Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins  (Lu 480310 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1175 le: juin 14, 2018, 08:00:24 am »


Vu que les tiques pullulent en Thaïlande, un article intéressant !


Cinq choses à faire en cas de morsure de tique

Ces acariens qui peuvent transmettre la maladie de Lyme doivent être retirés rapidement et correctement pour limiter le risque d’infection. Voici les bons réflexes à adopter.

Avec le retour des beaux jours et des longues balades en forêt, personne n’est à l’abri d’une morsure de tique. Cela ne poserait pas de problème si ces petits acariens n’étaient pas d’importants vecteurs de maladies potentiellement graves, telles que l’encéphalite à tique - une maladie neurologique heureusement très rare en France — et la maladie de Lyme, provoquée par des bactéries du genre Borrelia. Si le risque est faible (toutes les tiques ne sont pas infectées par ces bactéries), plus de 54.000 cas de Lyme ont tout de même été recensés en 2016 en France. Pas de panique: cette maladie se soigne bien si elle est repérée à temps. D’où l’importance de savoir quoi faire en cas de morsure. Voici les 5 étapes à suivre si vous vous apercevez qu’une tique a élu domicile sur votre peau.


1. Bien inspecter sa peau

Après une balade en pleine nature, pensez à vous inspecter de la tête aux pieds, y compris le cuir chevelu, car les tiques passent souvent inaperçues. En mordant leur hôte, elles injectent un produit anesthésiant qui rend la morsure indolore! Alors si de retour chez vous, vous décelez une petite rougeur avec une pointe noire au milieu, pas de doute: il s’agit d’une tique. Ce petit acarien aime se loger dans les zones humides et protégées du corps telles que les aisselles, l’aine ou les plis des genoux. Grâce à son rostre - un dard qui harponne la peau — la tique se fixe sur le corps et se nourrit de sang pendant plusieurs jours avant de s’en décrocher. Et l’animal est coriace, puisqu’il sécrète une sorte de colle qui l’aide à s’agripper sur la peau. Pour cette raison, il ne faut pas chercher à l’enlever en tirant dessus car cela risquerait d’arracher son corps, et non sa tête enfouie sous la peau.


2. Retirer la tique

Plus une tique infectée reste fixée longtemps sur la peau, plus le risque de transmission de la bactérie augmente. En effet, c’est à la fin de leur repas sanguin, au moins 24 heures après la morsure, lorsqu’elles sont gorgées de sang, que les tiques inoculent le parasite. Il est donc recommandé de les retirer le plus rapidement possible, idéalement à l’aide d’un tire tique (en vente en pharmacie). Pour cela, il suffit de glisser le crochet sous la tique, au plus près de la peau, puis de tourner lentement dans le même sens sans tirer, jusqu’à ce que la tique se décroche.

Si vous n’avez pas de tire tique, il est toujours possible d’utiliser une pince à épiler. Dans ce cas, saisissez-la tique à la base et tirez vers le haut, sans tourner. Par contre il ne faut pas utiliser d’éther car cela anesthésierait la tique qui, une fois endormie, risquerait de régurgiter son contenu, augmentant alors le risque d’infection. De même, il est préférable d’éviter de l’enlever avec les ongles car cela peut compresser l’abdomen de l’animal, qui peut alors réinjecter le sang potentiellement infecté.


3. Désinfecter la morsure

Une fois la tique retirée, il est prudent de se nettoyer les mains ainsi que la zone de morsure avec de l’eau et du savon, puis de la désinfecter avec un antiseptique ou de l’alcool.


4. Ne jetez pas la tique !

Après avoir enlevé la tique, restez sur vos gardes: elle peut encore piquer. Mettez-la dans un mouchoir ou sur un bout de scotch, mais ne la jetez pas! En effet, depuis l’été 2017 en France (mais pas en Thaïlande évidemment !), il est possible de participer à la recherche sur les tiques et les maladies qu’elles transmettent grâce au projet CiTique. Pour cela, il vous suffit de déclarer votre piqûre sur l’application Signalement tique (à télécharger gratuitement sur votre téléphone, Android ou iOS) ou directement sur le site https://www.citique.fr et d’envoyer la tique qui vous a mordu au Centre de Nancy de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique). Un réflexe à acquérir pour vous, mais aussi pour vos animaux domestiques !


