Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Train a grande vitesse en Thailande ???  (Lu 8280 fois)

el greco

  • Newbie
  • *
  • Messages: 49
Train a grande vitesse en Thailande ???
« le: février 23, 2011, 02:11:57 am »

petite question.
J'ai rever ou lue ???qu il y allais avoir un tgv en Thailande ???
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : train a grande vitesse en thailande ???
« Réponse #1 le: février 23, 2011, 08:19:38 am »


Effectivement, on en a déjà parlé sur le forum, ici:

http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=420.0
IP archivée

brigitte

  • Invité
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #2 le: avril 27, 2012, 12:38:25 am »

Et ça démarre quand ?
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #3 le: avril 27, 2012, 08:59:03 am »

Heureusement qu'ils ont opte pour du  francais et pas du Chinois. Sinon je peu vous dire que j'aurais jamais mis le pied dans leur train  :What?

Sinon vous imaginez la révolution que cela va etre pour nous autres habitants de l'Isan  :wonder ?!?
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #4 le: avril 27, 2012, 09:37:30 am »


Même pas une ligne vers Chiang Mai... On voit quelle importance le gouvernement attache au nord du pays, région rurale où ne vont que 25 % des touristes étrangers et où les industries sont presque totalement absentes...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15667
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #5 le: décembre 08, 2012, 09:08:52 am »


Apparemment, le TGV français vient encore de se faire passer devant le nez !... Vous me direz, les Chinois sont des petits malins. Ils ont su nous piquer notre technologie et maintenant, ils la revendent moins cher que nous...


La Thaïlande prévoit d'installer un système chinois de train à grande vitesse

La Thaïlande a prévu de mettre en place des trains à grande vitesse de fabrication chinoise afin de bénéficier de transports ferroviaires rapides et bon marché pour les trajets à longue distance entre Bangkok et la ville de Chiang Mai dans le nord du pays, ainsi qu'entre la capitale et la province de Nong Khai dans le nord-est du pays, a déclaré vendredi à Bangkok un haut responsable.

Le ministre thaïlandais des Transports Chatchat Sitthipan a annoncé que le gouvernement thaïlandais avait décidé de poursuivre les projets ferroviaires de plusieurs milliards de dollars visant à utiliser les systèmes ferroviaires chinois à grande vitesse ou Hexie Hao.

La construction de la première phase de ce projet ferroviaire, sur la ligne Bangkok-Chiang Mai, doit selon les prévisions débuter d'ici au milieu ou à la seconde moitié de l'année prochaine. Ce projet ferroviaire devrait être achevé pour 2015 pour ces deux lignes, a-t-il indiqué.

Les études de faisabilité de ces projets ferroviaires ont été effectuées par la partie chinoise, a déclaré le ministre des Transports, ajoutant que la Chine avait offert de transférer les technologies ferroviaires appropriées aux ingénieurs thaïlandais et autres personnels ferroviaires.

Le vice-ministre chinois des Chemins de fer Lu Chunfang a rencontré le Premier ministre thaïlandais Yingluck Shinawatra au siège du gouvernement pour discuter du projet de coopération ferroviaire sino-thaïlandaise pour la ligne Bangkok-Chiang Mai, un projet estimé à un montant de 10 milliards de dollars, ainsi que pour la ligne Bangkok-Nong Khai, estimée à un montant de 6,6 milliards de dollars.


http://www.chine-informations.com/actualite/la-thailande-prevoit-installer-un-systeme-chinois-de-train-a-grande_49765.html
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #6 le: février 23, 2013, 10:01:05 am »



Dans les futurs TGV en Thaïlande on ne risquera plus de trouver ces bonnes ambiance de maintenant . Voir la vidéo .

