Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Le SUD: la folie des hommes...  (Lu 97530 fois)

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #25 le: juillet 06, 2010, 09:10:43 am »


Dans le grand sud du pays (Yala, Pattani), les restaurants tenues par des Thaïs bouddhistes s'équipent depuis quelque temps de grillage anti-grenade... La sécurité avant tout !
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #26 le: août 13, 2010, 09:37:46 am »


Les combats continuent dans le "Grand Sud"... Avant-hier 11 aout 2010, une patrouille de militaires est tombée dans une embuscade dans la province de Narathiwat... Une bombe avait été placée dans une voiture sur son itinéraire... Heureusement, elle n'a pas fait de victime...

On retrouve ici une technique de guerilla utilisée en Irak ou en Afghanistan...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13625
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #27 le: août 13, 2010, 10:22:28 am »


Quelle tristesse,  ils ne s'arrêteront donc jamais...  :(

Espérons que le Ramadan calme un peu tout le monde pendant un mois...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

banedon

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 819
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #28 le: août 13, 2010, 02:19:06 pm »

Ou va le monde, entre les catastrophes naturelles, les guerres civiles et religieuses... droit dans le mur!  :hang
IP archivée
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #29 le: août 13, 2010, 02:37:03 pm »


Ou va le monde, entre les catastrophes naturelles, les guerres civiles et religieuses... droit dans le mur!  :hang


Voir ce livre qui vient de sortir .

---------------------------------

Maxime CHATTAM  
 
LA THÉORIE GAÏA
 
Et si le monde n'avait plus besoin de nous ?

La terre, dans un futur proche...
Les chiffres parlent d'eux-mêmes : multiplication des catastrophes naturelles, instinct de prédation en pleine recrudescence, accroissement exponentiel des tueurs en série... La planète se meurt et nous sommes son cancer.
L'Humanité est son propre virus.
Appelés d'urgence par la Commission européenne, un couple de chercheurs prend conscience du chaos qui s'annonce. Dans un monde livré aux éléments, où toute la violence de l'homme semble éclater soudain, le secret d'État se révèle explosif. Inavouable.
Survivront-ils ?
Survivrons-nous ?
 
Plus d'infos sur ce lien  : http://www.pocket.fr/site/la_theorie_gaia_&104&9782266189422.html
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13625
Re : Re : Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #30 le: août 13, 2010, 05:24:39 pm »


Maxime CHATTAM 
LA THÉORIE GAÏA

Et si le monde n'avait plus besoin de nous ?



et oui... assez épouvantable... quand on réfléchit bien...  
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #31 le: août 14, 2010, 09:50:25 am »


Effectivement Line, le Ramadan a commencé cette semaine en Thaïlande avec la première Tarawih dans la soirée du 12 aout (photo ci-dessous prise à Narathiwat)...

Les tarawih sont les prières quotidiennes du soir, exécutées après celle de la Isha, pendant le mois de jeûne du Ramadan.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #32 le: août 30, 2010, 09:36:25 am »


Là, j'émets un gros doute...


Une nouvelle unité de policiers à motos !

Une nouvelle unité thaïlandaise de policiers à motos vient d'être créé dans le sud pour lutter contre les terroristes qui mènent des actions dans les région de Pattani, Yala et Narathiwat.

Personnellement, j'émets un gros doute quant à son efficacité... Nous savons tous que la moto a prouvé son utilité pour la reconnaissance et le renseignement... elle s'est montré efficace pour transporter des policiers face à des foules désarmés (comme en Iran l'année dernière) mais contre des combattants équipés d'armes de guerre, je ne vois pas en quoi elle pourra être utile...

En regardant ses photos, on peut voir que:
- Le conducteur et le tireur n'ont aucune protection !
- Le tireur est dans l'incapacité de viser avec précision à cause du mouvement du 2 roues !
- Les motos de type Honda Dream n'ont aucune puissance et aucune capacité tout-terrain, ce qui est pourtant nécessaire dans le cadre du combat !

Bref, du n'importe quoi !...  :o
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #33 le: septembre 09, 2010, 11:56:59 am »


Un chiffre bien triste !...

