Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: MEDECINE - SANTE...  (Lu 131229 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
MEDECINE - SANTE...
« le: janvier 09, 2010, 02:58:25 pm »

ledevoir.com

BANGKOK :  panacée du tourisme médical


Un système de soins de santé à une seule vitesse : rapide


Imaginez un système de santé où les infirmières sont toujours souriantes et empressées.    Des médecins qui ne remplissent jamais complètement leurs carnets de rendez-vous et demeurent disponibles en tout temps pour de nouveaux patients. Des hôpitaux qui achètent les plus récents équipements et qui répondent immédiatement aux demandes d'examens. Imaginez des chambres d'hôpital dont la décoration est inspirée des hôtels quatre étoiles, avec une petite chambre d'amis en plus... Bienvenue à Bangkok, capitale mondiale d'une tendance lourde: le tourisme médical.

Bangkok — Partout en Occident, les patients sont frustrés. Les soins sont trop chers aux États-Unis, les attentes trop longues en Europe et au Canada. L'Asie, beaucoup moins chère et désormais tout aussi avancée techniquement, prend la relève depuis 10 ans. La Thaïlande fait du tourisme médical un business gigantesque qui se développe encore plus vite que l'arrivée des baby-boomers dans le troisième âge.

Depuis quelques années, le tourisme médical thaïlandais augmente de 20 % par an, selon la Thailand Tourism Authority. Et la croissance ne se terminera qu'avec la fin des baby-boomers.

En Thaïlande, le système de santé pour les étrangers est à une vitesse: rapide. Il est entièrement privé, basé uniquement sur l'efficacité et la satisfaction des clients-patients. Les deux grands concurrents du système de santé thaïlandais pour le titre de Medical Hub of Asia sont Singapour — plus cher — et l'Inde — moins rassurant.

À Bangkok, il n'y a pas d'attente pour aucun examen médical et rarement plus de deux semaines à patienter pour une opération ou une intervention médicale majeure. Besoin d'un genou ou d'une hanche? Quelques milliers de dollars et voilà, c'est fait. L'opération sera effectuée dans les meilleures conditions par des médecins formés pour la plupart aux États-Unis. Toutes les procédures seront enregistrées sur un disque compact qui servira de référence aux médecins canadiens. Oui, il y a des services en français, quoique l'anglais soit la langue d'usage habituelle.


Des films pour patienter

Dans le lobby du Bangkok Hospital, le chic du chic, des films sont projetés sur de grands écrans au plasma et de petits massages sont proposés. De mignonnes infirmières (être jolie est un des critères d'embauche...     et posséder quatre ans d'études postsecondaires en sciences infirmières est un préalable) déambulent avec grâce, ornées de la coiffe à bande foncée.

Le Bangkok Hospital compte une infirmière pour quatre patients, qui obtiennent donc beaucoup d'attention. L'attente estde moins de 15 minutes et l'on vous donne une partie des résultats en moins d'une heure. Le personnel est remarquablement gentil et professionnel et l'environnement, propre, moderne et de très haute technologie,inspirant une confiance absolue.

Néanmoins, c'est l'énorme hôpital Bumrungrad International qui met la ville de Bangkok sur la carte des grands centres médicaux mondiaux. Outre les techniques hospitalières de pointe, le Bumrungrad International fait beaucoup de marketing média. L'émission 60 Minutes et le magazine Time des États-Unis ont fait un portrait récent du Bumrungrad comme étant une solution viable, voire souhaitable, aux hôpitaux états-uniens.

La marque Bumrungrad International disposera bientôt de 15 grands centres hospitaliers affiliés en Asie, dans des pays aux situations aussi variées que les Émirats arabes unis et le Cambodge.

La compagnie Bumrungrad International est cotée en Bourse. C'est un modèle d'entreprise commerciale rentable. Plusieurs multinationales veulent s'associer à cette marque de prestige...

Le gouvernement thaïlandais donne son aval au tourisme médical. Selon le Dr Tanin Sonthiruk, haut fonctionnaire du ministère de la Santé, «le tourisme médical est une industrie à part entière qui renforce notre économie et qui consolide indirectement notre système de santé public en créant un masse critique exceptionnelle de services de santé du plus haut niveau».

