Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Retraité ou expatrié en Thaïlande...  (Lu 105462 fois)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3126
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #300 le: octobre 15, 2017, 01:26:24 am »

 

Enregistrez votre drone au plus tôt si vous ne voulez pas finir en prison  !  ;)

Un avis à ne pas prendre à la légère. Un drone peut être très dangereux.

Les propriétaires de drones ont  90 jours à partir de maintenant pour enregistrer leurs engins, a annoncé mercredi la Commission nationale de la radiodiffusion et des télécommunications (NBTC).

Le secrétaire général du NBTC, Takorn Tantasith, a déclaré que la décision avait été prise car seulement 350 drones étaient enregistrés auprès de l'Aviation civile de Thaïlande.

Takorn a déclaré que les propriétaires de drones illégaux devraient les enregistrer au siège du NBTC à Bangkok, dans ses agences dans de nombreuses provinces, dans les postes de police et dans les bureaux de CAT.

Le non-enregistrement dans les 90 jours pourrait entraîner une peine d'emprisonnement n'excédant pas cinq ans et / ou une amende maximale de 100 000 Bt ou les deux.

Takorn a souligné l'interdiction totale des drones au dessus de Bangkok lors des funérailles royales de Sa Majesté du 25 au 29 octobre. Le rayon de l'interdiction est de 19 kilomètres autour de Sanam Luang.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1006498-unregistered-drones-banned-in-thailand/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #301 le: octobre 20, 2017, 08:35:51 am »


Achat d’une maison en Thaïlande: qui possède quoi ?

Si vous avez décidé d'investir dans une maison ou une villa en Thaïlande, vous devez savoir que les règles sont très différentes du contexte juridique en France.

Si vous avez décidé d’investir dans une maison ou une villa en Thaïlande, vous devez savoir que les conditions sont très différentes du contexte juridique en France où les règles de propriété sont relativement simples à comprendre.

La Thaïlande par exemple est coutumière avec la pratique du leasehold (location de longue durée) très répandue dans les pays de droit anglo-saxon, et quasiment inconnue en France.

La seule solution pour acheter en pleine propriété en Thaïlande (freehold) est donc d’acheter un appartement en copropriété, ou condominium.

Vous devez donc savoir que à de très rares exceptions près, les étrangers ne peuvent posséder des terres en Thaïlande.


Il fallait acheter avant le 27 février 1970

Il existe bien l’article 86 du Code foncier permet aux étrangers de posséder des terres en Thaïlande, mais à condition qu’il y existe un traité le permettant signé entre deux pays. Aucun traité en vigueur actuellement ne le permet…

Il y avait des traités permettant aux citoyens de 16 pays de posséder des terres en Thaïlande, (les États-Unis, l’Angleterre, la Suisse, l’Allemagne, le Danemark, la Norvège, les Pays-Bas, la France, l’Inde, la Belgique, la Suède, l’Italie, le Japon, la Birmanie, le Portugal et le Pakistan) mais ils ont tous pris fin le 27 février 1970.

Depuis lors, la Thaïlande n’a pas conclu de traité qui permet aux étrangers de posséder des terres.

La principale difficulté qui se présente en Thaïlande vient du fait que les étrangers ne peuvent pas être propriétaire d’un terrain, d’où la pratique du leasehold qui consiste à construire sur un terrain loué pour une longue durée (durée maximale de 30 ans en Thaïlande).

L’exclusion vaut aussi pour les citoyens américains, qui bénéficient pourtant de nombreux avantages (comme la possibilité de créer une entreprise étrangère en étant actionnaire à 100 % ) en raison du traité d’amitié entre les États-Unis et la Thaïlande.

Mais la propriété foncière est une exception au traité et, en dépit de la relation spéciale de longue date entre les États-Unis et la Thaïlande, les citoyens américains, comme tous les autres étrangers ne peuvent pas posséder des terres en Thaïlande.


La solution: le bail de 30 ans

Prenons un exemple : vous avez décidé d’acheter une villa de deux-pièces dans une station balnéaire qui vous paraît être un bon investissement, soit pour y vivre vous-même pendant votre retraite, soit pour la louer et en tirer un revenu.

Il s’agit d’un lotissement fermé, avec de nombreux équipements, comme une piscine et un court de tennis. Plusieurs autres étrangers y vivent déjà et l’endroit a l’air bien entretenu.

Donc vous savez pertinemment que vous ne serez pas propriétaire du terrain car ce n’est pas possible, mais le développeur vous présente un ensemble de documents, en expliquant que vous achetez en même temps que la maison un bail de 30 ans sur un terrain  sur lequel il va construire une maison pour vous.

Petite précision concernant la durée du bail (leasehold en anglais) car de nombreux développeurs n’hésitent pas à promettre des baux de 60, ou même encore 90 ans, en présentant le renouvellement comme acquis, voire garanti par les documents que vous signez.


En réalité la seule durée légale qu’il est possible d’enregistrer pour un bail en Thaïlande est de 30 ans.

Au-delà de cette durée le propriétaire peut décider, ou non, de renouveler le bail,  quelle que soit la durée qui figure sur votre contrat.

L’article 540 du Code civil et commercial thaïlandais prévoit que la durée du bail ne peut excéder 30 ans, et si c’est le cas, la période doit être réduite automatiquement à 30 ans.

"L’article 538 du même code prévoit aussi,  que tout bail de plus de trois ans doit être écrit et enregistré au Land Department. Si ce n’est pas le cas, il n’est pas opposable au-delà de trois ans."

