Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Le SUD: la folie des hommes...  (Lu 98761 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13686
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #275 le: mai 12, 2017, 12:57:09 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Attentat du BiC de Pattani : la suite...

Un professeur d'enseignement islamique, un fonctionnaire de l'administration locale et quatre proches ont été interpellés. Ils sont accusés d'avoir volé le pickup qui a servi à transporter la bombe de 100 kg qui a explosé sur le parking du centre commercial Big C de Patyani.

Le lieutenant général Piyawat Nakwanich, chef de la 4e armée, a déclaré à Bangkok ce jeudi que le professeur avait avoué avoir nettoyé le pickup pour retirer les taches de sang laissées par son propriétaire. L'officier a également indiqué que le chef administratif du tambon de Ko Po et quatre de ses amis avaient volé le véhicule.

Le Lt Gen Piyawat n'a pas communiqué l'identité des suspects arrêtés.

Le corps de Nuson Kachorndam, le propriétaire du véhicule, semble avoir été découvert dans une rizière située à Ban Ko Po, dans le district de Nong Chik (province de Patani).

Le chef de l'armée du sud a déclaré que l'ADN de la victime sera comparé avec les taches de sang retrouvées dans une mosquée, à partir d'informations fournies par le professeur d'enseignement islamique.

Les autorités reconnaissent avoir sous-estimé les risques d'attentat du centre commercial Big C de Patani 90% des clients sont musulmans, principalement des femmes et des enfants. La police considérait que la présence de vigiles devait suffire...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #276 le: mai 12, 2017, 08:04:40 am »


Les autorités reconnaissent avoir sous-estimé les risques d'attentat du centre commercial Big C de Patani 90% des clients sont musulmans, principalement des femmes et des enfants. La police considérait que la présence de vigiles devait suffire...


Des musulmans qui tuent des musulmans, c'est bien la preuve de toute l'absurdité du combat que mène les islamistes !...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #277 le: mai 23, 2017, 08:12:24 am »


Thaïlande: L'explosion d'une bombe dans un hôpital militaire de Bangkok fait plus de 20 blessés

L’explosion s’est produite dans une salle d’attente de l’hôpital où les patients, familles de militaires comme civils, attendent de recevoir les médicaments prescrits...

Plus de 20 personnes ont été blessées dans l’explosion d’une bombe de faible puissance ce lundi dans un hôpital militaire du centre de Bangkok. « Selon les premiers éléments de l’enquête, je peux dire qu’il s’agit d’une bombe », a déclaré devant la presse à l’hôpital Srivara Rangsibrahmanakul, haut responsable de la police.

Selon un dernier bilan de la police, 21 personnes ont été blessées, dont huit étaient encore hospitalisées en fin de journée. Parmi eux, une femme a dû être opérée après avoir reçu des éclats au visage.


Aucune piste privilégiée pour l’heure

L’explosion s’est produite dans une salle d’attente de l’hôpital où les patients, familles de militaires comme civils, attendent de recevoir les médicaments prescrits. L’hôpital a précisé que l’établissement n’avait pas dû être évacué, l’explosion étant mineure.

Cette explosion survient le jour du troisième anniversaire d’un coup d’Etat depuis lequel les militaires sont au pouvoir, limitant fortement les libertés civiles et muselant toute velléité d’opposition.

La police ne privilégiait dans un premier temps aucune piste : acte isolé, protestation contre la main mise des militaires sur le pouvoir depuis trois ans, ou bombe artisanale ressemblant à celles que les indépendantistes musulmans de l’extrême sud du pays font régulièrement exploser.


Des explosions récurrentes en périodes de trouble politique

Les explosions de bombes de faible intensité ne sont pas rares en Thaïlande, notamment dans les périodes de trouble politique comme les manifestations de 2013-2014 ayant précédé le coup d’Etat. Récemment, une bombe a explosé devant le théâtre national de Bangkok, mais sans faire de victimes.

Début mai, plus de cinquante personnes, dont des enfants, ont été blessées dans l’explosion d’une voiture piégée devant un supermarché dans le sud de la Thaïlande, en proie à une rébellion indépendantiste musulmane, qui relance les hostilités après des mois d’accalmie.


http://www.20minutes.fr/monde/2072751-20170522-thailande-explosion-bombe-hopital-militaire-bangkok-fait-plus-20-blesses
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13686
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #278 le: juin 09, 2017, 07:58:24 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


ANTITERRORISME


Fermeture de passages frontaliers avec la Malaisie

Le gouvernement thaïlandais a fermé six passages frontaliers dans la province de Narathiwat (sud) pour lutter contre la contrebande et empêcher l'entrée de partisans de l'Etat islamique (EI), a rapporté jeudi le service de radiodiffusion publique thaïlandais.

Ces six passages situés le long du fleuve marquant la frontière entre la Thaïlande et la Malaisie ont été fermés mardi sur ordonnance du Premier ministre Prayut Chan-o-cha.

Le dispositif de sécurité à la frontière entre la Thaïlande et la Malaisie a été renforcé récemment.

Des soldats thaïlandais ont été déployés depuis le 12 mai pour patrouiller sur un long tronçon de la frontière avec la Malaisie dans deux provinces pour empêcher les entrées illégales et la contrebande d'armes.

Ces mesures font suite à l'arrestation récente par les autorités malaisiennes de partisans de l'EI qui avaient fait entrer illégalement des armes en provenance de la Thaïlande...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13686
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #279 le: juin 21, 2017, 08:20:56 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


un HS qui a un sérieux rapport avec ce topic...


Une alliance entre les armées d’Asie du Sud-Est face à la menace terroriste en Philippines......

