Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins  (Lu 528611 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14366
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1275 le: juillet 04, 2019, 10:03:25 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/societe/110275-thailande-la-fondation-seub-nakasathien-rempart-des-especes-protegees-au-sein-de-l-asean


La fondation Seub Nakasathien, rempart des espèces protégées au sein de l'ASEAN

Un accord vient d'être signé à Chiang Mai, par les dix pays membres de l'Association des nations de l'Asie du sud-est, pour renforcer la lutte contre le trafic des espèces animales protégées. Une initiative pour laquelle se bat la fondation thaïlandaise Seub Nakasathien, du nom de l'activiste qui mit fin à ses jours, en 1990, pour protester contre la destruction du parc Huai Kha Khaeng.

Une fondation qui se bat et qui ne lâche pas prise, malgré les pressions et la très difficile mise en œuvre d'une politique efficace de préservation des espèces animales protégées.

« Lutter contre le trafic d’espèces sauvages est difficile car ce commerce génère des profits énormes », a concédé lors de la réunion des ministres de l'environnement à Chiang Mai, Surapon Duangkhae, de la Fondation Seub Nakhasathien. Avant d'ajouter une évidence: les liens entre ces trafics animaux et les trafics de drogue et d'armes à feu.

Hélas, les agences concernées, en Thaïlande et dans les autres pays de l'Asean, n'ont pas assez de moyens pour lutter contre des réseaux criminels très puissants.

« La plupart des trafics d'espèces sauvages en Thaïlande sont détectés par hasard, lors d’un contrôle de routine, et non pas à la suite à une enquête » a-t-il poursuivi.


Pas de plan spécifique

Bien que le cadre de l’accord soit très large et qu’il n’existe pas de plan d’action spécifique pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages, chaque État membre de l'ASEAN peut désormais élaborer son propre plan à mettre en œuvre à l’intérieur des frontières nationales, les agences responsables dans chaque pays étant amenées par ailleurs à se rencontrer au moins une fois par an afin de coordonner leurs actions.

Une telle collaboration régionale – y compris concernant la cybercriminalité - est essentielle dans la lutte contre les réseaux criminels transnationaux pour lesquels l’Asie du Sud-est et, en particulier le Laos, le Vietnam et la Thaïlande, sont des points névralgiques.


Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=wEqBehbyA5M
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14366
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1276 le: juillet 05, 2019, 10:48:00 pm »

https://fr.sputniknews.com/insolite/201907041041597267-un-alien-a-tentacules-sintroduit-dans-une-maison-a-bali-et-y-passe-la-nuit---


Un «alien» à tentacules s’introduit dans une maison à Bali et y passe la nuit - vidéo...   :wonder

Un habitant de Bali a été étonné de découvrir cet insecte sur son plafond. Lors d’un orage, sa famille a aperçu cette créature ailée, avec des tentacules, quelque chose de «jamais vu», a-t-il confié.

Un insecte d’apparence bizarre a pris de court les habitants d’une maison à Bali. Il s’est introduit chez eux alors qu’une tempête faisait rage au-dehors et semblait chercher un endroit sûr pour s’y installer, selon le propriétaire, Hari Toae.

La famille l’a retrouvé rampant au plafond: la créature avait des ailes, des tentacules et «ressemblait à un alien», s’est-t-il rappelé, sans pouvoir identifier l’insecte.

«Je vais le laisser dans ma maison pour la nuit, mais seulement pour une nuit. Je ne veux pas que cela effraie mes invités», a affirmé Hari. «C’est quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant. Je ne crois pas que cela vienne des environs.»

L’insecte ressemble effectivement au Creatonotos gangis, papillon rencontré en Asie du Sud-Est et en Australie, précise le Daily Mail. Ce lépidoptère est d’ordinaire de couleur rouge ou, plus rarement, jaune. Les mâles disposent de quatre organes odorants qui servent à diffuser des phéromones dans le but d’attirer les femelles.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=DVdhqicy8MQ
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14366
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1277 le: juillet 08, 2019, 07:52:43 pm »

https://www.sudouest.fr/2019/07/05/mariam-cette-vache-marine-qui-fait-le-buzz-en-thailande-


Mariam, cette "vache marine" qui fait le buzz en Thaïlande...  :D

Le petit animal à la silhouette potelée, baptisé Mariam, a été retrouvé échoué sur une plage en mai, âgé de six mois seulement alors que le sevrage intervient à 18 mois normalement.

Un bébé dugong, aussi appelé vache marine, est devenu la star des réseaux sociaux en Thaïlande, depuis que des vétérinaires lui donnent le biberon en mer.

Les vétérinaires du Centre de biologie marine de Phuket (sud de la Thaïlande) qui l’ont recueilli ont mis en cause les activités humaines. La pêche aurait conduit à la séparation du bébé dugong et de sa mère.


Espèce en danger

Cette espèce de mammifère marin est "fréquemment blessée par les hélices des embarcations à moteur et parfois chassée pour sa viande", "ses habitats côtiers sont en réduction, en particulier du fait du tourisme, de la pollution et de l’urbanisation des côtes", déplore le WWF sur son site internet.

