Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes  (Lu 18444 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13778
Re : La télévision thaïlandaise et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #50 le: août 22, 2014, 01:02:54 pm »


oui, très belle vidéo...   :'(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #51 le: décembre 02, 2014, 08:44:24 am »


Une petite vidéo sur la fêtes des singes à Lopburi :


http://fr.euronews.com/nocomment/2014/12/01/thailande-fete-des-singes-a-lopburi-/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13778
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #52 le: décembre 02, 2014, 10:33:13 am »


je connais cette ville et surtout ses signes (très agressifs entre autres) mais j'avoue que cette fête pantagruélique et stupéfiante pour nous occidentaux est sûrement à voir au moins une fois...   :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13778
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #53 le: novembre 11, 2016, 05:06:31 pm »



Pub thaïe : "soutien-gorge à petite poitrine"...   :huhu


https://www.youtube.com/watch?v=tepdNI8P_ms
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #54 le: novembre 12, 2016, 08:07:47 am »


je la connaissais... Excellente cette PUB !...  :huhu
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3320
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #55 le: novembre 12, 2016, 04:25:28 pm »


je la connaissais... Excellente cette PUB !...  :huhu



+1 excellente comme toutes les pub thaies !
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3320
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #56 le: juin 07, 2017, 06:33:22 pm »

une affaire télé française !   :hang


FRENCHEXPAT TV - Les abonnés et les chaînes peuvent se retourner contre les responsables arrêtés !

French Expat TV, un service de distribution de chaînes de télévision qui permettait d’accéder à un bouquet de chaines en français en direct et en replay depuis la Thaïlande et d’autres pays de la région, a brutalement cessé de transmettre le 11 mai dernier après une saisie des serveurs pour contrefaçon.

Selon le cabinet Rouse, à l’origine de la fermeture, une action collective de la part des chaines flouées mais aussi des abonnés est envisageable

Fabrice Mattei, directeur du bureau de Bangkok du cabinet britannique Rouse, nous a confirmé que la disparition des écrans de FrenchExpat.tv était bel et bien liée à une opération de grande envergure menée le 11 mai par le Bureau des Enquêtes Spéciales (DSI)[/b], sorte de FBI thaïlandais, sur demande de Rouse, lui-même mandaté par la "Premier League" anglaise contre un groupe qui proposait la diffusion des matches de la ligue anglaise de football sans s’acquitter des droits.

"Notre client, l’English Premier League, nous a saisis pour faire cesser l’activité du site 365Sports.tv, disant qu’il en souffrait énormément, que c’était pour lui intolérable dans un pays aussi fan de football anglais que la Thaïlande". 

C'est après plusieurs mois d’investigations qui ont notamment permis de déterminer où se trouvaient les serveurs et qui était derrière, que le cabinet Rouse a transmis son dossier au DSI, lequel a diligenté l’enquête officielle et préparé l’intervention. Il s’agissait d’intervenir sur cinq sites: deux centres de données et trois lieux d’habitations des principaux acteurs.


DSI, police et police scientifique mobilisés

L’opération, qui a mobilisé une trentaine de personnes et a duré environ 12 heures, a été menée conjointement par la police thaïlandaise, le DSI et la police scientifique en présence du cabinet Rouse.

Elle a débuté à 5h du matin par le Queen Sirikit National Convention Center (QSNCC) et a permis la saisie de tout le matériel utilisé par les contrevenants puis d’arrêter deux des trois principaux suspects, des Britanniques, ainsi qu’une Thaïlandaise.

"L’un d’eux n’était pas chez lui au moment de la saisie. Il se pourrait qu’il soit en Angleterre, nous en saurons davantage dans les jours qui viennent car la police britannique va nous aider dans le déroulement de cette affaire, mais cela n’est pas gênant pour le déroulement de l’enquête", précise Fabrice Mattei qui ajoute que l’ensemble des comptes bancaires des protagonistes ont été saisis.

Les deux hommes arrêtés ont été relâchés sous caution le soir même, mais leur passeport a été confisqué, ils ne peuvent donc a priori pas quitter le pays.

La plupart des serveurs saisis se trouvaient dans un centre de données du QSNCC. Le second centre de données abritait des serveurs utilisés comme unités de soutien (back-up).