5. Surveiller la zone de morsure

Une fois la tique retirée, il est important de surveiller avec attention la zone de morsure. Si une plaque rouge (ou foncée sur peau noire) et ronde apparaît autour de la morsure dans les deux semaines suivant la morsure, c’est le signe d’une maladie de Lyme débutante. Sans traitement, cette lésion - qui apparaît chez 90% des personnes piquées par une tique infectée - continue de s’étendre progressivement en cercle, parfois pendant plusieurs semaines. C’est ce que l’on appelle un érythème migrant. Il faut le distinguer de la simple réaction inflammatoire due à la morsure, sans gravité, qui survient au bout de deux à quatre jours et qui disparaît spontanément en quelques jours.

À cet érythème migrant peuvent s’ajouter de la fièvre, une grande fatigue ou encore des troubles digestifs dans les semaines, voire les mois qui suivent la morsure. Avec ou sans ces symptômes additionnels, il est nécessaire d’aller consulter un médecin, qui pourra décider de prescrire un traitement antibiotique. Celui-ci est efficace et permet d’empêcher l’évolution vers des formes graves de la maladie de Lyme, qui s’accompagnent d’atteintes musculaires, neurologiques et articulaires pouvant être très invalidantes. Par contre, il n’est pas recommandé de prendre systématiquement des antibiotiques après une morsure car le risque que la tique soit infectée est faible et la prise d’antibiotiques n’est pas dénuée d’effets indésirables.


http://sante.lefigaro.fr/article/cinq-choses-a-faire-en-cas-de-morsure-de-tique/?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1528901035
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13457
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1176 le: juin 14, 2018, 04:57:26 pm »


Vu que les tiques pullulent en Thaïlande, un article intéressant !

Cinq choses à faire en cas de morsure de tique


très intéressant cet article Manu...  :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1177 le: juin 17, 2018, 10:27:18 am »


Notez que ce type d'attaque demeure extrêmement rare (même si les spécialistes considèrent qu'un python d'au moins 5 mètres est en mesure de se nourrir d'un être humain !


Indonésie: une femme dévorée par un python géant

Le cadavre intact d'une Indonésienne a été retrouvé dans le ventre d'un python de sept mètres, capturé près de l'endroit où elle avait disparu alors qu'elle travaillait dans son potager, a annoncé samedi la police.

Le corps de Wa Tiba, âgée de 54 ans, a été retrouvé par des villageois qui s'étaient lancés la veille à sa recherche à Persiapan Lawela sur l'île de Mun, au sud-est de Sulawesi.

"Les habitants se doutaient que le serpent avait avalé la victime et l'ont tué puis transporté hors du jardin", a expliqué le chef de la police locale.

"Le ventre du serpent a été ouvert et le corps de la victime trouvé à l'intérieur", a-t-il ajouté. Selon lui, elle avait été avalé tête la première.

Les villageois ont découvert le serpent géant, le ventre gonflé, à une trentaine de mètres des sandales et de la machette de Wa Tiba. Le potager était situé au pied d'une falaise rocheuse, connue pour abriter des serpents.

Le python géant, une espèce qui vit dans les forêts tropicales, se rencontre fréquemment en Indonésie et aux Philippines. Il s'attaque à de petits animaux mais rarement à des êtres humains.

En mars 2017, un Indonésien avait été retrouvé mort dans le ventre d'un python de sept mètres qui l'avait avalé en entier près d'une plantation de palmiers à huile dans le village de Salubiro sur l'île de Sulawesi.

En 2013, un vigile avait été tué à Bali par un python dans l'enceinte d'un hôtel en bord de plage, sur l'île la plus touristique d'Indonésie.



https://www.courrierinternational.com/depeche/indonesie-une-femme-devoree-par-un-python-geant.afp.com.20180616.doc.16146x.xml
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13457
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1178 le: juin 18, 2018, 06:11:08 pm »


Notez que ce type d'attaque demeure extrêmement rare (même si les spécialistes considèrent qu'un python d'au moins 5 mètres est en mesure de se nourrir d'un être humain !

Indonésie: une femme dévorée par un python géant

Le cadavre intact d'une Indonésienne a été retrouvé dans le ventre d'un python de sept mètres, capturé près de l'endroit où elle avait disparu alors qu'elle travaillait dans son potager, a annoncé samedi la police.


