Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Hors Sujet: Coupe du Monde de Football  (Lu 94285 fois)

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« le: mai 25, 2010, 05:59:46 pm »


Coupe du Monde de Football 2010


Comme nous avions fait un énorme sujet sur les derniers Jeux Olympiques sur notre ancien forum (plus de 40 pages), j'ouvre un gros hors sujet sur la Coupe du monde de football 2010 qui a lieu comme vous le savez tous en Afrique du Sud...

Je sais évidemment que cela n'a rien à voir avec la Thaïlande mais comme cet événement est planétaire, que notre chère équipe de France y jouera et qu'il y a tout de même de nombreux forumeurs passionnés de football, je ne vois pas comment je pourrais faire autrement...

Alors on va commencer doucement avec quelques avis, les matchs préparatoires et dès que la compétition commencera, Banedon et moi-même suivront en fil rouge et commenteront en temps réel la bagarre (comme pour les JO)...

Et ma foi, que ceux qui n'aiment pas le foot ne lisent tout simplement pas cette discussion, nous continuerons bien entendu à parler de Thaïlande dans tous les autres topics...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #1 le: mai 25, 2010, 06:46:01 pm »


La Coupe du Monde commence dans 16 jours et voilà les groupes:

GROUPE A
1      Afrique du Sud
2      Mexique
3      Uruguay
4      France
 

GROUPE B
1      Argentine
2      Nigeria
3      Corée du Sud
4      Grèce

      
GROUPE C
1      Angleterre
2      Etats-Unis
3      Algérie
4      Slovénie
 
 
GROUPE D
1      Allemagne
2      Australie
3      Serbie
4      Ghana
 
    
GROUPE E
1      Pays-Bas
2      Danemark
3      Japon
4      Cameroun
 
 
GROUPE F
1      Italie
2      Paraguay
3      Nouvelle-Zélande
4      Slovaquie

      
GROUPE G
1      Brésil
2      Corée du Nord
3      Côte d'Ivoire
4      Portugal
 

GROUPE H
1      Espagne
2      Suisse
3      Honduras
4      Chili
IP archivée

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #2 le: mai 25, 2010, 10:46:16 pm »


L'EQUIPE DE FRANCE

Pour les Français du forum et les autres francophones que cela pourrait intéresser voici la Fiche de l'équipe de France depuis sa création...

L'équipe de France de football est l’équipe de football nationale de la France. Créée en 1904, elle est constituée par une sélection des meilleurs joueurs français sous l’égide de la Fédération française de football (FFF). Les joueurs de l'équipe de France sont appelés les Bleus.

Le palmarès de l'équipe de France est vierge jusqu'aux années 1980. Victorieuse à domicile du championnat d'Europe des nations en 1984, elle remporte le titre olympique à Los Angeles la même année et la Coupe intercontinentale des nations en 1985. Le sommet de l'équipe arrive à la fin du XXe siècle. Pays hôte de la Coupe de monde 1998, la France gagne la compétition à domicile en battant le Brésil en finale (3-0) le 12 juillet 1998. Les joueurs français réalisent le doublé en remportant l'Euro 2000. Les deux derniers titres de l'équipe sont deux coupes des Confédérations en 2001 et 2003.

La France est la première sélection à avoir remporté toutes les compétitions internationales (Coupe du Monde, Jeux olympiques, coupe des Confédérations) et son tournoi continental. Elle est actuellement vice-championne du monde.



La Génèse:

Dès la fin du XIXe siècle, des rencontres impliquant des sélections françaises sont organisées, notamment sous l'égide de l'union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA). En 1895, une « sélection de Paris », composée principalement de joueurs britanniques résidant à Paris, affronte notamment une sélection de clubs anglais.
La sélection française USFSA dispute entre 1900 et 1904 cinq matches internationaux face à la Belgique, battue 6-2, et l’Angleterre amateurs, qui domine les Français à quatre reprises. Lors du tournoi de football des Jeux olympiques d'été de 1900, la sélection USFSA, constituée des joueurs du Club français, obtient la médaille d'argent. Ces matches ne sont cependant pas pris en compte dans les statistiques officielles.

La création de l'équipe de France de football est liée à la fondation de la Fédération internationale de football association (FIFA) en 1904. L’équipe de France de football démarre son histoire officielle le 1er mai 1904 à Bruxelles, par un match nul face à la Belgique 3-3. Le premier buteur français se nomme Louis Mesnier. La France dispute cette année-là un second match non officiel face à l'Union Saint-Gilloise le 27 mai 1904. En 1905, la France dispute son premier match à domicile face à la Suisse et remporte à cette occasion la première victoire de son histoire.


Les années qui suivent sont peu glorieuses. L'Angleterre vient infliger à l'équipe de France la plus lourde défaite de son histoire à domicile sur le score de 15-0.
Exclue de la FIFA le 7 juin 1908 mais membre fondateur du Comité international olympique (CIO), l'USFSA est encore en charge des sélections olympiques de l'été 1908. Malgré cette position affaiblie, elle délègue deux équipes de France A et B pour représenter la France à Londres. Le règlement autorise alors cette double sélection, mais la France est la seule à utiliser cette étrange possibilité. De plus, de nombreux forfaits sont enregistrés dans les rangs des joueurs de l'USFSA, et nombre des 44 joueurs français sélectionnés arrivent le matin même du match sur le lieu de compétition après un long voyage en train et bateau. C'est une véritable pantalonnade : l'équipe française subit deux cinglants revers contre le Danemark à trois jours d’intervalle (0-9 puis 1-17) lors des jeux olympiques de Londres. Ces deux rencontres olympiques sont rétroactivement comptabilisées comme matchs officiels de l'équipe de France A.

À partir du match contre la Belgique du 9 mai 1908, c'est le Comité français interfédéral (CFI) qui procède aux sélections en tant que seule fédération reconnue par la FIFA.

En 1912, le CFI ne parvient pas à se mettre d'accord avec l'USFSA pour présenter une équipe de France aux jeux olympiques de Stockholm. Un accord est cherché jusqu'au dernier moment, en vain. En juin, la France est contrainte de déclarer forfait. Malgré ces conflits entre les différentes fédérations qui coexistent dans l’hexagone, qui rendent impossible la sélection des onze meilleurs joueurs du pays, quelques belles performances sont à signaler comme la victoire face à l'Italie à Turin en 1912, grâce à un triplé d'Eugène Maës (3-4).

La Première Guerre mondiale interrompt les activités de l'équipe de France et cause la mort de 17 de ses internationaux.

La création de la fédération française de football (FFF) en 1919 permet à l'équipe de France de se structurer. L’USFSA rejoint finalement la FFF en 1921, ce qui permet aux Bleus d'être désormais l’équipe de France et non plus seulement une sélection de joueurs évoluant dans telle ou telle fédération. La première victoire face aux Anglais (2-1) le 5 mai 1921 marque les débuts réels d’une équipe de France sélectionnant désormais les meilleurs joueurs du pays.