La police scientifique analyse les contenus des serveurs avant leur saisie (Photo Les autorités saisissent des serveurs (Photo Rouse & Co. International (Thailand))La saisie du matériel dans la matinée du 11 mai a évidemment entrainé l’arrêt immédiat de toutes les diffusions, à savoir la principale visée 365Sports.tv, et les déclinaisons d’Expat.tv dont faisait partie FrenchExpat.tv.

"Nous avons deux sites Internet : 365Sports.tv contre lequel l’English Premier League, que nous représentons, engage une action pour contrefaçon de droits d’auteurs ; et puis nous avons Expat.tv qui est un gouffre car il y a énormément de chaines concernées, de Canal+ jusqu’à BBC, mais parmi lesquelles toutes les parties concernées ne sont pas plaignantes dans le dossier", indique l'avocat spécialisé dans la protection de la propriété intellectuelle.


Possible retour du service sauf si les chaines lésées réagissent

Cela signifie qu’il est tout à fait possible que certains contenus d’Expat.tv soient remis en ligne, car s’il y a bien entendu violation des droits d’auteurs, les titulaires de ces droits, eux, n’ont pas émis à ce jour de désir d’agir par rapport à cette contrefaçon.

Néanmoins, il semblerait qu’une action collective de la part des professionnels se mette en place, selon Fabrice Mattei.

"C’est en cours, il est très probable que dans les semaines à venir certaines de chaines réagissent en disant qu’elles veulent mettre un terme à cette activité".


Il faut dire que l’opportunité ne manque pas d'intérêt puisque tous les serveurs ont été saisis à l’intérieur desquels toutes les preuves de la contrefaçon des droits d’auteurs des chaines diffusées illicitement.

De fait, tout nouveau plaignant peut facilement disposer des preuves déjà réunies par le cabinet Rouse dans l’affaire 365Sports.tv pour plaider sa cause.

"Il n’y a pas de nouvelle saisie à organiser, cela fait gagner beaucoup de temps et économiser beaucoup de frais, il y a simplement à engager une action en justice au pénal et peut-être même au civil pour récupérer des dommages et intérêts", précise Fabrice Mattei.

Pour l’heure, une action est engagée par Rouse au pénal. S’ils sont reconnus coupables, les contrevenants risquent la prison. "Les conséquences pour un étranger sont sévères", tient à souligner Fabrice Mattei.


Possible action collective des abonnés

En attendant, les trois principaux protagonistes -l’un en cavale et les deux autres libérés sous caution- ont tout à fait la possibilité de "procéder à des notifications aux abonnés et éventuellement de transférer des données vers un autre site ou un autre serveur", c’est-à-dire de relancer une partie du service.

"Nous avons passé en revue ce qui se disait sur l’Internet à propos de cette affaire et certains utilisateurs disent avoir reçu comme explication de FrenchExpat.tv qu’il s’agissait d’un problème technique. Ce n’est pas du tout un problème technique, c’est un problème juridique", insiste Fabrice Mattei.

Selon lui, laisser entendre que le service peut revenir permet d'une part aux responsables de FrenchExpat.tv d’éviter autant que possible de s’exposer à une action collective de la part des abonnés qui pourraient se regrouper pour demander un remboursement de tout ou partie de leur souscription.

Le directeur de Rouse Thailand estime en effet que "même si c’est nouveau en Thaïlande, il serait en effet tout à fait possible de voir par exemple 30.000 personnes qui décident de se faire rembourser".

"Et puis je pense qu’ils veulent continuer le business autant que possible, car c’est une activité qui leur rapporte énormément. Je pense qu’il doit y avoir environ 50.000 personnes qui ont souscrit à ce service", ajoute-t-il.


Une nouvelle ère dans la protection de la propriété intellectuelle

Fabrice Mattei :
"On passe là dans une nouvelle ère. On passe d’une lutte contre la contrefaçon physique à une contrefaçon digitale qui se matérialise au travers de ces serveurs et de signaux satellites qui sont complètement piratés par ces gens. C’est un vrai changement dans le paysage de la lutte contre la contrefaçon. Vis-à-vis des acteurs, les cabinets d’avocats doivent complètement s’adapter, c’est une saisie complètement différente que l’on opère. Les autorités doivent développer des nouvelles équipes spécialisées dans l’analyse scientifique des preuves digitales".

