Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'école et les enfants en Thaïlande  (Lu 64192 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13526
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #175 le: septembre 07, 2017, 12:47:10 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Grande faille dans les établissements supérieurs en Thaïlande...  ???

Le "Times Higher Education World University Rankings 2018" n'est pas tendre avec le niveau des établissements d'enseignement supérieur en Thaïlande. Ce n'est pas un scop...

La Mahidol University, apparaît au-delà de la 500ème place. Il faut chercher les Chulalongkorn University, King Mongkut's University of Technology Thonburi et Surananee University of Technology dans le groupe des universités classées entre les 600ème et 800ème positions.

Le nombre d'étudiants étrangers inscrits dans les meilleurs écoles du royaume est compris entre 1% et 3%, contre 18% pour la University of Malaya (Malaisie), 30% pour la National University of Singapore (22ème) et 16% pour la Peking University (27ème)...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #176 le: septembre 12, 2017, 08:04:11 am »


Les fonctionnaires vont devoir se mettre au chinois

Le parlement thaïlandais a signé un protocole d'accord (MoU) avec l'Université Kasetsart pour améliorer les compétences linguistiques de ses fonctionnaires en chinois.

Le président de l'Assemblée législative nationale (ALN), Pornpetch Wichitcholchai, a présidé la cérémonie de signature entre le Secrétariat du Sénat et l'Institut Confucius de l'Université de Kasetsart. Selon l'accord, l'Institut Confucius enseignera aux employés et aux officiels du parlement thaïlandais à parler la langue chinoise, ce qui permettra aux législateurs thaïlandais d'avoir de meilleurs liens et une communication plus efficace avec leurs homologues chinois.

On espère également que le projet favorisera et soutiendra les engagements législatifs entre les deux parlements (thailandais et chinois).

De plus, l'Institut Confucius aidera le parlement thaïlandais à en apprendre davantage sur la culture et les traditions chinoises grâce à diverses activités telles que la calligraphie et la peinture chinoises.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1001527-thai-parliament-keen-to-improve-chinese-language-skills-of-officials/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #177 le: septembre 27, 2017, 08:21:18 am »


Elle n'a pas étudié au delà du brevet mais elle donne des cours de soutien gratuitement aux enfants de sa commune  :clap

CHAINAT: - Une esthéticienne a reçu des louanges car elle donne des cours de soutien aux enfants en difficulté après avoir ouvert une "école" dans sa maison dans la province de Chainat.

Manee Bunwirat, 53 ans, a seulement atteint le niveau M3 (la 3ème de collège) et n'est jamais allée à l'université.

Mais elle obtient d'excellents résultats avec les enfants qui l'appellent "Kru Manee" et aime ses cours.

Et elle ne facture que 1 baht par personne par session - pour payer la glace qui accompagne les boissons!

Les journalistes de Sanook ont été emmenés à la maison de Manee par le chef du district de Hankha, Ek Sophitthanon, qui n'a que des compliments à adresser à quelqu'un qui aide la communauté.

Manee aide les enfants du primaire P1 à P6 chez elle et compte au moins 30 élèves qui fréquentent les séances de soutien quotidiennes.

Elle a dit qu'elle trouvait cela difficile au départ car elle n'avait pas de formation, mais maintenant après 9 ans de pratique, beaucoup de ses étudiants ont brillé à l'école.

Manee, une esthéticienne, a déclaré qu'elle a commencé par enseigner à ses propres enfants avant de passer à d'autres à qui elle ne demande un seul baht.

Le chef de district Ek a déclaré que son département aide en offrant des livres et matériaux scolaires. De plus, il a prévu d'installer de meilleures toilettes dans la maison pour aider l'institutrice bénévole.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004050-who-needs-a-degree-to-teach-beauty-salon-worker-gets-results-for-just 1-baht-fees/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #178 le: octobre 01, 2017, 07:56:12 am »


Pénurie d'enseignants dans les écoles : les retraités doivent rester !

À la suite du départ en retraite massif d'environ 20 000 enseignants à la fin du mois de septembre, le Comité du personnel éducatif a décidé de réemployer temporairement quelque 5 000 enseignants à la retraite pour atténuer la pénurie de profs dans les écoles.

M. Boonrak Yodpetch, secrétaire général de la Commission de l'éducation a déclaré vendredi que 19 962 enseignants dans 11 326 écoles sont partis en retraite ce vendredi (fin septembre) qui marque la fin de l'année fiscale du gouvernement et cela a touché de nombreuses écoles qui se retrouvent sans prof.

Il a déclaré que le Comité du personnel éducatif a accepté de combler les trous et a chargé les bureaux d'éducation dans tout le pays de commencer le processus d'emploi ou de réemploi afin que les enfants aient un adulte devant eux lors de la rentrée (le mois d'octobre correspond à des vacances en Thaïlande, la rentée aura lieu le 1er novembre, à 1 ou 2 jours près suivant les écoles).

