Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande  (Lu 115600 fois)

rudy

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #25 le: juin 20, 2010, 09:49:40 pm »

la question serait peut être de se demander pourquoi malgrè les risques tant de gens tentent encore le passage ??
l'argent bien sûr mais surtout la misère qui les poussent à prendre tous ces risques .......et pourquoi la police ( en général ....) est si prompt sur les mulets et si peu rapide à  agir contre les gros bonnets qui contrôlent tout ce trafic ???
la aussi l'argent .......
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #26 le: juin 25, 2010, 09:51:06 am »


La lutte contre la drogue continue...

Aujourd'hui 25 juin 2010, les autorités thaïlandaises vont bruler un stock de drogue (methamphetamines, marijuana, héroine et opium) d'une valeur de 185,7 millions (6000 milions de bahts) de dollars afin de commémorer le "Jour sans drogue" qui sera célébré demain en Thaïlande, en accord avec le ministère de la santé...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #27 le: juin 26, 2010, 10:03:46 am »


C'est Waterloo pour les dealers...

2460 kilos de drogues ont été détruits hier à Ayuthaya sous le regard du ministre de la santé thaïlandais, Jurin Laksanawisit (photo 1)...

Aujourd'hui 26 juin 2010, c'est "la Journée sans drogue ("Drugs Free Day") dans tout le Royaume...

 :clap  :clap  :clap
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #28 le: juin 26, 2010, 01:30:10 pm »


2460 kilos de drogues ont été détruits hier à Ayuthaya sous le regard du ministre de la santé thaïlandais, Jurin Laksanawisit (photo 1)...


Un coup d'épée dans l'eau
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

rudy

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #29 le: juin 26, 2010, 04:04:58 pm »

2460 kg ......autant dire rien !!!!! mais bon c'est mieux que rien justement  :clap :clap :clap :clap
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #30 le: juin 26, 2010, 06:33:45 pm »


Absolument, ces opérations sont médiatiques mais derrière cela, de véritables actions sont menées par les autorités depuis une dizaine d'années...
IP archivée

rudy

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #31 le: juin 26, 2010, 10:46:24 pm »

je pense pas qu'un coup médiatique fasse réfléchir les trafiquants ......mais bon si cela peut empêcher un seul type de se lancer c'est pas perdu ...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : Re : Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #32 le: juin 27, 2010, 02:01:53 am »


2460 kilos de drogues ont été détruits hier à Ayuthaya sous le regard du ministre de la santé thaïlandais, Jurin Laksanawisit (photo 1)...


Un coup d'épée dans l'eau


Bien sur , 2460 kilos de perdu mais 5 ou 6 fois voir plus passe d'un autre côté , et cela est valable dans le monde entier malheureusement pas évident et ça dure depuis des lustres , et des jeunes et familles sombrent dans la détresse .  :'(
IP archivée
@+ Malco

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #33 le: juin 27, 2010, 09:51:35 am »

Je ne crois pas que ce genre de coup médiatique soit destiné aux trafiquants mais plutôt à l'opinion publique et aux gouvernements des autres grandes nations impliquées dans la lutte contre la drogue (Etats Unis en particulier)... Le message est clair: "Vous voyez, nous Thaïlandais, luttons efficacement contre la drogue !"...

Il faut dire que pendant les 3 premières décennies d'après guerre (1950, 1960, 1970) la Thaïlande fut plus que laxiste dans ce domaine... A sa décharge, elle avait d'autres chats à fouetter avec l'invasion communiste dans toute l'Asie du sud-est et du nord...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #34 le: juin 27, 2010, 01:50:52 pm »

Je viens de tomber sur un témoignage terrible contre les trafiquants de drogue , surtout pour les passeurs .  :-X


---------------------------------------------------------

Ce film chinois, particulièrement dur, m'a d'abord emballé. Avant d'en discuter avec Thierry Garrel, ancien responsable des documentaires d'Arte, dont les arguments ont tempéré ma bienveillance. Aurais-je été trop candide ? Aurais-je confondu « La Lucarne » d'Arte avec une Enquête exclusive de M6 ? Pour en juger, voici une scène très éprouvante qui illustre l'esprit et le contenu du film.

Nous sommes à Manhai, au poste de douane entre la Birmanie et la Chine, à la frontière entre le Triangle d'or (région productrice de stupéfiants) et l'Empire du milieu (qui condamne les trafiquants à mort). Une femme soupçonnée de transporter de la drogue est fouillée par les policières chinoises.

 
Suite de l'article là http://television.telerama.fr/television/trois-minutes-de-fipa-en-plus-ou-en-moins,52099.php >>> et voir la vidéo :  
Attention, les images de cette vidéo sont violentes...
IP archivée
@+ Malco

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #35 le: juillet 16, 2010, 07:25:01 am »


D'après plusieurs sources fiables, la Thaïlande a le plus haut taux d'addiction aux méthamphétamines !

Le Bureau des nouvelles nationales a expliqué récemment que les chercheurs étrangers et locaux qui souhaitent étudier la possibilité d'un désordre génétique qui favoriserait la dépendance chez certaines personnes avaient pris l'habitude de se rendre en Thailande. "La Thaïlande a le plus grave problème au monde concernant l'abus de méthamphétamines'', explique Boonurang Triruangworarat, directeur général adjoint du Département des services médicaux, cité hier par le Bangkok Post. "La hausse du nombre de consommateurs de drogue chez les adolescents est alarmante". Il a ajouté que "100.000 nouveaux cas d'abus de drogue ont été rapportés cette année". Environ 65% des nouveaux consommateurs seraient des adolescents et jeunes-adultes étudiant encore à l'école ou à l'université. Environ 32 % d'entre eux ont entre 15 et 19 ans.
IP archivée
@+ Malco

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #36 le: juillet 16, 2010, 08:44:33 am »


Je ne sais pas vous, mais j'ai l'impression que la jeunesse thaïlandaise, qui jusqu'à présent, semblait plutôt épargnée par les "affres de notre temps", me semble de plus en plus fragile...

Le poids de la tradition est de moins en moins fort, les limites imposées aux jeunes de plus en plus floues, la prise de conscience des différences sociales de plus en plus présentes, et du coup, la jeunesse thaïlandaise, jusqu'alors si disciplinée, l'est de moins en moins...  
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #37 le: juillet 16, 2010, 10:09:59 am »

Je suis vraiment étonnée... car d'après les Thaïs que je connais, je n'avais pas l'impression que la drogue était aussi répandue... l'alcool, OUI, mais pas la drogue...

Et puis, autre problème, ca coûte des sous tout ca, alors comment font-ils avec d'aussi petites payes pour s'offrir ces poisons ... ??
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

stommy

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 290
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #38 le: juillet 16, 2010, 03:34:45 pm »

Les effets de la mondialisation  :wonder

Citer

comment font-ils avec d'aussi petites payes pour s'offrir ces poisons ... ??


comme chez nous, Line, ils biznessent  :(
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #39 le: janvier 18, 2011, 01:26:07 am »

(Cour.Interna.)


Toxicos et dealers sous les verrous


Une nouvelle campagne antidrogue, lancée fin 2010, a déjà abouti à l'arrestation de 21 130 personnes, suspectées de consommer ou de vendre des narcotiques, et à la saisie, entre autres, de 1,6 million pilules de métamphétamine d'une valeur de 100 millions de bahts [2,5 millions d'euros], rapporte The Nation. En dépit d'une campagne extrêmement sanglante orchestrée en 2003 par l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, la Thaïlande continue de faire face à un trafic important de métamphétamines.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #40 le: janvier 18, 2011, 08:55:43 am »


L'opium a été éradiqué en Thaïlande... Les métamphétamines, et tout particulièrement le Ya baa demeurent un problème car les frontières avec le Myanmar sont longues et perméables... Mais le gouvernement ne baisse pas la garde et c'est bien...
IP archivée

knom

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 444
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #41 le: janvier 20, 2011, 11:36:48 am »

Le gouvernement ne baisse pas la garde mais il est dépassé (comme dans plein d'autres pays d'ailleurs...)

Les saisies, les arrestations... simples effets d'annonce. Quantité négligeable par rapport à cet économie souterraine à la croissance exponentielle.

Dans mon village même les bonnes mères de famille traficotent pour arrondir les fins de mois difficiles...

Le secteur est extrêmement porteur, il doit représenter une bonne part du PIB (aucun chiffre sur le sujet bien sûr), et beaucoup de personnes à beaucoup de niveaux n'ont pas vraiment envie que ça s'arrête...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #42 le: janvier 21, 2011, 12:25:03 pm »


Comme tu dis Knom, l'absence de chiffres fiables rend les discussions sur le sujet difficiles...

Je fais néanmoins le constat que l'Opium a totalement disparu du pays...

Quant au Ya baa, j'aimerai savoir avec exactitude qui en consomme ?
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #43 le: janvier 24, 2011, 11:27:27 am »

Texte intéressant: http://compilhistoire.pagesperso-orange.fr/meth.htm


Méthamphétamine, nazicrack, yaba, ice, chrystal, etc.
 

Chronologie historique

Un scientifique allemand, Edeleano, fabriqua, en 1887, l’amphétamine à partir de l’éphédrine. Les américains la mirent sur le marché sous le nom de benzédrine en 1937.

L'abus de l'amphétamine a été spectaculaire au cours des années 1960 dans le milieu des hippies qui mélangeaient amphétamine et L.S.D. L'injection intraveineuse d'amphétamine est apparue à cette époque.

La méthamphétamine, qui diffère de l'amphétamine par l'ajout d’un groupe méthyle sur l'atome d'azote, a été synthétisée pour la première fois en 1919 au Japon par le chimiste Akira Ogata.
Cette substance, surnommée "drogue des nazis", "drogue de Hitler" ou "pilule de Göring", fut fabriquée en Allemagne, en 1938, sous le nom de Pervitin, à la demande de Hitler (qui était lui-même dépendant des amphétamines qu’il s’injectait) ; elle stimulait le système nerveux accroissant la vigilance et la résistance à la fatigue. Les médecins de la Wehrmacht distribuèrent des dizaines de millions de doses aux soldats afin de les garder éveillés et de les rendre plus agressifs au combat pendant plusieurs jours d'affilée.
L’amphétamine et son dérivé, la méthamphétamine contenant de l'iode, du phosphore rouge et du gaz chlorhydrique, ont été utilisés massivement par les pilotes allemands, américains, anglais et japonais (notamment les kamikazes) au cours la 2ème guerre mondiale.
Dès le début des années 40, le Japon recommanda l’utilisation des méthamphétamines ; les militaires et tous ceux qui travaillaient dans l’industrie de guerre étaient encouragés à en consommer pour la plus grande gloire de l’empire du soleil levant ; le speed donnait aux soldats le Senyoku (énergie guerrière) ; les Kamikazes étaient fréquemment soumis au Philopon dont le nom signifie, en grec ancien, « qui aime le travail ». En 1948, 5% des japonais entre 16 et 25 ans étaient intoxiqués par l'amphétamine.
A la fin de la guerre, le Times titrait en première page : « La méthédrine (de la méthamphétamine, ndlr) a gagné la bataille d’Angleterre » ; en effet, cette drogue avait permis aux pilotes de la RAF, qui manquait d'aviateurs, d'effectuer des dizaines d’heures de vol sans repos.
En octobre 2010, une enquête allemande a révélé que la victoire de la RFA lors de la coupe du monde 1954 était volée car l'équipe allemande s'était dopée à la pervitine. 

Au début des années 90, une ethnie birmane, déjà détentrice du marché de l'héroïne, décidait d'envahir l'Asie avec la méthamphétamine, plus facile et moins chère à fabriquer, qui rend aussi dépendant que l'héroïne.
Une tribu du nord de la Birmanie, les Was, des anciens coupeurs de têtes devenus barons du marché de la drogue, s’aperçurent qu'ils avaient à portée de leur territoire un marché vaste, riche et peu exploité : celui de la jeunesse thaïlandaise, aveuglée par le strass du matérialisme et qui désertait les temples bouddhistes pour ces cathédrales de la consommation que sont les department stores.
Les Was se lancèrent dans la production massive de yaa baa (ce qui, en thaïlandais, signifie littéralement « la drogue qui rend fou »), facile et peu chère à fabriquer à partir d'éphédrine. En moins de deux ans, la pilule envahit tout le royaume où il y aurait aujourd'hui plus de trois millions de consommateurs. En Thaïlande, le yaa baa a supplanté l'opium, la morphine et l'héroïne. Les effets (violence, suicides, déscolarisation) sont désastreux. Le gouvernement thaïlandais a décrété le yaba « catastrophe nationale ».

Le nazicrack a envahi les USA et l'Europe, en particulier la Suisse. La substance, nommée aux Etats-Unis : meth, shabu, chrystal, ice, crank, glass, batu, tina ou yellow rock, est de la dexméthamphétamine, produit de synthèse de la famille des amphétaminiques, psychostimulant majeur et hautement addictif, qui provoque les mêmes effets que l’amphétamine sous une forme plus marquée.
Elle se présente en général sous forme de cristaux transparents fumables mais également sous forme de comprimés semblables aux Ecstasy d’où elle tire son nom.
Des trafiquants mexicains ont mis sur le marché de la "ice" pure à 90 % (contre 25 à 40 % pour la "meth" de cuisine) beaucoup plus puissante et donc plus dangereuse.


Produits trouvés dans la "meth" :

Sel, solvants, acides, bases, produits de nettoyage domestiques notamment les déboucheurs d'évier, lithium provenant des batteries de caméra, caféine, MDMA (méthylène dioxy-métamphétamine : molécule de l'ecstasy), cocaïne, cannabis, buprénorphine (Subutex), amphétamines. 


