Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux  (Lu 65302 fois)

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 823
La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« le: août 26, 2009, 12:26:33 pm »


Le Muay Thai (boxe thaïlandaise):


1/ Son origine:

Le développement du Muay Thaï a vu la transformation du corps humain en arme à multiples facettes inspirées par les armes de l'époque. Les tibias deviennent partie intégrante du corps de l'épée, utilisés pour bloquer et frapper. Les bras deviennent des épées jumelles de défense. Les poings fonctionnent comme le bout piquant de la lance. Le coude développé dans l'axe de bataille est utilisé pour casser et écraser. Le genou met en péril la défense de l'ennemi. Et puis enfin, il y a la transformation du coup de pied rapide en pique, flèche ou couteau. Alors que chaque partie du corps est devenue une arme en elle même, un nouvel art du corps à corps est né: le MUAY THAI.

Ses origines sont chargées de traditions anciennes et d'un vieil esprit guerrier. Le Muay Thaï fait partie de l'héritage culturel des thaïlandais et c’est ainsi que leurs histoires furent liées.

La légende raconte qu'en 1767, en pleine guerre Birmano-Thaïlandaise, lorsque les birmans ont mis à sac la capitale Thaïlandaise de Ayutthaya les archives historiques Thaïlandaises ont pour la plupart été perdues et avec eux, l'historique du développement du Muay Thaï.

Le peu que nous connaissons provient des premiers écrits birmans, des cambodgiens, et des premiers touristes en Thaïlande, aussi bien que des chroniques venant du Royaume de Lanna à Chiang Mai. Toutes les sources convergent sur le fait que le Muay Thaï ait vu le jour dans un but de défense sur les champs de bataille. Comme toutes origines particulières, ses sources sont confuses et souvent en contradiction les unes avec les autres. Mais quelle que soit la version authentique, ce qui est indiscutable est que le Muay Thaï a eu une part essentielle dans la culture Thaï depuis son fondement.

Au 16ème siècle, le Muay Thaï faisait partie de l'entraînement militaire. Il atteignit son plus haut degré de popularité au début du 18ème siècle, sous le règne de Pra Chao Sua, "le Roi Tigre". L’histoire nous raconte même qu’un homme « Nai-Kha-Nom-Tom », soldat et boxeur fut prisonnier du camp adverse et opposé à dix champions birmans qu'il mit K.O. Devenu héros national, les Thaïlandais lui rende hommage chaque année à l'occasion de la "Nuit des boxeurs".

Ainsi le Muay Thaï était le passe-temps favori de la population; chaque village organisait des combats régulièrement. Le roi, qui était un boxeur de première force s'amusait à défier les champions locaux ! Bien que le Muay Thaï ait toujours été populaire, il a connu son apogée sous le règne du roi Rama V. Ce fut alors l'age d'or de ce sport. Beaucoup de camps de boxe était organisés et des éclaireurs, envoyés sous les ordres du roi, recrutaient des combattants dans tout le pays pour combattre pour le roi. Les promoteurs organisaient de grands combats, récompensés par des prix conséquents et de grands honneurs. A cette époque, les combats ne se déroulaient pas sur des rings comme actuellement. N'importe quel espace (une cour, une place publique…) était utilisé pour les combats.

C'est seulement sous le règne de Rama VI que les rings encordés sont apparus. C’est également à cette époque que les combats ont été limités dans le temps. On mettait alors une noix de coco percée dans un bassin et lorsque celle ci coulait, une cloche signalait la fin du round.
Concernant protections et autres,  les combattants protégeaient leurs poings en se bandant les mains avec du crin de cheval. Plus tard, le crin (partie de la crinière du cheval)  fut remplacé par des bandes de coton maintenues avec de la sève. On se servait de coquillages ou d'écorces d'arbres, comme coquille ! Parfois, avec l'accord des deux boxeurs, du verre ! A cette époque, les combats se déroulaient sans catégories de poids ni de limite de temps.

Le Muay Thaï est aussi bien un sport pour le peuple qu'un savoir-faire de défense militaire. Il faisait partie du cursus scolaire jusqu'en 1920 puis a été supprimé et fut donc interdit en 1921 car jugé trop mortel !
Puis, vers 1930, il réapparut en adoptant les règles de compétition et les techniques de poings de la boxe anglaise (gants, ring, etc.). Le développement du tourisme en Thaïlande la fit découvrir aux Occidentaux. Elle est là-bas un enjeu social considérable pour la jeunesse. Les combats se déroulent selon un rituel fascinant. Les boxeurs, avant de combattre, se mettent à genoux et prient. Et tout le match se déroule sur un fond musical joué «en direct» par une petite formation de musiciens thaïs.