En 1923, l'équipe de France connaît pourtant une année noire avec six défaites en six matchs, dont une sévère défaite (8-1) à Amsterdam face aux Pays-Bas. Afin de stopper l'hémorragie en vue des Jeux olympiques d'été de 1924 que la France organise, l'entraîneur britannique Charles Griffiths est engagé. Malgré des débuts prometteurs avec une victoire face à la Belgique le 13 janvier 1924, la France s'incline ensuite face à la Suisse au mois de mars. Griffiths est vivement critiqué pour sélectionner des joueurs évoluant en province. Cette année-là pourtant, la finale de coupe de France est remportée pour la première fois par un club de la province : l'Olympique de Marseille face à un autre club provincial, le FC Cette. Pour préparer le tournoi olympique, la France se mesure à l'Angleterre et au club anglais de West Ham. Après une défaite face au onze anglais, la victoire sur les hammers redonne de l'allant aux Français.
Suite au tirage au sort du tournoi de football des JO, la France est exemptée du tour préliminaire et débute la compétition directement en huitièmes de finale. Le 27 mai 1924, les Tricolores battent la Lettonie largement (7-0) et se qualifient pour les quarts de finale[14]. Ils y affrontent l'Uruguay, l'un des favoris du tournoi. Les Français s'inclinent cinq but à un et sont éliminés.

Pourtant joueurs de Division 2, Thépot, Mairesse, Aston, Nicolas, Rio, Verriest et Keller sont sélectionnés pour la Coupe du monde de football 1934 en Italie. Lors de cette Coupe du monde, la France est opposée au premier tour à l'Autriche, qui fait partie des favoris. Le 27 mai 1934, la France s'incline seulement trois buts à deux après prolongation. À leur retour à Paris, le 30 mai 1934, les joueurs français sont accueillis en héros par une foule de 4 000 personnes venues leur rendre hommage.

En 1938, la France organise pour la première fois la coupe du monde. Les Bleus de Mattler battent facilement la Belgique 3 à 1 avec un doublé de Jean Nicolas. Lors du quart de finale, 58 455 spectateurs, un record, viennent encourager à Colombes la France qui rencontre l'Italie, mais les Bleus doivent s'incliner trois à un devant les futurs vainqueurs de l'épreuve.

À la veille de la seconde guerre mondiale, l'équipe de France connait une période faste. Sur les 13 matchs disputés de 1938 à 1939, elle gagne huit fois pour deux matchs nuls et trois défaites contre l'Italie à deux reprises et l'Angleterre. Les bleus se découvrent un jeune gardien de talent, Julien Darui, et un attaquant dribbleur et passeur exceptionnel, Larbi Ben Barek. Le 28 janvier 1940, la France bat le Portugal 3 à 2 pour le 46e match du capitaine Étienne Mattler qui devient recordman de sélections, c'est le dernier match de la sélection avant la défaite militaire contre l'Allemagne et l'occupation.

photo1 : L'équipe de France USFSA des JO de 1900.
photo 2: L'équipe de France à la coupe du monde 1934 en Italie.
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #3 le: mai 25, 2010, 10:48:12 pm »


Les Années 50:

Organisée autour des survivants de l'avant-guerre, notamment Darui et Ben Barek, l'équipe de France intègre très vite une nouvelle génération talentueuse, Baratte, Marche, Cuissard, Prouff. Cette équipe obtient une victoire de prestige 0-4 en Tchécoslovaquie en 1948, mais rate de peu la qualification au mondial brésilien de 1950, éliminée par la Yougoslavie, au terme d'un match d'appui disputé à Florence (défaite 3-2 a.p.).

Les Bleus signent cependant quelques brillants résultats comme un match nul 2-2 en 1951 contre l’Angleterre à Highbury. Il s’en faut de très peu que l'équipe de France des Vignal, Jonquet, Baratte et Flamion soit la première équipe du continent à battre les Anglais sur leurs terres, performance que les Hongrois réalisent deux ans plus tard.

La génération dorée des Fontaine, Kopa, Piantoni, Vincent, Penverne, Wisnieski, Jonquet et Cisowski s'inscrit directement dans la suite de cette équipe de 1951. La France devient alors l’une des toutes meilleures équipes nationales, même si elle rate sa Coupe du monde en 1954.


À la coupe du monde 1958 disputée en Suède, l'équipe de France réalise un beau parcours en atteignant la troisième place du tournoi. Just Fontaine marque 13 des 23 buts de l'équipe française, en laquelle personne ne croit. Suite à des victoires 7-3 contre le Paraguay, 2-3 contre la Yougoslavie et 2-1 contre l'Écosse, la France sort première de son groupe. En quarts de finale, les Bleus ne font qu'une bouchée de l'Irlande du Nord (4-0). En demi-finale, disputée le 24 juin à Stockholm, la France affronte le Brésil du jeune Pelé. Alors qu'elle tient tête aux brésiliens, l'équipe de France perd son capitaine et défenseur central Jonquet, blessé. Les Français s'inclinent finalement 2-5. Ils terminent sur le podium grâce à un dernier succès 6-3 sur la République fédérale d'Allemagne, marqué notamment par un quadruplé de Fontaine. La France termine meilleure attaque de la compétition.

Après la Coupe du monde, la France prend part en octobre 1958 aux huitièmes de finale de la nouvelle « coupe d'Europe des nations ». Elle élimine la Grèce puis se défait de l'Autriche en quart de finale. La France est choisie pour organiser la phase finale qui regroupe les quatre dernières équipes encore en lice. La France est privée de plusieurs titulaires de la coupe du monde 1958 : Kopa, Piantoni, Fontaine, Remetter et Raymond Kaelbel. Le 6 juillet 1960, la France affronte la Yougoslavie dans un Parc des Princes dégarni (26 370 spectateurs)[28]. Alors qu'elle mène quatre buts à deux à quinze minutes de la fin, elle s'incline cinq buts à quatre. Le 9 juillet 1960, la France dispute à Marseille la petite finale face à la Tchécoslovaquie. Dans un stade Vélodrome vide (9 438 spectateurs)[29], la France s'incline deux buts à zéro.

Après l'Euro, la France bat la Finlande dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 1962 puis concède un match nul en Pologne avant de s'incliner lourdement en Suisse (6-2). Suite à cette défaite, deux des trois membres du comité de sélection, Alex Thépot et Jean Gautheroux, démissionnent, laissant Georges Verriest seul décideur.


