Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande  (Lu 150294 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #450 le: mars 21, 2018, 07:27:54 am »


L'important baron de la drogue laotien condamné à perpétuité en Thaïlande

Le millionnaire Xaysana Keophimpa, parrain de la drogue laotien et l’un des hommes clef du trafic de drogues de synthèse en Asie du Sud-Est, a été condamné mardi à la prison à vie en Thaïlande.

Surnommé « Monsieur X » par les enquêteurs, ce quadragénaire fréquentait, avant sa spectaculaire arrestation à l’aéroport de Bangkok en 2017, les fêtes de la haute-société thaïlandaise. Cela a valu à plusieurs célébrités d’être inquiétées pour possible blanchiment d’argent à son profit.

C’est parce qu’il a avoué que Xaysana a échappé à la peine de mort, a précisé le juge en rendant publique la sentence.

Les relevés téléphoniques de l’accusé ont montré qu’il était en lien avec un réseau de passeurs de Nong Khai, région thaïlandaise frontalière du Laos.

Les trafiquants de drogues et autres contrebandiers traversent la frontière entre les deux pays, marquée à cet endroit par le fleuve Mékong, sur de petites barques.

Xaysana sera de nouveau jugé par un tribunal thaïlandais en juillet pour la possession de 3,3 millions de pilules de méthamphétamines.

Pays où règne corruption et opacité, le Laos est aussi une bonne base arrière pour les trafiquants, au cœur du fameux « Triangle d’Or »: il est en effet facile d’accéder de là aux laboratoires clandestins de Birmanie voisine où est produite la méthamphétamine, ensuite écoulée sur les marchés voisins, en Thaïlande ou en Malaisie.

La région du Triangle d’or a longtemps été le principal lieu de production de l’opium et de l’héroïne, jusqu’à ce que l’Afghanistan la détrône.

Les trafiquants laotiens ont misé sur le développement constant de l’addiction aux méthamphétamines en Asie du Sud-Est.

Cette puissante drogue de synthèse est en principe consommée sous deux formes: soit en cristaux («ice») soit via des comprimés généralement moins purs. Les saisies de ce type de produits ont quadruplé en cinq ans dans la région Asie-Pacifique, d’après l’ONU.

En janvier, la Thaïlande a mis la main sur une cargaison record de 11 millions de pilules de méthamphétamines sur un bateau qui traversait le Mékong entre le Laos et la Thaïlande.

 

http://www.liberation.fr/societe/2018/03/20/thailande-prison-a-vie-pour-un-parrain-de-la-drogue-laotien_1637448
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #451 le: mars 23, 2018, 08:08:53 am »


Des chiffres qui me paraissent vraiment exagérés... Mais bon, on est en Thaïlande, on peut dire et écrire ce que l'on veut !...  :hang


Balance Songkran ! plus de la moitié des Thaïlandaises agressées sexuellement durant cette période

Un rapport soumis au ministère thaïlandais de l'Intérieur affirme que plus de la moitié des femmes sont victimes d'abus sexuel par des hommes ivres durant Songkran.

D'après ce rapport, la célébration -souvent hystérique- est hors de contrôle principalement à cause des hommes et de l'alcool.

Des appels ont été lancés pour protéger les femmes, les jeunes et les enfants de l'ivresse et de la dangerosité des hommes qui caractérisent aujourd'hui la célébration "traditionnelle" du Nouvel An thaïlandais.

Écrivant au nom d'une trentaine de victimes d'agression sexuelle, Jadet Chaowilai a déclaré que Songkran était hors de contrôle alors que les ivrognes et les opportunistes utilisaient le prétexte de la fête pour assaillir et peloter les femmes, provoquer des disputes et blesser les gens.

Songkran est aussi synonyme de morts dans des accidents de la route causés par des ivrognes prenant le volant.

Jadet a envoyé la lettre à Sutthipong Juncharoen en charge de la protection du public au ministère de l'Intérieur. Des demandes ont été faites pour une action visant à protéger le public et à lancer des campagnes pour réguler les fêtes.

Les victimes ont également donné leur opinion sur ce qui leur est arrivé dans les zones touristiques de Bangkok.

Jadet, au nom de plusieurs organisations qui défendent les intérêts des femmes et des jeunes, a déclaré que lors d'un sondage réalisé en 2016 auprès de 1 793 femmes et filles âgées de 10 à 40 ans, 85,9% ont déclaré que des mesures devraient être prises pour protéger les femmes.

Un pourcentage stupéfiant de 51,9% a déclaré avoir subi une forme de harcèlement sexuel ou d'agression sexuelle.

"A" est typique de celles-là. Elle a dit qu'elle est allée à Khao San Road avec son fils et sa belle-fille. Un homme ivre s'approcha d'elle pour lui balancer du talc (il n'y a rien de traditionnel dans le talc). Mais il a, en fait, attrapé et caressé ses seins. Elle se sentait très mal mais ne s'est pas plainte à ce moment-là par crainte d'ennuis si elle parlait.

Au lieu de cela elle a dit à sa famille de rentrer immédiatement à la maison. "C'était la fin de Songkran pour moi", a-t-elle dit "j'ai compris la leçon". Elle a ajouté qu'en partant, elle entendait les cris d'une autre femme qui était molestée par le même homme.

Une jeune femme de 18 ans nommée seulement «B» a raconté une histoire similaire sur la façon dont un homme ivre s'est penché et a essayé de l'embrasser et de la tripoter pendant la fête.

D'autres ont dit avoir été forcées à boire de l'alcool "pour s'amuser comme tout le monde".

Les organisations appellent le ministère de l'Intérieur à prendre des mesures pour protéger les femmes, alors que le festival de Songkran de cette année se profile dans trois semaines.

Les ONG veulent voir les autorités agir, mobiliser des volontaires et mener des campagnes pour encourager un comportement acceptable.

Principalement, ils considèrent l'abus d'alcool comme le cœur des problèmes de Songkran.

Le ministère a été invité à rendre Songkran sûr et festif pour les habitants et les touristes. Les valeurs de la thaitude célébrant Songkran de manière traditionnelle et amicale devraient être promues par les autorités.