L’Indonésie, la Malaisie et les Philippines ont entamé lundi des patrouilles navales conjointes, afin de faire face à la menace croissante de groupes extrémistes affiliés à l’organisation jihadiste État islamique (EI) dans cette région d’Asie du Sud-Est.

Les «patrouilles maritimes trilatérales coordonnées» ont été lancées alors que des combats se poursuivent depuis le 23 mai entre troupes philippines et militants islamistes armés se réclamant de l’EI, qui ont pris le contrôle d’une partie de la ville de Marawi, sur l’île de Mindanao, dans le sud des Philippines.

Ces patrouilles associant trois pays voisins interviennent à un moment opportun, a déclaré le général Gatot Nurmantyo, chef de l’armée indonésienne, après le lancement de patrouilles conjointes à Tarakan, île au large de la partie indonésienne de Bornéo. L’Indonésie tente d’empêcher des islamistes de Marawi de fuir les Philippines pour se réfugier en Indonésie.

L’Indonésie, la Malaisie et les Philippines s’étaient accordées en mai 2016 sur l’organisation de patrouilles conjointes et le partage de renseignements, à la suite d’une série d’enlèvements d’étrangers commis par le groupe Abu Sayyaf, basé à Mindanao, qui a prêté allégeance à l’EI.

«Les actes de piraterie à répétition accompagnés d’enlèvements qui se sont produits fréquemment dans les eaux de Sulu (mer au sud-ouest des Philippines et au nord-est de la Malaisie, NDLR) ont eu un impact considérable sur la sécurité des régions côtières des pays limitrophes […], et nous ont poussés à mettre en place des patrouilles coordonnées entre les trois pays», a ajouté M. Nurmantyo.

Les trois pays ont aussi installé des centres maritimes de commandement à Tarakan pour l’Indonésie, à Tawau pour la Malaisie et à Bongao pour les Phlippines afin de collecter des renseignements et de coordonner les patrouilles.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3306
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #280 le: juin 21, 2017, 06:53:47 pm »


pour faire suite au post de Line, une brève qui fait peur !!!


Selon un sondage du Pew Research Center, publié, environ 4 % de la population indonésienne a une vue « favorable » de Daech. Le pourcentage en Malaisie, voisine directe de la Thaïlande est encore plus élevé, soit 11%.


IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #281 le: juin 22, 2017, 08:01:02 am »


Le gouvernement alloue 600 millions de thb pour la sécurité dans le Sud

Le conseil des ministres va dépenser 600 millions de thb pour combattre la rébellion malaise (The Nation emploie le mot Malay et ne parle plus de musulmans).

Un comité présidé par le Gen Prawit Wongsuwan, vice premier ministre propose que les 600 millions soient dépensés ainsi.

11,2 pour l’établissement d'une base de données en ligne pour les agences de sécurité.

9,6 pour prendre des photos aériennes (drones?)

396,5 pour la mise en place de forces de défense par des volontaires dans 60 nouveaux villages.

33,2 pour combattre l'usage de la drogue dans 1300 villages

10,3 pour le suivi des sujets de sécurité intérieure

24,4 pour encourager le développement durable et la prospérité des communautés (on ne sait pas combien cela fait par communauté).

9 pour un ferry à la frontière malaisienne à Narathiwat

80 pour encourager la participation du public à la recherche de solutions pour mettre fin à la rébellion

25,5 pour les dépenses de fonctionnement du "comité de Prawit" et ses bureaux dans le sud.


http://www.nationmultimedia.com/news/breakingnews/30318691
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #282 le: juin 28, 2017, 08:31:33 am »


SUD. 14 morts, le Ramadan a été moins meurtrier en 2017 que durant les autres années !

Les chercheurs de l'université Prince of Songkla de Pattani ont publié les statistiques suivantes concernant les morts, les blessés et le nombre d'attaques pendant le Ramadan.

Le pic de violence étant toujours durant les 10 derniers jours de ce Ramadan car, dixit les universitaires, si vous organisez une attaque -et donc tuez des innocents- durant ces 10 jours-là cela vous octroie davantage de mérites (des avantages?) pour votre vie dans l'au-delà.

2013 : 47 morts, 117 blessés, 107 attaques

2014 : 34 morts, 124 blessés, 77 incidents

2015 : 39 morts, 71 blessés, 116 incidents

2016 : 30 morts, 61 blessés, 81 incidents

2017 : 14 morts, 23 blessés, 11 incidents.

Cette année le nombre de morts, de blessés et d'incidents est en net recul.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/989794-ramadan-attacks-leave-14-dead-far-fewer-than-previous-years/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #283 le: juillet 08, 2017, 08:15:18 am »


Lamentables ces islamistes !...  >:(


SUD : trois assassinats ciblés !

Le commandant de l'armée déployée dans le SUD a ordonné à toutes les autorités gouvernementales d'enquêter et de rechercher un groupe d'hommes armés responsables des tirs qui ont tué trois habitants la nuit dernière dans le district de Pattani, à Mayo. Il s'agit de trois attaques séparées mais sans doute menées par les mêmes hommes. Les trois fusillades se sont déroulées entre 18h35 et 19h00 hier soir (6 juillet) dans le district de Mayo.

Les victimes sont:

1.Ma-eh Waedolloh, 23 ans, qui a été abattu au marché de La-nga.

2.Marob-in Make, un bénévole de la défense. Il a été abattu devant une mosquée du village de Sa Kam.

3.Sousuding Jaeso, 22 ans, abattu dans un village près de Sa Kam.

Le commandant de la 4e armée a exprimé ses regrets aux familles des victimes et a ordonné à toutes les autorités de coordonner leurs efforts pour poursuivre les auteurs et les amener devant la justice dans les plus brefs délais.