Présentation

Le yaba se présente sous forme cristalline (dexméthamphétamine) ou sous forme de comprimés (chlorhydrate de méthamphétamine) de formes et couleurs diverses (orange, rose, rouge, beige,...) qui dégagent une forte odeur de vanille. Ils portent souvent l'inscription WY et sont, en général, plus petits que les ecstas (ecstasy).
Sous forme de comprimés et de gélules, le yaba, ou pilule thaï, est consommée par voie orale.
En cristaux, il est fumable. En poudre, il peut être sniffé.
Il y a un type de « Crystal Meth » qui circule et ressemble à une fraise en cristaux durcis (un bonbon qui grésille et qui sautille dans votre bouche). Il sent également comme la fraise et il est distribué aux enfants dans la cour d’école. Ils l’appellent le « Strawberry Met » ou « Strawberry Quick ». Il peut également en avoir à la saveur de chocolat, de beurre d’arachide, de cola, de cerise, de raisin et d’orange. Les enfants ingèrent cette drogue en pensant que c’est un bonbon et ils doivent être rapidement conduits à l’hôpital.


Les effets recherchés

Comme toutes les amphétaminiques le yaba est un stimulant. Mais son effet est plus long et plus intense. On se sent heureux, pleins d'énergie.
Il donne une impression de grande confiance en soi, et permet de rester éveillé longtemps (on l’a appelé « la drogue des camionneurs »).
Il est apprécié dans certains milieux (militaires, sportifs etc.) car il augmente l'agressivité et donne le sentiment d'avoir une énergie hors du commun.
Lorsqu'il est avalé, les effets se font se sentir au bout de 15 à 45 minutes. S’il est fumé, les effets sont immédiats.
Au début de la montée on se sent lucide, sûr de soi et maître de ses actes. Mais, après un certain temps, surviennent, en général, de grosses paranos et des angoisses.
Les effets peuvent durer d'une nuit à 3 à 5 jours selon le dosage, le contexte, le poids et la constitution...


La descente

Si la montée est violente, la descente est particulièrement dure, avec la plupart du temps des idées noires, suicidaires, un sentiment de persécution et des douleurs musculaires (crises de tétanie).
Le corps épuisé est léthargique : y a plus moyen de se bouger !


Les risques

La consommation peut entraîner une augmentation du rythme cardiaque, de l'hyperthermie, des convulsions, des accidents vasculaires et cardiaques.
Les effets secondaires immédiats sont une perte d'appétit, une crispation des mâchoires, une sécheresse buccale, des maux de gorge et une tension musculaire, surtout au niveau de la nuque et du dos.
On risque de se sentir nerveux, irritable et de souffrir d'un sentiment de persécution.
On peut devenir agressif, perdre le contrôle de toi-même, avoir des tendances à la violence paranoïaque : des attaques de panique et des hallucinations (notamment sentir des insectes courant sous la peau et entendre des voix) pouvant conduire à des actes incontrôlés.
La pilule thaï devient tout de suite une amie pour le consommateur et fait vite partie de sa vie de tous les jours. La dépendance est très forte car les symptômes de manque sont si violents qu'ils conduisent à un usage abusif et répété.
Cette dépendance est particulière, car le yaba augmente la libération de dopamine. Un usage d'environ une semaine en épuise les stocks, ce qui oblige le consommateur à dormir jusqu'à ce qu'il sorte de sa torpeur pour reprendre une nouvelle dose.
Il y a des risques de dénutrition qui, alliés à des insomnies prolongées, conduisent à des états d'épuisement important.
Qu'il soit sniffé, injecté, avalé ou fumé, la dépendance au yaba est très rapide (l'addiction est quasi immédiate).
Quant à ses effets, dus à une libération augmentée de dopamine dans le cerveau, ils sont dévastant et parfois mortels !
On peut constater des convulsions épileptiformes, un coma, une attaque d'apoplexie, des problèmes cardiovasculaires, une forte augmentation de la température corporelle, une destruction de cellules musculaires, des inflammations de la peau (« boutons du speed »), des chutes de dents et de cheveux, des maux d’estomac, des états de psychose (hallucinations, angoisse et paranoïa) et de graves dépressions avec des tendances suicidaires.
Le yaba attaque le cerveau, les poumons, les muqueuses de l’estomac, le foie et les reins.
Les personnes atteintes de maladies psychiques, d’hypertension, de maladies du foie et des reins, de diabète, doivent, encore plus que quiconque, s’abstenir de consommer de la méthamphétamine.
En outre, il n'existe pas de traitement de substitution pour la meth.


