Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: MYANMAR - BIRMANIE  (Lu 242402 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #700 le: février 18, 2018, 06:58:03 pm »

http://www.rfi.fr/emission/20180218-birmanie-candidate-inscrire-bagan-patrimoine-mondial-unesco


La Birmanie candidate pour inscrire Bagan au patrimoine mondial de l'Unesco

En Birmanie, à Bagan, un lieu sacré aux plus de 3 000 temples et pagodes, dont certains datent du XIe et XIIe siècle, pourrait bien être classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Les autorités birmanes ont soumis le dossier final de candidature, il y a quelques jours.

La Birmanie tente une nouvelle fois sa chance avec ce nouvel essai. Elle avait échoué à faire classer ce site après des restaurations à la va-vite, sous la junte militaire, suite au séisme de 1975.

C’est aussi une candidature complexe, car plusieurs milliers de personnes vivent à Bagan.


Je ne connais pas encore mais je pense que c'est superbe... :D

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #701 le: février 19, 2018, 07:45:34 am »


Ce ne serait que justice... On est quand même là devant l'un des plus beaux sites bouddhistes de la planète !
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #702 le: février 20, 2018, 05:24:29 pm »

https://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/canal-se-lance-en-birmanie-ou-il-vise-1-million-d-abonnes_1986178.html


Canal+ se lance en Birmanie, où il vise le million d'abonnés...

Ce lancement s'inscrit dans la stratégie du groupe de télévision payante pour renforcer sa croissance à l'international, alors que son nombre d'abonnés en France a encore reculé l'an dernier en raison d'une baisse des abonnements directs (hors opérateurs).

Lancé début février, grâce à des coentreprises créées avec le groupe local Forever Group, "Canal+ Myanmar" compte déjà environ 100.000 abonnés, hérités des activités de son partenaire birman dans la télévision payante.

Un chiffre qu'il espère faire grimper rapidement, dans un pays qui compte près de 55 millions d'habitants mais seulement 5,3 millions de foyers équipés d'un téléviseur et où les bouquets payants sont très peu développés...  ???
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #703 le: février 21, 2018, 08:21:32 am »


Canal+ se lance en Birmanie, où il vise le million d'abonnés...



Et Canal + attend quoi pour se lancer en Thaïlande ?!!...  :hang
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3419
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #704 le: mars 07, 2018, 02:11:13 am »


Birmanie : un projet d'autoroute initié par ItalThai dans une forêt tropicale fait polémique !

Un homme d’affaires thaïlandais projette de construire une autoroute en pleine forêt tropicale au sud de la Birmanie. Un projet qui fait polémique chez les défenseurs de l’environnement et les résidents de la région, rapporte la chaîne australienne ABC.

Le riche PDG de la firme de BTP Italian Thaï souhaite relier la frontière thaïlandaise à la ville économique birmane Dawei. Le trajet entre ces deux dernières serait raccourci grâce à l’autoroute de 150 kilomètres qui permettrait d’éviter de faire le tour de la Malaisie.

 Plusieurs associations environnementales militent contre ce projet, qui perturberait l’écosystème de la jungle.

«C’est l’une des plus grandes zones forestières intactes d’Asie du Sud-Est. Ce qui est vraiment unique, c’est la faune qui y vit mais aussi la relation très importante entre la forêt en Thaïlande et la forêt en Birmanie.» a expliqué Hanna Helsingen, responsable du developpement et de la coordination d'actions en Birmanie de l'ONG WWF, dans une interview à l’ABC.

Selon eux, l’autoroute pourrait constituer une barrière entre deux zones fréquentées par des tigres, et gêner les oiseaux à cause du bruit des véhicules. L'ensemble des espèces vivant la zone forestière pourrait en pâtir.

L’impact écologique de cette route doit être évalué par le gouvernement birman, qui devra décidé ou non d’autoriser sa construction.

Le projet porté par un braconnier

Le projet fait d'autant plus plémique qu'il est porté par un personnage sulfureux, Premchai Karnasuta.

Ce passioné de chasse a été arrêté en février dernier pour braconnage, après avoir tué un rare léopard noir dans un parc naturel thaïlandais. Il est soupçonné d'être impliqué dans neuf chasses d'animaux en voie de disparition. Il n' a, pour l'instant, pas été jugé.

Les comportements impunis de l’homme d’affaires braconnier indignent les organisations qui luttent pour la protection environnementale et les habitants de la région, d'autant plus mobilisés contre le projet d'autoroute.

 

http://www.cnewsmatin.fr/monde/2018-03-05/birmanie-un-projet-dautoroute-dans-une-foret-tropicale-fait-polemique-775990
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3419
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #705 le: mars 21, 2018, 11:57:58 pm »


Birmanie : démission du président, proche d’Aung San Suu Kyi !

Le président birman Htin Kyaw, proche Aung San Suu Kyi a démissionné mercredi 21 mars. Aucune raison n’a été avancée par la présidence.
 