Le Muay Thaï a donc progressivement évolué depuis ses racines dans le Chuppasart (alors un savoir-faire manuel) et de nouvelles techniques ont été développées. Les changements majeurs que ce sport ait connu depuis cette époque ont été effectués en matière d'équipement plutôt qu'en changements radicaux. Par exemple, les protections du bas-ventre que portaient alors les combattants pour se protéger des coups de pieds ou de genoux. (Ces coups étaient autorisés jusqu'aux années 30). Initialement, ces protections étaient faites de copeaux d'arbres ou encore de coquillages fixés par un tissu. Puis on a mis un oreiller de forme triangulaire qui a enfin été remplacé par les protections actuelles ramenées de Malaisie par un boxeur thaï !


2/ Les différentes techniques de base actuelle enseignées dans les écoles de Muay Thai:

Le push kick :
Il n'est pas utilisé pour immobiliser l'adversaire ou le mettre a terre, il sert a le repousser, pour effectuer une attaque ensuite, ou pour le garder a distance.

Le low kick :
C'est un coups de pied placé soit a l'intérieur de la jambe de l'adversaire, soit a l'extérieur. Le but de ce coup de pieds est d'immobiliser l'adversaire. En effet, ce coups, très utilisé provoque une énorme douleur au muscle de la jambe et s'il est bien effectué, l'adversaire n'arrive plus a se déplacer ou même a se tenir debout suivant le cas. Un coups facile a effectuer, et très efficace.

Le middle kick :
Il est placé au centre de l'adversaire. On vise les cotes. Très efficace ! Cependant, ce coups est a double tranchant : soit on combat un newbee, il n'arrive pas à bloquer ni à esquiver le kick (souvent le cas en combat de rue), soit il a une certaine maîtrise de l'art et vous bloque le kick qui lui arrive juste à la bonne hauteur.

Le high kick :
Certainement le plus difficile à effectué. Il faut de la souplesse dans les jambes. En combat de rue, je vous déconseille fortement ce coup. Sachant qu'un combat ne dure guerre plus de 30 secondes, mieux vaut privilégier les poings et les low kick bien plus efficace d'ailleurs. Cela dit, un high kick bien placé (mâchoire, tempe) entraîne souvent le Knock out direct.

Coups de pieds circulaires :
Des Coups de pieds souvent utilisés en kickboxing. Il peut être doublé pour tromper l'adversaire ou à la suite d'un premier kick non réussi.

Genoux au centre : Des Coups de genoux placés dans les cotes, ça fait très mal ! S’il est bien placé, ce coup brise les cotes, empêche l'autre de respirer. Difficile à réaliser du fait qu'il faut être au corps a corps.

Genoux a la tête : Encore plus dure à réaliser. Mais une fois réussi, ce coup entraîne directement le KO dans la plupart des cas.

Le direct :
Comme en boxe anglaise. Il y a le direct gauche, le direct droit, porté à la mâchoire, au nez, au sternum, etc.

L'uppercut : Petit coups porté de bas vers le haut, visant soit la mâchoire où soit le nez.

Le crochet :
Coups de cote, porté souvent à la tempe.

Coude : Il y a d’innombrables coups de coudes possibles mais la plupart utilisé ressemblent aux crochets. Le geste est en fait le même d'ailleurs.

Le back fist :C'est  un coup de poing retourné donné par la cote inverse de la paume. Alors souvent, on donne un crochet gauche, suivi d'un back fist pour surprendre l'adversaire. C'est très violent ! Porté à la tempe, ce coup peut tuer, paralyser, ou rendre inconscient

Site officiel du Muay Thai en France:
http://www.muaythaiboran.net/
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le Muay Thai
« Réponse #1 le: septembre 12, 2009, 10:25:24 am »

IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #2 le: septembre 27, 2009, 09:43:56 am »

BOXE ANGLAISE

Ce n'est pas du Muay thaï mais de la boxe anglaise... mais ça nous intéresse aussi...  :)

Hier 26 septembre 2009, le champion irlandais Bernard Dunne (29 ans - 28 victoires / 2 défaites) a affronté le boxeur thaïlandais Poonsawat Kratingdaenggym (28 ans - 39 victoires / 1 défaite) à Dublin pour le titre de champion du Monde WBA catégorie poids coq...