Les années 60:

La France connaît nombre de désillusions au cours des années 1960. Elle ne parvient pas à se qualifier pour la Coupe du monde de football de 1962. Placée dans le groupe 2 des éliminatoires, elle termine à égalité de points avec la Bulgarie à la première place. Un match de barrage est disputé à Milan en Italie. La France s'incline 1-0, sur un but contre son camp d'André Lerond.

Après avoir éliminé successivement l'Angleterre puis la Bulgarie, l'équipe de France échoue au stade des quarts de finale de l'Euro 1964, battue par la Hongrie.

Qualifiée pour la Coupe du monde 1966, la France tombe dans un groupe relevé et ne parvient pas à franchir le premier tour. Après un match nul contre le Mexique, les Français s'inclinent face à l'Uruguay et l'Angleterre, future championne du monde.

L'Euro 1968 s'avère également décevant : la France, pourtant victorieuse de son groupe comprenant la Belgique, la Pologne et le Luxembourg, est arrêtée en quarts de finale par la Yougoslavie avec une défaite 5-1 à Belgrade.

La France touche le fond quand elle est défaite à domicile 1-0 par les amateurs norvégiens le 6 novembre 1968 en match qualificatif pour la Coupe du monde 1970 et qu'elle sombre 5-0 face à l'Angleterre le 12 mars 1969 à Wembley. La France ne se qualifie ni aux coupes du monde de 1970 et 1974, ni au championnat d'Europe de 1972. Lors des éliminatoires du championnat d'Europe de 1976, les Français terminent troisièmes de leur groupe de qualification, derrière la Belgique et la RDA.
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #4 le: mai 25, 2010, 10:49:07 pm »


Les années glorieuses:

Sous la houlette de Georges Boulogne, la France du football se reconstruit en mettant en place une politique centrée sur la formation dont l’équipe de France profite par ricochet. Stefan Kovacs poursuit sur cette voie en donnant leur chance à de très nombreux jeunes joueurs. Les résultats ne sont pas vraiment encore au rendez-vous, mais la mentalité, le physique et l’approche tactique des joueurs français changent.

Le réveil de l’équipe de France sonne en 1977 avec la qualification pour le Mondial argentin au terme d'une victoire décisive 3-1 contre la Bulgarie, obtenue par la génération montante du football français dont les leaders sont Platini, Rocheteau, Trésor, Bossis, Bathenay ou encore Six. L'équipe de France obtient de bons résultats durant les matchs de préparation.

En Argentine, les Français payent leur manque d’expérience du plus haut niveau par une élimination dès le premier tour. Tombés dans un groupe particulièrement relevé, les Français font pourtant bonne figure en ne concédant que de courtes défaites face à deux des favoris de la compétition, que sont l’Italie (1-2 malgré l’ouverture du score par Bernard Lacombe dès la première minute de jeu) et l’Argentine (1-2 dont un penalty litigieux sifflé à l’encontre de Marius Trésor). Pour l’honneur, les Français viennent facilement à bout de la Hongrie (3-1) grâce à Lopez, Berdoll et Rocheteau, dans leur dernier match.

En s’appuyant sur la génération exceptionnelle des Platini, Rocheteau, Bossis, Giresse ou encore Tigana, les Bleus signent quatre épopées fabuleuses entre 1982 et 1986, avec une quatrième place à la Coupe du monde 1982, une victoire à l’Euro 1984 et à la Coupe intercontinentale des nations 1985, puis une troisième place à la Coupe du monde 1986.


1982, une 4ème place innatendue:

L'année 1982 démarre sous les meilleures auspices. En effet, la France bat l'Italie 2-0 le 23 février à Paris. Les Bleus n'avaient plus battu les Italiens depuis 1920. Par la suite, les matchs de préparation sont bien moins probants : défaite contre le Pérou, nul contre la Bulgarie et le Pays de Galles à chaque fois à domicile. Les Français débarquent au Mondial espagnol en plein doute.

La compétition ne peut pas plus mal commencer avec une cuisante défaite face à l’Angleterre 1-3, dont un but de Bryan Robson dès 27 secondes après l’engagement. La France redresse la tête grâce à une victoire 4-1 contre le Koweït puis arrache sa qualification pour le deuxième tour en faisant match nul contre la Tchécoslovaquie 1-1.

Au deuxième tour, les Français se défont sans grande difficulté de l’Autriche puis de l’Irlande du Nord et accèdent aux demi-finales. C’est à l’occasion du match contre l’Irlande du Nord que Michel Hidalgo associe pour la première fois quatre joueurs à vocation offensive (Tigana, Genghini, Giresse et Platini) au milieu de terrain. Le « carré magique » est né.

Disputée à Séville, la demi-finale des Français contre la RFA est rentrée dans la légende du football. Qualité du jeu pratiqué, intensité, émotion, tout a contribué à rendre ce match légendaire. Les deux équipes se quittent sur le score 1-1 à l’issue du temps réglementaire après un dernier tir de Manuel Amoros sur la barre transversale à la 88e minute. Les Français, survoltés par l’agression commise par le gardien allemand Harald Schumacher sur Patrick Battiston, inscrivent deux buts coup sur coup à l’entame des prolongations par l’intermédiaire de Marius Trésor et Alain Giresse. Continuant à jouer l’offensive et un football spectaculaire, les Français se font rejoindre au score en l’espace de quelques minutes. Ils ne peuvent éviter de jouer la qualification pour la finale sur la première séance de tirs au but de l'histoire de la Coupe du monde dont ils sortent perdants.

En l’absence des principaux titulaires, la France perd également le match pour la troisième place contre la Pologne (2-3).


1984, le premier sacre européen:

Deux ans plus tard, la France aborde avec le statut de favorite le Championnat d’Europe de football 1984 qu’elle dispute à domicile. Avec une génération arrivée au sommet de son art, et le renfort de l’accrocheur Luis Fernandez au sein du « carré magique », la France va répondre aux attentes. Après une entame délicate contre le Danemark bien qu'elle gagne 1-0, la France écrase ensuite la Belgique 5-0 puis vient à bout de la Yougoslavie 3-2 grâce à deux doublés de Michel Platini.

En demi-finale, la France affronte le Portugal à Marseille. Menée d’un but à cinq minutes de la fin des prolongations, les Bleus égalisent, avant de prendre l’avantage dans les derniers instants du match sur une frappe de Platini, consécutive à un rush héroïque de Jean Tigana.

En finale contre l’Espagne, un coup franc de Platini qui surprend le malheureux portier espagnol Luis Arconada débloque un match jusque là verrouillé. Grâce à l’estocade portée en fin de match par Bruno Bellone, l’équipe de France de football remporte le premier titre majeur de son histoire.