Un nouvel enseignant Thaï a été abattu dans le Sud du Royaume par les rebelles alors qu'il se rendait en moto à son école... C'est le 134ème enseignant thaï depuis depuis 2004 dans la région...

Son assassin probable, un militant musulman soupçonné d'avoir tué 4 autres personnes dont un autre enseignant, a été arrêté...

 :'(

Pour moi, les indépendantistes n'ont aucune excuse... Ce genre de lâche assassinat ne peut et ne pourra jamais servir leur cause... Il ne pourra que les faire détester du reste de la population et illégitimer leur combat...
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #34 le: septembre 14, 2010, 01:41:42 pm »


Le conflit vu par les catholiques... Un texte qui résume assez bien les derniers évènements s'étant déroulés dans le "grand sud" du Royaume ces dernières semaines...


Violences dans les provinces musulmanes


Le 7 septembre dernier, un couple d'enseignants, tous deux bouddhistes et instituteurs dans une école publique de la province de Narathiwat, dans le sud du pays, ont été tués alors qu'ils se rendaient à motocyclette, tôt le matin, à leur travail. Le tueur se trouvait sur une autre moto et les a criblés de balles à l'arme automatique en les dépassant. Le lendemain, en signe de protestation, la Fédération des enseignants de Narathiwat a appelé les quelque trois cents établissements scolaires de la province à fermer leurs portes, tandis qu'à Bangkok, le Premier ministre, Abhisit Vejjajiva promettait qu'il se rendrait dans le sud thaïlandais « dès que possible ».

Depuis le 4 janvier 2004, les trois provinces les plus méridionales de la Thaïlande, Pattani, Yala et Narathiwat, sont la proie d'une insurrection larvée, les rebelles demandant le rattachement de cette région majoritairement musulmane à la Malaisie toute proche. Au-delà de la revendication politique, qui s'appuie sur le fait que, juqu'en 1909, les trois provinces faisaient partie d'un sultanat de Malaisie, le conflit, particulièrement meurtrier, a des causes multiples et complexes. Un récent rapport de police recense 4.137 morts et 7.135 blessés en l'espace de six ans. Les attentats, attaques à l'arme automatique ou à la bombe, se succèdent dans ces provinces où les populations majoritairement malaises et de religion musulmane sunnite offrent un contraste marqué avec le reste de la Thaïlande, essentiellement bouddhiste.

Les insurgés prennent généralement pour cibles des personnes qu'ils considèrent comme étant des « collaborateurs » du régime thaïlandais : soldats, policiers, membres de l'administration ou enseignants (on dénombre 135 morts parmi ces derniers). Le mode opératoire est souvent le même : les personnes visées sont abattues alors qu'elles se rendent à leur travail en mobylette. L'insécurité n'est toutefois pas du seul fait des insurgés musulmans, la population locale se plaignant amèrement de l'attitude des forces armées et des nombreuses exactions commises par elles ou les milices qui leur sont liées. De plus, la région est connue pour abriter d'importants réseaux de trafiquants de drogue (2).

Le climat de peur qui pèse sur la vie des populations locales a forcé nombre de non-musulmans à refluer plus au nord. Les catholiques, qui constituent une toute petite minorité, sont 400 fidèles à peine pour l'ensemble des trois provinces. L'Eglise est toutefois relativement présente dans la région, notamment par le biais d'établissements scolaires. Dans la province de Yala, Veerawat Buakaew enseigne à l'école Mana Suksa, une école primaire et secondaire de plus de 800 élèves. L'action meurtrière du 7 septembre l'inquiète, mais il se déclare prêt à rester sur place. « Lorsque j'ai commencé à enseigner ici, il n'y avait pas autant d'attaques. Mais j'ai créé des liens avec mes élèves et c'est aussi pour cela que je ne veux pas les quitter », témoigne-t-il à l'agence Ucanews (3). Lucide, il ne cache pas que chaque jour est vécu dans la crainte d'une action terroriste. Chaque aller-et-retour entre son domicile et l'établissement scolaire peut être le dernier. « Je ne sais pas ce qui va se passer au tournant de la rue. Parfois, on trouve des grenades. J'ai peur », explique-t-il encore.