Depuis que les vétérinaires thaïlandais se sont mis à poster des photos de Mariam sur les réseaux sociaux, la petite mammifère herbivore est devenue un vrai phénomène.

Un "live stream" sur Facebook doit même être mis en place dans les prochains jours pour que les internautes puissent suivre ses progrès depuis qu’elle a été relâchée près de l’île de Libong, dans la province de Trang (sud).

"Mariam a sensibilisé les Thaïlandais à la protection des animaux marins, des océans et de la nature en général", affirme le vétérinaire Pathompong Kongjit. Mais pour l’heure, la plus grande difficulté pour Mariam est de réussir à se nourrir seule.

Les dugongs, qui pèsent une trentaine de kilos à la naissance, peuvent atteindre 450 kg à l’âge adulte.

"Mariam ne peut manger que des herbes marines hautes", s’inquiète l’expert, tout en soulignant ses progrès à aller chercher des herbes plus en profondeur.

Les femelles dugongs allaitent leurs petits tout en nageant, une situation que les vétérinaires ne peuvent pas imiter.


Pollution plastique

"Du coup, nous la tenons dans nos bras quand nous lui donnons du lait et ensuite nous la faisons nager pour qu’elle exerce son système digestif", raconte le vétérinaire.

Son équipe, qui prévoit de s’occuper du petit pendant encore un an, utilise un canoë baptisé "maman orange", en raison de la couleur de son revêtement, pour que le bébé dugong le suive et s’entraîne à nager.
"Le nombre d’animaux marins que l’on réussit à sauver importe peu si leur habitat est dégradé" par la pollution des mers liée aux activités humaines, s’inquiète le vétérinaire.

À eux seuls, cinq pays d’Asie (Chine, Indonésie, Philippines, Vietnam et Thaïlande) sont responsables de plus de la moitié des huit millions de tonnes de plastique rejetées tous les ans dans les océans, selon un rapport de 2017 de l’ONG Ocean Conservancy.   
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1278 le: juillet 14, 2019, 08:16:12 am »


Malaisie : le dernier rhinocéros mâle de Sumatra est mort !

Il ne reste de l'espèce qu'une femelle en Malaisie et environ 80 représentants isolés en Indonésie.

Tam, le dernier rhinocéros de Sumatra mâle de Malaisie vient de mourir. Un coup dur pour cette espèce en danger critique d'extinction, dont le destin est malheureusement déjà scellé en Malaisie.

Aperçu en 2008 alors qu'il errait dans une plantation d'huile de palme, Tam fut capturé puis transféré dans la réserve naturelle de Tabin dans l'état de Sabah. Les tentatives de l'amener à se reproduire avec deux rhinocéros femelles (Puntung capturée en 2011, Iman capturée en 2014) se sont toutes révélées infructueuses.

Avec l'euthanasie de Puntung en 2017 en raison d'un cancer, Iman est à présent la dernière représentante de son espèce en Malaisie. Suite à des décennies de réduction de leur habitat et de braconnage, il ne resterait désormais plus que 80 rhinocéros de Sumatra à l'état sauvage, la plupart sur l'île voisine de Sumatra. Le reste est dispersé à travers Kalimantan, sur la partie indonésienne de Bornéo.

Il reste si peu de rhinocéros de Sumatra que les experts pensent aujourd'hui que l'isolation est la plus grande menace pour la perpétuation de l'espèce. Cela est dû au risque pour les femelles de cette espèce de développer des kystes et des fibromes au niveau de leur appareil reproducteur si elles restent trop longtemps sans s'accoupler. C'est en effet ce qui a provoqué l'infertilité de Puntung et Iman.

C'est pourquoi les plus grandes organisations à but non lucratif au monde, dont la National Geographic Society, avaient annoncé en 2018 un projet de collaboration sans précédent appelé Sumatran Rhino Rescue. Son objectif ? Trouver et capturer en toute sécurité le plus grand nombre de rhinocéros possible afin de les regrouper pour procéder à une reproduction en captivité.

« La mort de Tam souligne à quel point les efforts collaboratifs fournis dans le cadre du projet Sumatran Rhino Rescue sont importants, » indique par e-mail Margaret Kinnaird, directrice des services professionnels pour WWF International.

« Nous devons capturer les rhinocéros restants isolés à Kalimantan et Sumatra puis faire de notre mieux pour les pousser à faire des petits. »

 
UN RAPIDE DÉCLIN

L'état de santé de Tam se détériorait depuis la fin du mois d'avril, époque à laquelle il avait commencé à perdre appétit et vivacité, a confié la directrice du Sabah Wildlife Department, Augustine Tuuga, au journal malaisien The Star. Des analyses d'urine avaient alors révélé un dysfonctionnement des reins du rhinocéros et peut-être même d'autres organes.