H O R R I B L E...   :'(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1179 le: juin 21, 2018, 07:36:59 am »


L’homme a tué 83 % des mammifères sauvages et 50 % des plantes


Répartition de la biomasse sur Terre

Une étude a été publiée dans les Comptes-rendus de l’Académie nationale des Sciences des États-Unis (Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America). Elle s’intitule « La répartition de la biomasse sur Terre ». En utilisant les données de plusieurs centaines de travaux, les chercheurs sont parvenus à proposer la première estimation complète et globale du poids de chaque catégorie d’être vivants.


Cette exceptionnelle vision d’ensemble contredit plusieurs idées communément acceptées.

La vie des océans, bien que foisonnante, ne représente que 1 % de la biomasse. L’immense majorité de la vie est en fait terrestre. D’abord les plantes, qui constituent 82 % de l’intégralité de la biomasse vivante. Puis les bactéries : 13 % de l’ensemble. Enfin, les 5 % restants regroupent tous les autres êtres vivants :  poissons, animaux, insectes, champignons… Parmi eux, les humains.


Humanité dérisoire… mais humanité destructrice

À l’échelle de la biomasse de la planète, Homo sapiens est ridicule. Les 7,6 milliards d’humains ne représentent que 0,01 % de la vie sur Terre.

Et pourtant, relève Ron Milo, un professeur de l’Institut des Sciences Weizmann en Israël ayant participé à l’étude :

    « Ce qui frappe, c’est la place disproportionnée des humains sur cette planète. »

Depuis que les humains sont devenus agriculteurs, les animaux sauvages ont subi une extermination de très grande ampleur. Les nouvelles données de l’étude révèlent que 5 mammifères sauvages sur 6 ont disparu. Concernant la faune marine, 3 siècles de chasse aux cétacés ont suffi à exterminer 4 mammifères marins sur 5.

Ainsi, l’avènement de la civilisation a causé la disparition de 83 % des mammifères sauvages et de 50 % des plantes. Ce déclin s’est accentué dramatiquement au XXème siècle. Les scientifiques estiment que près de la moitié des animaux sauvages a disparu au cours des 40 dernières années. Nombre d’entre eux considèrent que la biodiversité est face à une extinction de masse. Elle constituerait la sixième extinction que la Terre ait connu lors des 4 milliards d’années de son existence, la seule causée par les humains.


Choix alimentaires

Comment expliquer une telle hécatombe ?

    « Les humains sont extrêmement efficaces pour exploiter les ressources naturelles. » dénonce Paul Falkowski, de l’Université Rutgers (Etats-Unis). « Les humains ont éliminé et dans certains cas éradiqué les mammifères sauvages pour se nourrir ou par plaisir, dans pratiquement tous les continents. »

L’agriculture, l’élevage, le développement ont provoqué la destruction des habitats sauvages. Les animaux d’élevage ont pris le pas sur le reste de la faune terrestre.

Aujourd’hui, seulement 4 % des mammifères sont des animaux sauvages. Quant à la faune aviaire de la planète, elle est constituée à 70 % d’oiseaux d’élevage.

L’influence des activités de l’Homme sur le système terrestre est désormais si prépondérante que certains scientifiques considèrent que nous sommes dans une nouvelle ère géologique : l’Anthropocène.

Pour Ron Milon, notre impact sur le monde vivant provient en grande partie de nos choix alimentaires.

    « Nos régimes alimentaires ont des conséquences très importantes sur les habitats des animaux, des plantes et des autres organismes vivants » a-t-il déclaré. « J’aimerais que les gens intègrent ces données dans leur façon de voir le monde lorsqu’ils consomment ».


https://lareleveetlapeste.fr/lhomme-a-tue-83-des-mammiferes-sauvages-et-50-des-plantes/?utm_source=actus_lilo
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13457
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1180 le: juin 25, 2018, 01:22:53 pm »

https://www.facebook.com/QuotidiendeThailande/


L'abattage des chiens et la suite...   :What? :hang


Un tribunal sud-coréen a jugé illégal d’abattre les chiens pour leur viande, une décision susceptible aux yeux des défenseurs des animaux de constituer un premier pas pour rendre la consommation des canidés hors la loi.

La viande de chien fait depuis longtemps partie de la tradition culinaire de la Corée du Sud, où environ un million de chiens sont mangés chaque année, selon les estimations.

Néanmoins, cet usage décline. De plus en plus de Sud-Coréens considèrent que le chien est l’ami de l’homme plutôt qu’un animal de ferme destiné à finir dans l’assiette. La pratique devient taboue chez les jeunes générations et les défenseurs des droits des animaux se font davantage entendre.