Le gouvernement va embaucher de nouveaux enseignants mais le processus peut s'avérer un peu long donc, en attendant, les écoles sont invitées à réengager environ 5 000 retraités.

M. Boonrak a déclaré que les bureaux d'enseignement ont également été invités à embaucher du personnel enseignant temporaire pour occuper certains postes vacants dans les écoles qui connaissent une grave pénurie d'enseignants.

Il a demandé aux parents de ne pas trop s'inquiéter de la pénurie d'enseignants.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004813-5000-retired-teachers-to-be-recruited-to-ease-teachers’-shortage-on-temporary-basis/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3276
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #179 le: octobre 04, 2017, 11:24:31 pm »


Le conseil des ministres étend l’aide au étudiantes enceintes !

Le gouvernement prévoit d'exiger que les établissements scolaires soient plus flexibles avec les étudiantes enceintes.

Le porte-parole adjoint du gouvernement, le colonel Atisit Chaiyanuwat, a déclaré hier que le Conseil des ministres avait déjà approuvé en principe un projet de règlement ministériel qui recommandait aux écoles de ne pas punir ou réprimander les étudiants qui souhaitaient suspendre leurs études pendant ou après leur grossesse.

"Ce projet de règlement exige également que les écoles ou universités permettent aux étudiantes de reprendre leurs études", a-t-il déclaré.

Il a également ajouté que le projet de règlement visait à encourager les établissements scolaires à prendre des mesures afin de prévenir les grossesses non désirées et à étendre l’aide à toutes les femmes concernées.

D’après cette réglementation, les écoles devront également fournir une éducation sexuelle.. !!


http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30328367
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13526
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #180 le: octobre 10, 2017, 03:05:51 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


L'enseignement du coréen en Thaïlande...  ::)

Le ministère sud-coréen de l’Education a annoncé hier la publication du manuel officiel de coréen destiné aux élèves thaïlandais de l’enseignement secondaire. Cette publication arrivera dix ans après que le coréen est commencé à être enseigné en tant que deuxième langue étrangère en Thaïlande.

Le ministère thaïlandais de l’Education a dirigé le projet de publication du livre de coréen en mettant sur pied une commission dédiée à cette mission. Des experts en enseignement du coréen venant de Corée du Sud et de Thaïlande font partie de l’équipe de rédaction.

Après le lancement du premier ouvrage, « Coréen 1 », ce mois-ci, six autres manuels se succéderont l’un après l’autre d’ici mars 2018. Ces livres certifiés par le gouvernement thaïlandais seront distribués aux collèges et lycées dès le premier semestre de l’année prochaine.

Les volumes 1 à 3 du manuel correspondent au niveau 1 du test de compétence en langue coréenne (TOPIK) puis ensuite les volumes 4 à 6 qui équivalent au niveau 2 du même test.

Chaque livre est composé de 12 chapitres sur 120 pages. Les thèmes ont été choisis en tenant compte des intérêts et du développement des capacités cognitives des adolescents. Un soin particulier a été apporté au choix du vocabulaire et de la grammaire dans le respect des spécificités des deux pays.

Les autorités thaïlandaises ont désigné au total 17 langues comme seconde langue étrangère.

Le coréen est la 4ème langue la plus enseignée derrière le chinois, le japonais et le français.

Malgré cette popularité, aucun manuel officiel n’était disponible. Les établissements scolaires optaient donc pour des livres de coréen utilisés par les universités sud-coréennes...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #181 le: novembre 05, 2017, 08:11:22 am »


Cet article parle du développement du tourisme mais l’incapacité à apprendre une langue étrangère (les Français le savent bien) est un handicap dans tous les secteurs de l'économie.


Les autorités considèrent que l'incapacité des Thaïlandais à appendre les langues étrangères freine le développement

Les Thaïlandais ont été critiqués par l'un des leurs pour ne pas être capables de bien communiquer en langues étrangères.

Le vice-Premier ministre Thanasak Patimaprakorn a déclaré que cette incapacité freinait le développement du tourisme dans de nombreux secteurs, en particulier celui de l'accueil des bateaux de croisière.

Thanasak s'exprimait après l'annonce des résultats d'un sondage mené par le ministère du Tourisme et des Sports, l'association de l'industrie du tourisme et un groupe d'investissement.

L'enquête a été menée concernant le marché des navires de croisière et a noté que, même si les affaires de Laem Chabang (Pattaya) et Koh Samui se portaient bien, Phuket était boudé.

Phuket - autrefois considéré comme l'une des meilleures escales pour les navires en Asie - était maintenant loin derrière, a rapporté Thai Rath. Ce média pense que la raison en était l’extrême faiblesse des Thaïlandais en langues étrangères.