Le tourisme médical est aussi constitué de périodes de récupération qui suivent les interventions médicales. «Ces périodes souvent prolongées sont souhaitables pour notre économie. Les touristes médicaux séjournent parfois longtemps en Thaïlande et font d'autres formes de tourisme. Cela leur permet aussi d'apprécier et de comprendre le mode de vie thaïlandais basé sur la bouddhisme, et donc sur la méditation et l'approfondissement de la pensée», expliquait au Devoir le Dr Sonthiruk, qui est gérontologue.


À l'occidentale

À Bangkok, on soigne les Occidentaux à l'occidentale, dans de grands hôpitaux, et on prodigue aussi des soins thaïlandais traditionnels (très proches de la médecine chinoise), sans oublier les célèbres massages thérapeutiques thaïlandais (beaucoup d'Occidentaux suivent des cours de massages traditionnels à la noble école du temple Watpo).

On trouve aussi des spas médicaux (le plus connu fait partie du St. Carlos Medical Centre) qui constituent une autre fusion médico-culturelle — des médecins formés à l'occidentale et à l'orientale établissent conjointement des programmes alternatifs de médecine, notamment pour les patients désespérés qui ont déjà tout essayé, sans succès.

Parallèlement au tourisme médical, le tourisme esthétique est en forte croissance en Thaïlande. Les chirurgies se font dans les grands hôpitaux privés, et ce, dans les meilleures conditions; il n'y a pas, ici, de flou juridique dans la pratique des chirurgies esthétiques — les mêmes normes que pour les chirurgies non esthétiques y sont appliquées.

Le Yanhee International Hospital est le plus vaste et le plus prestigieux des centres thaïlandais de chirurgie esthétique. Les traitements vont du retrait des comédons («points noirs») de la peau à la grande spécialité du Yanhee, le changement de sexe (astucieusement appelé SRS, pour sex reassignment surgery), en passant par les très populaires cliniques de liposuccion où les graisses sont aspirées hors du corps des patients.

Le Yanhee General comporte aussi un énorme centre dentaire ouvert 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

Au Devoir, le Dr Ismael Naypa, directeur du département international au Yanhee International Hospital, résume de façon pratico-pratique le tourisme médical: «Il est souvent moins cher de se faire opérer à l'hôpital Yanhee, pour des prothèses mammaires par exemple, et de récupérer sur une plage de la Thaïlande, que de payer simplement pour cette opération en Amérique du Nord.»


QUE DU BONHEUR, QUOI ...  
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : BANGKOK : panacée du tourisme médical
« Réponse #1 le: janvier 10, 2010, 09:35:28 am »


Je touche du bois, je n'ai jamais eu de "truc" grave depuis que je suis en Thaïlande, mais je dois avouer que pour les petites maladies, le système fonctionne vraiment bien dans le Royaume

Pour une angine par exemple, j'arrive à l'hopital à 9H00, je présente mar carte de Sécurité sociale thaïlandaise, je suis pris en compte dans les 10 minutes, je vois le médecin dans la demie-heure, je passe à la pharmacie de l'hopital où l'on me remet les médicaments prescrits, je signe un papier à la caisse de l'établissement qui se fera payer directement par la Sécu et je rentre chez moi...

Durée de l'opération, moins d'une heure !

 :clap
IP archivée

silas

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 86
Re : BANGKOK : panacée du tourisme médical
« Réponse #2 le: janvier 10, 2010, 12:37:59 pm »

C est vrai que les infirmiere sont superbe au Bangkok hospital... j y avais recu 2 num de telephone, lol  :SHY :SHY :SHY
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : Re : BANGKOK : panacée du tourisme médical
« Réponse #3 le: janvier 10, 2010, 01:55:23 pm »


C est vrai que les infirmiere sont superbe au Bangkok hospital... j y avais recu 2 num de telephone, lol  :SHY :SHY :SHY



ah...ah... silas  
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #4 le: janvier 16, 2010, 03:47:16 pm »


J'ajoute donc ce lien   :)  Merci d'enlever le post plus bas...

http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=353.0
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #5 le: janvier 16, 2010, 03:58:42 pm »

Gavroche

On continue, les nouvelles sont trop bonnes...  :)


Mal au bide ?