Sutthipong a reçu la lettre et a promis une action.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1030160-more-than-half-of-women-are-victims-of-sexual-assault-by-drunken-songkran-men-claims-report/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #452 le: mars 28, 2018, 08:00:36 am »


Parfois, je me demande vraiment si les autorités thaïlandaises sont vraiment sérieuses !...  10 ans de prison pour peloter un nichon dans un pays qui compte plus de 300000 prostitués et ou plus de 60 % de la population considère que l'infidélité sexuelle est tout à fait normal, c'est quand même le comble !...

Quant à la mauvaise conduite, elle disparaitrait massivement si les Thaïlandais étaient obligés d'aller à l'auto-école (bref d'apprendre à conduire !) avant d'obtenir leur permis !

:hang



Songkran "Pelotez les seins des filles et c'est 10 ans de prison", dixit le numéro deux de la police

Le chef adjoint de la police nationale, Wirachai Songmetta, a dressé une longue liste de choses à faire et à ne pas faire pour la célébration de Songkran de cette année.

"Si le peuple thaïlandais nous emboîte le pas, le Nouvel An Traditionnel se déroulera de manière agréable et sûr."

Au sommet de la liste : ne pas de molester des femmes, par exemple en pelotant les seins. Il a dit que quiconque le ferait pourrait encourir jusqu'à dix ans de prison ou une amende de 200 000 baht ou les deux.

Les personnes qui vendent de l'alcool à des mineurs (moins de 20 ans) pourraient se voir emprisonnées pendant un an et se voir imposer une amende de 20 000 baht.

Dans les cas graves, la conduite en état d'ivresse pourrait justifier une peine d'emprisonnement de un à cinq ans et une amende de 20 000 à 100 000 bahts assortie d'une suspension ou d'une révocation du permis.

La sécurité routière garde le devant de la scène alors que le pays se prépare encore une fois à l'inévitable carnage, selon Wirichai.

Voici son plan en 11 points pour les usagers de la route:

    Ne pas rouler trop vite
    Ne pas rouler à contre sens
    S'arrêter aux feux rouges
    Ne pas dormir au volant
    Portez les ceintures de sécurité
    Avoir le permis
    Ne pas dépasser dans les embouteillages
    Ne pas conduire en état d'ivresse
    Portez un casque sur une moto
    Utilisez les motos en toute sécurité
    Ne pas jouer avec son téléphone au volant

Pol Gen Wirachai avait un message de plus au QG de la police hier: "Amusez-vous chers compatriotes thaïlandais, c'est le Nouvel An!"



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1031021-police-general-warns-men-ten-years-jail-for-groping-females-at-songkran/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #453 le: mars 30, 2018, 08:11:19 am »


En Thaïlande, rarissime acquittement pour lèse-majesté d'un chanteur

Un chanteur engagé en faveur de l'opposition en Thaïlande a été acquitté jeudi dans une affaire de lèse-majesté, une décision rarissime dans ce royaume où critiquer la monarchie est puni de longues années de prison.
 
Thanat Thanawatcharanont, plus connu sous le pseudonyme de Tom Dundee (inspiré du film "Crocodile Dundee"), était jugé pour un discours prononcé en 2011 lors d'un meeting en province du mouvement des Chemises rouges.

"Il apparaît peu clair que l'accusé ait insulté la monarchie", a conclu le juge dans son verdict.


Mouvement des Chemises rouges

Il avait été arrêté après le coup d'Etat militaire ultra-royaliste de 2014, qui a renversé le gouvernement de la Première ministre Yingluck Shinawatra.

Le mouvement des Chemises rouges, soutenant le parti des Shinawatra, est la bête noire des élites royalistes, en raison de leurs idées jugées trop égalitaristes.

Tom Dundee a cependant été ramené en prison jeudi pour finir de purger une peine de plus de dix ans de prison pour deux autres affaires de lèse-majesté.

En janvier, la justice avait renoncé à poursuivre un célèbre historien, âgé de 85 ans et accusé de lèse-majesté pour avoir douté de la version officielle d'une bataille d'éléphants menée par un roi au XVIe siècle. La décision avait été saluée comme rarissime.


Une des lois les plus strictes au monde

La monarchie thaïlandaise est protégée par une des lois de lèse-majesté les plus strictes au monde et depuis le coup d'Etat de mai 2014, les poursuites se sont multipliées.

En janvier, une Thaïlandaise aveugle avait été condamnée à 18 mois de prison pour avoir partagé sur Facebook des commentaires considérés comme de lèse-majesté. Mais elle avait été libérée sous caution, une rare clémence là aussi.

Connue sous le nom d'"article 112", la loi de lèse-majesté prévoit jusqu'à 15 ans de prison pour quiconque diffame le roi, la reine, son héritier ou le régent.

Le roi actuel, Maha Vajiralongkorn, a succédé en 2016 à son père Bhumibol Adulaydej qui a régné plus de 70 ans sur le pays. Et les interrogations se multiplient quant à son point de vue sur la loi de lèse-majesté.

Ces dernières années, de nombreux Thaïlandais ont été condamnés à de lourdes peines (parfois des dizaines d'années) pour avoir diffamé son père.

 

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_en-thailande-rarissime-acquittement-pour-lese-majeste-d-un-chanteur?id=9879937
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #454 le: avril 04, 2018, 08:06:49 am »


Des millions de pilules de métamphétamine cachées dans des sacs d'engrais en Thaïlande

BANGKOK, Thaïlande | Plus de neuf millions de tablettes de méthamphétamines ont été découvertes mardi dissimulées dans des sacs d'engrais en Thaïlande, plaque tournante des drogues de synthèse en Asie du Sud-Est.

La drogue «a été découverte dans un pick-up abandonné dans la province de Chiang Rai», à la frontière avec la Birmanie et le Laos, dans la fameuse région productrice de drogue du Triangle d'Or, a annoncé à l'AFP un responsable militaire sous couvert de l'anonymat.

Il s'agit d' «une des plus grosses saisies» de ces dernières années, a précisé un enquêteur.

Trois Thaïlandais soupçonnés d'avoir été chargés de récupérer le chargement ont par ailleurs été interpellés.

Outre les millions de tablettes de méthamphétamines, quelque 788 kg de cristaux de méthamphétamine, dits «ice», ont aussi été saisis dans le pick-up.


------------------------------


La police thaïlandaise a intercepté une énorme quantité de drogues pour une valeur totale de 890 millions de baht (29 millions de dollars) et interpellé 11 trafiquants lors d'une séries d'opérations menées la semaine dernière, a-t-elle indiqué mardi.

