Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: MEDECINE - SANTE...  (Lu 170416 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #525 le: février 10, 2018, 08:13:10 am »


Retour de la dengue, surtout à Bangkok

Les habitants de Thaïlande - et particulièrement ceux de Bangkok, des provinces voisines et des grandes villes du sud - doivent rester vigilants face au danger de la dengue et d'autres maladies transmises par les moustiques, a averti le Département de lutte contre les maladies.

Les pluies ont persisté cette saison fraîche et le moustique Aedes aegypti a beaucoup d'endroits pour se reproduire, a déclaré le directeur général du DDC, le Dr Suwannachai Wattanayingcharoenchai.

Il a indiqué que 1 279 personnes ont été traitées pour la dengue à Bangkok et dans les environs, Phuket, Nakhon Si Thammarat, Songkhla et Krabi entre le 1er et le 29 janvier.

Le chiffre était inférieur à la même période l'année dernière et personne n'est mort jusqu'à présent en 2018, alors que la maladie a tué trois personnes l'année dernière, a-t-il dit.

Mme Suwannachai a toutefois indiqué qu'une équipe de surveillance et d'intervention rapide du 11e bureau de DDC à Nakhon Si Thammarat consulte des responsables de la santé à Surat Thani au sujet d'une "rumeur" selon laquelle un enfant serait mort de la dengue le mois dernier dans le Sud. Les résultats des tests de laboratoire sont attendus, a-t-il dit.

Suwannachai a exhorté les gens à garder leurs maisons propres, à éliminer les coins sombres, à jeter les déchets régulièrement et à stocker l'eau uniquement dans des jarres couvertes.

Ces étapes sont essentielles pour empêcher le moustique Aedes aegypti de pondre et de propager la dengue, le virus Zika et la fièvre Chikungunya.


Le directeur du Bureau des maladies vectorielles de DDC, le Dr Preecha Prempree, a conseillé à toute personne souffrant de forte fièvre persistante et de douleurs musculaires et articulaires inhabituelles et d'éruptions cutanées de consulter un médecin.

Un traitement médical urgent est essentiel en cas de chute soudaine de la pression artérielle, de saignement des gencives ou du nez ou de sang dans l'urine, les selles ou les vomissements.

Information et aide sont disponibles sur la ligne directe du DDC, 1422.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1024126-stay-on-alert-for-dengue-doctors-warn/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #526 le: février 14, 2018, 12:34:39 am »


La rage sévit toujours plus, les vaccinations sont vivement encouragées !

Tous les professionnels qui travaillent avec des animaux ont été invités à se faire vacciner contre la rage, tout comme quiconque a visité des zones où il y a des épidémies de rage (la moitié de la Thaïlande, avec une prévalence importante dans l'est et à Bangkok).

Le directeur général du Département des sciences médicales, le Dr Sukhum Karnchanapimai, a lancé ce mardi un appel aux vétérinaires, au personnel des hôpitaux pour animaux de compagnie et des laboratoires vétérinaires, et aux ONG en charge des animaux errants.

La rage, une maladie transmise par la salive ou d'autres liquides corporels d'un animal infecté, peut être prévenue APRÈS l'exposition par la vaccination avec un sérum d'immunoglobuline, a-t-il noté.

Mais les personnes en contact direct avec les animaux doivent être vaccinées par mesure de précaution avant toute exposition.

La rage est en hausse en Thaïlande. Il y a eu 330 cas d'animaux affectés par la rage en 2015, 614 en 2016 et 843 en 2017.

Les chiens étaient les plus infectés (89 pour cent), suivis par les bovins (6,6 pour cent), les chats (3,6 pour cent) et autres (0,7 pour cent).

La rage a causé la mort de cinq personnes en 2015, 14 en 2016 et huit en 2017, a déclaré le Dr Sukhum.

Le mois dernier, un instituteur de Muang Surin, qui avait cinq chiens à la maison et nourrissait souvent des chiens errants, est décédé à la suite d'une infection de la rage. Les conseils des autorités sont donc à prendre au sérieux.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1024869-rabies-on-the-rise-in-thailand-vaccinations-urged/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13375
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #527 le: février 17, 2018, 02:03:37 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


 :announce  SANTE : IMPORTANT


Le Siriraj Hospital à Bangkok a mis en service une unité mobile pour prendre en charge les personnes victimes d'un AVC : numéro d'urgence 1669.

Signalons au passage que la Faculté de médecine de la Mahidol University forme de très bons médecins, que l'on retrouvent par exemple au Bangkok Hospital.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13375
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #528 le: février 19, 2018, 03:23:47 pm »

http://santeacademy.com/ce-fruit-tue-95-des-cellules-cancereuses-des-tumeurs-et-bien-plus-encore/


Ce fruit tue 95% des cellules cancéreuses, des tumeurs et bien plus encore... !  ::) ???


Le concombre de mer est une créature marine qui vit partout dans le monde au fond de l’océan et il a été utilisé dans la médecine chinoise traditionnelle pendant des centaines d’années, mais il est relativement obscur en Amérique.

Cependant, cela pourrait changer rapidement, car les preuves montrent que les extraits de concombres de mer peuvent tuer les cellules cancéreuses tout en stimulant le système immunitaire.

Des recherches antérieures sur le concombre de mer ont démontré sa capacité à tuer les cellules cancéreuses pancréatiques, du sein, de la prostate, du poumon, du colon, de la peau et du foie. Ces extraits ont également été efficaces pour tuer les cellules de leucémie et les cellules de glioblastome.

Sur le plan nutritionnel, le concombre de mer a un profil impressionnant de nutriments précieux, y compris la vitamine A, la vitamine B1, la vitamine B2, la vitamine B3, des minéraux tels que le magnésium, le calcium, le zinc et le fer.

Les scientifiques croient que le principal composé responsable de l’activité de lutte contre le cancer du concombre de mer est un composé triterpénoïde appelé Frondoside A.

La dernière étude publiée dans Plos One a confirmé à quel point le Frondoside A est vraiment puissant.

Les chercheurs ont trouvé qu’il tue 95 pour cent des cellules de mélanome, 95 pour cent des cellules de cancer du sein ER +, 90 pour cent des cellules cancéreuses du foie et 85 à 88 pour cent de trois types différents de cellules cancéreuses du poumon.

Les avantages de ce composé anticancéreux ne s’arrêtent pas directement à la mort cellulaire programmée (apoptose). Il inhibe également la formation de vaisseaux sanguins (angiogenèse) qui fournissent des éléments nutritifs aux tumeurs et les empêche de métastases.

Encore plus intrigant, le Frondoside A active les cellules du tueur naturel (Nk) du système immunitaire pour attaquer les cellules cancéreuses. Tout cela peut expliquer pourquoi le Frondoside A est si efficace, en cas de rétrécissement des tumeurs...


il suffit d'y croire... ;)  :D et déjà, il faut le trouver ce concombre... :D

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6057
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #529 le: février 19, 2018, 03:45:30 pm »

Citer
           

Encore plus intrigant, le Frondoside A active les cellules du tueur naturel (Nk) du système immunitaire pour attaquer les cellules cancéreuses. Tout cela peut expliquer pourquoi le Frondoside A est si efficace, en cas de rétrécissement des tumeurs...

il suffit d'y croire...  ;)  :D et déjà, il faut le trouver ce concombre...
           


