant l’unité et la réconciliation entre les peuples. La mise en œuvre de certaines déclarations et ordonnances est maintenant achevée, ne répondant plus aux exigences, a annoncé dans la soirée du 9 juillet le Journal Officiel du royaume.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14173-le-premier-ministre-tha%C3%AFlandais-ordonne-la-fin-du-pouvoir-de-larm%C3%A9e/?fbclid=IwAR3ZtjX1kclx2nViotNKyPjuaAx_OzEg1LupXPVx_a4dJpi6LMgbycgzS1o
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2215 le: juillet 11, 2019, 08:17:08 am »


La Thaïlande a un nouveau gouvernement

Le gouvernement regroupe des membres du gouvernement militaire mis en place après le coup d'État de 2014, ainsi que des personnalités politiques membres des partis qui forment la coalition gouvernementale avec le parti pro-militaire PPRP.

Près de quatre mois après les élections générales du 24 mars, le gouvernement du Premier ministre Prayut Chan-o-cha a été officiellement annoncé après la publication de sa composition dans la Gazette royale aujourd’hui.

Le gouvernement regroupe des membres du gouvernement militaire mis en place après le coup d’État de 2014, ainsi que des personnalités politiques membres des partis qui forment la coalition gouvernementale avec le parti pro-militaire PPRP.

La désignation officielle du gouvernement met fin au régime militaire du « Conseil national de la paix et de l’ordre (NCPO) » institué à la suite du coup d’Etat de 2014.

Le général Prayut Chan-o-cha a utilisé ses pouvoirs spéciaux une dernière fois en levant la censure sur les médias et en renvoyant devant les tribunaux civils toutes les affaires jugées pour des infractions commises sous la juridiction du NCPO qui étaient auparavant jugées par des tribunaux militaires.

Le général Prayut cumule les fonctions de Premier ministre et ministre de la Défense dans le Gouvernement de 36 membres, tandis que le Général Chaicharn Changmongkol est vice-ministre de la Défense.

Le général Prawit Wongsuwon, M.Somkid Jatusripitak et M.Wissanu Krea-ngam sont nommés vice-premiers ministres.

Jurin Laksanavisit, chef du parti démocrate, est nommé vice-Premier ministre et ministre du Commerce.

Anutin Charnveerakul, chef du parti Bhumjaithai, est vice-Premier ministre et ministre de la Santé publique.

Le gouvernement ne compte que trois femmes sur 36 ministres, occupant des postes subalternes.


Composition du gouvernement :

    Le général Prawit Wongsuwan, Somkid Jatusripitak et Wissanu Krea-ngarm, vice-premiers ministres.
    Jurin Laksanawisit, vice-Premier ministre et ministre du Commerce.
    Anutin Charnvirakul, vice-Premier ministre et ministre de la Santé publique.
    Tewan Liptapallop, ministre du cabinet du premier ministre.
    Le général Prayut Chan-o-cha, ministre de la Défense.
    Général Chaicharn Changmongkol, Vice-ministre de la Défense.
    Uttama Savanayana, ministre des Finances.
    Santi Prompat, vice-ministre des Finances.
    Don Pramudwinai, ministre des Affaires étrangères.
    Pipat Ratchakitprakarn, ministre du Tourisme et des Sports.
    Chuti Krairiksh, ministre du Développement social et de la Sécurité humaine.
    Suwit Mesinsee, ministre des universités, des sciences, de la recherche et de l’innovation.
    Chalermchai Sri-on, ministre de l’Agriculture et des Coopératives agricoles.
    Capitaine Thammanat Prompao, sous-ministre de l’Agriculture et des Coopératives agricoles.
    Mananya Thaiseth, sous-ministre de l’Agriculture et des Coopératives agricoles.
    Prapat Pothasuthon, sous-ministre de l’Agriculture et des Coopératives agricoles.
    Saksayam Chidchob, ministre des Transports.
    Athirath Rattanaseth, sous-ministre des Transports.
    Thaworn Senneam, sous-ministre des Transports.
    Puttipong Punnakanta, ministre du numérique pour l’économie et la société.
    Varavuth Silpa-archa, ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement.
    Sontirat Sontijirawong, ministre de l’Énergie.
    Veerasak Wangsuppakitkoson, sous-ministre du Commerce.
    Le général Anupong Paochinda, ministre de l’Intérieur.
    Nipon Boonyamanee, sous-ministre de l’Intérieur.
    Songsak Thongsri, sous-ministre de l’Intérieur.
    Somsak Thepsuthin, ministre de la Justice.
    M. Chatu Mongol Sonakul, ministre du Travail.
    Itthiphol Khunpluem, ministre de la Culture.
    Nataphol Teepsuwan, ministre de l’Éducation.
    Khunying Kalaya Sophonpanich, vice-ministre de l’éducation.
    Kanokwan Wilawan, sous-ministre de l’Éducation.
    Satit Pitutacha, sous-ministre de la Santé publique.
    Suriya Juangroongruangkit, ministre de l’Industrie.


