Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: BOUDDHISME et RELIGIONS en Thaïlande...  (Lu 42622 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : BOUDDHISME, BOUDDHISTES et MOINES en Thaïlande...
« Réponse #25 le: juin 21, 2011, 11:38:16 am »

http://www.lalsace.fr/actualite/2011/06/20/des-reliques-de-bouddha-a-strasbourg


Des reliques de Bouddha à Strasbourg


La sixième fête du Bouddha s’est achevée hier soir à Strasbourg, après trois jours de rencontres, de prières et surtout de vénération des reliques du Bouddha, présentes exceptionnellement pour cette occasion.


La fête du Bouddha, organisée par la Communauté bouddhiste d’Alsace (CBA), est née il y a six ans à l’initiative d’Olivier Reigen Wang-Genh, devenu depuis président de l’Union bouddhiste de France. Il s’agissait à l’époque de créer un événement fédérateur pour les bouddhistes d’Alsace, qui, jusque-là, se côtoyaient sans vraiment se fréquenter, divisés entre les diverses traditions bouddhiques et les nationalités d’origine.
 
La CBA regroupe ainsi quelque 30 000 personnes, ce qui fait de l’Alsace l’une des toutes premières régions bouddhistes de France, malgré une présence récente : la plus ancienne association remonte aux années 70 et la plupart des autres sont nées au cours des années 90. Une présence, de plus, très discrète, même si on compte dans la région quelques pagodes — à Strasbourg, Souffelweyersheim, Kuttolsheim, en particulier — et deux monastères.
 

L’édition 2011 de la fête, qui s’est tenue à salle de la Bourse, a été marquée par la présence de reliques du Bouddha : quelques fragments de son crâne, offerts en 2009 par les patriarches du bouddhisme de Thaïlande, afin de respecter une prédiction de la fin du XIX e siècle, qui annonçait leur départ vers l’Occident.
 
Ces reliques n’ont pas été directement offertes à la France, mais confiées à ce pays au nom de toute l’Europe. Découvertes en Inde à la fin du XIX e siècle, elles avaient été transférées au royaume de Siam (l’actuelle Thaïlande), seul pays d’Asie du sud-est indépendant à l’époque, qui entretenait, de plus, des relations avec la France depuis Louis XIV.
 
Désormais conservées à Paris, elles ne quittent la capitale que très rarement.

Leur présence à Strasbourg a donné lieu à de multiples vénérations et cérémonies d’offrandes, comme hier matin, quand une dizaine d’enfants, petits garçons endimanchés et fillettes en robes traditionnelles, cheveux ceints d’une couronne de fleurs blanches, ont disposé des petites coupes de fleurs, avant de se prosterner à de nombreuses reprises, à l’appel du gong.
 
Cérémonie troublante pour un Européen, puisque le bouddhisme oscille entre le statut de spiritualité et de religion. L’État français reconnaît le bouddhisme comme un culte, à l’instar du catholicisme, du protestantisme ou du judaïsme, mais le Bouddha n’est pas un dieu, même si l’on vénère ses reliques.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #26 le: juin 22, 2011, 09:25:42 am »

Des morceaux de crane de Bouddha, c'est quelque chose quand on y pense !
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #27 le: juin 22, 2011, 11:12:38 am »


Effectivement, on peut toujours se poser la question: des os du Bouddha Sakiamuni découverts des siècles, voir plus d'un millier d'années après sa mort sont-ils de restes authentiques du personnage sacré ?...

Mais comme on est dans le domaine de la foi, que ces reliques soient de vrais os du Bouddha ou pas, peut importe finalement !... Pour les fidèles, il est important que la prédiction, qui voulait que le Bouddha se déplace vers l'Occident deux millénaires après son entrée au paranirvana, se réalise...
IP archivée

aurelie

  • Newbie
  • *
  • Messages: 13
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #28 le: juin 22, 2011, 05:24:19 pm »

je pensais pas qu´il existait autant de bouddhiste en France, en tout cas ça me fait trés plaisir  :clap
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #29 le: juin 23, 2011, 11:36:28 am »


En réalité, il y en a très peu et ce sont surtout des Bouddhistes Mahayana tantriques (véhicule de Diamant) comme au Tibet...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #30 le: juillet 07, 2011, 06:38:45 pm »


En Thaïlande, on bénit les nouvelles voitures !