Le ministre a déclaré que l'incapacité de communiquer avec les étrangers était citée comme l'une des deux principales raisons pour lesquelles l'activité des bateaux de plaisance à Phuket pataugeait. L'autre était un service médiocre ne correspondant pas aux exigences des voyageurs internationaux sur les paquebots de croisière.

Thai Rath a déclaré que les visites des croisiéristes étaient nécessaires car ils dépensaient en moyenne 6 174 baht par jour.

Alors que le marché des bateaux de croisière est l'un des secteurs à la croissance la plus rapide, les Thaïlandais pourraient ne pas en profiter par leur incapacité chronique à apprendre des langues étrangères (versus les Malaisiens très anglophones et les Cambodgiens / Vietnamiens qui ont la volonté d'apprendre).

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1009710-thais-lack-of-ability-at-foreign-languages-holding-back-tourism-says-top-minister/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13526
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #182 le: novembre 23, 2017, 07:56:15 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Enseignement de l'anglais : du mieux mais...  ???

La Thaïlande se classe 53/80 (contre 56/72 en 2016) dans l'étude "EF English Proficiency Index" qui détermine le niveau d'anglais des principaux pays non anglophones de la planète.

Elle passe de la catégorie "très faible" à celle de "faible", ce qui n'est qu'un premier pas dans la bonne direction.

Plusieurs pays de l'Asean, notamment Singapour et les Philippines, sortent du lot.

Ceci explique la forte présence de professeurs de ce dernier pays dans les écoles bilingues qui fleurissent un peu partout en Thaïlande.

De nombreuses familles de Manille et d'ailleurs parlent anglais à la maison avec les enfants.

Certains expatriés français qui résident en Thaïlande font de même. Nous recommandons très vivement cette option, si l'avenir des enfants s'inscrit dans le royaume ... ou s'ils veulent poursuivre leurs études dans les meilleures écoles de commerce françaises.

La langue de Molière constitue un handicap ... dès la maternelle, et condamne, de facto, l'étude du chinois au début de la scolarité.

L'étude "EF English Proficiency Index" fournit quelques précisions intéressantes, qu'il convient de prendre avec prudence.

Elle indique que les Thaïlandaises parlent un peu mieux l'anglais que les Thaïlandais. On peut mettre en cause, sur ce point précis, la représentativité de l'échantillon, qui ne semble pas avoir pris en compte l'importance des "couples" binationaux...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13526
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #183 le: décembre 19, 2017, 09:27:43 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


 L'école publique Baan Huay Sarn Yaw (Chiang Rai) nominée pour décrocher le  "Royal Institute of British Architects International Prize" 2018... 


L'école publique thaïlandaise Baan Huay Sarn Yaw (Chiang Rai) a été nominée pour décrocher le prestigieux "Royal Institute of British Architects International Prize" 2018.

Elle a été construite dans un temps record par Vin Varavarn Architects à la suite d'un séisme de magnitude 6,3 (record dans le royaume) qui a détruit 73 écoles qui hébergeaient 2.000 élèves.

Le bâtiment s'inspire du palais Maruekhathaiyawan de Rama VI, malgré l'absence totale d'ornements. La structure sur pilotis, les murs lambrissés et l'avant-toit profond sont typiquement thaïlandais et parfaitement adaptés au climat.

Baan Huay Sarn Yaw est un projet très différent de celui des candidats retenus pour participer à la finale, qui appartiennent déjà au gotha de la profession...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13526
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #184 le: décembre 25, 2017, 08:36:53 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Nombreux programmes d'études internationaux en Thaïlande... :)


Il existe de nombreux programmes d'études internationaux en Thaïlande, allant du premier au troisième cycle.

En fonction du programme, la langue d'enseignement est soit l'anglais, soit le chinois.

Pour suivre des études en anglais, vous devrez justifier d'un niveau suffisant en langue anglaise, en général TOEFL 550 et IELTS 6.0.

Il en est de même avec le chinois, en général un niveau 6 au HSK.

Il n'est pas obligatoire de s'inscrire dans un cursus pour passer ce genre de tests.

Cependant, dans le but d'obtenir la meilleure note possible, vous pouvez envisager de suivre une formation au TOEFL ou à l'IELTS. De nombreux organismes proposent ce type de programme.

Un séjour linguistique avant le passage du test, vous apportera une plus-value inestimable. Il est possible d'associer une formation avec un séjour à l'étranger...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3276
Re : L'enseignement scolaire en Thaïlande
« Réponse #185 le: janvier 11, 2018, 09:55:21 pm »


Le ministre de l'éducation demande qu'on lutte contre la drogue à l'école !   :clap

Le ministre de l'Education, Teerakiat Jaroensettasin, a ordonné à toutes les écoles de prendre des mesures pour lutter contre les drogues et autres vices susceptibles de nuire aux étudiants.