Pour la directrice de l'école Mana Suksa, Sœur Jenta Rattanasakchaichan, « l'attaque qui vient d'être commise a eu un fort impact sur le moral des enseignants ». Pour prévenir le danger, un réseau de 16 caméras de surveillance a été installé tout autour de l'école il y a deux mois et les enseignants ont pour consigne de retourner chez eux immédiatement après le travail, sans attendre la tombée du jour. Si le conflit oppose les insurgés, issus de la population locale malaise et musulmane, aux représentants du pouvoir central, thaïs et bouddhistes, les chrétiens sont assimilés à ces derniers. Le 1er septembre dernier, la directrice d'une autre école catholique, Sœur Lawan Kokkruo, de l'école Charoensi Suksa, dans la province de Pattani, a échappé de peu à la mort lorsqu'une bombe a explosé à un checkpoint situé juste à l'extérieur de son établissement. Lorsque l'engin a explosé, personne ne se trouvait à proximité et les dégâts n'ont été que matériels.

En dépit de ce contexte tendu, l'Eglise locale veut croire que la cohabitation entre les communautés ethniques et religieuses est possible. En janvier dernier, le diocèse de Surat Thani a ainsi lancé un programme de formation pour 3 500 musulmanes, dont le mari est mort ou handicapé à la suite d'actes de violence. Financé par l'Union européenne, le programme, qui durera trois ans, vise à leur faire acquérir un savoir-faire professionnel leur permettant de nourrir leur foyer. Il vise également à améliorer les relations entre la population locale et les autorités, relations le plus souvent empreintes de défiance. Le P. Suwat Luang-sa-ard, directeur du Centre diocésain de développement social, précise que le gouvernement mène des programmes similaires mais que, contrairement à ceux mis en place par le diocèse, ceux-ci ne touchent pas les villages des zones rurales, notamment en « zone rouge » où les représentants des autorités ne se risquent pas à pénétrer.

Enfin, une autre initiative de l'Eglise catholique a été récemment lancée pour désamorcer la méfiance entre les communautés. Directeur du Centre de recherche pour la paix au sein de la prestigieuse université Mahidol à Bangkok, Kothom Areeya, laïc catholique, a initié avec six de ses pairs une marche pour la paix de 1 100 km pour relier la capitale du royaume aux trois provinces du sud. Les marcheurs sont arrivés début septembre à la Grande Mosquée de Pattani, en ayant passé chaque nuit dans des temples bouddhistes ou des mosquées. En cours de route, ils ont été rejoints par plusieurs centaines de personnes, dont des moines bouddhistes. Les médias nationaux ont rapporté leur initiative, indiquant que, sur la route, les habitants offraient eau et nourriture aux marcheurs, ainsi que des messages écrits en faveur de la paix dans le sud thaïlandais.


http://zenit.org/
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #35 le: octobre 09, 2010, 09:15:55 am »


Et encore une embuscade hier 8 octobre 2010 et un soldat thaïlandais tué par les séparatistes musulmans, ainsi que 3 civils dans la province de Narathiwat...

Quelle tristesse !... Le conflit est totalement enlisé et une poignée d'insurgés continue à faire régner la terreur...
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1195
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #36 le: novembre 01, 2010, 12:00:23 pm »

Article du 17 octobre 2010: On est a 4390 morts depuis le début de la guerre dans le sud. Dur quad même !

L'article en english là:

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://topnews.in/law/files/thi-army11.jpg&imgrefurl=http://www.topnews.in/law/region/thailand&usg=__pBZoYKYdTIqYMGATM9Sa8cy6W_0=&h=1195&w=800&sz=443&hl=fr&start=18&zoom=1&itbs=1&tbnid=x88zXPnFiGGENM:&tbnh=150&tbnw=100&prev=/images%3Fq%3Dthai%2Barmy%2Boctober%2B2010%26hl%3Dfr%26gbv%3D2%26tbs%3Disch:1


Thailand's southern conflict claims 4,390 lives

Bangkok, Oct 17 - Sectarian violence in southern Thailand has claimed 4,390 lives over the past six years and left 7,139 injured, a survey revealed Sunday.

