Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux  (Lu 74362 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13263
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #125 le: mars 21, 2017, 02:55:28 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Jolie victoire...   :clap


Le Thaïlandais Srisaket Sor Rungvisai, passé professionnel en 2009, est devenu champion du monde des poids super-mouches WBC le 3 mai 2013 après sa victoire par arrêt de l'arbitre au 8e round contre le japonais Yota Sato.

Il conservera son titre le 15 novembre 2013 en s'imposant au 9e round contre Hirofumi Mukai mais s'inclinera sur décision technique rendue au 8e round contre le mexicain Carlos Cuadras le 31 mai 2014.

Il y a deux jours, le 18 mars 2017, il a remporté la même ceinture WBC en battant l'invaincu nicaraguayen Román González aux points au Madison Square Garden...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13263
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #126 le: mars 27, 2017, 12:10:55 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Coup de chaleur à l'entrainement = un décès...  >:(


Un boxeur écossais de Muay Thai est décédé alors qu'il tentait de perdre trois kilos au cours d'un entraînement. Il était vêtu d'un survêtement.

Selon les médecins du Maharat Nakhon Ratchasima Hospital qui ont procédé à une première autopsie, le sportif aurait été victime d'un coup de chaleur provoqué par la déshydratation alors qu'il courait sous un soleil de plomb.

Il devait combattre ce dimanche soir contre Khon Bola, un boxeur cambodgien, dans une salle provisoire située dans le Wat Pong Din Sor.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13263
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #127 le: avril 23, 2017, 05:03:31 pm »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/les-garcons-de-phuket-remportent-des-medailles-de-jiu-jitsu-de-tournois-a-manille-et-bangkok-3528


Les garçons de Phuket remportent des médailles de jiu jitsu de tournois à Manille et Bangkok...  :clap


JIU JITSU : Le 26 Mars dernier, le jeune Andreas Mugu, 9 ans, et Mikhail Alexandrovich Zavalnyy, 8 ans, ont participé au tournoi Pan Asian Brazilian Jiu Jitsu (BJJ) à Manille, aux Philippines, dans les catégories 25-30 kilos.

Malgré le niveau élevé de la compétition, et affrontant des garçons de 10 et 11 ans, Mugu et Zavalnyy ont obtenus d’excellent résultat, le dernier remportant la médaille de bronze de sa catégorie.

Le 9 Avril, Mugu et Zavalnyy participaient au concours Newasa (au sol) du Traditional Japanese Jiu Jitsu Championship of Thailand organisé à Bangkok.

Mugu et Zavalnyy, qui s’entrainent avec Phuket Top Team, participaient respectivement dans les catégories 28-29kg et 29-30kg, démontrant l’efficacité des techniques de Jiu Jitsu Brésilien.

Malheureusement Mugu a perdu après une décision controversée des juges, mais Zavalnyy a remporté la médaille d’or et le titre de champion.

Les garçons s’entraînent maintenant avec Phuket Top Team et profitent des enseignements de BJJ de l’entraineur Ngakau Spain...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13263
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #128 le: mai 27, 2017, 03:15:44 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Le Max Muay Thai... du jamais vu... :o

La scène se déroule Pattaya, en Thaïlande, durant le Max Muay Thai.

Les deux sportifs sur le ring sont l’Américain Dorian Price et le Français Jonathan Lecat et le match semblait se dérouler normalement jusqu’à un assaut qui s’est terminé par un KO pour…les 2 ! Les deux sportifs se sont retrouvés au tapis exactement en même temps, un double KO unique dans l’histoire de ce sport...

Jonathan Lecat a mis le boxeur américain au tapis grâce à un impressionnant coup de coude, mais il a reçu simultanément un violent coup de poing de la part de son adversaire.