Les autorités ne peuvent pas encore se prononcer sur les raisons de la rapide détérioration de l'état de santé de Tam, mais elle pourrait n'être due qu'à son âge avancé. L'âge du rhinocéros avait été estimé à une trentaine d'années et la durée de vie de ces animaux ne dépasse habituellement pas les 35 à 40 ans, a expliqué Tuuga au journal de Singapour The Straits Times.

« Nous avions mis tant d'espoir sur Tam et sa capacité à se reproduire en captivité, mais ces espoirs ont été réduits à néant lorsque nous avons découvert que les deux dernières femelles de la réserve de Tabin n'étaient pas en mesure de porter les fœtus, » rapporte Kinnaird.

Alors que Tam n'a bien entendu pas pu pérenniser seul sa lignée, sa présence en captivité nous a permis de mieux comprendre son espèce.

« Le travail accompli par la Borneo Rhino Alliance avec des techniques reproductrices de pointe, notamment le prélèvement d'ovules et la tentative de création d'embryons, nous a permis de passer à l'étape suivante dans la compréhension de la biologie de cette espèce, » déclare Susie Ellis, directrice de l'organisme International Rhino Foundation.

 
UN NOUVEL ESPOIR

Aussi tragique que puisse être la mort de Tam, elle constitue un puissant avertissement quant à l'urgence de trouver d'autres animaux à l'état sauvage, poursuit Kinnaird, qui coordonne depuis deux ans les efforts internationaux de la WWF en lien avec la protection des rhinocéros de Sumatra. Notons que WWF fait également partie de la coalition Sumatran Rhino Rescue.

La bonne nouvelle en revanche, c'est le succès de la coalition en fin d'année dernière dans la capture d'une femelle rhinocéros baptisée Pahu. Son transfert vers une nouvelle infrastructure de reproduction à Kelian revêtait une importance telle que la femelle a bénéficié d'une escorte de la police et d'engins de chantiers utilisés pour dégager la route. (À lire : Une femelle rhinocéros de Sumatra capturée pour tenter de sauver l'espèce.)

Pour l'instant, les experts n'ont décelé aucun problème au niveau de son appareil reproducteur, indique Kinnaird. Elle profite paisiblement de la vie sur son nouveau territoire et, avec un peu de chance, pourrait bientôt avoir de la compagnie.

« Nos relevés les plus récents indiquent qu'il y a d'autres rhinocéros en vadrouille dans les forêts de Kalimantan, » nous informe Kinnaird, « ce qui me redonne de l'espoir. »

« Nous devons continuer à être entièrement concentrés sur la sauvegarde des 80 rhinocéros de Sumatra restants en mettant en place une combinaison de mesures intensives de protection et de reproduction en captivité tout en travaillant avec les locaux afin qu'ils prennent conscience que les rhinocéros constituent une facette majeure de leur héritage biologique, » explique Ellis. « Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre cette bataille. »



https://www.nationalgeographic.fr/animaux/2019/05/le-dernier-rhinoceros-male-de-sumatra-vient-de-mourir?fbclid=IwAR3gtOdoGFfMiwZYY0KMH8r_M3nTujRipJwgEOJCHZ6o1uwVA5Ha27crLmw
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1279 le: juillet 19, 2019, 01:39:01 pm »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/les-experts-veulent-mettre-en-place-un-plan-de-protection-des-lamantins-7923



Les experts veulent mettre en place un plan de protection des lamantins...

La protection des ‘pâturages’ où se nourrissent les lamantins et la création d’une zone de protection des lamantins sont deux stratégies qui seront misent en place dans le cadre d’un projet de protection des lamantins afin de faire baisser le nombre de spécimens retrouvés morts le long des côtes de l’Andaman.

Ces propositions ont été avancées lors d’une réunion tenue à Krabi mardi et dirigée par le directeur du Département des Ressources Maritimes et Côtières Jatuporn Buruspat. Etaient également présents le contre amiral Nunthapon Mararat de la Marine Royale Thaïe et les vice gouverneurs de Krabi Somkuan Kunngen et Sompot Chotichuchuang.

Jusqu’à présent cette année 15 lamantins ont été retrouvés mort au large ou sur les côtes des provinces du sud du pays.

M. Jatuporn a dévoilé un plan de protection à court, moyen et long terme.

Le court terme consiste à demander aux locaux et aux pêcheurs de ‘prendre soins’ des sources de nourritures des lamantins; le moyen terme consiste à récolter des informations et à coordonner toutes les organisations maritimes; le long terme consiste à définir et établir une zone protégée d’ici à cinq ans, a t il expliqué.

“Pour l’instant les différentes organisations se chargent de soigner les lamantins malades ou échoués” dit M. Jatuporn.

“L’an prochain est prévu à Trang une rencontre d’experts du monde entier pour discuter de la protection des lamantins” a t il ajouté.

Protéger les lamantins est devenu un point central parmi les médias et la population. Les officiels indiquent que le matériel de pêche est responsable de la mort de 10 des 15 lamantins retrouvés morts cette année. On constate également des marques de cordage sur les cinq autres.

Les groupes de protections des animaux mettent en cause l’augmentation de la température de l’eau, la pêche illégale et la chasse aux lamantins pour leurs défenses qui servent à faire des amulettes.