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MvCHe-BcU6M#!
IP archivée
@+ Malco

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3437
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #7 le: février 23, 2013, 03:30:50 pm »


sympa. cette vidéo ! 
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15667
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #8 le: mai 15, 2013, 09:19:16 am »


Un accord France Thaïlande pour le futur TGV


Le gouvernement thaïlandais a annoncé vendredi dernier qu’il devrait signer un protocole d’accord avec la France le mois prochain concernant le développement du TGV et la modernisation des services et opérations du chemin de fer de l’Etat. La Chine partait pourtant grande favorite pour remporter le marché des lignes de TGV en Thaïlande ou au moins être le principal partenaire dans la modernisation du système ferroviaire, mais les considérations relatives à la sécurité semblent jouer un rôle important dans le choix de la France comme contracteur.
 

Des considérations relatives à la sécurité

En juillet 2011, un accident de train à grande vitesse dans la ville du sud-est de Wenzhou avait tué 40 personnes blessé plus de 200. Un rapport publié en décembre 2011, et autorisé par le gouvernement chinois, avait conclu que l’accident était le résultat de défauts de conception et d’une gestion bâclée, mettant en cause les compétences de 54 fonctionnaires.
 
Si la Thaïlande a choisi la France, c’est parce que son expérience, sa performance et son profond respect des normes de sécurité dans le domaine de la grande vitesse ferroviaire ne sont plus à prouver dans ce pays où le train à grande vitesse existe depuis les années 1970.
 
Frédéric Cuvillier, ministre français délégué aux Transports, a déclaré que cet accord entraînerait une coopération mutuelle en matière de développement des transports, et que le secteur privé français serait sollicité afin de fournir l’assistance technique nécessaire pour le projet, bien qu’il n’y ait pas encore de décision officielle à ce sujet.
 

La participation du secteur privé : une garantie de transparence
 
La participation du secteur privé, français et thaïlandais, dans l’investissement permettrait non seulement de réduire la dette et les risques associés au projet, mais aussi d’en renforcer son contrôle. L’une des principales questions concernant les projets d’infrastructure est de savoir si le gouvernement thaïlandais est capable de transparence dans l’attribution des marchés et dans le décaissement des fonds, compte tenu des nombreuses irrégularités passées en la matière.

Avoir le secteur privé, notamment des sociétés étrangères en provenance de pays où la transparence est davantage la norme, impliqué dans le financement du projet est une garantie supplémentaire de lutte contre la corruption.
 
Selon Nualnoy Treerat, professeur d’économie à l’Université de Chulalongkorn, le gouvernement devrait autoriser le secteur privé thaïlandais à investir également, plutôt que d’alourdir sa dette en favorisant l’investissement public.
 
Le ministère des Finances devrait présenter cette année un plan au gouvernement pour emprunter 73.9 millions de dollars (2,2 milliards de baths) dont 64% sera alloué à 31 projets de chemins de fer, 24% à 13 projets routiers, 7% à sept projets de transport fluviaux et de 5% à projet de modernisation des transports aériens.
 

Améliorer les connectivité avec ses voisins de l’ASEAN
 
L’objectif de ces investissements est d’améliorer la connectivité de la Thaïlande avec ses voisins de l’ASEAN, de stimuler le commerce avec des coûts de transport moins élevés, et de soutenir la croissance du secteur du tourisme. En développant des alternatives au transport routier, la Thaïlande espère aussi réduire ses émissions de carbone.


http://www.thailande-fr.com/economie/24661-un-accord-france-thailande-pour-le-futur-tgv
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14186
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #9 le: juillet 11, 2013, 12:26:14 pm »

http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-10110737


Bientôt Trat avec le train ...?


Alors que la construction de nouveaux projets n'arrêtent pas, voila que la SRT annonce avoir mis en place une équipe de consultants pour mener une étude de faisabilité (251 millions de baths pour un travail de 14 mois et un coût avoisinant les 100 milliards de baths), sur une liaison ferroviaire à grande vitesse qui dans un premier temps relierait Bangkok et Rayong à près de 250 km/h pour un trajet de 1h15 avant d'envisager une nouvelle extension vers Trat.


La construction de cette ligne pourrait même débuter avant d'autres projets ferroviaires prévus en raison du parcours relativement court et facile à mettre en place et du nombre estimés de passagers à 39.000 par jour...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14186
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #10 le: octobre 16, 2013, 06:37:13 pm »

http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-10329357-actualites___du_14_au_20_octobre_2013_.html


Un TGV contre du riz...