À Yulin, en Chine, se tient chaque 21 juin le festival de la viande de chien. Dix mille canidés sont abattus pour l'occasion dans des conditions effroyables... >:( >:( >:(

Les nombreuses associations qui se sont élevées contre cet événement n'ont rien pu faire.

En Indonésie, la vente de viande de chien n'est pas illégale. Mais une enquête publiée le 20 juin par une association australienne révèle que 70 restaurants à travers l'archipel la vendent en la faisant passer pour du poulet. Et les touristes sont les premières victimes de ce trafic... grrrrrrrrrrr...

Au Vietnam environ cinq millions de chiens seraient abattus pour être mangés chaque année. Et la forte demande a conduit à un commerce illégal de la part des pays voisins, y compris la Thaïlande, le Cambodge et le Laos... :hang

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1181 le: juin 30, 2018, 08:14:18 am »


Cet article, hélas, donne une fausse information : plus aucun éléphant sauvage n'est capturé en Thaïlande et tous les éléphants domestique travaillant avec les touristes sont nés en état de captivité... Apparement, le journaliste qui a écrit ce texte du fond de son bureau parisien a mal fait son travail et s'est contenté de reproduire des bêtises qui circulent sur le Net !...


un homme à moto piétiné à mort par cinq éléphants sauvages

Vendredi, un homme a été piétiné à mort par cinq éléphants sauvages dans le sud de la Thaïlande. La victime s'en était allée récolter du caoutchouc à bord de sa moto.

Un homme à l’âge non précisé est mort vendredi matin dans la province de Yala (sud de la Thaïlande) après avoir été piétiné par pas moins de cinq éléphants sauvages. Selon les dires du capitaine Sathit Woonchoom, responsable de la police locale, le motard “circulait à moto pour aller récolter du caoutchouc… et a été encerclé par cinq éléphants”.

La victime n’a vraisemblablement eu aucun moyen d’échapper aux pachydermes. Comme rapporté par Actu Orange, le capitaine avait lui-même entendu des éléphants évoluer dans la végétation environnante.
Piétiné à mort par des éléphants sauvages en allant récolter du caoutchouc

Ce drame peut s’expliquer par la déforestation qui réduit ainsi l’habitat des éléphants sauvages. N’ayant plus de toit, ces derniers s’éloignent de la forêt en possible quête d’abris, ce qui les amène de plus en plus à croiser la route d’êtres humains. Des rencontres qui peuvent aboutir des dommages matériels voire à des morts.

La réponse à apporter pour les habitants des villages concernés n’est pas évidente à trouver, étant donné que les éléphants sauvages sont une espèce officiellement protégée en Thaïlande. En l’espace de plus de 250 ans, cette population est en effet passée d’environ 100.000 représentants en 1850 à quelque 2.750 à l’heure actuelle (chiffres du Centre thaïlandais de Conservation des éléphants).


Des animaux officiellement protégés mais toujours braconnés

Ce qui n’empêche pas des actions condamnables. Il y a peu, un homme a par exemple été jugé pour avoir tué deux éléphants sauvages par une clôture électrique installée près de sa plantation, des lieux par lesquels ces pachydermes avaient l’habitude de passer.

En outre, les braconniers continuent de sévir, des éléphants sauvages étant même capturés en vue d’être domestiqués (FAUX !). De cette manière, des activités payantes telles que des promenades à dos de ces mammifères peuvent être proposées à des touristes peu voire pas du tout au fait du pourquoi du comment.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/06/29/97001-20180629FILWWW00143-en-thailande-rarissime-acquittement-pour-lese-majeste-d-un-chanteur.php
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13457
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1182 le: juillet 16, 2018, 08:03:29 pm »

https://www.francetvinfo.fr/monde/asie/indonesie-une-foule-en-colere-massacre-pres-de-300-crocodiles_2852795.html


L'HORREUR ...

Indonésie : une foule en colère massacre près de 300 crocodiles...  :What? :hang

Ce déchaînement de violences est survenu samedi, après l'enterrement d'un homme tué par l'un des reptiles.

Une foule en colère a massacré près de 300 crocodiles dans une ferme d'élevage à Sorong, en Papouasie indonésienne, ont indiqué les autorités locales, lundi 16 juillet.

Ce déchaînement de violences s'est produit samedi, après l'enterrement d'un homme tué par l'un de ces reptiles. L'homme avait pénétré accidentellement dans l'enceinte des crocodiles pour chercher de l'herbe pour ses vaches, ont précisé les autorités et agents de protection des animaux.

