Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Internet en Thaïlande !  (Lu 1448 fois)

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Internet en Thaïlande !
« le: décembre 20, 2009, 10:36:48 am »


Internet peine à decoller en Thaïlande !   

La pénétration croissante d’Internet accélère la croissance économique et aurait une incidence sur la compétitivité de la Thaïlande et son attractivité  pour les investissements étrangers, selon une étude intitulée «Towards a Connected World – Socio-Economic : Impact d’Internet dans les économies émergentes” du Boston Consulting Group, qui a été commandé par Telenor.

La société norvégienne Telenor est présente an Thaïlande à travers sa participation dans l’opérateur de téléphonie mobile DTAC. La réalisation de cette étude n’est donc pas fortuite, puisque DTAC s’est déjà plaint de la lenteur avec laquelle la 3G était mise en place en Thaïlande. Or dans les zones rurales, l’Internet sans fil rendu possible par la 3G semble être la solution la plus adaptée.

L’étude, qui couvre la Thaïlande, le Bangladesh et la Serbie,  indique que dans de bonnes conditions et avec l’environnement réglementaire adéquat, la Thaïlande pourrait avoir près de 18 millions d’abonnés Internet d’ici à 2020, soit environ 26 abonnés pour 100 habitants.  Au niveau des ménages, cela pourrait signifier que 70 % de la population pourrait avoir au moins accès à un abonnement Internet, tandis que dans le secteur des entreprises l’accès à Internet pourrait se situer autour de 91 % en 2020.

la Thaïlande a connu une croissance rapide de l’utilisation d’Internet au cours des huit dernières années, mais la pénétration continue d’accuser un retard important par rapport à ses pairs régionaux, tels que la Malaisie et le Vietnam. Ce retard a été identifié par le Global Competitiveness Report  comme un frein à la compétitivité de la Thaïlande.


Vers une diffusion majoritaire de l’Internet sans fil.

Les experts estiment qu’environ deux tiers des abonnements à Internet en Thaïlande seront sans fil. Avec une couverture de téléphonie fixe axée sur les zones urbaines, jusqu’à 85% des connexions en milieu rural sont susceptibles d’être sans fil, et même dans les zones urbaines, 55% utiliseront le sans fil comme leur principal point d’accès Internet.

La contribution globale au PIB de l’Internet en Thaïlande devrait être de 3,8%  en 2020, grâce aux gains de productivité enregistrés par les utilisateurs, qui atteignent 4,9% pour les entreprises de services, et 2,4% pour les entreprises manufacturières.

Une diffusion rapide de l’Internet pourrait potentiellement augmenter le nombre de nouvelles entreprises créées chaque année d’un maximum de 52 000 en 2020, ce qui correspond à 114 000 nouveaux emplois. Toute cette activité économique serait également susceptible de générer des revenus pour le gouvernement, correspondant à 4,2% du total.


Des avantages environnementaux possibles.

Dans l’étude, une attention particulière a été accordée aux avantages environnementaux et éducatifs que l’Internet peut apporter en Thaïlande.

Trois aspects de la performance actuels du système éducatif  en Thaïlande sont susceptibles d’amélioration: amélioration de la qualité du système éducatif, lutte contre la pénurie d’enseignants spécialisés, et augmentation des taux de scolarisation tertiaire. L’Internet peut contribuer à tous ces domaines en permettant à des conférences et des leçons d’ être menée par vidéo-conférence.

Ceux qui vivent à Bangkok savent que la congestion du trafic domine la capitale presque tout le temps. À Bangkok, jusqu’à 192 milliards  de baht par an sont dépensés en  carburant pour les voitures particulières, émettant un total de 20 millions de tonnes de dioxyde de carbone dans l’année. En permettant aux bureaux à domicile et aux transactions en ligne de se développer, l’Internet peut réduire la pollution de Bangkok en réduisant le besoin de déplacements en voiture. Il est possible que le nombre de trajets en voiture puisse jusqu’à 10% grâce à une diffusion plus large d’Internet.


http://www.thailande-fr.com/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15065
Re : Internet en Thaïlande !
« Réponse #1 le: juillet 05, 2017, 08:33:30 am »


Contrôle accru des réseaux sociaux !

Le National Reform Steering Assembly (NRSA), l'organisme nommé par l'armée, qui prépare les lois pour les députés, a accepté lundi une proposition qui obligerait les utilisateurs des réseaux sociaux à s'identifier. Par ailleurs un «centre de surveillance» serait mis en place pour observer les réseaux sociaux H24.

L'assemblée nommée par la junte (mot employé par The Nation) a voté à 144 contre 1 pour adopter la proposition.

Deux sortes de mesures seront mises en place pour la surveillance des activités des Thaïlandais sur Internet.

Des mesures express qui verront le jour d'ici 2019 et d'autres mesures à long terme qui feront partie de la stratégie nationale sur 20 ans, initiative de la junte (mot employé par The Nation), y compris la création d'un grand centre national de surveillance de type "BIG BROTHER" (expression employé par The Nation). Il n'y a pas d'équivalent en français. Wiki dit " L'expression « Big Brother » est utilisée pour qualifier toutes les institutions ou pratiques portant atteinte aux libertés fondamentales et à la vie privée des populations ou des individus. "

Pour justifier ces contrôles sur les réseaux sociaux, le comité a cité le manque d'éducation aux médias, les abus et l'«exercice irresponsable» des droits et des libertés, qui ont des répercussions sociales, politiques et économiques, et qui affectent aussi la «principale institution ", bien qu'il ne précise pas ce qu'est cette institution. (l'article du Nation est un peu provocateur car tout le monde sait très bien ce que signifie la "principale institution").

Dans l'immédiat, voici les mesures express :

1- pour obtenir un numéro de téléphone il faudra donner son numéro d'identification du citoyen à 13 chiffres, mais aussi les empreintes digitales et la reconnaissance faciale.

2- les comptes réseaux sociaux (Facebook principalement) devront être liés à ce numéro de téléphone. Ainsi quelque soit l'intitulé du compte Facebook, LINE ou autre, il sera facile de retrouver son véritable propriétaire. De toute façon, c'est déjà la politique de Facebook d'inciter ses abonnés à utiliser leur vrai nom lorsqu’ils créent un compte, dans le monde entier.


A long terme, proposition de création d'un centre unique de surveillance des médias sociaux, pour lutter contre leur utilisation «inappropriée». Un centre de coordination de la cyber-sécurité a déjà été mis en place, mais ces 300 agents se plaignent de ne pas être assez efficaces parce qu'ils ne disposent pas de la technologie appropriée.

Ces propositions seront soumises au conseil ds ministres.

 
http://www.nationmultimedia.com/news/national/30319807
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15065
Re : Internet en Thaïlande !
« Réponse #2 le: mars 02, 2019, 09:01:35 am »


La nouvelle loi sur la sécurité de l'internet qualifiée de « cyber loi martiale »

Le Parlement thaïlandais nommé par l'armée a adopté jeudi une loi controversée sur la cybersécurité, qui confère des pouvoirs considérables aux cyber-agences de l’État, en dépit des inquiétudes des entreprises et des activistes face au contrôle judiciaire et aux abus de pouvoir potentiels.

La loi sur la cybersécurité, approuvée à l'unanimité, est la dernière d'une vague de nouvelles lois dans les pays asiatiques qui affirment le contrôle du gouvernement sur Internet.

Des défenseurs des libertés civiles les entreprises ont protesté contre cette législation, affirmant qu’elle sacrifierait la vie privée et l’état de droit, et que des problèmes de conformité pourraient chasser les entreprises étrangères de Thaïlande.

Le gouvernement militaire a fait pression pour que plusieurs lois soutiennent l'économie numérique du pays, notamment un amendement à la loi sur la criminalité informatique de 2017, qui a été utilisé pour réprimer la dissidence.

Les militants pour la liberté d’Internet ont qualifié la nouvelle législation de « cyber loi martiale ».

Si la situation en matière de cybersécurité le nécessite, la législation permet au Conseil de sécurité nationale, dirigé par des militaires (sous entendu, même après les élections), de passer outre toutes les procédures normales.

La loi autorise le Comité national de la cybersécurité (NCSC) à convoquer des personnes pour un interrogatoire et à entrer dans une propriété privée sans ordonnance du tribunal en cas de "menaces sérieuses".

Un autre comité de réglementation de la cybersécurité disposera de pouvoirs étendus pour accéder aux données et aux réseaux informatiques, copier des informations et saisir des ordinateurs ou tout autre appareil.

Les mandats émis par la justice ne sont pas requis pour ces actions dans les "cas d'urgence" et des sanctions pénales seront imposées à ceux qui ne se conforment pas aux ordres.

Le gouvernement militaire thaïlandais censure déjà Internet et présente souvent les critiques comme une menace pour la sécurité nationale.

L'Asia Internet Coalition (AIC), un groupe industriel basé à Singapour qui représente les géants américains Google et Facebook, et neuf autres grandes entreprises de technologie, s'est dit "profondément déçu" de l'adoption de la loi.

"Cela donnera au régime des pouvoirs considérables pour surveiller le trafic en ligne au nom d'une urgence ou à titre préventif, mettant potentiellement en péril les données privées et celles des entreprises", a déclaré Jeff Paine, directeur général du groupe, dans un communiqué.

Par ailleurs, les législateurs ont également adopté à l'unanimité la loi sur la protection des données à caractère personnel, destinée à imiter le règlement général sur la protection des données (RPG) de l'Union européenne.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13514-la-nouvelle-loi-sur-la-s%C3%A9curit%C3%A9-de-linternet-qualifi%C3%A9e-de-%C2%AB-cyber-loi-martiale%C2%BB/
IP archivée