C'est difficile à imaginer en effet... Ce genre de déclaration peut sembler utopique, pourtant c'est bien l'accord que viennent de signer la PM Yingluck avec son homologue chinois Li Keqiang...

Le projet qui vise à relier Bangkok à Nong Khai (frontière laotienne) puis plus tard Kunming via Ventiane , fait partie intégrante du méga programme d'investissements concernant la modernisation de l'ensemble du réseau ferroviaire thaïlandais.

Si cet accord n'a pas révélé plus de détails, il semblerait que certains acteurs principaux, comme le Ministre des transports en personne reste prudent sur le succès final de ce programme.

Et il ne parle pas en vain puisqu'il explique que ce genre d'accord avait déjà été signé en 2005 pour l'achat dune locomotive diesel et quelques wagons de marchandises qui devaient être échangés contre des fruits et du riz,
avant que ce projet ne tombe à l'eau cette année...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #11 le: octobre 16, 2013, 07:46:59 pm »


Et oui Line , là ils essaient de remporter le contrat TGV . Ils font des yeux doux voir çi-dessous . 8)


La Chine va acheter 5 millions de tonnes de riz thaïlandais


Le montant exact du contrat passé entre la Chine et la Thaïlande pour l’achat d’un million de tonnes de riz par an sur cinq ans reste encore assez flou, mais si il est confirmé ce contrat serait une véritable aubaine pour le royaume qui croule sous les stocks de riz invendus.

La Chine a décidé d’acheter un million de tonnes de riz et 200.000 tonnes de caoutchouc en provenance de Thaïlande chaque année, a déclaré hier le Premier ministre thaïlandais Yingluck Shinawatra. Selon le mémorandum initial d’entente, la Chine devait initialement acheter un million de tonnes de riz en provenance de Thaïlande sur cinq ans, mais l’accord a été modifié pour augmenter le volume des achats de riz à un million de tonnes par an.

En outre, la Chine achèterait aussi 200.000 tonnes de caoutchouc en provenance de Thaïlande chaque année, également sur une période cinq ans. Là aussi c’est un contrat qui tombe bien pour la Thaïlande qui a récemment du affronter la colère des agriculteurs face à la baisse des cours du caoutchouc.

L’accord révisé sur l’achat de gouvernement à gouvernement de produits agricoles en provenance de Thaïlande a été conclu avec le Premier ministre chinois Li Keqiang, lors de sa visite de trois jours en Thaïlande.


Les relations Chine – Thaïlande au beau fixe

La Thaïlande et la Chine ont pris l’engagement de renforcer leurs relations commerciales dans les années à venir, et ambitionnent de porter le commerce bilatéral entre les deux pays à 100 milliards de dollars d’ici 2015. La Thaïlande a demandé à la Chine de renforcer ses importations de produits agricoles thaïlandais comme le riz, le caoutchouc, les fruits et légumes, le tapioca, tout en souhaitant qu’elle continue de soutenir la connectivité entre l’ASEAN et la Chine.

A l’occasion de la visite de Li Keqiang, les deux pays ont signé six memorandi et protocoles d’accord dans les secteurs de  l’énergie, des sciences,  de la coopération dans la navigation maritime, la formation professionnelle, et de l’investissement dans les infrastructures.

Actuellement, la Chine a investi dans 118 projets en Thaïlande représentant 178 milliards de bahts de capitaux enregistrés (environ 4,2 milliards d’euros). Lors des huit premiers mois de cette année, la Chine a été le 2e investisseur étranger avec 28 projets pour 18 milliards de bahts.

Le riz qui a longtemps été la culture emblématique de la Thaïlande, est devenu un enjeu politique pour le gouvernement qui l’utilise pour subventionner sa base électorale dans les régions rurales. Ce qui fût longtemps une source de richesse, est en train de devenir un fardeau pour le royaume.