Cet habitant âgé de 48 ans a été mordu à une jambe avant d'être mortellement frappé par un violent coup de queue de l'un des crocodiles, une espèce protégée en Indonésie, selon les mêmes sources.


Une enquête ouverte

Des membres de la famille du défunt et d'autres habitants de ce quartier de Sorong, ville portuaire d'un peu plus de 200 000 habitants, sont allés voir la police pour se plaindre de la présence de cette ferme, trop proche selon eux d'une zone résidentielle.

Il leur a été dit que le propriétaire des lieux était d'accord pour dédommager la famille de la victime. "Nous sommes parvenus à un accord avec la famille de la victime et avons adressé nos condoléances", a déclaré le directeur de l'agence locale de protection des animaux, Bassar Manulang.

Mais plusieurs centaines d'habitants du quartier, en colère, ont fait irruption samedi dans la ferme armés de couteaux, machettes et pelles.

Ils ont abattu 292 crocodiles, pour l'essentiel des bébés crocodiles mais aussi des adultes mesurant deux mètres de long, soit presque la totalité des reptiles qui s'y trouvaient, selon les autorités...  >:(

Des policiers et membres de l'agence de protection des animaux ont tenté d'intervenir mais ils étaient trop peu nombreux pour empêcher le massacre.

Une enquête a été ouverte. "Pour le moment, nous continuons d'interroger des témoins", a déclaré un responsable de la police de Sorong, Dewa Made Sidan Sutrahna. 
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1183 le: juillet 17, 2018, 07:57:34 am »


Lamentable !...  :'(
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1184 le: juillet 17, 2018, 08:17:29 am »


Je rentre à l'instant d'une magnifique tournée dans les parcs nationaux de Khao Yai, Kuiburi et Khao Sam Roi Yot... Quelques milliers de photos dans la boite et la chance extraordinaire de tomber sur une harde d'éléphants sauvages !...

Plusieurs photos sur ma page Facebook, ici : https://www.facebook.com/media/set/?set=oa.1657476764371484&type=3
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13457
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1185 le: juillet 21, 2018, 01:21:34 am »


Je rentre à l'instant d'une magnifique tournée dans les parcs nationaux de Khao Yai, Kuiburi et Khao Sam Roi Yot... Quelques milliers de photos dans la boite et la chance extraordinaire de tomber sur une harde d'éléphants sauvages !...

Plusieurs photos sur ma page Facebook, ici : https://www.facebook.com/media/set/?set=oa.1657476764371484&type=3




absolument superbes ces photos d'éléphants sauvages...  :clap :clap :clap
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13457
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1186 le: août 20, 2018, 10:24:43 pm »

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plantes-et-vegetaux/pour-lutter-contre-la-deforestation-en-thailande-des-arbres-ordonnes-moines-selon-les-rites-bouddhistes_126797


Pour lutter contre le déboisement en Thaïlande, des arbres ordonnés moines... :)


Pour lutter contre le déboisement en Thaïlande, les bonzes ont trouvé la parade: ils protègent des arbres... en les ordonnant moines. ..

Consacrer et sauver ces arbres de la destruction, c’est se conformer à l’éthique bouddhiste, explique une anthropologue américaine au magazine en ligne Asian Correspondent.

En Thaïlande, ces moines ont une grande autorité morale sur leurs concitoyens qui les respectent plus que les institutions étatiques.

Le soutien de ces religieux à la cause environnementale ne se limite pas à la protection d'arbres.

Certains de ces moines écolos tentent de sensibiliser la société thaïe au trafic des bois précieux, à l’érosion des sols, à la défense de communautés villageoises et au réchauffement climatique.

D'autres sont même inquiétés par les autorités qui ne voient pas d'un bon œil ce militantisme environnemental qui jette des ponts entre simples pratiquants et activistes.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13457
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1187 le: septembre 02, 2018, 02:57:55 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

Environnement : lutte contre la pollutions... :clap


Afin de lutter contre la pollution plastique, depuis le 12 août, le Département des parcs nationaux, de la conservation de la vie sauvage et de la conservation des plantes (DNP) encourage les visiteurs à réduire la consommation de plastiques à usage unique dans les 154 parcs nationaux de Thaïlande.