Il a déclaré que toutes les unités du ministère avaient été chargées de prendre des mesures plus strictes pour prévenir et supprimer les utilisations de drogues dans les écoles et les établissements d'enseignement du pays.

Il a ajouté que le ministère de l’Éducation s'entretiendra bientôt avec le ministère de l'économie numérique l'amélioration des équipements internet dans les écoles, et un plan pour prêter des ordinateurs portables aux étudiants des régions éloignées afin qu'ils soient à égalité avec ceux des grandes villes.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1019708-thai-education-ministry-steps-up-measures-to-crack-down-on-drugs-at-schools/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #186 le: janvier 14, 2018, 08:41:58 am »


Journée des Enfants : Hommage à Pam qui loge dans un tuk-tuk

Pour d’autres enfants, la Journée nationale de l’enfant sera un moment de célébration. Mais pour Pam, 10 ans, de la province de Songkhla, ce sera un jour comme les autres avec son père : ils vivent dans un tuk-tuk parce qu’ils n’ont même pas de quoi louer une chambre.

La mère de Pam l’a abandonné quand il avait trois ans, vivant avec son père de 62 ans. Celui-ci a trouvé du travail à Hat Yai en conduisant un tuk-tuk mais il ne gagne que de 100 à 200 bahts par jour avec lesquels il doit assurer les dépenses quotidiennes et l’éducation de Pam. Cela ne lui laisse que le choix d’habiter son tuk-tuk.

Le jour commence quand Pam doit se lever pour assister des moines dans leur quête, qui partagent leur nourriture avec le garçon et lui donnent un peu d’argent. Pendant que Pam est ensuite à l’école, son père entame sa course pour trouver des passagers. Puis il reprend Pam à l’école vers 16h et refait une tournée le soir pour conduire des clients. Ils gagnent un peu plus du mercredi au samedi lors du marché de nuit et que les vendeurs le hèlent pour le transport de leurs marchandises. Il reste peu de temps à Pam pour faire ses devoirs quand la soirée se termine.

Le père affirme qu’ils ont trouvé à se loger dans le tuk-tuk depuis quatre mois, ne pouvant louer une chambre. S’il gagne 300 bahts à conduire son petit véhicule il paie 120 pour le louer. Il doit souvent dépenser tout le reste pour des réparations.

Il regrette que son fils n’ait pas l’occasion de jouer avec les autres enfants. Il est souvent déçu de ne pas avoir assez d’argent pour acheter des vêtements neufs ou des jouets. Mais il fera tout pour qu’il puisse continuer ses études. Ce qu’il désire le plus, c’est une toit décent sur leur tête.

Quant à l’enfant, il désire devenir policier, et pour la Journée de l’enfant une bicyclette et un costume superman. Il veut étudier pour pouvoir aider son père.

Pour aider le père et l’enfant on peut envoyer des sommes à... suivre le lien


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1019663-children’s-day-plea-for-boy-who-lives-in-a-tuk-tuk/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #187 le: janvier 15, 2018, 07:46:56 am »


Journée de l’enfant. Drogue et grossesses des adolescentes : l'assemblée nationale prépare 10 lois

Dix nouvelles lois seront introduites cette année par l'Assemblée législative nationale (ALN) dans ce que le gouvernement appelle un effort «global» pour protéger les enfants, l'accent sera mis sur la consommation de drogues et les grossesses chez les adolescentes.

Les 10 lois seront le "cadeau" de l'ALN aux enfants thaïlandais, a déclaré Wallop Tang-Kananurak, à l'occasion de la journée des enfants thaïlandais hier. Et si au lieu de "cadeau", c'était simplement le travail normal des députés que de protéger la jeunesse ?

Le gouvernement est préoccupé par le bien-être et la protection des enfants, a déclaré le député.

Entre autres, les nouvelles lois comprendront des mesures sur la promotion du développement des enfants et des jeunes, le contrôle de la mendicité et les techniques de procréation assistée dans la science médicale.

"Ces lois fourniront une protection juridique à tous les enfants et soulageront les problèmes auxquels la génération suivante doit faire face, en particulier les problèmes de consommation de drogue et de grossesse chez les adolescentes", a déclaré M. Wallop, député en charge du projet. Les autorités et les parties prenantes doivent être conscientes des problèmes affectant les enfants et prendre des mesures immédiates, a-t-il ajouté.

Selon lui, la consommation de drogue est un problème important, notant que la Thaïlande comptait jusqu'à 2,7 millions de consommateurs de drogues et que 300 000 adolescents âgés de 15 à 19 ans étaient en désintoxication, alors que d'autres jeunes consommaient des drogues mais ne recevaient pas d'aide.

Wallop a déclaré que des toxicomanes de 11 ans ont été trouvés et que des enfants de 7 ans ont été impliqués dans le trafic de drogue.