Poonsawat a remporté le combat après l'arrêt de l'arbitre au 3ème round, et devient ainsi le nouveau champion du Monde de la catégorie...
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #3 le: septembre 28, 2009, 12:59:44 pm »

ben oui que ca nous intéresse mais j'aime quand même mieux le muay thai bien que les gamins ici le commencent à la dure!
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #4 le: janvier 12, 2010, 11:33:54 am »

BOXE ANGLAISE


Poonsawat Kratingdaenggym a défendu victorieusement son titre de Champion du Monde, hier à Tokyo, contre le boxeur japonais Satoshi Hosono... Victoire au point...
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #5 le: janvier 12, 2010, 12:54:05 pm »


il déchire le petit bonhomme!!
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

silas

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 86
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #6 le: janvier 22, 2010, 02:30:04 am »

On en parle très peu et c'est devenu plus une attractions pour touriste, donc voici ma petite contribution a ce sport :'(  :)

Le Krabi krabong (กระบี่-กระบอง) a été le 1er art martial Thaï, il existe depuis plus de 2000 ans. Krabi veut dire « épée » et Krabong « bâtons de bois », cependant il existe 9 armes. A l'époque, ces armes étaient utilisées en tant de guerre contre les invasions étrangères afin de ne pas se faire coloniser et ainsi garder leur indépendance. Les guerriers Thaïs d'antan s'entrainaient durement avec des techniques simples, précises et très puissantes afin d'en finir au plus vite et en un minimum de temps face à l'ennemis.

Le Krabi Krabong a connu son apogée du 14ème au 18ème siècle, aujourd'hui il est étudié dans certains camps d'entrainements spécialisés mais également dans certaines universités. En Thaïlande, cette discipline ne fait pas l'objet de compétition mais les pratiquants de tous âges (à partir de 8 ans) s'entrainent au Krabi Krabong pour participer à des démonstrations de style entre écoles lors de manifestations folkloriques. Ceci dit, c'est à partir de cet art que sont issus les techniques du Muay Boran et du Muay Thaï. Puisqu'à l'époque, quand un guerrier Thaï perdait son arme de combat, il poursuivait le combat à mains nues, ainsi à force de combattre sur les champs de bataille, ils ont développé leur propre système de combat.

Les armes du krabi krabong ont toujours fait partie intégrante de l'art martial Thaï. Elles font l'objet d'un apprentissage complémentaire à la pratique du Muay Thaï Boran. De plus, pour s'exercer à cette discipline, il est recommandé, voire indispensable pour les experts Thaï, de maîtriser les bases du Muay Thaï.

http://www.youtube.com/watch?v=F3-iCEoKuFQ petite vidéo sur youtube

*copier coller d'internet* :juju
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #7 le: janvier 23, 2010, 02:49:43 pm »


On en parle très peu et c'est devenu plus une attractions pour touriste, donc voici ma petite contribution a ce sport :'(  :)


dommage que ce soit le truc à gogos maintenant ca mériterait d'être reconnu comme sport - ils sont forts les petits gars!
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #8 le: février 19, 2010, 10:08:52 am »


Un boxeur thaï aveugle !

On peut voir sur cette photo le boxeur Sujet Salee (à droite), 29 ans, affrontant un adversaire aux yeux bandés Peeraphong Ngaongam, 40 ans, lors d'une soirée boxe près de Surin...

Sujet, qui était aveugle à la naissance, gagne environ 1,500 baht (45 $) par match. Le boxeur ne pense pas que la cécité soit un handicap... Il a d'ailleurs remporté plusieurs matchs contre des adversaires aux yeux bandés.
IP archivée

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 823
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #9 le: février 19, 2010, 06:30:32 pm »


Impressionnant !  :clap
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

silas

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 86
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #10 le: février 20, 2010, 06:47:42 pm »

Lerd rit (close combat thaï), mais qui n'est pas enseigné au étranger.

http://www.youtube.com/watch?v=5LWuQ2r7Fgc  Beaucoup d'image prise de l'épisode de "Human weapon" Thaïlande.