https://www.thailande-fr.com/politique/87750-la-thailande-a-un-nouveau-gouvernement
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2216 le: juillet 12, 2019, 07:51:36 am »


Prayut Premier ministre ET ministre de la défense. Approbation de SM le Roi

La nomination de nouveaux membres du Cabinet dirigés par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a été approuvée par Sa Majesté le Roi.

La liste du nouveau cabinet de 36 membres a été annoncée dans la Gazette royale mercredi et contresignée par Prayut, qui a été renommé Premier ministre le 9 juin.

M. Prayut sera également ministre de la Défense, un poste clé actuellement occupé par le général Prawit Wongsuwan, son adjoint dans le gouvernement sortant.

Prawit conservera son poste de vice-Premier ministre et devrait également être en charge des affaires de sécurité.

Le nouveau Cabinet compte également huit autres ministres qui ont travaillé avec Prayut et Prawit dans le gouvernement issu du coup d'État qu'ils avaient fomenté : Somkid Jatusripitak, Wissanu Krea-Ngam, le général Chaichan Changmongkol, Uttama Savanayana, Don Pramudwinai, Suvit Maesincee, Sontirat Sontijirawong et le général Anupong Paojinda. .

Somkid, Wissanu, Chaichan, Don et Anupong ont conservé leurs sièges au sein du Cabinet. Somkid et Wissanu ont également été nommés vice-premiers ministres dans le nouveau gouvernement. Anupong sera à nouveau ministre de l'Intérieur, Don ministre des Affaires étrangères et Chaichan ministre adjoint de la Défense.

Uttama, Sontirat et Suvit ont quitté le gouvernement Prayut fin 2018 pour former le parti Phalang Pracharat, qui a ensuite nommé Prayut au poste de Premier ministre.

Sontirat, secrétaire général du principal parti de la coalition, Phalang Pracharat, est devenu ministre de l'Énergie, une position ministérielle convoitée qui aurait également été recherchée par Suriya Juangroongruangkit, chef d'une faction importante du parti. Suriya a plutôt été nommé ministre de l'Industrie.

Uttama, le dirigeant de Phalang Pracharat, est le nouveau ministre des Finances, bien que les politiciens de l'opposition aient reproché à cet homme de ne pas être qualifié pour le poste en raison de son implication présumée dans un scandale de prêt en 2003 concernant la banque d'État Krungthai dont il était cadre supérieur. Uttama, cependant, a déclaré qu'il n'avait rien eu à faire avec l'approbation des prêts accordés à des sociétés immobilières en difficulté financière.

D'autres personnalités clés de Phalang Pracharat sont également devenues ministres. Somsak Thepsuthin, qui devient le ministre de la Justice, Buddhipongse Punakanta, le nouveau ministre de l’économie et de la société numériques; Ittipol Khunpluem, nouveau ministre de la Culture et Nataphol Teepsuwan, nouveau ministre de l'Education.

Les chefs des principaux partis de la coalition : démocrate et Bhumjaithai occuperont deux autres postes de Premier ministre adjoint: le leader démocrate Jurin Laksanawisit a été nommé ministre du Commerce et l'important leader du Bhumjaithai Anutin Charnvirakul, ministre de la Santé publique.

Les sièges du Cabinet attribués aux partenaires de la coalition du Phalang Pracharat sont pratiquement inchangés par rapport aux prévisions.

Les principaux représentants du parti démocrate nommés ministres sont le secrétaire général Chalermchai Sri-on, qui deviendra ministre de l'Agriculture, et Juti Krairiksh, qui sera ministre du Développement social et de la Sécurité humaine.