Pour les grands groupes de médicaments c'est >>>>  :juju
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #530 le: mars 07, 2018, 07:17:29 am »


Nouveaux modèles de calcul pour prédire les épidémies de dengue hémorragique en Thaïlande

Des chercheurs ont utilisé des données démographiques, météorologiques et d’incidence de la dengue pour développer des modèles permettant de prédire les poussées de fièvre hémorragique de la dengue en Thaïlande.

La fièvre hémorragique (dengue hémorragique ou DHF) affecte entre 15 000 et 105 000 personnes par an en Thaïlande. Mais comme la distribution des cas de dengue hémorragique varie chaque année,  les stratégies de prévention et de traitement sont difficiles à mettre en oeuvre.

Dans cette étude, une équipe de chercheurs dirigée par Stephen A. Lauer et ses collègues de l’Université du Massachusetts à Amherst aux États-Unis ont utilisé des données démographiques, météorologiques et d’incidence de la dengue pour développer des modèles de prédiction de la DHF en Thaïlande. Les auteurs ont comparé les données de DHF observées et les prévisions de référence avec deux types de modèles, l’un basé sur des données météorologiques, d’incidence et de population « modèle WIP », et l’autre sur des données d’incidence seules.

 

lire la suite https://zonesamui.com/2018/03/nouveaux-modeles-de-calcul-pour-predire-les-epidemies-de-dengue-en-thailande/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13375
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #531 le: mars 09, 2018, 03:22:39 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


SANTE: la rage...  :(

Six personnes victimes de la rage ont été soignées à Bangkok depuis le début de l'année : deux dans le district de Bang Khen, deux dans le district de Bang Sue et une dans les districts de Chatuchak et de Don Muang.

Il n'y a pas eu de décès.

Selon madame Benjawan Sitchanasai, chef du bureau vétérinaire de l'hôtel de ville, l'épidémie de rage ne progresse pas à Bangkok : 31 chiens enragés en 2013, 47 en 2014, 22 en 2015, 30 en 2016 et 47 chiens en 2017.

La plupart des animaux infectés sont des chiens errants et semi-errants.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13375
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #532 le: mars 09, 2018, 03:44:46 pm »


suite : la rage... >:(


 Les autorités ont lancé une campagne de vaccination contre la rage.

Quatorze personnes sont mortes de la maladie dans 13 provinces en 2017, ont indiqué les autorités, qui précisent que 315 chiens atteints avaient été recensés (Roi Et 69 cas, Surin 36 et Yasothon 22) durant les deux premiers mois de l'année 2017 contre seulement 160 en 2016.

"Si vous êtes mordu ou égratigné par un chien qui n'est pas votre animal de compagnie, vous devez vous rendre d'urgence chez un médecin et vous faire vacciner" a déclaré mardi à l'AFP Patiwat Dilokpot, un responsable des services sanitaires de Phetchabun.

"Les décès dus à la rage sont dus au fait que les gens n'osent pas aller chez le médecin ou attendent trop longtemps. Les personnes qui décèdent de la rage souffrent l'agonie. " Ceux qui ne sont pas vaccinés décèdent dans tous les cas.

Les autorités ont enregistré, en 2017, des décès dus à la rage dans les provinces de Surin, Chonburi, Samut Prakan, Chachoengsao, Nan, Buriram, Ubon Ratchathani, Chiang Rai, Roi Et, Songkhla, Rayong, Tak et Srisaket.Elle ont identifié des animaux malades dans 42 autres provinces, dont Bangkok.

La plupart des chiens malades errent sur les chantiers. Ils ont été apportés par des ouvriers venus de l'arrière-pays.

En août 2017, la princesse Chulabhorn s'est rendue au siège de l'Organisation mondiale de la santé à Genève pour accepter que la Thaïlande soit débarrassée de la rage en 2020.

Selon l'organisation, la rage chez les humains a considérablement diminué en Thaïlande au cours des dernières décennies...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #533 le: mars 12, 2018, 01:12:43 am »



Après de nombreuses provinces, Bangkok est officiellement zone de rage endémique. Vaccination des animaux obligatoire !


Bangkok et Nonthaburi ont été déclarées "zone d'épidémie de rage temporaire" du 6 mars au 4 avril par le Département du développement de l'élevage (DLD).

Cheerasak Pipatpongsopon de la DLD, a expliqué vendredi 9 mars que la déclaration de zone d'épidémie de rage temporaire signifiait que tous les chiens et chats errants seraient capturés par les autorités pour la vaccination contre la rage et maintenus en quarantaine.

Les propriétaires de chiens et de chats doivent apporter leurs animaux pour la vaccination, à défaut de quoi ils peuvent faire face à une amende de 200 baht pour chaque animal de compagnie dont ils ont la garde.

La DLD estime qu'il y a environ 3,4 millions de chiens et de chats errants dans tout le pays.

M. Cheerasak a assuré que les vaccins antirabiques du département qui ont été contrôlés par la Food and Drug Administration sont conformes à la norme.

Les articles concernant la rage en province sont si nombreux qu'on ne peut les citer tous. De l’extrême sud à l’extrême nord et à l’extrême est jusqu'à l'extrême centre. Le plus sûr est de considérer que toutes les provinces sont touchées.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1028488-bangkok-and-nonthaburi-declared-temporary-rabies-epidemic-zone/

IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #534 le: mars 14, 2018, 12:38:03 am »


Rage : alors que la situation est de plus en plus sérieuse, les détenteurs d'une carte universelle de soins peuvent se faire soigner gratuitement !

Les détenteurs de cartes universelles de santé peuvent recevoir le vaccin contre la rage dans n'importe quel hôpital du système de santé universel s'ils sont mordus par un chien ou griffés par un chat, a annoncé mardi. On parle ici du vaccin "après morsure".

Dans un article en ligne, le 13ème Bureau Universel des Soins de Santé de Bangkok a déclaré que le fait d'être mordu par des chiens ou des chats, ou griffé par des chats, est considéré comme un accident, de sorte que les détenteurs de ces cartes peuvent obtenir des services médicaux gratuits.

Les hôpitaux de Bangkok (donc privés inclus ?) ne peuvent pas exiger d'argent des patients dans ce cas, mais ils peuvent récupérer leurs frais auprès du 13ème Bureau de santé.

Il a déclaré qu'en cas de morsure par un chat ou un chien, les détenteurs de cartes d'or n'ont pas besoin de recevoir des traitements et vaccins contre la rage dans l'hôpital qui leur a été attribué car il s'agit d'un accident. Ils peuvent donc se faire soigner n'importe où.

Le bureau a ajouté que si des provinciaux se rendaient à Bangkok et qu'ils s'y faisaient mordre, ils pourraient également obtenir le service gratuitement d'un hôpital de Bangkok.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1028930-gold-card-holders-can-get-rabies-vaccine-at-any-hospital/


----------------------------------


Pendant le même temps, les fonctionnaires ad-hoc vaccinent à tout va dans les province en rouge sur cette carte.
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #535 le: mars 15, 2018, 08:17:20 am »


La Thaïlande, "eldorado de la chirurgie esthétique"

Encouragée par le gouvernement thaïlandais, l’industrie de la chirurgie esthétique attire chaque année des centaines de milliers de patients venus du monde entier à Bangkok. A des prix défiant toute concurrence, parfois jusqu’à 70% moins cher qu’en France.