Il a également déclaré que le nombre de grossesses non planifiées chez les adolescents a augmenté chaque année, avec environ 150 000 adolescents de moins de 19 ans tombant enceintes chaque année. Le nombre de nouveau nés abandonnés ou tués augmente de manière concomitante.

La teneur des lois n'a pas été divulguée.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020183-ten-upcoming-laws-touted-as-‘protecting’-children/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #188 le: janvier 18, 2018, 08:32:47 am »


"Faites des enfants". Le gouvernement met en place des mesures pour inciter à la procréation

Le gouvernement thaïlandais a dit à "ses hommes" de se mettre au travail et de commencer à faire plus d'enfants.

Une réunion au niveau ministériel rappelle que d'ici 2036, 30% de la population thaïlandaise auront l'âge de la retraite.

Le pays a besoin de plus d'enfants pour que, dans 18 ans, il y ait suffisamment d'adultes au travail. Rappel, à ce jour, 2 à 3 millions de migrants font tourner l'économie thaïlandaise. Moins de Thaïlandais en âge de travailler signifie plus de migrants.

La baisse du taux de natalité préoccupe fortement les autorités.

Dans cette optique, le gouvernement a accepté toute une série de mesures et d'allégements fiscaux pour encourager les hommes thaïlandais à recommencer à procréer, a rapporté Sanook.

Les incitations fiscales pour avoir deux enfants ou plus sont doublées tandis qu'une aide sera accordée aux couples pour payer une grande partie des services de maternité dans les hôpitaux.

Les crèches devraient également être créées en nombre pour aider les parents qui travaillent.

Des allégements fiscaux sont également apportés pour les personnes qui donnent de l'argent aux hôpitaux (donc les riches).


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020593-thai-men-told-get-to-work-and-make-more-kids/

------------

Nous le savons tous, élever un enfant en Thaïlande coute extrêmement cher. Les aides gouvernementales existent mais se comptent en centaines de bahts. Même si elles sont multipliées par 2, cela n'incitera pas les couples Thaïlandais à faire des enfants, il faudrait les multiplier par 10.

Taux de fécondité : Thaïlande, 1,5 enfant par femme (en baisse), France 2 (en baisse).
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #189 le: janvier 27, 2018, 08:12:18 am »


Les universitaires thaïlandais ont déjà un niveau culturel lamentable... Là, on risque d'atteindre des sommets !!!


Vers la fin de la philo et de la littérature à l'université ?

Un enseignant important a demandé hier au gouvernement de ne pas aller de l'avant avec un plan visant à réduire le soutien aux enseignants engagés dans des domaines considérés comme ne répondant pas au marché du travail du pays.

Le professeur Athapol Anunthavorasakul, qui enseigne à l'université de Chulalongkorn, a déclaré qu'un tel plan était apparemment axé sur des gains à court terme mais ne tenait pas compte des investissements à long terme dans le développement social.

Athapol a dit qu'à première vue, la philosophie et la littérature ne semblaient pas avoir de valeur marchande.

"Mais à un niveau plus profond, une telle connaissance est cruciale quand la société a besoin de réponses et de débats logiques", a-t-il dit.

Il a souligné que les études de philosophie ont formé des étudiants à la pensée rationnelle et analytique.

Il a également soutenu que les études littéraires constituaient un capital culturel.

Athapol s'exprimait en réponse à des informations selon lesquelles le Premier ministre Prayut Chan-o-cha avait demandé au Conseil national de développement économique et social (NESDB) de contrôler les domaines académiques qui produisaient des diplômés sans emploi et ne répondaient pas aux besoins du marché du travail.

Le NESDB a présenté un plan pour développer les ressources humaines dans le secteur de l'enseignement supérieur du pays sur la période 2018 - 2037.

Athapol a souligné "Les universités ont le devoir de créer et d'accumuler la sagesse et la connaissance intellectuelle (sous entendu : du pays). Ils ne sont pas conçus pour produire uniquement du travail ", a-t-il dit.

Le ministre adjoint de l'Education, Dr Udom Kachintorn, a déclaré que le gouvernement n'avait pas l'intention d'abandonner les sciences sociales, mais qu'il devait donner la priorité au domaine informatique pour le moment.

"C'est parce que nous manquons encore de ressources humaines adéquates en informatique", a-t-il expliqué. "Nous allons d'abord allouer des fonds aux universités qui répondent activement aux objectifs nationaux".

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1022055-thai-govt-warned-against-cutting-humanities-at-universities-amid-it-employability-campaign/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #190 le: janvier 31, 2018, 07:42:52 am »


Harcèlement scolaire, la Thaïlande numéro 2 mondiale ? Source gouvernementale

Le Bureau de la Commission de l'éducation (OBEC) prépare un plan de prévention de l'intimidation / harcèlement dans les écoles, après une enquête récente qui montre que la Thaïlande a le deuxième plus grand nombre d'enfants victimes d'intimidation.