Le close-combat moderne (Lerd Rit) enseigné dans l'armée thaïlandaise et dans certaines forces spéciales d'autres nations est issu directement du muaythai et de ses "ancêtres" : muay boran et krabi krabong Il évolue constamment au contact d'autres disciplines martiales. Si la culture thai reste présente en arrière-plan dans le Lerd Rit, l'entraînement est basé essentiellement sur la recherche de l'efficacité maximum contre un ou plusieurs adversaires. Cet entraînement, dans son intensité, n'a rien à envier à celui du muay thai sportif.

Le Lerd Rit ( ou "puissance extrême") est un Art Martial complet de combat à mains nues enseigné et utilisé uniquement par l'Armée Royale Thaï. Sans utiliser les poings mais à la place la main ouverte aussi bien pour frapper (de la paume, du tranchant, de la pique des doigts, etc.) que pour saisir ou écraser. Il s'agit d'une version adaptée du Muay Thai. Les techniques du Krabi Krabong (armes blanches) y sont également intégrées. Pression, coups de pieds, genoux, clés, coudes et corps à corps sont les concepts principaux du Lerdrit. La casse tient une place importante , notamment avec l'usage des coudes,  et donne lieu à des tests difficiles à réaliser.

Cette forme est plus proche de la forme ancienne du Muay Thai, le Muay Boran avec son utilisation de la paume des mains, coudes, et corps à corps (le Muay Pam : le corps à corps debout). Avec ses techniques de Close-Combat, il s'agit de l'une des plus réalistes et efficaces formes d'Arts Martiaux enseignée aujourd'hui dans les armées.

*copier coller d'internet*  :juju

Perso dans le même genre je préfère le Kali escrima des phillipines :smile
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #11 le: février 21, 2010, 02:51:26 pm »


Perso dans le même genre je préfère le Kali escrima des phillipines :smile



kesako, Jonathan ? Tu peux nous en dire deux mots STP ?  :)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5917
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #12 le: février 21, 2010, 03:19:05 pm »

 :clap Chapeau pour le boxeur aveugle , c'est la première fois que j'entends ça .  :clap
IP archivée
@+ Malco

silas

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 86
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #13 le: février 21, 2010, 06:11:42 pm »

Citer
Citation de: silas le Février 20, 2010, 06:47:42 pm

Perso dans le même genre je préfère le Kali escrima des phillipines smile

kesako, Jonathan ? Tu peux nous en dire deux mots STP ?  Smiley



Le Kali Escrima

En faite le Kali escrima viens des Philippines et est un art martial surtout pratiqué par les militaires et qui commence à être de plus en plus connu dans le milieu martial. Par rapport au autre arts-martiaux celui ci est plus défensif, tous les coups sont permis ( il n'y à pas de règles comme en boxe ou autres ), sport très vicieux, frappe dans les parties de monsieur, les yeux, la gorges, les nerfs, niveau self défense je pense que le kali est le best.

Chez nous il est enseigné au adulte uniquement car par rapport au autre art de combats la premières chose que l'on apprend est le combat au bâton cour et couteau, puis après on passe au technique de combat a mains nues.

Un des plus grand spécialiste de cet art est Dan Inosanto (qui étais considéré comme le meilleur ami de notre petit dragon " Bruce Lee" et qui est la seule personne désigné par Bruce Lee comme enseignant qualifié pour je "Jeet kun do".

http://www.youtube.com/watch?v=rxN8voSzwqU&feature=related demo de défense au couteau
couteauhttp://www.youtube.com/watch?v=qH309YwzxsY&feature=related demo combat baton par Dan Inosanto " un coup de bâton fracture un crane directement "

IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #14 le: février 21, 2010, 10:21:18 pm »


Merci, Jonathan, j'ai appris quelque chose et ne mourrai pas "idiote"...  :)
Très belle photo de Bruce !
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #15 le: mars 28, 2010, 09:19:33 am »

BOXE ANGLAISE


Sithsamerchai conserve sa ceinture !

TOKYO - Le Thaïlandais Oleydong Sithsamerchai a conservé son titre de champion WBC des pailles en battant le Japonais Yasutaka Kurouki par décision unanime des juges, samedi 27 mars 2007à Tokyo.

Les trois juges lui ont accordé respectivement 114-112, 114-113 et 113-112, en sa faveur.

Le boxeur thaïlandais, âgé de 24 ans, défendait sa couronne pour la cinquième fois après l'avoir conquise en novembre 2007 contre son compatriote Den Junlaphan.

...

