Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Les HORS SUJETS qui nous intéressent...  (Lu 1191799 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15413
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3850 le: avril 17, 2019, 07:58:53 am »


L'incendie de Notre Dame de Paris

Comme beaucoup de Français et de Parisiens, l'incendie de la cathédrale Notre Dame m'a beaucoup touché... J'ai posté sur ma page Facebook quelques photos prises lors de mon dernier passage à Paris qui rendent hommage au cœur historique et religieux de la France.

https://www.facebook.com/emmanuel.perve.3/media_set?set=a.10157438720824066&type=3
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15413
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3851 le: avril 26, 2019, 09:48:37 am »


Il manque 23 millions de femmes dans le monde !

Depuis les années 1970, le déséquilibre démographique mondial se chiffre à 23 millions de femmes manquantes, d'après une étude parue dans la revue PNAS. Un phénomène principalement dû aux avortements sélectifs en Asie.

23,1 millions de femmes manquent à l'appel depuis les années 1970. C'est ce que révèle une étude internationale parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences et dirigée par Fengqing Chao, de l’université de Singapour.

En comptabilisant les différences de nombre de naissances d'hommes et de femmes dans le monde et en les comparant au ratio naturel moyen de référence, les chercheurs montrent que, dans douze pays, un grand nombre de femmes qui auraient dû naître n'ont pas vu le jour.

C'est en Inde et en Chine que ce phénomène est le plus marqué, avec respectivement 11,9 et 10,6 millions de filles manquantes entre les années 1970 et 2017. Sachant que ces deux pays représentent 38 % de la population mondiale et un tiers des naissances, ils sont les principaux responsables du déséquilibre démographique à l'échelle planétaire.

Ces écarts sont dus à la politique chinoise de l'enfant unique, instaurée en 1979 et abandonnée en 2016, mais aussi à des contextes socio-culturels de préférence pour les garçons, liés à une baisse de la fertilité.

Au Vietnam, le phénomène s'accentue à partir de 2001, lorsque le nombre moyen d'enfants par femme diminue à deux. Même chose à Hong-Kong, où le déséquilibre démarre en 2004, alors que le taux de fertilité tombe à un enfant par femme. Au total, sept pays cités dans l'étude sont asiatiques, mais la Tunisie, l'Albanie ou le Monténégro sont aussi touchés par une absence de femmes.


Un phénomène lié au développement de l'échographie

Les auteurs de l'étude mettent aussi en avant le lien entre ces avortements sélectifs et le développement des échographies. C'est dans les années 1970 que les technologies de détermination du sexe du fœtus deviennent de plus en plus accessibles. Les avortements sélectifs se généralisent alors dans les pays où un héritier vaut mieux qu'une héritière. Les familles ont parfois recours à plusieurs avortements successifs, jusqu'à donner naissance au garçon désiré.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3852 le: avril 29, 2019, 08:19:27 pm »



 :announce  Exclusif ! Le projet thaïlandais par le célèbre architecte thaïlandais pour la reconstruction de notre-Dame...  :)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15413
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3853 le: avril 30, 2019, 07:58:13 am »


RIP Arnaud !


Mort d’Arnaud Dubus, ancien journaliste de « Libé » à Bangkok

Il était encore en France, mais avait déjà la tête en Asie du Sud-Est. C’était en 1987. Un jeune étudiant met la dernière main à un mémoire de maîtrise en information et communication (Celsa-Université Paris-IV) qui aurait pu lui fermer un paquet de portes dans la profession : « Journalisme et objectivité. Exemple de l’attitude de Libération, le Monde, le Nouvel Observateur face au Cambodge des Khmers rouges (1975-1978) : entre l’aveuglement et la partialité. » Déjà indépendant, curieux, scrupuleux, l’étudiant s’appelle Arnaud Dubus. Il a 24 ans cette année-là. Et déjà une grande passion pour cette captivante Asie qui deviendra son lieu de vie et son terrain de reportage et de recherche. Lundi soir, Arnaud s’est suicidé à Bangkok. Il aurait eu 56 ans le 25 juin. Il vivait en Thaïlande depuis trente ans.


Esbroufe.