Le président birman Htin Kyaw, qui vivait dans l’ombre d’Aung San Suu Kyi, a démissionné mercredi 21 mars avec effet immédiat, près de deux ans après sa prise de fonction, à un moment complexe pour le pays, accusé d’épuration ethnique. L’annonce a été faite dans un court communiqué publié sur la page Facebook de la présidence.

Cet intellectuel, fils d’un poète birman renommé et ami d’enfance d’Aung San Suu Kyi, était devenu en avril 2016 le premier civil à ce poste depuis des décennies.

Aucune raison n’a été avancée par la présidence pour expliquer cette démission, mais Htin Kyaw était apparu très amaigri ces derniers mois et les spéculations sur sa santé s’étaient multipliées dans la presse.


Un poste honorifique

Aung San Suu Kyi avait placé ce fidèle compagnon de dissidence à ce poste, principalement honorifique dans la configuration actuelle, car elle ne peut pas l’occuper pour des raisons constitutionnelles.

Il est en effet interdit à quiconque ayant des enfants de nationalité étrangère – ce qui est le cas d’Aung San Suu Kyi, qui a deux fils britanniques – d’occuper le poste de président. Dans l’incapacité de changer la Constitution, cette dernière avait clairement expliqué après l’élection qu’elle serait « au-dessus » du président.

Elle a maintenant sept jours d’après le communiqué de la présidence pour trouver un remplaçant à celui qui se sera peu exprimé lors de ses deux années de mandat, et quasiment jamais sur les dossiers sensibles.

« S’il s’agit d’un proche d’Aung San Suu Kyi, les choses devraient continuer normalement, le poste de président étant largement honorifique depuis la création de celui de conseiller d’Etat pour Aung San Suu Kyi », a commenté Mael Raynaud, spécialiste de la Birmanie, cité par l’AFP.


Un pays dans la tourmente

C’est un nouveau défi pour Aung San Suu Kyi, qui incarnait d’immenses espoirs à son arrivée au pouvoir en 2016, mais dont le pays est aujourd’hui dans la tourmente.

La Birmanie est accusée par les Nations unies d’épuration ethnique de la population musulmane rohingya dans l’ouest du pays. Près de 700 000 d’entre eux se sont réfugiés au Bangladesh pour fuir une campagne de l’armée birmane.

Si elle garde la confiance de la grande majorité des Birmans, la prix Nobel de la paix 1991 a été pointée du doigt pour son manque de compassion à l’égard des Rohingyas et pour son silence sur le rôle de l’armée, avec laquelle elle doit composer sur le plan politique.

Et dans les coulisses, les politiques reprochent à Suu Kyi d’avoir concentré trop de pouvoir dans ses mains et d’étouffer le débat au sein du parti.

Le gouvernement de l’ancienne dissidente peine par ailleurs à relancer le pays : des guerres ethniques qui reprennent, des réformes économiques et sociales qui tardent, les critiques sur la scène internationale s’accumulent.

Pendant des décennies, la Birmanie a vécu sous la dictature militaire et rêvé de démocratie. Les attentes des Birmans étaient donc très fortes après les élections historiques en novembre 2015 qui ont porté au pouvoir la Dame de Rangoun et son parti, la Ligue nationale pour la démocratie.



https://www.la-croix.com/Monde/Asie-et-Oceanie/Demission-president-birman-proche-dAung-San-Suu-Kyi-2018-03-21-1200922571
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #706 le: avril 05, 2018, 08:08:27 am »


Mariages précoces : pour survivre, des filles rohingyas sont mariées à 12 ans

Couramment pratiqué dans les pays musulmans où le mariage avec des enfants est légal sans limite d'âge, le mariage précoce est dénoncé par l'UNICEF comme une maltraitance.

Pour tenter de remédier à leurs difficultés économiques, des familles et des filles isolées recourent au mariage précoce afin de se mettre à l’abri du besoin, au détriment de l’éducation et de la santé des jeunes filles concernées.

Cela fait maintenant six mois que des Rohingyas ont massivement quitté le Myanmar pour se réfugier au Bangladesh et de nouvelles personnes continuent à arriver dans les camps.

Ces musulmans fuient l’État de Rakhine, au Myanmar, où ils font l’objet de persécutions et de violences. En moins d’un mois, près de 500 000 d’entre eux ont tout quitté pour trouver refuge dans des camps surpeuplés. D’après les estimations de l’UNICEF, plus de 60% des réfugiés sont des enfants.

Leur situation est alarmante : on dénombre 36 000 bébés de moins d’un an et 52 000 femmes enceintes ou allaitantes. La porte-parole de l’UNICEF Marixie Mercado a relevé que près de 1400 mineurs non accompagnés figurent parmi cet afflux massif de réfugiés. « Les besoins sont sans fin et les souffrances considérables », a-t-elle souligné.

Vu sur: https://www.unicef.fr/article/enfants-rohingyas-le-dangereux-exode-des-jeunes-refugies

Sabiha n’a que 11 ans, mais elle a déjà été confrontée à plusieurs reprises à la violence de la part d’adultes. Depuis plusieurs mois, elle vit dans un camp de réfugiés au Bangladesh où des milliers de Rohingyas ont trouvé refuge après avoir quitté le Myanmar quand la crise des Rohingyas a débuté.