Alors peut-être présentez-vous les prémices d'une gastroentérite. Savoir la détecter, c'est diminuer le risque d'être immobilisé trop longtemps à votre domicile. Le point sur les symptômes de cette affection gastrique.
 

La gastroentérite est un trouble digestif fulgurant qui cause nausées, vomissements, crampes à l’abdomen et diarrhée. Elle affecte à la fois l’estomac et l’intestin, dont les parois deviennent temporairement enflammées. Dans la majorité des cas, cette affection est de courte durée. Les symptômes disparaissent au bout d'un à trois jours.


Mode de transmission

La gastroentérite se contracte par l’une ou l’autre des deux voies suivantes :

- la consommation d’aliments ou d'eau contaminés par des germes (intoxication alimentaire). Les aliments qui en véhiculent le plus souvent, par ordre d’importance, sont les fruits de mer, les fruits et les légumes, la volaille, le bœuf et les œufs.

- le contact avec les selles ou les vomissements de personnes victimes d’une gastroentérite infectieuse.     C’est le cas lorsque l’on touche des surfaces et des objets sur lesquels se trouvent de fines particules de selles ou de vomissements de personnes atteintes de la maladie, et que l'on porte ensuite les mains au visage ou que l’on prépare un repas sans s'être bien lavé les mains.  

Une personne est contagieuse à partir du moment où les symptômes débutent, et ce jusqu’à environ 48 heures après leur disparition.


Symptômes de la gastroentérite

- Perte d'appétit.
- Crampes abdominales.
- Nausées et vomissements qui apparaissent brutalement.
- Diarrhée très aqueuse.............................................
- Légère fièvre (38 ºC).
- Maux de tête.


Quand consulter ?

Il faut consulter un médecin dans les plus brefs délais si l’un ou l’autre de ces symptômes se manifeste :

- Signes de déshydratation.
- Sang ou du pus dans les selles.
- Incapacité de garder un liquide durant plus de huit heures, ou des vomissements durant plus de huit heures.
- Incapacité d’uriner durant plus de douze heures.
- Fortes douleurs abdominales durant plus de deux heures.
- Fièvre de 38,5 ºC ou plus.

Après contamination, les symptômes surviennent de 12 à 24 heures plus tard si c’est un virus, d’une heure à 12 heures plus tard si c’est une bactérie, environ 30 minutes plus tard si ce sont des toxines.


Pas terrible, cette petite chose là...  :(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

chipougwen

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 143
    • AsianBaroudeur
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #6 le: janvier 17, 2010, 04:18:09 am »

C'est vrai que c'est rapide, efficace et pointu. Je viens d'en faire les frais pour un genou et, pour un médecin-urgentiste français, c'est à en chialer de jalousie :-X

par contre, il a qu'en même fallu que je surveille monsieur (les filles croyaient que j'étais sa soeur aînée..) et vas-y que je te souris.. c'est tout juste si elles ne lui ont pas pris sa tension.. >:(

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #7 le: février 03, 2010, 11:14:08 pm »

le BI/Bangkok

ATTENTION... PARCE QUE LA, C'EST GRAVE...


AVC : le temps presse !  


Un accident vasculaire cérébral (AVC), parfois appelé « attaque cérébrale », est un déficit neurologique soudain d'origine vasculaire. L'apoplexie est un terme anciennement employé, plus général.


C’est en fait l’effet visible de l’AVC : perte de connaissance avec arrêt partiel ou complet des fonctions cérébrales, ou une attaque provoquant la perte de conscience ou la mort soudaine du patient (apoplexie foudroyante).


L’accident vasculaire cérébral arrive soudainement, et il ne faut pas longtemps pour que les dommages soient sévères, ou même mortels.


Si quelqu’un à côté de vous présente les symptômes d’une attaque, vous pouvez en réduire la gravité ou sauver une vie en agissant très rapidement :

- Demandez à la personne de sourire afin d’observer si l’un des côtés de son visage ne répond pas.

- Demandez à la personne de lever les deux bras, et de les garder en l’air dix secondes ; un bras à la traîne indique vraisemblablement une attaque.

- Demandez à la personne de répéter une phrase simple pour vérifier la fluidité de son élocution.