"La presse thaïlandaise s’est emparée du dossier car elle impliquait des étrangers et parce qu’Expat.tv est connue et regroupe de nombreux abonnés. Cela va donc à mon avis être un cas d’école pour les autorités en Thaïlande. Et puis on sait bien que dès lors que le contrefacteur est identifié comme étant un étranger, les choses avancent beaucoup plus vite".

Les particuliers comme les professionnels souhaitant déposer une demande de remboursement ou un recours en dommages intérêts vis-à-vis de FrenchExpat.tv peuvent le faire directement auprès de la justice thaïlandaise ou contacter Rouse (bangkok@rouse.com) ou Fabrice Mattei http://www.rouse.com/people/fabrice-mattei/


http://www.lepetitjournal.com/bangkok/accueil/actualite/281448-frenchexpat-tv-les-abonnes-peuvent-se-retourner-contre-les-responsables-arretes vis facebook
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #57 le: juin 08, 2017, 07:46:27 am »


Personnellement, je ne vois qu'une chose: c'est encore le consommateur qui morfle !

Personnellement, j'avais 2 abonnements à TV  Expat depuis presque 2 ans et c'était GENIAL !... On pouvait regrader toutes les chaînes françaises, même Arte et Canal +...

Je ne me retournerais pas contre French Expat TV car cet organisme fournissait un super service et n'est pour rien dans sa fermeture... Le responsable, c'est la Police qui une fois de plus, nous prive d'un de nos plaisirs !
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #58 le: octobre 21, 2017, 07:46:27 am »


Retour de la télévision en couleur

Une semaine avant la crémation du roi Bhumibol, le régulateur national de la radiodiffusion a ordonné jeudi aux chaînes de télévision d'arrêter de retirer la couleur de leur programmation.

L’ordonnance urgente de restaurer la couleur a été transmis à toutes les chaînes hier soir avec des instructions entrées en vigueur immédiatement. L'ordre précédent de désaturer les couleurs de 40% ce mois-ci, destiné à rendre hommage avant et pendant les funérailles royales, était entré en vigueur le 1er octobre. Il est abrogé.

La Commission nationale de l'audiovisuel et des télécommunications a déclaré que le changement de directive était dû au fait que certaines chaines étaient plus en couleur ou plus en N&B que d'autres. Il n'y avait pas de cohérence.


Les autres ordonnances qui restent en vigueur comprennent la diffusion de programmes concernant Sa Majesté le Roi Rama 9, l'annulation des spectacles de divertissement et l'affichage en noir et blanc des logos des chaînes dans le coin de l'écran (non respecté).

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1007796-television-ordered-to-restore-full-color/

On ne sait pas si le 26, les chaines pourront diffuser en couleurs. A priori oui.

L’inquiétude était grande dans la population quant cette ordonnance. En effet, tout le monde est bien conscient que les cérémonies de la semaine à venir feront partie des plus impressionnantes que le monde aient connues, tous pays et toutes époques confondues, et il aurait été dommage de les voir en noir et blanc.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #59 le: octobre 21, 2017, 08:24:00 am »


ÉCHEC COUTEUX : LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE TERRESTRE à LA RECHERCHE D’UNE EXONÉRATION.

Les régulateurs se sont mis d'accord mercredi pour baisser les redevances que les chaînes de télévision numérique terrestre doivent payer trois ans après leur lancement.

Non seulement le déploiement de la TNT n’a pas rapporté autant que les espoirs qu’il avait suscités mais il a causé de lourdes pertes aux opérateurs. Beaucoup s’accordent à dire qu’il est arrivé trop tard. Reconnaissant que les habitudes de consommation du public avaient déjà changé à cause de la rapidité des évolutions technologiques, l'association des radiodiffuseurs a demandé au gouvernement d’éponger leur dette combinée de 20 milliards de bahts pour les droits de diffusion.

Leur demande a été rejetée. Mais le haut responsable de la réglementation, Takorn Tantasith, a annoncé aujourd'hui qu'il réduirait tout de même leurs frais d'exploitation annuels qui sont basés sur un pourcentage dépendant de leur tranche de revenus.