Oleydong est invaincu, avec 38 victoires dont 13 par KO.

Kuroki, 28 ans, a remporté 23 combats, dont 15 par KO et a concédé quatre défaites et un nul.
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #16 le: juillet 01, 2010, 10:30:31 am »


Questions aux connaisseurs:

Qui sont à votre avis les plus grands champions de muay thai de l'histoire, thaïlandais et autres?

Les français sont en excellente position (Mourad Sari, Dida Diafat....) n'est ce pas ? (cocorico)

Le néerlandais Dekker fait il partie des plus grands ?

Et il y avait parait il un thaïlandais qui était une sorte de légende et de terreur des rings. Sa puisance de frappe tétanisait ses adversaires. Je ne connais pas son nom. Il s'est battu contre Dida. Je ne sais pas qui est sorti vainqueur.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #17 le: juillet 02, 2010, 05:14:24 am »


Quels sont les plus grands champions dans tel ou tel sport ?... Cette question récurrente n'a hélas pas vraiment de réponse, les niveaux, les performances et les méthodes d'entrainement évoluant beaucoup trop vite au fil des décennies...

Que vaudrait ainsi un Michel Platini dans le football moderne qui va deux fois plus vite que dans les années 80 ? Il ne tiendrait même pas une mi-temps !...
Que vaudrait un Louison Bobet qui roulait à 35 kilomètres/heure dans un peloton d'aujourd'hui qui se déplace à 53-54 kilomètres/heure de moyenne ? Il finirait bon dernier avec des heures de retard à chaque étape !...

Alors, en boxe thaïlandaise, c'est un peu la même chose... Je dirai juste que l'Europe de l'Ouest et en particulier la France, la Belgique et les Pays-bas font partie des meilleurs nations au Monde et leurs champions peuvent rivaliser depuis une vingtaine d'années avec les meilleurs thaïlandais...

Une différence tout de même: nous sommes beaucoup plus présents dans les catégories moyennes et lourdes où les Thaïlandais alignent très peu de combattants...

Sur le plan de l'entrainement, nous avons également introduit la musculation et le travail Force/puissance alors que les Thaïlandais conservent des méthodes plus traditionnelles... dont certaines abbérantes à mon avis, comme les kick (coups de pieds) répétés dans des bambous...

Enfin, lors des combats, les Occidentaux attachent en général beaucoup plus d'importance aux coups de poing (anglaise) alors que les Thaïlandais privilégient les coups de pieds et les phases de corps à corps (coups de genoux latéraux)...

...

Quant au grand champion Thaïlandais dont tu parles knom, peut être sagit-il du très célèbre Krongsak ?!... je te mets sa bio en dessous...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #18 le: juillet 02, 2010, 05:25:51 am »


Krongsak


Krongsak Prakong-Boranrat est un célèbre combattant de Muay thaï né le 11 septembre 1963 à Khonkaen en Thaïlande[1].

Surnommé «  Le Professeur » en raison de grande maitrise, il a combattu essentiellement dans la catégorie des Super-Welters (- 69,853 kg). Plusieurs fois Champion du Monde de Muay Thai, il a marqué l'histoire du Muay Thaï européen dans les années 1980.

Il arrête sa carrière professionnelle en 1995 et devient par la suite entraîneur.


Palmarès:

Il est resté invaincu en Boxe thaïlandaise en Europe. Il a battu notamment des combattants tels que : Somsong, Rob Kaman, Stéphane Nikiéma, André Panza, Orlando Wiet et Guillaume Kerner.

Plus de 300 combats dont 200 en professionnel,
Champion de Thaïlande en 1984 et 1985,
6 fois champion du monde de Boxe Thaïlandaise,
3 fois champion du monde de Kick Boxing en super welter.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #19 le: juillet 02, 2010, 05:38:02 am »


Sinon, actuellement, il y a aussi Seanchai qui est des plus grands boxeurs thaïs du moment.

Seanchai sor kingstar (ou sor khamsing) est né le 30-07-1980. Il est surnommé la 11ème merveille du muay thai. Certain disent qu'il est tellement fort qu’il ne trouve plus d’adversaire à sa mesure en Muay Thai et pense à se reconvertir en Boxe anglaise.

Il mesure 1,70 m pour 56 kg

Son palmares est estimé a plus de 275 combat et ses titres obtenus sont :

- Lumpinee Stadium Superfeatherweight Champion (59 kg)
- Former Lumpinee Stadium Superflyweight Champion (53 kg)
- Former Lumpinee Stadium Bantamweight Champion (52 kg)
- 1999 Sports Writers of Thailand, Boxer of the year
- 1999 Sports Authority of Thailand, Boxer of the year

Il détient la ceinture du Lumpinee depuis maintenant plus de 2 ans sans jamais l'avoir perdus (un boxeur la conserve en moyenne 3 mois).
 
Son premier camp était le fameux Jocky Gym ou il a été formé par Pipa.

Il s'entraine actuellement au Sor. Kingstar en thailand encadré par Paa Watcharapon et Somrak Khamsing son manager.
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #20 le: juillet 02, 2010, 07:56:08 am »


Un grand MERCI pour toutes ces infos Manu !


(bien qu'il parait qu'on ne doive jamais dire merci à un légionnaire...)
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #21 le: juillet 02, 2010, 08:18:01 am »


(bien qu'il parait qu'on ne doive jamais dire merci à un légionnaire...)


Ca, c'est une fausse légende... A la Légion, on se dit Merci...  :)
IP archivée

stommy

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 290
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #22 le: juillet 02, 2010, 02:39:51 pm »

je dirai aussi Krongsak qui est une véritable légende en europe. Il vit aujourd'hui à Paris (place de Clichy) mais ne participe que très peu au monde du muay thai du fait de sa mise à l'écart par les pro du circuit. Serait ce du à ses affinité avec des gars peu recommandable ? (je le connais personnellement)
Krongsak est une légende car c'est dans les années 80 que les 1ere diffusions de boxe thai à la tv (canal+) le font connaitre en battant Rob Kaman entre autre, qui était le 1er grand champion européen.

Guillaume Kerner (l'ange blond) est aujourd'hui le boss de la Kerner Team et entraine toujours. Un de ses élèves, Mounir Bouti, a été champion du Lumpini et champion du monde.
Orlando Wiet s'est mis dans le circuit Ultimate figthting (année 90) mais y a vite renoncé car il a faillit y perdre la vie.
Somsong est aujourd'hui entraineur d'un club de Toulouse.
Et pour finir, oui Dekker fait parti des grands. Battu par Dida par arrêt de l'arbitre à cause d'une ouverture au front il était pourtant parti pour gagner la rencontre.
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #23 le: juillet 02, 2010, 03:59:01 pm »

Infos intéressantes stommy. Merci.

Un truc que j'ai du mal à comprendre (n'étant qu'un petit amateur de boxe thaïe et la vomissant quand des enfants sont mis en scène) Il ya combien de championnat du monde par an ??
On trouve des champions qui ont été 8,9,10, 11 fois champions du monde !!! Y'a des championnats tous les week ends ou quoi ? et dans ce cas ça veut dire quoi d'être champion du monde ?

Et question subsidiaire qu'est ce qui est plus prestigieux: gagner un championnat du monde ou acquérir des titres de gloire à Lumphini ?

Et puis j'en termine pour de bon c'coup là: quels sont et quelle est la valeur des trophées: ceinture, vase "Sonchay" (ou un truc comme ça)...
 
IP archivée

stommy

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 290
Re : La boxe thaïlandaise... et autres
« Réponse #24 le: juillet 02, 2010, 05:15:31 pm »

petit rectif sur ce que je disais précédemment : c'est Chalunlap (pote à Krongsak) qui est à Toulouse et non Somsong  :wonder

et ci-joint le lien vers wiki qui est pas mal fait :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Muay_tha%C3%AF

Pour répondre à "qu'est ce qui est plus prestigieux: gagner un championnat du monde ou acquérir des titres de gloire à Lumphini ?"

pour les thais c'est sans aucun doute la ceinture du Lumpini mais pour le reste du monde c'est le championnat du monde et le Lumpini.
Le Lumpini étant la "mecque" de la boxe thaï.

Pour les championnats du monde il y en a plusieurs, comme en anglaise, et c'est suivant la fédé à laquelle on appartient. (Kick ou autres)
un boxeur peut également changer de poids et donc combattre pour un autre titre.
En France il y a 2 fédé qui se disputent la reconnaissance, d'où un sacré bordel  :(

Pour le combat des enfants il ne faut pas oublier que les coups portés ne sont pas puissant et font donc peu de dégâts. Mais ça c'est un autre débat...
IP archivée