Vous signez tous les papiers. Il le fait aussi. Vous lui donnez une partie de l’argent et il commence à construire votre villa.

En apparence tout semble parfaitement clair mais vous avez oublié une étape importante : le passage par le Land Department.

Bien avant de verser quoique ce soit concernant la construction de votre villa, quelqu’un doit aller au Land Department (un Thaï nécessairement car tous les documents du Land Department sont uniquement en Thaï)  en votre nom et s’assurer que le vendeur a bien enregistré le bail de 30 ans à votre nom, et et qu’il possède la capacité juridique pour le faire.

Si le bail n’est pas enregistré au Land Office, la durée légale par défaut est de 3 ans. Vous avez remarqué, il manque un zéro….

Cela signifie que le bail que vous obtenez d’un développeur doit être enregistré au Land Office, ou vous aurez seulement un bail de trois ans, en dépit du fait qu’il est écrit 30 ans sur les papiers que vous signez.


Taxes relatives à l’enregistrement du bail sur le terrain

Les frais pour l’enregistrement d’un bail en Thaïlande (quelle qu’en soit la durée, tout bail de plus de 3 ans se devant d’être enregistré au cadastre) sont de 1.1% de la valeur déclarée dans le contrat de bail.

Dans le cas de reventes, faisant l’objet de l’annulation d’un bail en cours et de l’enregistrement d’un nouveau bail de 30 ans, il y a également un impact fiscal sur le propriétaire du terrain (par exemple, si le propriétaire du terrain annule 25 années restantes, et enregistre un nouveau bail de 30 ans, il est fiscalisé sur le montant locatif de 5 années supplémentaires).

Cet impact fiscal est à la charge de l’acheteur et du vendeur de la construction. Les taux d’impositions varient selon qu’on parle d’une personne physique ou d’une société, mais cela représente généralement des sommes limitées (quelques centaines d’euros) lorsque les contrats ont été fait de manière à minimiser la valeur déclarée du bail, en valorisant au maximum la valeur de la construction.


https://www.thailande-fr.com/immobilier/57389-achat-dune-maison-thailande-possede-quoi
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #302 le: octobre 23, 2017, 11:19:39 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


pour les expat.   :D


CREMATION - Voici les magasins de Central Group qui seront ouverts le 26 octobre, ceux qui fermeront à 14h00 ou à 15h00 :

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #303 le: novembre 06, 2017, 09:23:02 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Assurance Expatriés : du nouveau...  8)


 De nombreux résidents français qui vivent en Thaïlande n'ont pas les moyens de souscrire une couverture en complément de celle de la CFE.

Certains souscrivent une assurance accident, absolument indispensable sur l'on circule en moto. On entend souvent dire : "... si je tombe malade, je rentre en France me faire soigner" ... Quid en cas de crise cardiaque ou d'AVC ? ...

C'est sans doute pour combler cette lacune qu'April s'apprête à lancer une nouvelle offre baptisée "Emergency" qui ne couvre que l'hospitalisation et l'assistance rapatriement de base en cas d'urgence uniquement. Cela exclut la prise en charge des maladies chroniques, du cancer ... qu'il est possible de traiter en France.

Il n'est pas possible d'établir un devis ni de consulter les détails de l'offre sur le site April en ce moment.

On peut craindre le pire en matière de tarif, si nous jugeons une proposition que nous avons reçue "par erreur", qui prétendait reprendre "les mêmes garanties que notre ancien contrat" ... Un énorme mensonge ... "Nous avons jugé qu’un autre type de contrat serait davantage approprié à votre situation. De plus, celui-ci est beaucoup moins cher et s’élève à 2.298€/an". ..

Totalement grotesque...   

On nous propose de payer 2.298€/an pour les simples interventions d'urgence, et 2.568€/an pour toutes les hospitalisations et le traitement des maladies chroniques ... le cancer !

Il est utile de préciser ici que nous avons conservé notre contrat Rubelles+ classique (essentiel), en complément de la couverture de la CFE.

Nous étions assuré dans le cadre d'un contrat famille (5 personnes) facturé 201 €/mois, qu'il n'existe plus au-delà de 65 ans.

Nous bénéficions aujourd'hui d'un contrat individuel, facturé 138.50€/mois, et d'un contrat famille (femme + 3 enfants) facturé 80.50€/mois.

Nous sommes donc passés de 201 €/mois à 219 €/mois ... en changeant de tranche d'âge, après prise en compte de la hausse de 3.8% des tarifs en 2018...


Affaire à suivre...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #304 le: novembre 14, 2017, 08:17:37 am »


Nouvelles de Thailande Les 100 000 étrangers en overstay seront arrêtés !

Le vice-Premier ministre, le général Prawit Wongsuwan, a chargé les agences de sécurité nationale de sévir contre les criminels étrangers et les « personnalités influentes » suite à la découverte du fait que près de 100 000 étrangers avaient dépassé la date de validité de leur visa / titre de séjour en Thaïlande.

Il est à craindre que certaines de ces personnes commettent des crimes et nuisent à l'image de la Thaïlande, pensent les autorités.

Le porte-parole du ministère de la Défense, le colonel Khongcheep Tantrawanich, a déclaré dimanche que le gouvernement, via les agents de sécurité nationale, continuerait à appliquer strictement la loi. Cela inclurait la répression contre des personnalités influentes (mafia), y compris des criminels étrangers, dans le but de rendre le pays plus sûr pour les Thaïlandais.