Voilà, illustré en quelques clichés pris par mon épouse, une tradition que certains ne connaissent peut être pas: la bénédiction par un moine d'un nouveau véhicule...

Dès que l'on perçoit une nouvelle voiture en Thaïlande, le premier arrêt se fait en effet au temple... Moyennant quelques offrandes, un moine bénit la voiture, ce qui est tout simplement sensé éviter les accidents dans le futur...


Photos:

1/ le moine commence par lier un fil de coton autour du volant...

2/ Puis il trace un mantra (formule bouddhique) sur le plafond du véhicule...

3/ Enfin, il bénie la voiture et son propriétaire avec de l'eau lustrale...

4/ et 5/ Les différents mantra dessinés sur les plafonds de mes deux 4x4...
IP archivée

casamui

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1067
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #31 le: juillet 07, 2011, 07:55:47 pm »

Pas seulement les voitures neuves Manu. Même d'occasion (pick up de 9 mois), le passage est obligatoire. D'ailleurs les beaux parents, oncles et tantes n'auraient pas pris place dans le véhicule si je ne m'étais pas plié au rituel, qui ne me dérange pas d'ailleurs.
Quand aux accidents, les chiffres montrent bien que le rituel manque cruellement d'efficacité. Malheureusement.
IP archivée
Tolérance et respect, humilité et compassion, le combat de toute une vie

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #32 le: juillet 08, 2011, 08:44:56 am »


On bénit toutes les nouvelles voitures mises en circulation par de nouveaux propriétaires, casamui, neuves ou d'occasion bien sûr... Je pense que les forumeurs avaient compris...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5929
Re : Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #33 le: juillet 08, 2011, 01:12:13 pm »


On bénit toutes les nouvelles voitures mises en circulation par de nouveaux propriétaires, casamui, neuves ou d'occasion bien sûr... Je pense que les forumeurs avaient compris...


Oui bien sur , j'ai déjà eu l'occasion de voir bénir des voitures c'est à voir même un jour en plein Bangkok il y avait au moins 5 moines + le propriétaire , un vrai spectacle ce rituel  . 8)
IP archivée
@+ Malco

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #34 le: juillet 12, 2011, 09:57:30 am »


On parle de Bouddhisme mais on oublie parfois ce que fut la vie légendaire du Bouddha Sâkyamuni... Les principales scènes de celle-ci sont d'ailleurs souvent représenté sur les fresques des temples thaïlandais comme celui du Doi Suthep à Chiang Mai... Alors qui était le Bouddha ?


Le Bouddha Sâkyamuni


Siddhârta Gautama ou Bouddha est un personnage  historique qui vécut au Nord de l’Inde au  6e siècle  avant J.C.  Dans  la  tradition Theravada,  il  naquit  en  623  avant  J.C.  à  Kapilavastu (Rummindei-Népal) et mourut en 543 avant J.C.(1) à Kusinagara (Kasia, Inde). Il était le fils de la reine Mayadevi et de Suddhodana, roi d’un petit état nommé Kosala, au pied de l’Himalaya (actuel Népal et Uttarapradesh indien).
          
Un jour, la reine Mayadevi en route pour rendre visite à ses parents, s’arrêta dans le bois du Lumpini et accrochée à une branche d’arbre, accoucha d’un bébé enfant. Le nouveau-né fut nommé Siddhârta. D’après la légende, les dieux Brahmâ et Indra assistèrent à la naissance. L’enfant marchait déjà et sept lotus poussèrent sous ses sept premiers pas !
          
En tant qu’héritier de la famille  Gautama, des sages furent chargés  d’examiner le jeune prince. Ils décelèrent trente deux points magiques sur son corps, prédisant qu’il serait destiné à la grandeur et qu’il deviendrait soit un chef universel, soit un leader spirituel. Une semaine après sa naissance, sa mère mourut et Siddhârta fut assigné à la caste des guerriers (Kshatriya). Entouré de luxe, instruit par les meilleurs précepteurs, initié à la philosophie hindoue, sa vie s’écoula dans l’ignorance des souffrances du monde. A l’âge de seize ans, il épousa Yashodara, une ravissante princesse qui, dix ans plus tard, lui donna un fils, Rahula. Pourtant, Siddhârta n’était pas heureux.
          