Dans le cas où il s'agirait de victimes des insurgés, les familles recevraient une indemnisation de la part de l’État.

Le porte-parole de l'armée a déclaré en outre que les insurgés du Sud continuent de créer de la violence de différentes manière et de faire des victimes innocentes. Par ailleurs, il a expliqué que les insurgés répandent de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux. Les habitants de la région sont invités à la prudence en lisant la propagande des insurgés sur les réseaux sociaux.


http://englishnews.thaipbs.or.th/army-hunt-armed-men-gunning-three-pattani-villagers/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #284 le: juillet 26, 2017, 08:03:40 am »


SUD : les insurgés attaquent une caserne et abattent un civil

Pattani - Un groupe d'insurgés du Sud a lancé une attaque contre la base opérationnelle d'une compagnie d'infanterie dans le district de Nong Chik, dimanche soir, après avoir volé un véhicule et avoir tué son propriétaire, a rapporté la police.

Les insurgés ont ouvert le feu sur la base, incitant les soldats à riposter. L'échange de tirs s'est poursuivi pendant environ cinq minutes.

En reculant, les militants ont tiré au hasard sur de nombreuses maisons de villageois près de la base.

Il n'y a eu aucune victime dans l'attaque. Trois maisons ont été endommagées.

La police et les soldats qui ont contrôlé la zone après l'attaque ont trouvé deux cratères de bombes devant la base militaire et ont récupéré plus de 80 cartouches de M16 et AK47.

Peu de temps après, les autorités ont signalé qu'un pick-up Isuzu D-Max, enregistré à Songkhla, utilisé par les insurgés dans l'attaque, a été trouvé dans un canal d'irrigation dans le district de Tambang Paka Harang.

Un homme mort se trouvait dans le véhicule, à moitié submergé dans le canal. Il a été identifié plus tard comme Samae Meena, 62 ans, propriétaire du pick-up, qui a été abattu. Environ 10 cartouches M16 usées ont également été trouvées dans le véhicule.

Une enquête policière a révélé qu'un groupe de cinq à six insurgés a volé le véhicule de Samae Meena à Pulo Puyo dans le district de Nong Chik de Pattani et l'a pris en otage. On pense que Samae a été tué un peu plus tard par les insurgés.

Les insurgés ont ensuite utilisé le véhicule pour se rendre à la base militaire de Ban Tha Dan à Tambon Don Rak avant de lancer l'attaque.

En fuyant après l’échange de tirs, le pick-up a dérapé et s'est retrouvé dans le canal d'irrigation. Ce qui signifierait que les insurgés ont gardé le cadavre de Samae dans le véhicule pendant tout le temps de l'attaque.

Des forces militaires et policières ont été déployées pour traquer les insurgés.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/994038-insurgents-attack-army-base-in-pattani-after-stealing-vehicle-killing-its-owner/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #285 le: août 20, 2017, 08:01:48 am »


Vers la loi martiale dans le Sud ?

SONGKHLA - À la suite du vol de 5 ou 6 pickups au cours duquel un otage et un suspect ont été tués, un officiel a évoqué vendredi l'idée de réintroduire la loi martiale dans les provinces du sud.

Thavorn Senniam, ancien vice-ministre de l'Intérieur et ancien député de la Chambre des représentants de Songkhla, a déclaré que le gouvernement devrait envisager de déclarer la loi martiale dans les districts de Jana, Thapha, Na Tawee et Saa Yoi de Songkhla. Il ne s'agit donc que de son avis et rien ne dit que le gouvernement l'écoutera.

Les quatre districts ont vécu sous la loi martiale entre 2004 et 2010. La loi martiale a été remplacée par la Loi sur la sécurité nationale, que Thavorn considère comme étant faible et responsable de la recrudescence de la violence.

"La loi martiale doit être à nouveau déclarée dans les quatre districts de Songkhla", a déclaré Thavorn vendredi. "Les coupables savent que la législation actuelle est inefficace, de sorte qu'ils se cachent dans ces quatre districts. De plus, les forces de l'ordre ne veulent pas prendre le risque d'interroger les témoins ni de rassembler les preuves ni d'appliquer la loi de manière efficace ".

Mercredi matin, sept hommes armés ont attaqué un concessionnaire automobile dans le district de Na Tawee à Songkhla. Ils ont volé cinq voitures et ont enlevé quatre hommes, y compris le propriétaire de l'entreprise. Un otage a été abattu. Un autre a été gravement blessé par balle tandis que deux se sont échappés pour demander l'aide de la police.

Un suspect a par ailleurs été tué lors d'une fusillade, il a été identifié comme Nurhasan Arwear, un étudiant de 23 ans membre de Pattani madrasa.

Le commandant d'un groupe de travail spécial dans la province de Pattani, le major général Jatuporn Klampasut, a déclaré vendredi que les sept auteurs étaient des jeunes membres d'une nouvelle bande d'environ 15 personnes réparties en trois groupes impliqués dans le déploiement de voitures piégées. On considère qu'ils sont membres d'une nouvelle génération de Barisan Revolusi Nasional, mouvement vieux de 54 ans, acronyme BRN, un mouvement séparatiste cherchant la sécession de trois provinces du sud.

Les officiels croient que les militants ont mené l'attaque de mercredi à Songkhla en raison de la sécurité maximum régnant dans les trois provinces les plus méridionales de Yala, Pattani et Narathiwat.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/997951-official-eyes-martial-law-as-deep-south-attacks-intensify/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #286 le: août 29, 2017, 08:30:53 am »


Le gouvernement initie 30 milliards de thb d'investissements dans les provinces du Grand Sud

Des INVESTISSEMENTS d'une valeur de plus de 30 milliards de thb venant du gouvernement et du secteur privé visent à développer à la fois les infrastructures et l'industrie dans trois provinces du sud de la Thaïlande : Pattani, Yala et Narathiwas.