L’attention du public sur le sort des lamantins a énormément augmenté cette année après le secours de deux bébés lamantins échoués sur les côtes de Krabi et Trang.

Ils ont été nommés Yamil et Marium par Son Altesse Royale la Princesse Sirivannavari Nariratana Rajakanya, qui les a pris sous sa protection.

Yamil est maintenant soigné au Centre de Biologie Marine de Phuket (PMBC) au Cap Panwa tandis que Mariam est soigné par les experts du PMBC à Trang.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1280 le: juillet 24, 2019, 09:10:48 am »


Derrière cette saisie record, je vois surtout le nombre d'éléphants et de pangolins tués !... J'ai parfois honte d'être un humain !... :'( :'( :'(


Singapour : saisie record de défenses d'éléphants

Une prise spectaculaire d’ivoire a été réalisée à Singapour lundi 22 juillet 2019. Un stock de 8,8 tonnes estimé à 12,9 millions de dollars (11,5 millions d’euros) et provenant de plus de 300 éléphants d’Afrique a été saisi.

Ce coup de filet a permis à Singapour de s’emparer d’un des plus grands stocks d’ivoire connu à ce jour. Il se dirigeait vers le Vietnam et avait transité via la République démocratique du Congo.

La saisie la plus importante du monde reste celle de mars 2019 à Singapour. Selon l’organisation non gouvernementale, Environmental Investigation Agency, près de 9,1 tonnes d’ivoire ont été saisies.

Cette cargaison comprenait également la troisième saisie majeure d’écailles de pangolins à Singapour cette année : 11,9 tonnes d’écailles, d’une valeur de 35,7 millions de dollars (31,9 millions d’euros).

L’état de Singapour est signataire de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) et déclare être attaché aux efforts mondiaux visant à lutter contre le commerce illégal d'espèces sauvages ou menacées.



https://www.cnews.fr/videos/monde/2019-07-23/singapour-saisie-record-de-defenses-delephants-863423?fbclid=IwAR2SHNuRVOVofWUqUWO-wQOcE-C2yYzJhJ7ttSEIZQ7l6DENCPdUFsez5i4
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1281 le: juillet 26, 2019, 07:55:33 am »


Les touristes mis en garde sur la présence de méduses boites

Les autorités ont mis en place des panneaux pour avertir les touristes d’éventuelles attaques de méduses sur les plages de trois îles de la région de Surat Thani.

Thanyaporn Poolsawat, universitaire spécialiste des pêches du Centre de recherche et de développement sur les ressources marines et côtières, a déclaré que le centre surveillait chaque année les méduses sur les côtes de Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao de juillet à octobre.

Elle a ajouté que les autorités avaient installé des panneaux d’avertissement sur toutes les plages des trois îles et avaient fourni des bouteilles de vinaigre à côté des panneaux pour que les touristes puissent les utiliser dans l’éventualité ou ils seraient piqués par une méduse.

    Verser du vinaigre sur la piqûre peut empêcher le venin de se propager plus loin dans le corps.

Le centre observe un nombre croissant de méduses au large des trois îles au cours de cette période chaque année.

Thanyaporn a déclaré que les méduses trouvées dans les mers thaïlandaises étaient aussi meurtrières que celles d’Australie, mais que les méduses en Thaïlande sont de plus grande taille, de sorte que leurs tentacules sont très longs et comportent de nombreuses cellules urticantes, transmettant ainsi davantage de venin aux victimes.


https://zonesamui.com/2019/07/les-touristes-mis-en-garde-contre-la-meduse-boite/?fbclid=IwAR1iE00VjVauRLU973gN3QaFRZ2WZ9BxT0hZlAmFBkvIouKVLG3qEiVtyjY
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14366
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1282 le: juillet 29, 2019, 01:54:09 am »

https://www.europe1.fr/international/sept-tigres-surgeles-decouverts-dans-une-voiture-au-vietnam-


Sept tigres surgelés découverts dans une voiture au Vietnam...  :What? :hang

Ces animaux auraient été importés illégalement du Laos, selon le quotidien officiel du ministère de la Sécurité publique...  :'(

Un homme soupçonné de trafic d'animaux sauvages a été arrêté après la découverte de sept tigres congelés dans une voiture, dans un parking de Hanoï, ont rapporté les médias d'Etat vietnamiens vendredi. Nguyen Huu Hue, qui aurait importé illégalement des animaux en provenance du Laos voisin pendant des années, a été arrêté jeudi avec deux autres personnes, selon le quotidien Cong An Nhan Dan.

"Hue a monté une entreprise [...] qui vend des matériaux de construction afin de couvrir le commerce illégal de tigres et autres espèces sauvages", écrit le Cong An Nhan Dan, l'organe officiel du ministère de la Sécurité publique. Nguyen Huu Hue est accusé d'avoir fait stocker des tigres chez des familles pauvres, ajoute le journal.