Lors d’une longue promenade, il fit un beau jour quatre rencontres édifiantes : un vieillard qui marchait avec peine, un pestiféré couvert de bubons purulents, une famille qui transportait vers le bûcher le cadavre d’un des siens et un moine mendiant en quête de nourriture. Il s’interrogea alors sur le sens de l’existence et comprit que si sa condition le mettait à l’abri du besoin, elle ne le protégerait jamais ni de la vieillesse, ni de la maladie, ni de la mort. La dernière rencontre le poussa à accomplir le grand renoncement. A 29 ans, il décida d’abandonner son royaume. Une nuit ou tout le monde s’était assoupi dans le palais, il s’enfuit sur son destrier en compagnie de son serviteur Chandaka.

Le lendemain, après avoir renvoyé ce dernier, il rencontra un chasseur avec lequel il échangea ses vêtements royaux contre une tenue de grossier tissu de couleur ocre. Ayant pris l’apparence d’un paysan pauvre, il devint religieux itinérant.
          
Pendant sept années, il parcourut le Nord de l’Inde, menant une vie d’errance et de privations, rendant visite à de nombreux maîtres et pratiquant différentes sortes de yoga et d’ascétismes. Mais son insatisfaction demeurait. Finalement, il décida de suivre la Voie du Milieu, choisissant de ne pas complètement mortifier ses sens et de ne pas non plus laisser libre cour à tous ses désirs. Installé sous un figuier banian à Bodh Gaya, il demeura sans bouger durant sept jours et sept nuits et se remémora tous les événements de son existence. Le troisième jour, deux vérités s’imposèrent à lui : la cause initiale de la souffrance humaine est le désir de l’homme. Pour changer le cours des choses, ce dernier doit supprimer le désir qui est en lui, condition essentielle pour atteindre la pureté. Le septième jour, il s’éveilla et connu une véritable illumination intérieure. Le prince Siddhârta devint à cet instant le Bouddha (« éveillé » en sanskrit).
          
Ne s’attardant pas, Il partit alors pour Bénarès et atteint le parc aux daims de Sarnath, distant de quelques kilomètres de la ville sainte. Là, il prêcha son premier sermon à cinq jeunes gens qui devinrent ses disciples. Il illustra au cours de ce sermon la nature de la réalité (le Dharma) par une roue : la roue de la loi (Dharmachakra). Il instaura un ordre monastique, le Sangha, et consacra le reste de sa vie à parcourir l’Inde, à prêcher les quatre nobles vérités (la souffrance, la cause de la souffrance, la fin de la souffrance, l’octuple sentier) et à transmettre son expérience religieuse. De nombreuses personnes intimement persuadées de la justesse des idées du Bouddha atteignirent à leur tour l’éveil et furent ordonnées moines (Bhikkhu). Après un entraînement et une instruction détaillée, ils furent envoyés dans toutes les parties de l’Inde pour propager la nouvelle religion. La mission du Bouddha fut couronnée d’un tel succès que seulement neuf mois après son éveil, 1250 disciples l’entouraient et l’aidaient à porter sa parole de paix universelle.
          
Le Bouddha ne souhaitait pas consigner ses propos par écrit. Une croyance populaire considérait à l’époque que les enseignements religieux ne devaient pas être reportés sur des matériaux impurs. Ils ne pouvaient qu’être mémorisés. Deux moines furent donc désignés pour apprendre par coeur les enseignements du maître. Son disciple le plus proche, Ananda, entreprit de retenir toutes les lois monastiques que ce dernier promulgua afin d’organiser l’ordre des moines dont dépendait l’expansion du bouddhisme.

Pendant quatre décennies, le Bouddha parcouru des milliers de kilomètres pour transmettre son enseignement. Devenu un vieillard, épuisé par la dysenterie amibienne, il atteint Kushinagara où Il s’éteignit, âgé de quatre vingt ans. Une énorme statue de grès représentant le Bouddha en position couchée fut placée dans un temple près du corps du défunt, signifiant qu’il venait d’atteindre le Nirvâna, état au-delà de l’existence sensible qui permet de sortir du cycle des réincarnations. Les sept jours suivants, des processions se succédèrent puis, le corps du Bouddha fut incinéré. Ses cendres furent placées sous un tertre ou distribuées comme autant de reliques aux souverains des royaumes bouddhistes indiens.