Elle se porte enfin au sommet du monde en battant l'Uruguay, détentrice de la Copa America, 2-0 à Paris en 1985 pour le compte de la Coupe intercontinentale des nations.
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #5 le: mai 25, 2010, 10:50:06 pm »

1986, une 3ème place à la coupe du monde:

Pour la Coupe du monde 1986, la France fait à nouveau figure de favorite. Mais amoindris par les blessures récurrentes de leurs deux meneurs de jeu Platini et Giresse, les Bleus emmenés par Henri Michel peinent à retrouver l’état de grâce de 1984. La France se sort sans grande difficulté mais sans panache d’un premier tour largement à sa portée contre le Canada, l’URSS et la Hongrie avant d’affronter l’Italie en huitième de finale. La France l'emporte 2-0 au terme d’un match remarquablement maîtrisé grâce à des buts de Platini et Stopyra sur deux passes décisives de Rocheteau. La France sort victorieuse de ce duel au sommet entre les champions du monde et les champions d’Europe en titre.

En quart de finale, la France retrouve sur sa route le Brésil. Pour beaucoup, c’est un match entre les deux équipes qui pratiquent le plus beau football. À cette époque, les Français sont d’ailleurs souvent surnommés les « Brésiliens de l’Europe » en hommage à leur jeu spectaculaire et systématiquement tourné vers l’offensive. Le match tient toutes ses promesses, à tel point que Pelé le qualifie de « match du siècle ». Dominateurs, les Brésiliens ouvrent rapidement la marque par Careca, avant que Platini ne ramène les deux équipes à égalité en reprenant un centre de Rocheteau. La prolongation spectaculaire au cours de laquelle les deux équipes se procurent chacune de franches occasions ne change pas le score, et les Bleus se qualifient à l’issue de l’épreuve des tirs au but et de la tentative réussie de Luis Fernandez.

En demi-finale, la France retrouve la RFA pour ce qui est considéré comme la « revanche de Séville » quatre ans plus tôt. Mais de revanche, il n’y en aura pas. Comme si elle avait tout donné contre le Brésil, la France, en panne d’imagination, privée de Rocheteau, blessé, qui avait distillé quatre passes décisives dans les trois matches précédents et sans doute diminuée physiquement par sa victoire aux tirs au but sur les Cariocas, bute sur la rigueur et le réalisme des Allemands, qui s’imposent sans grande difficulté (2-0), ceux-ci ayant joué contre le Maroc et le Mexique, qui sont des adversaires bien moins réputés que l'Italie et le Brésil. Les Français se consolent avec la troisième place, acquise par les "coiffeurs", aux dépens de la Belgique dans la « petite finale » (4-2 ap), leur meilleur résultat depuis la Coupe du monde 1958.


1986 - 1996 Dix ans dans la tourmente:

L’épopée de la Coupe du Monde mexicaine marque la fin d’une génération d’exception. Dès la fin de la compétition les cadres que sont Rocheteau, Bossis et Giresse annoncent leur retraite internationale. Un an plus tard, et alors que les éliminatoires pour l'Euro 88 sont déjà bien mal engagés pour l'équipe de France, Platini met lui un terme définitif à sa carrière.

Le 11 juin 1988, en présence du président de la République François Mitterrand, la FFF inaugure le Centre technique national Fernand-Sastre également connu sous le nom d'institut national du football de Clairefontaine. Ce centre qui à couté 104 millions de francs forme des jeunes footballeurs et accueille les joueurs de l'équipe de France avant les matchs internationaux.

La transition est trop brusque, et la nouvelle génération échoue successivement à se qualifier pour l’Euro 88 et le Mondial italien de 1990. Le match nul contre la sélection chypriote du 22 octobre 1988 propulse Claude Bez, l'influent président des Girondins de Bordeaux, au poste de superintendant de l'équipe de France, un poste spécialement crée pour lui. Claude Bez désigne alors Michel Platini à la tête de la sélection en novembre 1988. Si l'arrivée d'un nouveau sélectionneur emblématique comme Michel Platini n’empêche pas l'absence au Mondial italien, elle suscite pourtant de nombreux espoirs.

La copie parfaite rendue par l’équipe de France dans les éliminatoires de l’Euro 92 (8 victoires en 8 rencontres) laisse augurer un retour aux succès des années 1980 à défaut d’un retour au beau jeu. En effet, voyant sa marge de manœuvre limitée par la faiblesse des individualités dont il dispose, le sélectionneur Platini a construit une équipe à vocation très défensive, sans véritable milieu créateur, et qui compte sur les deux grands joueurs français de l’époque (Éric Cantona et Jean-Pierre Papin) pour faire la différence en attaque. Alors que l'équipe de France a remporté tous ces matchs de qualification, les matchs de préparation à l'Euro 1992 sont bien moins convaincants.

En conséquence peut-être, lors de l’Euro 1992 en Suède, la France est incapable de confirmer son parcours des éliminatoires et tombe sans gloire dès le premier tour, après deux matchs nuls contre la Suède (1-1) et l’Angleterre (0-0), et une défaite 1-2 contre le Danemark, futur vainqueur du tournoi.

Dans les mois qui suivent, l’équipe de France, forte d’un effectif à la qualité en hausse, semble retrouver des couleurs (il faut tout de même attendre le 14 octobre pour que la France gagne un match en 1992, 2-0 contre l'Autriche en qualifications). Mais lors des éliminatoires de la Coupe du monde 1994, les Bleus, s’effondrent dans la dernière ligne droite : alors qu'il leur suffit pour se qualifier d’une victoire face aux modestes israéliens ou d'un nul contre la Bulgarie lors de leurs deux derniers matchs, ils concèdent coup sur coup deux cuisantes défaites à domicile à l’automne 1993 (2-3 contre Israël, puis 1-2 contre la Bulgarie, avec à chaque fois un but encaissé à la dernière minute). Les Français manquent une qualification qui leur semblait promise.




IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #6 le: mai 25, 2010, 10:51:07 pm »

L'arrivée d'Aimé Jacquet:

Au lendemain de la débâcle de l'automne 1993, le nouveau sélectionneur national Aimé Jacquet doit tout reconstruire. S’il peut s’appuyer sur un secteur défensif de qualité, il va tâtonner durant près de deux années pour trouver une bonne animation offensive. Les éliminatoires pour l’Euro 1996 sont laborieux et laissent craindre une nouvelle déconvenue.

En effet, l'équipe de France multiplie les matchs nuls 0-0 contre ses adversaires pour la qualification. Sur les cinq premiers matchs éliminatoires, elle ne compte que 7 points (4 nuls et une seule victoire contre l'Azerbaïdjan). Mais ils font un retour presque fracassant en prenant 13 points sur les 5 matchs suivants. Le symbole de ce retour est le match contre l'Azerbaïdjan que les Bleus battent 10-0. Cette rencontre reste à ce jour la plus large victoire des Bleus. Ils réalisent à l’automne 1995 une spectaculaire et décisive victoire à l’extérieur contre la redoutable équipe de Roumanie par 3 buts à 1.