Si la personne présente l’un de ces symptômes, conduisez-la immédiatement aux urgences. Car le plus rapidement une personne reçoit des soins, le plus de chances elle aura de survivre sans conserver de séquelles. Pensez donc toujours à garder le numéro d’un service d’urgences d’un hôpital à portée de main.


(article du Bumrungrad International/Bangkok)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

silas

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 86
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #8 le: février 04, 2010, 05:26:18 am »

- Demandez à la personne de répéter une phrase simple pour vérifier la fluidité de son élocution.

un AVC, ma mère a eu ça un matin en se levant, perte de la moitié de sa locution, elle m'avait téléphoner après s'être rendus a pied a l hosto, j'avais pas compris grand chose au téléphone... 2 semaine à l hosto et hop retour a la maison car son cas a été pris très vite... :clap :clap :clap
IP archivée

chipougwen

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 143
    • AsianBaroudeur
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #9 le: février 09, 2010, 07:44:05 pm »

"C’est en fait l’effet visible de l’AVC : perte de connaissance avec arrêt partiel ou complet des fonctions cérébrales, ou une attaque provoquant la perte de conscience ou la mort soudaine du patient (apoplexie foudroyante)"

non, la plupart des AVC ne provoque pas de perte de connaissance. L'AVC est la modification brutale d'une ou plusieurs fonctions neuro. La durée est variable, et peut être répétitive (appelé syndrome de menace). Le déficit peut être minime et passé inaperçu chez certains.

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #10 le: février 19, 2010, 07:02:20 pm »

Le BI à Bangkok

LE BON RYTHME !


Faire de l'exercice n'est pas seulement bon pour la santé, c'est aussi l'un des meilleurs moyens pour conserver une bonne condition cardiaque.      


Un facteur essentiel de risque de maladies cardiaques, explique le Dr Wattanapon Pipattanan, cardiologue au Bumrungrad Hospital, est le changement de métabolisme qui apparaît avec l’âge, spécialement quand il est associé à de mauvaises habitudes alimentaires.


Cela peut conduire au diabète ou à l’hypertension, ces deux conditions empêchant la bonne circulation du sang vers le cœur. Ce qui explique pourquoi la coronaropathie (« durcissement » des parois des petits vaisseaux sanguins qui fournissent sang et oxygène au cœur) est la forme la plus répandue des maladies cardiaques dans les pays occidentaux.


Ce durcissement est dû à une accumulation de graisse sur les parois de ces artères. Le passage ainsi rétréci diminue ou empêche la circulation du sang riche en oxygène, ce qui abîme les muscles du cœur et entraîne douleurs de poitrine, essoufflements, attaques cardiaques, et parfois décès.


L’exercice joue donc un rôle vital pour se protéger contre les maladies cardiaques. Il est recommandé de pratiquer des activités d’intensité moyenne, celles qui font respirer un peu plus vite. Cela peut inclure la promenade à pas vifs ou même un sérieux ménage de votre maison !


Mais il est important de comprendre d’abord les concepts de fréquence cardiaque. « La fréquence cardiaque, explique le Dr Wattanapon, est le nombre de battements cardiaques (pulsations) par unité de temps (généralement la minute).


Avant d’entamer un programme d’exercices, vous devez connaître aussi votre fréquence cardiaque maximale (le rythme maximum auquel peut battre votre cœur) et la fréquence cardiaque cible : la fréquence cardiaque optimale à laquelle vous devriez vous entraîner. Vous pouvez calculer votre fréquence cardiaque maximale selon la formule d'Astrand (220 - âge) et votre fréquence cardiaque cible sera 50 à 75 % de votre fréquence cardiaque maximale. Par exemple, si vous avez 40 ans, votre fréquence cardiaque maximale sera 180 pulsations par minute (200-40) et votre fréquence cardiaque cible sera entre 90 et 139 pulsations par minute.


La clé du succès est la persévérance. Faites plusieurs sessions par semaine en commençant par une fréquence cible minimum (50%) et augmentant graduellement votre effort pour arriver à 75% de votre fréquence cardiaque maximale après 4 ou 5 mois.