(1) Bien que la Thaïlande célèbre en 2011 de l’ère chrétienne le 2554e anniversaire de la mort du Bouddha, les historiens s’accordent à rapprocher de nous son existence, sans être pour autant d’accord sur une date précise pour sa mort. Celle-ci aurait eu lieu en 543 avant J.C. pour les Theravada alors que les historiens proposent des dates allant de - 486 à - 261.


Photos: Quelques évènements de la vie du Bouddha peintes sur les fresques du temple de Doi Suthep à Chiang Mai

1/ La reine Mayadevi met au monde le futur Bouddha dans les bois du Lumpini...

2/ Siddhârta fait quatre rencontres édifiantes : un malade, un vieillard, un cadavre et un moine...

3/ Siddhârta s'enfuit du Palais en compagnie de son fidèle Raula...

4/ Siddhârta coupe sa natte princière et devient moine errant...

5/ Siddhârta s'installe sous l'arbre Bo et médite durant 7 jours... Attaqué par les démons envoyé par Mara, dieu des morts, il est sauvé par l'intervention de la déesse de la Terre Torhani... A l'issu de la lutte, il découvre l'octuple sentier devient le Bouddha...

6/ Le Bouddha meurt à Kushinagara, âgé de 80 ans...
IP archivée

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 847
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #35 le: juillet 12, 2011, 09:18:16 pm »


faudra que j'y retourne au Doi Suthep, les fresques sont vraiment belles
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #36 le: septembre 19, 2012, 08:58:39 pm »


Pourquoi devient-on moine ?

L’entrée dans les ordres est un des mécanismes principaux de la transmission des valeurs bouddhiques. Peu d’hommes rejoignent définitivement le Sangha et le séjour dans les ordres est le plus souvent temporaire. Sa durée peut couvrir quelques jours ou traditionnellement la saison des pluies (Phansa) de juin à octobre.

On peut distinguer six raisons principales motivant les jeunes Thaïlandais à intégrer le Sangha :

- dédier sa vie à la pratique monastique afin d’espérer atteindre l’illumination.

- s’assurer de pouvoir suivre des études en séjournant dans l’école d’un temple lorsque l’on est issu d’une famille pauvre.

- s’entraîner à suivre les principes bouddhiques pour une courte période allant de 2 semaines à trois mois. Les Thaïlandais considèrent qu’un ex-moine ou novice est suffisamment mature pour devenir chef de famille.

- dédier les mérites obtenus durant la période de vie monastique à ses parents, en particulier à sa mère qui ne peut pas devenir moine.

- aider à pérenniser le bouddhisme durant une courte période en  revêtant la robe, elle-même symbole de la religion.

- pour toute une série d’autres raisons non religieuses telles que changer de vie personnelle, faire une retraite afin de faire le point ou encore pour le plaisir personnel.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #37 le: septembre 19, 2012, 08:59:41 pm »


Etre moine en ce moment à Sukhothai, ce n'est pas simple... Surtout durant la tournée du matin...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5929
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #38 le: septembre 19, 2012, 10:21:04 pm »

Hé bé ils ont du courage les moines .  8)
IP archivée
@+ Malco

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #39 le: septembre 22, 2012, 05:35:58 pm »

La quête du matin dans l'eau. Balaise !  :clap Faut aussi dire que c'est ça ou pas de gamelle !
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #40 le: septembre 23, 2012, 08:40:28 am »


On parle peu souvent des enfers bouddhiques où sont plongés certains être particulièrement malveillants... Sur cette fresque thaïlandaise, on peut voir ce qui arrive aux hommes qui, lors de leur dernier karma, ont eu des relations sexuelles un peu trop nombreuses...

Ouille !...
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2888
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #41 le: septembre 24, 2012, 04:00:06 pm »


terrible photo !!!  ::)
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #42 le: octobre 04, 2012, 09:18:47 am »


Mon épouse fêtait il y a deux jours les 90 ans de sa grand-mère... Evidemment, elle s'est rendu au temple afin de faire des offrandes à moine particulièrement sympatique... Photo :
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #43 le: juin 19, 2013, 08:42:43 am »


Des moines bouddhistes en jet privé font scandale !