La stratégie de développement du gouvernement consiste à développer le «Triangle économique du Sud» pour en faire des provinces stables et prospères d'ici 2020, a déclaré récemment le contre-amiral Somkeart Ponprayoon, du Centre d'administration des provinces de la Frontière du Sud ou SBPAC.

Le Conseil des ministres, en 2016, a approuvé un plan de 5 milliards de thb pour développer 63 projets d'infrastructure dans les trois provinces de 2017 à 2020. Déjà, quelques 300 millions de thb ont été investis dans 17 des 63 projets cette année, le reste étant prévu au cours des deux prochaines années. Les organismes d'État planifient également des investissements. Par exemple, les aéroports de Thaïlande ont des projets d'investissement d'une valeur de 1 milliard pour développer l'aéroport de Yala et l'aéroport international de Narathiwas d'ici 2020, et le ministère des Transports prévoit d'investir 11 millions de thb pour développer le port de Pattani.

La stratégie vise à accroître la prospérité dans les trois provinces du Sud, ce qui les rendra plus stables sur le plan politique et économique. Une ville de chaque province sera développée en tant que ville modèle.

Par exemple, a déclaré Somkeart, le district de Nongjik de Pattani a été choisi pour servir de modèle de ville focalisée sur l'industrie agricole et le biodiesel. De même, Betong district de Yala deviendra une ville modèle dans l'éco-tourisme. Le district de Sungai Kolok de Narathiwat doit servir d'exemple comme centre de commerce international et logistique relié aux pays voisins, la Malaisie et Singapour.

Une autre approche consistera à offrir davantage d'incitations aux investisseurs intéressés à se développer dans les trois provinces. Les incitations incluent des exemptions allant jusqu'à 90 pour cent sur les droits d'importation des machines ou des matières premières, ainsi qu'une déduction de 50 p. 100 sur l'impôt sur le revenu des sociétés.

Le gouvernement espère que les incitations amélioreront les conditions de vie et réduiront la violence dans les trois provinces, qui ont souffert au cours des 14 dernières années. Jusqu'à présent, le secteur privé s'est montré intéressé et pourrait investir environ 15 milliards de thb dans les trois provinces.

Les investissements privés comprennent une raffinerie d'huile de palme, une centrale électrique à biomasse générant 49 mégawatts et une centrale solaire générant 300 mégawatts. Les domaines des fruits, des fruits de mer, de la noix de coco, de l'huile végétale, etc. sont aussi concernés.

Somkeart a déclaré que les investissements des secteurs public et privé créeraient jusqu'à 200 000 nouveaux emplois dans les trois provinces. D'autres projets comprennent une amélioration de la qualité de la vie des 1,97 million de personnes de la région. Quelque 397 000 d'entre eux se sont inscrits comme «revenus inférieurs» et gagnent moins de 100 000 thb chaque année.

L’objectif du govt. est de diviser ce nombre de nécessiteux par 2 d'ici 2020.

Tout cela sera lié à une amélioration des services de santé et d'éducation.


http://www.nationmultimedia.com/detail/Economy/30325042
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3306
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #287 le: septembre 14, 2017, 09:29:50 pm »


Double attentat à la bombe dans le sud de la Thaïlande !  :hang

Un officier de police a été tué et vingt personnes ont été blessées jeudi dans un double attentat à la bombe à Yala, une ville du sud de la Thaïlande, a indiqué la police à l'agence de presse allemande DPA. Deux civils font partie des victimes, les 18 autres étant des officiers de l'armée.

Un groupe de policiers et de militaires était en patrouille jeudi matin dans Yala après qu'ils eurent reçu un appel pour un objet suspect. Celui-ci a explosé lorsque les agents sont arrivés sur les lieux.

L'armée visée

Les agents et soldats ont ensuite été la cible de coups de feu de la part d'un groupe d'hommes armés. Quelques minutes plus tard, une seconde bombe a explosé alors qu'arrivait sur place un groupe d'experts en déminage.

Un policier tué

Un policier a perdu la vie lors de cet attentat et vingt autres personnes ont été blessées, dont cinq grièvement. La police de Yala a expliqué que les assaillants avaient sciemment bloqué le groupe d'agents et de soldats là où se trouvaient les deux bombes.

Rebelles

L'attaque n'a pas encore été revendiquée, mais les autorités supposent qu'un groupe de rebelles local soit derrière celle-ci.


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3259331/2017/09/14/Double-attentat-a-la-bombe-dans-le-sud-de-la-Thailande.dhtml
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #288 le: septembre 19, 2017, 07:58:13 am »


Personnellement, je doute qu'il soit possible de négocier quoique ce soit avec des musulmans extrémistes... Pour les avoir affrontés personnellement en un temps, je sais que ces gens sont bien trop fanatisés pour accepter des compromis...


La junte thaïlandaise et les séparatistes musulmans s'accusent mutuellement de la lenteur des négociations

La junte et une faction séparatiste musulmane se sont accusées mutuellement du retard dans la mise en place d'une «zone de sécurité» comme mesure de confiance pour mettre fin à une insurrection de plusieurs décennies.

Les pourparlers sur la zone ont fini la semaine dernière en Malaisie sans accord et ont été suivis par une attaque à la bombe qui a tué un soldat et un policier dans le sud thaïlandais, où plus de 6 500 personnes ont été tuées depuis 2004.

Aucun groupe n'a revendiqué les dernières attaques.

Lundi, la faction de Mara Patani a déclaré que la mise en place d'une zone de sécurité avait été « un peu retardée », car certains détails, « en particulier du côté thaïlandais », n'avaient pas été abordés de manière satisfaisante, mais cela ne signifiait pas que les pourparlers avaient échoué.

"L'approche correcte est de continuer le dialogue,", a déclaré Abu Hafez Al-Hakim, un chef du groupe, dans un communiqué.

Ce week-end, le négociateur en chef de la Thaïlande a déclaré que les insurgés n'étaient pas prêts pour la mise en place de la zone de sécurité, malgré la sincérité du gouvernement thaïlandais.

"Si les dissidents ne sont pas prêts, la participation des gens au processus sera retardée", a déclaré le général Aksara Kerdphol, ajoutant que les pourparlers continueraient.

La zone de sécurité proposée serait administrée conjointement par les autorités thaïlandaises et les séparatistes. Les trois provinces du sud faisaient partie d'un sultanat musulman malais jusqu'à ce qu'elles soit annexées par le royaume principalement bouddhiste en 1909.

Dans la zone de sécurité, aucune des deux "parties" n'attaquerait l'autre.

"Si vous voulez créer la paix, vous devez travailler avec votre ennemi", a déclaré Al-Hakim à Reuters, disant qu'il avait l'espoir d'établir une zone de sécurité dans un délai de trois à six mois.

Mais le groupe Barisan Revolusi Nasional (BRN), qui a un plus grand contrôle sur les combattants que d'autres factions, n'a pas rejoint les pourparlers. Un leader du groupe a déclaré à Reuters la semaine dernière que les négociations en cours étaient condamnées puisque ceux qui négocient au nom des musulmans ne représentent qu'une petite partie des combattants.

Pak Fakih a déclaré dans un rare entretien que les zones de sécurité pourraient être « une ruse des militaires pour essayer de découvrir les réseaux insurgés ».

Le BRN ne revendique ni ne nie la responsabilité d'une attaque spécifique, mais dit qu'il continue de se battre pour envoyer un signal au gouvernement.

Le chef d'un autre groupe insurrectionnel, Patani United Liberation Organization (PULO), a également déclaré qu'il était mal à l'aise sur le plan de zone de sécurité du gouvernement, mais qu'il s'engageait dans un esprit de la coopération.

La violence serait le seul moyen d'attirer l'attention du gouvernement, a déclaré Kasturi Mahkota à Reuters.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1002781-thai-junta-and-muslim-separatists-trade-blame-over-peace-steps/
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6065
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #289 le: septembre 19, 2017, 12:53:05 pm »

Citer
       

Personnellement, je doute qu'il soit possible de négocier quoique ce soit avec des musulmans extrémistes... Pour les avoir affrontés personnellement en un temps, je sais que ces gens sont bien trop fanatisés pour accepter des compromis...     


Hélas bien vrai , c'est sans fin ces conflits ..
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13686
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #290 le: septembre 25, 2017, 03:39:03 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Séparatistes musulmans

Les forces de l'ordre ont mobilisé 500 policiers, militaires et civils, assistés de véhicules blindés d'un hélicoptère pour localiser les auteurs de l'attentat commis dans le district de Sai Buri (province de Pattani) hier.

Quatre rangers ont été tués et quatre autres ainsi qu'un civil ont été blessés par l'explosion d'une bombe lors du passage de leur pickup. Les services de renseignement semblent convaincus que l'attentat est l'oeuvre de jeunes combattants musulmans commandés par Yakarina Bagno et Samal Sani.

Selon le Maj-General Jatuporn Klampasut, qui dirige l'opération de recherche deux des quatre rangers tués étaient impliqués dans un projet visant à soutenir quelque 200 enfants atteints de troubles mentaux dans la région.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #291 le: septembre 25, 2017, 08:39:28 am »


Dans le cadre de la lutte anti-insurectionnelle menée dans le sud de la Thaïlande, de nombreuses patrouilles frontalière sont organisées par l'armée et la police thaïlandaise.


1/ Patrouille fluviale à Yala

2/ Patrouille du CM-44 à Bannangsa (Province de Yala)
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #292 le: septembre 26, 2017, 08:30:41 am »


Sondage : les habitants du Sud soutiennent l'action du gouvernement

L'effort de consolidation de la paix par le gouvernement dans le Sud profond est soutenu par la majorité de la population dans le Sud, en particulier concernant le projet de zones de sécurité.

Cela a été révélé par Gen Ekkachai Srivilas, de l'Institut Prajadhipok, après son troisième sondage sur les négociations de paix pour résoudre le conflit dans le Sud profond par le gouvernement.

Il a déclaré que le sondage a été mené à partir de deux groupes de personnes : des habitants du Sud et des leaders religieux.

L'enquête a montré que 72,7% des leaders religieux et 56,9% des habitants soutiennent la négociation pour résoudre le conflit dans le Sud.

Ce dernier sondage suit deux enquêtes précédentes. Le premier sondage a eu lieu du 8 février au 13 mars et le deuxième sondage du 15 juillet au 22 août.

Ce dernier sondage montre que la majorité accepte la création d'une zone de sécurité dans les principaux secteurs communautaires, la création d'emplois, la lutte contre les drogues et l'application de la loi sans préjugés (religieux).

Un représentant du Pheu Thai (opposition) considère aussi que seuls des pourparlers de paix apporteront une solution au conflit et reconnait que le dernier sondage montre que les populations locales ont plus de confiance dans le processus de paix engagé par le gouvernement qu’auparavant mais il a ajouté que si la majorité de la population du pays ne comprenait pas le processus de paix de la même manière que les populations locales, il serait difficile de ramener la paix dans le Sud profond.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004054-latest-peace-survey-in-deep-south-supports-government’s-peace-building-effort/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #293 le: octobre 25, 2017, 08:47:46 am »


Dans le Sud de la Thaïlande, les moines sont toujours encadrés par les militaires lors de leur tournée du matin.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #294 le: décembre 11, 2017, 08:12:00 am »


Le sud de la Thaïlande peut-il devenir une base djihadiste ?

Alors que l’attention des médias se concentre en priorité sur les États défaillants du monde musulman, tels que l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie et le Yémen, la situation dans le sud de la Thaïlande échappe souvent à toute analyse.

Bien qu’étant un pays à majorité bouddhiste, la Thaïlande souffre de l’une des insurrections musulmanes les plus anciennes et les plus meurtrières d’Asie.

A la frontière malaise, trois provinces, Pattani, Yala et Narathiwat, regroupent la majorité des 5% de musulmans de Thaïlande et 4/5e d’entre eux parlent malais.

Les irrédentistes malais et les rebelles sécessionnistes se décrivant comme des islamistes ont frappé le sud de la Thaïlande depuis plusieurs décennies avec des décapitations et des voitures piégées, et des attentats avec une régularité rarement vue à l’extérieur du Moyen-Orient.

Depuis 2004, des groupes armés séparatistes au sud du pays s’opposent au gouvernement thaïlandais : les attaques et attentats à la bombe répétés ont déjà fait 6 800 victimes. Mais à de très rares exceptions le conflit est resté localisé dans le sud, et sans grandes conséquences pour le reste de la Thaïlande.

Malgré tout, les analystes et les journalistes considèrent la Thaïlande en général comme une aberration, ou un cas à part, dans l’histoire du djihadisme. Un rapport publié ce mois-ci par l’International Crisis Group, intitulé  “Le djihadisme dans le sud de la Thaïlande: Une menace fantôme” offre plusieurs perspectives  sur l’insurrection qui déchire la Thaïlande le long de la frontière avec la Malaisie.

“A ce jour, il n’y a aucune preuve que les djihadistes se frayent un chemin parmi les fronts séparatistes luttant pour ce qu’ils considèrent comme la libération de leur patrie”, dit le rapport. Mais le conflit et une série d’alertes en rapport avec l’EI en Thaïlande attisent les craintes d’une nouvelle menace terroriste. De telles craintes ne sont pas irrationnelles, bien qu’elles soient largement exagérées et ne devraient pas masquer la nécessité de chercher une issue au conflit."

Elles appartenaient anciennement au sultanat de Patani, haut lieu de l’islam en Asie du Sud-Est au XVIIe et XVIIIe siècles.

Selon le chercheur Rohan Gunaratna, qui dirige le Centre international de recherche sur la violence politique et le terrorisme.

“Malgré la rhétorique sur le” djihad mondial “, le conflit dans le sud de la Thaïlande reste  essentiellement local. Il pourrait être mieux considéré comme une lutte ethno-nationaliste à l’ancienne, bien que superposée à la religion car elle implique les musulmans du sud de la Thaïlande qui luttent pour leur identité.”
...

“Les insurgés s’identifient moins comme des musulmans que comme des malais. Contrairement à la situation en Irak et en Syrie, où les insurgés islamistes, les rebelles et les terroristes ont des aspirations mondiales ou régionales et diffusent leurs opinions en ligne, les insurgés du sud de la Thaïlande préfèrent opérer loin de la couverture médiatique”

Malgré l’utilisation de la rhétorique islamique et djihadiste les insurgés du sud de la Thaïlande n’ont que des objectifs nationaux. Compte tenu de la nature unique de l’insurrection du sud de la Thaïlande, le rapport de Crisis Group préconise une solution de négociation.

“Les pourparlers directs entre les leaders insurgés et le gouvernement sont une priorité”, indique le rapport, “un système politique décentralisé pourrait aider à résoudre les principales doléances dans le sud tout en préservant l’Etat unitaire thaïlandais”.

Le groupe de crise craint en effet que la répression politique puisse inspirer le djihadisme dans le sud de la Thaïlande.

"La Thaïlande pourrait offrir des conditions favorables à l’expansion djihadiste: une minorité sunnite qui constitue la majorité dans la zone de conflit; une insurrection musulmane avec un récit de dépossession de la part de colonisateurs non musulmans; et un conflit prolongé avec de fréquentes répressions et violences de la part des autorités thaïlandaises “, peut-on lire dans le rapport.

“Les responsables thaïlandais, les analystes et même certains membres du mouvement indépendantiste lui même ont exprimé des inquiétudes quant aux perspectives d’influence djihadiste.”

Pour trouver des exemples contemporains de l’aggravation du problème, les chercheurs n’ont pas besoin d’aller chercher très loin : aux Philippines et en Birmanie.

La Tatmadaw, l’armée du Myanmar, s’est appuyée sur une petite insurrection musulmane similaire à celle de la Thaïlande pour justifier une campagne de nettoyage ethnique contre les Rohingyas, la plus grande minorité musulmane du pays.

Les observateurs craignent que cette brutalité puisse radicaliser les centaines de milliers de réfugiés fuyant le Myanmar? Le calvaire des Rohingyas est aussi devenu une cause pour de nombreux mouvements de résistance islamistes et organisations terroristes.

En traversant la mer de Chine méridionale on trouve un autre exemple de radicalisation :  les forces armées philippines viennent de reprendre Marawi, une ville tenue pendant des mois par l’une des organisations affiliées à l’État islamique en Asie du Sud-Est .

Contrairement au Myanmar et à la Thaïlande, l’EI a pris pied aux Philippines, laissant présager les difficultés auxquelles la Thaïlande pourrait être confrontée si elle continuait sa politique actuelle de  contre-insurrection. Le processus de paix aux Philippines, à l’instar de son homologue peu enthousiaste en Thaïlande, est hésitant.

Le rapport de Crisis Group offre quelques raisons d’un optimisme prudent.  “Les dirigeants des fronts militants existants en Thaïlande s’opposent aux groupes djihadistes et à leurs affiliés d’Asie du Sud-Est parce qu’ils considèrent l’association avec les terroristes internationaux comme une menace pour leur autodétermination.”

Pour le moment, les insurgés du sud de la Thaïlande se méfient des islamistes et des organisations terroristes. Tout comme les responsables de Bangkok, de Manille, de Naypyidaw et de Washington.

Les deux parties doivent comprendre les avantages mutuels qui résultent de la prévention de l’expansion du djihadisme dans le sud de la Thaïlande. “Les militants malais-musulmans et l’Etat thaïlandais ont  un intérêt commun à empêcher l’implantation de l’EI et les autres groupes djihadistes”, conclut le rapport.


https://www.thailande-fr.com/politique/58800-sud-de-thailande-devenir-base-djihadiste
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #295 le: décembre 18, 2017, 12:13:06 pm »


Les musulmans commencent sérieusement à nous faire chier !...  >:(


SÉPARATISTES MUSULMANS - Un bus de la Siam Travel Company qui se rendait à Bangkok a été arrêté hier après-midi par un groupe d'une dizaine d'hommes armés alors qu'il circulait sur la route 410 à Ban Kasod, dans le district de Bannang Sata (province de Yala).

Selon Thai PBS, certains des insurgés sont montés à bord pour expulser les 11 passagers, le chauffeur et son assistant, avant d'asperger le véhicule d'essence et y mettre le feu. Des complices ont abattu un arbre et dispersé des clous pour protéger leur fuite.

Selon la police, l'attaque serait l'oeuvre d'un commando d'une vingtaine d'insurgés dirigé par Ahama Leubasar. Au même endroit le 5 avril dernier, un groupe de terroristes a fait exploser une bombe en bordure de route et tué Isra Thongthawat, le gouverneur adjoint de Yala.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #296 le: décembre 28, 2017, 08:13:54 am »


Le conflit séparatiste en Thaïlande a fait 235 morts en 2017, un plus bas historique

Le conflit séparatiste dans l’extrême sud de la Thaïlande a fait 235 morts en 2017, un plus bas historique dû à une baisse régulière des attaques rebelles, d’après l’organisation Deep South Watch.

La plupart des victimes sont des civils qui se retrouvent pris au piège des attentats à la bombe quasi quotidiens, ou dans des fusillades entre insurgés malais musulmans et forces de sécurité thaïlandaises.

Ce conflit, qui a fait près de 7.000 morts depuis sa reprise en 2004, fait rarement la une de la presse mondiale même s’il se déroule à quelques centaines de kilomètres des plages très touristiques de la Thaïlande.

Dans cette région de l’extrême sud, rattachée à la Malaisie jusqu’au début du XXe siècle, la Thaïlande - majoritairement bouddhiste - a mené une politique d’assimilation des musulmans autochtones à marche forcée.

Mais depuis l’arrivée de la junte après un coup d’Etat en mai 2014, malgré des pourparlers au point mort, les attentats se font plus rares.

Les chiffres publiés chaque année par l’organisation Deep South Watch montrent une nouvelle baisse du nombre de personnes tuées. Le conflit avait fait 309 victimes l’an passé. Et près de 900 en 2007.

Les organisations non gouvernementales accusent les insurgés comme les forces de sécurité de violations des droits de l’Homme dans la région.

Pour Don Pathan, analyste indépendant basé en Thaïlande, cette baisse des victimes est liée à plusieurs facteurs: davantage d’informateurs gouvernementaux sur le terrain, des forces de sécurité plus présentes et des frappes plus ciblées de la part des insurgés.

«Les bombes sont plus grosses et plus intenses», explique-t-il, estimant que les rebelles veulent éviter les dommages collatéraux.


AFP

 
http://www.liberation.fr/planete/2017/12/27/le-conflit-separatiste-en-thailande-a-fait-235-morts-en-2017-un-plus-bas-historique_1619108
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14505
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #297 le: décembre 31, 2017, 11:22:38 am »


Le roi préoccupé par la sécurité des citoyens dans le Grand Sud

Sa Majesté le Roi a exprimé sa préoccupation pour la sécurité des habitants des provinces frontalières du sud et a ordonné à l'armée d'intensifier la protection, a déclaré le chef de l'armée du Sud.

Le commandant en chef de la quatrième armée, le lieutenant-général Piyawat Nakwanit, a déclaré que selon son évaluation, la situation en matière de sécurité s'était améliorée cette année.

"Sa Majesté est inquiète pour le peuple. Le roi a souligné que nous devons assurer la sécurité de la population locale et nous sommes des soldats du roi. Nous sommes prêts à prendre soin des gens dans toutes les situations ", a déclaré Piyawat.

Il a déclaré que son évaluation de l'amélioration de la situation n'était pas basée sur les statistiques du nombre d'attaques violentes ou de meurtres liés à l'insurrection en cours. Il a dit qu'il fondait sa supposition sur le fait que le nombre de touristes visitant les provinces frontalières du sud est passé de 2 millions en 2016 à 4,4 millions cette année et de nombreux hôtels ont été réservés pendant les week-ends.

Piyawat a dit qu'il était optimiste : l'armée du Sud est capable de maintenir la sécurité dans le Sud, car l'armée avait augmenté le nombre de forces de sécurité locales conformément à la politique du Premier ministre Prayut Chan-o-cha.
 
Piyawat a déclaré que le Premier ministre voulait que les populations locales se protègent afin que les troupes puissent retourner dans les casernes.

Avec le maintien de la sécurité, le gouvernement tente également d'améliorer la situation avec des mesures économiques, y compris le projet de triangle économique, a ajouté Piyawat.

Il a déclaré que de nombreux groupes de militants voulaient se rendre et participer au programme, mais ils craignaient toujours l'influence de certains groupes et hésitaient à déposer les armes.

Il a dit que ceux qui déposeraient les armes seraient bien protégés par l'armée.

Le chef de l'armée du Sud a ajouté qu'il croyait qu'une dizaine de politiciens locaux étaient à l'origine d'attaques violentes dans le Sud profond, mais l'armée leur a parlé et est parvenue à un accord.

"L'année prochaine, la situation dans le Sud sera encore meilleure", a déclaré Piyawat.

"Je suis responsable de la situation depuis un an et je pense avoir fait du bon travail", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que ses troupes avaient déjà sécurisé 13 districts en tant que zones sans violence.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1018043-king-concerned-over-security-of-citizens-in-deep-south/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3306
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #298 le: janvier 16, 2018, 10:38:17 pm »


184 enseignants tués dans le Sud depuis le début de l'insurrection. Les familles toujours pas indemnisées !  :hang


Vos enfants n'avaient pas cours ce jour car c'est le Jour des Enseignants. L’occasion pour les autorités de se souvenir.

Les insurgés du Sud ont tué 184 enseignants dans trois provinces frontalières du sud depuis que la violence a éclaté en 2004, a déclaré mardi un enseignant de haut rang.

Boonsom Thongsriprai, président de la fédération des enseignants des trois provinces du sud, a également déclaré lors d'une conférence de presse à l'occasion de la Journée nationale des enseignants que le gouvernement n'avait pas encore indemnisé les familles des enseignants décédés.

Il a dit que la fédération a appelé le gouvernement à payer 4 millions de Bt pour chaque enseignant décédé lors de l'insurrection, conformément à une résolution du Cabinet en 2013. Cependant, l'argent n'a pas encore atteint leurs familles.

Boonsom a déclaré que le gouvernement devrait accélérer le processus.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020531-184-teachers-killed-in-southern-insurgency/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13686
Re : Le SUD: la folie des hommes...
« Réponse #299 le: janvier 22, 2018, 08:40:38 pm »

http://www.parismatch.com/Actu/International/Plusieurs-morts-dans-l-explosion-d-une-bombe-sur-un-marche-de-Thailande-1443737


Plusieurs morts dans l'explosion d'une bombe sur un marché de Thaïlande... :'(

Au moins trois personnes ont été tuées lundi dans une explosion survenue sur un marché dans le sud de la Thaïlande.

Trois personnes ont été tuées lundi matin dans l'explosion d'une bombe sur un marché dans le sud de la Thaïlande, en proie à une rébellion musulmane indépendantiste, ont annoncé les autorités. La bombe, cachée dans une mobylette, a explosé sur le marché de Pimonchai, dans le centre de Yala.

"Le dernier bilan est de trois morts", a déclaré à l'AFP Pramote Prom-in, porte-parole des forces de sécurité dans cette région. "

Les témoins ont expliqué que les suspects ont stationné la mobylette en face d'un stand vendant de la viande de porc dix minutes avant l'explosion", a précisé le responsable policier en charge de l'enquête.

Ce détail va dans le sens d'une attaque de la rébellion musulmane, les bouddhistes, minoritaires dans cette région, consommant du porc, contrairement à leurs voisins musulmans.

Il y a 24 blessés légers, a précisé l'hôpital local. "Tous les blessés sont des bouddhistes", a précisé un responsable hospitalier. Sur les trois morts, deux sont bouddhistes, un troisième est musulman.

"C'est la première grande attaque dans le centre de Yala depuis deux ans", a souligné le policier, alors que les attaques dans le sud de la Thaïlande sont le plus souvent des embuscades visant des convois militaires ou des assassinats ciblés d'individus (représentants de l'administration locale ou enseignants) jugés compromis avec le pouvoir central.

Des images de vidéo surveillance étaient analysées lundi pour tenter d'identifier les suspects. "Si c'est l'oeuvre des indépendantistes, c'est un message aux autorités qu'ils n'hésiteront pas à viser des cibles civiles", analyse Don Pathan, expert indépendant spécialiste du conflit.


7000 morts depuis 2004

Le conflit séparatiste dans l'extrême sud de la Thaïlande a fait 235 morts en 2017, un chiffre en baisse par rapport aux débuts d'un conflit qui a débuté en 2004, avec une baisse des attaques rebelles, d'après l'organisation Deep South Watch.

Ce conflit, qui a fait près de 7000 morts depuis 2004 - pour la plupart des civils - , fait rarement la une de la presse mondiale même s'il se déroule à quelques centaines de kilomètres des plages très touristiques de la Thaïlande.

Dans cette région de l'extrême sud, rattachée à la Malaisie jusqu'au début du XXe siècle, la Thaïlande - majoritairement bouddhiste - a mené une politique d'assimilation des musulmans autochtones à marche forcée.

Mais depuis l'arrivée de la junte après un coup d'Etat en mai 2014, malgré des pourparlers au point mort, les attentats se font plus rares...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".