Respectez les trois règles : augmenter graduellement l’intensité de l’effort, respecter une fréquence cardiaque appropriée pendant les exercices et persistez ! »  
  
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 847
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #11 le: février 21, 2010, 04:02:42 pm »

Intéressant Line, Merci.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #12 le: mars 11, 2010, 04:32:48 pm »


Toujours et encore quelques petits conseils et infos à connaître du BH pour rester en bonne santé et pouvoir faire face à toutes les situations possibles...      
 
Tout le monde véhicule des idées préconçues, des petites phrases que l'on entend et qui ne sont pas forcément vraies. Certaines de ces croyances peuvent même être néfastes pour la santé. Petit condensé d'idées fausses...


Mythes et réalités nutritives


- Les aliments contenant peu de matières grasses contiennent peu de calories.

Faux. Le nombre total de calories dans un plat dépend des calories contenues dans chacun de ses ingrédients. Le produit peut être étiqueté « low fat », mais avoir autant de calories que sa version normale. Souvent les producteurs ajoutent d’autres ingrédients tels que le sucre et la farine pour améliorer le goût des aliments. Lisez attentivement les étiquettes pour connaître aussi le nombre de calories.


- Manger trop de sucre peut causer du diabète.

Faux. Les aliments sucrés ne causent pas de diabète. Le diabète est caractérisé par une incapacité du foie à produire suffisamment d’insuline. Les antécédents familiaux et de mauvaises habitudes alimentaires sont les facteurs majeurs de risque de diabète. Etre obèse ou en surpoids est le plus gros risque lié au « style de vie » concernant le diabète, car trop manger (sucreries ou autre) augmente les risques de diabète.


- Le beurre est plus sain que la margarine.

Faux. Bien que le beurre et la margarine aient le même taux de calories, le beurre est riche en acides gras saturés et en cholestérol. La margarine est faite d’acides gras insaturés, qui aident à réduire le taux de cholesterol, mais toutes les margarines ne sont pas faites de la même façon. Lisez bien les étiquettes, il faut choisir les margarines les plus riches en acides gras insaturés NON HYDROGÉNÉS.


- Les jus de fruits sont aussi nutritifs que les fruits.

Faux. Les jus de fruits sont riches en vitamines, mais – même lorsqu’ils portent la mention “sans sucre ajouté” -, ils contiennent beaucoup de sucre naturel (fructose). Les fruits frais contiennent de nombreuses fibres qui permettent une bonne digestion et contrôlent les taux de cholesterol et de sucre dans le sang. Lorsque le fruit est pressé en jus, la plupart de ces fibres disparaissent.


Pour savoir démêler le vrai du faux, consultez donc votre médecin !  
 
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #13 le: mars 12, 2010, 09:03:52 am »


Merci pour toutes ces infos, Line...  :clap
IP archivée

stommy

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 290
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #14 le: mars 12, 2010, 04:11:14 pm »

une petite correction apportée par ma chérie :
une incapacité du pancréas à produire suffisamment d'insuline donne un diabète de type 1. Un diabète lié à l'obésité donne un diabète de type 2.
Les 2 cas étant associé à un foie qui a du mal à éliminer cet excès de sucre.
IP archivée

chipougwen

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 143
    • AsianBaroudeur
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #15 le: mars 12, 2010, 07:06:00 pm »

on continue les précisions
diabète type 1 dit diabète sucré : absence ou insuffisance de sécrétion d'insuline par le pancréas
diabète type 2 dit gras : excès de sucre dans le sang par production accrue par le foie à partir des graisses ingérées associé à un insuffisance de fonction de l'insuline

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #16 le: mars 13, 2010, 03:08:53 pm »


Merci les spé. super   :)

C'est une sacrée "saloperie" le diabète... Mes copains toubibs (Médecine Interne) disent toujours que pour eux, c'est la pire des maladies auto-immunes car mise à part faire des injections d'insuline, ils sont impuissants face à cette maladie... (Je parle bien sûr des diabètes sévères...).
Remarquez, dans le registre des maladies auto-immunes, je n'en connais pas beaucoup des sympa. (mais, ce n'est que mon avis...)   
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #17 le: mai 12, 2010, 05:16:48 pm »

UN PETIT TOP SANTE..    


bien que la plupart des participants actifs soient des hommes ici... on peut penser que pas mal de femmes regardent le forum anonymement et seront intéressées par cet article... et puis, on a le "droit de se faire plaisir" non ??    