On estime que suite au programme d’achat gouvernemental du riz à un prix garanti, la Thaïlande a accumulé des stocks de 15 à 17 millions de tonnes de riz dans ses entrepôts publics.



http://www.thailande-fr.com/economie/26277-chine-va-acheter-5-millions-tonnes-riz-thailandais?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+thailande+(thailande-fr.com)
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15667
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #12 le: septembre 16, 2014, 05:28:44 pm »


Le train arrive à grande vitesse en Thaïlande


Le Conseil National de la Paix et de l’Ordre (NCPO) a approuvé deux projets de trains à grande vitesse, pour un coût total de 741,4 milliards de baht. Les deux itinéraires approuvés sont destinés à relier la Thaïlande et le sud de la Chine.

Le Secrétaire Permanent du transport, Soithip Traisuth, a cependant déclaré que la vitesse maximale des trains sur les nouvelles routes, entre Nong Khai et Map Ta Phut et entre Chiang Khong et Ban Phachi, devrait être réduite à 160 kilomètres par heure au lieu de 200 dans un premier temps, avant de passer à un autre système de train à grande vitesse dans le futur.

Une étude va être réalisée pour étudier les moyens de réduire les coûts de construction du réseau ferroviaire, estimés aujourd’hui entre 500 et 600 millions de baht par kilomètre.

La voie de Nong Khai-Map Ta Phut sera longue de 737 km et coûtera 392,5 milliards de baht alors que la voie de Chiang Khong-Ban Phachi, d’une distance de 655 km coûtera 348,8 milliards de baht.

La construction des deux lignes débutera l’année prochaine et devrait être terminée d’ici 2021. Elle fait partie intégrante du programme de développement des infrastructures qui démarrera l’année prochaine et durera jusqu’en 2022.

Le groupe de travail, présidé par le superviseur des affaires économiques Prajin Jantong  et comprenant le Bureau du Budget National et le ministère des Transports travaillera sur un plan budgétaire pour ces projets, et devrait arriver à une conclusion sur les sources de financement dans un mois.

Ces projets urgearticle tgvnts sont destinés à améliorer les connexions au sein du réseau de transport du pays, et concernent à la fois les passerelles vers le commerce frontalier, les principales villes, Bangkok et ses provinces environnantes, les ports maritimes, les aéroports et les centres de transport ferroviaire de fret, a déclaré Mme Soithip.

Les routes proposées sont en accord total avec une proposition de la Chine, qui veut lier sa région sud en Asie via la Thaïlande.

Les trains à grande vitesse seront situés sur des routes stratégiques pour la Chine et feront grandir son influence économique dans la région.

La Chine a proposé d’investir dans les projets de trains à grande vitesse pour la Thaïlande, mais le problème de la propriété des terres et des biens le long des  voies s’est alors posé.

En dehors de ces deux lignes de train à grande vitesse, six lignes ferroviaires à double sens ont également obtenues  l’approbation du NCPO.

Le budget pour la construction de ces six itinéraires est de 117,4 milliards de baht.


Un autre itinéraire, s’étalant de Chachoengsao à Kaeng Khoi est en cours d’examination par la junte thaïlandaise,  qui doit s’assurer de la bonne gestion des dépenses publiques.

En dehors de la construction des voies ferrées, le plan de développement des infrastructures d’urgence prévoit également l’achat de 106 nouvelles locomotives, a déclaré Mme Soithip.

Vingt nouvelles locomotives ont déjà été achetées et elles devraient être expédiées en Thaïlande le mois prochain.

En ce qui concerne le développement des autoroutes, un certain nombre de grands axes routiers subiront un plan de rénovation. Celui-ci comprend l’autoroute n°4 (Krabi-Huay Yot), l’autoroute n°12 (Kalasin-Somdet) route n°304 (Kabin Buri-Pak Thong Chai), la route n°314 (Bang Pakong-Chachoengsao), et la route n°3138 (Ban Bung-Ban Khai).

La construction de quatre lignes électriques à Bangkok sera quant à elle terminée au cours des trois prochaines années.