Tous les ans, l’office du tourisme de la Thaïlande organise un concours un peu particulier, ouvert aux candidats du monde entier : le "Thailand Extreme Makeover". La récompense ? Un séjour dans un complexe hôtelier thaïlandais et, surtout, une dizaine d’opérations de chirurgie esthétique gratuites, des dents au ventre en passant par la poitrine.

Ce concours, financé par l'Etat et les plus grands hôpitaux du pays, a pour but de promouvoir la Thaïlande comme le paradis de la chirurgie esthétique. Initialement spécialisée dans les opérations de changement de sexe, l’industrie de la chirurgie esthétique s’est développée depuis plus de dix ans dans le pays et est d'abord destinée aux Thaïlandais eux-mêmes.


De nouvelles lèvres à 250 euros

Pour les jeunes, il s’agit, à bas prix, de se rapprocher des canons de la beauté occidentale. Dans n’importe quelle échoppe de la capitale, des jeunes filles se font apposer un nez "Barbie" pour moins de 200 euros, ou se lancent dans une augmentation mammaire dont le prix ne dépassera pas 1 500 euros.

Anukanda Pittayarat, une employée de banque de 25 ans, est une adepte de la chirurgie esthétique. Elle énumère fièrement ses opérations de "beautification", comme elle dit. "Le menton, les paupières et, tout récemment, les seins." Elle rêve dorénavant d’une lipoplastie, un lifting des lèvres. Anukanda désigne même la forme exacte qu’elle désire, dans le catalogue de la clinique Lelux, très présente sur les réseaux sociaux (plus d’un million de "j'aime" sur sa page Facebook). Cela tombe bien, il y a des soldes en ce moment. A peine 250 euros les nouvelles lèvres, une réduction de près de 50% par rapport au tarif habituel.

Estimé à plus de 2 milliards d’euros annuels, le marché de la chirurgie plastique thaïlandaise est florissant. Officiellement, il existe 1 258 cliniques de chirurgie plastique dans le pays. Mais, selon l’Association des chirurgiens esthétiques de Thaïlande, il y en aurait dix fois plus, rien qu’à Bangkok !


Des milliers de cliniques non certifiées

Car la législation thaïlandaise est relativement floue en la matière. Normalement, un chirurgien esthétique doit justifier d'une spécialisation de cinq à sept ans, mais aucune loi n’empêche un médecin généraliste ou tout autre praticien d'effectuer des actes de chirurgie n'ayant pas de lien avec sa spécialité. "Ce flou dans la réglementation permet tous les excès. il est facile de s’improviser chirurgien, une fois que la clinique est ouverte, déplore le docteur Chayut, un chirurgien certifié. Aucun patient ne va vérifier que le médecin qui l’opère possède bien un diplôme !"

Au grand dam de l’Association des chirurgiens esthétiques de Thaïlande, qui fait des recommandations sur son site. "Il y a seulement quelques centaines de vrais chirurgiens certifiés, bien moins que les milliers de cliniques de chirurgie esthétique installées", affirme l’association. "Certains étrangers ont eu de graves complications après leur opération. Vérifiez que votre médecin est réellement un spécialiste", alerte-t-elle.

En 2014, une Britannique de 24 ans est morte sur la table d’opération d’une clinique, à Bangkok. La police a découvert que le médecin qui était à la tête de cet établissement n’était pas chirurgien. Les plaintes concernant des actes de chirurgie esthétique auprès de l’Office de protection des consommateurs sont en hausse constante : on en comptait 36 en 2013, 373 en 2015.


Des séjours combinés plage-chirurgie

Malgré ces risques, les prix, ultra-attractifs, poussent beaucoup de Français à sauter le pas. Tous les ans, ils seraient ainsi plusieurs milliers à choisir le royaume pour des actes de chirurgie esthétique. Certains tours-opérateurs proposent même des séjours qui combinent une opération de chirurgie et une semaine dans un hôtel, sur une plage idyllique.

C’est la formule qu’a choisie Véronique, une Marseillaise qui préfère rester anonyme. "J’ai passé une semaine à Phuket après mon opération des seins, c’était le rêve. Cela m’a fait oublier un peu la douleur." Cette jeune commerciale, complexée par sa petite poitrine, a choisi la Thaïlande pour ses tarifs imbattables. "J’ai payé à peine 2 500 euros. La même opération m’aurait coûté au minimum le double en France."


Dernière mode : la reconstruction vaginale

Un Français a eu l’idée de venir prendre le seul créneau encore libre : celui de la beauté masculine. Il y a un an, le docteur Richard Diacakis a ouvert à Bangkok une clinique réservée aux hommes. Injections de Botox, médecine anti-âge et, surtout, augmentation pénienne, la clinique He ("il", en anglais) ne désemplit pas.
"Quatre-vingts pour cent de la clientèle est composée d’expatriés ou d’étrangers qui viennent d’Europe, des Etats-Unis ou des Emirats. Le reste, ce sont des riches Thaïlandais, stars de la télévision ou du cinéma."

Un succès lié, selon lui, à ce qu’il appelle "la French touch". "A Bangkok, il y a plus de cliniques que de médecins, il y a donc un problème de crédibilité. La 'French touch', cela sécurise les patients étrangers comme les Thaïlandais", se félicite le chirurgien, qui partage son temps entre Bangkok et Paris. Le docteur Diacakis ne regrette pas son choix. "Ici, c’est l’eldorado de la chirurgie esthétique. C’est le kiff, c’est magique ici. Tout est possible."

L’appétit des Thaïlandais pour la chirurgie esthétique ne semble en effet n'avoir aucune limite. La dernière opération à la mode est la reconstruction vaginale. Elle propose aux femmes de retrouver leur sexe d’adolescente, à coups de bistouri et d’injections de graisse. L'opération, dit la publicité, est "sans aucun danger". Et elle coûte à peine 1 200 euros.



https://www.francetvinfo.fr/monde/asie/la-thailande-eldorado-de-la-chirurgie-esthetique_2644514.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #536 le: mars 17, 2018, 08:26:05 am »


Depuis quelque temps, je suis surpris par le nombre de plus en plus important de touristes occidentaux barbus que l'on croise en Thaïlande !... C'est bien simple, il n'y a plus un moins de 35 ans sans barbe !... Effet de mode sûrement même si je crois plus plutôt que la véritable raison de ce phénomène est une véritable fainéantise de sortir son rasoir et sa mousse à raser tous les matins !...  ;)

Avertissement tout de même...



Dans la barbe, autant de microbes que dans les toilettes

Symbole de virilité, atout charme et même véritable accessoire de mode… La barbe a la côte chez nos hommes et certaines d’entre nous en sont ravies. Mais l’étude menée par le microbiologiste américain, John Golobis, et relayée par une chaîne de télévision du nouveau Mexique, pourrait bien vous faire changer de regard sur les hommes barbus.

Après avoir frotté avec un coton tige les barbes de plusieurs volontaires choisis au hasard dans la rue, le chercheur à analysé ce qu’elles contenaient. Résultat : elles sont de véritable nid à microbes ! D’après le scientifique, les barbes contiennent les mêmes types de bactéries que l’on peut trouver dans les toilettes publiques.

Dans certains échantillons, il s’agit de celles que l’on trouve dans la matière fécale. « Si ce taux de microbes était détecté dans l’eau, il faudrait ordonner une désinfection » ajoute-t-il. Pour autant, l’auteur de l’étude affirme que cette forte concentration de saleté ne présente pas de risque pour la santé.