Qualifiée pour l’Euro 1996, l’équipe de France y atteint les demi-finales en confirmant la solidité à toute épreuve de son bloc défensif composé de quatre défenseurs et trois milieux récupérateurs mais déçoit quelque peu par le manque d’inspiration de son secteur offensif et de ses deux créateurs Zinedine Zidane et Youri Djorkaeff pourtant très attendus. Victorieux aux penalty contre les Pays-Bas en quart de finale, les Bleus tombent en demi-finale contre la République Tchèque suite à une nouvelle séance de tirs au but.

À partir de l’été 1996, grâce à l’arrêt Bosman, la plupart des joueurs de l’équipe de France partent jouer à l’étranger où ils acquièrent une stature internationale et une précieuse expérience du haut niveau.


La conssécration, champion du monde:

Si la série de matchs préparatoires à la Coupe du Monde soulève une certaine inquiétude auprès de plusieurs observateurs, ce qui vaudra notamment au journal l'Équipe les foudres d'Aimé Jacquet a posteriori, les Bleus sont bel et bien présents au rendez-vous.

Ils se sortent avec facilité du premier tour : victoires contre l’Afrique du Sud (3-0), l’Arabie saoudite (4-0) et le Danemark (2-1) mais, privés de Zidane suspendu, butent en huitièmes contre le mur défensif du Paraguay et de son fantasque gardien de but José Luis Chilavert. La qualification arrachée en prolongation (but en or de Laurent Blanc) permet aux Bleus de retrouver l’Italie en quart de finale. Au terme de 120 minutes intenses mais sans but, les deux équipes jouent leur qualification aux tirs au but et la France s’impose suite à un penalty raté de Luigi Di Biagio. En demi-finale, la France semble proche de tomber face aux surprenants Croates, mais deux buts du latéral français Lilian Thuram la qualifient pour la première finale de son histoire, face au Brésil.

Le Brésil impressionne depuis le début de la compétition par la puissance et l’adresse de ses attaquants, mais laisse également entrevoir de grosses carences défensives. Dominateurs et réalistes, les Français prennent l'avantage en première période grâce à deux buts de la tête de Zidane. Réduits à dix en seconde période suite à l’expulsion de Desailly, la France subit mais inscrit en contre un troisième but libérateur par Emmanuel Petit dans les derniers instants du match, qui est d'ailleurs le 1000e but de l'histoire de l'Équipe de France. Didier Deschamps devient le 12 juillet 1998 le premier joueur français à soulever la Coupe du monde.

Les Français enchainent ensuite avec les éliminatoires pour obtenir leur place à l'Euro 2000. Malgré quelques résultats décevants, les Français arrachent leur qualification.

Les matchs amicaux de préparation à l'Euro sont plutôt rassurants. Au début du mois de juin, les Tricolores remportent le tournoi Hassan II en battant d'abord difficilement le Japon aux tirs aux buts puis en écrasant le Maroc 5-1.

La France va confirmer son statut de meilleure équipe du monde à l’occasion de l’Euro 2000. Toujours aussi solide défensivement, elle propose un football plus offensif qu’en 1998 grâce à l’éclosion d’attaquants tels que Thierry Henry, David Trezeguet, Nicolas Anelka, Robert Pires ou encore Sylvain Wiltord. Sur le banc, Jacquet a cédé sa place à son adjoint de 1998, Roger Lemerre.

Après un premier tour parfaitement maîtrisé (victoire contre le Danemark et la République tchèque, défaite sans conséquence des remplaçants face aux Pays-Bas), la France va connaître trois rencontres à haut suspense dont elle sort à chaque fois victorieuse. En quart de finale, elle rencontre l’Espagne qu'elle bat 2-1, Raúl ratant un pénalty dans les arrêts de jeu. En demi-finale, elle élimine le Portugal sur le même score (2-1), grâce au but en or, un penalty transformé par Zidane à la 117e minute.

En finale, elle affronte l’Italie considérée comme son équipe jumelle car de nombreux joueurs français jouent alors en championnat d'Italie. Menée 0-1 dans les arrêts de jeu, la France égalise à la 93e minute sur un but de Wiltord et arrache les prolongations, durant lesquelles Trezeguet, sur un centre de Pires, inscrit d’une reprise de volée puissante le but en or synonyme de victoire finale des Français.

Sur ce succès historique, les deux anciens que sont le capitaine Didier Deschamps et le libéro Laurent Blanc, annoncent leur retraite internationale.



IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #7 le: mai 25, 2010, 10:51:34 pm »


2002 - 2004 des années à oublier:

Championne d’Europe et du monde en titre, la France aborde la Coupe du monde 2002 en Asie en tant que favorite et avec confiance malgré une préparation chaotique. Zinedine Zidane se blesse lors d'une victoire contre la Corée du Sud lors d'un match où la défense montre des signes de faiblesse.

Lors du match d’ouverture de la compétition, les Bleus se font surprendre par le Sénégal (0-1). Leur deuxième match se conclut sur un match nul 0-0 alors qu'une victoire contre l'Uruguay semble nécessaire. Une dernière défaite face au Danemark sur le score de 0-2 signe l'élimination de la France qui quitte la compétition dès le premier tour sans avoir marqué le moindre but. Suite à ce cuisant échec, le sélectionneur Roger Lemerre est immédiatement limogé au profit de Jacques Santini.

Qualifiés pour l’Euro 2004 disputé au Portugal grâce à huit victoires en huit matchs, et rassurés par d’impressionnantes prestations lors de matchs amicaux et notamment une victoire 3-0 en Allemagne contre la Mannschaft en novembre 2003, les Bleus paraissent avoir retrouvé de leur superbe. Durant le reste de la préparation, l'attaque n'apparaît pas aussi inspirée qu'avant mais la France n'encaisse aucun but.

La France commence le tournoi par une victoire arrachée à l’Angleterre dans les arrêts de jeu (2-1) grâce à deux buts de Zinedine Zidane sur coup franc et penalty, après qu'un penalty de David Beckham soit arrêté par Fabien Barthez. Face à la Croatie, les Bleus sont pourtant tenus en échec (2-2) au terme d'une prestation décevante dont le symbole est le but égalisateur de David Trezeguet entaché d’une faute de main. Une victoire face à la Suisse (3-1) permet cependant aux Français de se qualifier pour les quarts de finale où ils rencontrent la Grèce. Favoris face à une équipe regroupée en défense, les Français sont battus sur le score de 1-0. Les Grecs remportent finalement la compétition. Le niveau de la défense et le jeu laborieux des Français sont critiqués.

Zidane, Thuram, Makélélé et Lizarazu annoncent dans la foulée qu'ils arrêtent leur carrière en équipe de France. Jacques Santini est remercié et Raymond Domenech devient le nouveau sélectionneur national. De profonds changements sont apportés, tant du point de vue de l’équipe technique entourant les Bleus que sur celui du terrain.