L'article ne précise pas si les félins ont été tués dans leur milieu naturel ou s'ils proviennent d'une des nombreuses fermes illégales de tigres du Laos, qui fournissent une grande partie de la demande asiatique de viande et d'os de tigres. Les sept animaux semblent être des bébés, d'après les photographies de la saisie.


Un animal prisé par la médecine traditionnelle

Le Vietnam est à la fois un centre de consommation et une plaque tournante du trafic vers la Chine de faune sauvage, des tigres aux défenses d'éléphants en passant par les pangolins et les cornes de rhinocéros.
Certaines parties du tigre sont utilisées pour la médecine traditionnelle et la bijouterie au Vietnam, où la population autrefois nombreuse de ce grand félin a décru fortement.

Ses os sont généralement bouillis et mélangés à un alcool de riz pour produire un élixir censé soigner l'arthrose et développer la force, des croyances contestées par les médecins. Hanoï s'est depuis longtemps engagé à combattre le trafic d'animaux mais les défenseurs de la natures estiment que le marché noir perdure en raison de contrôles défaillants.


Quelle horreur... >:( >:( >:( >:( >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1283 le: juillet 30, 2019, 05:21:28 pm »


C'est tellement dégueulasse !... Les mots me manquent !  >:( >:( >:(
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1284 le: août 08, 2019, 01:07:15 pm »


Tortue mangeuse d'escargot, nouvelle espèce en Thaïlande (WWF)

Un crocodile lézard au Vietnam et une tortue dite mangeuse d'escargot figurent parmi 115 nouvelles espèces découvertes en 2016 dans la région du Grand Mékong, un signe encourageant en ces temps de menaces sur la biodiversité, a annoncé mardi le WWF.
 
"Alors que la tendance globale est inquiétante, et que les menaces sur les espèces et leur habitat dans la région du Grand Mékong sont importantes, la découverte de ces nouvelles espèces nous donne espoir", a commenté Lee Poston, du World Wildlife Fund (WWF), interrogé par l'AFP.

Le Mékong, qui prend naissance sur les hauteurs de l'Himalaya pour finir sa course au Vietnam, donne son nom à cette région tropicale, largement couverte de jungle, qui comprend aussi le Cambodge, le Laos, la Thaïlande, la Birmanie et la province chinoise du Yunnan.

Chaque année, les scientifiques du Fonds mondial pour la nature (WWF) annoncent la découverte de nouvelles espèces après un long processus d'évaluation par leurs pairs. En 2015, 163 nouvelles espèces avaient été découvertes.

Souvent, les chercheurs craignent que les espèces ne disparaissent avant même d'avoir été répertoriées tant le développement de la région est rapide, avec la construction de routes et de barrages, mais aussi le trafic d'animaux sauvages.
Tortue découverte par hasard

C'est ainsi que sur les 115 nouvelles espèces découvertes cette année (dont 11 amphibiens, trois mammifères, deux poissons, 11 reptiles et 88 plantes), la nouvelle espèce de tortue, dite mangeuse d'escargot, a ainsi été repérée par hasard par un scientifique thaïlandais sur un marché du nord-est de la Thaïlande.

Le crocodile lézard du Vietnam avait été repéré dès 2003 dans la jungle du nord du pays, mais cela avait pris des années pour que les scientifiques réussissent à établir qu'il s'agit bien d'une nouvelle espèce. Il ne resterait plus que 200 spécimens de cette espèce, menacée par les trafiquants et le développement des mines de charbon.

Depuis 20 ans, plus de 2.500 espèces ont été recensées dans la région, soit deux découvertes chaque semaine.

Un dixième de l'étendue des écosystèmes sauvages de la planète ont disparu ces vingt dernières années, selon un rapport de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) publié en septembre 2016.

Le WWF explique la longueur du délai entre la découverte d'une nouvelle espèce et son inscription à la liste du WWF par le fait qu'ils doivent passer plusieurs étapes, des tests d'identification génétique à la comparaison avec les bases de données mondiales pour s'assurer que l'espèce n'a pas déjà été répertoriée ailleurs.


https://www.rtbf.be/info/societe/detail_crocodile-lezard-et-tortue-mangeuse-d-escargot-nouvelles-especes-en-asie-wwf?id=9793276
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1285 le: août 18, 2019, 09:13:04 am »


Thaïlande: mort du bébé-star dugong "Mariam", victime des déchets plastiques

Mariam, un bébé dugong - aussi appelé vache marine -, devenu star des réseaux sociaux en Thaïlande, est morte dans la nuit de vendredi à samedi d'une infection aggravée par des déchets plastiques trouvés dans son estomac, ont annoncé les autorités samedi.

Le petit animal à la silhouette potelée avait été retrouvé échoué et séparé de sa mère sur une plage en mai, âgé de seulement six mois.

Les images des vétérinaires lui donnant le biberon en mer étaient rapidement devenues virales sur les réseaux sociaux.

"Mariam est morte juste après minuit suite à un traumatisme et nos efforts pour la sauver ont échoué" a déclaré à l'AFP Chaiyapruk Werawong, le responsable du parc marin de la province de Trang (sud), où l'animal avait été recueilli.

