Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande  (Lu 149010 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13322
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #425 le: décembre 11, 2017, 10:04:56 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Deux trafiquants de cristaux arrêtés à Suvarnabhumi... 

Luke Cook, un Australien âgé de 34 ans qui est membre de la bande des Hells Angels de Pattaya, et Kanyarat Wechapitak, sa femme thaïlandaise âgée de 40 ans, été arrêtés samedi après-midi à l'aéroport de Suvarnabhumi.

Ils étaient sous le coup de mandats d'arrêt délivrés par la cour provinciale de Rayong, qui les accuse d'être d'importants trafiquants de cristaux de méthamphétamine (crystal meth) .

La police a saisi environ 20 millions de bahts de biens divers (voitures de luxe, motos, condominiums et maisons).

Selon le lieutenant-général Sommai, le couple a acheté 500 kilogrammes de méthamphétamine en cristaux d'un fournisseur chinois dans les eaux internationales le 22 juin dernier

 Ils ont jeté leur marchandise à la mer à proximité de l'Ocean Marina situé dans le district de Sattahip (province de Chon Buri), pour échapper à une patrouille maritime, et ont aussitôt pris la fuite.

Les autorités ont découvert plus tard que 50,45 kg de cette "glace" avaient échoué sur la plage de Mae Ramphueng dans le district de Muang à Rayong.

Selon le Pol Lt Gen Sommai, Cook appartenait aux Hells Angels de Pattaya, qui pourraient être impliqués dans le meurtre d'un des membres du gang...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13322
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #426 le: décembre 17, 2017, 07:56:51 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

Nouvelle arrestation à Suvarnabhumi...   :clap


La police des frontières de Suvarnabhumi Airport a interpellé Ibrahim Bakayoko, un Ivoirien débarqué du vol ET628 d'Ethiopian Airlines, en possession de 63 sachets de cocaïne pesant 1.130 grammes.

Nozipho Nene, une Sud-Africaine débarquée du vol EK418 d'Emirates Airlines en provenance de Dubaï, a également été arrêtée, en possession de 1 kg de cocaïne.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #427 le: décembre 20, 2017, 08:13:00 am »


Lutte contre la Contrefaçon : les USA améliorent le classement de la Thaïlande. En échange de quoi ?

La Thaïlande passe de la  liste de surveillance prioritaire (PWL) à la liste de surveillance (WL) annonce le représentant américain au commerce (USTR). Selon les hauts responsables gouvernementaux thailandais, l'économie du pays suscite la confiance des investisseurs étrangers.

Toutefois, FTA Watch, une organisation non gouvernementale, a averti qu'il pourrait y avoir des conséquences négatives à long terme sur les prix des médicaments et le secteur agricole.

Le porte-parole du gouvernement, le général Sansern Kaewkamnerd, a déclaré que le Premier ministre Prayut Chan-o-cha était heureux que l'USTR ait reconnu les efforts de la Thaïlande dans la lutte contre la violation des droits de propriété intellectuelle.

La Thaïlande était sur la PWL depuis plus d'une décennie. Cette bonne nouvelle a été attribuée aux mesures proactives du gouvernement :  amendements de plusieurs lois visant à renforcer le cadre juridique contre la violation des DPI, et une augmentation du nombre d'inspecteurs pour les brevets et les droits d'auteur afin d'accélérer le processus d'enregistrement.

En outre, le gouvernement a augmenté le budget des achats de systèmes informatiques du Département des droits de propriété intellectuelle, tout en ordonnant aux forces de l'ordre - police, armée, Département des enquêtes spéciales, Organisation anti-blanchiment et Département des douanes - d'unir leurs forces pour lutter contre les violations

Habituellement, l'USTR annonce son rapport annuel sur le statut des pays étrangers en avril, mais il a décidé de procéder à un examen spécial sur la Thaïlande.

Le ministre du Commerce, Sonthirat Sonthi-Jirawong, a déclaré que l'amélioration du statut de la Thaïlande montre que la protection des droits de propriété intellectuelle de la Thaïlande a progressé, notamment en supprimant les ventes illégales de produits contrefaits.

Le ministère du Commerce a également ouvert des centres opérationnels pour sévir contre les ventes de produits contrefaits dans cinq grands centres commerciaux et autres lieux en Thaïlande: centre commercial MBK et Chatuchak Sunday Market à Bangkok, Talad Rong Kua dans la province de Sa Kaew, Patong beach et Karon plage dans la province de Phuket.

En outre, l'USTR a reconnu les efforts du gouvernement thaïlandais pour apaiser les inquiétudes du secteur privé américain concernant le processus plus rapide d'enregistrement des brevets et des marques afin que les entreprises étrangères bénéficient d'une protection juridique complète sur leur propriété intellectuelle.

M. Sonthirat a déclaré que la mise à niveau du statut de WL renforcerait l'image internationale de la Thaïlande et la confiance des investisseurs étrangers, en particulier en ce qui concerne l'utilisation de la haute technologie et de l'innovation.

Selon le ministre du Commerce, la mise à niveau aura également une incidence positive sur l'octroi par les États-Unis de privilèges tarifaires dans le cadre du Système généralisé de préférences (SGP) pour les exportations thaïlandaises vers le marché américain.

Cependant, Kannikar Kijtiwatchakul, coordinateur de FTA Watch, a exprimé ses inquiétudes sur le fait que le gouvernement thaïlandais aurait pu conclure un accord secret avec les Etats-Unis pour améliorer le statut. Sous entendu le pays se serait vendu aux grands groupes pharmaceutiques et à Mosento.

"A partir de maintenant, nous devons surveiller de très près chaque modification de la loi et nouvelle législation, car le gouvernement pourrait adopter une nouvelle politique d'enregistrement des brevets, qui offrira d'énormes avantages aux grandes entreprises, mais qui aura des conséquences très négatives sur les gens ", a déclaré Kannikar.

Elle a averti que le gouvernement pourrait approuver le «brevet éternel», qui permet aux compagnies pharmaceutiques de renouveler constamment leurs brevets (sous entendu : impossible de passer au générique).
"Si une telle politique est mise en œuvre, nous prévoyons que le gouvernement devra supporter 8 milliards de Bt supplémentaires sur les dépenses en médicaments, cela fera du tort à beaucoup de gens", a-t-elle averti.