Dans huit affaires distinctes à travers la Thaïlande, 1,7 million de pilules de méthamphétamine, soit plus de 700 kilos de crystal meth, et près d'1,4 tonne de marijuana ont été saisies, selon la police.

Parmi les onze personnes interpellées figurent deux Malaisiens et un Tanzanien. Les autres suspects sont thaïlandais.

Les trafiquants risquent la peine de mort en Thaïlande bien que la justice y soit plus clémente dans le cas où les suspects plaident coupables. La dernière exécution pour trafic de drogue date de 2009.

Les pilules de méthamphétamine sont une drogue populaire en Thaïlande et à travers l'Asie du sud-est. La plupart proviennent de Birmanie en passant par le fameux "triangle d'or", zone frontalière avec le Laos.

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3402700/2018/04/03/29-millions-de-dollars-de-drogue-ont-ete-saisis-en-Thailande.dhtml
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #455 le: avril 12, 2018, 09:09:47 am »


 :hang :hang :hang


En deux ans, 60 Britanniques sont morts de manière inexpliquée en Thaïlande

On dénombre 60 morts inexpliquées de ressortissants britanniques en Thaïlande en seulement deux ans, selon un nouveau rapport.

Le Daily Mail citant des chiffres du Foreign Office indique qu'entre 2014 et 2016, 1 151 ressortissants britanniques sont morts en Thaïlande. Cela parait quand même beaucoup.

Alors que la cause de la plupart de ces décès a été établie, 60 sont actuellement classés comme « cause inconnue ».

Le site d'information affirme que le nombre de morts inexpliquées "indique des comportements criminels, des enquêtes bâclées - et, pire encore, des dissimulations policières", dans le but de préserver l'image touristique de la Thaïlande.

Dans un long article, le Daily Mail fait état de certains des cas les plus médiatisés de meurtres non résolus et de morts inexpliquées impliquant des ressortissants britanniques en Thaïlande.

Le rapport reprend des détails du meurtre de Kirsty Jones, la "routard" britannique qui a été retrouvée assassinée dans une auberge à Chiang Mai en 2000 et dont le tueur est toujours en liberté.

Il présente également la mort de Christina Annesley, 23 ans, qui a été retrouvée morte dans un bungalow à Koh Tao.

Les parents de Christina révèlent à quel point ils croient que la mort de leur fille est suspecte, bien que les autorités thaïlandaises aient dit le contraire.

Le Daily Mail dit que l'enquête sur la mort de Christina a été "bâclée" après que son corps a été laissé dans la chaleur d'un temple, rendant les rapports toxicologiques impossibles.

"La police nous a dit qu'elle était morte dans sa chambre d'hôtel et qu'il n'y avait aucun signe douteux. Je les croyais à l'époque. Mais rien n'a plus de sens, a déclaré la mère de Christina, Margaret Annesley.

"C'est seulement au fil du temps et en rencontrant d'autres parents que nous entendons parler de tant de coïncidences, et cela nous a fait douter. Il y a tellement de morts inexpliquées à Koh Tao. Les autorités thaïlandaises ne les étudient pas correctement et nous obtenons des informations contradictoires. " Même quand la police trouve des coupables (cf. les deux Birmans condamnés à mort), rien n'indique qu'ils soient effectivement impliqués dans la mort de Britanniques.

D'autres morts suspectes sur Koh Tao sont également décrites dans l'article, y compris celles de Luke Miller, 26 ans, qui a été retrouvé mort en 2016 au fond d'une piscine et Nick Pearson, 25 ans, dont le corps a été retrouvé en mer près de l'Ile.

Pat Harrington, dont le fils Ben a été retrouvé mort à Koh Tao, est le fondateur d'un groupe appelé Mothers Against Murderers Abroad (MAMA) et exhorte le gouvernement britannique à enquêter sur les décès.

«Le gouvernement doit se pencher sur ces morts suspectes et émettre des avertissements appropriés aux voyageurs qui se rendent dans certaines contrées.», dit-elle.

"Aucune famille ne devrait jamais avoir à subir la douleur que nous éprouvons."

Le corps de Ben a été retrouvé dans un fossé après avoir été tué alors qu'il conduisait sa moto sur l'île. La police a déclaré qu'il est mort à la suite d'un accident de la route. Cependant, son portefeuille et sa montre manquaient, amenant sa mère à croire que sa mort était suspecte.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1033140-in-just-two-years-there-are-60-unexplained-deaths-of-british-nationals-in-thailand-report/


--------------------------------


Il faut ajouter que les occidentaux qui arrivent en Thaïlande ont très souvent des comportements à risque. En particulier les Anglais qui boivent beaucoup. Mais même des Français sobres se laissent aller. Pour mémoire, les photos de M. Sarkozy à scooter sans casque et avec la petite Giulia en équilibre précaire, à Phuket. En France, il n'aurait jamais osé, non pas par peur de la police mais parce que c'est extrêmement dangereux

Les jeunes rencontrent parfois des partenaires, occidentaux aussi, douteux.
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6057
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #456 le: avril 12, 2018, 01:04:01 pm »

Citer
         

En deux ans, 60 Britanniques sont morts de manière inexpliquée en Thaïlande             


Oufff en effet ça fait beaucoup quand même .  :hang

Citer
       

   En particulier les Anglais qui boivent beaucoup. Mais même des Français sobres se laissent aller,   


Oui ça fait pas bon ménage ça , perso j'en voit des ( expats ) retraités français qui se prennent 2 voir 3 cuites par jour , ouille .
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #457 le: avril 13, 2018, 07:51:02 am »


Lutte contre la corruption : vague d’arrestation dans 10 provinces

Les autorités ont mené des opérations simultanées dans 10 provinces hier pour enquêter sur la corruption présumée.
 
La répression ciblait les anciens et actuels chefs des organes administratifs locaux (tambons, par exemple).

"Les opérations sont principalement liées à des irrégularités présumées dans l'achat de camions à vidanges de latrines", a déclaré Kam Maj-General Kamol Rienracha, responsable de la Division de lutte contre la corruption de la police (CCD).

Marchés truqués, rétrocommission et matériel de qualité inférieure aux pré-requis.

Les opérations ont été menées dans les provinces de Chon Buri, Nonthaburi, Rayong, Samut Prakan, Sing Buri, Si Sa Ket, Phetchaburi, Chiang Mai, Phitsanulok et Samut Sakhon.