The Deep South Watch of Prince Songkhla University in Pattani, 750 km south of Bangkok, recorded 10,284 acts of violence in the region since January 2004.

It said 60 percent of the 4,390 people killed were Thai-Muslims, The Nation newspaper reported.
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #37 le: janvier 26, 2011, 11:19:16 am »


Une bombe explose en Thaïlande : 9 morts

Neuf personnes ont été tuées et deux autres blessées mardi par l'explosion d'une bombe artisanale dans le sud de la Thaïlande, théâtre d'une insurrection séparatiste islamiste depuis 2004.

Selon le responsable de la police Sawas Tiawirat, la bombe était placée sur le bord de la route et son explosion a frappé une voiture dans la province de Yala. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier dans la région depuis plus d'un an.

La semaine dernière, quatre soldats avaient été tués dans une attaque contre leur poste dans la province voisine de Narathiwat.

L'insurrection dans les trois provinces les plus méridionales de la Thaïlande a fait plus de 4 300 morts depuis janvier 2004.


http://www.cyberpresse.ca/
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #38 le: janvier 29, 2011, 10:23:38 am »


Photo bien triste...

Dans le sud de la Thaïlande, les indépendantistes musulmans s'en prenant aux écoles, les éléves doivent être escortés par des militaires...

(Reuters)
IP archivée

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 322
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #39 le: janvier 29, 2011, 05:40:16 pm »

Heureusement que cela ne se passe pas ainsi dans mon école. La cohabitation serait difficile vu le nombre de collègues antimilitaristes. Je me sens parfois bien seul.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #40 le: février 19, 2011, 09:24:41 am »


La guerre sans fin des islamistes thaïlandais


Dix-huit personnes blessées dans l’explosion d’une voiture piégée, neuf morts lors d’un assaut contre une caserne, des femmes et enfants bouddhistes abattus ou décapités chaque semaine, les enseignants tabassés à mort, ou décapités sur leur moto: bienvenue dans le sud de la Thaïlande à majorité musulmane.

Depuis 2004 et le regain de troubles dans le Sud musulman, les autorités ont dénombré plus de 11 000 actes de violence, dont près de 8 000 imputés aux militants séparatistes, qui ont fait 4 317 morts et 7 135 blessés, selon le Bangkok Post. Depuis le début de l’insurrection, en 2004, les analystes ont cherché à identifier, sans grand succès,  les principales motivations d’une violente rébellion qui vise a terroriser la minorité bouddhiste du sud de la Thaïlande.

La Thaïlande, est un pays bouddhiste à 95%. Environ 2,8 millions de Thaïlandais, soit 4,6% de la population totale de 63 millions, sont musulmans. Les musulmans sont fortement concentrés dans trois provinces de l’extrême sud où ils représentent environ 80% de la population: Pattani, Narathiwat et Yala.

Une étude, réalisée par l’International Crisis Group, permet d’apporter quelques éléments de réponses : elle décrit un mouvement de combattants musulmans d’origine malaise qui cherchent l’indépendance de la Thaïlande. Leur mouvement s’appuie sur un ressentiment de longue date envers la majorité bouddhiste thaïlandaise.


Au moins 108 enseignants massacrés

Les militants islamistes sont suspectés d’avoir tué au moins 108 enseignants employés par le gouvernement et 27 autres membres du personnel éducatif dans les provinces frontalières du sud de la Thaïlande depuis janvier 2004.

Jeudi dernier, un groupe de combattants a pris d’assaut un camp militaire du district de Rangae, dans la province de Narathiwat, faisant quatre morts et sept blessés. Selon le journal The Nation, les assaillants se seraient emparés d’une multitude d’armes et de près de 5000 munitions.

Selon certaines analyses, l’idéologie séparatiste, et le recrutement des insurgés sont entretenus par l’incapacité des autorités à répondre aux doléances locales. A cela s’ajoutent en outre la violence des interventions militaires, les violations des droits de l’homme répétées, les mauvais traitements infligés aux musulmans et l’impunité de leurs auteurs.