Certains projets sont presque achevés. C’est le cas de la Purple Line qui relie Bang Yai à Bang Sue, ou encore  de la Green Line et la Red Line, qui seront toutes deux terminées d’ici 2017.

Concernant les autres projets, ils sont toujours à l’étude, soit l’appel d’offres est en cours, soit l’impact du projet sur l’environnement est en train d’être évalué.

Pendant ce temps, la State Railway of Thailand (SRT) a annoncé qu’elle étudiait la réponse à l’appel d’offres soumis par MHSC Consortium (constitué de Mitsubishi Heavy Industrial Ltd, Hitachi et Sumitomo Corporation), le seul candidat qui a répondu présent pour fournir les trains de la Red Line.

La SRT devrait  décider dans le mois qui vient si elle accepte ou non l’appel d’offre. Si c’est le cas, elle devra demander l’approbation à son conseil d’administration et à l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), qui a prêté de l’argent pour la construction de ces voies ferroviaires.

Si tout se passe comme prévu,  le processus devrait prendre environ 6 mois.

Source : Bangkok Post
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15667
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #13 le: octobre 26, 2018, 08:23:41 am »


Troisième audience publique sur le projet de train à grande vitesse organisé à Nakhon Ratchasima... L'impression que donnent ces nouvelles (TNT donc le govt), c'est que le projet piétine. La première ligne sera un Korat - Bangkok avec une construction qui commence à Korat.


TGV de Korat, on n'en est toujours qu'aux audiences publiques

NAKHON RATCHASIMA, 25 octobre 2018 (NNT) - La dernière série d'audiences publiques sur le projet de train à grande vitesse s'est achevée dans la province de Nakhon Ratchasima.

Les chemins de fer de la Thaïlande et le concepteur de la ligne de chemin de fer à grande vitesse (les Chinois ?) ont invité les parties prenantes des districts de Mueang et de Sikhio, dans la province de Nakhon Ratchasima, à une réunion pour discuter de la voie ferrée traversant ces régions.

La SRT a proposé un plan pour la construction d’une voie ferrée à double voie traversant le centre de la province, dont une partie passerait par un tunnel. Cependant, la plupart des près de 500 participants ont rejeté l’idée et ont suggéré une voie surélevée, comme dans la province de Khon Kaen.

Les partisans de cette solution ont déclaré qu'une telle idée permettrait d'utiliser l'espace sous les voie surélevées pour le transport routier.

Le SRT a accepté de prendre en compte la nouvelle proposition pour une discussion et un examen approfondis.

Le projet de rail à double voie prévu a été conçu pour traverser la province de Nakhon Ratchasima et se connecter au projet de train à grande vitesse Thaïlande-Chine.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/12866-tgv-de-korat-on-nen-est-toujours-quaux-audiences-publiques/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14186
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #14 le: février 04, 2019, 03:49:08 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


TGV


Les agences gouvernementales et le groupe Charoen Pokphand règlent les derniers détails (une centaine) du contrat qui concerne le projet du train à grande vitesse qui reliera les trois principaux aéroports internationaux de la Thaïlande, a déclaré Kanit Sangsubhan, secrétaire général du "Eastern Economic Corridor Office".

L'essentiel des discussions portent sur l'acquisition du foncier. Les travaux de station de Makkasan commenceront lorsque 50% des terrains seront cédés.

Kanit Sangsubhan n"envisage pas un échec des négociations, qui devraient aboutir à la signature d'un accord d'ici la fin du mois.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15667
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #15 le: février 08, 2019, 08:35:30 am »


Alstom-Siemens : le chinois CRRC construira-t-il son TGV en Europe  ?

Le géant du rail a bâti 29 000 kilomètres de voies à haute vitesse en Chine. Il entend bien croître en Europe, après le rejet de la fusion Alstom-Siemens.

La Commission européenne a dit non mercredi à la fusion Alstom-Siemens au nom de la libre concurrence. La Chine rouge n'a pas eu ses atermoiements en 2014 en donnant naissance à un géant du rail, CRRC, bras armé d'un État stratège aux ambitions désormais mondiales. Le « capitalisme rouge » face au libre marché. La fusion au forceps des deux principales compagnies de matériel roulant chinois (CNR et CSR) a débouché sur un leader mondial pesant 26 milliards d'euros, lourdement endetté et présent dans 102 pays.