M. Kamol a indiqué que son agence avait pour objectif de rassembler des preuves solides de la corruption afin que la Commission anti-corruption puisse prendre d'autres mesures.

Dans la province de Samut Sakhon, plus de 30 policiers ont fouillé la maison et le bureau du chef du village Ruangrit Ubonsai, soupçonné de corruption alors qu'il était chef de l'administration de Tambon Tasai il y a cinq ans.

Dans la province de Samut Prakan, Prateep Yangyuen - un ancien maire de Tambon Bang Muang - était la cible.

Etc. Noms des autres corrompus en suivant le lien


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1033430-authorities-target-local-body-chiefs-in-corruption-crackdown/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #458 le: avril 14, 2018, 08:21:00 am »


75 condamnés à mort l'an passé mais la Thaïlande pourrait être considérée comme "abolitionniste de fait" l'an prochain

Amnesty International a appelé le gouvernement thaïlandais à suspendre officiellement l'application de la peine de mort afin de faire progresser les scores liés aux droits de l'homme, comme indiqué dans la feuille de route de la junte.

La requête est intervenue après la publication de son rapport annuel 2017 jeudi qui a enregistré au moins 993 exécutions dans 23 pays l'année dernière. La Chine est largement en tête.

Les chiffres montrent une baisse de 4% par rapport à 2016, année où 1 032 exécutions ont été enregistrées.

Selon le rapport, la Thaïlande a prononcé l'année dernière 75 condamnations à mort contre 216 en 2016.

Bien que la Thaïlande soit l'un des 56 pays qui a encore la peine de mort, la dernière exécution a eu lieu en août 2009, a déclaré Piyanut Kotsan, directeur d'Amnesty International Thaïlande.

"La Thaïlande est en train de devenir abolitionniste dans la pratique. S'il n'y a pas d'exécution durant 10 années consécutives, les Nations Unies reconnaîtront la Thaïlande comme une nation abolitionniste de facto. Cela signifierait une avancée majeure pour les droits de l'homme ", a-t-elle déclaré.

La dernière mise à jour des services correctionnels, fin décembre, indiquait que 502 détenus se trouvaient dans les couloirs de la mort en Thaïlande, dont 404 hommes. Plus de la moitié ont été condamnés pour des crimes liés à la drogue.

AI a également appelé le gouvernement à continuer de travailler sur sa feuille de route au sujet des droits de l'homme en réduisant le nombre de crimes passibles de la peine de mort.

Singapour, la Malaisie, l'Indonésie et le Vietnam ont toujours la peine de mort et l'utilisent.



http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30343105


-------------------------------------------


Comment la Thaïlande ne compte que 500 personnes dans les couloirs de la mort alors qu'il y a tant de condamnation à mort et pas d’exécution ? Après un certain nombre d'années, la peine de mort est commuée en prison à perpétuité qui elle même peut être commuée pour permettre aux prisonniers de sortir après plusieurs décennies.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #459 le: avril 19, 2018, 11:46:51 am »


Jusqu'à 320 ans de prison pour les proxénètes de mineures de Mae Hong Son

Le tribunal correctionnel de Ratchadaphisek a jugé mercredi huit accusés coupables de trafic d'êtres humains, de prostitution mineure et d'autres accusations liées au réseau de proxénétisme "hibou" à Mae Hong Son et les a condamnés à des peines allant de huit à 320 ans.

Trois proxénètes ont été condamnés à plus de 100 ans derrière les barreaux : le premier accusé Piyawan Sukmak, 27 ans, a été condamné à 167 ans de prison, le second, Piyathas Parpthiensuwan, 31 ans, a été condamné à 176 ans de prison et le troisième le policier Pol Sgt-major Yutthachai Thongchat , 43 ans, a eu une peine de prison de 320 ans.

Cependant, ils ne resteront que 50 ans derrière les barreaux, la loi limitant la peine maximale dans les affaires criminelles à 50 ans de prison. Avec les remises de peine, ils peuvent espérer ne rester que 25 / 30 ans.

Le quatrième accusé Mongkol Kiatpakdipong, 31 ans, a reçu 19 ans, le cinquième Pattamaporn In-kaew, 32 ans, a reçu 12 ans, le sixième Kanokwan Rattanapakdi, 23 ans, a reçu 8 ans, le septième accusé Kwanhathai Reuk-Udom, 40 ans, a reçu 32 ans et le huitième accusé Kalaya Wutthikhun, 41 ans, a eu 36 ans.

Les huit condamnés ont par la suite demandé leur libération sous caution en attendant le procès à la cour d'appel. Trois des suspects - Piyawan, Piyathas et Yutthachai - ont été privés de liberté sous caution et sont détenus en préventive, tandis que les autres ont été libérés sous caution. Il est d'ailleurs possible que les peines, en appel, soit réduites.

Yutthachai avait travaillé au commissariat de Nam Piang Din jusqu'à ce que le scandale éclate l'année dernière, après quoi il a été limogé avec huit autres policiers qui ont été soumis à une enquête disciplinaire sérieuse après avoir été impliqués comme clients de prostituées de mineures.

L'affaire a été révélée parce que la mère de l'une des adolescentes, âgée de 43 ans, a porté plainte à la police. Elle a persisté même en l'absence de progrès dans les enquêtes pendant six mois. Elle a ensuite dénoncé le réseau de proxénétisme aux médias. Il faut signaler ici que si cette affaire a éclaté, c'est dû à 3 facteurs : 1- la mère de la jeune fille (souvent les proxénètes s'en prennent à des enfants de familles de migrants ou d'apatrides et les font taire avec de l'argent ou la menace), Thaïlandaise et suffisamment éduquée.
2- un policier pugnace qui a eu des ennuis par la suite.
3- la presse qui, malgré une liberté limitée, a fait en sorte que le scandale ne puisse pas être étouffé.

De nombreux fonctionnaires de l'État ont par la suite été impliqués dans l'achat de services sexuels auprès des filles mineures du réseau, dont les membres auraient eu une chouette tatouée sur la poitrine.