Une deuxième finale à la coupe du monde:

Après l'Euro, l’équipe de France, affaiblie par la retraite de joueurs clés, peine à retrouver un jeu efficace et cohérent. De jeunes joueurs (Abidal, Govou, Malouda) encore peu expérimentés au niveau international intègrent la sélection nationale. Le 3 août 2005, Zidane annonce qu’il revient sur sa retraite internationale, accompagné de Thuram et Makélélé. L’équipe de France se qualifie finalement de justesse devant la Suisse, Israël et l'Irlande.

L’équipe de France débute pourtant mal son tournoi, en concédant deux matches nuls face à la Suisse (0-0) et face à la Corée du Sud (1-1). Heureusement, une victoire 2-0 contre le Togo permet aux Bleus de se qualifier pour les huitièmes de finale. Les joueurs de Domenech affrontent l’Espagne, et se qualifie après un ultime but de Zidane dans les arrêts de jeu (3-1). La France affronte le Brésil, champion du monde en titre, en quart de finale. Les Bleus, menés par une exceptionnelle prestation de Zidane, dominent la rencontre. Le but de la victoire est inscrit par Henry sur un coup franc de Zidane. En demi-finale, les Français rencontrent le Portugal. Alors que le jeu est relativement dominé par les Portugais, Henry obtient un penalty que Zidane se charge de transformer, la France est qualifiée pour la deuxième finale de Coupe du monde de son histoire.

Le 9 juillet 2006, la finale de la Coupe du Monde oppose à Berlin les joueurs français à l'Italie, tombeur de l'Allemagne lors de l'autre demi-finale. Dès la 7e minute, les Français obtiennent un penalty que Zidane réussit d'une Panenka. À la 19e minute, Materazzi égalise de la tête sur un coup de pied de coin. Pendant les prolongations, Zidane est exclu de la rencontre pour avoir frappé Materazzi d'un coup de tête. Les deux équipes doivent finalement se départager aux tirs au but. Trézéguet manque le sien et Grosso offre à l'Italie une nouvelle victoire en Coupe du monde.

Zinedine Zidane met définitivement fin à sa carrière, tandis que Raymond Domenech est reconduit dans ses fonctions de sélectionneur national pour quatre années supplémentaires jusqu’à la Coupe du monde 2010.


Des doutes et ensuite...

La France aborde une période de reconstruction, à l’instar de la période post-coupe du monde 2002. Les éliminatoires de l’Euro 2008 commencent sous de bons auspices pour les Bleus grâce à deux victoires contre la Géorgie puis contre l’Italie alors championne du monde. Le 17 octobre 2007, l'équipe de France bat la Lituanie grâce à un doublé tardif de Henry qui bat à cette occasion le record de but marqués en équipe de France de Michel Platini. La France termine à la deuxième place du groupe B des éliminatoires de l'Euro 2008 derrière l'Italie.

L'équipe de France attaque la compétition par un match nul inquiétant 0-0 face à la Roumanie, puis se fait battre par les Pays-Bas 4-1 ce qui constitue la plus lourde défaite en compétition officielle de la France depuis 1968. Lors du troisième match décisif, les Bleus, handicapés par l'expulsion précoce d'Abidal qui provoque un penalty, s'inclinent face à l'Italie (2-0). Comme en 2002, les Bleus sont éliminés dès le premier tour. Raymond Domenech, très critiqué, est maintenu dans ses fonctions par la Fédération française de football, mais est placé « sous surveillance ».

À l'orée de la campagne de qualifications pour le mondial 2010, le staff de Raymond Domenech est renforcé par le recrutement de l'ancien champion du monde Alain Boghossian. Les Bleus héritent du groupe 7, composé de la Roumanie, la Serbie, la Lituanie, les Iles Féroé et l’Autriche.

La France termine deuxième de son groupe derrière la Serbie et doit disputer deux matchs de barrages pour se qualifier à la coupe du monde 2010. Tête de série grâce à son rang au classement mondial de la FIFA, l'équipe de France affronte la République d'Irlande et se qualifie sur un but de William Gallas après une main de Thierry Henry qui créé la polémique[56],[57].

Le 4 décembre 2009, le tirage au sort place les Bleus dans le groupe A, en compagnie de l'Afrique du Sud (pays organisateur), le Mexique et l'Uruguay...
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13322
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #8 le: mai 26, 2010, 06:43:27 am »


et bien, on aime ou on n'aime pas le foot, mais ca commence fort...


Merci, banedon, pour ces magnifiques reportages et photos...    :clap
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #9 le: mai 26, 2010, 07:31:02 am »


Je connais peu de gens que l'Equipe de France n'a pas fait rêvé...

J'étais à Bangkok pour la Finale 1998... Nous étions une diziane de Français entourés de centaines de Thaïs qui étaient pour le Brésil... Après la victoire et le match fantastique, tous les Thaïlandais présents sont venus nous congratuler, c'était une ambiance extraordinaire...

 :'(
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #10 le: mai 26, 2010, 08:04:19 am »

Ce soir 26 mai 2010  France / Costa Rica en match amical...

Citer
 

 Alors qu'il vient tout juste d'annoncer la liste des 23 joueurs qui seront du voyage en en Afrique du Sud, Raymond  
  Domenech a l'occasion de jauger l'état de forme de ses troupes. Les Tricolores affrontent, dans l'antre des Sang et Or lensois, le
  stade Félix-Bollaert, la modeste équipe du Costa Rica, éliminée en barrages par l'Uruguay. Ce sera le premier des trois matches de
  préparation au Mondial 2010, avant d'affronter la Tunisie, le 30 mai, à Radès, et la Chine, à La Réunion, en juin. Lens a toujours
  porté bonheur à l'équipe de France : Bollaert a déjà accueilli les Bleus à sept reprises, et ils n'y ont jamais connu la défaite. La
  dernière fois, c'était le 31 mai 2006. Raymond Domenech et son équipe, emmenée par le Nordiste Franck Ribéry, avaient battu le
  Danemark en match amical (2-0), juste avant leur départ au Mondial allemand, où les Bleus avaient atteint la finale. L'histoire se
  répétera-t-elle en 2010 ?



C'est la première fois que Domenech nous sort un 4-3-3 où tous les joueurs sont à la place où ils jouent en club... Vu leur niveau, si la mayonnaise, prend, ça devrait faire une sacrée belle équipe !
IP archivée

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #11 le: mai 26, 2010, 07:00:16 pm »

Voici probablement la composition de l'équipe de France qui jouera ce soir (21h00 heure française, le 26/05/2010) contre le Costa Rica en match de préparation à la coupe du monde.