Cette initiative concerne les sacs, contenants alimentaires, bouteilles d'eau et ustensiles en plastique, essentiellement tout article qui est généralement utilisé une fois, puis jeté.

Une série de bannières, dans un premier temps en thaï, sensibilisent les visiteurs à cette nouvelle initiative dans les parcs nationaux.

Elles encouragent les gens à réfléchir au mal que le plastique qu'ils jetteraient ferait à l'environnement et à agir de manière respectueuse.

Le DNP estime que son initiative permettra de réduire les déchets en plastique d’environ trois millions et qu’au moins 10 millions de personnes (visiteurs, responsables, commerçants, grand public) la respecteront.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1188 le: septembre 04, 2018, 09:39:26 pm »


Cobra Royal devant la caserne des pompiers de Roi Et... Superbe !
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1189 le: septembre 17, 2018, 08:11:47 am »


Triste nouvelle !



Thaïlande: Un jeune éléphant tombe dans un égout et s'électrocute

Un éléphant que deux hommes promenaient pour se faire de l’argent s’est électrocuté en Thaïlande après avoir trébuché dans un égout à ciel ouvert, tout en percutant l’enseigne électrique d’un restaurant, a-t-on appris ce samedi auprès de la police.

L’éléphant, un jeune mâle de dix ans qui avait été nommé Plai Nam Choke (« Chanceux »), était montré aux passants qui pouvaient payer pour lui donner de la nourriture, dans la province de Samut Prakhan au sud de Bangkok. « J’ai reçu un appel à 20h30 disant que l’éléphant était bloqué dans l’égout. Il est manifestement mort d’électrocution », a expliqué un policier, Nopporn Saengsawang. Des sauveteurs d’un groupe d’entraide local ont tenté de le ranimer trois heures durant après sa chute, en vain.


Les deux hommes inculpés

Les deux hommes ont été inculpés de cruauté envers un animal et de déplacement illégal de l’éléphant, a précisé Nopporn Saengsawang. Le jeune pachyderme provenait de la province de Surin, dans le nord-est du pays, où se déroule une foire annuelle renommée avec une parade d’éléphants.

Des éléphants sauvages peuvent encore être aperçus dans des forêts de Thaïlande mais leur nombre a fondu à quelque 2.700 contre plus de 100.000 en 1850. Beaucoup d’entre eux ont été domestiqués pour distraire les touristes, suscitant des accusations de maltraitance animale.

Les cornacs n’ont généralement pas le droit de promener des éléphants dans des villes mais prennent souvent le risque d’une condamnation pour s’assurer un gagne-pain. Des recherches ont montré que des éléphants sauvages gardés en captivité leur vie durant souffraient de stress et que la durée de leur vie avait tendance à se réduire.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/12635-tha%C3%AFlande-un-jeune-%C3%A9l%C3%A9phant-tombe-dans-un-%C3%A9gout-et-s%C3%A9lectrocute/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1190 le: Aujourd'hui à 08:11:45 am »


Prayut interdit qu'on donne à manger aux pigeons !

Le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a ordonné à l'administration métropolitaine de Bangkok et à d'autres agences d'interdire qu'on nourrisse des pigeons sauvages, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, le lieutenant général Sansern Kaewkamnerd.

Sansern a déclaré que l'interdiction est une mesure visant à contrôler le nombre de pigeons sauvages et à prévenir les maladies.

Il a déclaré que la population se plaignait du nombre croissant d'oiseaux sauvages causant une nuisance.

"Le Premier ministre a chargé toutes les agences de trouver des mesures pour nettoyer les zones, mais les oiseaux ne doivent pas être blessés", a déclaré M. Sansern.

"Les gens ne seront plus autorisés à nourrir les oiseaux pour réduire leur nombre partout. Les administrations provinciales peuvent créer des zones pour nourrir les oiseaux."

Sansern a cité le quai de Wat Rakang Kositaram, à Bangkok, comme un exemple où certains nourrissent les pigeons sauvages, causant des problèmes aux passants.

Il a dit que les amoureux des oiseaux ignoraient les panneaux d’interdiction et nourrissaient les oiseaux, ce qui cause des préjudices.

On ne sait ce que risquent les délinquants qui nourrissent les pigeons.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/12658-prayut-interdit-quon-donne-%C3%A0-manger-aux-pigeons/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13793
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1191 le: Aujourd'hui à 08:30:08 am »


Rebelotte !


ALERTE !