Le gouverneur de la province, Suebsak Iamvijarn, qui a été transféré à un poste inactif à Bangkok en attendant le résultat d'une enquête contre lui, a été réintégré par la suite après avoir été blanchi de tout acte répréhensible. Selon la police, l'un des cinq hommes politiques de Nonthaburi clients des jeunes filles, en état d'ivresse, se serait fait passer pour Suebsak.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1034311-eight-get-lengthy-prison-terms-over-mae-hong-son-prostitution-racket/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #460 le: avril 26, 2018, 11:02:43 pm »


Liverpool gagne mais le marchand de faux maillots perd !

Un Thaïlandais risque quatre ans de prison pour avoir fait d’excellentes affaires en vendant de faux maillots de football.

Kampanat Prasertsuk, âgé de 25 ans, a été arrêté hier à Bangkok. Il était en train de gagner le jackpot grâce au match de Liverpool de mardi et de la possible finale de la Champions League à venir.

Il vendait le maillot à 500 bahts sur sa page Facebook.

C'étaient des contrefaçons chinoises alors que l'original coute 2 000 bahts ou plus (pour le PSG, c'est plus).

Il a été arrêté en possession de près de 4 000 maillots contrefaçons de Nike et Puma chez lui à Samphanwong lorsque la police est arrivée avec un mandat.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1035439-liverpool-look-like-the-final-but-for-kampanat-it-looks-like-jail/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #461 le: mai 01, 2018, 08:09:51 am »


Proportionnellement, c'est en Thaïlande que les Anglais finissent le plus souvent en prison  :hang

Les ressortissants britanniques sont plus susceptibles d'être arrêtés en Thaïlande que dans tout autre pays, révèlent des chiffres officiels.

A priori, ce n'est pas le cas pour les francophones.

Cependant, c'est en Espagne et aux États-Unis que l'on a enregistré le plus grand nombre d'arrestations de ressortissants britanniques.

Selon les statistiques les plus récentes disponibles,  période du 1er avril 2015 au 31 mars 2016, un total de 194 Britanniques ont été arrêtés en Thaïlande, ce qui représente 45 pour 100 000 visites.

Les statistiques, compilées la semaine dernière par la société Statista, ont été extraites du rapport Helping British Nationals Abroad 2015/16.

Le rapport a révélé qu'après la Thaïlande, ce sont aux EAU et au Portugal que les Britanniques sont le plus susceptibles d'être arrêtés.
 
1 012 arrestations en Espagne pour 13 millions de visiteurs britanniques, soit un chiffre de seulement 7,8 sur 100 000, ce qui est moyen pour la plupart des destinations.

En comparaison, 432 000 Britanniques ont visité la Thaïlande au cours de la même période, ce qui a entraîné 194 arrestations, ont révélé les chiffres du FCO.

Le rapport a également constaté que la Thaïlande est parmi les pays où les Britanniques sont les plus susceptibles d'être hospitalisés.

Selon le rapport, la Thaïlande est parmi les pays à enregistrer le plus grand nombre de cas impliquant des problèmes de santé mentale chez les Britanniques.

Le rapport a également constaté que l'ambassade britannique à Bangkok est l'une des sections consulaires les plus occupées au monde, traitant 1 112 cas pendant la période visée par le rapport, derrière l'Espagne (2 872 cas) et les États-Unis (1 516).

On sait déjà que la Thaïlande est parmi les pays les plus dangereux pour les ressortissants britanniques. Un rapport du Sun le mois dernier a révélé que les Britanniques de moins de 40 ans sont plus susceptibles de mourir au Cambodge et en Thaïlande que dans tout autre pays d'outre-mer.

Le Cambodge enregistre 11 décès sur 136 232 visiteurs en 2017, soit un taux de mortalité d'environ 8 pour 100 000 visiteurs britanniques. La Thaïlande enregistre 25 décès de Britanniques de moins de 40 ans sur 411 000 visiteurs britanniques soit un taux de mortalité de 6 pour 100 000 visiteurs, a-t-on rapporté.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1036098-brits-behaving-badly-uk-citizens-most-likely-to-get-arrested-in-thailand/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #462 le: mai 09, 2018, 04:16:41 pm »


Les commerçants du marché de Don Muang en ont assez d'être rackettés.

CERTAINS DES 500 commerçants du marché moderne de Donmuang à Bangkok prétendent qu'ils ont payé entre 500 et 10 000 Bt par mois pour la "protection de la police" parce que certains des produits qu'ils vendent sont illégaux. On pense que ces produits sont des cosmétiques.

Le Grand Flic, Surachet Hakpan, a déclaré hier que ses officiers examinaient les allégations.

Une commerçante qui a demandé à ne pas être nommée a déclaré qu'en plus de payer le loyer de ses locaux, elle a également payé "l'argent de la protection" afin que les autorités ferment les yeux sur ses affaires.

Elle a refusé de nommer les personnes qu'elle a payées par souci de sa sécurité. "Les journalistes reçoivent des informations et s'en vont, la police (sous entendu honnête) reste 30 jours et s'en va, mais nous les vendeurs sommes toujours là", a-t-elle dit.

"Où en Thaïlande les vendeurs ne sont-ils pas rackettés pour une supposée protection? Tu peux me dire ? "dit-elle.

Un autre marchand, qui a également demandé à ne pas être identifié, a déclaré que ceux qui avaient signé un contrat de location directe avec les propriétaires du marché payaient entre 500 et  3000 Bt par mois pour la protection. Ce deuxième marchand a également refusé de dire qui a demandé l'argent de la protection.

Surachet a assisté hier à une réunion avec des représentants du Département du Trésor, du Bureau de lutte contre le blanchiment d'argent pour discuter des actes répréhensibles sur le marché.

Il a indiqué que la police engagerait une action en justice contre les vendeurs liés aux 300 000 produits saisis lors de cinq raids récents et contre la société Donmuang Pattana pour avoir modifié des bâtiments sans autorisation et pour avoir empiété sur le canal Prem Prachakorn. Cette dernière infraction pourrait également entraîner une accusation de blanchiment d'argent, a ajouté M. Surachet.

Par ailleurs, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a défié le colonel Santhana Prayoonrat, ancien de la DSI, qui est maintenant le conseiller du propriétaire du marché, de révéler un «conflit d'intérêts de plusieurs millions "Qui aurait impliqué un militaire du gouvernement.

Prayut a déclaré que la divulgation permettrait au militaire accusé de donner sa version et il a averti que Santhana serait tenu responsable si l'accusation était fausse.