BEAUTE  :  TROIS NOUVEAUX COSMETOS ANTI-STRESS VENUS D'ASIE     8)



Le bambou, un vrai fortifiant pour la peau


Après avoir envahi la déco, le bambou enrichit nos produits de beauté pour nous offrir une peau à son image : souple et résistante.


Pourquoi ? L’exsudat recueilli au niveau des tiges des plantes femelles, appelé « larmes de bambou » est extrêmement riche en silice, un des constituant essentiel des tissus de soutien de l’épiderme ».  D’ailleurs, la médecine traditionnelle indienne utilise ces larmes pour leur action reminéralisante.


La tige elle-même s’utilise aussi en cosmétique. Une fois finement broyée, elle devient un gommage pour éliminer naturellement et en douceur les cellules mortes et les rugosités. Sous la protection de cette herbe de beauté, véritable antirides naturel, l’épiderme reste en sécurité et gagne en vitalité.



Le thé, une source de jeunesse


Chine, Japon, Thaïlande, quel que soit le pays d’Asie, on le déguste à longueur de journée, toujours avec le même bonheur. Il fait même partie des secrets de longévité des habitants de l’île d’Okinawa, on l’on rescence le plus grand nombre de centenaires.


Il était donc logique que les labos cosmétiques se penchent sur les nombreuses vertus du thé. Et notamment, du thé vert.


 Riche en vitamine B et en oligoéléments, il permet aux cellules de mieux se défendre et de réduire les phénomènes inflammatoires de la peau. Mais c’est surtout sa richesse en tanins et en polyphénols antioxydants qui sont intéressants pour notre beauté car ils contrent les radicaux libres et préservent du vieillissement.


Normal que les marques aient décidé de glisser des extraits de thé vert dans leurs formules afin de veiller à la fraicheur de notre teint et à la souplesse de notre peau.



Le riz pour un teint de geisha


Le riz, ce classique de la beauté asiatique revient en force. Une fois de plus, la cosmétique moderne pioche dans les onguents de beauté asiatiques ancestraux pour nous séduire.


C’est surtout l’amidon de riz, grâce à ses sels minéraux et ses oligo-éléments qui est prisé pour ses vertus matifiantes et absorbantes. C’est lui, qui mélangée à un peu de lait et appliqué en couches épaisses, donne ce teint si parfait aux asiatiques.



On retrouve le riz dans les poudres de maquillage (qu’elles soient matifiantes ou bonne mine) pour cacher les imperfections ainsi que dans les laits pour le corps, les nettoyants visage pour assainir l’épiderme, réguler les excès de sébum et affiner les pores.


L’autre utilisation du riz en cosmétique se fait sous forme d’huile pour ses vertus ultra hydratantes.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #18 le: mai 14, 2010, 10:13:26 pm »

SANTE INFO


Des mesures pour aider les Thaïs déprimés par la crise politique...    


Des mesures ont été mises en place par le gouvernement pour soigner les "sentiments violents" qu'ont développé certains Thaïlandais touchés par les manifestations anti-gouvernementales Chemises rouges, qui durent depuis plus de deux mois.


 Le ministère de la Santé publique a ainsi débloqué 30 millions de bahts à utiliser dans des programmes de traitements psychiatriques pour les personnes qui souffriraient de la situation politique.


 Pour l'instant, 16 Centre médicaux psychologiques répartis dans tout le Royaume sont concernés, un nombre qui devrait être étendu à 94 dans les prochaines semaines.


Cette opération concerne en priorité les personnes qui ont été blessées ou handicapées dans les violents affrontements, qui se sont déroulés depuis plus d'un mois, faisant 29 morts et près de 1.000 blessés, et nécessitant des traitements médicaux.


Selon le Vice-ministre de la Santé publique, Pansiri Kulanartsiri, le nombre de personnes étant de mauvaise humeur a atteint 25 à 30% de la population de Thaïlande, tandis que 10% des résidents de la région centre connaissent un niveau élevé de stress...


