Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins  (Lu 512255 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15190
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1250 le: mars 11, 2019, 07:58:30 am »


Le premier écoduc thaïlandais inauguré à Prachin Buri  :clap

Les écoducs (aussi nommés « passages fauniques » ou « passages à faune », ou encore « écoponts ») sont des passages construits dans un milieu aménagé, pour permettre aux espèces animales, végétales, fongiques, etc. de traverser des obstacles construits par l'être humain ou résultant de ses activités (agriculture, sylviculture, extraction…).

Les écoducs sont souvent construits en guise de mesures compensatoires résultant d'une étude d'impact.

Le premier écoduc créé par l'homme reliant deux parcs nationaux séparés par une autoroute à Prachin Buri a été inauguré samedi afin de prévenir la mort de nombreux animaux des deux parcs.

Le passage a été construit sur l'autoroute n ° 304 qui sépare le parc national de Thap Lan et le parc national de Khao Yai.

L'écoduc se trouve vers les KM 191 à 195.

La terre recouvre un tunnel routier en béton et de l'herbe est plantée pour transformer la traversée en une colline herbeuse permettant aux animaux sauvages de marcher entre les deux parcs. Des clôtures ont également été construites pour empêcher les animaux sauvages de s’égarer sur la route.
 
Avant l'inauguration, les responsables ont remarqué l'empreinte de nombreux animaux sauvages sur le passage. Ils considèrent donc que le projet est un succès.

L'inauguration a été présidée samedi matin par le ministre des Transports, Arkhom Termpittayapaisith.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13562-le-premier-%C3%A9coduc-tha%C3%AFlandais-inaugur%C3%A9-%C3%A0-prachin-buri/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13976
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1251 le: mars 11, 2019, 11:14:56 pm »


Le premier écoduc thaïlandais inauguré à Prachin Buri  :clap

Les écoducs (aussi nommés « passages fauniques » ou « passages à faune », ou encore « écoponts ») sont des passages construits dans un milieu aménagé, pour permettre aux espèces animales, végétales, fongiques, etc. de traverser des obstacles construits par l'être humain ou résultant de ses activités (agriculture, sylviculture, extraction…).



super  :clap
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13976
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1252 le: mars 18, 2019, 09:40:10 pm »

http://lavdn.lavoixdunord.fr/553795/article/2019-03-18/une-baleine-s-echoue-et-meurt-elle-avait-40-kg-de-sacs-en-plastique-



Philippines Une baleine s’échoue et meurt, elle avait 40 kg de sacs en plastique dans l’estomac...  :What?

Les scientifiques qui ont autopsié cette baleine échouée aux Philippines ont fait part de leur consternation, après leur découverte : ils ont retrouvé près de 40 kg de sachets plastiques dans l’estomac du mammifère.

Pour eux, la baleine est morte à cause de cela, après un « choc gastrique ».


Quarante kilos de sacs en plastique. C’est ce qu’ont retrouvé des scientifiques dans l’estomac d’une jeune baleine, retrouvée échouée sur l’île de Mindanao, aux Philippines, rapporte le quotidien anglais, The Guardian. Les biologistes marins ont fait part de leur consternation sur Facebook.


Précisément, il y avait seize sacs de riz, quatre sacs de style bananeraie et plusieurs sacs de consommation courante. Et c’est bien cela qui a tué le mammifère.

Des images de l’autopsie ont montré que des tas d’ordures avaient été extraits de l’intérieur de l’animal, qui serait mort d’un « choc gastrique » après avoir ingéré tout ce plastique.

En juin dernier, une baleine est morte dans le sud de la Thaïlande après avoir avalé plus de 80 sacs en plastique, ce qui représentait huit kilos dans le ventre de la créature.

Il faut savoir qu’en Asie du Sud-Est, rappelle The Guardian, le sac plastique est encore autorisé pour un usage unique.

Selon un rapport publié en 2017 par Ocean Conservancy, la Chine, l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam déversaient plus de plastique dans l’océan que le reste du monde.


Aucun écosystème marin n’est épargné par la pollution au plastique : des chercheurs ont également récemment découvert des microplastiques dans les entrailles de mini-crustacés vivant à près de 11 km de profondeur.


Mais quelle honte tous ces crétins qui jettent leurs poubelles dans les mers...  :hang :hang
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15190
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1253 le: mars 19, 2019, 08:01:21 am »


Il y a maintenant une tonne de plastique par habitant sur terre !...  :'( :'( :'(
IP archivée

koh-lanta

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 185
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1254 le: mars 20, 2019, 06:55:13 am »

 :-[  écœurant, pauvre planète  :'(
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15190
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1255 le: mars 26, 2019, 08:09:56 am »


Amendes dans les Parc nationaux thaïlandais

Voici les amendes et les éventuelles peines de prison encourues dans les parcs nationaux thaïlandais.
IP archivée

COCONUT PILOT

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 196
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1256 le: mars 27, 2019, 07:38:25 pm »

twitter scandal ?
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15190
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1257 le: mars 28, 2019, 08:27:56 am »


Ce que j'explique depuis plus de 20 ans !...Et j'ai longtemps parlé dans le vide !...