Formation en 4.3.3.
Gardien: Lloris
Défense: à gauche Evra, à droite Sagna, au centre Abidal et Gallas.
Millieux: Malouda, Gourguff, Toulalan
Attaque: à gauche Ribéry; dans l'axe Henry ou Anelka; à droite Gignac, Val Buena ou Govou

Le Saviez-vous?
La prime remise aux joueurs de l'équipe de France si jamais ils remportaient la coupe serait entre 200 000 et 300 000 euros. Moins que celle remise aux anglais d'environ 400 000 euros et encore moins que celle remise aux espagnols qui s'éleverait à 550 000 euros.
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #12 le: mai 27, 2010, 07:41:43 am »

1er test encourageant pour l'équipe de France qui s'impose 2-1 face au Costa Rica. Quelques changements ont été effectués par le sélectionneur au cours de la partie, en espérant qu'il conservera ce shéma de jeu plus offensif pour la suite.

Un très bon Valbuéna qui met de l'intensité dans le jeu.  :clap
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #13 le: mai 27, 2010, 10:46:21 am »

 
Un match test avec un bon shéma tactique (un peu trop de changement à mon gout !)... Enfin des joueurs à leur place ! dommage que cela se fasse si tard !...
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1195
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #14 le: mai 27, 2010, 12:13:37 pm »

On nous a même refusé un but ! Sinon, j'aurai quand même mis Lloris dans les goals plutôt que Mandanda qu'à pas été bon !
Je me demande aussi ce qu'un mec comme Anelka fait encore en équipe de France. Un attaquant qui claque jamais, c'est pas la solution !
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

rudy

  • Invité
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #15 le: mai 27, 2010, 10:24:41 pm »

haha ....on reconnait bien le français ...indécrottable optimiste........c'est la coupe du monde ..pas de France :huhu :huhu :huhu
bonne chance quand même....
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #16 le: mai 29, 2010, 09:13:18 am »


1998 et 2006, la France finaliste (donc grosse expérience !), aujourd'hui, des joueurs jouant dans les meilleurs clubs du Monde...

Si cet bête de Domenech se décide enfin à bien les utiliser, peut être que nous pouvons être optimistes...  :-\
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #17 le: mai 29, 2010, 09:18:59 am »


Info sur uenéquipe qui est dans notre groupe:


L'Afrique du Sud monte en puissance !


L'Afrique du Sud continue sa montée en puissance après sa victoire (2-1) jeudi à Soweto contre la Colombie, un succès qui porte à dix la série de matches sans défaite des Bafana Bafana depuis le retour de Carlos Alberto Parreira à la tête de l'équipe fin 2009.

Ce succès redonne confiance aux futurs adversaires de la France, de l'Uruguay et du Mexique, déjà auteurs d'une prestation encourageante lundi contre la Bulgarie mais qui s'était finalement soldée par un match nul (1-1).

La série de matches amicaux a confirmé que, lors du Mondial, les Bafana («garçons» en zoulou) devront s'appuyer sur Steven Pienaar, enfant des faubourgs défavorisés de Johannesburg devenu la vedette du Onze et entré en jeu après la pause jeudi. Elu joueur de l'année dans son club d'Everton, en Premier League, le milieu offensif porte sur ses épaules les espoirs de tout un peuple.

Carlos Alberto Parreira compte aussi sur le gardien Itumeleng Khune et sur le milieu Siphiwe Tshabalala, en pleine ascension lors des dernières sorties de son équipe.

Pour autant, les Bafana, 83e au classement Fifa, doivent encore travailler s'ils veulent passer le stade du premier tour de «leur» Mondial et ne pas devenir la risée de la planète car aucun pays organisateur n'est jamais resté à quai à l'issue de la phase de poules depuis la création du tournoi.

Leur série d'invincibilité est à mesurer à l'aune de leurs adversaires: Japon, Jamaïque (deux fois), Zimbabwe, Namibie, Paraguay, Corée du Nord, Thaïlande, Bulgarie et Colombie. Seuls le Japon et le Paraguay sont qualifiés pour le Mondial.
IP archivée

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #18 le: mai 29, 2010, 09:48:55 am »


L'Uruguay, également...

L'Uruguay adversaire de la France en coupe du monde, s'impose 4 à 1 contre l'Israel en match amical.

Déjà auteur d'un succès probant en Suisse (3-1) en mars, elle a fait le plein de confiance contre une équipe israélienne rajeunie, pour son dernier match de préparation à Montevideo, après avoir arraché sa qualification en repêchage contre le Costa Rica.

Réactions des 02 sélectionneurs opposés sur ce match:

"Il faudra être sérieux pour les battre", estime le nouveau sélectionneur israélien, l'ex-international français Luis Fernandez.
Comme elle l'avait montré en qualifications (28 buts marqués en 18 matches), cette équipe d'Uruguay est plus offensive que ses devancières. "Le danger, c'est ses deux attaquants", insiste Fernandez.


Diego Forlan a encore inscrit un but et Luis Suarez a été très actif, même s'il n'a pas marqué. Le joker de luxe Sebastian Abreu s'est en outre fendu d'un doublé.

Tabarez : "Ce match contre la France est le plus important"

Les attaquants ont été parfaitement servis par deux meneurs de jeu aux styles différents: "Nacho" Gonzalez, dont la technique et la vision du jeu sont intactes après un an et demi d'absence sur blessure, et le jeune Nicolas Lodeiro, qui use de sa vitesse pour dynamiter les défenses.

D'où l'analyse de Fernandez: "Il faut bloquer la relation avec les passeurs" pour empêcher les attaquants d'avoir "de bonnes munitions".

"Revers de la médaille: ils peuvent être pris à revers, comme sur le but israélien, où l'auteur du centre a jailli dans le dos d'Alvaro Pereira, et la charnière a été trop lente pour combler les brèches."

«Nous partons avec un très bon mental. Nous n'avons rien gagné mais n'avons rien à perdre non plus. Ce match contre la France est le plus important", a affirmé le sélectionneur uruguayen, Oscar Tabarez.


Un adversaire de poids:

En cinq confrontations, la France n'a gagné qu'une fois, soit 20% de victoire. Son voisin argentin (deux victoires en onze matches, soit 18%) est le seul pays qui lui pose davantage de difficultés. Même de vieux ennemis qui se sont longtemps essuyés les pieds sur le Coq ont fini par devenir prenables : 23% de victoires contre l'Italie, 27% contre l'Angleterre, 30% face au Brésil, 36% contre l'Espagne*. Au moment du 1-5 enregistré aux JO de 1924, France et Uruguay ne boxaient pas dans la même catégorie. Au premier tour de la Coupe du monde 1966, la Celeste était encore supérieure aussi bien sur le papier que sur le terrain (2-1). Depuis ? Une seule et unique victoire (Coupe intercontinentale) dans la torpeur d'un mois d'août au Parc des Princes (2-0) en 1985. Et deux 0-0, l'un à la Coupe du monde 2002, seul point raclé lors du fiasco asiatique, puis en amical au Stade de France en novembre 2008.
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #19 le: mai 30, 2010, 09:46:55 pm »

L'Equipe de France dispute ce dimanche à partir de 21h00 un match amical face à la Tunisie à Radès (ville de son pays hôte). Après le succès obtenu mercredi à Lens face au Costa Rica (2-1), cette rencontre constitue le second match de préparation pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010.