Santhana a affirmé qu'il avait des informations et que c'était la raison derrière les récents raids dans ce marché, bien que la police a déclaré qu'ils faisaient partie d'une répression en cours contre les cosmétiques illégaux.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1037341-claims-of-widespread-extortion-racket-at-bangkok-market/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #463 le: mai 10, 2018, 01:57:21 pm »


166 ressortissants chinois utilisaient un hôtel d'Ubon comme base pour faire de la spéculation boursière. Ils ont été arrêtés !   :hang


Un raid conjoint de nombreuses agences thaïlandaises a abouti à l'arrestation de 166 hommes et femmes chinois qui étaient payés pour spéculer sur les bourses et marchés chinois.

 Le raid d'hier a été effectué par la police locale, la police touristique, l'immigration, les représentants de la banque de Thaïlande, le ministère du Travail et l'armée à l'hôtel Zara Double Tree à Ubon Ville.

Les Chinois habitaient à l'hôtel mais ils n'étaient pas des "clients" dans le sens normal du terme. Ils étaient payés 15 000 baht par mois pour se livrer à des opérations boursières.

La plupart d'entre eux étaient arrivés début avril avec des visas touristiques, venant de toute la Chine.

Ils ont reçu des téléphones portables et avaient 6 à 8 cartes SIM chacun.

Ils ont utilisé 119 ordinateurs au rez-de-chaussée et dans les étages de l'hôtel pour être constamment en ligne - même pendant le déjeuner et le dîner.

Sans surprise, cela a suscité les soupçons des habitants qui ont appelé les autorités.

Ils logeaient à trois ou quatre par chambre, soit 40 ou 50 chambres de ce bâtiment de trois étages.

Le directeur Natthapong Somjai, 38 ans, a été arrêté et condamné à une amende en vertu de l'ordonnance qui exige que les clients soient enregistrés, auprès de la police, toutes les 24 heures.

Des amendes totalisant 265 000 baht, soit1 600 baht par personne sont payées avant que les commerçants ne soient rapatriés en Chine, a rapporté Thai Rath.


On ne sait pas pourquoi cette amende : travail sans permis ?

On ne sait pas pourquoi ces traders travaillaient depuis la Thaïlande et non depuis la Chine.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1037533-huge-raid-nets-166-chinese-nationals-using-ubon-hotel-as-base-for-stock-speculation/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #464 le: mai 12, 2018, 08:29:11 am »


Ce monde est fou !...  :hang


Les "starlettes meurtrières" de Khon Kaen s'en sortent avec quelques décennies de prison. La famille de la victime est furieuse

DEUX FEMMES surnommées les "starlettes meurtrières" par les médias ont été condamnées à des peines de prison de plusieurs décennies pour le meurtre effroyable de leur rivale Warisara Klinjui en mai dernier.

Un tribunal de Khon Kaen a d'abord condamné Priyanuch «Praew» Nonwangchai, 24 ans, et Kawita Rachada, 26 ans, à la prison à vie.

Peine commuée en 34 ans et six mois, les deux ayant avoué durant le procès l'assassinat de Warisara, 22 ans, dont le corps démembré a été retrouvé enterré dans une forêt du district de Khao Suan Kwang le 25 mai dernier.  Priyanuch et Kawita ont été reconnues coupables d'avoir conspiré pour assassiner Warisara, détruire et cacher son corps et voler ses biens. Elles s'en sortent bien car une perpétué avec "plaider coupable" se transforme souvent en "50 ans".

Un autre accusé, Wasin Namprom, 22 ans qui a été reconnu coupable de complicité dans toute l'affaire a été condamné à 23 ans, quatre mois et 20 jours.

Une quatrième accusée, Apiwan Satayabundit, 28 ans, a été reconnue coupable de meurtre, de destruction du corps et de consommation de méthamphétamine. Elle a été condamnée à 33 ans et neuf mois de prison.

Priyanuch, Kawita, Wasin et Apiwan - contre qui la préméditation n'a pas été retenue ont été condamnés à verser une compensation de 1,7 million de Bt plus 7,5% d'intérêts annuels depuis le meurtre à la mère de Warisara , Pichapa Khamperngjai. Après avoir entendu le verdict, Priyanuch, Kawita et Apiwan fondirent en larmes.

Une cinquième accusée, Jidarat Phromkhun, 21 ans, qui avait plaidé coupable de recel le 20 février, a été condamnée à une peine d'emprisonnement d'un an ferme

La famille de Warisara serait mécontente et prévoirait de demander des peines plus lourdes à la Cour d'appel.

La famille de Priyanuch est restée calme en entendant le verdict, sa sœur aînée, Prapasiri Prasomsri, promettant de faire appel pour une peine plus légère.

L'affaire a attiré l'attention du public car le meurtre et le démembrement macabres d'une belle jeune femme par un groupe d'autres belles femmes d'une vingtaine d'années -se comportant comme des starlettes- n'est pas banal.

L'enquête de police et la poursuite de Priyanuch, Kawita et Apiwan, qui ont d'abord fui au Myanmar après le meurtre, ont fait la une des journaux pendant des mois.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1037635-long-jail-terms-handed-down-to-principal-defendants-in-karaoke-girls-murder-and-mutilation/?tab=comments#comment-12973754
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #465 le: mai 18, 2018, 03:39:51 pm »


Importante opération commando pour arrêter un mafieux Français à Samui

Dans la série "Tous les Français ne visitent pas les temples". Des commandos thaïlandais lourdement armés, aidés par la police française, ont fait irruption dans la maison d'un ressortissant français à Mae Nam, Koh Samui, plus tôt aujourd'hui.

Une vidéo montre Jonathan Verron étourdi et sans ses lunettes virilement arrêté par la police criminelle.

Il est décrit comme un dangereux criminel étranger qui était le meneur d'un gang de trois personnes impliqué dans le piratage et l'extorsion.

Il s'était caché en Thaïlande. Les policiers sont arrivés avec un mandat de perquisition délivré par le tribunal de Surat Thani à la suite de déclarations de la police française.

Deux autres suspects ont déjà été arrêtés par les autorités françaises (en France ?).

Une vingtaine de pièces d'équipement électronique auraient été saisies. Elles auraient servi aux cybercrimes. Des livrets de banque ont aussi été saisis.

Une quantité de ganja compressée a été trouvée sur les lieux.