On conseille quand même à ces messieurs de prendre soin de leur barbe en la lavant régulièrement et en la séchant bien (afin d’éviter la prolifération des bactéries). Et surtout d’éviter de la triturer en permanence.


https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/barbe-autant-de-microbes-que-dans-les-toilettes-21564
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #537 le: mars 23, 2018, 11:49:43 pm »


Rage : 3 enfants mordus et l'épouse d'un fonctionnaire spécule sur les vaccins périmés !   :hang

TROIS ENFANTS risquent d'être infectés par la rage, bien qu'ils aient été vaccinés, après qu'un chien enragé les a attaqués mardi soir dans la province de Samut Prakan.

"Le risque est particulièrement élevé lorsque les victimes reçoivent plusieurs morsures sévères", a déclaré hier le professeur Thiravat Hemachudha, éminent médecin à l'Université de Chulalongkorn. "Dans de tels cas, les victimes doivent être surveillés pour les symptômes pendant une année complète."

Il s'est exprimé après une attaque de chien récente dans le district de Bang Sao Thong.

Un chien a mordu trois enfants, âgés entre deux et 10 ans, mardi soir et un test a montré plus tard que l'animal était enragé. Les jeunes victimes ont reçu plusieurs blessures, certaines étant sévères.

Même les légères griffures sont dangereuses surtout si l'animal vous lèche ensuite, disent les médecins locaux.

Un vaccin à posteriori peut être efficace mais il est quand même préférable de ne pas vivre au milieu d'animaux enragés car, si la maladie se déclare, elle est mortelle à 100 %.

Pour finir, que les ONG de défense des animaux se rassurent, les 8 millions de chiens errants (dont une bonne partie enragée) seront sauvés.

Le Département du développement de l'élevage (DLD) a donné hier l'assurance à la Fondation Soi Dog que le département ne suivrait pas une politique de "Set Zero" - éliminant tous les chiens errants en Thaïlande.

Le Dr Burin Sorasithisookkul, Directeur de la Quarantaine Vétérinaire à DLD, a assuré qu'il n'y aurait pas d'abattage à l'échelle nationale.

Il est intervenu après que certaines personnes réclament l'application d'une solution «Set Zero» aux 8 millions de chiens de rue en Thaïlande.

Lors d'une réunion privée avec Mme Varaporn Jittanonta, coordinatrice de Soi Dog, le Dr Burin a souligné que le DLD a le droit (devoir ?) légal de détruire les chiens qui sont suspectés d'être enragés.

Cependant, le département formera une commission pour décider des moyens de contrôler la rage. La commission, a-t-il dit, inclura des représentants du public et des ONG.

Lorsque des tests de laboratoire confirment un cas de rage dans une certaine zone, elle sera déclarée zone de rage endémique.

La vaccination de masse sera effectuée dans la zone par la DLD et les autorités locales, a déclaré le Dr Burin, ajoutant que les ONG seront appelées à aider.

Tous les chiens et les chats sans propriétaires vivant dans un rayon d'un kilomètre de l'endroit où l'animal infecté a été trouvé seront mis en quarantaine.

Les chiens et les chats trouvés à moins de cinq kilomètres seront vaccinés et gardés sous observation pendant au moins un mois.

Les chiens et les chats qui ont des propriétaires doivent être revaccinés et rester strictement dans les locaux du propriétaire pendant au moins un mois.

Une fois que les chiens et les chats mis en fourrière sont déclarés indemnes de la rage, ils seront stérilisés et pourront être offerts à l'adoption. On ne sait pas ce que deviendront les 99 % qui ne seront pas adoptés.

Le Dr Burin a lancé un appel à la coopération de toutes les personnes impliquées et des ONG afin d'éliminer la rage de la Thaïlande d'ici 2023.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1030293-children-at-risk-of-rabies–-despite-vaccinations-–-after-savage-attack-by-dog/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #538 le: mars 27, 2018, 07:43:20 am »


La grippe aviaire est endémique dans l'est du pays depuis aout 2017 mais les autorités l'ont caché !

SURIN - Les services de contrôle vétérinaires ont admis lundi que des dizaines de mammifères sont morts en Isaan au cours des sept derniers mois à cause d'une souche de grippe aviaire. Cet aveu arrive un jour après qu'un spécialiste de la maladie les a réprimandés pour avoir dissimulé l'information.

Le Département de l'élevage à Surin a déclaré qu'il savait que des douzaines de petits mammifères carnivores avaient été infectés par la grippe aviaire dans 10 provinces d'Isan depuis le mois d'août - ce qui a entraîné la mort de 15 d'entre eux. L'aveu est survenu un jour après qu'un expert a déclaré que la grippe aviaire en Thaïlande était passée sous silence.

"On n'en parle pas sur les réseaux sociaux, mais la grippe aviaire est toujours très présente. Si les citoyens ne sont pas prévenus, après la mort des oiseaux, ils pourraient les cuisiner et les manger», a déclaré Teerawat Hemachuta du Centre des maladies infectieuses de l'Université de Chulalongkorn.

Teerawat a déclaré dimanche que les responsables de la santé publique ne publient pas sur la question parce que les autorités craignent que cela puisse affecter les exportations de volaille.

"Les coûts économiques que les grandes entreprises privées devront supporter en exportant moins de poulet cru est incomparable à la propagation d'une maladie venant de Thaïlande dans le monde entier. On se souviendra de la grippe thaïlandaise, un peu comme la grippe espagnole qui a tué 30 millions de personnes », a déclaré Teerawat.

Des civettes de palmiers asiatiques, de petites civettes indiennes, des civettes de palmier à petites dents, des mangoustes mangeuses de crabes, des chats de pêche et des chats de la jungle figurent parmi les animaux morts de la maladie. Sur les 15 animaux morts, six ont été testés positifs au virus H5N1, un type de virus qui cause une détresse respiratoire grave, qu'ils ont peut-être contracté en ingérant des poulets et des cailles infectés.

"Mon jardinier à Korat m'a dit que de nombreux poulets sont morts dans sa cour et celle de son voisin pour une raison inconnue", a déclaré Teerawat lundi. Il a dit avoir envoyé des experts vétérinaires pour enquêter et découvert que les volatiles étaient porteurs d'une souche de grippe aviaire, dont la présence était inconnue des responsables du contrôle des animaux dans la région.

Teerawat a déclaré que les animaux autres que des oiseaux sont également décédés d'août à octobre 2017 au zoo de Korat.

"Cela montre que le code génétique de la maladie évolue vers d'autres espèces et constitue un avertissement important pour les humains", a-t-il dit.

Il se réfère à une Chinoise qui a contracté la maladie le 14 février (en Chine, semble t il).

Samedi, le zoo de Korat a demandé de ne pas partager des informations sur leurs animaux infectés par la grippe aviaire, affirmant que c'était une fausse nouvelle.



http://www.khaosodenglish.com/news/2018/03/26/officials-admit-knowing-about-bird-flu-strain-since-august/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #539 le: mars 29, 2018, 01:36:34 am »


Un complément alimentaire amincissant contient une substance psychotrope dangereuse !  :hang

Pour la première fois en Thaïlande, le Département des sciences médicales a découvert du Desoxy-D2PM, une substance psychoactive stimulante, dans un complément alimentaire minceur ou diététique.