Chalermchai aura trois adjoints de trois partis politiques différents: Mananya Thaiset de Bhumjaithai, Thammanas Phromphao de Phalang Pracharat et Praphat Phothasuthon de Chart Thai Pattana.

Saksayam Chidchob du parti Bhumjaithai devient le nouveau ministre des Transports et son collègue du parti, Phiphat Ratchakitprakarn, sera le nouveau ministre du Tourisme et des Sports. Son épouse, Natee, avait été pressentie pour le poste, mais un tribunal l'a déclarée inéligible pendant cinq ans.

L'ancien gouverneur de la Banque de Thaïlande, MR Chatu Mongol Sonakul, qui dirige le Parti de la coalition d'action pour la Thaïlande, deviendra le nouveau ministre du Travail.

Les membres du nouveau Cabinet entreront officiellement en fonction après avoir prêté serment devant Sa Majesté le Roi. L'audience de ce dernier devrait avoir lieu prochainement.

Le nouveau gouvernement est dirigé par Phalang Pracharat, qui a terminé deuxième aux élections générales du 24 mars, mais a réussi à réunir une courte majorité à la Chambre des représentants et à former une coalition de 18 partis. Dans le passé, ce genre de coalition extrêmement fragile ne durait pas très longtemps. Par ailleurs RFI affirme que les militaires qui forment l'actuel gouvernement "souhaitent aujourd’hui se détacher du reste de l’armée, où d’autres factions militaires sont désormais plus influentes.". Ces deux éléments additionnés pourraient donner des envies à certains de fomenter un nouveau coup d'état en Thaïlande où les coups d'état ont lieu en moyenne tous les 7 ans.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14179-prayut-premier-ministre-et-ministre-de-la-d%C3%A9fense-approbation-de-sm-le-roi/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2217 le: juillet 16, 2019, 08:07:24 am »


Thaïlande: les membres du nouveau gouvernement prêteront serment

Les membres du nouveau gouvernement thaïlandais prêteront serment devant le roi Maha Vajiralongkorn le 16 juillet, selon le secrétariat du Cabinet thaïlandais.

Le secrétariat du Cabinet thaïlandais a annoncé le 14 juillet que le roi avait approuvé le témoignage du serment au palais d’Amporn à 16 heures du 16 juillet.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha présidera la première réunion avec tous les ministres et vice-ministres après le serment.
 
Le 15 juillet est le dernier jour de travail du gouvernement actuel nommé par le Conseil national pour la paix et l’ordre public (NCPO).

Auparavant, le roi Vajiralongkorn a approuvé la liste des membres du nouveau gouvernement thaïlandais formé par une coalition dirigée par le parti Palang Pracharath, qui regroupe près de 20 partis politiques.

Prayut Chan-o-cha sera à la fois Premier ministre et ministre de la Défense dans le Cabinet de 36 membres annoncé dans la Gazette royale.

Le chef du Parti démocrate, Jurin Laksanawisit, sera vice-Premier ministre et ministre du Commerce, tandis que le chef du parti Bhumjai Thai, Anutin Charnvirakul, sera vice-Premier ministre et ministre de la Santé.

Les trois autres vice-premiers ministres occupaient le même poste dans le nouveau gouvernement : Prawit Wongsuwan, Somkid Jatusripitak, Wissanu Krea-ngam.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14192-tha%C3%AFlande-les-membres-du-nouveau-gouvernement-pr%C3%AAteront-serment/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2218 le: juillet 19, 2019, 01:17:37 pm »


De facto, à Bangkok, le salaire minimum journalier est déjà 500 bahts, même pour les migrants, sans que cela soit suffisant pour vivre décemment.


La promesse électorale de la junte de porter le salaire minimum à 400 bahts par jour n'est pas d'actualité

Pas d'augmentation immédiate du salaire journalier, a-t-on dit aux travailleurs.

Le ministre du Travail, Chatu Mongol Sonakul, a déclaré mercredi que le relèvement du salaire minimum journalier à 400 Bts, comme promis par certains partis de la coalition, ne pourrait pas être mis en œuvre immédiatement, mais devrait d'abord être examiné par le comité national tripartite sur les salaires.