Bouclettes blondes et regard bleu insondable, l’enfant de Roubaix arrive à Bangkok en 1989. La région est en effervescence : Aung San Suu Kyi s’est dressée face à la junte birmane, les militaires tentent un coup d’Etat aux Philippines, une paix fragile se dessine dans le Cambodge post-Khmers rouges que va bientôt quitter l’envahissante armée vietnamienne… Arnaud s’immerge, parcourt ces pays en curieux. Il commence à écrire pour le Mékong, puis très vite RFI et Libération qu’il rejoint en janvier 1999. Pas sûr que son premier article sur la «stabilisation monétaire du FMI en Asie» l’ait franchement emballé. Arnaud préfère le terrain, l’immersion, les lectures d’ouvrages spécialisés (lui-même en signera plusieurs pour l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine), les curiosités et le temps long. Un journalisme sans esbroufe à la croisée des chemins entre reportage et recherche.

Sa couverture du conflit des chemises rouges et jaunes qui déchire la Thaïlande à partir de 2008 est impeccable : au plus près des manifestants, au plus profond des racines culturelles et politiques de la Thaïlande. Et toujours en soutien aux reporters victimes de l’arbitraire ou d’exécution, comme le photographe Fabio Polenghi, tué en 2010 à Bangkok, dont il défend la mémoire et le travail. De l’avis de nombreux journalistes, il devient l’un des meilleurs connaisseurs de la région. Aux réunions entre confrères, il est celui que l’on consulte sur les élections, sur la monarchie, sur le bouddhisme. Toujours disponible. «Il y avait chez lui le souci d’être profond, à l’écoute des autres. Il était d’une grande honnêteté intellectuelle», se souvient le documentariste Bruno Carette avec qui Arnaud a réalisé Bonzes Farangs.

Avec le temps, il était lui-même devenu bouddhiste, pratiquant la méditation depuis quelques années. Quand on lui posait une question, il prenaitle temps de la réflexion avant de répondre. Il était doux, parlait bas. Avec sa compagne thaïlandaise de toujours, Nou, dont il avait élevé la fille, ils se rendaient souvent ensemble sur les événements. Il parlait un thaï raffiné, avec un accent exécrable et le lisait parfaitement. Assoiffé de connaissance sur l’histoire, sur la culture de la région, il prenait des cours de sanskrit. Il avait une fascination pour le chevauchement des cultures hindouiste et bouddhiste.


Enigmatique.

L’année dernière, il avait rejoint le service de presse de l’ambassade de France à Bangkok. Il était apaisé de l’angoisse du pigiste, mais le métier de journaliste lui manquait. Arnaud était un bon compagnon de reportage. On se souviendra d’un fou rire devant les pingouins enfermés dans une pièce glacée du zoo désert de Naypyidaw, en Birmanie en 2012. Il avait l’allure d’un éternel ado, mince, toujours l’air rêveur, dans la lune, énigmatique, souvent un béret de titi parisien vissé sur la tête. On le pensait secret, discret, timide, et tout à coup il sortait une blague absurde, avec un goût prononcé pour l’humour des années 70, à la Charlie. Puis, il repartait, avec un petit sourire en coin. C’est ce sourire-là que l’on gardera en mémoire. Salut Arnaud.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3854 le: mai 01, 2019, 03:27:32 pm »



En ce jour de Fête du Travail, qui risque fort d'être très agité en cette année 2019, quelques brins de muguet pour vous les amis de notre forum... :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

PHILGOOD

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 557
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3855 le: mai 01, 2019, 04:20:05 pm »



En ce jour de Fête du Travail, qui risque fort d'être très agité en cette année 2019, quelques brins de muguet pour vous les amis de notre forum... :D

Merci beaucoup Line,
Nous te souhaitons également un bon 1er Mai.
Amicalement,
Philgood ...  :smile



IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3419
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3856 le: mai 01, 2019, 07:35:26 pm »


Bonne Fête du Travail les amis!
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3857 le: juin 08, 2019, 07:46:48 pm »


c'était hier et quel spectacle... BRAVO LES FILLES   :clap :clap :clap :clap


COUPE DU MONDE FEMININE DE FOOT 2019 CONTRE LA COREE DU SUD = 4-0
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15413
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3858 le: juin 09, 2019, 07:43:17 am »


Bravo les filles même si je ne regarde pas les matchs... J'avoue que le football fémininin ne me passionne pas vraiment !
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14063
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3859 le: juin 09, 2019, 11:04:17 pm »


Bravo les filles même si je ne regarde pas les matchs... J'avoue que le football fémininin ne me passionne pas vraiment !


et bien dommage Manu  :D  car quand on voit le match des champions du monde d'hier soir contra la Turquie, on se pose de réelles questions ...  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15413
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3860 le: juin 10, 2019, 07:25:44 am »