Pour aider sa famille, Sabiha doit tous les jours aller chercher du bois dans la jungle. Il lui faut parfois deux heures pour accomplir cette tâche pénible. « Je n’aime pas aller dans la jungle, mais on ne peut pas cuisiner sans bois pour le feu », se raisonne-t-elle.

Avec son amie Nurbahar, 12 ans, elles parcourent la jungle et sont parfois confrontées à l’attitude hostile de villageois : « Ils peuvent nous prendre notre bois et nous frapper, donc nous avons peur d’eux et nous essayons de ne jamais être seules. » Au camp aussi, les filles peuvent être harcelées et agressées.

On remarque d’ailleurs une baisse du nombre de filles qui vont à l’école. Et cela s’explique malheureusement par les mariages précoces. Vu sur:

https://www.unicef.fr/article/pour-survivre-des-filles-rohingyas-sont-mariees-12-ans


La maltraitance est fréquente dans les mariages d’enfants

En outre, il arrive souvent que les enfants qui refusent de se marier ou qui choisissent leur futur conjoint contre la volonté de leurs parents soient punis, voire deviennent les victimes de « crimes d’honneur » commis par leur famille.

Enfin, en terme de santé, si le mariage précoce n’est pas une cause directe de mortalité, il reste l’un des facteurs aggravant les risques de mortalité maternelle et infantile, essentiellement à cause des grossesses prématurées, et les risques d’infections sexuellement transmissibles, y compris le VIH/Sida. Par ailleurs, chaque année, 8 000 jeunes filles développent une fistule (rupture entre la vessie et le vagin qui provoque l’incontinence).

Vu sur: https://www.unicef.fr/article/mariage-precoce
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #707 le: juillet 30, 2018, 07:15:33 pm »

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20180730-birmanie-morts-beaucoup-degats-cause-mousson


Birmanie: des morts et beaucoup de dégâts à cause de la mousson... :( :'(

En Birmanie, les inondations continuent de frapper le sud du pays. Au moins 10 personnes sont mortes à cause de la mousson. Près de 100 000 personnes ont dû prendre la fuite, et les pluies devraient s’intensifier dans les prochains jours.

De l’eau qui monte jusqu’aux toits des maisons… Des routes coupées… Des habitants qui prennent la fuite sur des canots ou à pied, emportant peu de choses avec eux pour trouver refuge dans les camps mis en place pour les accueillir. Ce sont les scènes qui se déroulent depuis plusieurs jours dans le sud du pays.

Conséquence des inondations : la destruction des terres agricoles, s’est inquiétée l’ONU, car l’agriculture emploie 70% de la population active du pays et représente près de 30% du produit intérieur brut. L’économie birmane reste donc vulnérable à toute catastrophe climatique, comme l’ont montré les pluies torrentielles de 2015. Une centaine de personnes étaient mortes, et près de 20% des terres cultivables inondées causant un net fléchissement du dynamisme du secteur agricole.

Une menace donc pour une économie birmane qui risque aussi d’être ralentie, selon la Banque mondiale par les nombreux conflits ethniques, dans le pays et la crise des Rohingyas dans l’Etat de l’Arakan. Même si la Birmanie reste l’une des économies à la plus forte croissance en Asie du Sud-Est.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3419
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #708 le: septembre 05, 2018, 11:53:43 pm »


Pour les Nations-Unies, les généraux birmans sont coupables de « crimes contre l'humanité !»

Le conseil des droits de l'homme de l'ONU, basé à Genève, recommande des poursuites pénales contre six hauts responsables de l'armée birmane pour leurs exactions contre les Rohingyas.

Verra-t-on bientôt des généraux birmans être déférés devant la Cour Pénale Internationale de La Haye ? Cette hypothèse, rejetée en bloc depuis plusieurs jours par les autorités de Naypyidaw, ne peut pas être écartée même si tout semble aujourd'hui s'y opposer.

La mission d'établissement des faits du Conseil des droits de l'homme de l'ONU a en effet recommandé, cette semaine, de poursuivre six hauts responsables de la Tatmadaw – l'armée Birmane – pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide.

Fait important : les membres de cette mission, dirigée par la sud-coréenne Yang-Hee Lee, rapporteure spéciale de l'ONU sur les droits de l'homme au Myanmar, n'avaient pas reçu l'autorisation de visiter le pays et de se rendre dans l'état du Rakhine où ont lieu l'essentiel des exactions contre les populations Rohingyas.

« Une mission d'enquête indépendante » a été évoquée par la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix 1991, très critiquée pour son indifférence face au sort des Rohingyas. Sans effet jusque-là...