Un nouveau cycle de violence

La série d’attaques perpétrées depuis la fin de 2010 montre qu’ un nouveau cycle de violence est en route caractérisé par des attaques à la bombe parfaitement préparées et coordonnées avec des raids contre des casernes militaires. Cette nouvelle vague est menée par des militants endurcis et radicalisés qui semblent peu intéressés par une offre de dialogue avec les autorités.

Les réactions suscitées, il y a cinq ans, par l’idée de créer une zone administrative spéciale pour le Sud à majorité musulmane en disent long sur le problème. La proposition émanait d’un ancien Premier ministre, le général Chavalit Yongchaiyudh, mais elle a été rapidement mise au placard.

Les préjugés d’ordre ethnique et l’ultranationalisme de la société thaïlandaise, conduisent souvent à faire l’amalgame entre décentralisation politique et séparatisme.


Des liens avec le Pakistan et Al Qaida

Selon certaines sources, les musulmans thaïlandais ont tendance à étudier à l’étranger, au Moyen-Orient et au Pakistan. Beaucoup d’entre eux reviennent en Thaïlande pour y enseigner dans les écoles religieuses, transmettant l’extrémisme à une nouvelle génération.

Des musulmans de Pattani auraient reçu une formation dans des centres d’Al-Qaida au Pakistan, et ont forgé des liens avec des groupes tels que le Front de libération islamique Moro aux Philippines et le Mouvement pour l’Aceh libre en Indonésie.

Les musulmans ne voient aucune différence entre le gouvernement d’Abhisit et ceux de ses prédécesseurs.  L’armée est restée silencieuse. Les organisations bouddhistes ont exprimé leur hostilité, invoquant le risque de sécession. Des responsabilités accrues pour la société civile et des droits renforcés pour les collectivités, sont des facteurs d’équilibre indispensables pour rétablir un semblant de paix dans cette région ravagée par sept années de violence continue.


http://thailande-fr.com/
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #41 le: mars 02, 2011, 09:33:24 am »


Dans le sud de la Thaïlande, des militaires accompagnent maintenant systématiquement les voyageurs des trains afin d'éviter les assassinats de bouddhistes et de musulmans proches du gouvernement par les rebelles...

(Reuters)
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #42 le: avril 16, 2011, 09:10:14 am »


Triste info mais comment venir à bout des insurgés ?...
IP archivée

rudy

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #43 le: juin 03, 2011, 12:20:34 pm »


Six morts dans le sud en proie à une rébellion séparatiste

vendredi 03 juin 2011

(Belga) Six personnes ont été tuées et huit autres blessées dans des attentats dans l'extrême sud de la Thaïlande en proie à une rébellion séparatiste, a indiqué la police mercredi.

Un responsable du gouvernement local et un bénévole travaillant à la sécurité, tous deux musulmans, ont été tués et quatre autres personnes blessées dans l'explosion d'une bombe sur la route mercredi matin, dans la province de Yala.

Mardi, dans la province de Narathiwat, deux rebelles islamistes présumés sont morts lorsque la bombe qu'ils posaient a explosé accidentellement. Un autre a été blessé mais a pu s'enfuir, a précisé la police. Dans la province de Pattani, une attaque à l'arme à feu a tué mardi une femme bouddhiste de 48 ans et un musulman de 27 ans.

Enfin, à Yala, deux policiers, membres d'une équipe de protection des enseignants, ont été blessés par une bombe. Cinq autres personnes avaient déjà été tuées dimanche et lundi dans le cadre de cette rébellion.

L'insurrection, qui est montée d'un cran ces derniers mois, a fait plus de 4.500 morts depuis janvier 2004 dans cette région rattachée à la Malaisie jusqu'au début du 20e siècle et où des groupes rebelles luttent contre la domination de Bangkok. Le conflit est de nature essentiellement séparatiste, mais s'est alimenté d'une dimension religieuse au sein d'une population majoritairement d'ethnie malaise et de confession musulmane, contrairement au reste de la Thaïlande, essentiellement bouddhiste. (OSN)


jusqu'ou ira la folie des hommes ......
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13625
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #44 le: juin 17, 2011, 02:35:14 pm »

http://www.20minutes.fr/ledirect/742937/thailande-quatre-soldats-meurent-embuscade - 17/06/11


et toujours de bien tristes nouvelles... ne s'arrêtera t-il jamais ce conflit ?