Il y a quelques années, beaucoup d’argent a été investi sur l'avenir de la télévision numérique terrestre. Les consommateurs ont été subventionnés pour renouveler leur matériel par le biais de bons envoyés à leur domicile.

Avant la vente aux enchères qui a permis la naissance de la TNT, la Thaïlande n'avait que six chaînes hertziennes gratuites. Après la vente aux enchères de 2013, les propriétaires de 24 chaînes se sont engagés à verser 50 milliards de bahts pour les droits de diffusion.

 Cette transition a été critiquée : elle aurait pris trop de temps à se mettre en place et serait arrivée trop tard. En effet, dès la première transmission de la TNT en 2014, le public était déjà passé aux plateformes en ligne.

Le président de l'association de radiodiffusion, Suphab Kleekachai, a déclaré que 30 milliards de bahts avaient déjà été payés. Pour obtenir les 20 milliards de bahts restants, il pense que le gouvernement devrait vendre la partie du spectre télévisuel de 700 MHz normalement réservée aux entreprises de télécommunication.

Takorn a déclaré aujourd'hui que son agence ne pouvait réduire que les frais annuels et qu’elle n'avait pas le pouvoir de remettre en cause les appels d’offres prévus. "Selon la loi, l'argent de la vente aux enchères de la télévision numérique terrestre doit revenir au trésor public. Cela ne peut pas être changé", a-t-il déclaré mercredi. "Je serai amener à proposer une solution pour les aider et je verrai ensuite ce que nous pourrons faire de plus, en utilisant l'article 44 ou tout autre moyen."

Les 13 chaînes signataires de la pétition sont : Thairath TV, PPTV HD, ONE, GMM 25, Nation TV, NOW, Bright TV, Spring News, new tv, True4U, Amarin TV HD, Voice TV and TNN.

La seule chaîne qui a toujours été rentable est Workpoint TV ; elle a conquis un large public avec des programmes à succès tels que "The Mask Singer".


Source : http://www.khaosodenglish.com/news/business/2017/10/18/digital-tv-seeks-relief-expensive-failure/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #60 le: mars 22, 2018, 08:16:00 am »


Une émission de télévision suspendue pour avoir évoqué la Révolution Française !

Le journal télévisé de la nuit sur Voice TV, "Tonight Thailand", a reçu l'ordre de cesser sa diffusion pendant 15 jours après un débat sur la Révolution française.

La station a rapporté mardi que la Commission nationale de la radiodiffusion et des télécommunications (NBTC) lui avait ordonné, par mesure administrative, de suspendre sa diffusion du programme pendant 15 jours, et de ne pas rediffuser les émissions interdites non plus.

L'ordre, signé par le secrétaire général du NBTC, Thakorn Tantasit, daté du 19 mars, précisait que l'épisode de "Tonight Thailand" du 1er mars, qui a discuté de la Révolution française, était inapproprié et inadapté aux circonstances locales.

L'émission pourrait conduire à la confusion, la sédition et la division au sein du Royaume, et l'émission a violé les ordonnance de la junte, écrit le régulateur.

L'émission d'actualité a enfreint les conditions que Voice TV avait approuvées avec le NBTC en juin 2014, moins de deux semaines après le coup militaire.

À l'époque, le NBTC avait convoqué les dirigeants de la station pour évoquer ses programmes d'information - non seulement «Tonight Thailand», mais aussi l'émission télévisée «Wake up Thailand» qui présentaient des sujets controversés.

Le NBTC a appelé la station à faire attention à ses reportages.

Voice TV a été frappée avec des ordres similaires à celui émis lundi à plusieurs reprises depuis que l'armée a pris le pouvoir en 2014.

Le directeur de la station, Mekit Petchplai, a publié mardi une déclaration annonçant qu'il allait adresser une requête au tribunal administratif, ainsi qu'une action civile contre le NBTC.

Dans la déclaration, Mekit s'est également plaint que Voice TV était toujours scruté minutieusement (avec suspicion ?) par le NBTC et le Conseil national pour la paix et l'ordre au pouvoir.

Le NBTC et son ordre d'arrêter la diffusion affectent la station à la fois comme une entreprise et un média, a-t-il dit.