Les atrocités commises par l'armée birmane en 2017 sont largement relatées ces jours-ci dans plusieurs reportages détaillés publiés dans le New York Times et Le Monde. Sous la plume de son correspondant en Asie du Sud-Est basé à Bangkok, Bruno Philip, le quotidien français a raconté lundi sur deux pages les horreurs entendues dans l'immense camp de Kutupalong, près de Cox's Bazar au Bangladesh.

« A Kutupalong, cité de la peine et capitale de la douleur, on mène parfois aussi un semblant de vie « normale », raconte l'envoyé spécial du Monde. On s’y marie, des femmes accouchent, des anciens meurent de mort naturelle.

C’est aussi une ville avec ses gangsters, ses mafieux et ses trafiquants de drogue où il arrive que l’on règle des comptes dans l’intolérable climat de promiscuité qui y prévaut : vingt-deux personnes ont été assassinées dans les camps depuis un an, affirme la police bangladaise, impuissante à garantir la sécurité d’une telle masse de gens. Tout cela sans compter la prostitution, qui commencerait à fleurir...»

Le New York Times a, lui, accumulé les témoignages de Rohingyas accusant de crimes un cadre local birman de l'Etat du Rakhine. Le rapport de l'ONU accuse nommément pour sa part le Général Min Aung Hlaing, actuel commandant en chef de l'armée Birmane.

Richard Werly (www.gavroche-thailande.com)
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #709 le: septembre 07, 2018, 03:39:51 pm »

https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2018/09/06/la-cour-penale-internationale-pourra-juger-la-deportation-des-rohingya-en-birmanie_5351354_3216.html


La Cour pénale internationale pourra juger la déportation des Rohingya en Birmanie...

La CPI s’est déclarée compétente pour déterminer si le traitement de la minorité musulmane par Rangoun relève d’un crime contre l’humanité.
Les déportations de Rohingya relèvent-ils d’un crime contre l’humanité ? La question va pouvoir être tranchée, puisque la Cour pénale internationale (CPI), sise à La Haye (Pays-Bas) s’est déclarée, jeudi 6 septembre, compétente pour enquêter sur la déportation de la minorité musulmane en Birmanie.

Des enquêteurs des Nations unies (ONU) avaient demandé fin août que la justice internationale poursuive le chef de l’armée birmane et cinq autres hauts gradés pour « génocide », « crimes contre l’humanité » et « crimes de guerre » à l’encontre des Rohingya. Des accusations rejetées en bloc par les autorités birmanes.

Plus de 700 000 réfugiés au Bangladesh

La requête était juridiquement complexe car la Birmanie n’est pas signataire du statut de Rome, traité fondateur de la CPI.
Les juges internationaux pouvaient-ils dès lors juger une affaire qui se déroulait au sein d’un pays qui ne la reconnaissait pas ?

La Cour a jugé que oui, au motif qu’un « élément du crime, le passage d’une frontière, a eu lieu sur le territoire du Bangladesh » – qui lui est partie au statut de Rome.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #710 le: septembre 13, 2018, 03:05:42 pm »

http://www.europe1.fr/international/birmanie-aung-san-suu-kyi-defend-lemprisonnement-de-journalistes-de-reuters-3754172


Birmanie : Aung San Suu Kyi défend l'emprisonnement de journalistes de Reuters...

Jeudi, la dirigeant birmane a expliqué que le tribunal avaient condamné les deux journalistes de Reuters parce qu'ils avaient "enfreint" la loi.

La dirigeante birmane  Aung San Suu Kyi est sortie de son silence jeudi au sujet des deux journalistes de Reuters condamnés à sept ans de prison après une enquête sur un massacre de musulmans rohingyas par l'armée, pour défendre leur emprisonnement.


Ils ont "enfreint la loi".

"Ils n'ont pas été emprisonnés parce que c'étaient des journalistes" mais parce que "le tribunal a décidé qu'ils avaient enfreint" la loi, a-t-elle dit lors du Forum économique mondial de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est à Hanoï, commentant pour la première fois ce jugement prononcé le 4 septembre.


Possibilité de "faire appel".

"Si nous croyons en l'État de droit, ils ont tout à fait le droit de faire appel du jugement", a-t-elle préconisé, alors que l'indépendance du système judiciaire birman est sujet à caution.


Les militaires auraient pu "mieux gérer" la crise des Rohingyas.

La Prix Nobel de la Paix a été très critiquée à l'étranger pour son silence dans cette affaire, au point d'être qualifiée de "porte-parole des militaires" par un haut-responsable de l'ONU. Campant sur sa ligne de défense, elle s'est aussi montrée imperméable aux accusations contre l'armée birmane venues de l'ONU, qui a parlé fin août de "génocide" de la minorité musulmane des Rohingyas.

Tout juste a-t-elle concédé que les militaires auraient pu "mieux gérer" la crise, qui a conduit à l'exode au Bangladesh de 700.000 personnes depuis l'été 2017. "A posteriori, il y a bien sûr des façons dont la situation aurait pu être mieux gérée", a-t-elle dit en marge du Forum économique à Hanoï.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #711 le: septembre 17, 2018, 11:53:58 pm »

http://www.europe1.fr/international/birmanie-ils-se-font-la-belle-dans-le-camion-poubelle-3757445

Birmanie : ils se font la belle dans le camion poubelle...   :What? :hang


Une quarantaine de détenus d'une prison du nord-est de la Birmanie ont réussi à s'évader en empruntant le camion poubelle du centre pénitentiaire.