M. Kannikar s'est également dit préoccupé par le fait que la politique d'enregistrement des brevets pourrait s'étendre au secteur agricole donc aux brevets sur les semences. Cela rendrait les agriculteurs incapables de conserver les semences pour la saison suivante, les forçant à acheter de nouvelles semences de grandes entreprises agricoles chaque année (stratégie Mosento).

 
article du pro govt http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30334122
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #428 le: décembre 29, 2017, 08:56:03 am »


Nouvel An : "Tirer des coups de feu en l’air est criminel" dit la police

La police thaïlandaise est sortie dans les rues pour dire au public de ne pas tirer en l'air au Nouvel An.

Des policiers dans le quartier U-Thong de Suphanburi défilaient avec des pancartes disant que tirer en l'air ferait de vous un meurtrier.

Des arrestations ont été promises pour toute personne célébrant 2018 de cette manière, a rapporté Daily News.

Le chef adjoint Charn Yangngam a visité les magasins, les marchands d'or et les banques de la région et a demandé à tout le monde de transmettre le message.

Les tirs festifs sont connus pour causer la mort dans le monde entier.

Aux États-Unis, l'habitude de tirer en l'air attire des sanctions différentes en fonction des états et est traitée comme un délit ou un crime, selon Wikipedia.

Au Nouvel An en Géorgie en 2010, un garçon de quatre ans a été tué dans son église après qu'une balle perdue est entrée par le toit.

Quelqu'un a reçu une balle perdue en Thaïlande lors d'un mariage l'an dernier.

La pratique est interdite dans la plupart des pays.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1017724-thai-police-in-new-year-warning-shooting-in-the-air-makes-you-a-murderer/
 
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13322
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #429 le: décembre 30, 2017, 08:40:26 am »

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/12/29/97001-20171229FILWWW00020-thailande-une-mule-arretee-avec-12-kg-de-cocaine-dans-le-ventre.php

Thaïlande: une «mule» avait 1,2 kg de cocaïne...   :What? :hang


Une Ivoirienne a été arrêtée à l'aéroport de Phuket, dans le sud de la Thaïlande, dans la nuit d'hier à aujourd'hui avec plus de 1,2 kg de cocaïne dans le ventre, ont indiqué les autorités thaïlandaises aujourd'hui...  >:(

La nervosité de cette "mule" - nom donné aux passeurs de drogue - a attiré l'attention des policiers aux contrôles de sécurité à son arrivée à l'aéroport de la station balnéaire.

La jeune femme de 27 ans, qui avait dans le ventre 64 petits paquets de cocaïne dans du plastique, arrivait d'un vol en provenance de Doha.

"Les trafiquants de drogues emploient des femmes africaines ou asiatiques pour importer la drogue dans le pays", a expliqué à l'AFP Sirinya Sitdhichai du département de lutte contre la drogue du ministère de la Justice thaïlandais.

"Ils choisissent souvent les petits aéroports comme Phuket ou Samui ou bien le Cambodge avant de faire passer la drogue par la route en Thaïlande", a-t-il ajouté.

Contrairement à la méthamphétamine, très populaire en Asie du Sud-Est, la cocaïne est destinée à des consommateurs plus riches, explique-t-il. L'île de Phuket, station balnéaire très appréciée des touristes européens et américains, compte de nombreux bars et clubs.

D'après Interpol, la principale route du trafic de cocaïne passe par l'Ethiopie et va vers le Moyen-Orient, l'Asie et le Pacifique.

De plus en plus de cocaïne liquide est utilisée pour duper les contrôles aux aéroports...


Je n'imagine même pas les douleurs abdominales...   :(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13322
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #430 le: janvier 03, 2018, 08:18:47 am »

(source : thairath)


KOH PHANGAN : saisie de cocktails  hallucinogènes >:(

Les forces de l'ordre ont lancé une opération contre le "Bar Bello", soupçonné de vendre des cocktails à base de jus de fruit et de champignons hallucinogènes à 300 bahts le verre.

Il ont saisi 50 litres de cette potion, ainsi que 3.000 ballons, trois bouteilles de protoxyde d’azote (gaz hilarant) et environ 1.5 million de bahts en argent liquide.

Consommer ce genre de boisson à Koh Phangan est aussi facile que de trouver le chemin qui conduit à l'infâme "Mellow Mountain" à Haad Rin Beach, l'emplacement de la légendaire "Full Moon Party".C'est seulement interdit par la loi.

Il y avait plus de 100 clients sur place au moment de l'intervention qui a eu recours aux pouvoirs conférés par l'article 44.

Les policiers ont interpellé le propriétaire ainsi que deux autres personnes, qui ont reconnu le commerce de substances illicites...


Quest-ce qu'il peut y avoir comme cinglés sur cette Terre... >:( >:( >:( >:( >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #431 le: janvier 12, 2018, 04:19:51 pm »


Thaïlande: la nouvelle plaque tournante du trafic d'ivoire vers la Chine !   :hang

Les autorités thaïlandaises ont déclaré vendredi que leur saisie de 148 kilos d'ivoire d'éléphant d'Afrique était vraisemblablement destiné à la Chine. 

L'ivoire découvert vaut environ 15 millions de bahts (environ 389.000 euros) et a été intercepté à l'aéroport de Bangkok.   

L'ivoire en provenance du Nigeria, composé de trois grandes défenses et de 31 fragments de défense, a été saisi vendredi dernier après que la cargaison ait été signalée par les autorités le 20 décembre dernier.   

Les autorités thaïlandaises ont saisi plus de 500 pièces d'ivoire dans 6 cas distincts l'année dernière.   

Somkiat Soontornpittakkool, un fonctionnaire du Département des parcs nationaux et de la faune, a déclaré "que la taille importante des défenses saisies et son état décoloré indiquent qu'ils ont été prélevés sur de grands éléphants d'Afrique, et ont été stockés pour une longue période de temps".   

La Thaïlande est devenue un centre de transit important et une destination prisée pour les défenses de contrebande, qui sont souvent ensuite sculptées dans des bibelots et des ornements divers.

 
https://www.rtbf.be/info/monde/detail_thailande-la-nouvelle-plaque-tournante-du-trafic-d-ivoire-vers-la-chine?id=9809130
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #432 le: janvier 14, 2018, 05:46:59 pm »



Deux personnes arrêtées à Chiang Rai avec 3,24 millions de pilules de méthamphétamine !