Des moines bouddhistes sont au coeur d'une polémique en Thaïlande à la suite de la diffusion d'une vidéo montrant trois d'entre eux dans un jet privé avec des objets de grande marque.

http://www.lematin.ch/societe/moines-bouddhistes-jet-prive-scandale/story/10054685


Pour le veux de pauvreté, c'est foutu !...  :huhu
IP archivée

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 847
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #44 le: juin 19, 2013, 05:42:51 pm »


çà la fout mal mais je suis pas étonné,  j'ai toujours pensé que certains des moines avaient des tunes quand on voit les portables qu'ils ont dernier cri et j'ai même vu des appareils photos trois fois plus chers que le mien-
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #45 le: juin 19, 2013, 10:48:28 pm »


Nous les aimons bien tous ces moines mais il est vrai que j'ai été aussi quelquefois choquée lorsque l'un d'entre eux voyageait de Bangkok à Chiang Mai ou l'inverse en first class...   et étant donné que je fais très souvent ces trajets, çà n'est pas arrivé qu'une seule fois...

Mais dans le fond, je ne vois pas  pourquoi le bouddhisme serait différent d'une autre religion,  avec des gens qui ont réellement la foi et qui vivent chichement et d'autres, excusez-moi l'expression, qui ont trouvé la planque et qui vivent dans l'opulence...

Pour exemple, regardez dans nos campagnes, les curés vivent avec un salaire de misère et pourtant au Vatican, tous ces messieurs ont un train de vie très largement aussi de la norme...  >:( >:( >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5929
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #46 le: juin 19, 2013, 10:52:44 pm »



Des moines bouddhistes pédophiles .

Deux moines bouddhistes risquent jusqu'à 15 ans de prison pour avoir fourni un adolescent à leur supérieur, qui a abusé sexuellement du garçon, en Thaïlande.

Deux moines bouddhistes ont été arrêtés pour avoir fourni un garçon de 14 ans au supérieur d'un temple qui aurait abusé de lui sexuellement, a indiqué la police thaïlandaise mercredi, dernier scandale en date impliquant le clergé du royaume.

Les deux hommes, qui ont nié être au courant des abus, risquent jusqu'à 15 ans de prison, a précisé à l'AFP Wirachon Bunthawile, colonel de la police à Chiang Mai (nord). «Le supérieur est toujours au temple et nous attendons un mandat d'arrêt contre lui», a-t-il ajouté.

Selon les témoignages de la victime présumée et d'un chauffeur, les deux moines, âgés de 20 et 23 ans, auraient emmené le garçon voir le supérieur du temple du district de Chiang Dao, dans la province de Chiang Mai, plusieurs fois depuis février, a indiqué la police.

L'affaire intervient alors que la diffusion d'une vidéo montrant trois moines bouddhistes, censés vivre détachés des tentations du quotidien, dans un jet privé avec des objets de grande marque, a fait scandale.

Quelque 95% des Thaïlandais sont bouddhistes pratiquants, soit l'un des taux les plus élevés du monde. Et le clergé a été frappé par une série d'affaires impliquant des moines, les médias locaux rapportant notamment des cas d'usage de drogue, d'ivresse, de paris et de recours à des prostituées.

Source : http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Des-moines-bouddhistes-pedophiles-11127216
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #47 le: juin 20, 2013, 12:20:02 pm »



Effectivement, çà ne s'arrange pas... Entre 50% des moines qui sont paraît-il porteurs de maladies et les autres qui s'égarent complètement (scandales de toutes sortes...), ce n'est pas brillant... La religion n'est plus ce qu'elle était, mon bon monsieur...  :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #48 le: juin 25, 2013, 08:12:44 am »


ETONNANT !


Ce moine a été tué par balle en 1999... Son corps s'est momifié naturellement et est conservé au  Wat Pa Vang...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : BOUDDHISME en Thaïlande...
« Réponse #49 le: juin 25, 2013, 01:53:42 pm »


impressionnant... donc, çà fait 2 moines momifiés  en Thaïlande...

http://www.forumthailandeinfo.com/index.php?topic=1338.0
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".