L'Europe et la Chine ne suivent pas les mêmes règles, en dépit de leur appartenance commune à l'OMC. Le mastodonte bénéficie de l'appui illimité de l'État, qui a fait du ferroviaire un secteur stratégique au service des nouvelles « routes de la soie », le projet phare du président Xi Jinping. CRRC offre une panoplie complète à ses clients étrangers – la plupart encore des pays en voie de développement –, assortie de prêts, mais il peine à percer encore à l'international sur la haute vitesse.


En République tchèque et dans les Balkans
 
CRRC s'appuie sur l'extraordinaire rattrapage accompli par l'empire du Milieu en quinze ans, bâtissant 29 000 kilomètres de voies à haute vitesse à travers le pays. Soit quinze fois le réseau TGV français, lancé, lui, au début des années 80 ! À l'époque, Siemens, Alstom comme leurs rivaux japonais espèrent tirer profit du décollage économique du géant asiatique. Aujourd'hui, ils redoutent l'arrivée du nouveau rouleau compresseur qui a toqué à la porte du Vieux Continent en 2016 en rachetant la compagnie tchèque Leo Express. CRRC fabrique même des rames pour le métro de Boston et grappille des contrats dans les Balkans. Mais il n'a pas encore réussi à exporter son TGV, même dans les pays émergents. « Avant de parler des ambitions chinoises, il faut souligner ses difficultés à exporter son train à grande vitesse », pointe Wang Yiwei, professeur à l'université Renmin à Pékin.
 
Même en Asie du Sud-Est, les négociations avec l'Indonésie, la Thaïlande ou la Malaisie patinent. Le modèle étatique ultra-centralisé chinois peine à s'adapter à des environnements politiques complexes. « Pékin à l'habitude de négocier avec des gouvernements centraux, mais un projet ferroviaire implique de nombreux groupes d'intérêts, notamment locaux, ainsi que des ONG, ce dont la Chine n'a pas l'habitude » pointe Wang. Ainsi, le contrat remporté pour la ligne Jakarta-Bandung à Java peine à se matérialiser, butant sur des résistances locales dans un pays très décentralisé.

Autre écueil, la propriété des terrains, qui en Chine est à l'État et permet à CRRC de mener de juteuses opérations immobilières le long du parcours pour rentabiliser un investissement coûteux. Seuls des pays satellites comme le Laos ont accepté de céder la propriété du sol à l'investisseur chinois, qui aime débarquer avec ses propres ouvriers. Ce point reste une pierre d'achoppement pour le tronçon thaï reliant la frontière du Laos à Bangkok...



https://www.lesinfos.ma/article/972305-Alstom-Siemens-le-chinois-CRRC-construira-t-il-son-TGV-en-Europe.html?fbclid=IwAR0ThsBakSI2q2pFsDOyh6EFz_wWviz6XJWUfu-Vdb4JG14Swg67Z2SRT6M
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14186
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #16 le: février 13, 2019, 03:13:49 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


TGV = nouvelles conditions...

Le consortium dirigé par Charoen Pokphand Group qui a remporté l'appel d'offre du TGV qui doit relier les trois aéroports de Suvarnabhumi, Don Mueang et U-Tapao, a posé de nouvelles conditions pour réaliser et exploiter le projet qui lui a été attribué. Il demande que la durée de la concession soit portée de 50 à 99 ans, et que le gouvernement lui garantisse un bénéfice minimum de 6% par an.

Kanit Sangsubhan, qui supervise les négociations dans le cadre du développement du "Eastern Economic Corridor", a déclaré que de "de telles propositions ne peuvent être acceptées". Elles n'apparaissent pas dans l'offre déposée.

CP a remporté le contrat en ne demandant que 117 milliards de baht au gouvernement, sur une enveloppe globale de 224 milliards de bahts. Le groupe détient une participation de 70% dans le consortium.