La police de Chiang Rai a arrêté deux suspects de l'ethnie Hmong alors qu'ils transportaient clandestinement 3,24 millions de pilules de méthamphétamine de la frontière à la ville.

Les deux hommes ont été arrêtés samedi à 10h10 à un poste de contrôle routier dans le district de Mae Chan alors qu'ils conduisaient un pick up.

L'un des suspects a été identifié comme Ekkaraj Kesornkatika, 21 ans, et l'autre est un garçon de 17 ans.

Ils ont été accusés de transporter la drogue pour un réseau organisé par des Hmongs du district de Wiang Kaen, Chiang Rai. On comprend que la drogue est fabriquée à l’étranger..!!

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020115-two-arrested-in-chiang-rai-with-324-m-meth-pills/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13322
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #433 le: janvier 20, 2018, 02:24:39 am »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/six-francais-en-eaux-troubles-4908


Six français en eaux troubles...   >:( >:( >:( >:( >:( >:(


Cinq français et une française ont été arrêtés hier alors qu’ils avaient capturé des animaux marins protégés près du Phromthep Cape, à l'extrême sud de Phuket.

Une équipe de la police de Chalong dirigée par le lieutenant colonel Yokin Jankong a arrêté six français à 14h20 hier. Il s’agit de Daniel Albert, 71 ans, Patrice Jacques Comte, 65 ans, Jean Jacques Pierre, 61 ans, Didier Tapin, 61 ans, Le Cort Andre, 65 ans et Werner Claudette, 66 ans.

La police a saisi huit poissons perroquet de moins de 50 centimètres et cinq harpons.

Le lieutenant colonel Yokin a déclaré “On nous a appris que des étrangers chassaient des poissons près de Koh Kaew Yai (face au Phromthep Cape) à Rawai et revenaient en bateau vers Rawai Beach.

“Nous sommes allés à Rawai Beach et avons trouvé le longtail et les passagers. A bord la police a retrouvé des poissons perroquet, protégés par la loi” explique le lieutenant colonel Yokin.

“Les six français ont été remis au capitaine Somkiat Sarasit de la police de Chalong qui les poursuivra pour avoir capturé des spécimens d’espèces marines protégées (ici des poissons perroquet)” ajoute le lieutenant colonel Yokin.

Le Ministère des Ressources Naturelles et Environnementales, à propos de la protection de l’environnement à Phuket, avait déclaré  protégé toute sorte de poisson perroquet (de moins de 50cm).

Quiconque chasse peche ou capture ce genre de poisson enfreint la Section 45, et doit être puni d’un an d’emprisonnement et de B100,000 d’amende.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #434 le: janvier 26, 2018, 12:51:18 am »


Thaïlande: saisie record de 11 millions de pilules de méthamphétamines !

La Thaïlande a réalisé une saisie record de 11 millions de pilules de méthamphétamines sur un bateau qui traversait le Mékong entre le Laos et la Thaïlande, a annoncé jeudi la marine thaïlandaise.

En découvrant de grands sacs, les policiers pensaient être tombés sur du cannabis avant de découvrir que chaque sac contenait 300.000 pilules de méthamphétamines.

« C'est la plus grande quantité jamais saisie », a indiqué à l'AFP Pisit Thongdeelert, qui commande une unité sur le Mékong dans le nord de la Thaïlande.

L'une des personnes qui se trouvaient à bord du bateau a été interpellée, les autres ont réussi à s'enfuir à la nage, a-t-il expliqué.

« Il est possible que les trafiquants aient changé d'itinéraire en raison des nouvelles mesures en place », a-t-il poursuivi évoquant le renforcement des patrouilles dans cette région à la limite entre la Birmanie, le Laos et la Thaïlande.

Les cachets étaient estampillés « 999 », l'un des logos des laboratoires appartenant à des trafiquants de l'ethnie Wa dans le nord-est de la Birmanie. Le groupe rebelle y contrôle un territoire gardé par une armée.

Et le Laos est devenu l'une des principales voies de transit pour la drogue dans la région.

La méthamphétamine, puissante drogue de synthèse, est en principe consommée sous deux formes: soit en cristaux (« ice ») soit via des comprimés généralement moins purs.

Les saisies ont quadruplé en cinq ans dans la région Asie-Pacifique, d'après l'ONU, qui estime que production et consommation des drogues de synthèse y ont explosé.
 


http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2018/01/20180125-080150.html
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6054
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #435 le: janvier 26, 2018, 03:46:03 am »

Citer
           

Thaïlande: saisie record de 11 millions de pilules de méthamphétamines !             



C'est fou ça hein Sudoku , je crois que c'est partout dans le monde cette histoire de drogue en tout domaine .... Je ne sais pas  comment ils vont éradiqués ça ? .
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #436 le: janvier 26, 2018, 08:53:04 am »


Non la Thaïlande ne se retire pas d'un organisme de mesure de la corruption pour complaire à la junte !

Un membre du personnel de Transparency Thailand, jeudi 25 janvier, a rejeté les critiques selon lesquelles sa décision de se retirer de Transparency International (TI) avait pour but d'apaiser le Conseil national pour la paix et l'ordre.

Kanokkan Anukansai, assistant du Prof Juree Vichit-Vadakan, secrétaire général de Transparency Thailand, a précisé qu'il n'était pas vrai que l'organisation thaïlandaise se retirait de TI parce qu'elle n'était pas satisfaite du dernier indice de perception de corruption de TI. La Thaïlande se classe au 101e rang avec seulement 35 points sur 100 en raison de la corruption dans la bureaucratie gouvernementale.

Elle a également nié que la fondation voulait apaiser la junte.

Mme Kanokkan a révélé que la fondation s'était retirée de TI en avril 2016 après en avoir partie pendant 17-18 ans. Elle a dit que le retrait était dû à la différence de "système de travail", mais a refusé d'élaborer.

Interrogée sur la question de savoir si la démission de TI affecterait les efforts de lutte contre la corruption et pour la transparence en Thaïlande, Mme Kanokkan a admis que la fondation perdrait l'opportunité de communiquer et d'échanger ses connaissances avec TI.