Seuls dix des 41 prisonniers ont été repris. Dimanche, ils ont braqué le conducteur venu collecter les ordures de la centrale, sont montés à bord puis ont défoncé les grilles de la prison de la ville de Hpa-An.

Lundi, seuls dix prisonniers sur 41 ont été repris. Les autres "se sont peut-être enfuis vers la Thaïlande, les autorités locales essayent de les recapturer en bloquant le plus possible de routes", a déclaré un responsable des autorités locales, Khin Thet Mar.

Le camion poubelle a en effet été retrouvé dimanche, abandonné dans la boue à 200 kilomètres du centre pénitentiaire, en direction de la frontière avec la Thaïlande.

Un des évadés condamné à la prison à vie

Le meneur des fuyards purgeait une peine de prison à vie pour "trafic de drogue, possession illégale d'armes et tentative de meurtre", a précisé lundi le journal officiel Global New Light of Myanmar.

Au total, 29 des évadés avaient déjà été condamnés tandis que les douze autres étaient en préventive, dans l'attente de leur procès, selon le responsable local.

Des conditions de détention très dures

Les conditions de détention en Birmanie restent dures dans ce pays d'Asie du Sud-Est longtemps coupé du monde par une junte militaire.

Malgré l'autodissolution de la junte en 2011, les services publics, de l'éducation aux hôpitaux en passant par les prisons, restent sous-financés, les autorités peinant à collecter les impôts...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #712 le: novembre 08, 2018, 08:21:14 pm »

https://www.routard.com/evenements-en-voyage/cid137484-hot-air-balloon-festival-des-montgolfieres-en-birmanie


Hot Air Balloon : festival des montgolfières en Birmanie...


À des années-lumière de la quiétude des temples de Bagan, voici un événement typiquement local à ajouter dans le programme de son séjour en Birmanie.

Organisé chaque année en novembre (le 23 en 2018), le Hot Air Balloon Festival vous fera vivre une journée « à fond les ballons », au plus près de la population locale. Également nommé Tazaungdaing festival, celui-ci se tient chaque année dans la bourgade de Taunggyi, à deux pas du lac Inle.


Vous ne connaissez probablement pas Taunggyi et pour cause, la capitale de l'état Shan, située au nord du lac Inle, n’a pas grand-chose à offrir aux visiteurs, excepté son exceptionnel Hot Air Balloon donc, qui fait le plein chaque année. Petite ville sans charme d’environ 200 000 âmes, elle devient the place to be pendant 5 jours, jusqu’à la pleine lune.

Si les Birmans font le déplacement des quatre coins du pays, les visiteurs étrangers ne sont encore qu’une poignée à participer à cette petite sauterie annuelle. Ainsi, ce sont des regards curieux, mais bienveillants, que vous croiserez, accompagnés de nombreuses demandes de selfies en votre compagnie (échange de bons procédés pour à votre tour faire de jolis clichés).

La Birmanie  aime beaucoup les ballons, semble-t-il. En haute saison, pas moins de 21 modèles survolent chaque matin les merveilles du site de Bagan. Mais les Birmans ne se contentent pas de promener dans les airs leurs visiteurs. Chaque année, ils font une fête monumentale dédiée à la montgolfière à Taunggyi.

Durant 5 jours, ce n’est pas seulement un spectacle qui s’organise, mais une véritable compétition entre différentes équipes qui ont un an pour préparer les festivités. Un enjeu important puisque les gagnants peuvent remporter un sacré pactole (on parle d’un gain autour de 10 000 dollars). Plusieurs équipes vont donc s’affronter et dépenser des milliers de dollars pour confectionner leur propre spécimen, parfois aux couleurs d’une marque qui les aura sponsorisés.

Dans le calendrier birman, le mois de novembre correspond au 8e mois et répond au nom de Tazaungdaing. C'est également la fin de la saison des pluies, ce que les Birmans se font une joie de célébrer dans plusieurs villes dans le cadre de festivals des lumières. Pour faire honneur à l’astre royal, celui de Taunggyi ne fait pas les choses à moitié, puisque les montgolfières font office de lanternes géantes lancées dans la joie et la bonne humeur.

Une partie de la ville commence à s’animer aux premières heures de la journée : stands de nourriture, d’alcool et d’accessoires kitschs par milliers, fête foraine d’un siècle passé avec grandes roues et bateau pirate d’un âge (très) avancé, enceintes hurlant des « mélodies » locales...

L’ambiance est digne d’un grand festival de rock. Dès l’après-midi, les premiers ballons sont lâchés du parterre central. Confectionnés à l’effigie d’animaux, ils donnent un premier aperçu – sans lumière et autres artifices – du programme de la soirée.