Le chef du département, Dr Sukhum Kanchanapimai, a déclaré mardi que, en septembre dernier, le centre des sciences médicales d'Ubon Ratchathani avait reçu une boîte de produit alimentaire de Samut Songkram sous forme de capsules contenant de la poudre blanche. Les mots imprimés sur le paquet disaient "Cho 12, date de production 10.06.16, date d'expiration 09.06.18.

L'analyse de laboratoire a trouvé une structure chimique similaire au D2PM et 2DPMP qui a des effets stimulants et supprime l'appétit, mais provoquera des hallucinations, un comportement violent et une hypertension artérielle en cas de surdosage, a déclaré le Dr Sukhum. La substance été placée dans des catégories de médicaments contrôlés.

D2PM et 2DPMP inhibiteurs de la recapture de la dopamine et de la noradrénaline (IRDN) sont une classe d'antidépresseurs. Cette classe de médicaments n'existe pas encore en France mais existe aux États-Unis.

Il a souligné que la découverte de la substance D2PM dans le complément alimentaire montre son utilisation -à haut risque- en Thaïlande.

Il a déclaré que les informations provenant des tests de laboratoire seront diffusées aux agences concernées afin qu'elles surveillent de près les suppléments alimentaires ou les médicaments minceur et avertissent le public de l'utilisation de ces produits.

Des cas de suicide ou d'accidents cardiaques sont déjà survenus chez des personnes qui prennent ce genre de produits (il faut y ajouter ceux qui blanchissent la peau).



http://englishnews.thaipbs.or.th/slimming-food-supplement-found-laced-psychoactive-substance/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #540 le: mars 30, 2018, 08:01:53 am »


Les militantes du droit des femmes demandent la possibilité d'avorter

Les groupes de défense des droits des femmes ont appelé à la révocation de la loi contre l'avortement, permettant aux femmes de mettre fin à des grossesses non désirées. Ce qui éviterait à certaines jeunes filles de jeter leur bébé à la poubelle.

La question a été évoquée lors d'un séminaire public, intitulé "Les femmes qui avortent ne sont pas des criminelles et l'avortement doit être légalisé", à l'Université Thammasat lundi.

Le séminaire a appris que les Thaïlandaises sont exposées à des risques pour leur réputation, leur bien-être, leur santé et même leur vie à cause d'avortements illégaux et dangereux parce que la procédure est interdite par le Code pénal thaïlandais.

Emilie Pradichit, directrice exécutive de la Fondation Manushya, a déclaré que toutes les femmes devraient avoir la liberté de décider quoi faire de leur propre corps et que l'avortement légal et sûr est un droit de l'homme qui devrait être respecté.

Cependant, elle a déclaré que les forces de l'ordre thaïlandaises ne prêtaient pas attention aux principes des droits de l'homme, même si la Thaïlande avait l'obligation de respecter la Déclaration internationale des droits de l'homme.

Elle a ajouté que l'avortement était toujours illégal, même si les décès dus à des avortements dangereux étaient parmi les causes les plus fréquentes de décès chez les femmes à travers le monde.

"Quelque 300 000 à 400 000 femmes en Thaïlande risquent leur vie en pratiquant des avortements clandestins et dangereux chaque année. Ce problème existe car la Thaïlande a toujours une loi désuète qui criminalise l'avortement médicalisé », a-t-elle dit.

"Tant que nous respectons cette loi, de nombreuses femmes ne pourront pas réparer une grossesse non planifiée, et repartir du bon pied dans la vie, et en bonne santé."

Elle a déclaré que le Code pénal devrait être amendé pour légaliser l'avortement par respect pour les droits des femmes, et pour offrir aux femmes qui ne sont pas préparées à avoir un enfant une chance de choisir leur vie.

La loi pertinente est l'article 3 du Code criminel sur le fœticide. L'article 301 stipule que les femmes qui interrompent une grossesse, doivent être punies d'une peine d'emprisonnement maximale de trois ans, d'une amende de 6 000 bahts, ou des deux.

L'article 302 stipule que toute personne qui procède à un avortement doit être punie de cinq ans de prison, 10 000 Bt d'amende ou les deux.

La loi ne permet l'avortement que si un médecin conclut que la grossesse est préjudiciable à la santé de la femme ou si la grossesse est le produit d'une infraction pénale telle que le viol.

La coordinatrice de Tamtang, groupe de défense des droits des femmes, Kaitlyn Mccoy, a présenté au séminaire une étude menée au Royaume-Uni montrant qu'avant la légalisation de l'avortement en 1967, le pays avait l'un des taux de grossesse des adolescentes les plus élevés d'Europe, et le taux de mortalité parmi les femmes ayant subi des avortements illégaux était énorme.

Après que l'avortement est devenu légal, il y a eu des campagnes intenses pour éduquer sur les choix de contraception, les avortements à risque, et l'éducation sexuelle a été enseignée à l'école. La campagne a entraîné une baisse spectaculaire du nombre de grossesses non désirées d'adolescentes, et le taux d'avortement a également baissé.

Mccoy a ajouté que l'avortement légal, avec l'éducation sexuelle et des connaissances sur la contraception, a aidé à prévenir les grossesses imprévues.

Le Dr Nithiwat Saengruang, du réseau médical Referral System for Safe Avortement, a déclaré que non seulement les pays occidentaux avaient déjà légalisé l'avortement, mais que de nombreux pays de la région avaient fait de même : le Népal, Singapour, le Vietnam et le Cambodge.

Cependant, les avortements légaux semblent encore peu probables en Thaïlande dans un proche avenir. Sunthorn Pliansri, juriste au Conseil d'Etat, a déclaré qu'une commission avait été créée pour améliorer le Code pénal, et que la loi concernant l'avortement était l'un des domaines en discussion.

Sunthorn a déclaré que la modification éventuelle de la loi sur le fœticide ne consisterait pas à légaliser l'avortement, mais qu'elle offrirait des conditions plus ouvertes aux personnes devant subir un avortement sous la supervision de médecins.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1031219-women’s-seminar-hears-call-for-legalised-abortion/


------------------------------------


250 000 adolescentes enceintes chaque année. la moitié avortent (illégalement).

25 Thaïlandaises meurent chaque année lors d'avortements illégaux.

30 % des femmes qui avortent sont étudiantes.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #541 le: avril 01, 2018, 07:09:16 am »


Les prostituées thaïlandaises facteur de propagation de la "super gonorrhée" ?

Les prostituées en Thaïlande et dans toute l'Asie du Sud-Est alimentent la montée de la «super-gonorrhée», préviennent les experts britanniques.

Annonce faite après qu'une agence de presse au Royaume-Uni a rapporté le cas d'un Britannique qui, selon les experts, est la première personne au monde à avoir attrapé une gonorrhée à souche résistante à presque tous les médicaments.

Les antibiotiques normalement utilisés pour traiter la maladie sexuellement transmissible sont impuissants à éliminer la nouvelle super-souche, ont averti les experts de la santé.

Le Britannique anonyme, considéré comme le "pire" cas de super-gonorrhée a contracté la maladie après une relation sexuelle avec une femme en Asie du Sud-Est. Il a un(e) partenaire au Royaume-Uni.

Il a découvert qu'il avait la souche de la super MST à l'issue d'un test un mois après son retour au Royaume-Uni.