Il s'est demandé si le traitement était juste et légal et a insisté sur le droit de la station de maintenir son rôle de média ouvert.

Le patron de Voice TV a demandé à d'autres opérateurs de médias de se manifester et de contribuer à la protection de la liberté des médias.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1029952-voice-tv’s-tonight-thailand-programme-off-the-air-for-15-days/?tab=comments#comment-12815229
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #61 le: avril 17, 2018, 07:30:12 am »


La présentatrice d'une émission de promotion de la junte, destinée aux ados, démissionne !

La présentatrice d'une émission de télévision célèbre diffusée par la junte a déclaré que sa démission du programme était due à "des attitudes de travail différentes" alors que le gouvernement de la junte a nié toute implication dans la production.

Pawaran Bannarak 28 ans a annoncé sa décision de quitter "Thailand Moves Forward Teenage Edition" samedi. "Parce que j'aime tellement être présentatrice que je ne peux pas me permettre de faire les choses à contre cœur, alors j'ai décidé de démissionner", a déclaré Pawaran sur son compte Facebook.

"Le programme va continuer. Tout sera pareil sauf la présentatrice. Bon courage à celui qui va prendre ma place ", a-t-elle ajouté.

Son départ soudain a entrainé soutien et critique. Alors que la version officielle d'une demi-heure de «Thailand Moves Forward» , programme de la junte, est diffusée tous les soirs sur toutes les chaînes de télévision, sa version de 15 minutes, hebdomadaire, pour adolescents a été lancée fin février dans le but de promouvoir le travail gouvernemental auprès des jeunes.

Connu pour sa passion de la comm', bien qu'il la pratique « à l'ancienne », le général Prayut Chan-o-cha a ordonné une refonte de «Thailand Moves Forward» une fois en 2016 après que ses audiences ont chuté. Son édition adolescente pourrait également être considérée comme faisant partie de la refonte et de la « modernisation » du programme.

En dépit de tous les efforts, "Thailand Moves Forward Teenage Edition" a été largement raillé pour aller à l'encontre de tout ce que la jeune génération aime dans les domaines de la production, des costumes, des styles et des textes lus par la présentatrice. En un mot, pour sa ringardise.

"Ça ressemble à des émissions pour les adolescents des années 1990, or nous sommes en 2018", a déclaré un commentaire. "Je comprends que les animateurs font de leur mieux mais le ton du programme est mauvais à tous les niveaux."

Pawaran a déclaré plus tard hier qu'elle ne blâmait personne pour sa démission, y compris l'équipe de production. "Ma déception est aussi en partie due à mes propres attentes qui ne correspondent peut-être pas à celles de l'équipe. S'il vous plaît, ne me considérez pas comme irrespectueuse à son égard », a-t-elle dit.

Elle a également réitéré que son salaire - un maigre 2910 thb - par épisode d'un programme avec un budget de plusieurs millions de bahts n'était pas la raison pour laquelle elle voulait partir.

Le budget du programme a été fixé à 18 millions de Bt dont six contrats avec des sociétés de production privées, tous d'une valeur entre 2,66 et 3,33 millions. Par ailleurs,  l'embauche d'un interprète en langue des signes coute 500 000 thb (on peut imaginer que l’interprète lui-même ne touche pas 500 000 thb...)

Le porte-parole du gouvernement, le général Sansern Kaewkamnerd, a déclaré que le départ de Pawaran ne devrait pas affecter directement la junte puisque le NCPO ne fournit que des lignes directrices sur le contenu à l'équipe de production.

"Les radiodiffuseurs se chargent à tour de rôle de la production du programme et le NCPO n'y participe pas. Par conséquent, sa démission n'a rien à voir avec nous ", a déclaré Sansern, qui dirige maintenant le département des relations publiques du gouvernement.

Le porte-parole du NCPO, le colonel Winthai Suvaree, a ajouté que la décision de Pawaran de démissionner devrait être considérée comme liée à la gestion de la production et non à son contenu.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1033878-disgruntled-emcee-quits-junta-show/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3320
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #62 le: avril 21, 2018, 01:28:15 am »


Les meilleures séries thaïlandaises comme Hormones seront disponibles dans le monde entier grâce à Netflix !