Quelques heures plus tard, les choses sérieuses peuvent commencer. Dès le crépuscule, c’est un véritable festival de sons (bruits) et de lumières qui enveloppe Taunggyi tout entier. Les ballons animaliers sont remplacés par des montgolfières agrémentées de feux d'artifices, de pétards, de bougies, voire de dynamite...

Tous les soirs, une dizaine de spécimens va prendre son envol, pour le plus grand bonheur de leurs concepteurs et des très nombreux spectateurs venus les applaudir. Après une parade de l’équipe et une mise en place d’une quarantaine de minutes, la bête est prête à faire le job.

Chouchoutée puis gonflée à l’aide de torches en feu, l’immense lanterne décolle dans la liesse générale pour faire le show, même à plusieurs milliers de mètres d’altitude. Ô temps suspend ton envol pendant que la montgolfière elle, s’envoie en l’air…
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #713 le: novembre 13, 2018, 07:21:50 pm »

Gavroche Thaïlande


Aung San Suu Kyi sanctionnée par Amnesty International...

L''organisation internationale de défense des droits de l'homme a annoncé le 12 novembre qu'elle retirait à Aung San Suu Kyi sa distinction la plus prestigieuse, le prix Ambassadeur de la conscience, au motif que la dirigeante du Myanmar a «honteusement trahi» les valeurs qu’elle a longtemps défendues...

Les autorités Birmanes n'ont pas immédiatement réagi.

La perte de face est terrible pour la lauréate du prix Nobel de la paix 1991...

Lire la suite : https://bit.ly/2Q0yvZq
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #714 le: janvier 07, 2019, 01:11:17 pm »

Français Ensemble ans le Club de Pattaya


Réouverture des postes frontières des stations balnéaires dans le sud du Myanmar...

Les autorités de la région de Taninthary, dans le sud du Myanmar, ont rouvert leurs postes-frontières et stations balnéaires après que les services météorologiques ont levé dimanche leur alerte sur la tempête tropicale Pabuk, a rapporté lundi le quotidien Global New Light of Myanmar.

Cette tempête cyclonique passant au-dessus de la mer d'Andaman s'est affaiblie, se transformant en dépression tropicale, a annoncé le Département de météorologie et d'hydrologie.

Les postes-frontières et stations balnéaires avaient dû fermer alors que Pabuk se rapprochait de Kawthoung, à la pointe sud du pays, après avoir frappé le sud de la Thaïlande.

Les activités touristiques sont retournées à la normale dimanche soir avec la reprise des services de ferry pour les locaux et les touristes en direction des stations balnéaires.

D'autres services entre Kawthoung et Ranong ont été également repris le même jour, selon le quotidien.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #715 le: janvier 14, 2019, 10:09:22 pm »

https://www.illicit-trade.com/fr/2019/01/letat-de-shan-economie-de-la-drogue/?

L’État de Shan dominé par l’économie de la drogue...  :What? :hang


L’économie de la drogue dans l’État de Shan en Birmanie serait si importante qu’elle écraserait l’économie légale de la région.

La production de drogue dans l’État de Shan est si importante et rentable que cette économie informelle a pris le dessus sur l’économie légale. Par ailleurs, selon le Groupe des Crises Internationales, ce trafic empêche de régler les problèmes de conflits ethniques de la région.

Le rapport du Groupe des Crises Internationales (GCI) souligne plusieurs aspects de cette question complexe.

Le rôle trouble de l’armée dans l’État de Shan

Ce rapport du GCI intitulé « Feu et Glace : Conflits et drogues dans l’État de Shan en Birmanie » a été publié le 8 janvier dernier. Selon ce rapport l’État de Shan a émergé comme centre de production international pour la méthamphétamine.

Cependant dans le contexte particulier de l’État, ce trafic de drogue n’est qu’un symptôme des conflits et un des obstacles à la stabilité de la région. La présence d’une bonne infrastructure et la proximité de la Chine pour l’apport de matière première a permis à l’État de devenir un acteur majeur ; la méthamphétamine de la région est reconnu pour sa grande pureté.

Le groupe de réflexion basé à Bruxelles insiste sur le fait que le trafic de drogue est au cœur de l’économie politique de l’État.

Ceci complique d’autant les efforts de résolutions des conflits ethniques, sans même parler du développement d’une économie inclusive et d’une meilleure gestion de la région.

Ce trafic de drogue est une source de revenu pour des groupes armés de toute sorte y compris des milices soutenant le Tatmadaw ; les forces armées du pays.

L’armée de Birmanie contrôle diverses milices et groupes paramilitaires et tire profit de leurs activités.
Cependant elle ne peut justifier l’existence de ces groupes que dans le contexte d’un conflit ethnique plus large dans l’État. Ceci n’encourage donc pas l’armée à mettre fin au conflit.

Une hausse constante du trafic

On peut analyser l’évolution du trafic de drogue dans l’État de Shan en trois phases distinctes.