Bonne initiative... C'est bien d'y avoir pensé car c'est vrai que ca peut rendre"fou" cette situation qui dure et perdure...     :P
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #19 le: mai 15, 2010, 06:27:15 pm »

Citer

Le ministère de la Santé publique a ainsi débloqué 30 millions de bahts à utiliser dans des programmes de traitements psychiatriques pour les personnes qui souffriraient de la situation politique.


Et après, il y en a qui disent que le gouvernement ne fait rien pour la santé des Thaïlandais !  ;D
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #20 le: juin 10, 2010, 06:49:35 pm »


Reprenons notre chapitre "MEDECINE" (Le point avec le BNH Hospital)


Les condylomes ou verrues génitales...      
 

Les condylomes communément appelés "crêtes de coq"ou verrues génitales sont une des maladies sexuellement transmissibles (MST) les plus fréquentes. Longtemps considérés comme désagréables mais totalement inoffensifs, on sait maintenant que certains condylomes peuvent présenter un danger.


Qu’est ce qu’un condylome ?


Les condylomes, sont des excroissances indolores ressemblant à des verrues, touchant la peau ou les muqueuses des régions anales ou génitales (vulve, vagin, col utérin, testicules, verge) et plus rarement la cavité buccale.

Ils sont parfois invisibles à l'œil nu et sont dus à des virus appartenant au groupe des Papillomavirus (Human Papilloma Virus : HPV). Les types de HPV entraînant des verrues sur les mains et les pieds ne se transmettent pas aux organes génitaux. Les lésions sont bénignes dans la très grande majorité des cas, cependant, non traitées, certaines peuvent devenir précancéreuses et parfois, dégénérer en cancer.


Causes et facteurs de risques

La maladie, très contagieuse, se transmet généralement par contact sexuel direct (peau à peau, muqueuse à muqueuse) avec ou sans pénétration. La contamination par des objets ou vêtements contaminés est possible mais rare. La probabilité de contracter le virus est majorée en cas de partenaires multiples, vagabondage sexuel, prostitution, non utilisation de préservatif.


Beaucoup de personnes sont infectées mais la plupart n’ont aucun symptôme apparent.

L'humidité (piscine…) semble favoriser la contagion. Pendant la grossesse, la taille et le nombre de condylomes augmentent souvent et régressent spontanément après l'accouchement. La transmission mère - enfant lors de l'accouchement est possible mais rare.

La transmission de l'infection dépend de l’efficacité des défenses immunitaires, c’est pourquoi il arrive parfois qu’un seul des partenaires sexuels seulement soit atteint. Certaines maladies immunodépressives  ou certains traitements immunosuppresseurs favorisent donc la maladie et augmentent la probabilité de développer un cancer.

La période d’incubation est généralement de 1 à 6 mois mais elle peut durer des années ! Une contamination dans le passé est donc possible…votre partenaire actuel peut ne pas être responsable !


Consultation médicale

Les condylomes inapparents sont souvent découverts lors d’un frottis de contrôle comprenant le test de Pap. Votre médecin effectuera également un examen clinique et pourra éventuellement prescrire des sérologies de dépistage (syphilis etc...) Le(s) partenaire(s) d’une personne contaminée doivent consulter également.

Sachez qu’il existe maintenant un nouveau vaccin préventif efficace contre certains des HPV responsables des condylomes, destiné aux filles et femmes âgées de 9 à 26 ans, après avis médical.

Ce vaccin ne soignera pas les maladies provoquées par les différents HPV: son but est de protéger vous (ou votre fille) avant contamination.

Etre vacciné ne protège pas à 100%, il est donc important de consulter son médecin, de faire des frottis de dépistage régulièrement et d’apprendre à sa fille à faire de même.


Traitement

Le traitement des condylomes est souvent long mais vient généralement à bout des lésions. Tous les partenaires sexuels atteints doivent être traités. Une guérison spontanée est tout à fait possible. Les récidives étant malheureusement fréquentes, une surveillance prolongée est nécessaire. Évitez les contacts sexuels pendant le traitement. Signalez à votre Médecin si vous êtes enceinte ou pensez l’être.

Attention, pas d’automédication ! Les produits utilisés pour le traitement des verrues des pieds ou des mains ne sont pas adaptés !

Recommandations concernant les condylomes génitaux

Consultez si vous constatez la présence d’excroissance sur ou autour de votre appareil génital ou anal, si votre partenaire est porteur d’un papillomavirus ou de condylomes.