Netflix Inc, leader mondial du divertissement sur Internet, et GMM Grammy, société de divertissement multimédia thaïlandaise, ont conclu un accord de licence multi-titres qui permet à Netflix de diffuser plus de 700 heures de contenu, principalement des séries.

L'accord comprendra certaines des séries cultes GMM Grammy les plus populaires telles que Hormones, Bad Genius et O-Negative.

"Nous croyons que les bonnes histoires voyagent. Le spectre diversifié du contenu de GMM Grammy trouvera une audience mondiale sur le service Netflix, où nos membres de 190 pays découvriront de nouvelles intrigues en provenance de Thaïlande », a déclaré Erika North, directrice des originaux internationaux chez Netflix Asia-Pacific.

Les séries de GMM Grammy sont sociétales et racontent la vie des adolescents thailandais de manière intelligente et sensible. Même en VO et difficile à trouver, elles avaient déjà séduit des jeunes du monde entier car les problèmes de l'adolescence sont universels. On est donc très loin des séries historiques en vogue "de nos jours".



https://tech.thaivisa.com/thai-tv-content-go-worldwide-netflix/28348/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #63 le: avril 21, 2018, 07:31:10 am »


Personnellement, j'ai Netflix mais je ne risque pas de regarder les séries thaïlandaises... elles sont tellement nulles !
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #64 le: avril 26, 2018, 08:09:04 am »


La junte va donner un coup de main financier aux chaines de télé dans le besoin (dont beaucoup de chaines d'info)

Le Conseil national pour la paix et l'ordre a convenu le 24 avril d'alléger le fardeau financier de 22 opérateurs de télévision numérique au moyen de trois options, a déclaré le porte-parole du gouvernement,  Sansen Kaewkamnerd.

Les trois méthodes décidées par la junte sont:

Tous les 22 opérateurs de télévision numérique bénéficieront d'un moratoire sur la dette de deux ans, après quoi ils devront payer les trois tranches de redevances restantes à la Commission nationale de la radiodiffusion et des télécommunications (NBTC) chaque année. L'option précédente consistait pour les opérateurs à payer les trois tranches restantes cette année, 2019 et 2020 respectivement.

L'État assumera 50% des frais de location du réseau des opérateurs de télévision numérique.

Les opérateurs de télévision numérique qui ne souhaitent pas poursuivre leur activité peuvent transférer leurs licences à de nouveaux investisseurs.

Gen Sansern a déclaré que le NBTC travaillerait sur les détails des trois méthodes et ensuite en informera les opérateurs.

Le général Chan-o-cha invoquera ses pleins pouvoirs, article 44 de la Constitution pour mettre en place cette mesure.

En ce qui concerne les frais de licence des deux opérateurs mobiles, AIS et True, qui demandent le report du paiement des redevances pour leurs bandes passantes de 1800 et 900 mégahertz, Gen Sansern a déclaré que leurs cas sont à l'étude car la situation des opérateurs téléphoniques est très différente de celle des chaines de télévision.

En effet, AIS et TRUE gagnent de l'argent alors que la quasi totalité des chaines de la TNT en perdent au point que leur survie est en jeu. Le problème est que la redevance qu'ils doivent verser à l'état est bien trop élevée. Voir nombreux articles récents sur le sujet. A moins qu'il n'y ait trop de chaines sur la TNT...

Les seules chaines qui ne perdent pas trop d'argent outre les historiques 3, 5 et 7 sont MONO, Workpoint, et PPTV36 quand il y a du foot.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1035211-junta-agrees-on-3-methods-to-help-22-digital-tv-operators/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14689
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #65 le: mai 13, 2018, 07:53:52 am »


Les associations de journalistes s'insurgent de la suspension de Peace TV

L'Association thaïlandaise des journalistes (TJA) et l'Association thaïlandaise des journalistes de diffusion (Thai BJA) ont appelé hier la Commission nationale de la radiodiffusion et des télécommunications (NBTC) à revoir sa récente décision de suspendre la diffusion de Peace TV, une chaine "chemises rouges".

Les deux organisations ont critiqué l'ordonnance portant atteinte aux droits des médias protégés par la Constitution et ont averti que l'action du NBTC, qui obéit à la junte, ne ferait que miner l'indépendance et la crédibilité de l'agence.