Le sud de la Thaïlande, dont les eaux regorgent de plastique, abrite environ 250 vaches marines, une espèce proche des lamantins menacée d'extinction.

Mariam "a succombé à une infection sanguine et dans l'estomac. Nous avons retrouvé des résidus plastiques dans son conduit intestinal" a-t-il ajouté.

"L'autopsie a montré que le plastique est la cause de l'obstruction de l'estomac de l'animal" a affirmé Nantarika Chansue, l'une des vétérinaires sur sa page facebook.

"Avec son départ, c'est comme si elle nous implorait de prendre mieux soin d'eux et de sauver son espèce", a-t-elle ajouté.

Peu après Mariam, un autre bébé orphelin dugong avait été sauvé dans cette région, et baptisé "Jamil" par une princesse thaïlandaise. Un live vidéo 24h/24 avait été mis en place pour suivre en direct les repas et les soins prodigués aux deux mammifères marins par les vétérinaires.

La mort de Mariam suscitait l'émoi samedi matin sur la page facebook du département des ressources marines et côtières, générant plus de 11.000 partages et des milliers de commentaires endeuillés.

"Quelle tristesse (...) que nous devions perdre Mariam à cause des déchets plastiques" disait un commentaire.

Jamil, qui signifie "joli prince des mers", est toujours en convalescence dans un centre marin de Phuket (sud).

Les pays d'Asie du Sud-Est, qui comptent parmi les plus gros pollueurs de la planète, se sont engagés à lutter contre la pollution des océans, lors du sommet de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) à Bangkok fin juin.

A eux seuls, cinq pays d'Asie (Chine, Indonésie, Philippines, Vietnam et Thaïlande) sont responsables de plus de la moitié des huit millions de tonnes de plastique rejetées tous les ans dans les océans, selon un rapport de 2017 de l'ONG Ocean Conservancy.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14382-tha%C3%AFlande-mort-du-b%C3%A9b%C3%A9-star-dugong-mariam-victime-des-d%C3%A9chets-plastiques/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1286 le: août 22, 2019, 09:07:57 am »


Plus de 2.300 tigres, victimes de trafic, saisis depuis 2000

Plus de 2.300 tigres,victimes de trafic international, ont été saisis par les autorités depuis 2000, soit deux par semaine, a alerté mercredi une ONG de surveillance du commerce de la faune et flore sauvage, appelant à une plus grande protection du prédateur.

En 1900, la planète comptait plus de 100.000 tigres sauvages, selon les estimations. Mais leur population est tombée à un plus bas de 3.200 félins au niveau mondial en 2010, trois sous-espèces ayant complètement disparu.

Cette année-là, l'Inde et les dirigeants de 12 autres pays abritant des tigres s'étaient engagés à doubler leur population d'ici 2022.

Mais les tigres continuent d'être capturés sans répit. Ils sont actuellement environ 3.900 à vivre à l'état sauvage, selon TRAFFIC.

Depuis l'an 2000, 2.359 tigres victimes de trafic ont été saisis par les autorités dans 32 pays et territoires, soit plus de 120 chaque année en moyenne au cours des 19 dernières années, d'après l'ONG.

Recherchés pour leurs peaux mais aussi pour diverses parties de leur corps, supposées soigner diverses pathologies dans la médecine traditionnelle chinoise, les félins sont victimes d'un trafic international.

"Le temps des discussions est révolu: les mots doivent céder la place aux actes pour éviter de nouvelles disparitions de tigres", a estimé la directrice de TRAFFIC pour l'Asie du Sud-Est et auteur du rapport, Kanitha Krishnasamy, citée dans un communiqué.

L'étude montre notamment une multiplication par quatre des saisies annuelles moyennes en Indonésie entre 2015 et 2018.

L'Inde, qui dispose de la plus grande population de tigres sauvages au monde, reste le pays où le nombre total de saisies est le plus élevé, avec 26,5% des tigres saisis (626).

L'étude révèle par ailleurs que 58% des tigres saisis en Thaïlande et 30% de ceux saisis au Vietnam provenaient de fermes d'élevage de tigres.

La CITES interdit le commerce international de tigres élevés dans ces fermes.

TRAFFIC a publié son étude à l'occasion de la réunion à Genève des Etats parties à la Convention sur le commerce international des espèce de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), au cours de laquelle la question des fermes d'élevage de tigres sera abordée.

Les éleveurs font souvent valoir que la vente d'animaux élevés en captivité permet de soulager la pression exercée par les braconniers sur les félins sauvages, les défenseurs des animaux estiment au contraire que ce commerce favorise la demande en normalisant la consommation ou l'usage de diverses parties du tigre.

© 2019 AFP


https://www.geo.fr/environnement/plus-de-2-300-tigres-victime-de-trafic-saisis-depuis-2000-197088?fbclid=IwAR1J7Ofm3AtlBaAQMX9pIu4bAuV6fxnQ62ln1QPcX2DKKwMEFVGspqJGnPY
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1287 le: août 22, 2019, 09:12:04 am »


Décès de Jasper, le dernier tigre d’Indochine des forêts du Cambodge !