La première entre les années 1950 et 1990 ; la Birmanie était le plus important producteur d’opium et d’héroïne avant d’être détrôné par l’Afghanistan.

Vient ensuite la phase de la méthamphétamine, aussi connu sous le nom de Yaba.

La dernière phase depuis le début des années 2010 est celle du « crystal meth » un forme extrêmement addictive de méthamphétamine.

Le prix au gramme du « crystal meth » est plus haut que celui de l’héroïne. On estime ce trafic de drogue dans le Mékong a plus de 40 milliards de dollars par an ; ce chiffre est en constante augmentation.

L’État n’est cependant pas inactif ; des saisies massives de drogue ont lieu régulièrement. Cependant ces saisies présentées comme des victoires ne sont que la partie immergée de l’iceberg.

Selon le rapport elles sont plutôt le signe de l’ampleur du problème ; malgré ces saisie toujours plus importantes les prix du « crystal meth » sont restés stables.

Le rapport recommande de renforcer l’action contre le trafic de drogue et les mesures anti-corruption. Il faudrait aussi passer à une logique d’éducation et de réduction des dégâts.

Actuellement l’État compte d’avantage sur le tout-répressif même pour les petits acteurs du trafic.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15406
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #716 le: janvier 23, 2019, 08:15:02 am »



En Birmanie, un nouveau front enfonce le pays dans le chaos des guérillas ethniques

Les récentes attaques des combattants pour l’autonomie de l’Etat de l’Arakan, région convoitée par la Chine et l’Inde, se sont produites alors que l’armée du Myanmar doit déjà affronter, ailleurs, d’autres guérilleros.

Analyse. La Birmanie semble s’enfoncer un peu plus, au fil des semaines et des mois, dans le chaos des guérillas ethniques. Même s’il est vrai que depuis 1948, année de son affranchissement de la tutelle britannique, l’Etat birman n’a jamais connu de paix durable avec une grande partie des turbulentes ethnies qui constituent un tiers de sa population, les choses ne s’arrangent pas. Elles auraient même tendance à empirer. Et l’arrivée au pouvoir, en 2015, d’un gouvernement démocratiquement élu dirigé par la première ministre de facto Aung San Suu Kyi n’a pas permis, tant s’en faut, de convaincre la plupart des chefs de guerre des Etats de la périphérie birmane à négocier une « paix des braves ». Tout au contraire.

Les récentes attaques d’un groupe armé affirmant lutter au nom des bouddhistes de l’Etat de l’Arakan viennent en effet d’ouvrir un nouveau « front » dans une zone troublée. L’Arakan – ou Etat Rakhine, selon l’appellation contemporaine – s’était déjà tristement distingué, ces dernières années, par le traitement réservé à sa minorité musulmane des Rohingya : après les attaques menées, en 2016 et 2017, contre des gardes-frontières et des postes de police par l’Armée du salut des Rohingya de l’Arakan (ARSA) – guérilla prétendant combattre, elle, au nom des disciples du prophète –, plus de 750 000 musulmans ont dû fuir au Bangladesh la terrible répression déclenchée par l’armée birmane.

Suite ici : https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/22/en-birmanie-un-nouveau-front-enfonce-le-pays-dans-le-chaos-des-guerillas-ethniques_5412532_3232.html?fbclid=IwAR3T6RQRn7ENbRG5n1aplrKiujw4mZcQ7tD9rleGRogIIXeazFXF3cJ3xBU
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3419
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #717 le: février 11, 2019, 10:10:10 pm »


Birmanie: Un Français interpellé pour avoir fait voler un drone près du Parlement !

Un Français a été interpellé pour avoir fait voler un drone à proximité du parlement en Birmanie, a-t-on appris lundi auprès de l’ambassade de France.

« Un Français de passage en Birmanie a été arrêté le jeudi 7 février pour avoir fait voler un drone au-dessus du Parlement à Naypyidaw, ce qui est interdit », a expliqué un responsable de l’ambassade.


Les médias locaux ont publié des photos de lui

L’ambassade de France a précisé être en contact avec les autorités pour tenter de le faire libérer, mais il restait lundi en détention à Naypyidaw, la capitale administrative.

Aucun détail n’a pu être obtenu dans un premier temps auprès des autorités birmanes, alors que les médias locaux ont publié des photos de lui.

Fin 2017, deux journalistes, une Malaisienne et un Singapourien, travaillant pour une télévision turque, avaient été condamnés à deux mois de prison ferme en Birmanie pour avoir fait voler un drone au-dessus du Parlement.


http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?action=post;topic=105.700;last_msg=58308
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #718 le: février 19, 2019, 06:41:31 pm »

https://www.rts.ch/info/monde/10223945-un-festival-lgbt-en-birmanie-pays-ou-l-homosexualite-reste-illegale.



Un festival LGBT en Birmanie, pays où l'homosexualité reste illégale...

Pour la deuxième année consécutive, un festival LGBT s'est tenu dans un parc public de Rangoun. L’homosexualité reste pourtant illégale en Birmanie et les discriminations sont toujours bien présentes.