M. Verron serait l'animateur d'un gang qui a piraté une institution financière britannique, puis tenté d'extorquer de l'argent en menaçant de révéler les données des clients de cette institution.

Verron aurait des liens avec le "Dark Web" dans des domaines tels que la drogue et les armes de guerre.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1038826-commandos-raid-home-of-french-hacker-and-extortionist-on-koh-samui/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #466 le: mai 20, 2018, 05:22:08 pm »


Encore des millions de pilules saisies à Chiang Rai !  :hang

Vendredi soir, l'armée a saisi 7,8 millions de pilules de méthamphétamine et de la méthamphétamine en cristaux dans la province de Chiang Rai, mais la mule a réussi à s'enfuir.
 
Des soldats qui tenaient un barrage sur la route Chiang Rung de Doi Luang-Wiang à Tambon Dong Mahawan, dans le district de Chiang Rung, ont repéré un pickup sans plaque d'immatriculation approchant vers 21h45.

Le pick-up a défié les signes qui lui demandaient de s'arrêter et a forcé le barrage, incitant les troupes à poursuivre. Le pick-up est tombé sur le bord de la route à environ 350 mètres mais le conducteur a réussi à s'échapper à pied dans l'obscurité.

Les troupes ont fouillé la camionnette et ont trouvé les pilules de méthamphétamine dans 39 sacs ainsi que deux sacs de méthamphétamine en cristaux. Le commandant de la troisième division de l'armée, le lieutenant général Wichak Siribansop, a déclaré lors d'une conférence de presse samedi matin que la méthamphétamine en cristaux pesait environ 50 kilogrammes.
 


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1038952-drug-suspect-escapes-but-troops-seize-78-million-meth-pills-50-kg-of-ice/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #467 le: mai 31, 2018, 10:00:54 pm »


Contrebande : 618 tortues et 70 varans saisis à la frontière thaïlandaise !

La police provinciale de Banteay Meanchey a arrêté dimanche soir une camionnette qui transportait près d’une tonne de tortues vivantes et de varans.  L’arrestation a été effectuée le long de la route nationale 59 dans le district de Malai.

 La police provinciale a déclaré que l’opération avait été menée par le bureau du crime anti-économique tard dans la nuit alors que le camion entrait au Cambodge en provenance de Thaïlande. Les policiers ont pu interpeller le conducteur mais ce dernier est parvenu à s’enfuir pendant l’opération…

Le rapport de la police provinciale indique que  que la camionnette transportait 618 tortues, pour un poids total de 406 kilos, et 70 varans, pesant au total 315 kilos.

Cette espèce de varan asiatique est inscrite sur la liste rouge des espèces menacées par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Selon l’UICN, l’espèce est principalement menacée par la chasse en raison de sa peau utilisée dans le commerce du cuir, et la médecine traditionnelle locale.

Lea animaux ont été remis au Département des Pêches pour être relachés dans la nature…

 

https://cambodgemag.com/2018/05/contrebande-618-tortues-et-70-varans-saisis-a-la-frontiere-thailandaise.html
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #468 le: juin 02, 2018, 12:49:44 pm »


Je sais que dans notre monde, l'argent compte plus que tout aux yeux de beaucoup de gens mais comment peut-on continuer à trafiquer ainsi des animaux !... C'est honteux !...  >:(
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #469 le: juin 03, 2018, 07:08:26 pm »


Je sais que dans notre monde, l'argent compte plus que tout aux yeux de beaucoup de gens mais comment peut-on continuer à trafiquer ainsi des animaux !... C'est honteux !...  >:(


+ 1   :hang
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #470 le: juin 03, 2018, 07:10:11 pm »


La brigade des Stups est aux anges ! 25 millions de baht saisis après l'arrestation d'un gros poisson !

Des policiers souriants ont montré avec fierté le tas d'argent et d'or saisis à un homme qu'ils disent être un baron de la drogue du sud de la Thaïlande.
 
Pramin qui est mieux connu comme Kochin Totemthee, 42 ans a été arrêté. Un trafiquant de drogue appelé Boss Paenchum, 25 a également été appréhendé.
 
Wichai Chaimongkhon, de la brigade des Stups et Daoloi Meuandech, de la police locale ont exhibé leur butin constitué de montres, de voitures, d'or et d'argent liquide pour un montant de 25 millions de baht.
 
Les arrestations ont eu lieu à Chantaburi, dans l'est de la Thaïlande, à la suite de la saisie de centaines de milliers de comprimés de Ya Ba dans plusieurs cas en octobre dernier.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1040971-drugs-cops-smile-as-25-million-baht-seized-after-arrest-of-southern-thai-drug-kingpin/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13379
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #471 le: juin 08, 2018, 12:29:17 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Encore et encore... 40 pangolins saisis... >:( >:( >:( >:( >:(


Les autorités thaïlandaises ont saisi 40 pangolins vivants, pesant 200 kg au total, mercredi matin, à bord d'un bateau qui tentait de traverser le Mékong dans le district de Wiang Kaen (province de Chiang Rai).

Les animaux, dont la valeur est estimée à 615.000 bahts, étaient destinés à des restaurants et officines pharmaceutiques implantés au Laos.

Le passeur a pris la fuite à la nage dans l'obscurité, a déclaré le capitaine Wuthichai Phucharoenyot, chef de l'unité de patrouille du Mékong basée à Chiang Rai.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #472 le: juin 15, 2018, 11:42:13 pm »


Nouvelle énorme saisie de drogue à Chiang Mai !

Environ 9 millions de pilules de méthamphétamine et 300 kg de crystal meth ont été saisis dans la province de Chiang Mai peu après l'arrestation d'un fugitif lundi, selon la police.
 
Les policiers ont appréhendé jeudi à Ayutthaya cinq autres suspects qui devaient récupérer les stupéfiants, a déclaré Sirinya Sidthichai, de la brigade des Stups lors d'une conférence de presse.

Sirinya a déclaré que l'affaire a commencé lorsque Panatkit Soponphumpanya 43 ans a été arrêté. L'homme était recherché pour un crime lié aux stupéfiants depuis décembre 2010 sur un mandat d'arrêt délivré à Chon Buri.

Il a été arrêté lundi dans le district de Mae Taeng à Chiang Mai avec des biens d'une valeur de 10 millions de Bt, a précisé Sirinya.