Cependant, elle a indiqué qu'à l'avenir, la fondation thaïlandaise pourrait rejoindre TI si elle était approchée.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1022063-transparency-thailand-clarifies-its-decision-to-pull-out-of-ti/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #437 le: janvier 30, 2018, 02:40:33 am »


Un gang d'usuriers indiens arrêtés à Bangkok !

La police du tourisme a arrêté deux Indiens pour avoir prétendument surfacturé les intérêts de leurs débiteurs (usure), a déclaré lundi le général de police Pol General Thanitsak Theerasawat.
 
La première arrestation a eu lieu le 27 janvier lorsque la police a arrêté Sudhakar Kumar Yadav, un Indien, Soi Sukhumvit 24/1 dans le district de Klong Toey, pour avoir exigé un intérêt plus élevé que celui autorisé par la loi.

La police a ensuite prolongé l'enquête, menant à l'arrestation de Maddeshiya Sanoths Kumar à Soi Sukhumvit 50 dans le même district.

Thanitsak a déclaré que Kumar recueillait des intérêts auprès de ses débiteurs lorsqu'il a été arrêté. La police a trouvé de l'argent comptant (4000 thb) sur Kumar et un livre énumérant les noms de ses débiteurs.

Lors de la même conférence de presse, le célèbre major-général Pol Surachet Hakparn, de la police du tourisme, a déclaré que les deux suspects vivaient depuis longtemps en Thaïlande. L'enquête a permis de découvrir un réseau criminel impliquant des Indiens.

En examinant le livre, la police a trouvé environ 1000 noms de débiteurs, dont la plupart étaient Thaïlandais. Ils ont emprunté entre 1 000 et 100 000 thb daux Indiens, avec un taux d'intérêt d'environ deux à trois pour cent, plus élevé que ne le permet la loi thaïlandaise.

Très étrange car les vrais usuriers du cru prêtent à 1 % par jour soit environ 340 % de plus que ne le permet la loi et non 2 ou 3 %.

Ces Indiens seraient-ils des usuriers bienveillants ou y a t il une erreur quelque part ?


L'enquête se poursuit et la police compte arrêter les complices impliqués dans le réseau.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1022555-book-of-1000-victims-of-alleged-indian-loan-sharks-found-in-arrest/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #438 le: février 01, 2018, 08:34:51 am »


Les ONG en colère après l’acquittement d'un patron pêcheur esclavagiste

La Fondation pour les Droits de l'Homme et le Développement s'est engagée à faire appel contre une décision du tribunal d'acquitter le capitaine de chalutier Prawit Kimsai pour l'asservissement de 15 migrants du Myanmar.

La Cour d'appel a condamné hier six accusés, dont Somphon "Ko Nang" Jirojmontri, ancien président de l'Association des pêcheurs de Trang, et Wichai Riabroi, un agent de sécurité qui organisait la traite des êtres humains. Il a également confirmé l'ordonnance du tribunal de première instance selon laquelle les accusés versent une compensation de 1,99 millions de baht aux migrants.

Cependant, le tribunal a exonéré Prawit de sa condamnation, affirmant qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour étayer les allégations selon lesquelles il aurait forcé les victimes à travailler dans des conditions difficiles.

Le tribunal a également réduit les peines de prison contre Somphon, Somjit "Mae Saw" Srisawang et son mari Phaiwong Chaiphonrit à 10 ans au lieu de 14 ans, jugeant que leurs crimes avaient eu lieu alors que l'ancienne loi sur la traite des êtres humains était toujours en vigueur et qu'elle n'était pas aussi sévère que la nouvelle.

"C'est un cas intéressant sur la servitude pour dettes", a déclaré hier Papop Siamhan, coordinateur du projet de lutte contre la traite des êtres humains de la Fondation pour les droits de l'homme et le développement (HRDF).

Il a dit que les 15 victimes ont été forcées à travailler comme des esclaves parce que leurs agents leur ont dit qu'ils devaient rembourser les énormes dettes contractées pour essayer de leur trouver un emploi en Thaïlande. Les montants de ces dettes ne correspond à rien de tangible.

"Les victimes recevront une indemnisation lorsque l'affaire sera jugée en dernier ressort. Pour l'instant, nous prévoyons de faire appel à la Cour suprême de la décision de la Cour d'appel ", a déclaré Papop. À l'heure actuelle, toutes les victimes sont déjà retournées au Myanmar.

De l'avis de Papop, le capitaine du chalutier devrait également avoir été condamné.

Il a dit que son équipe juridique ferait certainement appel à la Cour suprême.

"Mais étant donné que nous devrons préparer de nombreux documents, nous espérons que nous serons autorisés à effectuer le dépôt de plainte dans les 60 jours, pas seulement 30 jours, après le verdict de la Cour d'appel", a-t-il dit.

L'affaire a été mise en avant dans les médias en octobre 2015, lorsque les autorités sont intervenues pour aider 15 pêcheurs du Myanmar qui auraient été retenus captifs, soumis à des violences physiques et privés de leur plein salaire.

Les autorités ont ensuite retrouvé Somphon, l'associé gérant de Boonlarp Fishery Limited Partnership. Il a été arrêté le 7 novembre 2015 avec plusieurs autres accusés liés à la traite d'au moins trois personnes.

Une nouvelle loi contre la traite est entrée en vigueur au début de l'année dernière, prescrivant des peines plus sévères pour les contrevenants.

Le premier tribunal qui a jugé l'affaire a condamné six accusés, y compris Prawit, en mars dernier et a acquitté Wichai, mais la Cour d'appel a ensuite abandonné l'affaire contre Prawit et condamné Wichai à la place.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1022779-acquittal-of-fishing-boat-captain-angers-human-rights-campaigners/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #439 le: février 02, 2018, 07:59:47 am »


Un important baron de la drogue se fait moine mais la police l'arrête quand même !

Un acteur important de la scène de la drogue de Khon Kaen, connu pour avoir vendu un nouveau produit le "Ya standard" Ya Ba, a été arrêté à Kalasin.

Il venait d'être ordonné comme un moine bouddhiste dans l'espoir de gagner de la bonne fortune et des mérites.

Mais la police agissant sur les conseils des toxicomanes de Khon Kaen a gâché ce plan - Atsadang ou "Pae Khon Kaen" a été surpris en train de prendre de la drogue avec d'autres moines dans un temple du district de Yang Talat dans sa province natale de Kalasin. Quelle publicité pour le clergé !