Quatre soldats meurent dans une embuscade


Quatre soldats thaïlandais ont péri ce vendredi dans une embuscade imputée à des séparatistes musulmans, rapporte la police.
 
Les militaires, qui patrouillaient à pied pour assurer la sécurité d'un marché bondé dans la province méridionale de Pattani, ont été tués à bout portant après avoir été suivis par leurs agresseurs.

Ces derniers ont pris les fusils M-16 de leurs victimes avant de s'enfuir à bord d'un 4x4.
 
Les musulmans de souche malaise constituent la majorité de la population des provinces de Pattani, Yala et Narathiwat, en proie à une insurrection séparatiste qui a fait plus de 4.500 morts depuis 2004...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

casamui

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1066
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #45 le: juillet 05, 2011, 06:13:06 pm »

Evoqué, dans le topic sur les drogues, le problème du Sud est bien plus complexe qu'il n'y parait.
Alors qu'une grande majorité des Thais musulmans du Sud vivent leur religion de manière calme et modérée, une infime partie d'entre eux a basculé dans la violence et le terrorisme. Comme toujours dans ce cas, ils s'en prennent aux civils également, moines, femmes et enfants ne sont pas épargnés, et c'est d'ailleurs le propre du terrorisme que de s'attaquer aux innocents. Mais il serait faux de placer tous les musulmans dans cette catégorie de lâches. Tous ceux que je connais sont indignés par les attentats et préfèreraient une cohabitation pacifique.
Il est donc grand temps pour les politiques de prendre ce problème avec réflexion et pertinence, ce qui a cruellement manqué sous l'ère Taksin mais également sous Abhisit. Je suis pourtant convaincu qu'il y a des solutions de rapprochement avec la communauté musulmane, sous réserve que celle ci puisse endiguer elle même ses éléments violents.
IP archivée
Tolérance et respect, humilité et compassion, le combat de toute une vie

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13625
Re : Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #46 le: juillet 15, 2011, 12:48:08 pm »


Evoqué, dans le topic sur les drogues, le problème du Sud est bien plus complexe qu'il n'y parait.
Alors qu'une grande majorité des Thais musulmans du Sud vivent leur religion de manière calme et modérée, une infime partie d'entre eux a basculé dans la violence et le terrorisme. Comme toujours dans ce cas, ils s'en prennent aux civils également, moines, femmes et enfants ne sont pas épargnés, et c'est d'ailleurs le propre du terrorisme que de s'attaquer aux innocents. Mais il serait faux de placer tous les musulmans dans cette catégorie de lâches. Tous ceux que je connais sont indignés par les attentats et préfèreraient une cohabitation pacifique.
Il est donc grand temps pour les politiques de prendre ce problème avec réflexion et pertinence, ce qui a cruellement manqué sous l'ère Taksin mais également sous Abhisit. Je suis pourtant convaincu qu'il y a des solutions de rapprochement avec la communauté musulmane, sous réserve que celle ci puisse endiguer elle même ses éléments violents.



complètement d'accord, Christophe... mais en attendant, ca continue...  :(



http://www.chretiente.info/201107144053/thailande-massacre-de-bouddhistes-de-la-part-des-rebelles-islamiques-dans-le-sud-premier-defi-pour-le-nouveau-gouvernement/

THAILANDE – Massacre de bouddhistes de la part des rebelles islamiques dans le Sud : premier défi pour le nouveau gouvernement


Alors que la nation est à la recherche d’un « terrain commun » sur lequel reconstruire le tissus d’une société lacérée et cherche des chemins de « réconciliation nationale » au lendemain des élections législatives qui ont vu la victoire de la jeune Yingluck Shinawatra, l’insurrection musulmane présente dans le Sud du pays revient avec force sur le devant de la scène.