L'enquête aurait alors révélé que Panatkit était au milieu d'une affaire dans laquelle un fournisseur de drogue du Myanmar a caché une grande quantité de pilules de méthamphétamine «Golden Wine» et de «ice» le long de la frontière dans le district de Chiang Dao à Chiang Mai. La drogue était destinée à Ayutthaya.

Les policiers ont saisi la drogue à Chiang Dao et arrêté les cinq suspects à Ayutthaya (17 à 33 ans).

L’enquête continue et d'autres arrestations sont prévues.

Sirinya a déclaré que les autorités surveilleraient également le déplacement de cyanure de sodium, qui peut être synthétisé dans le substrat narcotique appelé phényl-2-propanone pour la fabrication de la méthamphétamine.

Le chef des Stups a déclaré que les usines birmanes avaient légalement commandé du cyanure de sodium en provenance d'un pays tiers, mais qu'il y avait des soupçons que le produit était transporté via la Thaïlande.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043235-police-hail-giant-chiang-mai-meth-bust/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #473 le: juin 18, 2018, 03:49:17 am »


La dépénalisation des drogues douces avance... doucement mais surement !

Le projet de loi est adopté en première lecture

De nouvelles lois sur les stupéfiants visant à dépénaliser les toxicomanes et à légaliser l'usage contrôlé du kratom et de la marijuana ont été adoptées en première lecture à l'Assemblée législative nationale (ALN) jeudi.

L'ALN a voté presque à l'unanimité les trois projets de loi sur la politique de contrôle des stupéfiants, il s'agit d'un effort des autorités pour réformer les politiques officielles de lutte contre la drogue et s'attaquer au problème des prisons surpeuplées (340 000 prisonniers pour 200 000 places et taux d'enfermement parmi les plus élevé du monde).

Les universitaires ont salué les nouvelles lois comme allant dans la bonne direction, mais ont averti qu'il restait la nécessité d'une réglementation claire pour aider à prévenir la toxicomanie et séparer les consommateurs de drogue des trafiquants de drogue.

Le vice-Premier ministre ACM Prachin Chantong a déclaré que les trois projets de loi seront fusionnés en une loi unique réglementant divers aspects des problèmes de drogue. Le projet de loi final visera à légaliser une utilisation limitée de stupéfiants à des fins médicales, scientifiques et industrielles, tout en améliorant la désintoxication des usagers de drogues et en limitant la propagation de l'abus de drogues dans la société.

M. Prachin a déclaré qu'en parallèle avec les nouvelles lois, un comité sera créé sous l'égide du Bureau de contrôle des stupéfiants (ONCB) chargé de rédiger les règles et les mesures régissant l'usage des stupéfiants. De même, la ONCB sera tenue par les nouvelles lois d'annoncer l'utilisation légale du kratom dans des domaines spécifiques et selon certaines modalités et conditions.

En vertu de la nouvelle loi sur les stupéfiants, le kratom et la marijuana ne seront pas considérés comme des stupéfiants et seront sanctionnés. L'utilisation des deux produits à base de plantes resterait contrôlée et réglementée par le ministère de la Santé publique et l'ONCB, a-t-il déclaré.

M. Prachin a également déclaré qu'un comité serait créé pour réviser les procédures d'exécution des infractions relatives aux stupéfiants. Il y aura un passage de la punition des usagers de drogues à un traitement médical de la consommation de drogues, les usagers étant envoyés dans les hôpitaux pour être s"sintoxiqués. Le changement devrait aider à résoudre le problème des prisons surpeuplées.

Selon l'Institut thaïlandais de la justice, le pays compte maintenant 343 657 personnes incarcérées, le nombre le plus élevé d'Asean et le sixième le plus élevé au monde. Plus de 70% des prisonniers en Thaïlande sont là pour des infractions liées à la drogue.

Prapapun Chucharoen, expert en stupéfiants à l'Institut Asean pour le développement de la santé à l'Université Mahidol, a déclaré que le changement de politique des autorités régissant l'utilisation du kratom et de la marijuana est un pas dans la bonne direction. Les plantes ont de nombreux avantages médicaux et scientifiques, a-t-elle dit, mais des mesures de contrôle claires doivent être mises en place pour prévenir les abus.

Prapapun a déclaré que le kratom ne présente pas de danger sérieux pour la santé humaine s'il est utilisé correctement, mais elle a constaté que de nombreux jeunes abusaient du kratom en le mélangeant avec d'autres substances pour créer des cocktails narcotiques dangereux. Les autorités doivent s'assurer qu'il existe des règles claires pour limiter l'utilisation inappropriée des plantes.

«Je suis également d'accord avec la décriminalisation des usagers de drogues, car d'un point de vue médical, ce sont des patients atteints de troubles cérébraux et comportementaux. Mais les policiers devront s'assurer que nous avons mis en place un bon système pour séparer les toxicomanes des trafiquants de drogue, sinon nous ne serons pas en mesure d'arrêter la propagation des drogues dans notre société », a-t-elle déclaré.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043466-reform-of-drug-laws-begins-as-bill-passes-first-reading/


----------------------------------------

 
On peut voir dans ce projet de loi un premier pas vers la légalisation à des fins récréatives du kratom rapidement et de la marijuana à moyen terme.
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : Délinquance, drogues, attentats, terrorisme en Thaïlande
« Réponse #474 le: juin 19, 2018, 09:36:22 pm »


PEINE DE MORT

Theerasak Longji, 26 ans, a été exécuté par injection létale lundi. C'est la septième personne qui a subi ce châtiment depuis la mise en oeuvre en 2003 de cette méthode, et la première depuis 2009, a déclaré le chef du Département des Corrections, Pol Col Naras Savestanan.

Le condamné avait été condamné à la peine capitale pour avoir brutalement tué un garçon de 17 ans à Trang. Il l'avait poignardé a 24 reprise le 17 juillet 2012, avant de s'enfuir avec son téléphone portable et son argent. Theerasak a été déclaré coupable du crime et sa condamnation a été confirmée par la Cour d'appel et la Cour suprême.

La peine de mort a été exécutée conformément aux règlements et au Code pénal, a déclaré Pol Col Naras. "326 condamnés ont été mis à mort depuis l'introduction des exécutions modernes en 1935 ... Un total de 319 personnes ont fait face à un peloton d'exécution qui a été officiellement aboli le 11 décembre 2003.
IP archivée