Le Dr Gwenda Hughes de Public Health England a déclaré: "C'est la première fois qu'un cas présente une résistance aussi élevée aux médicaments habituels, et à la plupart des autres antibiotiques couramment utilisés."

Selon le professeur Johnjoe McFadden, généticien moléculaire à l'Université de Surrey, la prostitution dans des pays comme la Thaïlande, populaires auprès des touristes britanniques, pourrait alimenter la propagation des "super MST" résistantes aux antibiotiques.

Le professeur McFadden a déclaré: "Toute personne qui a des rapports sexuels fréquents est plus susceptible d'avoir la gonorrhée. Et plus les rapports sont fréquents, plus ils sont susceptibles de se retrouver avec une souche résistante."

Alors qu'il refuse catégoriquement de stigmatiser l'industrie du sexe en Asie du Sud-Est, il a déclaré: "De toute évidence, les personnes qui ont le plus souvent des rapports sexuels dans cette partie du monde sont des prostituées."


Par ailleurs, le professeur Matthew Baylis de l'université de Liverpool a déclaré qu'il était peu probable que ce Britannique soit la seule personne au monde à être infectée par la super gonorrhée et a suggéré qu'il y aurait peut-être des gens en Asie du Sud-Est qui en seraient atteints.

Il a ajouté que si un grand nombre de personnes en Asie du Sud-Est présentaient la même souche de gonorrhée, cela pourrait nous ramener "à l'époque où Alexander Fleming n'avait pas encore découvert les antibiotiques, époque où une MST était incurable".

Les experts exhortent "les gens" (quels gens ?) à s'assurer qu'ils utilisent une protection qui peut aider à prévenir la propagation d'une MST.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1031459-prostitutes-in-thailand-are-fueling-the-rise-in-cases-of-super-gonorrhoea/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #542 le: avril 12, 2018, 09:04:15 am »


 :hang :hang :hang


Des centaines de malades d'Alzheimer disparaissent dans la nature tous les ans. Dont Nit, 100 ans, introuvable depuis 45 jours

A l'occasion du Songkran, le 13 avril, également fête nationale des personnes âgées, la Fondation Mirror a révélé que nombre de personnes âgées atteintes de démence, de maladie d'Alzheimer et de troubles psychiatriques disparaissent chaque année.
 
Ekkalak Lumchomkhae, responsable du centre d'information des personnes disparues de la fondation, a indiqué que 122 personnes âgées ont disparu en 2016. En 2017, 222 personnes ont été portées disparues et, cette année, le centre a reçu des informations faisant état de 47 personnes disparues.

La fondation exhorte donc les organisations administratives locales et les agences concernées à enquêter et à stocker systématiquement les informations sur les personnes âgées souffrant de démence, de maladie d'Alzheimer et de maladie psychiatrique dans leur juridiction afin d'évaluer les risques et de mettre en place un système de prévention.

Les agences concernées devraient également fournir des connaissances sur les soins appropriés aux personnes âgées souffrant de ces problèmes aux familles qui s'occupent d'elles, a déclaré Ekkalak. Il a exhorté les foyers de protection sociale pour les personnes âgées à mettre en place un système efficace pour contrôler celles qui sont sous leur garde car il est possible que certains de ces résidents soient portés disparus (sous entendu ailleurs). Pourquoi pas une base de données nationale ?

Ekkalak a demandé à la police royale thaïlandaise d'adresser un mémo à toutes les circonscriptions et d'informer le grand public que l'on peut déposer immédiatement une plainte pour une personne disparue sans attendre 24 heures. Il a déclaré que le gouvernement devrait également promouvoir des mesures sociales pour prendre soin des personnes âgées au niveau communautaire. Le délai entre la disparition et le dépôt de plainte est aussi une mesure important en cas de disparition d'enfants. Jusqu'à récemment, la loi interdisait à la police de prendre les plaintes des parents d'enfants disparus avant 24 heures or, après 24 heures, c'est souvent trop tard. La loi a changé mais est-ce que les parents et surtout est-ce que les policiers le savent ? Pour un malade d'Alzheimer ou un enfant les premières heures sont cruciales.

Ekkalak parlait mardi en compagnie des parents de Nit Sihajak, un centenaire atteint de démence et qui a disparu de sa maison à Ban Nong Sai (Moo 6) Tambon Rai Kao du quartier Sam Roy Yot de Prachuap Khiri Khan depuis le 25 février. Il a demandé l'aide du gouverneur provincial Panlop Singhaseni et des agences de Prachuap Khiri Khan. La fille de Nit, Ponthakorn Sihajak, a déclaré que la famille s'inquiétait de Nit étant donné son âge, sa démence et le fait qu'il ait été vu pour la dernière fois il y a 45 jours.

"Il a vécu 100 ans ... Nous ne pouvons pas rester sans rien faire.  », a déclaré sa fille.

Panlop a ajouté que, outre les autorités locales et la police à la recherche de Nit, la province a également demandé à son bureau de développement social d'envoyer des informations sur Nit dans les bureaux voisins de Chumphon, Phetchaburi, Nakhon Pathom, Samut Songkhram et Samut Sakhon, dans les temples, les médias, sur Internet et autres réseaux de bénévoles pour aider à la recherche. Quiconque voit Nit doit appeler le bureau de développement social de Prachuap Khiri Khan au (032) 611 349, le poste de police Sam Roy Yot au (032) 684 216 ou la hotline de la Fondation Mirror (095) 631 1914.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1033313-hunt-on-for-missing-centenarian-as-mirror-foundation-calls-for-better-monitoring-of-the-elderly/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #543 le: avril 17, 2018, 01:44:07 am »


à consommer avec modération !!!   :huhu

Le piment le plus fort du monde pour des migraines d'anthologie !  :What?


Des médecins ont averti mardi des effets dévastateurs du piment le plus puissant du monde, qui a provoqué des migraines d'anthologie chez un Américain qui l'avait mangé à l'occasion d'un concours.

Le cas, rapporté par la revue BMJ Case Reports, est celui d'un homme de 34 ans "après sa participation à un concours de piment où il a ingéré un Carolina Reaper" en 2016.

Ce piment dont le nom signifie Faucheuse de la Caroline, spécialement sélectionné pour être le plus agressif possible, est reconnu par le Guinness des records comme le plus haut sur l'"échelle de Scoville".

L'homme a d'abord fait des convulsions pour vomir. Puis "dans les jours suivants", il a ressenti des douleurs à la tête et au cou, en particulier des épisodes de migraine fulgurante, extrêmement douloureuse de quelques secondes.

S'étant rendu aux urgences, il a subi des tests neurologiques qui n'ont montré aucune pathologie. Pas d'anévrisme notamment.

Plus tard a été diagnostiqué un syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible, consistant en un rétrécissement temporaire des vaisseaux sanguins de la tête.

C'est la première fois qu'un piment a eu cet effet, d'après les auteurs. Ce syndrome, souvent à l'origine de migraines terribles, survient d'habitude après la prise de certains médicaments ou de drogues.

"Ç'a été une grande surprise pour tout le monde", a commenté l'un des auteurs de l'article, Kulothungan Gunasekaran médecin à l'hôpital Henry Ford de Détroit.

Les symptômes se sont résorbés d'eux-mêmes, et une radio de contrôle cinq semaines après le concours a montré que les artères avaient repris leur taille normale.