La composition de l'équipe devrait être la même que celle alignée contre le Costa Rica, afin d'habituer les joueurs au nouveau systême de jeu plus offensif. Seul changement probable, le retour du gardien Hugo Lloris à sa place pour défendre les buts.

Par contre, Thierry Henry ne devrait toujours pas être titularisé d'entrée de jeu... je trouve cela dommage  :wonder


IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6054
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #20 le: mai 31, 2010, 04:49:35 am »

Bon pour ce soir pas bon du tout les bleus , ok c'est un match amical mais bon peut mieux faire .  8) Résultat 1 - 1
IP archivée
@+ Malco

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #21 le: mai 31, 2010, 07:13:30 am »

Effectivement, 1-1 contre la Tunisie, c'est pauvre comme résultat ... :hot

D'autant plus quand tu entends le sélectionneur te dire que "c'était prévu".
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #22 le: mai 31, 2010, 08:26:35 am »


Domenech est retombé dans ses travers... Et puis Anelka comme 1er butteur, je me demande si c'est vraiment la solution... Un butteur qui ne marque jamais un but ?!!...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6054
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #23 le: mai 31, 2010, 04:41:33 pm »

Domenech : «C'était prévu»
www.lequipe.fr - 2010-05-31T08:49:52
Raymond Domenech relativise le nul concédé dimanche en Tunisie (1-1). Il évoque «un relâchement naturel» dû aux efforts fournis depuis le début de la préparation.

Henry : «On s'est bien battu»
www.lequipe.fr - 2010-05-31T08:49:52
Une nouvelle fois remplaçant, Thierry Henry reconnaît que tout n'a pas été parfait contre la Tunisie (1-1). «Mais on est en préparation», a-t-il insisté.

Sagna : «Pas un match facile»
www.lequipe.fr - 2010-05-31T08:49:52
Les réaction de Bakari Sagna, Eric Abidal, Patrick Evra... après le nul (1-1) des Bleus à Radès contre les Aigles de Carthage, dimanche soir.

«Permis de s'interroger»
www.lequipe.fr - 2010-05-31T08:49:52
Emery Taisne, l'envoyé spécial de L'Equipe.fr à Radès, répond à vos questions après Tunisie-France (1-1), dimanche soir.

Encore du travail
www.lequipe.fr - 2010-05-31T08:49:52
Vite menée par la Tunisie, la France a égalisé par William Gallas (1-1). Reste un goût d'inachevé avant le grand départ pour la Réunion, lundi.

Henry doit faire avec
www.lequipe.fr - 2010-05-30T18:58:32
Hugo Lloris mis à part, l'équipe de France se présente, dimanche contre la Tunisie, avec un onze identique à celui aligné contre le Costa Rica. Toujours pas de Thierry Henry. Coup d'envoi à 21h00.

Barthez : «Croire en eux»
www.lequipe.fr - 2010-05-31T08:49:52
Fabien Barthez juge les Bleus capables de soulever des montagnes. A condition de bénéficier du soutien de tous, a-t-il expliqué dimanche au Parisien.

Un penchant à gauche
www.lequipe.fr - 2010-05-30T18:58:32
Un côté fort. Un côté plus faible. Contre le Costa Rica, l'axe Evra-Malouda-Ribéry a très bien fonctionné. Rebelote contre la Tunisie, dimanche ?

La Céleste a fait ses choix
www.lequipe.fr - 2010-05-31T08:49:53
Premier adversaire des Bleus au Mondial, l'Uruguay a écarté samedi trois joueurs pour composer sa liste des 23. Et va scruter le 4-3-3 français.

Abidal : «Le discours, la base»
www.lequipe.fr - 2010-05-30T18:58:33
Dans le 4-3-3 mis en place depuis Tignes et reconduit dimanche en Tunisie, Eric Abidal érige la communication entre joueurs au rang de priorité.

«Pas finalisé» avec Blanc
www.lequipe.fr - 2010-05-31T08:49:53
La signature du contrat de Laurent Blanc «prend du temps» a expliqué Jean-Pierre Escalettes, samedi, mais l'ancien Bordelais sera bien sélectionneur.
IP archivée
@+ Malco

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Hors Sujet: Coupe du Monde de Football
« Réponse #24 le: juin 01, 2010, 08:47:28 am »

Pas bon, pas bon...

William Gallas a quitté l'entraînement lundi matin. Après quelques minutes de course, le défenseur central des Bleus s'est arrêté et s'est touché à plusieurs reprises le mollet droit. Ce n'est pas celui qui avait été blessé il y a quelques semaines et avait remis en cause la participation au Mondial du Gunner. Gallas n'est pas resté sur la pelouse en compagnie de ses équipiers et il a rapidement regagné l'hôtel avec un kiné.

De + L'Afrique du Sud se ballade...

L'Afrique du Sud n'a fait qu'une bouchée du Guatémala (5-0). A douze jours du match d'ouverture de la Coupe du monde contre le Mexique, les Bafana Bafana restent sur une série d'invincibilité de onze matches. Face à une formation classée 114e au classement FIFA, les Sud-Africains ont bénéficié d'un penalty généreux converti par Katlego Mphela (12e) pour débloquer le tableau d'affichage. Reneilwe Letsholonyane a ajouté un deuxième but profitant des largesses de la défense guatémaltèque (26e).Après la pause, Surprise Moriri (48e), Katlego Mphela sur un nouveau penalty "cadeau" (56e) et Bernard Parker (82e) ont donné plus d'éclat à la victoire des hommes de Carlos Alberto Parreira. «Techniquement, nous n'étions pas brillants, mais notre attitude était très bonne, a souligné le coach. Nos adversaires avaient souvent neuf joueurs derrière le ballon, donc, c'était bien de marquer cinq buts.» La liste sud-africaine passera de 28 à 23 joueurs ce mardi, ce qui tracasse l'ancien sélectionneur brésilien, gêné de «mettre un terme au rêve de certains». Le dernier match amical de l'Afrique du Sud aura lieu le 5 juin contre le Danemark.

Vous me direz, ce n'est que le Guatémala. Mais bon, à jouer aussi facile, cela veut-dire qu'ils ont déjà les automatismes.

Cela promet !  :-X
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort