Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Conduire en Thaïlande... Et en Asie  (Lu 73289 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #300 le: mai 18, 2019, 09:21:10 am »


D'après une fondation pour la sécurité routière 17 000 enfants et jeunes meurent chaque année dans "Le Carnage"

Les parents sont incités à mettre des casques aux enfants ou à leur faire prendre des bus scolaires sécurisés (quand cela existe).

Selon les dernières statistiques, les accidents de la route tuent plus de 17 000 enfants et adolescents en Thaïlande chaque année. Et la plupart de ces décès concernent des motos, a déclaré hier le directeur de la Road Safety Policy Foundation, Thanapong Jinwong.

Ainsi, Kongsak Chuenkrailas, qui travaille pour la Fondation pour les consommateurs et la sécurité, a mis en garde les parents contre l’achat de motos à leurs adolescents.

« Nous devons éduquer les parents sur les risques liés aux motos. Les enfants devraient être encouragés à utiliser les autobus scolaires appropriés », a-t-il déclaré.

Thanapong a déclaré que les statistiques compilées par la police, le ministère de la Santé publique et l'Association des victimes d'accidents de la route montrent qu'en moyenne 17 634 enfants sont décédés chaque année des suites d'accidents de la route entre 2013 et 2017.

"Ces statistiques montrent également que le nombre de victimes d'accidents de la route âgés de 10 à 19 ans a augmenté", a-t-il déclaré, ajoutant que la plupart des accidents avaient eu lieu pendant les vacances d'été (dont Songkran), ainsi que pendant les périodes comme le Nouvel An.

Un représentant du Centre de promotion de la sécurité des enfants et de prévention des blessures de l’hôpital Ramathibodi a déclaré que de nombreux enfants étaient morts en conduisant des motos autour de chez eux.

De nombreux motocyclistes ignorent souvent le code de la route et décident de ne pas porter de casque lors de déplacements brefs près de chez eux.

Pour éviter de tels drames, Kongsak a déclaré que les parents devraient mettre leurs enfants dans des autobus scolaires sûrs.

« Nous avons mis en œuvre le projet d'autobus scolaires dans 32 provinces », a-t-il déclaré, ajoutant que de nombreux autobus scolaires sûrs actuellement en service n'étaient pas enregistrés auprès du ministère des Transports terrestres, car ils ne respectaient pas les normes. A contrario de nombreux systèmes de ramassage scolaire artisanaux sont facteurs d'accidents avec des véhicules bricolés et des conducteurs amateurs.

« Nous devons sensibiliser les parents car un mauvais choix d’autobus scolaire constitue également une menace pour la sécurité de leurs enfants », a-t-il déclaré.

Chissanuwat Maneesrikham, qui travaille sur la prévention des accidents de la route, a déclaré que son équipe avait déjà incité les garderies à prêter des casques aux enfants.

« Nous étendons également cette initiative aux écoles primaires », a-t-il déclaré.

Selon Chissanuwat, des casques de protection seront prêtés aux enfants si leurs parents "oublient" d’en fournir un à leurs enfants.

De leur côté, les autorités n'ont pris aucune mesure pour faire baisser la mortalité sur les routes.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13926-dapr%C3%A8s-une-fondation-pour-la-s%C3%A9curit%C3%A9-routi%C3%A8re-17-000-enfants-et-jeunes-meurent-chaque-ann%C3%A9e-dans-le-carnage/


----------------------------------------------

Thaivisa en français se demande comment la fondation arrive au chiffre de 17600 "moins de 20 ans" tués chaque année. Il y a 25000 morts sur les routes chaque année en Thaïlande, cela voudrait que seulement 7400 sont des adultes, soit 20 par jour. Or, c'est beaucoup plus !
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #301 le: juin 08, 2019, 07:22:41 pm »



SECURITE - Traverser une rue en Thaïlande et au Japon...  :o  :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #302 le: juillet 26, 2019, 08:21:21 am »


Les accidents de la route, cause principale des décès de jeunes Thaïlandais, coutent un "pognon de dingue"

Les accidents de la route ont fait 20 169 morts en Thaïlande l'année dernière, principalement des étudiants et des jeunes. L'OMS parle officieusement de 25 000.

Les motos ont représenté 70% des accidents mortels, suivies des voitures ou de pick-up à 14 % et de 10% de piétons. Ces chiffres ont été publiés dans le cadre de l'enquête sur la sécurité routière menée en Thaïlande en 2018 par la Fondation thaïlandaise pour la promotion de la santé et les équipes de surveillance de la sécurité routière.

Les "motards" savent qu'ils risquent leur vie à tout moment mais les 2000 piétons morts ne sont pas des victimes consentantes.

Preeda Jaturapong, de l'Institut de technologie du roi Mongkut à Ladkrabang, a déclaré que les conclusions - fondées sur des informations communiquées par le ministère de la Santé publique, la police royale thaïlandaise et la société de protection des victimes d'accidents de la route - montrent qu'un tiers des victimes étaient des hommes entre 15 et 24 ans.

Il a déclaré que les provinces de l'est de Rayong, Chon Buri et Chanthaburi avaient le plus grand nombre de victimes de la route, avec des taux de 65,53, 49,63 et 49,02 personnes pour 100 000 habitants. Les provinces de Saraburi (48,06), Chachoengsao (47,55), Prachin Buri (47,19), Sa Kaew (45,97), Prachuap Khiri Khan (45,01), Ayutthaya (44,90) et Nakhon Nayok (43,06) ont également des taux importants.

Les provinces les moins touchées par les accidents de la route sont Mae Hong Son (13.09), Bangkok (13.48), Yala (15.22), Pattani (15.60), Narathiwat (15.83), Satun (19.28), Nakhon Pathom (19. 34), Nong Khai. (19.34), Nong Bua Lampu (20.50) et Nonthaburi (20.78), a déclaré le conférencier.

Les 10 provinces ayant enregistré la plus forte augmentation des taux de mortalité sur les routes de 2011 à 2018 sont Beung Kan (38%), Amnat Charoen (30%), Loei (30%), Nonthaburi (28%), Kalasin (27%), Si Sa Ket (26%). Sa Kaew 22%, Yasothon 20%, Chaiyaphum 13% et Mukdahan à 13%, a-t-il déclaré.

Les provinces où les accidents de la route diminuent sont Yala (-81%), Satun (-77%), Samut Sakhon (-71%), Surat Thani (-63%), Phuket (-62%). Songkhla (-59%), Phayao (-55%), Chumphon (-55%), Trang (-49%) et Nakhon Phanom (-47%), a-t-il ajouté.

Le Dr Withaya Chartbanchachai, de l'OMS, a déclaré que même s'il y avait moins de morts sur les routes en 2018, le problème des accidents de la route reste un problème gravissime et durable en Thaïlande, qui occupe toujours la première place pour les accidents de la route en Asean.

La Thaïlande est également très loin d’avoir atteint son objectif de 2020, qui est de ramener le nombre de morts sur les routes à moins de 20 décès pour 100 000 habitants, a-t-il déclaré. L’OMS considère que cet objectif ne pourrait être atteint que si la loi était appliqué. On sait que le gouvernement et la police ne sont pas très intéressés par la sécurité routière.

Withaya a également déclaré que les agences et les organisations de sécurité routière devraient faire pression pour:

1. La création d'un organisme unique qui supervise la stratégie en matière de sécurité routière, aligne les mesures locales sur les normes internationales et garantit de bons systèmes de suivi;

2. Veiller à l'application stricte de la loi dans tous les domaines de la sécurité routière.

Les motocyclistes étant à l'origine du plus grand nombre de morts sur les routes, à cause de blessures mortelles à la tête, cela prouve que le port du casque aurait permis de réduire le nombre de morts. Les personnes qui ne portent pas de casque courent sept fois plus de risques de blessures à la tête lors de collisions, a-t-il déclaré. Il est donc nécessaire de faire pression pour que les casques soient portés.

Il a déclaré que les agences œuvrant pour la sécurité routière souhaitent que le gouvernement accorde la priorité à la réduction des accidents de la route et l'intègre peut-être dans sa stratégie nationale sur 20 ans (2018-2037) ce qui n'est pas le cas actuellement.

Le gouvernement devrait également modifier les lois afin de soutenir la sécurité routière tout au long de l’année - pas seulement pendant le Songkran ou le Nouvel An. Il a toutefois admis que les mesures de sécurité supplémentaires prises lors des festivals avaient considérablement contribué à réduire le bilan routier de 21 607 morts en 2017 à 20 169 en 2018.

« Cependant, 20 000 morts sur les routes chaque année cela reste inacceptable, d'autant que la plupart des victimes ont entre 15 et 24 ans. L'Institut de recherche sur le développement a déclaré que les morts et les blessés dans les accidents de la route survenus en Thaïlande de 2011 à 2013 avaient coûté 545 milliards de Bt par an - soit 6% du PIB du pays », a-t-il déclaré.

Withaya a également exhorté la Thaïlande à adopter les recommandations de la Banque mondiale : la réduction de moitié des décès et des accidents de la route peut ajouter de 7 à 22% au PIB par habitant.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14243-les-accidents-de-la-route-cause-principale-des-d%C3%A9c%C3%A8s-de-jeunes-tha%C3%AFlandais-coutent-un-pognon-de-dingue/?fbclid=IwAR0XCK8IJfDPeLX2Hkpgpgqqi-h2_u4dJ7EqwFoo_ZAaadr2Nb7XaZ9HLVU
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #303 le: août 01, 2019, 08:55:26 am »


Plus de la moitié de utilisateurs de deux-roues ne portent pas de casque !

Une étude montre que moins de la moitié des motards thaïlandais portent un casque.

Malgré les campagnes incessantes menées par le gouvernement et les organisations de sécurité routière depuis 2011 pour amener les motocyclistes à porter un casque, seuls 45% le portent. Selon les conclusions de la Thai Roads Foundation et du réseau Road Safety Watch, sous l'égide de la Fondation pour la santé (Thai Health), les motards thaïlandais sont parmi les pires de l'ASEAN. Ils font fi de la loi et de leur propre sécurité.

Il est à noter que les campagnes ne font que de la "sensibilisation" à dose homéopathique et que jamais aucune mesure sérieuse n'a été prise.

Le Dr Werapan Supanchaimart, vice-président de Thai Health, a déclaré lors d'un séminaire aujourd'hui que la Thai Roads Foundation étudiait depuis neuf ans le port du casque par les motocyclistes à travers le pays dans les zones urbaines et rurales.

Les résultats montrent que le nombre de personnes portant un casque ne varie pas beaucoup d’une année à l’autre.

52% des motocyclistes et 22% des passagers portent un casque protecteur, soit une moyenne de 45% des personnes sur un deux-roues, a déclaré M. Natthapong Boontob, directeur de la Thai Roads Foundation.

Les résultats du sondage des trois dernières années montrent que Chiang Mai a le taux le plus élevé d'utilisateurs de casques de protection dans le nord, avec 53%. 59% à Nonthaburi pour la région centre et 61 % à Phuket pour la région sud.

Les provinces qui enregistrent les plus fortes améliorations sont Nong Bua Lamphu, Phrae, Rayong et Nakhon Si Thammarat.

En ce qui concerne l'âge, 48% des adultes (dont passagers) portent un casque protecteur, contre 22% pour les jeunes et 8% pour les enfants. On ne sait pas pourquoi les adultes qui portent un casque ne demandent pas à leurs enfants d'en porter un aussi.

En ce qui concerne Bangkok, 85% des motocyclistes portent un casque et le nombre de passagers le portant est passé de 39% en 2017 à 55% en 2018.

Il est à noter que la qualité des casques vendus a augmenté ces dernières années. Les casques "symboliques" à 100 bahts sont boudés, à moins qu'ils ne soient illégaux.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14302-plus-de-la-moiti%C3%A9-de-utilisateurs-de-deux-roues-ne-portent-pas-de-casque/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #304 le: août 01, 2019, 09:44:54 am »


Voilà une bonne mesure !  :clap


Le nouveau ministre des transports souhaite porter la vitesse maximale autorisée sur toutes les autoroutes à 120 km/heure

Le nouveau ministre des Transports, Saksayam Chidchob, dont la famille est connue pour son circuit automobile en Isaan, veut augmenter la limite de la vitesse sur les principales routes thaïlandaises.
 
Cette proposition faisait partie d'un ensemble de mesures proposées hier lors d'une réunion au ministère des Transports visant à répartir les responsabilités entre les cadres supérieurs.
 
Saksayam souhaite que plusieurs affaires soient réglées au cours du mois prochain pour améliorer la sécurité, alléger la pression économique sur le public et améliorer le confort des habitants.
 
Une mesure consiste à augmenter la limite de vitesse sur les routes à quatre voies à 120 km / h. Cela voudrait dire des autoroutes et des voies rapides.
 
Saksayam a déclaré que cela améliorerait la circulation. La plupart des accidents, a-t-il dit, se produisent sur des routes à deux voies et en raison d’erreurs des conducteurs. Thaivisa en français ajoute que la plupart des décès concernent des conducteur de deux-roues qui ne roulent pas à 100 ou 120 km / h.
 
Certaines portions de routes telles que l'autoroute de Chonburi sont déjà limitées à 120 km / h, mais la nouvelle mesure s'appliquerait à toutes les sections et à toutes les grandes routes.
 
La police sera consultée.
 
En outre, le ministre souhaite que les travaux sur Rama 2 et ailleurs soient terminés rapidement, il souhaite que des mesures soient prises pour réduire les émissions de PM 2,5 provenant des camions et des véhicules de transport en commun, et propose d'interdire les camions à 10 roues à Bangkok et Phuttamonthon, sauf entre minuit et 4 heures.
 
Une réduction des tarifs pratiqués aux péages sur les autoroutes est également proposée pour alléger le fardeau imposé aux utilisateurs. On parle de 5 à 10 bahts.
 
Le ministre a également promis que la question de Grab Taxi serait résolue dans trois mois.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14298-le-nouveau-ministre-des-transports-souhaite-porter-la-vitesse-maximale-autoris%C3%A9e-sur-toutes-les-autoroutes-%C3%A0-120-km-h/?fbclid=IwAR388dSE3V4NIoHeVm6hryKjIiLsdAvXd_iuYXBcbeH8itY2znsETqNaD3c

IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #305 le: août 15, 2019, 08:40:30 am »


Le ministre des transports défend sa décision de ne pas interdire les minibus bon marché au détriment de véhicules plus grands

Saksayam défend sa décision contre le remplacement obligatoire des minibus (une dizaine de sièges) par des micro-bus (une vingtaine de sièges et structure solide).

Le ministre des Transports Saksayam Chidchob a précisé mercredi qu'il n'avait pas abandonné la politique consistant à remplacer les minibus existants par des micro bus, mais souhaite simplement que le remplacement soit volontaire, citant les coûts élevés des micro bus et la possibilité d'une augmentation des tarifs des opérateurs.

Le ministre a été vivement critiqué pour ne pas se soucier de la sécurité des passagers et de sa décision de reporter indéfiniment le remplacement des minibus vieillissants et dangereux.

Lors d'une conférence de presse mercredi matin au ministère des Transports, M. Saksayam a souligné que chaque micro-bus coûte environ 2,2 millions de bahts, contre 1,2 à 1,3 million de bahts pour un minibus, ajoutant que la plupart des exploitants de minibus ne peuvent pas supporter les coûts plus élevés. Il ne mentionne pas que les micro bus ont deux ou trois fois plus de sièges ce qui explique la différence de prix et laisse entrevoir un retour sur investissement identique.
 
Il a ajouté que, si les opérateurs étaient obligés de passer aux micro-bus, ils demanderaient des augmentations de tarif, ce qui déplairait aux passagers, et les conducteurs seraient obligés de conduire plus vite pour respecter leur quota (sic) et couvrir ainsi leur investissement, ce qui nuirait à la sécurité.

Le ministre des Transports a expliqué qu'un système de soutien doit d'abord être mis en place. Par exemple, a-t-il déclaré, il doit exister une organisation fournissant des crédits à faible taux d'intérêt pour financer les achats de micro-bus par les opérateurs, ajoutant qu'un système de maintenance doit également être mis en place, les micro-bus et leurs pièces détachées devant être importés. Ce qui par ailleurs, aurait un impact sur la balance commerciale.

On ne sait pas pourquoi la Thaïlande ne pourrait pas construire des micro bus.

Il a noté que la plupart des accidents impliquant des minibus étaient causés par les conducteurs eux-mêmes et que 2,9% seulement étaient imputables aux véhicules.

Il a admis que les autorités n'inspectaient pas l'état des minibus, permettant ainsi à des minibus dangereux de rouler.

Concernant sa décision de prolonger la durée de service des minibus de 10 à 12 ans, il a expliqué que cela dépendrait de l'état de chaque véhicule. Ainsi les minibus de moins de dix ans qui ne répondent pas aux normes de sécurité seront interdits, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le ministre a rétropédalé concernant l'augmentation des tarifs des taxis devant les mauvais sondages. Il est donc fort possible que les tarifs n'augmentent pas comme prévu de peur de voir le gouvernement perdre des électeurs.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14366-le-ministre-des-transports-d%C3%A9fend-sa-d%C3%A9cision-de-ne-pas-interdire-les-minibus-bon-march%C3%A9-au-d%C3%A9triment-de-v%C3%A9hicules-plus-grands/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #306 le: août 19, 2019, 09:13:39 am »


Le ministre des transports ordonne l'utilisation d'une barrière en caoutchouc au lieu d'un îlot routier.

Le Ministre des transports Saksayam Chidchob a ordonné aux départements des routes et des routes rurales d'installer des barrières en caoutchouc au lieu de construire des îlots routiers tout en construisant de nouvelles routes.

Saksayam a déclaré que les barrières en caoutchouc doivent être construites pour soutenir l'impact des véhicules qui roulent à la vitesse de 120 kilomètres à l'heure.

Ce changement pourrait réduire le nombre de victimes d'accidents de la route tout en contribuant à augmenter le prix du latex de caoutchouc et profiter ainsi aux agriculteurs.

Le ministre a déclaré que les deux ministères seraient également en mesure d'économiser de l'argent, et être en mesure de transférer l'argent utilisé pour construire des îlots de route vers l'expansion des routes rurales de deux voies à quatre voies.

Saksayam a déclaré qu'il convoquerait cette semaine une réunion des chemins de fer de L'État de la Thaïlande, le Département des routes, le Département des routes rurales, L'Autorité des voies rapides de la Thaïlande, et les aéroports de la Thaïlande Plc pour leur demander de maximiser l'utilisation du latex de caoutchouc et des feuilles dans leurs projets.

Il a déclaré que les agences du Ministère des transports seront invités à utiliser le caoutchouc autant que possible dans leurs projets de construction et qu'ils doivent trouver de nouvelles façons d'utiliser le caoutchouc en dehors de paver les routes avec elle.

Saksayam a déclaré qu'il a reçu un rapport que le Département des routes et le Département des routes rurales ont utilisé seulement 50.000 tonnes de feuilles de caoutchouc cette année alors que le ministère avait l'intention d'utiliser 500.000 tonnes par an.

Saksayam s'adressait aux journalistes lors d'un voyage d'inspection pour vérifier deux points de virage en U sur la route n ° 225 dans le district de Buri Ram Muang suite à des plaintes de la population locale.

Les habitants se sont plaints du fait que les deux virages en U se trouvent à deux kilomètres l'un de l'autre et qu'ils sont situés dans une courbe de la route de quatre terrains, ce qui rend difficile la réalisation d'un demi-tour.

Saksayam a déclaré qu'il avait chargé le Département des routes rurales de construire un tunnel entre les deux points pour un virage en U afin de réduire les accidents potentiels. La construction débutera l'année prochaine, at-il ajouté.



https://forum.thaivisa.com/topic/1118459-transport-minister-orders-use-of-rubber-barrier-instead-of-road-island/?fbclid=IwAR0iuPQhTkLu0zRknhOofM--sXEfPABgcfWwCZxHJa1wyoPl9BunIocKWYQ
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #307 le: août 26, 2019, 10:40:19 pm »

https://pattayathailande.com/la-police-ne-peut-plus-vous-confisquer-votre-permis-lors-dune-infraction-a-la-circulation/


La police ne pourra plus vous confisquer votre permis lors d’une infraction à la circulation...  :wonder

À compter du 20 septembre, la police de la circulation n’aura plus le pouvoir de confisquer le permis de conduire du conducteur d’une automobile ou d’une moto lorsqu’il est arrêté pour une infraction à la circulation dans le cadre du nouveau Land Traffic Act BE 2562.

La police de la circulation a toujours le pouvoir de délivrer sur place des contraventions à un automobiliste ou à un motocycliste pour infraction au code de la route.

En cas d’absence du conducteur, par exemple en cas de stationnement illégal, le ticket peut être joint au véhicule ou envoyé par courrier recommandé à l’adresse du conducteur ou du propriétaire de la voiture, accompagné de la preuve de l’infraction.

En vertu de la nouvelle loi, le conducteur doit avoir sur lui un permis de conduire, une photo du permis ou des informations électroniques sur le permis et doit le présenter à un agent de police sur demande, rapporte https://news.lovepattayathailand.com

On sait déjà que ce ne sera sans doute pas appliqué dans une bonne partie des localités mais on a l’info sur la nouvelle réglementation…
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #308 le: août 27, 2019, 09:34:27 am »


Des millions de jeunes conduisent des scooters sans permis. Ils pourront le passer au lycée

Le Département des Transport Terrestre va enseigner aux lycéens à conduire des motos.

Daily News a rapporté que le Dpt des Transports terrestres (DLT) avait dépensé 26,5 millions de bahts pour former 51 000 lycéens à conduire des motos correctement et à obtenir le permis (2 roues).

Cependant, il ne s'agit que d'une petite proportion de motards roulant sans permis.

Le chef du DLT, Theeraphon Thawornsuphacharoen, a commenté un projet intitulé "Les lycéens modernes ont le permis".

À ce jour, 21 900 élèves de M4 à M6 (les trois dernières années du secondaire, âgés de 16 à 18 ans environ) ont été formés et ont obtenu leur permis.

9,2 millions de bahts ont été dépensés jusqu'à présent, mais 26,5 millions seront dépensés au cours de la prochaine année pour former 51 150 jeunes.

Il a été démontré que les lycéens sont les plus "à risque" sur les routes et on estime que les former et et qu'ils obtiennent le permis aidera à réduire le nombre de morts sur les routes.

Selon le Daily News, les chiffres de 2019 indiquent qu'il y a un peu plus de 21 millions de motos immatriculées dans le pays mais il n'y a que 13,3 millions de personnes avec des permis moto !

Cela signifie que 7,7 millions de personnes, dont beaucoup de lycéens, conduisent des motos sans permis.


Certains adultes conduisent des 2 roues avec un permis voiture. A contrario de très nombreux enfants n'ayant pas encore l'age de passer le permis 2 roues conduisent des scooters.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14428-des-millions-de-jeunes-conduisent-des-scooters-sans-permis-ils-pourront-le-passer-au-lyc%C3%A9e/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14428
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #309 le: août 29, 2019, 10:41:52 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/societe/110555-tha-lande-police-permis-de-conduire-proteges-mais-le-systeme-a-points-debarque?


:announce  Permis de conduire protégés, mais le système à points débarque...

Finies les confiscations autoritaires de permis de conduire qui tourmentent souvent les « farangs » pris en flagrant délit de violation du code de la route en Thaïlande. La mesure s'applique bien sûr à tous les titulaires du permis  dans le royaume: ils ne pourront plus se voir confisquer leur précieux sésame par les policiers et devront être déférés. Seule une autorité judiciaire pourra le faire. Attention: cette mesure n’empêchera nullement les policiers d'imposer des amendes et, en cas d'accident grave ou de violation de la loi, d'immobiliser les véhicules. Et attention encore: le système des permis à points devrait bientôt arriver dans le pays.

La loi Thaïlandaise va changer pour les policiers chargés de réguler la circulation et de surveiller les routes du royaume, qui a sollicité pour ces modifications l'expertise de la police japonaise

À partir du 20 septembre, les automobilistes et les motocyclistes du pays ne verront plus leur permis de conduire être confisqué par la police aux points de contrôle ou pendant les arrêts, en vertu d'un nouveau règlement.

Les agents de la circulation ne pourront plus saisir les permis, mais les conditions de paiement des amendes infligées vont en revanche sur durcir considérablement.

Elles pourraient être multipliées par cinq dans les années à venir selon le quotidien anglophone en ligne The Nation.

Le fait de franchir un feu rouge pourra entrainer une amende allant jusqu'à 3500 bahts.

A compter du 19 décembre, un système de permis à points va aussi entrer en vigueur même si ces contours ne sont pas très précis. Les permis seraient crédités de 40 points, et six points pourraient être perdus en cas de conduite en état d'ivresse.

Ces informations doivent être précisés dans un règlement législatif attendu en octobre.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #310 le: août 30, 2019, 08:17:24 am »


Permis à points en Thaïlande !... Mais pourquoi les Thaïlandais s'inspirent-ils toujours de ce qu'il y a de plus nul en Occident ?!!!...  :hang
IP archivée

PHILGOOD

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 562
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #311 le: août 30, 2019, 05:17:15 pm »


Permis à points en Thaïlande !... Mais pourquoi les Thaïlandais s'inspirent-ils toujours de ce qu'il y a de plus nul en Occident ?!!!...  :hang


Entièrement d'accord avec toi Manu ! Il feraient mieux de commencer à leurs faire passer un vrai Permis de conduire !
J'ai l'impression qu'avec le temps le PDS perd petit à petit des libertés qui nous donnaient envie de s'installer ?!
Amicalement,
Philgood ...  :smile
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #312 le: août 31, 2019, 08:54:33 am »


C'est vrai Phil, les autorités thaïlandaises feraient mieux d'obliger les gens qui achètent une voiture et surtout une moto à suivre un certain nombre d'heures d'école de conduite (et pas quelque chose de symbolique !) afin tout simplement d'apprendre à conduire !...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #313 le: septembre 12, 2019, 08:06:39 am »


Combien seriez-vous pret a payer pour une plaque d'immatriculation...?

La plaque d'immatriculation la plus chère de Phuket est la 9999, qui a coûte plus de 700.000 thb.

Suite à la vente aux enchères des plaques d'immatriculation organisée par le Bureau du Transport de Phuket pendant le week-end, il a été révélé que le numéro 9999 a obtenu la meilleure offre à 710 000 baht.

La vente aux enchères de cette année était pour la catégorie "Aton", qui représente "le trésor, la vertu et la fortune", et il y avait 301 numéros disponibles.
Le chef du transport terrestre de Phuket, Banyat Khanta, a déclaré qu'il y a eu 15 ventes aux enchères annuelles pour les plaques d'immatriculation des voitures privées (pas plus de 7 sièges) et les ventes aux enchères ont généré plus de 306 millions de bahts de fonds pour la sécurité routière.

Cette année, un total de 339 personnes se sont inscrites aux enchères. Le gouverneur de Phuket a ajouté que l'argent tiré de la vente aux enchères sera dépensé pour les campagnes en cours pour la sécurité routière.

Auparavant, le Bureau des transports terrestres a organisé des campagnes pour le Nouvel An, Songkran, le projet de sensibilisation à la sécurité de la circulation des jeunes, le projet des conducteurs professionnels et un projet visant à encourager les gens à vérifier leur voiture avant de conduire. En outre, une partie des recettes de la vente aux enchères sera consacrée à l'achat d'outils pour les personnes handicapées victimes d'accidents de la route afin de les aider à devenir plus autonomes et à trouver une carrière.


https://thethaiger.com/hot-news/transport/phukets-most-expensive-car-number-plate-is-9999-costing-more-than-700k
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #314 le: septembre 14, 2019, 08:38:08 am »


Un bus sur sept a raté le contrôle technique

Environ un véhicule de transport en commun sur sept a échoué aux vérifications de sécurité au cours de la première semaine d'un nouveau programme du Département des transports terrestres (DLT).

Sur les 7 088 véhicules testés du 2 au 11 septembre dans tout le pays, 1 020 ont échoué au contrôle.

Le département a ordonné aux bureaux des transports terrestres du pays de procéder à un contrôle complet des véhicules de transport en commun et des conducteurs, a déclaré le directeur général du DLT, Peerapol Thavornsubhajaroen. «La campagne de contrôle devrait durer trois mois», a-t-il déclaré. «Au cours de la première semaine (du 2 au 11 septembre), nous avons déjà effectué des contrôles sur 7 088 véhicules et 1 020 d'entre eux ont échoué au contrôle."

Selon Peerapol, 1 212 des véhicules testés étaient des minibus à itinéraire régulier, 2 381 étaient des minibus à itinéraire non régulier, 2 219 autobus à itinéraire régulier, 838 autobus à itinéraire non régulier et 438 bus de moyenne taille.

Les véhicules ont échoué principalement à cause d'un système de freinage de mauvaise qualité, d'émissions de fumée noire excessives ou d'une modification non autorisée des moteurs, a-t-il déclaré. «Nous avons ordonné aux propriétaires de réparer leurs véhicules défaillants et de les ramener pour un nouvel examen dans les 15 jours.»

Bonne nouvelle concernant les utilisateurs des transports en commun, seuls trois des 10 236 conducteurs ont échoué à l'examen.

"Nous leur avons déjà expliqué comment se préparer avant de passer un examen de rattrapage."

Le directeur général a déclaré que les tests sur les véhicules comprenaient des contrôles du moteur, de l'intégrité de la carrosserie du véhicule, du système de freinage, de l'alignement des roues, des phares, des émissions de fumée, de l'acoustique et de l'absence de fuite de gaz (sic).

Les contrôles physiques pour les conducteurs comprennent l’état physique, le daltonisme, les réactions, la perception des yeux (profondeur et largeur), ainsi qu’un test de leur aptitude générale à être un prestataire de services de transport public. Il semble qu'on ne leur a pas posé de questions relatives au code de la route.

Les opérateurs de transports publics peuvent amener leurs véhicules et leurs conducteurs pour un contrôle dans toutes les agences de transports terrestres tous les jours de 8h30 à 16h30, a déclaré Peerapol.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14506-un-bus-sur-sept-a-rat%C3%A9-le-contr%C3%B4le-technique/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #315 le: octobre 04, 2019, 09:15:48 am »


Prayut previent : les conducteurs de véhicules polluants seront arrêtés !

Lors d'une cérémonie tenue pour présenter la politique du gouvernement au Conseil national des agriculteurs le jeudi (3 octobre), le premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha a déclaré que les conducteurs de véhicules émettant de la pollution seront arrêtés, ajoutant que les propriétaires d'entreprises de transport doivent être tenus pour responsables des émissions polluantes causées par de vieilles automobiles.

Il a également ajouté que les agriculteurs thaïlandais peuvent aider le gouvernement à réduire les matières particulaires inférieures à 2,5 micromètres, ou PM2, 5, en réduisant leur combustion à l'extérieur (ecobuage) qui cause la pollution malsaine.

Pendant ce temps, le Département des travaux industriels a déclaré qu'il est prêt à coopérer avec la Royal Thai Air Force (RTAF) pour s'attaquer au problème de la pollution en installant des détecteurs de MP2, 5 dans les zones qui ont de nombreuses usines et en envoyant une équipe d'inspection pour résoudre le problème.
Prakob Vivitjinda, le directeur général du département, a déclaré que son agence installera des détecteurs de MP2, 5 sur les drones RTAF pour examiner les niveaux malsains de poussière dans l'air, en particulier dans les zones industrielles, avant d'envoyer une équipe pour inspecter les usines.

“Le ministère prévoit également installer davantage de détecteurs d'eaux usées qui enverront de l'information en temps réel 24 heures sur 24. Ces détecteurs ont déjà été installés dans des usines qui rejettent plus de 500 mètres cubes d'eau par jour, ce qui s'est déjà avéré efficace.



https://forum.thaivisa.com/topic/1126838-drivers-of-polluting-vehicles-will-be-arrested-warns-prayut/?utm_source=newsletter-20191004-0541&utm_medium=email&utm_campaign=news&fbclid=IwAR2ARsCcL_HbzdQx4HuIyk4H4m-7cDMizWclfnaYaq1W8BXUlxMEPcbbxHM
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #316 le: octobre 10, 2019, 07:53:03 am »


Nous l'avons déjà dit, mais tant que les futurs conducteurs thaïlandais (et tout particulièrement les conducteurs de deux roues) ne seronts pas obligés d'apprendre à conduire dans des autos-écoles, je doute fortement que les choses s'améliorent, quelques soient les mesures de contrôles prises.