Attention !

Certaines analyses ont démontré qu'il y avait des traces de méthamphétamines dans des échantillons de speed.
Par-dessus le marché (c’est bien le mot !), des petits arnaqueurs vendent sous le nom de coke de la méthamphétamine en poudre...
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #44 le: mai 12, 2011, 05:10:20 pm »

24heures


Un Suisse arrêté en Thaïlande risque la peine de mort



Arrêté lundi en Thaïlande, à Phuket, un Suisse de 47 ans risque la peine de mort après avoir tenté d’amener sur le sol thaïlandais 4 kilos de cocaïne. Celui-ci affirme qu'il ne savait pas qu'il s’agissait de cocaïne...


Selon les informations du Blick.ch, reprises du Phuket Wan, Peter B., un Suisse de 47 ans, vit depuis plusieurs années en Thaïlande. Il aurait avoué avoir personnellement transporté la drogue dans sa valise, un bloc de 4 kilos de cocaïne teinte en noir, à la demande d’une riche connaissance africaine.

Sa mission était de faire passer l’objet de la Bolivie à la Thaïlande, le tout pour moins de 6000 francs. Néanmoins, le Suisse affirme qu’il ignorait qu’il s’agissait de cocaïne.

La police thaïlandaise estime, elle, que Peter B. fait partie d’un réseau de trafiquants de drogue et qu'il savait qu'il était utilisé comme mule.

Plusieurs autres arrestations ont eu lieu en Thaïlande, qui pourraient être liées à celle du Suisse.

Il risque la peine de mort à l’issue de l’enquête.


Alors, de deux choses l'une... ou bien, il est complètement idiot, ou bien il prend vraiment les douaniers thaïs pour des "billes"...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #45 le: mai 12, 2011, 06:00:43 pm »

Mouais comme par hasard il savait pas , pas de chance quand même .  8)
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #46 le: mai 13, 2011, 08:06:20 pm »

La Tribune

suite du feuilleton...


Le Suisse arrêté pour trafic de drogue en Thaïlande a agi «pour l'argent»      :P


L'argent était la seule motivation du Suisse arrêté en Thaïlande pour trafic de drogue et qui risque la peine de mort.


Le Suisse arrêté en Thaïlande pour trafic de drogue et qui risque la peine de mort a déclaré au journal "Phuket Wan" avoir agit "seulement pour l'argent".

La «mule» a déclaré à sa femme qu’il se rendait à Hua Hin pour quelques semaines, pour aider un ami. Elle n’avait aucune idée de son voyage en Amérique du Sud, pour transporter de la drogue.

Peter B. savait qu’il transportait de la drogue, contrairement à une femme arrêtée le lendemain au même endroit. Il risque maintenant la peine de mort, ce qu’il savait également au moment de décider de convoyer cette drogue. «Deux fois j’ai failli laisser le sac dans les toilettes, une fois au Brésil, et une fois en arrivant à Phuket.»

Il assure ne plus prendre de cocaïne, «j’avais besoin de l’argent, c’est seulement à cause de l’argent». Les problèmes d’argent du couple avaient commencé quand la Suisse a cessé de verser sa rente invalidité au mari. Elle permettait au couple de vivre, malgré l'alcoolisme de Peter B. et ses problèmes de foie, selon sa femme.

L’homme a été blessé dans une chute alors qu’il travaillait comme charpentier en Suisse il y a plusieurs années.


sans commentaire...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #47 le: mai 14, 2011, 09:39:37 am »


quelle ordure ce lascar,  qu'il tue des minots il y a pas pensé   >:(  qu'il crève il sera pas regretté
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

casamui

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1067
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #48 le: mai 14, 2011, 04:40:31 pm »

Je suis assez d'accord avec toi Rugby. Je ne lui souhaite pas d'être exécuté (il ne le sera d'ailleurs probablement pas), mais qu'il réfléchisse en prison pendant 30 ou 40 ans aux conséquences de son acte sur les jeunes ne me dérangera pas.
Je n'ai qu'un adolescent en Thailande, et je sais qu'il est confronté à la drogue QUOTIDIENNEMENT, surtout au Ya Baa.
Pas de pitié pour les trafiquants...
IP archivée
Tolérance et respect, humilité et compassion, le combat de toute une vie

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 847
Re : La DROGUE en Thaïlande
« Réponse #49 le: mai 16, 2011, 04:46:17 pm »


je suis d'accord avec casamui,  il mérite la prison mais à vie, il n'a pas de compromis pour la drogue
IP archivée