La police a recueilli une montagne de preuves - 1,68 million de baht de Ya Ba (8 400 comprimés), 33 grammes de « glace » ou crystal meth, 110 grammes de ganja, trois armes à feu, du matériel lié à la drogue et une BMW 110i.

La police de Khon Kaen a déclaré qu'Atsadang avait utilisé la BMW pour livrer de la drogue aux fêtards de la ville et était un acteur important dans la communauté de la drogue d'Isan avec des connexions à Rama 2 à Bangkok.

Il était impliqué dans des ventes de Ya Ba d'un montant de 4 millions de baht deux fois par mois.

Il a vendu une sorte de Ya Ba mélangé avec de la "ice" qui est connu sous le nom de "frung-fring", particulièrement populaire auprès des utilisateurs et qui peut être vendue entre 200 et 250 baht la tablette.

Les policiers pensent qu'il gagnait 10 millions de thb par mois.

Huit autres membres de son gang sont recherchés.

La police a déclaré que le suspect avait été ordonné moine dans sa province natale pour gagner des mérites et de la chance dans sa carrière de trafiquant de drogue (sic !)

Mais les enquêtes auprès des utilisateurs de Khon Kaen ont permis de retrouver sa trace.

Il a été accusé de possession et de distribution de stupéfiants de classe 1 et détenu.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1022995-big-khon-kaen-drugs-dealer-arrested-after-ordaining-as-monk-for-luck/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13322
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #440 le: février 09, 2018, 12:12:39 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Deux Russes seront condamnées pour détention de débris de coraux...   :clap

Liliya Karmanova et Polina Lihtmen, deux jeunes touristes russes, sont poursuivies par le bureau du "Department Marine Coastal Resources (DMCR)", pour détention de débris de coraux morts.

Libérées après le versement d'une caution de 40.000 bahts, elles attendant d'être jugées.

"Le bureau du DMCR de Phuket a reçu le message d'un voisin mercredi vers midi, indiquant qu'une femme russe utilisait du Vixol (eau de Javel) rose pour blanchir des morceaux de corail dans un bungalow à Karon", a expliqué Nares Choopueng, qui dirige l'antenne locale...  >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #441 le: février 09, 2018, 08:11:29 am »


Deux Russes seront condamnées pour détention de débris de coraux...   :clap


Comment peut-on être aussi idiot ?!!...
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #442 le: février 12, 2018, 11:48:57 pm »


Hier, saisie de drogue d'une valeur qui dépasse le milliard !   :What? :hang

Le 11 février, la police provinciale, les Stups, des militaires et des autorités ont réalisé une opération anti-drogue. Elle fait suite à une arrestation à Songkhla au début de janvier. La police savait que les drogues seraient transportées via Nim See Seng Transport.

Selon le rapport, le suspect, Suchat Tienpana, un homme de 56 ans, est arrivé à Nim See Seng Transport à Fa Ham (un peu au nord de Chiang Mai) avec un pick up portant une fausse plaque le 10 février au soir et a livré de nombreuses boîtes qui semblaient être du sirop de fruits en conserve.

Les boîtes contenaient 560 kg de "ice" et 708 000 pilules de yaba d'une valeur marchande totale d'au moins un milliard de baht.

Le suspect a été arrêté immédiatement. Il a avoué que c'était son quatrième contrat, chaque fois qu'il recevait 200 000 baht et que la drogue venait des pays voisins pour être livrés dans le sud.

On voit une nette montée en puissance de la "ice" dont la valeur marchande rapportée au volume est plus importante.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1024750-dea-and-thai-police-seize-over-a-billion-baht-in-drugs/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #443 le: février 20, 2018, 02:18:38 am »


Un homme qui voulait vendre de la viande d'ours asiatique a été arrêté ! :hang

La police de Nakhon Ratchasima a arrêté samedi un homme de Saraburi âgé de 32 ans et saisi la carcasse d'un ours noir asiatique dans une plantation à Tambon Moo See, district de Pak Chong.

La police a indiqué que l'ours avait été transporté pour être coupé en morceaux vendredi soir dans un pick up vers la plantation de Ban Por Hu. La police a agi sur dénonciation.

Lorsque les agents sont allés inspecter la plantation le matin, ils ont trouvé Apiwat Nilsonthi, un suspect, en train de débiter l'animal sauvage afin de peser la viande pour la vendre à 400 bt 500 bt le kilogramme. Ils ont également trouvé de la viande d'ours déjà cuite sur les lieux.

Apiwat a déclaré à la police que lui et deux amis étaient partis vendredi soir pour voir un ours coincé dans un piège dans un champ de maïs à quatre kilomètres du parc national de Khao Yai.

Il a affirmé que l'ours était resté coincé dans le piège pendant des jours et était déjà mort de faim. Trouvant que la viande était encore molle, il a dit qu'ils ont embarqué l'ours, qui n'avait été réclamé par personne, sur le camion pour être dépecé. Ils avaient partagé la viande, en avaient mangé et voulaient vendre le reste..

La police a initialement chargé Apiwat pour chasser la faune sauvage sans autorisation et pour détenir illégalement une carcasse d'animal sauvage. La police cherche ses deux amis pour porter les mêmes accusations contre eux.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1025676-police-charge-saraburi-man-following-tip-about-bear-carcass/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #444 le: février 22, 2018, 08:09:43 am »


Les centres de détention de l’immigration ne sont pas dignes d'un pays moderne

« Thailand 4.0 » est une expression typique qui désigne le gouvernement militaire du pays, mais le système de détention de l’immigration est une relique des siècles passés. La nécessité de le réformer ne relève pas seulement de l’humanitaire, mais de l’économie, du social et de la politique.

A commencer par le centre de détention Suan Phlu. Les correspondants étrangers de la BBC, de Al Jazeera, The Nation, et des correspondants nombreux de toute l’Asie ont largement fait état des conditions des IDC (Immigration Detention Centers), qui sont des endroits honteusement primitifs.

La zone des visiteurs n’a pas de mur, pas de discrétion – deux clôtures de barbelés avec un espace au milieu. Comme des animaux dans un zoo, les détenus et leurs visiteurs se pressent près des clôtures, criant au milieu de bruits assourdissants. Une fois l’heure des visites terminée, les détenus sont fouillés et reconduits à leurs cellules.