Après la lecture du rapport sur les nombreux overstays, Khongcheep a cité Prawit qui veut que les militaires, la police et les fonctionnaires répriment sérieusement les membres de réseaux criminels transnationaux, particulièrement ceux qui se font passer pour des touristes.

Prawit a également exhorté la police royale thaïlandaise à contrôler les visiteurs entrants et sortants et à mettre en place des mesures pour contrôler, surveiller et agir contre ceux qui sont en overstay. Prawit a également exhorté les agents à ne pas chercher des avantages illégaux (racket) auprès de ces personnes.

M. Khongcheep a indiqué que les autorités avaient arrêté des criminels étrangers dans diverses zones, notamment dans les régions de Nan, Phra Khanong et On Nut à Bangkok, ainsi qu'à Chiang Mai, Pattaya, Phuket et Samui. Les agents effectuent des contrôles aléatoires et sur plaintes du public.

Khongcheep a déclaré que les criminels transnationaux ou étrangers en Thaïlande étaient impliqués dans divers délits tels que le trafic de drogue, le commerce d'armes, la traite des êtres humains et la prostitution, ainsi que la contrefaçon de passeports, la vente de faux diamants et les escroqueries. Ces crimes ont causé des dommages économiques au pays et terni son image.

Les autorités ont jusqu'ici recueilli des preuves et arrêté 300 de ces criminels grâce à l'aide publique et le signalement des comportements suspects.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1010972-police-crackdown-targets-overstaying-foreign-criminals/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #305 le: novembre 14, 2017, 08:51:51 am »

Nouvelles de Thailande Les 100 000 étrangers en overstay seront arrêtés !


tant mieux...   :clap   aucune raison que certains respectent les lois financières et autres et que d'autres se la coulent douce illégalement pendant des mois et des mois...  >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #306 le: novembre 25, 2017, 08:44:58 am »

[size=6t]Français Ensemble dans le Club de Pattaya


EXPATRIATION


La France est la mauvaise élève de l'Europe dans de nombreux domaines (chômage, déficits, endettement, prélèvement obligatoires ...)...  >:(

C'est le bilan de 30 années d'une politique qui a conduit à l'exode des entrepreneurs...  :'(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #307 le: novembre 28, 2017, 08:24:27 am »


Fiscalité : le piège Macron se referme sur les expatriés

Il se confirme un peu plus chaque jour qu' Emmanuel Macron suivra le chemin familier de ses prédécesseurs: taxation, fiscalisation et promesses électorales vite oubliées.

Il se confirme un peu plus chaque jour qu’ Emmanuel Macron suivra le chemin familier de ses prédécesseurs: taxation, fiscalisation et promesses électorales vite oubliées.

Pourtant lors des élections présidentielles, les expatriés ont très largement apporté leurs suffrages au candidat Macron qui semblait pouvoir incarner une véritable rupture avec la présidence de François Hollande.

Malgré les engagements d’Emmanuel Macron,  »LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE » a maintenu la CSG-CRDS pour les français de l’étranger, affichant un souverain mépris pour sa base électorale expatriée.

Le candidat Macron, lors de sa campagne, avait dit vouloir « réexaminer » ce dossier, mais en réalité son action est la continuation pure et simple de la présidence de François Hollande en dépit des nombreuses décisions de justice ayant condamné la France.

Les expatriés de Thaïlande qui figurent parmi ceux qui ont été taxés illégalement par la CSG auraient pu espérer un changement, mais sur ce dossier  LRM se positionne totalement dans la continuité du Parti Socialiste.

Depuis 2015, les prélèvements sociaux sur le patrimoine immobilier des non-résidents n’ont pas été abrogés en dépit de nombreux jugements défavorables rendus tant par les juridictions européennes que françaises.

Pour contourner ces jugements, le gouvernement a simplement décidé de changer l’affectation, de la sécurité sociale au Fonds de solidarité vieillesse (FSV).

Conséquence : des dizaine de milliers de contentieux en attente depuis que en 2012, l’État français a décidé d’imposer les loyers des expatriés à la CSG, provoquant une augmentation moyenne de 4200 euros d’imposition par foyer.

Malgré la condamnation de la Cour de justice européenne et du Conseil d’État, le gouvernement persiste et signe et décide de contourner les décisions de justice avec des petites magouilles juridiques pour continuer à taxer de manière discriminatoire les Français de l’étranger.

“Excellente nouvelle pour le pays”. Sur son compte Twitter Anne Genetet se félicite du vote de la loi de finance qui entérine la taxation illégale des expatriés à la CSG !

10.000 réclamations en attente

Lors de la dernière session de l’Assemblée des Français de l’étranger, la responsable de la division des affaires juridiques à la Direction des impôts des non résidents, Virginie Schaeffer-Monteils a expliqué qu’environ 10.000 réclamations contre les prélèvements sociaux perçus pour la période 2014/2016 n’avaient pas encore été traitées, essentiellement des demandes des résidents hors Union européenne.

Tandis que dans le cadre des discussions à l’Assemblée nationale du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS2018), les députés des Français de l’étranger ont déposé des amendements demandant la suppression de la CDG CRDS pour les Français de l’étranger.

Sans succès, une fois encore. Députés et sénateurs des Français de l’étranger luttent depuis plusieurs années dans une belle unanimité pour faire entendre la voix des expatriés sur le dossier des prélèvements sociaux des non-résidents.