C’est avec le cœur lourd que l’équipe de Wildlife Alliance annonce le décès du tigre Jasper, affectueusement surnommé Map, à Phnom Tamao.

Sauvé des braconniers qui l’avaient capturé en 1998 alors qu’il n’était âgé que de quelques jours, Jasper était considéré comme le dernier tigre d’Indochine des forêts du Cambodge.

Map avait été secouru puis hébergé et soigné dans la réserve naturelle de Phnom Tamao. Pris en charge par l’ONG Born Free Foundation, il vivait paisiblement dans un grand enclos de verdure.

« Nous l’entendions souvent rugir l’après-midi, il nous manquera, nous ne l’oublierons jamais, qu’il repose en paix. », a déclaré l’équipe de Wildlife Alliance sur sa page Facebook il y a quelques heures.


Espèce éteinte

Rappelons que le tigre d’Indochine a été officiellement déclaré  éteint au Cambodge en avril 2016. le dernier tigre à l’état sauvage a été vu en 2007 dans la province du Mondolkiri. En Août 2017, lors du deuxième Forum national sur la protection et la conservation des ressources naturelles, le Premier ministre Hun Sen avait annoncé un plan de réintroduction du tigre.

Deux sites potentiels de réintroduction de tigres avaient été identifiés : La forêt des Cardamomes, Koh Kong et les plaines orientales du Mondolkiri.
Réactions mitigées


Dès l’annonce de ce plan de réintroduction, les réactions furent plutôt mitigées. Nick Marx, Directeur des programmes chez WildWildlife Alliance, et considéré comme le spécialiste des fauves dans la région était resté très prudent en annonçant que la réintroduction d’espèces est un programme qui peut fonctionner. En effet, des programmes similaires avec les singes et les ours malais sont en cours. « Toutefois, cela nécessite beaucoup de travail, et d’énormes précautions .», avait-il déclaré, ajoutant que la perte d’habitat et le braconnage sont les principales raisons qui ont provoqué la disparition de l’espèce.

Ce projet est évoqué depuis 2012, et des coûts avoisinant un million de dollars par an en frais d’entretien et de sécurité ont été évoqués. A défaut d’unanimité sur ce programme, chacun s’accorde à dire que le tigre d’Indochine fait partie du patrimoine naturel du Cambodge. Mais, personne n’a envie de voir un programme laisser des tigres en liberté avec peu de chances de survie ou susceptibles de se retrouver aux environs d’un village à la recherche de proies.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1288 le: août 30, 2019, 08:01:49 am »


Commerce illégal de l'ivoire : la Thaïlande définitivement du côté des bons élèves

La police se vante d'être venue à bout du commerce illégal de l'ivoire après le retrait de la Thaïlande de la liste CITES

Après avoir appris que la Thaïlande avait été retirée de la liste des pays touchés par le trafic d'ivoire par la CITES (Convention sur le commerce international d'espèces menacées d'extinction), la police thaïlandaise s'est félicitée jeudi d'avoir éradiqué le commerce illégal de l'ivoire, ce qui a permis la saisie d'un total de 9,9 tonnes de défenses d’une valeur supérieure à 990 millions de Bt dans 44 cas depuis 2014.

Le général Pol Chalermkiat Srivorakan, numéro deux de la police nationale, a déclaré à la presse que le retrait de la Thaïlande de la liste CITES était un succès.

Une source policière a déclaré qu'il s'agissait également d'un succès personnel pour Chalermkiat, surnommé le «policier de la CITES», car il dirigeait l'équipe chassant les trafiquants d'ivoire et qu'il prendra sa retraite cette année.

Lors de la 18ème réunion de la CITES qui s'est tenue du 17 au 28 août à Genève, en Suisse, un rapport sur le commerce de l'ivoire utilisant des statistiques de 2015-2017 a été présenté, mais la Thaïlande ne fait plus partie des pays touchés par commerce illégal de l'ivoire qui doivent mettre en œuvre un plan d'action.

Le dernier rapport divise les pays en trois catégories selon l’ampleur du problème. Le groupe A est une «préoccupation majeure», comprenant les pays les plus touchés par le commerce illégal : la Malaisie, le Mozambique, le Nigeria et le Vietnam; Le groupe B, «préoccupation secondaire», comprend les pays clairement touchés : le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, la Chine et Hong Kong; Le groupe C, «à surveiller», comprend le Congo, l’Afrique du Sud, le Cameroun, le Gabon, le Zimbabwe, l’Angola, les Émirats arabes unis, l’Éthiopie, le Cambodge, Singapour, le Laos, la Turquie et le Burundi.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14444-commerce-ill%C3%A9gal-de-livoire-la-tha%C3%AFlande-d%C3%A9finitivement-du-c%C3%B4t%C3%A9-des-bons-%C3%A9l%C3%A8ves/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1289 le: septembre 12, 2019, 08:22:56 am »


Le lièvre et tortue (nouvelle version)

Comme chacun sait, la plupart des espèces de tortues terrestres sont herbivores. Mais parfois, les tortues peuvent également se nourrir de carcasses d’animaux telles que celles-ci*.