A l’intérieur, les rapports d’Amnesty notent que les règlements officiels allouent un minimum de 1,19 mètre carré par personne, et dans les pires cas les détenus doivent dormir debout.  Les cellules sont séparées par sexe et les apparences ethniques. «  Cellule 8 pour les Noirs, Cellule 11 pour les bruns » affirment les visiteurs. L’article 54 de la loi de l’immigration prévoit que la nourriture est à la charge des étrangers, tous les détenus doivent acheter les biens nécessaires à l’intérieur du centre à un prix déterminé. Le pain et le papier hygiénique sont des denrées convoitées. Même l’eau potable doit être achetée.

 
Les conditions sont pires que dans les prisons.

D’après le Projet global de détention, la durée de détention est de trois jours à 12 ans, avec les demandeurs d’asile ou des réfugiés qui y sont deux ans avant que leurs dossiers soient étudiés. C’est sur eux que le système de détention a le plus d’effet. En 2017, la mort d’un Pakistanais et celle d’une jeune Rohingya de 15 ans ont révélé le côté sinistre du système de détention en Thaïlande.

Il y a 22 centres de détention dans le royaume, recevant les immigrants illégaux tels que définis par la loi.  D’après cette loi de 1979, tout visa dépassé doit être considéré comme une violation de la loi.

Comme la Thaïlande n’est pas signataire de la convention des réfugiés de 1951, ces immigrants dits illégaux comprennent aussi des demandeurs d’asile et des réfugiés, souvent en attente d’un troisième pays. Ce sont surtout des Rohingyas, des Somaliens, des Palestiniens et des Pakistanais.

La plupart des détenus ont été appréhendés lors d’une action de répression du gouvernement en 2015 alors que plus de 9 000 étrangers ont été arrêtés selon le vœu du premier ministre de réduire l’immigration illégale de 80% . Cela donna lieu à la rédaction d’une liste noire en 2016 pour les contrevenants punis d’un bannissement de longueurs variées.


Depuis, ces arrestations se sont calmées en raison du coût qu’elles représentaient.

Malgré l’appel à la transparence, le gouvernement répugne à allouer à ce type de détention des budgets réservés au système de détention de tout le pays. En l’absence de représentants officiels, il est difficile de connaître ce système. Mais, à cause du coût élevé de ces opérations, à travers le monde, la détention a été sérieusement revue à la baisse comme solution aux problèmes des sans –papiers. Et bien que le l’état pourvoit à de nombreux services, tous ces services sont financièrement à la charge du gouvernement.

Une étude de l’Union européenne révèle qu’en Autriche le coût s ‘élève à 4 700 bahts par jour, en Belgique à 7 000 bahts, en Angleterre à 6 400. Aux USA à seulement 3 000 – 4 000 par jour. Aucun de ces coûts ne comprend les frais de déportation.  Alors que certains officiels thaïs croient que ces frais sont moindres en Thaïlande,  le coût à la longue sur des centaines de détenus doit être tout de même substantiel.

Et surtout que la simple existence de ce type de détention est reconnue comme inhumain – avec critique à l’appui du Comité de l’ONU pour les droits de l’enfant, des droits de l’homme – sans compter les coûts indirects. Puisque certains des détenus sont des réfugiés et d'autres n'ont simplement pas de visa, aucun n'est vraiment un délinquant. Par ailleurs, la Thaïlande ayant régressé dans la zone 3 (la pire) en 2014 pour le trafic des personnes, en raison des abus de l’industrie de la pêche, l’aide américaine a été abruptement réduite.

 
Alternative à la détention.

De multiples expérimentations ont été tentées à travers le monde sous différents systèmes juridiques.

En 2004, les Etats-Unis ont introduit un programme où les sans-papiers, particulièrement vulnérables s’ils sont réfugiés ou demandeurs d’asile politique, et surtout les enfants, sont dispensés de la détention par un bracelet de repérage. Ce programme n’est pas parfait mais est plus humain et moins coûteux, à raison de 30 à 500 bahts par jour. Un programme semblable est en vigueur au Canada comprenant l’obligation de se présenter périodiquement, des visites aux domiciles des réfugiés ou demandeurs d’asile. Au Mexique, des « maisons de réfugiés » sont utilisées plutôt que des centres de détention pour les populations vulnérables, ces maisons étant sponsorisées par les églises. La Thaïlande a déjà déclarée « le pays le plus généreux » en termes de donations religieuses mais cet argent sert à construire des temples rutilants ou est détourné par les bonzes. On pourrait prendre exemple sur les églises du Mexique pour recueillir des donations chez les bouddhistes.

 
Une réforme sur papier

Certaines associations ont déjà proposé au gouvernement des réformes des centres de détention, mais il semble que ces promesses soient restées sur le papier. L’une de ces associations a un triple but : mettre fin à la détention des enfants, s’assurer que les alternatives à la détention soient légales et faciles à appliquer, que si détention il y a on applique les standards internationaux.

En 2017, on avait convenu que la détention des enfants serait réduite à zéro. Mais si on visite les centres, on voit qu’il y a toujours entre cinq et dix enfants en détention, certains assez jeunes pour se retrouver dans les bras de leurs parents. Une jeune chrétienne du Pakistan cherchant l’asile politique est très embarrassée de se retrouver derrière les barreaux. « Je suis en sécurité jusqu’à 18 ans, mais où irai-je sans mes parents ? »

Les standards de la Thaïlande pour assurer la protection à tous les enfants selon la convention des droits de l’enfant se trouvent sans consistance si on met des enfants dans des centres de détention sans leurs parents surtout quand ceux-ci se trouvent coincés dans des cadres légaux restreints.

Aussi, les autorités thaïlandaises, selon l’article 17 de la loi de l’immigration, assurent le droit de résidence temporaire pour les réfugiés en attente d’une immigration dans un troisième pays. Toutefois ce système de « liberté conditionnelle » n’est plus appliqué depuis que le premier ministre a approuvé des mesures sévères en 2015. Amnesty international blâme le gouvernement pour la révocation des « libertés conditionnelles  » ou pour la déportation sans droit de regard juridique.