Un Carolina Reaper atteint en moyenne plus de 1,6 million sur l'échelle de Scoville, selon des tests réalisés par l'université de Winthrop en Caroline du Sud (États-Unis). Le piment d'Espelette par exemple n'est qu'aux alentours de 2.000.

Le record du monde, réalisé à l'Arizona Sauce Expo de 2016, est de 120 grammes de Carolina Reaper en une minute. Le BMJ Case Reports ne précise pas si c'est son détenteur qui a eu ces problèmes.

Un effet connu jusque-là des piments forts était le risque d'attaque cardiaque, ont rappelé les auteurs.


http://www.lepoint.fr/insolite/le-piment-le-plus-fort-du-monde-pour-des-migraines-d-anthologie-10-04-2018-2209357_48.php

IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #544 le: avril 21, 2018, 10:27:15 pm »


Chiffres : la dengue !
 
Selon un rapport du Ministry of Public Health (MoPH) publié la semaine dernière, 220 personnes habitant Phuket ont contracté le virus de la dengue cette année. Deux patients sont décédés. La province affiche le taux d'infection par habitant le plus élevé du pays, devant celle de Krabi deuxième et de Phang Nga, troisième.

"L'une des victimes vivait à Rassada et l'autre à Mai Khao, Thalang. Ce sont des Thaïlandais, âgés de 14 et 26 ans", selon une responsable du "Department of Disease Control (DDC)" qui a refusé de fournir de plus amples détails.

Des chiffres publiés par le Bureau d'épidémiologie du Ministry of Public Health corrobore les conclusions du DDC.

Le taux d'infection à Phuket du 1er janvier au 9 avril était de 57,52 infections pour 100 000 habitants.

Le nombre de décès dus à la dengue à Phuket prendra en compte, dans le prochain rapport, le décés du ressortissant russe Gerasim Grigoriev, âgé de 32 ans, décédé à l'hôpital Vachira Phuket à 11h15 le 11 avril après avoir contracté la maladie. Sa mort a été rapportée par l'agence de presse russe TASS .

Les autorités devront affronter la montée en flèche du nombre de cas de dengue le mois prochain, quand la mousson du sud-ouest favorise la reproduction des moustiques.!
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #545 le: avril 25, 2018, 10:26:56 am »


Dengue en Thaïlande : neuf décès et 6 565 cas recensés depuis le début de l’année

En avril 2018, les responsables de la santé en Thaïlande ont signalé 6 565 cas de dengue déclarés et neuf décès depuis le début de l’année dans 75 des 76 provinces thaïlandaises.

Les neuf décès liés à la dengue, sont liés dans deux cas à la suite d’une dengue hémorragique et sept à la suite d’un syndrome de choc de la dengue.

Les 6565 cas de dengue se répartissent de la manière suivante :

Virus de la dengue (3 878), dengue hémorragique (2 610 cas et 2 décès) et syndrome de choc de la dengue (77 cas et 7 décès).

À ce jour, Phuket est la région la plus touchée, suivie par Samutsakorn et Pangnga.

La dengue est une infection virale transmise par la piqûre d’un moustique infecté. Il existe quatre sérotypes étroitement liés mais génétiquement différents du virus qui peuvent causer la dengue (DEN1, DEN2, DEN3, DEN4).

La fièvre dengue a un large éventail de résultats d’infection (asymptomatique à symptomatique). La maladie symptomatique peut aller de la dengue (DF) à la dengue hémorragique (DH) plus grave.


Dengue Fever (DF) – Dengue la plus répandue et normalement bénigne

La dengue dans sa forme la plus ordinaire est marquée par un début de forte fièvre soudaine, de maux de tête sévères, de douleurs derrière les yeux et de douleurs dans les muscles et les articulations.

Certains patients peuvent également présenter une éruption cutanée et un degré variable de saignement de diverses parties du corps (y compris le nez, la bouche et les gencives ou ecchymoses) .


La dengue hémorragique (DHF) – est une forme plus sévère, observée seulement dans une petite proportion de personnes infectées.

La DHF est une maladie stéréotypique caractérisée par 3 phases;

1. phase fébrile avec une fièvre élevée et continue qui dure généralement moins de 7 jours;

2. phase critique (fuite de plasma) d’une durée de 1 à 2 jours qui apparaît généralement lorsque la fièvre se résorbe, entraînant un choc si elle n’est pas détectée et traitée précocement;

3. phase de convalescence pendant 2-5 jours avec amélioration de l’appétit, bradycardie (rythme cardiaque lent), éruption cutanée convalescente (plaques blanches sur fond rouge), souvent accompagnée de démangeaisons généralisées (plus intenses dans la paume des mains et la plante) et diurèse.


Syndrome de choc de la dengue (DSS) – Le syndrome de choc est une complication dangereuse de l’infection par la dengue et est associé à une mortalité élevée.


Les protections

La meilleure protection contre les piqûres de ces moustiques est l’application de répulsifs cutanés sur les parties non couvertes du corps et l’utilisation de vêtements couvrants, voire imprégnés d’insecticides

Les répulsifs cutanés sont composés d’une substance active qui éloigne les insectes sans les tuer et sont à appliquer sur toutes les parties du corps non couvertes. Il faut privilégier l’application le matin et le soir, périodes d’activité maximum des insectes vecteurs.

La durée de la protection varie de 4 à 8 heures selon la nature et la concentration de la substance active ainsi que des conditions d’utilisation (sudation, température et humidité ambiantes…).


source : http://outbreaknewstoday.com/thailand-dengue-fever-update-59918/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #546 le: avril 26, 2018, 08:06:56 am »


Non la poudre de perlimpinpin de Mor Saeng ne vous guérira pas du cancer

Une cure à base de plantes contre le cancer, préparée par Mor Saeng, n’a aucun effet pour traiter ou guérir la maladie, a déclaré le directeur général du département des services médicaux.

« Nous avons essayé sur sept types de cancer différents, y compris poumons, foie et colorectal. Les tests ont montré qu’il n’y avait aucun effet sur les cellules cancéreuses. »

Saengchai demeure cependant sûr de lui et confiant même après que les tests ont montré que ses concoctions ne peuvent guérir de cette maladie mortelle. « Les tests sont effectués dans des éprouvettes. Mais ces concoctions ne fonctionnent que dans le corps humain. »

Le directeur des services médicaux est intervenu après une rencontre avec Saengchai, dont le vrai nom est Saengchai Haeletrrakul et s’avère fonctionnaire de la compagnie d'électricité. Il n’a reçu aucune formation médicale et se fait appeler « Mor », qui en thaï désigne un docteur, pour ses concoctions de son cru. Plusieurs patients qui ont essayé ses capsules se disent en meilleur état.

Chaque mois, des milliers de patients font la queue à Prachinburi pour se procurer des capsules gratuites de Saengchai : il faut attendre parfois deux jours…

Le service médical ajoute que les concoctions ne sont quand même pas nocives pour la santé des patients. Ajoutant même que le département de la médecine traditionnelle thaïe a admis que certains patients avaient amélioré leur qualité de vie après avoir pris les concoctions de Saengchaï.

A la question de savoir si Saengchai pourra enregistrer ses capsules comme produits de santé, on a répondu : non, pas pour l’instant.

Saengchai, qui affirme avoir une solide connaissance des simples, affirme qu’il va continuer à distribuer ses médicaments pour donner de l'espoir aux gens.

Voilà plus de dix ans qu’il distribue gratuitement ses produits à la population avec l’apport financier de quelques partisans.