Des violences et des massacres se succèdent aux dépens de familles sans défense : les victimes sont en majorité des bouddhistes qui, dans l’extrême sud de la Thaïlande – au sein des trois provinces à majorité musulmane que sont Pattani, Yala et Narathiwat – à la frontière avec la Malaisie constituent une petite minorité et sont pris pour cibles par des groupes de rebelles qui ont recours à des méthodes terroristes.

Ainsi que l’indiquent des sources de Fides dans le sud de la Thaïlande – sources qui demandent à conserver l’anonymat pour raisons de sécurité – récemment, une famille bouddhiste a été massacrée et deux jeunes gens décapités. « Il s’agit de victimes innocentes, dont la seule faute est de ne pas être musulmans » remarque la source de Fides qui fait état du texte d’un pamphlet diffusé par les groupes terroristes qui opèrent dans la zone : « Nous vous tuerons, nous vous brûlerons, nous vous détruirons tous, bouddhistes : vous ne pourrez jamais vivre en paix ici ».

« Les guérilleros islamiques de Pattani annoncent qu’ils ne cesseront jamais le massacre des infidèles du Siam tant que la terre de Pattani ne deviendra pas un Etat islamique » poursuit le texte.

La source de Fides affirme qu’un rôle important dans la diffusion de ces idées subversives est joué par les médersas, les écoles islamiques que les groupes djihadistes instituent afin d’endoctriner les esprits des jeunes et qui, remarque la source, « devraient être contrôlées et fermées par les autorités de l’Etat ».

« Le gouvernement thaïlandais ne peut et ne doit pas demeurer indifférent face à ce conflit qui est également alimenté par des organisations terroristes islamiques étrangères, par le Pakistan et par le Bangladesh et devant une violence inouïe aux dépens de la population innocente.

Le conflit, l’un des plus meurtriers et des plus horribles du Sud-est asiatique – remarque la source de Fides – doit devenir une priorité du nouveau gouvernement ».

En sept ans environ d’insurrection armée et de guérilla, les groupes terroristes islamiques ont fait plus de 4.000 victimes dans le sud de la Thaïlande, victimes qui sont surtout des agents de police, des moines et des enseignants bouddhistes accusés de diffuser un modèle éducatif incompatible avec l’islam. (PA) (Agence Fides 14/07/2011)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

casamui

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1066
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #47 le: juillet 15, 2011, 03:44:58 pm »

« Les guérilleros islamiques de Pattani annoncent qu’ils ne cesseront jamais le massacre des infidèles du Siam tant que la terre de Pattani ne deviendra pas un Etat islamique » poursuit le texte.

La source de Fides affirme qu’un rôle important dans la diffusion de ces idées subversives est joué par les médersas, les écoles islamiques que les groupes djihadistes instituent afin d’endoctriner les esprits des jeunes et qui, remarque la source, « devraient être contrôlées et fermées par les autorités de l’Etat ».

« Le gouvernement thaïlandais ne peut et ne doit pas demeurer indifférent face à ce conflit qui est également alimenté par des organisations terroristes islamiques étrangères, par le Pakistan et par le Bangladesh et devant une violence inouïe aux dépens de la population innocente.


La terre de Pattani un état islamique.... manquerait plus que cela. Je persiste à penser que les musulmans du Sud devraient contribuer eux-mêmes à l'éradication de leus extremistes sous peine de voir l'ensemble des bouddhistes se retourner contre leur pratique religieuse, pourtant non violente.
IP archivée
Tolérance et respect, humilité et compassion, le combat de toute une vie

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #48 le: juillet 18, 2011, 09:25:44 am »


Le problème est qu'il est presque impossible de venir à bout de ce genre de guerrilla... D'autant plus que que ces extrémistes sont sont très peu nombreux... La grande majorité des musulmans du Royaume ne souhaitent que vivrent en paix...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #49 le: juillet 18, 2011, 11:02:45 am »


Le problème est qu'il est presque impossible de venir à bout de ce genre de guerrilla... D'autant plus que que ces extrémistes sont sont très peu nombreux... La grande majorité des musulmans du Royaume ne souhaitent que vivrent en paix...


Encore heureux qu'ils se déplacent pas dans le Royaume .
IP archivée
@+ Malco