Il a ajouté que la hausse des salaires aurait un impact sur de nombreux secteurs et toucherait à la fois les employeurs et la macroéconomie.

Il soutient personnellement la hausse de salaire de tous les travailleurs, mais estime que cela devrait se faire progressivement.

Plusieurs partis politiques ont proposé des hausses de salaire minimum pendant la campagne électorale, parmi lesquelles le parti Phalang Pracharat, un parti favorable à la junte, qui a promis d'augmenter le salaire journalier à 400-425 thb.

En mars, la Fédération de l'industrie thaïlandaise (FTI) a exhorté le nouveau gouvernement à travailler plus étroitement avec le secteur privé à la définition de politiques économiques, affirmant que des hausses du salaire minimum - une politique proposée par plusieurs partis politiques - nuiraient aux salariés juste au dessus du minimum et, in fine, à l’économie.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14210-la-promesse-%C3%A9lectorale-de-la-junte-de-porter-le-salaire-minimum-%C3%A0-400-bahts-par-jour-nest-pas-dactualit%C3%A9/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2219 le: juillet 20, 2019, 08:31:42 am »


Thaïlande : le nouveau gouvernement propose 12 politiques prioritaires

Le gouvernement thaïlandais a approuvé 12 politiques urgentes lors de sa première réunion, tenue le 16 juillet à Bangkok.

Ces politiques, qui concernent la réduction de la pauvreté, la garantie de la sécurité publique, la promotion du développement économique et la révision de la Constitution, seront immédiatement appliquées.

Selon le gouvernement, le règlement des conséquences de la sécheresse dans plusieurs provinces proposé par le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak est aussi une priorité urgente. Le vice-Premier ministre Wissanu Krea-ngam, pour sa part, a demandé de résoudre les questions quotidiennes liées à la vie des habitants.

Dans une réunion des hauts dirigeants de l’armée thaïlandaise, le porte-parole du commandement des forces armées royales de Thaïlande, le général de brigade Krit Chantharaniyom a affirmé que l’armée saluait les politiques du gouvernement et le soutenait dans le règlement des questions.

Les forces armées s’engagent à protéger la nation, la religion, la famille royale et les habitants, a-t-il souligné.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14218-tha%C3%AFlande-le-nouveau-gouvernement-propose-12-politiques-prioritaires/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2220 le: juillet 27, 2019, 08:37:40 am »


Le PM thaïlandais présente la politique gouvernementale au Parlement

Jeudi 25 juillet, le parlement thaïlandais a entamé une réunion de deux jours au cours de laquelle le Premier ministre (PM) Prayut Chan-o-cha a prononcé une déclaration de politique générale du nouveau gouvernement.

Selon les médias locaux, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré que le gouvernement garantirait un revenu aux agriculteurs et prendrait les mesures appropriées pour stabiliser les prix des produits agricoles.

Il a affirmé que le gouvernement continuerait à maintenir une discipline financière de haut niveau, à promouvoir les réformes fiscales afin d'élargir la base de calcul de l'impôt et d'accroître l'efficacité du système de perception de l'impôt.

Au cours du débat qui a suivi, les parlements de l'opposition ont critiqué les politiques du gouvernement, affirmant que le gouvernement du Premier ministre Prayut Chan-o-cha ne faisait qu'esquisser les grandes lignes sans révéler suffisamment de détails aux membres du Parlement.

Les informations publiées dans les médias locaux avant la réunion ont indiqué que la Déclaration de politique du Premier ministre Prayut Chan-o-cha  visait à faire de la Thaïlande un pays développé via 12 politiques urgentes et de 12 politiques à long terme, axées sur le projet du corridor économique de l'Est (CEE).

Il s'est également engagé à aider le pays à sortir du piège des revenus moyens pendant son mandat.

Le nouveau cabinet thaïlandais, composé de 39 sièges et de 36 membres, a prêté serment le 16 juillet. En vertu de la Constitution thaïlandaise, dans les 15 jours suivant son entrée en fonction, le gouvernement devra présenter au Parlement sa déclaration de politique générale orientant le développement du pays dans quatre prochaines années.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14252-le-pm-tha%C3%AFlandais-pr%C3%A9sente-la-politique-gouvernementale-au-parlement/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2221 le: juillet 28, 2019, 08:11:17 am »


Thaïlande : Le Premier ministre promet de faire avancer le pays

Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-ocha s’est engagé à mener son pays sur la voie du progrès, alors que le débat parlementaire sur la déclaration de politique générale du gouvernement s’est achevé samedi 27 juillet après 34 heures de débats.