Selon l'enquête menée par le ministère de la Santé mentale, environ 600 000 enfants sont victimes d'intimidation dans les écoles chaque année, et 40% de ces enfants sont intimidés par leurs pairs.

Le secrétaire général de l'OBEC, Boonrak Yodpetch, a déclaré que son agence travaille actuellement sur un plan pour s'attaquer à ce problème. Le plan sera ensuite présenté au ministre de l'Éducation, le Dr Teerakiat Jareonsettasin, pour examen.

M. Boonrak a déclaré que la violence dans les écoles ne peut pas être gérée par le seul OBEC, et que toutes les agences concernées doivent unir leurs efforts pour le résoudre.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1022630-thailand-has-the-worlds-2nd-highest-percentage-of-children-being-bullied-at-schools/

-------------------------------


Article très étrange de l'agence nationale de presse donc le govt. .

Quelle source ?

Quel harcèlement ? Des exemples ? Pour avoir plusieurs enfants dans le système scolaire thailandais (public et privé), il n'y a pas particulièrement plus de harcèlement qu'ailleurs dans le monde, sans doute plutôt moins. Avez-vous des témoignages ?

Mais le ministère dit que 40 % des enfants sont harcelés par d'autres enfants. Ce qui signifie que 60 % des violences sont le fait d'adultes. Alors, cela c'est exact, il y a une tradition de violence des adultes contre les enfants à l'école mais il ne faut pas laissez entendre que les enfants sont violents, ce sont les adultes qui le sont.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13526
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #191 le: février 07, 2018, 05:41:42 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Les universités en Thailande

Les universités thaïlandaises affichent des scores pitoyables, dans le classement "Asia University Rankings 2018" publié par le "Times Higher Education (THE)".

Mahidol University, l'établissement le mieux classé, s'accroche à sa 97ème place de l'année dernière. "King Mongkut’s University of Technology Thonburi" (114ème) rétrograde de quelques places, de même que "Chulalongkorn University" (164ème). King Mongkut’s Institute of Technology Ladkrabang" (tranche 201/250) perd une trentaine de places, "Chiang Mai University" (tranche 201/250) une quarantaine ... "Khon Kaen University" et "Prince of Songkla University" ... une cinquantaine !

L'enseignement supérieur en Thaïlande est victime des progrès très importants enregistrés dans les autres pays d'Asie...


Malheureusement nous le savions... :(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #192 le: février 09, 2018, 08:09:30 am »


Effectivement, le niveau des universitaires thaïlandais est dramatiquement bas !... A titre d'exemple, dites-vous qu'ici, l'équivalent d'un BAC + 4 ne sait pas où se situent des pays comme le Mali ou le Honduras !...

Ajoutez à cela des niveaux nuls en Histoire, en langues étrangères, en littérature, en mathématiques, etc. et vous avez le tableau !

 :hang

IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #193 le: mars 14, 2018, 01:27:58 pm »


Bien étranges ces professeurs d'anglais !...  :hang


144 raids pour débusquer les professeurs d'anglais illégaux !

Thai Rath annonce que le célèbre grand flic Surachet Hakpal ciblait les écoles internationales qui aident et encouragent sciemment les enseignants illégaux.

Surachet - officiellement de la police touristique - a mentionné que certains clandestins enseignaient les langues même dans les jardins d'enfants de Chonburi.

Il a déclaré que les écoles où des clandestins et des "overstayers" étaient trouvés seraient contrôlées pour voir si les responsables de l'école les avaient aidés.

Le grand policier s'est exprimé lors d'une conférence de presse au marché de Ratchada Rot Fai où la police a annoncé des raids sur 144 endroits à l'échelle nationale ciblant principalement la communauté des expatriés à "peau sombre".
 
La plupart des personnes arrêtées sont des Nigérians, des Camerounais et des... Roumains (sic). Quarante et un d'entre eux ont été présentés à la presse à Bangkok. Les tests de dépistage de drogues n'ont révélé que trois résultats positifs. 25 personnes ont été accusées d'entrée illégale et 16 étaient en overstay.

Il s'agissait de la 3ème vague d'arrestations de clandestins. Cette opération a été appelée X-Ray Outlaw Foreigner, comme ni les Anglais, ni les Thaïlandais n'ont compris ce que cela voulait dire, on ne va pas se risquer à traduire.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1028320-crackdown-on-illegal-teachers-police-target-international-schools-in-x-ray-outlaw-foreigner-campaign/
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #194 le: mars 14, 2018, 02:14:08 pm »

Citer
       

Bien étranges ces professeurs d'anglais !...          