Meyer Habib, député UDI de l’Europe du Sud, a rappelé que « plus de 90 % des 2,5 millions de Français établis hors de France ne bénéficient pas du système français de protection sociale. » Il dénonce une situation « injuste, absurde et surtout contraire au droit de l’Union européenne. Or, au lieu de l’abroger, votre gouvernement veut faire passer la CSG de 8,2 à 9,9 % : c’est absolument délirant ! Comment justifier une si lourde cotisation à un système de protection sociale dont on ne tire aucun bénéfice ? »


CSG/CRDS des expatriés : un impôt juridiquement contestable et discriminatoire

Dans le viseur, cette disposition prise en 2012 par le gouvernement Ayrault : les Français de l’Etranger doivent s’acquitter du paiement de la CSG-CRDS sur leurs revenus immobiliers, au taux de 15.5%, alors qu’ils ne bénéficient pas de la Sécurité Sociale.

En 2015, la Cour de Justice Européenne (Arrêt de Ruyter)et le Conseil d’État jugent que les personnes affiliées à un régime de sécurité sociale dans un des pays entrant dans le champ d’application territorial des règlements communautaires ne peuvent pas être assujetties en France à des prélèvements sociaux sur leurs revenus du patrimoine. La voie est donc ouverte pour les remboursements mais uniquement pour les personnes résidant dans l’espace économique européen*.

Pourtant la jurisprudence du Conseil d’Etat a condamné la France à traiter sur un même plan tous les Français de l’étranger, résidant dans l’UE ou hors de l’UE, sur la taxation des plus-values.


Examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale à l’Assemblée

Anne Genetet, députée LREM des Français de l’étranger (Asie Pacifique) a présenté à l’Assemblée, pourles 9 députés de la Majorité, un amendement visant à supprimer la CSG-CRDS pour les non–résidents, au nom de la « sécurité juridique et de l’équité », arguant qu’il est « anormal qu’ils contribuent à un système dont ils ne profitent absolument pas ».


Avis défavorable du rapporteur et du gouvernement

Les amendements déposés ont été rejetés. La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, estime qu’ « il serait étonnant d’exonérer de cette hausse de la CSG les Français de l’étranger, ce ne serait pas juste. C’est comme si une partie de la TVA qui aujourd’hui est affecté à la sécurité sociale devait être exonérée pour les touristes en France ou les Français de l’étranger. »


https://www.thailande-fr.com/politique/58911-fiscalite-piege-macron-se-referme-expatries
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #308 le: décembre 08, 2017, 10:34:58 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya





 En 2017, la CFE a mis en place une expérimentation relative à l'hospitalisation (en tiers payant) en partenariat avec IMA (Inter Mutuelles Assistance) pour les clients CFE résidents en Thaïlande.

Les conventions avec le Bangkok Medical center, le Kluaynamthaï Hospital (Bangkok) et le Chiang Mai Ram avaient été suspendues le temps de l'expérimentation.

Cette expérimentation sera poursuivie en 2018 et étendue aux pays de l'ASEAN (hors Singapour). Plus d'informations à venir début 2018.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #309 le: décembre 11, 2017, 08:29:32 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Ouvrir un compte bancaire... 


 Il est relativement facile d'ouvrir un compte en banque en Thaïlande, même en qualité de simple touriste. Toutes les banques et toutes les agences d'un même réseau ne semblent pas au diapason de règles identiques.

C'est un peu à la tête du client, du monde qui attend derrière vous, et des raisons pour lesquelles vous voulez ouvrir un compte.

Nous recommandons de choisir une agence de la Bangkok Bank dans un quartier qui hébergent des "farengs", afin d'avoir affaire à une employée qui parle plutôt bien l'anglais. Il est préférable de choisir une agence en ville, plutôt que celle d'un centre commercial. L'accueil n'est pas le même.

Vous attendrez moins longtemps à l'heure de l'ouverture des guichets et le personnel sera plus disponible.

Première question que l'on vous posera : "Pourquoi voulez-vous ouvrir un compte ?". Si vous répondez que vous souhaitez acheter une maison, ou permettre le règlement des factures d'eau et d'électricité, de loyer ... par prélèvement durant votre absence, vous aurez franchi la première étape sans difficulté. Cela ne sera qu'une formalité si vous êtes accompagné d'un ami qui a déjà un compte ouvert.

Vous pourrez alors choisir les options qui vous seront proposées (carte bancaire, sms à chaque opération ...) qui vous coûteront un petit abonnement annuel. Il faut, en pratique, être résident pour avoir accès à un compte en ligne qui vous permette de réaliser des opérations classiques (virements ...)

Nous recommandons vivement aux expatriés qui vivent en Thaïlande d'ouvrir deux comptes : un en bahts et un en euros. C'est une source non négligeable d'économies dans les opérations de transfert et de conversion, surtout pour les sommes de plusieurs milliers d'euros.

Si vous demandez à votre caisse de retraite de virer votre pension tous les mois en Thaïlande sur un compte en euros, vous éviterez des frais inutiles. La Bangkok Bank exige un certificat de résidence établi par le Bureau de l'Immigration pour ouvrir un compte en devises étrangères. C'est donc une option réservée aux détenteurs de visas longue durée.