Le NBTC a ordonné mercredi à Peace TV de couper son signal pendant 30 jours après avoir été accusé d'avoir diffusé du contenu jugé provocateur et "semant la confusion" dans quatre de ses émissions.

Le contenu contrevient à l'ordonnance du tribunal administratif qui exige que la station respecte les ordonnances 97/2557 et 103/2557 du Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO), qui obligent les médias à ne diffuser aucun contenu provocateur, selon le NBTC. Peace TV avait à plusieurs reprises désobéi aux ordres, a indiqué l'agence.

Ce n'est pas la première fois que Peace TV fait face à cette situation. Au cours des quatre années qui ont suivi le coup d'État, la chaine des "chemises rouges" a été temporairement fermée plusieurs fois pendant 15 ou 30 jours en raison d'un contenu politique controversé.

Le TJA et le BJA ont déclaré que la suspension de Peace TV avait un impact non seulement sur la station mais aussi sur les personnes qui y travaillaient même celles ne travaillent pas pour les émissions problématiques. Partant, le NBTC pourrait détruire la liberté de la presse ainsi que les médias en tant qu'organisations commerciales, selon le communiqué.

En dehors de cela, les organisations de médias ont également rappelé au NBTC son rôle direct dans la protection de l'indépendance des entreprises de médias.

De toute façon, l'ordre imposé à Peace TV est en violation de la Constitution, qui interdit la fermeture des entreprises de médias.

La TJA et la BJA ont déclaré que le NBTC aurait pu envisager de sanctionner uniquement les programmes problématiques, et non de suspendre toute la chaine.

En outre, d'autres lois, telles que celles relatives à la diffamation, étaient disponibles pour régler les problèmes, ont-ils ajouté.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1037828-journalists’-bodies-up-in-arms-over-nbtc’s-suspension-order-for-peace-tv/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13778
Re : La télévision thaïlandaises et les vidéos de Pub thaïes
« Réponse #66 le: février 07, 2019, 05:15:00 pm »

https://www.courrierinternational.com/article/thailande-quand-une-serie-succes-sempare-du-carcan-familial?fbclid=IwAR3BUS6PFykWrNwdjgYG1yq83iH5SX5LZaMaztgpLdmhkBluIVgrqyIio3Y


Thaïlande. Quand une série à succès s’empare du carcan familial...  :wonder :SHY

Énorme succès de la fin de l’année 2018, Leud Kon Khon Jang met en scène un clan familial qui se déchire, avant de miraculeusement se réconcilier au dernier épisode. Un dénouement improbable, qui est révélateur de la place de la famille dans la société thaïlandaise.

En Thaïlande, une des séries télévisées les plus populaires de ces dernières années s’appelle Leud Kon Khon Jang [ou In Family We Trust à l’international].

Cette histoire servie par des acteurs connus et inconnus s’articule autour de la famille (fictive) Jira-anan : un grand et riche clan sino-thaïlandais qui sombre dans le chaos lorsque le patriarche, ah gong (grand-père), meurt de causes naturelles et que son fils aîné est assassiné dans de mystérieuses circonstances.

Leud Kon Khon Jang [diffusée à la fin de l’année 2018 sur la chaîne One 31] séduit par son atmosphère de polar exagérément ténébreux. Mais c’est le portrait de cette famille – la proximité, l’intensité, les secrets, l’amour et l’attention, ainsi que leurs manques ou leurs excès – qui ancre la série dans la réalité et fait son succès dans tout le pays.

La sinuosité des liens qui unissent ces familles sino-thaïlandaises, difficiles à saisir pour des étrangers, est exposée en détail : l’imbrication des vies des différents membres de la famille ; l’obligation pour les épouses de s’intégrer sans ciller dans la belle-famille ; les différences de traitement entre les fils, privilégiés et choyés à l’excès, et les filles, considérées comme de moindre valeur.

Un dénouement trop beau pour être crédible... ;D  ;)

Après s’être étendue sur la douleur et le mal que la dynamique de cette famille peut causer, la série se conclut, dans son dix-huitième épisode, sur des personnages qui, sans transition, prennent
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".