 Prayut Chan-ocha a déclaré que les deux journées de délibérations ont été une occasion pour tout le monde de se rencontrer et de se connaître. Il a indiqué croire que tout le monde aime le pays et veut que le pays aille de l’avant.

Les médias locaux ont indiqué avant la réunion que la déclaration de politique du chef du gouvernement vise à faire de la Thaïlande un pays développé via 12 politiques urgentes et de 12 politiques à long terme, axées sur le projet de corridor économique de l’Est (CEE).

Il a promis de faire avancer le pays malgré le scepticisme de nombreux députés au sujet de ces politiques. "En fait, nous avons rédigé les politiques de gestion du pays de manière à les harmoniser avec la stratégie nationale du pays avec un plan quinquennal."

Le Premier ministre thaïlandais a remercié le président et les membres du Parlement pour leurs suggestions sur la manière de gérer le pays et de résoudre les problèmes du pays.

Il a indiqué que le gouvernement utilisera toutes les suggestions qui aideront à faire avancer le pays. Une réunion aura lieu en octobre avec toutes les agences gouvernementales pour trouver des moyens de mettre en œuvre le plan, a-t-il fait savoir.

"Nous allons administrer le pays avec la primauté du droit et faire avancer fermement la Thaïlande, sans laisser personne derrière," a-t-il affirmé.

Le nouveau cabinet thaïlandais, composé de 39 sièges et de 36 membres, a prêté serment le 16 juillet. En vertu de la Constitution thaïlandaise, dans les 15 jours suivant son entrée en fonction, le gouvernement devra présenter au Parlement sa déclaration de politique générale orientant le développement du pays dans quatre prochaines années.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14258-tha%C3%AFlande-le-premier-ministre-promet-de-faire-avancer-le-pays/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2222 le: août 09, 2019, 08:41:20 am »



Le gouvernement thaïlandais approuve le budget de l'exercice fiscal de 2020

Le gouvernement thaïlandais a approuvé le 7 août un budget de 3.200 milliards de bahts (105 milliards de dollars) pour l'exercice fiscal de 2020, en hausse de 6,7% par rapport à l'exercice fiscal 2019, qui se terminera le 30 septembre prochain.

Sur les 3.200 milliards de bahts, le budget ordinaire représentera 74,7%, soit 2.390 milliards de bahts, en hausse de 5,3% par rapport à celui de l'exercice fiscale de 2019, a déclaré la porte-parole du gouvernement thaïlandais, Narumon Pinyosinwat.

Le gouvernement thaïlandais estime une recette budgétaire de 2.730 milliards de bahts, en hausse de 7,1% par rapport à l'exercice de 2019, a-t-elle indiqué.

L’exercice fiscal de 2020 affichera un déficit budgétaire de 469 milliards de bahts, en hausse de 4,3% par rapport à celle de 2019.


Elle a cité la parole du Premier ministre Prayut Chan-o-cha qui a déclaré que les habitants thaïlandais ne devraient pas trop s'inquiéter du déficit budgétaire, ce dernier étant en grande partie réservé aux investissements et contribuant à créer les revenus.

La Thaïlande enregistre un déficit budgétaire depuis l’exercice fiscal de 1999, à l’exception des exercices fiscaux de 2005 et 2006. Le ministère des Finances souhaite vivement le réduire afin de consolider les finances et se prémunir contre toute crise économique qui pourrait se déclarer dans l’avenir.

Le gouvernement thaïlandais prévoit une croissance économique de 3 à 4% en 2020, avec un taux d’inflation entre 0,8 et 1,8%.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14339-le-gouvernement-tha%C3%AFlandais-approuve-le-budget-de-lexercice-fiscal-de-2020/


Photo : Narumon Pinyosinwat, porte parole du gouvernement Thaïlandais 2019.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2223 le: août 11, 2019, 08:31:21 am »


Prayut déclare qu'il ne démissionnera pas lors de l'Ouverture d'une nouvelle station de BTS

Le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a déclaré vendredi 9 août qu’il continuerait de travailler en tant que Premier ministre, écartant ainsi une controverse liée à la "cérémonie du serment" de son gouvernement.

Prayut a fait cette déclaration un jour après avoir déclaré aux hauts fonctionnaires lors d'une réunion politique qu'il assumait l'entière responsabilité de la cérémonie de prestation de serment imparfaite.

Prayut n'a pas déclaré lors de la prestation de serment devant le roi qu'il protégerait et respecterait la Constitution. Ce que les opposants ont vu comme la porte ouverte à des abus de pouvoir.

Lorsque Prayut a déclaré jeudi qu'il assumerait l'entière responsabilité de sa décision, cela avait provoqué des spéculations sur sa démission et donc un risque d'instabilité politique. Instabilité qui existe déjà car la coalition semble avoir perdu la majorité à la chambre des députés.

Cependant, vendredi, Prayut a déclaré après avoir présidé la cérémonie d'ouverture d'une nouvelle station BTS à Lat Phrao qu'il ne prévoyait pas se retirer.

« J’affirme ici que je ferai tout mon possible parce que je reste le Premier ministre et que je n’irai nulle part. Ne vous inquiétez pas ", a déclaré Prayut.

Après avoir terminé son discours, lorsque les journalistes lui ont demandé de clarifier sa déclaration, il a répondu: "Cela signifie que je vais rester au poste de Premier ministre".

Après la cérémonie d’ouverture de la station "carrefour Lat Phrao" (N9) de la ligne BTS, Prayut a pris un train pour se rendre à la station de Morchit (N8), ancien terminus.

Le BTS Skytrain offrira des essais gratuits entre les deux stations jusqu'au 5 décembre mais pas pendant les heures de pointe.

Le vice-Premier ministre et ministre de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, le ministre de l'intérieur, Anupong Paochinda, le ministre des Transports, Saksayam Chidchob, le gouverneur de Bangkok, Aswin Kwanmuang, et le gouverneur de la Régie de transport, Pakapong Sirikantaramas, accompagnaient Prayut lors de la cérémonie.

Ils ont été reçus par les dirigeants de Krungthep Thanakhom Co Ltd et de Bangkok Mass Transit System Plc, qui gère le Skytrain, ainsi que par le président ital-thaï, Premchai Karnasuta. Ital-thai a construit la ligne.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14349-prayut-d%C3%A9clare-quil-ne-d%C3%A9missionnera-pas-lors-de-louverture-dune-nouvelle-station-de-bts/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16088
Re : POLITIQUE et SOCIETE en Thaïlande.
« Réponse #2224 le: août 17, 2019, 11:49:19 am »


Quelle classe !... Lorsque l'on voit la porte parole du gouvernement français, il y a de quoi pleurer !


La porte parole du gouvernement thaïlandais

Notre premier Ministre son excellence Prayut Chan-o-cha est un homme très avisé et adroit il a donc choisi une femme pour être le porte parole du gouvernement ce qui est une première en Thailande.

Miss Narumon Pinyo Sinwat (45 ans), professeur de son état, est un personnage très photogénique, plaisant et cultivé au sens politique mais aussi en droit des finances et sociétales.

Quand on cherche à en savoir plus sur cette personne on découvre que c'est une enseignante passionnée par le cause du peuple et pas des moindres dans ses qualifications

Le professeur Narumon est né le 29 octobre 1973. elle a obtenu un baccalauréat en statistique. (Mathématiques appliquées), Faculté de commerce et de comptabilité Université Chulalongkorn.

Avant de continuer à étudier jusqu'à l'obtention d'un diplôme de maîtrise Master of Science (Mathématiques appliquées) Georgia State University, maîtrise en administration des affaires des États - Unis (Économie appliquée) et docteur en philosophie (finance) du Wharton College of Université de Pennsylvanie

elle fut Assistante du ministre des Finances (M. Apisak Tantivorawong) et bien sûr, appartient au parti Phalang Pracharath et a été élu membre des représentants.

Le poste qui lui a été assigné est très important car c'est elle qui doit communiquer la politique gouvernementale par des synthèses et vulgarisations qui doivent rester dans le cadre des décisions ou directives donnée par le Cabinet et être audible, lisible et compréhensible pour la nation.
IP archivée