Vous devrez ensuite alimenter votre compte de manière suffisante. Si vous n'y laissez que quelques euros à l'heure de rentrer en en France, il y a de fortes chances que votre compte soit clôturé au bout que quelques mois, faute de mouvement.

Ce n'est pas compliqué de récupérer un virement égaré dans un compte qui n'existe plus. Cela prend du temps et coûte de l'argent. La banque thaïlandaise ne fera aucun effort. C'est votre agence en France qui devra lancer la procédure. Ce genre d'incident peut gâcher des vacances. Pour l'éviter, il faut laisser en permanence une cinquante d'euros environ.

Sachez enfin que si une facture d'électricité ou d'eau n'est pas réglée par prélèvement faute de provision suffisante, vos compteurs seront désinstallés. Il faudra recommencer toute la procédure d'ouverture de compte, ce qui prend plusieurs jours, nécessite beaucoup de documents et coûte une véritable fortune. Vous devez séjourner à l'hôtel en attendant le rétablissement du service !

N'oubliez pas que les frais de compteur facturés tous les mois ne sont pas négligeables. Il est impossible de régler à l'avance ces dépenses. L'ouverture d'un compte bancaire est donc absolument indispensable pour payer les factures de ce type durant votre absence. Ne demandez surtout pas à une copine de s'en charger.

L'intérêt, pour un simple touriste qui ne passe quelques semaines de congés par an, d'ouvrir un compte en Thaïlande n'est pas évident. Il fera des économies de frais de transfert par rapport aux retraits dans les ATM, et ne sera pas confronté au plafond hebdomadaire des retraits.

Un virement en Thaïlande est facturé environ 25 euros/opération par une banque française, un retrait 8.20 euros (maximum 22.000 bahts en général). La banque thaïlandaise facture 220 bahts (fixe) un retrait dans un ATM, au minimum 300 bahts (variable) pour la réception d'un virement.

N'oubliez pas que vous devez déclarer au fisc, en même temps que vos revenus, vos comptes bancaires à l’étranger. Ne pas s’y conformer vous expose à de sévères sanctions.
En principe, il faut les déclarer chaque année à l’administration fiscale, en utilisant un formulaire Cerfa n°3916 "Déclaration par un résident d’un compte ouvert hors de France", par compte.

Vous devez indiquer les coordonnées de la banque, les références du compte, sa nature (compte ordinaire, d’épargne, à terme...), préciser si vous l’utilisez à titre privé et/ou professionnel et s’il s’agit d’un compte simple, d’un compte joint entre époux ou d’un compte collectif…

En revanche, vous n’avez pas à mentionner le solde du compte. Ce formulaire doit être joint à votre déclaration de revenus. Si vous déclarez vos revenus en ligne, un module vous permet de remplir la déclaration à l’écran.

En plus de cette obligation, vous devez déclarer, chaque année, le montant des produits encaissés – intérêts, dividendes, plus-values – sur tout compte détenu à l’étranger et la valeur de ces avoirs doit être retenue dans l’évaluation de votre patrimoine taxable à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Si vous êtes pris en flagrant délit de non-déclaration d’un compte bancaire à l’étranger, vous devrez régler non seulement l’impôt dû, mais également des pénalités. En principe, si vous vous êtes abstenu de déclarer des avoirs à l’étranger, l’administration fiscale peut remonter jusqu’à 10 ans en arrière pour exercer son droit de reprise pour les impôts concernés (impôt sur le revenu, droits de donation et de succession et ISF).

Vous encourez une amende de 1500 € par compte non déclaré, portée à 10.000 € pour les comptes détenus dans un état n’ayant pas conclu avec la France de convention d’assistance contre la fraude et l’évasion fiscales ... même si le compte est vide !

Dernier conseil : ne demandez surtout pas à une agence immobilière de vous assister ou vous conseiller lors de l'ouverture d'une compte bancaire en Thaïlande. Elles n'y connaissent strictement rien.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3126
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #310 le: décembre 11, 2017, 03:19:13 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

Ouvrir un compte bancaire... 

Il est relativement facile d'ouvrir un compte en banque en Thaïlande, même en qualité de simple touriste. Toutes les banques et toutes les agences d'un même réseau ne semblent pas au diapason de règles identiques.

C'est un peu à la tête du client, du monde qui attend derrière vous, et des raisons pour lesquelles vous voulez ouvrir un compte.




Très intéressant merci Line !
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #311 le: décembre 12, 2017, 08:55:20 am »


J'aime bien le "n'oubliez pas de déclarer vos comptes bancaires thaïlandais au fisc" !... Et qui fournit la vaseline ?!!...  :What?
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #312 le: décembre 23, 2017, 09:12:35 am »

J'aime bien le "n'oubliez pas de déclarer vos comptes bancaires thaïlandais au fisc" !... Et qui fournit la vaseline ?!!...  :What?


 :huhu  :huhu
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #313 le: décembre 23, 2017, 09:19:51 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


CFE - La CFE a expérimenté en 2017 en Thaïlande un nouveau mode de prise en charge du soin hospitalier qui s'articulait autour de trois dispositifs :

- Un taux de prise en charge unique de 80% de la facture sans limite ni plafond
- Un tiers payant assuré par un assisteur dans son réseau de soins
- Une assistance 24/24 et 7/7 par ce même assisteur, incluant le rapatriement et certains transports sanitaires.

Ce dispositif a rencontré son public puisque le nombre d'hospitalisations prises en charge en 2017 par IMA a doublé par rapport au nombre d'hospitalisations enregistrées dans les 3 établissements conventionnés en 2016.

Le nombre d'hospitalisations sans tiers payant a également baissé de 30%. Par ailleurs, une dizaine de situations graves ont bénéficié de rapatriements et transports sanitaires médicalisés, ce qui n'était pas pris en charge par la CFE avant.

Ainsi, en 2018, le dispositif est reconduit avec quelques adaptations dues à la prise en compte des résultats de cette expérimentation:

Ce qui ne change pas :

- La prise en charge en tiers payant reste à 80%, avec un complément possible à posteriori pour atteindre 100% en fonction des cas.
- Seuls les assurés ne bénéficiant pas déjà d'un service d'assistance équivalent mis à disposition par leur mutuelle complémentaire bénéficieront en 2018 de ce mode de prise en charge par IMA.
- Le dispositif reste sans coût supplémentaire en 2018.

Ce qui change :

- Le réseau d'hôpitaux sera revu, enrichi et adapté pour être plus proche géographiquement des clients CFE.
Le taux de remboursement à 80% est réservé aux soins réalisés dans le cadre de la prise en charge en tiers payant (soit dans le réseau IMA).
Ainsi, pour les hospitalisations sans tiers payant (intervenues dans un autre hôpital que dans le réseau IMA), le remboursement revient aux règles de remboursement selon les tarifs en France.
Vous recevrez un rappel de votre numéro de contrat tiers payant début janvier.

Le site http://cfe-hospi2018.fr/ récapitule l'ensemble des informations du dispositif et contient un formulaire de contact.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #314 le: décembre 23, 2017, 09:21:26 am »


suite tableau...  :)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #315 le: décembre 26, 2017, 08:16:19 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya

APPLI...


Ceux qui circulent sur les routes thaïlandaises ne sont pas très nombreux à avoir investi dans un GPS.

Nous conseillons deux applications gratuites sous Android qui permettront de suivre des itinéraires sans aucune difficulté

- Waze Social GPS Maps & Traffic (racheté par Google)

- HERE WeGo, notre préféré, surtout pour circuler en ville, notamment à Bangkok, Pattaya ... , quelque soit le mode de transport.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #316 le: décembre 26, 2017, 08:22:03 am »

 
 :D on aurait aimé un tableau datant de 2016...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #317 le: décembre 26, 2017, 08:36:33 am »


Ils ont oublié une raison de taille lorsque l'on est chef d'entreprise : fiscalité minimum !...  :clap
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #318 le: décembre 29, 2017, 01:57:09 pm »



et oui... vive 2018 mais certainement pas en France (enfin... quand on peut)...  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

COCONUT PILOT

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #319 le: décembre 29, 2017, 05:30:13 pm »

pas facile non plus ici

สัญญานฟองสบู่มาแล้ว!!!
นี่คือการทำเพื่อให้บริษัทอยู่รอดของกลุ่มธุรกิจต่าง ๆ
 
1. Honda เพิ่มวันหยุดยาว ในเดือนเมษายน พฤษภาคม กรกฎาคม สิงหาคม มีวันหยุด ติดต่อกัน 10 วัน และหยุดทุกวันเสาร์- อาทิตย์
 
2. Toyota เริ่มทยอยปลดพนักงาน Supervisor ไป 1 lot แล้ว เนื่องจากเเบกรับภาระขาดทุน ค่าแรงงานที่สูงไม่ไหว รถที่ผลิตออกมาจอดเต็ม Stock ขายไม่ได้
 
3. GM ปลดพนักงาน Sup ออกหมดเเล้ว เเละแบรนด์เนมที่เป็นของ Isuzu ให้นำกลับไป ประกอบที่สำโรงเเล้วเพื่อลด Cost ส่วน บ. แม่ GM ที่อเมริกา ทางรัฐบาลของสหรัฐ อุ้มไว้เเล้ว หากไม่อุ้มอีก 3 เดือนข้างหน้า GM จะล้มละลาย
 
4. Nissan ลดการผลิตลง 50% เเละกำลังลดพนักงานออกชุดเเรก เดือนหน้า
 
5. Misubishi ยังมียอดขายที่ต่างประเทศอยู่บ้าง จะกระทบจริงเดือน มค. ปีหน้า
 
6. AAT กำลังทำกิจกรรมลดต้นทุนอย่างหนัก ทั้งไม่ให้มี OT ทำกิจกรรรม Balance งานใหม่ทั้งระบบเพื่อลดค่าใช้จ่าย เเละยังไม่ปลดคน…ปีหน้าไม่เเน่
 
7. Fujisu เอาออกไปแล้ว 300 คน
 
8.Sieko Instrument เอาออกไปแล้ว 400 คน
 
9. Statschippac ตั้งแต่เดือนหน้า หยุดทำงานทุกๆวันจันทร์
 
10.TOT เท9พันล้านโละพนักงานอีกกว่า 3,500คน ลดภาระเงินเดือนที่จ่ายปีละ 1.4หมื่นล้าน
 
11. Sumsung – LG ย้ายฐานการผลิตบางส่วนไปเวียดนาม และยกเลิกสายการผลิตtvในไทย เนื่องจากแบกรับต้นทุนค่าแรง วันละ 300 บ.ไม่ไหว
 
12. อินโด ปิดน่านน้ำ ส่งผลให้ แรงงานประมงกว่า 3,000 อัตรา จ่อตกงาน ธุรกิจประมงขาดทุนยับ!!
 
12.การบินไทย ปรับลงพนักงานอีกกว่า 5,000 อัตรา หลังขาดทุนต่อเนื่อง!!
 
13.เครือ EU ยกเลิกการนำเข้าสินค้าประมงไทย สิ้นเดือนนี้!
หากไทยยังไม่สามารถแก้ปัญหาการค้ามนุษย์ / ประชาธิปไตยได้
 
14.ธุรกิจท่องเที่ยวชั้น เฟริสคราส จ่อเจ๊งยับ!!
15. โรงแรมใหญ่ๆ ในประเทศไทย ทะยอยปิดตัว หลังนักท่องเที่ยวหดหาย แบกรับภาระขาดทุนไม่ไหว ยกตัวอย่าง รร. เก่าแก่ อย่าง อิมพีเรียล ควีนปาร์ค ที่ ปิดตัวลงเมื่อสิ้นปีที่ผ่านมา
 
16. Nikon, TOYOTA ย้ายฐานการผลิตจากไทยแต่เริ่มไปเปิดฐานการลงทุนใหม่ ที่ประเทศลาว โดยเริ่มบุกตลาดด้านการแปรรูปสินค้าเกษตร และ พลังงาน
 
17.หลายบริษัทยักษ์ใหญ่ – ขนาดกลาง เริ่มปรับลดโอที หลัuงประสบปัญหาขาดทุน/ยอดสั่งซื้อลดลงต่อเนื่อง
 
ทุกคนต้องระวังนะครับ อย่าใช้เงินเกินตัว เหตุการนี้อาจอยู่ยาว 2 ปี
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #320 le: janvier 10, 2018, 07:59:00 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Expatriation : "les nomades numériques"...

Les outils de communication et de partage en ligne ont multiplié le nombre de nomades numériques, aussi appelés “digital nomads”.

Ces derniers travaillent n'importe où et n’importe quand tout en parcourant le monde. Ils allient tourisme et travail avec comme seuls critères: un ordinateur portable et une bonne connexion internet. Ils transforment n'importe quel endroit dans le monde en un bureau insolite.

Ce concept ne cesse de prendre de l’ampleur selon Steve King, du cabinet de recherche américain Emergent Research. Un actif sur cinq à travers le monde serait en effet un télétravailleur et plus d’un tiers des Américains travaillent à distance.

Les digital nomads travaillent dans des secteurs diverses. Ils peuvent être traducteurs, développeurs, auteurs, codeurs, spécialistes du marketing en ligne ou du référencement, journalistes ou encore graphistes.

En gros, ils exercent des métiers qui leur permettent de ne pas se rendre tous les jours dans un bureau fixe et sont donc libres de travailler à distance, du moment que la connexion internet est suffisante.

Ils ne sont ni des vacanciers, ni des résidents permanents. On peut les qualifier d’ "expats indépendants à court terme”. Ils ont un visa touristique et bougent au gré de leurs envies.

Les lieux les plus prisés seraient les villes de Bangkok, Phuket ou Chiang Mai en Thaïlande, Barcelone, Budapest, Berlin, Kiev ou encore Dallas aux États-Unis selon Nomad List, le site de référence en la matière.

Ces lieux offrent un coût de vie intéressant et un accès de qualité au Web.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #321 le: janvier 12, 2018, 09:32:45 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Fiscalité : la taxe d'habitation...

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a affirmé jeudi que la taxe d'habitation serait prochainement remplacée par un nouvel "impôt plus juste", quelques semaines seulement après que le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la suppression de la taxe d'habitation pour tous les Français à horizon 2020.

Au stade actuel de la réflexion du gouvernement, les expatriés qui ne possèdent plus de biens immobiliers en France ne seront concernés...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3126
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #322 le: janvier 17, 2018, 11:22:03 pm »


Ouverture de la première campagne de bourses scolaires pour l’année scolaire 2018-2019 !

Cette ambassade vous informe de l’ouverture de la première campagne debourses scolaires pour l’année scolaire 2018-2019

Les aides à la scolarité sont proposées uniquement pour les :

•    Lycée Français International de Bangkok
•    Ecole Francophone de Pattaya
•    Ecole française Internationale Jungle Samui


Les formulaires et l’ensemble des informations utiles sont consultables esuivant ce lien :
https://th.ambafrance.org/Premiere-campagne-boursiere-2018-2019

La campagne se déroulera selon le calendrier suivant :

1.    Date limite de dépôt des dossiers par les familles : 9 mars 2018
2.    Date prévisionnelle de la tenue du Conseil Consulaire en format bourses: entre le 4 et le 25 avril 2018
3.    Réunion de la commission nationale des Bourses et notification auxfamilles de la décision d’attribution : 14 juin 2018

Les personnes sollicitant une bourse pour la première fois devront, aupréalable, s’inscrire au Registre des Français établis hors de France
(http://www.ambafrance-th.org/Tout-savoir-sur-l-inscription-consulaire).

Il est recommandé de déposer les dossiers = complets = de demande de boursesscolaires dans les meilleurs délais, en prenant rendez-vous avec le service social :

- directement par téléphone au 02 657 5178 ou 79,
- par courriel (social.bangkok-amba@diplomatie.gouv.fr).

Attention, tout dossier incomplet ne pourra être traité et tout dépôt après le 9 mars 2018 fera l’objet d’un rejet.

Compte tenu d’une forte demande à l’approche de l’échéance,n’attendez pas le dernier instant pour solliciter un rendez-vous !