Le solde est réparti entre les sociétés de BTP Chor Karnchang (10%) et Italian-Thai (5%) ainsi qu'une entreprise chinoise (10%)

Kanit Sangsubhan menace de confier la réalisation du contrat à la société Bangkok Mass Transit System Co. qui gère le BTS Skytrain.

Cette information enterre provisoirement la seule grande opération lancée par la junte au cours des cinq années qu'elle a passé au pouvoir. Elle retarde de plusieurs mois le lancement de la construction du TGV qui conditionne l'arrivée d'importants investisseurs étrangers dans le EEC.

Le changement de pied de Charoen Pokphand, étonnant à plus d'un titre, pourrait être motivé par l'approche des élections et des mises en garde de partis politiques.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15667
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #17 le: mars 06, 2019, 08:21:34 am »


TGV : La Chine et la Thaïlande d'accord pour dire qu'il n'y a aucun accord !

Les autorités thaïlandaises et chinoises n'ont pas trouvé de terrain d'entente sur un contrat qu'elles étaient censées signer dans le cadre du projet de train à grande vitesse sino - thaï lorsqu'elles se sont rencontrées à la fin du mois dernier, a déclaré lundi le ministre des Transports, Arkhom Termpittayapaisith.

Connu sous le nom de "Contrat 2.3", il concerne la section de 252,5 km de Bangkok à Nakhon Ratchasima.

Le contrat, qui comprenait les voies, le système électrique, les machines, l’achat de wagons et la formation, était à l’ordre du jour de la réunion entre les autorités thaïlandaises et chinoises à Beijing du 27 février au 1er mars.

M. Arkhom a déclaré que le contrat n'avait pas encore été signé et que des pourparlers supplémentaires étaient nécessaires, ajoutant que le document devrait être signé le mois prochain.

Le ministre a déclaré que la valeur du contrat avait été augmenté de 7 milliards de bahts pour atteindre 45 milliards de bahts, mais que les Chinois souhaitaient obtenir encore plus d'argent.

La période de garantie doit également être discutée, a-t-il déclaré.

La Thaïlande adhère à la norme internationale de garantie de deux ans, tandis que la Chine, qui n'a proposé qu'un an, demande plus d'argent pour une garantie prolongée, selon M. Arkhom.

Il a ajouté que les autorités thaïlandaises ont demandé à leurs homologues chinois pourquoi la garantie prolongée était un problème si les matériaux fournis étaient de bonne qualité.

Le type de train qui sera acheté doit également être décidé, a-t-il déclaré.

Faisant référence au contrat 2.3, il a déclaré que la Thaïlande solliciterait probablement un prêt de 38,2 milliards de bahts de la Chine, soit environ 85% du coût de l'investissement, si elle consent à un coût totale de 45 milliards de bahts. Le taux d'intérêt pourrait être inférieur à 3%.

M. Arkhom, se référant à un autre projet de train à grande vitesse reliant Bangkok à Hua Hin, Prachuap Khiri Khan, a déclaré que les autorités invitaient maintenant les entreprises privées à investir dans ce projet dans le cadre d'un accord de partenariat public-privé.

Le programme de 77 milliards de bahts devrait être proposé au Cabinet ce mois-ci et le service ferroviaire pourrait être lancé en 2027, a ajouté le ministre.

Par ailleurs, les discussions entre le consortium dirigé par le groupe Charoen Pokphand et la compagnie de chemin de fer thaïlandaise (SRT) portent sur le lancement d'un projet de chemin de fer à grande vitesse reliant trois aéroports majeurs - Don Mueang, Suvarnabhumi et U-tapao. Le comité d'adjudication de la SRT étudie le cas.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13532-tgv-la-chine-et-la-tha%C3%AFlande-daccord-pour-dire-quil-ny-a-aucun-accord/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15667
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #18 le: mai 16, 2019, 08:33:59 am »


TGV Bangkok-Rayong

Le projet de contrat du TGV entre Bangkok et Rayong, qui desservira Pattaya ainsi que les aéroports de Don Mueang, Suvarnabhumi et U-Tapao, a été approuvé par le Comité directeur du Corridor économique de l'Est (CEE).