Pas vu non plus !... Pas assez passionné par le foot !
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15413
Re : Les HORS SUJETS qui nous intéressent...
« Réponse #3861 le: juin 13, 2019, 08:38:32 am »


Europe: 94 paquebots émettent dix fois plus de dioxyde de soufre que 260 millions de voitures

Selon une étude publiée ce mercredi, le leader mondial de la croisière de luxe, Carnival Corporation, asphyxie les côtes européennes en éméttant à lui seul plus d’oxyde de soufre que l’ensemble des véhicules du continent. En mer, les teneurs en soufre admises sont jusqu’à 1500 fois plus élevées que celles autorisées pour le diesel des voitures (1,5 % contre 0,001 %).

Plus de 7 millions de passagers et 20 milliards d’euros de retombées économiques: en Europe, le succès de la croisière ne se dément pas. Costa, MSC, CroisiEurope ou encore Ponant: un total de 40 compagnies de croisières, gérant 137 navires, sont domiciliées en Europe, où 75 autres navires sont également déployés par une vingtaine de compagnies non européennes. En 2018, un total de 7,17 millions de passagers européens ont effectué une croisière maritime, soit une progression de 3,3% sur un an. Pourtant, au-delà de l’enjeu économique, les navires de croisière représentent un risque majeur de santé pour les populations vivant dans les grandes villes portuaires européennes.

Selon un rapport publié ce mercredi par l’ONG Transport & Environment, le leader mondial de la croisière de luxe, Carnival Corporation, a émis à lui seul en 2017 dix fois plus d’oxyde de soufre autour des côtes européennes que l’ensemble des 260 millions de voitures du parc européen. Un chiffre colossal pour une entreprise qui possède une flotte de 94 bateaux, dont la moitié opère en Europe. Le numéro deux mondial, Royal Carribean, notamment propriétaire du plus gros paquebot du monde - le Symphony of the Seas - en a, lui, rejeté quatre fois plus.


60.000 décès prématurés par an

Le Vieux Continent est la deuxième destination pour les croisières, derrière les Caraïbes. En Méditerranée, Barcelone est le premier port en nombre de passagers, suivi par Civitavecchia, Palma de Majorque, Marseille et Venise. L’Espagne, l’Italie, la Grèce, la France et la Norvège sont donc les pays les plus exposés aux émissions de dioxyde de soufre, selon l’étude de Transport & Environment. À Marseille, huitième ville la plus impactée du continent, les 57 bateaux de croisière qui y ont fait escale en 2017 ont émis quatre fois plus de dioxyde de soufre que tous les véhicules circulant en ville.

En 2015, des chercheurs de l’université de Rostock, en Allemagne, avaient déjà alerté sur les effets de la pollution liée au transport maritime, qui serait responsable de 60.000 décès prématurés par an en Europe. L’une des principales raisons serait la qualité médiocre des carburants utilisés par ces mastodontes des océans: un fioul lourd dont les émanations sont bien plus toxiques que le diesel, pourtant lui aussi décrié.


Vers des « ports à zéro émission »?

Mais, selon ce rapport, la pollution s’étend également aux émanations d’oxydes d’azote, un autre gaz très toxique, mais aussi des particules fines en grande quantité. Un cocktail qui nuit dangereusement à la qualité de l’air dans les grandes villes portuaires européennes. À Marseille, les navires seraient ainsi à l’origine de 10% de la pollution atmosphérique. Et cela ne risque pas de s’arrêter. Une soixantaine de navires figurent dans les carnets de commandes des grandes compagnies pour des livraisons d’ici à 2021. «Nous sommes souvent accusés dans les médias d’être la cause du surtourisme, parce qu’on est visibles, surtout quand tous les passagers descendent en même temps du bateau. Mais nous ne représentons que 5% des visiteurs de Venise ou Barcelone, le reste arrivant par avion notamment», avait affirmé en avril dernier Tor Christian Sletner, vice-président en charge des affaires gouvernementales de Clia Europe, l’association fédérant la profession.



http://www.lefigaro.fr/sciences/en-europe-les-navires-de-croisiere-polluent-dix-fois-plus-que-l-ensemble-des-voitures-20190605?fbclid=IwAR3ltLDgqRPrqtHL82npUzUMpe6GCTh8f6w6IX-PdBmARCn3WrV0XUIMeOU
IP archivée