Tous les véhicules pourraient être suivis à la trace électroniquement pour plus de sécurité

La police royale thaïlandaise coopère avec le ministère de l'Enseignement supérieur afin de créer un traceur GPS et un barrage de police intelligent pour prévenir les accidents et la criminalité.

Pol Major Phuritpach Nantasitangoon, du Centre de détection scientifique de la criminalité d'Ang Thong, a déclaré: «Cette coopération contribuera à renforcer la sécurité nationale et les nouvelles technologies ainsi créées pourraient être vendues à d'autres pays ce qui générerait des revenus pour le pays. ”

Il a pris la parole lors du séminaire «Le rôle de la police et le développement de l'innovation dans les services sociaux» organisé par l'Agence nationale de l'innovation (NIA) dans le cadre de «Innovation Thailand Expo».

La police et le ministère coopèrent pour promouvoir une conduite plus sûre avec le traqueur GPS NB-IoT, une innovation permettant de prévenir le vol des véhicules et de suivre leur vitesse.

Le lieutenant-colonel Pol Woraphat Sukthai, de Bang Sue, a déclaré que son commissariat expérimentait les traceurs GPS NB-IoT en les installant d'abord sur 360 motos de la police. Le traceur affiche des informations en temps réel sur l'emplacement des motos.

"Cela aide le centre de commandement central", a-t-il déclaré. «Mais ces appareils coûtent trop cher à l’utilisation dans les voitures de tout le monde, car ils coûtent 7 500 Bt, plus 300 Bt par mois pour le service Internet. Nous avons donc fait appel à la NSTDA (Agence nationale pour le développement de la science et de la technologie). ”

Le Centre national de l’électronique et de l’informatique (NECTEC) de la NSTDA a mis au point environ 200 nouveaux appareils d’une valeur de 1500 Bt pièce et nécessitant un service Internet de 50 Bt / mois. Dans le même temps, la NIA a prévu un budget de 1,3 million de thb pour mettre au point un système de suivi moins coûteux et les agents de police de Bang Sue testeront les 200 appareils dans leurs véhicules personnels.

Ces traceurs peuvent localiser le véhicule et envoyer des informations en temps réel au commissariat de police de Bang Sue, afin que les officiers puissent immédiatement savoir s’il y a un accident ou une panne. Il connait également la vitesse du véhicule et peut être utilisé pour suivre les taxis motos afin de protéger les passagers.

L'idée semble donc d'équiper tous les véhicule avec un tel système.

Par ailleurs, le major Pol Narongrit Ngamchaeng, a déclaré que le système de barrage intelligent dispose d’une caméra d’intelligence artificielle qui capture les images et les données de chaque véhicule franchissant le point de contrôle.

«Lorsque les agents doivent suivre une voiture suspecte, le système peut leur fournir des informations sur l'heure à laquelle la voiture a passé le point de contrôle, le nombre de passagers et d'autres informations pertinentes, afin que la voiture puisse être retrouvée rapidement.

«La police de la route envisage d'installer ce système d'ici janvier 2020», a-t-il déclaré.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16339
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #317 le: octobre 14, 2019, 08:35:45 am »


Les riches importent beaucoup plus de voitures de luxe que l'an passé

Les importations de voitures haut de gamme telles que les BMW, les Bentley et les Mercedes-Benz ont considérablement augmenté à en juger par le montant des redevances douanières qui ont été acquittées, a déclaré un responsable des douanes cette semaine.

Selon Chaiyut Kumkun, BMW et Bentley ont payé cette année 102,9% de plus que l'année précédente, tandis que Mercedes-Benz payait 1,8% de plus.

« Nous avons constaté que les importations de voitures de luxe avaient ralenti en 2018 après que le Département des enquêtes spéciales avait commencé à examiner ce commerce et que les autorités douanières avaient envisagé des taxes supplémentaires », a déclaré Chaiyut. «Les nouvelles taxes ont été annoncées cette année, mais le secteur des importations est à nouveau actif pour répondre à la forte demande de ce pays.» Dans le passé les riches avaient trouvé un stratagème pour ne payer que des taxes ridicules.

Les importations de voitures ont augmenté cette année plus que tout autre secteur, a-t-il déclaré. Les taxes perçues sur les voitures particulières s’élèvent à 1,28 milliard de thb -soit une augmentation de 30% par rapport à 2018-,  à 8,16 milliards sur les importations de pièces détachées et à 1,1 milliard de Bt sur les bus

Avec 108 milliards de Bt perçus en 2019, l’objectif de la douane pour 2020 est de 111 milliards de Bt.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14640-les-riches-importent-beaucoup-plus-de-voitures-de-luxe-que-lan-pass%C3%A9/
IP archivée