Jusqu’à récemment, cet événement créé il y a cinq ans avait lieu dans des espaces privés. Mais pour la deuxième année consécutive, les organisateurs du festival - étalé sur une dizaine de jours - ont reçu l’autorisation de le faire en public.


"Ce n'est pas facile, mais on doit essayer!"

"On voudrait que tout le monde sache ce que c’est le genre, l’identité sexuelle, l’orientation sexuelle", explique l'une des participantes à la Yangon Pride. "On a commencé à essayer de collaborer avec le ministère de l’Education, c’est en cours, ce n’est pas facile mais on doit essayer!"

Dans ce pays conservateur, de nombreux bouddhistes pensent que l’homosexualité est liée aux péchés commis dans la vie antérieure. Mais aujourd’hui, de plus en plus d’activistes LGBT font entendre leur voix.


Les violences de "la loi des ténèbres"

Les femmes transgenres sont les plus vulnérables aux violences de la police, selon une étude de l’organisation Rainbow. Les officiers utilisent ce que les médias et activistes ont surnommé "la loi des ténèbres", qui permet d'arrêter n’importe qui la nuit. Les cas d'extorsion d’argent, de violences ou de harcèlement se comptent par dizaines.

Le code pénal birman punit de dix ans de prison les relations homosexuelles. Il est très peu appliqué en pratique, mais reste une menace pour la communauté LGBT qui tente aujourd'hui de convaincre les députés de modifier la loi.

Il y a tout de même quelques progrès: dans la première stratégie du gouvernement pour la jeunesse, les jeunes LGBT ont été consultés et apparaissent pour la première fois dans un document officiel.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #719 le: mai 20, 2019, 09:42:33 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/ailleurs-en-asie/110061-birmanie-la-france-rehabilite-les-centrales-hydro-electriques


BIRMANIE: La France réhabilite les centrales hydro-électriques

Le parlement birman a donné son accord pour la souscription d’un prêt de 35,7 millions d'euros de l’Agence Française de Développement (AFD), afin de rénover cinq centrales hydroélectriques.

Ces fonds, dont l’allocation doit maintenant être validée par le comité de l’AFD, seraient empruntés sur 13 ans avec une période de grâce de 7 ans et un taux d’intérêt de 0,68 %.

Ils devront être utilisés d’ici 2024 pour effectuer des travaux de maintenance et rénovation des cinq centrales en question.

À l’issue des travaux, les centrales pourront à nouveau fonctionner à plein régime, ce qui portera leur capacité cumulée de 565 à 646 GWh.

Les plus anciennes d’entre elles sont en service depuis 30 ans.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #720 le: juin 04, 2019, 10:54:00 pm »


BIRMANIE: Bientôt, des Toyota «Made in Myanmar»

Toyota a annoncé la création de sa première filiale de production de voitures en Birmanie. L’entreprise japonaise va investir 53 Millions de dollars dans une usine d’assemblage de modèles Hilux située dans la zone économique spéciale de Thilawa, près de Rangoun.

La suite : https://bit.ly/2HUVnof
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : MYANMAR - BIRMANIE
« Réponse #721 le: juin 15, 2019, 09:18:28 pm »

https://www.20minutes.fr/monde/2540823-20190615-birmanie-medecin-interdite-exercer-raison-photos-tenue-legere?


Birmanie: Une médecin interdite d'exercer en raison de photos en tenue légère...  :wonder


Un mannequin birman, également médecin, a annoncé samedi qu’elle faisait appel d’une interdiction d’exercer la médecine prononcée contre elle au motif qu’elle postait sur les réseaux sociaux des photos d’elle en lingerie.

Agée de 29 ans, Nang Mwe San a travaillé pendant cinq ans comme médecin généraliste avant de devenir mannequin en 2017. Elle poste régulièrement des photos d’elle en maillot de bain ou en lingerie, à la manière du modèle américain Kendall Jenner, et apparaît dans des catalogues et calendriers.

L’ordre des médecins a annulé son autorisation d’exercer la médecine, dans une lettre datée du 3 juin, en raison de son « style vestimentaire qui va à l’encontre de la culture et des traditions birmanes ».

Alors que la jeunesse du pays a adopté les vêtements occidentaux et la culture pop, la société dans son ensemble voit d’un mauvais œil les images trop explicitement sexuelles.

Pénurie de médecins en Birmanie

« Même si je ne pratique pas actuellement la médecine, j’espère redevenir médecin dans l’avenir », a déclaré Nang Mwe San, dont le pays souffre d’une pénurie de personnel médical, selon l'OMS. « Je ne suis pas habillée comme cela lorsque je soigne mes patients », explique Nang Mwe San, indiquant qu’elle entendait faire appel de cette sanction qu’elle juge « inacceptable ».

« Je ne pense pas qu’ils devraient interférer avec ma liberté personnelle, ce n’est pas leur affaire », a-t-elle dit. L’ordre des médecins n’a pas pu être joint pour un commentaire...[/b]
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".