Vous devez vous demander comment on départage ce genre de situation, les deux perdent ou les deux gagnent ?  :-[

En réalité ni l’un, ni l’autre, c’est l’américain qui a gagné, car c’est le premier à s’être remis debout, alors que son adversaire était KO au sol...


vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=F2uZjPP1k5E
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13586
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #129 le: juillet 26, 2017, 08:11:57 am »


Le boxeur transgenre qui se bat pour gagner une certaine reconnaissance

BANGKOK (Reuters) - Habillé dans un débardeur rose et un short, son visage très maquillé, "le" boxeur de Muay Thai transgenre, Nong Rose Baan Charoensuk, est un formidable adversaire.

Demandez à Karun "Priewpak" Kaemlam, un boxeur masculin qui a perdu un match de cinq rounds passionnants contre Rose, comme on l'appelle généralement.

"Je n'ai pas pu vaincre sa force et sa grande détermination.", a déclaré Priewpak.

"Elle se bat comme un homme parce qu'elle est vraiment un homme", a ajouté Priewpak, qui a été blessé à l'arcade sourcilière lors du combat au stade Rajadamnern.
 
C'était la deuxième victoire consécutive pour Rose dont la renommée dans le milieu du Muay Thai grandit après être devenu le premier boxeur transgenre combattre dans ce lieu le mois dernier.

La foule était clairement du côté de Rose, l’encourageant tout au long du combat.

"Être transgenre ne signifie pas que nous sommes faibles", a déclaré Rose après le combat. "Nous pouvons réaliser tout et n'importe quoi comme tout le monde."

Le jeune homme de 21 ans a commencé la boxe à huit ans, en suivant les traces d'un oncle, un combattant de Muay Thai qui l'a encouragé à s'entraîner. Son frère jumeau est aussi un combattant de Muay Thai.

Born Somros Polchareon, Rose a déclaré qu'elle a commencé à se sentir une fille à un âge précoce et a commencé à porter du maquillage et un soutien-gorge de sport sur le ring.

Dans les villes de province où elle a fait la plupart de ses combats, son apparence a déconcerté certains de ses adversaires masculins.

"Ils disaient qu'ils ne voulaient pas se battre contre un gay, car c'était embarrassant pour eux qu'ils gagnent ou qu'ils perdent", .

"Je suis toujours confronté à ces insultes, mais je m'en fiche".

La Thaïlande est largement considérée comme un paradis pour les gays et transgenres, mais beaucoup se plaignent d'être considérées comme des citoyens de deuxième classe.

Les femmes transgenres figurent à la télévision, dans les concours de beauté et dans les salons de coiffure et dans les commerces de cosmétiques, mais elles ne peuvent modifier leur genre sur les documents d'identité, malgré une loi de 2015 contre la discrimination fondée sur le sexe.

Après plus de 300 combats, dont 150 victoires par KO, Rose a enfin été autorisée à se battre au stade Rajadamnern.

Puttipong Plukram, propriétaire du camp d'entrainement de la province de Buriram (Isan), où Rose s'entraine, l'appelle un « excellent modèle », citant sa bonne volonté pour effectuer les corvées et son assiduité à l’entrainement où elle se dépasse.

"Tout le monde la respecte et l'adore", a déclaré Puttipong, 56 ans.

Rose n'est pas le premier boxeur transgenre thaïlandais. Paranya 'Nong Toom' Charoenphol, a même été le sujet du film "Beautiful Boxer" en 2004. Toom a finalement ouvert une école de boxe et Rose souhaite faire la même chose dans le futur.

Rose aspire également à être un ambassadeur pour la Muay Thai dans le monde entier et invite les boxeurs transgenres des zones rurales à ne pas se décourager par de premiers revers.
 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/994039-thai-transgender-boxer-winning-the-fight-for-acceptance/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3174
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #130 le: septembre 05, 2017, 03:45:53 pm »


Le tourisme Muay Thai enfin reconnu et promu !

Le secrétaire permanent du ministère du Tourisme et des Sports est prêt à promouvoir la boxe thaïlandaise en tant que domaine du tourisme qui peut générer des revenus annuels dans le pays, en soutenant les étrangers intéressés pour apprendre la Muay Thai.

Le secrétaire permanent du ministère du Tourisme et des Sports, Phongphanu Sawetrun, a révélé qu'il a visité Tiger Muay Thai à Phuket qui offre une formation à la boxe aux étrangers et aux Thaïlandais.

Il a découvert (sic!) qu'il y a actuellement beaucoup d'étrangers qui prennent des cours de boxe thaïlandaise à Phuket et ajoute que c'est une opportunité qui peut générer de gros revenus annuels dans le pays.

Il a déclaré que, outre le nombre accru d'étrangers qui s'intéressent à la boxe thaïlandaise, il considère ces personnes comme entrant dans la catégorie des touristes de qualité.

Chaque personne passera beaucoup de temps à apprendre et à pratiquer la boxe thaïlandaise et certains resteront pendant environ un an, et leurs dépenses sont habituellement 50 pour cent plus élevées que  celles des touristes réguliers.

La boxe thaïlandaise est une activité principale du tourisme sportif et il faut la promouvoir.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1000296-tourism-and-sports-ministry-permanent-secretary-ready-to-support-thai-boxing-training-for-foreigners/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13586
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #131 le: septembre 12, 2017, 08:14:56 am »


Super-mouches : Srisaket conserve son titre WBC par KO
 
Le Thaïlandais Srisaket Sor Rungvisai a conservé samedi son titre WBC des super-mouches en battant par KO le Nicaraguayen Roman Gonzalez.

Srisaket Sor Rungvisai (30 ans) a terrassé son adversaire d'un crochet du droit à 1'45 de la fin de la 4e reprise. Déjà, 42 secondes plus tôt, Roman Gonzalez était allé au tapis. Le Thaïlandais avait ravi le titre à Gonzalez en mars à New York, en lui infligeant sa première défaite au terme d'un combat entaché par des coups de tête. La décision partagée des juges avait créé une controverse, mais la victoire de samedi est nette et sans bavure.

«Je me suis entraîné vraiment très dur pendant quatre mois parce que je voulais que tout le monde sache ce que j'étais venu faire, a déclaré Srisaket au sujet du violent KO. J'ai démontré que j'étais le meilleur combattant (super-mouche) au monde». Srisaket compte désormais un bilan de 44 victoires (dont 40 par KO) pour 4 défaites et 1 nul.


https://www.lequipe.fr/Boxe/Actualites/Super-mouches-srisaket-conserve-son-titre-wbc-par-ko/833124
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13263
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #132 le: novembre 11, 2017, 09:54:53 am »

Français dans le Club de Pattaya


Un autre sport : le bodybuilding féminin en réaction à l'idéal de la brindille...  :D

Le bodybuilding séduit de plus en plus de femmes en Thaïlande, en réaction contre le modèle de beauté traditionnel de la brindille, comme le montre un concours organisé à Bangkok cette semaine.

"Il s'agit de mettre en valeur notre beauté en développant nos muscles", explique à l'AFP parmi les participantes Nittaya Kongthun, 26 ans, assumant l'idéal de beauté d'une "poupée Barbie" aux lignes parfaites.

Portant des lentilles de contact bleues, celle qui est à la ville coach sportif dans une salle de gym de Bangkok rejette le terme de "bodybuildeuse", la discipline étant subdivisée en plusieurs niveaux de musculature, du "model physique" au "bodybuilding".

"Le bodybuilding, c'est d'un autre niveau" que le "model physique" que je pratique, explique celle qui a remporté cette compétition amateur de l'Association thaïlandaise de bodybuilding, dans la catégorie des femmes de moins de 1,60 mètres.

"Les femmes thaïlandaises s'intéressent plus au sport, pour les bénéfices en terme de santé et pour avoir de plus belles silhouettes", assure cette diplômée de médecine traditionnelle.

Pourtant, les muscles saillants des participantes, aux courbes soulignées sur scène par un enduit doré, tranchent avec l'idéal de beauté en Asie, peau blanche, hanches menues et épaules fines étant traditionnellement promues...

Mais Chanjira Jamdee, une autre participante de 29 ans, s'insurge contre cette tradition: "Je voulais avoir plus de muscles. Je pense qu'une femme avec des muscles, c'est bien", dit-elle.

Kinnalorn Nanthalath, ancienne joueuse de basket de 33 ans, est venue du Laos voisin, pour participer à cette compétition. Elle affirme qu'"il y a de nombreux jeunes Laotiens qui s'intéressent" au bodybuilding.

En octobre, aux championnats du monde de bodybuilding en Mongolie, la Thaïlande a remporté plusieurs médailles, se félicite Phumvarin Chunhawongvarit, président de l'Association de bodybuilding d'Asie du Sud-Est. "Et notre équipe féminine de bodybuilding est une des meilleures au monde", assure-t-il.

En décembre 2018, les championnats du monde de bodybuilding seront organisés dans le nord de la Thaïlande, à Chiang Mai... 8)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13263
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #133 le: décembre 06, 2017, 09:08:49 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


"World Taekwondo Grand Prix" : médaille d'or pour la Thaïlande...   :clap


 La Thaïlandaise Panipak Wongpattanakit a remporté la médaille d'or dans la catégorie des -49kg au cours du "World Taekwondo Grand Prix" à Abidjan.


https://www.youtube.com/watch?v=2BXMZla76qk&feature=youtu.be&t=10453
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13263
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #134 le: janvier 04, 2018, 08:15:52 am »

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/video-une-boxeuse-transgenre-sur-le-ring-pour-la-premiere-fois-en-france_1973038.html


VIDEO : une boxeuse transgenre sur le ring pour la première fois en France...

Star du ring en Thaïlande, la boxeuse transgenre Nong Rose se mesurera au champion de France Akram Hamidi le 6 janvier, une première en France.

A l'état civil, Nong Rose est Somros Polchareon et reste un homme. Mais elle se sent fille depuis qu'elle est enfant et a attendu l'âge de 14 ans pour oser porter des habits féminins.

Aujourd'hui, Nong Rose combat des hommes et compte plus de 150 victoires sur quelque 300 combats, dont plus de 30 KO. 


"Nous ne sommes pas faibles"

La jeune femme s'apprête à faire son premier combat à l'étranger, en France, lors du gala de Coubertin le 6 janvier prochain.

Elle affrontera le champion de France Akram Hamidi, et sera ainsi la première boxeuse transgenre à monter sur le ring en France.

Fière de son parcours, elle se dit "heureuse d'être la première trans à combattre en France". "Cela permet de promouvoir les trans, de montrer que nous valons autant que les autres. Nous ne sommes pas faibles", explique-t-elle à l'AFP. 

La Thaïlande est souvent considérée comme un paradis pour les homosexuels et les transsexuels mais, même s'ils sont tolérés, beaucoup estiment être traités comme des citoyens de seconde zone.

Jusqu'en 2012, la transsexualité était considérée comme une maladie mentale par l'armée...


https://www.dailymotion.com/video/x6ckq7a
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13263
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #135 le: février 15, 2018, 02:04:48 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


La cérémonie du Wai Kru Muay Thai en mars prochain à Ayutthaya...  8)

En mars, l’ancienne capitale Ayutthaya accueillera l’événement le plus important pour toutes les personnes formées à l’art ancien de la boxe thaï ou « Muay Thai » : la cérémonie du Wai Kru Muay Thai.

Le Wai Kru est un rituel sacré durant lequel les boxeurs montrent leur respect et rendent hommage à leurs maîtres et aux héros légendaires de Muay Thai.

Comme chaque année des centaines de combattants de différents pays assisteront à cette célébration qui aura lieu dans le cadre du Festival Miracle Muay Thai, les 16 et 17 mars au Wat Chula Mani, au Wat Maha That et au Wat Langkhakhao dans le parc historique d'Ayutthaya ainsi qu’au stade provincial.

La cérémonie sacrée du Wai Kru offrira l’occasion aux personnes présentes dans l’assistance de prendre la mesure des belles valeurs régissant ce sport ancestral.

Le Festival Miracle Muay Thai renseignera en détail les visiteurs sur la Muay Thai.

Ils pourront également assister à différentes exhibitions d’arts martiaux et profiteront de démonstrations d’arts et d’artisanat comme le tatouage traditionnel thaï et la fabrication d’épées Aranyik.

Ces journées seront aussi animées de cours et par un grand tournoi de Muay Thai, ainsi que des expositions sur l'histoire de ce sport érigé en art.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13586
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #136 le: avril 12, 2018, 08:02:42 am »


Muay thaï : Guevara (Sarcelles) champion du monde à Bangkok

À Bangkok (Thaïlande), Mathieu Guevara, du Siamuay de Sarcelles, est allé décrocher la ceinture mondiale Wmo pro des -63,5 kg au cours d'une soirée mémorable.

Champion d’Europe l’an dernier, Mathieu Guevara (Sarcelles, au centre) est devenu champion du monde Wmo professionnel en -63,5 kg en muay thaï. Il est le premier Valdoisien depuis neuf ans à décrocher un titre planétaire dans ce sport. (©Wmo)

    « N’acceptez jamais la défaite, vous êtes peut-être à un pas de la réussite », écrivait Jack Ensign Addington.

Mathieu Guevara partage cette philosophie de l’auteur de La force intérieure. Le sociétaire du Siamuay de Sarcelles (Val-d’Oise) n’a pas baissé les bras après ses revers à la décision face à Célestin Mendes au Best of Siam XI à la Halle Carpentier (Paris 13e) puis contre Youssouf Binaté au Gbc Night de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Au contraire, la détermination du protégé de Julien Quentin s’en est trouvée renforcée et c’est en mode « rouleau compresseur » qu’il se présenta au National Stadium de Bangkok (Thaïlande) pour disputer les Championnats du monde Wmo professionnels des -63,5 kg en muay thaï.


Chez les meilleurs

Le Valdoisien a bien préparé cette échéance.

    « Je me suis entraîné chaque jour après mon travail de cuisinier à l’Hôpital de Saint-Denis, débutant à 4 h du matin. J’ai peaufiné ma condition dans plusieurs salles : gymnase des Chardonnettes à Sarcelles, La Belle Équipe à Paris et gymnase de la Prairie à Ézanville où j’ai débuté au milieu des années 2000 sous les conseils de Pascal Lafleur et en compagnie des champions du monde amateurs Julien Quentin et Raouf Beliouz. J’ai enfin travaillé les coups de coude et de genou, spécificités du muay thaï, qui font partie de mes atouts », explique le nakmuay âgé de 28 ans.

 
Persévérance

Pour l’emporter,  El Nino (son surnom) devait gagner au cours de la même soirée deux combats en l’espace d’une heure. « Cela supposait disputer jusqu’à 10 rounds pieds-poings de trois minutes et dominer en finale un adversaire plus frais (car lauréat de son premier combat par forfait) », précise le gaucher adepte des corps à corps rugueux, qui créa l’exploit en battant le Russe Antoniy Galimov, champion du monde en 2014. « Il frappait plus fort, mais j’étais plus technique, plus efficace en jambes et en coudes », résume Mathieu Guevara, qui malgré la fatigue causée par cet intense affrontement, domina ensuite l’Algérien Ishounen Amrane grâce à son efficacité au corps à corps. « C’est ma volonté qui a fait la différence », estime le nouveau champion du monde Wmo pro des -63,5 kg. Son titre suprême récompense quinze ans d’efforts et un parcours brillant (42 victoires pour 10 défaites), auréolé de deux titres nationaux en classe A (en 2015 et en 2016) et d’une ceinture européenne Wmc (en 2017) qu’il remettra en jeu le 26 avril à Sarcelles.

Julien BIGORNE


https://actu.fr/ile-de-france/sarcelles_95585/muay-thai-guevara-sarcelles-champion-monde_16297067.html
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3174
Re : La boxe thaïlandaise... et autres arts martiaux
« Réponse #137 le: avril 29, 2018, 11:42:11 pm »


Un boxeur thaïlandais en passe d’égaler le record de Mayweather Jr !

Le boxeur thaïlandais Wanheng Menayothin est bien décidé à battre le record du légendaire Floyd Mayweather Jr, le 2 mai à Nakhon Ratchasima, face au Panaméen Leroy Estrada.

Le boxeur thaïlandais Wanheng Menayothin n’est plus qu’à une victoire du record du légendaire Floyd Mayweather Jr de 50 combats gagnés d’affilée.

Et vendredi, il s'est dit être bien décidé à entrer dans l’histoire en battant en Thaïlande cette semaine le Panaméen Leroy Estrada.

Détenteur de la ceinture mondiale WBC (World Boxing Council) dans la catégorie paille, Wanheng Menayothin, remettra son titre en jeu le 2 mai à Nakhon Ratchasima, dans le Nord-est de la Thaïlande.

Quasiment inconnu jusqu’ici en dehors du monde de la boxe malgré ses 49 victoires, le buzz autour de lui s’est peu à peu développé ces dernières semaines à l’approche de son 50e combat.

Son palmarès lui a valu une comparaison inattendue avec Floyd "Money" Mayweather, boxeur clinquant, champion du monde sur plusieurs catégories, figurant parmi les sportifs les mieux payés au monde, qui a pris sa retraite l’an dernier, laissant derrière lui un record de 50 victoires sans défaite, dont 27 par KO.

Avec son 1,57 m et ses 47,6 kg, Wanheng Menayothin est certes bien plus petit, plus mince et significativement moins riche que la légende américaine de la boxe, qui a touché l'an dernier 100 millions de dollars pour son combat contre la star irlandaise des arts martiaux mixtes (MMA) Conor McGregor.

Mais il n’en reste pas moins que son endurance et son punch hors norme lui ont permis d’aligner, sans défaite, 49 victoires dont 17 par KO, même si la plupart de ses adversaires étaient d’envergure régionale.

"Je veux gagner car c’est un combat important pour égaler Floyd," a déclaré le Thaïlandais de 32 ans, vendredi.

Mais Estrada a promis de mettre fin à sa succession de victoires, lors d’un évènement promotionnel qui se tenait la semaine dernière à Bangkok. "Menayothin est un bon combattant, mais je vais l’arrêter le 2 mai,” a-t-il dit.

Le duel du 2 mai se déroulera devant l’hôtel de ville de Nakhon Ratchasima à 250 kilomètres de Bangkok.

Selon Piyarat Vachirarattanawong, membre de l’équipe de communication, bien que la boxe anglaise ne soit pas aussi populaire que le Muay Thai, ce combat suscite un intérêt tout particulier en raison du record en jeu de Mayweather.

Le véritable nom de Wanheng est Chayaphon Moonsri. Mais comme de nombreux boxeurs en Thaïlande, il est connu sous différents patronymes.

Son endurance et sa force de frappe contrastant avec sa petite taille lui ont valu le surnom de "nain géant", tandis que Wanheng Menayothin dérive du nom du propriétaire du club.

Il s’est aussi fait appeler "Poulet grillé 5 étoiles" en raison d’un sponsor thaïlandais de l’industrie alimentaire.

le petitjournal.com bangkok
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)