Les autorités de la province de Surat Thani ont averti les touristes et les résidents de la présence de cubozoaires (méduses-boîtes) au venin mortel sur les plages de Koh Phangan.

Une délégation de responsables locaux s'est rendue sur les plages d’Ao Chaloklum et de Rin le 17 septembre, après la découverte de 25 méduse-boîtes les 10 et 11 septembre par le "Marine and Coastal Resources Research and Development Center" à Chaloklum Bay.

Les autorités ont installé des panneaux le long des plages, avertissant de la présence de méduses et indiquant les mesures à prendre en cas de piqûres. Des bouteilles de vinaigre ont été placées à proximité.

Il ne faut pas appliquée d'eau douce qui entraînera la propagation du poison. Des sauveteurs et des fonctionnaires municipaux ont également été positionnés le long de la côte pour avertir les touristes.

La méduse-boîte est reconnue comme étant l'un des animaux les plus dangereux au monde. Son arme : un venin à l'effet fulgurant. Pour démontrer son efficace, un scientifique a décidé de le tester en laboratoire sur un cœur de crapaud.

Avec leur tête transparente et leurs fins tentacules, elles ne paraissent pas particulièrement redoutables. Pourtant, un simple contact avec elles peut être fatal à un être humain. Les méduses-boîtes, parfois surnommées "guêpes de mer", font partie des animaux les plus dangereux. Leur secret réside dans le venin qu'elle produise.

Cette substance parmi les plus puissantes au monde, contient des toxines qui vont attaquer le cœur, le système nerveux ainsi que les cellules de la peau. Un contact prolongé avec une méduse peut ainsi facilement conduire à un arrêt cardiaque en quelques minutes. La piqûre est aussi tellement douloureuse qu'il n'est pas rare que les victimes perdent connaissance et se noient.

Pour donner un aperçu de l'efficacité du venin, un toxicologue australien, Jamie Seymour a décidé de mener une petite expérience. Il a testé la substance en l'injectant dans le cœur encore battant d'un crapaud mort. Comme on peut le voir dans la vidéo, alors que l'organe fonctionnait parfaitement avant injection, l'effet de la toxine est quasiment immédiat.

En l'espace de quelques secondes, le cœur se met à se contracter de façon irrégulière. Il se relâche de moins en moins jusqu'à ne plus du tout le faire. Expulsant tout le sang, il devient alors blanc et complètement rigide. Toute trace de rythme cardiaque a disparu. Comme le détaille Jamie Seymour, le venin est cardiotoxique.
Il agit sur des structures appelées canaux calciques qui contrôlent les contractions du muscle. Les canaux étant stimulés à outrance, le fonctionnement du cœur s'en trouve complètement perturbé. "Quand le cœur ne se relâche pas, vous ne pouvez pas pomper le sang à travers le corps. Et si vous ne pouvez pas pomper le sang à travers le corps, l'animal meurt", explique le toxinologue.

Quelques microgrammes du venin peuvent suffire à tuer une victime et ce, en quelques secondes. Chez l'humain, la gravité va toutefois dépendre de la taille de la méduse, de l'ampleur du contact mais aussi de facteurs individuels comme la taille, l'âge et la sensibilité de la victime. C'est pourquoi toute piqûre nécessite une intervention rapide.

Les méduses-boîtes sont largement répandues dans les océans tropicaux et sub-tropicaux de la planète. Elles sont reconnaissables à leur tête en forme de cube et à leurs tentacules accrochés de part et d'autre. Mais le terme "méduse-boîte" regroupe en réalité des espèces différentes dont la taille varie. Certaines ne mesurent que quelques centimètres quand d'autres peuvent atteindre 30 cm, 3 mètres tentacules compris.

Leur dangerosité varie également. Seules certaines espèces sont réellement redoutables. C'est le cas de Chironex fleckeri, la cuboméduse d'Australie dont le venin a été utilisé dans l'expérience. Elle est la principale responsable des décès par piqûre de méduse en Australie et dans la région Indo-Pacifique. A ce jour, on recense 64 morts depuis 1884 en Australie.

Néanmoins, grâce à une prise en charge adaptée notamment, les décès sont aujourd'hui plus rares. Ils surviennent essentiellement chez des enfants ou des individus fragiles. Parmi les plus dangereuses, figurent aussi les méduses Ikurandji, Malo kingi etCarukia barnesi. Bien que minuscules (à peine quelques centimètres), elles sont extrêmement venimeuses.
IP archivée