Pendant ce temps, la situation se détériore par le surpeuplement. Les détenus doivent dormir à tour de rôle. Selon un Pakistanais chrétien « si on bouge une jambe, on perd sa place. "

On ne peut croire qu’une économie qui se veut moderne puisse voir le jour sans des réformes des institutions adaptées au monde global.

Lors d’un panel sur l’infrastructure juridique de la Thaïlande, le Docteur Surakiart a blagué : « Ce n’est pas la Thaïlande 4.0 mais la Thaïlande 0,04 ! » C’est une blague mais la réalité qu’elle couvre ne l’est pas.  Les mêmes forces nationales qui se concentrent pour la transformation technologique sont aussi celles qui créent des structures pour l’immigration qui exige que l’on pense au-delà de l’état-nation.

Alors que les plus pauvres des Thaïs sont envoyés en Israël, à Singapour, en Corée du Sud et aux USA pour y travailler à vil salaire, il devient évident que le programme économique est solidaire de la migration globale dans le monde, y compris pour l’asile politique et les réfugiés.

Les réformes donneraient plus de liberté aux détenus vulnérables et réduirait significativement les coûts budgétaires de la détention. Elles donneraient surtout plus de crédibilité à l’attention supposée aux droits de l’homme de la part du gouvernement.

Ce qu’on attend, c’est une volonté ferme du gouvernement de considérer ces réformes des IDC comme faisant partie de vues purement économiques. Le but de ces réformes est de rapporter de l'argent et de la crédibilité à la Thaïlande et non de faire plaisir aux défenseurs des droits de l'homme.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/11212-les-centres-de-d%C3%A9tention-de-l%E2%80%99immigration-ne-sont-pas-dignes-dun-pays-moderne/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : DROGUE, criminalité, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #445 le: février 23, 2018, 11:59:29 pm »


Suppléments alimentaires et cosmétiques non-autorisés saisis : valeur 100 millions de bahts !  :hang

Ils sont partout, dans les centres commerciaux et sur Internet : les suppléments alimentaires et cosmétiques locaux mais ils ne sont pas tous homologués. Attention. On sait que certains sont dangereux.

Les fonctionnaires de la Food and Drug Administration (FDA) ont saisi plus de 100 millions de bahts de suppléments alimentaires et de produits cosmétiques non autorisés dans un raid sur deux entrepôts à Nakhon Ratchasima.

Le pharmacien Somchai Preechathaveekit, secrétaire général adjoint de la FDA, a déclaré jeudi 22 février que le bureau de la FDA avait reçu de nombreuses plaintes de consommateurs ayant acheté des cosmétiques et compléments alimentaires en ligne sur la page Facebook sous le nom de Wannapa Pongson et Magic Skin Company.

Ils se sont plaints qu'ils ont utilisé les produits et les ont trouvés inefficaces. Pire : les produits font trembler les mains, empêchent de respirer correctement ou de dormir.

Après avoir reçu les plaintes, les autorités concernées ont ouvert une enquête et demandé un mandat de perquisition.

Mardi (20 février), les autorités ont investi les entrepôts de l'entreprise à Nakhon Ratchasima et saisi de grandes quantités de boissons, de vitamines et de compléments alimentaires.

Les articles saisis comprennent 3 258 boîtes de Linda Drink; 52 000 paquets de Linda Drink; 20 160 boîtes de ChlorophyllDetox Fibre; 137 500 paquets d'Apple Slim; 45 boîtes de Shi-No-Bi; 600 000 capsules de Fern Vitamin; 1 368 boîtes de sérum Treechada et 10 machines.

M. Somchai a déclaré que le propriétaire des produits sans licence ou contrefaits serait accusé de publicité mensongère.

Il a averti les consommateurs de ne pas se laisser duper par la publicité et de faire preuve de prudence dans l'achat de compléments alimentaires et de cosmétiques en ligne.

Les pires étant ceux qui doivent blanchir la peau : on déplore des décès...!



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1026270-over-100-million-baht-worth-of-unlicensed-cosmetic-and-food-supplements-seized/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #446 le: mars 02, 2018, 07:08:42 am »


De nombreux étrangers ont été arrêtés hier dans tout le pays, principalement pour overstay

La police a lancé des opérations importantes contre les étrangers, Soi Cowboy par exemple. Des dizaines de professeurs d'anglais en overstay ont été arrêtés, ailleurs.

Thai Rath a rapporté qu'il y a eu une répression à l'échelle nationale contre les criminels à peau sombre en Thaïlande hier.

Les 78 personnes arrêtées étaient de couleur foncée, ont affirmés les médias locaux. Ils ont diffusé des photos du célèbre "grand flic" Surachet Hakpal (officiellement en charge de la police touristique mais aux fonctions élargies), prises dans le quartier rouge de Soi Cowboy, Asoke à 1h du matin.

Au total, 110 endroits ont été investis par la police touristique, la célèbre unité spéciale 191, les Stups et l'immigration.

Les personnes arrêtées ont été inculpées pour overstay, entrée illégale et travail illégal.

Thai Rath a déclaré que la plupart étaient venus avec des visas de touristes d'une validité de 7-15 jours mais étaient restés. Ensuite, ils se sont livrés au trafic d'êtres humains, aux commerces du sexe, à la drogue et à l'arnaque. Aucune preuve n'a été donnée.

Les médias n'ont pas hésité à dire que les clandestins travaillaient comme professeurs d'anglais, prêtres et footballeurs et que certains étaient de faux demandeurs d'asile.

Les footballeurs avaient rejoint les équipes mineures dans les ligues provinciales et non des grands clubs.


Sans donner plus en détail, les médias ont déclaré que les clandestins venaient d'Ouganda, du Rwanda, d'Inde, d'Ouzbékistan, du Canada, du Vietnam, du Bangladesh, de Birmanie, du Laos et du Cambodge. Donc pas forcément noirs.

Beaucoup seront rapidement expulsés après des contrôles d'urine concernant une possible consommation de drogue.

La police prélève les ADN pour s'assurer que ces personnes blacklistées ne reviendront pas. Comme,  il n'y a pas encore de test ADN aux frontières, on comprend que la comparaison des ADN aura lieu en cas de litige.