Selon State Railway of Thailand (SRT), les engagements réciproques ne sont pas gravés dans le marbre ... Le document prévoit la possibilité que le concessionnaire sollicite des avenants.

Worawut Mala, gouverneur par intérim de SRT, a déclaré que la porte était ouverte à des modifications contractuelles qui permettront d'atténuer les risques financiers, si les circonstances l’exigeaient. Cela concerneraient d'éventuelles crises économiques ou conflits, mais pas les erreurs d'appréciation du nombre de passagers. La durée de la concession pourra être prolongée si la SRT est dans l'incapacité de céder les terrains à la date prévue.

Le projet de contrat, qui sera soumis à l'approbation du Cabinet le 28 mai, sera signé début juin. La mise en service du TGV est prévue en 2024.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15667
Re : Train a grande vitesse en Thailande ???
« Réponse #19 le: juillet 14, 2019, 08:43:52 am »


Le TGV qui reliera la Chine à Singapour en passant par Bangkok

La construction d'un chemin de fer à grande vitesse, utilisant la technologie chinoise, est au cœur du projet de la Thaïlande qui veut devenir le centre logistique de l'Asean.

Le gouvernement thaïlandais a entamé la réalisation d’un plan très ambitieux visant à construire un réseau ferroviaire reliant la Thaïlande aux autres pays de la région, tels que Singapour et la Chine.

La construction d’un chemin de fer à grande vitesse, utilisant la technologie chinoise, est au cœur du projet de la Thaïlande qui ambitionne de se positionner comme le centre logistique de l’Asean.

La Chine n’a qu’une dizaine d’années d’expérience dans l’exploitation de trains à grande vitesse, mais elle a déjà rattrapé le shinkansen japonais en termes d’avancées technologiques.

Le gouvernement thaïlandais a déjà commencé la construction de certaines routes (notamment la ligne Bangkok Nong Kai qui reliera ensuite Bangkok à Kunming via le Laos) et continuera à lancer des appels d’offres pour le projet, a déclaré récemment le vice-ministre thaïlandais des Transports, Pailin Chuchottaworn.

Le premier itinéraire, un projet sino-thaïlandais reliant Bangkok et Nong Khai dans l’extrême nord-est, est actuellement en construction et devrait être achevé d’ici 2023.

Nikkei Asian Review estime toutefois que les ambitions ferroviaires chinoises à grande vitesse en Asie du Sud-Est ne s’arrêtent pas à Bangkok.

Dans le cadre de son réseau ferroviaire pan-asiatique de 3 000 km, les lignes ferroviaires chinoises s’étendront encore plus au sud, à travers la Malaisie jusqu’à Singapour.


La route vers Singapour et la Chine

Les Bangkokiens peuvent difficilement imaginer que leur prochain voyage à Pékin pourrait commencer à Bang Sue, écrit récemment le Bangkok Post

« Les Thaïlandais seront bientôt en mesure de prendre des trains à grande vitesse pour la capitale chinoise et Singapour depuis la gare centrale de Bang Sue au nord de Bangkok », a déclaré le vice-ministre des Transports, Pailin Chuchottaworn.

La gare de Bang Sue, dont le chantier est à 70% achevé, devrait être la plus grande ferroviaire de l’Asean. La station de quatre étages couvrira une superficie de 300 000 mètres carrés et sera entourée d’un vaste zone commerciale et résidentielle au nord de Bangkok.

Ce sera la première fois que la Thaïlande disposera d’un réseau de transport aussi moderne et étendu, qui couvrira 3 193 kilomètres pour un coût d’environ 2,07 trillions de THB (67,3 milliards USD).


Ce plan s’inscrit dans le cadre de l’initiative chinoise «Ceinture et route» (Belt and Road Initiative ou BRI), conçue pour créer une infrastructure de transport permettant à la Chine d’importer de l’énergie et d’autres ressources vitales.
IP archivée