Pour ces animaux, la viande est une source de protéines de haute qualité contenant également des minéraux et des vitamines. Elle est donc un excellent complément alimentaire.


*Certaines tortues ne peuvent néanmoins pas digérer les protéines de la viande.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1290 le: septembre 16, 2019, 08:21:24 am »


Comme on ne peut pas relacher un animal domestique dans la nature, c'était hélas écrit d'avance !... Ajouter à cela les mauvais traitement, les infections... :'( :'( :'(


Plus de la moitié des tigres rescapés du "Temple aux tigres" il y a trois ans sont morts

Quatre-vingt-six des 147 tigres vivant dans deux réserves de la faune d'état dans la province de Ratchaburi après leur sauvetage d’un monastère dans la province de Kanchanaburi, dans l’ouest de la Thaïlande, sont morts de paralysie de la langue.

Une source bien informée a déclaré à Thai PBS que certains des tigres avaient été diagnostiqués comme souffrant de paralysie de la langue laryngée lors de leur transfert du monastère de la forêt (Luangta Bua Yannasampanno dans la province de Kanchanaburi) en juin 2016.

La source a indiqué que la plupart des tigres récupérés dans le monastère de la forêt, également connu sous le nom de Temple du Tigre, autrefois une attraction touristique, étaient des tigres de Sibérie élevés en captivité et ne bénéficiaient donc pas d'une immunité naturelle, ce qui les rendait sensibles aux maladies.

Il a expliqué que la paralysie de la langue laryngée est fréquente chez les tigres et autres félins.

Parmi les tigres morts, 54 d'entre vivaient à Khao Pratab Chang, où résidaient 85 tigres et 32 autres vivaient dans le site de reproduction de Khao Son, également située dans la province de Ratchaburi - ces deux sites étant gérés par le parc national.

La source a déclaré que les tigres ne sont pas morts subitement ou en grand nombre en même temps, mais ils ont été affaiblis par le stress dû au fait de vivre en captivité et leurs conditions se sont détériorées jusqu'à ce qu'ils succombent.

La source a déclaré que, Gardés en captivité, les tigres perdaient progressivement leur instinct sauvage et stressaient, même s'ils sont bien nourris. On ne connaît pas les conditions de captivité (cage ou semi liberté, la photo de Thai PBS donne un indice). On ne sait pas si ces tigres auraient survécu s'ils avaient été relâchés dans la nature.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14508-plus-de-la-moiti%C3%A9-des-tigres-rescap%C3%A9s-du-temple-aux-tigres-il-y-a-trois-ans-sont-morts/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16100
Re : La nature et les Animaux en Thaïlande... et chez ses voisins
« Réponse #1291 le: Aujourd'hui à 09:35:25 am »


Les pandas ont une espérance de vie moyenne d'environ 20 ans... Une mort à 18 ans n'a donc rien d'extraordinaire pour ce genre d'animal... Ceci étant dit, vivre dans un espace clos, derrière des barrières, en voyant passer des centaines de personnes bruyantes chaque jour doit être terriblement déprimant !


Le Panda Xuang Xuang meurt au zoo de Chiang Mai   :'( :'( :'(

Xuang Xuang est mort au zoo de Chiang Mai, a annoncé lundi un responsable du zoo.

Le chef du zoo de Chiang Mai, Wutthichai Muangmun, a déclaré que le panda était décédé à 16h30.

Des séquences de vidéosurveillance ont montré qu'il mangeait des feuilles de bambou, marchait puis s'effondrait, a-t-il ajouté.

Xuang Xuang a célébré son 18e anniversaire le 6 août. Le panda mâle est né en 2000 dans un centre de recherche et développement pour les panda dans la ville de Wo Long, dans la province de Chengdu.

M. Wutthichai a déclaré qu'il aurait pu mourir de causes naturelles et que le consulat général chinois dans la ville du nord avait été informé de ce décès.

Les vétérinaires recherchent la cause du décès, a-t-il ajouté. Le zoo tiendra une conférence de presse mardi.

Xuang Xuang était un cadeau du gouvernement chinois à la Thaïlande pour démontrer des relations étroites entre les deux pays. Il est arrivé à Chiang Mai avec Lin Hui, une femelle panda, en octobre 2003, en provenance de Chengdu.

Son nom thaïlandais était Tewan et le nom Lanna était Kham Ai, mais l'animal était mieux connu sous son nom chinois.

Xuang Xuang et Lin Hui étaient populaires parmi les Thaïlandais depuis leur arrivée à Chiang Mai et constituaient l'un des points forts du zoo pour les amoureux des animaux.

Les deux pandas ont été prêtés à la Thaïlande par le gouvernement chinois. Pékin ne donne jamais de pandas à aucun pays mais autorise ceux qui ont des liens étroits à les avoir en cadeau.
IP archivée