Personne n'a expliqué pourquoi la police avait choisi Soi Cowboy pour réaliser une opération de communication avec Surachet. Ce dernier s'est montré d'une efficacité redoutable dans la lutte contre des gangs qui exploitent des centres d'appels et souvent organisés par des étrangers venant d’autres pays d'Asie.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1027015-police-launch-major-crackdown-on-foreigners-on-soi-cowboy-scores-of-english-teachers-and-visa-overstayers-arrested/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13642
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #447 le: mars 09, 2018, 08:10:52 am »


Le pillage des fonds destinés aux pauvres dure depuis des lustres

Le détournement présumé de fonds publics impliquant des centres de protection pour les démunis dans de nombreuses provinces faisait partie d'un réseau national établi depuis longtemps lié à de hauts fonctionnaires du ministère du Développement social, a déclaré un responsable à la retraite.

Ce type d'irrégularités, impliquant de grandes quantités de fonds publics alloués pour aider les pauvres et les nécessiteux, existait alors que le ministère du Développement social et du Bien-être social était encore connu sous le nom de Département de la protection sociale du ministère de l'Intérieur, selon l'ex-fonctionnaire.

La source, qui a parlé sous le couvert de l'anonymat, a déclaré qu'après que l'agence a été intégré dans un nouveau ministère, des hauts fonctionnaires corrompus avant leur retraite «ont placé des personnes de confiance»  aux postes clés au ministère du Développement social. Ce Dpt est celui qui, dans le ministère, reçoit la plus grande partie du budget.

Des responsables «placés» ou cooptés organisent alors leurs propres réseaux de personnes de confiance (comprendre "corruptibles") dans différents centres de protection.

Les responsables de ces agences dans les provinces ont souvent prélevé sur les fonds alloués par le ministère et ont toujours gardé une part importante comme "remboursement" pour les hauts fonctionnaires de Bangkok qui les avaient placés dans ces bureaux, selon la source.

"Cette pratique a été transmise de générations en générations", a déclaré la source à l'émission télévisée d'investigation "Hunt for Truth" de Nation TV.

Les responsables des bureaux provinciaux qui envoyaient une «part satisfaisante» à Bangkok ont souvent été récompensés par des postes convoités au sein du ministère, selon la source.

Le budget est destiné, au départ, aux familles à faible revenu, aux sans-abri, aux patients atteints du VIH et aux personnes démunies qui ont besoin d'argent pour retourner dans leur province d'origine.

Le scandale présumé a été dénoncé pour la première fois par une étudiante en formation au centre de protection de Khon Kaen pour les démunis. Panida Yotpanya, une étudiante senior à l'Université Maha Sarakham, a signalé une irrégularité présumée aux autorités après avoir reçu l'ordre de remplir de fausses informations sur des documents officiels et de falsifier les signatures de prétendus bénéficiaires de l'aide, donc de participer à la fraude.

La Commission anti-corruption publique (PACC) enquête sur des dizaines de centres de protection pour les indigents dans tout le pays.

"Cependant, l'enquête n'a pas encore trouvé de lien avec les politiciens locaux ou le secrétaire permanent ou le secrétaire permanent adjoint du ministère du Développement social", a déclaré le chef du PACC.

Sur les 37 cibles potentielles, les enquêteurs ont trouvé des comportements suspects dans 24 provinces, selon Korntip.

Une équipe d'enquêteurs du PACC a rencontré 84 résidents locaux à Khon Kaen dont les noms ont été utilisés sans leur consentement pour réclamer de l'aide.

Les gens sont principalement des villageois et des volontaires de santé. Beaucoup ont dit aux enquêteurs qu'ils n'avaient jamais demandé de l'aide et que leurs signatures avaient été falsifiées, avec des photocopies de leurs cartes d'identité utilisées sans leur permission. D'autres ont déclaré avoir reçu une petite part de l'aide demandée en leur nom à leur insu.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1028134-generations-of-senior-managers-behind-welfare-fraudclaims-ex-staffer/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #448 le: mars 09, 2018, 11:00:10 pm »


Interpellation de manutentionnaire à l'aéroport de Suvarnabhumi pour vols ! :hang

 Huit manutentionnaires de l'aéroport international de Suvarnabhumi ont été interpellés aujourd'hui par la police et les autorités locales.

Ils sont accusés d'avoir volé plus de 180 objets d'une valeur d'environ un million de bahts.

Ces arrestations sont intervenues après le dépôt d'une plainte de l'équipage d'un avion de ligne qui a signalé de nombreux vols de marchandises hors taxe, notamment des montres, des parfums, des alcools.

Kittipong Kittikachorn, directeur adjoint de l'aéroport international de Suvarnabhumi, a demandé à l'entreprise chargée de la manutention des bagages de prendre de nouvelles mesures de prévention, et de renforcer le contrôle des manutentionnaires.
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3220
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #449 le: mars 12, 2018, 02:22:28 am »


Drogue près de 3 millions de pilules de yaba à Chiang Mai, près de 8 kg de cocaïne à Suvarnabhumi !

Les douanes ont annoncé la dernière arrestation de passeurs de cocaïne à l'aéroport principal de Bangkok.
 
Les chiffres suggèrent que le trafic de cocaïne vers la Thaïlande est en hausse. A moins que ce soit simplement les saisies qui sont en hausse.
 
Mardi, un homme et une femme éthiopiens ont atterri dans la capitale thaïlandaise à bord du vol Ethiopian Airlines ET628 depuis Addis-Abeba. Une grande partie des mules arrêtées sont des passagers de CE vol, ce couple aurait donc bien fait de se méfier.
 
Ils avaient 7,7 kilogrammes de cocaïne d'une valeur de 19 millions de baht cachés dans cinq paquets dans une valise adaptée.

 
Ils ont été accusés de contrebande d'une drogue de classe 2 ainsi que de possession d'une drogue de classe 2 dans l'intention de la vendre.
 
Les officiers des douanes ont déclaré qu'en 2017 on avait compté 16 cas distincts de trafic de cocaïne à Suvarnabhumi totalisant 45,49 kilos d'une valeur de 124 millions de bahts.
 
Depuis le début de 2018, il y a déjà eu 13 arrestations : 31,62 kilos de cocaïne d'une valeur de 94,87 millions de bahts.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1028502-ethiopian-couple-latest-arrests-in-suvarnabhumi-cocaine-bust/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)