Sous couvert d'éthique, la mort programmée des éléphants du Laos

Après avoir lu plusieurs articles sur la fin programmée des balades à dos d'éléphants, Olivier Rymer, directeur d'ASEV Travel et Co-Propriétaire du Mekong Eléphant Camp, a souhaité réagir et donner sa vision de l'activité.

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt et un peu de désespoir l'article intitulé "Vers la fin des promenades à dos d'éléphant pour les touristes ?" sur le site de Tour Hebdo le 15 avril

Les promenades à dos d'éléphants seraient donc "une pratique" qu'il conviendrait "de ne pas cautionner".

Les TO anglais, précurseurs dans ce domaines, sont nombreux à renoncer "à l'exploitation des pachydermes à des fins touristiques".

La France va-t-elle suivre, s'interroge le rédacteur de l'article.

Le sujet n'est pas du tout anodin.


"Ce qui se prépare, c'est la disparition des éléphants du Laos"

En réalité, la France a déjà commencé. L'article cite la position tranchée de Dolores Merino Cebrian, directrice responsabilité d'entreprise de Transat France.

Mais c'est également la position de TUI (donc Nouvelles Frontières, Marmara, Aventuria, TUI France ….) qui mettra l'an prochain les balades à dos d'éléphant en option dans ses brochures.

L'enfer, dit-on est pavé des meilleures intentions.

Car ce qui se prépare ainsi, c'est la disparition à court terme des éléphants du Laos.

Tout d'abord, il faut rappeler que ce qui tue à petit feu les éléphants du Laos, c'est leur exploitation en forêt, où ils travaillent au débardage (pour l'essentiel, illégal).

Cette activité est dangereuse, pour la forêt primaire du Laos qui disparaît à vue d'oeil, mais aussi pour les éléphants, qui se tuent, se blessent et sont abandonnés, s'épuisent.

Le système laotien de « copropriété familiale » amène les membres des familles à rentabiliser au mieux leur « part », exprimée en temps de disponibilité de l'éléphant. Et les pachydermes sont surexploités. La natalité est en chute libre. Au Laos, il y a plus de morts d'éléphants que de naissances d'éléphanteaux.

Les revenus des cornacs travaillant sur ces chantiers sont très élevés, pas seulement selon des standard laotiens.

Chaque éléphant sorti du cycle infernal des chantiers de coupe donne un répit au cheptel laotien.


"Une alternative"

Les camps d'éléphant offrent une alternatives.

Ils permettent au cornacs d'obtenir des revenus (très inférieurs …), et assurent aux éléphants des conditions de vie excellentes, leur permettant de vivre en bonne santé longtemps (deux touristes, c'est toujours moins lourd qu'un tronc d'une tonne, glissant le long d'une pente en saison des pluies, et auquel l'éléphant est attaché par une chaîne).

Les camps d'éléphant ont permis à la Thaïlande de reconstituer le cheptel et d'éloigner le risque d'extinction. Ils proposent aujourd'hui des activités diversifiés.

Les camps d'éléphant du Laos proposent diverses activités, mais le cœur est bien la balade à dos d'éléphant. Sans ces balades, aucun de ces camps ne serait rentable.

Car contrairement à la Thaïlande, les camps laotiens ne sont soutenus par aucune subvention publique. Et contrairement à la Thaïlande, il n'y a pas au Laos de marché intérieur, qui soutiendrait l'activité (ce qui est le cas en Thaïlande où les touristes nationaux sont plus nombreux que les voyageurs étrangers).

Donc pour le moment, la rentabilité des camps laotiens repose sur l'activité « incoming », et sur les balades.

Que se passera-t-il si les camps ne sont plus rentables ?

Les cornacs et leurs éléphants retourneront en forêt. S'ils sont incapables d'y travailler, ils seront abandonnés, car trop couteux à entretenir, et retourneront à la vie sauvage.


Là, ils seront chassés par les villages isolés qui les craignent, braconné, dépecés, leur squelette vendus aux musées, certaines parties de leur corps vendus aux acheteurs des ingrédients de la médecine traditionnelle chinoise, leur défenses aux collectionneur d'ivoire …. où alors ils seront vendus au cirques coréens, chinois, où ils termineront leur vie dans des conditions pitoyables.

Ce n'est pas une hypothèse d'école, tout cela a déjà largement commencé.


"Nos éléphants vont très bien"

Dans le sud du Laos, où il n'y a pas de camp, et où la coupe du bois est bel et bien interdite, il n'y a plus de femelle en âge d'enfanter. A très court terme, il n'y aura plus d'éléphant dans le sud du Laos.

Je suis propriétaire d'un camp, à Pakbeng. Nous avons quatre éléphants à nous, dont les cornacs sont nos salariés. Et 4 à 5 cornacs et éléphants « free lance ». C'est un joli petit camp, au milieu de la forêt, les balades sont magnifiques.