Cordialement.,

Ambassade de France en Thaïlande
Affaires Sociales
35 Charoenkrung Road, Soi 36
10500 Bangkok
 

IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13482
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #323 le: janvier 21, 2018, 08:50:39 am »


L’imposition à la CSG des expatriés hors Europe définitivement validée

Les Français de l’étranger hors Espace Economique Européen sont donc désormais définitivement assujettis à la contribution sociale généralisée (CSG).

Cette fois c’est terminé : il n’y a plus aucun espoir d’obtenir un jour le remboursement des cotisations CSG payées par les expatriés français en Thaïlande.

La Cour de justice de l’Union européenne a estimé que l’Etat français était en droit de prélever des cotisations sociales sur les revenus des Français hors de l’Union européenne.

La soumission des non-résidents aux prélèvements sociaux est contestée depuis plusieurs années, au motif que ces contribuables ne sont pas affiliés à la Sécurité sociale française, et n’ont donc pas à participer à son financement.

Ce contentieux a engendré environ 59.000 réclamations, et l’enjeu financier est estimé à environ 300 millions d’euros, selon un rapport annexé au projet de loi de finances 2018.

En 2015, avec l’ « arrêt de Ruyter », la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) avait condamné la France, mais Bercy n’avait accepté de rembourser que les contribuables établis dans l’Espace Economique Européen et en Suisse.

C’est cette fiscalité à deux vitesses, discriminatoire et très contestable du point de vue du droit français, qui est aujourd’hui validée par la CJUE.

Les Français de l’étranger (hors Espace Economique Européen) sont donc désormais définitivement assujettis à la contribution sociale généralisée (CSG) s’ils possèdent un bien mobilier ou immobilier en France.


Le taux de prélèvements (CSG-CRDS) en 2018 augmente de 15,5 % à 17,2%.

La CSG va augmenter d’1,7% en 2018 et le taux de prélèvements (CSG-CRDS) passe donc de 15,5 % à 17,2%.

Depuis 2016 ces prélèvements ne sont plus affectés aux financements de prestations d’assurance sociale mais au profit principalement du FSV (Fonds Solidarité Vieillesse) et de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Un tour de passe passe discutable qui permet d’échapper aux directives européennes sur les cotisations sociales.


Une mission parlementaire confiée à Anne Genetet députée des Français d’Asie.

C’est dans ce contexte qu’Anne Genetet, députée des Français d’Asie, s’est vu confier cette semaine une mission par M. le Premier Ministre, Edouard Philippe, pour revoir intégralement cette fiscalité, ainsi que les services publics dont bénéficient les Français à l’Étranger. Cette mission permettra de proposer des solutions garantissant un meilleur système fiscal et social pour les Français expatriés.


https://www.thailande-fr.com/expatriation/60217-limposition-a-csg-expatries-europe-definitivement-validee
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13196
Re : Retraité ou expatrié en Thaïlande...
« Réponse #324 le: janvier 26, 2018, 01:58:50 pm »

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2018/01/25/protection-sociale-les-francais-expatries-de-moins-en-moins-couverts_



Protection sociale : les Français expatriés de moins en moins couverts...  :(

Toujours plus nombreux à s’expatrier, les Français sont aussi plus nombreux à travailler en contrat local, indique le Baromètre Humanis-Lepetitjournal.com. Les entreprises prennent de moins en moins en charge la couverture sociale de ces salariés.


Partir pour revenir, mais à quelles conditions ?

Les Français qui choisissent l’expatriation sont toujours plus nombreux, ils partent de plus en plus loin, et leur protection sociale se dégrade.

Ce sont les principales leçons tirées du « Baromètre Expatriés 2018 », réalisé par le mutualiste Humanis et Lepetitjournal.com, et publié jeudi 18 janvier.

Un expatrié sur deux (53 %) n’a pas de couverture retraite au-delà du régime local obligatoire, un sur cinq (20 %) n’a pas de couverture santé et près d’un sur deux (47 %) n’a pas de couverture prévoyance (invalidité, veuvage). Ce qui prépare un appauvrissement assuré à leur retour en France...

Près de 1 500 expatriés français implantés sur les cinq continents ont été interrogés entre le 14 novembre et le 1er décembre 2017 pour cette 6e édition du Baromètre Humanis.

Les résultats ont été redressés pour respecter la structure de la population du 1,8 million de Français de l’étranger inscrits au registre du ministère des affaires étrangères, sur une population totale d’expatriés évaluée entre 2 et 2,5 millions de personnes par le même ministère.


Les raisons de cette évolution ?

Les Français plus nombreux à s’expatrier (en hausse annuelle de 4,6 % au dernier bilan) sont aussi de plus en plus nombreux à travailler en contrat local : 85 % des expatriés salariés sont en « contrat local » (69 % avec une entreprise locale, 16 % avec une filiale).

C’est 3 points de pourcentage de plus en un an et 6 de plus en deux ans. Et 21 % travaillent en indépendants, le double d’il y a dix ans.


Des bonus « couverture sociale »

Ce qui n’est pas sans conséquence sur leur protection sociale.

« Cette tendance de fond qui s’accélère s’accompagne d’une baisse de la prise en charge de la couverture sociale par l’entreprise », explique Séverine Emery, directrice des activités internationales du groupe Humanis.

En 2018, seuls 25 % des expatriés étaient pris en charge par leur employeur...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".