Les préservatifs diminuent le risque de contamination mais n'empêchent pas le risque de transmission par contact cutané ou cutanéo muqueux sans pénétration. Les spermicides seuls ne protègent pas contre ce virus.


Donc, attention... prudence...    
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5917
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #21 le: juin 10, 2010, 10:30:49 pm »

Beurk , pas beau à voir en tout cas .  8)
IP archivée
@+ Malco

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #22 le: juin 11, 2010, 09:43:32 am »


Bon apétit !... Merci Line...  :-X
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #23 le: juin 22, 2010, 10:41:52 am »

Info.Santé
22 juin 2010


Des sprays buccaux accusés de causer vomissements et migraines...
   


Des sprays buccaux parfumés aux fruits et vendus dans toute la Thaïlande sont accusés d'être dangereux pour la santé, et doivent être retirés de la vente, a annoncé le ministère de la Santé publique, cité hier par le Bureau des nouvelles nationales.


Plusieurs étudiants de la province de Nong Bua Lam Phu, dans le nord-est du Royaume, ont souffert de migraines, mal de ventre et vomissements après avoir utilisé les sprays aux senteurs de fruit, qu'ils avaient acheté dans des magasins à 5 bahts l'unité.


Toutes les boutiques autour de l'école des élèves affectés ont vu leurs produits saisis.


Selon une enquête du ministère, les sprays n'ont pas encore été certifiés par l'Administration des aliments et médicaments (FDA), et sont déjà vendus dans tout le Royaume.


Les autorités encouragent aussi les professeurs et parents à notifier le ministère de toute vente illégale ou problème sanitaire suite à l'utilisation des sprays, via un numéro spécial : le 1556.



A T T E N T I O N  ......      

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : La MEDECINE en Thaïlande...
« Réponse #24 le: juillet 09, 2010, 11:30:30 am »

Thailande.info

Sida : une découverte relance l'espoir de trouver un vaccin     8)
 

L'an dernier, une étude menée en Thaïlande avait donné des espoirs quant à un éventuel vaccin. Ces espoirs ont été douchés quelques semaines plus tard.


Selon une étude américaine publiée jeudi 8 juillet dans la revue Science, la recherche sur le vaccin pourrait avoir  franchi un pas important. Les chercheurs disent avoir identifié deux anticorps – appelés VRCO1 et VRCO2 – capables de bloquer, in vitro, la majorité des souches connues du virus. Grâce à de complexes manipulations, ces deux anticorps ont "neutralisé plus de 90 % des souches de HIV-1 en circulation", écrivent les auteurs dans le compte-rendu de leurs travaux. Les chercheurs ont également expliqué le mécanisme biologique par lequel ces anticorps bloquent le virus.


Une stratégie innovante pour faire reculer le sida

"La découverte de ces anticorps aux pouvoirs étendus de neutralisation du VIH et l'analyse qui explique comment ils opèrent représentent des avancées exaltantes qui vont accélérer nos efforts pour découvrir un vaccin capable de protéger de façon étendue contre le virus responsable du sida", se félicite le docteur Anthony Fauci, directeur de l'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (Niaid).


UNE NOUVELLE APPROCHE POUR D'AUTRES MALADIES INFECTIEUSES

"De plus, la technique à laquelle l'équipe de recherche a recouru pour trouver ces anticorps représente une nouvelle approche qui pourrait être appliquée à la conception et au développement d'un vaccin contre de nombreuses autres maladies infectieuses", ajoute-t-il dans un communiqué. Ces virologues ont découvert ces deux anticorps produits naturellement par l'organisme dans le sang d'un séropositif.


Ils ont pu isoler ces antigènes avec un nouveau véhicule moléculaire, en fait une des protéines formant le VIH que les chercheurs ont modifiée, qui se fixe sur des cellules spécifiques. Celles-ci produisent alors des anticorps neutralisant le VIH. Cette protéine a été programmée pour qu'elle réagisse exclusivement aux anticorps spécifiques à l'endroit où le virus s'attache aux cellules de l'organisme humain qu'il infecte.



BRAVO, MESSIEURS, ON AVANCE, ON AVANCE DOUCEMENT MAIS SUREMENT...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".