Nos éléphants vont très bien. Si nous ne pouvons plus organiser de balades, nous nous adapterons. Mais nous ne serons plus rentables. Nous continuerons à nous occuper de nos éléphants, bien entendu. Et subviendrons aux besoin de leur cornac. Nous pouvons nous le permettre.

Mais nous ne ferons malheureusement pas école.

Profitons de ce moment pour ouvrir entre nous un dialogue constructif sur les conditions dans lesquelles nos éléphants sont hébergés, et informons correctement les voyageurs, qui sont en droit de savoir comment sont nos éléphants sont traités. Il y a des mauvaises pratiques, inutile de le nier, mais donnons-nous les moyens de les repérer, et de les exclure de nos propositions.

Soyons attentifs a ce que disent les associations et ONG qui luttent au quotidien pour la survie de l'espèce au Laos, et ont des positions très similaires à la notre.

Je demande à tous ceux qui sont décisionnaires de prendre ce qui précède en considération, avant de prendre des positions radicales qui paraissent à première vue justifiées, mais dont les conséquences seraient dramatiques.


Olivier Rymer
Directeur de ASEV-TRAVEL


https://www.tourmag.com/Sous-couvert-d-ethique-la-mort-programmee-des-elephants-du-Laos_a80259.html?fbclid=IwAR0YNoIgNkh5b-Baej-3ezpgBAr6A2GeBcx3gG6J_NL0AWFO9LWGiNJIMD8
IP archivée

koh-lanta

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 185
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1258 le: avril 04, 2019, 05:25:00 am »

 :'(
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13976
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1259 le: avril 17, 2019, 07:30:57 pm »



Un éléphanteau coincé dans une citerne sauvé dans le Nord-Est de la Thaïlande ...   :clap


C’est un moment réconfortant lorsqu’un bébé éléphant échoué a été sauvé après s’être retrouvé coincé dans une citerne de village.

Les habitants ont entendu le bébé désespéré appeler à l’aide après être tombé dans un trou de 5 mètres de profondeur dans le nord-est de Bueng Kan plus tôt cette semaine.

Les villageois ont passé la soirée à chercher l’animal terrifié sans succès. Mais ils ont recommencé à chercher dans la matinée et ont découvert l’éléphant pris au piège au fond de la fosse située près d’une maison effondrée, détruite par des animaux sauvages.


https://www.youtube.com/watch?time_continue=10&v=2WVcOZ77nkI
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15190
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1260 le: mai 13, 2019, 08:32:52 am »


J'ai peur que cela soit la porte ouverte à tous les abus !


L'exportation d'éléphants est à nouveau légale

Les éléphants et les produits liés aux éléphants peuvent à nouveau être exportés de Thaïlande en vertu d'une nouvelle réglementation du ministère du Commerce, ce qui peut susciter une controverse sur le point de savoir si elle enfreint la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Cependant, le Département de la conservation des parcs (DNP) insiste sur le fait que le nouveau règlement sera suffisamment strict pour prévenir les abus potentiels des trafiquants d’espèces sauvages.

Adul Chotinisakorn, du Département du commerce extérieur, a déclaré que le ministère du Commerce avait levé l'interdiction de 2009 et avait publié le 10 avril une nouvelle réglementation régissant l'exportation des éléphants domestiqués et de leurs produits.

La réglementation en matière d'exportation devrait être approuvée cette année, a-t-il déclaré, et respectera des conditions strictes pour garantir que cela n'enfreint pas l'accord CITES ou d'autres lois sur la conservation des animaux.

« Les éléphants et leurs produits ne peuvent être exportés qu’à des fins de recherche, à des fins diplomatiques ou pour des échanges entre instituts universitaires et musées», a-t-il déclaré.

« Nous avons soigneusement rédigé ce règlement en étroite collaboration avec les agences concernées et pouvons nous assurer que les éléphants thaïlandais exportés seront bien pris en charge par des experts dans un bon environnement lorsqu'ils seront à l'étranger.»

Il a ajouté que, selon le nouveau règlement, le DNP serait responsable de la vérification et de l'approbation des permis d'exportation.

« Nous sommes conscients que l’envoi d’éléphants thaïlandais à d’autres pays est une question très délicate. Nous veillerons donc à ce que les décisions prises en la matière soient soigneusement prises en compte, l’intérêt national étant la priorité absolue», a-t-il ajouté.

Seuls les éléphants domestiques enregistrés peuvent être exportés.

Les agences gouvernementales et les instituts universitaires seront autorisés à exporter les animaux et les produits connexes en vertu du nouveau règlement, il est ainsi très improbable que cette règle puisse être utilisée par les trafiquants d'espèces sauvages.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13886-lexportation-d%C3%A9l%C3%A9phants-est-%C3%A0-nouveau-l%C3%A9gale/
IP archivée