Cela ne date pas d'aujourd'hui , il est grand temps qu'ils fassent le ménage .
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #195 le: mars 21, 2018, 07:24:11 am »


La course en sac version thaïlandaise dans une école du Royaume...  :What?
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3276
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #196 le: avril 03, 2018, 07:08:12 pm »


Résultats catastrophiques à l'examen ONET de fin de lycée !   :hang

Pour comprendre cette histoire il faut savoir qu'il existe plusieurs examens de fin de Terminale (M6). Et que, de toute façon, on peut entrer en faculté par d’autres moyens (portfolio, bourses, quotas, etc.). Par ailleurs, le redoublement n'existant pas, tous les jeunes se retrouveront en faculté en aout.

L'examen de fin de Terminale le plus important pour les jeunes est le GAT-PAT. Le ONET a plus vocation d'évaluer le niveau de l'enseignement prodigué dans le pays.

Ainsi la plupart des jeunes Thaïlandais sont en dessous de la moyenne à ONET (Ordinary National Education Test) pour l'année scolaire 2017 (examen début 2018).


Sur 100, Les notes moyennes nationales pour chaque sujet sont les suivantes: 49,25 points pour la langue thaïe; 34,70 points pour les sciences sociales, les sujets religieux et culturels; 28,31 pour l'anglais; 24,53 pour les mathématiques et 29,37 pour la science. On peut donc parler de résultats catastrophiques.

M. Samphan Panpruek, directeur de l'Institut national des services éducatifs, a déclaré lundi que la performance moyenne des élèves en thaï et en anglais était meilleure que l'année précédente, bien que le score moyen reste très en dessous des 50 / 100.

Il a insisté sur le fait que les questions posées dans l'examen ONET étaient dans le programme et que le test était conforme à la norme.

M. Samphan a suggéré à toutes les écoles secondaires d'analyser les informations concernant l'examen ONET de leurs étudiants en comparaison avec les performances d'autres écoles de taille similaire afin qu'elles puissent améliorer l'enseignement qu'elles prodiguent.

En effet, et vous le savez si vos enfants sont passés par là, la grande réussite de ONET c'est la manière d'annoncer les résultats. Chaque jeune peut se comparer à ses pairs de l'école, du quartier, de la ville, de la nation avec des graphiques fort bien faits.

Ces résultats catastrophiques sont dus soit à des examens trop difficiles, soit à des élèves trop faibles. Les jeunes ne pouvant pas être tenus responsables de leur faible niveau (les jeunes Thaïlandais ne sont pas plus bêtes que les autres), les résultats interrogent sur le niveau des profs, les méthodes d'enseignement et l’organisation des lycées (de nombreuses heures de cours sont remplacées par des activités extra scolaires).

 
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #197 le: avril 04, 2018, 08:01:28 am »


C'est bien simple, en plus de 20 ans de Thaïlande, je ne me souviens pas avoir vu une seule fois un jeune Thaïlandais ou un adolescent avec un livre dans les mains... Par contre des gamins de cinq ans jouant à des jeux débiles sur leur smartphone ou sur leur plaquette, il n'y a que cela... Alors, comment s'étonner ?!!... Et j'imagine que beaucoup d'autres pays prennent le même chemin...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #198 le: avril 06, 2018, 07:56:32 am »


Une école de Kanchanaburi produisait de faux certificats de naissance pour toucher des subsides de l'état

Une école privée bien connue de la province de Kanchaburi aurait falsifié des certificats de naissance pour réclamer des subventions indues de l'État.

En raison de la politique d'éducation gratuite, le gouvernement accorde des subventions aux écoles publiques et privées pour que les parents n'aient pas à payer de frais de scolarité. Les parents d'élèves des écoles privées paient pour des frais non-liés à l'enseignement (cantine ou les fameuses piscines dont nous parlons souvent). Système des écoles catholiques en France sous contrat d'association.

À Kanchaburi, 24 écoles privées ont demandé des subventions de l'État via la Commission de l'enseignement privé. Ces écoles totalisent 16 650 élèves. Chaque mois, les subventions de l'Etat s'élèvent, pour elles, à environ 14 millions de Bt. Pour un élève de maternelle, les subventions de l'État s'élèvent à 10 010 thb par enfant et par an. Pour un élève du primaire, les subventions de l'État sont de 10 180 Bt par an.

Le bureau de l'éducation de la province enquête sur ces 24 écoles après avoir découvert l'école Amnuayvit Kanchanaburi, qui est célèbre localement, aurait utilisé des certificats de naissance falsifiés pour réclamer illégalement environ 20 000 thb du gouvernement.

Le bureau de l'éducation de Kanchanaburi a déposé une plainte auprès de la police contre le titulaire de la licence, le directeur et le gestionnaire de l'école.

"J'ai reçu les résultats d'une enquête préliminaire. Maintenant, l'enquête va remonter dans les années précédentes pour déterminer si l'école a été impliquée dans des irrégularités dans le passé ", a-t-il dit.