A partir du 2 mai, les capsules seront disponibles dans trois provinces adjacentes. Saengchaï a même reçu des demandes du Laos. Il affirme que plusieurs médecins étrangers l’ont contacté pour se procurer sa formule.

« J’ai refusé leur offre parce que j'ai peur que les patients thaïs ne puissent plus recevoir gratuitement leurs capsules. »


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1035236-mor-saeng’s-‘cancer-cure’-ineffective-govt-tests-show/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13663
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #547 le: avril 28, 2018, 08:56:29 am »


La police convoque 9 célébrités qui font de la publicité pour un produit cosmétique de mauvaise qualité

Neuf célébrités thaïlandaises qui font la promotion des produits de soins pour la peau et de la santé ont été convoquées pour donner des informations à la police du 4 au 7 mai. Ces produits ont été saisis par la police dans les usines "Magic Skin"

La marque de cosmétiques et de compléments alimentaires Magic Skin fait l'objet d'allégations selon lesquelles ses produits seraient de qualité insuffisante, vendus sans permis appropriés et fabriqués dans des usines non enregistrées.

La police a déclaré que de nombreuses célébrités ont reçu des rétributions à six chiffres (> 100 000 thb) pour faire la promotion des produits dans "essais" plus ou moins bidonnés sur les réseaux sociaux.

Pol General Weerachai Songmetta, en sa qualité de porte-parole de la police, a nommé jeudi neuf des célébrités soupçonnées d'avoir fait la promotion des produits.

Weerachai nommé Ornapa «Ma» Krisadee, Apinya «Saipan» Sakuljaroensuk, Pitchanart «May» Sakhakorn, Jessie Vard, Napapa «Patt» Tantrakul, Orapan «Aoffy Maxim» Dansiriwattanakun, Ratchawin «Koy» Wongviriya, Sakolrat «Four» Wornurai et Nonthaporn ' "Ying Yae" "Theerawattanasook.

Weerachai a dit que 59 célébrités étaient impliquées et a blâmé les produits pour avoir causé 100 millions de Bt de dommages à 500 personnes.

Weerachai a déclaré que les convocations étaient pour une première entrevue afin de déterminer les intentions des célébrités dans leur "revue de produit". Il a dit que seules les célébrités qui ont enfreint sciemment la loi seront poursuivies pour l'un des 3 chefs d'inculpation suivants :

1. Une violation de la loi de 2015 sur les cosmétiques par un message publicitaire mensonger ou exagéré (passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à un an et / ou d'une amende maximale de 100 000 Bt);

2. Une violation de la loi de 1979 sur l'alimentation en fournissant des informations fausses ou exagérées sur les avantages, la qualité et les propriétés des produits alimentaires (passible de trois ans d'emprisonnement et / ou d'une amende pouvant aller jusqu'à 30 000 Bt).

3. Une violation de la Computer-Crime Act 2007 en publiant de fausses informations sur Internet, causant des dommages à autrui (passible d'une peine d'emprisonnement maximale de cinq ans et / ou d'une amende maximale de 100 000 Bt) ).

Les huit suspects de la société pour lesquels un tribunal pénal a émis des mandats d'arrêt ont été placés en garde à vue.

Deux suspects - Mathuros Daengsamrit et Thananpat Boonyosit - se sont rendus à la police et ont maintenu leur innocence.

Six autres suspects, y compris le propriétaire de l'entreprise Wannapa Poungson et son mari Korn Poungson ont été libérés. Leur l'avocat a affirmé qu'ils sont victimes d'intimidation suite à un conflit d'affaires,

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1035541-police-summon-nine-alleged-celebrity-endorsers-of-‘substandard’-skin-products/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3241
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #548 le: mai 03, 2018, 09:27:23 pm »


Une grande première: une triple transplantation d’organes réussie en Thaïlande ! :clap

Une grande première en Asie: une opération de triple transplantation d’organes a été effectuée avec succès en Thaïlande. Au cours de l’intervention qui a duré 12 heures, un cœur, un foie et un rein ont été transplantés à un jeune homme de 26 ans.

Des spécialistes de la faculté de médecine de l'Université de Mahidol et de l'hôpital Siriraj à Bangkok ont réalisé avec succès une triple transplantation d'organes, ont rapporté les médias locaux.

Au cours de l'intervention chirurgicale qui a duré 12 heures, un cœur, un foie et un rein ont été transplantés à un jeune homme de 26 ans. Il s'agit de la première opération de ce genre en Asie et de la 15e dans l'histoire de la médecine mondiale, précise la télévision locale.

L'opération a eu lieu le 3 décembre 2017, mais son succès n'a néanmoins été annoncé officiellement que le mercredi 2 mai.

Le patient souffrait d'une maladie de reins depuis ses huit ans. Ces dernières années, il était obligé de subir une procédure d'hémodialyse trois fois par semaine.

De plus, cette maladie a provoqué d'importants troubles dans le fonctionnement de son cœur et de ses reins. Depuis août 2017, le patient se trouvait constamment à l'hôpital dans l'attente d'un don d'organes.

D'après les médecins cités par les médias, les trois organes ont été prélevés sur un seul donneur.

Le patient a quitté l'hôpital fin février, placé depuis sous surveillance médicale permanente à domicile.
Cinq mois après la transplantation, aucun problème de santé lié à l'opération n'a été signalé.

 

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201805031036187970-
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13375
Re : MEDECINE - SANTE...
« Réponse #549 le: mai 04, 2018, 08:50:38 am »

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/insolite/tha%C3%AFlande-


Thaïlande: hommage des étudiants en médecine à ceux qui ont donné leur corps...

Quelques lotus dans une main, un collier de fleurs dans l'autre, ils sont restés plus d'une heure les mains jointes face au cercueil. Les étudiants thaïlandais en médecine rendaient honneur jeudi à ceux qui font don de leur corps à la médecine.

"Cette cérémonie est notre façon de remercier ceux qui ont donné leur corps", explique Paspimol Kositchaiwat, étudiante de 21 ans en deuxième année de médecine à l'université Chulalongkorn de Bangkok.

Comme elle, plusieurs centaines d'étudiants en uniforme et d'équipes de premiers secours se sont recueillis pour honorer les 325 corps par des prières et des offrandes.

"Nous ne connaissons pas les personnes pourtant je me sens très proche d'elles, car nous avons passé beaucoup de temps ensemble", ajoute la jeune fille, très émue, qui a également prévu d'assister ce week-end aux crémations.

La cérémonie de jeudi marque le début de trois jours de célébrations: durant les week-ends les corps seront incinérés dans 26 différents temples de Bangkok en présence de leur famille.

"Puis les cendres seront collectées et versées dans la mer", détaille Tanvaa Tansatit, professeur de l'université qui organisait l'événement.

"En médecine, les donneurs sont des gens essentiels. Nous leur devons beaucoup", rappelle-t-il, soulignant que tous les ans environ 300 personnes donnent leur corps à l'université de Chulalongkorn.

Réussir à trouver des corps pour les travaux des étudiants en médecine est une tâche complexe, mais depuis 2015 les donneurs se font plus nombreux en Thaïlande.

Cette année-là, le très respecté moine thaïlandais Luang Phor Khun avait "montré l'exemple" en faisant don de son corps.

Depuis, ils sont plus nombreux chaque année à le faire dans l'espoir d'améliorer leur karma.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".