Le gouverneur de Kanchanaburi, Jirakiat Bhumisawasdi, a déclaré hier que les autorités compétentes avaient également prévu de déposer une plainte civile pour obtenir une indemnisation.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1032242-school-‘faked-birth-certificates’-to-claim-state-funding/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14015
Re : L'école et les enfants en Thaïlande
« Réponse #199 le: avril 22, 2018, 07:57:14 am »


Le ministre de l'éducation soupçonne des décennies de corruption dans le projet "Internet à l'école"

Le ministre de l'Education soupçonne des années de pratiques corrompues dans le projet MOENET qui a fourni l'accès à Internet aux agences et aux écoles sous la supervision du ministère.

Les hauts fonctionnaires du ministère, y compris les secrétaires permanents à la retraite, sont maintenant des cibles possibles pour une enquête de la Commission nationale anticorruption (NACC). Dans les ministères thailandais, les secrétaires permanents sont des hauts fonctionnaires presque toujours excellents qui "font tourner" le ministère alors que les ministres changent. Si la Thaïlande est un pays qui fonctionne bien on le doit à sa haute administration d'une rare efficacité.

"Nous transmettrons l'affaire au NACC pour examiner le rôle des hauts fonctionnaires qui étaient en charge du projet", a déclaré hier le ministre de l'Education, Teerakiat Jareonsettasin.

Teerakiat, qui dirige lui-même le comité ad-hoc, soupçonne que la corruption au MOENET aurait pu durer depuis des décennies. L'actuel secrétaire permanent adjoint du ministère, Prasert Boonruang, a témoigné qu'on lui avait offert un pot-de-vin de 7% l'an dernier alors que les représentants de TOT tentaient de le persuader de prolonger le contrat MOENET avec le cabinet.

"Mais j'ai refusé l'offre. Je ne me livrerai à aucune forme de corruption ", a-t-il déclaré.

Teerakiat considère Prasert comme un témoin bien que ce dernier ait renouvelé le contrat avec TOT à deux reprises au cours des deux dernières années.

La décision (de ne pas accuser Prasert) est fondée sur le fait que Prasert a parlé de prétendues irrégularités dès qu'il les a détectées.

"Au départ, j'ai prolongé le contrat de trois mois afin de donner aux responsables concernés un peu de temps pour se préparer à l'achat, conformément à la politique du ministre de l'Education de l'époque, le général Dapong Ratanasuwan. Sept mois plus tard, j'ai accepté de renouveler le contrat parce qu'il n'y avait pas d'autre soumissionnaire. Mais quand un fonctionnaire de niveau C8 est venu me voir en octobre dernier pour recommander de renouveler à nouveau le contrat, j'ai dit «non» parce que les choses étaient suspectes », a expliqué Prasert.

Selon lui, le responsable du ministère de niveau C8 s'est efforcé de le persuader d'entériner le renouvellement du contrat, arguant que le non-renouvellement du contrat laisserait plus de 30 000 écoles sans accès à Internet.

Lorsque Prasert a continué à refuser le renouvellement du contrat, le pot-de-vin de sept pour cent a été offert.


"C'est alors que j'ai décidé d'alerter le ministre de l'Education actuel", a déclaré M. Prasert.

Teerakiat a non seulement annulé le contrat avec TOT au début de cette année, mais il a également transféré le fonctionnaire concerné.

Chaque année, le ministère de l'Éducation verse plus de 3 milliards (3 000 000 000) de Bt pour MOENET. 7 %.... Il ne s'agit donc pas de 200 thb lâchés à un policer qui vous laisse partir malgré votre défaut de permis.

TOT est intervenu en tant que fournisseur de services Internet pour MOENET en 2002. Le MOENET est le centre des TIC du ministère, qui dépend du bureau du secrétaire permanent du ministère.

Ensuite le ministre et donc The Nation jettent en pâture le nom des possibles corrompus :

Khunying Kasama Varavarn a été secrétaire permanent de l'éducation de 2002 à 2003 et de 2004 à 2006.

Les autres anciens secrétaires permanents du ministère de l'Education sont Pornnipa Limpaphayom, Charuaypon Torranin, Sasitara Pichaicharnnarong, Panita Kambhu, Suthasri Wongsamarn et Kamjorn Tatiyakavee.

À la tête du centre des TIC du ministère en 2002 :  Kiatisak Sensai. Laddawan Samittamarn a été directeur du centre entre 2003 et 2004.

Mayuree Rattanamung, Charnwit Tapsuphan, Nitibodee Tiangworakan, Jettana Dangintawat et Orachart Suebsit figurent parmi les anciens directeurs du centre.

"Le CNAC devra enquêter sur les fonctionnaires qui se sont livrés à des pratiques de corruption au cours des dernières années. À ce stade, les allégations n'ont pas encore été prouvées ", a déclaré Teerakiat.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1034671-ministry-suspects-decades-of-corrupt-practices-in-school-internet-service/
IP archivée